Chambre disciplinaire de 1 ère instance de l Ordre des Médecins de Franche-Comté

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chambre disciplinaire de 1 ère instance de l Ordre des Médecins de Franche-Comté"

Transcription

1 ORDRE NATIONAL DES MEDECINS Chambre disciplinaire de 1 ère instance de l Ordre des Médecins de Franche-Comté N M. Serge D. c/ Dr L. R. Audience du 10 mars 2014 Décision rendue publique par affichage le 14 avril 2014 LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE, 1/ Vu, reçue au Conseil départemental du Territoire de Belfort le 18 avril 2013, la plainte déposée par M. Serge D., demeurant ( ) ; La plainte a été transmise à la chambre disciplinaire de 1 ère instance de Franche-Comté, où elle a été enregistrée le 19 juillet 2013, en exécution de la délibération du conseil départemental du Territoire de Belfort en date du 10 juillet 2013, qui a décidé de transmettre la plainte, sans s y associer ; La plainte est dirigée contre le Dr L. R., médecin spécialiste ( ) ; M. D. reproche au Dr R. d avoir réalisé, le 1 er mars 2005, des gestes chirurgicaux (curetage de la dent 24 et résection apicale de la 35) : - qui se sont avérés inutiles et ont été pratiqués sans prise en compte d un état pathologique antérieur, et qui ont entrainé pour lui des séquelles importantes et un préjudice, préjudice que le Dr R. a été condamnée à indemniser par une décision de justice devenue définitive (arrêt de la Cour d Appel de Besançon en date du 14 novembre 2014) ; - d avoir manqué au devoir d information, de ne pas avoir consacré tout le soin nécessaire au diagnostic, de n avoir à aucun moment recherché son consentement éclairé ; - d avoir, ce faisant, méconnu les dispositions des articles R , R , R et R du code de la santé publique ; 2/ La transmission de la plainte par le conseil départemental du Territoire de Belfort est accompagnée des pièces annexées à la plainte, ainsi que du dossier d instruction par ce conseil ; ces pièces comprennent notamment : - une copie de l arrêt de la cour d appel de Besançon en date du 14 novembre 2012 ; 1C Route de Marchaux BP BESANCON CEDEX Tél : Fax :

2 2/5 - une copie du rapport du Dr Bitton, expert désigné par ordonnance du juge des référés du tribunal de grande instance de Besançon du 22 mars 2007 ; - le procès-verbal de non conciliation signé à l issue de la réunion de tentative de conciliation du 13 juin 2013 ; - le procès-verbal de la séance du conseil départemental du 10 juillet 2013 ; 3/ Vu, enregistré le 22 août 2013, le mémoire produit pour M. D., par Me CHAMY avocat à Mulhouse ; M. D. y confirme et développe les termes de sa plainte ; il soutient notamment : - que le Dr R. a méconnu les dispositions de l article R du code de la santé publique, en ce qu elle n a délivré à M. D. aucune information préalable, notamment quant aux alternatives à l intervention susceptibles de lui être proposées, et qu elle n a pas recueilli son consentement éclairé ; - que le Dr R. a prescrit l intervention sur la base d un examen hâtif, d images non susceptibles de la justifier, et sans écouter les doléances et explications du patient, notamment quant à son état antérieur et quant aux doutes relatifs à l imputabilité à une affection dentaire des douleurs ressenties, explications qui lui auraient permis d affiner son diagnostic ; - que, dans les suites de l intervention le Dr R. n a pas manifesté le compassion et le respect de la dignité du patient requis d un médecin ; - que les faits reprochés constituent des infractions déontologiques, et que la circonstance qu ils aient motivé une condamnation civile ne fait pas obstacle à ce qu ils soient réprimés au disciplinaire ; 4/ Vu, enregistré le 18 septembre 2013, le mémoire en défense produit pour le Dr R., par Me Lorach, avocat à Besançon ; Le Dr R. y soutient : - que les faits rapportés par M. D. et qui ont été sanctionnés au civil n en constituent pas pour autant des fautes disciplinaires ; qu à cet égard, il y a lieu de faire valoir que le Dr R. s est rapproché du chirurgien-dentiste traitant qui lui avait adressé M. D. avant d entreprendre l intervention, notamment sur la dent 24, et qu il a à trois reprises reçu M. D. en consultation après l intervention ; - que, par suite d une omission à statuer, M. D. se trouve avoir reçu un trop perçu sur le montant des indemnités qui lui ont été allouées ; 5/ Vu, enregistré le 17 décembre 2013, la pièce (orthopantomogramme) produite à la demande du rapporteur et versée par lui au dossier ; Vu les autres pièces produites et jointes au dossier ; Vu le code de la santé publique, notamment le code de déontologie médicale figurant aux articles R à R ; Vu le code de justice administrative ; Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ;

3 3/5 Après avoir entendu au cours de l audience publique du 21 janvier 2013 : - le rapport du Dr Kieffer ; - les observations orales de Me Chamy, avocat de M. D. ; - les observations orales de Me Lorach, avocat du Dr R., ainsi que celui-ci en ses observations ; - le Dr R. a eu la parole en dernier ; Le Conseil départemental de l Ordre des médecins du Territoire de Belfort, bien que dûment convoqué, n était pas représenté ; APRES EN AVOIR DELIBERE Considérant que M. D. a été soigné par son chirurgien-dentiste traitant, le Dr Mancino, pour des douleurs de l hémiface gauche, impliquant les dents 24, sur laquelle il pratiquera un traitement endodontique, et 35, dont il reprendra le traitement ; que, malgré les traitements ainsi pratiqués, les douleurs ont persisté, M. D. les décrivant comme «de type sinusite», sans possibilité de définir si l origine en est dans la mandibule ou dans le maxillaire ; que devant ce tableau, et après perception d une image anormale au niveau de la 35, le Dr Mancino, estimant que les pathologies ainsi caractérisées relevaient de la compétence d un spécialiste, a adressé M. D. au Dr R., oto-rhinolaryngologiste, habitué à réaliser des interventions chirurgicales relevant en général de la stomatologie, cette spécialité n étant pas représentée dans le Territoire de Belfort ; qu il n est pas contesté que le Dr Mancino avait évoqué auprès du Dr R. la nécessité de réaliser un curetage apical de la 35 ; Considérant que le Dr R. a, après avoir reçu M. D. le 9 février 2005, décidé de recourir à une intervention chirurgical, laquelle a été pratiquée, sous anesthésie générale, le 1 er mars 2005, et dans le décours de laquelle elle a procédé au curetage d un kyste sous la 24 et, après tentative de curetage d un kyste décrit comme remontant en postérieur, à la résection apicale de la 35 ; que, dans les suites de l opération, M. D. a éprouvé très rapidement l apparition d une paresthésie, qui a dégénéré en douleurs devenues insupportables et réfractaires à tout traitement, ce qui doit être regardé comme l une des causes de la décision prise par la CPAM de le placer en invalidité à compter du 1 er décembre 2008 ; Considérant qu il résulte du rapport du Dr Bitton, expert désigné par le juge des référés du TGI de Belfort, éclairé par le rapport du Pr Fischer, neurochirurgien intervenu en qualité de sapiteur, que ces suites défavorables résultent de la potentialisation d un état antérieur présenté par M. D., caractérisé par, outre une probable algie vasculaire de l hémiface gauche, évoluant de façon chronique depuis l âge de 18 ans environ, mais n ayant entraîné jusque-là qu une gêne sporadique, bien supportée et n ayant pas apporté d entrave à sa vie professionnelle et socio-professionnelle ; une excitabilité du nerf trijumeau gauche ; que les symptômes présentés qui sont bien connus des neurochirurgiens pour être souvent la conséquence de gestes de chirurgie dentaire, pouvant être par ailleurs justifiés, sont caractéristiques d une décompensation de la souffrance du système sensitif trigéminé gauche, décompensation imputable aux gestes chirurgicaux du Dr R. et, plus particulièrement, à l intervention sur la 35, en ce qu elle a impliqué l ouverture du canal mentonnier et une approche du territoire du nerf trigéminé gauche, approche particulièrement propice à l envoi d influx nociceptifs susceptibles de déstabiliser un système sensitif déjà en souffrance ; Considérant que, suite à l arrêt de la Cour d appel de Besançon du 14 novembre 2012, devenu définitif sous la seule réserve d une action en omission de statuer portant sur l une des conclusions du

4 4/5 Dr R., celle-ci a été déclarée responsable de l ensemble du préjudice subi par M. D. et condamnée à réparer l intégralité de ce préjudice ; Considérant qu a l appui de la plainte déposée par lui dans l instance disciplinaire, M. D. reproche au Dr R. de ne pas l avoir suffisamment informé des avantages et risques de l intervention projetée, de ne pas avoir recueilli son consentement éclairé, d avoir décidé de recourir à l intervention avec désinvolture et une précipitation non justifiée, d avoir commis une erreur d appréciation quant aux risques que l intervention pouvait comporter et d avoir manqué à son obligation de le soulager de ses douleurs dans les suites de l intervention ; Considérant qu il est manifeste que le Dr R. a commis une erreur d appréciation, en ce qu elle ne parait pas avoir pris conscience de l état antérieur de M. D. et, en tout état de cause, n a pas pris la mesure des risques que comportait cet état antérieur ; que le Dr R. aurait pu obtenir une perception plus juste du terrain sur lequel elle projetait d intervenir si elle avait pratiqué un interrogatoire plus approfondi du patient, si elle avait prêté plus d attention aux réserves que celui-ci aurait faites quant à l origine dentaire des symptômes présentés, et si elle avait fait procéder aux examens neuroradiologiques de nature à mettre en évidence la lésion vasculaire probablement responsable de l état antérieur ; Considérant qu il ne résulte toutefois pas de la seule circonstance que le Dr R. a commis une erreur d appréciation, faute civile pour laquelle elle a été condamnée, qu elle aurait commis une faute disciplinaire au regard des dispositions des articles R et R du code de la santé publique ; qu à cet égard, bien qu elle n ait pas été liée par les indications du Dr Mancino, et ait gardé son entière liberté diagnostique et thérapeutique, et les responsabilités correspondant, le Dr R. a nécessairement pris en compte la circonstance que M. D. lui a été expressément adressé pour un curetage apical de la 35 ; qu un délai de près de un mois a séparé la première consultation de l intervention du 1 er mars 2005, délai utilisé par le Dr R. pour élaborer son propre diagnostic et proposer les actes que celui-ci appelait, ce qui permet d écarter le grief d une précipitation excessive dans la décision de recourir à une intervention chirurgicale ; que, pour élaborer son propre diagnostic, lorsqu elle a rencontré M. D. pour la première fois le 4 février 2005, elle disposait des radiographies prises par le Dr Mancino depuis moins de deux mois, parmi lesquelles un cliché panoramique (orthopantomogramme) ; que si, s agissant de ce dernier, elle a cru pouvoir y déceler la présence de kystes sous la 35 et sous la 24, alors qu elle n en disposait que d une photocopie difficilement lisible, elle a pris le soin de faire confirmer que la 24, dont M. D. se plaignait, requérait une intervention en se rapprochant du Dr Mancino pour en discuter la nécessité ; qu à cet égard, si l expert Bitton a estimé que l orthopantomogramme ne révélait pas la présence de kystes, il était hasardeux d en déduire que l intervention était inutile ; que, d ailleurs, le compte rendu opératoire met en évidence que le Dr R. a trouvé des kystes sous les deux dents, et les a traités, par curetage pour la 24, par résection apicale pour la 35 ; que d ailleurs, la chambre disciplinaire observe qu un kyste est toujours présent sous la 35 ; qu ainsi, l infraction aux dispositions des articles R et R du code de la santé publique n est pas établie ; Considérant qu il ne saurait être reproché au Dr R. de n avoir pas averti M. D. d un risque dont elle n avait pas réalisé l existence ; qu aucun autre élément du dossier ne permet de supposer que le Dr R. n aurait pas recherché le consentement éclairé de M. D. ; Considérant enfin que le Dr R. a essayé pendant plusieurs mois de soulager M. D. des souffrances endurées par lui ; que s il a cru bon de mettre fin au suivi hebdomadaire dont bénéficiait M. D., c est en des termes qui révèlent qu elle n avait toujours pas pris conscience de l étiologie neurologique des troubles et pensait qu ils s atténueraient avec le temps ; que ce comportement ne révèle pas une méconnaissance des dispositions du I de l article R du code de la santé publique ; Sur les dépens

5 5/5 Considérant que les dépens, qui se résument au montant du droit de timbre acquitté par le plaignant, doivent être laissés à la charge M. D. qui, dans la présente instance, est la partie perdante ; PAR CES MOTIFS Article 1 er : La plainte de M. D. est rejetée. DECIDE Article 2 : Les dépens sont mis à la charge de M. D.. Article 3 : La présente décision sera notifiée à M. D., au Dr R., à Me Chamy, à Me Lorach, au conseil départemental du Territoire de Belfort, au préfet du Territoire de Belfort, à la Directrice générale de l Agence régionale de santé de Franche-Comté, au procureur de la République près le tribunal de grande instance de Belfort, au conseil national de l Ordre des médecins, au ministre chargé de la santé. Ainsi fait et délibéré par : - M. José Thomas, président - Dr Bernard Kieffer, rapporteur - Dr Jacqueline Marsigny - Dr Jean Steffann - Dr Gilles Robert - Dr Michel Fredy En présence du Pr Jean-Luc- Chopard, médecin désigné par le ministre en charge de l enseignement supérieur pour siéger avec voix consultative, conformément aux dispositions de l article L du code de la santé publique. Il n a pas pris part au vote. Le Président honoraire de tribunal administratif Président de la chambre disciplinaire de première instance La Greffière José THOMAS Marianne PETIT

CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE DE L ORDRE DES CHIRURGIENS-DENTISTES 16 rue Spontini 75116 PARIS

CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE DE L ORDRE DES CHIRURGIENS-DENTISTES 16 rue Spontini 75116 PARIS JFV/CB/NR Audience publique du 13 février 2014 Décision rendue publique par affichage le 27 mars 2014 Affaire : Docteur A.B. Chirurgien-dentiste Dos. n 2193 LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE, Vu la requête,

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1110539 Mme M. H. M. Mulot Rapporteur M. Merenne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 10BX00529 Inédit au recueil Lebon 6ème chambre (formation à 3) M. JACQ, président M. Jean-Emmanuel RICHARD, rapporteur M. GOSSELIN, rapporteur public BOULLOCHE,

Plus en détail

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS Dossier n 3747 M. Francis H Masseur-kinésithérapeute Séance du 8 octobre 2003 Lecture du 27 novembre 2003 LA SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES MEDECINS, Vu, enregistrés

Plus en détail

Le respect de l équilibre entre les parties du procès pénal est, en effet, un des aspects

Le respect de l équilibre entre les parties du procès pénal est, en effet, un des aspects AVIS du 14 octobre 2011 du Contrôleur général des lieux de privation de liberté relatif à l emploi de la visio-conférence à l égard des 1 - Le respect des droits de la défense, au cours d un procès, dans

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES N 1105835 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Société STRATEGIES NETWORKS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Lamarre Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES N 1105835 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Société STRATEGIES NETWORKS AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Lamarre Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES dp N 1105835 Société STRATEGIES NETWORKS M. Lamarre Rapporteur M. Lombard Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES

ORDRE NATIONAL DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES ORDRE NATIONAL DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE N 012-2009 Françoise R. / Bruno R. / Roland Z. c/ Jérôme M. Rapporteur : M. DUMAS Audience publique du 17 décembre 2010 Décision

Plus en détail

3 ) d enjoindre au CNFPT d organiser de nouvelles élections, dans un délai de deux mois à compter de la notification du jugement à intervenir ;

3 ) d enjoindre au CNFPT d organiser de nouvelles élections, dans un délai de deux mois à compter de la notification du jugement à intervenir ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1431317, 1500865/5-1 Union Syndicale SUD des SDIS de France et des DOM-TOM M. Guiader Rapporteur M. Martin-Genier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1101904 Mme B M. Rivière Rapporteur Mme Lesieux Rapporteur public Audience du 15 janvier 2014 Lecture du 29 janvier 2014 01-05-01-03 49-05-08 R-HM RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 26 janvier 2011. LETTRE RECTIFICATIVE au projet de loi (n 2494) relatif

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX00650 Inédit au recueil Lebon M. LEDUCQ, président Mme Evelyne BALZAMO, rapporteur M. ZUPAN, commissaire du gouvernement SCP CHARREL ET ASSOCIÉS, avocat(s)

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl N 1303891 M. X. Mme Ozenne Rapporteur Mme Syndique Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Versailles (3 ème

Plus en détail

Vu I ), la requête, enregistrée le 2 avril 2007, sous le n 0700806 présentée par Mme Michèle GODICHAUD, domiciliée à Beau Soleil à Gençay (86160) ;

Vu I ), la requête, enregistrée le 2 avril 2007, sous le n 0700806 présentée par Mme Michèle GODICHAUD, domiciliée à Beau Soleil à Gençay (86160) ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS er N os 0700806, 0701422 Mme Michèle GODICHAUD c/ - Inspecteur de l académie de la Vienne - Recteur de l académie de Poitiers Mme Jaffré Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 06MA01524 Inédit au recueil Lebon M. GUERRIVE, président Mme Sylvie CAROTENUTO, rapporteur Mme BUCCAFURRI, commissaire du gouvernement SELARL BURLETT PLENOT SUARES

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC N : 17-03-00002 DATE : 13 Février 2004 LE COMITÉ : Présidente Me Carole Marsot Membre Mme Renée O Dwyer, erg. Membre Mme

Plus en détail

- à défaut de suspendre la décision, de constater que l appel interjeté contre elle est suspensif ;

- à défaut de suspendre la décision, de constater que l appel interjeté contre elle est suspensif ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASTIA N 1100976 SASP SPORTING CLUB BASTIA M. Mulsant Juge des référés Ordonnance du 27 Octobre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés C + Vu,

Plus en détail

Exempt - appel en matière de droit du travail.

Exempt - appel en matière de droit du travail. Exempt - appel en matière de droit du travail. Audience publique du vingt-six avril deux mille douze. Numéro 37191 du rôle Présents: Edmond GERARD, président de chambre, Ria LUTZ, conseiller, Brigitte

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

injonction faite à l'université Lille III d'intégrer une étudiante dans l'un des trois masters 2

injonction faite à l'université Lille III d'intégrer une étudiante dans l'un des trois masters 2 injonction faite à l'université Lille III d'intégrer une étudiante dans l'un des trois masters 2 Article juridique publié le 13/11/2015, vu 899 fois, Auteur : SCP Arents-Trennec avocats TRIBUNAL ADMINISTRATIF

Plus en détail

La chambre de discipline du Conseil national de l Ordre des pharmaciens réunie le 17 décembre 2013 en séance publique ;

La chambre de discipline du Conseil national de l Ordre des pharmaciens réunie le 17 décembre 2013 en séance publique ; CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS Affaire M. A Décision n 1039-D Décision rendue publique par lecture de son dispositif le 17 décembre 2013 et par affichage dans les locaux du Conseil national

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 09BX02843 Inédit au recueil Lebon M. LEDUCQ, président Mme Evelyne BALZAMO, rapporteur M. ZUPAN, commissaire du gouvernement ROORYCK, avocat(s) 1ère chambre -

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 5 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat une somme de 5 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTREUIL N 0906114 SOCIETE BONHOM SAS M. Ouillon Rapporteur M. Toutain Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Montreuil

Plus en détail

SCP DELAPORTE, BRIARD, TRICHET ; SCP BARTHELEMY, MATUCHANSKY, VEXLIARD, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP DELAPORTE, BRIARD, TRICHET ; SCP BARTHELEMY, MATUCHANSKY, VEXLIARD, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 16/02/2011 Conseil d État N 329254 Publié au recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Arrighi de Casanova, président M. Xavier de Lesquen, rapporteur Mme Lieber Sophie-Justine, commissaire

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE N 1100754 Mme Marie-Line A... M. Sauton Rapporteur M. Porcher Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Basse-Terre

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Versailles N 12VE00585 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre Mme COËNT-BOCHARD, président Mme Sylvie MEGRET, rapporteur Mme BESSON-LEDEY, rapporteur public SCP VAILLANT &

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N 1001422 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mlle Virginie C et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Hommeril Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N 1001422 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Mlle Virginie C et autres AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Hommeril Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN EB N 1001422 Mlle Virginie C et autres M. Hommeril Rapporteur M. Mondésert Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Caen

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers Séminaire des Dauphins Les 11 et 12 décembre 2015 Préambule L essence même de la profession

Plus en détail

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------------------------------------------- TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1003008 N 1003238 PREFET DU NORD Mme Frackowiak Rapporteur M. Lavail Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lille

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Commune de Vimoutiers (département de l Orne) 061 042 508 Centre des finances publiques de Vimoutiers Exercices 2009 à 2011 Jugement n 2014-0021 Audience publique du 25 novembre 2014 Lecture publique du

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA COUR DE DISCIPLINE BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE siégeant à la Cour des comptes, en audience non publique, a rendu l arrêt suivant : LA COUR, Vu le titre Ier

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF de BESANCON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 1401378 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Football Club X Association Football Club Y

TRIBUNAL ADMINISTRATIF de BESANCON RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 1401378 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Football Club X Association Football Club Y N 1401378 TRIBUNAL ADMINISTRATIF de BESANCON Football Club X Association Football Club Y M. Fabre Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif de Besançon, (2 ème

Plus en détail

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG

REGLEMENT LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG ASSOCIATION DES MEDECINS DU CANTON DE GENEVE REGLEMENT de LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE ET DE CONCILIATION DE L AMG adopté par son Conseil le septembre 0 et entré en vigueur à cette date AMG Rue Micheli-du-Crest

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 10/02/2012 Cour administrative d appel de Marseille N 01MA02002 Inédit au recueil Lebon 5EME CHAMBRE - FORMATION A 3 Mme BONMATI, président M. Michel POCHERON, rapporteur M. LOUIS, commissaire du

Plus en détail

Décision rendue publique par affichage dans les locaux du Conseil national de l Ordre des pharmaciens le 20 janvier 2014 ;

Décision rendue publique par affichage dans les locaux du Conseil national de l Ordre des pharmaciens le 20 janvier 2014 ; CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS Affaire M. A Décision n 1041-D Décision rendue publique par affichage dans les locaux du Conseil national de l Ordre des pharmaciens le 20 janvier 2014 ; La

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 2 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative.

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 2 000 euros au titre de l article L. 761-1 du code de justice administrative. N 1600067 M. Younes X. M Juge des référés TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE Ordonnance du 8 janvier 2016 CP RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés, 49-06-01 80-01-01

Plus en détail

- il existe un doute sérieux sur la légalité de la décision attaquée :

- il existe un doute sérieux sur la légalité de la décision attaquée : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1313375/9 M. X Mme Doumergue Juge des référés Ordonnance du 15 octobre 2013 54-035-02-03 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés, Vu la requête,

Plus en détail

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Page 1/15 Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Application du décret n 2007-1605 du 13 novembre 2007 Page 2/15 Table des Matières

Plus en détail

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs S O M M A I R E Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs Page 1 CHAPITRE I Dispositions générales page 1 CHAPITRE II Organisation et compétence page 1 CHAPITRE III Procédures page 2

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juin 2012

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juin 2012 Recours 12/08 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juin 2012 Dans l affaire enregistrée sous le n 12-08 ayant pour objet un recours introduit le 29 février 2012 pour

Plus en détail

CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE DE L ORDRE DES CHIRURGIENS-DENTISTES 16 rue Spontini 75116 PARIS

CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE DE L ORDRE DES CHIRURGIENS-DENTISTES 16 rue Spontini 75116 PARIS JFV/CB Audience publique du 14 mai 2009 Lecture du 15 octobre 2009 Affaire : Docteur A. M. Chirurgien-dentiste Dos. n 1746/1747/1752 LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE NATIONALE, Vu, 1 ) enregistrée au greffe de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Le : 13/05/2011 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 9 mars 2010 N de pourvoi: 08-16752 Publié au bulletin Rejet Mme Favre, président M. Sémériva, conseiller apporteur M. Lacan, avocat

Plus en détail

Tribunal administratif de Clermont-Ferrand Lundi 13 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE :

Tribunal administratif de Clermont-Ferrand Lundi 13 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Tribunal administratif de Clermont-Ferrand Lundi 13 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Un syndrome myélodysplasique peut-il être imputable à l exposition en service d un fonctionnaire à des produits phytosanitaires?

Plus en détail

Police administrative. Interdiction de sortie du territoire

Police administrative. Interdiction de sortie du territoire COMMUNIQUÉ DE PRESSE Police administrative Interdiction de sortie du territoire Le tribunal administratif de Paris se prononce pour la première fois sur la légalité de décisions d interdiction de sortie

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N 1200213 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Denis V et SOCIETE THELEM ASSURANCES AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M.

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N 1200213 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Denis V et SOCIETE THELEM ASSURANCES AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN EB N 1200213 M. Denis V et SOCIETE THELEM ASSURANCES M. Revel Rapporteur M. Rosay Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D ILE-DE-FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D ILE-DE-FRANCE A RENDU LE JUGEMENT SUIVANT 2011-2110142 CS 1/6 Communauté de communes de l Ouest de la plaine de France (095.106.949) (1 ère section) N G/68/10-0288 R Jugement n 2011-0007 J Audience du 2 février 2011 Lecture du 1 er mars 2011 REPUBLIQUE

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS A Centre hospitalier de la Risle (Département de l Eure) 027 047 999 Centre des finances publiques de Pont-Audemer Exercices 2005 à 2007 Jugement n 2012-0011 Audience publique du 22 juin 2012 Lecture publique

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 43817/04 présentée par Pierluigi BACUZZI contre l Italie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 24 mai

Plus en détail

L EXTRADITION LOI N 71-77 DU 28 DECEMBRE 1971 RELATIVE A L EXTRADITION TITRE PREMIER : LES CONDITIONS DE L EXTRADITION

L EXTRADITION LOI N 71-77 DU 28 DECEMBRE 1971 RELATIVE A L EXTRADITION TITRE PREMIER : LES CONDITIONS DE L EXTRADITION L EXTRADITION LOI N 71-77 DU 28 DECEMBRE 1971 RELATIVE A L EXTRADITION TITRE PREMIER : LES CONDITIONS DE L EXTRADITION Article premier En l absence de traités, les conditions, la procédure et les effets

Plus en détail

SCP Monod, Colin et Stoclet, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Monod, Colin et Stoclet, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 22/06/2015 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 15 octobre 2014 N de pourvoi: 13-18343 ECLI:FR:CCASS:2014:C301240 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Terrier (président),

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT Université d Orléans 045 098 982 Exercices 2009 à 2010 Audience publique du 2 avril 2013 Jugement n 2013-0006 Lecture publique en date du 30 avril 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT LA CHAMBRE RÉGIONALE

Plus en détail

Procédure devant le conseil départemental / conciliation de l article L. 4123-2

Procédure devant le conseil départemental / conciliation de l article L. 4123-2 Procédure devant le conseil départemental / conciliation de l article L. 4123-2 I / Le plaignant est un organe de l Ordre : les parties n ont pas à être convoquées à une réunion de conciliation ; CE, 21

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 364551 ECLI:FR:CESSR:2013:364551.20130311 Mentionné dans les tables du recueil Lebon Mme Laurence Marion, rapporteur M. Bertrand Dacosta, rapporteur public FOUSSARD ; SCP BOULLOCHE, avocat(s)

Plus en détail

N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LIMOGES if N 1201764 REPUBLIQUE FRANÇAISE M. S. C/ Ministre de la culture et de la communication et autre Mme Ozenne Rapporteur AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail

Déclaration à la police

Déclaration à la police Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction. C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : quels sont mes droits? Que dois-je faire pour

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 11DA01951 Inédit au recueil Lebon M. Nowak, président M. Hubert Delesalle, rapporteur M. Moreau, rapporteur public SELARL LÉTANG &ASSOCIÉS, avocat(s) 1re chambre

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE,

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE, Jugement n 2015-0011 Audience publique du 9 juillet 2015 Jugement prononcé le 30 juillet 2015 Commune de Pithiviers (Loiret) 045 044 252 Exercices 2008 à 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

Tribunal des conflits. N 3895 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de Paris. M. Imbert. Séance du 18 mars 2013. Rapporteur : M.

Tribunal des conflits. N 3895 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de Paris. M. Imbert. Séance du 18 mars 2013. Rapporteur : M. 1 Tribunal des conflits N 3895 Conflit sur renvoi du tribunal administratif de Paris M. Imbert Séance du 18 mars 2013 Rapporteur : M. Edmond Honorat Commissaire du gouvernement : Mme Anne-Marie Batut CONCLUSIONS

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario Annexe 2 ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO CODE DE PROCÉDURE DU COMITÉ DE DISCIPLINE Adoptée par l

Plus en détail

Section des Assurances Sociales

Section des Assurances Sociales CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS Section des Assurances Sociales Affaire M. A Décision n 906-D Décision rendue publique par affichage dans les locaux du Conseil national de l'ordre des pharmaciens

Plus en détail

Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Chapitre I Dispositions générales Art. 1er.

Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Chapitre I Dispositions générales Art. 1er. 615 Loi du 16 mars 2009 sur l euthanasie et l assistance au suicide. Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Notre Conseil d Etat entendu; De l assentiment de la Chambre des Députés; Vu la

Plus en détail

BP 80046 59587 Bondues cedex. colloque-deontologie@mjpm-npdc.fr www.mjpm-npdc.fr. Projet de Charte déontologique

BP 80046 59587 Bondues cedex. colloque-deontologie@mjpm-npdc.fr www.mjpm-npdc.fr. Projet de Charte déontologique BP 80046 59587 Bondues cedex colloque-deontologie@mjpm-npdc.fr www.mjpm-npdc.fr Projet de Charte déontologique Charte de Déontologie Préambule Les présentes dispositions s appliquent aux membres de la

Plus en détail

Vu, I, sous le n 13BX02448, la requête enregistrée le 23 août 2013, présentée par la commune d Aragnouet par le cabinet d avocat Noyer-Cazcarra ;

Vu, I, sous le n 13BX02448, la requête enregistrée le 23 août 2013, présentée par la commune d Aragnouet par le cabinet d avocat Noyer-Cazcarra ; COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE BORDEAUX NBA N s 13BX02448, 13BX02449 Commune d Aragnouet M. Robert Lalauze Président M. Henri Philip de Laborie Rapporteur REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Cour de discipline budgétaire et financière Première section Arrêt du 11 octobre 2013, «Maison de retraite intercommunale de Champcevrais» N 191-701 REPUBLIQUE FRANCAISE --- AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS

LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS La loi du 2195 ADP du 16 MAI 1995 LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS L ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE Vu la Constitution Vu la résolution n 01/ADP

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 24/08/2012 COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE LYON N 09LY01834 Inédit au recueil Lebon 3ème chambre - formation à 3 M. FONTANELLE, président M. Pierre Yves GIVORD, rapporteur Mme SCHMERBER, rapporteur

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE PROCEDURE DISCIPLINAIRE COMMISSION DES RECOURS

CONSEIL DE DISCIPLINE PROCEDURE DISCIPLINAIRE COMMISSION DES RECOURS DOCUMENTATION DISCIPLINE 05 49 44 57 96 http://www.cgtlaborit.fr CONSEIL DE DISCIPLINE PROCEDURE DISCIPLINAIRE COMMISSION DES RECOURS DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT CGT DU C.H Henri LABORIT Année 2006

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE N 0703444 M. Geoffroy CHEVALIER M. Retterer Rapporteur M. Chanon Rapporteur public Audience du 15 juin 2010 Lecture du 29 juin 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

N 08/243 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 08/243 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 08/243 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. DAROLLE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Christiane BEAUTES Chambre sociale Arrêt du 22 Juin 2009 PARTIES DEVANT

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 15 décembre 2010. la Chambre de recours des Ecoles européennes, composée de

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 15 décembre 2010. la Chambre de recours des Ecoles européennes, composée de Recours 10/63 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 15 décembre 2010 Dans l affaire enregistrée au greffe de la Chambre sous le n 10/63, ayant pour objet un recours introduit

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation Chambre civile 1 Audience publique du 4 mars 2015 N de pourvoi: 14-17824 ECLI:FR:CCASS:2015:C100207 Publié au bulletin Rejet Mme Batut (président), président SCP Lyon-Caen et Thiriez,

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 1402823

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS N 1402823 TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 1402823 Association LIGUE DES DROITS DE L HOMME et association POUR LA DEMOCRATIE A NICE ET DANS LES ALPES-MARITIMES M. Pascal Magistrat-rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA01327 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 M. Mortelecq, président Mme Perrine Hamon, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture

Plus en détail

Acte anormal de gestion et renonciation un droit l affaire EXOR (4 juin 2012)

Acte anormal de gestion et renonciation un droit l affaire EXOR (4 juin 2012) Juin 2012 v1 Acte anormal de gestion et renonciation un droit l affaire EXOR (4 juin 2012) La renonciation à une renégociation d un contrat de prêt est elle un acte anormal de gestion? Une société acquiert

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT Centre régional des œuvres universitaires et scolaires Orléans-Tours (CROUS) 045 099 984 Exercices 2006 à 2008 Audience publique du 2 avril 2013 Jugement n 2013-0005 Lecture publique en date du 30 avril

Plus en détail

J U G E M E N T REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. VU le code général des collectivités territoriales ;

J U G E M E N T REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 2 ème section Jugement n 2012-0006 Commune de Saint Jean Cap Ferrat (Alpes-Maritimes) Exercices 2007 à 2009 Rapport n 2012-0022 Audience publique

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 392476 ECLI:FR:CESSR:2015:392476.20151109 Inédit au recueil Lebon 1ère et 6ème sous-sections réunies Mme Marie Sirinelli, rapporteur M. Jean Lessi, rapporteur public SCP GATINEAU, FATTACCINI,

Plus en détail

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE PARIS Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur

Plus en détail

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 jeudi 5 septembre 2013 Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 Mme X. / Vacances Carrefour DISCUSSION Sur le moyen unique Attendu, selon l arrêt attaqué (Versailles, 8 septembre 2011),

Plus en détail

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE Nul ne peut accéder à la profession d avocat s il ne remplit les conditions suivantes : 1 - Être français, ressortissant d un État membre des Communautés

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. N 1501768 et 1501769. M. François LAMBERT AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. N 1501768 et 1501769. M. François LAMBERT AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE N 1501768 et 1501769 M. François LAMBERT M. Antoine Berrivin Rapporteur Mme Stéphanie Lambing Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 28369/05 présentée par

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 3 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 3 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1407765 COMITE CENTRAL D'ENTREPRISE HJ HEINZ FRANCE SAS et autres Mme Lorin Rapporteur M. Charier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS

SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES MEDECINS Dossier n 2610 M. Charles F Masseur-Kinésithérapeute Séance du 11 Décembre 2001 Lecture du 26 Février 2002 LA SECTION DES ASSURANCES SOCIALES DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES MEDECINS, Vu, enregistrés

Plus en détail

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1102824 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PIETONS 67 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Privet Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1102824 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSOCIATION PIETONS 67 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. Mme Privet Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG N 1102824 ASSOCIATION PIETONS 67 Mme Privet Rapporteur Mme Messe Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Strasbourg

Plus en détail

Le recours devant les juridictions administratives

Le recours devant les juridictions administratives LA DISCIPLINE La procédure disciplinaire Le recours devant les juridictions administratives Après la décision du directeur interrégional (ou après que le délai d un mois sans réponse de sa part est passé),

Plus en détail

Par un jugement n 1201512 du 27 mars 2014, le tribunal administratif de Nîmes a fait droit à cette demande.

Par un jugement n 1201512 du 27 mars 2014, le tribunal administratif de Nîmes a fait droit à cette demande. COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE MARSEILLE N 14MA02413 MINISTRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL c/ SAS Sud Travaux Mme Jorda-Lecroq Rapporteur M. Deliancourt Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

99-13.701 Arrêt du 17 novembre 2000 Cour de cassation - Assemblée plénière Cassation

99-13.701 Arrêt du 17 novembre 2000 Cour de cassation - Assemblée plénière Cassation CALENDRIER Assemblée plénière et Chambre mixte 2 ème trimestre 2004 Sections réunies des chambres Arrêts sélectionnés par la Cour de cassation 99-13.701 Arrêt du 17 novembre 2000 Cour de cassation - Assemblée

Plus en détail

TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN GUIDE DES PROCEDURES DEVANT LE TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN. 1.1. Modes de saisine communs à tous les tribunaux

TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN GUIDE DES PROCEDURES DEVANT LE TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN. 1.1. Modes de saisine communs à tous les tribunaux TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN GUIDE DES PROCEDURES DEVANT LE TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN I. MODES DE SAISINE 1.1. Modes de saisine communs à tous les tribunaux 1.1.1. Assignation (articles 33 et S

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 296948 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 7ème et 2ème sous-sections réunies M. Martin, président M. Alban de Nervaux, rapporteur M. Dacosta Bertrand, commissaire du gouvernement

Plus en détail

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES Maison de retraite «Séguin» à Cestas Rapport n 2012-0358 Audience publique du 12 décembre 2012 Lecture en séance publique du 06 février 2013 Trésorerie de Pessac (033 041 976) (département de la Gironde)

Plus en détail

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1003418 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

Plus en détail

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Sylvie Poirier Avocate à la mise en application BULLETIN N 3673 514 878-2854 Le 20 septembre 2007 spoirier@ida.ca Discipline

Plus en détail

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine ANNEXE V Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine Définitions Article premier I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Aux fins du présent règlement, on

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Paris N 11PA02525 Inédit au recueil Lebon 4ème chambre M. PERRIER, président Mme Michelle SANSON, rapporteur M. ROUSSET, rapporteur public SELARL DAVIDEAU ASSOCIES, avocat(s)

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 15 septembre 2011 N de pourvoi: 10-21269 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Defrenois

Plus en détail

La chambre de discipline du Conseil national de l'ordre des pharmaciens réunie le 2 octobre 2012 en séance publique ;

La chambre de discipline du Conseil national de l'ordre des pharmaciens réunie le 2 octobre 2012 en séance publique ; CONSEIL NATIONAL DE L'ORDRE DES PHARMACIENS Affaire SELAS A Décision n 878-D Décision rendue publique par lecture de son dispositif le 2 octobre 2012 et par affichage dans les locaux du Conseil national

Plus en détail

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire La Commission s est réunie, en formation disciplinaire, le 11 avril 2014 à 11h30 au siège de la Fédération française d athlétisme (FFA) 33 Avenue

Plus en détail

Exercice : 2010. République Française Au nom du peuple français. La chambre,

Exercice : 2010. République Française Au nom du peuple français. La chambre, S3/2150415/SH 1 Chambre régionale des comptes d Ile-de-France 1ère section Jugement n 2015-0015 J Audience publique du 9 juin 2015 Prononcé du 30 juin 2015 Maison de retraite EHPAD «Les Marronniers» à

Plus en détail