Numéro : 2002-C-0181 Date : Référence : Bulletin hebdomadaire : , Vol. XXXIII n 20

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numéro : 2002-C-0181 Date : 2002-05-23 Référence : Bulletin hebdomadaire : 2002-05-24, Vol. XXXIII n 20"

Transcription

1 FOREX CANADA NTS INC. DOMINIC LONGPRÉ Numéro : 2002-C-0181 Date : Référence : Bulletin hebdomadaire : , Vol. XXXIII n 20 FOREX Canada NTS INC McGill College, Suite 840 DOMINIC LONGPRÉ, président 1800 McGill College, Suite 840 CONSIDÉRANT que le directeur de la conformité et de l'application a saisi la Commission des valeurs mobilières du Québec des faits allégués à la déclaration annexée à la présente; VU les articles 249, 265, 316 et 318 de la Loi sur les valeurs mobilières, (L.R.Q., c. V-1.1); VU l'affidavit de Christian Houle, enquêteur de la Commission des valeurs mobilières du Québec; EN CONSÉQUENCE, la Commission des valeurs mobilières du Québec, en vertu des articles 249 et 265 de la Loi : - ORDONNE à Dominic Longpré, président de la société Forex Canada NTS Inc., ainsi qu'à cette société de ne pas retirer, s'approprier ou se départir des fonds qui sont en leur possession ou dont ils ont le contrôle et qui appartiennent aux investisseurs qui ont acheté les contrats à terme sur devises étrangères émis par la société Forex Canada NTS Inc.; et - INTERDIT à Dominic Longpré, à la société Forex Canada NTS Inc., ainsi qu'à tous les employés, agents et mandataires de cette dernière toute activité en vue d'effectuer le placement des contrats à terme sur devises étrangères émis par Forex et de toutes autres formes d'investissement décrites à l'article 1 de la Loi. En application de l'article 318 de la Loi, la Commission des valeurs mobilières du Québec informe Dominic Longpré, ainsi que la société Forex Canada NTS Inc. qu'elle pourra tenir une audience le 6 juin 2002, à 9h30, si une de ces personnes

2 communique préalablement avec le Secrétaire de la Commission pour l'informer qu'elle entend exercer son droit d'être entendue. Fait le 23 mai COMMISSION DES VALEURS MOBILIÈRES DU QUÉBEC (s) Micheline Brochu (s) Mark Rosenstein ANNEXE FOREX CANADA NTS INC Mc Gill College, Suite 840 DOMINIC LONGPRÉ, président 1800 Mc Gill College, Suite 840 Le directeur de la conformité et de l'application entend saisir la Commission des valeurs mobilières du Québec ( ci-après «la Commission» ) des faits suivants : 1. La société Forex Canada NTS Inc. (ci-après «Forex») a été constituée en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (L.R.C. (1985) chap. C-44) le 13 juin 2001 et Dominic Longpré est actionnaire et président de cette société; 2. Forex a effectué auprès du public le placement de contrats à terme sur devises étrangères, une forme d'investissement à laquelle s'applique la Loi sur les valeurs mobilières (L.R.Q., chap. V-1.1), en vertu de l'article 1 (9) de cette dernière et de l'article 1.1 du Règlement sur les valeurs mobilières (R.R.Q., chap. V-1.1, r. 1); 3. Au mois de janvier 2002, Dominic Longpré a été avisé que la société Forex dont il est le président devait entreprendre des démarches afin d'inscrire cette société auprès de la Commission à titre de conseiller en valeurs de plein exercice, tel que prévu à l'article 148 de la Loi; 4. À la même date, Dominic Longpré a été avisé que le placement des contrats à terme sur devises étrangères de la société Forex devait entraîner la préparation du Document d'information sur les options ou les contrats à terme négociables sur un marché organisé qui est prévu à l'article 1 de l'instruction générale nº Q-22 - Documents d'informations sur les contrats à terme, sur les options négociables sur un marché reconnu et sur les options négociables sur

3 contrats à terme [B.C.V.M.Q., , Vol. XVIII, n 34; tel que modifiée par B.C.V.M.Q., , Vol XXXII, nº 25]; 5. a) Le 14 janvier, Dominic Longpré signait à titre de président de Forex un engagement par lequel il s'engageait à ne plus vendre de contrats à terme sur devises étrangères ou toute autre forme d'investissement prévue à l'article 1 de la Loi et à ne pas recevoir de fonds supplémentaires de la part des clients faisant déjà affaires avec Forex; b) Il était prévu que cet engagement demeurerait valide jusqu'à ce que Forex soit inscrite à titre de conseiller en valeurs de plein exercice auprès de la Commission et que Dominic Longpré et Forex aient préparé la documentation prévue à la réglementation; c) Enfin, Dominic Longpré reconnaissait que l'engagement souscrit auprès de la Commission était assujetti à l'article 195 de la Loi; 6. Le personnel de la Commission a avisé le personnel de Forex quant à la marche à suivre afin d'obtenir une inscription à titre de conseiller en valeurs de plein exercice auprès de la Commission et quant à la préparation requise par la réglementation; 7. Entre le mois de janvier 2002 et le mois de mai 2002, Forex n'a pas adressé de demande d'inscription à titre de conseiller en valeurs de plein exercice auprès de la Commission et n'a pas non plus préparé et soumis la documentation requise en vertu de la réglementation; 8. Pendant la semaine du 6 mai 2001, Forex a avisé la Commission des faits suivants : a) il était impossible à Forex d'obtenir du vérificateur qu'elle avait choisi les états financiers vérifiés qui permettraient à la Commission de s'assurer que Forex possédait les assises financières requises pour être inscrite à titre de conseiller en valeurs; b) les opérations du cambiste à l'emploi de Forex avaient entraîné des pertes importantes d'une partie des fonds confiés à Forex par les investisseurs ayant acheté des contrats à terme sur devises étrangères émis par Forex; 9. Le 14 mai 2002, le personnel de la Commission a avisé Forex des faits suivants et lui a demandé de se conformer aux prescriptions apparaissant ciaprès : a) la demande d'inscription à titre de conseiller en valeurs de plein exercice de Forex saurait difficilement être accueillie par la Commission en l'absence des états financiers requis puisque du fait de leur absence, le

4 personnel de la Commission ne serait pas en état d'évaluer quelles sont les assises financières de Forex et de recommander que cette société soit inscrite à titre de conseiller en valeurs de plein exercice; b) le personnel de la Commission a demandé à Forex de fermer toutes les positions qui ont été ouvertes pour le compte des investisseurs qui ont acheté des contrats à terme sur devises étrangères de la société Forex; c) le personnel de la Commission a aussi demandé à Forex de rapatrier les sommes restantes appartenant aux investisseurs dans le compte en fiducie de l'avocat de Forex, ces sommes ne devant ensuite servir qu'au remboursement de ces investisseurs; d) le personnel de la Commission a demandé à Dominic Longpré de signer pour le compte de Forex un engagement à l'effet que cette société cessera le placement de contrats à terme sur devises étrangères et de toute autre forme d'investissement prévue à la Loi; 10. Le 15 mai 2002, le personnel de la Commission écrivait à Forex pour lui confirmer par écrit les faits évoqués au paragraphe 9 ci haut ainsi que les prescriptions demandées; 11. À la date du présent document, l'engagement demandé n'a pas été signé par Dominic Longpré; 12. Dans un communiqué portant la date du 14 mai 2002, Dominic Longpré, président de Forex avisait ses clients que cette société suspendait toutes ses opérations de transactions sur devises pour les motifs suivants : a) l'impossibilité de faire respecter le mandat de vérification des états financiers de Forex; b) la commission d'un acte de sabotage des comptes de négociation de Forex par le cambiste de cette dernière, ce qui aurait entraîné des pertes considérables pour Forex et mis sa viabilité en péril; 13. a) Le 21 mai 2002, Dominic Longpré a envoyé un courriel au personnel de la Commission confirmant que des arrangements avec un trust international ont été pris afin d'assurer que les frais d'avocats qui seront encourus par Forex dans ses poursuites seront acquittés à même ce trust; b) Le courriel de Dominic Longpré de la même date fait état que la somme qui sera déposée dans le trust avoisine un montant de $CAN, avant frais et charges; et

5 14. Le service de l'inspection et des enquêtes entend proposer à la Commission de prononcer une ordonnance d'enquête relative aux faits évoqués dans le présent document. CONSIDÉRANT les faits énoncés plus haut dans le présent document; CONSIDÉRANT l'affidavit de l'enquêteur joint au présent document; CONSIDÉRANT que la Commission a le pouvoir en vertu de l'article 249 de la Loi de prononcer une ordonnance de blocage en vue ou au cours d'une enquête; CONSIDÉRANT que la Commission a le pouvoir d'interdire à une personne toute activité en vue d'effectuer une opération sur valeurs; VU les articles 11, 249, 265, 316 et 318 de la Loi sur les valeurs mobilières, (L.R.Q., chap. V-1.1); EN CONSÉQUENCE, le directeur de la conformité et de l'application demande à la Commission des valeurs mobilières du Québec, en vertu des articles 249 et 265 de la Loi, d'adopter les mesures suivantes, à savoir - ORDONNER à Dominic Longpré, président de la société Forex Canada NTS Inc., ainsi qu'à cette société de ne pas retirer, s'approprier ou se départir des fonds qui sont en leur possession ou dont ils ont le contrôle et qui appartiennent aux investisseurs qui ont acheté les contrats à terme sur devises étrangères émis par la société Forex Canada NTS Inc.; et - INTERDIRE à Dominic Longpré, à la société Forex Canada NTS Inc., ainsi qu'à tous les employés, agents et mandataires de cette dernière toute activité en vue d'effectuer le placement des contrats à terme sur devises étrangères émis par Forex ou de toutes autres formes d'investissement décrite à l'article 1 de la Loi. Fait à Montréal, le 22 mai Le directeur de la conformité et de l'application (s) Jean Lorrain AFFIDAVIT Je, soussigné, Christian Houle, enquêteur à la Commission des valeurs mobilières du Québec, exerçant ma profession au 800, Square Victoria, 22e étage, Tour de la Bourse, Montréal, Québec, affirme solennellement ce qui suit : 1. Je suis l'enquêteur dans le présent dossier;

6 2. Tous les faits allégués par le directeur de la conformité et de l'application dans la déclaration signée le 22 mai 2002 sont vrais; Et j'ai signé à Montréal, le 22 mai 2002 (s) Christian Houle, enquêteur Affirmé solennellement devant moi à Montréal, le 22 mai 2002 (s) Yolande Cardinal Commissaire à l'assermentation pour le district de Montréal

AUTOCERTIFICATION RÈGLEMENT SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE

AUTOCERTIFICATION RÈGLEMENT SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 27 novembre 2013 AUTOCERTIFICATION

Plus en détail

Annexe 45-101 A1 Information requise dans une notice d'offre

Annexe 45-101 A1 Information requise dans une notice d'offre Annexe 45-101 A1 Information requise dans une notice d'offre La présente annexe indique l'information à fournir en application de l'article 3.1 de la Norme canadienne 45-101 sur les placements de droits

Plus en détail

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS Convention d investissement entre Nom : Nom à la naissance : Prénom : Date de naissance : Adresse permanente : Adresse de correspondance

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION AVIS DE REQUÊTE. Traduction française non officielle DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT :

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION AVIS DE REQUÊTE. Traduction française non officielle DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : Traduction française non officielle ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DES COURTIERS MEMBRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE RÈGLEMENT SUR LA FORMATION CONTINUE OBLIGATOIRE DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 202.1, par. 2 et a. 312) SECTION

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 13981 Québec, le : 25 novembre 2011 Membre : Carol Robertson, commissaire Personne salariée et Partie plaignante Nettoyage L K L inc. Partie mise en cause

Plus en détail

Règlement sur la procédure de conciliation et d'arbitrage des comptes des membres de l'ordre des comptables agréés du Québec

Règlement sur la procédure de conciliation et d'arbitrage des comptes des membres de l'ordre des comptables agréés du Québec http://www.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicsearch/telechar ge.php?type=3&file=/c_48/c48r10_2.htm Éditeur officiel du Québec Ce document n'a pas de valeur officielle. c. C-48, r.10.2 Dernière version

Plus en détail

AVENANT DE FONDS DE REVENU VIAGER (FRV) ANNEXÉ AU CONTRAT DE FERR

AVENANT DE FONDS DE REVENU VIAGER (FRV) ANNEXÉ AU CONTRAT DE FERR AVENANT DE FONDS DE REVENU VIAGER (FRV) ANNEXÉ AU CONTRAT DE FERR LE PRÉSENT DOCUMENT EST UN AVENANT AU CONTRAT DE FERR CONCLU ENTRE : ET (le «titulaire») SOCIÉTÉ DE FIDUCIE NATCAN (l'«émetteur») NOTES

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE 31-201 RELATIVE AU RÉGIME D'INSCRIPTION CANADIEN

INSTRUCTION GÉNÉRALE 31-201 RELATIVE AU RÉGIME D'INSCRIPTION CANADIEN RÉVOQUÉE LE 28 SEPTEMBRE 2009 VERSION ADMINISTRATIVE CONSOLIDEE : EN VIGUEUR DU 23 AOÛT 2006 AU 27 SEPTEMBRE 2009 - Ce texte est une consolidation de l'instruction générale 31-201. Cette dernière est entrée

Plus en détail

1985, chapitre 62 LOI SUR LA SOCIÉTÉ MUTUELLE DE RÉASSURANCE DU QUÉBEC

1985, chapitre 62 LOI SUR LA SOCIÉTÉ MUTUELLE DE RÉASSURANCE DU QUÉBEC ASSEMBLÉE NATIONALE Trente-deuxième Législature, cinquième session 1985, chapitre 62 LOI SUR LA SOCIÉTÉ MUTUELLE DE RÉASSURANCE DU QUÉBEC Projet de loi 213 présenté par M. Claude Lachance, député de Bellechasse

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : J. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 248 No d appel : 2013-0091 ENTRE : J. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

Article A-1A03 Procédure d'admission

Article A-1A03 Procédure d'admission RÈGLE A-1A ADHÉSION À LA SOCIÉTÉ Article A-1A01 Admissibilité aux fins d'adhésion a) Pour présenter une demande d adhésion, un candidat doit être : i) un membre ou un participant agréé en règle auprès

Plus en détail

PROCURATION. Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document.

PROCURATION. Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document. PROCURATION Veuillez SVP fournir 2 originaux de ce document. Juin 2013 PROCURATION RELATIVE AUX TRANSACTIONS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA CONVENTION D INVESTISSEMENT INTERVENUE ENTRE SCOTIA CAPITAUX INC.

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick Page 1 de 5 inc. a droit à des sommes de retraite régis par la Loi sur (nom du Rentier en caractères d'imprimerie) les prestations de pension du et désire transférer ces sommes dans un fonds de revenu

Plus en détail

TARIF D HONORAIRES PROFESSIONNELS (THP) DES HUISSIERS DE JUSTICE

TARIF D HONORAIRES PROFESSIONNELS (THP) DES HUISSIERS DE JUSTICE Chambre des huissiers de justice du Québec 507, Place d Armes, bureau 970 Montréal (Québec) H2Y 2W8 Téléphone: (514) 721-1100 Télécopieur: (514) 721-7878 chjq@chjq.ca TARIF D HONORAIRES PROFESSIONNELS

Plus en détail

02 08 28 DIANE MAYNARD, demanderesse,

02 08 28 DIANE MAYNARD, demanderesse, 02 08 28 DIANE MAYNARD, demanderesse, c. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DU QUÉBEC, organisme public. L'OBJET DU LITIGE M me Diane Maynard réclame du Tribunal administratif du Québec (le «TAQ») une copie de «la

Plus en détail

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION

NEO BOURSE AEQUITAS INC. (la «Bourse») MANDAT DU COMITÉ DE SURVEILLANCE DE LA RÉGLEMENTATION (la «Bourse») A. Objet Le conseil d administration de la Bourse (le «conseil») a établi un comité de surveillance de la réglementation (le «comité») afin d aider le conseil à superviser les responsabilités

Plus en détail

Mémorandum d accord relatif aux dispositions administratives entre la Cour pénale internationale et le Tribunal spécial pour la Sierra Leone

Mémorandum d accord relatif aux dispositions administratives entre la Cour pénale internationale et le Tribunal spécial pour la Sierra Leone Mémorandum d accord relatif aux dispositions administratives entre la Cour pénale internationale et le Tribunal spécial pour la Sierra Leone ICC PRES/03 01 06 Date d entrée en vigueur : 13 avril 2006 Publication

Plus en détail

Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant. Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise

Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant. Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise Dossier : PV 06 20 23 Date : Le 23 mars 2012 Membre : M e Christiane Constant Plaignant et 151442 CANADA INC. (Club Vidéo Beaubien) Entreprise DÉCISION OBJET ORDONNANCE de la Commission émise en vertu

Plus en détail

Addenda à la Déclaration de Fiducie du Régime d épargne-retraite Établissant un Compte de Retraite Immobilisé Manitoba (CRI)

Addenda à la Déclaration de Fiducie du Régime d épargne-retraite Établissant un Compte de Retraite Immobilisé Manitoba (CRI) Addenda à la Déclaration de Fiducie du Régime d épargne-retraite Établissant un Compte de Retraite Immobilisé Manitoba (CRI) Veuillez signer et retourner la première page du présent addenda au Service

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL15-020 TITRE : POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 2 février 2015 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI

Plus en détail

PLAINTE (Art. 565 Loi sur la distribution de produits et services financiers, 1998 L.Q., c. 37)

PLAINTE (Art. 565 Loi sur la distribution de produits et services financiers, 1998 L.Q., c. 37) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL LE COMITÉ DE DISCIPLINE DE LA CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES Plainte no.: MADAME CAROLE CHAUVIN, ÈS QUALITÉ DE SYNDIC DE LA CHAMBRE DE L ASSURANCE

Plus en détail

Demandeur. Entreprise DÉCISION

Demandeur. Entreprise DÉCISION Dossier : 02 10 46 Date : 20030327 Commissaire : M e Michel Laporte FERNAND ETHIER Demandeur c. LA MÉTROPOLITAINE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE Entreprise DÉCISION L'OBJET DU LITIGE [1] M. Fernand Ethier

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario Annexe 2 ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO CODE DE PROCÉDURE DU COMITÉ DE DISCIPLINE Adoptée par l

Plus en détail

Audience sur les coûts d exploitation que doit supporter un détaillant en essence ou en carburant diesel. Intervenante

Audience sur les coûts d exploitation que doit supporter un détaillant en essence ou en carburant diesel. Intervenante C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC No : R-3499-2002 R É G I E DE L É N E R G I E Audience sur les coûts d exploitation que doit supporter un détaillant en essence ou en carburant diesel COSTCO WHOLESALE CANADA

Plus en détail

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LA FRANCE:

ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LA FRANCE: ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LA FRANCE: L'AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS DE LA FRANCE ET POUR LE QUÉBEC: L'AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 15085 Québec, le : 12 juillet 2012 Membre : Carol Robertson, commissaire Personne salariée et Partie plaignante Fondation du Centre hospitalier de l Université

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION

BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION BUREAU DE DÉCISION ET DE RÉVISION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MONTRÉAL DOSSIER N : 2010-018 DÉCISION N : 2010-018-025 DATE: Le 27 avril 2015 EN PRÉSENCE DE : Me CLAUDE ST PIERRE AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE DES COURTIERS EN DOUANE - CONDITIONS TYPES RÉGISSANT LES TRANSACTIONS

SOCIÉTÉ CANADIENNE DES COURTIERS EN DOUANE - CONDITIONS TYPES RÉGISSANT LES TRANSACTIONS SOCIÉTÉ CANADIENNE DES COURTIERS EN DOUANE - CONDITIONS TYPES RÉGISSANT LES TRANSACTIONS Tant le Client que le Courtier en douane acceptent d'être tenus de respecter l'accord général pour nommer un mandataire

Plus en détail

Bulletin de l Autorité des marchés financiers

Bulletin de l Autorité des marchés financiers Bulletin de l Autorité des marchés financiers 25 novembre 2005, vol. 2, n 47 Section Distribution de produits et services financiers Bulletin - Section Distribution de produits et services financiers Information

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail

Addenda à la Déclaration de Fiducie du Fonds de Revenu de Retraite Établissant un Fonds de Revenu de Retraite Immobilisé Manitoba (FRRI)

Addenda à la Déclaration de Fiducie du Fonds de Revenu de Retraite Établissant un Fonds de Revenu de Retraite Immobilisé Manitoba (FRRI) Addenda à la Déclaration de Fiducie du Fonds de Revenu de Retraite Établissant un Fonds de Revenu de Retraite Immobilisé Manitoba (FRRI) Manitoba (FRRI) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er septembre 2012 Ce document a valeur officielle. Règlement sur la contribution réduite

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er septembre 2012 Ce document a valeur officielle. Règlement sur la contribution réduite Éditeur officiel du Québec À jour au 1er septembre 2012 Ce document a valeur officielle. c. S-4.1.1, r. 1 Règlement sur la contribution réduite Loi sur les services de garde éducatifs à l'enfance (L.R.Q.,

Plus en détail

- 1 - FONDS DE REVENU DE RETRAITE BMO LIGNE D ACTION

- 1 - FONDS DE REVENU DE RETRAITE BMO LIGNE D ACTION - 1 - RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES FONDS DE REVENU VIAGER (FRV) RESTREINT IMMOBILISÉ Conformément à la Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension (Canada) FONDS DE REVENU DE RETRAITE BMO LIGNE

Plus en détail

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER

REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER REGLEMENT DU PROGRAMME DE PARRAINAGE DE LA SOCIETE OCEANIC IMMOBILIER ARTICLE 1 : SOCIETE ORGANISATRICE La société dénommée OCEANIC AGENCE, ayant pour nom commercial OCEANIC IMMOBILIER, société à responsabilité

Plus en détail

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS Dossier n 3747 M. Francis H Masseur-kinésithérapeute Séance du 8 octobre 2003 Lecture du 27 novembre 2003 LA SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES MEDECINS, Vu, enregistrés

Plus en détail

OBJET : FERMETURE DE PHARMACIE

OBJET : FERMETURE DE PHARMACIE OBJET : FERMETURE DE PHARMACIE Madame, Monsieur, Veuillez prendre note qu à la date de fermeture indiquée sur votre déclaration sous serment, IL VOUS SERA IMPOSSIBLE DE FACTURER LA RAMQ À PARTIR DE CETTE

Plus en détail

CHAP. 3. ayant le siège principal de ses affaires en la. de Montréal, la convention suivante : "CONVENTION ENTRE

CHAP. 3. ayant le siège principal de ses affaires en la. de Montréal, la convention suivante : CONVENTION ENTRE 26 Chap. 3 La Banque Nationale 14 Geo. V CHAP. 3 Loi concernant rémission d'obligations de la province au montant de quinze millions de dollars aux fins de la fusion de la Banque d'hochelaga et de la Banque

Plus en détail

FORMULE 70A N o de dossier DF REQUÊTE EN DIVORCE COUR DU BANC DE LA REINE (DIVISION DE LA FAMILLE) Centre de

FORMULE 70A N o de dossier DF REQUÊTE EN DIVORCE COUR DU BANC DE LA REINE (DIVISION DE LA FAMILLE) Centre de FORMULE 70A N o de dossier DF REQUÊTE EN DIVORCE COUR DU BANC DE LA REINE (DIVISION DE LA FAMILLE) Centre de ENTRE : (nom au complet), requérant(e), et (nom au complet), intimé(e). REQUÊTE EN DIVORCE À

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er mai 2013 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er mai 2013 Ce document a valeur officielle. 1 sur 7 26.05.2013 14:58 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er mai 2013 Ce document a valeur officielle. chapitre A-12, r. 4 Règlement sur l'assurance responsabilité professionnelle des agronomes Loi

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi)

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi) Je soussignée, Manon Losier, dûment nommée chef du contentieux et secrétaire de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, atteste par les présentes que cette ordonnance générale,

Plus en détail

Claude Sicard Demandeur-intimé c. Dr Maria Subak, entreprise Appelante et Commission d'accès à l'information du Québec & Michel Laporte Mis en cause

Claude Sicard Demandeur-intimé c. Dr Maria Subak, entreprise Appelante et Commission d'accès à l'information du Québec & Michel Laporte Mis en cause REJB 2000-18782 Texte intégral Cour du Québec (Chambre civile) CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT de Montréal 500-02-077338-999 DATE : 29 mai 2000 EN PRÉSENCE DE : Armando Aznar, J.C.Q. Claude Sicard Demandeur-intimé

Plus en détail

LOI CANADIENNE SUR LES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS : COMMUNICATIONS RELATIVES AUX ACTIONNAIRES

LOI CANADIENNE SUR LES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS : COMMUNICATIONS RELATIVES AUX ACTIONNAIRES PRB 99-33F LOI CANADIENNE SUR LES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS : COMMUNICATIONS RELATIVES AUX ACTIONNAIRES Margaret Smith Division du droit et du gouvernement Le 18 janvier 2000 PARLIAMENTARY RESEARCH BRANCH DIRECTION

Plus en détail

Considérant la volonté commune de l Université Laval et [Partenaire] de contribuer au cours [Sigle- Intitulé] de la Faculté ;

Considérant la volonté commune de l Université Laval et [Partenaire] de contribuer au cours [Sigle- Intitulé] de la Faculté ; PROTOCOLE DE STAGE ENTRE l Université Laval et la Faculté [nommer] Québec (Québec) G1V 0A6, Canada ET [Partenaire] [Adresse complète] Considérant le désir de l Université Laval et de la Faculté [nommer],

Plus en détail

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM Directives générales 1. Ce formulaire doit être utilisé par une société par actions ou une société de personnes demandant l adhésion à titre de membre

Plus en détail

SECTION 1 : ADMINISTRATION

SECTION 1 : ADMINISTRATION Un règlement traitant de manière générale de l exécution et de la gestion des affaires du Council of Atlantic University Libraries - Conseil des bibliothèques universitaires de l Atlantique (la «société»)

Plus en détail

DÉCISION (art. 115, Loi sur la distribution de produits et services financiers, L.R.Q., c. D-9.2)

DÉCISION (art. 115, Loi sur la distribution de produits et services financiers, L.R.Q., c. D-9.2) Décision n 2005-PDG-0281 GESTION DU PATRIMOINE TANDEM INC. ayant sa principale place d affaires au 615, boul. René-Lévesque Ouest, bureau 510, Montréal, Québec, H3B 1P5 DÉCISION (art. 115, Loi sur la distribution

Plus en détail

Conditions générales Programme Leonardo AdvantageCLUB

Conditions générales Programme Leonardo AdvantageCLUB Conditions générales Programme Leonardo AdvantageCLUB 1. Dispositions générales L adhésion au programme de fidélité Leonardo AdvantageCLUB et les avantages qui en découlent sont proposés par Sunflower

Plus en détail

CHAPITRE 264 COMMERCE ÉLECTRONIQUE

CHAPITRE 264 COMMERCE ÉLECTRONIQUE Entrée en vigueur, le 6 novembre 2000 CHAPITRE 264 COMMERCE ÉLECTRONIQUE L 25 de 2000 SOMMAIRE TITRE 1 DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES 1. Définitions 2. Signification de cybersuite 3. Signification du contrat

Plus en détail

Renvoi du commissaire à l intégrité du secteur public : Rapport de décembre 2014

Renvoi du commissaire à l intégrité du secteur public : Rapport de décembre 2014 Commissariat aux conflits d intérêts et à l éthique Office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner Renvoi du commissaire à l intégrité du secteur public : Rapport de décembre 2014 en vertu

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 26 Loi modifiant la Loi sur la Régie de l assurance maladie du Québec et modifiant d autres dispositions législatives Présentation Présenté

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD T-PD (2011) 01 Fin COMITE CONSULTATIF DE LA CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES A L EGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISE DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL (T-PD) RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU T-PD Document

Plus en détail

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1.

RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE. 1. RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS DE LA FONDATION DU COLLÈGE COMMUNAUTAIRE DU NOUVEAU-BRUNSWICK TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE 1. Interprétation 1 2. Membres du Conseil 2 3. Travaux des membres du Conseil

Plus en détail

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions L'an, Le, Par-devant M e, notaire à, A reçu le présent acte authentique de cession de créance à la requête des personnes

Plus en détail

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers CP-DG-17 Page 1 de 9 Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers 1. Objet de la politique La présente politique s inscrit dans les pouvoirs et fonctions de la commission

Plus en détail

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI)

ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) ADDENDA POUR LES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE IMMOBILISÉS DANS UN COMPTE DE RETRAITE IMMOBILISÉ (CRI) Pour les transferts faits conformément à la Loi sur les prestations de pension (Nouveau-Brunswick)

Plus en détail

ENTENTE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE D'ADOPTION INTERNATIONALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALISTE DU VIETNAM

ENTENTE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE D'ADOPTION INTERNATIONALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALISTE DU VIETNAM ENTENTE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE D'ADOPTION INTERNATIONALE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC ET LE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE SOCIALISTE DU VIETNAM LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC ci-après appelé «le Québec»

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT SUR L'ADMINISTRATION DE LA LOI SUR L'ACCÈS À L'INFORMATION 2012-2013

RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT SUR L'ADMINISTRATION DE LA LOI SUR L'ACCÈS À L'INFORMATION 2012-2013 RAPPORT ANNUEL AU PARLEMENT SUR L'ADMINISTRATION DE LA LOI SUR L'ACCÈS À L'INFORMATION 2012-2013 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX PARTIE I... 3 1) AGENCE SPATIALE CANADIENNE...

Plus en détail

Bourse de Montréal Inc.

Bourse de Montréal Inc. DÉCISION N 2014-PDG-0179 Bourse de Montréal Inc. (Suspension de l application de la condition prévue au paragraphe a) de l article X de la Partie III de la décision de reconnaissance de Bourse de Montréal

Plus en détail

C O U R S U P É R I E U R E

C O U R S U P É R I E U R E C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE QUÉBEC N o DE DIVISION : 01-Montreal N o DE COUR : 500-11-046426-140 N o DE DOSSIER : 41-1851506 C O U R S U P É R I E U R E (Chambre Commerciale) DANS L AFFAIRE

Plus en détail

Monsieur Maître. Madame Commission scolaire.

Monsieur Maître. Madame Commission scolaire. Québec, le 4 septembre 2013 Monsieur Maître. Madame Commission scolaire. Objet : et c. Commission scolaire... Plainte du 25 avril 2012 N/Réf. : 100 46 34 La présente donne suite à la plainte que monsieur

Plus en détail

Avis préalable de réunion valant avis de convocation. -----------------------------------

Avis préalable de réunion valant avis de convocation. ----------------------------------- MAKHEIA GROUP Société anonyme au capital social de 4.436.251,54 Siège social : 125, rue de Saussure, 75017 Paris 399 364 751 R.C.S. Paris ---------------------------- Avis préalable de réunion valant avis

Plus en détail

COUR SUPÉRIEURE (En matière de faillite et d insolvabilité) PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE ROBERVAL. -et-

COUR SUPÉRIEURE (En matière de faillite et d insolvabilité) PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE ROBERVAL. -et- CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE ROBERVAL CAUSE: 155-11-000003-151 NO ACTIF : 43-1966712 CODE: BL-5598 COUR SUPÉRIEURE (En matière de faillite et d insolvabilité) DANS L'AFFAIRE DE LA PROPOSITION

Plus en détail

Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600

Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600 Bulletin d information de télécom CRTC 2010-600 Version PDF Ottawa, le 19 août 2010 Modification et réémission de la circulaire de télécom 2008-3 visant l interprétation des Règles sur les télécommunications

Plus en détail

Avis est donné de ce qui suit :

Avis est donné de ce qui suit : . District de: Québec No. division: 1 No. cour: 540-11-009317-167 No. dossier: 41-2131382 FORMULAIRE 68 Avis de la faillite, de la première assemblée des créanciers (paragraphe 102(1) de la Loi) Dans l'affaire

Plus en détail

Commission d accès à l information du Québec. Dossier : 05 02 45. Date : Le 22 novembre 2006. Commissaire : M e Christiane Constant.

Commission d accès à l information du Québec. Dossier : 05 02 45. Date : Le 22 novembre 2006. Commissaire : M e Christiane Constant. Commission d accès à l information du Québec Dossier : 05 02 45 Date : Le 22 novembre 2006 Commissaire : M e Christiane Constant X -et- Y Demandeurs c. VISA DESJARDINS Entreprise DÉCISION LE LITIGE DEMANDE

Plus en détail

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Syndicat canadien de la fonction publique Section locale 375

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL. Syndicat canadien de la fonction publique Section locale 375 CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Terminus Racine (Montréal) Ltée demandeur et Syndicat canadien de la fonction publique Section locale 375 syndicat Décision n 05-005 Le 20

Plus en détail

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES

SOLLICITATION DE COMMENTAIRES CIRCULAIRE Le 26 mars 2003 SOLLICITATION DE COMMENTAIRES OBLIGATION DE FOURNIR UNE MISE EN GARDE SUR L'EFFET DE LEVIER AUX CLIENTS DE DÉTAIL MODIFICATIONS À L ARTICLE 7452 Résumé Le Comité spécial de la

Plus en détail

POLITIQUE. Remplacement et renouvellement du permis, jumelage SAAQ-RAMQ et maintien du droit de conduire OBJECTIF PRÉALABLE MODALITÉS D APPLICATION

POLITIQUE. Remplacement et renouvellement du permis, jumelage SAAQ-RAMQ et maintien du droit de conduire OBJECTIF PRÉALABLE MODALITÉS D APPLICATION POLITIQUE Remplacement et renouvellement du permis, jumelage SAAQ-RAMQ et maintien du OBJECTIF Cette politique a pour objectif de : préciser les modalités de remplacement et de renouvellement des permis;

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE RICHARD MONGEAU, J.C.S.

SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE RICHARD MONGEAU, J.C.S. Laboratoires Standa c. Dubois (Succession de) 2009 QCCS 2189 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL COUR SUPÉRIEURE N : C.S.M. 500-17-047386-084 DATE : 8 avril 2009 SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE

Plus en détail

COUR D'APPEL ARRÊT. [2] APRÈS étude du dossier et délibéré, les parties ayant renoncé à l'audition orale.

COUR D'APPEL ARRÊT. [2] APRÈS étude du dossier et délibéré, les parties ayant renoncé à l'audition orale. COUR D'APPEL CANADA PROVINCE DE QUÉBEC GREFFE DE QUÉBEC N o : 200-09-002716-998 (200-05-010882-996) DATE: 19 DÉCEMBRE 2000 EN PRÉSENCE DE: LES HONORABLES RENÉ DUSSAULT J.C.A. MICHEL ROBERT J.C.A. LOUIS

Plus en détail

Liquidation des compagnies, Loi sur la, L.R.Q. c - L-4

Liquidation des compagnies, Loi sur la, L.R.Q. c - L-4 Liquidation des compagnies, Loi sur la, L.R.Q. c - L-4 Dernière mis à jour: avril 2007 L.R.Q., chapitre L-4 Loi sur la liquidation des compagnies SECTION I DU MODE DE LIQUIDATION VOLONTAIRE Liquidation

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ MCGILL Objet Le présent document a pour objet d établir, conformément à la législation applicable,

Plus en détail

Règlement sur l'agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation

Règlement sur l'agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation Éditeur officiel du Québec À jour au 1er janvier 2016 Ce document a valeur officielle. chapitre D-8.3, r. 1 Règlement sur l'agrément des organismes formateurs, des formateurs et des services de formation

Plus en détail

Système de justice pénale pour les adolescents, Loi sur le

Système de justice pénale pour les adolescents, Loi sur le Système de justice pénale pour les adolescents, Loi sur le Préambule Attendu : que la société se doit de répondre aux besoins des adolescents, de les aider dans leur développement et de leur offrir soutien

Plus en détail

RÉSIDENCE D UNE FIDUCIE

RÉSIDENCE D UNE FIDUCIE 1 Dossier LA DÉCISION FUNDY SETTLEMENT : LE «NOUVEAU» CRITÈRE D ÉTABLISSEMENT DE LA RÉSIDENCE D UNE FIDUCIE Alexandra Fortin Avocate, LL.M. fisc. Hardy, Normand & Associés, s.e.n.c.r.l. afortin@hardynormand.com

Plus en détail

Code de déontologie en vigueur à compter du 9 décembre 2010

Code de déontologie en vigueur à compter du 9 décembre 2010 Tableau comparatif des modifications apportées au Code de déontologie des comptables agréés Code de déontologie en vigueur jusqu au 7 décembre 2010 CHAPITRE I DEVOIRS ET OBLIGATIONS ENVERS LE PUBLIC SECTION

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT DIRECTION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE N 06/SP/DGFP/2010 Alger, le 05 mai 2010 Mesdames

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03

POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 POLITIQUE SUR LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 7 FÉVRIER 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 14 CA(AMT) 03 TITRE DE LA POLITIQUE : N o : Politique sur le remboursement

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 38996 FRA Québec, le : 17 septembre 2015 Membre : Lise Simard, commissaire Commission de l équité salariale et Fondation SRA Partie mise en cause Résolution

Plus en détail

BOURSE DE TORONTO ACTIONNAIRE DE MAPLE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS LIÉS À LA NÉGOCIATION 1

BOURSE DE TORONTO ACTIONNAIRE DE MAPLE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS LIÉS À LA NÉGOCIATION 1 BOURSE DE TORONTO ACTIONNAIRE DE MAPLE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS LIÉS À LA NÉGOCIATION 1 La Bourse de Toronto (la «TSX») applique des politiques et suit des procédures bien établies

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ AUX ÉLECTIONS 2001 DE LA VILLE DE QUÉBEC DOSSIER 01 17 24 FÉVRIER 2002 LAURENT

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES ------- SEPTIEME CHAMBRE ------- DEUXIEME SECTION ------- Arrêt n 69152 SERVICE DU CONTROLE BUDGÉTAIRE ET COMPTABLE PLACÉ AUPRÈS DU MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Décret 362-2008, 16 avril 2008

Décret 362-2008, 16 avril 2008 Editeur officiel du Québec, 2008 1856 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 30 avril 2008, 140 e année, n o 18 Partie 2 peut cependant faire parvenir au secrétaire ses observations écrites en tout temps avant

Plus en détail

C O N V E N T I O N. (a) ******************

C O N V E N T I O N. (a) ****************** C O N V E N T I O N (a) ****************** ENTRE LES SOUSSIGNES : - Monsieur le Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, agissant au nom et pour le compte du Département, en vertu de la délibération

Plus en détail

Elle est constituée sous le régime de la déclaration préalable (articles 2 et 5 de la loi).

Elle est constituée sous le régime de la déclaration préalable (articles 2 et 5 de la loi). Statuts de l'association Chapitre 1 : Dispositions Générales Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

ARRÊT DE LA COUR (première chambre) 17 mars 2005 *

ARRÊT DE LA COUR (première chambre) 17 mars 2005 * FERÓN ARRÊT DE LA COUR (première chambre) 17 mars 2005 * Dans l'affaire C-170/03, ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l'article 234 CE, introduite par le Hoge Raad der Nederlanden

Plus en détail

Contrat d agent associé

Contrat d agent associé Contrat d agent associé Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «agent associé») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal :

Plus en détail

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 620. de l'organisation des

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 620. de l'organisation des Nations Unies AT T/DEC/620 Tribunal administratif Distr. LIMITÉE 9 novembre 1993 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 620 Affaire No 675 : GRIPARI Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) Service des ressources éducatives POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) Politique numéro : CSRS-POL-2008-01

Plus en détail

M. Béraud (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Béraud (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 30/10/2012 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 26 septembre 2012 N de pourvoi: 11-15384 11-21994 Non publié au bulletin Rejet M. Béraud (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE À LA SCOLARISATION À DOMICILE (LIP article 15 alinea 4)

RÈGLE RELATIVE À LA SCOLARISATION À DOMICILE (LIP article 15 alinea 4) RÈGLE RÈGLE RELATIVE À LA SCOLARISATION À DOMICILE (LIP article 15 alinea 4) # 48-02-01 Adoption le 4 avril 2000 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2000 Résolution # Autorisation Susan Tremblay

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA entre Le College of Midwives of British Columbia et L Alberta Midwifery Health Disciplines Committee et Le College of Midwives of Manitoba et L Ordre

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision relative à une demande de permission d en appeler

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Décision relative à une demande de permission d en appeler [TRADUCTION] Citation : Succession de S. G. c. Ministre de l Emploi et du Développement social, 2015 TSSDA 103 N o d appel : AD-14-503 ENTRE : Succession de S. G. Demanderesse et Ministre de l Emploi et

Plus en détail