4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4.6 MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF"

Transcription

1 Page : de MAINTENANCE ET INSPECTION D AÉRONEF APPLICABILITÉ Le présent chapitre prescrit les règlements régissant la maintenance et l inspection de tout aéronef possédant un certificat de navigabilité du Sénégal ou de tout produit aéronautique associé PERSONNES AUTORISÉES A EFFECTUER LA MAINTENANCE (a) Les personnes autorisées à effectuer la maintenance objet du présent paragraphe sont : (1) un technicien qualifié de maintenance au sol possédant une licence en cours de validité ; (2) une personne exécutant les tâches de maintenance sous la supervision d un technicien de maintenance d aéronef ; (3) un technicien de maintenance d aéronef ; (4) un détenteur d un CTA autorisé à exécuter des tâches de maintenance selon les dispositions d un système équivalents ; et (5) un OMA CATÉGORIE ET TYPE DE TRAVAUX DE MAINTENANCE (a) La présente section décrit les privilèges et limitations relatifs à la catégorie et au type de travaux de maintenance ci-après accordés aux personnes et organismes de la section : (1) Maintenance (2) Maintenance préventive (3) Modification (4) Inspection ; et (5) Autorisation pour remise en service. Note. Voir PA pour le développement des opérations de travaux de réparations, modifications majeures et maintenance préventive. RAS 04 NAVIGABILITÉ Maintenance et Inspection d Aéronef

2 Page : de PERSONNEL AUTORISÉ À APPROUVER LA REMISE EN SERVICE (a) Nul ne peut délivrer l approbation pour la remise en service à un aéronef, à une cellule ou à un élément d aéronef à moins d être habilité par l Autorité PERSONNES AUTORISÉES A EFFECTUER LES INSPECTIONS (a) Nul ne peut effectuer les tâches d inspection requises au RAS 08 Exploitation sur les aéronefs et éléments d aéronef avant ou après les travaux de maintenance à moins qu il ne soit : (1) un technicien de maintenance d aéronef agréé et qualifié sur le produit ; (2) un organisme de maintenance agréé selon les spécifications reconnues par l Autorité. (3) un détenteur d un CTA autorisé à exécuter des tâches d inspection conformément aux spécifications de l Autorité RÈGLES D APPLICATION MAINTENANCE (a) Toute personne qui entreprend les travaux de maintenance sur un produit aéronautique doit utiliser les méthodes, les techniques et pratiques décrites dans les documents suivants : (1) les manuels à jour du constructeur ou les données de navigabilité de l aéronef établis par le constructeur ; et (2) les méthodes additionnelles, les techniques et pratiques exigées par l Autorité, ou les méthodes, techniques et pratiques indiquées par l'autorité lorsque les documents du fabricant ne sont pas disponibles ; (b) Toute personne qui entreprend les travaux de maintenance doit utiliser les outils, équipements et appareils d'essai nécessaires pour accomplir les travaux en conformité avec les pratiques acceptables par l Autorité. Si le fabricant recommande un équipement spécial ou un appareil d'essai, la personne exécutant la maintenance doit utiliser cet équipement ou cet appareil ou son équivalent acceptable pour l'autorité. (c) Toute personne qui entreprend des travaux de maintenance sur un produit aéronautique doit utiliser du matériel de qualité de sorte que l état du produit remis en état soit au moins équivalent à celui du produit d origine ou à un état satisfaisant en ce qui concerne les fonctions aérodynamiques, la résistance de la structure, la résistance aux vibrations et à la détérioration, ainsi que les autres propriétés affectant la navigabilité. RAS 04 NAVIGABILITÉ Maintenance et Inspection d Aéronef

3 Page : de 3 (d) Les méthodes, techniques et pratiques contenues dans le manuel de contrôle de maintenance de l Exploitant et le programme de maintenance approuvé par l'autorité, constituent des moyens acceptables de conformité aux exigences de la présente section. RAS 04 NAVIGABILITÉ Maintenance et Inspection d Aéronef

4 AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DU SENEGAL BP.8184 AEROPORT L.S. SENGHOR Tel : Fax : NAVIGABILITÉ RÈGLEMENTS AERONAUTIQUES DU SENEGAL N o 04

5 Page : E.R. 1 de 1 Révision : 00 Date : 15/03/2005 ENREGISTREMENT DES RÉVISIONS N de rév Date d application Date d insertion Emargement Remarques RAS 04 NAVIGABILITÉ Enregistrements des Révisions

6 Page : L.R 1 de 1 Révision : 00 Date : 15/03/2005 LISTE DES RÉFÉRENCES 1) Annexe 6 huitième édition juillet 2001 (OACI) 2) Annexe 7 quatrième édition juillet 1981 (OACI) 3) Annexe 8 neuvième édition juillet 2001 (OACI) 4) FAA Order (c) 5) JAR-OPS : Sous-partie M 6) 14 CFR RAS 04 - NAVIGABILITÉ Liste de Références

7 Page : LA 1 de 1 Révision : 00 Date : 15/03/2005 LISTE DES AMENDEMENTS Page N d amdt Date Motif RAS 04 NAVIGABILITÉ Liste des Amendements

8 Page : L.P.E. 1 de 1 Révision : 00 Date : 15/03/2005 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Chapitre Page N d édition Date d édition N de révision Date de révision LPE 1 02 Mars Mars 2005 ER 1 02 Mars Mars 2005 LA 1 02 Mars Mars 2005 LR 1 02 Mars Mars 2005 TM 1 02 Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars Mars 2005 RAS 04 NAVIGABILITÉ Liste des Pages Effectives

9 Page : TM 1 de 2 Révision : 00 Date : 15/03/2005 TABLE DES MATIÈRES 4.1 GÉNÉRALITÉS Domaine d application Définitions Abréviations CERTIFICATION DE TYPE DE L AÉRONEF ET DES ÉLÉMENTS D AÉRONEF Domaine d application Généralités CERTIFICAT DE TYPE SUPPLÉMENTAIRE Domaine d application Délivrance de certificat de type supplémentaire Certificat de limitation de nuisance sonore CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ Domaine d application Éligibilité Classification de certificats de navigabilité Amendement de certificat de navigabilité Transfert et restitution du certificat de navigabilité Durée de validité du certificat de navigabilité Identification des aéronefs Délivrance d un certificat de navigabilité Consignes de navigabilité Transport aérien commercial Délivrance d un certificat de navigabilité spécial MAINTIEN DE LA NAVIGABILITÉ D UN AÉRONEF ET DES ÉLÉMENTS 4.5 D AÉRONEF Domaine d application Responsabilité Généralités Compte-rendu de pannes, mauvais fonctionnements et défauts Page RAS 04 NAVIGABILITÉ Table des Matières

10 Page : TM 2 de 2 Révision : 00 Date : 15/03/ MAINTENANCE ET INSPECTION DE L AÉRONEF Domaine d application Personnes autorisées à effectuer la maintenance Catégorie et type de travaux de maintenance Personnel autorisé à approuver la remise en service Personnes autorisées à effectuer des inspections Règles d application - Maintenance ENREGISTREMENT DES TRAVAUX DE MAINTENANCE Contenu, formulaire, et gestion des dossiers de maintenance Dossier de révision et de réparation Approbation pour remise en service après travaux de maintenance Contenu, formulaire et gestion des dossiers de maintenance Page RAS 04 NAVIGABILITÉ Table des Matières

11 Page: de GÉNÉRALITÉS DOMAINE D APPLICATION (a) Le présent règlement prescrit les exigences relatives : (1) à la certification d aéronef et des produits aéronautiques ; (2) à la délivrance des certificats de navigabilité et aux certifications de produits aéronautiques; et (3) au maintien de la navigabilité des aéronefs et des accessoires aéronautiques ; (4) à la réparation et aux modifications des aéronefs et des produits aéronautiques ; (5) à la maintenance des aéronefs et des accessoires aéronautiques ; (6) aux conditions d inspection des aéronefs ; et (7) aux exigences en matière de maintenance et inspection d aéronef DÉFINITIONS (a) Pour l application du présent règlement les termes ci-dessous ont les significations suivantes : (1) Eléments soumis au contrôle : Rubriques d'entretien et/ou modifications qui doivent être inspectées par une personne autre que celle qui a effectué le travail et comprenant au moins les travaux qui peuvent causer une panne, un mauvais fonctionnement, ou défaut mettant en danger l'exploitation de l'aéronef, si non effectués convenablement ou si des pièces ou du matériel inappropriés sont utilisés. (2) Etat d immatriculation : Etat sur le registre duquel l aéronef est immatriculé. (3) Etat de conception : Etat qui a juridiction sur l organisme responsable de la conception de type. (4) Etat de construction : Etat qui a juridiction sur l organisme responsable de l assemblage final de l aéronef. (5) Maintenance : Exécution des tâches nécessaires au maintien de la navigabilité d un aéronef. Il peut s agir de l une quelconque ou d une combinaison des tâches suivantes : révision inspection, remplacement, correction de défectuosité et intégration d une modification ou d une réparation. RAS 4 NAVIGABILITÉ Généralités

12 Page: de 3 (6) Maintenance préventive : Entretien réalisé dans l intention de réduire la probabilité de défauts d'un produit aéronautique ou le changement d un système. L'entretien préventif est planifié, préparé et programmé avant la panne probable d'un produit aéronautique ou d'un système (7) Modification majeure : Une modification majeure est un changement de la conception de type non prévu dans les spécifications relatives à l aéronef, à ses moteurs ou à ses hélices qui pourrait avoir une incidence assez marquée sur les limites de masse et de centrage, la résistance structurelle, les performances, le fonctionnement des moteurs, les caractéristiques de vol ou sur d autres éléments ayant un effet sur les caractéristiques de vol ou sur d autres éléments ayant un effet sur les caractéristiques de navigabilité ou environnementales de l aéronef, ou qui serait intégré au produit par des pratiques non normalisées. (8) Modification : Changement de la conception de type d un aéronef/produit aéronautique en conformité avec une norme approuvée. (9) Réparation majeure : Toute réparation d un produit aéronautique qui peut porter gravement atteinte à la résistance structurale, aux performances, aux groupes motopropulseurs, aux caractéristiques de vol ou à d autres qualités qui nuisent à la navigabilité ou aux caractéristiques environnementales, ou qui sera apportée au produit par des méthodes non normalisées. (10) Réparation. La restauration d'un aéronef/produit aéronautique en employant des méthodes, des techniques, et des pratiques acceptables pour l'autorité, quand l aéronef/produit aéronautique a été démonté, nettoyé, inspecté, réparé, rassemblé, et subi des essais dans les mêmes conditions de tolérances et limites qu un nouvel élément, en utilisant les accessoires usagés ou nouveaux qui sont conformes aux tolérances et limitations des accessoires neufs. Ce travail doit être effectué par seulement le fabricant ou un organisme approuvé par le fabricant, et autorisé par l'etat d'immatriculation. (11) Révision : La restauration d'un aéronef/produit aéronautique en utilisant des méthodes, des techniques, et des pratiques acceptables pour l'autorité, y compris le démontage, le nettoyage, l'inspection, la réparation, le remontage et l essai selon les normes et les données techniques approuvées, ou selon les normes et les données techniques en vigueur acceptables pour l'autorité, développées et documentées par l'etat de conception, le titulaire du certificat de type ou de certificat de type supplémentaire, ou selon un agrément de fabrication de matériels et de pièces d aéronef fabriquées sous autorisation PMA ou TSO. RAS 4 NAVIGABILITÉ Généralités

13 ABRÉVIATIONS Page: de 3 (a) Les abréviations suivantes sont utilisées dans ce règlement : (1) CDB : Commandant de bord (2) CTA : Certificat de Transporteur Aérien ou PEA (3) LME : Liste Minimum d Équipement (4) OMA : Organisme de Maintenance Agréé (5) PEA : Permis d Exploitation Aérienne ou CTA (6) PMA : Approbation de Fabrication de Pièce de Remplacement et de Modification (Parts Manufacturing Autorisation) (7) TSO : Prescription de Norme Technique. (Technical Standard Order) RAS 4 NAVIGABILITÉ Généralités

14 Page : de 2 Révision : 00 Date : 15/03/ CERTIFICATION DE TYPE DE L AÉRONEF ET ÉLÉMENTS D AÉRONEF DOMAINE D APPLICATION (a) Le présent chapitre décrit les règlements applicables pour la certification de type des aéronefs et des produits aéronautiques GÉNÉRALITÉS (a) L Autorité se réserve les dispositions de la présente section jusqu à la réception d une demande de certificats de type, de certificats de production ou toute autre approbation qui s y rapporte. (b) Le code national de navigabilité établi pour la certification de type des aéronefs ou des produits aéronautiques sera tel que la conformité avec les dispositions du code garantira la conformité avec les normes de la partie III ou le cas échéant avec les normes de la partie IV de l annexe 8 de l OACI. (c) Tout postulant à un certificat de production d aéronef ou de produit aéronautique pour la fabrication au Sénégal doit se conformer aux dispositions du certificat de type conformément aux exigences de l Etat de Conception en matière d agrément. (d) A la présentation de la demande de fabrication, l Autorité rend disponible les règlements ou dispositions adéquates pour la délivrance d un certificat de navigabilité ou d un document de navigabilité approprié pour le produit concerné. (e) Tout postulant à un certificat de production pour la fabrication au Sénégal d un aéronef ou d un produit aéronautique doit se conformer aux prescriptions de conception des règlements de navigabilité applicables prescrits par le Sénégal pour la certification de type relative à une classe d aéronefs ou pour toute modification de certification de type. (f) La conception ne sera pas à l'origine de caractéristiques ou d'éléments particuliers qui font qu'elle sera peu sûre dans les conditions d'utilisation prévues. (g) Lorsque les caractéristiques de conception d'un aéronef particulier sont telles que l'une quelconque des prescriptions de conception du règlement applicable de navigabilité ou des normes des parties IIIA, IIIB ou IV est inappropriée, les règlements qui assurent un niveau de sécurité au moins équivalent doivent s appliquer. RAS 4 NAVIGABILITÉ Certification de Type de l Aéronef et Eléments d Aéronef

15 Page : de 2 Révision : 00 Date : 15/03/2005 (h) Lorsque les caractéristiques de conception d'un aéronef particulier sont telles que l'une quelconque des prescriptions de conception du règlement applicable de navigabilité ou des normes des Parties IIIA, IIIB ou IV est insuffisante, des spécifications techniques supplémentaires qui assurent un niveau de sécurité au moins équivalent doivent s appliquer. RAS 4 NAVIGABILITÉ Certification de Type de l Aéronef et Eléments d Aéronef

16 Page : de 1 Révision : 00 Date : 15/03/ CERTIFICAT DE TYPE SUPPLÉMENTAIRE DOMAINE D APPLICATION (a) Le présent chapitre prescrit les conditions à remplir pour la délivrance de certificats de type supplémentaires DÉLIVRANCE DE CERTIFICAT DE TYPE SUPPLÉMENTAIRE (a) Toute personne qui modifie un produit aéronautique en y introduisant dans la conception d origine, un changement majeur non suffisamment important pour entraîner une nouvelle demande de certificat de type, doit introduire une demande de certificat de type supplémentaire aux autorités de l Etat de conception qui a approuvé le certificat de type du produit, ou à l Etat d immatriculation de l aéronef. (b) Le postulant doit faire la demande conformément aux procédures prescrites par l Etat de certification CERTIFICAT DE LIMITATION DE NUISANCE SONORE (a) Tout aéronef immatriculé au Sénégal doit être muni d un certificat de type de limitation de nuisance sonore. (b) A compter du 2 mars 2004, toute demande de certification de limitation de nuisance sonore faite à l Etat de conception d origine doit être soumise selon le formulaire et la manière acceptables pour l Autorité. (c) Le postulant doit faire la demande conformément aux procédures prescrites par l Autorité. RAS 4 NAVIGABILITÉ Certificat de Type supplémentaire

17 Page: de CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ DOMAINE D APPLICATION (a) Le présent chapitre prescrit les procédures requises pour la délivrance des certificats de navigabilité ÉLIGIBILITÉ (a) Tout propriétaire d'aéronef immatriculé au Sénégal, ou son représentant, doit demander un certificat de navigabilité pour cet aéronef ; (b) Le postulant à un certificat de navigabilité doit en faire la demande selon le formulaire et la manière prescrite par l Autorité. Note. Des informations supplémentaires sont fournies dans la Procédure d Application PA Formulaire de demande de délivrance de certificat de navigabilité CLASSIFICATION DE CERTIFICATS DE NAVIGABILITÉ (a) Un certificat de navigabilité est délivré pour un aéronef dans la catégorie, le type et le modèle spécifiés dans le certificat de type par l Etat de conception. (b) L Autorité peut délivrer soit un certificat de navigabilité spécial, soit un permis spécial de vol AMENDEMENT DE CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ (a) L Autorité peut amender ou modifier un certificat de navigabilité, (1) à la demande de l exploitant ; (2) sur sa propre initiative TRANSFERT ET RESTITUTION DU CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ (a) Le propriétaire d un aéronef doit transférer le certificat de navigabilité : (1) au locataire de l aéronef ; (2) à l acheteur de l aéronef en cas de maintien de l immatriculation du Sénégal. RAS 4 NAVIGABILITÉ Certificats de Navigabilité

18 Page: de 4 (b) Le propriétaire doit restituer à l Autorité le certificat de navigabilité de l aéronef en cas de changement d immatriculation DURÉE DE VALIDITÉ DU CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ (a) A moins que le certificat de navigabilité ne soit restitué, suspendu, révoqué, ou qu une date limite de validité ne soit spécialement arrêtée par l Autorité, la validité du certificat de navigabilité est fixée à : (1) six (6) mois lorsque l aéronef n est pas entretenu par un Organisme de Maintenance Agréé (OMA) ; ou (2) douze (12) mois dans le cas contraire. (b) A moins que le certificat de navigabilité spécial ne soit restitué, suspendu, révoqué, ou qu une date limite de validité ne soit spécialement arrêtée par l Autorité, la validité du certificat de navigabilité spécial est de six (6) mois. (c) Le permis de vol est valide pour la date et la durée mentionnées sur le permis mais ne dépasse guère 72 heures. (d) Quand un aéronef importé pour l immatriculation au Sénégal, possède un certificat de navigabilité en cours de validité délivré par un Etat contractant, l Etat du Sénégal peut considérer que ce certificat de navigabilité constitue une justification satisfaisante ou un élément satisfaisant de justification pour la délivrance d un certificat de navigabilité ou pour la validation du certificat de navigabilité original. La période de validité de l acceptation ne doit pas dépasser celle portée sur le certificat de navigabilité IDENTIFICATION DES AÉRONEFS (a) Tout postulant à un certificat de navigabilité doit démontrer que l aéronef est correctement immatriculé, les marques d immatriculation et les plaques d identification conformes aux dispositions du règlement applicable de navigabilité DÉLIVRANCE DE CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ (a) L Autorité délivre un certificat de navigabilité si : (1) le postulant prouve à l Autorité que l aéronef est conforme à la conception de type approuvée par un certificat de type ou un certificat de type supplémentaire et aux consignes de navigabilité de l Etat de conception ; RAS 4 NAVIGABILITÉ Certificats de Navigabilité

19 Page: de 4 (2) l'aéronef a été inspecté selon les prescriptions du présent règlement et jugé en état de navigabilité par des personnes autorisées par l'autorité ; et (3) après une inspection l'autorité juge que l'aéronef est conforme à la conception de type et qu il est dans un état permettant une exploitation sûre. (b) Conformément à l Article 83 Bis de la convention de CHICAGO, l Autorité peut, à la suite d une immatriculation au Sénégal d un aéronef, valider son certificat de navigabilité établi par un autre Etat contractant pour une durée spécifiée dans ce certificat de navigabilité CONSIGNES DE NAVIGABILITÉ (a) A la suite d une immatriculation d un aéronef au Sénégal, l Autorité informe l Etat de conception que l aéronef est immatriculé au Sénégal et demande à recevoir toutes les consignes de navigabilité concernant l aéronef, le fuselage, le moteur, les hélices, les éléments d aéronef ou les accessoires. (b) Chaque fois que l Etat de conception juge que l état de l aéronef, du fuselage, du moteur, des hélices, des éléments d aéronef ou des accessoires est dangereux, attesté par l établissement des consignes de navigabilité par l Etat de conception, l Autorité exige que de telles consignes de navigabilité soient appliquées aux aéronefs civils immatriculés au Sénégal et concernés par les consignes de navigabilité. (c) L Autorité peut identifier les services bulletins du constructeur et les autres sources de données ou développer et prescrire des inspections, des procédures et limitations à appliquer obligatoirement sur les aéronefs concernés au Sénégal et transmettra à l Etat de conception tous les renseignements obligatoires qu il a produits concernant le maintien de la navigabilité dudit aéronef. (d) L exploitation d un aéronef civil immatriculé au Sénégal auquel s appliquent les dispositions de la présente section doit se faire dans le respect des procédures applicables TRANSPORT AÉRIEN COMMERCIAL (a) L Autorité considère valide un certificat de navigabilité pour le transport aérien commercial seulement lorsqu il est accompagné d un formulaire d évaluation délivré par l Autorité identifiant la nature de l exploitation autorisée. RAS 4 NAVIGABILITÉ Certificats de Navigabilité

20 Page: de DÉLIVRANCE DE CERTIFICAT DE NAVIGABILITÉ SPÉCIAL (a) L Autorité peut délivrer un certificat de navigabilité spécial à un aéronef qui ne remplit pas les conditions requises pour la délivrance d un certificat de navigabilité. (b) Un aéronef détenteur de certificat de navigabilité spécial est soumis aux limitations d exploitation au Sénégal et ne peut effectuer les vols internationaux. L Autorité autorise les limitations opérationnelles spécifiques pour chaque certificat de navigabilité spécial. (c) L Autorité peut délivrer un permis de vol à un aéronef capable d effectuer un vol en toute sécurité, mais incapable de satisfaire aux normes applicables de navigabilité, dans le but de : (1) faire un vol vers une base d entretien pour y effectuer la maintenance, ou pour un stockage ; (2) effectuer les essais après maintenance; (3) livrer l aéronef; (4) éloigner l'aéronef des zones de danger ; (5) exploiter l aéronef avec un poids excédant le poids maximum de décollage certifié pour effectuer un vol au-delà des limites du rayon d'action normal, au dessus de l'eau ou des aires d'atterrissage qui ne disposent pas d une assistance adéquate ou de carburant approprié. L emport du poids supplémentaire est limité au carburant additionnel, aux équipements de transport carburant, et aux équipements de navigation nécessaires pour ce vol. (d) Dans le cas de permis spécial de vol, l Autorité exige une approbation pour remise en service enregistrée dans le dossier de l aéronef, délivrée par une personne habilitée ou un organisme de maintenance, conformément au RAS 05 OMA stipulant que l'aéronef en question a été inspecté et avéré sûr pour le vol prévu. (e) L exploitant doit obtenir des Etats, toutes les autorisations de survol requises pour des vols en dehors du Sénégal RAS 4 NAVIGABILITÉ Certificats de Navigabilité

21 Page : de MAINTIEN DE LA NAVIGABILITÉ D UN AÉRONEF ET ÉLÉMENT D AÉRONEF DOMAINE D APPLICATION Le présent chapitre prescrit les règlements régissant le maintien de l état de navigabilité des aéronefs civils immatriculés au Sénégal exploités à l intérieur des frontières du Sénégal ou en dehors RESPONSABILITÉ (a) Tout propriétaire d aéronef ou, dans le cas d un aéronef loué, le locataire, doit être le responsable du maintien de la navigabilité de l aéronef en s assurant que: (1) la maintenance de l aéronef est effectuée conformément au programme de maintenance approuvé par l État d'immatriculation; (2) le personnel de maintenance enregistre les données appropriées certifiant que l aéronef est en état de navigabilité ; (3) l approbation pour la remise en service (après travaux de maintenance) est rédigée pour certifier que les travaux de maintenance ont été effectués de manière satisfaisante et conformément aux méthodes prescrites ; et (4) en cas d anomalies non corrigées, l approbation pour la remise en service inclut une liste d éléments non soldés et que ceux-ci font partie des enregistrements du dossier de l aéronef GÉNÉRALITÉS (a) Nul ne peut effectuer la maintenance d un aéronef que si elle s effectue conformément aux prescriptions du présent règlement. (b) Nul ne peut exploiter un aéronef dont le manuel d entretien ou les consignes de navigabilité contiennent des limitations sur la navigabilité à moins de se conformer aux potentiels de remplacement d équipements obligatoires, aux périodicités des inspections et aux procédures specifiées dans ces limitations ou aux périodicités alternatives des inspections et procédures contenues dans les spécifications d exploitation ou dans le programme d inspection approuvés conformément aux dispositions du RAS 06 Certification des Exploitants. (c) Nul ne peut utiliser un produit aéronautique auquel s applique une consigne de navigabilité publiée par l État de conception ou par l État de fabrication et adoptée par l Autorité pour un RAS 4 NAVIGABILITÉ Maintien de Navigabilité d un Aéronef et Eléments d Aéronef

22 Page : de 4 aéronef immatriculé au Sénégal ou adoptéé par l État d immatriculation pour un aéronef exploité au Sénégal, à moins de se conformer aux exigences de cette consigne de navigabilité. (d) Quand l'autorité juge qu'une cellule d aéronef ou un produit aéronautique présente un état incertain et que cet état est susceptible d'exister ou se développer dans d'autres produits de la même conception de type, l'autorité publie des consignes de navigabilité prescrivant des inspections, des conditions et limitations le cas échéant, sous lesquelles ces produits peuvent continuer à être utilisés (e) Les propriétaires ou les exploitants d aéronef de plus de kilogrammes de masse maximale au décollage doivent surveiller et évaluer la maintenance et l'exploitation opérationnelle en ce qui concerne le maintien de la navigabilité et fournir les renseignements tels que prescrits par l'état d immatriculation à travers les dispositions spécifiées au paragraphe (f) Lorsque les dommages surviennent ou sont découverts quand l'aéronef se trouve sur le territoire d'un autre État contractant, l Autorité de l'autre État contractant doit empêcher l'aéronef de reprendre le vol à condition que l Autorité avise immédiatement l'état d immatriculation, lui communiquant tous les détails des dommages. (g) Si un aéronef n est pas maintenu en état de navigabilité conformément aux dispositions du règlement applicable de navigabilité cet aéronef ne pourra être utilisé que lorsqu il aura été remis en état de navigabilité COMPTE RENDU DE PANNES, DE MAUVAIS FONCTIONNEMENTS ET DÉFAUTS (a) Les propriétaires ou les exploitants d aéronef de plus de kilogrammes de masse maximale au décollage doivent fournir à l Autorité et à l organisme responsable de la conception de type de l aéronef, des comptes rendus de pannes, de mauvais fonctionnements et défauts qui peuvent entraîner au minimum les cas cités ci-dessous : (1) incendies en vol avec fonctionnement correct du dispositif d alarmes ; (2) incendies en vol sans fonctionnement du dispositif d alarmes ; (3) fausses alarmes incendie pendant le vol ; (4) le système d échappement du moteur qui provoque durant le vol des dommages au moteur, à la structure adjacente, aux équipements et accessoires ; RAS 4 NAVIGABILITÉ Maintien de Navigabilité d un Aéronef et Eléments d Aéronef

23 Page : de 4 (5) un accessoire de l aéronef qui provoque pendant le vol, l accumulation ou la circulation de fumée, de vapeur, ou de vapeurs toxiques ou nocives dans le cockpit ou la cabine de passagers ; (6) arrêt moteur en vol pour cause d extinction moteur ; (7) arrêt moteur en vol lorsque surviennent des dommages externes au moteur ou à la structure de l aéronef ; (8) arrêt moteur en vol dû à l'ingestion de corps étrangers ou au givrage ; (9) arrêt en vol de plus d'un moteur ; (10) un système de mise en drapeau d hélice ou la capacité du système à contrôler la survitesse pendant le vol ; (11) le circuit carburant ou le système de vidange carburant qui affecte l'écoulement de carburant ou qui cause la fuite dangereuse de carburant pendant le vol ; (12) une extension ou une rétraction non intentionnelles du train d atterrissage, une ouverture ou fermeture non intentionnelles des trappes de train d'atterrissage pendant le vol ; (13) éléments du circuit de freinage ayant pour conséquence la perte de puissance de freinage lorsque l'aéronef est en mouvement au sol ; (14) structure d'aéronef nécessitant une réparation majeure ; (15) criques, déformation permanente, ou corrosion de structure d'aéronef lorsqu elle dépasse la tolérance acceptable pour le constructeur ou l'autorité ; (16) éléments d'aéronef ou défauts de fonctionnement de systèmes qui ont pour conséquence la prise de mesures d'urgence pendant le vol (à l exception de l arrêt moteur) ; (17) chaque interruption de vol, changement non programmé d'aéronef en route, ou arrêt non programmé ou déroutement, provoqués par des difficultés ou des défauts techniques de fonctionnement connus ou suspectés ; (18) toute vibration anormale ou buffeting provoqués par un défaut de fonctionnement structural ou de système, un défaut, ou une panne ; (19) une panne ou un défaut de fonctionnement de plus d'un indicateur parmi les indicateurs d attitude, de vitesse ou d altitude pendant l exploitation de l'aéronef ; RAS 4 NAVIGABILITÉ Maintien de Navigabilité d un Aéronef et Eléments d Aéronef

ANAC RAM 04 LISTE DES PAGES EFFECTIVES

ANAC RAM 04 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Page: LPE 1 de 1 Révision: 01 LISTE DES PAGES EFFECTIVES Chapitre Page N d Édition Date d Édition N de révision Date de révision LPE 1 01 Dec 2007 01 Fev. 2011 ER 1 01 Dec 2007 01 Fev. 2011 LA 1 01 Dec

Plus en détail

PROGRAMMES D ENTRETIEN

PROGRAMMES D ENTRETIEN Page 1 sur 10 1 OBJET La présente fiche a pour objet de réunir les directives nécessaires à l élaboration du programme d entretien d un aéronef des catégories de ceux utilisés dans le vol à voile (remorqueurs,

Plus en détail

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC)

Entente administrative sur la certification de produits conclue entre. la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) Entente administrative sur la certification de produits conclue entre la Direction générale de Transports Canada, Aviation civile (TCAC) et l Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) (ci-après

Plus en détail

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ

INSTRUCTION DE SÉCURITÉ INSTRUCTION DE SÉCURITÉ ayant force d obligation selon SAPOCO/42 TIS Rév. 3 Publié par : TIS-GS Date de révision : septembre 2003 Original : français Alarmes et systèmes d alarme de sécurité dite de «niveau

Plus en détail

BROCHURE D INFORMATION RELATIVE A L OBTENTION DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE «RACI 3010»

BROCHURE D INFORMATION RELATIVE A L OBTENTION DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE «RACI 3010» MINISTERE DES TRANSPORTS AUTORITE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE DE CÔTE D IVOIRE Ref. : RACI 3010 BROCHURE D INFORMATION RELATIVE A L OBTENTION DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE Approuvé par le Directeur

Plus en détail

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs.

CIRCULAIRE. Procédures de qualification du personnel de certification des organisations de maintenance pour aéronefs. ROYAUME DE BELGIQUE MINISTERE DES COMMUNICATIONS ET DE L'INFRASTRUCTURE Administration de l'aéronautique CIRCULAIRE CIR/AIRW-19 Date : 11/05/01 Edition : 1 Objet : Procédures de qualification du personnel

Plus en détail

Au sens des présentes Conditions Générales, les termes suivants sont définis comme suit :

Au sens des présentes Conditions Générales, les termes suivants sont définis comme suit : Article 1 - Objet / Definitions Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les conditions auxquelles est fourni le Service LibertyBag (ci-après "le Service"), utilisable par les passagers

Plus en détail

Application des instructions d entretien et potentiels publiés par les constructeurs

Application des instructions d entretien et potentiels publiés par les constructeurs Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l aviation civile OFAC Division Sécurité technique Directive CT 02.020-35 Communication

Plus en détail

NAVIGABILITE et CERTIFICATION. des avions étatiques. RACAM 4-8 juin 2010

NAVIGABILITE et CERTIFICATION. des avions étatiques. RACAM 4-8 juin 2010 NAVIGABILITE et CERTIFICATION des avions étatiques RACAM 4-8 juin 2010 Navigabilité et certification des avions étatiques Contexte réglementaire Elaboration du certificat de type Suivi de navigabilité

Plus en détail

4./4/14 DE DROIT AÉRIEN. (Montréal, 26 CONVENTION SURVENANT. (12 pages) 14-1044 DCTC_WP_DCTC_

4./4/14 DE DROIT AÉRIEN. (Montréal, 26 CONVENTION SURVENANT. (12 pages) 14-1044 DCTC_WP_DCTC_ DCTC Doc n o 33 4./4/14 CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE DROIT AÉRIEN (Montréal, 26 mars 4 avril 2014) TEXTE REFONDU DE LA CONVENTION RELATIVE AUX INFRACTIONS ET À CERTAINS AUTRES ACTES SURVENANT À BORD DES

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DELIVRANCE DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE. Réf.- F-DSA-402-OPS-01

FORMULAIRE DE DEMANDE DE DELIVRANCE DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE. Réf.- F-DSA-402-OPS-01 REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE MINISTERE DE L EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS AGENCE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE FORMULAIRE DE DEMANDE DE DELIVRANCE DU PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE Réf.- F-DSA-402-OPS-01

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 5.4.2012 Journal officiel de l Union européenne L 100/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 290/2012 DE LA COMMISSION du 30 mars 2012 modifiant le règlement (UE) n o 1178/2011 déterminant

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015

AIC N 10/A/15GO 19 MARS 2015 AGENCE POUR LA SÉCURITÉ DE LA NAVIGATION AÉRIENNE EN AFRIQUE ET A MADAGASCAR Phone : +(221) 33.869.23.32 +(221) 33.869.23.46 Fax : +(221) 33.820.06.00 AFTN : GOOOYNYX E-mail : dakarbni@asecna.org Web :

Plus en détail

TP 14984F (04/2010) Activités soumises à des normes de service de Transports Canada, Aviation civile (avec et sans frais) première édition

TP 14984F (04/2010) Activités soumises à des normes de service de Transports Canada, Aviation civile (avec et sans frais) première édition TP 14984F (04/2010) Activités soumises à des normes de service de Transports Canada, Aviation civile (avec et sans frais) première édition Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes ou vos questions

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS Le 12 septembre 2013 Introduction ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS PRINCIPE DIRECTEUR N O 2 DE L ACFM NORMES MINIMALES DE SURVEILLANCE DES COMPTES Le présent Principe directeur fixe

Plus en détail

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 2006 ITM-CL 317.1 Monte escalier à siège ou pour chaise roulante sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond Prescriptions de sécurité types

Plus en détail

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE)

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) 1. Généralités Les conditions énoncées ci-après sont valables pour

Plus en détail

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015

ARRETE NOR: EQUS0100026A. Version consolidée au 27 mars 2015 ARRETE Arrêté du 8 janvier 2001 relatif à l exploitation des établissements d enseignement, à titre onéreux, de la conduite des véhicules à moteur et de la sécurité routière. NOR: EQUS0100026A Version

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

Formulaire de déclaration du risque Assurance Responsabilité Civile Exploitant et/ou Gestionnaire d'aérodrome

Formulaire de déclaration du risque Assurance Responsabilité Civile Exploitant et/ou Gestionnaire d'aérodrome Assurances DECOTTIGNIES 22 rue du Général Leclerc 02600 VILLERS COTTERETS Tél : 03 23 55 10 22 Fax : 03 51 08 11 45 Email : assurances.decottignies@gmail.com Site web : http://www.assurance-decottignies.fr/

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

Présenté par. Carl Tremblay, ing.

Présenté par. Carl Tremblay, ing. Présenté par Carl Tremblay, ing. Familiariser les participants avec la réglementation québécoise. Familiariser les participants avec la notion de modification et de modernisation des appareils de transport

Plus en détail

Adjonction de side-car non conformément à un agrément de prototype national français

Adjonction de side-car non conformément à un agrément de prototype national français version du 20.06.2011 Fiche de constitution d un dossier de Réception à Titre Isolé de véhicule en application du Code de la Route RTI02.9 Adjonction de side-car non conformément à un agrément de prototype

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

Statuts. Article 1 er. Article 2. Article 3. Article 4

Statuts. Article 1 er. Article 2. Article 3. Article 4 Statuts Article 1 er Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : Héliclub de Cannes. Article

Plus en détail

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834 1 PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN 2 SYNTHESE DES REVISIONS Révision 0 : Révision 1 : édition originale de la procédure modification du paragraphe 3.3.1 c) : critères pour évaluation des coordonnateurs

Plus en détail

La procédure V.E.I. (Véhicules Economiquement Irréparables) Renforcer la sécurité routière en empêchant un véhicule ayant subi des dommages importants

La procédure V.E.I. (Véhicules Economiquement Irréparables) Renforcer la sécurité routière en empêchant un véhicule ayant subi des dommages importants La procédure V.E.I. (Véhicules Economiquement Irréparables) Objectifs de la procédure Renforcer la sécurité routière en empêchant un véhicule ayant subi des dommages importants d'utiliser sans contrôle

Plus en détail

Enquêtes sur les accidents et incidents d aviation

Enquêtes sur les accidents et incidents d aviation Normes et pratiques recommandées internationales Annexe 13 à la Convention relative à l aviation civile internationale Enquêtes sur les accidents et incidents d aviation La présente édition comprend tous

Plus en détail

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993)

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Modifié par: (1) arrêté royal du 17 juin 1997 concernant la signalisation de sécurité et de santé au travail

Plus en détail

Aviation générale Manuel d inspection et de vérification (listes de contrôle)

Aviation générale Manuel d inspection et de vérification (listes de contrôle) Transport Canada Transports Canada TP 13798F Aviation générale Manuel d inspection et de vérification (listes de contrôle) Première édition novembre 2001 Page laissée en blanc Table des matières Avant

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE 1 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 697 CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME SUR LE TERRITOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE La codification administrative comprend le texte du règlement d origine,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SÉCURITÉ LASER

POLITIQUE SUR LA SÉCURITÉ LASER Date d entrée en vigueur: 30 aout 2011 Remplace/amende: VRS-51/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-51 Les utilisateurs de lasers devront suivre les directives, la politique

Plus en détail

- Compléter, dater et signer le présent formulaire d adhésion ;

- Compléter, dater et signer le présent formulaire d adhésion ; Nous vous remercions de bien vouloir : - Compléter, dater et signer le présent formulaire d adhésion ; - Joindre les documents justificatifs demandés ; - Envoyer votre dossier complet par envoi recommandé

Plus en détail

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES SECTION 8.3 : LA GESTION DES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PAGE : 1 POLITIQUE SUR LES TRANSPORTS AVEC UN VÉHICULE LOURD Adoptée : CAD-8927 (14 10 08) Modifiée :

Plus en détail

MANUEL DE DÉLÉGATION INGÉNIEURS DÉSIGNÉS POUR LES ET LES DÉLÉGUÉS À L APPROBATION DE CONCEPTION

MANUEL DE DÉLÉGATION INGÉNIEURS DÉSIGNÉS POUR LES ET LES DÉLÉGUÉS À L APPROBATION DE CONCEPTION MANUEL DE DÉLÉGATION POUR LES INGÉNIEURS DÉSIGNÉS ET LES DÉLÉGUÉS À L APPROBATION DE CONCEPTION Fichier : Del Hdbk French Issue 2.doc Publié par : La Division des normes réglementaires Section des Politiques

Plus en détail

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES

ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES ENTRETIENS, CONTROLES ET VERIFICATIONS TECHNIQUES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE PAGE 1 INTRODUCTION PAGE 2 I ENTRETIEN CONTROLE ET VERIFICATION TECHNIQUES PAGE 3-4 II CLASSEMENTS ET CATEGORIES DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Nom du distributeur Adresse du distributeur

Nom du distributeur Adresse du distributeur Adresse du distributeur Numéro de licence R.B.Q. : MANUEL DE CONTROLE DE LA QUALITÉ Pour la vérification de l installation initiale et le contrôle de la corrosion de réservoir de propane sous terre conformément

Plus en détail

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe

Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe Document de travail Ne pas reproduire Pour toute interprétation ou copie officielle contacter le greffe PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE L ÉRABLE VILLE DE PLESSISVILLE RÈGLEMENT 1420 SUR LES SYSTÈMES D ALARMES

Plus en détail

PLAN DE GESTION DE LA FAA ET D ACTC APPLICABLE AUX PRODUITS AÉRONAUTIQUES CIVILS DE BELL HELICOPTER

PLAN DE GESTION DE LA FAA ET D ACTC APPLICABLE AUX PRODUITS AÉRONAUTIQUES CIVILS DE BELL HELICOPTER Le 8 octobre 2003 Le 8 octobre 2003, la Federal Aviation Administration (FAA) et Aviation civile de Transports Canada (ACTC) ont convenu du processus qui sera utilisé pour gérer les responsabilités relatives

Plus en détail

Formulaire de déclaration du risque Assurance DRONE Responsabilité Civile Assurance Corps

Formulaire de déclaration du risque Assurance DRONE Responsabilité Civile Assurance Corps Assurances DECOTTIGNIES 22 rue du Général Leclerc 02600 VILLERS COTTERETS Tél : 03 23 55 10 22 Fax : 03 51 08 11 45 Email : assurances.decottignies@gmail.com Site web : http://www.assurance-decottignies.fr/

Plus en détail

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Numéro 2 Aon Parizeau Inc. LA PROTECTION INCENDIE Guide pratique à l intention des universités VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Dans ce bulletin Préambule Entretien des systèmes de gicleurs

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg

Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Centre Européen des Consommateurs GIE 55, rue des Bruyères L-1274 Howald Grand-Duché de Luxembourg Téléphone : +352 26 84 64-1 Fax : +352 26 84 57 61 E-mail : info@cecluxembourg.lu Website : www.cecluxembourg.lu

Plus en détail

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D

GUIDE DE REDACTION D'UN MANUEL D'EXPLOITATION PARTIE D Page : 1/7 Note : Le contenu des différents chapitres de la partie D doit être traité par des responsables de l exploitation et non du TRTO. Les éléments qui concernent les personnels navigants doivent

Plus en détail

TITRE 5 - PROTECTION DE LA PERSONNE ET DE LA PROPRIÉTÉ

TITRE 5 - PROTECTION DE LA PERSONNE ET DE LA PROPRIÉTÉ TITRE 5 - PROTECTION DE LA PERSONNE ET DE LA PROPRIÉTÉ CHAPITRE 9 - SYSTÈMES D'ALARME Section 1 - Dispositions déclaratoires et interprétatives 5.9.1 Définitions À moins de déclaration contraire, expresse

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien

Rayonnages. Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail. Inspection & Entretien Guide de bonnes pratiques en matière de sécurité au travail Rayonnages Inspection & Entretien De l'inspection par les experts au remplacement des pièces de rayonnages défectueuses selon la norme DIN EN

Plus en détail

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical)

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) IND/RN/001/NT03 Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) Renouvellement, modification ou annulation de l autorisation I DEMANDE DE RENOUVELLEMENT D UNE AUTORISATION...3 I.1 Rappels...3

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

CONTRAT DE RACCORDEMENT A LA STATION CENTRALE DE SURVEILLANCE DE SECURITY MONITORING CENTRE

CONTRAT DE RACCORDEMENT A LA STATION CENTRALE DE SURVEILLANCE DE SECURITY MONITORING CENTRE Ministeriële erkenning nr.: / Agrément ministériel no. : 16.1027.01. Goedgekeurd door Assuralia in klasses A, B, C en D Agréé par Assuralia en classes A, B, C et D. CONTRAT DE RACCORDEMENT A LA STATION

Plus en détail

RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DE LA FRANCE

RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DE LA FRANCE Programme universel OACI d audits de supervision de la sécurité RAPPORT FINAL D AUDIT DE SUPERVISION DE LA SÉCURITÉ DU SYSTÈME D AVIATION CIVILE DE LA FRANCE (3 au 23 juin 2008) Organisation de l aviation

Plus en détail

ANNEXE FCL2 CONSOLIDEE

ANNEXE FCL2 CONSOLIDEE ANNEXE FCL2 CONSOLIDEE La présente version de l annexe FCL 2 est une version consolidée du FCL 2 intégrant l ensemble des modifications intervenues de l arrêté du 4 juillet 2006 à l arrêté du 21 janvier

Plus en détail

ENTRETIEN DE CHAUDIÈRES POUR LE CHAUFFAGE ET/OU LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (Résolution n 7 du 11/06/2002)

ENTRETIEN DE CHAUDIÈRES POUR LE CHAUFFAGE ET/OU LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (Résolution n 7 du 11/06/2002) Azienda Territoriale Edilizia Residenziale Piazza Pozza, 1/C E 37123 Verona site internet www.ater.vr.it - e-mail info@ater.vr.it ENTRETIEN DE CHAUDIÈRES POUR LE CHAUFFAGE ET/OU LA PRODUCTION D EAU CHAUDE

Plus en détail

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels

Baccalauréat professionnel. Maintenance des Équipements Industriels Baccalauréat professionnel Maintenance des Équipements Industriels 2005 SOMMAIRE DES ANNEXES DE L ARRÊTÉ DE CRÉATION DU DIPLÔME ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME I a. Référentiel des activités professionnelles...7

Plus en détail

Conditions Générales Location d équipements terminaux

Conditions Générales Location d équipements terminaux Conditions Générales Location d équipements terminaux Vous trouverez dans le présent document les conditions générales qui s'appliquent à la location des équipements terminaux de Orange. Elles peuvent

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Les Planeurs des Pays de l Adour est une association de bonnes volontés.

REGLEMENT INTERIEUR. Les Planeurs des Pays de l Adour est une association de bonnes volontés. «Les Planeurs des Pays de l Adour» REGLEMENT INTERIEUR Titre I GENERALITES Article 1 - DEFINITION - ESPRIT. «Les Planeurs des Pays de l Adour», association déclarée et enregistrée le 01 octobre 2009, est

Plus en détail

Description du Service Service de suppression certifiée des données :

Description du Service Service de suppression certifiée des données : Description du Service Service de suppression certifiée des données : Présentation du Service Dell a le plaisir de vous proposer un service de suppression certifiée des données (ci-après dénommé le «Service»

Plus en détail

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture.

Fiche de produit Police Voiture. Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. POLICE VOITURE juin 2014 Fiche de produit Cette police assure les risques spécifiques qui découlent de l utilisation d une voiture. Tout propriétaire ou preneur de leasing (financier) d une voiture. Assurances

Plus en détail

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair

Rapport. sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair N ISBN : 978-2-11-098012-0 Rapport sur l incident survenu le 18 mars 2007 en croisière entre Lyon et Montpellier à l ATR 42-300 immatriculé F-GVZY exploité par Airlinair Bureau d Enquêtes et d Analyses

Plus en détail

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES

5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES - 247 - MEILLEURES PRATIQUES 5 EXEMPLES DES MEILLEURES PRATIQUES 5.1 INTRODUCTION Les exemples de meilleures pratiques préparés par le Groupe de travail des problèmes douaniers intéressant les transports

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-009248 Hôpital d'instruction des Armées du Val de Grâce 74 boulevard de Port Royal 75005 PARIS Objet : Réf : Inspection

Plus en détail

''Le couteau suisse du chantier'' www.alphamech.ch 022 755 05 05. Contrat de location. entre

''Le couteau suisse du chantier'' www.alphamech.ch 022 755 05 05. Contrat de location. entre Alpha Mechanics ''Le couteau suisse du chantier'' 3 rue du village CH-1295 Mies www.alphamech.ch 022 755 05 05 Contrat de location entre Alpha Mechanics et Le locataire Objet: Prix du loyer: Durée de la

Plus en détail

COMMENT OBTENIR UN PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE?

COMMENT OBTENIR UN PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE? ANAC-TOGO AUTORITE DE SURVEILLANCE COMMENT OBTENIR UN PERMIS D EXPLOITATION AERIENNE? Guide à l attention des futurs exploitants AVRIL 2008 Agence Nationale de l Aviation Civile du Togo Boîte Postale :

Plus en détail

Certification des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique

Certification des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux, Direction des dépendances et de l itinérance Certification des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/TRANS/WP.15/AC.1/2015/34 Conseil économique et social Distr. générale 22 juin 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe

Plus en détail

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations Turquie Traduction non officielle 1 de la Loi n o 5710 2 relative à la construction et à l exploitation de centrales nucléaires et à la vente de l énergie produite par ces centrales Date d adoption de

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

Immatriculation et assurances. Immatriculation et assurances

Immatriculation et assurances. Immatriculation et assurances 7 171 7 Le chapitre 7 contient des renseignements sur l immatriculation des véhicules et d autres renseignements utiles pour les propriétaires de véhicules. 172 Avant de conduire un véhicule sur le réseau

Plus en détail

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008

Travaux de nettoyage des bâtiments intercommunaux Marché public n 04-2008 1 Département de Seine et Marne Marché public n 04-2008 Date limite de dépôt des offres : 16/06/08 à 12 heures REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) 2 SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION 2 ARTICLE 2

Plus en détail

Le code INF et les navires spécialisés

Le code INF et les navires spécialisés WNTI W O R L D N U C L E A R T R A N S P O RT I N S T I T U T E BROCHURE Le code INF et les navires spécialisés Dédié au transport sûr, efficace et fiable des matières radioactives Le code INF et les

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SCOOTER (version 20110604) entre Scenic Tours sprl (propriétaire loueur) et le client/locataire/conducteur qui accepte.

CONTRAT DE LOCATION SCOOTER (version 20110604) entre Scenic Tours sprl (propriétaire loueur) et le client/locataire/conducteur qui accepte. Scenic Tours sprl tel/fax +32-(0)82-21 96 37 Chaussée Romaine, 10 gsm +32-(0)475-24 26 50 B5500 Dinant email info@scenic-tours.be Belgium www.scenic-tours.be TVA: BE 865.731.136 Entreprise n : 0865.731.136

Plus en détail

NF X 50-011 GAZ. Sommaire. Page

NF X 50-011 GAZ. Sommaire. Page Sommaire Page Avant-propos...5 1 Domaine d application...6 2 Caractéristiques...6 3 Conditions générales...6 3.1 Services ou prestations compris dans le contrat d abonnement...6 3.2 Durée et dénonciation...7

Plus en détail

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat

Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Le commissaire aux comptes et le premier exercice d un nouveau mandat Objectifs de la conférence n Préciser les modalités pratiques de mise en œuvre de la NEP 510 - Contrôle du bilan d ouverture du premier

Plus en détail

FCL 1 AU 21-01-2010 ÉVOLUTIONS DU FCL 1

FCL 1 AU 21-01-2010 ÉVOLUTIONS DU FCL 1 FCL 1 AU 21-01-2010 ÉVOLUTIONS DU FCL 1 Vous trouverez ci-après le FCL 1 consolidé à ce jour (mis à jour en langage usuel) suite aux dernières modifications dont les dernières ont été signées le 12 janvier

Plus en détail

Cahier des Charges Techniques Particulières

Cahier des Charges Techniques Particulières Cahier des Charges Techniques Particulières Entretien et maintenance des groupes frigorifiques ORIGINAL SOMMAIRE 1. OBJET DU CCTP 1 2. NATURE DES INSTALLATIONS 1 3. NATURE DES PRESTATIONS 1 3.1. details

Plus en détail

2.2 Objet du contrôle Il y a lieu de vérifier les points suivants de manière individuelle ou combinée.

2.2 Objet du contrôle Il y a lieu de vérifier les points suivants de manière individuelle ou combinée. Protection des données; examen périodique des applications informatiques; CONDITIONS GÉNÉRALES (également valables lors de recours à des sociétés d audit) 1 Quiconque souhaite charger une société d audit

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

Guide tarifaire aéronautique

Guide tarifaire aéronautique Guide tarifaire aéronautique + 6 Tonnes 2015 1 S O M M A I R E A - RENSEIGNEMENTS GENERAUX page I - Aéroport de Dinard : les contacts 4 II - Conditions générales de réglement 5 B - REDEVANCES AERONAUTIQUES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DU CLOS DE KERBERDERY. de location initialement prévue sur le présent contrat, sauf accord du propriétaire.

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DU CLOS DE KERBERDERY. de location initialement prévue sur le présent contrat, sauf accord du propriétaire. CONDITIONS GENERALES DE LOCATION DU CLOS DE KERBERDERY DISPOSITIONS GENERALES Le locataire ne pourra en aucune circonstance se prévaloir d un quelconque droit au maintien dans les lieux à l expiration

Plus en détail

RAPPORT D=ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A02P0168 PERTE DE PUISSANCE MOTEUR

RAPPORT D=ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A02P0168 PERTE DE PUISSANCE MOTEUR RAPPORT D=ENQUÊTE AÉRONAUTIQUE A02P0168 PERTE DE PUISSANCE MOTEUR DU BELL 214B-1 (HÉLICOPTÈRE) C-GTWH EXPLOITÉ PAR TRANSWEST HELICOPTERS LTD. À 10 NM AU SUD DE SMITHERS (COLOMBIE-BRITANNIQUE) LE 7 AOÛT

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»), doit conclure des contrats d'approvisionnement

Plus en détail

Conditions générales interprofessionnelles et particuliers de location de matériel d entreprise sans opérateur ou avec opérateur

Conditions générales interprofessionnelles et particuliers de location de matériel d entreprise sans opérateur ou avec opérateur Article 1 : Généralité Conditions générales interprofessionnelles et particuliers de location de matériel d entreprise sans opérateur ou avec opérateur 1.1 Les conditions générales interprofessionnelles

Plus en détail

Décret concernant la police du feu

Décret concernant la police du feu Décret concernant la police du feu du 6 décembre 1978 L'Assemblée constituante de la République et Canton du Jura, vu l article 3 des dispositions finales et transitoires de la Constitution cantonale 1),

Plus en détail

Conditions d entreprise

Conditions d entreprise 1. Contenu du contrat 1.1. Tout entrepreneur qui exécute des travaux pour le compte de (nommé ci-après BASF) accepte l application de ces conditions générales à l exclusion de ses propres conditions standards.

Plus en détail

*Avançons en confiance. BUREAU VERITAS Calendrier des formations aéronautiques 2015

*Avançons en confiance. BUREAU VERITAS Calendrier des formations aéronautiques 2015 *Avançons en confiance. BUREAU VERITAS Calendrier des s aéronautiques 2015 STANDARD QUALITE Système de Gestion de la Qualité EN 9100 Standard pour les Organismes de Conception et de Production Marseille

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

A : FedEx Express Belgique CE 300/2008 A retourner par fax au : 02 752 76 20

A : FedEx Express Belgique CE 300/2008 A retourner par fax au : 02 752 76 20 Numéro(s) de compte FedEx Express : Veuillez compléter l annexe A si la société dispose de plusieurs numéros de compte et/ou implantations. A : FedEx Express Belgique CE 300/2008 A retourner par fax au

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente régissent les relations entre la société Brico Dépôt au capital de 29 735 500 euros, S.A.S.U. dont le siège social est situé 30

Plus en détail

>Collectivités. Conditions générales Rachat de franchise

>Collectivités. Conditions générales Rachat de franchise >Collectivités Conditions générales Rachat de franchise SOMMAIRE préambule 3 ART. 1 - Définitions 3 ART. 2 - Territorialité 4 ART. 3 - Objet du contrat 4 ART. 4 - Conditions de la garantie 4 ART. 5 -

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT

CONDITIONS GENERALES D ACHAT CONDITIONS GENERALES D ACHAT Article 1 ACCEPTATION/ ACCUSE DE RECEPTION Sauf accords contraires et écrits entre AIRMETEC et le fournisseur, les présentes conditions s appliquent impérativement, à l exclusion

Plus en détail

Informations sur la NFS 61-933

Informations sur la NFS 61-933 Les évolutions apportées par la nouvelle norme NFS 61-933 relative à l exploitation et la maintenance des systèmes de sécurité incendie. Intervention Olivier BUFFET Ingénieur sécurité CHU ANGERS Sommaire

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

FCL 1 au 10 mai 2012 ÉVOLUTIONS DU FCL 1

FCL 1 au 10 mai 2012 ÉVOLUTIONS DU FCL 1 FCL 1 au 10 mai 2012 ÉVOLUTIONS DU FCL 1 Vous trouverez ci-après le FCL 1 consolidé au 10 mai 2012 (mis à jour en langage usuel) suite aux dernières modifications prises par Arrêté du 30 avril 2012 et

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION MEDIACO YACHTS

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION MEDIACO YACHTS CONDITIONS GENERALES DE LOCATION MEDIACO YACHTS ART. 1 : OBJET DU CONTRAT Le présent contrat a pour objet la mise à disposition d un bateau avec ou sans équipage. L identification du loueur, du locataire,

Plus en détail

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail