COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE"

Transcription

1 COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre 5 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX ISOLEMENTS AUX BRUITS AERIENS Chapitre 6 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX ISOLEMENTS AUX BRUITS D IMPACTS ET D EQUIPEMENTS

2 Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE 1. LE SON LE BRUIT 1.1 Son pur 1. Son complexe 1.3 Le bruit - Analyse spectrale d un bruit. LES NIVEAUX ACOUSTIQUES LE DECIBEL.1 Niveau de pression acoustique (L p. Niveau de puissance acoustique (L w.3 Niveau d intensité acoustique (L I.4 Niveau sonore équivalent (L eq.5 Opérations sur les niveaux sonores 3. ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE 3.1 L oreille humaine 3. Le décibel physiologique 4. LA MESURE DU BRUIT

3 Chapitre 1. NOTIONS DE BASE D ACOUSTIQUE 1. Le son Le bruit Onde acoustique = succession de surpressions et de dépressions infinitésimales, qui se propagent depuis la source jusqu'à l'organe de réception. La pression fluctue autour de la pression atmosphérique. Quand une onde acoustique arrive à l'oreille, elle fait vibrer le tympan : le son est alors perçu.

4 L oreille humaine

5 Oreille externe : Amplifie et localise le son

6 osselets Oreille moyenne : Transmet les vibrations perçues par le tympan vers l oreille interne grâce aux osselets

7 Oreille interne : Transforme les vibrations en influx nerveux qui gagne les centres de l audition du cerveau

8 1.1 Son pur Vibration sinusoïdale autour de la pression atmosphérique. Amplitude pression Pression atmosphérique temps pression efficace f = 1/T fréquence Exemple : diapason

9 Fréquence - Période - Pulsation Fréquence f (Hz d'un son pur = nombre de vibrations effectuées par seconde. La fréquence caractérise la hauteur du son f = 1 T = ω π 0 < fréquences audibles < Hz Infra-sons : tremblements de terre, secousses telluriques. Ultra-sons peuvent être perçus par les animaux : le chien perçoit les sons jusqu'à Hz, la chauve-souris et le dauphin jusqu'à Hz. fréquence basse (sons graves fréquence médium (sons moyens fréquence haute (sons aigus avec T(s = période et ω (rad/s = pulsation

10 Vitesse du son - Longueur d onde Vitesse du son ou célérité (c : varie suivant l'homogénéité et l'élasticité du corps. Matériaux Vitesse (m/s Matériaux Vitesse (m/s Air (0 C Eau Bois Béton Brique à Acier Verre Plomb Liège Caoutchouc Longueur d'onde (λ : distance parcourue par une onde acoustique pendant une période à à à à 150 λ (m = c T = (m / s (s c (m / s f (Hz Exemple : note DO f = 56 Hz λ = 1,33 m (air λ = 5,7 m (eau λ = 19,5 m (acier, verre 0,3 m (caoutchouc

11 Pression acoustique La pression acoustique est une pression effective. p(t = P(t - p atm avec : p(t = pression acoustique instantanée (varie entre.10-5 Pa et 0 Pa P(t = pression totale instantanée p atm = pression atmosphérique ( Pa L oreille est insensible à la pression atmosphérique. Elle n'est sensible qu'à une variation de pression autour de la pression atmosphérique. C'est pour cela qu'on ne s'intéresse qu'à la pression effective p(t. Dans le cas d'un son pur : avec : p(t = p max sin ω t p max = amplitude = force du son Pression acoustique efficace p e : p = p (t dt C'est cette pression que l'on utilisera dans tout le reste du cours. Par mesure de simplification, on la notera p. e 1 T T 0 p e = p max

12 Puissance acoustique Une onde acoustique provient d'une source sonore que l'on caractérise par sa puissance. Puissance acoustique (w = énergie sonore traversant une surface par unité de temps. On la calcule par intégration de la pression acoustique p sur une surface sphérique S entourant la source sonore. w S = p w s'exprime en Watt ρc pression p avec : ρ = masse volumique du milieu propagateur c = célérité du son dans le milieu propagateur Pour l'air ρc 1, x 340 = 400 kg.m -.s -1 Intensité acoustique Intensité acoustique (I = puissance acoustique ramenée à l'unité de surface. I w p = = I s'exprime en W/m S ρc

13 1. Son complexe Son complexe = son périodique (moteur à vitesse cte par exemple que l'on peut décomposer, d'après le principe de Fourier, en une série de sons purs. pression efficace pression temps f fondamental f 3f 4f harmoniques fréquence * 1 er terme = fondamental (f fondamental = f son complexe caractérise la hauteur du son (grave, médium ou aigu Série * autres termes = harmoniques (f harmoniques = n x f fondamental caractérisent le timbre. C'est grâce au timbre qu'on peut reconnaître deux instruments qui émettent la même note musicale.

14 DECOMPOSITION D UN SON COMPLEXE FONDAMENTAL HARMONIQUES SON COMPLEXE T = 1/f f fondamental = f son complexe f harmoniques = n x f fondamental

15 1.3 Le bruit - Analyse spectrale d un bruit Bruit = vibration non périodique. C'est un mélange aléatoire de sons de fréquences quelconques. pression pression efficace Bruit temps Spectre sonore fréquence Un bruit peut être grave, médium ou aigu. Il est d'usage d'attacher au mot "bruit" la notion d'une certaine gêne. Représentation d'un bruit "en régime permanent" ou "stationnaire" (sirène ou alarme par exemple.

16 pression efficace Analyse par bandes d octaves fréquence Le spectre sonore d'un bruit est composé d'une infinité de fréquences. Son analyse simplifiée consiste à déterminer des niveaux sonores moyens, dans des bandes de fréquences de largeur finie appelées bandes d'octaves. La représentation spectrale peut être une ligne brisée ou un histogramme. Octave (n.f. : intervalle compris entre une fréquence et le double de cette fréquence. Fréquences médianes des octaves normalisées : 16 ; 31,5 ; 63 ; 15 ; 50 ; 500 ; 1000 ; 000 ; 4000 ; 8000 ; Hz Dans le bâtiment, on ne retient que les octaves allant de 15 à 4000 Hz.

17 1.4 Différents types de bruit On distingue trois types de bruit : bruits aériens : se propagent dans l'air. Peuvent être émis : dans un local (conversation, télévision, chaîne hi-fi,, à l'extérieur d un immeuble (circulation, trains, avions. bruits d impacts : émis par une paroi mise en vibration (pas, chutes ou déplacements d'objets. bruits d équipements : émis par des appareils et installations situés : soit dans le logement récepteur (machine à laver, chauffe-eau soit hors du logement récepteur (ascenseurs, tuyauteries, ventilation.

18 Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE 1. LE SON LE BRUIT 1.1 Son pur 1. Son complexe 1.3 Le bruit - Analyse spectrale d un bruit. LES NIVEAUX ACOUSTIQUES LE DECIBEL.1 Niveau de pression acoustique (L p. Niveau de puissance acoustique (L w.3 Niveau d intensité acoustique (L I.4 Niveau sonore équivalent (L eq.5 Opérations sur les niveaux sonores 3. ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE 3.1 L oreille humaine 3. Le décibel physiologique 4. LA MESURE DU BRUIT

19 . Les niveaux acoustiques - Le décibel.1 Niveau de pression acoustique (L p ❶ L'oreille est sensible à des pressions variant entre.10-5 Pa et 0 Pa. impossibilité d'utiliser une échelle linéaire. ❷ Plus la pression faible, plus sensibilité de l'oreille élevée. Plus pression élevée, plus sensibilité faible. comportement logarithmique C'est pour ces deux raisons que WEBER-FECHNER a énoncé la loi suivante : "La sensation auditive est proportionnelle au logarithme (décimal de l'excitation" qui a conduit à définir le niveau de pression acoustique comme étant égal à : L p p = 10log p 0 = 0log p p 0 L p est exprimé en décibel (db p = pression acoustique (efficace de l'onde sonore en Pa p 0 = pression acoustique de référence correspondant au seuil d'audibilité d'un son à 1000 Hz =.10-5 Pa.

20 Fonction logarithmique x y = log x y 3 y x log x Echelle métrique Echelle semi-log La fonction logarithmique : - dilate les valeurs faibles et comprime les valeurs fortes, ce qui traduit la sensibilité de l'oreille aux bruits faibles et sa protection aux bruits élevés. - sa représentation dans une échelle semi-log permet une lecture précise des valeurs faibles.

21 Echelle des niveaux sonores à 1000 Hz Pression (Pa , 0,0 0,00 0,000 0,0000 Niveau de pression acoustique (db Exemples Sensation auditive 180 Fusée Ariane au décollage Insupportable 140 Moteur d'avion à réaction Douloureux 10,5 min maxi Voiture de "Formule 1" Difficilement supportable min maxi Passage d'un train 100 4h maxi Marteau piqueur Très bruyant 90 40h maxi Alarme de voiture 80 Rue à grande circulation Fatigant 70 Restaurant bruyant, rue Bruits courants 60 Conversation normale Gênant 50 Bureau, piscine 40 Séjour, salle de cours Reposant 30 Chambre à coucher Calme 0 Studio, campagne tranquille 10 Déplacement d'une personne 0 Seuil d'audition

22 . Niveau de puissance acoustique (L w S w w = p Lw 10log( ρc = w0 w : puissance acoustique de la source (W w 0 : puissance acoustique de référence w 0 = p 0 ρ air S c air = ( L w est exprimé en décibel (db = 10-1 W.3 Niveau d'intensité acoustique (L I I p I = LI = 10log( ρc I 0 L I est exprimé en décibel (db I : intensité acoustique (W/m I 0 : intensité acoustique de référence I 0 = air p0 ρ c air = 5 ( = 10-1 W/m

23 Remarque importante L I = 10 log I I 0 = 10 log ρ p ρc air 0 p c air Si le son se propage dans l'air L I n'est égal à L p que dans l'air. p L I = 10 log = L p 0 p Notation : L I = L p = L.4 Niveau sonore équivalent (L eq L Même énergie acoustique L L eq temps temps

24 .5 Opérations sur les niveaux sonores Les niveaux sonores (L p, L I sont des définitions qui traduisent la sensation de l'oreille. On ne peut pas faire des opérations arithmétiques directes sur des "définitions". Il faut revenir aux valeurs physiques (p, I qui caractérisent l'excitation, en effectuant la transformation suivante : ou p p Lp = 10 log p = p 0 p LI I L 10 I = 10 0 I0 I = 10 log I 0 L Après avoir fait les calculs sur les valeurs physiques (p ou I on revient aux décibels en utilisant leurs définitions correspondantes.

25 Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE 1. LE SON LE BRUIT 1.1 Son pur 1. Son complexe 1.3 Le bruit - Analyse spectrale d un bruit. LES NIVEAUX ACOUSTIQUES LE DECIBEL.1 Niveau de pression acoustique (L p. Niveau de puissance acoustique (L w.3 Niveau d intensité acoustique (L I.4 Niveau sonore équivalent (L eq.5 Opérations sur les niveaux sonores 3. ACOUSTIQUE PHYSIOLOGIQUE 3.1 L oreille humaine 3. Le décibel physiologique 4. LA MESURE DU BRUIT

26 3.1 L'oreille humaine 3. Acoustique physiologique Le décibel traduit assez bien les impressions ressenties par l'oreille mais uniquement à 1000 Hz. En effet, l'oreille humaine ne perçoit pas tous les sons de la même manière. Sa sensibilité varie en fonction de la fréquence : La sensibilité est maximale pour les sons de fréquence comprise entre 500 et 5000 Hz et s'atténue fortement aux fréquences basses.

27 Exemple : un son de 40 db à 1000 Hz produit la même sensation qu'un son de 60 db à 60 Hz. Sa sensibilité varie en fonction du niveau sonore : Plus le niveau sonore est important plus la différence de sensibilité avec la fréquence est atténuée. Exemple : un son de 100 db à 1000 Hz, produit la même sensation qu'un son de 108 db à 60 Hz.

28 3. Le décibel physiologique Pour obtenir, au moyen d'un appareil, des lectures représentatives des niveaux sonores perçus par l'oreille, il a été nécessaire d'introduire des filtres qui pondèrent à chaque octave le niveau sonore mesuré. L < 55 db 55 < L < 85 db L > 85 db Le niveau sonore global pondéré, proche du niveau sonore perçu par l'oreille, porte le nom de décibel physiologique. La pondération "A" est de loin la plus utilisée. Dans ce cas, les coefficients de pondération ont pour valeurs : Fréquences (Hz : Pondération (db : -15,5-8, Le niveau sonore global pondéré "A" s'exprime en db(a.

29 4. La mesure du bruit Le bruit se mesure avec un appareil appelé sonomètre. Les sonomètres permettent : soit une mesure globale du bruit : on obtient une seule valeur en db(a. soit une mesure par octave : on obtient une valeur en db pour chaque octave.

30

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

«Tous les sons sont-ils audibles»

«Tous les sons sont-ils audibles» Chapitre 6 - ACOUSTIQUE 1 «Tous les sons sont-ils audibles» I. Activités 1. Différents sons et leur visualisation sur un oscilloscope : Un son a besoin d'un milieu matériel pour se propager. Ce milieu

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail

LE BRUIT. Art. R. 4213-5 du code du travail sur la conception des locaux de travail Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LE BRUIT Introduction Le bruit est la cause de nombreuses surdités mais également d autres pathologies telles

Plus en détail

Musique et mathématiques

Musique et mathématiques Cours de L1 MIPC - Qu est ce qu un son? - Qu est ce qu un bruit? - Qu est ce qu un son musical? - Qu est ce qu une note musicale? - Quelles relations entre la musique et les mathématiques? Qu est ce qu

Plus en détail

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE

PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE 1 T.P-cours de Physique n 6 : PRODUCTION D UN SON PAR UN INSTRUMENT DE MUSIQUE Citer quelques instruments de musique. Quelles sont les trois catégories d'instruments que l on trouve dans un orchestre?

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre

VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre VERRE ET ACOUSTIQUE Comment comprendre l isolation SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE La gamme SILENCE : le summum du confort acoustique! Comment? SGG STADIP SILENCE est un vitrage acoustique

Plus en détail

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques

Didier Pietquin. Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Didier Pietquin Timbre et fréquence : fondamentale et harmoniques Que sont les notions de fréquence fondamentale et d harmoniques? C est ce que nous allons voir dans cet article. 1. Fréquence Avant d entamer

Plus en détail

Cours d acoustique et mécanique ondulatoire

Cours d acoustique et mécanique ondulatoire Cours d acoustique et mécanique ondulatoire I.U.P. GDP Option GET 2012 2013 xavier.vuylsteke@cstb.fr 2 Table des matières 1 Notions générales d acoustique 7 1.1 Introduction........................................

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

Sons et ultrasons applications: échographie et doppler PACES 2010-11

Sons et ultrasons applications: échographie et doppler PACES 2010-11 Sons et ultrasons applications: échographie et doppler PACES 2010-11 Plan Définition Propagation des sons Interactions avec la matière Notion d échographie Effet doppler Rappel : onde acoustique Le son

Plus en détail

Chapitre 3 : Ondes sonores

Chapitre 3 : Ondes sonores Chapitre 3 : Ondes sonores De toutes les ondes mécaniques longitudinales se propageant dans l'air ou dans un autre milieu matériel, les ondes sonores sont les plus banales. Si leur fréquence est comprise

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage?

Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Les fenêtres peuvent comporter une, deux ou trois vitres. L isolation phonique est-elle meilleure lorsque l on double ou triple le vitrage? Comment isoler une pièce du bruit? À l issue de ce chapitre,

Plus en détail

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT

SGG STADIP SILENCE. Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SGG STADIP SILENCE Verre feuilleté acoustique et de sécurité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Le bruit, une nuisance quotidienne Un phénomène physique Le bruit est la perception par l ouïe des vibrations ou

Plus en détail

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les ambiances de travail (bruits, éclairage, ambiance thermique ) sont des éléments essentiels pour une bonne exécution d une tâche, tant leur impact sur l

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE DES MATÉRIAUX Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES L usage des instruments de calcul et de dessin est autorisé selon les termes de la circulaire 99-186 du

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce"

INFORMATION PRESSE. La lutte contre les bruits de voisinage se renforce Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé INFORMATION PRESSE "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce" Arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage

Plus en détail

Intensité sonore et niveau d intensité sonore

Intensité sonore et niveau d intensité sonore ntensité sonore et niveau d intensité sonore Dans le programme figure la compétence suivante : Connaître et exploiter la relation liant le niveau d intensité sonore à l intensité sonore. Cette fiche se

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz Récapitulons Théorie Acoustique 2007 M. BLASCO UCL 50 Hz air pression acoustique: p(t) = P(t) P o 00 Hz 000 Hz FFT front ondes air célérité: c = λ. f ~ 340 m/s FFT - liquides: c ~ 400 m/s solides: c ~

Plus en détail

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Courriel : {prenom.nom}@univ-lorraine.fr .. Lecture La perception humaine. . Lecture La perception humaine.. Partie 1. 1. La et les espaces

Plus en détail

Acoustique : Propagation en champ libre

Acoustique : Propagation en champ libre Acoustique : Propagation en champ libre Ricardo Atienza 2008-2009 Suzel Balez / Nicolas Remy CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble L5C Rappels! le db(a) est la plus petite unité

Plus en détail

Son et Mathématiques

Son et Mathématiques Son et Mathématiques Maïtine Bergounioux To cite this version: Maïtine Bergounioux. Son et Mathématiques. Association des Professeurs de Mathématiques de l Enseignement Public (APMEP). Bulletin de l APMEP,

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Edms 335722 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A 8 Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Table des matières 1 Base juridique 2 Objet 3

Plus en détail

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX ONDES MECANIQUE : PROPAGATION R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX «J'allai au bord de la rivière, j'ai toujours aimé l'eau et le doux mouvement des vagues qui se poussent;

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Le son, le bruit et signature

Le son, le bruit et signature Le son, le bruit et signature «Ce que j ignore est toujours compliqué et réciproquement ce que je sais est toujours simple». Le son, c est quoi au juste? C est la propagation d une variation de pression

Plus en détail

Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores

Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores Chapitre 5 Émetteurs et récepteurs sonores Manuel pages 79 à 96 Choix pédagogiques Ce chapitre est dans la continuité du chapitre précédent «Instruments de musique» du thème «Son et musique». En effet,

Plus en détail

Notes du cours ACOUSTIQUE. Denis DUHAMEL

Notes du cours ACOUSTIQUE. Denis DUHAMEL Notes du cours ACOUSTIQUE Denis DUHAMEL 2 mars 23 2 Table des matières Introduction 3. Historique.......................................... 3.2 Onde sonore......................................... 5.3

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

Schéma de la chaîne sonore analogique 05

Schéma de la chaîne sonore analogique 05 Qu est ce que le son? 01 Le son est une vibration 01 Les vibrations produisent des ondes sonores... 01 La propagation des ondes 02 L oreille Humaine... 03 Le décibel : la mesure du niveau sonore. 04 Schéma

Plus en détail

Le bruit. Mesurage et Prévention

Le bruit. Mesurage et Prévention Le bruit Mesurage et Prévention Laurent LEGAL Ingénieur conseil au Centre de Mesures et Contrôles Physiques Plan de l intervention 1-Notions de bases 2- Réglementation 3- Mesurage 4- Prévention Milieu

Plus en détail

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments

Descripteurs acoustiques des espaces paysagers. Quelques éléments Descripteurs acoustiques des espaces paysagers Quelques éléments Acoustique des espaces paysagers Le confort acoustique dans les espaces paysagers Éléments d appréciation Une ambiance sonore modérée mais

Plus en détail

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON

L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON L ACOUSTIQUE : L ÉTUDE DE LA PHYSIQUE DU SON Société Française d Acoustique (SFA) Section Grand Nord Ouest (GNO) Salle Jean Noël Decarpigny Institut Supérieur de l Électronique et du Numérique (ISEN) Agenda

Plus en détail

Éléments d acoustique et nuisances sonores

Éléments d acoustique et nuisances sonores Éléments d acoustique et nuisances sonores 1 e partie : Évaluation de la gêne et du danger. A) Éléments d acoustique. L acoustique est la partie de la physique qui étudie les sons. Le son est défini en

Plus en détail

BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES. Dr. Aziz TIBERGUENT 2006

BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES. Dr. Aziz TIBERGUENT 2006 BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES PROFESSIONNELS Dr. Aziz TIBERGUENT 2006 BRUIT EN MILIEU DE TRAVAIL ET RISQUES PROFESSIONNELS PLAN DU COURS 1. Introduction, Quelques données 2. Définitions 3. Les

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS UNSPF Pauline Laproye Audition Mai 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction

Plus en détail

Protection contre le bruit et l incendie

Protection contre le bruit et l incendie Protection contre le bruit et l incendie Brochure de compétences Valable dès le er février 205 Contenu Protection contre le bruit 2 Protection incendie 74 Aide à la planification - Solutions de protection

Plus en détail

TPE : LES DANGERS DES SONS

TPE : LES DANGERS DES SONS TPE : LES DANGERS DES SONS SOMMAIRE Intro Problématique I) Les différents aspects du son 1) Fréquence du son (Hz) 2) Le niveau sonore (db) 3) Le champ auditif 4) Le son et la distance Conclusion II) L'oreille

Plus en détail

Bureau d étude : AUDIT BRUIT

Bureau d étude : AUDIT BRUIT GIRAULT Romuald LACRABERIE Julien Année universitaire 2008-2009 Bureau d étude : AUDIT BRUIT Tuteurs : S. GOMBERT, F. RIBEYRE Sommaire Introduction...3 I)Notions générales sur le bruit...4 I.1 - Nature

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

ACOUSTIQUE DU BATIMENT

ACOUSTIQUE DU BATIMENT ACOUSTIQUE DU BATIMENT 4 GCU Version 9 Année scolaire 9 Cours Auteurs de la Ressource Pédagogique Mrs Krauss Gérard, Yezou René, Kuznik Frédéric 4ème Année F. KUZNIK G. KRAUSS R. YEZOU SOMMAIRE. CARACTERISATION

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

SONS. Dossier pédagogique. Enseignants Niveau lycée

SONS. Dossier pédagogique. Enseignants Niveau lycée SONS Dossier pédagogique Enseignants Niveau lycée Département Education Cité des sciences et de l industrie 2014 30, avenue Corentin Cariou 75019 Paris www.cite.science.fr/education 1 1) Liens avec le

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique Lycée Denis-de-Rougemont Neuchâtel et Fleurier Nom, prénom: Classe: Examen de maturité Session de juin 2006 Option complémentaire: Physique Pour obtenir la note maximale, il faut résoudre complètement

Plus en détail

Résumé non technique. Tableaux d estimation

Résumé non technique. Tableaux d estimation Résumé non technique Tableaux d estimation 4 Chapitre 1 Introduction 5 E n application de la directive européenne 2002/49/CE, et de ses retranscriptions en droit français (décret 2006-361 du 24 mars 2006

Plus en détail

2. Eléments d acoustique sous marine. Nov 2010

2. Eléments d acoustique sous marine. Nov 2010 2. Eléments d acoustique sous marine Nov 2010 Le son / propagation Le son (définition AFNOR) - sensation auditive engendrée par une onde acoustique - Par extension : - vibration acoustique capable d éveiller

Plus en détail

Le guide pinta de l acoustique

Le guide pinta de l acoustique Le guide pinta de l acoustique UNE INTRODUCTION DANS LE MONDE DE L ACOUSTIQUE [2/16] >> D où vient le bruit? QUELLES SONT LES BASES DE L ACOUSTIQUE DANS LA CONSTRUCTION ET L ARCHITECTURE? QUELLES NOR-

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications.

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. LP5. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. Antoine Bérut, David Lopes Cardozo Bibliographie Physique tout en 1 première année, M.-N. Sanz, DUNOD Électronique

Plus en détail

4.11 Acoustique. Introduction

4.11 Acoustique. Introduction 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES 4.11 Acoustique Introduction Les nuisances sonores gagnent en importance. La circulation s intensifie, les voisins et les enfants disposent d installations hi-fi

Plus en détail

FAQ Acoustique Prof. J. Malchaire

FAQ Acoustique Prof. J. Malchaire FAQ Acoustique Prof. J. Malchaire Propagation du bruit 1. Comment se propage le bruit?... 2 2. Qu'appelle-t-on un champ libre?... 2 3. Comment se propage le bruit en champ libre... 3 4. Où faut-il placer

Plus en détail

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE UNITE DE METHANISATION DE MATIERES ORGANIQUES Siège social : FRANCE BIOGAZ VALORISATION 12 rue Finkmatt 67000 STRASBOURG Tél. : 03 88 23 47 72 Fax : 03

Plus en détail

ISOLATION ACOUSTIQUE. Ces bruits qui ne nous laissent pas en paix

ISOLATION ACOUSTIQUE. Ces bruits qui ne nous laissent pas en paix ISOLATION ACOUSTIQUE Ces bruits qui ne nous laissent pas en paix Le problème, c est que le bruit n est pas du bruit, mais des sons que l on entend au mauvais moment et au mauvais endroit. Palmerston Editorial

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Elément Joints de battue et de seuil

Elément Joints de battue et de seuil 5. Procédure en cas d'isolation acoustique insuffisante En cas d isolation acoustique insuffisante d une porte, il est recommandé, avant de faire appel à un expert et d effectuer des mesures acoustiques,

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME

TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

Présentation de JC Nageleisen du 03/02/2009

Présentation de JC Nageleisen du 03/02/2009 Présentation de JC Nageleisen du 03/02/2009 Réalisation de «MP3» (petits lecteurs + µcasques), transcription «HIFI» (chaîne de salon) piste «son» de diaporama ou film video. Sources : Chaîne (platine +

Plus en détail

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse

Guide pédagogique. L ADEME contribue à la lutte contre le bruit. Collection Planète Précieuse 5165 Août 2004 Réalisation France Conseil - Imprimerie Edgar. Guide pédagogique L ADEME contribue à la lutte contre le bruit Collection Planète Précieuse PUBLIC Enseignants du cycle 3 (CE2, CM1 et CM2).

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Acoustique des salles

Acoustique des salles Acoustique des salles Ricardo ATIENZA Suzel BALEZ CRESSON L5C École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Acoustique des salles L acoustique des salles vise à offrir la meilleure qualité possible

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

-1- SOUNDMAN. Fabrication et distribution. SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16

-1- SOUNDMAN. Fabrication et distribution. SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16 -1- Mode d'emploi SOUNDMAN R MICRO À OREILLETTES Fabrication et distribution R SOUNDMAN e.k. Bornimer Str. 4 10711 Berlin (Allemagne) Tél & Fax (+49) - 30-28 59 81 16 Internet : http://www.soundman.de

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Rapport d acoustique : La hauteur d un son

Rapport d acoustique : La hauteur d un son Rapport d acoustique : La hauteur d un son Sylvain Daudé Magistère de mathématiques et applications 2 ème année Juin 2000 Responsable : M. Yann Malécot Introduction Un son est déterminé par sa hauteur,

Plus en détail

Nuisances sonores aux postes de travail

Nuisances sonores aux postes de travail Nuisances sonores aux postes de travail Suva Caisse nationale suisse d assurance en cas d accidents Protection de la santé Case postale, 6002 Lucerne Renseignements: Case postale, 1001 Lausanne Tél. 021

Plus en détail

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B3510--II APPLIICATIIONS DE TRANSDUCTEURS A ULTRASONS MANUEL D IINSTRUCTIIONS POUR L ETUDIIANT Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE

Plus en détail

Acoustique des salles

Acoustique des salles Acoustique des salles Nicolas REMY CRESSON école d architecture de Grenoble Nicolas REMY - L5C - école d architecture de Grenoble Acoustique des salles L acoustique des salles vise à offrir la meilleure

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

le bruit au travail Décibels Fréquences

le bruit au travail Décibels Fréquences le bruit au travail Décibels Fréquences 02 le bruit Sommaire travail au Le bruit. C est quoi? page 03 Bruit ou son? 03 La transmission des sons 03 La pression sonore et la puissance acoustique 03 Intensité,

Plus en détail

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE LE BRUIT DÉFINITION Niveaux de l ambiance sonore résultant des activités Bruit admissible et confort à l intérieur L ISOLATION ACOUSTIQUE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE PONDÉRÉ

Plus en détail

Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques

Bruit et vibrations au travail. Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Bruit et vibrations au travail Trois exemples d encoffrement de poinçonneuses automatiques Mars 2011 Jean Vittonati Trois encoffrements acoustiques 1 2 3 Trois encoffrements acoustiques Pour chaque cas

Plus en détail

G U I D E A C O U S T I Q U E

G U I D E A C O U S T I Q U E G U I D E A C O U S T I Q U E SOMMAIRE 1. DÉFINITIONS 4 Définitions générales...4 - Le son...4 - Le bruit...4 - La musique...4 - Caractérisation du son...4 - Sensibilité de l oreille...4 Grandeurs et notations

Plus en détail

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible). «À force d écouter la musique trop fort, on finit par l entendre à moitié» Dossier de presse octobre 2008 1 Sommaire Les jeunes de plus en plus exposés aux risques auditifs... p.3 Le fonctionnement de

Plus en détail

Atelier «son» Séance 2

Atelier «son» Séance 2 R IO 2 0 0 9-2 0 1 0 Animateur : Guy PANNETIER Atelier «son» Séance 2 A) 1. Rappels Mathématiques En physique, les hommes ont été confrontés à des nombres très grands ou très petits difficiles à décrire

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303 =1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen Objectif Permettre aux apprenants d approfondir des connaissances essentielles

Plus en détail

Introduction à l acoustique du bâtiment

Introduction à l acoustique du bâtiment LES ESSENTIELS DE L HABITAT 5 Introduction à l acoustique du bâtiment ÉDITION 2012 LES ESSENTIELS DE L HABITAT 5 Introduction à l acoustique du bâtiment Dans le domaine du bâtiment, les nuisances sonores

Plus en détail

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous :

FMB 4 : ACOUSTIQUE. Hauteur d un son Les fréquences des six cordes d une guitare classique sont données dans le tableau ci-dessous : Fiche professeur FMB 4 : ACOUSTIQUE TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : caractéristiques d un son, intensité, hauteur et timbre, niveau d intensité acoustique, période, fréquence, harmoniques,

Plus en détail

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye Cours de physique: sixième Yves Delhaye 13 septembre 2006 Copyright (c) 2004-2006 Yves Delhaye. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail