Aides d État n N 242/ France Aides au financement des investissements des distilleries viticoles en matière de compteurs d alcool

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aides d État n N 242/2002 - France Aides au financement des investissements des distilleries viticoles en matière de compteurs d alcool"

Transcription

1 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le C(2002)3244 Objet: Aides d État n N 242/ France Aides au financement des investissements des distilleries viticoles en matière de compteurs d alcool Monsieur le Ministre, Par lettre du 4 avril 2002, enregistrée le 9 avril 2002, la représentation permanente de la France auprès de l Union européenne a notifié à la Commission, au titre de l article 88 paragraphe 3, la mesure citée en objet. Des informations complémentaires ont été envoyées par lettre du 1er août Description Il s agit d aides visant à soutenir les investissements des distilleries viticoles. Les aides s'inscrivent, d après les autorités françaises, dans le contexte tant de la loi n du 9 juillet 1999 d'orientation agricole que du règlement (CE) n 1493/1999 portant organisation commune du marché vitivinicole et du règlement (CE) n 1257/1999 sur le développement rural. Elles visent à mieux contrôler la production des alcools viniques, à renforcer l'identification et la traçabilité des produits, et à favoriser le respect de l'environnement. Ces aides concernent les investissements matériels de modernisation des outils de distillation. Il s agit de soutenir l effort d investissements matériels des entreprises, afin d'améliorer le contrôle de la production d alcool et d'accompagner les efforts de restructuration du secteur, notamment en matière de lutte contre les pollutions et de protection de l environnement. Ces aides s appliquent de façon identique aux distilleries du secteur coopératif et aux distilleries ne relevant pas du statut de la coopération. 1. Aide à l investissement pour l équipement des distilleries viticoles en compteurs d alcools Les autorités françaises ont expliqué que, à la suite du désengagement de l État dans le domaine des compteurs d alcools (dernière étape du démantèlement du monopole sur les alcools) en 1999, une période transitoire a débuté pendant laquelle l ONIVINS assure l entretien des compteurs d alcools dans les distilleries viticoles et, en parallèle, participe Son Excellence Monsieur Dominique GALOUZEAU de VILLEPIN Ministre des Affaires étrangères Quai d'orsay, 37 F PARIS Commission européenne, B-1049 Bruxelles - Belgique. Téléphone: (32-2)

2 avec les professionnels concernés à l élaboration de cahiers des charges pour l achat par les distilleries de compteurs électroniques permettant de conserver une fiabilité sur les contrôles de production des alcools viniques, malgré la fin de la mission de l État dans ce domaine. Aussi, afin d'assurer la pérennité du contrôle de la production des alcools viticoles indispensable, notamment, pour la gestion de l'ocm vitivinicole, les pouvoirs publics ont-ils décidé d'encourager les investissements en matière de compteurs d alcools dans les distilleries. Le produit final issu de la distillation est donc de l alcool vinique rentrant dans l annexe I du traité. La nature et les modalités de l'aide sont similaires à celles définies dans le cadre du Programme de développement rural français (PDRN) pour la prime d orientation agricole (POA). Toutefois, le seuil d'éligibilité des investissements pourra être inférieur à celui prévu par les circulaires nationales relatives à la POA. Le taux d'aide est de 20% à 40% du coût éligible des investissements. Le budget global consacré à cette action est de /an, sous réserve des dotations budgétaires. 2. Accompagnement de la restructuration des distilleries Cette mesure correspond à l extension à l identique au secteur de la distillation de l'aide nationale envisagée dans le cadre du plan d'adaptation de la viticulture et notifiée à la Commission dans le cadre de l aide d Etat n N 691/2001. Motivée par le fait que les entreprises du secteur de la distillation viticole sont insuffisamment concentrées, elle a pour but de favoriser les regroupements et les plans de développement des entreprises afin de faciliter l'émergence de structures compétitives, tout en conservant une couverture régionale cohérente avec la localisation des vignobles. L'aide consiste dans la prise en charge partielle des coûts liés aux projets de développement ou de restructuration présentés par les entreprises de distillation (coopératives ou non). Ces projets seront caractérisés par des investissements matériels ou immatériels liés à la stratégie commerciale des entreprises ainsi que, le cas échéant, par des regroupements entraînant des reprises d'actifs. Les entreprises devront justifier d'un lien clair avec au moins un bassin de production régional et argumenter leur projet de développement au vu d'une analyse économique et financière, assortie d'un volet consacré à la politique commerciale. Les taux d'aide varient de 15 à 25% en fonction des priorités sectorielles définies localement (restructuration d'entreprises, mesures en faveur de l environnement, lutte contre les pollutions ). Le budget global consacré à cette action est de /an, sous réserve des dotations budgétaires. Appréciation Selon l article 87 paragraphe 1 du traité, sauf dérogations prévues par ce traité, sont incompatibles avec le marché commun dans la mesure où elles affectent les échanges entre États membres, les aides accordées par les États ou au moyen de ressources d État sous quelque forme que ce soit, qui faussent ou qui menacent de fausser la concurrence en favorisant certaines entreprises ou certaines productions. 2

3 Il apparaît que ces aides sont susceptibles d affecter les échanges entre États membres dans la mesure où elles favorisent la production nationale au détriment de la production des autres États membres. En effet, le secteur concerné est ouvert à la concurrence au niveau communautaire et, partant, sensible à toute mesure en faveur de la production dans l'un ou l'autre État membre. Il s agit donc d une mesure qui relève de l article 87 paragraphe 1 du traité. L article 87 paragraphe 3 point c) prévoit pourtant que peuvent être considérées comme compatibles avec le marché commun les aides destinées à faciliter le développement de certaines activités ou de certaines régions économiques quand elles n altèrent pas les conditions des échanges dans une mesure contraire à l intérêt commun. Aides aux investissements Les lignes directrices de la Communauté concernant les aides d'état dans le secteur agricole 1 prévoient, au point 4.2 que les aides à l'investissement liés à la transformation et à la commercialisation des produits agricoles sous forme d'achat des matériels et équipements neufs peuvent être autorisés lorsque les plafonds de 40 % du coût de l'investissement, ou 50% dans les zones défavorisées, sont respectés par l'aide. En ce qui concerne l'objectif des aides, il se dégage des informations fournies que celles-ci visent à contribuer à d'améliorer le contrôle de la production. Pou ce qui est de l intensité des aides, les autorités françaises s'engagent à ne pas dépasser les taux permis et expliquent que le taux de subvention se situe entre 20 % et 40 % des dépenses éligibles dans chacun des cas. Le point 4.2 prévoient par ailleurs que seules peuvent bénéficier d une aide à l investissement les exploitations agricoles dont la viabilité économique peut être démontrée par une évaluation des perspectives et où l'exploitant possède les qualifications et compétences appropriées. L exploitation doit répondre en outre à des normes communautaires minimales concernant l environnement, l hygiène et le bien-être des animaux. De plus, aucune aide ne peut être accordée pour des investissements ayant pour objectif d'augmenter la production de produits qui ne trouvent pas de débouchés normaux sur les marchés. Les autorités françaises ont expliqué que, en ce qui concerne l'assurance de la viabilité économique des entreprises et le respect des conditions minimales, cela sera contrôlé de manière similaire au contrôle effectué dans le cadre du PDRN. Les autorités françaises ont expliqué que les dossiers de demandes déposés par les opérateurs devront exposer de façon précise quels sont le débouchés commerciaux actuels ou potentiels. Ces éléments sont analysés par les commissions régionales et permettront de vérifier l existence de débouchés, d une part, au niveau de l entreprise et, d autre part, au niveau des marchés concernés. Il sera veillé en outre à ce qu aucun surdimenionnement des travaux ne soit réalisé. Restructuration des distilleries 1 JO C 28 du

4 Pour ce qui est des aides au secteur de la distillation reprenant à l identique des éléments déjà notifiés à la Commission dans le cadre d autres régimes d aides d État, notamment celles en faveur du secteur du vin (n N 691/A/2001 et N 691/B/2001), la Commission réitère son raisonnement, c est-à-dire : Le point 4.2 des lignes directrices établit les conditions qui doivent être respectés par les bénéficiaires afin de pouvoir bénéficier de ces aides (objectif et intensité des aides, viabilité des exploitations, respect des normes minimales concernant l'environnement, l'hygiène et le bien-être des animaux, existence des débouchés de marché, etc.). Les autorités françaises se sont engagées à faire respecter, pour les deux types d'aides, les conditions prévues au point 4.2 des lignes directrices, ainsi: - En ce qui concerne l'objectif des aides, il se dégage des informations fournies que celles-ci visent à améliorer les performances et accroître l efficience en matière de commercialisation, d organisation industrielle, d adaptation aux marchés et aux attentes des consommateurs. - Pour ce qui est au taux d'aide, le point des lignes directrices prévoit que celui-ci est plafonné à 40% ou 50% dans les régions d objectif 1. Les taux d'aides communiqués par les autorités françaises respectent lesdits plafonds. - En ce qui concerne le respect des normes minimales (hygiéniques, sanitaires, environnementales), les autorités françaises s'engagent à ce que cette condition sera vérifiée lors de l'instruction des dossiers d'aide. - En outre, la viabilité des entreprises bénéficiaires sera contrôlée aussi lors de l'instruction du dossier de demande. D'après les autorités françaises, les entreprises auront à présenter des pièces comptables, un plan de financement de leur projet et un budget prévisionnel permettant de vérifier si elles présentent une structure financière saine, des ratios financiers et une rentabilité correcte et si elles ont la capacité d'assurer économiquement et financièrement la charge de l'investissement. - Pour ce qui est des débouchés de marché, les autorités françaises ont expliqué que les aides sont octroyés en faveur des vins pour lesquels des débouchés significatifs seront identifiés. L'existence de ces débouchés résultera de l'expertise des projets présentés par les demandeurs. L'entreprise ou la cave coopérative qui sollicitera le bénéfice de cette mesure devra ainsi, à l'appui de sa demande, apporter une analyse commerciale des marchés visés et de l acceptabilité des produits qu'elle y entende proposer. De plus, d après les autorités françaises, les projets et les investissements soutenus n auront aucun effet sur les volumes produits. Il s agit uniquement d une intervention portant sur l aval de la filière, et non pas sur l amont. L aide ne sera donc pas à la production puisqu elle ne sera octroyée qu aux seules structures d aval réalisant une opération de restructuration, dont la finalité sera, par définition, orientée vers l aval. Son objectif n'est donc pas de produire plus de vin ni d'encourager le maintien de productions dont les débouchés sont insuffisants, mais de favoriser une meilleure commercialisation des produits. Ainsi, s il existe un effet possible de la mesure sur l amont, ce n'est pas dans un sens quantitatif mais qualitatif. En ce qui concerne l'appui technique, le point 14 des lignes directrices de la Communauté concernant les aides d'état dans le secteur agricole 2 prévoit que des aides à l'assistance 2 JO C 28 du

5 technique peuvent être octroyées sous condition que ce type d'aides soit accessible à toutes les personnes éligibles exerçant dans la zone concernée, qu'elles soient octroyées dans des conditions objectivement définies et que le montant d'aide total octroyé ne dépasse euros par bénéficiaire par période de trois ans ou, s'agissant des PME, à 50% des dépenses éligibles, le montant le plus élevé étant d'application. Les autorités françaises ont fourni des explications et des engagements, concernant notamment la nature et le statut des experts ainsi que du niveau de l aide permettant de constater que ces conditions seront respectées. Conclusion Vu tout ce qui précède, la Commission conclut que la mesure ne risque pas d affecter les conditions des échanges dans une mesure contraire à l intérêt commun. Elle peut donc bénéficier de la dérogation de l article 87 paragraphe 3 point c) du traité en tant que mesure pouvant contribuer au développement du secteur. Dans le cas où cette lettre contiendrait des éléments confidentiels qui ne doivent pas être divulgués à des tiers, vous êtes invités à en informer la Commission, dans un délai de quinze jours ouvrables à compter de la date de réception de la présente. Si la Commission ne reçoit pas une demande motivée à cet effet dans le délai prescrit, elle considérera que vous êtes d accord avec la communication à des tiers et avec la publication du texte intégral de la lettre, dans la langue faisant foi, sur le site Internet Cette demande devra être envoyée par lettre recommandée ou par télécopie à : Commission européenne Direction générale de l Agriculture Direction H Législations Économiques Agricoles Bureau : Loi 130 5/116 B-1049 BRUXELLES Télécopie n : Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'assurance de ma haute considération. Pour la Commission Franz FISCHLER Membre de la Commission 5

Aide d Etat N 447/2000 France Régime cadre : fonds de prêts d honneur d aide à la création d entreprise.

Aide d Etat N 447/2000 France Régime cadre : fonds de prêts d honneur d aide à la création d entreprise. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.05.2001 SG (2001) D/ 288747 Objet: Aide d Etat N 447/2000 France Régime cadre : fonds de prêts d honneur d aide à la création d entreprise. Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Object: Aide d État SA.33370 (2011/N) - France Prolongation des régimes d aides au cinéma et à l audiovisuel (NN 84/2004 et N 95/2004)

Object: Aide d État SA.33370 (2011/N) - France Prolongation des régimes d aides au cinéma et à l audiovisuel (NN 84/2004 et N 95/2004) COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 20.12.2011 C(2011)9430 final Object: Aide d État SA.33370 (2011/N) - France Prolongation des régimes d aides au cinéma et à l audiovisuel (NN 84/2004 et N 95/2004) Monsieur

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état France SA.43200 (2015/N) Aides aux contributions financières des fonds de mutualisation

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état France SA.43200 (2015/N) Aides aux contributions financières des fonds de mutualisation COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 7.1.2016 C(2015) 9811 final Objet: Aide d'état France SA.43200 (2015/N) Aides aux contributions financières des fonds de mutualisation Monsieur, La Commission européenne

Plus en détail

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les PDE sont des démarches liées à l'établissement : accessibilité et attitudes de mobilité. Vous devez au préalable vérifier

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 30.06.2004 C (2004)2206 fin Objet: Aide d État n N 224/04 Belgique Aides d'état à la production cinématographique et audiovisuelle belge modifications au régime fédéral

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE. Aide d Etat/Belgique - SA 35985 (2012/N) "Indemnisation des dommages agricoles causés par la sécheresse du printemps 2011"

COMMISSION EUROPEENNE. Aide d Etat/Belgique - SA 35985 (2012/N) Indemnisation des dommages agricoles causés par la sécheresse du printemps 2011 COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le C (2013) Embargo VISTA illimité(*) Objet : Aide d Etat/Belgique - SA 35985 (2012/N) "Indemnisation des dommages agricoles causés par la sécheresse du printemps 2011"

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Mercredi 12 février 16h15 Commission des affaires européennes Communication de M me Estelle Grelier sur la consultation ouverte par la Commission européenne

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 07.05.2014 C(2014) 2628 final VERSION PUBLIQUE Ce document est publié uniquement pour information. Objet : Aide d Etat SA.38446 (2014/N) France Taxe sur les éditeurs et

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 03.X.2007 C(2007)4604 Objet: Aide d'état n N 384/2007 France Aide à la création de petites entreprises nouvelles Monsieur le Ministre, 1. PROCEDURE (1) Le 4 juillet

Plus en détail

Aides d'etat SA.32846 (2011/N) Luxembourg Prolongation du dispositif d'assurance crédit à l'exportation à court-terme

Aides d'etat SA.32846 (2011/N) Luxembourg Prolongation du dispositif d'assurance crédit à l'exportation à court-terme COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 27.5.2011 C(2011) 3707 final Objet: Aides d'etat SA.32846 (2011/N) Luxembourg Prolongation du dispositif d'assurance crédit à l'exportation à court-terme Monsieur le Ministre,

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, le 15.05.2013 C(2013) 2759 final Objet : Aide d Etat SA.35437 (2012/N) France Fonds de garantie en faveur de l'agriculture et de la pêche aspects agricoles et forestiers

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 29.07.2014 C(2014) 5469 final VERSION PUBLIQUE Ce document est publié uniquement pour information. Objet: Aide d Etat SA.38554 (2014/N) France Modification de l'aide

Plus en détail

DOCUP 2000-2006 CADRE D INTERVENTION FEDER

DOCUP 2000-2006 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Sous mesure ou volet Mesure Axe Service instructeur Dates agréments CLS A6-05 - Soutien aux TPE A6 - Aides immatérielles et compétences extérieures aux PME et TPE A Soutenir un développement économique

Plus en détail

Régime cadre exempté de notification N X64/2008 relatif aux aides à la formation

Régime cadre exempté de notification N X64/2008 relatif aux aides à la formation Régime cadre exempté de notification N X64/2008 relatif aux aides à la formation Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre du présent régime cadre relatif aux aides à la formation

Plus en détail

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 Aide à la réécriture et au développement Objectifs L'aide à la réécriture et au développement est mise en place : - pour permettre la professionnalisation du secteur du cinéma

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGIONAL RELATIF AUX GROUPEMENTS D'EMPLOYEURS DANS LE SECTEUR MARCHAND

RÈGLEMENT RÉGIONAL RELATIF AUX GROUPEMENTS D'EMPLOYEURS DANS LE SECTEUR MARCHAND RÈGLEMENT RÉGIONAL RELATIF AUX GROUPEMENTS D'EMPLOYEURS DANS LE SECTEUR MARCHAND PROGRAMME RÉGIONAL EN FAVEUR DE L'EMPLOI DANS LES ENTREPRISES NOTAMMENT EN FAVEUR DES JEUNES ET DES SENIORS 1 / Objet Le

Plus en détail

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE»

STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020. Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» STRATÉGIE NATIONALE POUR LA BIODIVERSITÉ 2011-2020 Appel à projets «PROJETS INNOVANTS DANS LE DOMAINE DE L INGENIERIE ECOLOGIQUE» 1- Contexte et objet de l appel à projets La France, en tant que Partie

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 13.03.2014 C(2014) 1606 final VERSION PUBLIQUE Ce document est publié uniquement pour information. Objet: Aide d'etat n SA.38110 (2014/N) France Régime cadre d'interventions

Plus en détail

ANNEXE 1 : DISPOSITIFS AFR 2014-2020 ET METHODE D ELABORATION DU ZONAGE

ANNEXE 1 : DISPOSITIFS AFR 2014-2020 ET METHODE D ELABORATION DU ZONAGE ANNEXE 1 : DISPOSITIFS AFR 2014-2020 ET METHODE D ELABORATION DU ZONAGE Les lignes directrices AFR 2014-2020, adoptées par la Commission européenne le 19 juin 2013, prévoient certes une augmentation de

Plus en détail

Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt - 06.2015

Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt - 06.2015 Régime cadre exempté de notification n SA 42062 relatif aux aides au transfert de connaissances et aux actions d'information dans le secteur forestier pour la période 2015-2020. Les autorités françaises

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

Cahier des charges Clauses techniques particulières. Expertises économiques et financières pour la PAT

Cahier des charges Clauses techniques particulières. Expertises économiques et financières pour la PAT V1-16/12/2005 Cahier des charges Clauses techniques particulières Expertises économiques et financières pour la PAT I. Maître d ouvrage La maîtrise d ouvrage est assurée par la DIACT (DATAR). II. Contexte

Plus en détail

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 9 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets de R&D

Plus en détail

Circulaire. Champ d'application. Chapitre I (Introduction des dossiers de demande d aide)

Circulaire. Champ d'application. Chapitre I (Introduction des dossiers de demande d aide) Luxembourg, le 16 décembre 2008 Circulaire concernant les critères à observer lors de l'introduction d'une demande d'aide dans le cadre du Titre II, chapitre 7 de la loi du 18 avril 2008 concernant le

Plus en détail

AVIS DU SECTEUR AGRICULTURE DE L EFFAT SUR LA REFORME DU SECTEUR VITIVINICOLE DANS L UNION EUROPEENNE 1

AVIS DU SECTEUR AGRICULTURE DE L EFFAT SUR LA REFORME DU SECTEUR VITIVINICOLE DANS L UNION EUROPEENNE 1 AVIS DU SECTEUR AGRICULTURE DE L EFFAT SUR LA REFORME DU SECTEUR VITIVINICOLE DANS L UNION EUROPEENNE 1 Les quelque 1,5 millions d exploitations viticoles et vinicoles de l Union européenne emploient plus

Plus en détail

Objet : Aide d Etat N 42/2009 France Modification du dispositif du crédit d'impôt en faveur de la production phonographique

Objet : Aide d Etat N 42/2009 France Modification du dispositif du crédit d'impôt en faveur de la production phonographique COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 04.03.2009 C(2009)1630 Objet : Aide d Etat N 42/2009 France Modification du dispositif du crédit d'impôt en faveur de la production phonographique Monsieur le Ministre,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 21 OCTOBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/06.568 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation par apprentissage

Plus en détail

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières N Appel à projets Soutien aux investissements des Industries agroalimentaires (Type d opération.2a du Programme de Développement Rural de Franche-Comté) (version 1.2 du PDRR approuvée par la Commission

Plus en détail

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES SOURCE : BO n 42 du 22 novembre 1979 Liberté d' accès aux documents administratifs. Circulaire n 79-390 du 14 novembre 1979 (Cabinet du ministre : Affaires générales et administratives) Texte adressé aux

Plus en détail

Norme comptable relative aux Charges reportées

Norme comptable relative aux Charges reportées Objectif NC 10 Norme comptable relative aux Charges reportées 01. En règle générale, les charges engagées par une entreprise au cours d'un exercice sont en totalité imputées à cet exercice parce qu'elles

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE

COMMISSION EUROPEENNE COMMISSION EUROPEENNE Bruxelles, 12.10.2011 C(2011)7309 final Sujet: Aide d'etat SA.32206 (2011/N) France Prolongation du Régime temporaire de prêts bonifiés pour les entreprises fabriquant des produits

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE APRES 2013 - OUTILS DE GESTION DES RISQUES -

LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE APRES 2013 - OUTILS DE GESTION DES RISQUES - RMI(11)9833:8 Bruxelles, le 20 avril 2012 LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE APRES 2013 - OUTILS DE GESTION DES RISQUES - Réaction des agriculteurs et des coopératives agricoles de l'ue aux propositions législatives

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE»

DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE» DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE» SIEGE SOCIAL PARIS Loi N 2014 856 du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire (articles 1,2 et 11) Décret N 2015 719 du 23

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-127 du 4 septembre 2013 relative à la création de l Union Mutualiste de Groupe Viamut par la Mutuelle Entrain et la Mutuelle Générale des Cheminots L Autorité de

Plus en détail

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Objectifs Ce fonds de soutien est mis en place : - Pour

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 04.04.2002 SEC(2002) 335 final 2000/0213 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 251, paragraphe 2, deuxième

Plus en détail

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants PADARTV Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants Table des matières Table des matières... 2 Contexte... 3 Objectif général... 3 Interventions... 4 Mesure

Plus en détail

@ Fiche actualisée sur www.cotedor.fr, rubrique Guide des aides

@ Fiche actualisée sur www.cotedor.fr, rubrique Guide des aides Aide aux investissements liés à l élevage Objectifs Conformément aux objectifs visés aux points 3) a et 3) c de l article 14 du règlement CE 702/2014 : - améliorer le niveau global des résultats et de

Plus en détail

APPEL A PROJET Conseil Habitat Solidaire et Durable. «HSD» 2ème semestre 2015 et année 2016

APPEL A PROJET Conseil Habitat Solidaire et Durable. «HSD» 2ème semestre 2015 et année 2016 ANNEXE 1 Avec le soutien : APPEL A PROJET Conseil Habitat Solidaire et Durable «HSD» 2ème semestre 2015 et année 2016 Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 01 août 2015 Et en cohérence avec

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS MISSION MINISTÉRIELLE PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES ANNEXE AU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2015 PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS

Plus en détail

Le Service de l exploitation du CNC assure l'instruction de la procédure d'octroi des aides sélectives.

Le Service de l exploitation du CNC assure l'instruction de la procédure d'octroi des aides sélectives. AIDE SELECTIVE A LA CREATION ET MODERNISATION DES SALLES(CNC) Favoriser le maintien d'un parc de salles de cinéma dans les régions insuffisamment desservies tant du point de vue de de l'accès au film que

Plus en détail

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 Union Européenne APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 L obligation de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les

Plus en détail

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES»

FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» FILIÈRE ÉQUINE «APPEL À PROJETS CENTRES ÉQUESTRES» TOURISME - LOISIRS SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES Page 9 sur 16 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets : Le Schéma Régional de Développement

Plus en détail

2013/6098 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013

2013/6098 PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 2013/6098 Direction de l'aménagement Urbain PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 Commission Urbanisme - Développement Durable - Cadre de Vie et Environnement du 4 décembre 2013

Plus en détail

L 129/52 Journal officiel de l Union européenne 28.5.2010

L 129/52 Journal officiel de l Union européenne 28.5.2010 L 129/52 Journal officiel de l Union européenne 28.5.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 461/2010 DE LA COMMISSION du 27 mai 2010 concernant l application de l article 101, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 02.III.2005 C (2005) 434 fin

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 02.III.2005 C (2005) 434 fin COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 02.III.2005 C (2005) 434 fin Objet : Aide d État n E 20/2004 - France Proposition de mesures utiles concernant les dispositions fiscales applicables aux mutuelles et

Plus en détail

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour:

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour: Règlement (CEE) n 3598/84 du Conseil sur l'aide financière destinée à l'amélioration des structures agricoles et de pêche au Portugal (18 décembre 1984) Légende: Le 18 décembre 1984, dans la perspective

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 677/A/2007 - France Méthode de calcul de l élément d aide contenu dans les prêts publics

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 677/A/2007 - France Méthode de calcul de l élément d aide contenu dans les prêts publics COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 16.07.2008 C(2008) 3473 final Objet: Aide d État N 677/A/2007 - France Méthode de calcul de l élément d aide contenu dans les prêts publics Monsieur le Ministre, 1. PROCEDURE

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

CONTRIBUTION AU PROJET DE LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX AIDES A FINALITE REGIONALE POUR LA PERIODE 2014-2020

CONTRIBUTION AU PROJET DE LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX AIDES A FINALITE REGIONALE POUR LA PERIODE 2014-2020 CONTRIBUTION AU PROJET DE LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX AIDES A FINALITE REGIONALE POUR LA PERIODE 2014-2020 I Le retour à la politique régionale Le projet de lignes directrices est trop largement inspiré

Plus en détail

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 / 9 Mesure Axe 2 Soutenir un développement économique créateur d emplois durables Service instructeur DRIRE Dates agréments CLS 3 avril 2008 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

AIDES A L'IMMOBILIER D'ENTREPRISES - LOCATION DE BATIMENT -

AIDES A L'IMMOBILIER D'ENTREPRISES - LOCATION DE BATIMENT - AIDES A L'IMMOBILIER D'ENTREPRISES - LOCATION DE BATIMENT - 1.08 1. Chapitre budgétaire : 6574 93 04100 P 0107 2. Principe : Pour l'application de ce régime d'aide la valeur vénale des terrains ou des

Plus en détail

Guide pratique MUTECO

Guide pratique MUTECO Guide pratique MUTECO Pôle Mutations et Développement Economiques Fiche créé le : Dernière mise à jr : 5 mai 2007 7 avril 2009 Mise à jr par Stéphane RAMMAN stephane.ramman@diact.gv.fr Tel : 01.40.65.10.80.

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail

Directive 72/161/CEE du Conseil (17 avril 1972)

Directive 72/161/CEE du Conseil (17 avril 1972) Directive 72/161/CEE du Conseil (17 avril 1972) Légende: Malgré l'impopularité de certaines mesures du Plan Mansholt, le Conseil des ministres s'y rallie et adopte, le 17 avril 1972, une directive sur

Plus en détail

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS -

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre

Plus en détail

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie Guide Guide pratique pratique des pour aides à la les propriété études de intellectuelle faisabilité en Wallonie SOMMAIRE 1. L innovation technologique... 2 2. Le cadre légal des aides... 2 2.1. Recherche

Plus en détail

Obligations en matière de publicité pour les projets financés dans le cadre du programme LEADER (Financements européens FEADER)

Obligations en matière de publicité pour les projets financés dans le cadre du programme LEADER (Financements européens FEADER) Obligations en matière de publicité pour les projets financés dans le cadre du programme LEADER (Financements européens FEADER) Les projets soutenus financièrement par le programme LEADER doivent respecter

Plus en détail

La Région propose de lancer un appel à projets pour les équipements collectifs relevant de la filière solaire thermique.

La Région propose de lancer un appel à projets pour les équipements collectifs relevant de la filière solaire thermique. I - CONTEXTE ET OBJECTIFS Appel à projets régional solaire thermique collectif pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage solaire à usage collectif 3 ème édition Année 2011 Dans le cadre

Plus en détail

Appel à candidatures 2015

Appel à candidatures 2015 Appel à candidatures 2015 CONTEXTE La viticulture héraultaise, par sa créativité, a ouvert des voies nouvelles, relevant le défi de la mondialisation et de l évolution des modes de consommation du vin.

Plus en détail

Appel à projets 2015

Appel à projets 2015 Appel à projets 2015 Volet Recherche Cadre et objectifs : Le Pôle Wagralim s est donné pour principal objectif de renforcer la compétitivité des entreprises du domaine agro industriel (comprenant entre

Plus en détail

Le soutien au développement économique local

Le soutien au développement économique local Le soutien au développement économique local L État est responsable de la conduite de la politique économique et sociale ainsi que de la défense de l emploi. Toutefois, la loi dote les collectivités locales

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Direction générale de la forêt et des affaires rurales Sous-direction de la Forêt et du bois Bureau des investissements forestiers 19, avenue du Maine 75732 PARIS

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER DE CONSULTATION (RPC)

REGLEMENT PARTICULIER DE CONSULTATION (RPC) REGLEMENT PARTICULIER DE CONSULTATION (RPC) TRAVAUX DE VOIRIES ET RESEAUX DIVERS Résidence Square Louise Michel Groupe 1024 19 Square Louise Michel 91390 MORSANG-SUR-ORGE DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES

Plus en détail

Objet : Plainte à l endroit du Secrétariat du Conseil du trésor et du Centre de services partagés du Québec Dossiers : 1005798 et 1005799

Objet : Plainte à l endroit du Secrétariat du Conseil du trésor et du Centre de services partagés du Québec Dossiers : 1005798 et 1005799 Montréal, le 23 février 2015 Madame Secrétariat du Conseil du Trésor a/s de Madame 875, Grande-Allée E., bureau 4.09 Québec (Québec) G1R 5R8 Madame Responsable de l accès aux documents Centre de services

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL -

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre de service

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 14 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant à soutenir le développement du secteur des drones en Wallonie

PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 14 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION. visant à soutenir le développement du secteur des drones en Wallonie 258 (2014-2015) N 1 258 (2014-2015) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 14 JUILLET 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à soutenir le développement du secteur des drones en Wallonie déposée par Mme

Plus en détail

Cas n COMP/M.2805 - NATEXIS BANQUES POPULAIRES / COFACE. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS

Cas n COMP/M.2805 - NATEXIS BANQUES POPULAIRES / COFACE. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS FR Cas n COMP/M.2805 - NATEXIS BANQUES POPULAIRES / COFACE Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe 1,

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux SOCIETE TPLM. Le Conseild'Etatstatuant au contentieux (Section du contentieux,7èmesous-section)

CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux SOCIETE TPLM. Le Conseild'Etatstatuant au contentieux (Section du contentieux,7èmesous-section) CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux LL N s 367026, 367035 SOCIETE TPLM M. Frédéric Dieu Rapporteur Le Conseild'Etatstatuant au contentieux (Section du contentieux,7èmesous-section) M.BertrandDacosta

Plus en détail

«la politique de cohésion de l Union européenne 2007 2013 les fonds structurels et les associations»

«la politique de cohésion de l Union européenne 2007 2013 les fonds structurels et les associations» PREMIER MINISTRE Conseil National de la vie associative Avis sur «la politique de cohésion de l Union européenne 2007 2013 les fonds structurels et les associations» Avis adopté en Session Plénière le

Plus en détail

Communication de la Commission. Exemple de déclaration portant sur des renseignements relatifs à la qualité de PME d'une entreprise (2003/C 118/03)

Communication de la Commission. Exemple de déclaration portant sur des renseignements relatifs à la qualité de PME d'une entreprise (2003/C 118/03) 20.5.2003 Journal officiel de l Union européenne C 118/5 Communication de la Commission Exemple de déclaration portant sur des renseignements relatifs à la qualité de PME d'une entreprise (2003/C 118/03)

Plus en détail

Projet d arrêté ministériel du relatif à la formation professionnelle en matière d agriculture

Projet d arrêté ministériel du relatif à la formation professionnelle en matière d agriculture Projet d arrêté ministériel du relatif à la formation professionnelle en matière d agriculture Le Ministre de l Agriculture, Vu le règlement (UE) n 1303/2013 du Parlement européen et du Conseil du 17 décembre

Plus en détail

ARTICLE 1 DÉFINITION DU GÎTE DE GROUPE D

ARTICLE 1 DÉFINITION DU GÎTE DE GROUPE D Applicable le 1 er janvier 2013 En vue de développer la capacité et la qualité de l'hébergement touristique sur le territoire haut-marnais, le conseil général apporte son soutien financier aux maîtres

Plus en détail

APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES

APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES APPEL A PROJETS INTERNATIONALISATION ET CONQUETE DE NOUVEAUX MARCHES I. CONTEXTE Le Schéma Régional de développement Economique, d Innovation et d Internationalisation (SRDEII) adopté par la Région fin

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER DE CONSULTATION (RPC)

REGLEMENT PARTICULIER DE CONSULTATION (RPC) REGLEMENT PARTICULIER DE CONSULTATION (RPC) N AO-2010-08 bis Mise aux normes de garde corps, de désenfumage, des parties communes et des logements Résidence LA ROUE 1236 FONTENAY AUX ROSES DATE LIMITE

Plus en détail

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Août 2008 (Rédigé le 29 août 2008) Bonjour à toutes et à tous. La loi 2002-2 a prévu que tous les établissements sociaux

Plus en détail

Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères

Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 02.07.2009 C (2009)5084 final Objet : Aide d'etat N 106/2009 France Crédit d'impôt pour les œuvres cinématographiques étrangères Monsieur le Ministre, J ai l'honneur

Plus en détail

Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011. ORAC des Mauges

Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011. ORAC des Mauges Pays des Mauges Mise à jour : 14 avril 2011 ORAC des Mauges Le dispositif L ORAC est un outil de dynamisation économique au service des territoires ruraux. L Etat, la Région des Pays de la Loire et le

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d investissement (art. 5 Règ. FEDER) Progresser vers la transition énergétique et l'autonomie électrique OT4 : Soutenir

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS Cet appel à projet a

Plus en détail

Pour les exploitations au forfait, en l absence de données permettant de le calculer, l EBE peut-être évalué à 40 % du CA dûment justifié.

Pour les exploitations au forfait, en l absence de données permettant de le calculer, l EBE peut-être évalué à 40 % du CA dûment justifié. DDTM 44 FONDS D ALLÈGEMENT DES CHARGES A DESTINATION DES ELEVEURS DANS LE CADRE DU PLAN DE SOUTIEN A L ÉLEVAGE FRANCAIS Règlement Règlement N 1408/2013 N 1408/2013 de de la commission la commission du

Plus en détail

Note-réponse. Points de vue et avis. Note conceptuelle sur la portée et le niveau de détail du plan MER relatif au gaz de schiste

Note-réponse. Points de vue et avis. Note conceptuelle sur la portée et le niveau de détail du plan MER relatif au gaz de schiste Note-réponse Points de vue et avis Note conceptuelle sur la portée et le niveau de détail du plan MER relatif au gaz de schiste Projet de vision structurelle sur le gaz de schiste Le 18 septembre 2013,

Plus en détail

N 3829 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3829 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3829 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 18 octobre 2011. PROPOSITION DE LOI organisant un déploiement équilibré

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 MAI 2015 DELIBERATION N CR-15/17.206 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale d'application de la recherche aux entreprises

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE AIDES A L'ALLEGEMENT ET A L'AMENAGEMENT DES CHARGES

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE AIDES A L'ALLEGEMENT ET A L'AMENAGEMENT DES CHARGES CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 1 ère REUNION DE 2005 Séance du 11 février 2005 CG 05/1 ère /IV-03 AIDES A L'ALLEGEMENT ET A L'AMENAGEMENT DES CHARGES

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DES FILIERES AUTOMOBILE, Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS Ce

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013 APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2012 et 2013 L appel à projets pluriannuel s inscrit dans le cadre du PRELUDDE 2 (Programme REgional de

Plus en détail

«Actions en faveur de l entreprenariat»

«Actions en faveur de l entreprenariat» Programme opérationnel régional FEDER-FSE de l Île-de-France et du bassin de la Seine 2014-2020 «Investissement pour la croissance et l emploi» Appel à projets spécifique FSE pour les années 2015 et 2016

Plus en détail