Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.)"

Transcription

1 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson COLMAR Cedex Tél. : Fax : Circulaire n 05/2016 Cl. C 44 Colmar, le 03 Février 2016 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.) Références : Loi n du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale Décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l'hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu'à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale Décret n du 11 février 2016 relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique et la magistrature Circulaire du 12 octobre 2012 prise pour l application du décret n du 10 juin 1985 modifié relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale Circulaire du 25 juillet 2014 relative à la mise en œuvre, dans la fonction publique territoriale, de l accord-cadre du 22 octobre 2013 concernant la prévention des risques psychosociaux La loi n du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique a modifié la loi n du 26 janvier Dans cette même optique, le décret n du 3 février 2012 a modifié le décret n du 10 juin En effet, ces textes ont instauré la création de Comités d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.) en remplacement de Comités d Hygiène et de Sécurité (C.H.S.) existants. Ainsi, le C.H.S.C.T. est chargé de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des agents dans leur travail ainsi qu à l'amélioration des conditions de travail. Il a également pour mission de veiller à l'observation des prescriptions légales prises en ces matières. En parallèle de la création des C.H.S.C.T., les missions des Comités Techniques ont été adaptées. Celles-ci sont désormais rétablies aux sujets d ordre général en matière d hygiène, de sécurité et de conditions de travail. Cette circulaire présente notamment le fonctionnement, les missions et les moyens du C.H.S.C.T. 1. Mise en place d un C.H.S.C.T. Constitution Sont tenus de créer un C.H.S.C.T. : - chaque collectivité territoriale et établissement public employant 50 agents ou plus, - les Services Départementaux d'incendie et de Secours sans condition d'effectif. Centre de Gestion du Haut-Rhin - Circulaire n 05/2016 Màj février /6

2 Dans les collectivités territoriales et établissements publics de moins de 50 agents, les missions du C.H.S.C.T. sont exercées par le Comité Technique (C.T.) placé auprès du Centre de Gestion du Haut-Rhin. En complément, des C.H.S.C.T. locaux ou spéciaux peuvent être créés dans les collectivités territoriales et établissements publics où l importance des effectifs et/ou la nature des risques professionnels (ex. : utilisation de machines présentant des risques spécifiques, exposition à des risques chimiques, interventions dans des réseaux souterrains d égouts ou dans des stations d épuration, exposition aux risques psychosociaux (R.P.S.) pour les travailleurs sociaux, etc.) le justifie(nt). Après avis du C.T., l'organe délibérant de la collectivité territoriale ou de l'établissement détermine le nombre, le siège et la compétence du C.H.S.C.T. Il peut également décider de partager le C.H.S.C.T. en sections répondant à différentes spécificités au sein des services. Enfin, il est possible de créer des C.H.S.C.T. communs (ex. : entre une collectivité territoriale et un établissement public rattaché à cette dernière, entre une communauté de communes et plusieurs communes membres, etc.) par des délibérations concordantes à condition que l effectif global concerné soit au moins égal à 50 agents. Composition Le C.H.S.C.T. est composé : - de représentants du personnel désignés par les organisations syndicales, - de représentants de la collectivité territoriale ou de l établissement public désignés par l autorité territoriale auprès de laquelle le C.H.S.C.T. est placé. C est l organe délibérant qui fixe le nombre de ces représentants. Le nombre de membres titulaires des représentants du personnel est compris : - entre 3 et 5 pour les collectivités territoriales et établissements publics employant au moins 50 agents 1, - entre 3 et 10 pour les collectivités territoriales et établissements publics employant au moins 200 agents 1. Le nombre de représentants de la collectivité territoriale ou de l'établissement public doit être inférieur ou égal au nombre de représentants du personnel. Chacun des membres du C.H.S.C.T. a un suppléant. La durée du mandat des représentants du personnel est fixée à quatre ans. Le mandat est renouvelable. Le Président du C.H.S.C.T. est désigné par l'autorité territoriale parmi les représentants de la collectivité territoriale ou de l'établissement public. Les représentants du personnel nomment, en leur sein, le secrétaire du C.H.S.C.T. L'autorité territoriale doit également désigner un agent chargé du secrétariat administratif du C.H.S.C.T. Cet agent assiste aux réunions sans participer aux débats. Le Conseiller de Prévention (C.P.) ou, à défaut, l'assistant de Prévention (A.P.) est associé aux travaux du C.H.S.C.T. Il assiste avec voix consultative aux réunions du C.H.S.C.T. lorsque la situation de sa collectivité ou de son établissement est évoquée de même que le médecin de prévention. En ce qui concerne les Agents Chargés d'une Fonction d'inspection (A.C.F.I.), ils peuvent assister à ces réunions lorsque les points à l ordre du jour les concernant sont traités. 1 Agents titulaires et non titulaires compris Centre de Gestion du Haut-Rhin - Circulaire n 05/2016 Màj février /6

