EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS"

Transcription

1 EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: / / Thème n 3 Logo

2 01. INTRODUCTION GENERALITE Le développemen des echnologies de l informaion e de la communicaion a impulsé un dynamisme aux modaliés de parage de connaissances e de ransfers de compéences. Plus globalemen, les sysèmes éducaifs on iré un avanage cerain de ce développemen grâce à la médiaisaion des conenus e l animaion de la formaion à disance par le moyen d inerne. Les ouils permean cee médiaisaion-animaion son les plaes-formes d apprenissage en ligne. Ces dernières s appuien généralemen sur un sysème informaique de gesion de l apprenissage (Learning Managemen Sysem) qui reprodui dans le viruel la salle de classe ou l amphihéâre e facilie la mise en œuvre de diverses sraégies pédagogiques. L inégraion des TIC devien un phénomène inconournable, singulièremen dans le seceur de l éducaion, où leur uilisaion semble pouvoir favoriser l accès à l informaion, facilier la consrucion des connaissances e l acquisiion de savoirs. C es dans ce conexe que 2iE soucieux d offrir une formaion adapée au progrès echnologique n es pas resé en marge de cee réalié. Elle a ouver un maser en innovaion e développemen des sociéés M IDS

3 01. INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF Nore objecif Aborder les quesionnemen liées l usage des nouvelles echnologies dans FPL IDS, Dresser un éa des lieux de la formaion Parager des expériences liées à l usage des TIC avec IDS

4 02. PRESENTATION DE FPL IDS CONTEXTE MIDS a éé lancée en sepembre 2009 en parenaria avec l'agence Universiaire de la Francophonie (AUF), avec le souien de l'ecole Polyechnique de Lausanne (EPFL) en Suisse e avec la Coopéraion Suisse (DDC), Son objecif es de former des généralises capables d'appréhender les problémaiques de développemen dans leur globalié. En rappel, formaion POSTGRADE en Développemen, Technologies e Sociéé a éé mise en œuvre conjoinemen par 2iE e l EPFL depuis 1978 e don la dernière édiion s es déroulée sur l année académique à Ouagadougou ; le Maser 2 IDS consiue une «Innovaion» qui pérennise cee iniiaive. (Source : hp://cooperaion.epfl.ch/page-9121-fr.hml)

5 02. PRESENTATION DE LA FPL IDS 2.2 SPECIFICITE DE IDS MATIERES PRINCIPALES 1. Innovaion Technologiques 2. Sociologie du Développemen 3. Recherche d opporunié 4. Concepion des projes/programmes de Développemen 5. Suivi Evaluaion des projes/programmes de développemen COMPETENCES DEVELOPPEES Innovaion Recherche développemen Gesion de projes Monage d acions de développemen Evaluaion de projes de développemen Experises en développemen Elaboraion e animaion de formaions PROFILS Conseiller en innovaion Chargé de recherche développemen Conseiller en développemen Chargé de proje Chargé de Programme Expers Consulan Evaluaeur SECTEURS Enreprises Seceur privé Micro-finance Coopéraion bilaérale e mulilaérale Bureaux d éudes ONG Projes de développemen Cenre de formaion Seceur public

6 02. PRESENTATION DE FPL IDS 2.1 USAGE DES TICS DANS IDS : MOODLE Qu'es-ce que Moodle? Moodle (sysème sécurisé) es l'acronyme de «Modular Objec-Oriened Dynamic Learning Environmen» qui signifie en français Environnemen d apprenissage dynamique, modulaire e oriené obje. Moodle es un progiciel (ensemble de logiciels) libre qui ser de plaeforme de formaion à disance via inerne Une plae-forme es pour une formaion à disance ce qu'une classe es pour l'enseignemen classique, Auremen di, sur Moodle, vous êes dans une «classe viruelle» qui abrie le maériel pédagogique de la formaion e dans laquelle von se dérouler oues les aciviés de vore parcours d'apprenissage : discussions en direc ou en différé avec les aures apprenans e les ueurs, dépôs de devoirs,... hp://moodle.org/

7 03. ETATS DES LIEUX DE 2010 à 2013 : VUE PAR LES APPRENANTS 3.1 Méhodologie L évaluaion ne peu pas se conener d appliquer des ess d évaluaion des connaissances acquises par les apprenans en fin de session de formaion. Les effes de la formaion doiven êre palpables dans l accomplissemen du ravail par les personnes formées. Ces personnes devraien êre mieux armées pour accomplir leurs âches professionnelles, après la formaion, e ceci devrai avoir un impac visible sur le processus de producion. En revanche, nore évaluaion repose sur : L analyse des résulas académiques L avis des paricipans recueilli. L analyse des discussions produies sur le forum lors de la formaion

