Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS"

Transcription

1 Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3 e) Terrin résidentiel djent u L Sint-Louis...9 f) Protetion et érn visuel oligtoires pour les sps...9 g) Élirge...9 h) Pente...9 i) Plongeoir...10 j) Câles ériens...10 k) Remplissge des pisines Pisines et sps ) Distnes minimles i) Toute pisine reusée doit respeter les distnes minimles suivntes : 1,52 mètre (5 pieds) de toute limite ltérle ou rrière du terrin; 2,5 mètres (8,2 pieds) de l emprise de rue, pour une pisine située à l fois dns l mrge vnt seondire d un terrin de oin et dns le prolongement de l mrge rrière; 4,5 mètres (14,8 pieds) si l mrge vnt seondire donne sur le hemin du Bord-du-L-- Lkeshore (f. roquis A); 1,52 mètre (5 pieds) de tout âtiment prinipl, de s terrsse ttennte et de ses esliers; 5-1

2 d 1,2 mètre (3,9 pieds) de toute utre struture telle une lôture, une terrsse indépendnte, un non, un âtiment essoire ou toute utre onstrution semlle; de fçon à lisser un espe lire utour de l pisine. ii) Toute pisine hors-terre ou semi-reusée doit respeter les distnes minimles suivntes : 2 mètre (6,6 pieds) de toute limite ltérle ou rrière du terrin; 4,5 mètres (14,8 pieds) de l emprise de rue, pour une pisine située à l fois dns l mrge vnt seondire d un terrin de oin et dns le prolongement de l mrge rrière (f. roquis B); d 2 mètres (6,6 pieds) de tout âtiment prinipl et de s terrsse ttennte (sns les esliers); 1,2 mètre (3,9 pieds) de toute utre struture telle une lôture, des esliers, une terrsse indépendnte, un non, un âtiment essoire ou toute utre onstrution semlle; de fçon à lisser un espe lire utour de l pisine. Ces distnes minimles sont toujours lulées pr rpport à l ligne d eu, est-à-dire l ligne imginire séprnt l ordure de l pisine du déut de l surfe de l eu. iii) Tout sp (inlunt ses ppreils méniques) doit respeter les distnes minimles suivntes : 1,52 mètre (5 pieds) de toute limite du terrin; 0 mètre (0 pied) de tout âtiment d hittion, pourvu que le sp ne soit ps situé devnt une porte de mnière à en empêher l usge. ) Terrsse entournt une pisine i) Une terrsse omplémentire à une pisine ne peut ps empiéter dns l mrge vnt. ii) Une terrsse omplémentire à une pisine peut empiéter d'un mximum de 3 mètres (9,8 pieds) dns l mrge vnt seondire sur un lot de oin, en utnt qu'elle ne s'pprohe ps à moins de 4,5 mètres (14,8 pieds) de l limite d'emprise de l rue. 5-2

3 iii) Auune terrsse desservnt une pisine ne peut empiéter dns une mrge ltérle minimle ou s pproher à moins de 2 mètres (6,6 pieds) de toute limite rrière du terrin. ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.) Auun ppreil ménique pour pisine ne peut ps être instllé dns l mrge vnt priniple. Lorsqu instllé dns l mrge ltérle ou dns l mrge vnt seondire, un ppreil ménique pour pisine doit être dissimulé de l rue pr un érn opque en ois ou en PVC, ou pr une hie de onifères touffue. À moins d être instllés dns un âtiment essoire onforme ou plé sous l terrsse intégrée à une pisine hors terre, tout ppreil ménique pour pisine doit respeter les distnes minimles suivntes : i) Appreil ménique pour pisine reusée : 1,52 mètre (5 pieds) de toute limite ltérle ou rrière du terrin; 4,57 mètres (15 pieds) de toute limite vnt ou vnt seondire du terrin; 1,2 mètre (3,9 pieds) de l ligne d eu de l pisine reusée; de fçon à lisser un espe lire utour de elle-i. ii) Appreil ménique pour pisine hors-terre ou semi-reusée : d) Clôture utour d une pisine 2 mètres (6,6 pieds) de toute limite ltérle ou rrière du terrin; 4,57 mètres (15 pieds) de toute limite vnt ou vnt seondire du terrin; 1,2 mètre (3,9 pieds) de l ligne d eu d une pisine hors terre sns terrsse dont les prois et le grde-orps intégré onstituent l «lôture» règlementire requise. Toute pisine doit être entourée pr une lôture oligtoire et/ou pr une portion sns ouverture d un mur de âtiment. De plus, dns ertins s, elle doit être séprée du âtiment prinipl pr une lôture seondire. Ces lôtures doivent être instllées onformément ux dispositions du présent prgrphe. i) Emplement L lôture utour d une pisine doit être située sur ou près des lignes du terrin sur lequel se trouve l pisine ou enore sur le terrin lui-même utour de l pisine. Dns tous les s, un espe lire d u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) de lrgeur doit être mintenu entre l lôture et l pisine. Toute lôture séprnt une pisine d un âtiment ou d une terrsse doit ussi être distnée d u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) de e âtiment ou de ette terrsse. Amendement PC-2784 (18 mi 2011) ii) Huteur minimle L huteur minimle d une lôture oligtoire utour d une pisine, mesurée entre le niveu du sol sur le ôté extérieur de ette lôture jusqu u sommet de elle-i, est de 1,52 mètre (5 pieds). L huteur minimle d une lôture seondire utour d une pisine, mesurée entre le niveu du sol sur le ôté extérieur de ette lôture jusqu u sommet de elle-i, est de 1,2 mètre (3,9 pieds). Les roquis suivnts illustrent quelques possiilités d emplement de telles lôtures: 5-3

4 Pisine reusée Pisine hors-terre ou semi-reusée Une pisine hors terre dont l huteur de l proi est d u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) en tout point pr rpport u sol ou une pisine démontle dont l huteur de l proi est de 1,4 mètre (4,6 pieds) ou plus n s ps à être entourée d une lôture seondire lorsque l ès à l pisine s effetue de l une des fçons suivntes : iii) - u moyen d une éhelle munie d une portière de séurité qui se referme et se verrouille utomtiquement pour empêher son utilistion; - u moyen d une éhelle ou à prtir d une terrsse dont l ès est protégé pr une lôture seondire; - à prtir d une terrsse rtthée u âtiment prinipl et méngée de telle fçon que s prtie ouvrnt sur l pisine soit protégée pr une lôture seondire. Autres règles de séurité L lôture doit être onstruite d éléments en ois, en PVC ou en fer forgé, instllés vertilement ou onstituée de milles entrelées utres que le treillis. 5-4

5 L lrgeur mximle de l espement entre 2 éléments vertiux est de 10 entimètres (4 poues). Dns le s d une lôture onstituée de milles entrelées, l longueur mximle des ôtés des losnges est de 5 entimètres (2 poues). d L distne mximle entre le niveu du sol et le s de elle-i est de 5 entimètres (2 poues), mesurée du ôté extérieur de l lôture,. e f Une rrière doit être méngée dns l lôture fin de donner ès à l espe lôturé. Cette rrière doit être munie d un ferme-porte et d un loquet gissnt utomtiquement lorsque l rrière est utilisée. Le loquet doit être situé du ôté intérieur de l lôture à l huteur de 1,22 mètre (4 pieds) u-dessus du niveu du sol. Ce loquet doit être verrouillé à lé ou l rrière être denssée lorsque l pisine n est ps sous l surveillne direte d un dulte. Toute pisine doit être pourvue d une éhelle ou d un eslier permettnt d entrer dns l eu et d en sortir. Les roquis suivnts illustrent quelques s de lôtures oligtoires: 5-5

6 iv) Grde-orps intégré à une pisine hors-terre sns terrsse Nonostnt l teneur des sous-prgrphes i) à 0 préédents, l instlltion d une lôture utour d une pisine hors-terre sns terrsse n est ps oligtoire dns l mesure où il est possile de séuriser ldite pisine pr l emploi simultné des mesures de séurité dérites ux sousprgrphes suivnts: Un grde-orps doit être instllé sur le reord de l pisine, sur tout le périmètre de elle-i, de fçon à e que l huteur ominée de e grde-orps et de l proi extérieure de l pisine soit égle ou supérieure à 1,52 mètre (5 pieds). Une rrière ve loquet doit être méngée dns le grde-orps fin de donner ès à l pisine. Le loquet doit être verrouillé à lé ou l rrière être denssée lorsque l pisine n est ps sous l surveillne direte d un dulte. Dns le s d une pisine hors-terre sns terrsse et dont les prois et le grde-orps onstituent l «lôture», l éhelle donnnt ès à une telle pisine doit être enlevée lorsque l pisine n est ps sous l surveillne direte d un dulte. v) Pisine hors-terre ve terrsse rtthée u âtiment prinipl Nonostnt l teneur des sous-prgrphes i) à 0 préédents, l instlltion d une lôture utour d une pisine hors-terre ve terrsse, rtthée u âtiment prinipl n est ps oligtoire dns l mesure où il est possile de séuriser ldite pisine pr l méngement d un enlos utour de l eslier onduisnt à l pisine et pr l mise en ple d utres moyens de protetion, le tout onformément ux règles énonées ux sous-prgrphes suivnts: Les ôtés de l terrsse, non djents à un mur du âtiment prinipl ou à l pisine, doivent être protégés pr une lôture d'une huteur minimle de 1,52 mètre (5 pieds), onforme ux dispositions du sous-prgrphe

7 d e f L espe ompris entre le sol et le plnher de l terrsse, doit être msqué à l mnière d une lôture fite d'éléments vertiux seulement, onformément u sous-prgrphe 0 et d i-dessus. Un grde-orps doit être instllé sur le reord de l pisine, sur tout le périmètre de elle-i qui n est ps imméditement ontigu à l terrsse de fçon à e que l huteur ominée de e grde-orps, dditionnée à l huteur de l proi extérieure de l pisine soit égle ou supérieure à 1,52 mètre (5 pieds). Sur l terrsse, entre le âtiment prinipl et l pisine, une lôture seondire d une huteur de 1,2 mètre (3,9 pieds) doit être instllée à une distne minimle de 1,2 mètre (3,9 pieds) de l ligne d eu. Un enlos doit être méngé à u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) de tout eslier onduisnt du niveu du sol vers l terrsse et à u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) de toute prtie de terrsse qui n est ps fermée pr une lôture ynt l huteur minimle de 1,52 mètre (5 pieds). L lôture onstitunt et enlos doit être d une huteur d u moins 1,52 mètre (5 pieds) et être onstruite onformément ux dispositions du sous-prgrphe 0. Les roquis suivnts illustrent quelques s permis de tels méngements d enlos: vi) Pisine hors-terre ve terrsse, déthées du âtiment prinipl. Nonostnt l teneur des sous-prgrphes i) à 0 préédents, l instlltion d une lôture, utour d une pisine hors-terre ve terrsse, lorsqu il s git d instlltions qui sont déthées du âtiment prinipl, n est ps oligtoire dns l mesure ou il est possile de séuriser ldite pisine pr l méngement d un enlos utour de l eslier onduisnt à l terrsse et pr l mise 5-7

8 en ple d utres moyens de protetion, le tout, onformément ux règles énonées ux sousprgrphes suivnts: d e f Les ôtés de l terrsse, non djents à l pisine ou à l eslier, doivent être protégés pr une lôture d'une huteur minimle de 1,52 mètre (5 pieds) onforme ux dispositions du sous-prgrphe 0. L espe ompris entre le plnher de l terrsse et le sol doit être msqué à l mnière d une lôture, fite d'éléments vertiux seulement, onformément u sous-prgrphe 0 et d i-dessus. Un grde-orps doit être instllé sur le reord de l pisine, sur tout le périmètre de elle-i qui n est ps imméditement ontigu à l terrsse, de fçon à e que l huteur ominée de e grde-orps, dditionnée à elle de l proi extérieure de l pisine, soit égle ou supérieure à 1,52 mètre (5 pieds). Un enlos doit être méngé à u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) de tout eslier onduisnt du niveu du sol vers une terrsse et à u moins 1,2 mètre (3,9 pieds) de toute prtie de terrsse qui n est ps fermée pr une lôture ynt l huteur minimle de 1,52 mètre (5 pieds). L lôture onstitunt et enlos doit être d une huteur d u moins 1,52 mètre (5 pieds) et être onstruite onformément ux dispositions du sous-prgrphe 0. Dns le s où un eslier n'est ps instllé en permnene et qu'une éhelle est utilisée pour éder à l terrsse utour de l pisine, une rrière doit être méngée dns le grdeorps fin de donner ès à l terrsse. Cette rrière doit être munie d'un loquet. Ce loquet doit être verrouillé à lé ou l rrière être denssée et l'éhelle doit être enlevée, lorsque l pisine n'est ps sous l surveillne direte d'un dulte. 5-8

9 Les roquis suivnts illustrent quelques s permis de et méngement d enlos en vertu du présent prgrphe: e) Terrin résidentiel djent u L Sint-Louis Dns le s d un terrin résidentiel djent u L Sint-Louis et situé totlement u sud du hemin du Bord-du-L--Lkeshore, il n est ps oligtoire d instller une lôture sur l ligne de terrin séprnt e terrin du l, en utnt que l pisine soit entourée d une lôture seondire. f) Protetion et érn visuel oligtoires pour les sps Tout sp doit être hé de toute rue qui longe le terrin pr un érn visuel opque mesurnt u moins 1,22 mètre (4 pieds) de hut; tout sp doit être muni d un ouverle fermé et denssé lorsqu il n est ps utilisé. g) Élirge L ire d une pisine doit être onvenlement élirée et le système d élirge être disposé de fçon à éviter l élirge diret d une propriété voisine. h) Pente L pente de l prtie peu profonde de l pisine jusqu à l ligne de démrtion d ve l prtie profonde ne peut exéder 30,5 entimètres (1 pied) vertilement, sur 2,13 mètres (7 pieds) horizontlement. 5-9

10 i) Plongeoir Il est permis d instller des plongeoirs utour des pisines privées, pourvu que l instlltion soit onforme à l norme du Bureu de normlistion du Quée (BNQ), reltive ux pisines résidentielles dotées d'un plongeoir, et qu un élirge sous-mrin soit instllé dns l pisine. j) Câles ériens Une pisine ne doit ps être méngée en dessous d une ligne ou de fils életriques. k) Remplissge des pisines Auune pisine ne peut être remplie à une huteur supérieure à 45,7 entimètres (18 poues) d eu si elle n est ps entourée d une lôture onforme ux exigenes du prgrphe d). 5-10

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude VIESMNN VITODENS, VITOSOLR onduits d évution des fumées pour hudière gz à ondenstion de,9 à 50,0 kw Notie pour l'étude onduits d évution des fumées Vitodens et Vitosolr 548 49 B/f 4/05 Sommire Sommire.

Plus en détail

Normes graphiques. Dans les règles de l art

Normes graphiques. Dans les règles de l art Normes grphiques Dns les règles de l rt Dns e hier des normes grphiques se trouvent toutes les règles indispensbles à l reprodution des éléments d identifition de l mrque TrukPro. Ces éléments donnent

Plus en détail

Berceau de stockage Doka

Berceau de stockage Doka 11/2010 Notie d instrutions originles 999281803 fr à onserver pour une utilistion ultérieure ereu de stokge ok es tehniiens du offrge Notie d instrutions originles ereu de stokge ok esription du produit

Plus en détail

MINIMALIST COLLECTION

MINIMALIST COLLECTION MINIMALIST COLLECTION MINIMAL M TUBE M TUBE SQUARE M TUBE ROUND FOURSLIM BY ARCHITECTS FOURSLIM ON/OFF FOURSLIM SQUARE FOURSLIM SQUARE ON/OFF FOURSLIM SQUARE LED SKINNY 1015 1617 1819 2021 2225 2627 2831

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROFILÉS POUR LA CONSTRUCTION MODERNE 1 1 11 11 11 11 11 10 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 0 0 0 0 0 11 11 1 1 1 1 1 11 11 11 1 1

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes Directive reltive à l mise en oeuvre de grues et de mchines de chntier à proximité de lignes électriques ériennes 1 Chmp d ppliction Chmp d ppliction L présente directive s pplique ux trvux exécutés u

Plus en détail

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée de,, Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi To ite this version: Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi. Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

Réf Désignation des ouvrages U Q PU HT PTHT

Réf Désignation des ouvrages U Q PU HT PTHT DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIMATIF Réf Désigntion des ouvrges U Q PU HT PTHT 1010 Instlltion, signlistion de chntier, repliement et nettoyge ens 1 1012 Implnttion du chntier Etblissement d'un constt d'huissier

Plus en détail

Annexe No 2. Croquis. Relatif au chiffre 2: CONSTRUCTIONS. Figure 2.1-2.3 Bâtiments, petites constructions et annexes

Annexe No 2. Croquis. Relatif au chiffre 2: CONSTRUCTIONS. Figure 2.1-2.3 Bâtiments, petites constructions et annexes Annexe No 2 Croquis Reltif u chiffre 2: CONSTRUCTIONS nnexe su rfces utiles secondires uniquement, ux dimensions limi tées longueur de l'nn exe, resp. de l petite construction bâtiment petiteconstruction

Plus en détail

NE PAS UTILISER JUMELÉ ST-ANTOINE CONSTRUCTION ISOM TRIE PROPOSITION 1 A.S.A. E.S.H. X.X DATE 1/8"= 1'-0" PLAN NO. 0000

NE PAS UTILISER JUMELÉ ST-ANTOINE CONSTRUCTION ISOM TRIE PROPOSITION 1 A.S.A. E.S.H. X.X DATE 1/8= 1'-0 PLAN NO. 0000 PLN PRELIIRE. LE CLIENT L PR LIIRE 2 30/10/14 E.S.H. PR LIIRE 1 22/10/14 E.S.H. ISOM TRIE PROPOSITION 1 PLN PRELIIRE. LE CLIENT L PR LIIRE 2 30/10/14 E.S.H. PR LIIRE 1 22/10/14 E.S.H. ISOM TRIE PROPOSITION

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Réglementtion Thermique 2005 et Dignosti de Performne Energétique (DPE) Dns le dre des enggements de l Frne à réduire les émissions de CO 2 et utres gz à effet de serre, des étpes importntes s imposent

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Une marque de commerce enregistrée utilisée sous licence par Groupe restaurants Imvescor Inc.

Une marque de commerce enregistrée utilisée sous licence par Groupe restaurants Imvescor Inc. Normes grphiques Pour récupérer les logos officiels et utres documents pertinents, prière de vous référer u site sécurisé destiné ux frnchisés, www.mikes.c/extrnetmikes. Renseignements Dnielle Myrnd Déprtement

Plus en détail

Détecteur de mouvement extérieur

Détecteur de mouvement extérieur Crctéristiques Portée 1 m Angle de détection 90 Huteur de fixtion 0,80 m 1,0 m Autoprotégé à l ouverture Utilistion en extérieur Indice de protection IP 5 Tempérture de fonctionnement -0 C à +50 C Type

Plus en détail

Une gamme de formes et de coloris

Une gamme de formes et de coloris Une gmme de formes et de oloris 8 oloris Brun Flmmé Rouge Flmmé Vert Flmmé Rouge Noir Ardoisé Gris Lihen Terre Cuite MASTER 4 oloris Gris Pierre Brun Noyer Ardoisé Brun Liège QUEUE DE CASTOR 4 oloris Ardoisé

Plus en détail

Plans d aménagement particulier «quartiers existants» - PAP QE

Plans d aménagement particulier «quartiers existants» - PAP QE Commune de Nommern Bourghof, Cruchten, Eichelbour, Kleinbourghof, Niederglbch, Nommern, Oberglbch, Schlederhff, Schrondweiler, Seylerhof et Zhneschhff Plns d méngement prticulier «qurtiers existnts» -

Plus en détail

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Recherche des prmètres de préréglge en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Appliction et utilistion des préréglges : Les données de

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif

Proposition du Conseil-exécutif Proposition du Conseil-exéutif 8. Projet (proédure de onsulttion) Loi sur les déhets (LD) (Modifition) Le Grnd Conseil du nton de Berne, sur proposition du Conseil-exéutif, rrête: I. L loi du 8 juin 00

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Programme d identification visuelle de la Ville de Québec. Guide sommaire des normes graphiques

Programme d identification visuelle de la Ville de Québec. Guide sommaire des normes graphiques Progrmme d identifiction visuelle de l Ville de Québec Guide sommire des normes grphiques Progrmme d identifiction visuelle L Ville de Québec s est dotée d un progrmme d identifiction visuelle cohérent,

Plus en détail

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ACCORD MULTILATERAL PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS MOBILIERES INTERNATIONAL ORGANIZATION OF SECURITIES COMMISSIONS

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions e hut niveu pour l onfigurtion e MAfeeMAfee Firewll Enterprise Control Center

Plus en détail

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx.

638604 CTC Generic 815446 LITHO FLEXO. PANTONE 000 05a mm/dd/yy xxxxxx. PANTONE 000 06a mm/dd/yy xxxxxx PANTONE 000. 07a mm/dd/yy xxxxxx. Trez un erle de po (5, mm) de dimètre u entre du ord de l porte. " /" 9/6" /8" 5 5 0 5 POUR DISTANCE D ENTRÉE de /8 po (60 mm) Pliez e grit sur l ligne pointillée et plez elle-i sur l ngle de l porte POUR

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Dispositifs d'extinction - Extincteurs portatifs et postes incendie

Dispositifs d'extinction - Extincteurs portatifs et postes incendie Recommndtion N 101 ECAP Plce de l Gre 4 Cse postle 2002 Neuchâtel Tél.: 032 889 62 22 Fx: 032 889 62 33 www.ecp-ne.ch ecp@ne.ch Edition du 26.10.2015 Dispositifs d'extinction - Extincteurs porttifs et

Plus en détail

Résultats des travaux Atelier RT 2012

Résultats des travaux Atelier RT 2012 Résultts des trvux Atelier RT 2012 Juillet 2012 1 Le plnning de l'nnée 2012-2013 Conseil Évlution du niveu de perméilité otenu sur s prodution Applition RT 2012 01/01/2013 Prévue 7 8 9 10 11 12 6 Vendre

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie Vloristion en sidérurgie des fils d ier issus du déhiquetge fin des pneus en fin de vie. Générlités Philippe RUSSO ARCELOR RESEARCH Industril Opertion Reserh Center Voie Romine - BP 30320-57283 Mizières

Plus en détail

Rack à pneus / chariot pour pneus. Les bases...

Rack à pneus / chariot pour pneus. Les bases... pour votre omfort Rk à pneus / hriot pour pneus Les bses... d e Rk à pneus / hriot pour pneus Rk à pneus et hriot pour pneus. Constrution méno-soudée en tube d ier. Tubes de onnexion glvnisés. Les tubes

Plus en détail

THE EVOLUTION design collection by architects

THE EVOLUTION design collection by architects THE EVOLUTION esign olletion y rhitets STEEL GLAM STEEL ELEGANCE FOURFOZ STEEL WAVE STEEL STONE 42-51 52-55 56-59 60-63 64-67 STEEL GLAM riteur sèhe-serviette Arhitete: Gonçlo Byrne De lignes roites et

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

StyleView Scanner Shelf

StyleView Scanner Shelf StyleView Scnner Shelf User's Guide Poids mx. : 2 ls ( kg) Chriot SV et unité frontle Option - Chriots LCD Option 2 - Chriots pour ordinteurs portles 3 Option 3 - Ril du mur 6 Option 4 - Arrière du chriot

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

NOTICE D'UTILISATION ET DE MONTAGE SYSTÈMES CENTRALISÉS DE VENTILATION ET DE CLIMATISATION

NOTICE D'UTILISATION ET DE MONTAGE SYSTÈMES CENTRALISÉS DE VENTILATION ET DE CLIMATISATION FR SYSTÈMES CENTRALISÉS DE VENTILATION ET DE CLIMATISATION NOTICE D'UTILISATION ET DE MONTAGE Aérotherme Industrie ATEX 3910838 Sous réserve de modifitions servnt à l'méliortion tehnique du produit! 1

Plus en détail

liste de prix JANVIER 201

liste de prix JANVIER 201 liste e prix JANVIER 201 FR INDEX BATHROOM RADIATORS MINIMALIST COLLECTION miniml p.08 fourslim y rhitets p.09 fourslim on/off p.11 fourslim squre p.12 fourslim squre on/off p.14 fourslim squre LED p.15

Plus en détail

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable Plnher huffnt életrique simple et onfortle Wrmup Snowle Solution éneigment SOLUTION POUR sol APPLICATION EXTERIEURE www.wrmupfrne.fr Câle huffnt pour solution e éneigement Les pplitions sol En hiver, l

Plus en détail

Ater Lucis. La lumière maîtrisée

Ater Lucis. La lumière maîtrisée Ater Lucis L lumière mîtrisée 09/2009 Contenu A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Ater Lucis Démrche Qulités Focus pr modèle Circeo Xelios Arboris A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Bonhomme

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services Des solutions pour l eu potble Solutions pour le tritement de l eu potble pr Severn Trent Services Des solutions complètes pour le tritement de l eu potble Severn Trent Services, principl fournisseur de

Plus en détail

Chaudières à gaz murales, à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. THISION L 10,1 142,3 kw

Chaudières à gaz murales, à condensation. THISION S 1,0 48,7 kw. THISION L 10,1 142,3 kw Chuières à gz murles, à onenstion THISION S,0 48, kw. Desription u prouit. Chuières à gz murles, à onenstion THISION S. Presttions e servie.4 Stnrs.0 Aessoires e régultion. Aessoires.4 Données tehniques.

Plus en détail

www.cs-france.fr couvraneuf JOINTS DE DILATATION Intérieur & Extérieur - Thermique - Parasismique MIFASOL MUR ET PLAFOND PARASISMIQUE EXTERIEUR

www.cs-france.fr couvraneuf JOINTS DE DILATATION Intérieur & Extérieur - Thermique - Parasismique MIFASOL MUR ET PLAFOND PARASISMIQUE EXTERIEUR www.s-frne.fr ouvrneuf JOINTS DE DILATATION Intérieur & Extérieur - Thermique - Prsismique MIFASOL MUR ET PLAFOND PARASISMIQUE EXTERIEUR 2 SOMMAIRE PRÉOCCUPATION DE MAÎTRE D ŒUVRE 3 4 6 8 10 12 14 16 18

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL

Série des traités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Série des trités européens - n 108 CONVENTION POUR LA PROTECTION DES PERSONNES À L'ÉGARD DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ DES DONNÉES À CARACTERE PERSONNEL Strsourg, 28.I.1981 STE 108 Tritement utomtisé des données

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Cheminement de câbles tehalit

Cheminement de câbles tehalit Cheminement de câbles tehlit Systèmes de cnux d instlltion Systèmes de cnux d llège tehlit.brn, PVC tehlit.brhn, sns hlogène tehlit.bra, luminium tehlit.brs, en tôle d cier tehlit.br, PVC tehlit.brh, sns

Plus en détail

(surface d'un cercle : S = pd2 4 )

(surface d'un cercle : S = pd2 4 ) Les cordes sont de dimètres vribles. Si on les remplce pr deux cordes de même dimètre, le dimètre moyen, le résultt devrit être le même. Ici le résultt, c est sns doute l résistnce qui est proportionnelle

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER DCG session 2011 UE8 Systèmes d informtion et de gestion Corrigé indictif DOSSIER 1 : PREPARER ET FORMER LES ENTRAINEURS 1. Expliquer les crdinlités des ssocitions NECESSITER, SE DEROULER Intitulé de l'ssocition

Plus en détail

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium SQUARE VERTICA NOUVEE VERSION Rditeur entièrement rélisé en luminium W EXEMPE DE COMMANDE Pour psser orretement l ommnde de e modèle suivre l exemple i-dessous : PRODUIT SQV2#IDR200056 9010 R12 SQV2#IDR200056

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I Mnuel d instructions du KIT de mise à niveu I TABLE DES MATIÈRES AVANT DE COMMENCER... 2 NOUVELLES FONCTIONNALITÉS... 2 UTILISATION DE LA TABLETTE À STYLET... 3 À propos de l tblette à stylet... 3 Utilistion

Plus en détail

La photomodélisation architecturale

La photomodélisation architecturale Livio De Lu Préfe de Lu Roert L photomodélistion rhiteturle Relevé, modélistion, représenttion d édifies à prtir de photogrphies Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978 2 212 12524 5 Chpitre 2 L prise de vue

Plus en détail

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR Livret des compétences essentielles de seconde II Fiche N 3- Niveu d cquisition exigé : «je sis en prler» LA CHAINE D INFORMATION :L fonction ACQUERIR L fonction ACQUERIR est chrgée de mettre en forme

Plus en détail

Nouvelle caractéristique : Radio internet

Nouvelle caractéristique : Radio internet XXXXX XXXXX XXXXX /XW-SMA3/XW-SMA4 Nouvelle crctéristique : Rdio internet EN FR Ce hut-prleur sns fil été conçu pour vous permettre de profiter de Pndor*/Rdio Internet. Toutefois, pour écouter Pndor/Rdio

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Chaudière fuel à condensation sol. STRATON 11 30 kw. STRATON L 27 85 kw

Chaudière fuel à condensation sol. STRATON 11 30 kw. STRATON L 27 85 kw Chuière fuel à onenstion sol STRATON 11 30 kw 5.2 Desription u prouit 5.3 Référenes e ommne et prix 5.4 Vrinte hyrulique 5.7 Aessoires 5. Crtéristiques tehniques 5.10 Pln oté STRATON L 27 85 kw 5.12 Desription

Plus en détail

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage 11/2010 Notice d instructions originles 999281403 fr à conserver pour une utilistion ultérieure c de rngement Réf. 583010000 escription du produit escription e c de rngement ok est un ccessoire de levge

Plus en détail

Graphes de décision binaires

Graphes de décision binaires Chpitre 3 : Grphes de déision inires Chpitre 3 Grphes de déision inires Pour répondre u prolème posé pr l roissement de l tille des fontions logiques à triter (grnd nomre de fontions, de monômes et de

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

catalogue SECURISATION RESERVE HAUTE ET BASSE

catalogue SECURISATION RESERVE HAUTE ET BASSE tble c r t é R e d r t p.2 Blus bine C e d t i o T r u o p es l b t c r t é R s e-pied d r G s e l ô T 4 p. Du stndrd vers l singulrité Depuis s crétion en 1972, LYCMA rticule s strtégie utour de 4 xes

Plus en détail

lttl RBPUBLIQUE FRANCAISE DBPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE ARRETE La unaguet tr' CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES

lttl RBPUBLIQUE FRANCAISE DBPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE ARRETE La unaguet tr' CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES tr' RBPUBLIQUE FRANCAISE DBPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE lttl mffitr Le Mire de Lunguet, UILLE ile L unguet MUNICIPAL PORTANT REGLEMENTATION DE L'OCCUPATION DU DOMAINE PT]BLIC, SUR LA COMMUNE DE LAUNAGUET

Plus en détail

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10

Conditions Générales d Assurances Edition 2012.10 Assurne ménge Etudints Conditions Générles d Assurnes Edition 2012.10 Index Pge Art. A Couverture de se...... 2 Choses ssurées, risques ssurles... 2 Presttions et sommes d ssurne....... 4 Art. B Couverture

Plus en détail

Chapitre VI : Cristallographie

Chapitre VI : Cristallographie hpitre VI : ristllogrphie Pln : ********************** II- Systèmes ristllins 2 1- Notions sur les réseux de Brvis (omplément de ours) 2 2- Définitions : motif, réseu, mille élémentire 3 - Motif 3 - Réseu

Plus en détail

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II Le mnuel d utilistion du jeu Rody & Mstico II Mnuel rélisé pr : Fredo_L Site web : http://www.lnkhor.net E-mil : fred@lnkhor.net Remrque : les erreurs du mnuel d origine ont volontirement étient reproduites

Plus en détail

RD/IQL Afficheur d Intérieur

RD/IQL Afficheur d Intérieur Importnt : Grder es instrutions DÉBALLAGE 1Fihe d Instlltion RD/IQL Affiheur d Intérieur RD/IQL Fihe d Instlltion TG200576FRA Feuillet 1 Feuillet 2 STOCKAGE -10 C +50 C 0 %HR 95 %HR 0 L instlltion de e

Plus en détail

Développement d un Code de Calcul Permettant l Optimisation des Systèmes de Chauffage de Planchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés 1.

Développement d un Code de Calcul Permettant l Optimisation des Systèmes de Chauffage de Planchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés 1. Rev Ener Ren : Journées de Thermique (001) 85-90 éveloppement d un Code de Clcul Permettnt l Optimistion des Systèmes de Chuffe de Plnchers ou Sols à l Aide de Tubes Enterrés O Guerri 1, A Hrhd et K Bouhdef

Plus en détail

Concept de ventilation modulaire pour gaines circulaires

Concept de ventilation modulaire pour gaines circulaires onept e ventiltion moulire pour gines irulires Pourquoi un tel onept? 1. re qu il est simple et éonomique.. re qu il est moulire. 3. re qu il éonomise u temps u montge.. re qu il existe es omposnts e toutes

Plus en détail

Fiche de Données Techniques. Pression Température Humidité Vitesse d air Débit d air Combustion MANOMETRES A COLONNE DE LIQUIDE INCLINEE SERIE HP

Fiche de Données Techniques. Pression Température Humidité Vitesse d air Débit d air Combustion MANOMETRES A COLONNE DE LIQUIDE INCLINEE SERIE HP Fiche de Données Techniques Pression Tempérture Humidité Vitesse d ir Déit d ir Comustion MANOMETRES A COLONNE DE LIQUIDE INCLINEE SERIE HP Les mnomètres à colonne de liquide inclinée de l gmme HP, développés

Plus en détail

ARBRES. Etiquettes / Arbre ordinaire : A = (N,P) - N ensemble des nœuds - P relation binaire «parent de» - r N la racine

ARBRES. Etiquettes / Arbre ordinaire : A = (N,P) - N ensemble des nœuds - P relation binaire «parent de» - r N la racine ARBRES Arbre ordinire : A = (N,P) - N ensemble des nœuds - P reltion binire «prent de» - r N l rcine x N un seul chemin de r vers x r = y o P y P y... P y n = x 0 r n ps de prent x N - { r } x exctement

Plus en détail

Cellule exploitation et gestion du domaine public

Cellule exploitation et gestion du domaine public RÈGLEMENT DÉPARTEMENTAL DE VOIRIE Direction des routes Service Exploittion Mintennce Cellule exploittion et gestion du domine pulic SOMMAIRE TITRE I - DOMANIALITÉ PRINCIPES... Article - Pouvoirs du Président

Plus en détail

Manuel d instructions

Manuel d instructions Mnuel d instrutions Mhine à oudre Produt Code (Référene du produit) : 885-U6 PRÉPARATIFS NOTIONS ÉÉMENTAIRES DE COUTURE POINTS DE COUTURE COURANTS ANNEXE Veillez à lire e doument vnt d'utiliser l mhine.

Plus en détail

TRIANGLES QUELCONQUES

TRIANGLES QUELCONQUES hpitre 3 TRINGLES QUELONQUES 3. Rppels : TRINGLES RETNGLES Figure de référene γ Nottions β = longueur du ôté opposé u sommet L ngle de sommet se nomme α. = longueur du ôté opposé u sommet L ngle de sommet

Plus en détail

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels Chpitre I Introduction ux problèmes vritionnels I.1. Introduction. Le clcul des vritions concerne l recherche d extrems (minimums ou mximums), et peut être considéré comme une brnche de l optimistion.

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer Ieu de tête L Échuffement 1. Se servir le bllon et le frpper de l tête vers un coéquipier. 2. Un coéquipier effectue un service pr en-dessous, frpper le bllon vers le coéquipier; 3 services puis inverser

Plus en détail

CATALOGUE TOUTEL ARMATUREDELAMAISON. B.P. 14 - Pommevic 82403 VALENCE D AGEN cedex Tél : 05.63.29.62.00 Fax : 05.63.29.01.02.

CATALOGUE TOUTEL ARMATUREDELAMAISON. B.P. 14 - Pommevic 82403 VALENCE D AGEN cedex Tél : 05.63.29.62.00 Fax : 05.63.29.01.02. CATALOGUE TOUTEL ARMATUREDELAMAISON n A00/0 B.P. 14 Pommevic 2403 VALENCE D AGEN cedex Tél : 05.3.29.2.00 Fx : 05.3.29.01.02 emil : rmture.quitine@rmqui.com Version 4 ctlogue 0/10 Toutes nos rmtures sur

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation Exemples e questions HERMES 5.1 Fountion Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Manuel d instructions

Manuel d instructions Mnuel d instrutions Mhine à oudre Produt Code (Référene du produit) : 882-D00 Veillez à lire e doument vnt d'utiliser l mhine. Nous vous onseillons de onserver e doument à portée de min pour vous y référer

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail