La réforme du CoBAT. Partie Urbanisme. Stéphanie Hanssens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme du CoBAT. Partie Urbanisme. Stéphanie Hanssens"

Transcription

1 La réforme du CoBAT Partie Urbanisme Stéphanie Hanssens Soumission expresse à PU de la modification du nombre de logements (article 98, 1 er, nouveau 12 ) La liste des actes et travaux soumis à permis d urbanisme fixée par l article 98, 1 er du CoBAT est complétée par un 12. => Imposition d un permis d urbanisme préalable pour «modifier le nombre de logements dans une construction existante». But : clarifier les textes en stipulant de façon expresse, au sein du CoBAT, la soumission des divisions d immeubles de logement à permis d urbanisme. 1

2 Péremption, prorogation et reconduction des permis (art. 101 pour les PU et art. 116/1 et 117 pour les PL) Recours en annulation devant le Conseil d Etat : Article 101, 1. En cas de recours en annulation devant le CE, le délai de péremption du permis octroyé est désormais suspendu de plein droit. = Simplification administrative : Le titulaire du permis ne doit plus solliciter la prorogation de son permis ni, le cas échéant, sa reconduction année par année. => Moins d insécurité juridique pour le titulaire de permis et Moins de formalités pour l autorité administrative. Durée de la suspension: le délai de péremption est suspendu durant tout le temps de la procédure, «de l introduction de la requête à la notification de la décision finale». Attention : si le titulaire du permis n a pas la qualité de partie au procès, c est l autorité délivrante qui devra l avertir de la fin de la période de suspension. Péremption, prorogation et reconduction des permis (art. 101 pour les PU et art. 116/1 et 117 pour les PL) - Travaux de dépollution du sol : Article 101, 4. : «Au cas où des actes ou travaux de dépollution du sol doivent être exécutés avant la mise en œuvre d'un PU, celui-ci est suspendu de plein droit jusqu'à la constatation par l IBGE de la bonne exécution de ces actes ou travaux préalables.» = Nouveau motif de suspension du permis d urbanisme. NB : Le délai de péremption du PU est également suspendu et ce, pour toute la durée de la suspension du PU. 2

3 Péremption, prorogation et reconduction des permis (art. 101 pour les PU et art. 116/1 et 117 pour les PL) - Projets mixtes (PU et PE) Article 101, 3 Caducité du PU : «le refus définitif de permis d environnement emporte la caducité de plein droit du permis d urbanisme». Modification = remplacement des termes «décision définitive de refus relative à la demande de PE» par les termes «refus définitif de PE». But : viser de manière expresse le refus tacite de PE, qui résulte du dépassement des délais visés dans l OPE. Modification du PU : «le permis modificatif» (nouvelle section V - nouvel article 102/1) Codification des règles relatives au permis modificatif = Transposition dans le CoBAT de la jurisprudence du Conseil d Etat et de la pratique administrative. But : pouvoir corriger un PU déjà délivré, mais non encore (entièrement) mis en œuvre, afin de répondre aux nouveaux besoins du titulaire de permis Exemples : évolution des techniques de construction, adoption de nouvelles normes applicables à une matière déterminée, nécessité d amender le projet pour l adapter aux desiderata d un candidat acquéreur ). Dans ce cas, le titulaire de permis peut solliciter un deuxième permis qui vient se greffer au permis initial et y apporter certaines modifications. 3

4 Nouvelle disposition : Modification du PU : «le permis modificatif» (nouvelle section V - nouvel article 102/1) «Section V Modification du permis d urbanisme Art. 102/ er. Le titulaire d un permis d urbanisme peut solliciter la modification de ce permis aux conditions suivantes : 1 les modifications demandées ne peuvent pas porter sur des travaux déjà réalisés ; 2 la modification ne porte que sur les droits issus du permis qui n ont pas encore été mis en œuvre ; La demande de permis modificatif ne peut viser qu un permis déjà délivré. (=> Dans le cas contraire, le demandeur peut modifier sa demande conformément aux dispositions régissant le dépôt de plans modifiés en cours de procédure) Le permis ne peut pas avoir été entièrement mis en œuvre et les modifications ne peuvent porter que sur les parties de travaux non encore réalisées. (=> Dans le cas contraire, il y a infraction et le titulaire du permis doit solliciter un permis de régularisation visant à transformer son bien déjà réalisé). Les modifications doivent porter sur des choses autorisées par le permis initial («droits issus du permis»). (=> Dans le cas contraire, le titulaire de permis devra introduire une nouvelle demande de permis («normale») non modificative). 3 tous les recours administratifs ouverts à son encontre par le présent Code ou les délais pour les intenter sont épuisés. La demande de permis modificatif ne peut viser qu un permis «définitif», c-à-d un permis qui n est plus susceptible de recours administratifs. Modification du PU : «le permis modificatif» (nouvelle section V - nouvel article 102/1) 2. Les dispositions du chapitre I et III du présent titre sont applicables à la demande de modification du permis d urbanisme. La procédure «normale» de délivrance des permis s applique la demande de PU modificatif. La demande de PU modificatif doit être introduite auprès de l autorité compétente pour connaître d une demande de PU en 1 er ressort (quelle que soit l autorité ayant finalement délivré le permis initial). 3. Lorsqu elle accorde la modification du permis, l autorité ne peut porter atteinte aux éléments du permis qui ne sont pas modifiés par la demande. L ampleur des modifications n est pas limitée mais risque qu en cas de modifications trop importantes, l autorité soit amenée à refuser le permis modificatif vu l interdiction de «porter atteinte aux éléments du permis qui ne sont pas modifiés par la demande». Le PU modificatif ne peut donc pas s éloigner de l esprit du PU initial. 4