8 03. ETATS DES LIEUX DE 2010 à 2013 : VUE PAR LES APPRENANTS 3.2 Analyse des données Année Nombre d'inscris Succès Echecs Taux (succès) Taux (échecs) ,85 0, ,91 0,09 Janvier ,94 0,06 Sep ,60 0,40 Nov ,63 0,37 Janv ,58 0,42 TOTAL ,83 0,

9 3.1 Analyse des résulas (Suie) COMMENTAIRE DU TABLEAU Un effecif assez imporan ce qui émoigne de l inérê que suscie la FPL IDS Un aux moyen de succès de l ordre de 83%, preuve de l appropriaion de cee nouvelle méhode de formaion par ces uilisaeurs 0,17 0,83 Un aux d échec assez imporan qui peu êre expliqué enre aures par un aux d abandon assez significaif Taux de succès % Taux d'échec %

10 03. ETATS DES LIEUX DE 2010 à 2013 : VUE PAR LES APPRENANTS 3.2 Elémens de saisfacion (la fpl es un produi rès prisé) L uilisaion des TIC a permis aux professionnels déjà en pose d effecuer des éudes supérieures spécialisées, d améliorer leur posiionnemen au sein de leur enreprise, e de porer un impac sur le rendemen de leur enreprise Les diplômés IDS on plus de chance d opporunié d emploi compe enue du niveau d éude e de la spécificié de la formaion L uilisaion des TIC a simuler la collaboraion enre enseignans e enre écoles e créer une nouvelle dynamique de communicaion e d ineracion au sein de la sociéé. Les TIC consiuen de puissans ouils cogniifs offran de nouvelles possibiliés d ouverure e d apprenissage avec un coû relaivemen accessible La possibilié d accès n impore où, n impore quand aux formaions ainsi que la possibilié de collaboraion avec des collègues à ravers les pays consiuen un aou majeur de l apprenissage élecronique Une meilleure qualié de l apprenissage avec les TIC

11 3.3. Difficulés renconrées e leurs conséquences 1 Les condiions d apprenissages insuffisanes se raduisan par la suppression des renconres synchrones, les changemen au cours de la formaion, indisponibilié des correcions, 2 La durée de la formaion supérieur au emps impari Le non respec du chronogramme,le reard dans les programmaions Le problème de suivi des apprenans, 3 Les difficulés organisaionnelles consaées Le manque d informaion e de communicaion (1seul inerlocueur enre les apprenans 2iE. (Manque de RH)) Frais de reprise rès élevés ( FCFA/crédi/coefficien) des Uniés d Enseignemen (UE) La non prise en compe problèmes survenan pendans les examens ( délesage inempesifs & problèmes de connexion inerne)

12 3.2. Difficulés renconrées e leurs conséquences (suie) CONSEQUENCES Les aspirans à la formaion 2IE s adressen aux anciens éudians nommés ici «ambassadeurs» qui jouen un rôle rès déerminan L incapacié de reprendre les UE à cause des cous exorbians, ABANDONS le double endeemen, le découragemen, la frusraion des apprenans

13 3.4.Proposiion de soluions 1. Rendre graui la reprise des examens; ou définir le coû des UE proporionnellemen au coû de la formaion 2. réinsaurer les renconres synchrones ; respecer le chronogramme de la formaion; 3. Insaurer une communicaion couroise, professionnelle, acive e fluide enre 2IE e les apprenans ; 4. Aribuer à chaque apprenan, un direceur de mémoire issus du 2IE ; 5. Permere aux apprenans qui son suscepibles d avoir des problèmes de connexion duran les examens, de composer sur able dans des salles aménagées à ce effe ; e de dédier une salle aux apprenans de la FPL au sein de 2iE 6. Prendre oue mesure pour rendre agréable la formaion à 2ie 7. Ouvrir un service «conenieux e réclamaion» pour la fpl, vu le aux d abandon,

14 Phoos de la Sorie des Promoions IDS 29/12/14 Cédric TAPSOBA/ Presiden CO

15 IMPACT DE IDS POUR LE PRESENTATEUR Grace a la formaion IDS qui a permis ma familiarisaion à l usage des TIC, j ai pu suivre d aures formaions en ligne; e le résula es parlan! VOYEZ VOUS-MÊME!! CERTIFICATS OBTENUS HP E-learning (HP LIFE) HP LIFE «Leadership efficace» HP LIFE «Créaion d une Enreprise Sociale» HP LIFE «L'informaique au service de mon enreprise» HP LIFE «Présenaion des données» HP LIFE «Vore public cible» HP LIFE «Flux de résorerie» CERTIFICATS OBTENUS Peace Operaion Training Insiue (POTI) USA - UN Peacekeeping Operaion Insrucion Principles & Guidelines - INSTRUCTION IMPLEMENTATION OF SECURITY COUNCIL RESOLUTION 1325 (2000) IN AFRICA: Women Peace and Securiy 2iE e WIN (Waer Inegriy Nework) - Formaion sur l inegrié e la gouvernance dans le seceur de l eau France Universié Numérique (FUN) - MOOC sur EBOLA - Gesion des crises (en cours) - Développemen durable (en cours)

16 MERCI POUR VOTRE ATTENTION!!!!!!! MERCI POUR VOTRE ATTENTION!!!!!!!

DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION zzz

DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION zzz DU SOUTIEN A UNE FOAD A UNE INSTITUTIONNALISATION DE LA zzz FOAD Francis SEMPORE 2iE francis.sempore@2ie-edu.org Thème n 3 Posiionnemen de 2iE (2011) Porail FOAD AUF (2007-2011) AUF : 774 Eablissemens

Plus en détail

Pour une pédagogie interactive Proposition d un modèle

Pour une pédagogie interactive Proposition d un modèle Pour une pédagogie ineracive Proposiion d un modèle zzz Jean Louis MONINO / Abdoulaye BARRY / Ihiya AWI-ALHER 2iE / OUAGADOUGOU Laboraoire TRIS Universié de Monpellier Thème n 4 01. MOTIVATION ET CONCEPTS

Plus en détail

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015 zzz UNE APPROCHE CONCEPTUELLE DE L APPROPRIATION DES SYSTEMES D INFORMATION MOBILES (SIM) PAR LES UTILISATEURS OUEST AFRICAINS AU TRAVERS D UNE METHODE DELPHI Marc BIDAN & Béchir ABBA GONI Thème n 5 PLAN

Plus en détail

De l inscription à la publication des résultats en ligne à l Université de Lomé : quels impacts sur l adoption des TIC chez les étudiants?

De l inscription à la publication des résultats en ligne à l Université de Lomé : quels impacts sur l adoption des TIC chez les étudiants? Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 28 février 2015 De l inscripion à la publicaion des résulas en ligne à l Universié de Lomé : quels impacs sur l adopion des TIC chez les éudians? Halourou MAMAN, Universié

Plus en détail

Panorama des méthodes de coûtenance

Panorama des méthodes de coûtenance Recherche en Managemen de Proje Panorama des méhodes de coûenance Pour réduire les coûs de vos projes e augmener vos marges, quelle méhode choisir? François GAGNÉ, FGF Consulan Les Renconres 2005 du Managemen

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

Formation : Les achats publics durables (Ref : 3292) Appliquez la protection de l'environnement et le bien-être social dans l'achat public

Formation : Les achats publics durables (Ref : 3292) Appliquez la protection de l'environnement et le bien-être social dans l'achat public Formaion : Les achas publics durables (Ref : 3292) Appliquez la proecion de l'environnemen e le bien-êre social dans l'acha public COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

11 ème réunion du Comité des Zones Humides Méditerranéennes 5 juillet 2012, Bucarest, Roumanie

11 ème réunion du Comité des Zones Humides Méditerranéennes 5 juillet 2012, Bucarest, Roumanie 11 ème réunion du Comié des Zones Humides Médierranéennes 5 juille 2012, Bucares, Roumanie Doc MWC11.04 Plan de Travail Sraégique MedWe 2012-2015 L'Info MWC11.02 a analysé le niveau de réalisaion du plan

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone :

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION. Auto-formation à distance, tutorée par téléphone : Anglais : 20 heures d auo-formaion à disance (Ref : MG37) Tuora par éléphone Anglais pour projes scienifiques e echniques, spécifique à vore seceur d acivié SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Ere à

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Les 8 compéences clés du Manager efficace (Ref : 3456) Gérer la complexié, manager l acion e sa gesion du emps Accompagnemen à disance : es e coaching SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Tesez

Plus en détail

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation

Groupe Saint Joseph La Salle Centre de Formation Groupe Sain Joseph La Salle Cenre de Formaion NOUVEAUTÉ renrée 2016 LICENCE COMMERCE, VENTE & MARKETING Formaion en alernance + d infos sur nore sie : www.sjodijon.com Groupe Scolaire Sain Joseph La Salle

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Concours de conseiller principal d'éducaion - Ecri (Ref : 2323) Duran 4 jours, les candidas au concours de conseiller principal d'éducaion en voie exerne pourron maîriser la méhodologie des épreuves écries

Plus en détail

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015

AFRICAMPUS 2015 Ouagadougou, Burkina Faso, du 26 au 27 février 2015 Évaluaion des usages des TIC dans l enseignemen supérieur au Niger : cas des éudians des FaST de l'uam de Niamey e de l'uddk de Maradi Thème n 1 Ousmane MOUSSA TESSA & Abdel-Kader Kadir GALY Universié

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Les marchés publics d'assurances (Ref : 3397) Maîrisez le cadre légal spécifique e les ouils permean une meilleure gesion des marchés publics d'assurances OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2 Insiu Universiaire de Technologie de Nanes - Déparemen G.E.I.I. Module Complémenaire Sysèmes muliâches, sysèmes emps réel MC II2 Yvon TRINQUET Y. Trinque Module Complémenaire «Inroducion aux Sysèmes Temps

Plus en détail

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin.

«Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Produits à capital garanti : méthode du coussin (CCPI) François Longin www.longin. Formaion ESSEC Gesion de parimoine Séminaire i «Savoir vendre les nouvelles classes d acifs financiers» Produis à capial garani : méhode du coussin (CCPI) Origine de la méhode Descripion de la méhode Plan

Plus en détail

Devenez remarquable. t t t. Dossier de Presse. Depuis 1965. Ecole Supérieure de Commerce International School of Management

Devenez remarquable. t t t. Dossier de Presse. Depuis 1965. Ecole Supérieure de Commerce International School of Management Devenez remarquable Dossier de Presse Ecole Supérieure de Commerce Inernaional School of Managemen Depuis 1965 Sommaire 1. Plus de projes / Acualié P.4 2. La force d un réseau P.5 3. IDRAC : caracérisiques

Plus en détail

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2

Indice relatif à l'économie et à la société numériques 1-2015 2 Indice relaif à l'économ e à la sociéé numériques 1-2015 2 Fiche pays La obn une globale 3 de 0,48 e se e à la 14 e place sur les 28 Éas membres de l'. Concernan l année écoulée, la améliore sa générale

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION

DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION DOCUMENT TECHNIQUE N O 2 GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC) EN ÉDUCATION GUIDE DE MESURE POUR L INTÉGRATION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Managemen de proje echnique (Ref : 3453) Acquérir les echniques de piloage e la dimension managériale pour réussir ses projes SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Organiser e piloer ses projes par

Plus en détail

A cette fin, U faut faire appel à plusieurs intervenants. Tu en parles dans ton document mais, à mon

A cette fin, U faut faire appel à plusieurs intervenants. Tu en parles dans ton document mais, à mon NOTE DE SERVICE À: Marc-Yvan COé De: Pierre Lacroix Dae: Le 2 décembre 1994 Obje: Srucure de des af'faires Marc:-Yvan, J'ai pris colliuùssancedu documen que u m'as remis lundi soir dernier (28 novembre).

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : changer sa posure professionnelle avec l Approche-médiaion (Ref : 3002) Connaîre, inégrer e se familiariser avec l'espri e les principes de médiaion applicables dans le champ social, familial

Plus en détail

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Froid indusriel : producion e applicaion (Ref : 3494) Procédés hermodynamiques, sysèmes e applicaions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les différens procédés hermodynamiques de producion

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion Pahologies du gros oeuvre e de l'enveloppe du bâimen (Ref : 3044) Prévenir dès la consrucion, déecer les pahologies e apporer des soluions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Idenifier l ensemble

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE AVRIL 2015 BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE - AVRIL 2015 SOMMAIRE 04 INTRODUCTION Une conceraion au plus près du errain 06 LE PROJET EN BREF

Plus en détail

décembre 2008 L éconconception: quels retours économiques pour l entreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisation de état de l art

décembre 2008 L éconconception: quels retours économiques pour l entreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisation de état de l art décembre 2008 L écoconcepion : L éconconcepion: quels reours économiques pour l enreprise? un domaine en émergence au Québec Une réalisaion de éa de l ar La présene publicaion es réalisée par : Insiu de

Plus en détail

Surveillance et maintenance Prévisionnelle

Surveillance et maintenance Prévisionnelle Page Surveillance e mainenance Prévisionnelle Sommaire Page 2 La Prévisionnelle o Terminologie e Normes o Elémens de conexe ( enjeux, mise en œuvre.) Exemples d applicaions réalisées par le Ceim o L approche

Plus en détail

ACTUALITÉ Maroc Telecom

ACTUALITÉ Maroc Telecom ACTIONNAIRES & INVESTISSEURS JUIN 2015 Raba, Le 1 er juille 2015 ACTUALITÉ Maroc Telecom Mobile Pospayé Enrichissemen des Forfais Mobiles Pariculiers e Maîrisés à parir du 1 er juin 2015 Maroc Telecom

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Plan de commandite e1976-2016 1

Plan de commandite e1976-2016 1 Plan de commandie e1976-2016 1 Lere de bienvenue Madame, Monsieur, Fondée il y a 40 ans, l Associaion de la presse francophone (APF) organise chaque année son Congrès annuel qui perme de jumeler des idées,

Plus en détail

travailler à Paris travailler à Paris

travailler à Paris travailler à Paris ravailler à Paris Trouver un emploi, en changer, se former, ravailler, demander un coup de pouce, faire valoir ses drois, créer son acivié Parce que la capiale es dynamique e créarice d emplois, mais aussi

Plus en détail

décembre 2008 L écoconception : quels retours économiques pour l entreprise? Une collaboration France Québec étude

décembre 2008 L écoconception : quels retours économiques pour l entreprise? Une collaboration France Québec étude décembre 2008 L écoconcepion : quels reours économiques pour l enreprise? Une collaboraion France Québec éude La présene publicaion es réalisée conjoinemen par : Pôle d écoconcepion e managemen de cycle

Plus en détail

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE

THESE. Présentée. pour obtenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE N d ordre : 2468 THESE Présenée pour obenir LE TITRE DE DOCTEUR DE L INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE ÉCOLE DOCTORALE : EDSYS Spécialié : Sysèmes indusriels Par : François GALASSO Tire de la

Plus en détail

Moyens pédagogiques : Travaux pratiques et manipulation au laboratoire de Chimie Paris : Référentiel Formation :

Moyens pédagogiques : Travaux pratiques et manipulation au laboratoire de Chimie Paris : Référentiel Formation : CYCLE Spécialise Traiemen de surface (Ref : 3524) Procédés voie sèche / voie humide, caracérisaion, ravaux praiques SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les procédés de modificaion de maériaux

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. * Personne n est imprévisible. Nobody s Unpredictable

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. * Personne n est imprévisible. Nobody s Unpredictable 12 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE * Personne n es imprévisible Nobody s Unpredicable NOBODY S UNPREDICTABLE* «Nobody s Unpredicable» es la signaure publiciaire d Ipsos. Parce que les cliens de nos cliens son de

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes Groupe Inernaional Fiduciaire pour l Experise compable e le Commissaria aux compes L imporan es de ne jamais arrêer de se poser des quesions Alber EINSTEIN QUI SOMMES-NOUS? DES HOMMES > Une ÉQUIPE solidaire

Plus en détail

Formation maîtriser la gestion de la retraite des fonctionnaires (Ref : 2209) Conditions réglementaires de l'accès à la retraite des agents publics.

Formation maîtriser la gestion de la retraite des fonctionnaires (Ref : 2209) Conditions réglementaires de l'accès à la retraite des agents publics. Formaion maîriser la gesion de la reraie des foncionnaires (Ref : 2209) réglemenaires de l'accès à la reraie des agens publics. COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION OBJECTIFS Appréhender le sysème des reraies

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mahémaiques Financières Empruns indivis Universié de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Licence menion Informaique parcours MIAGE - Semesre 5 Mahémaiques Financières

Plus en détail

Catalogue Eco-conception 2013

Catalogue Eco-conception 2013 Caalogue Eco-concepion 2013 Parenaires : Souiens financiers e echniques : Concep : 2013 Le comié organisaionnel du concours éco-concepion Plaeforme [avnir] Aubin ROY, Alice SALAMON e Jodie BRICOUT CCI

Plus en détail

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1.

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1. Pourcenages MATHEMATQUES 1ES 5. Lors de l acha d un aure aricle, je dois verser un acompe de 15%, e il me resera alors POURCENTAGES à débourser 1 700. CORRGES EXERCCES Prix de l aricle : 1 700 = 85% du

Plus en détail

ffi#tr I ENTRE : IET CONVENTION DE PARTENARIAT LA SOCIETE GENERALE MAROCAINE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES BANQUES {...*l-.è-,1 à-- iè#4{sr+#---@!

ffi#tr I ENTRE : IET CONVENTION DE PARTENARIAT LA SOCIETE GENERALE MAROCAINE DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES BANQUES {...*l-.è-,1 à-- iè#4{sr+#---@! lr l,,- i i i]. {...*l-.è-,1 à-- : gûçete ij"--.ê,-ll fiet{eralë ffi#r iè#4{sr+#---@! oj jê dê. É!'.!B r+aaijj, CONVENTON DE PARTENARAT -- r\l KF ' ENTRE : ET i L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES LA SOCETE

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

travailler à Paris 2012/2013

travailler à Paris 2012/2013 ravailler à Paris 2012/2013 DEVENEZ VOLONTAIRE EN SERVICE CIVIQUE! UN ENGAGEMENT CITOYEN UNE CHANCE DE VIVRE DE NOUVELLES EXPÉRIENCES RENSEIGNEMENTS SUR : PARIS.FR/SERVICE CIVIQUE LA DÉCOUVERTE DE MISSIONS

Plus en détail

budgétaire et extérieure

budgétaire et extérieure Insiu pour le Développemen des Capaciés / AFRITAC de l Oues / COFEB Cours régional sur la Gesion macroéconomique e les quesions de dee Dakar, Sénégal du 4 au 5 novembre 203 Séance S-4 : Souenabilié budgéaire

Plus en détail

Développez vos compétences dans la prise en charge des personnes migrantes

Développez vos compétences dans la prise en charge des personnes migrantes Pôle formaion Associaion Françoise e Eugène Minkowski Formaions 2015-2016 Développez vos compéences dans la prise en charge des personnes migranes Commen aborder la culure dans vos praiques professionnelles?

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

INDICATEURS DE L ÉDUCATION DIRECTIVES TECHNIQUES

INDICATEURS DE L ÉDUCATION DIRECTIVES TECHNIQUES INDICATEURS DE L ÉDUCATION DIRECTIVES TECHNIQUES NOVEMBRE 2009 1 SOMMAIRE Taux d alphabéisme des adules ou Taux d analphabéisme.... 3 Nombre d adules analphabèes... 5 Taux bru d accès (TBA) en première

Plus en détail

De la découverte de l électron à la spectrométrie de masse _L histoire de la spectrométrie de masse débute avec Sir J. J. Thomson dans le laboratoire

De la découverte de l électron à la spectrométrie de masse _L histoire de la spectrométrie de masse débute avec Sir J. J. Thomson dans le laboratoire De la découvere de l élecron à la specromérie de masse _L hisoire de la specromérie de masse débue avec Sir J. J. Thomson dans le laboraoire Cavendish de l Universié de Cambridge (UK). C es là qu il découvre

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion fondamenaux des marchés publics de ravaux (Ref : C12) Maîriser la réglemenaion, les grandes éapes e les responsabiliés de chaque inervenan du marché SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

NICE. la vie 29 / 30 / 31 MAI 2013. qui va avec LE VÉLO BICICLETA. inventons LA BICI CYCLING. inventamos la vida que va con ella!

NICE. la vie 29 / 30 / 31 MAI 2013. qui va avec LE VÉLO BICICLETA. inventons LA BICI CYCLING. inventamos la vida que va con ella! 20e c o n g r è s du club des villes e errioires cycl ables LE VÉLO invenons la vie qui va avec i NICE PALAIS DES C O N G R È S NICE ACROPOLIS 29 / 30 / 31 MAI 2013 - V O U S I N T E R N A T I O N A L

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

SRE. Construit l'avenir

SRE. Construit l'avenir SRE Consrui l'avenir Le mo du Présiden, Créé en 1944, le Groupe FLORIOT es le 1 er Groupe régional indépendan parimonial de Bâimen, Travaux Publics e Maisons Individuelles en région Rhône-Alpes. La force

Plus en détail

Frouzins Lamasquère Roques Seysses

Frouzins Lamasquère Roques Seysses Prinemps 2011 N 11 Le mo du Présiden Jean-Claude COMMENGE Frouzins Lamasquère Roques Seysses Le budge 2011 DEPENSES Peie enfance 1 983 143 Ecole de musique 372 006 Environnemen 2 417 596 Resauraion scolaire

Plus en détail

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe

Rapport de développement durable Bilan de Campagne 2009-2010. Une entreprise du groupe Rappor de développemen durable Bilan de Campagne 2009-2010 Une enreprise du groupe cru bourgeois HAUT-MÉDOC QUI SOMMES NOUS? ÉDITO «Osez la raison» : au-delà du pari, un vériable défi lancé à Larose Trinaudon

Plus en détail

Guide pratique de l evolution professionnelle. Prevenir les discriminations et favoriser l egalite de traitement

Guide pratique de l evolution professionnelle. Prevenir les discriminations et favoriser l egalite de traitement Guide praique de l evoluion professionnelle Prevenir les discriminaions e favoriser l egalie de raiemen Réalisé en parenaria avec Pee Sone pee.sone@jusdifferen.eu hp://www.jusdifferen.eu/ SOMMAIRE Inroducion...p.

Plus en détail

LA PERTINENCE DES ACTIFS INCORPORELS AVEC LES IFRS

LA PERTINENCE DES ACTIFS INCORPORELS AVEC LES IFRS LA PERTINENCE DES ACTIS INCORPORELS AVEC LES IRS Gaëlle LENORMAND-TOUCHAIS IREJE Universié de Breagne-Sud (rance) Lionel TOUCHAIS CREM-IAE de Rennes Universié de Rennes1 (rance) RESUME : Ce aricle s inerroge

Plus en détail

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR Formaion Adminisraeur Server 2008 (Ref : IN4) SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Gérer des ressources e des compes avec Acive Direcory e Windows Server 2008

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX SEANCE 9 LE RISQUE DE TAUX GESTION DU RISQUE DE TAUX Obje de la séance 9: défini le risque de aux e présener

Plus en détail

THÈSE. DOCTEUR Spécialité : Sciences de l ingénieur Mention : AUTOMATIQUE

THÈSE. DOCTEUR Spécialité : Sciences de l ingénieur Mention : AUTOMATIQUE THÈSE Présenée à L Universié Paul Verlaine - Mez UFR Mahémaiques, Informaique, Mécanique Pour obenir le ire de DOCTEUR Spécialié : Sciences de l ingénieur Menion : AUTOMATIQUE Par Mohammed DAHANE Tire

Plus en détail

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8 1 ère composane : émarche personnelle e invesissemen du candida au cours de l élaboraion du TPE (noe enière sur 8 poins) Iems officiels ompéences officielles Niveau d exigence 1. Recherche documenaire

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

Blainvifie. inspirante POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES

Blainvifie. inspirante POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES Blnvifie inspirane POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES Mars 2013 POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES Sommre OBJECTIF DE LA POLITIQUE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

Conditions générales de Vente - version 01/04/2007

Conditions générales de Vente - version 01/04/2007 Services Inerne SARL Quixys 52-54 roue du Champ de Foire 79120 Sepvre -...écrire, communiquer, publier, parager Condiions générales de Vene - version 01/04/2007 QUIXYS FRANCE, SARL au capial de 10 000,

Plus en détail

5.1 La conception d'animation

5.1 La conception d'animation ANIMATIONS Flash CS6 5.1 La concepion d'animaion A- Le concep d'animaion dans Flash Flash perme de créer des animaions. Lorsque vous animez un obje, vous gérez deux espaces : l'espaceemps dans le panneau

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Rédiger e sécuriser la publicié de vos marchés publics (Ref : 3280) Appréhendez les informaions devan figurer dans les avis de publicié e sécurisez ainsi la procédure de passaion de vos marchés

Plus en détail

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS.

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS. Formaion La réglemenaion des déclaraions annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaire e maîriser la norme N4DS e les DADS. OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Connaîre la nouvelle réglemenaion liée

Plus en détail

Conditions Générales Valant Note d Information. Assurance Vie

Conditions Générales Valant Note d Information. Assurance Vie Condiions Générales Valan Noe d Informaion Assurance Vie DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. Epargne évoluion es un conra individuel d assurance sur la vie de ype mulisuppors, exprimé en euros e/ou

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Sourcing moules : choisir la stratégie LCC (low cost country) ou celle de la haute technologie?

Sourcing moules : choisir la stratégie LCC (low cost country) ou celle de la haute technologie? P. 2 Les biopolymères se ransformen! Parenaria PEP / Environne Tech Sourcing moules : choisir la sraégie LCC (low cos counry) ou celle de la haue echnologie? Agenda P. 3 DREAM : Vers une uilisaion raionnelle

Plus en détail

Distributeur automatique de café

Distributeur automatique de café BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Son auorisés les calcularices élecroniques e le maériel

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RAORT ANNUEL EXERCICE 2014 A - IDENTITÉ DE L'ASSOCIATION C.E.R. Code de l'associaion Nom adresse DE NORMANDIE 3 5 08 a HOTO CLUB SOTTEVILLE 15 rue de la gare B111 76300 Soeville Les Rouen Indiquez ci-dessous

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE Dossier echnique SOMMAIRE Inroducion Présenaion en images des différens élémens Principe de foncionnemen e rôle des différens élémens Diagramme sagial Mise en

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par :

UNIVERSITÉ D ORLÉANS. THÈSE présentée par : UNIVERSITÉ D ORLÉANS ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DE L HOMME ET DE LA SOCIETÉ LABORATOIRE D ECONOMIE D ORLEANS THÈSE présenée par : Issiaka SOMBIÉ souenue le : 5 décembre 2013 à 14h00 pour obenir le grade

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaïre Humanis Prévoyance. 30 juin 2015. Furs. Lieu de réunïon: Espaces Cap 15 1/13 Quai de Grenelle 75015 PARIS

Assemblée Générale Ordinaïre Humanis Prévoyance. 30 juin 2015. Furs. Lieu de réunïon: Espaces Cap 15 1/13 Quai de Grenelle 75015 PARIS 30 juin 205 Lieu de réunïon: Espaces Cap 5 /3 Quai de Grenelle 7505 PARS Réunions préparaoires: - Collège Adhérens: 30juin - h00 - Collège Paricipans: 30juin - 0h30 Assemblée Générale Ordinaire: 4h30 Déjeuner:

Plus en détail

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007

Comparaison des composantes de la croissance de la productivité : Belgique, Allemagne, France et Pays-Bas 1996-2007 Bureau fédéral du Plan Avenue des Ars 47-49, 1000 Bruxelles hp://www.plan.be WORKING PAPER 18-10 Comparaison des composanes de la croissance de la producivié : Belgique, Allemagne, France e Pays-Bas 1996-2007

Plus en détail

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus

Solvency II, IFRS : l impact des modèles d actifs retenus Les normes IFRS en assurance Solvency II, IFRS : l impac des modèles d acifs reenus 31 e journée de séminaires acuariels ISA-HEC Lausanne e ISFA Lyon Pierre THÉROND pherond@winer-associes.fr 18 novembre

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

Les nouveautés de Word 2013

Les nouveautés de Word 2013 WORD 2013 Office 2013 - Word, Excel, PowerPoin e Oulook Les nouveaués de Word 2013 Aciver/désaciver les repères d'alignemen Les repères d'alignemen permeen, lors du déplacemen ou du redimensionnemen d'un

Plus en détail

LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME

LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME Environnemen e aéropors LE PLAN D EXPOSITION AU BRUIT D UN AÉRODROME NOTE D'INFORMATION N 2 Le brui es, pour les riverains d aérodromes, la nuisance la plus imporane e la plus immédiaemen percepible. Réduire

Plus en détail

PRODUITS DÉRIVÉS CLIMATIQUES : ASPECTS ÉCONOMÉTRIQUES ET FINANCIERS

PRODUITS DÉRIVÉS CLIMATIQUES : ASPECTS ÉCONOMÉTRIQUES ET FINANCIERS N d ordre : 111-2003 PRODUITS DÉRIVÉS CLIMATIQUES : ASPECTS ÉCONOMÉTRIQUES ET FINANCIERS THÈSE présenée devan L UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD LYON I pour l obenion du DIPLOME DE DOCTORAT DE SCIENCES DE GESTION

Plus en détail

Votre habitation ou votre entreprise se situe dans une zone non éligible ou mal desservie par l ADSL? Un véritable fournisseur d accès Internet

Votre habitation ou votre entreprise se situe dans une zone non éligible ou mal desservie par l ADSL? Un véritable fournisseur d accès Internet Informaions e souscripions : 0 800 66 55 55 (appel graui depuis un pose fixe, selon les condiions arifaires de vore opéraeur) Inerne Saellie L Inerne Hau-Débi venu du ciel à parir de 24,90V/mois Vore habiaion

Plus en détail

La situation financière des sociétés non financières en France 1995-2006 Baisse du taux d épargne et recours accru à l endettement

La situation financière des sociétés non financières en France 1995-2006 Baisse du taux d épargne et recours accru à l endettement La siuaion financière des sociéés non financières en France 199- Baisse du aux d épargne e recours accru à l endeemen Jean-Luc CAYSSIALS Direcion des Enreprises Observaoire des Enreprises Olivier VIGNA

Plus en détail