DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA Ville/CCAS de Besançon Marie-Noëlle SCHOELLER Première Adjointe chargée de la Solidarité Contact presse Catherine Adam REUNICA Contact presse Réunica Anne Rosier Contact Délégation Sociale Réunica Besançon : Alexia Brunold

2 SOMMAIRE Deux partenaires aux valeurs partagées P 3 Un partenariat inscrit dans la durée P 4 Un partenariat atypique P 5 Un partenariat qui se renouvelle P 6 2

3 DEUX PARTENAIRES AUX VALEURS PARTAGEES L histoire de la Ville de Besançon est marquée par son engagement volontariste pour les valeurs de solidarité, de proximité et de respect de la dignité de l action sociale : création du Minimum Social Garanti (réservé à sa création en 1968 aux personnes âgées puis étendu à l ensemble des familles bisontines en difficulté en 1975), puis du Revenu Minimum d Insertion, généralisé à l ensemble du territoire français en La Ville a également été l une des premières à mettre en place un service de repas à domicile (dès 1953), des logements-foyers (dès 1964), ou encore un service d aide à domicile diversifié (auxiliaires de vie, ergothérapeutes ). En s appuyant sur une analyse annuelle des besoins sociaux (ayant consacré plusieurs focus sur le vieillissement), Besançon, avec son CCAS, questionnent régulièrement les besoins de ses habitants et a ainsi développé en direction des seniors des actions à la fois innovantes et inscrites dans sa tradition sociale. RÉUNICA, acteur majeur de la Protection sociale, exerce une expertise dans les domaines de la Santé, la Prévoyance, l Epargne-retraite et la Retraite complémentaire. Le Groupe gère 8,3 milliards d actifs financiers, plus de contrats d entreprises et 1,6 million de retraités. L institution RÉUNICA Prévoyance est également gestionnaire de l accord de branche des régimes de prévoyance complémentaire des intérimaires cadres et non cadres. Dans le cadre de ses métiers, RÉUNICA développe une politique d Action sociale construite sur la prévention, la proximité et l innovation. Axe différenciant fondé sur des valeurs fortes : humain, juste et solidaire, cette démarche évolue avec les enjeux sociétaux pour accompagner les besoins des salariés et des retraités. Aujourd hui, l Action sociale permet à RÉUNICA de proposer un service complémentaire aux prestations de retraite et de prévoyance et ce, conformément aux orientations prioritaires des Fédérations AGIRCARRCO, à savoir : développer la prévention, prolonger l autonomie à domicile des personnes âgées ou handicapées, accompagner la perte d autonomie en établissements pour personnes âgées ou handicapées. Les élus municipaux bisontins ont souhaité revisiter la politique municipale du vieillissement, impulser une dynamique intergénérationnelle et de soutenir les initiatives des aînés avec comme objectif de favoriser le lien social et de changer le regard sur l âge. Le nombre d allocataires Réunica sur la ville de Besançon représente 33% de la population âgée de 60 ans et plus. Le Groupe REUNICA a souhaité soutenir cette orientation de la Ville de Besançon et s investir dans les différents projets qu elle a mis en chantier, certes financièrement, mais aussi dans leur construction opérationnelle, en participant activement aux différents groupes de travail mis en œuvre. Depuis 2003, la Ville de Besançon, par l intermédiaire de son C.C.A.S (Centre Communal d Action Sociale) et le Groupe REUNICA ont ainsi expérimenté la construction d une nouvelle approche partenariale. 3

4 UN PARTENARIAT INSCRIT DANS LA DUREE Le partenariat avec REUNICA est né au moment de la mise en œuvre du Conseil des Sages (CDS). Le Groupe a soutenu des actions relatives à la prise en compte des personnes âgées dans le cadre de la Mission Interâges rattachée alors au Centre Communal d Action Sociale. Les deux institutions ont partagé, dès le lancement du partenariat, la conviction que l expérimentation, pour peu qu elle soit accompagnée d une volonté d évaluer en permanence la pertinence de l action, peut être un élément moteur du développement local. Le partenariat est matérialisé depuis ses débuts par des actions très concrètes. Ainsi, dès 2002, REUNICA a participé au financement des premiers Rendez- Vous de l Age, de «la Lettre de l intergénération» du Conseil des Sages et de certaines actions menées à partir de projets issues de celui-ci. Parmi les initiatives soutenues, on peut citer : la mise en place de Points d Accès Multimédia (PAM) dans les logements-foyers de la Ville, le financement du projet «D une rive à l Autre», témoignage des ainés issus de l immigration, la parution de l ouvrage éponyme et la réalisation d une exposition, le projet «Transmission des savoirs culinaires» et la parution de l ouvrage «Recettes d hier et d ailleurs», les séjours de vacances intergénérationnels : exemple en 2011, le projet «tout un fromage», associant jeunes du Lycée Condé et résidants des logements-foyers, la Semaine Bleue qui a pour objectif de favoriser l expression des personnes âgées : exemple en 2011 : «les mailles solidaires», le programme Tiss âges, le réseau de bénévoles de la démarche Prévenance (lutte contre l isolement des personnes âgées fragilisées). 4

5 Parmi les projets les plus récents, on peut mentionner : le projet «Age Hissons» et le court-métrage qui en a été tiré : «Y-a pas d âge...». Ce film de 12 mn raconte l'histoire de la rencontre de jeunes et d'anciens qui décident de mettre en scène les a priori qui les éloignent et la façon dont ils se rassemblent grâce à leur passion. C est en effet le chant choral pour les uns, le hip hop pour les autres) qui les réunit autour d'une chanson commune («L Auvergnat» de Georges Brassens). Le DVD produit sert aujourd hui à sensibiliser les lycéens et les étudiants en travail social ou en école d infirmières (IRTS, IFSI) à la nécessité de construire des ponts entre les générations. Pour voir le film en version intégrale : UN PARTENARIAT ATYPIQUE En s appuyant sur la confiance réciproque, le CCAS et REUNICA se sont engagés depuis 2007 dans plusieurs plans d action pluri-annuels. Ainsi, tous les 3 ans, un programme global est déterminé. Il peut être révisé chaque année et fait l objet d un bilan annuel. Il est à noter que cette procédure est dérogatoire au fonctionnement habituel du groupe et engendre un partenariat public/privé qui est à l origine de la convention signée aujourd hui. La collaboration entre le CCAS de la Ville de Besançon et REUNICA revêt la forme d un partenariat de projet et le Groupe est associé aux comités qui préparent et évaluent lesdits projets. Ce partenariat a connu une évolution progressive : De la rigueur est née la confiance grâce : au programme d action et aux réalisations concrètes, aux bilans annuels détaillés et aux évaluations des actions, au soutien régulier de REUNICA. De la confiance est née la souplesse et la réactivité incarnées par : une inscription des actions dans la durée, la possibilité d expérimenter, de se tromper, de corriger d inventer et d adapter, l opportunité de répondre aux besoins des territoires. Le projet Tiss âges en est une illustration puisqu il s agit d une initiative globale qui s adapte aux opportunités de terrain. Ce projet a consisté à changer les représentations sur la vieillesse aussi bien par le grand public que par les personnes âgées elles-mêmes autour d objectifs communs : Proposer des activités aux personnes âgées permettant de les intégrer dans la vie sociale de leur quartier, en gardant un caractère intergénérationnel. Proposer des moyens de communication et d expression pour les plus âgés, aussi bien par la parole, par la création artistique ou tout autre moyen. 5

6 Par ailleurs, ce programme tend à développer : - La place des personnes âgées dans les instances participatives. - La participation aux activités sportives ou culturelles proposées sur la ville - Des moments festifs pour favoriser le lien social Ce projet a permis de développer des nouveaux partenariats, entre les différents services du CCAS et de la Ville, les Maisons de retraite, l Université, les associations de quartier... UN PARTENARIAT QUI SE RENOUVELLE Si le Groupe REUNICA reste fidèle dans son soutien à des évènements d envergure tels que les Rendez-Vous de l Âge, le CCAS a souhaité également l associer à la démarche d innovation sociale portée par la ville. Ainsi, ce mode de fonctionnement permet-il la construction d actions nouvelles, telles que la marche intergénérationnelle, qui s inscrit dans le cadre de la «journée européenne de la solidarité et de la coopération entre générations». Cette marche, baptisée «Y a pas d âge pour marcher!», réunit chaque année près de 400 bisontins et bisontines, à qui sont proposées 3 marches thématiques adaptées à chaque niveau de capacité physique. Cette initiative a été conçue pour montrer la richesse apportée par les rencontres entre personnes de compétences et d'âges différents. En 2012, elle aura lieu le dimanche 29 avril au départ de la Place Granvelle et aura pour thème «Besançon, de porte en porte». Un nouveau programme d actions pour les années à venir ( ) a été présenté à Christian Brugeilles, Directeur national des activités sociales de REUNICA en mars 2011, qui l a soutenu, notamment parce que le partenariat est considéré par le groupe comme exemplaire sur le territoire bisontin et peut faire l objet d une modélisation. Le présent programme d action a été validé par les administrateurs du Groupe REUNICA et les instances du CCAS. Il fait l objet de la signature d une convention par le Maire, Président du CCAS et du Directeur national de l Action sociale du Groupe. 6

7 Les trois orientations retenues sont intégrées à cette convention : La citoyenneté, du passage à l âge de la retraite jusqu à la fin de la vie... A partir de cette orientation, trois axes d intervention seront développés : - favoriser la mise en œuvre et le développement de temps et lieux de rencontre et de débats : les Rendez Vous de l Age, - concourir au changement de regard sur le vieillissement en valorisant la richesse et la place des retraités dans la Ville : Récits de vie, - soutenir l instance participative des retraités, le Conseil des Sages, en facilitant la mise en œuvre d actions expérimentales : Habitat Partagé. La dynamique Inter-âges, légitimation de la place de chacun dans la ville... La politique du vieillissement de la Ville cherche à favoriser le lien social et la rencontre entre les citoyens. A ce titre, la rencontre entre les générations est un axe de travail qui permet, dans la convivialité et le partage, de rompre le repli sur soi et de casser les représentations. Cette politique est déclinée en deux axes d intervention : - donner de la lisibilité à la rencontre entre les générations : Marche intergénérationnelle, - offrir des lieux et des opportunités pour le développement de telles actions : Tiss âges, Espaces intergénérationnels,... Le souci du grand âge, condition du vivre ensemble... L avancée en âge de la population, en même temps qu un formidable progrès est un défi pour la société. En effet, celle-ci est confrontée à des questionnements multiples qui remettent en cause ses valeurs de solidarité. Deux enjeux ont été repérés : - La participation à la prise en charge, dans le respect de leur dignité, des personnes les plus fragilisées, et notamment les maladies neuro-dégénératives. Exemple : La bouffée d air, halte répit Alzheimer. - La lutte contre l isolement, qui touche majoritairement les personnes dépendantes qui ne peuvent plus sortir de leur logement : la démarche solidarité de proximité. Ces champs d actions et les projets qui y seront développés s inscrivent dans la démarche Ville Amie des Aînés, initiée dès juillet 2011 par la Ville de Besançon et validée par la certification reçue de l Organisation Mondiale de la Santé en novembre L enjeu de cette initiative est de favoriser un vieillissement actif et en bonne santé, dans un environnement urbain favorable et de permettre une vie citoyenne, dans la droite ligne des orientations définies par la Ville et soutenues par REUNICA. 7

8 Par ailleurs, en adhérant au réseau «villes amies des ainés» Besançon s engage à évaluer et améliorer constamment ses caractéristiques de ville accueillante pour les ainés. Il apparaît donc clairement que la collaboration entre la Ville de Besançon et REUNICA s inscrit dans la durée et qu elle dépasse la simple relation financeurfinancé pour garder à ce partenariat le dynamisme qui permet les actions dont les aînés bisontins sont les premiers bénéficiaires. 8

Besançon Ville amie des Aînés. Dossier de presse. Contacts CCAS VILLE DE BESANÇON

Besançon Ville amie des Aînés. Dossier de presse. Contacts CCAS VILLE DE BESANÇON Dossier de presse Besançon Ville amie des Aînés Contacts CCAS VILLE DE BESANÇON Solange JOLY tél. 06 18 76 08 66 Virginie POUSSIER tél. 03 81 41 21 7 Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE D ANIMATEUR TERRITORIAL SESSION 2013 EPREUVE Rédaction d une note à partir des éléments d un dossier

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique

L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique L EHPAD du Mas Rome : Des réponses adaptées à la dépendance psychique 1 Le Centre Communal d Action Sociale Un établissement public communal chargé de la mise en œuvre de la politique de développement

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Conseil Municipal du 04 février 2013

Conseil Municipal du 04 février 2013 CCAS MEYLAN Conseil Municipal du 04 février 2013 1 Plan de la présentation Cadre général Contexte réglementaire Indicateurs sociaux Cadre Communal Meylan en chiffres CCAS CA Organigramme Budget Missions

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Signature du partenariat banques/acteurs sociaux. Comité des banques de Franche-Comté CCAS de la Ville de Besançon

Signature du partenariat banques/acteurs sociaux. Comité des banques de Franche-Comté CCAS de la Ville de Besançon Signature du partenariat banques/acteurs sociaux Comité des banques de Franche-Comté CCAS de la Ville de Besançon Besançon mardi 18 décembre 2012 Besançon, le 18 décembre 2012 Besançon : la ville et les

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement.

programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement. programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:27 Page1 Agir Autrement Trélissac 2009 avec Gilbert TARDIEUX www.agirautrement.fr programme_agirautrement:mise en page 1 24/02/09 12:28 Page2 Joël Bias

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE : Sa fondation, Ses trophées de l innovation sociale Présentation pour : URIOPSS BOURGOGNE lundi 23 janvier 2015 Intervenant(s) :

AG2R LA MONDIALE : Sa fondation, Ses trophées de l innovation sociale Présentation pour : URIOPSS BOURGOGNE lundi 23 janvier 2015 Intervenant(s) : AG2R LA MONDIALE : Sa fondation, Ses trophées de l innovation sociale Présentation pour : URIOPSS BOURGOGNE lundi 23 janvier 2015 Intervenant(s) : Isabelle ROUSSELET AG2R LA MONDIALE Un peu d histoire

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés

Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature. Financements privés Juin 2013 Appels à projets, prix et bourses 2013, appel à candidature Financements privés Le récapitulatif des appels à projets que nous vous proposons est le résultat de la veille quotidienne réalisée

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Des services pour votre serenite L aide a domicile, profitez-en!

Des services pour votre serenite L aide a domicile, profitez-en! L espérance de vie a augmenté de façon indéniable durant ces dernières décennies et les seniors d aujourd hui montrent tous les jours qu il est possible de concilier l expérience de l âge, le dynamisme

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux!

Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Parlez nous de vous, de vos loisirs, de vos engagements locaux! Vous êtes âgé(e) de 55 à 75 ans et plus? Votre avis nous intéresse! union nationale des centres communaux d action sociale (UNCCAS) porte

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER LA MANO 2014-2015. Programme des activités

MAISON DE QUARTIER LA MANO 2014-2015. Programme des activités MAISON DE QUARTIER LA MANO 2014-2015 Programme des activités Plus de 5000 associations et des milliers de bénévoles contribuent, par leur action quotidienne auprès des habitants, à faire de Nantes un territoire

Plus en détail

Le Salon des Seniors en Languedoc Roussillon

Le Salon des Seniors en Languedoc Roussillon Le vieillissement de la population est en train de faire évoluer l âge médian des consommateurs. Les seniors deviennent majoritaires car chaque jour le nombre de seniors progresse alors que celui des moins

Plus en détail

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 1 1) Le contexte institutionnel : Conformément à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine promulguée

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES

CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES CONVENTION DE MODERNISATION DES SERVICES D AIDE A DOMICILE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES PREAMBULE Le Conseil Général des Landes souhaite donner un nouvel élan à la politique en faveur des personnes âgées

Plus en détail

1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour améliorer la santé des Bordelais... 3

1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour améliorer la santé des Bordelais... 3 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour améliorer la santé des Bordelais... 3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local de santé de Bordeaux... 5 3.

Plus en détail

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX Lundi 17 mars 2014 Direction Régionale EDF 69006 LYON 17 MARS 2014 Salle EDF 8 place Danton 69003 LYON TEL : 09 80 86 76 93 DEROULEMENT Propos introductifs

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Vendredi 3 octobre 2014 Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

vous guider Guide de l Action Sanitaire et Sociale www.msa-alsace.fr

vous guider Guide de l Action Sanitaire et Sociale www.msa-alsace.fr vous guider Guide de l Action Sanitaire et Sociale www.msa-alsace.fr La gouvernance de l Action Sanitaire et Sociale Le Conseil d Administration de la MSA d Alsace Détermine les orientations d action sanitaire

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees

LE PETIT GUIDE. des. personnes. agees LE PETIT GUIDE des personnes agees Édito Avec l allongement de l espérance de vie, qui augmente de près d un trimestre chaque année en France, grâce aux progrès sociaux et médicaux, un francilien sur cinq

Plus en détail

Résultats de l analyse qualitative des besoins (groupes de discussion)

Résultats de l analyse qualitative des besoins (groupes de discussion) Ver si onf r ançai se 1 Résultats de l analyse qualitative des besoins (groupes de discussion) La cohabitation des seniors à Esch-sur-Alzette: Accès restreint aux contacts sociaux Mise en relation des

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Appel à projets Eté 2015. «Vacances solidaires»

Appel à projets Eté 2015. «Vacances solidaires» Appel à projets Eté 2015 «Vacances solidaires» 1 Une action qui vise à rompre l isolement et à maintenir le lien social et ainsi favoriser le maintien à domicile Encourager le maintien à domicile est l

Plus en détail

EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE SATISFAISANT

EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE SATISFAISANT 15 La sensibilisation au développement durable et la participation citoyenne sont deux volets indissociables d une nouvelle «gouvernance», plus démocratique et plus respectueuse de l Homme et de la Planète.

Plus en détail

La résidence Anne de Bretagne

La résidence Anne de Bretagne v o u s a c c u e i l l e ASSOCIATION RÉSIDENCES ET FOYERS Résidence Anne de Bretagne 1, allée de Bretagne 78130 Les Mureaux Téléphone : 01 30 22 80 00 Fax : 01 30 22 80 10 annedebretagne@arefo.com www.arefo-arpad.com

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Catherine Choquet, adjointe au maire Liliane Monier, mission Handicap

Catherine Choquet, adjointe au maire Liliane Monier, mission Handicap La politique publique en faveur des personnes en situation de handicap Ville de Nantes 2009 2014 Catherine Choquet adjointe au Maire Liliane Monier Mission Handicap Catherine Choquet, adjointe au maire

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Projet de territoire du Pays d Ancenis

Projet de territoire du Pays d Ancenis Communauté de Communes du Pays Projet de territoire du Pays KPMG Secteur public Réalisé avec le soutien financier de la Région des Pays de la Loire une entité de droit suisse. Tous droits réservés. Imprimé

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Personnes âgées FAVORISER LA COHESION SOCIALE

Personnes âgées FAVORISER LA COHESION SOCIALE #1 2 10 A l'instar de ce que l on observe au niveau national, la part des personnes âgées augmente régulièrement, au sein de la population. Alors que la ville se distingue par son offre d'animation et

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Vieillesse et aménagement du territoire

Vieillesse et aménagement du territoire Éditeur responsable : CIEP Lux asbl, 39 rue des Déportés-6700 Arlon Vieillesse et aménagement du territoire Des pistes pour de bonnes pratiques I. Le vieillissement : des chiffres et des projections Actuellement,

Plus en détail

Enquête sur les plans de lutte contre les discriminations en Rhône-Alpes - Juin 2015 -

Enquête sur les plans de lutte contre les discriminations en Rhône-Alpes - Juin 2015 - Enquête sur les plans de lutte contre les discriminations en Rhône-Alpes - Juin 2015 - CONTEXTE Dans le cadre du numéro des cahiers du Développement Social Urbain sur les liens entre la politique de la

Plus en détail

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises

1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises Rester dynamique dans un contexte atypique 1Touchée ces vingt dernières années par la fermeture d importantes entreprises industrielles, la Saône-et-Loire est aujourd hui un département en décroissance.

Plus en détail

Présentation du programme de logements intergénérationnels du Quai des Célestins

Présentation du programme de logements intergénérationnels du Quai des Célestins Présentation du programme de logements intergénérationnels du Quai des Célestins INTRODUCTION «L intergénérationnel» : un concept que ne va pas de soi Brève présentation du projet «Quai des célestins»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr DOSSIER DE PRESSE Deuxième saison : Service de prêt de matériels de mesures pour les pertes d énergie (chauffage, électricité, eau) à destination des Bisontins : résidents et activités tertiaires Contacts

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

Rapport 2012 sur la situation de la ville de Nanterre en matière de développement durable

Rapport 2012 sur la situation de la ville de Nanterre en matière de développement durable MAIRIE DE NANTERRE 12 février 2013 Rapport 2012 sur la situation de la ville de Nanterre en matière de développement durable 1 2 SOMMAIRE Préambule/Introduction... 4 Première partie Nanterre durable :

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Séminaire du CEDIS 30 juin 2013

Séminaire du CEDIS 30 juin 2013 Séminaire du CEDIS 30 juin 2013 Intervention Atelier 3 : De la sécurité publique à la tranquillité publique : vers une évolution des politiques de prévention et de lutte contre la délinquance Objectifs

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère

Repères. Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Repères Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère Une Caisse Unique......pour un Département Unique Créée en 2009, la Caisse Commune de Sécurité Sociale de la Lozère est un organisme multi branches

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

La FFTT présente son PLAN de FÉMINISATION. Samedi 9 Novembre 2013

La FFTT présente son PLAN de FÉMINISATION. Samedi 9 Novembre 2013 La FFTT présente son PLAN de FÉMINISATION Samedi 9 Novembre 2013 1. NOTRE HISTOIRE Sport de tradition masculine mais participation des femmes 2. POURQUOI UN PLAN DE FEMINISATION? Obligation dans le cadre

Plus en détail

Entre le quartier dit sensible de

Entre le quartier dit sensible de Une démarche participative habitants-professionnels Hervé Vittoz * Comment faire «faire lien» entre quartier dit sensible et quartier résidentiel? L auteur donne ici quelques atouts comme la démarche de

Plus en détail

Appel à projet. Bourse Charles Foix édition 2014. 2014- Silver Valley - tous droits réservés

Appel à projet. Bourse Charles Foix édition 2014. 2014- Silver Valley - tous droits réservés Appel à projet Bourse Charles Foix édition 2014 2014- Silver Valley - tous droits réservés APPEL À PROJET - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1 août 2014 à minuit Silver Valley lance, en partenariat

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DES LOISIRS SENIORS SOMMAIRE ARTICLE 1 : LES SORTIES ET LES ATELIERS... 3 1. Les conditions d accès... 3 2. Les modalités d inscription... 3 3. La confirmation des sorties et

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres

Bien vivre CLIC ENTOUR AGE. dans sa tête, dans son corps et avec les autres CLIC ENTOUR AGE Centre local d information et de coordination pour les retraités Bien vivre dans sa tête, dans son corps et avec les autres Janvier à juin 2013 Activités de prévention - animation - aide

Plus en détail

BOURSES DE VOYAGES DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROJET. Tu as entre 6 et 30 ans. La Ville de Saint-Denis. te soutient et t, aide.

BOURSES DE VOYAGES DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROJET. Tu as entre 6 et 30 ans. La Ville de Saint-Denis. te soutient et t, aide. BOURSES DE VOYAGES Nom :... Prénom :... DJ :... DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROJET Tu as entre 6 et 30 ans La Ville de Saint-Denis te soutient et t, aide à concrétiser ton projet de voyage Ce dossier te

Plus en détail

signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017

signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017 signature du contrat local de santé du grand nancy 2013-2017 Vendredi 15 mars 2013 Dossier de presse CONTACTS presse Grand Nancy : Élise FRISONI - 03 83 91 84 25 / 06 21 90 53 00- elise.frisoni@grand-nancy.org

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

La Caisse d économie solidaire Desjardins

La Caisse d économie solidaire Desjardins La Caisse d économie solidaire Desjardins Notre mission Soutenir le développement de l économie sociale et solidaire en misant sur l entrepreneuriat collectif au sein de quatre réseaux : coopératif, communautaire,

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite

Aux côtés des salariés et des entreprises, tout au long de l activité professionnelle et à l heure de la retraite accompagnement social compte individuel - données sociales prévention des accidents du travail Accompagnement de la retraite dématérialisation - efficacité prévention de la dépendance des seniors accessibilité

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

SOUTIEN FINANCIER AUX PROJETS DES ORGANISMES INTERVENANT DANS LE CHAMP DE L AIDE A DOMICILE EN SEINE-SAINT-DENIS

SOUTIEN FINANCIER AUX PROJETS DES ORGANISMES INTERVENANT DANS LE CHAMP DE L AIDE A DOMICILE EN SEINE-SAINT-DENIS SOUTIEN FINANCIER AUX PROJETS DES ORGANISMES INTERVENANT DANS LE CHAMP DE L AIDE A DOMICILE EN SEINE-SAINT-DENIS Dans le cadre de la convention pour la modernisation et la professionnalisation des services

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

D 3. Seniors COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 3. Seniors COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 3 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Comme la majorité des communes françaises, la ville de Vélizy-Villacoublay est touchée par un vieillissement de sa population

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir L évaluation de l autonomie Lors du dépôt du dossier d admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance est demandée aux futurs résidents. Ce degré de dépendance est évalué

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CHIPILI

DOSSIER DE PRESSE CHIPILI DOSSIER DE PRESSE CHIPILI Vincent & Emilie www.chipili.com coulisse@chipili.com / 0679764357 L idée *** Le projet est simple nous souhaitons développer une plateforme web pour mettre en relation artistes

Plus en détail

(NOBATEK) LE PROJET ELDER

(NOBATEK) LE PROJET ELDER 28/06/2012 : Cycle CONSTRUIRE DURABLE «Confort thermique et établissements pour personnes âgées» Article de Bruno Carrère (NOBATEK) LE PROJET ELDER Développement d une méthode d audit énergétique spécifique

Plus en détail

ACTES COMITE PARTENARIAL. Marseille le 07 Décembre 2010

ACTES COMITE PARTENARIAL. Marseille le 07 Décembre 2010 ACTES COMITE PARTENARIAL Marseille le 07 Décembre 2010 1 Gaby Olmeta : «Nous invitons Manuel Pinto, Directeur des petits frères des Pauvres. Les petits frères des Pauvres, c est 17 salariés, 350 bénévoles

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

Rapport de la commission dépendance et autonomie des personnes âgées

Rapport de la commission dépendance et autonomie des personnes âgées Conseil consultatif de ville de Pontault-Combault Rapport de la commission dépendance et autonomie des personnes âgées Janvier 2012 Membres de la commission : Mesdames : Abena, Angevin, Aszodi, Debrosse,

Plus en détail

BBInformations Régionales

BBInformations Régionales N 08 NOVEMBRE 2015 BBInformations Régionales Lettre Info Action sociale Île-de-France Partenariat entre la Cnav en Île-de-France et les centres sociaux La Fédération des centres sociaux et socioculturels

Plus en détail

Le départ de Seniors en Vacances dans le cadre d une action du «Bien vieillir» Pour les séniors de Toulouse

Le départ de Seniors en Vacances dans le cadre d une action du «Bien vieillir» Pour les séniors de Toulouse Le départ de Seniors en Vacances dans le cadre d une action du «Bien vieillir» Pour les séniors de Toulouse Dossier de presse 1 ers départs : Lundi 24 juin 2013 Contact ANCV Midi Pyrénées: Yves Campillo

Plus en détail