Le carbure de silicium la base des semi-conducteurs. puissance futurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le carbure de silicium la base des semi-conducteurs. puissance futurs"

Transcription

1 Le carbure de silicium la base des semi-conducteurs de haute puissance futurs Au cours de la prochaine décennie, le silicium sera très probablement utilisé de manière croissante à côté du carbure de silicium, pour former la base des semi-conducteurs de puissance, spécialement pour les tensions de blocage supérieure à 500 V. Par rapport aux semi-conducteurs de puissance actuels, les composants en carbure de silicium présentent des pertes considérablement plus basses. En outre, ils maîtrisent des tensions de blocage et des températures de service plus élevées. L es composants à semi-conducteurs, tels que les diodes, thyristors, transistors et IGBT (Insulated Gate Bipolar Transistor) sont des composants clés de l électronique de puissance ABB. Leurs domaines d application résident en particulier dans les entraînements, les systèmes d alimentation en énergie et les véhicules ferroviaires, tels que les tramways et les locomotives électriques. Dans la partie supérieure de la gamme, on trouve des compensateurs statiques de puissance réactive et d autres équipements pour le perfectionnement du transport de l énergie, dont des installations de transport de courant continu à haute tension (C.C.H.T.). La gamme des puissances des produits ABB à semi-conducteurs s étend sur huit ordres de grandeur - de quelques centaines de watts jusqu à quelques gigawatts. ABB fournit en outre des semi-conducteurs de puissance, principalement des types avec une tension de claquage de plus de 1,5 kv. Des produits importants de ce domaine sont les thyristors GTO (Gate Turn Off), les thyristors haute tension et les diodes. L élément de commutation idéal jusqu ici encore une chimère Les concepteurs de circuits électriques désirent des composants qui bloquent des tensions élevées à l état bloqué et qui admettent des courants élevés à l état passant, tout en exigeant un besoin d énergie minimal pour passer si possible sans perte d un état à l autre. Ces composants idéaux n existent pas encore. Dans la pratique, selon le domaine d application, on utilise différents éléments de commutation en se rapprochant de l idéal sous différents aspects. Les pertes de puissance élevées des éléments de commutation à semi-conducteurs obligent souvent à choisir un type d élément de commutation moins idéal. Ce problème devient plus aigu aux tensions élevées 1. Dr Karl Bergman Centre de recherche ABB Västerås/Suède Le MOSFET (Metal Oxyde Semiconductor Field Effect Transistor) se rapproche le plus de l élément de commutation idéal. Malheureusement, il ne convient qu à des tensions relativement basses, vu que les pertes augmentent rapidement avec la tension de blocage. L IGBT est pour ainsi dire un MOSFET modifié qui évite les inconvénients de celuici toutefois au prix de pertes de commutation plus élevées. Depuis les années 80, l IGBT a évincé de plus en plus souvent le BJT (Bipolar Junction Transistor) à titre de semi-conducteur de puissance pour des tensions de blocage de quelques centaines de volts jusqu à 2 kv et davantage. En dessus de 2 kv, le thyristor GTO maîtrise encore le terrain. Il peut commander des puissances très élevées, mais requiert des moyens de commutation relativement complexes par rapport aux MOSFET et aux IGBT. Le concepteur de circuits électriques recherche donc un composant qui réunit la simplicité d utilisation des MOSFET et les grandes puissances commandables des IGBT et GTO, c est-à-dire un élément qui se cantonne dans le coin supérieur droit de 1. C est là exactement ce que peut fournir le MOSFET à base de carbure de silicium. Les composants en carbure de silicium Le carbure de silicium (SiC) fournit une résistance de claquage environ 10 fois plus élevée contre les champs électriques que le silicium (Si). Ce faisant, les pertes des composants fondés sur du SiC peuvent être beaucoup plus basses. Par exemple, une structure MOSFET sur une base de SiC devrait être en mesure de maîtriser des tensions de claquage de plusieurs kilovolts, tandis qua la valeur maximale du composant Si correspondant est limitée à V. Autrefois, les nouveaux types d éléments de commutation ont révolutionné la construction des systèmes de l électronique de puissance. C est ainsi que l introduction des GTO, les premiers composants véritablement de haute puissance avec un pouvoir de coupure élevé, a modifié la conception des entraînements des locomotives électriques: en partant des moteurs de traction à courant continu et synchrones avec Revue ABB 1/

