L IMPORTANCE DES MESURES D AUSCULTATION POUR L ANALYSE DU COMPORTEMENT DES BARRAGES EN TERRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IMPORTANCE DES MESURES D AUSCULTATION POUR L ANALYSE DU COMPORTEMENT DES BARRAGES EN TERRE"

Transcription

1 L IMPORTANCE DES MESURES D AUSCULTATION POUR L ANALYSE DU COMPORTEMENT DES BARRAGES EN TERRE THE IMPORTANCE OF THE MESURES OF THE AUSCULTATION FOR ANALY- SIS OF THE BEHAVIOUR OF THE EARTH DAMS Abdelmalek BEKKOUCHE 1, Nadia SMAIL 2, Bouchrit ROUISSAT 2 1 Maître de conférence, université de Tlemcen, Algérie 2 Doctorant, université de Tlemcen, Algérie RESUME- La surveillance des barrages vise essentiellement à comparer le comportement de l ouvrage par rapport aux prévisions du projet. Mis en exploitation en novembre 1988, après 11 ans de chantier et de multiples contraintes de réalisation, le barrage Izdihar, situé au nord ouest de l'algérie, en terre à noyau central, a connu un comportement anormal lors de sa mise en eau. Le présent travail est axé sur l analyse du comportement du barrage sur le plan mécanique et hydraulique. ABSTRACT- The The checking of dams aims mainly to compare the behaviour of the works to the predictions of the project. Put to exploitation in November 1988, after eleven years of works and a number of constraints of realization, the dam Izdihar, witch is located in the north west of Algeria, and built with a central core of earth, has know an abnormal behaviour at the time of its filing. The present work is mainly axed on the analysis of the dam behaviour regarding mechanical and hydraulic problems. 1. Introduction Mis en exploitation en novembre 1988, le barrage izdihar a connu un certain nombre de contraintes liées à son comportement général. En effet, lors de sa mise en eau, des sources sont apparues à l aval du barrage. L analyse de la série relative aux mesures d auscultation et leurs interprétations ont conduit à la compréhension des phénomènes se manifestant ainsi que la proposition de solutions de confortement. 2. Situation et données sur le barrage Le barrage EL- Izdihar à SidiI Abdelli est situé au Nord-Ouest de l algérie, sur l'oued Isser au Nord du village de Sidi Abdelli et à l'amont de la ville de Bensakrane, à 37 km de la ville de Tlemcen, au lieu de coordonnées Lambert : X = 150,50, y=206, 20. C'est un barrage en terre à noyau central d'une hauteur de 60 m. Les principales caractéristiques de l aménagement arrêtées lors du projet d exécution se résument ainsi : Le barrage El Izdihar est une digue zonée, constituée d'un noyau en argile et encadré par des recharges en amont et en aval. -Hauteur maximale au-dessus du lit de l'oued : 60m. -Longueur en crête: 665m -Largeur en crête: 13m 175

2 -Côte de la crête: 353.5m -Côte de la retenue normale: 345m -Côte des plus hautes eaux: 351.3m -Base de la digue: 340m Les fondations sont constituées par des alternances de marnes et de grès. Les grès sont plus ou moins cimentés, les bancs les plus compacts présentent des discontinuités bien développées formant des blocs parallélépipèdes. Ces formations se présentent en structure légèrement anticlinale N30 E avec des familles de failles orientées N57 E localisées au pied du versant gauche. Un voile profond d'environ 70m en partie centrale a été exécuté depuis la galerie d'injection située dans l'axe du barrage pour assurer l'étanchéité hydraulique de la fondation. 3. Auscultation du barrage Au niveau du barrage El Izdihar, il a été projeté trois profils d auscultation 06, 13 et 18 pour la mesure des pressions, cinq profils piézomètriques 05, 09, 11, 15 et 20, un réseau de repères de nivellement et de planimétrie pour la mesure des déformations ainsi que des inclinomètres tassomètres installés sur les mêmes profils 06, 13 et 18. Figure 1. Schéma du réseau d auscultation du barrage El Izdihar Les séries utilisées pour l interprétation des mesures d auscultation sont consignées sur le tableau I. 176

3 Tableau I. Densité des séries des mesures d auscultation utilisées Paramètres Densité de le série Pluviométrie Débits des sources à l aval Plan d eau Pressions interstitielles Piézométrie à l aval du barrage Piézométrie corps du barrage et fondations Piézométrie à l intérieur de la galerie Pressions des piézométres fermés Débits des drains Planimétrie, nivellement Inclinaisons, tassements Series non disponibles 4. Paramètres analysés et corrélations effectuées 4.1 Piézomètrie Pour l analyse du comportement du barrage, il a été procédé à l analyse de certains paramètres avec corrélation entre mesures effectuées. Les graphiques cidessous illustrent les diverses analyses effectuées : eau NGA Plan d' s sources (l/s) Débits de /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/1998 Date 26/01/ /07/ /01/ /07/ /01/ /07/ /01/ plan d'eau source n04 source n03 source n05 source n01 source n02 Figure 2. Variations des débits des sources en fonction du plan d eau 177

4 Noyau amont Noyau centre 325 Noyau aval Recharge aval Distances à partir de l'axe batardeau (m) P05 P09 P11 P15 P20 Drainage P05 Drainage P09 Drainage P11 Drainage P15 Drainage P20 Figure 3. Variations des lignes piézomètriques dans le corps du barrage Amont noyau Aval noyau Centre recharge aval Fin recharge aval Distances à partir de l'axe batardeau (m) P05 P09 P11 P15 P20 Drainage P05 Drainage P09 Drainage P11 Drainage P15 Drainage P20 Figure 4. Variations des lignes piézomètriques dans les fondations du barrage Amont noyau 313,855 Aval noyau 307, , ,537 Centre recharge aval 302,6 Fin recharge aval 299, , , ,48 298, , ,313,25, Position des piézométres par rapport à l'axe du batardeau P11 (2001) P11 (2005) P09 (2001) P09 (2005) Niveau du drain horizontal aval P09 Niveau du drain horizontal aval P11 Figure 5. Variations des lignes piézomètriques dans les fondations du barrage avant et après confortement du voile injection 178

5 En rive droite, les niveaux piézométriques au niveau de la recharge aval P9-5 et P9-7 sont supérieurs à ceux des piézomètres localisés à l aval du barrage (figure 6), par contre en rive gauche, et en considérant le profil P15, les niveaux des piézomètres au niveau de la recharge aval P15-7 et P15-5 dépassent d environ 08 m ceux situés en aval du barrage (figure 7) /06/03 17/08/03 17/10/03 17/12/03 17/02/04 17/04/04 17/06/04 17/08/04 17/10/04 17/12/04 Dates 17/02/05 17/04/05 17/06/05 17/08/05 17/10/05 17/12/05 17/02/06 17/04/06 PZD1 PZD2 PZD3 PZD4 P09-05 P09-07 Figure 6. Comparaison des niveaux piézomètriques à l aval du barrage avec ceux de la recharge avale du barrage, rive droite /06/03 17/08/03 17/10/03 17/12/03 17/02/04 17/04/04 17/06/04 17/08/04 17/10/04 17/12/04 17/02/05 17/04/05 17/06/05 17/08/05 17/10/05 17/12/05 17/02/06 17/04/06 Dates P15-05(Recharge) P15-07(Recharge) PZG5 PZG6 PZG7 PZC9 Plan d'eau Figure 7. Comparaison des niveaux piézomètriques à l aval du barrage avec ceux de la recharge aval du barrage, rive gauche 4.2. Pressions interstitielles Afin d avoir une schématisation explicite de la variation des champs des pressions interstitielles, il a été représenté, pour les profils 06 et 13, les domaines de variation concentrés des pressions interstitielles. Cette représentation a été guidée par le logi- 179

6 ciel MAPINFO avec une analyse thématique de 05 champs (figure 8). Il est à souligner, que le manque de certaines mesures sur les capsules du profil 18, n a pas permis d engager l analyse thématique, afin que cette dernière, ne puisse être erronée par difficultés d interpolation. Figure 8. Variations des champs de pressions interstitielles, Profil 13 - Pour le profil 06, les concentrations de champs maximaux sont enregistrées sur les parements bas du noyau ainsi qu en fondations, après le voile d injection. - Pour le profil central 13, les valeurs sont beaucoup plus élevées et se localisent sur le parement bas du noyau, au voisinage du drainage horizontal aval Analyse des tassements - Les tassements observés des repères de la digue sont assez réguliers. - Les tassements des repères de crête montrent que l amplitude des tassements est liée à la hauteur du remblai. Tassements (mm) avr-92 juin-93 Aout 95 mars-96 janv-97 sept-03 Dates 50 dz 10 dz Figure 9. Variation des tassements des repères en rive droite Evacuateur des crues 180

7 Le comportement particulier des repères en rive droite est à signaler (figure 9). Les chroniques montrent un soulèvement de ces repères. En raison du manque de mesure entre 1997 et 2004, il n est pas possible ni de s assurer de la représentativité de ces mesures, ni de corréler ce soulèvement avec les travaux d injection réalisés dans le cadre du confortement du voile d injection. Toutefois, il a été constaté lors des multiples visites des désordres sur le bajoyer droit de l évacuateur des crues, se traduisant par l apparition de joints évolutifs des plots. 5. Conclusion A travers l analyse du comportement engagée ci-dessus, les conclussions suivantes sont à citer : Sur le plan mécanique - Les déplacements sont orientés vers l aval et le lit d oued et sont maximaux en rive droite, - Les tassements du barrage sont assez réguliers et leur amplitude est liée à la hauteur du remblai, les repères de la rive droite enregistrent un soulèvement(figure 9). Sur le plan hydraulique - Les évolutions des piézomètres (figures 4) montrent l amélioration du voile d étanchéité, avec une baisse considérable des niveaux piézométriques de fondation aval pour une période où le plan d eau a connu un rehaussement (figure 5). Cette baisse est accompagnée d un tarissement des sources à l aval (figures 2). - Certains piézomètres, notamment ceux localisés au niveau du noyau, enregistrent des niveaux supérieurs aux niveaux du plan d eau (figures 2 et 3). - Les niveaux piézométriques au niveau de la recharge du barrage, avant le confortement du voile, enregistrent des niveaux supérieurs à ceux du drainage horizontal aval avec un écart dépassant les 4m. Après confortement, un rabattement considérable est enregistré (figures 3 et 5). - En rive droite, les niveaux piézomètriques à l aval du barrage sont inférieurs à ceux installés au niveau de la recharge du barrage et coïncident avec les niveaux du lit d oued (figure 6). En rive gauche, les niveaux piézomètriques à l aval du barrage sont supérieurs à ceux installés au niveau de la recharge du barrage et à ceux du lit d oued (figure 7). - L analyse des pressions interstitielles montre des niveaux stables et supérieurs à la côte du plan d eau. Ceci peut être corrélé aux taux de consolidation de ce dernier. A défaut de disposer des valeurs de pressions totales, les coefficients des pressions interstitielles des cellules restent inférieurs à l unité. La concentration des valeurs élevées des pressions interstitielles est remarquée en fondation, à l aval du voile d injection et sur les parements bas du noyau (figure 8). Cette situation, combinée avec celle des niveaux piézométriques dans la recharge aval et à l aval du barrage, témoigne d une situation anormale vis à vis des écoulements dans le corps du barrage ainsi que ces fondations. - Le débit du drain central est élevé et n est pas en relation avec les variations du plan d eau. Le débit des joints est relativement élevé aussi. Par contre, et en matière de niveaux piézométriques, les niveaux des drains fermés en rive gauche sont supérieurs à ceux en rive droite et centraux. 181

8 En fin, si sur le plan mécanique, la seule anomalie réside au niveau des déplacements et tassements en rive droite, il n en est pas de même pour le comportement hydraulique qui connaît d importantes anomalies. 6. Bibliographie Rouissat N.. (2007) Etude méthodologique pour le suivi de comportement des barrages en remblais. Université de Tlemcen. Hadji. T. (1993) Barrages et mobilisation des eaux de surface, 1 er congrès national des grands barrages. Bekkouche. A (1991). Les grands barrages, incidents et enseignements, journées d études sur les barrages, université de Tlemcen. Agence nationale des barrages (1992) Rapport sur le barrage Izdihar à Sisi Abdelli. Coba. (1998) Monographie du barrage Izdihar. Coba. (1986) Auscultation du barrage Izdihar. Coba. (1981) Géologie du barrage Izdihar. Ahety. Rapport sur les essais d injection du barrage Izdihar. Agence nationale des barrages. (2002) Rapport général sur les travaux de l écran d étanchéité du barrage Izdihar. 182

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie) Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, nä 05, Juin 2006, pp.41-48 Ä 2006 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

Rénovation du barrage voute de Bimont

Rénovation du barrage voute de Bimont Rénovation du barrage voute de Bimont Catherine CASTEIGTS, Katia LALICHE Société du Canal de Provence Christine NORET, Thomas BOURGOUIN Tractebel Engineering (France) / Coyne et Bellier Symposium du CFBR

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Barrage SEJENANE. (mis en eau en 1994)

FICHE SYNOPTIQUE. Barrage SEJENANE. (mis en eau en 1994) Barrage SEJENANE (mis en eau en 1994) A. SITUATION - Cours d eau : Oued Sejenane - la ville la plus proche : Menzel Bourguiba b. DESTINATIONS DU BARRAGE - Irrigation, - Alimentation en Eau Potable - Transfert

Plus en détail

Comportement observé des filtres géotextiles dans les ouvrages de drainage

Comportement observé des filtres géotextiles dans les ouvrages de drainage Comportement observé des filtres géotextiles dans les ouvrages de drainage Yves-Henri FAURE, LIRIGM, Université Joseph Fourier de Grenoble mèl : yhfaure@ujf-grenoble.fr 1 Le drainage, arme universelle

Plus en détail

Colloque «Sols et Matériaux à Problèmes» 9-11 février 2007 Tunisie

Colloque «Sols et Matériaux à Problèmes» 9-11 février 2007 Tunisie TRAITEMENT D UN GLISSEMENT DE TERRAIN ET RECONSTRUCTION DE LA CHAUSSEE AVEC UN REMBLAIS RENFORCE PAR GEOSYNTHETIQUES DANS LA WILLAYA DE BEDJAIA - ALGERIE TREATMENT OF A LANDSLIDE AND ROAD RECONSTRUCTION

Plus en détail

CONFINEMENT ET RÉTENTION DES EAUX PLUVIALES SUR REMBLAI EN SOLS POLLUÉS

CONFINEMENT ET RÉTENTION DES EAUX PLUVIALES SUR REMBLAI EN SOLS POLLUÉS CONFINEMENT ET RÉTENTION DES EAUX PLUVIALES SUR REMBLAI EN SOLS POLLUÉS CONTAINMENT AND RETENTION OF STORM WATER CONTAMINATED LAND FILL Pierre GENDRIN 1, Katy SARDAIN 2 1 GEOROUTE Ingénierie, France 2

Plus en détail

Choix du site et du type de barrage

Choix du site et du type de barrage Avant Propos C HAPITRE I Choix du site et du type de barrage Rédigé par Jean-Pierre BECUE (SAFEGE) avec la participation de Gérard DEGOUTTE (ENGREF) et Danièle LAUTRIN (Cemagref) Les types de barrages

Plus en détail

TRAITEMENT D UN GLISSEMENT DE TERRAIN PAR TECHNIQUES GÉOSYNTHÉTIQUES

TRAITEMENT D UN GLISSEMENT DE TERRAIN PAR TECHNIQUES GÉOSYNTHÉTIQUES TRAITEMENT D UN GLISSEMENT DE TERRAIN PAR TECHNIQUES GÉOSYNTHÉTIQUES TREATMENT OF A LANDSLIDE BY GEOSYNTHETICS Rabah ARAB 1, Messaoud ZERMANI 2, Zahir DJIDJELI 3, Abdelhamid MAHDJOUB 4 1 AFITEX France

Plus en détail

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE

SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE Version 1.1 SOTICI 01 BP 178 ABIDJAN COTE D IVOIRE ASSAINISSEMENT DE LA VILLE DE CONAKRY : 2003-2004 TUBES PVC ASSAINISSEMENT PRECONISATIONS DE POSE 1- MISE EN ŒUVRE DES CANALISATIONS EN PVC 1.1- Approvisionnement

Plus en détail

BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE

BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE SPORTIF AMENAGEMENT DU PARC

Plus en détail

Prescriptions de Mise en Oeuvre

Prescriptions de Mise en Oeuvre PMEO module de stockage d'eau pluviale ble ôla ntr Co le ab pil Em M Bassins de rétention le lab u od / d'infiltration - Puits perdus - Réserves incendie Prescriptions de Mise en Oeuvre Fabriqué en France

Plus en détail

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels

La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels La méthode des éléments finis : intérêt des calculs tridimensionnels Alain GUILLOUX Terrasol Page 1 Journées d études «La pratique des éléments finis tridimensionnels en géotechnique» - Paris 1998 «l application

Plus en détail

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages

Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Analyse et contrôle de la qualité des données utilisées lors des expertises de barrages Corinne Curt et Aurélie Talon JFMS10 24-26/03/2010 - Toulouse Evaluation de la fiabilité et de la sécurité des barrages

Plus en détail

Le territoire de la communauté urbaine de

Le territoire de la communauté urbaine de Diagnostic et analyse de risque appliqués aux digues du Rhône autour de Lyon Jean Claude Carré et Pierre Agresti En collaboration avec le Service de navigation Rhône-Saône : arrondissement Aménagement

Plus en détail

Rheinkraftwerk Iffezheim Zubau Maschine 5

Rheinkraftwerk Iffezheim Zubau Maschine 5 Centrale Électrique Rhénane d Iffezheim Construction du Groupe 5 Présentation technique GC 16/10/2010 Plan 1. Présentation générale du projet 2. Plans principaux de l ouvrage 3. Point d avancement Photographies

Plus en détail

REMBLAI RENFORCÉ SUR INCLUSIONS RIGIDES

REMBLAI RENFORCÉ SUR INCLUSIONS RIGIDES REMBLAI RENFORCÉ SUR INCLUSIONS RIGIDES REINFORCED ENMBANKMENT ON RIGID PILES Johann BRUHIER 1, Benoît PAINEAU 2, 1 HUESKER France SAS, Greswiller, France 2 KELLER Fondation Spéciales, Rungis, France RÉSUMÉ

Plus en détail

de la Suivi retenue collinaire de

de la Suivi retenue collinaire de de la Suivi retenue collinaire de Identification du propriétaire N SIRET :... N PACAGE :... N Elevage :... Nom :... Prénom :... Société :... Adresse :... Code Postal :... Commune :... Téléphone :... Mobile

Plus en détail

Conception et construction du barrage de Puylaurent (Lozère) Paul Gaudron EDF-CIH

Conception et construction du barrage de Puylaurent (Lozère) Paul Gaudron EDF-CIH Conception et construction du barrage de Puylaurent (Lozère) Paul Gaudron EDF-CIH Sommaire 1.Introduction /contexte du projet 2.Description des ouvrages 3.Construction - zoom sur les innovations 1 Introduction

Plus en détail

Nouvelles analyses du comportement des fondations

Nouvelles analyses du comportement des fondations D9 Thème D: Instrumentation et Surveillance des fondations Nouvelles analyses du comportement des fondations Jean-Paul FABRE, Alexandre SIMON, Florian MAURIS (EDF DTG) Colloque CFBR Fondations des Barrages

Plus en détail

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos

teradrain nos produits géocomposite de drainage, alliance des géotextiles et d un réseau de mini-drains teragéos teradrain géocomposite de, Nos solutions sur ouvrages bassin p.28 couvertures centre de stockage p.37 stockage de déchets p.33 Le joue un rôle capital dans la stabilité et la durabilité de vos ouvrages.

Plus en détail

TALUS DE CENTRE DE STOCKAGE DE DECHETS DRAINAGE LIXIVIATS ET PROTECTION DE LA GEOMEMBRANE

TALUS DE CENTRE DE STOCKAGE DE DECHETS DRAINAGE LIXIVIATS ET PROTECTION DE LA GEOMEMBRANE TALUS DE CENTRE DE STOCKAGE DE DECHETS DRAINAGE LIXIVIATS ET PROTECTION DE LA GEOMEMBRANE LANDFILL EMBANKMENT LEACHATE DRAINAGE AND GEOMEMBRANE PROTECTION Stéphane FOURMONT 1, Pierre GENDRIN 2 1 AFITEX,

Plus en détail

Réfection des seuils sur l'arly (zone des barrages)

Réfection des seuils sur l'arly (zone des barrages) Réfection des seuils sur l'arly (zone des barrages) Refurbishment of weirs on the Arly river Sébastien Derrien Artelia Eau et Environnement 6 rue de Lorraine 38 130 Echirolles sebastien.derrien @arteliagroup.com

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL CIVIL Préparation de la mission 1. Analyse du document de la reconnaissance 2. Estimation des moyens à mettre à œuvre 3. Planification de la mission avec le topographe Programme de la mission 1. Visite

Plus en détail

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2

ealr JPL 11 2002 1 ealr JPL 11 2002 2 Sols et fondations «Je me suis vite persuadé que l expression architecturale est une chose d autant plus difficile à obtenir qu on la recherche volontairement. En conséquence, ayant abandonné tout préjugé

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen PROGRAMME D AMELIORATION DES ACCES MARITIMES Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen GPMR/SCAN 2010 1 TABLE DES MATIERES 1 CADRE ET OBJET DE L ETUDE...

Plus en détail

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude)

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Par François Lempérière 12.04.2010 1) Besoins et possibilités de STEP dans le nord de la France Le stockage d énergie par STEP (Stations

Plus en détail

Éléments préfabriqués de béton

Éléments préfabriqués de béton Éléments préfabriqués de béton DEVIS NORMALISÉ VILLE DE GATINEAU TABLEAU DES MODIFICATIONS / RÉVISIONS CAHIER : A Généralités 1. Les modifications ou révisions effectués dans le présent cahier, par rapport

Plus en détail

Etat du patrimoine des digues du Rh;ne

Etat du patrimoine des digues du Rh;ne Etat du patrimoine des digues du Rh;ne 7tate o$ the Rh8ne embankments Gilles TRATAPEL Responsable d activité Cours d eau Environnement Compagnie Nationale du Rhône Direction de l Ingénierie Technique Département

Plus en détail

Parc éolien de Fauvillers

Parc éolien de Fauvillers Complément à l étude d incidences sur l environnement Parc éolien de Fauvillers Addendum au Résumé Non Technique Demandeur : N Projet : 09.00.54 rue de la Place, 41 Juin 2010 5031 Grand-Leez TABLE DES

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE INVENTAIRE DES POINTS D'EAU - PIÉZOMÉTRIE ET BATHYMÉTRIE DES ALLUVIONS DU LIT MAJEUR DE LA LOIRE ENTRE SAINT-HILAIRE-SAINT-MESMIN (Loiret) ET SAINT-LAURENT-DES-EAUX

Plus en détail

PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES

PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES PAROI DE SOUTENEMENT EN PIEUX SECANTS CALCULS ET MESURES SECANT PILES RETAINING WALL CALCULATION AND MEASUREMENTS Horaţiu POPA 1, Loretta BATALI 1 1 Département de Géotechnique et Fondations, Université

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA

REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA Journée technique CFMS-CFG «Les Géosynthétiques et leurs applications» REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA P. GARNIER (COSEA) 1 REX sur l utilisation des géosynthétiques sur la LGV-SEA

Plus en détail

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Contrats d animation ARTICLE 6- ENGAGEMENT du Contractant avec l agence Le contractant est responsable

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Etudes numérique et expérimentale d un système tournant à supports flexibles variables

Etudes numérique et expérimentale d un système tournant à supports flexibles variables Etudes numérique et expérimentale d un système tournant à supports flexibles variables C. Villa J-J. Sinou F. Thouverez M. Massenzio Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes CNRS-UMR 5513 Equipe

Plus en détail

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais 3ème Conférence Magrébine en Ingénierie Géotechnique CMIG 2013 Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais Thierry Hermges Serge Lambert Karim Boudersa www.keller-france.com Keller Fondations

Plus en détail

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme

Plus en détail

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS

MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, DU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT. - TEXTES OFFICIELS MINISTÈRE DE L URBANISME, OU LOGEMENT ET DES TRANSPORTS Direction des routes. relative CIRCULAIRE

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES B.P.U. Maître d ouvrage Maîtrise d'œuvre Objet du marché Création d'un bassin de rétention en remblai-déblai INSTALLATION ET PREPARATION DU CHANTIER

Plus en détail

Impact de la construction de tunnels urbains sur les mouvements de sol : Incidence du mode de pressurisation du front

Impact de la construction de tunnels urbains sur les mouvements de sol : Incidence du mode de pressurisation du front Impact de la construction de tunnels urbains sur les mouvements de sol : Incidence du mode de pressurisation du front Emilie Vanoudheusden LGCIE - Département Génie Civil & Urbanisme - INSA Lyon Bât. JCA

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Les renforcements de sol

Les renforcements de sol Karim BOUDERSA - KELLER Fondations spéciales Les renforcements de sol et la règlementation 1ère Rencontres Franco-Algériennes de la Géotechnique du Forage et des Fondations Alger les 17 et 18 juin 2014

Plus en détail

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD Jacques Blouin, ing. M. Sc. Directeur Ouvrage d art GENIVAR Société

Plus en détail

& OIL: FROM THEORY TO APPLICATIONS March 05-06, 2013, Ouargla, Algeria

& OIL: FROM THEORY TO APPLICATIONS March 05-06, 2013, Ouargla, Algeria Etude d une puissance solaire photovoltaïque de 100kWc pour application dans une zone semi aride H. Mekerbeche, B. Azoui * et M. Chabane Département d électrotechnique, Laboratoire L.E.B, Université de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Essais de traçage dans le bassin versant de Birohe, Gitega. Rapport N 1

Essais de traçage dans le bassin versant de Birohe, Gitega. Rapport N 1 Essais de traçage dans le bassin versant de Birohe, Gitega Rapport N 1 Hanovre, Août 2013 Auteurs: Dr. Sara Vassolo, Torsten Krekeler Commissionné par: Ministère Fédéral pour la Coopération Économique

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE 22/12/2014 INERIS-DRS-13-133405-04385B

RAPPORT D ÉTUDE 22/12/2014 INERIS-DRS-13-133405-04385B RAPPORT D ÉTUDE 22/12/2014 INERIS-DRS-13-133405-04385B DRADRS81 - Opération A Document pédagogique pour l établissement de prescriptions sur les bassins de rétention industriels Version B DRADRS81 - Opération

Plus en détail

Vers la quantification des fuites avec l outil fibre optique

Vers la quantification des fuites avec l outil fibre optique Vers la quantification des fuites avec l outil fibre optique Avancées du travail de thèse Pierre CUNAT équipe transpore thèse cifre Directeur de thèse : Yves-Henri Faure Encadrant entreprise : Yves-Laurent

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Buse du ruisseau du Marais RN70 RCEA Gestion d'une situation d'urgence 5 juin 2013 Sommaire Déclenchement de l affaire Le constat

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DES PONCEAUX

AMÉNAGEMENT DES PONCEAUX AMÉNAGEMENT ES PONCEAUX 1. ÉFINITION Les ponceaux sont des ouvrages aménagés sur un cours d'eau en vue d'en permettre le franchissement tout en assurant le libre écoulement des eaux et la libre circulation

Plus en détail

4 Des fonctions à la résolution d équations

4 Des fonctions à la résolution d équations Des fonctions à la résolution d équations SAÉ 7 Un nouveau médicament Voici une démarche qui permet de déterminer la situation la plus avantageuse pour la commercialisation de ce médicament sur une période

Plus en détail

Etude géométrique d un tronçon de route

Etude géométrique d un tronçon de route Etude géométrique d un tronçon de route 1- Objet du rapport : Le rapport suivant est une synthèse du travail effectué par notre groupe. L étude consiste à concevoir un tronçon de route reliant deux points

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

GDX 20 E. N acelle complètament hydraulique Longeur : 5.530 mm 350 rotation. Dimensions. P.T.T. min pour l installation :

GDX 20 E. N acelle complètament hydraulique Longeur : 5.530 mm 350 rotation. Dimensions. P.T.T. min pour l installation : GDX 20 E N acelle complètament hydraulique Longeur : 5.530 mm 350 rotation Dimensions Longueur machine : Hauteur machine : Largeur machine: P.T.T. min pour l installation : 5.530 mm 2.970 mm 2.240 mm 2.500

Plus en détail

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux Thème : REX des incidents et des dysfonctionnements des barrages vannés EXPLOITATION DES BARRAGES VANNES RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LE CALCUL DE LA DÉBITANCE DES BARRAGES ÉTUDES SUR MODÈLES PHYSIQUES ET MODÈLES

Plus en détail

Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds

Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds Investigation de détail dans la zone contaminée par des solvants chlorés Sommaire 1. Un contexte d étude complexe 2. Une collaboration exemplaire 3. Etat d avancement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte Objectifs de la présentation Initier

Plus en détail

Performances d une centrale à concentrateur de Fresnel de moyenne puissance sur sites Algériens

Performances d une centrale à concentrateur de Fresnel de moyenne puissance sur sites Algériens Mediterranean Journal of Modeling and Simulation MJMS 01 (2014) 035 044 Performances d une centrale à concentrateur de Fresnel de moyenne puissance sur sites Algériens H. Beltagy a, D. Semmar a, et N.

Plus en détail

REFERENCES DANS LE DOMAINE DES MESURES GEODESIQUES ET DE PRECISIONS

REFERENCES DANS LE DOMAINE DES MESURES GEODESIQUES ET DE PRECISIONS REFERENCES DANS LE DOMAINE DES MESURES GEODESIQUES ET DE PRECISIONS Mesures géodésiques de barrages Mesures géodésiques de conduites forcées Mesures de déformations et de position des galeries Diverses

Plus en détail

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 8-13

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 8-13 REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 8-13 http:\\www.comples.org ETUDE ET MODELISATION DU POTENTIEL SOLAIRE ADEQUAT POUR L ESTIMATION DES ECLAIREMENTS INCIDENTS A GHARDAÏA M. HAMDANI 1, S.M.A.

Plus en détail

PLAN de PREVENTION des RISQUES REGLEMENT GENERAL

PLAN de PREVENTION des RISQUES REGLEMENT GENERAL PLAN de PEVENTION des ISQUES MEUSE AMONT I 4-4 - : zone rouge B : zone bleue Bc : zone bleu clair EGLEMENT GENEAL Sont interdits : X X X toutes constructions, remblais, plantations, travaux et installations

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS

PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS PROCEDURE POUR LA REALISATION DES SEUILS EN GABIONS Les phases à suivre pour la réalisation d un seuil en gabions sont ordonnées selon une régulière succession des travaux. Néanmoins dans des conditions

Plus en détail

Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits "Dupont " et évaluation des risques d'affaissement

Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits Dupont  et évaluation des risques d'affaissement LIMOUSIN Concession minière de Beaune les Mines (Haute- Vienne) Reconnaissance du sous-sol autour du puits "Dupont " et évaluation des risques d'affaissement Appui aux Administrations Etude réalisée dans

Plus en détail

LES OUVRAGES. Les principaux ouvrages associés aux étangs. * Digue. * Vanne / pelle : * Déversoir. * Moine. * Évacuateur eau fond.

LES OUVRAGES. Les principaux ouvrages associés aux étangs. * Digue. * Vanne / pelle : * Déversoir. * Moine. * Évacuateur eau fond. LES OUVRAGES Les principaux ouvrages associés aux étangs * Digue * Vanne / pelle : * Déversoir * Moine * Évacuateur eau fond * Pêcherie * Ouvrage rétention sédiments * Grilles 1 La digue = élément majeur

Plus en détail

Master Sciences d. nnement In. nts P. ngénierie des Hyd. Parcours IMACOF SA. Résumé. é née de Masterr. Seuil de la Sauvagerie.

Master Sciences d. nnement In. nts P. ngénierie des Hyd. Parcours IMACOF SA. Résumé. é née de Masterr. Seuil de la Sauvagerie. MasterSciencesd M delaterre,del'eaauetdel'environ nnement In ngénieriedeshyd drosystèmesetdesbassinsversan nts P ParcoursIMACOF ROBERTBenjjamin Juin Aoûtt2012 Maîtredestage:ETIENNEHélène SA AGEClain,ConseiilGénéraldelaVienne

Plus en détail

Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain :

Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain : CFMS Séance du 5 octobre 2005 La maîtrise des déformations liées aux mouvements naturels : glissement affaissements Alain GUILLOUX TERRASOL Deux solutions extrêmes de «gestion» de glissements de terrain

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

Site de Salsigne (Aude) Gestion et surveillance 2007-2010. BRGM/RP-59620 - Février 2011

Site de Salsigne (Aude) Gestion et surveillance 2007-2010. BRGM/RP-59620 - Février 2011 Site de Salsigne (Aude) Gestion et surveillance 2007-2010 BRGM/RP-59620 - Février 2011 Site de Salsigne (Aude)Gestion et surveillance 2007-2010 BRGM/ RP- 59620 Février 2011 A. Girard Vérificateur : Nom

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU PRIMAIRE HYDRAULIQUE DE L OFFICE DU NIGER (ALA-B03)

NOTE TECHNIQUE TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU PRIMAIRE HYDRAULIQUE DE L OFFICE DU NIGER (ALA-B03) NOTE TECHNIQUE TRAVAUX DE REHABILITATION DU RESEAU PRIMAIRE HYDRAULIQUE DE L OFFICE DU NIGER (ALA-B03) 1 PRESENTATION DU PROGRAMME Le Gouvernement de la République du Mali a signé avec les Etats-Unis d

Plus en détail

Géomembranes Préparation du support

Géomembranes Préparation du support Géomembranes Préparation du support Édition septembre 2005 Éléments de conception 2/3 Sommaire 1. Pente des talus 3 2. Compactage 3 3. Structure support 3 4. Drainage 4 5. Lestage 7 2 Guide de pose géomembranes

Plus en détail

EAU CLAIRE, EAU TURBIDE EAUX USEES, EAU DE PLUIE

EAU CLAIRE, EAU TURBIDE EAUX USEES, EAU DE PLUIE EAU CLAIRE, EAU TURBIDE EAUX USEES, EAU DE PLUIE Association loi 1901 Président-fondateur Guy Carreno N SIRET 431 978 071 00014 BP 258 97377 KOUROU Cedex tél: 05 94 32 94 46 ou fax : 05 94 22 08 77 habitantskourou@wanadoo.fr

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 556a Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Document du professeur 1/7 Niveau 3 ème Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Programme C. De la gravitation à l énergie mécanique

Plus en détail

Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE

Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE DOI: 10.1051/rfm/2014007 Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE Metrological qualification of the new 5 N m and50n m torque standard machines of LNE

Plus en détail

Petits barrages en béton

Petits barrages en béton C HAPITRE V Petits barrages en béton Animé par Paul ROYET (Cemagref) Membres du groupe : Gérard DEGOUTTE (ENGREF), Max GIRARD (SOMIVAL), Michel LINO (ISL), Jean TEYSSIEUX (COYNE & BELIER), et Georges TRATAPEL

Plus en détail

L étang de Vendres. mars 2011

L étang de Vendres. mars 2011 7 L étang de Vendres mars 2011 1. INTRODUCTION 123 2. SUIVI HYDROLOGIQUE DU FIL MED 126 2.1. Température de l eau 126 2.2. Salinité 126 2.3. Oxygène dissous 128 3. DIAGNOSTIC DE L EUTROPHISATION 128 3.1.

Plus en détail

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique Synthèse Qu@trec/PMP Sommaire I. Introduction... 3 II. Objectifs et méthodologie... 3 A. principes

Plus en détail

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER 4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER L utilisation de filtres à sable pour traiter des eaux usées domestiques est connue depuis très longtemps; elle était déjà pratiquée dans le Massachusetts vers la fin des

Plus en détail

LA DIFFUSION INTERNE COMME PROCEDE DE TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX EN BOIS 1. LA PROBLEMATIQUE DU TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX.

LA DIFFUSION INTERNE COMME PROCEDE DE TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX EN BOIS 1. LA PROBLEMATIQUE DU TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX. LA DIFFUSION INTERNE COMME PROCEDE DE TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX EN BOIS 1. LA PROBLEMATIQUE DU TRAITEMENT COMPLEMENTAIRE DES POTEAUX. Les procédés de traitement des bois ronds permettent d

Plus en détail

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard 1 Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard Remarques préliminaires 1..Une route forestière traverse le pierrier ; elle permet donc de l observer de part et d autre. Les personnes

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / Travaux spéciaux Page 1 / 7 Rapport technique / Travaux spéciaux Contenu : Mise en place de palplanches Rédaction : Nicolas Rime / Etudiants ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Mise en place de palplanches Introduction

Plus en détail

MUR DE SOUTÈNEMENT AÉROPORT PARIS-CHARLES DE GAULLE

MUR DE SOUTÈNEMENT AÉROPORT PARIS-CHARLES DE GAULLE MUR DE SOUTÈNEMENT AÉROPORT PARIS-CHARLES DE GAULLE RETAINING WALL PARIS-CHARLES DE GAULLE AIRPORT Johann BRUHIER 1, Christophe LAC 2, Youri ULRICH 3, 1 HUESKER France SAS, Gresswiller, France 2 SEPIA,

Plus en détail

ORIGINE DE LA SALINITE DE LA NAPPE ALLUVIALE DE GUELTA ZERGUA

ORIGINE DE LA SALINITE DE LA NAPPE ALLUVIALE DE GUELTA ZERGUA First International Conference on saltwater Intrusion and Coastal Aquifers- Monitoring, Modeling, and Management. Essaouira, Morocco, April 23-25,21 ORIGINE DE LA SALINITE DE LA NAPPE ALLUVIALE DE GUELTA

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale Rue de Vance, 17 Tél. :063/42.22.94 B.N.S. S.P.R.L Fax : 063/42.22.93 ESSAIS DE SOLS TVA : BE 0874.970.484 PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction

Plus en détail

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021

CONTRIBUTION. Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Réunion du bureau du CESER Aquitaine du 2 avril 2013 CONTRIBUTION Consultation relative au futur Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne 2016-2021 Vu le dossier

Plus en détail

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Le bassin de la Loire en amont de Villerest est soumis à une double influence : Les précipitations cévenoles qui affectent le haut bassin. Ces pluies orageuses

Plus en détail

NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Commune de SAINT-MAIXANT

NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Commune de SAINT-MAIXANT NOTE DE CALCUL ASSAINISSEMENT LOTISSEMENT «LE DOMAINE D'ADDIE» Maître d'ouvrage : 57 avenue Léon Blum - 33700 MERIGNAC Maître d'œuvre : SELARL ABAC Géomètres-Experts BP 30253 - ZI DUMES 33 212 LANGON CEDEX

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Daniel FAYOUX Appligeo. Didier PELLETIER BHD Environnement

Daniel FAYOUX Appligeo. Didier PELLETIER BHD Environnement Les géosynthétiques dans les ouvrages de protection de l environnement et de génie civil : présentation de cas concrets Daniel FAYOUX Appligeo Didier PELLETIER BHD Environnement Philippe CASSAGNE RENOLIT

Plus en détail

Les barrages. Gramme 2006

Les barrages. Gramme 2006 Les barrages Gramme 2006 Historique 1 er barrage créé par Menes en 2900 av. J.-C. 15 m de haut et 450 m de long Historique 1 er barrage créé par Menes en 2900 av. J.-C. 15 m de haut et 450 m de long. 1300

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 3 MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU REFERENCES MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 1 Nant Bruyant (73). Etude hydraulique globale Reconnaissance

Plus en détail