3 Le Président du C.H.S.C.T. peut être assisté par un ou plusieurs agents de la collectivité territoriale ou de l'établissement public sur des questions les concernant bien qu ils ne soient pas membres du C.H.S.C.T. À la demande des représentants du personnel ou à son initiative, le président du C.H.S.C.T. peut convoquer des experts afin qu'ils soient entendus sur un point inscrit à l'ordre du jour ou faire appel, à titre consultatif, au concours de toute personne qui lui paraîtrait qualifiée. Ces experts ou personnes qualifiées n'ont pas voix délibérative et n'assistent qu'à la partie des débats qui les concernent. Fonctionnement Le C.H.S.C.T. établit son règlement intérieur (cf. annexe 11 de la circulaire ministérielle du 12 octobre 2012). La liste nominative des représentants du personnel au C.H.S.C.T., ainsi que l'indication de leur lieu habituel de travail est portée à la connaissance des agents. Le C.H.S.C.T. doit se réunir au moins trois fois par an : - soit sur convocation à l initiative de son Président, - soit sur demande des représentants titulaires du personnel (minimum 2 si maximum 4 membres, minimum 3 si plus de 4 membres) dans un délai d un mois. Le C.H.S.C.T. peut également se réunir : - sur demande du Président à la suite de tout accident mettant en cause l'hygiène ou la sécurité ou ayant pu entraîner des conséquences graves, - en urgence dans un délai n excédant pas 24 heures lorsqu il y a divergence sur la réalité d un danger grave et imminent ou sur la manière de le faire cesser. Dans ce cas, l inspecteur du travail est informé de cette réunion et peut y assister. En cas d absence de réunion du C.H.S.C.T. sur les 9 derniers mois au minimum, l A.C.F.I peut être saisi par les représentants titulaires à des fins de saisine auprès de l autorité territoriale. Suite à cette demande, l autorité territoriale doit alors convoquer les membres du comité à une réunion dans un délai de huit jours à compter de la réception de cette demande. L'impossibilité de tenir une telle réunion dans le mois suivant la demande de l A.C.F.I. doit être justifiée et les motifs doivent être communiqués aux membres du C.H.S.C.T. En l'absence de réponse de l'autorité territoriale ou lorsqu'il estime que le refus est insuffisamment motivé, l'a.c.f.i. saisit l'inspecteur du travail. Deux cas de figure peuvent se présenter pour le recueil de l avis du C.H.S.C.T. : - le recueil unique de l avis des représentants du personnel présents et ayant voix délibérative, - une délibération prévoyant le recueil de l'avis des représentants de la collectivité territoriale ou de l'établissement public. Dans ce cas, il est alors recueilli l'avis du collège des représentants de la collectivité territoriale ou de l'établissement public et l'avis du collège des représentants du personnel. L avis est émis à la majorité et est réputé avoir été donné en cas de partage des voix. Après chaque réunion, le secrétaire du C.H.S.C.T. établit un procès-verbal comprenant le compte rendu des débats et le détail des votes. Ce document est alors signé par le Président et par le secrétaire. Il est ensuite transmis dans le délai d'un mois aux membres du C.H.S.C.T. Ce procès-verbal est soumis à l'approbation du C.H.S.C.T. lors de la séance suivante. Centre de Gestion du Haut-Rhin - Circulaire n 05/2016 Màj février /6

