Règles de certification

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règles de certification"

Transcription

1 N d identification : NF212 N de révision : 7.3 Mise à jour : 04/02/2015 Et addendum n 1 du 04/02/2015 Date de mise en application : 04/02/2015 Règles de certification SERVICES DE DEPANNAGE/REMORQUAGE DE VEHICULES LEGERS Organisme Certificateur : AFNOR Certification

2 Règles de Certification NF 212 Page 1/85 Sommaire Addendum au référentiel NF Service 212 «Services de dépannage/remorquage de véhicules légers» Cet addendum n 1 à la version du référentiel NF Service 212 (Rev. 7.3 de 04/02/2015) a été approuvé par Franck LEBEUGLE, Directeur Général d AFNOR Certification le 04/02/2015 et est applicable au 04/02/2015. La mention suivante est ajoutée au «Organisation de l audit d admission» : La réalisation de l audit peut notamment se faire en présence d un observateur qui est tenu au respect de la confidentialité. Cet observateur peut être imposé à AFNOR Certification par des normes ou des accords dont il est signataire. La présence de cet observateur fait systématiquement l objet d une information au demandeur par AFNOR Certification préalablement à l audit. AFNOR Certification peut également proposer au demandeur la participation de tout autre observateur. La mention suivante est ajoutée au 3.4 «Evaluation des résultats et décision de certification»: Les informations relatives aux services certifiés sont disponibles sur le site Elles comprennent notamment : - l'identification de l activité certifiée - les présentes règles de certification - l'identification du titulaire - les caractéristiques certifiées AFNOR Certification fournit sur demande les informations relatives à la validité d une certification donnée. Lorsque le titulaire fournit des copies de documents de certification à autrui, il doit les reproduire dans leur intégralité. Au 6.2 «Comité Particulier», la phrase suivante «Les membres du comité particulier s engagent formellement à garder la confidentialité des informations notamment à caractère individuel qui lui sont communiquées.» est remplacée par : «Les membres du comité particulier s'engagent à exercer leur fonction en toute impartialité et à garder la confidentialité des informations notamment à caractère individuel qui lui sont communiquées.».

3 Règles de Certification NF 212 Page 2/85 Sommaire SOMMAIRE PARTIE 0 : APPROBATION-REVISION DES REGLES DE CERTIFICATION..Page 3 PARTIE 1 : OBJET ET CHAMP D'APPLICATION. Page Définition du demandeur... Page Champ et périmètre de Certification... Page Spécifications complémentaires... Page 10 PARTIE 2 : ENGAGEMENTS A RESPECTER... Page Maîtrise de la prestation de service.page Dispositions d organisation supplémentaires dans le cadre de multi-sites.page 30 PARTIE 3 : OBTENIR LA CERTIFICATION : les modalités d'admission Page Dépôt d un dossier de demande de Certification... Page Etude de recevabilité... Page Modalités de contrôles d admission... Page Evaluation des résultats et décision de Certification... Page 45 PARTIE 4 : VALORISER LA CERTIFICATION : les modalités de marquage... Page Les textes de références... Page Le marquage... Page Les conditions de démarquage... Page Exemples d'application du marquage... Page 51 PARTIE 5 : FAIRE VIVRE LA CERTIFICATION: les modalités de suivi... Page Modalités de contrôles de suivi... Page Evaluation des résultats et décision de Certification... Page Déclaration des modifications du dossier de demande... Page 63

4 Règles de Certification NF 212 Page 3/85 Sommaire PARTIE 6 : LES INTERVENANTS... Page AFNOR Certification... Page Comité particulier... Page 66 PARTIE 7 : LE DOSSIER DE CERTIFICATION... Page Le dossier d'admission... Page Le dossier de suivi/modifications... Page 75 PARTIE 8 : MODALITE DE TARIFICATION... Page Admission à la marque NF Service... Page Droit d usage de la marque NF Service... Page Suivi et Renouvellement de la Certification... Page Contrôle supplémentaire... Page Conditions d annulation d audit... Page Conditions de facturation... Page 82 PARTIE 9 : LEXIQUE... Page 83

5 Règles de certification NF 212 Page 4/85 PARTIE 0 Partie 1 : Objet et champ d'application APPROBATION/REVISION DES REGLES DE CERTIFICATION Les présentes règles de Certification ont été approuvées par le Directeur d'afnor Certification le 04/02/2015. AFNOR Certification s'engage à examiner avec le comité les présentes règles de Certification, au moins une fois par an, pour vérifier qu elles sont toujours pertinentes en terme de processus de Certification et de définitions des exigences par rapport à l'évolution du marché. Elles peuvent donc être révisées, en tout ou partie, par AFNOR Certification et dans tous les cas après consultation du Comité Particulier. La révision est approuvée par le Directeur d'afnor Certification. HISTORIQUE DES MODIFICATIONS N de révision Date Modification effectuée Révision 6 04/03/2004 Modifications et mise sous nouveau format des règles de Certification : Partie 1 Objet et champ d application : 1.1- Définition du demandeur Partie Gestion du matériel/outillage Gestion des documents qualité Suivi de la performance Méthode de calcul 2.2 Procédure multi-sites Partie Cas du demandeur multi-sites Plan de contrôle Partie Marquage 4.4 Validation des messages et supports Partie et idem partie Contrôle documentaire Partie 6 Nouvelle composition du Comité Particulier Partie 7 Nouvelle version des documents composant le dossier de demande de Certification. Partie 8 Ajout des modalités de tarification Partie 9 Ajout de définitions

6 Règles de certification NF 212 Page 5/85 Partie 1 : Objet et champ d'application SUITE HISTORIQUE DES MODIFICATIONS N de révision Date Modification effectuée Projet 7 30/09/04 Intégration de l addendum - Partie 6 Modification du nombre de siéges par collèges et règles de fonctionnement particulières du collège «prestataire de service» Projet Mise à jour Pour prendre en compte l intégration d AFNOR CERTIFICATION dans la société AFNOR Certification depuis le 6 avril 2005, le présent document doit être lu en tenant compte des modifications suivantes : Remplacement de AFNOR CERTIFICATION (ACSA) par AFNOR Certification (AAC) et du logo ACSA par le logo AAC ; Remplacement de l adresse de Saint-Denis (adresse siège) par l adresse des bureaux à Bagneux pour tous les documents de correspondance écrite (formulaire, lettre type etc..). L adresse des bureaux est la suivante : AFNOR Certification, 116 avenue Aristide Briand - BP Bagneux Cedex France. Remplacement de «Directeur Exécutif» par «Directeur Général Délégué» Révision du document de la «composition du dossier technique» (Fiche 2)

7 Règles de certification NF 212 Page 6/85 Partie 1 : Objet et champ d'application SUITE HISTORIQUE DES MODIFICATIONS N de révision Date Modification effectuée Projet 7 bis Partie Définitions spécifiques- demandeur multi-sites Périmètre dans le cas du multi-sites Partie Les engagements qualité : intégration d un modèle de politique qualité Gestion du personnel 2.2 Dispositions d organisation supplémentaires dans le cas d un établissement rattaché à un groupe ou à une structure centrale Partie Etude de recevabilité Durée de l audit : dans le cas de la certification en multi-sites Partie Les modalités de contrôles en suivi Durée d audit : dans le cas de la certification en multi-sites 5.3 Evaluation des résultats et décisions de certification : dans le cas de la certification en multi-sites 5.3 Déclaration des modifications du dossier de demande Partie Nouvelle Composition du comité particulier de la marque Partie Dossier d admission (Fiche 3 : effectif permanent à détailler) Partie 9 Ajout de définitions Version /04/2009 Mise à jour Pour prendre en compte le déménagement d AFNOR CERTIFICATION depuis le 29/01/2009, le présent document doit être lu en tenant compte des modifications suivantes : Remplacement de l adresse de Bagneux (ancienne adresse bureaux) par l adresse du siège à Saint-Denis pour tous les documents de correspondance écrite (formulaire, lettre type etc..). AFNOR Certification 11, rue Francis de Pressensé LA PLAINE STADE DE FRANCE Version 7.2 Version 7.3 Mars /02/2015 Mise à jour : nouveau logo NF Service Ajout d un addendum n 1 (mise en conformité avec la norme d accréditation NF ISO 17065)

8 Règles de certification NF 212 Page 7/85 Partie 1 : Objet et champ d'application PARTIE 1 OBJET ET CHAMP D'APPLICATION Les présentes règles de Certification s'inscrivent dans le cadre de la Certification des services et des produits autres qu'alimentaires prévue dans les articles R à R et L à L du Code de la consommation. La marque NF Service atteste la conformité aux normes, documents définissant les critères d'un service établis avec l'ensemble des acteurs (professionnels, utilisateurs, prescripteurs) intéressés par ce service. Dans le respect du consensus, AFNOR Certification associe l'ensemble de ces acteurs pour le développement et la mise en œuvre de toute application de la marque NF Service. En France, AFNOR Certification est l'organisme qui certifie sur la base des normes françaises et européennes. Dans le domaine des services AFNOR Certification délivre la marque NF Service. Les présentes règles de Certification précisent les conditions d'application des Règles Générales de la marque NF Service appliquée au service de dépannage/remorquage de véhicules légers. Le ou les services faisant l'objet de la Certification doivent se conformer : aux caractéristiques fixées dans les normes : et NF X «Dépannage/Remorquage de véhicules légers - spécifications des services» (Décembre 1995). NF X «Dépannage/Remorquage de véhicules légers - Spécification du matériel et des moyens» (janvier 1997), à l exception des paragraphes : pièces et fournitures embarquées ( 4.2) ; Equipement embarqué ( 4.3) ; Outillage embarqué ( 4.4) aux caractéristiques et engagements fixés dans les présentes règles, aux réglementations en vigueur et la réglementation spécifique à la profession et notamment à la circulaire du 30 septembre 1975 relative à l application de l arrêté du 30 septembre 1975 sur l évacuation des véhicules en panne ou accidentés. Ces règles de Certification sont accessibles à tout demandeur répondant au champ d'application définis dans les paragraphes suivants.

9 Règles de certification NF 212 Page 8/85 Partie 1 : Objet et champ d'application 1.1 Définition du demandeur Définition générale Le demandeur est tout prestataire qui exerce l activité de dépannage/remorquage des véhicules légers et qui : Déclare exercer son activité dans le respect des législations en vigueur, Dispose d un ou plusieurs véhicules conformes au 4.1 de la norme NF X , Utilise le matériel dans les conditions requises par la réglementation en vigueur. Se reporter à la partie 7 (dossier de Certification) pour fournir l ensemble des documents demandés lors du dépôt du dossier de Certification. Exclusion : Le service de réparation en atelier n'est pas couvert par cette application Définitions spécifiques - demandeur multi-sites Définition d une organisation multi-sites (selon Guide IAF-Version 2 selon le guide ISO-CEI 62 : 1996) Entité présentant une fonction centralisée identifiée (dénommée ci-après «structure centrale») au sein de laquelle certaines activités sont planifiées, contrôlées ou gérées, ainsi qu un ensemble de bureaux, branches, agences ou autres (dénommés ci-après «sites secondaires» ) au niveau local au sein desquels ces activités sont en partie ou totalement réalisées Exigences dans le cas du demandeur multi-sites Le demandeur doit distinguer un établissement principal (qui correspond à la structure centrale) et un ou plusieurs sites secondaires qui sont sous la responsabilité de l établissement principal. Ces sites doivent : Avoir la même personnalité juridique Etre soumis à déclaration auprès de l URSSAF ou équivalent, Réaliser tout ou partie des prestations de service définies dans les normes NF X et NF X Le demandeur de la certification est la structure centrale pour l ensemble des sites secondaires rattachés. Dans ce cas, un seul dossier de demande d admission à la certification est déposé conformément aux exigences de la partie 7 des présentes règles de certification.

10 Règles de certification NF 212 Page 9/85 Partie 1 : Objet et champ d'application Exigences supplémentaires à respecter par le demandeur multisites ( ) La structure centrale doit : Exercer une fonction centrale dans laquelle certaines activités sont planifiées, contrôlées ou dirigées (cf. partie 2-2.2), Avoir une maîtrise unique du système qualité, c est-à-dire avoir le pouvoir d imposer des mesures correctives le cas échéant sur tout site secondaire qui lui est rattaché (cf. partie 2-2.2), Assurer que le système qualité répond aux exigences et est appliqué (ce qui donne lieu à des vérifications régulières du respect des procédures internes = audits internes), Déclarer avoir audité tous les sites avant l'admission (cf. partie 2-2.2), Recueillir et centraliser les informations en provenance de tous les sites (cf. partie 2-2.2): analyse et traitement des réclamations et des enquêtes satisfaction calcul du taux de dépannage sur place plan d amélioration Prouver son autorité et aptitude pour décider de mettre en place des actions d amélioration.

11 Règles de certification NF 212 Page 10/85 Partie 1 : Objet et champ d'application 1.2 Champ et périmètre de Certification Toutes les activités de service définies dans la norme et les présentes règles de Certification sont prises en compte dans le champ de Certification. Le demandeur doit déclarer à AFNOR Certification tous les sites (Structure centrale + sites secondaires) qui lui sont liés et qui exercent les activités concernées par la certification. Le demandeur désigne dans sa demande l'ensemble de ses implantations (cf. partie 7). Dans le cas du multi-sites ( ), il peut choisir dans sa demande (lors de l admission) son périmètre de certification à condition d étendre ce périmètre à l ensemble de ses sites sous 2 ans suivant la demande d admission. 1.3 Spécification(s) complémentaire(s) Spécification générale Le demandeur/titulaire doit prouver qu'il : Respecte l ensemble de ses obligations juridiques, fiscales et sociales, Dispose de ressources humaines et matérielles lui permettant de réaliser les prestations en conformité avec son offre de services et les exigences des normes NF X et NF X , et justifier d au moins 2 années d activité effective.

12 Règles de Certification NF 212 Page 11/85 Partie 2 : Les engagements à respecter PARTIE 2 LES ENGAGEMENTS A RESPECTER En complément des exigences décrites dans la partie 1, le demandeur doit consigner par écrit les dispositions en matière d'organisation, de documents, de moyens matériels et humains qu'il met en place pour garantir la maîtrise de la qualité du service dépannage/remorquage des véhicules légers. Pour information : La démarche de qualité de service est basée sur la roue de Deming ou boucle de l amélioration continue : Améliorer Prévoir Vérifier Mettre en Œuvre L étape Prévoir correspond à l engagement qualité de l entreprise. ( Partie 2) L étape Mettre en œuvre correspond à la définition des dispositions d organisation pour les processus opérationnels du service réalisé par le dépanneur (décrit dans les normes NF X (décembre 1995) et NF X (janvier 1997), la gestion du personnel en terme de formation et de recrutement, la gestion des moyens (matériels et outillage) et la gestion documentaire. ( Partie 2) L étape Vérifier correspond à l évaluation des résultats du taux de dépannage sur place, le traitement des réclamations clients et les remontés internes. ( Partie 2) L étape Améliorer correspond à la mise en place d un plan d actions d amélioration. ( Partie 2) Ces dispositions sont consignées dans un dossier qualité établi par le demandeur/titulaire dont le contenu doit garantir la mise en œuvre des exigences des normes : NF X (décembre 1995) et NF X (janvier 1997). Il doit répondre aux exigences des spécifications définies dans les paragraphes suivants. 2.1 Maîtrise de la prestation de service

13 Règles de Certification NF 212 Page 12/85 Partie 2 : Les engagements à respecter Organisation et responsabilités Note explicative : Ce chapitre introductif au dossier qualité correspond à la première étape de la roue de Deming «Prévoir» : Prévoir ses orientations en matière de qualité Prévoir les responsabilités au sein de la structure (organigramme et fiches de poste) Les engagements qualité Le chef d entreprise (le demandeur), doit définir ses orientations en matière de qualité (cf. modèle de Politique Qualité). Ces engagements qualité doivent : décrire les principaux engagements, être signée par la direction, être diffusée (par voie d affichage, de courrier, de plaquette commerciale ) et connue du personnel Responsabilités Le demandeur/titulaire doit établir : un organigramme actualisé (cf. modèle d organigramme) précisant les fonctions de chacun au sein de l entreprise, des fiches de postes (cf. norme NFX ) qui définissent les fonctions de chacun (cf. modèle de fiche de poste) Le demandeur doit définir par écrit, pour toutes les personnes intervenant dans la réalisation du service, au minimum les dépanneurs, les personnes en charge de l accueil et la personne responsable du suivi de la performance : les missions de chacun, le niveau de responsabilité de chacun, les compétences requises. Le demandeur doit nommer un correspondant qualité, chef d orchestre responsable de la bonne application des règles et de l organisation mise en place, qui centralise l ensemble de la démarche qualité.

14 Règles de Certification NF 212 Page 13/85 Partie 2 : Les engagements à respecter MODELE DE POLITIQUE QUALITE Contexte et Enjeux Pourquoi l entreprise s engage-t-elle aujourd hui dans une démarche Qualité et qu en attend-elle? EX : «Depuis plusieurs années, X s est engagée dans une politique qualité qui traduit une double volonté: - se positionner au plus haut niveau de fiabilité et de sécurité en matière de, - améliorer la qualité de service et les performances pour mieux satisfaire nos clients.» Les Objectifs Qualité Mesurables et opérationnels Ex : «satisfaire totalement nos clients en réalisant des dépannages sur place en moins de 30 min.» Engagements de la Direction + signature du dirigeant Implication pour réussir la démarche Qualité EX : "Notre démarche qualité est basée sur l amélioration continue de nos performances en vue de la satisfaction permanente de nos clients." EX : «Je demande à chacun d adhérer et de s impliquer dans cette démarche de progrès.» Diffusion de cette Politique Qualité : à qui et comment?

15 Règles de Certification NF 212 Page 14/85 Partie 2 : Les engagements à respecter MODELE D ORGANIGRAMME FONCTIONNEL GERANT / DIRECTEUR Responsable Qualité Comptable Responsable Administratif Secrétaire(s) Responsable Technique Mécanicien(s) Dépanneur(s)

16 Règles de Certification NF 212 Page 15/85 Partie 2 : Les engagements à respecter Nom : Prénom : Date d embauche : FICHE DE POSTE Intitulé de la fonction Compétences liées au poste : Formation : Diplôme : Expérience Professionnelle : Compétences techniques : Niveau de Responsabilité : Autres : Mission du poste : (fait quoi, quand et comment) Activités Opérationnelle Accueil clients Prise en charge de la demande d intervention Information Client Gestion administrative Facturation Autres : Dépannage Remorquage Réparation en atelier Autres : Activité Qualité Gestion des documents qualité Gestion des réclamations Gestion des actions correctives Gestion du calcul du taux de dépannage Autres : Date et signature de l employé Date et signature de la Direction

17 Règles de Certification NF 212 Page 16/85 Partie 2 : Les engagements à respecter Mise en œuvre du service Note explicative : Ce chapitre du dossier qualité correspond à la deuxième étape de la roue de Deming «Mettre en oeuvre» : Identifier et définir les dispositions d organisation pour les processus opérationnels décrits dans les normes NF X (décembre 1995) et NF X (janvier 1997) Mettre en œuvre les dispositions d organisations et assurer une traçabilité de l application Organisation pour la mise en œuvre des engagements de service Le demandeur doit disposer d'une organisation permettant de maîtriser les moyens mis en œuvre pour réaliser le service et assurer la pérennité des exigences définies dans la norme NF X Le dossier qualité doit contenir les documents spécifiés dans le tableau ci-après et faire référence à des modèles, des documents et/ou des enregistrements (quel que soit le support) pour réaliser la prestation de service.

18 Règles de Certification NF 212 Page 17/85 Partie 2 : Les engagements à respecter de la norme NF X offrir à l'usager un moyen d'entrer en contact avec le dépanneur Objet de la ou des procédures exigées Décrire les modalités et/ou moyens de diffusion de l offre de service pour l activité dépannage/remorquage Enregistrements minimums Affichage, plaquettes, informations faites auprès des autorités et des donneurs d ordre. 4.2 accueillir les demandes d'intervention des usagers 4.3 prendre en charge la demande de dépannage (Annexes A et D) 4.4 se présenter sur le site et assurer la sécurité 4.5 prendre en compte les attentes et les informations de l'usager. 4.6 faire un diagnostic 4.7 choisir une solution avec l'usager. 4.8 réaliser le dépannage 4.9 évacuer le véhicule (annexe B et E) Décrire les modalités de prise en compte des appels et de collecte des informations nécessaires pour la prise en charge de la demande de dépannage (qui fait quoi quand et comment) Décrire les modalités d intervention : l organisation mise en place pour assurer le respect des exigences de la norme NF X (qui fait quoi quand et comment) Fiche d appel Bon d intervention Lister les documents ou/et information communiqués aux clients. bon d intervention Lister les documents ou/et information communiqués aux clients. bon d intervention Facture Lister les documents ou/et information communiqués aux clients. bon d intervention Facture

19 Règles de Certification NF 212 Page 18/85 Partie 2 : Les engagements à respecter Gestion des moyens Gestion du personnel (recrutement et formation) - (cf. norme NFX ) Le demandeur doit : définir les modalités de recrutement du personnel, définir les modalités de sensibilisation de son personnel à l engagement de qualité de service de l entreprise. Enregistrements qualité : liste du personnel salarié dans l entreprise, dossier salarié (niveau de qualification, formations suivies (*) etc.). (*) par exemple des formations internes, formations par un organisme agréé, par un fabricant Gestion du matériel/outillage Choix des pièces, fournitures, équipement et outillage «Embarqués» Le demandeur est responsable du choix des matériels embarqués (pièces, fournitures, équipement et outillage) utilisés pour atteindre le taux de 60% de dépannage sur place. Une liste exhaustive du matériel embarqué devra être rédigée et mise à jour, en fonction de son évolution, dans le dossier qualité (les listes existantes dans la norme NF X , qui sont informatives, pourront servir de support). Cette liste devra être définie en fonction de critères précis, liés aux types de pannes les plus fréquemment rencontrés et adaptée en permanence aux évolutions technologiques et à la typologie du service (Localisation géographique, type de clientèle ). Vérification des pièces, fournitures, équipement et outillage «Embarqués» Le demandeur doit décrire, dans son dossier qualité comment l équipement et les fournitures sélectionnés et embarqués dans les véhicules d intervention sont vérifiés (qui, quand, avec quelle fréquence) de façon à s'assurer que le stock disponible correspond au minimum à la liste proposée.

20 Règles de Certification NF 212 Page 19/85 Partie 2 : Les engagements à respecter Gestion des documents qualité Exigences générales Le demandeur doit définir dans le dossier qualité, les règles de gestion et de diffusion des documents relatifs à l'activité de dépannage/remorquage (bons d'intervention, factures, statistiques, courriers, réclamations clients, etc.). Tous les enregistrements d organisation et de mesure doivent : être conservés au minimum deux ans afin d assurer une traçabilité entre chaque audit. Cette disposition ne dispense pas le demandeur de satisfaire aux règles légales de conservation des documents, comporter au minimum un titre, une date d application, un numéro de révision, une pagination et désigner un responsable du dossier, être connus et diffusés aux personnes concernées par l'activité de service selon des règles établies par le demandeur. Exigences spécifiques La création des documents d enregistrement est propre à chaque demandeur, toutefois un certain nombre de rubriques restent obligatoires et doivent apparaître et être complétées lors des interventions. Un récapitulatif des rubriques obligatoires, pour l élaboration de la fiche d appel, du bon d intervention et de la facture, est fourni ci-après, ainsi qu un modèle de fiche d appel et d intervention.

21

22 Règles de Certification NF 212 Page 21/85 Partie 2 : Les engagements à respecter RECAPITULATIF DU CONTENU DES DOCUMENTS D ENREGISTREMENT LA FICHE D APPEL doit rester simple et fonctionnelle, sa finalité étant de trouver le véhicule et de connaître le type de sinistre. Date, heure de la réception de l appel par le dépanneur Donneur d ordre Nature de la panne/type de sinistre (Description sommaire du véhicule) ager (avec si possible n de portable de l usager) -vous entre l usager et le dépanneur = heure souhaitée d intervention LE BON D INTERVENTION rassemble l ensemble des informations relatives à l intervention de dépannage ou d évacuation depuis la demande d intervention jusqu à la facturation. Les informations reçues lors de l appel (confère informations de la fiche d appel) l heure de l arrivée sur site évacuation. Le lieu d intervention rt pour Le lieu de dépôt du véhicule/adresse de livraison (évacuations) Le caractère de l intervention (dépannage, évacuation, réparation souhaitables dès que possible (réparations complémentaires, contrôle )-en cas de réparations réalisé par le dépanneur. Nature de la panne identifiée Les actions entreprises (solutions apportées) ne (motifs et causes) LA FACTURE doit comporter outre les rubriques précitées cidessous, les mentions réglementaires. Les éléments du Bon d intervention sont repris et complétés par les éléments suivants et l ensemble constitue la facture. (A/R dépanneuse) préalable Facturer en cas de réparation le remplacement de pièces : igine constructeur d intervention (voir éléments facture) l appellation «non réemploi» NB : Le demandeur doit au minimum utiliser les rubriques mentionnées en gras

23 Règles de Certification NF 212 Page 22/85 Partie 3 : Obtenir la certification : les modalités d admission MODELE DE FICHE D APPEL ET D INTERVENTION FICHE APPEL ET INTERVENTION N

24 Règles de Certification NF 212 Page 23/85 Partie 3 : Obtenir la certification : les modalités d admission Evaluation de la qualité du service Note explicative : Ce chapitre du dossier qualité correspond à la troisième étape de la roue de Deming «Vérifier» : Mesurer la qualité du service (indicateurs) ( 2.1.5) Gérer les réclamations clients ( 2.1.4) Suivi de la performance du service Exigences générales Le demandeur doit décrire dans son dossier qualité, pour les 2 indicateurs, comment : les données d'intervention sont collectées et par qui, les données d'intervention sont enregistrées (par qui, quand et moyen utilisé), le taux de dépannage sur place est suivi (par qui et à quelle fréquence), les actions correctives sont mises en place quand le taux de dépannage sur place n'atteint plus les 60% requis en moyenne sur l'année. La mise en œuvre de ces dispositions est contrôlée lors de la visite audit Méthode de calcul Le taux de dépannage sur place de 60 % Rappel des exigences Le demandeur/titulaire doit mettre en œuvre les exigences du 5 (tableau 1) et de l annexe B de la norme NF X ; celles-ci concernent le taux de dépannage sur place. Périodes d intervention à prendre en compte pour le calcul A l admission, le taux de réussite globale est calculé sur la base des 3 derniers mois précédant la demande de Certification, En suivi, le demandeur doit calculer tous les mois son taux de réussite global pour l année écoulée.

25 Règles de Certification NF 212 Page 24/85 Partie 3 : Obtenir la certification : les modalités d admission Types d interventions à prendre en compte pour le calcul L entreprise inclut dans la base de calcul toutes les interventions : interventions sur place, interventions en atelier de dépannage, évacuations. L entreprise exclut de la base de calcul les interventions réalisées dans des conditions particulières nécessitant une évacuation et les évacuations souhaitées par le client. Ces conditions particulières sont listées au b) de l annexe B de la norme NF X Le calcul s effectue de la façon suivante : Il s agit de calculer la somme des interventions dépannées sur place rapportée au nombre total d interventions prises en compte. T1 = Nombre de dépannages sur place (DSP) Nombre total d'interventions prises en compte (IPC) Le dépanneur comptabilise le nombre de cas par type d'incidents et note pour chaque cas le nombre de dépannages sur place.

26 Règles de Certification NF 212 Page 25/85 Partie 3 : Obtenir la certification : les modalités d admission Exemple de calcul du taux de dépannage sur place en deux étapes : Etape 1 : Collecter les données d intervention dans le relevé mensuel Exemple de tableau de relevé mensuel des données Types d incidents (voir NF X ) Mois de Janvier Moteurs/fuites Refroidissement Boîtes de vitesse/transmission/câble Courroies Electricité générale Electricité/moteur/allumage Carburant/injection Trains roulants/échappement/freins Alarme/crevaison/serrures/ manque carburant/erreur carburant Témoins voyants/essuieglaces/climatisation/éclairage signalisation/vandalisme Nombre total d interventions prises en compte (IPC) Nombre de dépannages sur place (DSP) Total Somme = IPC1 Somme = DSP1 Etape 2 : Calculer le taux de dépannage sur place mensuel Exemple de tableau récapitulatif du taux global mensuel MOIS DE L ANNEE Nombre total d interventions prises en compte Nombre de dépannages sur place Taux global mensuel (IPC) (DSP) Janvier IPC1 DSP1 DSP1/IPC1 X 100 Février IPC2 DSP2 DSP2/IPC2 X 100 Mars IPC3 DSP3 DSP3/IPC3 X 100 Avril IPC4 DSP4 DSP4/IPC4 X 100 Mai IPC5 DSP5 DSP5/IPC5 X 100 Juin IPC6 DSP6 DSP6/IPC6 X 100 juillet IPC7 DSP7 DSP7/IPC7 X 100 Août IPC8 DSP8 DSP8/IPC8 X 100 Septembre IPC9 DSP9 DSP9/IPC9 X 100 Octobre IPC10 DSP10 DSP10/IPC10 X 100 Novembre IPC11 DSP11 DSP11/IPC11 X 100 Décembre IPC12 DSP12 DSP12/IPC12 X 100 Total Somme = IPC annuel Somme = DSP annuel DSP annuel/ipc annuel x 100

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel I4 NF 285 Edition : Janvier 2015 N de révision : 4 ORGANISMES CERTIFICATEURS CNPP Cert. Route de la Chapelle Réanville CD 64 - CS 22265 F- 27950 SAINT-MARCEL Tél.

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel N NF 367 I82 N de révision : 3 (Juillet 2012) VIDEOSURVEILLANCE Service d installation et de maintenance ORGANISMES CERTIFICATEURS AFNOR Certification 11 rue Francis

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION

RÈGLES DE CERTIFICATION N d identification : NF386 Addendum n 1 du 16/03/2015 N de révision : 4.1 Date de mise en application : 20/04/2015 RÈGLES DE CERTIFICATION SERVICES DES ÉTABLISSEMENTS D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

La Certification un outil au service des SDIS

La Certification un outil au service des SDIS La Certification un outil au service des SDIS 02 février 2012 Sommaire Présentation d AFNOR Qu est-ce que la certification Focus sur la certification de service Processus de développement Processus de

Plus en détail

MODALITES D'APPLICATION DE LA KEYMARK. "Refroidisseurs de lait en vrac à la ferme "

MODALITES D'APPLICATION DE LA KEYMARK. Refroidisseurs de lait en vrac à la ferme Organisme certificateur 11, avenue Francis Le Pressensé F 93571 SAINT-DENIS LA PLAINE CEDEX MODALITES D'APPLICATION DE LA KEYMARK "Refroidisseurs de lait en vrac à la ferme " N d identification AFAQ AFNOR

Plus en détail

Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS

Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS ASCQUER Référentiel pour la certification de conformité CE Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS EN 1463 partie 1 & 2 Révision n 2 Edition

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES DISPOSITIFS DE RETENUE

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES DISPOSITIFS DE RETENUE REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES DISPOSITIFS DE RETENUE Approuvé par le Directeur Général du LIER le 01 octobre 2010 Applicable le 01 octobre 2010 www.lier.fr Organisme Certificateur Notifié

Plus en détail

Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE

Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE DEPARTEMENT ENVELOPPES ET REVETEMENTS Constructions Légères et Couvertures Conditions Générales d Intervention du CSTB pour la délivrance d une HOMOLOGATION COUVERTURE Livraison Cahier V1 de Mars 2010

Plus en détail

REFERENTIEL ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR

REFERENTIEL ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES CENTRE D IDENTIFICATION DES MATERIELS DE LA DEFENSE REF_080423_CIMD REFERENTIEL ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR Relatif aux PRESTATIONS D IDENTIFICATION/CODIFICATION

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 3 OBTENTION DE LA CERTIFICATION SOMMAIRE 3.1. Constitution du dossier de demande 3.2. Processus d'évaluation initiale Rev. 9 mai 2012 PROCESSUS D'OBTENTION

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Système de management de l Énergie (SMÉ)

FICHE EXPLICATIVE Système de management de l Énergie (SMÉ) Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE 50 FICHE EXPLICATIVE Système de management de l Énergie (SMÉ) Fiches d opérations standardisées concernées : N BAT-SE-02 et IND-SE-01. Ce document

Plus en détail

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21 Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Version du 15 mai 2015 SOMMAIRE 1. Proposition de certification... 3 1.1 Candidature... 3 1.1.1 Schéma général... 3 1.1.2 Schéma Multi-sites...

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

Référentiel Engagement de service

Référentiel Engagement de service Toute reproduction intégrale ou partielle faite en dehors d une demande expresse d AFNOR Certification ou de ses ayants droits ou ayants cause est illicite (code de la propriété intellectuelle artt. L122-4

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

RÈGLEMENT TÉLÉSURVEILLANCE SERVICE DE TÉLÉSURVEILLANCE. Edition 10.2003.1 (novembre 2008)

RÈGLEMENT TÉLÉSURVEILLANCE SERVICE DE TÉLÉSURVEILLANCE. Edition 10.2003.1 (novembre 2008) I31 RÈGLEMENT TÉLÉSURVEILLANCE SERVICE DE TÉLÉSURVEILLANCE Certification de service Edition 10.2003.1 (novembre 2008) ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L ASSURANCE CNPP, Expert en prévention

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER Le présent document a pour objet de définir le processus de de compétences d une personne dans les diagnostics immobiliers. 0. Introduction est une société française filiale du groupe Holding, qui est

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Présentation RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Présentation Les matériels agricoles, de travaux publics et de manutention, de parcs et jardins sont de plus en plus complexes et l'évolution de leurs technologies

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/15 O/Préambule Les décisions de certification,

Plus en détail

Modalités d application pour la certification de conformité système 1

Modalités d application pour la certification de conformité système 1 N d identification : CE 292 N de révision : 0 Date de mise en application : Août 2006 APPLICATION DE LA DIRECTIVE PRODUITS DE LA CONSTRUCTION 89/106/CEE Modalités d application pour la certification de

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

CONTRAT LOGICIEL CERTIFICATION

CONTRAT LOGICIEL CERTIFICATION CONTRAT LOGICIEL CERTIFICATION Conditions Générales Entre, la Société CERTIF.ME, Société par Actions Simplifiée au capital de 10 000, dont le siège social est fixé à CEBAZAT 63118 13 Rue du Stade, immatriculée

Plus en détail

L audit des fournisseurs

L audit des fournisseurs Chambres de Commerce et de l Industrie Les Journées Qualité, Hygiène et Sécurité, Environnement L audit des fournisseurs Conférence du 8 Avril 2006 par Christian DOUCET DOUCET Conseil Conseil, Audits,

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

Amendement de la norme ISO 9001

Amendement de la norme ISO 9001 Amendement de la norme ISO 9001 François BOUCHER AFNOR Normalisation Repris par Claude GIRARD AFNOR Délégation Bretagne Un toilettage? SOMMAIRE Pourquoi une révision de la norme? Ce qui ne change pas Ce

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000

Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000 Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000 traduction française 1 V1.1 du document «itsmf ISO/CEI 20000 Certification Scheme Scoping Guidelines» 1. Introduction Ce document doit être considéré

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE LA MARQUE

REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE LA MARQUE Organisme certificateur 11 rue Francis de Pressensé F-93571 La Plaine Saint Denis Cedex Téléphone : +33 (0)1 41 62 80 00 Télécopie : +33 (0)1 49 17 90 00 www.marque-nf.com www.afnor.org Organisme mandaté

Plus en détail

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage.

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Service Economique Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Côte d Or 65-69,

Plus en détail

Deuxième partie les étapes de la méthode qualité Chapitre 3 les exigences et les spécifications du système d'information 1 Le référentiel

Deuxième partie les étapes de la méthode qualité Chapitre 3 les exigences et les spécifications du système d'information 1 Le référentiel SOMMAIRE Première partie la qualité : une exigence pour le logiciel Chapitre 1 Normes et exigences Chapitre 2 Exigences du logiciel 1 Le cycle de vie du logiciel 2 La dynamique des projets informatiques

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000. Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13

Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000. Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13 Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13 Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000 EVOLUTIONS INDICE DATE NATURE DE L'EVOLUTION 00 09/06/2000 Edition Originale 01 29/09/2000 Modification suite à audit interne

Plus en détail

QUALITE DE SERVICE DES ENTREPRISES DE TRADUCTION

QUALITE DE SERVICE DES ENTREPRISES DE TRADUCTION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DE SERVICE : QUALITE DE SERVICE DES ENTREPRISES DE TRADUCTION REF. : RE/TRAD/10 V1 08/11/2010 LE DEMANDEUR Bureau Veritas Certification Nom : Pierrick Mathieu Nom : Gilbert

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

VALORISER LA QUALITE DE SERVICE par. AFAQ Service Confiance «QualiSécurité» ASC REF 215 (Édition du 26 mars 2009) Sommaire

VALORISER LA QUALITE DE SERVICE par. AFAQ Service Confiance «QualiSécurité» ASC REF 215 (Édition du 26 mars 2009) Sommaire VALORISER LA QUALITE DE SERVICE par AFAQ Service Confiance «QualiSécurité» ASC REF 215 (Édition du 26 mars 2009) Sommaire! Les démarches Qualité de service mises en œuvre par les professionnels de la surveillance

Plus en détail

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique

Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Pollutec 2013 Atelier ATEE AUDIT ENERGETIQUE EN ENTREPRISE Transposition de l article 8 de la directive européenne 2012/27 relative à l efficacité énergétique Laurent Cadiou DGEC/SCEE Bureau Économies

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF FERMETURES

RÈGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF FERMETURES Mandaté par CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur 84, avenue Jean Jaurès Champs sur Marne F - 77447 MARNE LA VALLEE Cedex 2 11, rue Francis de Pressensé F 93571 LA PLAINE

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS

Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Référentiel du Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS INDUSTRIELS Juin 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion creer un forum supprimer les publicites ToutelaQualite FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion ISO 9001 V2008 ToutelaQualite Index du

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification N d identification : NF397 N de révision : 0 Date de mise en application : 13 septembre 2006 Référentiel de certification Cafetières électriques à filtre pour usage domestique Organisme Certificateur :

Plus en détail

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NFPOSTES DE SECURITE MICROBIOLOGIQUE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus de surveillance des produits

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

ET LA DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT

ET LA DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT RÉFÉRENTIEL POUR L'ATTRIBUTION ET LE SUIVI D'UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE ET LA DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT Date d'application : 29 octobre 2014 DOCUMENT QUALIBAT 005 VERSION 06 OCTOBRE

Plus en détail

I4 RÈGLEMENT EXTINCTEURS MOBILES SERVICE D INSTALLATION. Édition 12.2002.1 (février 2003)

I4 RÈGLEMENT EXTINCTEURS MOBILES SERVICE D INSTALLATION. Édition 12.2002.1 (février 2003) I4 RÈGLEMENT EXTINCTEURS MOBILES SERVICE D INSTALLATION Certification de service Édition 12.2002.1 (février 2003) ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L ASSURANCE PREAMBULE Le règlement

Plus en détail

Règles de Certification de la marque

Règles de Certification de la marque Règles de Certification de la marque N d identification : NF 089 N de révision : A février 2011 Date de mise en application : 01/06/2011 NF ELECTRICITE et NF ELECTRICITE Performance Organisme Certificateur

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : Les fonctions

ITIL V3. Exploitation des services : Les fonctions ITIL V3 Exploitation des services : Les fonctions Création : juin 2013 Mise à jour : juin 2013 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

CENTRE DE PREVENTION ET D'EXAMENS DE SANTE DE CREIL référentiels : ISO9001 date de laudit : 17/12/10 référence organisme : 1091999 Votre chargé daffaires : Elodie CHRETIEN ligne directe : 01 41 62 87 33

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

Conditions générales d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de marquage CE

Conditions générales d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de marquage CE CSTB/CG CE/2013 Conditions générales d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de marquage CE Applicable au 1 er juillet 2013 (applicable on July, 1er, 2013) page 2/14 PREAMBULE Les États

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL...

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL... Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité, et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM G.LABORDE R ADJEL Y GERARDIN DATE 11/09/2009 11/09/2009 11/09/2009 VISA

Plus en détail

QUALIFICATION Qualiprocuisines Installateur/mainteneur de cuisines professionnelles

QUALIFICATION Qualiprocuisines Installateur/mainteneur de cuisines professionnelles QPC_DOC_015 V5.0 QUALIFICATION Qualiprocuisines Installateur/mainteneur de cuisines professionnelles RÉFERENTIEL ET RÈGLEMENT DE QUALIFICATION Version 5.0 Sommaire I. Domaine d application Généralités

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION. Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert -

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION. Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION Règlement du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - 2014 Sommaire 1. Introduction!... 3 2. Règles de participation!...

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC

PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC BELAC 3-01 Rev 4 2011 PROCEDURE DE GESTION DES DOCUMENTS DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE BELAC Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC

Plus en détail

Contrat d Assistance Sage

Contrat d Assistance Sage Contrat d Assistance Sage A titre de rappel, il est précisé que les conditions générales d utilisation auxquelles est soumis le client depuis l acquisition des licences restent applicables aux Progiciels

Plus en détail

Version : V.2.0 Nombre de pages : 9. Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 03/04/2009 Version initiale V.1.

Version : V.2.0 Nombre de pages : 9. Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 03/04/2009 Version initiale V.1. Direction Technique Proposition de raccordement d'un consommateur individuel au réseau public de distribution géré par ERDF, pour une puissance inférieure ou égale à 36 kva avec extension de réseau Identification

Plus en détail

Demande d aide financière

Demande d aide financière Demande d aide financière Fonds d affectation spéciale des Nations Unies devant aider les États en développement, en particulier les pays les moins avancés et les petits insulaires en développement, à

Plus en détail

Conditions générales pour la certification de systèmes de

Conditions générales pour la certification de systèmes de Page : 1 de 5 1 Généralités Le Service de Certification ESCEM propose aux entreprises de certifier leurs Systèmes de Management Qualité (SMQ), Santé Sécurité au travail (SMS) ou Environnement (SME). Les

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION

MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION MANUEL DES PROCEDURES D ATTRIBUTION, DE CONTRÔLE ET DE RENOUVELLEMENT DES QUALIFICATIONS ET ATTESTATIONS D IDENTIFICATION Edition du 27/10/2011 Organisme de Qualification de l Ingénierie 104, rue Réaumur

Plus en détail

Série sur les Principes de Bonnes Pratiques de Laboratoire et Vérification du Respect de ces Principes Numéro 4 (version révisée)

Série sur les Principes de Bonnes Pratiques de Laboratoire et Vérification du Respect de ces Principes Numéro 4 (version révisée) Non classifié ENV/JM/MONO(99)20 ENV/JM/MONO(99)20 Or. Ang. Non classifié Organisation de Coopération et de Développement Economiques OLIS : 22-Oct-1999 Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CONTROLE GENERAL ECONOMIQUE ET FINANCIER MISSION AUDIT 3, boulevard Diderot 75572 PARIS CEDEX 12 CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CHARTE DE L'AUDIT Validée par le comité des audits du 4 avril 2012

Plus en détail

M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N

M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N I S O 9 0 0 1 V E R S I O N 2 0 0 8 M E C A N I Q U E D E P R E C I S I O N Sommaire Approbation et diffusion du manuel qualité 4 Gestion des modifications du manuel qualité 5 Présentation de la SARL UNTEL

Plus en détail

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834 1 PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN 2 SYNTHESE DES REVISIONS Révision 0 : Révision 1 : édition originale de la procédure modification du paragraphe 3.3.1 c) : critères pour évaluation des coordonnateurs

Plus en détail

Règles de certification

Règles de certification N d identification : NF 468 N de révision : 0 Date de mise à jour : mars 2013 Date de mise en application : 28/03/2013 Règles de certification < Blocs Autonomes d Alarme Sonore (BAAS) Organisme Certificateur

Plus en détail

Certification de Systèmes de Management Recertification

Certification de Systèmes de Management Recertification Certification de Systèmes de Management Recertification Organisme CCTB SA Adresse 7, Impasse du Battoir CH-1845 Noville Représentant(e) Monsieur Stephan Grangier Référentiel(s) ISO 9001:2008 N certificat(s)

Plus en détail

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES PPB-2006-8-1-CPA ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES Introduction 0. Base légale 1. Le contrôle interne 1.1. Définition et éléments constitutifs 1.2. Mesures

Plus en détail