PHARMA DAY. - vendredi 14 octobre (US) pour. dans de. Egypte, au. pays sont. praticiens, nouvelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PHARMA DAY. - vendredi 14 octobre 2011. (US) pour. dans de. Egypte, au. pays sont. praticiens, nouvelles"

Transcription

1 PROGRAMME SCIENTIFIQUEE HYDERABAD 2011 Pharma Day et ateliers du Forum Vendredi 14 octobre et samedi 15 octobre 2011 PHARMA DAY - vendredi 14 octobre 2011 Vendredi 14 octobre :00 à 10:30 Atelier Pharma 1 Protection de nouvelles applications thérapeutiques et exceptions pour traitement thérapeutique en droit des brevets La recherche pharmaceutique, bien qu essentielle au progrès de la société, est très coûteuse. Des études récentes suggèrent qu'il faut environ 10 à 15 ans, et en moyenne plus de 1,3 milliard de dollars (US) pour développer un nouveau médicament. Le parcours est jalonné d'obstacles et de nombreux composés prometteurs sont abandonnés. Dans certains cas, des composés mis au point pour une application se sont ensuite révélés utiles à d'autres fins. Si de tels composés pouvaient être développés en vue de leur deuxièmee application, de précieuses ressources, et plus encore, du temps pourraient être économisés dans le but de fournirr ces nouveaux médicaments à la société. Cependant, les entreprises ont besoin d'être incitées à investir dans la recherche nécessaire pour fournir à la société ces médicaments susceptibles de sauver des vies. Des brevets sur la molécule en soi ne sont plus possibles, dans la mesure où cela se produit après que l'application d origine ait été découverte, et en tout cas après que le composé ait probablement fait l' objet de nombreuses publications. Alors qu une protection d une seconde application thérapeutique est possible d une certaine manière dans de nombreux pays (par exemple, aux Etats-Unis, dans les pays de la Convention sur le brevet européen, au Japon, en Chine, en Corée du Sud, en Australie, au Canada), elle n'est pas disponible dans d'autres pays (par exemple, en Inde, dans les pays du Pacte andin, en Egypte, au Pakistan). Ces derniers pays sont souvent ceux qui ont d'importants besoins médicaux non satisfaits, pour lesquels de nouvelles utilisations de molécules connues peuvent être une solution. En outre, certains pays qui permettent la protection par brevet de deuxièmes applications thérapeutiques prévoient des exemptions pour les médecins et autres praticiens, de sanctions de contrefaçon. Si l'exemption est trop large, cela peut dissuader les investissementss dans la recherche de nouvelles utilisations de molécules connues. Le but de cet atelier sera d'examiner les lois des différents pays et d'étudier ces questions afin de déterminer des règles de "bonne conduite" pour inciter à investir dans de nouvelles applications de composés connus.

2 Vendredi 14 octobre :00 à 12:30 Atelier Pharma 2 Données expérimentales - la norme à respecter pour soutenir la brevetabilité du potentiel biologique d un produit pharmaceutique Cet atelier examinera les normes appliquées aux preuves techniques de la fonction d'une molécule biologique aux États-Unis, en Europe, au Japon etc. et ce qui est nécessaire pour reconnaitre l'activité inventive, la suffisance de description et l application industrielle d une nouvelle molécule biologique revendiquée ou de l'utilisation d'un molécule biologique comme produit pharmaceutique. Ce qui est requis dans la demande telle que déposée, et les circonstances dans lesquelles la preuve peut être fournie ultérieurement, seront également considérés. Atelier Pharma 3 Vendredi 14 octobre :00 à 15:30 Assurer la protection par brevet des anticorps thérapeutiques Cet atelier portera sur la brevetabilité : (1) d'anticorps dirigés contre une cible nouvelle ou connue, définie par la fonction ou l'usage (2) d'anticorps dirigés contre une cible connue, et (3) de définitions structurelles d'anticorps et de fragments d'anticorps, ainsi que sur des questions relatives au dépôt de matériel biologique. Une brève introduction à la technologie sera également présentée. Atelier Pharma 4 Autorisation règlementaire «patent linkage» Vendredi 14 octobre :00 à 17:30 Ce sujet est très important dans le secteur pharmaceutique. Il y a un certain nombre de conséquences au fait d avoir un régime de "patent linkage" (lier l'autorisation des médicaments génériques au statut du brevet du princeps). Certains pays ont mis en place un régime de lien (patent linkage) limité, tandis que d'autres s y refusent. Il est important de faire une mise à jour sur ce point et d'analyser les conséquences de l existence d un tel régime. Cette question est d'une importance significative en Inde depuis qu'elle a été soulevée devant la Haute Cour de Delhi qui a rejeté l existence d un tel lien en vertu de la loi existante, en soutenant que de ce lien relève d une décision politique de la compétence du gouvernement. La Cour Suprême de l'inde, tout en rejetant le pourvoi formé contre cet arrêt, a laissé la question en suspens, laissant la possibilité que cette question soit de nouveau soulevée dans une autre circonstance appropriée.

3 ATELIERS VENDREDI 14 OCTOBRE 2011 Vendredi 14 octobre :00 à 10:30 Forum - Atelier I L'Inde et le Protocole de Madrid Cet atelier offrira aux participants un aperçu des marques du système de Madrid administré par l'organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), avec un accent particulier sur le Protocole de Madrid en vue de l'annonce faite par l'inde d'adhérer au Protocole de Madrid. Des experts de l'ompi et de la profession libérale éclaireront les participants sur les procédures de dépôt des marques et les stratégies de dépôt, en soulignant certains écueils du processus et les précautions à prendre pour les éviter. Forum - Atelier II Vendredi 14 octobre :00 à 12:30 Les indications géographiques et les pays en voie de développement Les Indications géographiques (IG) sont révélatrices des régions d où proviennent une qualité particulière de produits ou de services. Par exemple, BASMATI indique une référence géographique à la qualité particulière de riz originaire d'inde et / ou du Pakistan. Une indication géographique confère, en tant qu instrument de propriété intellectuelle, des droits aux personnes qui produisent ces produits dans une région déterminée, pour empêcher d autres d'utiliser le nom géographique en commercialisant des produits qui ne proviennent pas des régions définies. Les indications géographiques ont été instaurées dans de nombreux pays occidentaux, mais doivent encore être effectivement exploitées dans les pays en voie de développement où les produits traditionnels (agricoles ou non agricoles) existent depuis des siècles. Cet atelier fournira un aperçu de la nature, de la portée et de la fonction des indications géographiques et du contexte international pour la protection des indications géographiques. L atelier a également pour objet de sensibiliser sur les indications géographiques et de mettre en évidence l outil que constituent les indications géographiques pour les producteurs des pays en voie de développement afin d ouvrir de nouveaux marchés à leurs produits. Forum - Atelier III Vendredi 14 octobre :00 à 15:30 Les mesures provisoires dans les affaires de contrefaçon d un droit de PI Les mesures provisoires en cas de contrefaçon de droits de PI sont de plus en plus importantes. L'atelier examinera les demandes en vertu du droit des brevets, du droit des marques et du droit d'auteur. En particulier, il couvrira des injonctions provisoires et comparera les exigences qui doivent être satisfaites pour obtenir gain de cause. L'inspection (Anton Piller), la recherche et les ordonnances de saisie seront également discutées.

4 Vendredi 14 octobre :00 à 17:30 Forum - Atelier IV Comment concilier les droits des autochtones et la protection des droits de propriété intellectuelle? Cet atelier étudiera l'évolution du droit international concernant les droits des autochtones, y compris les diverses formes de patrimoine culturel, ressources génétiques et savoirs autochtones associés, l impact sur la protection des droits de propriété intellectuelle. L'atelier examinera également les principaux développements dans certains pays choisis qui peuvent offrir une certaine indication des défis - ainsi que des opportunités auxquels font face les gouvernements d'aujourd'hui. Enfin, l'atelier permettra de discuter des leçons qui peuvent être tirées de ces initiatives et des développements du droit international.

5 ATELIERS SAMEDI 15 OCTOBRE 2011 Samedi 15 octobre :00 à 10:30 Forum - Atelier V Titularité d inventions multinationales impliquant des questions de PI résultant de l'externalisation Dans l'économie mondiale d'aujourd'hui, les chercheurs collaborent à des projets multinationaux qui engendrent souvent des inventions avec des inventeurs de plus d'un pays. Cependant, les lois des États- Unis, d Europe, du Japon, de Chine et d Inde, par exemple, varient sur certains points clés, tels que : les autorisations liées à la sécurité nationale et / ou les exigences de premier dépôt dans le pays où l'invention est faite ; la rémunération de l inventeur ; et la définition et l'application des règles relatives à la qualité d inventeur. Par exemple, alors que les dispositions liées aux autorisations pour des questions de sécurité nationale sont prévues aux États-Unis, en Chine, en Inde, en Corée du Sud, et dans certains pays européens (par exemple, au Royaume-Uni, en Espagne, en Allemagne), il n'existe pas de telles dispositions dans d'autres pays comme le Japon, le Canada, l Australie, le Mexique, Taiwan et certains autres pays européens (par exemple, l Autriche, la République tchèque, la République slovaque, Chypre, la Suisse). De même, la rémunération de l'inventeur n'est pas exigée, par exemple, aux Etats-Unis et en Inde, mais peut être exigée au Japon, en Chine, en Europe et en Corée du Sud. Cependant, la nature et le montant de cette rémunération peut varier considérablement selon les pays. Les sanctions en cas de non-respect de ces dispositions varient aussi considérablement, allant jusqu à la perte potentielle des droits de brevet et des sanctions pénales. Tandis que certains pays tolèrent des erreurs involontaires, d'autres ne les excusent pas. Les questions sont nombreuses et variées, et impliquent des questions du droit des brevets, du droit du travail et la sécurité nationale. Le but de cet atelier sera d'étudier les différentes lois dans les juridictions clés, et de proposer un guide de "bonne conduite" pour les pays cherchant à favoriser la recherche. Ces règles de bonne conduite pourraient inclure : une définition commune et des notions communes de la qualité d inventeur ; une simplification des règles de premier dépôt pour éliminer les cas n'impliquant pas la sécurité nationale ; la suppression des autorisations de dépôt à l'étranger dans des secteurs où la technologie n'est pas liée à la défense nationale ; des autorisations rétroactives en cas d erreur involontaire ; et la rémunération d inventeur dictée par des contrats d inventeurs salariés. Forum - Atelier VI Samedi 15 octobre :00 à 12:30 Stratégies de protection des logiciels - brevet, copyright, marques, dessins et modèles, y compris les «homebrews» et le «jail-breaking» Les produits programmes d ordinateur (logiciels) sont très variés - depuis les programmes informatiques destinés aux consommateurs jusqu aux programmes qui contrôlent le fonctionnement des appareils électroménagers, des voitures, des téléphones, etc. Le droit d'auteur est la forme de base de protection

6 des programmes informatiques. Le droit d'auteur a toutefois été considéré insuffisant pour protéger les programmes informatiques sous-tendant une idée technique, et la protection par brevet a été de plus en plus mis en avant et discutée. Aujourd'hui, les brevets pour des inventions utilisant des programmes informatiques sont courants. Une stratégie de protection efficace pour les logiciels doit cependant explorer tous les droits de propriété intellectuelle : le droit des brevets pour les solutions techniques fournies par le logiciel ; le droit d'auteur pour le code source, pour l'interconnexion et l'interaction des éléments ou pour l'interface graphique utilisateur d'un programme ; la protection par marques pour les mots et les dessins utilisés ; les dessins et modèles pour le logiciel. L'atelier débattra des conditions d'octroi et de la portée de la protection de ces divers droits de propriété intellectuelle. L'atelier examinera également les questions liées aux «homebrews», aux logiciels embarqués et au «jail-breaking» lors de l'élaboration des appareils. Forum - Atelier VII Samedi 15 octobre :00 à 15:30 Twitter, Facebook et autres réseaux sociaux - répercussions sur les marques et la protection des noms de domaine Les réseaux sociaux ont ouvert, entre autres aspects, un nouvel espace important pour la visibilité des marques. Leur rôle en tant qu outils de communication, de marketing et de relation publique numérique, mais aussi leur potentiel comme plates-formes en cas de contrefaçons sont en croissance. Cet atelier explorera les questions liées aux réseaux sociaux et les stratégies de protection des marques et des noms de domaine vues sous des angles différents : quels mots ou éléments de conception méritent d être enregistrés? Quelle utilisation dans les réseaux sociaux peut être considérée comme un usage de la marque en vue de maintenir son enregistrement? Par ailleurs, les différents scénarios de contrefaçon seront débattus, y compris la responsabilité des opérateurs de réseau sociaux pour les contrefaçons commises par leurs utilisateurs. Enfin, les noms utilisés dans les réseaux sociaux peuvent produire des conflits similaires aux scénarios rencontrés dans les conflits de noms de domaine. Comment ces cas peuvent-ils être traités? L atelier abordera les tendances et les voies de recours disponibles, et partagera également des expériences pratiques sur les nouveaux enjeux en matière de marques dans le monde virtuel. Forum - Atelier VIII Mesures douanières et marchandises en transit Samedi 15 octobre :00 à 17:30 La résolution Q208, adoptée par l'aippi à Buenos Aires en 2009, a recommandé, entre autres principes, que des mesures douanières soient disponibles pour toutes les formes de contrefaçon de droit de propriété intellectuelle reconnues par les lois des juridictions nationales ou régionales compétentes. Bien que discutée à Buenos Aires, la question de savoir si un titulaire de droit de PI ou une partie intéressée peut s'opposer au transit de marchandises contrefaisantes mérite une étude plus poussée. A l'heure actuelle, il n'existe aucune obligation pour les Etats membres de l'omc d appliquer des mesures de suspension d une mise en libre circulation de biens en transit.

7 Est-ce que les douanes doivent intervenir lorsque les marchandises sont protégées par un droit de propriété intellectuelle dans le pays de transit, mais ne bénéficient pas d une telle protection dans le pays d importation et / ou d exportation? Des cas où des médicaments ont été retenus en transit à Rotterdam ont été discutés à la fois aux niveaux international et national par les organisations compétentes. À cet égard, deux affaires sont en instance devant la CJCE. Par ailleurs, l'acta récemment adopté prévoit qu'une partie peut prendre ou maintenir des mesures à l encontre de marchandises suspectes en transit, définies par le présent accord comme des marchandises sous douane de transit ou de transbordement. Cet atelier portera sur la loi en vigueur et la jurisprudence dans différentes juridictions et discutera des conséquences juridiques et pratiques de l'exécution en transit dans le contexte de la dichotomie entre territorialité et liberté du commerce. Il examinera les questions du point de vue du titulaire du droit de la propriété intellectuelle, de l exportateur et de l importateur et donnera la possibilité de soulever d'autres questions concernant les mesures douanières qui ont besoin d être développées.

La protection par les droits de propriété industrielle au Canada. France Côté Associée directrice du bureau de Montréal

La protection par les droits de propriété industrielle au Canada. France Côté Associée directrice du bureau de Montréal La protection par les droits de propriété industrielle au Canada France Côté Associée directrice du bureau de Montréal Sommaire Au sujet de Bereskin & Parr Les spécificités du Droit canadien Brevet Marque

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Michelle Boudreau Directrice exécutive Pharma Pricing and Market Access Outlook Londres, Royaume-Uni Le 23 mars 2011 Aperçu La réglementation

Plus en détail

Comité permanent du droit des brevets

Comité permanent du droit des brevets F SCP/20/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 9 OCTOBRE 2013 Comité permanent du droit des brevets Vingtième session Genève, 27 31 janvier 2014 EXCEPTIONS ET LIMITATIONS RELATIVES AUX DROITS DE BREVET : PRÉPARATION

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

UN BREVET, MODE D'EMPLOI

UN BREVET, MODE D'EMPLOI 1. Qu est ce qu un brevet? UN BREVET, MODE D'EMPLOI C est un titre de protection garantit par l Etat qui confère à son titulaire une exclusivité sur les produits de l invention, que ce soit sa fabrication,

Plus en détail

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique 1. Qu est-ce qu un brevet de produit? Un brevet de produit est un brevet qui donne une protection à un produit en tant que tel, comme par exemple

Plus en détail

INNOVER DANS LE DOMAINE DE LA BIOTECHNOLOGIE. Sufian Jusoh * CENTRE SUD

INNOVER DANS LE DOMAINE DE LA BIOTECHNOLOGIE. Sufian Jusoh * CENTRE SUD DOCUMENT DE RECHERCHE 23 UTILISER LES SAVOIRS TRADITIONNELS POUR INNOVER DANS LE DOMAINE DE LA BIOTECHNOLOGIE Sufian Jusoh * CENTRE SUD DÉCEMBRE 2009 * Titulaire d un Master en droit, avocat inscrit au

Plus en détail

La protection par le brevet

La protection par le brevet GUIDE DU BREVET La protection par le brevet SATT Conectus Alsace Parc d Innovation - 650 Bd Gonthier d Andernach - 67400 Ilkirch Tel. : (+ 33) 3 68 41 12 60 - www.satt.conectus.fr Préface GUIDE DU BREVET

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

Propriété Industrielle

Propriété Industrielle 6 l organisation de la Propriété Industrielle Le 0 mars 88, les pays signataires de la Convention d Union de Paris se sont engagés à créer un service spécial de Propriété Industrielle. C est dans ces conditions

Plus en détail

IMPORTATIONS PARALLELES La protection des brevets prime-t-elle la concurrence?

IMPORTATIONS PARALLELES La protection des brevets prime-t-elle la concurrence? Contexte Présentation du cas Kodak a porté plainte contre le détaillant Jumbo, car celui-ci importait directement de Grande-Bretagne des films couleurs et des appareils photos jetables brevetés. Kodak

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Rapport de synthèse. Question Q194. L influence de la copropriété des Droits de Propriété Intellectuelle sur leur exploitation

Rapport de synthèse. Question Q194. L influence de la copropriété des Droits de Propriété Intellectuelle sur leur exploitation Rapport de synthèse Question Q194 L influence de la copropriété des Droits de Propriété Intellectuelle sur leur exploitation Le Comité Exécutif de Singapour, qui se tiendra en octobre 2007, aura à analyser

Plus en détail

Description du Programme. Ateliers de Seoul 2012

Description du Programme. Ateliers de Seoul 2012 du Programme Ateliers de Seoul 2012 Dimanche 21 octobre 2012 Simulation de procès en matière de brevet : litige en matière de technologie de l'information Le Congrès de Boston de l'aippi en 2008 a présenté

Plus en détail

Projet de Note de Discussion

Projet de Note de Discussion Projet de Note de Discussion Sur la Mise en Place un Agenda Positif pour L Application des Droits de la Propriété Intellectuelle en Afrique de L Ouest Introduction Maurice BATANGA Les négociations de l

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

Droit de la propriété industrielle

Droit de la propriété industrielle Droit de la propriété industrielle Auteur(s) : Jean-Pierre Clavier Présentation(s) : Jean-Pierre Clavier est professeur de droit privé à l Université de Nantes. Il dirige l Institut de Recherche en Droit

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.)

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) PROJET DE LOI adopté le 15 mai 1992 N 130 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) Le Sénat

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

Rapport de synthèse. Question Q193

Rapport de synthèse. Question Q193 Rapport de synthèse Question Q193 Les demandes divisionnaires de Brevets et les demandes de Brevet sous forme de Continuation and Continuation in Part Applications L objet de la Q193 est l examen des limites

Plus en détail

L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques

L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques Soizic DAULT TC01 soizic.dault@etu.utc.fr L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques & Le Protocole de Madrid relatif à cet Arrangement UTC GE28 Automne 2009 TD1 : Yann

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Brevets 103 Droit d auteur 105 Marques de commerce 107 Noms de domaine 108 Autre propriété intellectuelle 109 Par Alfred Macchione et Dan Glover Propriété intellectuelle 103 Les lois fédérales sur les

Plus en détail

Droit des Marques et Noms de domaine. David Forest

Droit des Marques et Noms de domaine. David Forest Droit des Marques et Noms de domaine David Forest Présentation 1 Les marques Chapitre 1 - Qu'est-ce qu'une marque? 19 1 - Présentation 19 Définition 19 Nature 19 Comparaison avec les régimes du droit d'auteur

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

ATELIER SUR LA FIXATION DIFFERENCIEE DES PRIX ET SUR LE FINANCEMENT DES MEDICAMENTS ESSENTIELS

ATELIER SUR LA FIXATION DIFFERENCIEE DES PRIX ET SUR LE FINANCEMENT DES MEDICAMENTS ESSENTIELS ATELIER SUR LA FIXATION DIFFERENCIEE DES PRIX ET SUR LE FINANCEMENT DES MEDICAMENTS ESSENTIELS Secrétariats de l'organisation Mondiale de la Santé et de l'organisation Mondiale du Commerce Ministère norvégien

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Décisions n 2014-6 LOM du 7 novembre 2014. Dispositions du droit de la propriété intellectuelle applicables en Polynésie française

Décisions n 2014-6 LOM du 7 novembre 2014. Dispositions du droit de la propriété intellectuelle applicables en Polynésie française Commentaire Décisions n 2014-6 LOM du 7 novembre 2014 Dispositions du droit de la propriété intellectuelle applicables en Polynésie française Le Conseil constitutionnel a été saisi le 18 août 2014, par

Plus en détail

RAPPORT DE L OMPI SUR LES BREVETS

RAPPORT DE L OMPI SUR LES BREVETS ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE RAPPORT DE L OMPI SUR LES BREVETS Statistiques sur l activité-brevets dans le monde 2007 RAPPORT DE L OMPI SUR LES BREVETS Statistiques sur l activité-brevets

Plus en détail

Réformes apportées au Programme des étudiants étrangers. Conférence annuelle de Langues Canada Février 2014

Réformes apportées au Programme des étudiants étrangers. Conférence annuelle de Langues Canada Février 2014 Réformes apportées au Programme des étudiants étrangers Conférence annuelle de Langues Canada Février 2014 Objectif et Sommaire Fournir une mise à jour au sujet du programme canadien des étudiants étrangers

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

ANNEXE V MENTIONNÉE À L ARTICLE 23 PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

ANNEXE V MENTIONNÉE À L ARTICLE 23 PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ANNEXE V MENTIONNÉE À L ARTICLE 23 PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ANNEXE V MENTIONNÉE À L ARTICLE 23 PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Article premier Propriété intellectuelle La «propriété

Plus en détail

QUESTION 143. Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux

QUESTION 143. Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux QUESTION 143 Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux Annuaire 1998/VIII, pages 427-433 37 e Congrès de Rio de Janeiro, 24-29 mai 1998 Q143 QUESTION Q143 Noms de domaine Internet, marques

Plus en détail

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence

QUESTION 37. Incidence sur les droits de propriété industrielle des règles nationales ou internationales garantissant la liberté de la concurrence Annuaire 1960, Nouvelle Série N 10, 2 ème Partie, 63 e Année, page 21 24 e Congrès de Londres, 30 mai - 4 juin 1960 Le Congrès, considérant que les droits de propriété industrielle sont institués et protégés

Plus en détail

La Propriété Intellectuelle : QUELS COÛTS POUR QUELLE(S) STRATEGIE(S) CEEI Provence - 26 mars 2015

La Propriété Intellectuelle : QUELS COÛTS POUR QUELLE(S) STRATEGIE(S) CEEI Provence - 26 mars 2015 La Propriété Intellectuelle : QUELS COÛTS POUR QUELLE(S) STRATEGIE(S) CEEI Provence - 26 mars 2015 Sommaire Julien Jouve Expert-comptable - Commissaire aux Comptes +33 6 19 76 27 76 j.jouve@fidensconseil.fr

Plus en détail

Rapport de synthèse. Commission spéciale 228 brevets. Etude des droits des utilisateurs antérieurs

Rapport de synthèse. Commission spéciale 228 brevets. Etude des droits des utilisateurs antérieurs Rapport de synthèse Commission spéciale 228 brevets Etude des droits des utilisateurs antérieurs par Thierry CALAME, Rapporteur Général, Sarah MATHESON and John OSHA, Adjoints au Rapporteur Général, Sara

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE

ORGANISATION MONDIALE ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE Conseil des aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce IP/C/W/464 14 novembre 2005 (05-5319) Original: anglais/ français L'ACCORD SUR LES

Plus en détail

M. Souleau Février 2011

M. Souleau Février 2011 M. Souleau Février 2011 1 DÉFINITION La «Protection des Données» est une période durant laquelle les autorités réglementaires ne peuvent ni divulguer ni s'appuyer sur les résultats d essais cliniques ou

Plus en détail

PRET-A-PORTER / MODE : LES BONNES PRATIQUES POUR ABORDER LE MARCHE CHINOIS. Paris, 20 octobre 2015 1

PRET-A-PORTER / MODE : LES BONNES PRATIQUES POUR ABORDER LE MARCHE CHINOIS. Paris, 20 octobre 2015 1 PRET-A-PORTER / MODE : LES BONNES PRATIQUES POUR ABORDER LE MARCHE CHINOIS Paris, 20 octobre 2015 1 Introduction Plus d 1,3 milliard d habitants et un pouvoir d achat qui augmente, la Chine : un Eldorado

Plus en détail

Rapport de synthèse. Question Q190. Les contrats relatifs au droit de propriété intellectuelle (transferts et licences) et les tiers

Rapport de synthèse. Question Q190. Les contrats relatifs au droit de propriété intellectuelle (transferts et licences) et les tiers Rapport de synthèse Question Q190 Les contrats relatifs au droit de propriété intellectuelle (transferts et licences) et les tiers Cette Question concerne les contrats relatifs aux droits de PI, tels que

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION

DÉCISION DE LA COMMISSION L 15/12 Journal officiel de l Union européenne 20.1.2011 DÉCISIONS DÉCISION DE LA COMMISSION du 19 janvier 2011 relative à l équivalence des d enquête et de sanctions auxquels sont soumis les contrôleurs

Plus en détail

Droit de la protection de la propriété industrielle et commerciale :

Droit de la protection de la propriété industrielle et commerciale : Droit de la protection de la propriété industrielle et commerciale : Chapitre I La théorie des droits privatifs de la propriété industrielle et commerciale : Section 1 La notion de la propriété industrielle

Plus en détail

DECRETE DISPOSITIONS GENERALES

DECRETE DISPOSITIONS GENERALES DECRET N 2005-112 DU 24 FEVRIER 2005 PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT D'UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE ADMINISTRATIF (EPA) DENOMME «OFFICE IVOIRIEN DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE»

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Les dernières évolutions du droit social en Chine

Les dernières évolutions du droit social en Chine Commission OUVERTE paris pekin / CHINE Responsable : jacques sagot Mercredi 24 avril 2013 Les dernières évolutions du droit social en Chine Intervenant : Jin Banggui Professeur de l'université Aix-Marseille

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

Rapport de synthèse. Question Q186. Les dommages intérêts punitifs: Question controversée des droits de propriété intellectuelle

Rapport de synthèse. Question Q186. Les dommages intérêts punitifs: Question controversée des droits de propriété intellectuelle Rapport de synthèse Question Q186 Les dommages intérêts punitifs: Question controversée des droits de propriété intellectuelle Le Rapporteur Général a reçu 37 rapports venant Afrique du Sud, Allemagne,

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

A quoi sert un brevet?

A quoi sert un brevet? A quoi sert un brevet? C'est une bonne question à se poser lorsque l'on a l'impression que l'on est en face d'une innovation qui mérite d'être protégée. Cette question revient souvent car la protection

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales Le Programme de comparaison internationale de la Banque mondiale du pouvoir d'achat : classement général des pays, 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 9 mai 2014 Le 30

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Notification du Directeur exécutif Vingt-septième session du Conseil d administration/forum ministériel mondial sur l environnement (Nairobi, 18-22 février 2013) 1.

Plus en détail

QUESTION 80. Les marques et la protection du consommateur

QUESTION 80. Les marques et la protection du consommateur QUESTION 80 Les marques et la protection du consommateur Annuaire 1984/I, pages 81-84 32 e Congrès de Paris 1983, 22-27 mai 1983 Q80 QUESTION Q80 Les marques et la protection du consommateur Résolution

Plus en détail

«La propriété intellectuelle face aux défis de l open innovation» 1

«La propriété intellectuelle face aux défis de l open innovation» 1 «La propriété intellectuelle face aux défis de l open innovation» 1 Alain BENSOUSSAN, Laurence TELLIER-LONIEWSKI, Claudine SALOMON. www.alain-bensoussan.com Née du développement des réseaux sociaux et

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/8/11 _ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 15 OCTOBRE 2012 Comité consultatif sur l application des droits Huitième session Genève, 19 et 20 décembre 2012 LA LUTTE CONTRE LES CONTREFAÇONS ET LES IMITATIONS

Plus en détail

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal Abdelwaret KABBAJ Expert-comptable diplômé en France Fondateur du cabinet Kabbaj Erradi advisory firm: Conseil en fiscalité des entreprises et des individus Formations fiscales Marocaines et internationales

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Union particulière pour l enregistrement international des marques (Union de Madrid)

Union particulière pour l enregistrement international des marques (Union de Madrid) F MM/A/49/2 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 JUILLET 2015 Union particulière pour l enregistrement international des marques (Union de Madrid) Assemblée Quarante-neuvième session (21 e session ordinaire) Genève,

Plus en détail

Article L5126-1. (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002)

Article L5126-1. (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002) Article L5126-1 (Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 55 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Ordonnance nº 2003-850 du 4 septembre 2003 art. 19 Journal Officiel du 6 septembre 2003) (Loi nº 2004-806 du 9

Plus en détail

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir!

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! Me Nicolas Sapp Avocat et agent de marques de commerce Associé responsable du bureau de Québec ROBIC sencrl Québec, le 1 er juin

Plus en détail

Société à responsabilité limitée par actions (Société à responsabilité limitée par actions)

Société à responsabilité limitée par actions (Société à responsabilité limitée par actions) Chypre est située dans le nord-est de la Méditerranée au carrefour de l'europe et l'afrique depuis 2004 -. Membre à part entière de l'ue, qui a officiellement cessé d'être en mer, bien que retenu un nombre

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

La saisie-contrefaçon Présentation générale

La saisie-contrefaçon Présentation générale SciencesPo Master Droit Économique, Spécialité Propriété Intellectuelle Assurer la preuve (2/6), Présentation générale Isabelle ROMET Paris Lyon www.veron.com Plan 1. Les textes 2. Principes généraux 3.

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE OMPI PCIPD/1/4 ORIGINAL : anglais DATE : 4 mai 1999 F ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DE LA COOPÉRATION POUR LE DÉVELOPPEMENT EN RAPPORT AVEC LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

QUESTION 51. Application de la Convention internationale pour la protection des obtentions végétales de 1961

QUESTION 51. Application de la Convention internationale pour la protection des obtentions végétales de 1961 QUESTION 51 Annuaire 1971/I, pages 55-56 Comité Exécutif de Madrid, 18-23 octobre 1970 Q51 QUESTION Q51 Résolution Le Comité exécutif adopte la résolution suivante: L'Association Internationale pour la

Plus en détail

Amadou TANKOANO, Professeur à la Faculté des sciences économiques et juridiques de l Université de Niamey

Amadou TANKOANO, Professeur à la Faculté des sciences économiques et juridiques de l Université de Niamey DAKAR, 23-2525 JUIN 2010 LA PROPRIETE INTELLECTUELLE: ENJEUX POUR LA BIODIVERSITE, LES SAVOIRS TRADITIONNELS ET LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE Amadou TANKOANO, Professeur à la Faculté des sciences économiques

Plus en détail

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ;

Rappelle dans ce contexte que l exécution des arrêts de la Cour peut nécessiter l implication du pouvoir judiciaire et des parlements ; Conférence de haut niveau sur la mise en œuvre de la Convention européenne des droits de l homme, une responsabilité partagée Déclaration de Bruxelles 27 mars 2015 La Conférence de haut niveau, réunie

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) OMPI PCT/R/1/22 ORIGINAL : anglais DATE : 15 mai 2001 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs

Aperçu des principales questions évoquées lors de la première réunion du sous-groupe sur l amortissement fiscal des actifs COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA FISCALITÉ ET DE L UNION DOUANIÈRE Analyses et politiques fiscales Analyse et coordination des politiques fiscales Bruxelles, le 23 février 2005 Taxud E1 MH/

Plus en détail

Orientation de Travail*

Orientation de Travail* Orientation de Travail* par Jochen E. BÜHLING, Rapporteur général Dariusz SZLEPER et Thierry CALAME, Suppléants du Rapporteur général Nicolai LINDGREEN, Nicola DAGG et Shoichi OKUYAMA Assistants du Rapporteur

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Institut de droit de la santé-université de Neuchâtel MAS/DAS/CAS Droit de la santé. Module : Innovation, recherche et produits thérapeutiques

Institut de droit de la santé-université de Neuchâtel MAS/DAS/CAS Droit de la santé. Module : Innovation, recherche et produits thérapeutiques Institut de droit de la santé-université de Neuchâtel MAS/DAS/CAS Droit de la santé Module : Innovation, recherche et produits thérapeutiques Aout 2012 Janvier 2013 Titre du cours : Introduction au droit

Plus en détail

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir!

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! Me Nicolas Sapp Avocat et agent de marques de commerce Associé responsable du bureau de Québec ROBIC sencrl Québec, le 1 er juin

Plus en détail

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies

Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange. Chapitre 4 : L ouverture des économies Thème 1 : La coordination des décisions économiques par l échange Sous thème 1.2 : La dimension internationale de l échange Chapitre 4 : L ouverture des économies Problématique(s) du sous thème : Les conséquences

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques

Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques F MM/LD/WG/13/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 5 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques Treizième session Genève,

Plus en détail

Fiche n 8 : le médicament

Fiche n 8 : le médicament mars 2004 Fiche n 8 : le médicament La France est le pays européen qui consomme le plus de médicaments; la dépense moyenne par habitant est égale à près de 1,5 fois celle de l Allemagne ou de l Espagne.

Plus en détail

Communication sans collaboration

Communication sans collaboration Siège social : Avanade France 125 avenue de Paris 92320 Châtillon www.avanade.com/fr Avanade est le principal intégrateur de solutions pour l entreprise basées sur la plate-forme Microsoft. Sa mission

Plus en détail

Modifications proposées à la Loi sur les brevets et à la Loi sur les dessins industriels

Modifications proposées à la Loi sur les brevets et à la Loi sur les dessins industriels Modifications proposées à la Loi sur les brevets et à la Loi sur les dessins industriels par les articles 102 à 142 de la partie 4 du Projet de loi C-43 (Loi no 2 sur le plan d action économique de 2014)

Plus en détail

L'Accord sur les ADPIC et les brevets pharmaceutiques

L'Accord sur les ADPIC et les brevets pharmaceutiques 7170 FICHE RÉCAPITULATIVE Septembre 2003 et les brevets pharmaceutiques TABLE DES MATIÈRES Esprit général: l'accord sur les ADPIC s'efforce d'établir un équilibre 1 Qu'est-ce que le droit de brevet de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27 I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le marché intérieur et l espace de liberté, de sécurité et de justice...32 II. L objectif

Plus en détail

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD

Comment assurer l innovation des PME-PMI? 14 mars 2007. Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD Comment assurer l innovation des PME-PMI? Auteurs: Frédéric DUROT Van-Khoa BUI Grégory ALLARD PLAN 1. Propriété Intellectuelle: définition et environnement 2. Enjeux et besoins 3. Description du produit

Plus en détail

Propriété industrielle Se former avec l INPI

Propriété industrielle Se former avec l INPI 2013 Se former avec l INPI Formations Externes 2013 Les certificats Découvrir la propriété intellectuelle Protéger l aspect marketing des créations Protéger l innovation technique Rechercher et exploiter

Plus en détail

L Union européenne et le Canada débattent des droits de propriété intellectuelle dans le domaine pharmaceutique

L Union européenne et le Canada débattent des droits de propriété intellectuelle dans le domaine pharmaceutique Actualité juridique L Union européenne et le Canada débattent des droits de propriété intellectuelle dans le domaine pharmaceutique Août 2011 Secteur pharmaceutique et sciences de la vie Patrick Kierans

Plus en détail

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne Introduction Dans l Europe à 25, on compte environ 130 millions de

Plus en détail

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs Le droit de la santé au Canada Les soins de santé au Canada représentent un sujet complexe. En effet, certains services de soins de santé sont publics alors que d autres sont privés et un certain nombre

Plus en détail

Les accords internationaux du Canada en matière de commerce et d investissement : une diversité d options

Les accords internationaux du Canada en matière de commerce et d investissement : une diversité d options Les accords internationaux du Canada en matière de commerce et d investissement : une diversité d options Publication n o 2012-32-F Le 19 juillet 2012 Katie Meredith Alexandre Gauthier Division des affaires

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ CLT-10/CONF.204/6 PARIS, le 14 septembre 2010 Original anglais ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE COMITÉ POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Ras al-khaimah Géographie Situation générale Ras al-khaimah fait partie des sept émirats des Émirats Arabes Unis et se trouve à environ 100 kilomètres au nord-est de Dubaï dans la partie sud du golfe Persique.

Plus en détail