Qualité-Village-Wallonie Association Sans But Lucratif

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qualité-Village-Wallonie Association Sans But Lucratif"

Transcription

1 Qualité-Village-Wallonie Association Sans But Lucratif La sauvegarde, la promotion, la mise en valeur des patrimoines villageois par l éducation permanente depuis 1975

2 «L association a pour but la prise en charge, par les populations rurales de Wallonie, de l amélioration de leur environnement. Elle se donne pour missions d aider ces populations Les statuts de l asbl QVW à prendre conscience de leurs richesses socioculturelles et à participer à la création de formes nouvelles adaptées à notre temps et de faire de l amélioration de l environnement quotidien une œuvre commune à tous ceux qui vivent dans cet environnement.»

3 Carte de répartition géographique des actions

4 Patrimoine immatériel Sphères d action Patrimoine historique Patrimoine bâti Patrimoine naturel

5 Modes d intervention!! Restauration du patrimoine rural!! Valorisation de la mémoire collective!! Développement de la vie associative!! Promotion des patrimoines villageois!! Elaboration de projets pédagogiques!! Aménagement d espaces villageois

6 Problèmes rencontrés dans nos cimetières!! Manque d entretien!! Résurgence d ossements!! Vandalisme!! Abandon!! Accidents

7 Problèmes rencontrés dans nos cimetières Manque d entretien

8 Problèmes rencontrés dans nos cimetières Résurgence d ossements

9 Vandalisme Problèmes rencontrés dans nos cimetières Têtes de stèles basculées Croix en fonte cisaillées

10 Problèmes rencontrés dans nos cimetières Abandon

11 Accidents Problèmes rencontrés dans nos cimetières Manque d entretien Infiltration d eau dans un mur d enceinte

12 Quand vous constatez un problème Que faire?!! Prévenir les pouvoirs locaux!! Créer un groupe de travail!! Sensibiliser la population!! Proposer un projet!! Chercher les moyens financiers à sa réalisation!! Réaliser et péréniser le projet

13 Prévenir les pouvoirs locaux Que faire? -! Les communes sont reponsables de leurs cimetières. Elles ont le devoir de les entretenir. -! Toute intervention requière l accord des pouvoirs locaux.

14 Que faire? Créer un groupe de travail Regrouper autour du projet -! des villageois de toutes générations confondues -! les fabriques d églises - des associations de défense du patrimoine - des représentants de la commune -! des représenatnts de la Région Wallonne -! dans le cas de cimetières classés, des représentants de la Comission Royale des monuments, sites et fouilles

15 Que faire? Sensibiliser Par -! des réunions d information et de sensibilisation -! l organisation de consultations populaires -! la réalisation de projets pédagogiques -! la rédaction d articles de presse

16 Elaboration d un projet!! Réalisation d un inventaire (citoyens)!! Affichage des monuments (commune)!! Conception d une esquisse!! Recherche de moyens

17 Réalisation d un inventaire Elaboration d un projet L inventaire est réalisé, à partir de fiches proposées par la RW, par des volontaires soutenus par des associations et/ou la RW

18 Affichage des monuments Elaboration d un projet L affichage des monuments est réalisé par les administrations communales

19 Conception d une esquisse Elaboration d un projet - en accord avec le décret cimetière -! dans le respect des coutumes locales et en accord avec les souhaits des citoyens -! en ayant le soucis d utiliser un maximum de matériaux de récupération trouvés sur place -! en proposant un projet qui nécessite un minimum d entretien pour l administration Communale

20 Conception d une esquisse Elaboration d un projet Proposition d aménagement d un cimetière désaffecté en parc. Projet pilote dans le cadre de l appel à projets 2009 «Funérailles et sépultures» Celles (Faimes) Hannut Proposition d aménagement de l ancien cimetière en zone cinéraire dans le cadre de l appel à projets 2009 Funérailles et sépultures

21 Recherche de moyens Elaboration d un projet -! les administrations communales: main d œuvre, matériaux, financement -! les appels à projets de l administration régionnale : Funérailles et sépultures, Eté solidaire, -! le compte Fonds du Patrimoine QVWet de la Fondation Roi Baudouin -! les Fabriques d église -! les sociétés locales : financement, main d œuvre, matériaux: -! les Compagnons bâtisseurs -! l organisation d activités -! les collectes de fonds sous différentes formes

22 Recherche de moyens Les appels à projets de l Administration régionnale Eté solidaire, Arlon 2006 Elaboration d un projet Sensibilisation à l art funéraire par Monsieur Carlo Cockerols Eté solidaire, Meeffe 2006 Action de sensibilisation par l apprentissage de techniques d entretien de croix de fonte

23 Projets types Exemples de réalisation -! restauration de croix en fonte -! aménagement de zone conservatoire -! réalisation de plaquettes, de livres sur l histoire du cimetière, explication des symboles, - organisation de visites guidées, contées

24 Projets types Exemples de réalisation Cimetière paysager des Awirs (Flémalle)

25 Les Awirs (Flémalle) Histoire d un projet

26 Le mur d enceinte s effondre Histoire d un projet Un des murs d enceinte du cimetière de l église mal entretenu, s effondre et entraîne dans sa chute les monuments funéraires qui y sont adossés.

27 Histoire d un Contactés, des ouvriers communaux projet entament l évacuation des gravats du mur et des monuments dans un camion. Des riverains se mobilisent et stoppent l enlèvement des débris et ossements.

28 Tri des pierres tombales Histoire d un projet Les villageois trient les pierres afin de reconstituer les monuments

29 Réunion de travail Histoire d un projet Avec le soutien de Qualité-Village-Wallonie et en collaboration avec la commune, un groupe de citoyens travaille au projet de restauration et d aménagement du cimetière

30 Plan d aménagement Histoire d un projet Une paysagiste mandatée par QVW, discute du projet avec les villageois et propose une esquisse d aménagement

31 Plan d aménagement Histoire d un projet L administration communale séduite par le projet proposé, autorise et prend en charge la restauration et l aménagement du site.

32 Réalisation des travaux Histoire d un projet Reconstruction des murs d enceinte, avec insertion de stèles

33 Aménagement Histoire d un projet Redéfinition de l emplacement d anciens monuments avec des bordures et de la végétation

34 Avant-après Histoire d un projet Cimetière exclusivement minéral Cimetière après intégration de végétaux

35 Avant-après Histoire d un projet Cimetière exclusivement minéral Cimetière après intégration de végétaux

36 Zone conservatoire des croix en pierre Exemples de réalisation Dans des zones propres Dans les murs d enceinte des cimetières

37 Restauration des croix en fonte Exemples de réalisation Nettoyage, ponçage et traitement des croix en fonte réalisés par des citoyens

38 Zone conservatoire des croix en fonte Exemple de réalisation Aménagement d une zone conservatoire dans le cimetière

39 Plaquettes, fiches, livres, Exemples de réalisation

40 Visites guidées, contées Exemples de réalisation

41 Activités liés à l aménagement Histoire d un projet Parrainage de tombes d anciens combattants Flânerie contée Sensibilisation des enfants de l école du village

42 Remise en état Divers projets Ancien cimetière d Engreux (Houffalize) Projet mené par Syndicat d Initiative

43 Remise en état Divers projets Ancien cimetière d Engreux (Houffalize) Projet mené par Syndicat d Initiative

44 Réaffectation Divers projets Esquisse de transformation d un ancien cimetière en zone cinéraire et espace scénique pour la commune de Doische

45 Réaffectation d un vieux cimetière en parc Divers projets Esquisse pour la commune d Hannut

46 Réaffectation d un vieux cimetière en parc Divers projets Vue du terrain

47 Aménagement de cimetière cinéraire Divers projets Esquisse pour le cimetière de Viemme

48 Aménagement de cimetière cinéraire Divers projets

49 Aménagement de cimetière cinéraire Divers projets Esquisse pour le cimetière de Celles

50 Entretien simple Divers projets Ancien cimetière de Mortehan (Florenville)

51 Entretien simple Divers projets Ancien cimetière de Mortehan (Florenville)

52 Entretien simple Divers projets Ancien cimetière de Warmifontaine (Neufchâteau)

53 Qualité-Village-Wallonie Association Sans But Lucratif La sauvegarde, la promotion, la mise en valeur des patrimoines villageois par l éducation permanente depuis 1975

Commune d Yvorne LA MUNICIPALITÉ REGLEMENT DU CIMETIERE D YVORNE

Commune d Yvorne LA MUNICIPALITÉ REGLEMENT DU CIMETIERE D YVORNE Commune d Yvorne LA MUNICIPALITÉ REGLEMENT DU CIMETIERE D YVORNE Art. 1 Le Service des inhumations et des incinérations ainsi que la police du cimetière rentrent dans les attributions de la Municipalité,

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Plan d Itinéraires Communaux Verts PICVerts

Plan d Itinéraires Communaux Verts PICVerts Plan d Itinéraires Communaux Verts PICVerts Amélie Ledent Attachée à la DGPL (Service de Cartographie) François Leruth Attaché à la DGPL (Service de Cartographie) Objectifs Création d un réseau local cohérent

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Bazincourt-Thierceville. Mars 2011. Bazincourt-Thierceville n 10 mars 2011. www.bazincourt-sur-epte.com

Bazincourt-Thierceville. Mars 2011. Bazincourt-Thierceville n 10 mars 2011. www.bazincourt-sur-epte.com LE MESSAGER VILLAGEOIS Bazincourt-Thierceville Mars 2011 Bazincourt-Thierceville n 10 mars 2011 www.bazincourt-sur-epte.com RAPPORT SUR LA QUALITÉ L EAU Vous trouverez ci-dessous le contrôle sanitaire

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES DE LA CHAMBRE PROVINCIALE DE LUXEMBOURG POUR L ANNEE 2010

RAPPORT D ACTIVITES DE LA CHAMBRE PROVINCIALE DE LUXEMBOURG POUR L ANNEE 2010 RAPPORT D ACTIVITES DE LA CHAMBRE PROVINCIALE DE LUXEMBOURG POUR L ANNEE 2010 ASSEMBLEE GENERALE DU 26 MAI 2011 I. GENERALITES A. Composition de la Chambre La Chambre est composée de 8 membres, dont un

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE PROVINCE DE HAINAUT

FORMULAIRE DE DEMANDE PROVINCE DE HAINAUT FORMULAIRE DE DEMANDE PROVINCE DE HAINAUT Date de la demande :../../. (ce formulaire doit être adressé à l administration provinciale au moins six semaines avant la date de l organisation de l événement).

Plus en détail

A P P E L À P R O J E T S. «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes»

A P P E L À P R O J E T S. «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes» A P P E L À P R O J E T S «Patrimoine de Lot-et-Garonne cherche mécènes» OBJET DE L APPEL A PROJETS Les partenaires œuvrant à la sauvegarde du patrimoine dans le département de Lot-et-Garonne ont décidé

Plus en détail

Comment le concevoir? Comment lui donner vie?... dans le cadre d une opération de développement rural

Comment le concevoir? Comment lui donner vie?... dans le cadre d une opération de développement rural Les Cahiers de la Fondation Rurale de Wallonie N 3 - Le logement intergénérationnel Une solution pour améliorer la qualité de vie des seniors et des jeunes ménages Comment le concevoir? Comment lui donner

Plus en détail

L épicerie sociale: U n pr p oj o et d d aide d alime m nt n aire

L épicerie sociale: U n pr p oj o et d d aide d alime m nt n aire L épicerie sociale: Un projet d aide alimentaire Le Contexte > Partout en Belgique, un nombre croissant de familles doivent passagèrement ou plus durablement faire face à des soucis matériels ou financiers

Plus en détail

Le cheval de trait dans la gestion des espaces verts. Hannia Duvivier Coordinatrice du projet, Wallonie Bois

Le cheval de trait dans la gestion des espaces verts. Hannia Duvivier Coordinatrice du projet, Wallonie Bois Le cheval de trait dans la gestion des espaces verts Hannia Duvivier Coordinatrice du projet, Wallonie Bois Action intégrée dans un projet plus large :!! Le cheval de trait au service de la gestion forestière

Plus en détail

LA DÉMOCRATIE LOCALE. Vers une citoyenneté participative. Avec le soutien de la Wallonie

LA DÉMOCRATIE LOCALE. Vers une citoyenneté participative. Avec le soutien de la Wallonie LA DÉMOCRATIE LOCALE Vers une citoyenneté participative Avec le soutien de la Wallonie Citoyenneté responsable Le citoyen responsable est «à la mode» politique médias monde éducatif monde associatif Citoyenneté

Plus en détail

Compte-rendu InterGAL du 14/12/04

Compte-rendu InterGAL du 14/12/04 Compte-rendu InterGAL du 14/12/04 1. Communication interne Remarque préliminaire : la communication interne ne doit pas être confondue avec différents aspects administratifs relatives à la mise en œuvre

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

Quels financements privés pour mon association?

Quels financements privés pour mon association? Quels financements privés pour mon association? Romain Bazin Pôle d Economie Solidaire Isabelle Boucher-Doigneau DRAC Bourgogne Virginie Taupenot - Co-Alliance 2 Quels financements privés pour mon association?

Plus en détail

Centre de loisirs sans hébergement «Les Drôles»

Centre de loisirs sans hébergement «Les Drôles» Communauté de Communes du Terroir de la Truffe Centre de loisirs sans hébergement «Les Drôles» PROJET PEDAGOGIQUE 2010 2011 - Page 1 - Sommaire 1 Présentation du centre 2 Les moyens 3 Les activités 4 -

Plus en détail

Le pôle transfrontalier de compétences en restauration du patrimoine bâti. Communauté de communes du Pays de Montmédy

Le pôle transfrontalier de compétences en restauration du patrimoine bâti. Communauté de communes du Pays de Montmédy Le pôle transfrontalier de compétences en restauration du patrimoine bâti Communauté de communes du Pays de Montmédy Finalité du Pôle Proposer une offre de formations sur la restauration du patrimoine

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

GUIDE POUR L OUVERTURE D UN CLOCHER AU PUBLIC

GUIDE POUR L OUVERTURE D UN CLOCHER AU PUBLIC 11 mars 2015 Tél : 02 35 85 21 81 / 06 34 05 67 40 Nicolas Gueury GUIDE POUR L OUVERTURE D UN CLOCHER AU PUBLIC ORGANISATEURS ET PARTENAIRES Conservatoire Européen des Cloches et Horloges, CECH Fondation

Plus en détail

Rénovation des églises

Rénovation des églises Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 09/2013 Rénovation des églises Lavey, le 10 septembre 2015 Au Conseil communal de Lavey-Morcles, Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

BP 14 533 Libreville Gabon Tél. (00241) 44 33 22 Fax (00241)73 23 45

BP 14 533 Libreville Gabon Tél. (00241) 44 33 22 Fax (00241)73 23 45 Réseau des Aires Protégées d Afrique Centrale Secrétariat Exécutif BP 14 533 Libreville Gabon Tél. (00241) 44 33 22 Fax (00241)73 23 45 Email: secretariat.executif@rapac.org Web : www.rapac.org TERMES

Plus en détail

Culture, langage, communication

Culture, langage, communication PETER STOCKINGER, PU Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) Culture, langage, communication (Séminaire UE 1 «Cadrages théoriques») Deuxième partie Paris, Institut National des

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

Projet pédagogique du voyage en Allemagne

Projet pédagogique du voyage en Allemagne Projet pédagogique du voyage en Allemagne Un voyage en Allemagne, prolongement du projet d établissement 1 Le projet éducatif. Ce projet de voyage à l étranger illustre le Projet d Etablissement, qui insiste

Plus en détail

Distinction privé/public

Distinction privé/public Partie I: Définitions, 1.2. Classement des organisations économiques Distinction privé/public 3 questions: Qui a pris l initiative de créer l organisation? Qui contrôle l organisation? Comment est financée

Plus en détail

Aides financières octroyées pour la conservation du patrimoine monumental ou naturel de Wallonie

Aides financières octroyées pour la conservation du patrimoine monumental ou naturel de Wallonie Valoriser notre votre Patrimoine Aides financières octroyées pour la conservation du patrimoine monumental ou naturel de Wallonie Le Département du Patrimoine de la Direction générale de l'aménagement

Plus en détail

TRAVAUX D ASSAINISSEMENT AU DROIT DE CAVES TROGLODYTIQUES (FERRIERE LARÇON, 37) ANALYSE DU RISQUE D EFFONDREMENT DU TOIT

TRAVAUX D ASSAINISSEMENT AU DROIT DE CAVES TROGLODYTIQUES (FERRIERE LARÇON, 37) ANALYSE DU RISQUE D EFFONDREMENT DU TOIT Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) TRAVAUX D ASSAINISSEMENT AU DROIT DE CAVES TROGLODYTIQUES (FERRIERE LARÇON, 37) ANALYSE DU RISQUE D EFFONDREMENT

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée.

Veuillez recevoir, Monsieur, l expression de ma considération distinguée. Son Excellence Ban Ki-Moon Secrétaire Général L'Organisation des Nations Unies 1 United Nations Plaza New York, New York 10017-3515 Etats Unis Paris, le 22 mai 2012 Objet : Renouvellement d adhésion au

Plus en détail

La simulation visuelle des projets à Gerpinnes

La simulation visuelle des projets à Gerpinnes Les fiches d aménagement rural La simulation visuelle des projets à Gerpinnes Quand développement rural rime avec aménagement du territoire, urbanisme, architecture et patrimoine! 6 Gerpinnes L hôtel communal

Plus en détail

Wauthier-Braine : Aménagement d une maison rurale et de ses abords dans l ancienne cure

Wauthier-Braine : Aménagement d une maison rurale et de ses abords dans l ancienne cure Wauthier-Braine : Aménagement d une maison rurale et de ses abords dans l ancienne cure DESCRIPTION DU PROJET Le projet consiste en la rénovation de l ancienne cure de Wauthier-Braine en maison rurale,

Plus en détail

SOS patrimoine rural. Introduction

SOS patrimoine rural. Introduction SOS patrimoine rural Vade-mecum réalisé par la Fondation rurale de Wallonie, avec l aide de la Wallonie et le concours de l Institut du Patrimoine wallon SOS patrimoine rural Introduction Ce vade-mecum

Plus en détail

Opération de Développement Rural

Opération de Développement Rural Opération de Développement Rural Compte rendu de la consultation des jeunes ménages via un questionnaire disponible sur Google Drive du 13 février au 9 mars 2015 50 personnes ont répondu au questionnaire

Plus en détail

Le Parc naturel régional des Ardennes. Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional des Ardennes

Le Parc naturel régional des Ardennes. Syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional des Ardennes Le Parc naturel régional des Ardennes Qu est-ce qu un PNR? Un Parc naturel régional (PNR) est : Un territoire aux patrimoines naturel, culturel et paysager riches et fragiles Faisant l objet d un projet

Plus en détail

Pour un mode de développement citoyen qui tire parti de ses ressources pour créer des emplois et des richesses, tout en les préservant

Pour un mode de développement citoyen qui tire parti de ses ressources pour créer des emplois et des richesses, tout en les préservant CONSEIL DE DEVELOPPEMENT Conseil de Développement durable de l Agglomération boulonnaise durable de l agglomération Boulonnaise Rapport du groupe de travail DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un mode de développement

Plus en détail

RÈGLEMENT DES LOCATIONS DE SALLES

RÈGLEMENT DES LOCATIONS DE SALLES RÈGLEMENT DES LOCATIONS DE SALLES 1. PRÉAMBULE 1.1. BASE LÉGALE La Société des Amis du Château de La Sarraz, ci-après «la Société», est une association régie par des statuts et les articles 60 et suivants

Plus en détail

1. LE CONTEXTE : PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA FLANDRE ET LA WALLONIE

1. LE CONTEXTE : PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA FLANDRE ET LA WALLONIE EXPOSÉ DE ANNICK CLAUWAERT : SYNDICAT ET ENVIRONNEMENT EN FLANDRE 1. LE CONTEXTE : PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA FLANDRE ET LA WALLONIE L environnement étant une matière régionalisée, chaque région

Plus en détail

Fiche structure, porteurs de projets de jeunes de SI

Fiche structure, porteurs de projets de jeunes de SI Fiche structure, porteurs de projets de jeunes de SI 1. Structure: CFAI AQUITAINE Centre de Formation des Apprentis de l Industrie 2. Coordonnées : 05 56 57 48 05 3. Intervenant lors du module : Pascale

Plus en détail

REGLEMENT DE LA PUBLICITE DES ENSEIGNES ET DES PREENSEIGNES DE LA VILLE D ANGOULEME

REGLEMENT DE LA PUBLICITE DES ENSEIGNES ET DES PREENSEIGNES DE LA VILLE D ANGOULEME REGLEMENT DE LA PUBLICITE DES ENSEIGNES ET DES PREENSEIGNES DE LA VILLE D ANGOULEME LE MAIRE D ANGOULEME, VU le Code des Communes VU le Code de l Urbanisme VU la loi n 79.1150 du 29 décembre 1979 relative

Plus en détail

Fondation du patrimoine

Fondation du patrimoine Fondation du patrimoine La Fondation du Patrimoine a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel,

Plus en détail

Goélette Grosse-Île. A n n e x e s

Goélette Grosse-Île. A n n e x e s A n n e x e s La goélette Grosse-Île toutes voiles dehors à l embouchure du Saguenay. Huile sur toile d Yves Bérubé. «Nous possédons au Québec une histoire maritime d une grande richesse, susceptible d

Plus en détail

Mis à jour le 15 juin 2015 AGENDA 2015

Mis à jour le 15 juin 2015 AGENDA 2015 AGENDA 2015 Activités de la plateforme d accueil pour l intégration des étrangers Cycle de formation à destination des migrants d octobre 2014 à juin 2015 : «Bienvenue à Tournai» Pour informer et accompagner

Plus en détail

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier

Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Master complémentaire Conservation Restauration Patrimoine culturel immobilier Académie universitaire Wallonie-Bruxelles Académie universitaire Wallonie-Europe Académie universitaire Louvain Institut supérieur

Plus en détail

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher

Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Etat des lieux et gestion de la jussie depuis son apparition dans le département du Cher Vierzon / 02 décembre 2014 Les marais de Bourges - Présence du myriophylle du Brésil connue depuis 2001/2002. -

Plus en détail

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI

LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI LES TRAVAUX SUR LE PATRIMOINE BÂTI À VERSAILLES Versailles a su conserver son remarquable patrimoine architectural. Chacun de nous l apprécie, le respecte et le valorise afin que notre ville conserve l

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES

ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES IX e JOURNÉES D ÉTUDES INGÉNIERIE DES DISPOSITIFS DE FORMATION A L INTERNATIONAL «ENSEIGNEMENT ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES : ENTRE RÉPONSES AUX BESOINS LOCAUX ET ADAPTATIONS AUX ÉVOLUTIONS INTERNATIONALES»

Plus en détail

Charte de Qualité. Les Plus Beaux Villages de Wallonie. Association sans but lucratif

Charte de Qualité. Les Plus Beaux Villages de Wallonie. Association sans but lucratif Charte de Qualité Les Plus Beaux Villages de Wallonie Association sans but lucratif L appellation «Les Plus Beaux Villages de Wallonie» est une marque déposée que seules les communes ou Association locales

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

1 LES ACTEURS DE LA POLITIQUE DU PATRIMOINE

1 LES ACTEURS DE LA POLITIQUE DU PATRIMOINE 1 LES ACTEURS DE LA POLITIQUE DU PATRIMOINE 2 LES MESURES DE PROTECTION 3 LA PRÉVENTION 4 LA RESTAURATION 5 LES AIDES FINANCIÈRES «PATRIMOINE» 6 LES AUTRES AIDES PUBLIQUES Le guide du propriétaire de monument

Plus en détail

HELLO WORLD APRÈS MIDI SUR LA MOBILITÉ INTERNATIONALE DES JEUNES

HELLO WORLD APRÈS MIDI SUR LA MOBILITÉ INTERNATIONALE DES JEUNES HELLO WORLD APRÈS MIDI SUR LA MOBILITÉ INTERNATIONALE DES JEUNES Samedi 28 février 2015 Une initiative de l ASBL Infor Jeunes Waterloo avec la collaboration de Michel Bettendorf, Echevin de la Jeunesse

Plus en détail

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD 1 Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD FINALITES «Permettre d encadrer à titre professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances

Plus en détail

La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France

La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France DOSSIER DE PRESSE ET D INFORMATION 2015 La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France Acteur de premier ordre, la Sauvegarde de l Art Français œuvre depuis plus de

Plus en détail

RENCONTRE DU RESEAU DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN PROVINCE DE LUXEMBOURG

RENCONTRE DU RESEAU DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN PROVINCE DE LUXEMBOURG RENCONTRE DU RESEAU DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN PROVINCE DE LUXEMBOURG LIBRAMONT, 28 OCTOBRE 2009 ORGANISEE AVEC LE SOUTIEN de la Province de Luxembourg, de la Région Wallonne et du Fonds Social

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

Marché public d assurances Passé selon la procédure adaptée Article 28 du CMP. Cahier des charges

Marché public d assurances Passé selon la procédure adaptée Article 28 du CMP. Cahier des charges Marché public d assurances Passé selon la procédure adaptée Article 28 du CMP Cahier des charges 1. Assurance dommages aux biens 2. Assurance responsabilité civile 3. Assurance protection juridique 4.

Plus en détail

CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE Convention de Florence

CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE Convention de Florence Strasbourg, 19 février 2007 T- FLOR (2007) 12 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE Convention de Florence CONFERENCE DU CONSEIL DE L EUROPE SUR «LA CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE» Conseil de l Europe Palais

Plus en détail

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés Restauration - Intervenants Lancer un projet de restauration d un monument classé : principaux intervenants Pour tous les monuments classés Le Ministre Le Ministre du Patrimoine définit et oriente la politique

Plus en détail

SOCIETE DE LOGEMENTS PUBLICS DE LA HAUTE ARDENNE SCRL

SOCIETE DE LOGEMENTS PUBLICS DE LA HAUTE ARDENNE SCRL SOCIETE DE LOGEMENTS PUBLICS DE LA HAUTE ARDENNE SCRL Numéro d'inscription : FORMULAIRE UNIQUE DE CANDIDATURE A INSERER DANS LE REGISTRE DES CANDIDATURE VOLET A (À REMPLIR PAR LE DEMANDEUR) A.1. COORDONNEES

Plus en détail

Institut de Coopération pour le Développement

Institut de Coopération pour le Développement Institut de Coopération pour le Développement L association ICD Afrique a été créée en octobre 2005 afin de reprendre les activités de coopération initiées par l ARDL-PACA depuis 1994 Elle est apolitique

Plus en détail

Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales

Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales Nos points de contact sur www.allocationsfamiliales.be caf@ucm.be Allocations familiales après l obligation scolaire étudiants

Plus en détail

Sommaire Les Défis Mecenova 2014... 3 Programme de la semaine des Défis Mecenova... 4 Nos partenaires de l édition 2014... 11 Contacts...

Sommaire Les Défis Mecenova 2014... 3 Programme de la semaine des Défis Mecenova... 4 Nos partenaires de l édition 2014... 11 Contacts... DOSSIER DE PRESSE 1 Sommaire Les Défis Mecenova 2014... 3 Programme de la semaine des Défis Mecenova... 4 Nos partenaires de l édition 2014... 11 Contacts... 12 2 Les Défis Mecenova 2014 Les salariés s

Plus en détail

RESTAURATION DE L ÉGLISE NOTRE DAME DE LA PURIFICATION

RESTAURATION DE L ÉGLISE NOTRE DAME DE LA PURIFICATION RESTAURATION DE L ÉGLISE NOTRE DAME DE LA PURIFICATION 1982 : travaux d urgence ; vitraux cassés remplacés par des vitres. Pose d une serrure à la porte latérale. Branchement électrique pour éclairage

Plus en détail

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat.

A l entrée du quartier, les militaires venaient boire un verre de bière blonde «un canon». L école a été construite par Monsieur Pottier, avocat. LES RESTOS DU CŒUR Lundi 17 octobre, deux dames qui sont bénévoles, sont venues répondre à nos questions. Les restos du cœur ont été créés en 1985 par Coluche pour donner un coup de pouce pendant la période

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

Informations et inscriptions : Pèlerin Grand prix Pèlerin du patrimoine - 18 rue Barbès - 92128 Montrouge CEDEX www.pelerin-patrimoine.

Informations et inscriptions : Pèlerin Grand prix Pèlerin du patrimoine - 18 rue Barbès - 92128 Montrouge CEDEX www.pelerin-patrimoine. Informations et inscriptions : Pèlerin Grand prix Pèlerin du patrimoine - 18 rue Barbès - 92128 Montrouge CEDEX www.pelerin-patrimoine.com Le Grand prix Pèlerin du patrimoine a pour but de valoriser notre

Plus en détail

Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise. dans les Parcs naturels régionaux

Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise. dans les Parcs naturels régionaux Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise dans les Parcs naturels régionaux Mars 2012 Préambule Les Parcs naturels régionaux offrent aux entreprises privées des espaces privilégiés pour développer

Plus en détail

Elaboration du Plan Communal de Sécurité

Elaboration du Plan Communal de Sécurité Objectif Elaboration du Plan Communal de Sécurité S E C U R I T E Elaboration du Plan Communal de Sécurité O b j e c t i f S E C U R I T E O b j e c t i f S E C U R I T E 1 Objectif S E C U R I T E Madame,

Plus en détail

La formation et l emploi des jeunes. dans les métiers du patrimoine

La formation et l emploi des jeunes. dans les métiers du patrimoine La formation et l emploi des jeunes dans les métiers du patrimoine Les métiers du patrimoine Objectif Emploi : Les Métiers du patrimoine 29 janvier 2014 : Signature d un accord à l Assemblée nationale

Plus en détail

Dans ce souci, le Département a fait le choix de soutenir certaines actions.

Dans ce souci, le Département a fait le choix de soutenir certaines actions. REF : 6008GGJMX CONVENTION DE DEVELOPPEMENT CULTUREL Entre les soussignés : Le Conseil Général de l'hérault, dont le siège est situé Hôtel du Département, 1000 rue d Alco à Montpellier, représenté par

Plus en détail

Démarches et aides. Juin 2010. Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français

Démarches et aides. Juin 2010. Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Démarches et aides Juin 2010 Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Vous souhaitez réaliser des travaux bien précis sur votre propriété. Ce projet représente également une occasion de découvrir

Plus en détail

Chapitre 12. Le développement durable

Chapitre 12. Le développement durable Chapitre 12. Le développement durable 197 1. L eau 200 A. Les feuillées 200 B. l intendance 200 2. Les déchets 200 3. La biodiversité 201 4. L énergie 202 5. Le voisinage 202 6. Être un exemple 202 197

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/7 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-9 du code du patrimoine - article L 425-5 du code de l urbanisme - articles 19, 20, 21 et 23 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif

Plus en détail

Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin 2015 (cachet de la poste faisant foi) Nom de la structure... (sans abréviation) Commune :...

Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin 2015 (cachet de la poste faisant foi) Nom de la structure... (sans abréviation) Commune :... DEMANDE DE SUBVENTION 2015 ASSOCIATIONS PATRIMONIALES Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin 2015 (cachet de la poste faisant foi) Commune :... Canton :... Intercommunalité :... Arrondissement

Plus en détail

CRE Laurentides 2009 Former une association p. 1

CRE Laurentides 2009 Former une association p. 1 Former une association Qu est-ce qu une association de protection de l environnement d un lac? Une association est un groupe plus ou moins organisé de personnes qui s unissent volontairement dans un but

Plus en détail

Agenda Iris 21 : atelier «Evaluation» du 26 mars 2013

Agenda Iris 21 : atelier «Evaluation» du 26 mars 2013 Agenda Iris 21 : atelier «Evaluation» du 26 mars 2013 Philippe Mertens L objectif de cet atelier de l accompagnement Agenda Iris 21 était de construire collectivement, avec les coordinateurs de projet,

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

COMMISSION ROYALE DES MONUMENTS, SITES ET FOUILLES CHAMBRE PROVINCIALE DE LIEGE

COMMISSION ROYALE DES MONUMENTS, SITES ET FOUILLES CHAMBRE PROVINCIALE DE LIEGE SERVICE PUBLIC DE WALLONIE COMMISSION ROYALE DES MONUMENTS, SITES ET FOUILLES CHAMBRE PROVINCIALE DE LIEGE RAPPORT D ACTIVITES POUR 2012 Le Président et la Secrétaire remercient les Membres de la Chambre

Plus en détail

COMMENT CONTRIBUER À LA COLLECTE ET À LA CONSERVATION DE SOURCES POUR LES HISTORIENS DE L ÉCOLOGIE L EXEMPLE D ÉTOPIA.

COMMENT CONTRIBUER À LA COLLECTE ET À LA CONSERVATION DE SOURCES POUR LES HISTORIENS DE L ÉCOLOGIE L EXEMPLE D ÉTOPIA. COMMENT CONTRIBUER À LA COLLECTE ET À LA CONSERVATION DE SOURCES POUR LES HISTORIENS DE L ÉCOLOGIE L EXEMPLE D ÉTOPIA. Marie-Laurence Dubois, Documentaliste, Responsable du centre de documentation et du

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L organisme sans but lucratif. Pouvoirs, rôles et responsabilités des administrateurs

L organisme sans but lucratif. Pouvoirs, rôles et responsabilités des administrateurs L organisme sans but lucratif Pouvoirs, rôles et responsabilités des administrateurs Une personne morale Distinctions Incorporée Au sens du code civil du Québec Obligations de l organisme Posséder un patrimoine

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE D YZEURE - Direction de l'administration Générale - Service Assurances Place Jules Ferry - 03400 YZEURE Tél : 0470485300 - Fax : 0470485301 Email

Plus en détail

Édition 2015 PRIXDELA DEMOCRATIE. Édition 2015. La Démocratie par Jacek Woźniak - Tous droits réservés. Avec PRIXDELA DEMOCRATIE

Édition 2015 PRIXDELA DEMOCRATIE. Édition 2015. La Démocratie par Jacek Woźniak - Tous droits réservés. Avec PRIXDELA DEMOCRATIE Édition 2015 Édition 2015 La Démocratie par Jacek Woźniak - Tous droits réservés Avec L Institut Marc Sangnier crée le Prix de la Démocratie. Ce prix, ouvert à tous, récompensera un geste humaniste, citoyen

Plus en détail

Programme d Initiatives Spécifiques

Programme d Initiatives Spécifiques . Programme d Initiatives Spécifiques Appel à projets 2015 Thématique : Activités citoyennes Territoire de la commission subrégionale du Sud Luxembourg PROGRAMME FSE 2014-2020 PROGRAMME D INITIATIVES SPECIFIQUES

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 20 février 2014 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados Sommaire 1. Performance énergétique et permis de construire : extension de l

Plus en détail

Relation entre la mission et les valeurs:

Relation entre la mission et les valeurs: Le respect de la dignité des personnes et la recherche de relations justes et humaines L'esprit d'intégration et la synergie Le souci de l'intégrité de la Maison Vivre Relation entre la mission et les

Plus en détail

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges

Le Contrat Environnemental avec les Berruyers. L Agenda 21 de la Ville de Bourges Le Contrat Environnemental avec les Berruyers L Agenda 21 de la Ville de Bourges Orléans 3 Juillet 2008 De la prise en compte de l environnement à celle du développement durable 1995 : élection de l équipe

Plus en détail

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL

QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL QU EST-CE QU UN PARC NATUREL RÉGIONAL Les Parcs naturels régionaux, institués il y a maintenant 40 ans, ont pour objectif de protéger le patrimoine naturel et culturel remarquable d'espaces ruraux de qualité

Plus en détail

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café!

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café! Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 des discussions au World Café! Secrétariat CFM Quellenweg 6, 3003 Berne-Wabern Tel. +41 31 325 91 16 ekm@ekm.admin.ch

Plus en détail

Fonctions donnant accès au Private Search ( lire- modifier- donner mandat)

Fonctions donnant accès au Private Search ( lire- modifier- donner mandat) Fonctions donnant accès au Private Search ( lire- modifier- donner mandat) Les entreprises personnes physiques Fondateur de l entreprise personne physique Représentant légal du fondateur de l entreprise

Plus en détail

Outils & méthodes pour l élaboration de Plans d Actions en faveur de l Energie Durable (PAED)

Outils & méthodes pour l élaboration de Plans d Actions en faveur de l Energie Durable (PAED) Outils & méthodes pour l élaboration de Plans d Actions en faveur de l Energie Durable (PAED) APERe Depuis 1991, actions de conseil et d éducation pour un développement harmonieux des EnR Téléchargez notre

Plus en détail

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR

ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT EST AFFECTÉ AU LOGEMENT : NON À L AUDITORIUM - RADIATEUR Boulevard Adolphe Max, 55 1000 Bruxelles T. 02 219 33 45 F. 02 219 86 75 info@arau.org ww.arau.org Conférence de presse du lundi 16 février 2009 ANGLE RUE LÉOPOLD, 6 RUE DU FOSSÉ AUX LOUPS, 29 CET ÎLOT

Plus en détail

«Ensemble construisons la mémoire vivante de notre quartier!» Le Réservoir à souvenirs. Clément BONET 33, rue porte d Alès 30 000 Nîmes

«Ensemble construisons la mémoire vivante de notre quartier!» Le Réservoir à souvenirs. Clément BONET 33, rue porte d Alès 30 000 Nîmes Le Réservoir à souvenirs «Ensemble construisons la mémoire vivante de notre quartier!» Clément BONET 33, rue porte d Alès 30 000 Nîmes lereservoirasouvenirs@gmail.com 06.48.10.20.65 #01 LE RÉSERVOIR À

Plus en détail

La piste sera dégagée chaque soir, cônes, pneus et autres seront rangés.

La piste sera dégagée chaque soir, cônes, pneus et autres seront rangés. CIRCUIT AUTOMOBILE MAURICE TISSANDIER DE LA CHATRE. REGLEMENT D UTILISATION. I - UTILISATEURS L utilisation du circuit automobile Maurice Tissandier de LA CHATRE est réservée à : - L Association Sportive

Plus en détail

REGLEMENT DES CIMETIERES ET DES SITES CINERAIRES DE LA COMMUNE DE LILLERS. ***

REGLEMENT DES CIMETIERES ET DES SITES CINERAIRES DE LA COMMUNE DE LILLERS. *** MAIRIE DE LILLERS Service Etat-Civil Elections REGLEMENT DES CIMETIERES ET DES SITES CINERAIRES DE LA COMMUNE DE LILLERS. *** Sommaire 1 ère PARTIE TITRE I - CONDITIONS GENERALES D INHUMATION Chapitre

Plus en détail

TERRITORIALISATION DU PATRIMOINE ET PROJET URBAIN Angers, Tours, Orléans. Mathieu GIGOT Docteur en géographie

TERRITORIALISATION DU PATRIMOINE ET PROJET URBAIN Angers, Tours, Orléans. Mathieu GIGOT Docteur en géographie TERRITORIALISATION DU PATRIMOINE ET PROJET URBAIN Angers, Tours, Orléans Mathieu GIGOT Docteur en géographie I N T R O D U C T I O N - Deux logiques qui se croisent : réalisation d une thèse de doctorat

Plus en détail