4 Suite à ces réunions, le C.H.S.C.T. transmet les propositions et avis à l autorité territoriale. Ces éléments sont alors portés, par tout moyen approprié, à la connaissance des agents dans un délai d un mois. Le Président du C.H.S.C.T. informe également les membres des suites données aux propositions et avis dans un délai de 2 mois. 2. Actions d un C.H.S.C.T. Missions Le C.H.S.C.T. a en charge : - la protection de la santé physique et mentale et de la sécurité des agents travaillant au sein de la collectivité territoriale ou de l établissement public (y compris le personnel mis à disposition et placé sous sa responsabilité dans le cadre d une entreprise extérieure), - l'amélioration des conditions de travail (ex. : organisation du travail, environnement de travail, aménagement des postes de travail, aménagement du temps de travail, etc.), - l'observation des prescriptions légales prises en ces matières. Dans le cadre de ses missions, il : - procède à l'analyse des risques professionnels, - contribue à la promotion de la prévention des risques professionnels et suscite toute initiative allant en ce sens, notamment sur la prévention du harcèlement moral et sexuel, - propose toutes mesures de nature à : - améliorer l'hygiène et la sécurité du travail, - assurer l'instruction et le perfectionnement des agents dans ces domaines, - participe à la préparation des actions de formation à l'hygiène et à la sécurité et veille à leur mise en œuvre, - réalise régulièrement la visite des services relevant de son champ de compétence et des lieux d exercice des fonctions en télétravail, - procède à une enquête à l'occasion de chaque accident du travail ou de chaque maladie professionnelle ou à caractère professionnel ayant un caractère grave (ex. : décès, incapacité permanente, etc.) ou répété, - peut demander au Président de faire appel à un expert en cas de risque grave ou de projet important modifiant les conditions de santé, de sécurité ou de travail, - est informé de toutes les visites et observations faites par les A.C.F.I., - peut demander à l'autorité territoriale de solliciter une audition ou des observations de l'employeur d'un établissement dont l'activité expose les agents de la collectivité territoriale ou de l établissement public à des nuisances particulières, - est informé, par le Président, de l existence des documents établis à l intention des autorités publiques lorsque la collectivité territoriale ou l établissement public dispose d une ou plusieurs Installations Classées pour la Protection de l Environnement (I.C.P.E.) soumises à autorisation, - prend connaissance des observations et suggestions consignées sur le registre de Santé et Sécurité au Travail (S.S.T.), - examine le rapport annuel établi par le service de médecine préventive, - est associé à chacune des phases de la mise en œuvre du plan de prévention des risques psychosociaux (R.P.S.), Centre de Gestion du Haut-Rhin - Circulaire n 05/2016 Màj février /6

5 - est informé des avis rendus par le C.T. portant sur les délibérations relatives à la mise en place du télétravail, - se voit présenter le bilan annuel sur le télétravail. Le C.H.S.C.T. a également un rôle de consultation sur : - les projets d'aménagement importants modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail et, notamment, avant toute transformation importante des postes de travail, - les projets importants d'introduction de nouvelles technologies et lors de l'introduction de ces dernières, - les mesures générales prises en vue de faciliter la mise, la remise ou le maintien au travail des accidentés de service, des invalides de guerre, des invalides civils et des travailleurs handicapés, - les mesures générales destinées à permettre le reclassement des agents reconnus inaptes à l'exercice de leurs fonctions, - la teneur de tous documents se rattachant à sa mission, et notamment des règlements et des consignes que l'autorité territoriale envisage d'adopter en matière d'hygiène, de sécurité et de conditions de travail. Le Président soumet pour avis au C.H.S.C.T. : - le Rapport Annuel écrit faisant le bilan de la situation générale de la Santé, de la Sécurité et des Conditions de Travail (R.A.S.S.C.T.) et des actions menées au cours de l'année écoulée, - le programme annuel de prévention des risques professionnels et d'amélioration des conditions de travail pour lequel le C.H.S.C.T. peut proposer un ordre de priorité et des mesures supplémentaires. Moyens Pour mener à bien ses missions, le C.H.S.C.T. dispose de différentes ressources. En effet, les dépenses de fonctionnement du C.H.S.C.T. sont à la charge de la collectivité territoriale ou de l établissement public. De plus, les membres représentants du personnel suivent, au cours du premier semestre de leur mandat, une formation d'une durée minimale de 5 jours. Cette formation est renouvelée à chaque mandat et a pour objectifs de permettre aux membres représentants du personnel : - de développer leur aptitude à déceler et à mesurer les risques professionnels, - d accroître leur capacité d'analyse des conditions de travail, - de les initier aux méthodes et procédés à mettre en œuvre pour prévenir les risques professionnels et améliorer les conditions de travail. En complément, les membres du C.H.S.C.T. doivent effectuer une formation de 2 jours sur les R.P.S. Une délégation comprenant au moins un représentant de la collectivité territoriale ou de l établissement public et un représentant du personnel est instituée concernant : - les visites des services, - les enquêtes en matière d'accidents de service ou de maladies professionnelles ou à caractère professionnel. Le médecin de prévention, l A.C.F.I. ainsi que le C.P. ou l A.P. peuvent accompagner cette délégation. Centre de Gestion du Haut-Rhin - Circulaire n 05/2016 Màj février /6

6 Dans le cadre des visites des services, les membres du C.H.S.C.T. bénéficient d un droit d accès aux locaux dont toutes facilités doivent leur être accordées. Lorsque l agent exerce des fonctions en télétravail à son domicile, l'accès au domicile de l'intéressé est soumis à son accord recueilli par écrit. Chaque visite donne lieu à un rapport présenté au C.H.S.C.T. En ce qui concerne les enquêtes en matière d'accidents de service ou de maladies professionnelles ou à caractère professionnel, le C.H.S.C.T. doit être informé des conclusions et suites qui leur sont données. Lorsque le C.H.S.C.T. fait appel à un expert agréé, les frais d'expertise sont supportés par la collectivité territoriale ou l'établissement public dont il relève. L'autorité territoriale fournit à l'expert les informations nécessaires à sa mission. Ce dernier est soumis à une obligation de discrétion. Si l'autorité territoriale refuse de faire appel à un expert, sa décision doit être substantiellement motivée et communiquée sans délai au C.H.S.C.T. Toutefois, en cas de désaccord entre le C.H.S.C.T. et l'autorité territoriale sur le recours à un expert, il est possible de solliciter l intervention de différents acteurs en fonction de leurs domaines d attribution (ex. : inspection du travail, membre du corps des vétérinaires inspecteurs, membre du corps des médecins inspecteurs de la santé, membre du corps des médecins inspecteurs régionaux du travail et de la main-d œuvre, service de la sécurité civile, etc.). Le service Prévention des risques professionnels du Centre de Gestion se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire. Le Président, Signé Serge BAESLER Maire de Baltzenheim Centre de Gestion du Haut-Rhin - Circulaire n 05/2016 Màj février /6

MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL

MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL CIRCULAIRE n 12-08 /mars 2012 MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL Références : Date d effet : 6 février 2012 (pour une partie seulement des dispositions cf.

Plus en détail

Les Missions du CHSCT et de l Assistant de prévention Journée d Actualisation - 2015. www.maisondescommunes85.fr

Les Missions du CHSCT et de l Assistant de prévention Journée d Actualisation - 2015. www.maisondescommunes85.fr Les Missions du CHSCT et de l Assistant de prévention Journée d Actualisation - 2015 Sommaire Le CHSCT c est quoi : Le fonctionnement du CHSCT Les Missions du CHSCT Le champs d intervention Les missions

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CDG34/PREV/CT/CHSCT/REGLEMENT INTERIEUR 10.04.2015 1/11 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU COMITE

Plus en détail

Le Comité d Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail. 12 décembre 2013

Le Comité d Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail. 12 décembre 2013 Le Comité d Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail 12 décembre 2013 Sommaire Focus réglementaire, Rappel sur la prévention des risques professionnels, Création d un CHSCT, Composition d un

Plus en détail

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE SAFPT INFO SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Définition des organismes compétents : Les organismes compétents en matière d hygiène, de sécurité et

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

Foire Aux Questions (FAQ)

Foire Aux Questions (FAQ) Foire Aux Questions (FAQ) Le 18 mars 2015 Réseau CHSCT Foire aux questions Service conseil, hygiène et sécurité au travail KG/VB Tél. : 02 96 58 24 83 kristell.gehannin@cdg22.fr Cette Foire aux Questions

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL St Martin d Hères, le 16 octobre 2012 Note d information n 12.32 Nos réf. : SDF/SL/DP RENOVATION DU DIALOGUE SOCIAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE LE COMITE D HYGIENE DE SECURITE ET DES CONDITIONS

Plus en détail

ARCHITECTURE DES CHSCT au MAAPRAT

ARCHITECTURE DES CHSCT au MAAPRAT Le 4 avril 2012 ARCHITECTURE DES CHSCT au MAAPRAT Instance consultative nationale CHS CT MINISTERIEL Compétent pour tous les services du MAAPRAT, hors secteur de l'enseignement agricole Rattaché au CT

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine

Plus en détail

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention

Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention Page1 Flash Info Hygiène & Sécurité N 1 - Mars 2014 Service Hygiène et Sécurité Les Acteurs de la Prévention La qualité, la continuité du service public et la préservation de la santé et de la sécurité

Plus en détail

Circulaire relative au fonctionnement des CHSCT des MEF

Circulaire relative au fonctionnement des CHSCT des MEF Circulaire relative au fonctionnement des CHSCT des MEF SG-DRH3B-Février 2016 SOMMAIRE 1. Les attributions du CHSCT... 4 1.1 Le périmètre de compétence du CHSCT... 4 1.2 Les missions du CHSCT... 4 1.3

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION Partie législative nouvelle QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION TITREIer:COMITÉD'HYGIÈNE,DESÉCURITÉETDES CONDITIONS DE TRAVAIL Chapitre Ier:

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

N 20 !"#$%&'()*#+"#$,"$&"-&.#")/(/*%)$,"#$-"&#%))"!#$0$ ($)*+',#-.%/0+12"3#-"#&,$45+',#"'#-"&#$)2-+'+)2&#-"#'5676+!8 MAI 2015

N 20 !#$%&'()*#+#$,$&-&.#)/(/*%)$,#$-&#%))!#$0$ ($)*+',#-.%/0+123#-#&,$45+',#'#-&#$)2-+'+)2&#-#'5676+!8 MAI 2015 SNUCLIAS-FSU : 173, RUE DE CHARENTON 75012 PARIS / TÉL. : 01. 43. 47. 53. 95 / FAX : 01.49.88.06.17 / MAIL : SNUCLIAS-FSU@ORANGE.FR N 20 # ($)*+',#-.%/0+12"3#-"#&,$45+',#"'#-"&#$)2-+'+)2&#-"#'5676+!8 MAI

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 Texte de référence : o Loi 82-1097 du 23 décembre 1982 (L.236-6) o Circulaire n 93/15 du 25 mars 1993

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Élections professionnelles 2014 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Rôle et missions 1 Le CHSCT Définition: Instance de représentation et de dialogue chargée de donner

Plus en détail

Le chef de service est la clef de voûte de toute l architecture de la santésécurité au travail (SST) de son service.

Le chef de service est la clef de voûte de toute l architecture de la santésécurité au travail (SST) de son service. Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LES ACTEURS INTERNES DE LA SST LE CHEF DE SERVICE... 1 LES AGENTS... 3 L'ASSISTANT ET/ OU CONSEILLER DE PREVENTION.4

Plus en détail

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7 SOMMAIRE Références PAGE 3 Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 - Création obligatoire PAGE 5 - Création facultative d un CHSCT commun PAGE 5 - Création

Plus en détail

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Le 4 décembre 2014, pour la première fois, les agents des trois versants de la Fonction Publique (Etat, Territoriaux et Hospitaliers) seront amenés

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Le CHSCT. Fonctionnement et compétences. 23 février 2015

Le CHSCT. Fonctionnement et compétences. 23 février 2015 Le CHSCT Fonctionnement et compétences 23 février 2015 La mise en place des CHSCT Programme Rappel réglementaire Le fonctionnement Les compétences Les moyens Interaction avec le Comité Technique La mise

Plus en détail

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste

Règlement intérieur du comité technique national de La Poste DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Destinataires Tous services Contact : Charlotte de Léobardy Tél : 01 55 44 23 92 Fax : E-mail : charlotte.de-leobardy@laposte.fr

Plus en détail

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL Guide de procédure pour l instruction des dossiers 1 GUIDE DE PROCÉDURE D INSTRUCTION DES DOSSIERS - Sommaire - Présentation du Comité Médical Départemental 1 Les textes fondamentaux

Plus en détail

MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT

MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT La loi du 5 juillet 2010 institue dans les administrations de l'etat et les établissements

Plus en détail

Journée d étude : Elus CHSCT France Télécom du 12 janvier 2006

Journée d étude : Elus CHSCT France Télécom du 12 janvier 2006 Les missions et les droits du CHSCT Journée d étude : Elus CHSCT France Télécom du 12 janvier 2006 1 Le CHSCT est consulté Avant les décisions d aménagements importants modifiant les conditions d hygiène

Plus en détail

Fiche VIII. Attributions et fonctionnement des CHSCT

Fiche VIII. Attributions et fonctionnement des CHSCT Fiche VIII. Attributions et fonctionnement des CHSCT Dans le cadre de leur mission générale définie par l article 16 de la loi n 84-16 du 24 janvier 1984, les CHSCT disposent de larges pouvoirs qui se

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

FICHE VII. LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL : ORGANISATION ET COMPOSITION

FICHE VII. LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL : ORGANISATION ET COMPOSITION FICHE VII. LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL : ORGANISATION ET COMPOSITION VII.1. Organisation : les différents niveaux de création de comités d hygiène, de sécurité et des

Plus en détail

Art. 39, 40, 41, 72 CHSCT D64

Art. 39, 40, 41, 72 CHSCT D64 Les accords de Bercy du 2 juin 2008 L accord du 20 novembre 2009 sur la santé et la sécurité au travail dans la fonction publique La loi 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

Mesurer l étendue des missions de l Acfi

Mesurer l étendue des missions de l Acfi Les missions et le cadre d intervention des Acfi Saisissez la Référence Internet 5611 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder à cette fiche Référence Internet 5611 1 outil associé

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE ENTRE : Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse - 80 Rue Marcel Demonque - AGROPARC CS

Plus en détail

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Article L1432-11 extrait 2. Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail est institué dans les conditions prévues par l'article

Plus en détail

a) La documentation réglementaire

a) La documentation réglementaire Créteil, le 12 décembre 2013 La directrice académique des services de Directrice des services départementaux de du Val-de-Marne à Division des établissements scolaires et des moyens Immeuble le Saint-

Plus en détail

H Y G I E N E E T S E C U R I T E et M E D E C I N E P R E V E N T I V E

H Y G I E N E E T S E C U R I T E et M E D E C I N E P R E V E N T I V E C E N T R E D E G E S T I O N D E L A F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E D E S A L P E S D E H A U T E P R O V E N C E Chemin de Font de Lagier B.P. n 9-04130 VOLX - 04.92.70.13.00-04.92.70.13.01

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Inspection en hygiène et sécurité

Inspection en hygiène et sécurité Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique erritoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex él. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 09/2013 Cl. C44

Plus en détail

LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Les dispositions présentées sont issues de la réglementation modifiée par le décret

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR COMITE TECHNIQUE

REGLEMENT INTERIEUR COMITE TECHNIQUE REGLEMENT INTERIEUR COMITE TECHNIQUE COMITE TECHNIQUE 2015 CENTRE DE GESTION DU LOT 12 AVENUE CHARLES PILLAT 46090 PRADINES 1 REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE APPROUVE LORS DE LA SEANCE D'INSTALLATION

Plus en détail

La rénovation du dialogue social et les nouvelles instances en matière de santé et sécurité au travail. Formation personnes ressources ESEN mars 2012

La rénovation du dialogue social et les nouvelles instances en matière de santé et sécurité au travail. Formation personnes ressources ESEN mars 2012 La rénovation du dialogue social et les nouvelles instances en matière de santé et sécurité au travail Formation personnes ressources ESEN mars 2012 Plan de l intervention 1 Un dialogue social rénové 2

Plus en détail

Le travail de l expert et objectif de la mission

Le travail de l expert et objectif de la mission Désignation d un expert-comptable pour les licenciements dans le cadre d un plan de sauvegarde de l emploi (PSE) Mission dans le cadre de la procédure de licenciement L'intervention de l'expert-comptable

Plus en détail

LE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT)

LE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT) FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE LE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (CHSCT) SOMMAIRE 1 PREAMBULE... 2 2 TEXTES OFFICIELS... 2 3 FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Thomas BEQUEREL. 29 septembre 2011 Colloque ACMO - CoHS 1

Thomas BEQUEREL. 29 septembre 2011 Colloque ACMO - CoHS 1 Actualité Réglementaire Mise à jour du décret n 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la prévention médicale dans la fonction publique Thomas BEQUEREL 1 Le contexte

Plus en détail

Activités du médecin du travail Conseiller dans l entreprise

Activités du médecin du travail Conseiller dans l entreprise Activités du médecin du travail Conseiller dans l entreprise 1 I N S T A N C E S R A P P O R T D A C T I V I T É D R J E A N - M I C H E L S T E R D Y N I A K D I U - I S T 2 0 1 5-2 0 1 6 Missions 2 C

Plus en détail

Formation des Assistants Santé Sécurité au Travail. LE CHSCT et son secrétaire

Formation des Assistants Santé Sécurité au Travail. LE CHSCT et son secrétaire Formation des Assistants Santé Sécurité au Travail LE CHSCT et son secrétaire 7 novembre 2013 Jeanine Thibault secrétaire du CHSCT UM3 1 La création du Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail

Plus en détail

PRINCIPAUX THEMES POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT

PRINCIPAUX THEMES POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT PRINCIPAUX THEMES POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT Rappel La loi n 2015 994 du 17 août 2015, dite loi Rebsamen, entrée en vigueur le 19 août 2015 rend obligatoire l établissement d un

Plus en détail

Règlement intérieur-type d une Commission Hygiène et Sécurité D EPLE

Règlement intérieur-type d une Commission Hygiène et Sécurité D EPLE Règlement intérieur-type d une Commission Hygiène et Sécurité D EPLE Le règlement intérieur de la C.H.S. est une obligation. Extrait de la circulaire 93-306 : "Le règlement intérieur a pour objet de préciser

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Dispositions relatives aux attributions et au fonctionnement des comités techniques NOR : RDFF1221624C

Dispositions relatives aux attributions et au fonctionnement des comités techniques NOR : RDFF1221624C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire d application du décret n 2011-184 du 15 février 2011 relatif aux comités techniques

Plus en détail

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ADHÉRENTS (DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 6 DECEMBRE 2012) Préambule Le présent règlement est établi en application de l article 14 des statuts. Il complète ce dernier

Plus en détail

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1 Le CHSCT 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens 1 Le CHSCT 1. Ses missions 2 Domaines de compétence Le CHSCT est compétent pour toutes les questions en lien avec : L hygiène, La sécurité, Les conditions

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale

Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale Fiche 26 Notions clés sur les acteurs de la fonction publique territoriale Les agents territoriaux participent par l'intermédiaire de leurs délégués siégeant dans des organismes consultatifs à l'organisation

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Les organismes de concertation compétents en matière de santé et de sécurité au travail

Les organismes de concertation compétents en matière de santé et de sécurité au travail Guide pratique 5 / 6 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, MINISTÈRE MINISTÈRE DU BUDGET, DE DU LA BUDGET, FONCTION DES COMPTES DES COMPTES PUBLIQUE PUBLICS, PUBLICS, ET DE LA RÉFORME DE L ETAT DE

Plus en détail

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea Le 21 septembre 2015 Le recteur À Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement Madame et Monsieur les directeurs d'erea Mesdames et Messieurs les agents comptables et gestionnaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Décret n o 2012-706 du 7 mai 2012 relatif aux

Plus en détail

Le CHSCT, connaître pour être un acteur efficace

Le CHSCT, connaître pour être un acteur efficace vous guider Le CHSCT, connaître pour être un acteur efficace n Réglementation et conseils pratiques www.msa.fr SOMMAIRE Afin de contribuer à la diminution des risques professionnels et participer à l amélioration

Plus en détail

Le secret professionnel du médecin du travail Guide pratique

Le secret professionnel du médecin du travail Guide pratique Le secret professionnel du médecin du travail Guide pratique De très ancienne tradition, le secret médical reste un des piliers de l'exercice de la médecine contemporaine. En effet, «il n y a pas de soins

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau

Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Règles de fonctionnement de la Commission Locale de l Eau Les règles de fonctionnement suivantes précisent les dispositions de mise en oeuvre de la CLE en application des articles L.212-4 et R212-29 à

Plus en détail

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE Sommaire Présentation de la L avis de la : Recours Références Juridiques ANNEXES pour un accident de service / de trajet pour une maladie professionnelle pour un

Plus en détail

La formation des membres du CHSCT

La formation des membres du CHSCT La formation des membres du CHSCT FORMATION INITIALE Objectif pédagogique Prévenir et anticiper les accidents du travail et l apparition des maladies professionnelles. Permettre aux membres du CHSCT de

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

LE COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÈCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (LE CHSCT)

LE COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÈCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (LE CHSCT) CIRCULAIRE CDG90 07/15 LE COMITÉ D HYGIÈNE, DE SÈCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL (LE CHSCT) Décret 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle

Plus en détail

Loi n 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social. Présentation des dispositions intéressant les organismes consultatifs

Loi n 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social. Présentation des dispositions intéressant les organismes consultatifs Loi n 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social Présentation des dispositions intéressant les organismes consultatifs Préambule bpremière étape de la mise en œuvre des accords

Plus en détail

Le Préfet de l Allier

Le Préfet de l Allier PREFET DE L ALLIER Préfecture de l Allier Moulins, le 3 décembre 2012 Direction des relations avec les collectivités territoriales Bureau du conseil et du contrôle de légalité Affaire suivie par : M. Pierre

Plus en détail

Octobre 2012 22/08/2012. Contexte et principes de la réforme. Les acteurs de la prévention. Le dispositif du Centre de Gestion.

Octobre 2012 22/08/2012. Contexte et principes de la réforme. Les acteurs de la prévention. Le dispositif du Centre de Gestion. Octobre 2012 Contexte et principes de la réforme Les acteurs de la prévention Le dispositif du Centre de Gestion Les CHSCT Le Conseil Supérieur Les autres points 1 La réforme SST : Le contexte et les principes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

Monsieur VANNSON François, Président du Conseil Départemental des Vosges, agissant en cette qualité conformément à la délibération du

Monsieur VANNSON François, Président du Conseil Départemental des Vosges, agissant en cette qualité conformément à la délibération du CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME PLACES AUPRES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERIITORIALE DES

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Règlement médical de l UFOLEP REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Adopté par le comité directeur national de l Ufolep le 11 avril 2008 1 PREAMBULE L article L. 231-5

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83

REGLEMENT INTERIEUR. Service émetteur : DT83 CONFERENCE DE TERRITOIRE DU VAR Service émetteur : DT83 REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : La conférence de territoire constituée par le directeur général de l agence régional de santé PACA dans le département

Plus en détail

- 77 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail.

- 77 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail. - 77 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail Article 1 er Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail Article 1 er I. - Le

Plus en détail

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement 8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement Livre blanc Septembre 2015 www.editions-tissot.fr - 1 - Définition du CHSCT Le CHSCT (comité d hygiène, de sécurité et des conditions

Plus en détail

CHSCT. Date de création du document : 23/08/2011

CHSCT. Date de création du document : 23/08/2011 CHSCT Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72 Tél. Koné 27.00.00

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur pour le Département d Informatique

Règlement d ordre intérieur pour le Département d Informatique Règlement d ordre intérieur pour le Département d Informatique Pour le fonctionnement du Département d Informatique, ce règlement complète les statuts organiques de l Université (Assemblée plénière du

Plus en détail

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Références : - Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l application de l article 7-1

Plus en détail

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR - adopté lors de sa séance du 1 er juillet 2015 - ARTICLE 1 ER : Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser,

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Annexe 2 : Référentiel de formation assistant/conseiller de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION ET DU CONSEILLER DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006 : CHARGE

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

REGISTRE SPECIAL DANGER GRAVE ET IMMINENT

REGISTRE SPECIAL DANGER GRAVE ET IMMINENT Centre National de la Recherche Scientifique Logo éventuel de l unité ou de l établissement partenaire REGISTRE SPECIAL DANGER GRAVE ET IMMINENT Nom de l unité ou du service : Code de l unité ou du service

Plus en détail

Direction des études

Direction des études Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Les ACMO : nomination, missions, règles, rôles, place, recrutement. L ACMO ET L EMPLOYEUR LES MISSIONS DE L

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel Préambule Conformément

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE HYGIENE & SECURITE. 22 février 2013 Comité technique du CDG 34 - Information santé, sécurité au travail

BILAN DE L ENQUETE HYGIENE & SECURITE. 22 février 2013 Comité technique du CDG 34 - Information santé, sécurité au travail BILAN DE L ENQUETE HYGIENE & SECURITE ENQUETE H/S - DEFINITION ET ENJEUX Création du service hygiène et sécurits curité en 2002, avec pour mission accompagner les collectivités et établissements publics

Plus en détail

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons :

L élargissement des procédures aux risques psychosociaux requiert une modification de votre règlement de travail. Dès lors, nous vous conseillons : http://www.lecap.be/ Octobre 2014 /2 Madame, Monsieur, La loi sur le bien-être du 4 août 1976 consacre un chapitre entier aux mesures que l'employeur doit prendre afin d'éviter que ses collaborateurs ne

Plus en détail

Les enjeux de la prévention des risques professionnels

Les enjeux de la prévention des risques professionnels duerp le document unique d'évaluation des risques professionnels le duerp, une démarche qui vous concerne Les enjeux de la prévention des risques professionnels > Déterminer et recenser les unités de travail

Plus en détail

Statuts. Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro

Statuts. Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro Statuts Association pour le Prolongement de la Ligne B du métro Contact : Mail : assoplb@gmail.com Site internet : www.associationplb.fr Twitter : https://twitter.com/assoplb Association pour le Prolongement

Plus en détail

(CHSCT)? Rôle du CHSCT

(CHSCT)? Rôle du CHSCT Le Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT)? Des points de repères pour y voir plus clair Attention, les échéance de renouvellement des membres du CHSCT, contrairement aux autres

Plus en détail

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1)

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (EMPLOI) (2 octobre 1984) (Etendu par arrêté du 31 mai 1994, Journal officiel

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de l organisation des relations sociales

Plus en détail

missions et saisine du Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail Départemental (CHSCTD).

missions et saisine du Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail Départemental (CHSCTD). Objet : missions et saisine du Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCTD). La rénovation du dialogue social a fait l objet d un accord signé le 20 novembre 2009 relatif à la santé et la

Plus en détail