2 A MOSFET log P BJT IGBT GTO Comparaison subjective de différents types de composants semi-conducteurs: aptitudes d application pratique A en fonction de la puissance commandable P alimentation par des convertisseurs commutés par le réseau, on a pu passer aux moteurs de traction triphasés avec alimentation par des convertisseurs à commutation automatique et un circuit intermédiaire à tension continue. Dans le cas des entraînements industriels, l introduction des IGBT a permis de simplifier les circuits de commande et de courant fort, ce qui s est traduit par une amélioration du comportement d exploitation et par des frais réduits. Le carbure de silicium maîtrise des intensités de champ dix fois plus élevées Pour pouvoir maîtriser une tension U b, la couche de jonction d un semi-conducteur doit présenter une certaine épaisseur, afin que l intensité du champ électrique maximal E max que le matériau doit supporter sans claquage ne soit pas dépassée. L épaisseur minimale W de la couche s exprime par la relation suivante: W > 2 U b E max (1) Sous certaines conditions constructives, le facteur 2 du numérateur peut être supprimé. 1) Dans cette représentation, pour des raisons de simplicité, l intensité du champ E max est admise comme étant constante, bien qu en fait, elle dépende tant du dopage que de la température. L erreur qui en résulte est pourtant relativement faible. 1 Le grand avantage du SiC réside dans le fait qu il supporte une intensité de champ électrique E max environ dix fois plus élevée que le Si 1). Par conséquent, l épaisseur requise par un élément SiC pour une tension donnée n atteint que le dixième de celle d un élément Si. L équation ci-après, connue généralement sous la dénomination d équation de Maxwell, tient aussi compte du dopage du matériau semi-conducteur, c est-à-dire de la teneur en centres de capture commandés: de dx = = qn + d 0 0 (2) Dans cette équation représente la densité de charge d espace, la permittivité, 0 la constante de champ électrique, q la charge élémentaire et N + d la concentration du donneur ionisé. On admet que la tension est bloquée par une couche N faiblement dopée, comme c est le cas pour la plupart des composants Si et SiC. En admettant un dopage constant et en combinant les équations (1) et (2), on obtient: N + d < 2 0 E max 2 qu b (3) Pour une tension de claquage donnée et avec l intensité de champ dix fois plus élevée telle qu elle est possible avec le SiC, le dopage de la couche conductrice peut être environ 100 fois élevé que dans le cas du Si. Les MOSFET SiC ont des pertes basses à l état passant Un MOSFET est le semi-conducteur de puissance possédant les propriétés les plus avantageuses tant pour le concepteur de circuits électriques que pour l utilisateur final 2. Comme déjà mentionné, les MOSFET n ont été utilisés jusqu ici que pour des tensions de claquage atteignant quelques centaines de volts. L une des explications de ce fait est donnée par l équation suivante: 2 4 U r ds,on = b µ 0 E max 3 (4) Dans cette équation, r ds,on représente la résistance spécifique (en cm 2 ) de la couche de jonction, désignée également par le terme de champ interne d un MOSFET vertical. La résistance augmente avec la largeur du champ de déplacement et diminue avec un dopage accru, vu que le nombre de porteurs de charge qui transportent le courant augmente. Le symbole m désigne la mobilité de ces porteurs de charge, c est-à-dire normalement des électrons. Selon l équation (4), la résistance dans le champ de déplacement du MOSFET augmente avec le carré de la tension de claquage. Dans le cas du Si, on atteint déjà avec des tensions de claquage de quelques centaines de volts des valeurs de résistance inadmissiblement élevées. On constate en outre que la résistance diminue selon la puissance 3 du champ critique. Etant donné que l intensité de champ critique du SiC est environ dix fois supérieure à celle du Si, les pertes à l état passant des MOSFET SiC sont beaucoup plus faibles que celles des composants Si correspondants. Cela est pour le moins valable dans la gamme des puissances dans laquelle les pertes à l état passant sont dominées par le champ de déplacement. Ces connaissances sont applicables à tous les composants dits unipolaires, dans lesquels on n utilise qu un seul porteur de charge pour le transport du courant, c est-à-dire aux MOSFET, JFET (Junction Field Effect Transistor) et aux diodes de Schottky. Composants bipolaires pour des tensions de claquage plus élevées Etant donné que les structures MOSFET à base de Si ne peuvent plus être utilisées pour des tensions de claquage supérieures Structure d un MOSFET à base SiC possible. La couche n - est la zone de blocage du composant et influence fortement le comportement de passage. Gate Source n + p n - n + Drain 2 38 Revue ABB 1/1996

3 Substrats SiC expérimentaux (wafers) de différentes grandeurs avec des structures de diodes (Photographie IMC) 3 Micrographie de micro-tuyaux (lignes foncés) qui franchissent un substrat. Ces défauts ont un diamètre d environ 1 µm. (Photographie Université Linköping) 4 à quelques centaines de volts, le concepteur de circuits électriques doit faire appel à des éléments bipolaires pour le domaine des tensions plus élevées. Comme le montre l équation (3), la résistance est limitée par le nombre de porteurs de charge N + d disponibles. Dans les composants bipolaires, tels que les diodes PN, les IGBT et les GTO, le nombre des porteurs de charge est augmenté par injection de la part des émetteurs d anode et de cathode lors de l enclenchement de l élément. Par rapport aux structures MOSFET, il en résulte des pertes à l état passant dramatiquement plus basses. La cathode injecte des électrons et l anode des trous. Le courant est donc porté tant par des électrons chargés négativement que par des trous de charge positive, d où l expression bipolaire. Une injection de porteurs de charge bipolaires présente pourtant l inconvénient que lors du déclenchement, les charges en excédent doivent être éliminées, avant que le composant puisse revenir à l état bloqué. Cette élimination s effectue par un courant en sens inverse et par ce qu on appelle les recombinaisons, c est-à-dire la neutralisation réciproque des électrons et des trous. Le temps requis par l élimination des porteurs de charges excédentaires n est nullement négligeable. Pendant cet intervalle, la tension et le courant peuvent atteindre en même temps des valeurs très élevées, ce qui augmente fortement les pertes de commutation. L avantage de pertes à l état passant relativement basses doit donc être acquis au prix de pertes de commutation correspondantes élevées. Il est évident que dans les MOSFET et les autres composants unipolaires, les porteurs de charge en excédent doivent aussi être éliminés, mais les pertes qui s y produisent sont normalement beaucoup plus basses que dans le cas des composants bipolaires. La valeur totale de la charge spécifique injectée q inj s exprime comme suit: q inj = J (5) J est la densité de courant et a durée de vie des porteurs minoritaires, c est-à-dire le temps moyen de la recombinaison d un électron et d un trou. La durée de vie des semi-conducteurs de puissance dépend de la concentration des pièges. Celle-ci est déterminée par le fabricant qui peut, pour chaque type de semi-conducteur et en fonction du domaine d application, trouver un compromis acceptable entre les pertes dans le sens passant et celles de commutation. Revue ABB 1/

4 Composants bipolaires SiC pour tensions supérieures à 10 kv Comme mentionné, le concepteur de circuits électriques ne se sert de composants bipolaires que lorsque la tension de service est trop élevée pour les composants unipolaires MOSFET et diodes de Schottky. A l avenir, l utilisation de SiC pour les structures MOSFET et les diodes de Schottky permettront des tensions de claquage considérablement plus élevées qu en cas de Si. On peut donc prévoir des structures MOSFET dans la majorité des applications. Cela est particulièrement valable pour les tensions de service atteignant plusieurs kilovolts. Dans de nombreux domaines d application, par exemple dans la compensation de la puissance réactive et pour les lignes C.C.H.T., les tensions de service sont beaucoup plus élevées que les tensions de claquage les plus hautes qu on peut réaliser avec les meilleurs matériaux semi-conducteurs qui soient. Dans de tels cas, seul le branchement en série des composants permet de résoudre le problème comme jusqu ici. La tension de claquage des composants est choisie de telle manière qu on obtienne un optimum entre les pertes et le comportement du système. Dans ces domaines d application, les thyristors ont une tension de claquage typique de 6 7 kv. Cette tension est un compromis entre les coûts, les données techniques, ainsi que les pertes à l état passant et de commutation. Pour des tensions de claquage si élevées, on a besoin d une épaisseur de couche de jonction d environ 1 mm et d une durée de vie des porteurs de charge d environ 100 µs, ce qui provoque des pertes de commutation considérables. Avec le SiC, la tension de claquage des composants de ce domaine d application sera probablement beaucoup plus élevée. Des composants fournissant des tensions de claquage bien au-delà de 10 kv sont concevables. La durée de vie requise des porteurs de charge serait alors comprise entre 1 et 10 µs, ce qui procure la possibilité d un comportement de commutation raisonnable. Les composants SiC maîtrisent des températures beaucoup plus élevées Pour les composants de puissance bipolaires basés sur Si, on recommande généralement une température de service inférieure à 125 C, tandis que les composants unipolaires, tels que les MOSFET peuvent s utili- La croissance épitaxiale sur du carbure de silicium s effectue par chauffage haute fréquence à des températures d environ 1500 C. (Photographie IMC) 5 40 Revue ABB 1/1996

5 ser jusqu à une température de 150 C. Ces limites s expliquent physiquement par des courants de fuite plus élevés, qui provoquent des températures plus élevées en sens inverse dans les jonctions PN bloquantes, de sorte que le risque d «avalanches thermiques» s accroît. Etant donné que la durée de vie des porteurs de charge augmente, des processus parasites destructifs peuvent se dérouler. Finalement, une mobilité réduite est également la cause de pertes en sens passant dans les composants unipolaires. Il est évident que la température de service doit rester en dessous de la température à laquelle le matériau semi-conducteur passe en conductibilité intrinsèque, c est-à-dire lorsque la densité des porteurs de charge ne dépend plus du dopage, mais de l intervalle d énergie entre deux bandes du matériau semi-conducteur. Au-dessus de cette limite, l aptitude de commande du courant et de blocage de la tension est perdue. Pour le Si, cette température se situe à environ 300 C. Les composants à base de SiC peuvent par contre s utiliser à des températures considérablement plus élevées. Les courants de fuite de la jonction PN sont extrêmement faibles, de sorte que la tension peut aussi être bloquée à des températures nettement supérieures à 300 C. La limite de la conductibilité intrinsèque n est atteinte que bien au-dessus de 1000 C. A titre d exemple, un groupe de chercheurs américains a utilisé un MOSFET à base de SiC à une température de 650 C. Cette sollicitation thermique admissible permettra certainement quelques perfectionnements sur les systèmes de l électronique de puissance. Il y a pourtant lieu de mentionner que les faibles pertes mentionnées sont valables pour les températures de service et les densités de courant usuelles pour les semi-conducteurs à base silicium. Pourquoi les composants SiC ne sont-ils pas encore disponibles? Les avantages des composants SiC sont déjà connus depuis les années 60. Le fait que néanmoins on ne dispose pas encore de composants SiC est imputable à des difficultés technologiques. Jusqu ici, ce matériau n a été utilisé industriellement que Mesure microscopique de la tension de claquage d une diode SiC dans du gaz SF 6 (Photographie IMC) comme abrasif, le plus souvent sous la dénomination «corindon». Le SiC ne peut pas être fondu à des pressions maîtrisables. Au point de fusion d environ 2500 C, il passe directement à l état gazeux. Le cristal doit donc être bâti à partir de cet état, ce qui est beaucoup plus difficile qu avec le silicium qui fond à environ 1400 C. L un des plus grands obstacles à la percée de la technique SiC réside dans l impossibilité de trouver un substrat (matériau de support) de qualité suffisante pour la fabrication commerciale d éléments semi-conducteurs. Avant de pouvoir lancer la production, on a besoin, comme dans le cas des semiconducteurs au silicium, d un substrat monocristallin (wafer). A la fin des années 70, on a développé un procédé pour la fabrication de substrats en SiC de grande surface 3. Ces substrats fabriqués selon la méthode dite de Lely modifiée présentent pour- 6 Revue ABB 1/

6 -5000 U BR V tant un grave défaut qu on désigne par le vocable de micro-tuyaux 4. Comme on a dû le constater, un seul micro-tuyau à travers une jonction PN de haute tension peut annihiler complètement la capacité de bloquer la tension. Au cours des trois dernières années, la densité de ces défauts a pu être réduite de quelques milliers à défauts par cm 2. Malgré ce perfectionnement, si le rendement du procédé doit dépasser un petit nombre de pour-cent, la grandeur des composants reste limitée à quelques mm 2. Ce faisant, la tension maximale admissible par composant est limitée à quelques ampères. Pour que les semi-conducteurs au SiC puissent devenir une réalité commerciale, d autres perfectionnements de la technologie des substrats sont encore nécessaires. Recherche dans le domaine du carbure de silicium ABB compte parmi les entreprises leaders du développement de cette nouvelle technique. Chez ABB, la recherche se concentre U 160 µm A/cm Caractéristique courant-tension et configuration schématique d une diode d essai basée sur SiC, avec une tension de claquage de 4,5 kv J Densité de courant p + Emetteur, 1,5 µm, cm 3 U Tension n Base, 45 µm, cm 3 U BR Tension de claquage n + Substrat p + n - n + sur les procédés de fabrication de composants 5, 6. On y compte la gravure, la déposition des couches d isolation, l oxydation, la métallisation et l élaboration des contacts. Au contraire de la technologie Si, une grande partie du matériau SiC utilisé par les fabricants de composants pour la production de structures semi-conductrices est produite par ceux-ci, et non pas par les fournisseurs de substrats. Cela provient du fait que le dopage, c est-à-dire l introduction contrôlée de centres de capture par diffusion à haute température n est pas praticable pour le SiC. En lieu et place, les centres de capture sont injectés lors de l épitaxie du matériau. Pour des structures très plates, y compris les couches de contact, on peut injecter des ions de manière analogue au silicium. Conjointement à ses partenaires de recherche, l Université de Linköping, Suède, et le Centre de micro-électronique industrielle de Stockholm (IMC), ABB a déjà remporté quelques succès de grande envergure dans le domaine des composants SiC haute tension. 0 J 7 Record mondial pour diodes en carbure de silicium Les travaux de recherche ont conduit en particulier au Développement d une diode SiC qui, par sa tension de claquage de 4,5 kv, a remporté un record mondial 7. Par rapport au résultat record précédent, cette amélioration signifie une tension plus que doublée. Un part importante de ce résultat est imputable à la qualité du matériau d épitaxie. Les procédés développés en premier par l Université de Linköping ont fourni des couches qui, avec une épaisseur atteignant 90 µm et une pureté de dopage résiduel inférieure à /cm 3, dépassent tous les résultats connus à ce jour. Comme déjà mentionné, l épaisseur et la pureté du matériau sont les facteurs clés de la production de composants haute tension de haute puissance. Jusqu à une date récente, les milieux professionnels étaient de l avis que la durée de vie des porteurs de charge minoritaires était limitée à moins de 100 ns. La diode de 4,5 kv mentionnée a une durée de vie des porteurs de charge d environ 0,5 µs. Sur quelques exemplaires, on a même observé des valeurs encore plus élevées. Bien que d importants progrès aient été réalisés, la fabrication commerciale de semiconducteurs SiC exige encore davantage de recherche et de développement. On devrait par exemple étudier plus en détail les problèmes en relation avec la passivation des surfaces et améliorer la qualité des surfaces de coupe MOS, étant donné que les deux sont des facteurs critiques des MOSFET de puissance. Adresse de l auteur Dr Karl Bergman Centre de recherche ABB S Västerås, Suède Téléfax: +46 (0) Revue ABB 1/1996

Chapitre 1. Les composants de puissance en SiC

Chapitre 1. Les composants de puissance en SiC Chapitre 1 Les composants de puissance en SiC Ce chapitre décrit les propriétés électriques du carbure de silicium et montre les avantages d'employer le SiC à la place d'autres matériaux semiconducteurs.

Plus en détail

J AUVRAY Systèmes Electroniques

J AUVRAY Systèmes Electroniques LE TRANITOR MO Un transistor MO est constitué d'un substrat semiconducteur recouvert d'une couche d'oxyde sur laquelle est déposée une électrode métallique appelée porte ou grille (gate).eux inclusions

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes etour au menu La diode 1 La diode : un dipôle non linéaire 1.1 Diode idéale 1.2 Diode réelle à semi-conducteur C est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l anode (A) et la cathode

Plus en détail

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ TRANSSTORS bipolaires, MOS et à effet de champ Deux transistors sont principalement utilisés en électronique : le transistor bipolaire et le transistor MOS. Dans une proportion moindre, on trouvera également

Plus en détail

EP 2 141 741 A2 (19) (11) EP 2 141 741 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 06.01.2010 Bulletin 2010/01

EP 2 141 741 A2 (19) (11) EP 2 141 741 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 06.01.2010 Bulletin 2010/01 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 141 741 A2 (43) Date de publication: 06.01. Bulletin /01 (21) Numéro de dépôt: 0916496.0 (1) Int Cl.: H01L 27/07 (06.01) H01L 21/761 (06.01) H01L 29/861 (06.01)

Plus en détail

1. TRANSISTOR BIPOLAIRE

1. TRANSISTOR BIPOLAIRE Inventé en 1948 par les Américains J. Bardeen, W. Brattain et W. Shockley, le transistor est un composant à semi-conducteur qui remplit deux fonctions vitales en électronique: celles d'amplificateur (c'est

Plus en détail

Régulation précédente de la puissance des installations

Régulation précédente de la puissance des installations Régulation par vitesse variable de la puissance de compresseurs à vis d installations frigorifiques ABB Refrigeration AB a développé un nouvel entraînement pour installations frigorifiques. Il s agit d

Plus en détail

Transistor à effet de champ

Transistor à effet de champ 5. Le transistor à effet de champ 5.1. INTRODUCTION Dans le chapitre sur le transistor bipolaire (Bipolar junction transistor, BJT), non avons vu que le courant de sortie sur le collecteur est proportionnel

Plus en détail

DIODES ET TRANSISTORS

DIODES ET TRANSISTORS 73 E4 DIODE ET TRANITOR I. INTRODUTION Dans cette expérience, nous allons étudier deux éléments qui sont à la base de la majorité des montages électroniques modernes; la diode et le transistor. es éléments

Plus en détail

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i)

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i) hapitre 3 Les transistors bipolaires 3.1 Introduction Les transistors bipolaires ont été très utilisés au début (années 60, 70). Leur importance a diminuée avec l apparition des transistors à effet de

Plus en détail

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75]

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75] III.1. Introduction Depuis sa première réalisation en 1947 par J. Bardeen et W. H. Brattain, et le développement théorique et physique de son fonctionnement par W. B. Shockley, le transistor bipolaire

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

Électronique de puissance

Électronique de puissance Guy Séguier Francis Labrique Philippe Delarue Électronique de puissance Structures, commandes, applications 10 e édition Couverture AudreyPS-istock.com Dunod, Paris, 2004, 2011, 2015 5 rue Laromiguière,

Plus en détail

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS 1 I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS Définition Un semi-conducteur est un solide qui est isolant au zéro absolu et conducteur à la température ambiante. Propriétés Dans un semi-conducteur, tout

Plus en détail

LE BRUIT COMPOSANTS ELECTRONIQUES

LE BRUIT COMPOSANTS ELECTRONIQUES LE BRUIT DANS LES COMPOSANTS ELECTRONIQUES Richard HERMEL LAPP Ecole d électronique INP3 : Du détecteur à la numérisation Cargèse Mars 004 Sommaire Introduction Sources physique du bruit Influence des

Plus en détail

Chapitre 6. Transistor bipolaire. Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence

Chapitre 6. Transistor bipolaire. Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence Chapitre 6 Transistor bipolaire Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence Science et génie des matériaux, Romuald Houdré - 2006 /2007 1 Plan du

Plus en détail

ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE

ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE Journal of Electron Devices, ol. 5, 2007, pp. 22-26 JED [ISSN: 682-3427 ] Journal of Electron Devices ETUDE DE LA JONCTION PN D UN SEMI-CONDUCTEUR A L EQUILIBRE THERMODYNAMIQUE I. Sari-Ali, B. Benyoucef,

Plus en détail

Variateur de vitesse à haute fréquence Curtis PMC 1204 aux normes CEE (86/663/CEE) Table des matières

Variateur de vitesse à haute fréquence Curtis PMC 1204 aux normes CEE (86/663/CEE) Table des matières Variateur de vitesse à haute fréquence Curtis PMC 1204 aux normes CEE (86/663/CEE) Table des matières 1. Le transistor Mosfet 2. Le variateur de vitesse Curtis PMC 1204 3. Présentation 4. Caractéristiques

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Transistors à effet de champ (FET)

Transistors à effet de champ (FET) Composants de l'électronique Transistors à effet de champ (FET) 1ère année IFIPS Département Electronique 2008-2009 Cédric KOENIGUER Composants de l'électronique 1 Introduction à l'effet de champ Type

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur

Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Cours 7. Introduction des composants à semiconducteur Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Rappel sur la structure atomique des isolants

Plus en détail

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS Transistor MO - introduction à la logique Transistor MO - introduction à la logique I. PARTI THORIQU I.1. Constitution et fonctionnement du transistor MO Un transistor MO (Metal Oxyde emiconducteur) est

Plus en détail

7ème leçon : Le transistor à effet de champ à grille isolée : le MOSFET. » Régime linéaire ou ohmique» Régime saturé ou transistor

7ème leçon : Le transistor à effet de champ à grille isolée : le MOSFET. » Régime linéaire ou ohmique» Régime saturé ou transistor 7ème leçon : Le transistor à effet de champ à grille isolée : le MOFET I. MO à enrichissement tructure et symbole Comportement du MOFET» Régime linéaire ou ohmique» Régime saturé ou transistor Courbes

Plus en détail

Atelier Inter Universitaire de Microélectronique

Atelier Inter Universitaire de Microélectronique J3eA - Vol. 4 (2005) DOI : 10.1051/bib-j3ea:2005015 Initiation à la simulation bidimensionnelle Environnement SILVACO ( ATHENA ATLAS) A. CAZARRE, N. NOLHIER, F.MORANCHO, P. AUSTIN, P.CALMON Université

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

Transistors MOSFET haute tension haute température

Transistors MOSFET haute tension haute température G. TOULON 1 Introduc)on Circuits intégrés de puissance Composants haute tension U)lisa)on à haute température Conclusion G. TOULON 2 2 L'électronique dans l'automobile Contraintes Source : V. Von Tils,

Plus en détail

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A

Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A TRAVAUX D ETUDE ET REALISATION PRE-PROJET Alimentation de PC PORTABLE 19 V, 3,5 A EL HASSANI YOUSSEF VARACHAUD THOMAS Deuxième année ; groupe EEP1 1 SOMMAIRE I. CAHIER DES CHARGES 3 II. RECHERCHES 4 A.

Plus en détail

Le Transistor Bipolaire simplifié

Le Transistor Bipolaire simplifié Table des matières Le Transistor ipolaire simplifié 1 Un transistor bipolaire c'est quoi, ça sert à quoi?...1 2 La pratique : Le transistor NPN en commutation...2 2.1 as du montage Darlington...2 2.2 as

Plus en détail

Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs

Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs Choix d'une inductance pour un régulateur DC/DC : mieux comprendre la diversité des options et leurs mérites respectifs Par Paul Lee, Directeur de l'ingénierie, Murata Power Solutions (UK) Au moment de

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur 8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur Les Micros Onduleurs et les Optimiseurs de Puissance Comparaison Technique DEUX APPROCHES SIMILAIRES L'électronique au niveau

Plus en détail

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs TD n 1 : Dopage des semiconducteurs Exercice 1 : Silicium intrinsèque : On s intéresse au Silicium dans cet exercice On considère le semiconducteur intrinsèque 10 3 qui a une densité n i = 10 cm à T=300K

Plus en détail

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique:

PMCF ONDULEURS. Transformer l énergie électrique en énergie mécanique: PMCF ONDULEURS Nous avons connu et pratiqué pour la plupart d entre nous les locomotives à courant continu avec la mise en vitesse en éliminant des résistances qui étaient en fonte ou en tôle. On utilisait

Plus en détail

La technologie OLED. Construction et fonctionnement

La technologie OLED. Construction et fonctionnement La technologie OLED Une diode luminescente organique (en anglais organic light emitting diode, OLED) est un composant luminescent à couches minces composé de matériaux organiques semiconducteurs, qui se

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

ER/EN1- IUT GEII Juan Bravo 1

ER/EN1- IUT GEII Juan Bravo 1 1 Objectifs Connaitre le principe de fonctionnement de la diode de la diode zéner du transistor Maîtriser et manipuler des modèles équivalents statiques de la diode de la diode zéner Du transistor Etre

Plus en détail

Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres

Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres Réalisation d un amplificateur de puissance en 2 mètres Ayant eu l opportunité de me procurer des transistors Mosfet de puissance capables de travailler jusque 175 Mhz à un prix intéressant, j ai décidé

Plus en détail

De la cellule au champ PV

De la cellule au champ PV De la cellule au champ PV 1- De la cellule au module Tous les modules PV, quelque soit leur technologie fonctionnent grâce au même principe : l effet photoélectrique. Je ne vais pas entrer dans les détails

Plus en détail

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF Tubes en polyéthylène pour réseaux de distribution de gaz combustibles, réseaux de distribution d'eau potable, irrigation, industrie, eau non potable et assainissement

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

Les transistors à effet de champ.

Les transistors à effet de champ. Chapitre 2 Les transistors à effet de champ. 2.1 Les différentes structures Il existe de nombreux types de transistors utilisant un effet de champ (FET : Field Effect Transistor). Ces composants sont caractérisés

Plus en détail

Utilisation de l analyse V/I pour la réparation des cartes électroniques

Utilisation de l analyse V/I pour la réparation des cartes électroniques Le partenaire de l électronique industrielle http://www.deltest.com/ Utilisation de l analyse V/I pour la réparation des cartes électroniques Les outils d analyse et de test pour la réparation des cartes

Plus en détail

Projet de Cours Energie en télécoms

Projet de Cours Energie en télécoms Projet de Cours Energie en télécoms THEME Câblage et installation des panneaux solaires : cas de l ESMT Membres du Groupe : Sous la direction de : ALI TAHIROU seydou AMOUZOUN charles Mr RABE ASSANE Mohamed

Plus en détail

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com ALIMENTATION POUR SYSTÈMES Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com Le LC et LLC et LLLC Introduction : Pour augmenter les densités W/kg et W/dm³ des alimentations à découpage,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse. Nicolas Merigeau NewCap. Tél. : 01 44 71 94 98 nmerigeau@newcap.fr DOSSIER DE PRESSE COGENTEC, http://www.cogentec.fr, entreprise française spécialisée dans la distribution de solutions de cogénération pour les particuliers et les professionnels, annonce aujourd hui le

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les

Plus en détail

Transistor bipolaire

Transistor bipolaire Transistor bipolaire I. Introduction : Le transistor fait partie des composants que l'on retrouve sans exception dans toutes les applications de l'électronique. Amplification de tension, amplification

Plus en détail

TRANSISTORS BIPOLAIRES

TRANSISTORS BIPOLAIRES TRANSISTORS BIPOLAIRES Licence Physique et Application - Semestre 4 1. L effet transistor 2. Polarisation d un transistor 3. Montages de base 4. Classes d amplification 5. transistor à effet de champ Attention,

Plus en détail

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP DE TYPE MOS. Réalisation d une résistance active de valeur moyenne

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP DE TYPE MOS. Réalisation d une résistance active de valeur moyenne TRANITOR A EFFET E CHAMP E TYPE MO MO de type N à enrichissement du canal Fonctionnement et équations MO de type N à appauvrissement du canal Fonctionnement et équations ilan : Comparaison entre les deux

Plus en détail

La relève de la garde Un polymère remplace avantageusement

La relève de la garde Un polymère remplace avantageusement La relève de la garde Un polymère remplace avantageusement la porcelaine pour les enveloppes de parafoudres Torbjörn Skytt, Hans E. G. Gleimar «Monter la garde» est peut-être l expression qui décrit le

Plus en détail

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur 3.1- Caractérisations temporelles 3.1.1- Introduction : réponse d une sonde de température Pt100 Un four est a une température θ F =100 C supérieure à la température

Plus en détail

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo

Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H. Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo Étude de cas Rose 2010 PWM ET PONTS EN H Romain Bichet, Julie Estivie, Etienne Molto et Flavia Tovo 1 Table des matières 1 PWM 3 1.1 Principe général........................... 3 1.1.1 Intérêt.............................

Plus en détail

THESE. En vue de l'obtention du. Délivré par l'université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline ou spécialité : Micro-nanoélectronique

THESE. En vue de l'obtention du. Délivré par l'université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline ou spécialité : Micro-nanoélectronique THESE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par l'université Toulouse III - Paul Sabatier Discipline ou spécialité : Micro-nanoélectronique Présentée et soutenue par Adnan

Plus en détail

Dossier d'optique. Affichage OLED. Date : le 27/01/09 Classe : MI 3. Affichage OLED (dossier d'optique) Manier Max, le 27.01.

Dossier d'optique. Affichage OLED. Date : le 27/01/09 Classe : MI 3. Affichage OLED (dossier d'optique) Manier Max, le 27.01. Dossier d'optique Affichage OLED Date : le 27/01/09 Classe : MI 3 Groupe : Manier Max - 1 - Table des matières : Page 1. Introduction... 3 2. Composition des OLEDs... 3 3. Fabrication des OLEDs... 5 4.

Plus en détail

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée Fiche N 28 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 1. RAPPEL DU PRINCIPE Lorsqu un matériau reçoit la lumière

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

Les composants électroniques de commutation

Les composants électroniques de commutation Les composants électroniques de commutation Chapitre IV LE TRANSISTOR MOSFET Sommaire 1 PRINCIPE... 40 1.1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 41 1.2 COMPOSANTS PARASITES DU MOSFET... 42 1.2.1 Les capacités

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR D ANGELIS TECHNOLOGIE DES CIRCUITS INTEGRES LOGIQUES LES CIRCUITS LOGIQUES TTL

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR D ANGELIS TECHNOLOGIE DES CIRCUITS INTEGRES LOGIQUES LES CIRCUITS LOGIQUES TTL 109 LES CIRCUITS LOGIQUES TTL La technologie TTL standard (série 54 et 74 ) est apparue en 1965. Deux sous-familles ont été créées simultanément: La 74 H (54 H) TTL High Speed - Rapide - série qui, comme

Plus en détail

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction

Athénée Royal de Pepinster. Electrotechnique. La diode à jonction La diode à jonction I Introduction La diode est le semi-conducteur de base. Son fonctionnement est assimilable à celui d un interrupteur qui ne laisse passer le courant que dans un seul sens. C est la

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Fonctionnement des électrovannes de suspension

Fonctionnement des électrovannes de suspension Fonctionnement des électrovannes de suspension Le calculateur de suspension décide d agir sur la suspension suite à l analyse des informations fournies par les différents capteurs. Pour ce faire il peut

Plus en détail

Les Convertisseurs Analogique Numérique. Figure 1 : Symbole de la fonction Conversion Analogique / Numérique

Les Convertisseurs Analogique Numérique. Figure 1 : Symbole de la fonction Conversion Analogique / Numérique Site Internet : www.gecif.net Discipline : Génie Electrique Les Convertisseurs Analogique Numérique I Identification de la fonction C.A.N. On appelle Convertisseur Analogique Numérique (C.A.N.) tout dispositif

Plus en détail

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I Chapitre I L énergie photovoltaïque et les cellules solaires 5 Energies solaire : 1.Historique : La conversion de la lumière en électricité, appelée effet photovoltaïque, a été découverte par Antoine Becquerel

Plus en détail

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART

COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART COÛTS DE RÉFÉRENCE DES POSTES DE DÉPART Original : 2006-10-30 Page 1 de 25 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE...5 2 CARACTÉRISTIQUES DES POSTES DE DÉPART...6 3 COÛTS DE RÉFÉRENCE...8 3.1 MODULES...8 3.2 RÈGLES

Plus en détail

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com

Ce document a été fabriqué par PDFmail (Copyright RTE Multimedia) http://www.pdfmail.com I- LE COURNT ÉLECTRIQUE : 1) Nature du courant : Le courant électrique est un déplacement de charges électriques dans la matière. Dans les métaux, les porteurs de charges sont les ÉLECTRONS. Circulation

Plus en détail

LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane?

LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane? LA BATTERIE CELLULE LE CŒUR DE VOTRE VÉHICULE! Comment choisir et entretenir la batterie de son camping-car, de son fourgon ou de sa caravane? Livre blanc Il n y a probablement pas plus important, dans

Plus en détail

DANS LES OPÉRATIONS FORESTIÈRES :

DANS LES OPÉRATIONS FORESTIÈRES : DANS LES OPÉRATIONS FORESTIÈRES : L ÉCONOMIE DE CARBURANT, ÇA COMPTE! DANS LES OPÉRATIONS FORESTIÈRES : L ÉCONOMIE DE CARBURANT, ÇA COMPTE! L augmentation constante des prix de carburant a fait ressortir

Plus en détail

Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES

Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES Leçon IX: SEMICONDUCTEURS ET DIODES Page 1 de 29 Leçon IX : SEMICONDUCTEURS ET DIODES (pleine page / avec sommaire) Le but de cette leçon est d'introduire la notion de semiconducteur, de se familiariser

Plus en détail

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire LEEA 3 ème A, C. TELLIER, 28.08.04 1 Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire 1. Structure et description du fonctionnement 1.1. Les transistors bipolaires 1.2 Le transistor NPN Structure intégrée d'un transistor

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES

PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES But de la protection des moteurs PROTECTION CONTRE les SURINTENSITES des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES Les protections des moteurs électriques contre les surintensités (surcharges et courts-circuits) ont

Plus en détail

Analogie avec le transistor bipolaire : Grille = Base, Source = Emetteur, Drain = Collecteur.

Analogie avec le transistor bipolaire : Grille = Base, Source = Emetteur, Drain = Collecteur. MOS = Metal Oxyd Silicium 1 ) LES TRANSISTORS E-MOS : Il s'agit d'un transistor à effet de champ dont la grille est isolée du canal par un isolant. A l'état repos : sans alimentation de l'électrode de

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Appareils perméables en pavés de béton 04.12

Appareils perméables en pavés de béton 04.12 Appareils perméables en pavés de béton 04.12 Avant-propos Les informations fournies ici ont été compilées en toute connaissance de cause. Néanmoins, des erreurs sur le contenu ne sauraient être exclues.

Plus en détail

Chapitre III Les transistors BJT

Chapitre III Les transistors BJT PHYS-F-314 Electronique Chapitre III Les transistors BJT G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Introduction Table des matières Principe de fonctionnement du transistor bipolaire à jonction (BJT) Relation des

Plus en détail

1 Les familles logiques

1 Les familles logiques 1 Les familles logiques 1.1 Fonctions logiques câblées Avec l invention de la diode, et longtemps avant la mise au point du transistor et du circuit intégré, il fut possible de câbler directement certains

Plus en détail

Microélectronique. TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 3. 1.1 Définition 3 1.2 Bref historique 3 1.3 Les étapes de la conception d un circuit intégré 3

Microélectronique. TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 3. 1.1 Définition 3 1.2 Bref historique 3 1.3 Les étapes de la conception d un circuit intégré 3 Microélectronique TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 3 1.1 Définition 3 1.2 Bref historique 3 1.3 Les étapes de la conception d un circuit intégré 3 2. Organisation du cours 4 3. Les transistors MOS 5

Plus en détail

Le grand livre de l électricité

Le grand livre de l électricité Le grand livre de l électricité Thierry GALLAUZIAUX David FEDULLO Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11535-0 Les bases Figure 4 : Les groupements dʼéléments 17 Le grand livre de l'électricité Exemple :

Plus en détail

KLT Testeur de laxité du genou

KLT Testeur de laxité du genou ART 56 2.0 03/2016-FR KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou KLT Testeur de laxité du genou pour mesure instrumentale de la stabilité du genou Les tests du tiroir

Plus en détail

Mélangeurs et Agitateurs

Mélangeurs et Agitateurs The Wastewater PROFESSIONALS Mélangeurs et Agitateurs Introduction Dans les applications industrielles et les stations d épuration, les liquides des bassins ouverts et les systèmes de canalisations ouvertes

Plus en détail

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur Double flux avec échangeur de chaleur Applications Le système «combiflow» de Codumé avec groupes de ventilation et de récupération de chaleur type HRU3BVN s adapte à de nombreux types de logements, aussi

Plus en détail

LA DIODE. Classe de première SI

LA DIODE. Classe de première SI LA DIODE Table des matières 1. Présentation... 2 2. Fonctionnement... 2 3. Caractéristiques... 3 3.1. Zone de claquage... 4 3.2. Techniques... 4 4. Exemples d utilisation... 6 4.1. Montage redresseur simple

Plus en détail

Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream

Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI Document de présentation technique d Allstream Table des matières Introduction 3 Architecture de réseau SIP 4 Avantages

Plus en détail

Les transistors bipolaires

Les transistors bipolaires Les transistors bipolaires I. Introduction: Définitions: Le transistor bipolaire est un composant à 3 électrodes comportant 2 jonctions PN. C est un cristal de semi-conducteur dans lequel on peut distinguer

Plus en détail

INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering

INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering Hoffmann Sébastien Septembre 2012 1. Introduction De nombreuses contraintes sont apparues ces dernières années. Les

Plus en détail

1. PROJET TECHNOLOGIQUE. 1.3 Description et représentation LES DIODES

1. PROJET TECHNOLOGIQUE. 1.3 Description et représentation LES DIODES 1. PROJET TECHNOLOGIQUE 1.3 Description et représentation Page:1/11 Objectifs du cours : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - présentation et symbolisation de la diode - fonctionnement

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

Article 53. Installations de chauffage, de cuisine ou de production d eau chaude par combustion.

Article 53. Installations de chauffage, de cuisine ou de production d eau chaude par combustion. REGLEMENT SANITAIRE DEPARTEMENTAL DU VAL-DE-MARNE TITRE II LOCAUX D HABITATION ET ASSIMILES CHAPITRE III AMENAGEMENT DES LOCAUX D HABITATION Section 5 INSTALLATIONS D ELECTRICITE ET DE GAZ, DE PRODUCTION

Plus en détail

GaN versus SiC, or GaN with SiC?

GaN versus SiC, or GaN with SiC? GaN versus SiC, or GaN with SiC? Potentialités de développement I can help you! Frédéric MORANCHO, Dominique PLANSON Journées GDR SEEDS - ENS Cachan - 16/17 juin 2011 1 Plan de l exposé Généralités sur

Plus en détail

Notice Moteur Radio Série FE Version N

Notice Moteur Radio Série FE Version N Notice Moteur Radio Série FE Version N Avertissement Ce moteur doté des toutes dernières technologies est essentiellement dédié au fonctionnement de volets roulants et stores. Toute autre utilisation est

Plus en détail

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN...

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN... TP Matériaux Table Des Matières 1 - Les semi-conducteurs 4 1.1 Conducteurs électriques...4 1.2 Les semi-conducteurs...5 1.3 La jonction PN...6 1.4 Les cellules photoélectriques...7 1.5 TP semi-conducteurs...9

Plus en détail

PRESCRIPTIONS DE RACCORDEMENT POUR LA PRODUCTION DECENTRALISEE : EVOLUTIONS DES CONDITIONS EXISTANTES ET NECESSITE D UNE NORMALISATION COMPLEMENTAIRE

PRESCRIPTIONS DE RACCORDEMENT POUR LA PRODUCTION DECENTRALISEE : EVOLUTIONS DES CONDITIONS EXISTANTES ET NECESSITE D UNE NORMALISATION COMPLEMENTAIRE PRESCRIPTIONS DE RACCORDEMENT POUR LA PRODUCTION DECENTRALISEE : EVOLUTIONS DES CONDITIONS EXISTANTES ET NECESSITE D UNE NORMALISATION COMPLEMENTAIRE Michel Dussart Piet Lauwers Serge Magnus Yves Laperches

Plus en détail

CCH 2004-01. CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006

CCH 2004-01. CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006 CAHIER DES CHARGES AFG Novembre 2006 Edition : 3 Dispositifs indémontables robinet de sécurité à obturation automatique intégrée / tuyau flexible métallique onduleux XP E 29-140 / NF D 36-121 Sommaire

Plus en détail

Étude et mesure du travail

Étude et mesure du travail Étude et mesure du travail Conception des systèmes manufacturiers MEC-652 Copyright 2012, Thien-My Dao, École de technologie supérieure 1 Rappel : définition de l étude du travail (2) ÉTUDE DU TRAVAIL

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail