LES TECHNIQUES DES TRANSPORTS ET LA RÉGION LYONNAISE Rétrospective, actualité, prospective

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TECHNIQUES DES TRANSPORTS ET LA RÉGION LYONNAISE Rétrospective, actualité, prospective"

Transcription

1 LES TECHNIQUES DES TRANSPORTS ET LA RÉGION LYONNAISE Rétrospective, actualité, prospective Février 2007 Etude réalisée par Boris Chabanel Résumé Les déplacements des hommes et des marchandises tiennent depuis toujours une place essentielle dans le fonctionnement des sociétés. De la préhistoire et ses premières embarcations fluviales jusqu à aujourd hui, l homme a su mettre en œuvre d autres moyens de transport que sa seule force musculaire. Jusqu à la révolution industrielle, la roue, la force animale, l énergie éolienne et le bateau ont été les seuls moyens disponibles. A partir de là, nous entrons dans l ère du transport motorisé : machine à vapeur, moteur à explosion, moteur électrique. C est ainsi qu émergent les véhicules modernes par excellence : la locomotive, l automobile, l avion. Parce qu il repose principalement depuis 150 ans sur le couple moteur à explosion-pétrole, le système de transport est cependant devenu l un des principaux facteurs du phénomène du changement climatique : il est à l origine d une grande partie des émissions de gaz à effet de serre. Dans cette histoire des techniques des transports et face à cet enjeu environnemental central, la région lyonnaise tient une place de premier plan. D une part, elle a joué un rôle essentiel dans la mise au point et la diffusion des transports ferroviaires et poids lourd. D autre part, elle peut aujourd hui compter sur des acteurs majeurs sur la scène mondiale pour proposer les solutions technologiques à même de répondre aux défis des transports qui se profilent, notamment dans le cadre du pôle de compétitivité «Lyon Urban Truck&Bus 2015». Sommaire INTRODUCTION...5 PANORAMA (NON EXHAUSTIF) DU SYSTÈME TECHNIQUE DES TRANSPORTS AUJOURD HUI...7 RETROSPECTIVE DE L ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DES TRANSPORTS...9 LES TENDANCES DU SECTEUR DES TRANSPORTS AUJOURD HUI EN FRANCE...43 LES DEFIS TECHNOLOGIQUES DE L AVENIR DES TRANSPORTS...55 LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA RECHERCHE EN MATIÈRE DE TECHNOLOGIES DES TRANSPORTS EN RÉGION LYONNAISE...81 ANNEXE : PROPOSITION DE HIÉRARCHIE DES AVANCÉES TECHNIQUES DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS À L ÉCHELLE MONDIALE ET À L ÉCHELLE DE LA RÉGION LYONNAISE...87 SOURCES...89

2 2

3 Table des matières INTRODUCTION...5 PANORAMA (NON EXHAUSTIF) DU SYSTÈME TECHNIQUE DES TRANSPORTS AUJOURD HUI...7 RETROSPECTIVE DE L ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DES TRANSPORTS...9 De la préhistoire à la révolution industrielle : un système de transport terrestre et maritime reposant d une part sur l animal, la roue, la route et, d autre part, sur l eau, le vent, les bateaux...9 A partir de -3 millions d années, l essor des outils de pierre ans : apparition des premières embarcations pour la navigation sur l eau ans : la révolution néolithique de la sédentarisation par l agriculture et l élevage ans : premières utilisations de la force animale pour le transport ans : invention de la roue ans : invention du premier système d écriture ans : premières utilisations du vent pour la propulsion des bateaux à ans : les premières infrastructures routière pavées ème siècle : invention de l étrier et premier vol en planeur par l homme ème siècle : invention du collier d épaule et du fer à cheval...11 A partir du 12 ème siècle, diffusion de la boussole en Europe ème siècle : création du premier service de transports interurbains par Louis XI ème siècle : invention du taxi par Nicolas Sauvage et des transports en commun urbains par Blaise Pascal : la machine à vapeur et les transports, victoires et déboires...13 La machine à vapeur et les transports terrestres : l essor de la locomotive à vapeur se fait au détriment des applications automobiles mais n empêche pas l apparition du vélo...13 La machine à vapeur et les transports maritimes : les bateaux à vapeur supplantent progressivement les bateaux à voile...18 La machine à vapeur et les transports aériens : la première ne participe qu aux premiers balbutiements des seconds : le moteur à explosion et le moteur électrique, invention des vecteurs énergétiques centraux des transports au 20 ème siècle : mise au point du moteur à explosion et première application à l automobile et à l aviation : Mise au point du moteur électrique et première application aux locomotives et à l automobile : l explosion des mobilités motorisées et la course à la performance technique : de l industrialisation de la production automobile à la démocratisation de son usage...30 Depuis 1970 : l amélioration du comportement écologique de l automobile : la mise en place d une filière de production aéronautique et d une offre commerciale dédiée : les transports ferrés et métropolitains entre rationalisation et innovation...39 LES TENDANCES DU SECTEUR DES TRANSPORTS AUJOURD HUI EN FRANCE...43 Le marché des transports...43 Depuis une trentaine d années, à l instar de l évolution du PIB, la croissance des trafics a été nettement plus forte que celle de la population...43 La prédominance des transports routiers sur les autres modes...44 Les enjeux du secteur des transports...47 Les transports, principaux contributeurs des émissions de CO2 de la France...47 «L immobilité quotidienne», facteur d exclusion sociale...49 LES DEFIS TECHNOLOGIQUES DE L AVENIR DES TRANSPORTS...55 Premier levier technologique : systématiser les économies d énergies...55 Le secteur des transports : développer des véhicules plus économes en carburants...56 Le secteur des transports : développer les modes de transports de passagers et de marchandises alternatifs à la route...63 Deuxième levier technologique : développer les filières énergétiques faiblement émettrices de dioxyde de carbone...72 Le secteur des transports : développer les alternatives aux hydrocarbures et aux moteurs à explosion

4 Le secteur des transports : développer les réseaux de transports électriques...78 LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA RECHERCHE EN MATIÈRE DE TECHNOLOGIES DES TRANSPORTS EN RÉGION LYONNAISE...81 Les acteurs lyonnais des technologies d économie d énergie dans les transports...81 L amélioration des moteurs conventionnels, voie de recherche majeure de l IFP et le pole de compétitivité lyonnais «Lyon Urban Truck&Bus 2015»...81 La motorisation hybride, autre enjeu de recherche pour l IFP et «Lyon Urban Truck&Bus 2015»...82 Les véhicules de transports collectifs urbains de demain, l un des horizons de projet de «Lyon Urban Truck&Bus 2015»...83 La promotion des modes de transports «doux», l initiative «Vélo v» du Grand Lyon...84 Les acteurs lyonnais des technologies énergétiques alternatives aux hydrocarbures et aux moteurs à explosion...85 Les biocarburants, autre axe majeur des recherches conduites par l Institut Français du Pétrole...85 Les biocarburants, objet de recherche du centre de recherche de Total...85 ANNEXE : PROPOSITION DE HIÉRARCHIE DES AVANCÉES TECHNIQUES DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS À L ÉCHELLE MONDIALE ET À L ÉCHELLE DE LA RÉGION LYONNAISE...87 SOURCES

5 INTRODUCTION Depuis l aube de l humanité, les déplacements des hommes et des marchandises sont au cœur des activités humaines, et notamment de la mise en valeur des ressources de l environnement naturel. Progressivement, l homme a su mettre en œuvre d autres moyens de transport que sa seule force musculaire : énergie animale, énergie éolienne, roue, moteur à explosion Aujourd hui, cette démarche de mise au point de moyens de transport toujours plus rapides et puissants rencontre des limites de taille : d une part, les moyens de transport actuels sont principalement alimentés par des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) menacées d épuisement et dont la combustion se traduit par un réchauffement de l atmosphère qui menace dangereusement les grands équilibres gouvernant les processus climatiques ; d autre part, l amplification du nombre, de la portée et de la vitesse des déplacements tend à faire de la mobilité, ou plutôt de l immobilité, un nouveau facteur d inégalité sociale. Par ailleurs, sur un plan strictement économique, les transports constituent un secteur d activité essentiel pour l ensemble du système productif mondial, la mondialisation de l économie reposant fortement sur l efficacité des réseaux de transports. De ce point de vue, la région lyonnaise apparaît comme un territoire important de l industrie des transports, berceau notamment de l essor du véhicule poids lourd. Parce que la métropole lyonnaise ambitionne de devenir une référence en matière de développement des nouvelles technologies des transports, notamment dans le cadre du pôle de compétitivité «Lyon Urban Truck&Bus 2015», le centre de ressource Millénaire 3 de la direction prospective et stratégie du Grand Lyon a souhaité disposer d un éclairage historique sur l évolution des techniques des transports pour mieux comprendre les enjeux en présence et la place de la région lyonnaise. C est objet de ce document. La question des transports s inscrit dans la grande histoire des techniques. Comme le souligne Jean Baudet (2003), s il existe des sociétés humaines sans littérature ou sans droit, il n y en a pas sans technique (ensemble des techniques). La technique serait ainsi au fondement même de l humanité, puisque c est en inventant l outil (le fameux silex) qu un certain singe, il y a quelques millions d années, devint un homme, exprimant par là sa nature d espèce vivante consciente. L outil humain n a en effet rien d inné. Il est non corporel puisque prélevé dans l environnement. Il est utilisé pour prolonger les capacités humaines, dépasser les limites du corps. Il est perfectible et donc modifiable par l action humaine pour en faire évoluer la forme et la fonction. Surtout, la technique, dont l outil est l expression élémentaire 1, a vocation à répondre à aux besoins humains (besoin de manger, besoin de se chauffer, besoin de s éclairer ). La satisfaction d un besoin correspond à la nature économique du 1 L évolution des techniques fera apparaître des vecteurs plus complexe que l outil : le mécanisme, la machine, le système. 5

6 fait technique : la production de la technique est un effort pour économiser des efforts ultérieurs. Au total, la technique, prise dans sa totalité, est l ensemble des moyens correspondant à l ensemble des besoins de l humanité (J.Baudet, 2003). La réalité de l environnement dans lequel l homme vit et développe ses techniques est découpée par la technique à peu près comme elle l est par la science. Il y les techniques de l espace : le génie civil pour les «ouvrages d arts», les moyens de transports, l architecture Il y a les techniques de la matière : production agro-alimentaire, chimie industrielle, métallurgie Il y a les techniques de l énergie : production, transport et distribution de l énergie. Il y a les techniques de l information : comptabilité, organisation des entreprises, informatique, télécommunications Formé par les racines latines «trans», au delà, et «portare», porter, le terme transport désigne l'activité qui consiste à faire passer d un lieu à un autre, aussi bien des hommes que des marchandises ou encore de l information. Par extension, «les transports» renvoient à l ensemble des moyens employés pour transporter les marchandises et les personnes. D un point de vue technique, chaque moyen de transport comprend, d une part, une infrastructure (chemin de fer, voie d eau, route, aéroport ), c est à dire une portion d'espace affectée exclusivement à une technique de transport, et, d autre part, un véhicule (locomotive, bateau, automobile, avion ), qui se caractérise par des techniques de guidage, de propulsion, de contrôle, d'utilisation de sources d'énergie (F.Plassard, 2003). L exposé qui suit porte essentiellement sur l évolution des véhicules. Dans un premier temps est proposée une rétrospective de l évolution des techniques des transports, avec le souci de mettre en évidence les contributions de la région lyonnaise à cette histoire. Le second point formule un état des lieux actuel du rapport entre l offre et la demande de transport en France. La troisième partie s efforce de mettre en évidence les grandes lignes de l enjeu des transports au 21 ème siècle. Enfin, une dernière partie met en évidence les principaux acteurs de la région lyonnaise engagés dans des travaux de recherche s inscrivant dans les perspectives décrites dans la partie précédente. Avertissement Les passages de la partie «Rétrospective de l évolution des techniques des transports» qui concernent spécifiquement la région lyonnaise sont mis en évidence par l intermédiaire d un «surlignage» vertical des paragraphes concernés. 6

7 PANORAMA (NON EXHAUSTIF) DU SYSTÈME TECHNIQUE DES TRANSPORTS AUJOURD HUI Véhicule Motorisation Carburant L homme Force musculaire Nourriture L animal Force musculaire Nourriture Le vélo Force musculaire Nourriture Le bateau L automobile La locomotive L avion Voile Machine à vapeur Moteur à explosion Machine à vapeur Moteur à explosion Moteur électrique Machine à vapeur Moteur à explosion Moteur électrique Moteur à explosion Moteur à réaction Energie éolienne Bois, charbon, réacteur nucléaire Hydrocarbures Bois, charbon Hydrocarbures Electricité Bois, charbon Hydrocarbures Electricité Hydrocarbures Hydrocarbures 7

8 8

9 RETROSPECTIVE DE L ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DES TRANSPORTS De la préhistoire à la révolution industrielle : un système de transport terrestre et maritime reposant d une part sur l animal, la roue, la route et, d autre part, sur l eau, le vent, les bateaux De la préhistoire au 10 ème siècle de notre ère, la force musculaire des hommes et des animaux et la force du vent et des rivières constituent les seules sources d énergies disponibles pour le transport. A partir de -3 millions d années, l essor des outils de pierre Au cours de cette période préhistorique qui s étend des origines de l espèce humaine (-3 millions d années) à l invention de l écriture ( ans avant J.C.), l invention du 1 er outil constitue une étape fondatrice du processus d hominisation, c est à dire de l ensemble des évolutions biologiques qui ont conduit à l apparition de l espèce humaine. En Afrique, dans un groupe de singes qui, depuis des générations, a l habitude de ramasser branches ou cailloux pour attraper un fruit éloigné ou pour écraser un fruit dur, un individu ramasse deux cailloux et les cogne l un contre l autre. D une des pierres, un éclat se détache, et le singe se coupe un doigt ou la paume de la main au contact du tranchant obtenu par le détachement de l éclat. Le premier objet technique est né, ainsi que la première nuisance technique. Dans le sillage de cette découverte apparaissent les premiers humains «homo habilis» (homme habile) aux alentours de -3 millions ; armés de haches et de couteaux de pierre rudimentaires ils chassent collectivement les animaux et établissent des camps ans : apparition des premières embarcations pour la navigation sur l eau Les hommes proches de l eau ont du très rapidement constater que des branches flottaient. Les premières «navigations» à cheval sur un tronc d arbre comme l invention du radeau datent vraisemblablement du paléolithique (-3 millions à ans). Les premiers bateaux ont quant à eux été construits au début du Néolithique ( ans), à partir de troncs d'arbre évidés à l'aide d'outils en pierre ans : la révolution néolithique de la sédentarisation par l agriculture et l élevage L invention de l agriculture et de l élevage apparaît au Proche-Orient, région alors considéré comme particulièrement adaptée aux exigences de la vie humaine puisque bénéficiant d une très grande biodiversité tant végétale qu animale. Les hommes arrivés dans cette région constatent avec plaisir que, parmi les plantes locales, il y a de nombreuses herbes à fruits comestibles en épis poussant sur de vastes étendues. Particulièrement commodes à récolter et ne s épuisant pas, ces graminées constituent un véritable réservoir alimentaire. De même, la diversité animale du Proche-Orient se traduit par l existence des caprinés, bovidés aisément domesticables. Cette domestication facilite l accès à la viande, à un nouvel aliment, le lait, ainsi qu aux peaux, cornes et autres os. Dès 9

10 lors, pourquoi marcher tout le temps? Les hommes inventent ainsi la sédentarisation : ils se mettent à vivre au même endroit non pas pour quelques jours ou quelques semaines mais quelques mois et peutêtre déjà quelques années. L échelle des valeurs est bouleversé : découvrant le temps libre, le sédentaire peut s adonner à de nouvelles activités que celles strictement liées à la survie ans : premières utilisations de la force animale pour le transport Le moyen de transport terrestre le plus ancien est sans doute le portage humain. Par la suite l'homme a aussi utilisé les animaux pour l'aider : le bœuf, domestiqué dès le 5 ème millénaire av. J.-C., sera utilisé pour tirer des charges. L'âne domestiqué au 4 ème millénaire av. J.-C., servira à tirer et à porter des charges ou des personnes. Le cheval, animal de luxe au IIe millénaire av. J.-C., sera plus couramment utilisé par la suite ans : invention du premier système d écriture Inventée par les Sumériens pour les besoins de l'administration, l écriture, au début, désigne un système très rudimentaire, ne comportant que des chiffres et des idéogrammes, sortes de petits dessins servant à désigner des objets, des êtres animés ou des idées. Cette écriture évolua vers le syllabisme lorsque les Sumériens eurent l'idée d'utiliser les signes pour leur valeur phonétique. Avec l invention de l écriture démarre l histoire, c est à dire une nouvelle ère de l évolution humaine caractérisée par le fait que, dorénavant, les hommes ne vont plus laisser derrière eux seulement des ossements et des objets matériels (ce que les archéologues appellent «monuments») mais également des textes (appelés «documents»), à condition que le support soit impérissable ou conservé dans des conditions particulières ans : invention de la roue La roue, constituée au départ de deux demi-cercles en bois plein attachés ensemble, cerclées de métal ou renforcées de clous, apparaît au 3ème millénaire av. J.-C. en Mésopotamie. Elle permet aux animaux de tirer des charges beaucoup plus lourdes. Des maquettes et différentes représentations montrent des chariots à quatre roues pleines, sans doute très pesants et peu maniables, utilisés à des fins civiles ou militaires, mais aussi des chars plus légers à deux roues. Les roues à rayons apparaissent au 2 ème millénaire av. J.-C ans : premières utilisations du vent pour la propulsion des bateaux Les premiers navigateurs constatent qu'en déployant une peau de bête ou une toile végétale tressée, tendue au bout d'une perche plus ou moins verticale fixée au fond de l'embarcation, il peuvent utiliser la force de propulsion du vent : la voile est née. Les premiers voiliers ne savent utiliser le vent que lorsqu'il vient de l'arrière, dans les autres cas, la rame reste indispensable. Mais les meilleurs navigateurs apprennent vite à domestiquer ce vent indispensable. Les égyptiens sont la première civilisation à parvenir à une parfaite maîtrise de la construction des voiliers. Ils réalisent vers 600 avant notre ère une première circumnavigation autour de l'afrique. S'inspirant des techniques égyptiennes, 10

11 les Phéniciens et les Grecs achèvent progressivement de maîtriser la navigation en mer et explorent puis colonisent toute la méditerranée à bord de leurs navires. Toutefois, pour le transport au quotidien des hommes et des marchandises sur les fleuves, la voile laissera la place à la force du courant luimême ou à celle du halage humain ou animal et de la rame à ans : les premières infrastructures routière pavées De véritables routes, accessibles aux plus lourds charrois et reliant directement les principales agglomérations, apparaissent progressivement à l'antiquité. Dès le 20 ème siècle avant JC, en Grèce, comme partout ailleurs, le passage fréquent des hommes et des animaux sur des tracés déterminés par le relief du terrain, la végétation et les points d'eau donna naissance à des pistes, qui devinrent des routes que lorsque «le travail des mains s'ajouta à celui des pieds» pour les régulariser, rendre le sol plus résistant, faciliter l'écoulement latéral des eaux de pluie et le passage des torrents, adoucir les montées et les descentes trop abruptes. Les Romains, bâtisseurs infatigables, seront les plus ardents constructeurs de routes pavées de l antiquité, le long des axes de commerces. C est d ailleurs à eux que l on doit le mot «route» : la construction d'une voie (via) supposait la «rupture» des obstacles qui se présentaient, d'où le nom via rupta ou, par abréviation, rupta. Pendant des siècles, les routes romaines bravèrent l'incurie. Puis, peu à peu, démolies, vendues parfois, elles s'effacèrent, sur le sol comme dans le souvenir des hommes. En France, ce n'est qu'au 13 ème siècle, à une époque où la monarchie est consolidée et où le pays connaît une phase de croissance et d'expansion, que le roulage commença à s'organiser et que l'on se préoccupa à nouveau de l état des routes. 8 ème siècle : invention de l étrier et premier vol en planeur par l homme L utilisation de l étrier va rapidement se généraliser avec pour conséquence une révolution technique dans l art militaire. Alors que la cavalerie, pour importante qu elle fut dans certaines batailles, n a jusqu à présent eu qu un rôle subalterne par rapport à celui de l infanterie, ce rapport va maintenant s inverser. Désormais, le cavalier, bien installé sur sa monture, peut effectuer les mouvements de combat que son instabilité sans étriers lui interdisait, devenant ainsi l élément essentiel des armées médiévales. En 875, le chimiste arabo-berbère de Cordoue Abbas Ibn Firnas fait confectionner des ailes en bois rec ouvertes d'un habit de soie qu'il avait garni de plumes de rapaces. Il se lance d'une tour surplombant une vallée, et, même si l'atterrissage est mauvais (il se fracture les deux jambes), le vol est globalement une réussite : il resta dans les airs pendant une dizaines de minutes. Il fut largement observé par une immense foule qu'il avait par avance invitée. 9 ème siècle : invention du collier d épaule et du fer à cheval Les grecs et les romains connaissaient la traction chevaline, mais les bêtes étaient attelées par le cou. Ce système limitait ainsi fortement la puissance de traction de l animal dans la mesure où plus celui-ci tire, plus la sangle comprime le cou et gène l animal. Inventé par les chinois dès le 3 ème 11

12 siècle avant J.C., le collier d épaule ne se diffusera en Europe qu à partir du 9 ème siècle de notre ère. Il permet d obtenir de l animal un rendement trois fois plus élevé puisque la charge est tirée entièrement par la poitrine et les clavicules. A l origine de cette invention, on peut situer l expérience des haleurs pour la remontée des bateaux le long des canaux. Avec l invention du collier d épaule, on observe le développement, bien que très lent, d un système régulier de transport en commun. Durant le Moyen Age et en ce qui concerne les marchandises, 80% des échanges demeurent Toutefois effectués par voie d eau. A partir du 12 ème siècle, diffusion de la boussole en Europe En Chine, les propriétés magnétiques sont utilisées par les devins à partir des 2 ème siècle et 1 er siècle avant J.C., pour fabriquer des tables de divinations magiques. De là, les chinois vont concevoir la première boussole : ils constatèrent en effet que les cuillères de magnétite utilisées dans les tables de divination pointaient toujours dans la même direction. Il faut cependant attendre la fin du 1 er millénaire de notre ère pour que cet objet soit utilisé par les Chinois pour les besoins de la navigation. La boussole se diffuse en Europe à partir du 12 ème siècle par l intermédiaire des Arabes et des Croisés. Son utilisation va constituer une réponse essentielle à la question de la navigation en haute mer. Alors qu aucun repère terrestre n est visible, la boussole permet de connaître la direction du Nord. On peut alors facilement comparer la direction du navire avec celle du chemin à suivre. 15 ème siècle : création du premier service de transports interurbains par Louis XI C'est sous Louis XI qu'apparaît le transport public interurbain en Europe avec la création du Service royal de la poste, dont les coches acheminent le courrier et transportent des voyageurs payant leur place. 17 ème siècle : invention du taxi par Nicolas Sauvage et des transports en commun urbains par Blaise Pascal C est en 1640 que le français Nicolas Sauvage, cocher de son état, ouvrit la première entreprise de taxis en Europe, rue Saint-martin, à Paris. Il débuta avec un parc de 20 carrosses. Sur la maison de Sauvage, une enseigne représentait saint-fiacre ; c est ainsi que l on prit l habitude d appeler fiacres les premières voitures-taxis. En 1662, le célèbre mathématicien et penseur français Blaise Pascal invente les transports en commun urbains. Il obtient de Louis XIV le privilège de fonder une entreprise de carrosses publics pour l'exploitation de cinq lignes dans la capitale. Les Carrosses à cinq sols connurent un grand succès initial. Mais, alors que les lettres patentes de Louis XIV ne comportaient aucune restriction d'accès quant à la qualité des usagers, le Parlement de Paris, dont les membres anoblis tenaient à marquer leurs privilèges, n'accepta d'enregistrer ces lettres patentes qu'en interdisant l'accès des carrosses à cinq sols aux «soldats, pages, laquais et autres gens de bras». C'était priver le service d'une part importante de sa clientèle et le rendre impopulaire. Les carrosses publics disparaissent ainsi vers Il fallut attendre un siècle et demi avant que ne réapparaissent, fortuitement, les transports en commun urbains, pour ne plus disparaître ensuite. 12

13 : la machine à vapeur et les transports, victoires et déboires La mise au point de la machine à vapeur constitue une véritable rupture dans l histoire des transports en offrant une force motrice dont la puissance est sans commune mesure avec celle générée par la force musculaire ou le vent. Toutefois, l application de la machine à vapeur au secteur des transports demeurera entravée par les contraintes de cette technique : le volume et le poids du dispositif sont très importants. Dès lors, la machine à vapeur ne connaîtra de véritables succès que dans deux principaux domaines : la propulsion des locomotives ferroviaires et celle des bateaux. La machine à vapeur et les transports terrestres : l essor de la locomotive à vapeur se fait au détriment des applications automobiles mais n empêche pas l apparition du vélo 1765 : premières utilisations de rails en fonte dans les mines de charbon Depuis, la fin du Moyen Age, on installait des planches dans les tunnels des mines de charbon afin de faciliter la circulation des brouettes ou wagons. Mais le bois ne résistait qu un temps au trafic de véhicules lourdement chargés, il fallait remplacer les planches très régulièrement. En 1765, des exploitants de mines anglaises eurent l idée de poser des rails en fonte, dont la solidité leur conférait une longévité bien plus grande ainsi que la capacité à supporter des charges plus lourdes. C est l invention du chemin de fer. Comme la machine à vapeur, celui-ci est liée à la mine de charbon : expérimentation du fardier à vapeur de Nicolas-Joseph Cugnot ou l apparition du principe de l automobile Le 23 octobre 1769, une expérimentation du fardier à vapeur de Nicolas-Joseph Cugnot à lieu à Paris. Celui-ci a eu l idée de construire un chariot à trois roues, dont la première est entraînée par une machine à vapeur. Destinée à tirer de lourds fardeaux, d où son nom, l intérêt direct de cette machine se révèle cependant limité. Elle manque notamment d autonomie, ne parvenant à parcourir qu un ou deux kilomètres avant d être ravitaillée. Le principe du véhicule automobile étymologiquement «qui se meut par soi-même» est cependant acquis : première expérimentation d une locomotive à vapeur par Richard Trevithick En 1803, l ingénieur anglais Richard Trevithick réussit à effectuer un périple de dix miles dans les rues de Londres avec un énorme véhicule perché sur trois roues, le «London Steam Carriage», un engin à vapeur qu il a lui même conçu. Mais, au cours de ces essais, le chassis s avère trop fragile pour résister aux inégalités de la chaussée. Richard Trevithick songe alors à transposer l utilisation de son véhicule sur des rails. En 1804, il construit ainsi la première locomotive à vapeur se déplaçant sur des rails (jusque là, les trains étaient tirés par des chevaux). Mais c est un échec, sa machine se révélant trop lourde pour la voie. L'invention de Trevithick incita toutefois d'autres constructeurs à mettre au point une locomotive opérationnelle. Les locomotives construites en 1812 par John Blenkinsop et en 1814 par William Hedley et George Stephenson permettent de parvenir à une solution fiable. 13

14 1827 : ouverture de la première ligne de chemin de fer à traction animale d Europe entre Saint-Etienne et Andrézieux par Louis-Antoine Beaunier Avant même la mise au point de la locomotive à vapeur, les chemins de fer sont déjà utilisés pour améliorer le rendement des transports terrestres à traction animale. En 1827, la première ligne de chemin de fer d Europe entre en exploitation entre Saint-Étienne et Andrézieux sous la direction de Louis-Antoine Beaunier alors directeur de l école des mineurs de Saint-Étienne. Destinée au départ à l évacuation de la houille vers la Loire, cette ligne sera ouverte aux voyageurs à partir de La traction animale ne sera remplacée par les locomotives à vapeur qu à partir de En revanche, les tramways hippomobiles seront utilisés pour plus longtemps pour les transports urbains : ouverture de la première ligne de chemin de fer à traction à vapeur de France entre Lyon et Saint-Étienne par Marc Seguin D'abord réservées au transport des minerais, les voies ferrées relièrent les mines aux canaux, aux ports ou aux usines. Mais la notion de transport de voyageurs sur voie ferrée gagna peu à peu de nombreux adeptes, si bien que le Parlement britannique autorisa, en 1821, la construction d'une ligne réservée aux voyageurs, longue d'environ 40km, entre Stockton-on-Tees et Darlington, et nomma Stephenson ingénieur en chef. L ouverture de la ligne eu lieu en Au cours de la construction de cette ligne de chemin de fer, Marc Seguin, ingénieur franç ais né à Annonay, part en Angleterre en 1823 rencontrer George Stephenson. À son retour, il demande à l Etat la concession de la construction de la ligne Saint-Étienne/Lyon par la vallée du Gier. Comprenant des embarcadères à Givors, Rive de Gier et Saint-Chamond, celle-ci fut ouverte progressivement entre 1930 et 1932 ; elle comprend également le premier tunnel ferroviaire de France (Terrenoire) : mise au point de la locomotive à vapeur à chaudière tubulaire par Marc Seguin C est sur la ligne Lyon/Saint-Étienne que roulèrent les premières locomotives à vapeur françaises. Elles sont mises au point par Seguin lui-même (1829), sur une base de locomotive de George Stephenson mais équipée de son invention : la chaudière tubulaire qui sextuplait la puissance développée par ces machines. Le principe de la chaudière tubulaire consistait à multiplier les surfaces échauffantes en faisant passer l'air chaud provenant de la combustion à travers une série de tubes plongés dans l'eau de la chaudière. Un bateau à vapeur, pourvu de trois chaudières, munies chacune de quatre-vingts tubes de 4 centimètres de diamètre et de 3 mètres de long, fit plusieurs voyages entre Vienne et Lyon, et lui 14

15 permit donc de valider le principe. Dès lors, les locomotives à vapeur à chaudière tubulaire deviendront la référence, offrant une puissance supérieure pour un poids équivalent. L ère de la grande industrie débutera à Lyon avec la construction de matériel ferroviaire. Dans son atelier de Perrache, Marc Seguin produit et perfectionne les premières locomotives fonctionnant en France. En 1838, toujours dans les ateliers de Perrache, dirigés alors par l ingénieur Tourasse, un nouveau modèle à cylindres horizontaux est mis au point. Après le départ de Seguin en 1835, les dirigeants de la Compagnie de chemin de fer de Saint-Étienne à Lyon abandonnent la construction des locomotives et du matériel roulant qu ils confient à Verpilleux et Clément-Desormes. Depuis 1820, le givordain Verpilleux possède un atelier de réparation de machines à vapeur à Rive de Gier. Rapidement, Verpilleux construit lui-même ses machines à vapeur en déposant de nombreux brevets (ex : locomotive à roues couplées). Il développe également les applications de la machine à vapeur destinées à l entraînement de machine-outil. En 1839, il invente notamment une locomotive à roues couplées assez puissantes pour affronter les fortes pentes de la ligne Lyon/Saint- Etienne au niveau de Saint-Chamond. Alphonse Clément-Desormes est quant à lui le fondateur des Ateliers de construction et forges d Oullins en La construction ferroviaire lyonnaise comptera un autre acteur important avec les Chantiers de la Buire fondés en 1847 par J.Frossard de Saugy, un des promoteurs avec Paulin Talabot, du chemin de fer de Lyon à Marseille. Ces chantiers étaient spéc ialement équipés pour la construction de wagon. L essor de la construction ferroviaire lyonnaise est fortement lié à celui des hautsfourneaux et des aciéries de la Loire, prospérité qui durera jusqu aux années L essor des transports terrestres par voies ferrées et locomotives à vapeur est fulgurant. Le réseau mondial passe de kms en 1850 à 1 million en En France, la construction du réseau de chemin de fer est encouragé par la loi du 11 juin 1842, qui définit le partage des taches entre l Etat (qui construira les infrastructures et les ouvrages d art) et les compagnies privées (qui se chargeront de l édification des bâtiments, la pose des voies, la fourniture du matériel roulant). La région lyonnaise bénéficie de la création en 1856 de la compagnie du Paris-Lyon-Méditerrannée, issue de la fusion de des compagnies du Paris-Lyon, du Lyon- Méditerranée, du Lyon-Genève, du Bourbonnais, du Rhône-et-Loire Le chemin de fer devint un rouage essentiel de l'industrialisation qui nécessitait le déplacement rapide des marchandises et de la main d'œuvre. Au début en concurrence avec le transport fluvial, le chemin de fer s'imposa rapidement grâce à la machine à vapeur, à l'amélioration de la voie et à la possibilité de construire des lignes de chemin de fer là où les canaux étaient impraticables. L essor du chemin de fer constitue aussi un des premiers cas de développement d une filière technique entraînant à la fois des conséquences irréversibles et de grande ampleur pour le paysage et l apparition de risques d une grande gravité (explosion de chaudière, déraillement ou collision) : invention de l autobus à vapeur par Walter Hancock D autres inventeurs espèrent toujours exploiter les aptitudes de la machine à vapeur pour la propulsion de véhicules sur les routes. En 1831, l anglais Walter Hancock dota son pays du premier autobus 15

16 à moteur à vapeur. Pouvant transport 10 passagers, il fut mis en service entre Stratford et la City de Londres. Mais ces efforts pour mettre au point ce type de véhicules connaissent un coup d arrêt à partir de 1836, date à laquelle les autorités britanniques décident de donner la priorité au chemin de fer en décourageant les transports par automobiles à vapeur : le «locomotive act» impose que tout véhicule motorisé soit précédé d un homme à pied agitant un drapeau rouge. La mise au point d automobiles à vapeur sera également l objectif de plusieurs ingénieurs français. Après avoir entrevu les possibilités de la machine à vapeur à l occasion de l exposition universelle de Paris de 1867, le manceau Amédée Bollée, à l origine fondeur de cloches, est ainsi le premier industriel français à tenter de mettre au point et à produire en grande quantité des automobiles à vapeur, durant les années 1870 à Il commercialisa sa première «locomotive routière», pouvant transporter douze personnes, en Bollée conçoit ensuite un omnibus à vapeur (en 1876) dont les 4 roues sont motrices et directrices, puis une voiture plus légère (2,7 tonnes) que son premier modèle, qui dépasse facilement les 40 km/h (1878). Les commandes affluent de toutes parts, d'allemagne tout particulièrement où une filiale Bollée voit même le jour en Bollée part alors à la conquête du monde et présente ses modèles de Moscou à Rome, de Syrie en Angleterre ( ). Un nouveau modèle est lancé en 1880, doté de six places, d une boîte de vitesse à deux rapports, d un moteur à vapeur de 15cv. En 1881, un modèle «La Rapide» de six places pouvant atteindre 63 km/h est proposé. Amédée Bollée est rejoint dans sa démarche par Léon Serpolet, originaire de Culoz dans l Ain. Il met au point son premier tricycle à vapeur en Il travaille toutefois principalement pour les industriels qui s engagent dans l aventure automobile tels que Peugeot, lequel lance un tricycle équipé d un moteur à vapeur Serpollet en Au final, la propulsion à vapeur s'avèrera une impasse en matière de rapport poids/performance. Le moteur à explosion mis au point à la même époque finira par s imposer définitivement : mise en service du premier funiculaire au monde à Lyon Le site élevé du plateau de la Croix-Rousse rendait son accès malaisé. Pendant des siècles, tout le trafic emprunta la Grand Côte, ancienne voie romaine, pénible à grimper et dangereuse à descendre. En 1859, les ingénieurs Lyonnais Auguste Molinas et Henri Pronier fondent la Compagnie du Chemin de fer de Lyon à la Croix- Rousse. Ils proposent de relier la presqu île au plateau de la Croix-Rousse grâce à un chemin de fer montant de front la pente selon un principe simple : deux voitures reliées par un cable montent et descendent sur des voies parallèles, chacune servant alternativement de contrepoids à l autre. Les deux ingénieurs obtiennent une concession pour une ligne reliant la rue du Jardin des Plantes au Boulevard de la Croix-Rousse. Au moment de son inauguration en 1862, la «ficelle» de la rue Terme est ainsi le premier funiculaire transportant des voyageurs et le premier métro jamais construit au monde : mise en service du premier métropolitain à vapeur à Londres Le premier chemin de fer urbain souterrain fut inauguré en 1863 à Londres. Cette première ligne couvrait 6,4 kms et la traction était à vapeur. Après 16

17 l ouverture de plusieurs autres tronçons, le réseau métropolitain londonien est électrifié en : invention du vélocipède En 1817, l allemand Karl Drais obtient un brevet pour sa Laufmaschine ou «machine à courir», que les français appèleront la draisienne. Cet engin possédait deux roues alignées, reliées à un cadre en bois par des fourches, la roue avant pouvant pivoter latéralement. Assis sur le cadre, l utilisateur devait prendre appui au sol pour fournir une poussée. En juillet 1817, pour démontrer l intérêt de son invention, Drais parcourt en quatre heures les 50 kms qui séparent Mannheim de Kelh alors qu une diligence fait le trajet en douze heures. Bien que connaissant un certain succès, en particulier au Royaume-Uni et aux États-Unis, la Draisienne demeurera un jouet plus qu un véritable véhicule. Il faut attendre 1861 pour que renaisse cette première invention tombée en désuétude sous une forme présentant un intérêt bien supérieur. Cette année là, un chapelier apporte à Pierre Michaux, serrurier originaire de Bar-le-Duc, une draisienne à la roue avant défaillante pour réparation. L'un de ses fils Ernest l'essaye et se plaint du désagrément qu'il éprouve une fois lancé pour garder les jambes levées. Le père a alors l idée de fixer une double manivelle sur le moyeu de la roue avant, disposée de manière telle que la personne assise sur le vélocipède puisse actionner ces pédales avec les pieds. C est nettement plus rapide que la draisienne et surtout plus agréable. Dès 1861, la société Michaux fabrique et vend deux exemplaires de ce nouveau type de vélocipède. L année suivante, elle en vend 142 et 400 en En 1867, Michaux présente son vélocipède à l exposition universelle de Paris. La société Michaux deviendra dans la foulée l une des plus importantes manufacture de vélocipèdes au monde. Plusieurs autres inventions vont achever de donner au vélo sa physionomie actuelle. En 1869, le français André Guilmet fit construire un vélocipède dont les pédales, situées dans la position centrale actuelle, étaient en liaison avec une chaîne qui transmettait le mouvement à la roue arrière. Malheureusement André Guilmet fut tué pendant la guerre de 1870 et sa machine, peut-être trop en avance, resta à l'état de prototype et n'eut aucune descendance industrielle. En 1879, l anglais Harry Lawson relança l idée ; elle fut réalisée par l industriel John Strarley qui présenta en 1885 la Rover Safety. Le montage en France de la première bicyclette de ce type sera effectué à Saint-Étienne par les frères Pierre et Claudius Gauthier. En 1888, John Boyd Dunlop invente le pneumatique. En 1897, Jean Fasano, alors sous-directeur de la Manufacture française d'armes et cycles de Saint-Étienne, adapte le principe de la roue libre, qu il a conçu quelques années plus tôt pour améliorer les machines servant à la fabrication d armes de chasse, au vélo. La même année, il incorporera également deux nouvelles inventions : le système à deux chaînes et le changement de vitesse. C est Paul de Vivie, autre stéphanois (d adoption), qui popularisera le dérailleur, dans sa revue «Le cycliste» ( ). Ainsi conçu, le vélo connaîtra un important succès, devenant le mode transport individuel dominant. Ce succès entraîne des changements non négligeables dans le fonctionnement de la société. La bicyclette a en effet procuré aux femmes une mobilité sans précédent, facilitant ainsi leur émancipation. Dans les années 1890, l'engouement pour le cyclisme 17

18 chez les femmes a été à l'origine de la création d'une mode de vêtements comme les jupespantalons qui ont aidé les femmes à se libérer du corset et d'autres vêtements contraignants. Par ailleurs, en ville, les bicyclettes ont réduit la concentration de population du centre-ville en donnant aux travailleurs un moyen d'effectuer des déplacements pendulaires entre des habitations individuelles en banlieue proche et les lieux de travail de la ville. Le recours aux chevaux a également diminué dans la même période. Enfin, combinée aux congés, la bicyclette permit aux gens de voyager dans leur pays. La machine à vapeur et les transports maritimes : les bateaux à vapeur supplantent progressivement les bateaux à voile 1707 : inventeur de la première véritable machine à vapeur, Denis Papin tente d en équiper un bateau En 1707, Denis Papin est le premier à équiper un bateau d'une machine à vapeur associée à une roue à aubes. Construit en Allemagne, ce prototype sera détruit par des bateliers avant de pouvoir faire ses preuves. En 1736 le mécanicien anglais Jonathan Hulls tenta lui aussi de mettre à l'eau un bateau fonctionnant à la vapeur, sans le moindre succès : premier bateau à coque métallique en Angleterre L idée que le fer est plus lourd que le bois, puisqu il ne flotte pas, a longtemps empêché d utiliser ce matériau pour construire des coques de navire. Le premier bateau en fer date de Mesurant que 4 mètres, ce canot fut fabriqué en Angleterre. C est surtout à partir du 19 ème siècle que l on comprit les potentialités de l acier pour la construction de navires. À solidité égale, une coque en acier est plus légère qu une coque en bois. A poids égal, le bateau en acier sera plus grand et portera plus lourd. De plus, le développement de la machine à vapeur montrera la mauvaise cohabitation des chaudières avec les structures en bois : première navigation au monde d un bateau à vapeur à roue à aubes sur la Saône au niveau de Lyon Construit par le mécanicien Frèrejean à Vaise à la demande du comte Claude de Jouffroy d'abbans, le «Pyrocaphe» était muni d une machine à vapeur de Watt. En 1783, ce bateau réalise une première mondiale en remontant la Saône pendant un quart d'heure, de l'archevêché de Lyon (situé à l'époque à côté de la cathédrale) à l'île Barbe. Claude de Jouffroy d'abbans avait d ailleurs réussi dès 1778 à faire naviguer un bateau à vapeur à rame : construction du premier vapeur de rivière par Robert Fulton Mais c est en Amérique du nord que la navigation à vapeur allait connaître ses plus grands perfectionnements. En 1787, John Fitch et James Rumsey s essayent à la démonstration d un bateau à vapeur à rames, sans grands succès. Il faut attendre 1807 pour voir la construction du premier vapeur de rivière commercial par l américain Robert Fulton à New York. Dénommé Clermont, ce navire assura pendant quelques années une ligne régulière entre New York et Albany : première traversée transatlantique d un bateau à vapeur par Moses Rogers En 1818, le capitaine américain Moses Rogers, de Savannah (Géorgie), projeta de faire construire un bateau à vapeur destiné à un service régulier entre 18

19 l Amérique et l Europe. Le Savannah partit de son port en 1819 pour atteindre en 25 jours Liverpool. L utilisation de la vapeur pour la propulsion des navires est lancée. Le 19 ème siècle sera ainsi celui de la diffusion des bateaux à vapeur au détriment des bateaux à voiles pour le transport commercial de passagers et de marchandises. En 1900, les trois quarts du tonnage mondial sont constitués de navires à vapeur : tentative de mise en œuvre d un système de halage à la vapeur sur le Rhône entre Lyon et Arles Au moment où il entreprend la construction de la ligne de chemin de fer entre Lyon et Saint-Étienne, Marc Seguin aspire également à fonder une société de transport fluvial sur le Rhône à partir d une idée de halage à vapeur. Après un voyage à Genève en 1823, pour l'établissement des ponts suspendus, Marc Seguin observe un bateau à vapeur. Il conçoit dès lors son emploi possible pour remonter le Rhône, tout en s'appuyant sur un brevet déposé par son oncle Pierre-François de Montgolfier, le principe du halage sur points fixes. Seguin fonde en 1825 une société de halage par la vapeur sur le Rhône : la société Seguin, Montgolfier, d'ayme et Cie. Elle officiera entre Arles et Lyon, et comprendra comprend plusieurs bateaux, dont le «Ville d Annonay» qui sort du chantier d'andance en Un second «Le Voltigeur» est mis à flot. Les deux premières machines à vapeur sont achetées à Londres fin 1825 chez Martineau-Taylor, sur la base de plans et de concepts émis par Marc Seguin en Malheureusement celles-ci sont alors de puissance bien insuffisante. Bien que finalement voué à l échec, ce projet conduira Marc Seguin à proposer des améliorations de la machine à vapeur dont l application à la traction des locomotives à vapeur se révèleront décisives. Il faudra attendre 1827 et les initiatives d un américain établi en France, Edward Church, pour que démarre véritablement l exploitation commerciale de la navigation à vapeur sur la Saône. Cette année là, il crée avec d autres investisseurs lyonnais la Société anonyme des bateaux à vapeur sur la Saone, société qui proposera des rotations entre Lyon et Macon. En 1929, le même groupe d investisseurs décide de lancer le même type d activité sur le Rhône. Ils créent pour ce faire la Compagnie générale de navigation et organise un voyage d essai entre Lyon en Arles avec le «Pionnier». Devenue Compagnie générale de navigation Le Havre-Paris-Lyon- Marseille, cette entreprise sera la première compagnie de navigation intérieure de France au milieu du siècle. Dans ce contexte, plusieurs chantiers de construction navale s établissent à Lyon. Mais l embellie est de courte durée en région lyonnaise où la concurrence du chemin de fer s exerce précocement : Mise en service de la première ligne de transports urbains fluviaux de France à Lyon En 1862, deux lyonnais, Plasson et Chaize obtiennent l autorisation d exploiter une ligne de bateaux omnibus sur la Saône entre La Mulatière et Vaise. Pour cette entreprise, ils font construire cinq bateaux d un type spécial aux chantiers navals de la Felizat, dans le quartier de la Mouche, d où le nom qui leur sera donné. Mises en service en 1863, les Mouches de la Compagnie des bateaux-omnibus offrent alors une ponctualité sans défaut, accostant toutes les 10 minutes à l un des vingt-cinq embarcadères disposés de chaque coté de la Saône. Très bon marché, les bateaux mouches 19

20 connaissent un succès tel qu ils font chuter la fréquentation des omnibus à chevaux. De 1863 à 1910, les bateaux-mouches de Lyon transporteront jusqu'à quatre millions de passagers chaque année (années 1871 et 1905) avant de disparaître vers 1910 sous la concurrence des tramways électriques. Les fondateurs des bateaux-mouches lyonnais n en resteront pas là. En 1867, à l'occasion de l'exposition universelle, Emile Plasson gagne le concours ouvert par la ville de Paris pour une desserte de la ville par bateaux Il propose un modèle de bateau à hélice bien adapté au lit irrégulier de la Seine, et obtient la concession d'exploitation. Il commande aux chantiers lyonnais de La Buire 30 bâtiments qui gagneront Paris par voie d'eau. La Compagnie des bateaux-omnibus de Paris est créée. Elle exploite, durant cinq ans sans concurrence, la traversée de Paris et un service de banlieue limité à Charenton et Suresnes. La machine à vapeur et les transports aériens : la première ne participe qu aux premiers balbutiements des seconds 1782 : invention du premier aéronef par les frères Montgolfier à Annonay La montgolfière a été inventée par les frères Montgolfier, Joseph et Étienne, en Cette année là, Joseph de Montgolfier, fabricant de papier à Annonay (Ardèche), qui souhaitait réchauffer sa chemise en raison du froid, alluma un feu de papier dans sa cheminée. Il serra le col du vêtement tout en évasant les pans afin d y concentrer la chaleur. Se gonflant sous l effet de l accumulation de l air chaud, la chemise s éleva au dessus du foyer. Joseph confia ses observations à son frère Etienne et tout deux se mirent au travail pour réaliser ce qui deviendra la première montgolfière. La première expérience publique eut lieu le 4 juin 1783 à Annonay. Il s agit d un grand ballon (environ 11 mètres de diamètre), formé de toile et de papier, contenant de l air chauffé, auquel est suspendue une nacelle dans laquelle est fixé un réchaud. L air chaud étant plus léger que l air froid, il monte sous la poussé aérostatique (poussée mise en évidence, dans les liquides, par Archimède), et entraîne l ensemble. Le 19 septembre 1783, un coq, un mouton et un canard firent l'expérience du premier vol habité à Versailles devant le roi Louis XVI. Le 23 novembre de la même année, à Paris, François Pilatre de Rozier et François d Arlandes (originaire d Anneyron) s embraquent dans une montgolfière pour le premier vol libre de l histoire. À noter que la lyonnaise Élisabeth Thible fut la première femme à voler en ballon le 4 juin 1784 à Lyon, au dessus du parc des Brotteaux : invention du premier ballon dirigeable par Henri Giffard Les ballons rendaient divers services depuis déjà plus d un demi-siècle. Mais leur intérêt demeurait limité par le fait qu ils devaient rester captifs, c est à dire reliés au sol par des câbles, sans quoi le vent les entraînaient littéralement n importe où. D où l idée de les munir d un moteur embarqué faisant tourner une hélice, ce qui leur permettrait de se mouvoir indépendamment de la direction du vent. Mais le poids considérable des machines à vapeur, seuls moteurs disponibles, impliquait la construction de ballons de très grandes dimensions. Le premier dirigeable fut construit par Henri Giffard et parcoura une distance de 27 km entre Paris et Trappes lors de son premier vol en C est sous l impulsion de Giffard que le dirigeable prendra la configuration 20

L'histoire du train d'après une étude réalisée par Boris Chabanel

L'histoire du train d'après une étude réalisée par Boris Chabanel L'histoire du train d'après une étude réalisée par Boris Chabanel la machine à vapeur et les transports, victoires et déboires La mise au point de la machine à vapeur constitue une véritable rupture dans

Plus en détail

Les différentes inventions à travers l histoire pour mettre un objet en mouvement

Les différentes inventions à travers l histoire pour mettre un objet en mouvement Les différentes inventions à travers l histoire pour mettre un objet en mouvement Problématique Qu est-ce qui fait avancer un véhicule? Est-ce que cela a évolué au fil du temps? Comment? Programmes 2008

Plus en détail

La Course Paris - Rouen

La Course Paris - Rouen Le 22 juillet 1894 : Première course automobile Le 22 juillet 1894 a lieu la première course automobile sur route. Le record de vitesse sur le parcours Paris-Rouen est tenu par le comte de Dion : 22 km/h!...

Plus en détail

La France au 19 ème siècle

La France au 19 ème siècle CM2 La France au 19 ème siècle Histoire L Epoque contemporaine Objectifs notionnels : - Mesurer le décalage brutal dans l offre de transports entre les siècles précédents et le XIXe siècle. - Apprécier

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

La machine des frères Montgolfier

La machine des frères Montgolfier Compréhension de lecture Andrée Otte D après Jean et Jeanine Guion La machine des frères Montgolfier Sais-tu comment l homme vola pour la première fois? Il n était pas dans un avion bien sûr Il était à

Plus en détail

Les enjeux énergétiques du transport

Les enjeux énergétiques du transport Les enjeux énergétiques du transport Le secteur des transports consomme 50% du pétrole mondial. Avec des échanges commerciaux qui croissent beaucoup plus vite que le PIB, et une croissance exponentielle

Plus en détail

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830.

Le train à vapeur : Les premières lignes de chemin de fer françaises sont construites dans les années 1830. Quels progrès techniques voit-on apparaitre au XIXème siècle? Une première phase de la Révolution Industrielle. 1769 : James Watt invente la machine à vapeur. La machine à vapeur est l une des plus importantes

Plus en détail

L évolution des objets techniques

L évolution des objets techniques Page n 1 L évolution des objets techniques L histoire de l avion et du vélo Page n 2 Présentation de la partie L évolution d un objet technique (6h) I. Présentation II. Idées directrices III. Extrait du

Plus en détail

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE Les Canadiens cherchent à réduire la consommation de carburant de leur véhicule pour protéger l environnement et réaliser des économies. Plusieurs

Plus en détail

Fiche 3 Histoire des modes de transport

Fiche 3 Histoire des modes de transport Fiche 3 Histoire des modes de transport Tout au long de son histoire, l Homme s est déplacé pour différentes raisons : pour se nourrir, pour faire la guerre, pour chercher de nouvelles terres, puis pour

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

PARCOURS INTER MUSEES! L énergie NOM : """"""""""""""""""""""""" Prénom : """"""""""#""""""""""""#

PARCOURS INTER MUSEES! L énergie NOM :  Prénom : ## PARCOURS INTER MUSEES L énergie NOM : Prénom : ## Bienvenue au musée des arts et métiers As-tu réussi à trouver mon nom au Palais de la découverte? Les gens du musée ont été gentils avec moi, ils ont fait

Plus en détail

Les évolutions des trains

Les évolutions des trains Cette feuille permet à votre groupe de mieux répondre à la fiche activité Elle reste avec le matériel Les transports Les évolutions des trains Cours de technologie - Page 1 sur 7 L histoire du train, c

Plus en détail

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace.

L énergie. Les différentes énergies On peut trouver différentes énergies sur Terre et aussi dans l'espace. L énergie L énergie se trouve partout et sous différentes formes. On la trouve dans les maisons principalement sous forme d'électricité et de gaz. Energie vient du mot grec "energeia" qui veut dire force

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires Plan d éducation au développement durable Eduquer à la mobilité Propositions de trois partenaires Cadre de l action Développer l éco-citoyenneté dans la mise en œuvre des politiques publiques Plan d éducation

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

La France à la fin du 19 ème siècle - début 20 ème

La France à la fin du 19 ème siècle - début 20 ème DOSSIER PÉDAGOGIQUE La France à la fin du 19 ème siècle - début 20 ème " Accumuler du savoir, approfondir la compréhension peuvent être obtenus en utilisant de multiples parcours. L émotion, la sensibilité

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

La technique ave v c l c a n a ature

La technique ave v c l c a n a ature La technique en accord avec la nature moteurs Tradition L histoire de la production des moteurs TEDOM fait suite à la tradition riche de la production des automobiles dans la région de Liberec qui existe

Plus en détail

Information du public sur la pollution générée par chaque moyen de transport de passagers.

Information du public sur la pollution générée par chaque moyen de transport de passagers. JeanFrançois Wolffhugel 18 Rue du Docteur Marius Pélissier 11480 La Palme Tel : 04 68 48 15 39 wolffhugeljf@cegetel.net La Palme, le 14 juillet 2006 Politique des transports dans la vallée du Rhône, arc

Plus en détail

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures

Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Volvo FE hybride Pour la distribution et la collecte des ordures Avec des PTR jusqu à 26 tonnes, le Volvo FE hybride réunit tous les atouts pour la collecte des ordures et la distribution. Le moteur électrique

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

ENIGME 5. Les nombres croisés

ENIGME 5. Les nombres croisés Les nombres croisés DOCUMENT N 1 : Distance entre différentes capitales européennes à vol d oiseau. Ville de départ Ville d arrivée Distance Londres Paris 341 km Madrid Paris 1051 km Madrid Rome 1370 km

Plus en détail

Forum THNS 2012 Shanghai

Forum THNS 2012 Shanghai Forum THNS 2012 Shanghai Études sur les éléments et l aménagement d un hub de transports intégré Yang Lixin, Troisième Institut d inspection et de design du Groupe des chemins de fer Co., Ltd, Université

Plus en détail

Groupes de 3 à 4 élèves. une séance de 1H30

Groupes de 3 à 4 élèves. une séance de 1H30 Fiche pédagogique Les énergies SUPPORT PEDAGOGIQUE COMPETENCES ATTENDUES MAQUETTE D ASCENSEUR Identifier l énergie utilisée dans le fonctionnement de l objet technique Connaissance : Niveau d acquisition

Plus en détail

LE BOEING 777, AU CŒUR DE LA STRATEGIE D AIR FRANCE

LE BOEING 777, AU CŒUR DE LA STRATEGIE D AIR FRANCE LE BOEING 777, AU CŒUR DE LA STRATEGIE D AIR FRANCE 1 1 -, une des compagnies exploitant le plus de Boeing 777 2. Le Boeing 777 est un outil particulièrement bien adapté aux besoins d exploitation d Une

Plus en détail

Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers

Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers Juin2014 Les transferts d usages ou comment réduire notre consommation de produits pétroliers Le concept de «transfert d usage»

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière

Éducation à la sécurité routière Éducation à la sécurité routière www.reseaumillepattes.org À vélo, pour tourner à gauche à un croisement, que dois-je faire? Bien regarder des deux côtés si des voitures arrivent, puis signaler avec mon

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux

Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux zones fortement accidentées. On a plus souvent l habitude

Plus en détail

4 grandes fiches à compléter portant sur les thèmes suivants : Voiture et Histoire, Voiture te Technologie, Voiture et Société, Voiture et Course.

4 grandes fiches à compléter portant sur les thèmes suivants : Voiture et Histoire, Voiture te Technologie, Voiture et Société, Voiture et Course. Nom : Prénom : Date : A la découverte du Musée des 24 Heures Feuille de route 6 ème 5 ème Dans ce livret, tu trouveras : 4 grandes fiches à compléter portant sur les thèmes suivants : Voiture et Histoire,

Plus en détail

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE SUITE AU PROCES VERBAL DE SYNTHESE ETABLIE PAR LA COMMISSION D ENQUETE A L ISSUE DE L ENQUETE PUBLIQUE DU PROJET REMIS LE 25 JUILLET

Plus en détail

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan

Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Quelle est la Mobilité du Futur? January 2012 Nicolas Meilhan Consultant Principal, Frost & Sullivan Avril 2014 7 défis majeurs sont à prendre en compte pour concevoir la mobilité de demain les émissions

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Pour un monde allant vert

Pour un monde allant vert Pour un monde allant vert L augmentation des émissions de CO 2 issues des transports représente désormais quasiment 30 % du total des émissions dans l UE. Avec une croissance explosive des transports routier

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

VOITURE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

VOITURE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke VOITURE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke Armées aux pas d animauxd -219: Hannibal traverse les Alpes à dos d éléphant pour envahir l Italie. Deux mille ans plus tard, en 1812, Napoléon envahit la

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile

Engineering a Connected World. Des voitures connectées et l'avenir de l'automobile Avant-propos Le monde du transport automobile est prêt pour une révolution. Internet a transformé nos maisons et nos lieux de travail, mais il a eu un impact limité sur l élément qui les relie : nos moyens

Plus en détail

E-bike Bicyclette électrique. La nouvelle manière de pratiquer le vélo

E-bike Bicyclette électrique. La nouvelle manière de pratiquer le vélo E-bike Bicyclette électrique La nouvelle manière de pratiquer le vélo 1 Sommaire Introduction p. 3 Technique et équipement p. 4 Règles de la circulation p. 7 Quelle bicyclette électrique pour moi? p. 7

Plus en détail

salon du bourget Michelin MICHELIN Air X Dassault Aviation DOSSIER DE PRESSE - Juin 2015

salon du bourget Michelin MICHELIN Air X Dassault Aviation DOSSIER DE PRESSE - Juin 2015 salon du bourget 2015 A l occasion du Salon du Bourget (15-21 juin 2015), Michelin présente sa nouvelle gamme de pneumatiques MICHELIN Air X et met en avant son partenariat avec Dassault Aviation DOSSIER

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis S A I N T L O U I S REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

AVIS de la CCIP relatif à la desserte de l aéroport de Roissy CDG par le projet «CDG Express»

AVIS de la CCIP relatif à la desserte de l aéroport de Roissy CDG par le projet «CDG Express» AVIS de la CCIP relatif à la desserte de l aéroport de Roissy CDG par le projet «CDG Express» présenté par Bernard IRION Assemblée Générale du 23 juin 2005 Les enjeux d une desserte ferroviaire directe

Plus en détail

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs

MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Communiqué de Presse Rueil-Malmaison, le 16 juin 2015 MobilityMonitor : LeasePlan au cœur du comportement des conducteurs Afin d analyser avec précision les comportements actuels des conducteurs au sein

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ).

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ). La voiture, au fil du temps A 6 4 scénarios à jouer vit cti é consignes Répartir les enfants en 4 groupes. o u til 1 Attribuer un scénario par groupe. A ider les enfants à préparer leur scénario (recherches,

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher?

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? Défi n 6 Cycle 2 Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? En quoi consiste ce défi?? En la réalisation d un engin roulant doté d un système de propulsion, la présentation

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

BICYCLE RESEARCH REPORT NO. 146

BICYCLE RESEARCH REPORT NO. 146 BICYCLE RESEARCH REPORT NO. 146 Janvier 2003 OCDE (EDITEUR): DIRECTIVES POUR DES TRANSPORTS DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT Les pays de l OCDE ont décide de réduire les émissions de CO 2 provenant des transports

Plus en détail

Présentation : Démarche :

Présentation : Démarche : DEFI TECHNO 2009 Présentation : Dans le cadre du défi techno proposé par le groupe départemental Sciences, nous avons réalisé quelques véhicules qui pouvaient se déplacer en autonomie sur au moins 3 mètres.

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche Séance 1 : Le M aura préalablement gonflé autant de ballons que d enfants. Faire asseoir les E en ronde au sol dans le calme. Le M annonce plusieurs séances avec les ballons de baudruche. Mise en garde

Plus en détail

NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES

NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES AU CŒUR DE NOTRE MODÈLE 2813,3 millions d euros de chiffre d affaires* 11 937 collaborateurs dans plus de 60 pays (94,4

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC

LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC LA STM: ACTEUR-CLÉ DE L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS AU QUÉBEC Michel Labrecque, Président du conseil d administration Présenté à l Institut de recherche en économie contemporaine Le 10 septembre 2013

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.6/2005/2 25 novembre 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de

Plus en détail

L'Irizar i2e, l'autobus 100% électrique d'irizar Group, présent à l'occasion de la COP21 de Paris

L'Irizar i2e, l'autobus 100% électrique d'irizar Group, présent à l'occasion de la COP21 de Paris L'Irizar i2e, l'autobus 100% électrique d'irizar Group, présent à l'occasion de la COP21 de Paris L'Irizar i2e, l'autobus électrique d'irizar Group, a été présenté à Paris par la RATP (le plus grand Groupe

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

LE VEHICULE COMMERCIAL LE PLUS ECLECTIQUE DEPUIS SOIXANTE ANS.

LE VEHICULE COMMERCIAL LE PLUS ECLECTIQUE DEPUIS SOIXANTE ANS. gamme Ape VÉHICULES BROCHURE APE.indd 1 1/04/09 12:26:35 LE VEHICULE COMMERCIAL LE PLUS ECLECTIQUE DEPUIS SOIXANTE ANS. Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ses trois roues ont foulé les routes

Plus en détail

CAP MVA. Technologie. Maintenance des Véhicules Automobiles. Feuillets détachables. Jean-Luc BASCOL

CAP MVA. Technologie. Maintenance des Véhicules Automobiles. Feuillets détachables. Jean-Luc BASCOL CAP MVA Maintenance des Véhicules Automobiles Technologie Feuillets détachables JeanLuc BASCOL TECHNOLOGIE cap MAINTENANCE AUTOMOBILE Généralités 00 La découverte de l automobile 3 Savoir S 2.1 Motorisation

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2012 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et

ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et ANNEXE 8.5-1 Caractérisation patrimoniale du Pont des Trous, évaluation des impacts des différents tracés proposés pour sa traversée et recommandations Le Pont des Trous constitue un des rares exemples

Plus en détail

L énergie solaire. GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas

L énergie solaire. GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas L énergie solaire GABRIEL.Lucie, CASABONNE.Jahde, SOUCASSE.Andreas Sommaire Introduction A quoi sert l énergie solaire? Les avantages de l énergie solaire Les inconvénients de l énergie solaire Depuis

Plus en détail

L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs

L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs L organisation d un projet de Construction et les différents acteurs L organisation d un projet de construction et les acteurs Dans un projet de bâtiment ou de travaux publics, la construction est le fait

Plus en détail

Leçon 15. Le Creusot, une ville industrielle au XIX s.

Leçon 15. Le Creusot, une ville industrielle au XIX s. Leçon 15. Le Creusot, une ville industrielle au XIX s. Question: Comment une entreprise industrielle transforme- t- elle une ville au XIX s? pages 112-113. Le Creusot est une ville industrielle comme le

Plus en détail

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS 1. INTRODUCTION 1.1 Le transport aérien de passagers est étroitement associé au tourisme, lequel

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple)

Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) Région Bretagne Auto-mobilité et intelligence territoriale L équation gagnante pour la Banque (exemple) 1 Notre dessein Caractériser la liaison entre stratégie d activités et stratégie de mobilités grâce

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

par Maxime Lalonde-Filion

par Maxime Lalonde-Filion ANALYSE DES IMPACTS ÉNERGÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS À L'IMPLANTATION MASSIVE DES VÉHICULES HYBRIDES ÉLECTRIQUES RECHARGÉS PAR LE RÉSEAU (PLUG-IN HYBRID ELECTRIC VEHICLE : PHEV) AUX ÉTATS-UNIS

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Communauté Urbaine de Strasbourg Un esprit pionnier pour des transports toujours en pointe

Communauté Urbaine de Strasbourg Un esprit pionnier pour des transports toujours en pointe Capitale européenne Communauté Urbaine de Strasbourg Un esprit pionnier pour des transports toujours en pointe Tramway Vélo Véhicules innovants Et demain? Située au cœur de l Europe, sur le Rhin, la capitale

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Mathématiques et histoire des transports Cycle 3. Activité de découverte

Mathématiques et histoire des transports Cycle 3. Activité de découverte Mathématiques et histoire des transports Activité de découverte «Petite» histoire de l automobile Texte extrait d un document enseignant de la Sarthe Mathématiques et histoire des transports Cycle 3 Activité

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne Passer à l action Pierre Radanne Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Deux hypothèses : - Des émissions stables à partir de 2000 - Parvenir à stabiliser le climat Emissions de CO 2 Concentration

Plus en détail

Evolution des modes des vie :

Evolution des modes des vie : Démarche : 1 2 Individuel ou binômes 5 10 min. Temps de recherche : Les élèves observent les photos au tableau ou distribuées, les comparent puis les classent. Collectif 15 20 min. Mise en commun : En

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD

LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD TRANSPORT FLUVIAL L ORGANISATION PROFESSIONNELLE DES CHARGEURS 601ad2002 LE CHOIX DES INDUSTRIELS EN FAVEUR DE LA LIAISON SEINE-NORD - Décembre 2002 - 2 Le recours à une pluralité de modes de transport

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.6/AC.4/2008/1/Add.2 19 août 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface... 9

TABLE DES MATIÈRES. Préface... 9 Préface... 9 CHAPITRE I L ENTREPRISE DRAPIÈRE ET SES MUTATIONS... 15 Les facettes du négoce drapier, le voyage de commerce... 16 Seguin et C ie fabricant drapier... 21 Résultats, conséquences et fin du

Plus en détail