Le laser. CLAEIS Nicolas LERNOUT Aymeric ROUSSEAUX Cédric LEJEUNE Sami. Page 1/12.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le laser. CLAEIS Nicolas LERNOUT Aymeric ROUSSEAUX Cédric LEJEUNE Sami. Page 1/12. http://titaniumphysicists.brachiolopemedia.com"

Transcription

1 Le laser CLAEIS Nicolas LERNOUT Aymeric ROUSSEAUX Cédric LEJEUNE Sami Page 1/12

2 SOMMAIRE I. Qu'est-ce qu'un laser? 1) Définition laser 2) Son invention 3) L ancêtre du laser :le maser II. Ses différentes applications 1) La médecine 2) L'industrie 3) Les jeux 4) L'imprimerie 5) La distance 6) Dans la vie courante III. IV. Relation du laser dans le vide Sécurités a prendre sur les différentes classes du laser V. La distance Terre-Lune VI. Conclusion Page 2/12

3 Problématique : Quels sont les applications du laser dans le monde moderne? Comment a-t-il révolutionné la distance Terre-Lune? I. Qu'est-ce qu'un laser? 1)Définition laser Le laser veut dire: Light Amplification by Stimulated Emissions of Radiations (amplification de la lumière par des émissions de radiations stimulés). Sa couleur varie en fonction de sa longueur d'ondes émises. C'est un dispositif qui amplifie la lumière et le rassemble dans un étroit faisceau. 2)Son invention Le laser a été décrit par A. Einstein en 1917 et par A. Kastler en En 1953 est conçu le premier maser (ancêtre laser) par J.P Gordon, H.J Zeiger et Ch. H Townes. Et le premier laser a été conçu par Théodore Maiman en )L ancêtre du laser:le maser Le maser vient de l'acronyme Micro-wave Amplification by Stimulated Emission of Radiation ( amplification de rayonnement micro-ondes par émission stimulée). Le maser est un dispositif permettant d'émettre un faisceau cohérent à ceux d'un micro-ondes. Page 3/12

4 Le maser et le laser fonctionnent sur le même principe d'amplification. Le maser émet dans le domaine microondes a des longueurs d'onde très supérieures de celles des lasers qui fonctionnent dans le domaine visible. II. Ses différentes applications 1)La médecine Sa première utilisation en médecine fut en 1961 pour une tumeur de la rétine. a) L'ophtalmologie : Il est utilisé pour la myopie, hypermétropie, et astigmatisme. b) La dermatologie : Il est utilisé pour les taches pigmentaires et les cicatrices. c)la chirurgie esthétique : Il est utilisé pour gommer la cellulite et les rides superficielles. d)la parodontie : Il est utilisé pour les maladies de la gencive Page 4/12

5 e)la phlébologie : Il est utilisé pour scléroser les varices. f)la cancérologie : Il est utilisé pour l'ablation des tumeurs g)les autres usages : Il est utilisé en urologie, en cardiologie et en neurologie ainsi que la gynécologie 2)L'industrie a)soudage : Il permet des soudages étroits, profonds, a une cadence rapide. Utilisé dans le cas de gros volume de rf.123.rf.com production (ex: industrie a grande demande). b)plaquage : La qualité optique parfaite, meilleure stabilité et résistance aux liquides et températures élevées. Devient un standard. c)marquage : Il est un excellent choix en cas de contraste élevée, besoin de marquage lisse, sur plastique, céramique, métaux (durs inclus), pièces de formes et tailles différentes. Page 5/12

6 d)perçage : Il est précis et rapide. Il fonctionne sur verre, métaux, et plastique. e)décapage : C'est le processus le plus rapide, enlève la pollutions, résidus et les revêtements sans endommager les matériaux de base. f)découpage: C'est le plus majoritairement utilisé par les chaînes de production industrielles. Il peut également convenir aux boutiques, aux établissements pro et aux tiers lieux de fabrication. 3)Les jeux Le star-ship laser : C'est une guerre fictive avec arme factice dans un labyrinthe avec de la fumée. Une partie dure entre 15 et 30 minutes. Il existe plusieurs variantes : capture de drapeaux roi de la colline arène infection l'élu Page 6/12

7 La technologie a débuté a la fin des années 70 et début 80.Cette technologie a été utilisé par l'armée américaine. George carter III commença le style d'arène de combat en Il existe deux technologies : Le laser très précis pour les tirs longue portée mais son prix est onéreux. L'infrarouge est moins précis sauf a courte portée. 4)L'imprimerie Le 1 er prototype d'imprimante laser a été crée par Xerox par la modification d'un photocopieur en La 1 er imprimante laser commercialisée est le modèle 3800 produit par IBM en Il a été utilisée pour l'impression de gros volumes. Il y a deux types d'imprimantes laser couleur type : Type carrousel : Il prends plus de temps en couleur qu'en noir car pour les couleurs, il passe plusieurs fois sur le papier. L'impression est de mauvaise qualité. Type tandem : Il prends le même temps en couleur et en noir. L'impression est de bonne qualité. Page 7/12

8 5)La distance Le télémètre laser est un appareil permettant de mesurer les distances. Un rayon laser est projeté sur une cible qui renvoie a son tour le rayon. Applications : Il est utilisé pour le contrôle de vitesse ainsi que pour l'armée (les tireurs d'élites). Défauts de ce système : On aperçoit des problèmes de réfraction de lumière lorsque le rayon traverse une plaque de verre ou de plastique. 6)Dans la vie courante Castorama.fr Il est utilisé dans les magasins : aux caisses. Il est utilisé dans les lecteurs cd. Il est utilisé pour les épilateurs. Il est utilisé dans les salles de cinéma. Page 8/12

9 III. E= (h c) λ Relation du laser dans le vide E= (6, , ) 532x10 9 E= 3, J h=la constante de Plank c= vitesse de la lumière (en m/s) λ=la longueur d'onde visible (en m) E=énergie du photon du laser (en joule) IV. Sécurités a prendre sur les différentes classes du laser Classe 1 : lasers sans danger, à condition de les utiliser dans leurs conditions raisonnables prévisibles (exemples : imprimantes, lecteurs de CD-ROM et lecteurs de DVD). Info-lentilles-de-contact.com Classe 2 : lasers qui émet un rayonnement visible dans la gamme de longueur de 400 à 700 nm. La protection de l œil est normalement assurée par les réflexes de défense comprenant le réflexe palpébral, clignement de la paupière (par exemple, des lecteurs de code-barres). Classe 3 A : lasers dont l exposition directe dépasse l EMP (Exposition Maximale Permise) pour l œil, mais dont le niveau d émission est limité à cinq fois la LEA (Limite d Émission Accessible) des classes 1 et 2. Page 9/12

10 Classe 3B : laser dont la vision directe du faisceau est toujours dangereuse. La vision de réflexions diffuses est normalement sans danger. Classe 4 : lasers qui sont aussi capables de produire des réflexions diffuses dangereuses. Ils peuvent causer des dommages sur la peau et peuvent également constituer un danger d incendie. Leur utilisation requiert des précautions extrêmes Les classes ont été déterminées en fonction des lésions que peut provoquer un laser, elles varient en fonction de la fréquence du laser, les lasers infrarouge (IR) et ultraviolet (UV) étant bien plus dangereux que le laser visible. Dans le domaine visible, pour un laser continu, les classes sont : Classe 1 : jusqu'à 0,39 µw. Classe 2 : de 0,39 µw à 1 mw. Classe 3 A : de 1 à 5 mw. Classe 3B : de 5 à 500 mw. Classe 4 : au-delà de 500 mw. Page 10/12

11 V. La distance Terre-Lune Grâce a la mesure laser de la distance terre lune nous observons que la lune s'éloigne de 3,8cm/an. Ce phénomène est du aux marées. Page 11/12

12 VI. Conclusion Le laser a révolutionné le monde moderne. Il est diversifié par ses multiples fonctionnalités. Il a apporté un renouveau dans tout ses domaines d'applications. Son efficacité dans plusieurs domaines est due à sa grande polyvalence. Il a permis de faciliter le travail et de perfectionner la médecine. Il nous permet de savoir précisément la distance séparant la Terre de la Lune. Et donc de savoir que la Lune s'éloigne de plus en plus. Page 12/12

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

TPE Alarme LASER. MICHEL Victorien NUMA Stève

TPE Alarme LASER. MICHEL Victorien NUMA Stève CONTON Steeven MICHEL Victorien NUMA Stève Classe de 1 ère S1 TPE Alarme LASER M. Audry, professeur de sciences de l'ingénieur M. Poussel, professeur de physique-chimie Année 2012/2013, Lycée Etienne Bézout

Plus en détail

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement E 3 E 3 E 3 émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement doc.1 : amplification du rayonnement par émission stimulée dans un milieu actif Milieu doc.2 : schéma de principe

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Les dangers du laser pour les yeux THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Activité documentaire (1,5h) Les dangers du

Plus en détail

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies

Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies Sécurité LASER Novembre 2015 Valérie REITA Pôle Optique et Microscopies plan Le spectre électromagnétique Les 4 classes de laser et exemples au laboratoire Les 3 Types d exposition Les 3 Effets du rayonnement

Plus en détail

LASERS AU BLOC OPERATOIRE

LASERS AU BLOC OPERATOIRE S AU BLOC OPERATOIRE ALIBODE 2013 Mr MAZALAIGUE / Responsable service Technique Collin COLLIN S.A, BAGNEUX, 201005 Bref historique 1917 Décrit par Albert Einstein 1950 Procédé de pompage optique Alfred

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

Les lasers : quoi, comment, pourquoi?

Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Thierry Lahaye LCAR, UMR 5589 du CNRS, Toulouse Délégation régionale du CNRS 8 novembre 2010 Il y a 50 ans naissait le laser 16 mai 1960, Theodor Maiman (Hughes Research

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

Prévention des agressions causées par la chaleur

Prévention des agressions causées par la chaleur Prévention des agressions causées par la chaleur Mesures techniques Automatisez le travail et réduisez l'effort physique exigé dans un environnement chaud. Réduisez la chaleur qui rayonne des écrans devant

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2015/2016 OPTIQUE GEOMETRIQUE Stigmatisme Miroirs Dioptres

Plus en détail

Danger: rayonnement laser

Danger: rayonnement laser Danger: rayonnement laser Feuillet d information sur les lasers La présente publication vous informe sur les particularités et les dangers du rayonnement laser, les exigences de sécurité et de santé relatives

Plus en détail

C - La lumière : sources et propagation rectiligne

C - La lumière : sources et propagation rectiligne C - La lumière : sources et propagation rectiligne La propagation rectiligne, élément nouveau par rapport l école primaire, est un excellent moyen pour introduire la notion de modèle avec le rayon lumineux.

Plus en détail

LASERS Guide pratique à l'intention des universités

LASERS Guide pratique à l'intention des universités LASERS Guide pratique à l'intention des universités Numéro 3 Aon Parizeau Inc. Dans ce bulletin : Introduction La classification des lasers Le contrôle de l'environnement La sécurité intégrée Les mesures

Plus en détail

De la bougie au LASER

De la bougie au LASER De la bougie au LASER Les objets émettent des «simulacres», espèces de fines écorces qui se détachent de la surface même des corps.s élancent dans l air en conservant leur forme entrent en nous en reproduisant

Plus en détail

GEL 2004 Design II (modélisation)"

GEL 2004 Design II (modélisation) GEL 2004 Design II (modélisation)" Sécurité oculaire et laser" Hiver 2010" Département de génie électrique et de génie informatique Sommaire" Rappel dʼoptique géométrique" Lentille mince" Œil" Physiologie"

Plus en détail

1STI2D - Les ondes au service de la santé

1STI2D - Les ondes au service de la santé 1STI2D - Les ondes au service de la santé De nombreuses techniques d imagerie médicale utilisent les ondes : la radiographie utilise les rayons X, la scintigraphie utilise les rayons gamma, l échographie

Plus en détail

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe :

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe : Nom / Prénom : Classe : DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30 TELEPHONE INTERDIT CALCULATRICE AUTORISEE I- Les étoiles : Compétences : Lire un graphique - Effectuer un calcul - Raisonner - Argumenter

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - III

Les LASERS et leurs applications - III Les LASERS et leurs applications - III Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

La correction de la myopie grâce au laser

La correction de la myopie grâce au laser La correction de la myopie grâce au laser Au fil du temps, les gens atteints de myopie en ont assez de devoir porter des lunettes ou des lentilles cornéennes qui les empêchent de profiter de leurs activités

Plus en détail

Les lasers par Élisabeth Giacobino

Les lasers par Élisabeth Giacobino Texte de la 216 e conférence de l Université de tous les savoirs donnée le 3 août 2000. Les lasers par Élisabeth Giacobino Inventé il y a quarante ans, le laser reste un instrument un peu mystérieux, voire

Plus en détail

Lasers de puissance. 1 Principe. 2 Types de sources. 3 Applications et machines

Lasers de puissance. 1 Principe. 2 Types de sources. 3 Applications et machines Lasers de puissance 1 Principe 2 Types de sources 3 Applications et machines LASERS DE PUISSANCE : POUR QUOI FAIRE? Les différents procédés laser -1 Densité de Puissance (W/cm²) 10 10 10 9 Choc-laser 100

Plus en détail

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien I. Etude de quelques sources de lumière Objectif : - Obtenir expérimentalement les spectres de quelques sources de lumière, et

Plus en détail

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Les ondes Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Objectifs : Indiquer que l énergie associée au photon W = hv augmente avec la fréquence Présenter les sources de lumières naturelles et artificielles,

Plus en détail

LASER LIGHT AMPLIFICATION BY STIMULATED EMISSION OF RADIATION. : Amplification de la Lumière par Emission Stimulée de Radiation

LASER LIGHT AMPLIFICATION BY STIMULATED EMISSION OF RADIATION. : Amplification de la Lumière par Emission Stimulée de Radiation LASER LIGHT AMPLIFICATION BY STIMULATED EMISSION OF RADIATION : Amplification de la Lumière par Emission Stimulée de Radiation Découverte: T. Maiman, Juin 1960 Cristal de Rubis excité par lampes flash

Plus en détail

PHYSIOTHÉRAPIE BTL-4000 SMART & PREMIUM

PHYSIOTHÉRAPIE BTL-4000 SMART & PREMIUM PHYSIOTHÉRAPIE BTL-4000 SMART & PREMIUM info@btlmed.fr www.btlmed.fr Tous les droits sont réservés. Toutes les précautions pour offrir des informations précises et pour suivre les mises à jour ont été

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: UV-visible Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I. SPECTRE D EMISSION DE LA LAMPE

Plus en détail

05- ILDA PROJECTEUR LASER

05- ILDA PROJECTEUR LASER LS405 05- ILDA PROJECTEUR LASER MANUEL D UTILISATEUR Merci d avoir acheté un de nos produits. Lisez attentivement ce guide avant d utiliser ce projecteur Responsabilité : En aucun cas la société Electroconcept

Plus en détail

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER Chapitre 2 LE LASER Objectifs : - Connaître le principe de fonctionnement du LASER - Connaître les différents types de LASER et les précautions liées à son utilisation - Connaître les applications médicales

Plus en détail

Le Laser et ses applications dans la médecine. Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil

Le Laser et ses applications dans la médecine. Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil Le Laser et ses applications dans la médecine Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil Année Universitaire : 2011/2012 Plan de l exposé Principe du fonctionnement du laser Différents types de laser.

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

Manuel du module laser Neo

Manuel du module laser Neo Manuel du module laser Neo Instructions d'installation Pour le mode d'emploi complet, y compris les indications relatives aux mises en garde, avertissements, dangers et contre-indications, veuillez vous

Plus en détail

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique

TP-Cours : Instruments d optique A. MARTIN. Sources lumineuses. Miroirs Lentilles. Projection Autocollimation. Instruments d optique et et 1/21 1 / 21 et Lumière blanche Lampe à incandescence : lumière blanche Source thermique : Fonctionnement basé sur le rayonnement électromagnétique spontané d un corps chauffé à haute température,

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température.

Le rayonnement thermique est un rayonnement électromagnétique émis par un corps dense qui dépend de sa température. Chapitre 1 : Ondes et particules, support d information Sources de rayonnements doc 1 : le rayonnement électromagnétique. Le Soleil, comme tous les corps célestes, émet des rayonnements électromagnétiques

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Information sur la protection face au risque d arc électrique

Information sur la protection face au risque d arc électrique Information sur la protection face au risque d arc électrique Chatillon sur Chalaronne, Mai 2014 Introduction De plus en plus fréquemment, la problématique de protection oculaire et faciale des sapeurs

Plus en détail

Niveau laser auto. à faisceau en croix Modèle n 40-6620 Mode d'emploi

Niveau laser auto. à faisceau en croix Modèle n 40-6620 Mode d'emploi 40-6620 French 4/24/05 2:50 PM Page 15 Niveau laser auto. à faisceau en croix Modèle n 40-6620 Mode d'emploi Félicitations pour avoir choisi ce niveau laser automatique à faisceau en croix. Nous vous suggérons

Plus en détail

LES ÉCHELLES DE TEMPS EN RECHERCHE FONDAMENTALE «Avant de découvrir la poudre, il faut maîtriser le feu» Clément Sire

LES ÉCHELLES DE TEMPS EN RECHERCHE FONDAMENTALE «Avant de découvrir la poudre, il faut maîtriser le feu» Clément Sire LES ÉCHELLES DE TEMPS EN RECHERCHE FONDAMENTALE «Avant de découvrir la poudre, il faut maîtriser le feu» Clément Sire Laboratoire de Physique Théorique CNRS & Université Paul Sabatier Toulouse, France

Plus en détail

Sources - Techniques de projection - Lentilles

Sources - Techniques de projection - Lentilles TPC2 TP - Sciences Physiques Sources - Techniques de projection - Lentilles Objectifs généraux de formation Formation disciplinaire - Capacités exigibles Caractériser une source lumineuse par son spectre.

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Le laser en médecine Fiche professeur THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Réinvestissement-Approfondissement NOTIONS

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

Dr CESARINI J-P, C.R. I.N.S.E.R.M. SFRP AFSSET

Dr CESARINI J-P, C.R. I.N.S.E.R.M. SFRP AFSSET Dr CESARINI J-P, C.R. I.N.S.E.R.M. SFRP AFSSET GUIDES, NORMES CEN/CIE/ISO, DIRECTIVE SUR LES ACTIONS DES RAYONNEMENTS ULTRAVIOLET ET INFRAROUGE SUR LES PERSONNES AU TRAVAIL Colloque ECLAIRAGE ET SANTE,

Plus en détail

DÉCOUPE LASER FIBRE À MODE VARIABLE

DÉCOUPE LASER FIBRE À MODE VARIABLE DÉCOUPE LASER DÉCOUPE LASER FIBRE À MODE VARIABLE DÉCOUPE LASER FIBRE À MODE VARIABLE LASER FIBRE 2 kw POUR LA DÉCOUPE DE TÔLES FINES OU ÉPAISSES L INNOVATION AU PROFIT DE LA PERFORMANCE La machine de

Plus en détail

MODE D EMPLOI FRANCAIS

MODE D EMPLOI FRANCAIS MODE D EMPLOI FRANCAIS Merci d avoir choisi ce produit Ghost. Pour votre sécurité et pour une utilisation optimale de toutes les possibilités de l appareil, lisez attentivement cette notice avant l utilisation

Plus en détail

RIEN QUE POUR VOS YEUX

RIEN QUE POUR VOS YEUX RIEN QUE POUR VOS YEUX Ceux qui ne regardent pas bien ne voient pas les dangers qui les entourent. Presque chaque jour, les travailleurs sont confrontés sur leur lieu de travail à un large éventail de

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

Photo fournie amicalement par CurioDesign. Soudure laser de thermoplastiques. Pour des liaisons à haute tenue mécanique

Photo fournie amicalement par CurioDesign. Soudure laser de thermoplastiques. Pour des liaisons à haute tenue mécanique Photo fournie amicalement par CurioDesign Soudure laser de thermoplastiques Pour des liaisons à haute tenue mécanique La soudure laser est un procédé innovant d assemblage des plastiques et elle présente

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images Sommaire Chapitre 1 Généralités sur la lumière A. Qu est ce que l optique aujourd hui?..................................... 8 B. Généralités sur la lumière.............................................

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

LES APPLICATIONS MÉDICALES DU LASER

LES APPLICATIONS MÉDICALES DU LASER REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI 1 CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT D

Plus en détail

Présentation de la technologie OSL ou Luminescence stimulée optiquement

Présentation de la technologie OSL ou Luminescence stimulée optiquement Présentation de la technologie OSL ou Luminescence stimulée optiquement L'OSL (Luminescence Stimulée Optiquement) est une technologie utilisée à travers le monde depuis plus de 10 ans, pour assurer le

Plus en détail

Révision sur l œil: CORRIGÉ

Révision sur l œil: CORRIGÉ Révision sur l œil: CORRIGÉ 1. Explique le chemin que doit suivre un rayon lumineux à travers l œil jusqu au cerveau. Cornée, humeur aqueuse, pupille, cristallin, humeur vitrée, rétine, nerf optique, cerveau.

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I) QUELQUES RAPPELS 1) Force de gravitation et force électrique 2) Les ondes électromagnétiques a) Domaine des ondes électromagnétiques - les infrarouges (IR), de 800 à 1400

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

Le spectre électromagnétique

Le spectre électromagnétique Thème du programme : Observer Sous-thème : Sources de lumière colorée Spectres et niveaux d énergie Type d activité : Activité documentaire Conditions de mise en œuvre : (application, durée indicative

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B QUESTIONNAIRE (Ne pas écrire sur ce document) DOCUMENT

Plus en détail

Principes de base du fonctionnement

Principes de base du fonctionnement LA LUMIÈRE La lumière visible est une radiation électromagnétique qui a une longueur d onde comprise entre 390 et 770 nm. La lumière que nous percevons est blanche lorsqu elle est formée, dans une même

Plus en détail

Aide à l exécution de l OSLa pour les cantons

Aide à l exécution de l OSLa pour les cantons Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Protection des consommateurs Etat : avril 2007 Aide à l exécution de l OSLa pour les cantons Ordonnance

Plus en détail

LEADING IN WELDING SAFETY CATALOGUE 2014 ECRANS DE SOUDURE. Version 14/01

LEADING IN WELDING SAFETY CATALOGUE 2014 ECRANS DE SOUDURE. Version 14/01 LEADING IN WELDING SAFETY CATALOGUE 2014 ECRANS DE SOUDURE Version 14/01 ECRANS DE SOUDURE Sommaire SOMMAIRE Informations générales 3 Norme 4 Robusto écrans de soudure 5 Omnium écrans de soudure 10 Sprint

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Classe de TS Partie D-chap 16 Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions

Plus en détail

LASER INFORMATION C.N.R.S. MEUDON LE 06 MARS

LASER INFORMATION C.N.R.S. MEUDON LE 06 MARS SÉCURITÉ LASER SÉCURITÉ LASER INFORMATION C.N.R.S. MEUDON LE 06 MARS 2009 NOS DOMAINES D ACTIVITÉS Conseil et assistance technique : LASER CONSEIL intervient le plus en amont possible d un projet, afin

Plus en détail

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie d absorption http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie Usage de la lumière pour mesurer une concentration Basée sur l absorption des radiations lumineuses L absorption

Plus en détail

Laserfr. Accueil Pointeur Laser Vert Pointeur Laser Bleu Violet Pointeur Laser Rouge Présentateur Laser Laser Sight Lampe torche led Accessoires

Laserfr. Accueil Pointeur Laser Vert Pointeur Laser Bleu Violet Pointeur Laser Rouge Présentateur Laser Laser Sight Lampe torche led Accessoires Laserfr Accueil Pointeur Laser Vert Pointeur Laser Bleu Violet Pointeur Laser Rouge Présentateur Laser Laser Sight Lampe torche led Accessoires Accueil > Pointeur Laser Vert > 10000mw > laser vert puissant

Plus en détail

Merci pour votre achat, Vous voila dorénavant l heureux propriétaire du produit LASERLAB 40.

Merci pour votre achat, Vous voila dorénavant l heureux propriétaire du produit LASERLAB 40. Merci pour votre achat, Vous voila dorénavant l heureux propriétaire du produit LASERLAB 40. Sachez que Starway est très scrupuleux quant à la qualité technique de ses produits, à leur innovation et leur

Plus en détail

Mémento à l usage du personnel des laboratoires

Mémento à l usage du personnel des laboratoires Mémento à l usage du personnel des laboratoires sécurité laser édition février 2005 Pôle Maîtrise des Risques Direction de la Protection et de la Sûreté Nucléaire Symbole des nouvelles technologies, l

Plus en détail

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES TS 1-2-3 DS n 3 12 /12/2013 EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES Un dispositif à fentes d Young est utilisé pour réaliser des interférences lumineuses à partir de la lumière rouge d un laser S du

Plus en détail

ÍNDICE CABINES À RAYONNEMENT INFRAROUGE... 3 EXPLICATION TERMINOLOGIQUE... 2 ÉQUIPEMENT INFRAROUGE INBECA... 1 RAYONNEMENT INFRAROUGE...

ÍNDICE CABINES À RAYONNEMENT INFRAROUGE... 3 EXPLICATION TERMINOLOGIQUE... 2 ÉQUIPEMENT INFRAROUGE INBECA... 1 RAYONNEMENT INFRAROUGE... ÍNDICE EXPLICATION TERMINOLOGIQUE... 2 RAYONNEMENT INFRAROUGE... 2 APPLICATION THÉRAPEUTIQUE BIENFAITS POUR L'ORGANISME... 3 CABINES À RAYONNEMENT INFRAROUGE... 3 ÉQUIPEMENT INFRAROUGE INBECA... 1 MODÈLES

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT «Outil du thermicien» 20/01/11 Réunion à thème : Outil terrain de l audit : Thermographie Infiltrométrie 1 L Infrarouge Rayonnement électromagnétique et grandeurs

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600 MANUEL D UTILISATION Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser Modèle IRT600 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du détecteur de température du point

Plus en détail

Guide de l'éducateur sur le cancer de la peau. (Informations sur les outils) DÉCOUVREZ LES DERNIÈRES TENDANCES DE LA RECHERCHE BIOMÉDICALE

Guide de l'éducateur sur le cancer de la peau. (Informations sur les outils) DÉCOUVREZ LES DERNIÈRES TENDANCES DE LA RECHERCHE BIOMÉDICALE DÉCOUVREZ LES DERNIÈRES TENDANCES DE LA RECHERCHE BIOMÉDICALE Guide de l'éducateur sur le cancer de la peau (Informations sur les outils) AUTEURS : FINANCÉ PAR : Table des matières Table des matières...

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2 RADIOGRAPHIE Problème Données : constante de Planck : h = 6,62.10-34 J.s masse de l électron : m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u charge élémentaire : e = 1,6.10-19 C célérité de la lumière dans le vide :

Plus en détail

L observation spatiale pour l étude du climat

L observation spatiale pour l étude du climat L observation spatiale pour l étude du climat François-Marie Bréon Laboratoire des Sciences du Climat et de l'environnement CEA/DSM/LSCE Institut Pierre Simon Laplace Merci au CEA à la NASA et CNES, CNRS,

Plus en détail

I- Formation des images dans l œil

I- Formation des images dans l œil Chap. 1 Mécanismes optiques de la vision I- Formation des images dans l œil 1- Condition de vision d un objet A quelle condition Julien peut il lire son journal? Il faut que le journal soit éclairé, qu

Plus en détail

Blocage des rayons UV de billes en nylon

Blocage des rayons UV de billes en nylon Blocage des rayons UV de billes en nylon Question scientifique: Quelles sont, dans l ordre, les meilleurs façons d empêcher les billes de réagir aux rayons UV? Hypothèse #1 : Nous pensons que la crème

Plus en détail

Nouvelle optimisation de l imprimante jet d encre la plus vendue en Europe.

Nouvelle optimisation de l imprimante jet d encre la plus vendue en Europe. Communiqué de presse EMBARGO : 20 août 2007 Nouvelle optimisation de l imprimante jet d encre la plus vendue en Europe. Amstelveen, Pays-Bas, 20 août 2007 : Canon élargit aujourd hui sa gamme d imprimantes

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Chapitre 1 Ondes électromagnétiques 1. Formules 2. Dualité onde-particule 3. Les types d ondes électromagnétiques 4. La thermoluminescence 5. Les applications des ondes électromagnétiques 6. Application

Plus en détail

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières

Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières Démonstrations de physique, Enseignement secondaire Table des matières D1 Mécanique D1.1 Caractéristiques communes des corps D1.3 Mouvements linéaires D1.1.1 D1.1.1.1 D1.1.1.2 D1.1.1.3 D1.1.1.4 D1.1.1.5

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

LES CAPTEURS OPTIQUES

LES CAPTEURS OPTIQUES Page 1 LES CAPTEURS OPTIQUES I/ INTRODUCTION Un capteur optique est un dispositif capable de détecter l'intensité ou la longueur d'onde des photons. On les utilise pour détecter un grand nombre de phénomène

Plus en détail

APPAREIL DE DECAPAGE INOX

APPAREIL DE DECAPAGE INOX APPAREIL DE DECAPAGE INOX VERSION ECO Réf. DECAPECO : Appareil livré en caisse plastique avec : - torche de décapage ECO (pour accès difficiles) - 1 insert en graphite standard - 1 insert en graphite étroit

Plus en détail

LEADING IN WELDING SAFETY CATALOGUE 2014. Version 14/01

LEADING IN WELDING SAFETY CATALOGUE 2014. Version 14/01 LEADING IN WELDING SAFETY CATALOGUE 2014 rideaux de soudure lanieres de soudure plaque impact Version 14/01 RAYONNEMENT DE SOUDAGE Sommaire SOMMAIRE Informations générales 3 Norme 4 Rideaux de soudure

Plus en détail

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915

Manuel d instruction. Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 7523H-French_Manuals 11/19/13 8:40 AM Page 1 Niveau laser magnétique Torpedo Modèle no 40-0915 Manuel d instruction Nous vous félicitons d avoir choisi ce niveau laser magnétique Torpedo. Nous vous suggérons

Plus en détail

L histoire de l optique et de la photonique

L histoire de l optique et de la photonique L histoire de l optique et de la photonique De l'antiquité au XVIIIème siècle : l'optique géométrique Elaborée dès l'antiquité puis affinée au XVIIème siècle, l'optique géométrique propose une analyse

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Formation en Sécurité LASER. Présentation à l ATGBM. Samedi 2 mai 2015 Philippe Leblanc Ph.D. Physicien

Formation en Sécurité LASER. Présentation à l ATGBM. Samedi 2 mai 2015 Philippe Leblanc Ph.D. Physicien Formation en Sécurité LASER Présentation à l ATGBM Samedi 2 mai 2015 Philippe Leblanc Ph.D. Physicien 1 Sécurité Laser Inspiration initiale de David Okamoto American Medical Systems 2 Les Lasers en Médecine

Plus en détail