HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT"

Transcription

1 HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement en raison du principe d indivisibilité lors de la dénonciation partielle de la CCN 51. Ces dispositions sont celles que la recommandation patronale n avait pas modifiées. L avenant contient également des dispositions nouvelles sur un certain nombre de points. Cependant demeurent issues de la recommandation patronale du 4 septembre 2012 les dispositions suivantes : - l article relatif à la majoration des heures supplémentaires - l article relatif aux règles de promotion - l article relatif à l indemnité différentielle de remplacement - l article relatif aux jours fériés - l article relatif à l indemnité de licenciement L avenant ne remet pas en cause les avantages individuels acquis (jours fériés et taux de majoration des heures supplémentaires effectuées la nuit ou les dimanches et jours fériés) résultant de la dénonciation partielle de la CCN 51 dont sont bénéficiaires les salariés présents à l effectif le 1 er décembre 2011 (cf question 5). 1. Les majorations pour heures supplémentaires 2. Peut-on remplacer le paiement des heures supplémentaires par un repos? 3. Quelle est l assiette de calcul des majorations légales pour heures supplémentaires? 4. Comment sont payées les heures supplémentaires réalisées de nuit, un dimanche ou un jour férié? 5. Quels sont les salariés bénéficiant des avantages individuels acquis au titre de la rémunération des heures supplémentaires effectuées le dimanche, la nuit et les jours fériés? 6. Quand considère-t-on qu il s agit d heures supplémentaires de nuit? 7. Quels sont les salariés qui ne bénéficiaient pas de la majoration conventionnelle de 100 % pour les heures supplémentaires de nuit? 8. Comment se calculait la majoration conventionnelle de 100 %? 9. Comment était calculée la majoration de 100 % plafonnée? 10. Quel est le régime social et fiscal des heures supplémentaires? 11. Quelles informations communiquer aux représentants du personnel? 12. Où trouver les textes de références sur le régime social et fiscal relatif aux heures supplémentaires? 13. Rappel des majorations applicables avant le 1er octobre 2007le 1 er octobre

2 1. Les majorations pour heures supplémentaires Article L du code du travail et suivants Article 9 de l accord de branche du 1 er avril 1999 Article de la CCN 51 (dénoncé) Article de la recommandation patronale du 4 septembre 2012 Taux de majoration Rang des heures supplémentaires Toutes entreprises, pour tous les salariés, pour toutes les heures supplémentaires LOI article de la recommandation patronale du 4 septembre % au-delà de 35 heures et jusqu à 43 heures incluses 50 % à partir de 44 heures de la 1 ère à la 8 e heure supplémentaire incluse A partir de la 9 e heure supplémentaire et au-delà Toutes entreprises pour les salariés bénéficiaires des avantages individuels acquis article CCN51 (dénoncé) Majoration conventionnelle de 100 % plafonnée Toutes les heures supplémentaires effectuées de nuit (22h 6h), dimanches ou jours fériés Un accord d entreprise peut prévoir un taux de majoration différent du taux légal de 25 % et de 50 %, sans que ce nouveau taux puisse être inférieur à 10 %. Il n existe pas d accord de branche sur ce point. Un accord d entreprise ne peut pas, pour les heures supplémentaires réalisées de nuit (22h- 6h) un dimanche ou un jour férié prévoir un taux de majoration différent de celui de 100 % qui était prévu par la convention collective, pour les salariés bénéficiaires des avantages individuels acquis. 2. Peut-on remplacer le paiement des heures supplémentaires par un repos? Articles L et du code du travail Article 9 de l accord du 1 er avril 1999 Le remplacement de tout ou partie du paiement des heures supplémentaires et des majorations est une possibilité prévue tant par la loi que par l accord de branche étendu du 2 2

3 1 er avril 1999 (article 9). Il faut souligner que l accord de branche du 1 er avril 1999 prévoit que les heures supplémentaires donnent lieu prioritairement à un repos compensateur. Le repos compensateur de remplacement des heures supplémentaires est attribué et pris dans les mêmes conditions que la contrepartie obligatoire en repos dont les modalités sont exposées dans l autre fiche pratique consacrée aux heures supplémentaires (questions 7 et suivantes). Il est possible par accord d entreprise d adapter les conditions et les modalités d attribution comme le prévoit l article L du code du travail. Le salarié doit être informé de ses droits à repos compensateur, dans la cadre d un document annexé au bulletin de paie. Dès que le salarié a acquis 7 heures de repos, le document doit comporter une mention notifiant l ouverture du droit et le délai maximum dans lequel le repos doit être pris (6 mois). Par ailleurs, le code du travail prévoit que les heures supplémentaires donnant lieu à un repos compensateur de remplacement ne s'imputent pas sur le contingent annuel d'heures supplémentaires. 3. Quelle est l assiette de calcul des majorations légales pour heures supplémentaires? Le taux horaire servant d assiette au calcul de la majoration des heures précitées s entend, selon la jurisprudence, de tous les éléments de salaire qui constituent la contrepartie directe du travail effectué ou qui sont inhérents à la nature des fonctions. Il convient donc d exclure a contrario ceux qui ne dépendent pas du travail effectivement fourni par le salarié. Il en en est ainsi des primes d ancienneté, qui sont fonction de la présence du salarié dans l entreprise et qui ne dépendent pas du travail fourni (Cass. soc. 29 octobre 1973 n , Cass. soc. 29 mai 1986 n ). Il faut préciser que la nature du complément technicité versé au personnel cadre, lui-aussi lié à la présence du cadre dans l entreprise et non pas au travail fourni, amène à la même analyse. Cet élément de rémunération n a pas à être pris en compte dans le taux horaire. La Cour de Cassation a précisé que les avantages en nature sont à prendre en compte dans le taux horaire (Cass. soc. 23 mars 1989 n ). La rémunération des heures supplémentaires s établit à partir d un taux horaire du salarié qui prend en compte les éléments de salaire qui sont la contrepartie directe du travail fourni ou bien qui sont inhérents à la nature du travail. En 2009 les partenaires sociaux ont signé un Avenant n du 03 avril 2009 qui a introduit dans la CCN 51 un salaire minimum conventionnel. L article créé par cet avenant pose le principe d un salaire minimum conventionnel dont le niveau ne peut être inférieur au SMIC avec la mise en œuvre si nécessaire d une indemnité minimum conventionnel entrant dans l assiette de calcul de la prime d ancienneté. Sans remettre en cause le texte de 2009 et les avancées qu il a mises en place, les partenaires sociaux ont souhaité introduire dans la CCN51 un dispositif particulier en créant un niveau de rémunération d entrée dans la CCN51 supérieur au SMIC légal au 1er janvier 2014 (art. 7bis de l avenant ). 3 3

4 Au 1er janvier 2014 alors que le SMIC légal est égal à 1445,38, le salaire minimum conventionnel mensuel brut des salariés est égal à 1450 euros. Pour les personnels qui seraient concernés par l application de la rémunération minimale de 1450 euros, les éléments de rémunération à retenir pour le calcul des majorations pour les heures supplémentaires demeurent inchangés si ce n est que certains d entre eux, d ores et déjà englobés dans les 1450 euros, ne doivent pas être pris en compte dans le taux horaire pour le calcul des heures supplémentaires ou complémentaires, ce qui aboutirait à les prendre deux fois en compte. ELEMENTS CONVENTIONNELS DE REMUNERATION ET ASSIETTE DE CALCUL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES ET COMPLEMENTAIRES Eléments de rémunération coefficient de référence (article de la CCN51) Intégré dans les 1450 euros compléments de rémunération (métier, diplôme, encadrement) (article de la CCN51) Intégrés dans les 1450 euros indemnité «minimum conventionnel» (avenant n ) (article de la CCN51 applicable si le Smic légal devient supérieur aux 1450 euros de l article 7bis de l avenant n ) Indemnité de promotion (article de la CCN51) Intégrée dans les 1450 euros avantages en nature (nourriture, logement, ) Intégrés dans les 1450 euros Pris en compte dans le taux horaire Non pris en compte dans le taux horaire indemnité différentielle (article 9 de l avenant du 25 mars 2002 portant rénovation de la CCN51)(article de la CCN51) Intégrée dans les 1450 euros indemnité de remplacement (article de la recommandation patronale du 4 septembre 2012) Intégrée dans les 1450 euros 4 4

5 prime de vie chère (Accords collectifs «vie chère» Guadeloupe du 30 mai 2006 Martinique du 12 mai Guyane du 02 juin 2006) Intégrée dans les 1450 euros (1) valeur du point majorée de 20% à l Ile de la Réunion (accord SAPRESS) Intégrée dans les 1450 euros indemnité compensatrice de jour férié acquise en cas de jour férié ayant coïncidé avec un jour de travail ou un jour de repos (ancien article dénoncé de la CCN 51 et article de la recommandation patronale du 4 septembre 2012) indemnité compensatrice de jour férié acquise en cas de jour férié ayant coïncidé avec un jour de travail intégrée dans les 1450 euros (1) indemnités pour travail de nuit, dimanches et jours fériés (articles A3.2 et A3.3 de la CCN51) primes d internat (5% et 3%) et prime pour contraintes conventionnelles particulières (articles A3.4.2 et A3.4.3 de la CCN51) Prime attribuée aux aidessoignants et AMP exerçant les fonctions d assistant de soins en gérontologie (article A3.4.7 de la CCN51) périodes d astreintes à domicile (article * de la CCN51 et son renvoi) prime décentralisée article (article A3.1 de la CCN51) remboursements de frais (compte tenu de la nature de la prime destinée à compenser les disparités, les écarts salariaux et la cherté de la vie avec la métropole) (compte tenu de l objet global de l indemnité qui remplace un jour de repos supplémentaire non obligatoirement acquis en raison du travail effectué un jour férié) 5 5

6 indemnité de carrière (article 8 de l avenant du 25 mars 2002 portant rénovation de la CCN51) (article de la CCN51) points ou indemnités supplémentaires (article de la CCN51) Intégrés dans les 1450 euros si leur attribution n est pas liée à des sujétions (2) ancienneté (article de la CCN51) Complément technicité des personnels cadres (article de la CCN51) primes fonctionnelles (article de la CCN51) (1) L indemnité compensatrice de jour férié acquise en cas de jour férié ayant coïncidé avec un jour de travail est englobée dans les 1450 euros ; il conviendra de ne pas la compter deux fois dans le calcul des heures supplémentaires ou complémentaires. Il en est de même pour la prime de vie chère. (2) Lorsque l attribution de ces points ou indemnités est lié à des sujétions, ces éléments de rémunération ne sont pas englobés dans les 1450 euros ; il conviendra en revanche de les prendre en compte dans le taux horaire servant à calculer les heures supplémentaires ou complémentaires. 4. Comment sont payées les heures supplémentaires réalisées de nuit, un dimanche ou un jour férié? Article de la Convention collective du 31 octobre 1951 (dénoncé) Article de la recommandation patronale du 4 septembre 2012 L article de la CCN51 (dénoncé) prévoyait que le travail effectué dans le cadre d heures supplémentaires la nuit, le dimanche ou les jours fériés n entraînait pas l application des Articles A3.2 (Indemnités pour travail effectué la nuit) et A3.3. (Indemnités pour travail effectué le dimanche et les jours fériés) de l Annexe III à la Convention Collective Nationale du 31 octobre Ces heures supplémentaires donnaient lieu à une majoration de salaire de 100%. L article de la CCN51 a été dénoncé mais ces dispositions constituent un avantage individuel acquis pour certains salariés (cf. question 5). Ainsi, les salariés bénéficiant de l avantage individuel acquis au titre des heures supplémentaires effectuées la nuit, les dimanches et jours fériés, continuera de se voir appliquer une majoration de salaire de 100%. Ces salariés ne pourront en revanche cumuler 6 6

7 cette majoration à 100% avec les indemnités pour travail la nuit, le dimanche et les jours fériés. L article de la recommandation patronale du 4 septembre 2012 prévoit désormais une majoration dans les conditions suivantes : - 25 % de la 71e heure à la 86e heure par deux semaines consécutives, - 50 % au-delà de la 86e heure par deux semaines consécutives. Ainsi, ces majorations de salaire s appliquent aux salariés ne bénéficiant pas d un avantage individuel acquis au titre des heures supplémentaires effectuées la nuit, les dimanches et jours fériés. Ces majorations pourront, dans ce cas, se cumuler avec les indemnités pour travail la nuit, le dimanche et les jours fériés. Il convient de préciser que la distinction entre les heures supplémentaires effectuées le jour ou les nuits, les dimanches et jours fériés n est plus utile pour les salariés ne bénéficiant pas d un avantage individuel acquis à ce titre puisque l avenant n ne fait plus cette distinction. 5. Quels sont les salariés bénéficiant des avantages individuels acquis au titre de la rémunération des heures supplémentaires effectuées le dimanche, la nuit et les jours fériés? L avantage individuel acquis est celui qui, au jour de la dénonciation de la convention, entendu comme la date d expiration du préavis de dénonciation, soit le 1er décembre 2011, procure aux salariés une rémunération ou un droit dont ils bénéficient à titre personnel et qui correspond à un droit déjà ouvert et non simplement éventuel. Cette notion a donc pour conséquence de donner lieu à une application différenciée des dispositions et ceci, en fonction de la date de recrutement des salariés. Sont concernés par les avantages individuels acquis, les salariés qui remplissent les conditions cumulatives suivantes : - avoir été recrutés avant le 02 décembre 2011, - avoir bénéficié des anciennes dispositions avant le 02 décembre 2011 ou bien en avoir seulement bénéficié à partir du 02 décembre 2011 à un moment quelconque sur la période de survie du texte dénoncé (soit entre le 02 décembre 2011 et le 1er décembre 2012). Sont concernés par les avantages individuels acquis les salariés en CDI mais également les salariés recrutés en CDD présents à l effectif le 1er décembre 2011 dont le contrat était encore en cours à la date d application de la recommandation patronale du 4 septembre 2012, étant entendu qu il doit s agir de la continuité d un seul et même contrat de travail. Sont également concernés par les avantages individuels acquis les salariés recrutés en CDD présents à l effectif le 1er décembre 2011 dont la relation contractuelle s est poursuivie sans interruption par un CDI. Les salariés bénéficiant des avantages individuels acquis au titre de la rémunération des heures supplémentaires effectuées la nuit, le dimanche et les jours fériés continueront de bénéficier d une majoration de salaire à hauteur de 100% (cf. question 4). 6. Quand considère-t-on qu il s agit d heures supplémentaires de nuit? Article de la convention collective du 31 octobre 1951 (dénoncé) Article A3.2 de l annexe III de la CCN 51 Accord de branche du 17 avril

8 La notion de travail de nuit est multiple : plage horaire 21 heures 6 heures retenue pour le versement des indemnités pour travail de nuit (article A3.2), plage horaire choisie dans le cadre de la législation sur le travail de nuit et l accord de branche sur le travail de nuit (nuit 21h 6h ou 22h - 7 h). Pour l application de la majoration d heures supplémentaire de nuit, la convention collective précisait qu il s agissait des heures supplémentaires réalisées de 22h à 6h. 7. Quels sont les salariés qui ne bénéficiaient pas de la majoration conventionnelle de 100 % pour les heures supplémentaires de nuit? Article de la CCN 51 Cet avantage n était pas applicable aux médecins soumis au titre 20 de la CCN 51, l article excluant l application de l article Comment se calculait la majoration conventionnelle de 100 %? Article de la Convention collective du 31 octobre 1951 (dénoncé) La convention collective prévoyait une majoration de 100 % pour les heures supplémentaires effectuées la nuit (22h-6h) un dimanche ou un jour férié. La convention collective fixait un plafond pour le calcul de la majoration, c'est-à-dire que les salariés dont le coefficient de base conventionnel (c est à dire coefficient de référence majoré des compléments de rémunération) la prime d ancienneté était supérieur à 493 voyaient la majoration de 100 % calculée sur le plafond 493 et non pas sur leur taux horaire. Les salariés dont le coefficient de base conventionnel (c est à dire coefficient de référence majoré des compléments de rémunération) la prime d ancienneté était inférieur ou égal à 493 voyaient la majoration de 100 % calculée sur leur taux horaire. Pour les cadres, la majoration spécifique n était pas prise en compte pour vérifier si le plafond est atteint. Ce dispositif ne persiste que pour les salariés titulaires d un avantage individuel acquis au titre des heures supplémentaires effectuées la nuit, le dimanche ou un ou férié (cf. question 4). 9. Comment était calculée la majoration de 100 % plafonnée? Un salarié qui atteignait le plafond 493 voyait la majoration de 100 % calculée sur le Coefficient 493 compléments de rémunération inhérents au métier occupé indemnité différentielle liée à l application de l Avenant n prime fonctionnelle éventuelle. L application de ce plafond ne pouvait avoir pour effet d aboutir à une indemnisation des heures supplémentaires moins favorable que celle qui résultait de l application des taux légaux des heures supplémentaires (25 % ou 50 % selon le nombre d heures effectuées). Il fallait donc comparer : - la valorisation des heures supplémentaires avec application du plafond et du taux à 100 % (tarif plafonné). - avec la valorisation des heures supplémentaires sans application du plafond et avec application des taux légaux de 25 % ou 50 % 8 8

9 et retenir le résultat le plus favorable pour les salariés. Heures supplémentaires Nuit (22h-6h), Dimanche Jours fériés Etape 1 Vérifier si plafond 493 atteint Calcul de la Majoration de 100 % Coefficient de référence complément (métier, diplôme, encadrement) prime d ancienneté = R Si R < 493 => pas de plafonnement Coefficient de référence complément (métier, diplôme, encadrement) prime d ancienneté = R Si R > 493 => plafonnement Etape 2 Calcul du taux horaire : (cf question 3 pour plus de détail) Total de ces éléments /151,67 Application du plafonnement : 493 compléments de rémunération inhérents au métier occupé indemnité différentielle (Avenant n ) prime fonctionnelle Etape 3 Etape 4 Application de la majoration de 100 % à ce taux horaire Pas de comparaison à faire car la majoration de 100 % du taux horaire est nécessairement plus favorable au salarié que la majoration légale Total de ces éléments / 151,67 Application de la majoration de 100 % Comparer avec application d un taux légal (selon le cas 25 % ou 50 %) sur le taux horaire du salarié => retenir le plus favorable au salarié Ce dispositif ne persiste que pour les salariés titulaires d un avantage individuel acquis au titre des heures supplémentaires effectuées la nuit, le dimanche ou un ou férié (Cf. question 4). 10. Quel est le régime social et fiscal des heures supplémentaires? Loi n du 21 août 2007 Loi N du 16 août 2012 de finances rectificative pour 2012 (LFR2 pour 2012) La loi n du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (Tepa) avait instauré un régime fiscal et social dérogatoire pour les heures supplémentaires. Ce dispositif a été abrogé par la LFR2 pour Ce texte supprime les exonérations sociales et fiscales relatives aux heures supplémentaires qui avaient été instaurées par la loi Tepa. 9 9

10 Toutefois, la LFR2 pour 2012 maintient la déduction forfaitaire de cotisations patronales sur les heures supplémentaires pour les seules entreprises de moins de 20 salariés. Les dispositions relatives à la suppression des exonérations sociales sur les heures supplémentaires et au maintien de la déduction forfaitaires sur les heures supplémentaires dans les entreprises de moins de 20 salariés entrent en vigueur pour les heures supplémentaires effectuées à compter du 1 er septembre Lorsque la période de décompte du temps de travail ne correspond pas au mois calendaire et est en cours au 1 er septembre 2012, le régime Tepa demeure applicable à la rémunération des heures supplémentaires versée jusqu à la fin de la période de décompte du temps de travail en cours et au plus tard le 31 décembre Les dispositions relatives à l abrogation des exonérations fiscales sur les heures supplémentaires entrent en vigueur pour les heures supplémentaires effectuées à compter du 1 er août Quelles informations communiquer aux représentants du personnel? Article L du code du travail Article L du code du travail Les heures supplémentaires sont accomplies dans la limite du contingent annuel applicable dans l entreprise après information du comité d entreprise ou à défaut des délégués du personnel s il en existe. Il en est de même pour les heures supplémentaires accomplies audelà du contingent. Quand le contingent n est pas fixé par la voie conventionnelle, le comité d entreprise ou les délégués du personnel sont consultés, au moins une fois par an, sur les modalités de son utilisation et de son éventuel dépassement. 12. Où trouver les textes de références sur le régime social et fiscal relatif aux heures supplémentaires? Les textes applicables (loi, décret, circulaire) sont consultables sur le site internet 13. Rappel des majorations applicables avant le 1 er octobre 2007 Effectif de l entreprise au 2 avril 2005 Taux de majoration Rang des heures supplémentaires Entreprise de 20 salariés ou moins 10 % au-delà de 35 heures et jusqu à 39 heures incluse (mesure applicable jusqu au 31 décembre 2008) 25 % au-delà de 39 heures et jusqu à 43 heures incluses 50 % à partir de 44 heures de la 1 ère à la 4 e heure supplémentaire incluse de la 5 e à la 8 e heure supplémentaire incluse A partir de la 9 e heure 10 10

11 Entreprise de plus de 20 salariés Toutes entreprises article de la CCN 25 % au-delà de 35 heures et jusqu à 43 heures incluses 50 % à partir de 44 heures Majoration conventionnelle de 100 % plafonnée supplémentaire et au-delà de la 1 ère à la 8 e heure supplémentaire incluse A partir de la 9 e heure supplémentaire et au-delà Nuit, dimanches, jours fériés 11 11

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées DSS SDFSS BUREAU 5B Mise en œuvre de la réduction générale de cotisations

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises»

Annexe : document «Réponses aux questions techniques posées par les entreprises» Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Le directeur de

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

Le calcul de la durée du travail

Le calcul de la durée du travail 038 Les heures supplémentaires Partie 5 La durée et le temps de travail Chapitre 1 Le calcul de la durée du travail 038 ( ) Les heures supplémentaires SOMMAIRE (voir mode d emploi page IX) Référence Page

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Le contrat travail s assistants maternels SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Contrat travail mentions Engagement réciproque et Article 4 Annexe 4 L.423-3, L.423-17, D.423-5, D.423-14 et 15, L.1241

Plus en détail

HEURES CONCERNEES PAR LE DISPOSITIF

HEURES CONCERNEES PAR LE DISPOSITIF COMMUNICATION SUR LA LOI EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT Source : Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat. Parue au Journal Officiel

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 L Site Internet : www.propaye.net FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Les changements liés à la réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Incidence de la réévaluation du SMIC Le coefficient

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

LES FRAIS DE TRANSPORT

LES FRAIS DE TRANSPORT LES FRAIS DE TRANSPORT LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORTS PUBLICS 1. Quels sont les employeurs et salariés concernés par la prise en charge des frais de transports publics? 2. Quels sont les abonnements

Plus en détail

mode d emploi Le temps de travail

mode d emploi Le temps de travail mode d emploi Le temps de travail Dans son volet consacré au temps de travail, LA LOI DU 20 AOUT 2008 poursuit 4 objectifs principaux : p élargir l espace de la négociation collective, plus particulièrement

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date N Affaires sociales N Formation professionnelle AVENANTS N 6 ET N 10 : Questions / Réponses Pour rappel,

Plus en détail

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité

Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique, Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

Chapitre 4 La durée du travail

Chapitre 4 La durée du travail Chapitre 4 La durée du travail I. Le temps de travail II. Les heures supplémentaires III. L organisation du travail Chapitre 3 La durée du travail I. Le temps de travail 1. Durée légale du travail 2. Temps

Plus en détail

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Sylvie GIBERT Intervention du 26 mars 2012 Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Le forfait jours entraîne de nombreuses questions pratiques en droit du travail et en matière de sécurité sociale.

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 Objet : travail à temps partiel dans la branche du sport Les partenaires sociaux de la branche du sport se sont mis d accord sur un aménagement conventionnel du droit

Plus en détail

Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos

Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos Éditeur scolaire BP 109 01003 BOURG EN BRESSE Cédex Tél. : 04 74 50 41 70 Fax : 04 74 23 55 75 DÉCRET DU 4/11/2008 Heures supplémentaires : contingent et contrepartie obligatoire en repos http://www.fontainepicard.com

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée La Durée du travail EN BREF Fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an), applicable à la plupart des entreprises et des salariés, la durée légale du travail n est ni un minimum (les salariés

Plus en détail

Salaire des apprentis

Salaire des apprentis Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 35.13 20/12/2013 Salaire des apprentis Au 1 er janvier 2014 Le relèvement du SMIC au 1 er janvier 2014 entraine également des conséquences

Plus en détail

LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010

LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010 LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010 L avenant du 15 septembre 2009, étendu par un arrêté du 16 avril 2010 (JO du 27 avril 2010) modifie les articles 17 et 18 du chapitre

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

AVENANTS N 6 ET N 10 DU 15 DECEMBRE 2009 MODIFIAN T LA CONVENTION COLLECTIVE DES HCR DE 1997 (application obligatoire au 1 er mars 2010)

AVENANTS N 6 ET N 10 DU 15 DECEMBRE 2009 MODIFIAN T LA CONVENTION COLLECTIVE DES HCR DE 1997 (application obligatoire au 1 er mars 2010) AVENANTS N 6 ET N 10 DU 15 DECEMBRE 2009 MODIFIAN T LA CONVENTION COLLECTIVE DES HCR DE 1997 (application obligatoire au 1 er mars 2010) Cher(e)s Collègues, Malheureusement, et malgré tout notre poids

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES : REVENDICATIONS 2016

NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES : REVENDICATIONS 2016 NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES : REVENDICATIONS 2016 Pour tous les salariés de l APF Mise en place d un salaire minimum APF de 1700 brut Le paiement des 3 jours de carence. 5 jours annuels de congés

Plus en détail

Guide opérationnel. Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB

Guide opérationnel. Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB Guide opérationnel Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB Carinne DEUX RGRH42 1 SOMMAIRE INTRODUCTION I Qu est-ce que le CDII? II Quels sont les secteurs concernés et les

Plus en détail

4. Paiement des heures supplémentaires

4. Paiement des heures supplémentaires 4. Paiement des heures Calcul des heures Calcul à la semaine civile... 52 Exceptions... 53 Tableau des exceptions... p. 41 Accomplissement des heures Un travail commandé... 57 Pouvoir de direction de l

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Janvier 2016

ACTUALITE SOCIALE Janvier 2016 ACTUALITE SOCIALE Janvier 2016 EDITORIAL Nous vous souhaitons une année 2016 pleine de nouveautés et de surprises le droit social y contribuera certainement. Il faut s attendre à un bel embouteillage parlementaire

Plus en détail

Syndicat CGT du Centre Hospitalier Comminges-Pyrénées. Bulletin de salaire

Syndicat CGT du Centre Hospitalier Comminges-Pyrénées. Bulletin de salaire Syndicat CGT du Centre Hospitalier Comminges-Pyrénées Bulletin de salaire De nombreux agents de la fonction publique hospitalière ont des difficultés pour lire et comprendre leur fiche de paie mensuelle.

Plus en détail

LA DURÉE DU TRAVAIL DANS LES AMBULANCES

LA DURÉE DU TRAVAIL DANS LES AMBULANCES Fiche pratique LA DURÉE DU TRAVAIL DANS LES AMBULANCES Avril 2012 (Accord-cadre du 4 mai 2000 Avenant n 1 du 30 juin 2000 Avenant n 3 du 16 janvier 2008 Décret n 2001-679 du 30 juillet 2001 Décret n 2003-1242

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL TITRE TROIS RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL Article Treize - Dénonciation du contrat de travail Toute résiliation du contrat de travail implique de part et d autre un préavis, sauf cas de faute lourde,

Plus en détail

Fiche pratique ASP : JOURS FERIES

Fiche pratique ASP : JOURS FERIES Fiche pratique ASP : JOURS FERIES Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des jours fériés applicable au personnel d intervention (prestataire) ainsi qu au personnel administratif

Plus en détail

Personnes concernées. Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs

Personnes concernées. Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs PAIE ET COTISATIONS Personnes concernées Collaborateurs de service paie. Gestionnaires ou membres des services du personnel. Objectifs Acquérir les techniques permettant l établissement des bulletins de

Plus en détail

Convention chômage 2014

Convention chômage 2014 Convention chômage 2014 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 2 juillet 2014 Mise à jour le 13 août 2015

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

Sommaire L accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? L externalisation de

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

LE REGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX

LE REGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX Circulaire d'informations n 2015/04 du 23 janvier 2015 Annule et remplace la circulaire n 2014/07 du 10 juillet 2014 LE REGIME INDEMNITAIRE DES AGENTS TERRITORIAUX Cette mise à jour concerne le coefficient

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Les partenaires sociaux ont abouti dans la nuit du 21 au 22 mars à un accord national interprofessionnel relatif

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 Rejeté PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT présenté par M. Le Fur, M. Wauquiez et Mme Dalloz ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 2, insérer l'article suivant:

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS

LE BULLETIN DE PAIE QUESTIONS QUESTIONS Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon). 1. Quand doit-on avoir un bulletin de paie? 2. Combien

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

SOMMAIRE. Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6

SOMMAIRE. Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6 SOMMAIRE Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6 La durée du travail Fiche 2 La durée légale du travail... 8 Fiche 3 Le travail du dimanche... 10 Fiche 4 Les heures supplémentaires...

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE D ENTREPRISE CARREFOUR Réactualisée août 2014

CONVENTION COLLECTIVE D ENTREPRISE CARREFOUR Réactualisée août 2014 180 181 182 Cet article est complété par les articles 6-1 et 6-3 de l accord NAO 2014 183 Cet ar est complété l article 6-2 l accord N 2014 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199

Plus en détail

LA JOURNEE DE SOLIDARITE

LA JOURNEE DE SOLIDARITE N 76 - SOCIAL n 36 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 mai 2009 ISSN 1769-4000 LA JOURNEE DE SOLIDARITE L essentiel La journée de solidarité a été mise en place par la loi du 30 juin 2004

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3156 Convention collective nationale IDCC : 2149. ACTIVITÉS DU DÉCHET (7 e édition. Juillet 2002) ACCORD

Plus en détail

Le SMIC au 1 er janvier 2016

Le SMIC au 1 er janvier 2016 Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 26.15 du 24/12/15 Le SMIC au 1 er janvier 2016 Publication du décret portant relèvement du SMIC et du minimum garanti I Le relèvement du SMIC

Plus en détail

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié?

Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? Important! Certaines indemnités peuvent être augmentées par la convention collective ou le contrat de travail. Quelles sont les indemnités auxquelles a droit un salarié licencié? L indemnité légale de

Plus en détail

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ

AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ AVENANT N 2 ET N 2 BIS A LA CCN DES HCR FAQ Les réponses apportées aux questions ci-dessous sont données sous réserves des éventuelles réserves ou exclusions que le ministère du travail pourrait prendre

Plus en détail

Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre

Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre Le projet de loi sur la sécurisation des emplois vient d être validé par le conseil des ministres et va prochainement atterrir sur

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS

EPARGNE SALARIALE ASSURANCE DROIT DU DIRIGEANTS repères d experts LA LETTRE D INFORMATION AUX EXPERTS COMPTABLES NUMÉRO 9 / MARS-AVRIL 2012 à la une DÉCRET N 2012-25 DU 9 JANVIER 2012 RELATIF AU CARACTÈRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE DES GARANTIES DE PROTECTION

Plus en détail

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse I FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES Barème de l impôt sur les revenus de 2006 (impôt

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES

INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES FF II CC HH EE PP RR AA TT I QQ UU EE CC DD GG 55 00 INDEMNITE HORAIRE POUR TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES L E S S E N T I E L Les agents de catégorie B ou C dès lors qu'ils exercent des fonctions ou appartiennent

Plus en détail

LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION

LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION Un acquis pour les salariés couverts par une convention collective Obligation d information des salariés Selon l'article 12 de la loi Evin du 31 décembre 1989,

Plus en détail

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires LA REMUNERATION Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 I. Composition de la rémunération A. Les éléments obligatoires 1) Le traitement indiciaire Pour chaque grade, un texte réglementaire,

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Questions Réponses n 3 AVANTAGES EN NATURE

Questions Réponses n 3 AVANTAGES EN NATURE Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées DSS SDFSS Bureau 5B Mise en œuvre de la réforme sur les avantages en nature

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL 1. LES CHARGES DE PERSONNEL COMPTABILITE GENERALE ETAPE 18 : LES CHARGES DE PERSONNEL Les charges de personnel représentent généralement une part importante des charges d exploitation. Elles comprennent

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 PARIS, le 10/10/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-111 OBJET : Régime social des contributions patronales finançant des prestations de prévoyance

Plus en détail

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires Limoges, le 17 octobre 2007 Madame, Monsieur et Cher Client, La Loi 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du Travail,

Plus en détail

LES CLAUSES COMMUNES DU CONTRAT DE TRAVAIL Comment rédiger un contrat de travail?

LES CLAUSES COMMUNES DU CONTRAT DE TRAVAIL Comment rédiger un contrat de travail? LES CLAUSES COMMUNES DU CONTRAT DE TRAVAIL Comment rédiger un contrat de travail? Cette fiche pratique est un complément indispensable aux modèles de contrat de travail mis à votre disposition par le CoSMoS.

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 La loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 modifie le calcul de la réduction Fillon : - celle-ci est désormais annualiser. - les montants permettant

Plus en détail

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi 1 Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi La réduction générale des cotisations patronales, plus connue sous le vocable «réduction Fillon» permet aux entreprises

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail