Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises"

Transcription

1 Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi visant à améliorer la gestion du réseau de la santé et des services sociaux 2, le conseil d administration d un établissement doit dorénavant procéder à l évaluation de son fonctionnement. Selon le paragraphe 5 de l article , il revient au comité de gouvernance et d éthique d en élaborer les critères, lesquels doivent être approuvés par le conseil d administration. L évaluation porte non seulement sur le fonctionnement mais également sur la performance du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Femme Homme 1. Êtes-vous un(e)? 2. Quelle est votre provenance en tant que membre du CA? Élu par la population. Désigné par le comité des usagers. Désigné par la fondation de l établissement. Désigné par les universités auxquelles le CSSS est affilié. Désigné par le conseil des médecins, dentistes et pharmaciens. Désigné par le conseil des infirmières et infirmiers. Désigné par le conseil multidisciplinaire. Désigné par le personnel de l établissement. Nommé par l agence. Désigné par cooptation. 3. Depuis combien d années êtes-vous membre du CA du CSSS? 1 L.R.Q., c. S-4.2 (désignée ci-après «LSSSS»). 2 L.Q. 2011, c

2 4. Combien d années d expertise comptez-vous à titre d administrateur? et + Dans le secteur de la santé. Dans le secteur coopératif. Dans le secteur de la fonction publique. Dans le secteur de l'éducation. Dans le secteur des sociétés d'état. Dans le secteur des villes et municipalités. Dans le secteur privé grandes entreprises (plus de employés). Dans le secteur privé PME (moins de employés). Dans le secteur sans but lucratif Associations, OSBL, etc. Autres. 5. À quel(s) comité(s) siégez-vous? Oui Non Comité exécutif ou administratif. Comité de vérification. Comité de gouvernance et d éthique. Comité de vigilance et de la qualité. Comité d'évaluation du rendement du directeur général. Autres comités. Aucun. 2

3 Composition et expertise du CA Totalement À améliorer Ne s applique pas 6. Collectivement, les membres du CA pourraient enrichir leur expertise dans les domaines suivants : Besoins et attentes de la population. Enjeux d'ensemble du réseau de la santé et des services sociaux. Éthique, responsabilités sociales et environnementales. Finances et comptabilité. Gestion des risques et contrôles internes. Gestion de crise. Politiques de gestion et de gouvernance. Relations avec l'agence et le ministère (MSSS). Relations avec la communauté locale. Stratégie. Autres (précisez) : 3

4 Partie B Évaluation des orientations, rôles, responsabilités performance et fonctionnement du conseil d administration Totalement en accord À améliorer Information 1. Vous disposez de suffisamment d information sur l établissement, ses opérations, ses enjeux et son environnement pour poser les bonnes questions. Rôles et responsabilités 2. Tous les membres comprennent le rôle et les responsabilités que doit exercer le conseil d administration d un établissement de santé et de services sociaux. Planification stratégique 3. Le conseil d administration a adopté le processus de la planification stratégique préparé par la direction générale. 4. Le CA a approuvé la vision, les orientations et le plan d action global de la planification stratégique. 5. Le plan d action pour la réalisation de la planification stratégique comporte des objectifs : a) spécifiques, b) mesurables, c) réalisables, d) circonscrits dans le temps. 6. Le CA s est doté d un processus continu de révision de la planification stratégique. 7. Il existe des indicateurs et des mécanismes formels et rigoureux pour fournir au CA l information sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la planification stratégique. 4

5 Totalement À améliorer Performance et évaluation 8. Le CA choisit et utilise les bons indicateurs lui permettant de mesurer les performances de l organisation. 9. Le CA dispose d un tableau de bord pour contrôler et suivre : a) l accessibilité aux services, b) la continuité des services, c) la qualité des services, d) les ressources humaines, e) les ressources financières, f) les ressources informationnelles, g) les ressources techniques et immobilières, h) le suivi de l entente de gestion et d imputabilité. 10. Le CA approuve le rapport annuel de gestion de l établissement. Gestion des risques et contrôles internes 11. Le CA s assure que l organisation possède un plan de gestion intégrée des risques. 12. Le CA s assure que l organisation possède des contrôles internes suffisants. Gestion de crise 13. Il existe un plan efficace de gestion de crise. Relations avec les intervenants internes 14. Le CA s assure de la mobilisation, de la valorisation et du développement des ressources humaines (PDRH). 5

6 Totalement À améliorer Relations avec la Direction générale 15. Les dossiers présentés au CA sont bien préparés. 16. Les rôles et responsabilités sont respectés et bien répartis entre le CA et la Direction générale du CSSS. 17. Le CA a un haut degré de confiance envers l équipe de direction. Relations avec les mandants 18. Les mandants (agence et MSSS) respectent l autonomie de l établissement. Les comités et conseils professionnels 19. Le CA approuve le mandat et la composition de chacun de ses comités. 20. Le CA approuve le mandat de chacun des conseils professionnels. 21. Le CA approuve les critères d évaluation de chacun des comités. 22. Le CA approuve les critères d évaluation de chacun des conseils professionnels. 23. Les comités constituent un apport efficace au conseil d administration. 24. Les conseils professionnels constituent un apport efficace pour le conseil d administration. 25. Les comités disposent des pouvoirs, des ressources et de la collaboration nécessaires à l accomplissement de leur mandat. 26. Les conseils professionnels disposent des pouvoirs, des ressources et de la collaboration nécessaires à l accomplissement de leur mandat. 27. Les rapports des conseils professionnels : a) sont en lien avec le mandat, b) présentent les résultats obtenus. 28. Les rapports des comités du CA : a) sont en lien avec le mandat, b) Présentent les résultats obtenus. 6

7 Totalement À améliorer Formation continue, accueil et intégration des administrateurs 29. La formation continue donnée aux administrateurs est pertinente et suffisante. 30. Il existe un programme d accueil et d intégration efficace permettant aux nouveaux administrateurs de recevoir de l information appropriée et suffisante pour comprendre leur rôle, leurs responsabilités et le fonctionnement du CA. La gouvernance et l éthique 31. Le CA adopte et met à jour son règlement de régie interne. 32. Le CA adopte et met à jour les règles de gouvernance de l organisation. 33. Le CA adopte et respecte le code d éthique et de déontologie des administrateurs. 34. Le CA adopte le code d éthique de l établissement. 35. Le CA approuve les objectifs de rendement et de performance du directeur général. 36. Le CA approuve les critères d évaluation du rendement du directeur général. 37. Le CA approuve le profil de compétence et d expérience du directeur général. 38. Le CA approuve un plan de relève pour le poste de directeur général. 39. Le CA approuve le profil de compétence des administrateurs nommés par l agence ou cooptés. 40. Le CA approuve la façon dont est déterminée la désignation des membres des comités créés par le CA. 41. Le CA approuve la mise en place des correctifs nécessaires à l évaluation du fonctionnement du CA et de l autoévaluation des administrateurs. 7

8 Les séances du CA (répondre à chacun des éléments suivants) Totalement À améliorer 42. L information transmise avant les séances du CA est : a) pertinente, b) bien structurée, c) suffisamment claire et concise, d) transmise dans un délai suffisant, e) permet une bonne compréhension des points à débattre. 43. L ordre du jour et les procès-verbaux : a) l ordre du jour est bien structuré, b) les sujets à l ordre du jour sont pertinents pour un CA, c) le temps des séances est utilisé adéquatement, d) les administrateurs s expriment librement, e) les sujets importants sont suffisamment traités, f) des conclusions claires sont portées sur les sujets d importance, g) les procès-verbaux sont acheminés rapidement, h) les procès-verbaux reflètent avec exactitude les informations, les discussions et les décisions. 44. Les présentations des dossiers par la direction : a) sont pertinentes, b) sont bien structurées, c) sont bien maîtrisées, d) sont bien focalisées, e) amènent à une action ou prise de décision. 45. Les décisions et leurs suivis : f) les décisions prises par le CA sont suffisamment éclairées (documentation, argumentation, etc.), g) il y a un suivi systématique des décisions prises par le conseil d administration, h) des indicateurs sont identifiés pour mesurer les résultats des décisions. 46. Le calendrier annuel et l agenda sont bien structurés. 8

9 Le président du conseil d administration Totalement À améliorer 47. Le président répond aux attentes du CA. 48. Les forces principales du président du CA sont : a) accessibilité et disponibilité, b) appui au directeur général, c) accueil et intégration des nouveaux administrateurs, d) communications avec l'externe, e) communications avec l'interne, f) communications et relations avec les autres membres du conseil d administration, g) coordination des travaux des comités du CA, h) écoute et respect des autres points de vue, i) capacité d'encourager la participation et de susciter des questions, j) référence à la planification stratégique et aux orientations de l organisation dans les discussions et la prise de décision, k) recherche de consensus, l) gestion des séances (temps, discussion, décision), m) leadership, n) capacité à diriger les débats vers la prise de décision, o) capacité à prendre le temps d'informer les administrateurs, p) préparation du contenu de l'ordre du jour, q) capacité à s'assurer que les administrateurs reçoivent une information suffisante, r) suivi des séances, s) autres (précisez) :. 9

10 Partie C Veuillez indiquer le niveau d importance des priorités suivantes Amélioration de la gouvernance (politiques, fonctionnement et compétences). Amélioration du développement et de l'expertise des membres du CA. Amélioration du fonctionnement et de la dynamique des réunions du CA. Amélioration de l'information fournie aux membres du CA. Composition du conseil d'administration. Compréhension de l'environnement légal et des responsabilités juridiques des administrateurs et du conseil d administration. Contrôle de la qualité des services. Développement d'une approche pour les personnes âgées. Ententes de performance. Évaluation et gestion intégrée des risques. Évaluation, planification et gestion de crise. Formulation d'orientations stratégiques conformes avec la mission. Gestion et indicateurs de performance des opérations de l'établissement. Intégration des établissements et gestion du changement. Meilleure compréhension du rôle et de la participation attendue de chacun des membres du CA. Meilleure compréhension des ententes de gestion et d imputabilité avec l agence. Meilleure compréhension des besoins de la population. Très élevé Élevé Moyen Faible 10

11 Très élevé Élevé Moyen Faible Politique de dotation du personnel. Prise de décisions quant au regroupement de certains services. Relations avec les mandants. Responsabilité populationnelle et hiérarchisation des soins et des services. Reddition de comptes à la population. Révision et partage des valeurs et du code d'éthique. Révision des missions, des visions et des valeurs. Révision du fonctionnement et des résultats des comités du CA. Révision du fonctionnement et des résultats des conseils professionnels. Succession à la Direction générale. Autres (précisez) : Partie D Conclusion Totalement À améliorer Je suis satisfait des accomplissements réalisés par le conseil d administration au cours de la dernière année. Les administrateurs font preuve d une indépendance d esprit dans le processus décisionnel. Les administrateurs mesurent les impacts de leurs décisions sur les parties prenantes. Je me sens apprécié et je crois avoir un impact positif au CA. Je suis disposé à demeurer membre du conseil d administration pour un autre mandat. Je considère que le CA exerce une gouvernance efficace de l'établissement. Je considère que le temps que je dois consacrer pour bien remplir mon rôle d'administrateur est approprié. 11

Principales questions d un audit de conseil d administration

Principales questions d un audit de conseil d administration Principales questions d un audit de conseil d administration Afin d accompagner les établissemts de santé et de services sociaux dans la mise place d un outil diagnostic des pratiques de gouvernance des

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec

Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec Rapport d agrément Centre de réadaptation en dépendance Domrémy Mauricie/Centre-du-Québec 27 juin 2012 Note : Le masculin est utilisé pour alléger la présentation et désigne aussi bien les femmes que les

Plus en détail

Présider le conseil d administration de l office d habitation : exercer un leadership stratégique!

Présider le conseil d administration de l office d habitation : exercer un leadership stratégique! Présider le conseil d administration de l office d habitation : exercer un leadership stratégique! Durée estimée : 7 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 0 1 5-2 0 2 0 1600, boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 520 Montréal (Québec) H3M 3E2 Tél. : 1 800 363-2643 Montréal : 514 737-4717 Télécopieur : 514 737-2172 www.orientation.qc.ca

Plus en détail

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION XX e séance publique du conseil d administration de l Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec date 1563 SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Avis de

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES RESULTATS ET

Plus en détail

2 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM

2 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM 2 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM Avant-propos 3 Trousse d orientation et de formation des conseils d administration des CRFM Trousse d orientation et de formation

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006 Le plan d intervention au service de la réussite de l élève 16 février 2006 Services éducatifs 1 La nature du plan d intervention Le plan d intervention a pour objectif d aider l élève qui, parce qu il

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

Mandat - Modèle détaillé

Mandat - Modèle détaillé La gouvernance des PME Mandat - Modèle détaillé - modèle détaillé mandat pour un comité consultatif Nous vous présentons ci-dessous un exemple de mandat pour un comité consultatif plus sophistiqué que

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE

RAPPORT D AUDIT DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE Analyse de la démarche professionnelle du Forestier en chef du Québec dans le cadre des calculs de la possibilité annuelle de coupe à rendement soutenu pour les années 2008 à 2013 Octobre 2007 2750, Einstein,

Plus en détail

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI)

DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) REPUBLIQUE DE MADAGASCAR GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU PROJET D APPUI À LA GOUVERNANCE INSTITUTIONNELLE (PAGI) I. Contexte et Justification

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Rapport de la présidente

Rapport de la présidente Rapport de la présidente Rapport de la présidente 1. Bilan des réalisations 2013-2014 2. Priorités d actions 2014-2015 3. Deux leviers d envergure Exercice avril 2013 à mars 2014 Conseil d administration

Plus en détail

CONSEIL MONDIAL : TERMES DE RÉFÉRENCE

CONSEIL MONDIAL : TERMES DE RÉFÉRENCE Extrait du manuel de gouvernance http://www.publishwhatyoupay.org/wpcontent/uploads/2015/06/manuel_de_gouvernance_20151.pdf Objectif CONSEIL MONDIAL : TERMES DE RÉFÉRENCE Le Conseil mondial conseille le

Plus en détail

PROCÉDURE. Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs. Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O.

PROCÉDURE. Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs. Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O. PROCÉDURE PRO-10-001 Procédure de rédaction des documents d encadrement administratifs Version no 1 Entrée en vigueur : 26 octobre 2015 Révisée le : S.O. Procédure organisationnelle Procédure de gestion

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits

RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits RAPPORT ANNUEL 2014-2015 Sur l application de la procédure d examen des plaintes, la satisfaction des usagers et le respect de leurs droits Préparé par Gaétan Thibaudeau Commissaire local aux plaintes

Plus en détail

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques.

Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins à l égard de la gestion des risques. SERVICES À LA CLIENTÈLE OBJET : Politique de déclaration des incidents et accidents SC-24 Page 1 de 12 1. Principes généraux : Établir l orientation du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins

Plus en détail

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE?

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Les normes ISO 9001 : 2015, ISO 45001/DIS et ISO 14001 : 2015 sont parfaitement alignées au niveau des 10 chapitres. Les exigences de revue

Plus en détail

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 3 2. ÉNONCÉ... 3 3. CHAMPS D APPLICATION... 3 3.1 OBJECTIFS... 4 3.2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES... 4 4. RÉGLEMENTATION... 5 5. APPROVISIONNEMENT...

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

OBJET Politique relative au processus de budgétisation

OBJET Politique relative au processus de budgétisation OBJET Politique relative au processus de budgétisation 1. PRÉAMBULE La présente politique vise à garantir la présence d un bon processus budgétaire et est requise en vertu des normes et pratiques de gestion

Plus en détail

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction

DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS. Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction REGLE REG-DEAQ-01 DÉCLARATION DES INCIDENTS ET ACCIDENTS ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance de la qualité Comité de direction DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2005/11/10 DATE

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

FGC: Aide pour le questionnaire de projet de développement

FGC: Aide pour le questionnaire de projet de développement FGC: Aide pour le questionnaire de projet de développement Les zones grisées correspondent aux endroits où vous compléterez le questionnaire à partir du modèle fgc_questionnaire_projet_sud_2013-09.docx

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

RÈGLEMENTS. (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire)

RÈGLEMENTS. (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) 14.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 211/1 I (Actes pris en application des traités CE/Euratom dont la publication est obligatoire) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (CE) n o 713/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Agence de la consommation en matière financière du Canada Plan stratégique 2014-2019

Agence de la consommation en matière financière du Canada Plan stratégique 2014-2019 Agence de la consommation en matière financière du Canada Plan stratégique 2014-2019 Notre organisation L Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) est un organisme fédéral créé

Plus en détail

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat Département d administration de la santé Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat 2015 Programme de mentorat s adressant aux diplômés en administration de la santé de l Université

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. L École nationale de police du Québec (ci-après appelée l «École»), en vertu de la Loi sur la police (RLRQ, chapitre

Plus en détail

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014

Vers un CSSS 2 e génération. Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 Vers un CSSS 2 e génération Un rendez-vous à la croisée de nos chemins 5 et 12 novembre 2014 1 Notre vision À l écoute de sa population et en collaboration avec ses partenaires, le CSSS du Nord de Lanaudière

Plus en détail

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS.

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS. Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes présentée au conseil d administration de l AQESSS le 5 février 2009 par le Comité des ressources humaines du conseil d administration

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

Stratégies d orientation du conseil d administration «Outils et ressources pour aider votre conseil à passer rapidement à la vitesse supérieure»

Stratégies d orientation du conseil d administration «Outils et ressources pour aider votre conseil à passer rapidement à la vitesse supérieure» Stratégies d orientation du conseil d administration «Outils et ressources pour aider votre conseil à passer rapidement à la vitesse supérieure» Document préparé par la Ministère du Mieux-être, de la Culture

Plus en détail

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION Dernière mise à jour : novembre 2013 (Décision BOD/2013/11-02) éducation de qualité pour tous les enfants page 1 de 15 Chartre du PME PRÉAMBULE 1.1 Le Partenariat

Plus en détail

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL.

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL. CONSULTANT OU UNE CONSULTANTE APPUI TECHNIQUE POUR LA RÉVISION DU SCHÉMA ORGANISATIONNEL ET DES STATUTS ET RÈGLEMENTS DE LA COCAFEM/GL ET POUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DES CHANGEMENTS ADOPTÉS

Plus en détail

CIUSSS du Centre-Sud-de-l île-de-montréal Modèle de gestion de la qualité et de la performance

CIUSSS du Centre-Sud-de-l île-de-montréal Modèle de gestion de la qualité et de la performance CIUSSS du Centre-Sud-de-l île-de-montréal Modèle de gestion de la qualité et de la performance 28 octobre 2015 Plan de présentation 2 1 Le contexte de la transformation en lien avec la Loi 2 3 Le portrait

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec et des services sociaux au Québec David Levine Président-directeur général Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, 2005 Une réforme majeure Un

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT Juillet 2010 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES

PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES PS : SECURITE DU PATIENT & GESTION DES RISQUES NOMBRE DE REFERENCES : 12 NOMBRES DE PAGES : 5 LIGNES DIRECTRICES La sécurité du patient est devenue une priorité des politiques des systèmes de santé. Une

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains 12.03.28.10 12.11.27.09 13.06.12.08 Préambule La présente politique traduit l engagement du Cégep à promouvoir et à faire respecter les règles

Plus en détail

SOMMAIRE PRÉAMBULE... 3 I - L ÉVALUATION : UN OUTIL AU SERVICE DE L ACTION... 4 II - LA DÉONTOLOGIE DE L ÉVALUATION... 6

SOMMAIRE PRÉAMBULE... 3 I - L ÉVALUATION : UN OUTIL AU SERVICE DE L ACTION... 4 II - LA DÉONTOLOGIE DE L ÉVALUATION... 6 CHARTE DE L ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES 1 SOMMAIRE Pages PRÉAMBULE... 3 I - L ÉVALUATION : UN OUTIL AU SERVICE DE L ACTION... 4 II - LA DÉONTOLOGIE DE L ÉVALUATION... 6 III - LE DISPOSITIF D ÉVALUATION

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

YVES LORANGE MBA, CPA / CGA

YVES LORANGE MBA, CPA / CGA R (514) 598 8075 C (514) 892 8075 yveslorange@sympatico.ca 2051, rue St-Germain Montréal (Québec) H1W 2T8 Je cumule plus de 35 années d expérience en consultation et en gestion. Je possède une formation

Plus en détail

CRÉER DES PROFILS POUR LES ADMINISTRATEURS DES SOCIÉTÉS D ÉTAT

CRÉER DES PROFILS POUR LES ADMINISTRATEURS DES SOCIÉTÉS D ÉTAT CRÉER DES PROFILS POUR LES ADMINISTRATEURS DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Rédigé par : Secrétariat des Priorités de gestion et du Personnel supérieur, Bureau du Conseil privé en collaboration avec: Renaud Foster

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE. Directeur/ directrice, Investissements. Investissement

DESCRIPTION DE POSTE. Directeur/ directrice, Investissements. Investissement DESCRIPTION DE POSTE Position Title Directeur/ directrice, Investissements Position Number Organizational Component Investissement Titre du poste du superviseur Vice-président/ Vice-présidente Investissements

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS AU PREMIER CYCLE

Plus en détail

COMMISSARIAT À L INTÉGRITÉ DU SECTEUR PUBLIC DU CANADA RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION

COMMISSARIAT À L INTÉGRITÉ DU SECTEUR PUBLIC DU CANADA RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION COMMISSARIAT À L INTÉGRITÉ DU SECTEUR PUBLIC DU CANADA RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE VÉRIFICATION ET D ÉVALUATION Mai 2012 Quatrième rapport annuel Rapport annuel 2011-2012 du Comité de vérification et d

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Première partie LE CONTEXTE

Première partie LE CONTEXTE 13 Première partie LE CONTEXTE LA LOI SUR LA SANTÉ PUBLIQUE ET LE PROGRAMME NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE 2003-2012 Le Programme national de santé publique 2003-2012 a été institué par la Loi sur la santé

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES (version proposée par l IRECUS) CONTEXTE S inscrivant dans le cadre de l Année internationale des coopératives, le Sommet international des coopératives

Plus en détail

E N TENTE DE GESTION 2 0 0 1-2 0 0 2

E N TENTE DE GESTION 2 0 0 1-2 0 0 2 Gouvernement du Quéec Ministère de l Éducation, 2001 01-00495 ISBN 2-550-37922-5 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2001 E N TENTE DE GESTION 2 0 0 1-2 0 0 2 E N TENTE DE GESTION 2 0 0 1-2 0

Plus en détail

Rapport d agrément Centre de réadaptation Lucie-Bruneau

Rapport d agrément Centre de réadaptation Lucie-Bruneau Rapport d agrément Centre de réadaptation Lucie-Bruneau 26 juin 2013 révisé le 28 août 2013 Note : Le masculin est utilisé pour alléger la présentation et désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION DU 19 MARS 2014 SÉANCE 500-14 PRÉSENCES : ABSENCE MOTIVÉE : INVITÉS :

CONSEIL D ADMINISTRATION DU 19 MARS 2014 SÉANCE 500-14 PRÉSENCES : ABSENCE MOTIVÉE : INVITÉS : 2535 CONSEIL D ADMINISTRATION DU 19 MARS 2014 SÉANCE 500-14 Procès-verbal d une séance ORDINAIRE du conseil d administration du Centre de réadaptation en dépendance Domrémy-de-la-Mauricie - Centre-du-Québec,

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT INTERIEUR* DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Etabli par le Conseil d administration dans sa séance du 27 mai 2015, et modifié lors des séances des 30 août 2005, 12 décembre 2007, 20 janvier 2009,

Plus en détail

s'y prête pas. Page 1 sur 6

s'y prête pas. Page 1 sur 6 POLITIQUE DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION DES MEMBRES 28 avril 2016 Selon le contexte, le genre masculin ou le genre féminin est utilisé dans les présentes règles de fonctionnement pour en faciliter la

Plus en détail

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission

Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission Audit du cadre de gestion de Sécurité et assurance de mission RAPPORT D AUDIT Projet # 14/15 01 02 préparé par la Direction, audit et évaluation JUIN 2015 AUDIT DU CADRE DE GESTION DE SÉCURITÉ ET ASSURANCE

Plus en détail

PROJET DE CADRE D ACTION SUR LA GESTION DES SYSTEMES EDUCATIFS DE L ESPACE FRANCOPHONE. (Adiza Hima)

PROJET DE CADRE D ACTION SUR LA GESTION DES SYSTEMES EDUCATIFS DE L ESPACE FRANCOPHONE. (Adiza Hima) PROJET DE CADRE D ACTION SUR LA GESTION DES SYSTEMES EDUCATIFS DE L ESPACE FRANCOPHONE (Adiza Hima) 1 CONTEXTE Cadre d action du Forum Mondial sur l Education pour Tous (EPT) - «mettre en place des systèmes

Plus en détail

PLAN DE REDRESSEMENT BUDGÉTAIRE PRÉCONISÉ PAR L'EMPLOYEUR ET DÉPOSÉ AU CONSEIL D'ADMINISTRATION LE 9 JUIN 2010.

PLAN DE REDRESSEMENT BUDGÉTAIRE PRÉCONISÉ PAR L'EMPLOYEUR ET DÉPOSÉ AU CONSEIL D'ADMINISTRATION LE 9 JUIN 2010. PLAN DE REDRESSEMENT BUDGÉTAIRE PRÉCONISÉ PAR L'EMPLOYEUR ET DÉPOSÉ AU CONSEIL D'ADMINISTRATION LE 9 JUIN 2010. Mise en contexte Le CSSSJM a été créé en 2004 par la fusion de sept (7) étsablissements,

Plus en détail

ACCORD DE JUMELAGE. Agence de l Eau Adour Garonne ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL ENTRE. l Agence de l Eau Adour-Garonne

ACCORD DE JUMELAGE. Agence de l Eau Adour Garonne ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL ENTRE. l Agence de l Eau Adour-Garonne Agence de l Eau Adour Garonne ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL ACCORD DE JUMELAGE ENTRE l Agence de l Eau Adour-Garonne représentée par le Directeur, Monsieur Jean-Pierre POLY ET l

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

Plan d organisation 2011 Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean

Plan d organisation 2011 Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay Lac-Saint-Jean Adopté par le conseil d administration le 27 octobre 2011 Édition produite par L Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay

Plus en détail

Plan de services en français 2014-2015 de la Régie régionale de la santé Cumberland

Plan de services en français 2014-2015 de la Régie régionale de la santé Cumberland Plan de services en français 2014-2015 de la Régie régionale de la santé Cumberland Plan de services en français 2014-2015 1 Table des matières Table des matières... page 2 Message du directeur général...

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS

CONCLUSIONS MOTIVEES ET AVIS Préfecture de MACON Tribunal Administratif de DIJON ENQUETE PUBLIQUE Relative à la demande d autorisation d exploiter, au titre des installations classées pour la protection de l environnement, une installation

Plus en détail

L auto-évaluation de nos programmes : orchestrer notre démarche jouer en harmonie donner un sens et une mesure à nos interventions

L auto-évaluation de nos programmes : orchestrer notre démarche jouer en harmonie donner un sens et une mesure à nos interventions L auto-évaluation de nos programmes : orchestrer notre démarche jouer en harmonie donner un sens et une mesure à nos interventions Pierrette Parent Manuela Mendonça Objectifs de la présentation Partager

Plus en détail

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier)

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) PARTIE I DEMANDE EN RÉPONSE À L AVIS DE POSSIBILITÉ D ENTENTE À TERME FIXE SUIVANT

Plus en détail

Gouvernance. Gouvernance et Opérations. Décisions. Rôles. Planification stratégique. Évaluation. Conflits d intérêts Planification.

Gouvernance. Gouvernance et Opérations. Décisions. Rôles. Planification stratégique. Évaluation. Conflits d intérêts Planification. Règlements Évaluation Gouvernance Rôles Conflits d intérêts Planification Décisions Planification stratégique Gouvernance et Opérations 1 Aperçu Importancede la gouvernance dans une organisation Gouvernance

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION 1. RESPONSABILITÉ DE GÉRANCE Le conseil d'administration (le «Conseil») d'aeterna Zentaris Inc. (la «Société») assume la gérance de la Société. Ce rôle du Conseil consiste

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes La nature constitue l une des plus grandes richesses des Alpes-Maritimes. Elle est particulièrement préservée dans les 15 parcs naturels départementaux qui proposent, de Théoule-sur-Mer à Roquebrune-Cap-Martin,

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

HSP. HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains

HSP. HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains NATIONS UNIES HSP HSP/GC/25/L.2 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains Distr.: limitée 23 avril 2015 Français Original : anglais Vingt-cinquième session

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION NORD PAS-DE-CALAIS

PRÉFET DE LA RÉGION NORD PAS-DE-CALAIS PRÉFET DE LA RÉGION NORD PAS-DE-CALAIS Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Nord-Pas-de-Calais Pôle cohésion social Mission Protection et Insertion des Personnes Vulnérables

Plus en détail