ETHIQUE ET GENETIQUE Quels tests, comment, pourquoi faire? Internet : les enjeux.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETHIQUE ET GENETIQUE Quels tests, comment, pourquoi faire? Internet : les enjeux."

Transcription

1 ETHIQUE ET GENETIQUE Quels tests, comment, pourquoi faire? Internet : les enjeux. Anne Cambon-Thomsen Inserm U 1027, Toulouse Plateforme «Génétique et société», Genotoul, Toulouse Master 1-et DP04B DTC

2 Qu est-ce qui est en jeu? La rapidité des changements a produit deux réactions sociales puissantes mais opposées. D un côté il y a une très forte attente du public pour des avancées prometteuses en termes de diagnostic et de traitement; de l autre des craintes concernant la perte grandissante de la sphère privée et la possibilité de discrimination génétique, aussi bien que la capacité de réguler la science génétique pour l intérêt public. Essentially Yours: The Protection of Human Genetic Information in Australia, Australian Law Reform Commission, Master 1-et DP04B DTC

3 Les promesses de la génomique (les maladies génétiques et les autres «à composante génétique») «HapMap will allow the discovery of sequence variants that affect common disease, will facilitate development of diagnostic tools, Nature, 18 déc 2003 Identify genetic differences between people that predict susceptibility to.. Develop genetic tests that predict whether an individual will develop a particular disease National Human Genome Research Master 1-et DP04B DTC

4 La prédictivité dans la médecine La disponibilité d informations plus ou moins prédictives pose : La question du contexte d application la question de l interprétation (validation) la question de la responsabilité individuelle du patient vis-à-vis de la gestion de sa santé la question de la disponibilité et de l accès aux informations CAMBON-THOMSEN A. Médecine de prévision, génétique et santé publique. l Observatoire de la génétique (N 19, Master 1-et DP04B DTC

5 Des questions complexes «la médecine s engouffre dans cette prédiction en pensant que plus on prédira un risque, moins il aura de chances de survenir. Il existe une confusion permanente entre l usage que l on fera de cette prédiction et la prédiction elle même.» Pr. Didier Sicard, ancien président du CCNE Expo «Médecine prédictive», Cité des sciences et de l industrie, Sciences actualités, Paris, 2008 Avis 46 CCNE, "Génétique et Médecine : de la prédiction à la prévention«cambon-thomsen A. L information génétique dans la société de l information (Revue politique et parlementaire, 2009) Master 1-et DP04B DTC

6 Identification de très nombreux facteurs de susceptibilité aux maladies multifactorielles.. (from Manolio & Collins, 2009) Master 1-et DP04B DTC

7 Vision particulière des données génétiques dans la société : Faussée mais à prendre en compte! Master 1-et DP04B DTC

8 Positionner les données génétiques parmi les autres données de santé La génétique joue un rôle substantiel dans la médecine prédictive et la médecine personnalisée mais celle-ci est plus vaste Et dans ce domaine l histoire et un certain nombre d applications (eugénisme, discrimination, stigmatisation) ont généré, l exceptionnalisme génétique Exceptionnalisme génétique : consiste à considérer que toute information à caractère génétique demande une protection particulière (Rapport Groupe d experts européens, 2004) Master 1-et DP04B DTC

9 Enjeux éthiques en génétique (1) Ils sont liés : 1) à la dimension familiale de l information génétique pas toujours facile à différencier de l information à valeur seulement individuelle 2) à la question de l utilisation par des tiers et de discrimination sociale; 3) à la co-existence de différents types de tests, à valeur médicale inégale, notamment les tests de susceptibilité aux maladies multifactorielles, apportant une information souvent peu utilisable au niveau individuel; 4) à la mise à disposition de tels tests en libre accès, sur internet; Master 1-et DP04B DTC

10 Enjeux éthiques en génétique (2) Liés : 5) au changement d échelle de la production d information; 6) à la complexité de l interprétation des résultats requérant d une part une réévaluation au fur et à mesure de l avancée des connaissances, d autre part une formation et information spécifique des professionnels de santé aussi bien que des patients; 7) au contexte historique de la génétique et aux promesses faites ces dernières années qui ont surestimé les capacités d action découlant de la capacité à calculer des risques. Master 1-et DP04B DTC

11 Un encadrement à divers niveaux Déclarations internationales UNESCO (Génome humain et droits de l homme, 1997; Données génétiques, 2003) Conseil de l Europe: Protocole additionnel à la Convention d Oviedo sur les droits de l homme et la biomédecine, relatif aux tests génétiques dans le domaine de la santé (2008) En France, loi de bioéthique encadre le domaine de l étude des caractéristiques génétiques (1994, rev 2004 en révision 2011) Master 1-et DP04B DTC

12 Les tests en libre accès pour le consommateur (internet) Une commercialisation galopante Une loi nationale contournée Un mélange de tests souvent non validés Donnant des informations d utilité clinique variée et inexistante pour partie (maladies multifactorielles) L illusion de l induction des modifications du comportement ou des habitudes Mais des conséquences indirectes sur le système de santé (induction de consommation) Master 1-et DP04B DTC

13 Information génétique, et tests proposés sur internet Références utilisées Cambon-Thomsen A. L information génétique dans la société de l information. Revue politique et parlementaire, 2009, 1050; Cambon-Thomsen A, Rial-Sebbag E., Ducournau P., 2009, Tests génétiques : quels sont les enjeux du libre accès? Pour la science, N 379, p Ducournau P, Gourraud PA, Rial-Sebbag E, Bulle A., Cambon-Thomsen A.2011, Tests génétiques en accès libre sur Internet : stratégies commerciales et enjeux éthiques et sociétaux, Médecine/sciences, médecine/sciences 2011 ; 27 : Master 1-et DP04B DTC

14 Master 1-et DP04B DTC

15 Tests les plus fréquemment proposés par les compagnies (sur 45 analysées) Direct to consumer genetic testing : quantitative analysis of market segments and marketing strategies, DucournauP.and al., Poster presented atthe 5th International DNA Sampling Conference. September 16-18, 2009 (Canada) Team Master 41-et DP04B DTC

16 Quelques compagnies internet qui vendent des tests génétiques 23andMe: For $399, explore your DNA and what it means for you: Buy two or more kits per order and save $25 per kit. Offer expires June 30, decodeme: Calculate your genetic risk for 38 diseases and traits. Select price $985 Navigenics Health Compasstesting for all of the conditionsthe genetic testing service is $2,499, including the first year's subscription, with an ongoing subscription rate of $250 per year for continuous service. Master 1-et DP04B DTC

17 Tests génétiques : challenges individuels (1) Discrimination, stigmatisation : quel est le degré de risque de dérive si les tests sont libres d accès? Les débats font apparaître des vues différentes La soif d information biologique sur soi : est-elle sans limite? Sur quoi fonde-t-on la limitation? Le rôle de l information juste Qui la fait? Qui la surveille? Qui la met à jour? Master 1-et DP04B DTC

18 Tests génétiques : challenges collectifs La place des tests génétiques au sein du système de santé Les tests non reliés aux maladies (et hors application judiciaire) Le flot d information produite, qui dépasse l information utile au temps T Masse d information à gérer, à protéger Que faire des informations devenant disponibles, mais non recherchées Education professionnelle, accompagnement Master 1-et DP04B DTC

19 Challenge Comment faire pour que les tests fortement ou faiblement prédictifs qui sont : des «réducteurs d incertitude» ou des «révélateurs d incertitude explicitée» ne deviennent ni des réducteurs de liberté, ni des réducteurs d espoir, selon l usage qui en est fait? Que dit la loi de bioéthique nouvelle? Master 1-et DP04B DTC

+ La génomique et ses applications Quel usage et quel usager? Jorge Niosi (UQAM) Bryn Williams-Jones (UdeM)

+ La génomique et ses applications Quel usage et quel usager? Jorge Niosi (UQAM) Bryn Williams-Jones (UdeM) + La génomique et ses applications Quel usage et quel usager? Jorge Niosi (UQAM) Bryn Williams-Jones (UdeM) + La «génomique» 2 Le terme est apparu dans les années 1980 pour décrire l étude du génome entier

Plus en détail

Plan. Historique de la bioéthique. Historique de la bioéthique. Historique de la réglementation. L historique de la bioéthique au niveau international

Plan. Historique de la bioéthique. Historique de la bioéthique. Historique de la réglementation. L historique de la bioéthique au niveau international L historique de la bioéthique au niveau international Plan Historique de la bioéthique Historique de la réglementation Historique des instances internationales Marie Angèle GRIMAUD & Michèle S. JEAN, ISBA

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations Workshop 2013 Nice - November 6 / San Diego - November 15 ICT Stimulation & Aging - Defining guidelines SERIOUS GAME: SAN DIEGO CTAD - IA EXPERT MEETING Alzheimer s disease is one of the most important

Plus en détail

PROGRAMME D AGRÉMENT DES SPÉCIALISTES DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE PHASES DE PERFECTIONNEMENT ET CRITÈRES D APPRENTISSAGE

PROGRAMME D AGRÉMENT DES SPÉCIALISTES DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE PHASES DE PERFECTIONNEMENT ET CRITÈRES D APPRENTISSAGE PROGRAMME D AGRÉMENT DES SPÉCIALISTES DROIT DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE PHASES DE PERFECTIONNEMENT ET CRITÈRES D APPRENTISSAGE MARQUES DE COMMERCE POURSUITES RELATIVES AUX MARQUES DE COMMERCE 1. DEMANDES

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

Cumulo Numbio 2015. La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes.

Cumulo Numbio 2015. La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes. Cumulo Numbio 2015 La révolution next-generation sequencing et les enjeux de l'expansion de la bioinformatique pour les biologistes. Human genome sequence June 26th 2000: official announcement of the completion

Plus en détail

Veille Web automatisée & Knowledge Sharing (KS) = Veille personnalisée MASS CUSTOMIZATION

Veille Web automatisée & Knowledge Sharing (KS) = Veille personnalisée MASS CUSTOMIZATION Veille Web automatisée & Knowledge Sharing (KS) = Veille personnalisée MASS CUSTOMIZATION Sur la plateforme KS, les clients de la veille peuvent s abonner aux thématiques qu ils souhaitent. Ils peuvent

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

Les nouveaux enjeux éthiques de la médecine prédictive et personnalisée

Les nouveaux enjeux éthiques de la médecine prédictive et personnalisée Les nouveaux enjeux éthiques de la médecine prédictive et personnalisée Dr MF Mamzer MD, PhD Service de transplantation rénale et soins intensifs Hôpital Necker, Paris Laboratoire d éthique médicale et

Plus en détail

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale

Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Prise de décision du médecin traitant en lien avec l arrêt de travail dû à un trouble de santé mentale Par Chantal Sylvain, erg., Ph.D. Journée de la Chaire de recherche en réadaptation 12 novembre 2015

Plus en détail

MedDRA et son Rôle dans les Activités de Pharmacovigilance. Dr Philippe Thouvay MSSO. Conception Générale

MedDRA et son Rôle dans les Activités de Pharmacovigilance. Dr Philippe Thouvay MSSO. Conception Générale MedDRA et son Rôle dans les Activités de Pharmacovigilance Dr Philippe Thouvay MSSO 1 Conception Générale Direction, développement et gestion de MedDRA Moteur de recherche Agences du Médicament et MedDRA

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Institut catholique de Lille - ICL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit privé. Institut catholique de Lille - ICL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit privé Institut catholique de Lille - ICL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

Valorisation des résultats de la recherche publique Solutions mises en œuvre en région PACA

Valorisation des résultats de la recherche publique Solutions mises en œuvre en région PACA Valorisation des résultats de la recherche publique Solutions mises en œuvre en région PACA Olivier FRENEAUX PROTISVALOR Méditerranée www.protisvalor.com Valorpaca www.valorpaca.fr Valoriser : Pourquoi?

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

CEA-TECH ADDRESSING CHALLENGES FOR BIOLOGY AND HEALTH

CEA-TECH ADDRESSING CHALLENGES FOR BIOLOGY AND HEALTH CEA-TECH ADDRESSING CHALLENGES FOR BIOLOGY AND HEALTH 08 APRIL 2014 CEA, A MAJOR ACTOR IN RESEARCH & INNOVATION Direction of CEA Technology Defense Security Military Applications Division Nuclear Energy

Plus en détail

Vers une Charte de la qualité des services aux patients

Vers une Charte de la qualité des services aux patients Vers une Charte de la qualité des services aux patients Forum des chefs de la direction Montréal (Québec) Le 17 février 2010 D r Robert Ouellet, président sortant Association médicale canadienne Qu est-ce

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail :

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : Christiane BASSET François BEAUFILS Frédérique DREIFUSS-NETTER

Plus en détail

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants

La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Séminaire EHESP-ANFH Paris, 10 février 2015 La recherche infirmière en management: fournir des savoirs utiles aux cadres soignants Christophe Debout Inf,PhD Directeur de l Institut de Soins Infirmiers

Plus en détail

_COURSES SPRING SEMESTER 2011

_COURSES SPRING SEMESTER 2011 _COURSES SPRING SEMESTER 2011 Spring semester from January 3 rd to July 2 nd 2011 (exact dates of the semester depends on the courses taken, please refer to the calendar per school and year) Important

Plus en détail

TESTS COMPAGNONS ET THÉRAPIES CIBLÉES. LE CONCEPT DE MÉDECINE «PERSONNALISÉE»

TESTS COMPAGNONS ET THÉRAPIES CIBLÉES. LE CONCEPT DE MÉDECINE «PERSONNALISÉE» TESTS COMPAGNONS ET THÉRAPIES CIBLÉES. LE CONCEPT DE MÉDECINE «PERSONNALISÉE» Pr Loïc Guillevin Président de la Commission de la transparence Agence de Biomédecine Paris, 28 mai 2015 DEFINITIONS 2 Médecine

Plus en détail

Formation DP04 "Aspects éthiques de la recherche et enjeux de société" de l école doctorale «Biologie, santé, biotechnologies» Module DP04A

Formation DP04 Aspects éthiques de la recherche et enjeux de société de l école doctorale «Biologie, santé, biotechnologies» Module DP04A Formation DP04 "Aspects éthiques de la recherche et enjeux de société" de l école doctorale «Biologie, santé, biotechnologies» A compter de 2011, cette formation est scindée en deux modules indépendants

Plus en détail

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM

Services d affaires mondiaux IBM. Centre national des sondages IBM Services d affaires mondiaux IBM Centre national des sondages IBM Saviez-vous que dans votre organisation se cachent des trésors de connaissances que vous pourriez découvrir et mettre à profit? Un système

Plus en détail

Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction

Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction Inégalités sociales de santé et de soins Le couple inégalités par omission, inégalités par construction Thierry Lang INSERM U 558 IFERISS (Institut Fédératif d Etudes et de Recherche Interdisciplinaires

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Eco-Socio-Conception : Applied diagnostics for SMEs

Eco-Socio-Conception : Applied diagnostics for SMEs Eco-Socio-Conception : Applied diagnostics for SMEs HAOUES Nizar Dr Ingénieur Eco-conception et Recyclage - Responsable R&D nizar.haoues@eco-conception.fr - +33(0) 4 77 433 664 / +33(0)4 77 43 36 64 Vincent

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2007-2008 ULB 1 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts?

Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts? Partenariat public privé : comment maîtriser les conflits d intérêts? Vincent Mooser Vice-Doyen Recherche Clinique FBM Chef Département des Laboratoires 5 février 2015 Essais cliniques sponsorisés par

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

Databases. Residual samples. Biobanks Tumor banks. Deceased Persons. Residual samples. Registries. Medical files. Living Persons.

Databases. Residual samples. Biobanks Tumor banks. Deceased Persons. Residual samples. Registries. Medical files. Living Persons. Introduction Living Persons Research Clinics Databases Biobanks Tumor banks Residual samples Residual samples Registries Medical files Deceased Persons Secondary Use Data Biological samples Collected for

Plus en détail

France 2015 - France Prospect

France 2015 - France Prospect Brochure More information from http://www.researchandmarkets.com/reports/3092804/ France 2015 - France Prospect Description: France Prospect - La solution indispensable pour votre prospection Annuaires

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes

Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques. Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes Diagnostic prénatal, Diagnostic préimplantatoire et maladies génétiques Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie et Université Paris Descartes APCH juin 202 Définition du DPN et de l IMG Organisation en

Plus en détail

COMMENT REDONNER DE LA VALEUR À LA MARQUE

COMMENT REDONNER DE LA VALEUR À LA MARQUE COMMENT REDONNER DE LA VALEUR À LA MARQUE La réponse par un état des lieux des synergies entre RSE, marque et communication Une rencontre organisée en collaboration avec l AmCham L American Chamber of

Plus en détail

GESTION DE LA CONFORMITÉ PROTECTION DES DONNÉES

GESTION DE LA CONFORMITÉ PROTECTION DES DONNÉES GESTION DE LA CONFORMITÉ PROTECTION DES DONNÉES LIST Une approche innovante pour la sécurité de l information dans le secteur de la santé Sommaire 1 Agence esanté Notion d «Accountability» Retours d expérience

Plus en détail

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent.

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent. Management de l Entreprise Manag. de l Ent. 6 161 GE04 17h GE10 GE11 Gestion des ressources humaines apprendre et utiliser les outils pertinents des ressources humaines pour comprendre les fonctionnements

Plus en détail

Profils de candidats Décembre 2015

Profils de candidats Décembre 2015 Profils de candidats Décembre 2015 Le Club de recherche d emploi Châteauguay/Brossard offre des services professionnels aux personnes en recherche d emploi et en transition de carrière. Afin de mettre

Plus en détail

Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists.

Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists. St-Laurent ----- Rive Nord Session Printemps 2015 -- Spring Session 2015 Deux endroits pour apprendre le Tango avec des spécialistes. Two places to learn Tango with specialists. Une équipe de professeurs,

Plus en détail

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions 4 th European Conference on Health Economics Université Paris V. 7-10 July 2002 A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence

Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Empowering small farmers and their organizations through economic intelligence Soutenir les petits agriculteurs et leurs organisations grâce à l intelligence économique XOF / kg RONGEAD has been supporting

Plus en détail

MESURER PILOTER VALORISER LA PERFORMANCE RSE VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES

MESURER PILOTER VALORISER LA PERFORMANCE RSE VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES MESURER PILOTER VALORISER LA PERFORMANCE RSE VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES, levier de performance et création de valeur www.hr2d.net AGENDA ETAT DES LIEUX ACTUALITÉ

Plus en détail

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises.

BECOME inclue stratégie, innovation et marketing pour générer le développement des entreprises. BECOME est une action collective complète et globale qui aide les entreprises de Poitou-Charentes à créer et commercialiser de nouveaux produits et services à forte valeur ajoutée écologique et économique.

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

Vision du paramédic québécois de demain

Vision du paramédic québécois de demain CHCD-SLD Le Paramédic québécois de demain Vision du paramédic québécois de demain Daniel Lefrançois md, CSPQ (mu) Directeur médical national, SPU MSSS Contexte de l intervenant SPU dans les systèmes non

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Histoire. Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Histoire. Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Histoire Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

PRODUCTION. PRODUCTION CASHER, parve, sous surveillance Rabbinique Orthodoxe KOSHER. pareve, under Orthodox Rabbinical supervision

PRODUCTION. PRODUCTION CASHER, parve, sous surveillance Rabbinique Orthodoxe KOSHER. pareve, under Orthodox Rabbinical supervision PRODUCTION CASHER, parve, sous surveillance Rabbinique Orthodoxe KOSHER PRODUCTION pareve, under Orthodox Rabbinical supervision Korcarz - Neuhauser, leader européen en boulangerie et viennoiserie casher.

Plus en détail

Résultat de l'augmentation de capital par émission d'absa avec maintien du droit préférentiel de souscription

Résultat de l'augmentation de capital par émission d'absa avec maintien du droit préférentiel de souscription CORPORATE EVENT NOTICE: Résultats de l'augmentation de capital par émission d'actions assorties de bons de souscription d'actions (ABSA) avec maintien du droit préférentiel de souscription DIAGNOSTIC MEDICAL

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

LE LUXEMBOURG VU DE L ÉTRANGER. Table ronde du 29 février 2012

LE LUXEMBOURG VU DE L ÉTRANGER. Table ronde du 29 février 2012 LE LUXEMBOURG VU DE L ÉTRANGER Table ronde du 29 février 2012 AGENDA DE LA CONFÉRENCE Mot de bienvenue. Mme Tania BERCHEM La perception actuelle du Luxembourg. M. Bob WETZEL Table ronde : L image du Luxembourg,

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Faire face aux inquiétudes excessives

Faire face aux inquiétudes excessives TOUT D UN COUP QUE Faire face aux inquiétudes excessives Pascale Harvey, psychologue, Clinique des troubles anxieux et de l humeur, IUSMM Vedrana Ikic, doctorante en psychologie à l UQAM, projets de recherche

Plus en détail

L intérêt du génome individuel

L intérêt du génome individuel L intérêt du génome individuel 28/11/2012 Nom: Vincent Bours Historique et grands projets 1953: structure de l ADN 1977: Fred Sanger, séquençage de l ADN Fin 1980s: Human Genome Project Projet Génome Humain

Plus en détail

Soyez acteurs du Web! Estelle Bretagne. L'avenir du web?

Soyez acteurs du Web! Estelle Bretagne. L'avenir du web? Soyez acteurs du Web! Estelle Bretagne L'avenir du web? Bonjour dans cette partie nous allons parler de quelques uns des usages du web amenés à se développer dans les prochaines années. Nous avons choisi

Plus en détail

Contenu Local Vision pour la RDC

Contenu Local Vision pour la RDC Contenu Local Vision pour la RDC Nouvelle Vision congolaise du Capital Humain national, de la Création des Richesses et du Renforcement de Capacités Economiques de l Etat et des Entrepreneurs Qu est-ce

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada

SOIL MOISTURE AND RADON GAS. Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada SOIL MOISTURE AND RADON GAS Bliss L. Tracy Radiation Protection Bureau Health Canada CGEO Workshop on Soil Moisture Saskatoon SK 19-20 June 2007 Outline What is radon? Where does it come from? Why is it

Plus en détail

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Marie-Dominique Beaulieu, MD Chaire docteur Sadok Besrour en médecine m familiale Département de médecine m familiale Université de Montréal

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise Adresse : 50, rue Carnot -92284 Suresnes PHARMACOCINETIQUE Stage(s) : dans le cadre des études sur le devenir du médicament dans l organisme, vous serez en charge au sein de notre laboratoire de pharmacocinétique

Plus en détail

Brussels Diplomat An Update on Legal Developments for the Diplomatic Community in Brussels

Brussels Diplomat An Update on Legal Developments for the Diplomatic Community in Brussels Is this email not displaying correctly? Try the web version or print version. ISSUE 03 Brussels Diplomat An Update on Legal Developments for the Diplomatic Community in Brussels June 2012 In This Issue

Plus en détail

La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles

La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles «Les hommes sont importants par ce qu ils font et non par ce qu ils disent» Albert Camus 1. Formation continue : Le développement

Plus en détail

Avis portant sur les thèmes de la conférence européenne sur le racisme

Avis portant sur les thèmes de la conférence européenne sur le racisme COMMISSION NATIONALE CONSULTATIVE DES DROITS DE L HOMME Avis portant sur les thèmes de la conférence européenne sur le racisme (Adopté par l Assemblée plénière du 2 mars 2000) Le 1 er février 2000, le

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Projet MaVie. avec le

Projet MaVie. avec le Projet MaVie Maintien de l autonomie avec le vieillissement UN ENJEU DE SOCIÉTÉ ET DE SANTÉ PUBLIQUE ESSENTIEL Il a été démontré que la perte de fonction musculaire (perte de masse, de force et de qualité

Plus en détail

Diligence raisonnable avant l acquisition d une PME américaine lorsqu on est au Québec : Certains aspects juridiques

Diligence raisonnable avant l acquisition d une PME américaine lorsqu on est au Québec : Certains aspects juridiques Série Frontière Sud Manufacturiers et exportateurs du Québec Comment augmenter les activités de votre entreprise au sud de la frontière? Diligence raisonnable avant l acquisition d une PME américaine lorsqu

Plus en détail

2013 IIHF WORLD WOMEN S HOCKEY CHAMPIONSHIP

2013 IIHF WORLD WOMEN S HOCKEY CHAMPIONSHIP 2013 IIHF WORLD WOMEN S HOCKEY CHAMPIONSHIP Name Mailing address Phone Girl s Hockey Association 2011/ 12 Team Name Email TICKET PACKAGE Price/ Seat 100 Level (12 games, Lower Bowl) $ 289 200 Level (12

Plus en détail

Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France

Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France Jeudi 11 juin 2015 Ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Amphithéâtre Gay Lussac Les Centres Experts Une

Plus en détail

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder

Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder Médicaments approuvés : Les Canadiens veulent y avoir accès sans tarder (Ottawa, Canada Le 17 mars 2008) Selon une enquête menée récemment auprès des citoyens canadiens à l échelle nationale, la grande

Plus en détail

Obtention du marquage CE pour un dispositif médical

Obtention du marquage CE pour un dispositif médical Université de Technologie de Compiègne Obtention du marquage CE pour un dispositif médical Extraits du dossier de Validation des Acquis de l Expérience (VAE) pour l obtention du Master "Qualité et Performance

Plus en détail

Méthodes et techniques de vente en ligne. Les bonnes graines du Net Réflexions importantes avant de se lancer dans un projet e-commerce

Méthodes et techniques de vente en ligne. Les bonnes graines du Net Réflexions importantes avant de se lancer dans un projet e-commerce Méthodes et techniques de vente en ligne Les bonnes graines du Net Réflexions importantes avant de se lancer dans un projet e-commerce Thierry FOUCHER et Jérôme DELVAUX Témoignage client : Olivier PAUL

Plus en détail

Université d été de l institut des Actuaires

Université d été de l institut des Actuaires FINANCE & RISKS INSURANCE RISK MANAGEMENT Université d été de l institut des Actuaires Eléments de solvabilité dans l ORSA 9 juillet 2012 Introduction L objet de cette présentation est de raconter une

Plus en détail

Le contrôle qualité sur les données fastq

Le contrôle qualité sur les données fastq Le contrôle qualité sur les données fastq TP detection exome Plan Théorie 1: le format FastQ et l'encodage des qualités Session pratique 1: conversion des qualités (fichier illumina.fastq) Théorie 2: le

Plus en détail

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT Centres de Compétence Technique Informatique & Réseaux Embarqués CCT IRE WORKSHOP GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT 24th of April 2014. 9AM to 12AM. Toulouse

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT ET COMMERCIALISATION DE BIOMARQUEURS INNOVANTS: LA PERSPECTIVE DE L ENTREPRISE

DÉVELOPPEMENT ET COMMERCIALISATION DE BIOMARQUEURS INNOVANTS: LA PERSPECTIVE DE L ENTREPRISE DÉVELOPPEMENT ET COMMERCIALISATION DE BIOMARQUEURS INNOVANTS: LA PERSPECTIVE DE L ENTREPRISE Patrick Tremblay, PhD Vice-président principal, Développement corporatif et diagnostics, Caprion Vice-président,

Plus en détail

WELCOME TO OUR VENUES. LyOn for CENTRE DE CONGRÈS DE LYON EUREXPO LYON LA SUCRIÈRE LE CHÂTEAU DE SAINT-PRIEST. events

WELCOME TO OUR VENUES. LyOn for CENTRE DE CONGRÈS DE LYON EUREXPO LYON LA SUCRIÈRE LE CHÂTEAU DE SAINT-PRIEST. events WELCOME TO OUR VENUES LyOn for CENTRE DE CONGRÈS DE LYON EUREXPO LYON LA SUCRIÈRE LE CHÂTEAU DE SAINT-PRIEST events LyOn BIENVENUE! WELCOME TO LYON - FRANCE! 2 e 6 e Métropole française French metropolis

Plus en détail

20/02/2014. Historique de l Internet. Les tendances du web. Les débuts de l internet. Utilisateurs de l internet. Le web 1.0. Les causes de la bulle

20/02/2014. Historique de l Internet. Les tendances du web. Les débuts de l internet. Utilisateurs de l internet. Le web 1.0. Les causes de la bulle Historique de l Internet Les tendances du web Techniques de marketing en ligne 1972 : Ray Tomlinson crée le courrier électronique 1973 : Vinton Cerf spécifie le réseau TCP/IP Fin des années 80 : ARPAnet

Plus en détail

Internet et les inégalités sociales en matière de santé

Internet et les inégalités sociales en matière de santé Internet et les inégalités sociales en matière de santé Emilie Renahy Centre for Research on Inner City Health, Li Ka Shing Knowledge Institute, St. Michael's Hospital, Toronto (Ontario) Travaux réalisés

Plus en détail

MÉDICAMENTS BIOLOGIQUES

MÉDICAMENTS BIOLOGIQUES #GoforInnovation MÉDICAMENTS BIOLOGIQUES LES THÉRAPIES DE DEMAIN Un secteur d une importance primordiale pour la Belgique UN GRAND NOMBRE DE PATIENTS BELGES BÉNÉFICIENT DE TRAITEMENTS BIOLOGIQUES En Belgique,

Plus en détail

groupe edf e 2011 NC re DoCuMeNT e réfé ent D De référence rapport FiNaNCier annuel o D 2011 edf groupe

groupe edf e 2011 NC re DoCuMeNT e réfé ent D De référence rapport FiNaNCier annuel o D 2011 edf groupe groupe EDF DOCUMENT de référence rapport financier annuel 2011 Société anonyme au capital de 924 433 331 euros Siège social : 22-30, avenue de Wagram 75382 Paris cedex 08 552 081 317 RCS Paris Groupe EDF

Plus en détail

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations.

CHAPITRE 3 Nom Date 1 PENDANT ET APRES LES COURS. 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. CHAPITRE 3 Nom Date 1 Vocabulaire Mots 1 PENDANT ET APRES LES COURS 1 Légendes Complete the captions for each of the following illustrations. 1 Patrick arrive à l école à huit heures. 2 Il passe la journée

Plus en détail

Contexte politique. Political context. Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses

Contexte politique. Political context. Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses Contexte politique Political context Volonté de développement et d ouverture des Hautes Ecoles Suisses Development and widening of the Swiss Universities of Applied Sciences spectrum Cohérence politique

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

OrderGeneMiner : Logiciel pour l extraction et la visualisation de motifs partiellement ordonnés à partir de puces à ADN

OrderGeneMiner : Logiciel pour l extraction et la visualisation de motifs partiellement ordonnés à partir de puces à ADN OrderGeneMiner : Logiciel pour l extraction et la visualisation de motifs partiellement ordonnés à partir de puces à ADN Mickaël Fabrègue, Agnès Braud, Sandra Bringay, Florence Le Ber, Charles Lecellier,

Plus en détail

Coordination de la coopération scientifique entre l EFSA et la Belgique

Coordination de la coopération scientifique entre l EFSA et la Belgique SPF of Public Health, Food Chain security and Environment 1 Coordination de la coopération scientifique entre l EFSA et la Belgique Réunion des organisations de l article 36 Bruxelles, 11 octobre 2011

Plus en détail

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE A new offer adapted to English speaking companies May 30th, 2013 19.06.2013 - Page 1 SWISS PILOT PROJECT DEVELOPED IN GENEVE Project from the Swiss Confederation

Plus en détail

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 De nouveaux résultats montrent une activité anti-tumeur durable

Plus en détail

Groupe hospitalier Broca - Cochin - Hôtel Dieu

Groupe hospitalier Broca - Cochin - Hôtel Dieu Groupe hospitalier Broca - Cochin - Hôtel Dieu Rapport d activité 2013 Le rapport d activité 2013 se compose de trois parties : - Partie 1 : le bilan 2013 - Partie 2 : les perspectives 2014 - Partie 3

Plus en détail

13e Congrès Européen Francophone des infirmier(e)s clinicien(ne)s, consultant(e)s et de pratique avancée

13e Congrès Européen Francophone des infirmier(e)s clinicien(ne)s, consultant(e)s et de pratique avancée 13e Congrès Européen Francophone des infirmier(e)s clinicien(ne)s, consultant(e)s et de pratique avancée Intégration du rôle d'infirmière clinicienne spécialisée, titulaire d'un Master académique au Centre

Plus en détail

Du business pitch au business plan: comment cristalliser son idée commerciale?

Du business pitch au business plan: comment cristalliser son idée commerciale? «venturelab» est un programme de l'agence pour la promotion de l'innovation CTI Du business pitch au business plan: comment cristalliser son idée commerciale? Jordi Montserrat jordi.montserrat@venturelab.ch

Plus en détail

Les Biotherapies Généralités Pr François LEMOINE

Les Biotherapies Généralités Pr François LEMOINE Les Biotherapies Généralités Pr François LEMOINE Laboratory I 3 of Immunology-Immunopahtology- Immunotherapy CNRS-UMR7211 / INSERM U959 Hôpital de la Pitié Salpêtrière - CERVI 83, Boulevard de l Hôpital

Plus en détail

Psychologie et épistémologie génétique. Fragments d un entretien avec Jean-Blaise Grize

Psychologie et épistémologie génétique. Fragments d un entretien avec Jean-Blaise Grize ISSN 2291-9805 Psychologie et épistémologie génétique Fragments d un entretien avec Jean-Blaise Grize Denis Apothéloz Université de Lorraine & laboratoire ATILF Abstract We introduce here excerpts of an

Plus en détail

Outil de calcul de rentabilité des projets photovoltaiques en Tunisie. eclareon Management Consultants Tunis, 11 Septembre 2014

Outil de calcul de rentabilité des projets photovoltaiques en Tunisie. eclareon Management Consultants Tunis, 11 Septembre 2014 Outil de calcul de rentabilité des projets photovoltaiques en Tunisie eclareon Management Consultants Tunis, 11 Septembre 2014 Policy Consulting Market Intelligence Strategy Consulting Business Promotion

Plus en détail