Non aux discriminations : Tournons le dos aux préjugés!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Non aux discriminations : Tournons le dos aux préjugés!"

Transcription

1 Non aux discriminations : Tournons le dos aux préjugés! La prévention et la lutte contre les discriminations Pour tourner Le dos aux Préjugés et aux stéréotypes : Le Conseil général de l Isère a adopté, en avril 2009, un premier plan départemental de lutte contre les discriminations pour trois ans, dans le cadre de la convention signée, en 2008, entre la Halde, aujourd hui regroupée au sein des services du «Défenseur des droits», et l Assemblée des départements de France (ADF). Après un bilan réalisé durant l année 2012 et présenté à l ensemble des acteurs concernés au sein du Conseil général et auprès des partenaires locaux (collectivités et associations), le Conseil général de l Isère souhaite décliner un nouveau plan avec cinq orientations majeures : 1) Agir en tant qu employeur, être exemplaire ; 2) Agir au service des Iséroises et des Isérois, dans le cadre des politiques départementales ; 3) Faire de la lutte contre les discriminations une priorité sur les territoires ; 4) Agir en coordination avec les partenaires locaux ; 5) Communiquer en interne et en externe. En ouvrant les yeux sur les discriminations Parce que toutes les formes de discriminations sont contraires à la notion de service public républicain, le Conseil général de l Isère va poursuivre son action de manière transversale dans ses politiques et ses services, en sensibilisant et en formant les acteurs internes et externes pour, par exemple : Poursuivre les contrats éducatifs isérois dans les collèges ; Développer les clauses sociales dans les marchés publics ; Encourager les projets culturels favorisant la lutte contre les discriminations. Les discriminations : C est Quoi? Lorsque nous sommes traités de façon moins favorable qu une autre personne dans une situation comparable, en raison de certains critères interdits par la loi comme : le sexe, l origine, la religion C est de La discrimination! Réagissons! Depuis 2001, la discrimination est un délit passible de cinq ans d emprisonnement et de euros d amende (art du Code pénal).

2 19 critères de discrimination 1. L ORIGINE, L APPARTENANCE À UNE ETHNIE, À UNE NATION, À UNE RACE Depuis l obtention de son CAP, Arthur ne trouve pas d emploi. Au téléphone, tout se passe bien. Lors de l entretien, on lui demande quelle est son origine. C est de La discrimination! 2. L ÉTAT DE SANTÉ, LE HANDICAP Marc veut devenir propriétaire de son logement ; lorsqu il demande son prêt, il précise qu il est diabétique. La banque lui oppose un refus sans explication. C est de La discrimination! 3. L ÂGE Sylvie, 52 ans, recherche un emploi. Elle pensait que ses 25 ans d expérience dans la vente étaient un atout. Mais on lui fait comprendre que son âge est un handicap. C est de La discrimination! 4. LES ACTIVITÉS SYNDICALES Estelle a été élue déléguée syndicale. Depuis, son employeur lui reproche un manque de sérieux et la menace de licenciement. C est de La discrimination! 5. LE SEXE Patrick a pris un jour de congé pour s occuper de son fils. Sa journée a été décomptée sur son salaire alors que l entreprise accorde aux femmes une journée pour enfants malades. C est de La discrimination! 6. LA SITUATION DE FAMILLE Karine, 30 ans, séparée de son compagnon, élève seule ses deux enfants. Sa situation de parent solo la rendant moins disponible pour son employeur, elle a été licenciée. C est de La discrimination! 7. L ORIENTATION ET L IDENTITÉ SEXUELLES Paul, homosexuel, a organisé un pot au bureau où il a invité son compagnon. Depuis, son patron le menace de licenciement. C est de La discrimination! 8. LES CONVICTIONS RELIGIEUSES Claude, 35 ans, a des convictions religieuses. Il en a parlé à son collègue. Son employeur a entendu la conversation et l a menacé de licenciement. C est de La discrimination! 9. L APPARENCE PHYSIQUE Laïla est esthéticienne. Petite et plutôt ronde, elle s est vu refuser un poste sous prétexte que sa silhouette ne cadrait pas avec l image du métier. C est de La discrimination!

3 10. LA GROSSESSE Valérie a vu sa carrière stoppée lorsqu elle a annoncé à son supérieur qu elle était enceinte. C est de La discrimination! 11. LES OPINIONS POLITIQUES Michel milite dans un parti politique. Il a postulé pour le poste de directeur général dans une association et a été écarté en raison de ses idées. C est de La discrimination! 12. LE PATRONYME Omar a un nom à consonance africaine. Il recherche un logement mais aucune visite ne lui est proposée par les agences immobilières alors que de nombreuses annonces sont publiées. C est de La discrimination! 13. LES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉTIQUES Le père de Louis est myopathe mais Louis n a pas les symptômes de la maladie. Avant de lui accorder un prêt, sa banque lui a demandé les résultats des examens génétiques pour s assurer de son état de santé. C est de La discrimination! Vous êtes victime d une discrimination? Ne vous laissez pas faire : réagissez! Vous pouvez : vous adresser au défenseur des droits ou à une association d aide aux victimes déposer plainte auprès de la Police ou de la gendarmerie Ou auprès du Pôle anti-discriminations du tribunal de grande instance dont vous dépendez Le défenseur des droits est nommé par le Président de la République. Dans chaque département, il a un ou plusieurs délégués. En Isère, deux sont spécialisés dans la lutte contre les discriminations. Ils auditionnent les victimes, les témoins et le ou les auteurs présumés des discriminations. Ils peuvent proposer un règlement amiable avant de porter l affaire devant les tribunaux. Contact : tél. : ou Internet : Les associations d aide aux victimes, deux en Isère, accueillent, soutiennent et accompagnent les victimes de discriminations dans d éventuelles démarches judiciaires.

4 à Grenoble Aide information aux victimes (AIV) 8 rue Sergent Bobillot Grenoble tél. : à Vienne Association de prévention sociale et service d aide aux victimes (APRESS) rue des Clercs Vienne tél. : ou Les Pôles anti-discriminations des tribunaux de grande instance Place Firmin Gautier 16 place De Gaulle 12 rue du Tribunal Grenoble Vienne Bourgoin-Jallieu Tél Tél Tél Le Conseil général lutte contre les discriminations : Il sensibilise les jeunes Dans les collèges : expositions, projections de films, organisation de théâtres - forum... Dans le sport et les activités de loisirs, le Conseil général travaille avec le Comité départemental olympique et sportif de l Isère pour responsabiliser les cadres sportifs (journées de sensibilisation, intégration d une clause de lutte contre les discriminations dans les conventions avec les clubs sportifs). Il lutte contre les préjugés et stéréotypes En lien avec l Inspection académique, il forme les salariés des collèges et sensibilise les parents d élèves à la lutte contre les discriminations.

5 Cette formation sera mise en place dès la rentrée 2013 pour les collèges demandeurs. Il soutient les associations et les acteurs locaux Financement de 30 associations qui luttent contre les discriminations. Il sensibilise les jeunes aux discriminations Avec salariés, le Conseil général est l un des plus gros employeurs de l Isère. Il forme ses agents à la lutte contre les discriminations, favorise l insertion des jeunes et publics en difficulté, l emploi des personnes handicapées et recrute à partir des compétences uniquement, sans tenir compte d autres critères. Contact : Conseil général de l Isère - Direction insertion et famille Service cohésion sociale - Tél

L INTERIM S ENGAGE TOUS LES JOURS CONTRE LA DISCRIMINATION. Diversité. Intégration. Compétences. Emploi. Guide juridique et pratique

L INTERIM S ENGAGE TOUS LES JOURS CONTRE LA DISCRIMINATION. Diversité. Intégration. Compétences. Emploi. Guide juridique et pratique Guide-160x230-V2 2/10/06 11:35 Page 1 L INTERIM S ENGAGE TOUS LES JOURS CONTRE LA DISCRIMINATION. Diversité Intégration Compétences Emploi Guide juridique et pratique sommaire Préambule Différence entre

Plus en détail

Pour que les soirées restent festives et sereines pour tous, garantissons ensemble un respect mutuel... SUIVEZ LE GUIDE!

Pour que les soirées restent festives et sereines pour tous, garantissons ensemble un respect mutuel... SUIVEZ LE GUIDE! Pour que les soirées restent festives et sereines pour tous, garantissons ensemble un respect mutuel... SUIVEZ LE GUIDE! SI L ENTRÉE M EST REFUSÉE DANS UN ÉTABLISSEMENT QUEL QU IL SOIT (DISCOTHÈQUE, BAR,

Plus en détail

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles

Epicerie Sociale et Solidaire de Reims. Charte des Bénévoles Epicerie Sociale et Solidaire de Reims Charte des Bénévoles La Ville de Reims et la Banque Alimentaire de la Marne se sont engagées conjointement pour la création d une Epicerie Sociale et Solidaire pour

Plus en détail

Précisez à quelle situation est confrontée la société Trans Azur.

Précisez à quelle situation est confrontée la société Trans Azur. Nouvelle embauche chez Trans Azur LE RECRutEMEnt L a société Trans Azur assure le transport de marchandises en France et en Europe. Désireux de s équiper d un nouveau système de géolocalisation des véhicules

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-084

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-084 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-084 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à des observations en justice Domaine(s) de compétence de l Institution : Lutte contre les discriminations

Plus en détail

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 17 DÉCEMBRE 2013 Charte pour la promotion de l égalité et la lutte contre les discriminations dans la fonction publique

Plus en détail

I Le Défenseur des droits I

I Le Défenseur des droits I DIVERSIFIER SES RECRUTEMENTS SANS DISCRIMINER la rédaction des offres d emploi Ce qui est interdit Les exceptions autorisées par la loi Comment rédiger une offre d emploi Comment diversifier ses recrutements

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

Charte FIGARO CLASSIFIEDS

Charte FIGARO CLASSIFIEDS Charte FIGARO CLASSIFIEDS PARTIE 1 : NOTRE ENGAGEMENT 1. Notre engagement Leader privé du marché des annonces d emploi sur Internet en France, FIGARO CLASSIFIEDS a développé une offre Emploi unique sur

Plus en détail

L EVALUATION PROFESSIONNELLE

L EVALUATION PROFESSIONNELLE INFODROIT- 22 mars 2011 L EVALUATION PROFESSIONNELLE Dossier préparé et présenté par Lamiel TURLOT, juriste à l UD CFDT Paris SOMMAIRE L évaluation professionnelle, une obligation pour l employeur?...3

Plus en détail

Le droit d alerte «libertés» des Délégués du Personnel

Le droit d alerte «libertés» des Délégués du Personnel page1/13 Le droit d alerte «libertés» des Délégués du Personnel é m e r g e n c e s Note juridique d information 2007 SOMMAIRE L alerte : la mission spécifique de Délégué aux libertés... 1 L alerte : les

Plus en détail

Source : F. Benchemam, G. Galindo, GRH, éd. Gualino, 2006. AEI - L2 RH - Initiation à la GRH - Chapitre 4-1 D. Glaymann - 2014-2015 2

Source : F. Benchemam, G. Galindo, GRH, éd. Gualino, 2006. AEI - L2 RH - Initiation à la GRH - Chapitre 4-1 D. Glaymann - 2014-2015 2 1. Le recrutement et la gestion des carrières 2. Les conditions de travail 3. La rémunération 4. Les relations sociales 5. La formation 1. Identifier et préciser le(s) besoin(s) Faut-il recruter? Pour

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

CADRE JURIDIQUE DE LA DIFFUSION DES OFFRES D EMPLOI SUR APEC.FR GUIDE PRATIQUE À L ATTENTION DES ENTREPRISES

CADRE JURIDIQUE DE LA DIFFUSION DES OFFRES D EMPLOI SUR APEC.FR GUIDE PRATIQUE À L ATTENTION DES ENTREPRISES CADRE JURIDIQUE DE LA DIFFUSION DES OFFRES D EMPLOI SUR APEC.FR GUIDE PRATIQUE À L ATTENTION DES ENTREPRISES Une des missions de l Apec est d accompagner les entreprises dans la rédaction et la diffusion

Plus en détail

RÉPONDRE AUX QUESTIONS SUR

RÉPONDRE AUX QUESTIONS SUR GUIDE PRATIQUE RÉPONDRE AUX QUESTIONS SUR LES DISCRIMINATIONS www.halde.fr SOMMAIRE Qu est-ce que la discrimination? 2 Quels sont les recours en cas de discrimination? 4 Quels sont les pouvoirs de la HALDE?

Plus en détail

RAPPEL DE COURS. L embauche. I. Le placement. II. Les filières de recrutement. 1. Le service public de l emploi CHAPITRE

RAPPEL DE COURS. L embauche. I. Le placement. II. Les filières de recrutement. 1. Le service public de l emploi CHAPITRE 1 CHAPITRE I. Le placement RAPPEL DE COURS L activité de placement consiste à fournir à titre habituel des services visant à rapprocher offres et demandes d emploi sans que la personne assurant cette activité

Plus en détail

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca

PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS. Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca PERSONNES ÂGÉES À LA DÉFENSE DE VOS DROITS Des services professionnels gratuits www.cdpdj.qc.ca 1 PROTECTION CONTRE L EXPLOITATION Toute personne âgée ou handicapée a le droit d être protégée contre toute

Plus en détail

Le droit du travail et de l emploi au Canada

Le droit du travail et de l emploi au Canada Le droit du travail et de l emploi au Canada Les changements fréquents qui touchent le droit du travail et de l emploi au Canada posent un défi de taille aux employeurs qui font des affaires ici. À cela

Plus en détail

ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR :

ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR : ETHIQUES & ENGAGEMENTS SOCIE TE EDIPOST ----------------------- MISE A JOUR : Mercredi 2 Février 2011 ----------------------- Mercredi 2 Février 2011 Auteur : Direction Générale EDIPOST Page : 2 sur 13

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CCRPA DU 11 MARS 2014 COMMENT FAIRE FACE AUX DISCRIMINATIONS SUBIES PAR LES PERSONNES EN PRECARITE?

COMPTE RENDU DU CCRPA DU 11 MARS 2014 COMMENT FAIRE FACE AUX DISCRIMINATIONS SUBIES PAR LES PERSONNES EN PRECARITE? COMPTE RENDU DU CCRPA DU 11 MARS 2014 COMMENT FAIRE FACE AUX DISCRIMINATIONS SUBIES PAR LES PERSONNES EN PRECARITE? Les participants : 18 personnes (dont 11 personnes accueillies) LE CCRPA : PRÉSENTATION

Plus en détail

Louer sans discriminer

Louer sans discriminer 1 Louer sans discriminer Guide pratique pour les propriétaires Novembre 2010 2 La présente publication est financée par le programme communautaire pour l emploi et la solidarité sociale (2007-2013). Ce

Plus en détail

Enquête «Observatoire des discriminations»

Enquête «Observatoire des discriminations» Enquête «Observatoire des discriminations» décembre 2008 janvier 2009 sondage auprès d un échantillon de 1002 personnes conférence de presse du 21 avril 2009 Fiche technique 2 sujet de l étude : la perception

Plus en détail

discrimination directe Membres du CET enjoindre à discrimination indirecte harcèlement www.cet.lu www.cet.lu

discrimination directe Membres du CET enjoindre à discrimination indirecte harcèlement www.cet.lu www.cet.lu www.cet.lu Principe de l égalité de traitement La législation luxembourgeoise consacre le principe de l égalité de traitement et protège contre toute discrimination directe ou indirecte fondée sur : l

Plus en détail

Q&R Managers sur la prise en compte de la situation familiale et de l orientation sexuelle chez Orange

Q&R Managers sur la prise en compte de la situation familiale et de l orientation sexuelle chez Orange Q&R Managers sur la prise en compte de la situation familiale et de l orientation sexuelle chez Orange Pourquoi ce document? Des managers sont de plus en plus fréquemment confrontés à des questions sur

Plus en détail

Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations

Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations Forum associatif Coulounieix Chamiers 7 septembre 2013 Aspects juridiques et droit des associations Centre de Ressources et d Information des Bénévoles Ce que l on va aborder Propos introductifs : l esprit

Plus en détail

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré

L attribution d un d. logement social, un dispositif encadré L attribution d un d logement social, un dispositif encadré Mars 2012 Des principes inscrits dans la loi «L attribution participe à la mise en œuvre du droit au logement afin de satisfaire les besoins

Plus en détail

Règlement du concours de lutte contre les discriminations. «Discriminant Discriminé : et toi tu es quoi?»

Règlement du concours de lutte contre les discriminations. «Discriminant Discriminé : et toi tu es quoi?» Règlement du concours de lutte contre les discriminations «Discriminant Discriminé : et toi tu es quoi?» La Préfecture de région, le Rectorat de l Académie de Besançon et le Conseil Régional de Franche-

Plus en détail

Guide RH. du dirigeant TPE - PME/PMI. «Gérer son personnel : conseils pratiques et aspects réglementaires»

Guide RH. du dirigeant TPE - PME/PMI. «Gérer son personnel : conseils pratiques et aspects réglementaires» couv + sommaire 10/12/08 16:46 Page 1 Guide RH du dirigeant TPE - PME/PMI «Gérer son personnel : conseils pratiques et aspects réglementaires» Les PME et TPE sont très souvent «désarmées» face à la gestion

Plus en détail

La rédaction des offres d emploi sur Internet

La rédaction des offres d emploi sur Internet La rédaction des offres d emploi sur Internet ----------------- Guide pratique pour les adhérents de la Charte Net Emploi 1 Sommaire Introduction : les éléments à bannir des offres d emploi.3 1. Des mentions

Plus en détail

Aide à la prise en charge syndicale

Aide à la prise en charge syndicale guide discrimination 5/07/05 13:15 Page c1 Aide Aide à la à prise la prise en charge en syndicale charge syndicale Aide à la prise en charge syndicale UD CFDT Paris 7/9 rue Euryale Dehaynin 75019 Paris

Plus en détail

Catégories de données Lexique 3

Catégories de données Lexique 3 Catégories de données Lexique 3 A. Données d identification A1 Données d identification personnelles : nom, titre, adresse (privée et professionnelle), adresses antérieures, numéro de téléphone (privé,

Plus en détail

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I Les droits liés à la personne A La définition générale des droits

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Meier-Bourdeau et Lécuyer, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 20/03/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 3 mars 2015 N de pourvoi: 13-23857 ECLI:FR:CCASS:2015:SO00362 Non publié au bulletin Rejet M. Frouin (président), président SCP Meier-Bourdeau

Plus en détail

Enquête «Testing» sur CV -Adia/ Paris I- Observatoire des discriminations

Enquête «Testing» sur CV -Adia/ Paris I- Observatoire des discriminations Jean-François Amadieu Université Paris I Enquête «Testing» sur CV -Adia/ Paris I- Observatoire des discriminations La méthode du «testing», très peu utilisée en France, a une valeur scientifique pour autant

Plus en détail

Délibération n 2008-190 du 15 septembre 2008

Délibération n 2008-190 du 15 septembre 2008 Délibération n 2008-190 du 15 septembre 2008 Sexe / Transsexualisme / Emploi privé / Rappel à la loi / Recommandations Les personnes transsexuelles sont souvent victimes de discrimination durant la période

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

Note de présentation APDISCRI. «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes»

Note de présentation APDISCRI. «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes» Note de présentation APDISCRI «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes» Juin 2015 L appel à projets «Mise en évidence de discriminations envers les jeunes» - APDISCRI a été lancé en février

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité?

ATELIER DE LA PROFESSION. Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? ATELIER DE LA PROFESSION Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa compétitivité? Comment optimiser la politique de rémunération de l entreprise pour augmenter sa

Plus en détail

LIVRE I er TITRE II. TITRE I er

LIVRE I er TITRE II. TITRE I er JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE C T 37003 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Ordonnance n o 2007-329 du 12 mars 2007 relative au code du travail (partie législative)

Plus en détail

Construire un accord d entreprise

Construire un accord d entreprise Construire un accord d entreprise sur la diversité et contre les discriminations Outil à l usage des élus de CE et délégués syndicaux Construire un accord d entreprise sur la diversité Ce document, élaboré

Plus en détail

UN NOUVEAU DÉFI POUR DEMAIN : CONVERTIR LES PME A LA DIVERSITÉ

UN NOUVEAU DÉFI POUR DEMAIN : CONVERTIR LES PME A LA DIVERSITÉ UN NOUVEAU DÉFI POUR DEMAIN : CONVERTIR LES PME A LA DIVERSITÉ Les réseaux d entreprises s engagent Paris, 13 décembre 2007 Dossier de presse SOMMAIRE Communiqué de presse..3 Accompagner les PME dans la

Plus en détail

L égalité de traitement entre les hommes et les femmes en dehors de l emploi accès à des biens et services

L égalité de traitement entre les hommes et les femmes en dehors de l emploi accès à des biens et services L égalité de traitement entre les hommes et les femmes en dehors de l emploi accès à des biens et services Kristina Koldinská Faculté de droit, Charles Université de Prague L égalité de traitement entre

Plus en détail

Prévenir les discriminations dans l entreprise

Prévenir les discriminations dans l entreprise Prévenir les discriminations dans l entreprise Un outil de connaissance pour les employeurs du territoire Cet outil a été conçu par un groupe de travail composé de salariés de la Maison de l Emploi, du

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 RELATIF À LA

Plus en détail

Rôles, Fonctions et moyens des Délégué(e)s du Personnel

Rôles, Fonctions et moyens des Délégué(e)s du Personnel Topo de formation CGT ADDSEA, 28 mars 2013 Rôles, Fonctions et moyens des Délégué(e)s du Personnel Syndicat CGT ADDSEA c/o UL CGT, 4 B rue Léonard de Vinci, 25000 Besançon cgt.addsea@gmail.com Blog : http://cgtaddsea.wordpress.com/

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits.

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. NOTICE EXPLICATIVE Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. écrit. Vous allez être reçu(e) pour relater des faits qui seront

Plus en détail

KIT MOBILISATION À DESTINATION DES FÉDÉRATIONS D ENTREPRISES SOUHAITANT ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LEURS DÉMARCHES EN FAVEUR DE LA DIVERSITÉ

KIT MOBILISATION À DESTINATION DES FÉDÉRATIONS D ENTREPRISES SOUHAITANT ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LEURS DÉMARCHES EN FAVEUR DE LA DIVERSITÉ KIT DE KIT MOBILISATION À DESTINATION DES FÉDÉRATIONS D ENTREPRISES SOUHAITANT ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LEURS DÉMARCHES EN FAVEUR DE LA DIVERSITÉ KITMOBIL_PagesInt.indd 1 26/01/10 16:40:19 KITMOBIL_PagesInt.indd

Plus en détail

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé?

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? Dernières jurisprudences Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13

Plus en détail

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique

Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique Perception des discriminations au travail : regard croisé salariés du privé et agents de la fonction publique - Synthèse de l'institut CSA Baromètre 5 ème édition N 1101846 Janvier 2012 2, rue de Choiseul

Plus en détail

Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES

Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES Charte Informatique INFORMATIONS GENERALES Ce site est propriété du Cesi, association loi de 1901, enregistrée sous le n 775 722 572, dont le siège social est situé 30 Rue Cambronne 75015 PARIS, représenté

Plus en détail

APPEL A PROJET GRAPHIQUE POUR L EDITION 2015

APPEL A PROJET GRAPHIQUE POUR L EDITION 2015 FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM COURT EN RELIEF APPEL A PROJET GRAPHIQUE POUR L EDITION 2015 1 ) L appel à projet L Association «Prenez du Relief», organisatrice du Festival International du Film Court

Plus en détail

Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison

Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison Logement équitable: Votre droit à la location ou à l achat d une maison Trouvez plus de renseignements juridiques faciles à lire sur www.ptla.org Que signifie «Logement équitable»? Dans le Maine, il existe

Plus en détail

BTS Tertiaires 1 re année. Dro i t. Cécile DAVID Jean-François DHENIN Syham GHEMRI Sylvie SIRE

BTS Tertiaires 1 re année. Dro i t. Cécile DAVID Jean-François DHENIN Syham GHEMRI Sylvie SIRE BTS Tertiaires 1 re année Dro i t Cécile DAVID Jean-François DHENIN Syham GHEMRI Sylvie SIRE Sommaire Droit 1 re année Thème 1 - L individu au travail 5 Dossier 1 Les régimes juridiques de lʼactivité professionnelle

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Dossier de demande d agrément

Dossier de demande d agrément ASSILASSIME SOLIDARITE 1165 rue Défalè BP 13 979 Lomé TOGO Téléphone : (+) 228 22 21 12 34 N de récépissé : 1537/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA du 28 décembre 2012 Dossier de demande d agrément Document n 11 Code

Plus en détail

Pratiques abusives dans le parc locatif privé. Accompagner. Avec le soutien de

Pratiques abusives dans le parc locatif privé. Accompagner. Avec le soutien de Pratiques abusives dans le parc locatif privé Repérer Informer Accompagner Avec le soutien de Pratiques abusives dans le parc locatif privé Repérer Informer Accompagner Cette étude a été réalisée par

Plus en détail

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif LA VIDEOSURVEILLANCE Environnement législatif 1 LA VIDEOSURVEILLANCE L environnement législatif 1. Le cadre législatif 2. Les «lois Pasqua» 3. Les «lois Sarkozy III» 2 Abréviations CNIL: Commission Nationale

Plus en détail

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs

LA DIRECTION DES ACHATS. Charte de relation avec nos fournisseurs LA DIRECTION DES ACHATS Charte de relation avec nos fournisseurs Les missions La direction des Achats a pour vocation d améliorer la qualité et le coût des produits et services achetés pour Natixis. Elle

Plus en détail

MONTENEGRO - CODE DU TRAVAIL DE 2003 I. DISPOSITIONS FONDAMENTALES Article premier Les droits et obligations des employés sur la base du travail, le

MONTENEGRO - CODE DU TRAVAIL DE 2003 I. DISPOSITIONS FONDAMENTALES Article premier Les droits et obligations des employés sur la base du travail, le MONTENEGRO - CODE DU TRAVAIL DE 2003 I. DISPOSITIONS FONDAMENTALES Article premier Les droits et obligations des employés sur la base du travail, le mode et la procédure de leur réalisation, sont régis

Plus en détail

Juillet 2014. Outil R8 - Préparation et guide d entretien

Juillet 2014. Outil R8 - Préparation et guide d entretien Outil R8 - Préparation et guide d entretien Juillet 2014 Juillet 2014 Outil R8 - Préparation et guide d entretien PREPARER L ENTRETIEN 1. Définir les modalités de l entretien Définir précisément la procédure

Plus en détail

COMMENT RENFORCER LES ENFANTS A SE PROTEGER EUX-MEMES. Production: Groupe d enfants participants à l atelier Présentation: Essenam & Paa Kwessi

COMMENT RENFORCER LES ENFANTS A SE PROTEGER EUX-MEMES. Production: Groupe d enfants participants à l atelier Présentation: Essenam & Paa Kwessi COMMENT RENFORCER LES ENFANTS A SE PROTEGER EUX-MEMES Production: Groupe d enfants participants à l atelier Présentation: Essenam & Paa Kwessi INTRODUCTION La façon la plus sur de protéger les enfants

Plus en détail

Commission consultative transitoire de l Ecole Inclusive

Commission consultative transitoire de l Ecole Inclusive Commission consultative transitoire de l Ecole Inclusive Séance introductive du lundi 5 octobre 2015 5 octobre 2015 - Page 1 Organisation de la commission L instance privilégiée en matière de consultations

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 4 décembre 2009 Français Original: anglais E/C.12/CHE/Q/2-3 Comité des droits économiques, sociaux et culturels Groupe de travail de présession

Plus en détail

http://www.droit-technologie.org présente :

http://www.droit-technologie.org présente : http://www.droit-technologie.org présente : EXEMPLE DE DIRECTIVES RELATIVES À L UTILISATION DU COURRIER ÉLECTRONIQUE ET D INTERNET AU SEIN DE L ENTREPRISE Olivier Rijckaert Ericsson, Manager HR & Legal

Plus en détail

Conseiller du Salarié en Île-de-France

Conseiller du Salarié en Île-de-France Guide pratique à l usage du Conseiller du Salarié en Île-de-France sommaire général Memento juridique de la rupture du contrat de travail déroulement de la mission Le conseiller du salarié Licenciement

Plus en détail

- La mise en cause d une personne déterminée qui, même si elle n'est pas expressément nommée, peut être clairement identifiée ;

- La mise en cause d une personne déterminée qui, même si elle n'est pas expressément nommée, peut être clairement identifiée ; E-réputation : la poursuite et les sanctions des propos injurieux ou diffamatoires sur internet Article juridique publié le 15/07/2014, vu 4483 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM L'injure et la diffamation

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

Travail en Finlande. Soyez attentif à vos droits!

Travail en Finlande. Soyez attentif à vos droits! Travail en Finlande Soyez attentif à vos droits! 2 Office national de l immigration Système d aide aux victimes du trafic humain Centre d accueil de Joutseno www.ihmiskauppa.fi 0295 463 177 2014, ranska

Plus en détail

GIP FCIP - CAFOC Isabelle Éon Culture et Promotion Eric Pallandre Oxalis-scop

GIP FCIP - CAFOC Isabelle Éon Culture et Promotion Eric Pallandre Oxalis-scop Bilan de la journée du 16 mai «Recruter sans discriminer» GIP FCIP - CAFOC Isabelle Éon Culture et Promotion Eric Pallandre Oxalis-scop 1 1 Participant.e.s Nom Prénom Structure Fonction BERTONNEAU Sophie

Plus en détail

Convention de développement durable

Convention de développement durable Convention de développement durable Préambule Umicore s est engagée à mettre en œuvre une stratégie de développement durable en adéquation avec ses objectifs économiques, environnementaux et sociaux. Par

Plus en détail

LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT

LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT LES DISPOSITIONS RELATIVES A L INVESTISSEMENT DANS L ACCORD ECONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE L UE ET LE CANADA (AECG) L Accord économique et commercial global entre l UE et le (AECG) marque un tournant

Plus en détail

Construire un descriptif de poste

Construire un descriptif de poste Recruter un salarié Construire un descriptif de poste Votre assistante de direction vous a annoncé qu elle serait prochainement absente dans le cadre d un congé maternité. Vous devez organiser son remplacement.

Plus en détail

AG des LIMOGES les 26 27 et 28 juin 2014

AG des LIMOGES les 26 27 et 28 juin 2014 AG des LIMOGES les 26 27 et 28 juin 2014 Connaissez-vous le Cabinet Plénita? Michel ROPITEAU Directeur du cabinet Plénita Spécialiste français de l assurance de l aide, l accompagnement, des soins et services

Plus en détail

ASSICURAZIONI GENERALI - 2-34132 TRIESTE

ASSICURAZIONI GENERALI - 2-34132 TRIESTE CLAIM FORM Form no. ASSICURAZIONI GENERALI S.p.A. - Policy Information Center Piazza Duca degli Abruzzi, 2-34132 TRIESTE - Italy Fax: +39 040/671536 E-mail: pic@generali.com Veuillez remplir le formulaire

Plus en détail

Permis de conduire et contrat de travail

Permis de conduire et contrat de travail La multiplication des mesures individuelle de prise en charge des usagers, l élargissement des secteurs géographiques d intervention des associations lié notamment aux opérations de regroupement génère

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

Accueillir et Accompagner LIVRET D ACCUEIL SALARIE

Accueillir et Accompagner LIVRET D ACCUEIL SALARIE Accueillir et Accompagner LIVRET D ACCUEIL SALARIE @ Bienvenue Nous sommes heureux de vous accueillir dans notre équipe et vous souhaitons la bienvenue au HOME DES FLANDRES. Nous ne doutons pas que notre

Plus en détail

Les discriminations sur l apparence dans la vie professionnelle et sociale ADIA

Les discriminations sur l apparence dans la vie professionnelle et sociale ADIA Les discriminations sur l apparence dans la vie professionnelle et sociale ADIA Conception : Jean-François Amadieu Politique et Opinion FICHE TECHNIQUE Sondage effectué pour ADIA INTÉRIM Date de réalisation

Plus en détail

ASSOCIATION DES ACCIDENTÉS DE LA VIE. Quelles procédures après un accident de la route? Informations pour les victimes de dommages corporels

ASSOCIATION DES ACCIDENTÉS DE LA VIE. Quelles procédures après un accident de la route? Informations pour les victimes de dommages corporels ASSOCIATION DES ACCIDENTÉS DE LA VIE Quelles procédures après un accident de la route? Informations pour les victimes de dommages corporels janvier 2014 SOM MAIRE Après l accident p. 4 Procédure pénale

Plus en détail

LE CABINET E&R CONSULTANTS VOUS INFORME ET VOUS ACCOMPAGNE

LE CABINET E&R CONSULTANTS VOUS INFORME ET VOUS ACCOMPAGNE LE CABINET E&R CONSULTANTS VOUS INFORME ET VOUS ACCOMPAGNE Le 11 janvier 2013 Chers clients, L employeur est tenu d afficher sur le lieu de travail un certain nombre de documents informatifs à l attention

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE LA DELINQUANCE INFORMATIQUE Aude LEVALOIS Gwenaëlle FRANCOIS 2013-2014 LA CYBERCRIMINALITE Qu est ce que la cybercriminalité? Des infractions pénales Ou sont elles commises? Via les réseaux informatiques

Plus en détail

Formulaire de plainte et guide

Formulaire de plainte et guide Commission des droits de la personne de l Î.-P.-É. Formulaire de plainte et guide C.P. 2000 53, rue Water Charlottetown PE C1A 7N8 Tél. : 902 368 4180 Sans frais : 1 800 237 5031 Fax : 902 368 4236 www.peihumanrights.ca

Plus en détail

a) Nom et prénom :...

a) Nom et prénom :... Office régional Déclaration d accident Article 36, 2 et 3 loi coordonnée du 4.7.94 Article 24 A.R. du 3.7.96 Identification du titulaire a) Nom et prénom :... b) N d inscription à l Office régional : -

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MLD-2011-89

Décision du Défenseur des droits n MLD-2011-89 Paris, le 12 janvier 2012 Décision du Défenseur des droits n MLD-2011-89 Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES 1. CHAMP D APPLICATION Le présent code d éthique et de déontologie s applique à tout commissaire au sens de la Loi sur l instruction publique. Il s applique

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

Les juridictions. A) Les juridictions civiles :

Les juridictions. A) Les juridictions civiles : Les juridictions. Tribunaux = Magistrats Ils ont une compétence d attribution (on ne peut pas s adresser à n importe quel tribunal pour n importe quelle affaire. Le droit privé (ordre judiciaire) de 1

Plus en détail

Le règlement intérieur de l entreprise

Le règlement intérieur de l entreprise Le règlement intérieur de l entreprise Philippe DI MAGGIO Direction du travail et de l emploi Le règlement intérieur est un document qui précise un certain nombre d'obligations, notamment en matière d'hygiène,

Plus en détail

Chapitre I : le recrutement

Chapitre I : le recrutement Chapitre I : le recrutement Gestion des Ressources Humaines Lionel Honoré Le recrutement / introduction Des acteurs multiples, des attentes multiples, des intérêts multiples, des contraintes multiples

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie INTRODUCTION... 25

TABLE DES MATIÈRES. Première partie INTRODUCTION... 25 TABLE DES MATIÈRES Notes sur les auteurs et les directeurs de la publication.............. 5 Avant-propos..................................................... 11 Préface...........................................................

Plus en détail

Questionnaire situation des droits de l homme des personnes âgées

Questionnaire situation des droits de l homme des personnes âgées Questionnaire situation des droits de l homme des personnes âgées Question 1 : Veuillez fournir des informations sur la situation actuelle des droits des personnes âgées, incluant en particulier les problématiques

Plus en détail

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne»

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Introduction : La nation est une communauté d hommes et de femmes qui partagent une même culture et affirment leur volonté de

Plus en détail

Critères d éligibilité

Critères d éligibilité Ce document vous est proposé à titre d exemple pour vous faciliter la rédaction de votre accord et ne saurait être exhaustif Ce document servira à l EXONÉRATION de la contribution Agefiph Titre de l accord

Plus en détail

Expression des élèves: Quels droits? Quel cadre? Quels moyens?

Expression des élèves: Quels droits? Quel cadre? Quels moyens? Expression des élèves: Quels droits? Quel cadre? Quels moyens? Laurence Janin CLEMI Toulouse mars 2015 Pourquoi communiquer? S exprimer Utiliser son droit d'expression Défendre des idées DIRE POUR Informer

Plus en détail

> Les auditions : réglementation et modalités pratiques

> Les auditions : réglementation et modalités pratiques DROIT > Les auditions : réglementation et modalités pratiques Décembre 2014 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication:

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication: OUTIL 9. LISTE NON-EXHAUSTIVE D EXEMPLES D ACTIONS DIVERSITÉ PAR DOMAINE RH [ OUTILS ] Ce document propose des pistes d action ainsi que des points d attention pour favoriser l égalité des chances au sein

Plus en détail