5 Modification du PU : «le permis modificatif» (nouvelle section V - nouvel article 102/1) 4. L introduction d une demande de modification n emporte pas renonciation au bénéfice du permis d urbanisme dont la modification est demandée. Afin d éviter toute confusion, le dossier doit faire apparaître clairement qu il s agit d une demande de permis modificatif. La modification du permis d urbanisme n a aucun effet sur le délai de péremption du permis d urbanisme dont la modification est demandée. Le permis modificatif s intègre dans le permis initial («greffe»). Le délai de validité du permis modificatif est celui du permis initial ; ce dernier n est donc pas prolongé. La situation existante à prendre en compte est la situation de droit découlant du permis d urbanisme initial. 5. Le Gouvernement arrête la composition obligatoire du dossier de modification du permis d urbanisme.» L arrêté de composition des PU devra donc être modifié en conséquence. Introduction et instruction des demandes de permis - Les projets mixtes : PU et PE (article 124) Harmonisation des procédures issues du CoBAT et de l OPE : - Précision des termes utilisés : examen des demandes «en parallèle» (et non plus «en commun»). - Le délai de délivrance du permis ne commence à courir qu à compter de la date de notification du dernier AR ou de la date à laquelle cet AR aurait dû être notifié en vertu des règles du CoBAT ou celles de l OPE. - Ajout d un 124, 8 : «quand un projet est soumis à rapport d incidences en vertu de l ordonnance du 5 juin 1997 relative au permis d environnement, la procédure d instruction du dossier est suspendue au plus tard jusqu à la date de l avis donné par la commission de concertation».. - Projets soumis à EI: pour avoir une règle de computation des délais équivalente dans toutes les hypothèses (EI exigée par le COBAT ou par l OPE) : o L ordonnance environnementale fixant liste des installations de classe A doit être complétée comme suit : «installations relevant d un projet mixte soumis à études d incidences en vertu du Code bruxellois de l aménagement du territoire». o Ajout d un 20 à l annexe A du CoBAT fixant les critères de soumission d un projet à EI : «Tout projet mixte qui est soumis à étude d incidences en vertu des ordonnances du 5 juin 1997 relatives aux permis d environnement et du 22 avril 1999 fixant la liste des installations de classe A visée à l article 4 de l ordonnance du 5 juin 1997 relative au permis d environnement». 5

6 - La consultation d instances : Introduction et instruction des demandes de permis - Précisions relatives aux demandes d avis aux instances/administrations : (articles 126 et 176) o L autorité doit leur adresser une demande d avis, en plus de leur communiquer une copie du dossier. o Si l instance consultée ne fait pas parvenir l avis sollicité dans les 30 jours de la réception de la demande d avis : «la procédure est poursuivie sans qu il ne doive être tenu compte d un avis transmis au-delà de ce délai». o Reconsultation en cas d EI amendant le projet : Pour les dossiers relevant de la compétence du FD, «lorsque la demande est soumise à l étude d incidences et que les amendements au projet ont été apportés pour tenir compte de cette étude, le fonctionnaire délégué est tenu de solliciter un nouvel avis auprès des administrations et instances conformément au présent article». Introduction et instruction des demandes de permis - Natura 2000 : référence expresse de cette législation au sein du CoBAT. (cfr directives européennes sur la conservation des oiseaux sauvages, des habitats naturels et de la faune et flore sauvages). => L avis de l IBGE est sollicité : o en cas de demande de permis relatif à un bien sis dans ou à proximité d une zone Natura 2000 et o lorsque l autorité délivrante «estime que la demande est susceptible d affecter cette zone de manière significative, individuellement ou en conjugaison avec d autres plans ou projets, eu égard aux objectifs de conservation de cette zone». - Seveso : (cfr législation européenne sur la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses) => L avis de l IBGE est sollicité en cas de demande de permis relative à un bien sis dans ou à proximité d une zone Seveso. Modification? Ici, la disposition existait déjà dans le CoBAT mais les références légales sont mises à jour suite aux remarques du CE (référence à la législation belge transposée et non à la directive européenne). 6

7 Introduction et instruction des demandes de permis - Avis de la commune lors d un recours contre un permis unique (article 188) Pour les demandes de permis unique, «l avis du collège des B&E est conforme en ce qui concerne les changements d affectation» du bien soumis à permis. (art. 177,. 1) => Le FD ne peut donc pas s en écarter. En recours par contre, l avis de la commune est consultatif. => Le Gouvernement peut s en écarter moyennant motivation. Ajout d un alinéa à l article 188 CoBAT : «Lorsqu'un recours au Gouvernement porte sur des actes et travaux relatifs à un bien repris sur la liste de sauvegarde ou classé ou en cours d'inscription ou de classement ou sur un immeuble inscrit à l'inventaire des sites d'activité inexploités, le Gouvernement peut statuer sans être tenu par l'avis du collège des bourgmestre et échevins visé à l'article 177, 1, alinéa 3.» But : mettre fin à une controverse existant sur le sujet. Modification de la demande de permis en cours d instruction : le dépôt de plans modifiés 1. A l initiative de l autorité : - Modification de l article 191 (cfr chapitre «dispositions communes aux décisions»). - L autorité peut imposer des conditions qui impliquent la modification des plans déposés à l appui de la demande. 2 procédures possibles : Soit les modifications sont mineures et respectent les 3 conditions cumulatives : 1 Les modifications ne modifient pas l objet de la demande. 2 Elles sont accessoires. 3 Elles visent à répondre aux objections suscitées par le projet initial ou à supprimer les dérogations aux plans et règlements qu implique le projet initial. Le permis peut être octroyé dès réception des plans modifiés, sans que le projet modifié ne soit soumis à de nouvelles mesures d instruction. Nouveauté : le délai pour octroyer le permis est suspendu, entre la notification par l autorité de la demande de modification et la notification par le demandeur des plans modifiés. Soit les modifications sont substantielles (non-respect des 3 conditions) : Pas d obligation d introduire une nouvelle demande MAIS «les plans modifiés doivent être à nouveau soumis aux actes d'instruction». Le délai pour notifier la décision finale commence à courir «à partir de la réception des modifications de la demande». 7

8 Modification de la demande de permis en cours d instruction : le dépôt de plans modifiés 2. A l initiative du demandeur Principe : Le demandeur peut produire des plans modifiés ou, le cas échéant, un complément au rapport d incidences, préalablement à la décision de l autorité et de sa propre initiative. Codification : transposition de la jurisprudence du Conseil d Etat dans le CoBAT. Nouveaux articles : 126/1 (collège B&E), 164/1 (saisine FD), 173/1 (recours) et 177/1 (FD). 2 procédures possibles : Soit les modifications sont mineures et respectent les 3 conditions cumulatives : 1. Les modifications n affectent/ne modifient pas l objet de la demande. 2. Elles sont accessoires. 3. Elles visent à répondre aux objections suscitées par le projet initial ou à supprimer les dérogations aux plans et règlements qu implique le projet initial. Le permis est délivré sans que le projet modifié ne soit soumis à de nouvelles mesures d instruction Pas de suspension du délai d instruction prévue dans ce cas-ci (contrairement au cas où la modification des plans est demandée par l autorité art. 191). Modification de la demande de permis en cours d instruction : le dépôt de plans modifiés Soit les modifications sont substantielles (non-respect des 3 conditions) : o Pour les demandes introduites devant le collège des B&E ou le FD en 1 er ressort : «La demande modifiée doit être à nouveau soumise aux actes d instruction.» Le délai pour notifier la décision finale commence à courir «dès la réception des modifications de la demande». o Pour les demandes en saisine ou en recours : La demande doit être refusée et une nouvelle demande de permis peut être introduite par le demandeur. Remarque générale: le dépôt des plans modifiés est irrévocable et produit la substitution de plein droit des plans originaires. 8

9 L évaluation préalable des incidences : EI et RI (articles 127 à 148) Simplification administrative : corrections légistiques + diverses adaptations visant à mieux «faire coller» les textes à la pratique administrative des EI et des RI. Notamment : - Application des dispositions relatives à l évaluation préalable des incidences aux demandes de PU et aux demandes de PL ; - Natura 2000 : lorsqu un projet est soumis à EI ou à RI et qu il se trouve dans ou à proximité d une zone spéciale de conservation, «l évaluation appropriée et spécifique», requise en vertu de la législation Natura 2000, vient s insérer dans l évaluation générale de l EI ou du RI (chapitre relatif à la flore et la faune). - Définition plus claire des missions du comité d accompagnement des EI, de l administration et du Gouvernement ; - Soumission à enquête publique du cahier des charges des EI, accompagné du dossier de demande ; - Dispense de RI pour les demandes de permis faisant suite à un certificat d urbanisme qui a été précédé d un RI ou d une EI (ajout de l EI). Régime des dérogations lorsqu il existe un PPAS/PL (article 155) - Les dérogations aux PPAS / PL : Extension des cas de dérogations possibles : elles ne sont plus énumérées limitativement. Les mots «uniquement en ce qui concerne les dimensions des parcelles,le volume, l implantation et l esthétique des constructions» sont supprimés. On peut déroger à tous les types de dispositions des PPAS/PL, aux 3 conditions suivantes : 1. Proposition motivée du collège des B&E. 2. Soumission de la demande de permis aux MPP. 3. La dérogation ne peut pas porter atteinte aux données essentielles du PPAS ou du PL. => Précision expresse que les «affectations» constituent d office des données essentielles auxquelles il n est pas possible de déroger. NB : sous la seule réserve expresse de la dérogation «indirecte» à l affectation de la zone contigüe prévue à l alinéa 2 de l art. 155, 1 er (pour autant qu elle ne mette pas en péril les caractéristiques essentielle de la zone contigüe). But : pallier aux problèmes liés aux PPAS dépassés, anachroniques. 9

10 Régime des dérogations lorsqu il existe un PPAS/PL (article 155) - Les dérogations aux RU : Afin d aligner l article 155 à ce qui est prévu à l article 153 (cas où il n y a pas de PPAS/PL), la nouvelle ordonnance prévoit la soumission de la demande de permis aux MPP «lorsque la dérogation porte sur le volume, l implantation et l esthétique des constructions» (= Titre I du RRU). Affichage et avertissement du début des travaux (nouvel article 194/2) Introduction d un nouvel article dans la section «Dispositions communes aux décisions». => Article 194/2. 1. Affichage du permis «Un avis indiquant que le permis a été délivré doit être affiché sur le terrain, par les soins du demandeur, soit, lorsqu il s agit de travaux, avant l ouverture du chantier et pendant toute la durée de ce dernier, soit dans les autres cas, dès les préparatifs de l acte ou des actes et tout au long de l accomplissement de ceux-ci. Durant ce temps, le permis et le dossier annexé ou une copie de ces documents certifiée conforme par l administration communale ou par le fonctionnaire délégué doit se trouver en permanence à la disposition des agents désignés à l article 301, à l endroit où les travaux sont exécutés et le ou les actes sont accomplis.» Cette obligation d affichage figurait déjà dans le CoBAT pour les permis communaux (art. 158) et pour les permis FD (art.179) ; MAIS rien n était prévu pour les permis délivrés par le FD sur saisine ni pour les permis délivrés sur recours. => Abrogation des articles 158 et 179 et introduction d une disposition commune à toutes les catégories de permis. 10

11 Affichage et avertissement du début des travaux (nouvel article 194/2) 2. Avertissement du début des travaux «Le titulaire du permis doit avertir, par lettre recommandée, le collège des bourgmestre et échevins et le fonctionnaire délégué du commencement des travaux ou des actes autorisés ainsi que de l'affichage visé à l'alinéa 1er, au moins huit jours avant d'entamer ces travaux ou actes. Le Gouvernement détermine les modalités d exécution du présent article.» Cette obligation d avertissement des autorités figure dans les formulaires de notification des permis ; MAIS rien n etait imposé par le CoBAT. => Attribution d un fondement légal, au sein du CoBAT, à cette obligation d information. NB: l irrespect des obligations d affichage et d avertissement constitue une infraction. (cfr art. 300, 4 ). Les infractions urbanistiques (articles 300 à 313) - La constatation d infractions (art. 301 CoBAT) 1. La communication de renseignements Ajout de la phrase : «Ils peuvent se faire communiquer tous les renseignements en rapport avec ces recherches et constatations». => Les fonctionnaires et agents communaux ou régionaux, ayant qualité pour rechercher et constater les infractions urbanistiques, peuvent se faire communiquer tous les renseignements utiles en rapport avec leurs recherches et constats. = confirmation expresse de ce droit dans le CoBAT, visant à éviter toute discussion à ce propos. 2. Les visites domiciliaires «Lorsque les opérations revêtent le caractère de visites domiciliaires, les fonctionnaires et agents ne peuvent y procéder que s il y a des indices d infraction et que la personne présente sur place y a consenti ou à condition d y être autorisés par le juge de police». = Facilitation des contrôles des infractions urbanistiques. Les fonctionnaires compétents peuvent procéder à des visites domiciliaires sans y être autorisés par le juge. Points d attention : - Présence de la personne au domicile où il existe des indices d infraction ; - Consentement de la personne concernée à la visite domiciliaire ; - Mention expresse dans le p-v que les fonctionnaires compétents ont bien sollicité et obtenu l autorisation de la personne concernée + mention de celle-ci identité et de sa qualité pour donner le consentement. 11

12 Les infractions urbanistiques (articles 300 à 313) - Exécution d office (art. 305 CoBAT) Pour les permis à durée limitée, il peut être procédé à une exécution d office lorsque les travaux sont réalisés sans permis ou sont réalisés à l expiration du délai de validité du permis octroyé. Modification : ajout du cas des travaux réalisés sous le bénéfice d un permis mais non conformes àcelui-ci. 12

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION

ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION ANNEXE 32 - FORMULAIRE E SAISINE DU FONCTIONNAIRE DELEGUE (1) DECISION - D'OCTROI - DE REFUS - DU PERMIS D'URBANISATION Le Fonctionnaire délégué, Vu le Code wallon de l'aménagement du Territoire, de l'urbanisme,

Plus en détail

Règlement de police relatif à la prostitution en vitrine

Règlement de police relatif à la prostitution en vitrine Règlement de police relatif à la prostitution en vitrine Le Conseil, Vu l article 17 de la Convention du 21 mars 1950 pour la répression de la traite des êtres humains et de l exploitation de la prostitution

Plus en détail

Comment introduire la demande?

Comment introduire la demande? Vous avez, ou vous voulez, introduire une demande de permis d environnement de classe 1 ou 2. Cette fiche, élaborée par la Fédération Wallonne de l Agriculture, vous aide à suivre la procédure de votre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 12 février 2015 de présentation des dispositions du décret n 2014-1633 du 26 décembre 2014 modifiant le décret n 2010-434 du 29 avril 2010 relatif à la communication par la voie électronique

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 2.8.2013 Journal officiel de l Union européenne C 223/1 (Communications) COMMUNICATIONS PROVENANT DES INSTITUTIONS, ORGANES ET ORGANISMES DE L'UNION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Lignes directrices

Plus en détail

Numéro du rôle : 5524. Arrêt n 150/2013 du 7 novembre 2013 A R R E T

Numéro du rôle : 5524. Arrêt n 150/2013 du 7 novembre 2013 A R R E T Numéro du rôle : 5524 Arrêt n 150/2013 du 7 novembre 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 95 du décret de la Région wallonne du 11 mars 1999 relatif au permis d environnement,

Plus en détail

Article 6 Article 7 Article 8

Article 6 Article 7 Article 8 Loi n 98-4 du 2 février 1998, relative aux sociétés de recouvrement des créances telle que modifiée par les textes subséquents et notamment la loi n 2003-42 du 9 juin 2003. Article premier- La présente

Plus en détail

Le rôle du Service Public de Wallonie

Le rôle du Service Public de Wallonie La nouvelle réglementation wallonne pour les services de taxis et de location de voitures avec chauffeur Le rôle du Service Public de Wallonie SPW- DGO2 - Direction du Transport de personnes Florence Wathelet

Plus en détail

III. Nationalité luxembourgeoise par acquisition volontaire

III. Nationalité luxembourgeoise par acquisition volontaire III. Nationalité luxembourgeoise par acquisition volontaire A. La naturalisation La qualité de Luxembourgeois s acquiert par naturalisation. La naturalisation confère à l étranger tous les droits civils

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers

Les avis de la Chambre des Métiers Les avis de la Chambre des Métiers Projet de loi modifiant 1. la loi modifiée du 19 juin 2013 relative à l identification des personnes physiques ; 2. la loi électorale modifiée du 18 février 2003. Exposé

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

LE POUVOIR DISCIPLINAIRE DE L AUTORITE TERRITORIALE

LE POUVOIR DISCIPLINAIRE DE L AUTORITE TERRITORIALE LE POUVOIR DISCIPLINAIRE DE L AUTORITE TERRITORIALE 1. Rappels règlementaires sur la lettre de d information obligatoire avant toute sanction (sans saisine du conseil de discipline) sanctions du premier

Plus en détail

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS)

L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) L'ASSAINISSEMENT (PROCÉDURE RELATIVE AU DÉCRET SOLS) Dernière révision du document : juillet 2012 QUAND ET COMMENT DÉPOSER LE DOSSIER AUPRÈS DE L'ADMINISTRATION? Le projet d assainissement est à envoyer

Plus en détail

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable,

Sur proposition du Ministre de l environnement et du développement durable, Décret n 2005-1991 Du 11 juillet 2005, relatif à l étude d impact sur l environnement et fixant les catégories d unités soumises à l étude d impact sur l environnement et les catégories d unités soumises

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

Le Collège des Bourgmestre et Echevins ;

Le Collège des Bourgmestre et Echevins ; Le Collège des Bourgmestre et Echevins ; Vu la demande de permis introduite en date du 17 septembre 2003 par laquelle CLUB ALPIN BELGE -AILE FRANCOPHONE ASBL, ci-après dénommé( e ) l'exploitant, sollicite

Plus en détail

Les Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) délivrées au titre du Règlement (UE) n 528/2012 (dit BPR)

Les Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) délivrées au titre du Règlement (UE) n 528/2012 (dit BPR) Les mardis de la DGPR 17/09/2013 Les Autorisations de Mise sur le Marché (AMM) délivrées au titre du Règlement (UE) n 528/2012 (dit BPR) Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME INFORMATIONS JURIDIQUES J 14 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE 2007 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE J 14 DE FÉVRIER 1998 RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME La réforme des autorisations

Plus en détail

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit : DÉCRET modifiant certaines dispositions du Code wallon de l action sociale et de la santé relatives au transport médico-sanitaire Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons

Plus en détail

LE CODT : UN CODE A DECODER!

LE CODT : UN CODE A DECODER! LE CODT : UN CODE A DECODER! Veronica Cremasco 1. LE LONG PROCESSUS DE REECRITURE DU CODE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L URBANISME LES DIFFERENTES ETAPES: La législature wallonne 2009-2014 commence

Plus en détail

La profession d assistant maternel

La profession d assistant maternel 26/03/09 11:45 Page 1 La profession d assistant maternel Pour en savoir plus : Conseil général d Eure-et-Loir Direction enfance et famille Service de protection maternelle et infantile 1, place Châtelet

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 26 octobre 2010 relatif au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux

Plus en détail

Comores Décret relatif aux marques

Comores Décret relatif aux marques Comores Décret relatif aux marques Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 [NB - Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 portant application de la loi du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce

Plus en détail

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation.

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation. ORDONNANCE 41-48 DU 12 FEVRIER 1953 SUR LES ETABLISSEMENTS DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES. Article 1 er Les établissements repris dans la liste annexée à la présente ordonnance et rangés en deux classes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SPORTS Décret n o 2011-58 du 13 janvier 2011 relatif aux sanctions disciplinaires en matière de lutte contre le dopage NOR : SPOV1017568D Le

Plus en détail

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie

L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie L URBANISME COMMERCIAL après la Loi de Modernisation de l Economie Suite à la Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de Modernisation de l Economie (plus particulièrement ses articles 102 et 105) qui a modifié

Plus en détail

RÈGLEMENTS. 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1

RÈGLEMENTS. 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1 16.6.2009 Journal officiel de l Union européenne L 152/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) N o 469/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN

Plus en détail

Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique

Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique Date: 01/09/2005 M.B.: 06/10/2005 Circulaire modifiant la circulaire du 15 septembre 1998 relative au séjour de l'étranger qui désire faire des études en Belgique I. Introduction : En vertu de l'article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-1317 du 20 octobre 2015 pris en application des articles L. 33-6 et L. 45 du code des

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

Administration communale de BERLOZ REGLEMENT. Pour l occupation de la salle communale de Corswarem et les autres salles et locaux

Administration communale de BERLOZ REGLEMENT. Pour l occupation de la salle communale de Corswarem et les autres salles et locaux Administration communale de BERLOZ REGLEMENT Pour l occupation de la salle communale de Corswarem et les autres salles et locaux 1 er juillet 2014 RÈGLEMENT SUR LA MISE À DISPOSITION DES SALLES COMMUNALES

Plus en détail

Règlement relatif aux activités ambulantes sur les marchés publics. Commune d UCCLE LE CONSEIL COMMUNAL,

Règlement relatif aux activités ambulantes sur les marchés publics. Commune d UCCLE LE CONSEIL COMMUNAL, Règlement relatif aux activités ambulantes sur les marchés publics. Commune d UCCLE LE CONSEIL COMMUNAL, Vu la Nouvelle loi communale, notamment l article 117, Vu la loi du 25 juin 1993 sur l exercice

Plus en détail

Se référer aux textes. Outil 1. Loi du 4 août 2008 : modernisation de l économie [Extraits : fonds de dotation]

Se référer aux textes. Outil 1. Loi du 4 août 2008 : modernisation de l économie [Extraits : fonds de dotation] Outil 1. Loi du 4 août 2008 : modernisation de l économie [Extraits : fonds de dotation] [Loi n o 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l économie, JO du 5 août 2008] Article 140 [Définition Création]

Plus en détail

PROCEDURE DAC-LIC710

PROCEDURE DAC-LIC710 Page 1 sur 5 Demande de délivrance d une licence de contrôleur de la circulation aérienne stagiaire. Demande de prorogation d une licence de contrôleur de la circulation aérienne stagiaire. Demande de

Plus en détail

Loi de programme 67-1174 du 28 Décembre 1967 relative à la restauration des monuments historiques et à la protection des sites

Loi de programme 67-1174 du 28 Décembre 1967 relative à la restauration des monuments historiques et à la protection des sites Loi de programme 67-1174 du 28 Décembre 1967 relative à la restauration des monuments historiques et à la protection des sites Titre I er : Monuments historiques Art. 1 er. - Est approuvé, dans la limite

Plus en détail

2. DROIT DE PREEMPTION P.

2. DROIT DE PREEMPTION P. SOMMAIRE 1. PLANIFICATION P. 2 - Un PLU est exécutoire même en l absence de publication au recueil des actes administratifs de la délibération l approuvant 2. DROIT DE PREEMPTION P. 2 - L avis des domaines

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TITRE 1 CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION D ARCHITECTE 13 Évolution récente des conditions d exercice 13 Conditions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

Permis d exploitation et de la concession minière

Permis d exploitation et de la concession minière Permis d exploitation et de la concession minière CODE: CS/10 DERNIERE ACTUALISATION: Novembre 2012 DESCRIPTION: L exploitation minière se définit comme l ensemble des travaux géologiques et miniers par

Plus en détail

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris République française Au nom du Peuple français Tribunal de Grande Instance de Paris 28eme chambre N d'affaire : Jugement du : 27 septembre 2010, 9h n : 3 NATURE DES INFRACTIONS : CONDUITE DE VEHICULE SOUS

Plus en détail

Algérie. Protection des marques

Algérie. Protection des marques Protection des marques Ordonnance n 03-06 du 19 juillet 2003 Titre 1 - Définitions et obligations générales Art.1.- La présente ordonnance a pour objet de définir les modalités de protection des marques.

Plus en détail

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Définitions (1) Les définitions qui suivent s appliquent à la présente règle. Champ d application «demande de réparation» Sont comprises parmi les demandes de réparation

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1.

Des formulaires-types de récépissés sont disponibles en suivant ce lien : http://www2.equipement.gouv.fr/formulaires/fic_pdf/13409pcpartie1. 1 / 04/2014 Département Ville Urbanisme et Habitat NF/JM 07.09.242 FORMALITES A ACCOMPLIR PAR LES COMMUNES EN QUALITE DE GUICHET UNIQUE DURANT LE PREMIER MOIS A COMPTER DE LA RECEPTION D UN DOSSIER DE

Plus en détail

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : Le Parlement Wallon a adopté et Nous, Gouvernement, sanctionnons ce qui suit : CHAPITRE I er. Dispositions générales et définitions Article premier Le présent décret règle, en application de l article

Plus en détail

AGREMENT DES CERTIFICATEURS QUI ETABLISSENT UN CERTIFICAT PEB OU UN CERTIFICAT PEB BATIMENT PUBLIC

AGREMENT DES CERTIFICATEURS QUI ETABLISSENT UN CERTIFICAT PEB OU UN CERTIFICAT PEB BATIMENT PUBLIC AGREMENT DES CERTIFICATEURS QUI ETABLISSENT UN CERTIFICAT PEB OU UN CERTIFICAT PEB BATIMENT PUBLIC 1. LA BASE LEGALE En application de la Directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments

Plus en détail

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT

COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN REGLEMENT RELATIF AUX BUREAUX PRIVES DE TELECOMMUNICATION ET AUX MAGASINS DE NUIT Art. 1 er. Le présent règlement règle une matière visée par les articles 117 et 119 de

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLEE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 650 «Petite loi» ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007 11 janvier 2007 PROJET DE LOI ratifiant l ordonnance n 2005-1040 du

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

Le cumul d activités

Le cumul d activités Circulaire d'informations n 2011-07 du 24 janvier 2011 Annule et remplace la circulaire d INFORMATION n 2009/22 du 15 décembre 2009 Le cumul d activités Références : - Loi n 2007-148 du 2 février 2007

Plus en détail

28 MAI 1956 - O.R.U. nº 41/78. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. (B.O.R.U., 1956, p. 442).

28 MAI 1956 - O.R.U. nº 41/78. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. (B.O.R.U., 1956, p. 442). 28 MAI 1956 - O.R.U. nº 41/78. Etablissements dangereux, insalubres ou incommodes. (B.O.R.U., 1956, p. 442). Article: 1 Les établissements repris dans la liste annexée à la présente ordonnance et rangés

Plus en détail

Règle. 196-2012 Afin de déterminer les distances séparatrices pour protéger les puits artésiens et de surface

Règle. 196-2012 Afin de déterminer les distances séparatrices pour protéger les puits artésiens et de surface PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ DE STUKELY-SUD RÈGLEMENT NUMÉRO 196-2012 AFIN DÉTERMINER LES DISTANCES SÉPARATRICES POUR PROTÉGER LES PUITS ARTÉSIENS ET DE SURFACE ET RÉGISSANT L USAGE

Plus en détail

Demande de permis d'urbanisme

Demande de permis d'urbanisme Demande de permis d'urbanisme Dans quel cas dois-je introduire une demande de permis d urbanisme? 1. pour construire, utiliser un terrain pour le placement d'une ou plusieurs installations fixes, en ce

Plus en détail

Nous avons examiné votre plainte introduite contre l Institut bruxellois pour la gestion de l environnement (ci-après «IBGE»).

Nous avons examiné votre plainte introduite contre l Institut bruxellois pour la gestion de l environnement (ci-après «IBGE»). Concerne : Notification de la décision du Service des litiges de Brugel au sujet de votre plainte contre l'institut bruxellois pour la gestion de l'environnement (IBGE) Monsieur Z, Nous avons examiné votre

Plus en détail

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés

TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX. Le vice-président, juge des référés 27/07 2011 16:36 FAX 0556995879 TRIBUNAL AOMIN BORDEAUX (g) 003/007 N _ TRIBUN AL AD M INISTRATIF DE BORDEAUX bm R ÉPU BLIQ U E FRANÇAISE M. M, Chemin Vice-président Juge des référés Audience du 27 juillet

Plus en détail

DDE 77 / Sandrine GOMEL SDUC/ Bureau Contentieux et Expertise Juridique ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE EN MATIERE D URBANISME

DDE 77 / Sandrine GOMEL SDUC/ Bureau Contentieux et Expertise Juridique ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE EN MATIERE D URBANISME DDE 77 / Sandrine GOMEL SDUC/ Bureau Contentieux et Expertise Juridique ACTUALITE JURISPRUDENTIELLE EN MATIERE D URBANISME Journée ADS 11 Décembre 2007 Flash sur 3 arrêts rendus en 2007 Permis de construire

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 350788 Publié au recueil Lebon M. Jacques Arrighi de Casanova, président M. Frédéric Dieu, rapporteur M. Nicolas Boulouis, rapporteur public SCP BORE ET SALVE DE BRUNETON ; CARBONNIER,

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE LA COMMUNE ET LE CPAS APRÈS LE 1 ER JANVIER 2004

LES RELATIONS ENTRE LA COMMUNE ET LE CPAS APRÈS LE 1 ER JANVIER 2004 LES RELATIONS ENTRE LA COMMUNE ET LE CPAS APRÈS LE 1 ER JANVIER 2004 Le 1 er janvier 2004 est entrée en vigueur l ordonnance du 3 juin 2003 relative à la tutelle administrative et aux règles financières,

Plus en détail

CONTRAT DE CONCESSION DE LICENCE DE MARQUE

CONTRAT DE CONCESSION DE LICENCE DE MARQUE CONTRAT DE CONCESSION DE LICENCE DE MARQUE Entre les soussignés La Société Anonyme d Economie Mixte (S.A.E.M.) de gestion des espaces de stationnement ROUEN PARK dont le siège social est sis Mairie de

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 14 Mars 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme (2

Plus en détail

1 - Les conditions légales et réglementaires

1 - Les conditions légales et réglementaires LES REMPLACEMENTS 1. Les conditions légales et réglementaires 2. Formalités diverses - obligations 3. Responsabilités du médecin remplacé et du médecin remplaçant 1 1 - Les conditions légales et réglementaires

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ ET DE BARÈME DOSSIER 1 : INVESTISSEMENT LOCATIF : CONTRAT DE LOCATION 30 points 1.1 - Vous compléterez le tableau en annexe 1 (12 points) CLAUSES DU CONTRAT LOCATION NUE

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MULTISITES Indice 2 Page 1/15 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal, TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1200818 M. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M me Corouge Présidente AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Truy Le Tribunal adm inistratif d'amiens Rapporteur public La présidente du tribunal,

Plus en détail

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme

Direction de l'urbanisme. Foire Aux Questions. Service Urbanisme Foire Aux Questions 1 Je dois faire des travaux, dois- je faire une demande? Quel type de dossier faut- il pour des travaux? a) Vous déposerez une demande de Permis de Construire notamment pour : Créer

Plus en détail

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06

D E C R E T S. 28 Moharram 1430 25 janvier 2009 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 06 D E C R E T S Décret exécutif n 09-18 du 23 Moharram 1430 correspondant au 20 janvier 2009 fixant la réglementation relative à l exercice de la profession

Plus en détail

Direction des Opérations Direction de la réglementation. La phase contentieuse

Direction des Opérations Direction de la réglementation. La phase contentieuse La phase contentieuse Sommaire 1. Recouvrement contentieux : la contrainte 2. Mise à jour des délégations 3. Présentation de la nouvelle application Contentieux dans AUDE 2 Procédure exclusive Conditions

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

PRIME À L EMBELLISSEMENT DES FAÇADES EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

PRIME À L EMBELLISSEMENT DES FAÇADES EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE PRIME À L EMBELLISSEMENT DES FAÇADES EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DEMANDE Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 2 mai 2002 (MB du 25.06.2002), complété par l arrêté

Plus en détail

Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11)

Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11) DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 72 (2002, chapitre 11) Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection

Plus en détail

Règlement agent sportif FFBB Page 1

Règlement agent sportif FFBB Page 1 1 - Dispositions préliminaires... 3 2 - Incompatibilités et incapacités... 3 3 - Dispositions transitoires... 4 4 - Exercice de l activité d agent sportif au sein d une société... 4 5 - Demande de licence

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

L ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

L ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE ASSEMBLÉE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE ----- NOR : DAE 1201250DL DÉLIBÉRATION N o 2012-30 APF DU 26 JUILLET 2012 Portant mesures d application de la loi du pays n o 2012-8 du 30 janvier 2012 portant traitement

Plus en détail

Table des matières. Hervé Deckers et Laurent Dear

Table des matières. Hervé Deckers et Laurent Dear Table des matières Avant-propos 7 Hervé Deckers et Laurent Dear étendue et limites de la protection 11 Jacques Clesse et Sabine Cornélis Introduction 11 Section 1. L évolution de la protection de 1948

Plus en détail

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS

LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS Présentation générale du cadre juridique européen et régional Thomas HAUZEUR 15 septembre 2011 PEB en UE: Directive 2002/91/CE Premier cadre harmonisé en matière

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Ordonnance n o 2010-379 du 14 avril 2010 relative à la santé des sportifs et à la mise en conformité du code du sport avec

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

Dématérialisation administrative en matière urbanistique et environnementale

Dématérialisation administrative en matière urbanistique et environnementale 32 Environnement Dématérialisation administrative en matière urbanistique et environnementale Arnaud Ransy Conseiller En réaction aux diverses initiatives existantes en matière de dématérialisation administrative

Plus en détail

MISSION NON EXCLUSIVE DE LOCATION

MISSION NON EXCLUSIVE DE LOCATION MISSION NON EXCLUSIVE DE LOCATION Dans les sept jours ouvrables à compter du lendemain de la signature du présent contrat, le consommateur a le droit de renoncer à son achat, sans frais, à la condition

Plus en détail

Le licenciement en France

Le licenciement en France Le licenciement en France La décision de l employeur de licencier un salarié employé à durée indéterminée ne peut pas être fondée sur n importe quel motif au libre choix de l employeur. Le droit français

Plus en détail

FONDS POUR LA FORMATION A LA RECHERCHE DANS L INDUSTRIE ET DANS L AGRICULTURE

FONDS POUR LA FORMATION A LA RECHERCHE DANS L INDUSTRIE ET DANS L AGRICULTURE Modalités d application des bourses FRIA 24/06/2014 1 Par un Arrêté du 16 décembre 1994 modifié par le Décret du 12 juillet 2012, le Gouvernement de la Communauté française de Belgique a fixé le règlement

Plus en détail

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture.

Le PCS ne peut intervenir que si le projet est élaboré par un architecte ou une société d architecture. Propositions pour la création d un PC simplifié Le permis de construire simplifié (PCS) Cette autorisation d urbanisme ne concernera que le marché des particuliers (locaux à usage d habitation exclusivement)

Plus en détail

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Décision n o 2012-1241 du 2 octobre 2012 fixant les conditions d utilisation des fréquences par les stations radioélectriques du service

Plus en détail

CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE

CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE CONVENTION NON EXCLUSIVE DE VENTE Agence Engel & Völkers Fort Jaco Tel + 32 2 256 07 17 Fax + 32 2 256 07 18 www.engelvoelkers.com/be fortjaco@engelvoelkers.com IPI N 503071 Dans les sept jours ouvrables,

Plus en détail

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers

Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Note d information Le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers Face à l augmentation des difficultés que rencontraient les emprunteurs dans le remboursement de leurs

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 26/2012 du 12 septembre 2012

données à caractère personnel (ci-après LVP), en particulier l'article 29 ; Avis n 26/2012 du 12 septembre 2012 1/8 Avis n 26/2012 du 12 septembre 2012 Objet: Demande d avis concernant l avant-projet de loi modifiant la loi relative à la police de la circulation routière, coordonnée le 16 mars 1968, la loi du 29

Plus en détail

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC

LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 LICENCIEMENT D UN AGENT NON TITULAIRE DE DROIT PUBLIC Les fiches consacrées aux agents non titulaires de droit public ne concernent que les actes de recrutement (contrats

Plus en détail

Maintenance du parc informatique

Maintenance du parc informatique Commune de Villard-Bonnot 20, Boulevard Jules FERRY 38190 VILLARD-BONNOT Maintenance du parc informatique n 14/04/RH/SE MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES Passé selon la procédure adaptée

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 164 15 juillet 2009. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 164 15 juillet 2009. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2399 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 164 15 juillet 2009 S o m m a i r e Règlement grand-ducal du 19 juin

Plus en détail

Conf. 12.8 (Rev. CoP13) *

Conf. 12.8 (Rev. CoP13) * Conf. 12.8 (Rev. CoP13) * Etude du commerce important de spécimens d'espèces inscrites à l'annexe II RAPPELANT que l'article IV, paragraphe 2 a), de la Convention, stipule comme condition pour la délivrance

Plus en détail

Numéro du rôle : 1620. Arrêt n 48/99 du 20 avril 1999 A R R E T

Numéro du rôle : 1620. Arrêt n 48/99 du 20 avril 1999 A R R E T Numéro du rôle : 1620 Arrêt n 48/99 du 20 avril 1999 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative aux articles 17, 1er, alinéas 2 et 4, et 18, antépénultième alinéa, des lois coordonnées sur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

ANNEXE I INSTRUCTIONS AUX FONCTIONNAIRES DES GREFFES POUR LA GESTION ET LA MISE A EXECUTION DES DECISIONS PENALES CONDAMNANT A UNE PEINE D AMENDE

ANNEXE I INSTRUCTIONS AUX FONCTIONNAIRES DES GREFFES POUR LA GESTION ET LA MISE A EXECUTION DES DECISIONS PENALES CONDAMNANT A UNE PEINE D AMENDE ANNEXE I INSTRUCTIONS AUX FONCTIONNAIRES DES GREFFES POUR LA GESTION ET LA MISE A EXECUTION DES DECISIONS PENALES CONDAMNANT A UNE PEINE D AMENDE PRINCIPES GENERAUX Les dispositions du décret pris en application

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2014-1725 du 30 décembre 2014 relatif au transport public particulier de personnes NOR : INTS1426417D Publics concernés

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

LES DELAIS. - article R. 421-1 du code de justice administrative (décret du 11 janvier 1965).

LES DELAIS. - article R. 421-1 du code de justice administrative (décret du 11 janvier 1965). LES DELAIS Le principe Pour l analyse de la tardiveté il faudra se demander, en premier lieu, s il existe, dans le contentieux qui nous regarde, un délai de recours et qu elle serait sa durée. -Le délai

Plus en détail

Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010

Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010 (Peine d annulation du permis de conduire pour conduite en état alcoolique en récidive et

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail