LA RÉFORME DU CADRE BUDGÉTAIRE ET COMPTABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RÉFORME DU CADRE BUDGÉTAIRE ET COMPTABLE"

Transcription

1 LA RÉFORME DU CADRE BUDGÉTAIRE ET COMPTABLE CB1.2-1 les principales innovations budgétaires.ppt 1/33

2 LA RCBC : sommaire Enjeux et contexte La construction budgétaire : - Les sections - Les services généraux - Les services spéciaux - Les domaines et activités - La codification - Les budgets annexes L équilibre budgétaire L engagement juridique Le budget provisoire 2/33

3 Champs d application Sont concernés par la réforme Les EPLE - Les lycées - Les lycées professionnels - Les collèges Les EREA Les ERPD 3/33

4 Les enjeux de la réforme Inscription dans l esprit de la LOLF (2006) Logique de pilotage par résultats Intégration d une autonomie plus large : - pour une meilleure utilisation des moyens ; - avec des objectifs fixés par : l autorité académique et les collectivités territoriales. 4/33

5 Les principaux axes de la réforme Simplifier le cadre budgétaire et le rendre plus lisible Simplifier les règles de notification, de gestion et de suivi des crédits Simplifier les procédures de modifications budgétaires Suivre financièrement les actions du projet d établissement Rendre compte en temps réel de l utilisation des subventions et des moyens attribués aux établissements 5/33

6 Les principales modifications Le chef d établissement : ˉ peut transiger après avoir recueilli l autorisation du conseil d administration en application de l article 2044 du code civil qui définit la transaction (point 1346 et suivants) ; - peut obtenir une délégation du conseil pour la signature des contrats et des conventions dans la limite fixée à l article 28 du CMP. Le conseil d administration : - son quorum est calculé à la majorité des membres du CA en exercice et non plus à la majorité des membres théoriques. Le comptable : - peut se faire représenter par une personne désignée. 6/33

7 Les principaux objectifs budgétaires Prise en compte de la destination de la dépense Prise en compte de l origine des financements par bailleur Permettre de prendre en compte les spécificités de certains EPLE et les choix de la collectivité Donner au conseil d administration les outils pour établir une politique d établissement 7/33

8 Le budget : les sections Une section de fonctionnement - Les services généraux - Les services spéciaux Une section des opérations en capital - Les opérations d investissement 8/33

9 Le budget : la section de fonctionnement Trois services généraux - Activités Pédagogiques (AP) - Administration & logistique (ALO) - Vie de l élève (VE) Des services spéciaux - Certains prédéfinis - Certains d opportunités - D autres libres de création selon les spécificités locales 9/33

10 Les services généraux Disparition des chapitres budgétaires alphanumériques (A1, A2, B, C, D, J1, J2 ) Création de trois services exclusifs : - Dépenses pédagogiques : AP (activités pédagogiques) - Fonctionnement : ALO (administration & logistique) - Vie de l élève : VE (vie de l élève) 10/33

11 Regroupement des dépenses par destination Dépenses pédagogiques : AP - Regroupement de toutes les dépenses quel que soit le financement ou la spécificité pédagogique - Chapitres d origine : service général : A1 & A2 services spéciaux : J1, J2, J3, J5, J6, N3, R4, R8 (formation continue, par alternance, rémunérations) Demain un service général : Activités pédagogiques (AP) 11/33

12 Regroupement des dépenses par destination Dépenses de fonctionnement : ALO - Regroupement de toutes les dépenses quel que soit le financement ou la spécificité technique liée à l EPLE (EPLE autonome ou au sein d une cité scolaire ou support d une cité scolaire) - Chapitres d origine : service général : B, C, D & G (cité scolaire) services spéciaux : contrats aidés (hors service mutualisateur) Demain un service général : Administration & logistique (ALO) 12/33

13 Regroupement des dépenses par destination Vie de l élève : VE - Regroupement de toutes les dépenses quel que soit le financement ou la spécificité de l activité - Chapitres d origine : service général : F (fonds sociaux de l État et éventuellement des collectivités locales) services spéciaux : N1, N2 et J3 pour les actions relevant de modules spécifiques (Ex. : C.E.S.C.) Demain un service général : Vie de l élève (VE) 13/33

14 Le budget : les services spéciaux Un service spécial prédéfini Les bourses nationales Un service spécial d opportunité La restauration et l hébergement Des services spéciaux selon les besoins Les services mutualisateurs 14/33

15 Les services spéciaux mutualisateurs L opportunité de les instituer s analyse tant en dépense qu en recette. La dépense s entend comme détaillée et précise et non forfaitaire ou globalisée. L opportunité de les instituer intègre la masse financière concernée. Services mutualisateurs potentiels : groupement de commandes ; mutualisation des paies ; agence comptable ; 15/33

16 Les services spéciaux : particularismes Ils sont intégrés dans le résultat global de l établissement. Ils n ont pas de fonds de roulement propre (FDR de l EPLE = service général et services spéciaux confondus). L individualisation des réserves est possible Le prélèvement s effectue toutefois sur le fonds de roulement unique. C est le conseil d administration lors de la répartition du résultat qui décide de la mobilisation des réserves concernées. Ils n ont pas d inventaire distinct des biens immobilisés, pas d opérations en capital. 16/33

17 Elles comprennent : Les opérations en capital les opérations d investissement ; - les immobilisations corporelles ; - les immobilisations incorporelles non financières ; - les immobilisations incorporelles financières et leur éventuel financement. les autres opérations ; - les sorties d inventaire. 17/33

18 La dépense & le plan comptable - compte Le compte n est plus saisi lors de la préparation budgétaire. Le compte n est pas saisi lors de l approvisionnement. Le compte n est pas saisi lors de l engagement. Le compte n intervient qu au moment de la liquidation. 18/33

19 La construction budgétaire Le budget est établi avec deux nouvelles nomenclatures : «domaines» et «activités» Elles sont construites selon les besoins de suivi de gestion. Elles comprennent un code et un libellé. Le domaine est obligatoire en dépenses mais facultatif en recettes. Pour le domaine : pas de nomenclature imposée en dehors des opérations particulières. (ex. : variations de stocks, opérations de fin d exercice ) 19/33

20 Les activités : codification L utilisation est obligatoire en dépenses. L activité est obligatoire en dépenses mais facultative en recettes. L ensemble du code comporte 9 caractères maximum. Le code commence toujours par 0 ou 1 ou 2 selon le destinataire du compte-rendu de la dépense : 0 = dépenses à l initiative de l EPLE ; 1 = dépenses relatives à l état ; 2 = dépenses relatives à la collectivité. Ex. : - des dépenses liées à la TA commenceront par le code 0 ; - des dépenses liées aux stages en entreprises, projets d établissement commenceront par 1 ; - des dépenses liées aux aides régionales commenceront par 2. Il n est pas possible d en ouvrir d autres, commençant par 3, 4 Les codes 1 et 2 sont saisis à la demande exclusive des financeurs. 20/33

21 La construction du code d activité caractères réservés à l EPLE pour les besoins propres à son pilotage 4 caractères réservés à l État pour le report d information 4 caractères réservés aux CT pour le report d information 4 caractères réservés à l EPLE pour affiner sa gestion en tant que de besoin 4 caractères réservés à l EPLE pour affiner sa gestion en tant que de besoin 21

22 Nomenclature des activités État Actions identifiées- Libellé Activités Codification de l activité Manuels scolaires 13MS xxxx Droits de reprographie 13REPxxxx TICE 13TICxxxx Matériel pour la rénovation de l enseignement 13RENxxxx Carnets de correspondance 13CORxxxx Éducation artistique et culturelle 13EACxxxx Stages 13STAxxxx Actions internationales 13AI xxxx Besoins éducatifs particuliers SEGPA 13SEGxxxx Classes relais 13CR xxxx Aides à l insertion professionnelle 13AIPxxxx Apprentissage 13AP xxxx Autres dépenses pédagogiques 13ADPxxxx Assistants d éducation (rémunération et charges) 16AS xxxx AVSCO (rémunération et charges) 16AVSxxxx Ecole ouverte (vacation et fonctionnement) 16EO xxxx Education à la santé et à la citoyenneté 16ESCxxxx Fonds de vie lycéenne 16FVLxxxx Fonds social lycéen 16FSLxxxx Fonds social des cantines 16FSCxxxx Autres dépenses éducatives 16ADExxxx 22/33

23 Autre nomenclature prédéfinie Domaines Activités Code libellé Code Code libellé VSTOCK VSTOCK Variation de stocks (Matières Premières et autres approvisionnements) Variation de stocks (Matières Premières et autres approvisionnements) 0AUGMxxxx 0DIMIxxxx Augmentation Diminution VECOUR Variation en cours et produits finis 0AUGMxxxx Augmentation VECOUR Variation en cours et produits finis 0DIMIxxxx Diminution OP-SPE Opérations spécifiques 0AMORxxxx Amortissement OP-SPE Opérations spécifiques 0NEUTxxxx Neutralisation amortissement OP-SPE Opérations spécifiques 0PROVxxxx Provisions risques, charges, etc. OP-SPE Opérations spécifiques 0RPROxxxx Reprises sur provisions OP-SPE Opérations spécifiques 0SINVxxxx Sortie inventaires OP-SPE Opérations spécifiques 0ANFIxxxx Annulation financement OP-SPE Opérations spécifiques 0PIMOxxxx Production immobilisée OP-N-1 Opérations année N-1 0CAP xxxx Charges à payer OP-N-1 Opérations année N-1 0PAR xxxx Produits à recevoir OP-N-1 Opérations année N-1 0CEXPxxxx Charges exceptionnelle OP-N-1 Opérations année N-1 0PEXPxxxx Produits exceptionnels 23/33

24 Les recettes Les domaines et activités (codes) sont facultatifs. Le plan comptable - compte - est obligatoire dès la préparation budgétaire. Les recettes s effectuent par service. Les mêmes domaines et les mêmes activités peuvent être utilisés en dépenses et en recettes pour faciliter les rapprochements. 24/33

25 Un budget type Domaines (Obligatoire) dépenses dépenses Activités (O) Section de fonctionnement Service général Service : activités pédagogiques - AP Domaines (Facultatif) recettes Activités (F) Service général : administration et logistique - ALO Service : vie de l élève - VE Services spéciaux Service spécial : bourses nationales Services spécial : restauration recettes Comptes (O) Domaines (O) Activités (O) Domaines (F) Activités (F) Comptes (O) dépenses Section opérations en capital Service investissement recettes Domaines (O) Activités (O) Domaines (F) Activités (F) Comptes (O) 25/33

26 Un budget minimal Section de fonctionnement Service général Service : activités pédagogiques - AP dépenses recettes Domaines (O) Activités (O) Domaines (F) Activités (F) Comptes (O) Service général : administration et logistique - ALO Service : vie de l élève - VE Services spéciaux Service spécial : bourses nationales dépenses recettes Domaines (O) Activités (O) Domaines (F) Activités (F) Comptes (O) Section opérations en capital Service investissement dépenses recettes Domaines (O) Activités (O) Domaines (F) Activités (F) Comptes (O) 26/33

27 Ils remplacent les SACD. Les budgets annexes Ils sont indépendants du budget principal (vote distinct du CA). Comme le budget principal, ils ont une section de fonctionnement et une section des opérations en capital. Ils ont un seul service général nommé par l établissement sauf s il fait partie de la nomenclature (formation continue et/ou par alternance). Ils ne peuvent comporter de services spéciaux. Ils ont leur propre compte financier. Ils ont un fonds de roulement propre. 27/33

28 Les budgets annexes Leur création est à l initiative de l EPLE : ex. : gestion de la formation par l apprentissage, cuisine centrale Un EPLE peut avoir plusieurs budgets annexes. Il sont liés à la possibilité de réaliser des opérations en capital. La collectivité peut les demander : ex. restauration et hébergement. 28/33

29 Les budgets annexes : construction Section de fonctionnement Service général : administration et logistique dépenses recettes domaines activités domaines activités compte obligatoire obligatoire facultatif facultatif obligatoire Section opérations en capital Service investissement dépenses recettes domaines activités domaines activités compte obligatoire obligatoire facultatif facultatif obligatoire 29/33

30 Les écritures budget principal / budget annexe Entre le budget principal et le(s) budget(s) annexe(s) Compte concerné : 185 (remplace les comptes 513 & 453) Il est mouvementé aussi bien dans la comptabilité du budget annexe (BA) que dans la comptabilité du budget principal (BP). ENCAISSEMENT crédit compte tiers BA débit 185 BA= crédit 185 BP débit classe 5 BP PAIEMENT débit compte tiers BA crédit 185 BA= débit 185 BP crédit classe 5 BP 30/33

31 L équilibre budgétaire Il s analyse non par le calcul du résultat (recettes dépenses de fonctionnement) mais par le calcul de : - la capacité d autofinancement (CAF) si solde positif ou - l insuffisance de capacité d autofinancement (IAF) si solde négatif Il prend ainsi en compte les amortissements et les provisions. 31/33

32 L engagement juridique L État Prévisionnel de la Commande Publique est supprimé comme autorisation budgétaire soumise au contrôle du comptable mais l outil de gestion demeure (état prévisionnel des achats). La préparation budgétaire intègre un module de suivi des contrats : État des marchés, contrats et conventions (EMCC) Objet titulaire procédure - périodicité coût annuel La validation du budget, entraine la génération automatique des engagements issus de l EMCC. 32/33

33 Le budget provisoire Mis en œuvre si l établissement ne dispose pas d un budget exécutoire au 1 er janvier. Ne concerne que la section de fonctionnement (idem BA). Crédits ouverts inférieurs ou égaux à ceux votés au budget initial précédent. Les autorités de tutelle peuvent accepter la prise en compte des mesures de rentrée. 33/33

Journée CdTx - Mercredi 9 mai 2012 1

Journée CdTx - Mercredi 9 mai 2012 1 Journée Chefs de Travaux LP Jean Prouvé NANCY Mercredi 9 mai 2012 LA REFORME DU CADRE BUDGETAIRE ET COMPTABLE 1/50 LA RCBC : sommaire Objectifs, Enjeux et contexte La construction budgétaire : - Les sections

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale Secrétariat général Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE

Ministère de l éducation nationale Secrétariat général Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE Ministère de l éducation nationale Secrétariat général Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE Réforme du cadre budgétaire et comptable des EPLE

Plus en détail

Notice technique commune de préparation budgétaire

Notice technique commune de préparation budgétaire Annexe Circulaire n 2012 144 Notice technique commune de préparation budgétaire Sommaire : 1 Les principes budgétaires 1.1 Unité 1.2 Universalité 1.3 Annualité 1.4 Sincérité 1.5 Équilibre 2 La structure

Plus en détail

Guide de la Balance ACADEMIE AIX - MARSEILLE. Vérifier, contrôler et analyser une balance RCBC

Guide de la Balance ACADEMIE AIX - MARSEILLE. Vérifier, contrôler et analyser une balance RCBC ACADEMIE AIX - MARSEILLE Guide de la Balance Vérifier, contrôler et analyser une balance RCBC 2014 R E C T O R A T A I X - M A R S E I L L E, D M E, B U R E A U A I D E E T C O N S E I L Avertissement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES PROVISIONS I - DEFINITION...3. On distingue trois catégories de provisions :...3 II - TECHNIQUE COMPTABLE...

FICHE TECHNIQUE : LES PROVISIONS I - DEFINITION...3. On distingue trois catégories de provisions :...3 II - TECHNIQUE COMPTABLE... FICHE TECHNIQUE : LES PROVISIONS Sommaire I - DEFINITION...3 On distingue trois catégories de provisions :...3 II - TECHNIQUE COMPTABLE...3 Principes généraux :...3 1 - Constitution d une provision :...3

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES SORTIES D INVENTAIRE. I Définition... 2. Cas particuliers... 2. 1 Bien est destiné à être vendu... 2

FICHE TECHNIQUE : LES SORTIES D INVENTAIRE. I Définition... 2. Cas particuliers... 2. 1 Bien est destiné à être vendu... 2 FICHE TECHNIQUE : LES SORTIES D INVENTAIRE Sommaire I Définition... 2 Cas particuliers... 2 1 Bien est destiné à être vendu... 2 2 Bien n appartient pas à l EPLE... 2 3 Les machines-outils :... 2 II PROCEDURE

Plus en détail

Formation des chefs de travaux. 29 janvier 2014 Luc Guillaud Gestionnaire-Comptable AENESR

Formation des chefs de travaux. 29 janvier 2014 Luc Guillaud Gestionnaire-Comptable AENESR Formation des chefs de travaux 29 janvier 2014 Luc Guillaud Gestionnaire-Comptable AENESR Introduction Présentation personnelle Présentation de notre établissement et du groupement comptable Demande de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2

FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 FICHE TECHNIQUE : LES AMORTISSEMENTS Sommaire I DEFINITION... 2 II LES OPERATIONS COMPTABLES... 2 A/ L amortissement réel... 2 B/ L amortissement neutralisé... 2 1 - Biens acquis sur dotation... 3 2 -

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale Secrétariat général Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE

Ministère de l éducation nationale Secrétariat général Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE Ministère de l éducation nationale Secrétariat général irection des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE éforme du cadre budgétaire et comptable des EPLE Présentation

Plus en détail

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives

Gestion et comptabilité. Fiche 1. Les décisions budgétaires modificatives Dossier Gestion et comptabilité Fiche 1 Les décisions budgétaires modificatives 2004-2005 Division d'appui et de conseil aux établissements et aux services (DACES) LES DÉCISIONS BUDGÉTAIRES MODIFICATIVES

Plus en détail

Division financière COMPTABILISATION DES PRELEVEMENTS POUR LE FINANCEMENT DES VOYAGES SCOLAIRES

Division financière COMPTABILISATION DES PRELEVEMENTS POUR LE FINANCEMENT DES VOYAGES SCOLAIRES Division financière DIFIN07-393-422 du 18//06/07 COMPTABILISATION DES PRELEVEMENTS POUR LE FINANCEMENT DES VOYAGES SCOLAIRES Destinataires : Chefs d établissement et gestionnaires en EPLE Affaire suivie

Plus en détail

Le nouveau cadre budgétaire

Le nouveau cadre budgétaire Le nouveau cadre budgétaire Le cadre budgétaire actuel des établissements publics locaux d enseignement remonte aux lois de décentralisation de 1983 et à la création des EPLE en 1985 ; il est décrit dans

Plus en détail

RAPPORT DU CHEF D ETABLISSEMENT BUDGET 2015

RAPPORT DU CHEF D ETABLISSEMENT BUDGET 2015 Collège Pierre Mendès France 7 Route de Nozay 91460 MARCOUSSIS Tél : 01 69.63.37.40 Fax : 01.64.49.83.46 RAPPORT DU CHEF D ETABLISSEMENT BUDGET 2015 La dotation de fonctionnement du Conseil Général a été

Plus en détail

Les écritures de la comptabilité patrimoniale

Les écritures de la comptabilité patrimoniale Les écritures de la comptabilité patrimoniale En fin d exercice, il convient de vérifier si toutes les écritures relatives à la comptabilité patrimoniales ont bien été passées. Parmi ces dernières, il

Plus en détail

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6

L AMORTISSEMENT III NOUVEAUTE AVEC L INSTRUCTION CODIFICATRICE M9.6 L AMORTISSEMENT I DEFINITION L amortissement est la constatation comptable de l amoindrissement de la valeur d un élément d actif sur sa durée probable de vie. Les immobilisations demeurent les éléments

Plus en détail

TABLEAU 1 Budget POUR VOTE DE L'ORGANE DÉLIBÉRANT. Autorisations budgétaires en AE et CP, prévisions de recettes et solde budgétaire * Montants

TABLEAU 1 Budget POUR VOTE DE L'ORGANE DÉLIBÉRANT. Autorisations budgétaires en AE et CP, prévisions de recettes et solde budgétaire * Montants TABLEAU 1 Budget POUR VOTE DE L'ORGANE DÉLIBÉRANT Autorisations budgétaires en AE et CP, prévisions de recettes et solde budgétaire * Dépenses Personnel dont contributions employeur au CAS Pension Fonctionnement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : «L ANALYSE FINANCIERE» I LES DEFINITIONS :... 2. A/ Le fonds de roulement... 2. 1- Définition du fonds de roulement (FdR) :...

FICHE TECHNIQUE : «L ANALYSE FINANCIERE» I LES DEFINITIONS :... 2. A/ Le fonds de roulement... 2. 1- Définition du fonds de roulement (FdR) :... FICHE TECHNIQUE : «L ANALYSE FINANCIERE» Sommaire I LES DEFINITIONS :... 2 A/ Le fonds de roulement... 2 1- Définition du fonds de roulement (FdR) :... 2 2 - La composition du fonds de roulement... 3 B/

Plus en détail

MEN DAF A3 L EXTOURNE Mode opératoire GFC- 2014/2015

MEN DAF A3 L EXTOURNE Mode opératoire GFC- 2014/2015 L extourne est une méthode de traitement des charges à payer et des produits à recevoir qui donne la compétence à l ordonnateur pour solder les opérations de l année N-1 exercice antérieur- en année N

Plus en détail

1 2 3 Aide à l animateur : Lebudgetestl actepar lequelsontprévues etautorisées les recettes et les dépenses de l organisme. L article 175 du décret GBCP prévoit que le dossier de présentation du budget

Plus en détail

INTRODUCTION AU NOUVEAU DECRET GESTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE PUBLIC (GBCP)

INTRODUCTION AU NOUVEAU DECRET GESTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE PUBLIC (GBCP) TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE CONSEIL D ADMINISTRATION 25 FEVRIER 2014 INTRODUCTION AU NOUVEAU DECRET GESTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE PUBLIC (GBCP) AC/DAF La GBCP : définition GBCP = Gestion

Plus en détail

Rapport financier. Annexe à la pièce 9bis du compte financier. Exercice 2013

Rapport financier. Annexe à la pièce 9bis du compte financier. Exercice 2013 Rapport financier Annexe à la pièce 9bis du compte financier Exercice 2013 Table des matières A. L agence comptable... 3 1. Organisation... 3 2. Contrôle interne comptable... 3 3. Audit... 3 4. Délai global

Plus en détail

PROJET DE BUDGET 2013

PROJET DE BUDGET 2013 PROJET DE BUDGET 2013 Réforme du cadre budgétaire et comptable Livret à l attention des membres du conseil d administration Ce livret a pour objectif de vous présenter la réforme du cadre budgétaire et

Plus en détail

FICHE N 5 LES MODALITES DE GESTION COMPTABLE DES SORTIES ET VOYAGES PEDAGOGIQUES GERES PAR L E.P.L.E.

FICHE N 5 LES MODALITES DE GESTION COMPTABLE DES SORTIES ET VOYAGES PEDAGOGIQUES GERES PAR L E.P.L.E. FICHE N 5 LES MODALITES DE GESTION COMPTABLE DES SORTIES ET VOYAGES PEDAGOGIQUES GERES PAR L E.P.L.E. La nature de la sortie, obligatoire ou facultative, induit les modalités de comptabilisation des opérations.

Plus en détail

Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN

Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN Cahier des spécifications techniques des fichiers Infocentre EPN Version du 26 juin 2015 Ce cahier des spécifications techniques a pour objet de prendre en compte les nouveaux états de comptabilité budgétaire

Plus en détail

DAF A3 Direction des affaires financières. Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE

DAF A3 Direction des affaires financières. Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE DAF A3 Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil aux EPLE Les crédits globalisés Evolutions du plan comptable CAF, FdR, réserves Provisions et amortissement

Plus en détail

Guide. des contrôles et des vérifications. à effectuer. avant. le compte financier

Guide. des contrôles et des vérifications. à effectuer. avant. le compte financier Guide des contrôles et des vérifications à effectuer avant le compte financier Les Dossiers de la DIFIN Réalisation Bureau Aide et conseil aux EPLE Académie d Aix Marseille décembre - 2008 Vérification

Plus en détail

Procédure Service Financier

Procédure Service Financier 1. Objet & Finalité L objet de cette procédure du est de décrire l organisation des activités permettant de garantir le suivi des états comptables et financiers. Sa finalité du processus est d assurer

Plus en détail

RAPPORT 2.9 FINANCES Rapporteur : Michel SAINTPIERRE REGLEMENTATION FINANCIERE ET BUDGETAIRE REGLEMENT FINANCIER ET BUDGETAIRE Suite à l élaboration de son Plan Pluriannuel d Investissement et selon le

Plus en détail

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES

RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES RÈGLEMENT BUDGÉTAIRE ET FINANCIER DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Ce règlement vient préciser le règlement intérieur adopté le 2 avril 2004 et notamment les dispositions du Titre I - chapitre IV «Du vote

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

Nouveau décret relatif à la gestion budgétaire et comptable publique. Présentation du nouveau cadre budgétaire et comptable applicable aux organismes

Nouveau décret relatif à la gestion budgétaire et comptable publique. Présentation du nouveau cadre budgétaire et comptable applicable aux organismes Nouveau décret relatif à la gestion budgétaire et comptable publique Présentation du nouveau cadre budgétaire et comptable applicable aux organismes DGFiP / DB Sommaire Objectifs de la réforme du cadre

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (30 semaines + 4 semaines de stage) POLE 1 COMPTABILITE ET DES L ENTREPRISE. Notions générales sur l. Les principes

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE POSTE COMPTABLE DE : TRESORERIE DE CHOLET MUNICIPALE SERVICE PUBLIC LOCAL M. 49 (1) Compte administratif BUDGET : SPANC (2)

REPUBLIQUE FRANÇAISE POSTE COMPTABLE DE : TRESORERIE DE CHOLET MUNICIPALE SERVICE PUBLIC LOCAL M. 49 (1) Compte administratif BUDGET : SPANC (2) REPUBLIQUE FRANÇAISE Numéro SIRET 24490070000166 COLLECTIVITE DE RATTACHEMENT EPCI COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DU CHOLETAIS POSTE COMPTABLE DE : TRESORERIE DE CHOLET MUNICIPALE SERVICE PUBLIC LOCAL M. 49

Plus en détail

Objet : préparation du budget de l exercice 2007.

Objet : préparation du budget de l exercice 2007. Créteil, le 9 novembre 2006 Le recteur de l académie de Créteil à Rectorat Division de l accompagnement au pilotage des établissements Département des établissements et des élèves DETEL 2 Service des contrôles

Plus en détail

Evolutions réglementaires. du cadre budgétaire et. comptable de l EPLE

Evolutions réglementaires. du cadre budgétaire et. comptable de l EPLE Evolutions réglementaires du cadre budgétaire et comptable de l EPLE 1 Evolutions réglementaires du cadre budgétaire et comptable de l EPLE 1-Les évolutions du plan comptable 2-Le compte financier 2013

Plus en détail

DAF A3 Direction des affaires financières. Bureau de la réglementation comptable et du conseil au EPLE

DAF A3 Direction des affaires financières. Bureau de la réglementation comptable et du conseil au EPLE DAF A3 Direction des affaires financières Bureau de la réglementation comptable et du conseil au EPLE Suppression des CAP/PAR Précisions concernant les immobilisations Evolutions d application différée

Plus en détail

E dito. coût de l'énergie donc à l'augmentation de la part fixe.

E dito. coût de l'énergie donc à l'augmentation de la part fixe. B u d g e t d e s c o llè g e s S e m o b i l i s e r e t a g i r e n C A! E dito : Le budget annuel s collèges - ou Dotation Globale Fonctionnement (DGF) est alloué par le Conseil Général (CG) chaque

Plus en détail

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT

CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Ordre du jour n 9 CHARTE DES VOYAGES SCOLAIRES ET SORTIES PEDAGOGIQUES DU COLLEGE LOUIS PASTEUR FAULQUEMONT Cette charte est applicable à toutes les sorties et à tous les voyages scolaires facultatifs

Plus en détail

COMPTE FINANCIER 2014 - TABLEAUX ET ANNEXES BUDGETAIRES. Document soumis au conseil d administration du 27 mars 2015

COMPTE FINANCIER 2014 - TABLEAUX ET ANNEXES BUDGETAIRES. Document soumis au conseil d administration du 27 mars 2015 COMPTE FINANCIER 2014 - TABLEAUX ET ANNEXES BUDGETAIRES Document soumis au conseil d administration du 27 mars 2015 Tableaux prévus par la circulaire 2B2O-14-3009 relative au cadre budgétaire et comptable

Plus en détail

RAPPORT COMMUN DE L ORDONNATEUR ET DE L AGENT COMPTABLE COMPTE FINANCIER 2013 LYCEE JEAN AICARD HYERES. *******

RAPPORT COMMUN DE L ORDONNATEUR ET DE L AGENT COMPTABLE COMPTE FINANCIER 2013 LYCEE JEAN AICARD HYERES. ******* RAPPORT COMMUN DE L ORDONNATEUR ET DE L AGENT COMPTABLE COMPTE FINANCIER 2013 LYCEE JEAN AICARD HYERES. ******* La gestion budgétaire et comptable de cet Exercice 2013 est marquée du sceau de la RCBC dans

Plus en détail

Sélestat, le 3 décembre 2014. Procès-verbal de la réunion du CONSEIL D ADMINISTRATION n 2 du 2 décembre 2014 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015

Sélestat, le 3 décembre 2014. Procès-verbal de la réunion du CONSEIL D ADMINISTRATION n 2 du 2 décembre 2014 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 Sélestat, le 3 décembre 2014 Procès-verbal de la réunion du CONSEIL D ADMINISTRATION n 2 du 2 décembre 2014 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 Le Conseil d administration s est réuni le mardi 2 décembre 2014 à 17h30

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Observations sur les procèsverbaux et les actes des conseils d administration de janvier à juin 2014

Observations sur les procèsverbaux et les actes des conseils d administration de janvier à juin 2014 CONTRÔLE de LÉGALITÉ Observations sur les procèsverbaux et les actes des conseils d administration de janvier à juin 2014 Dossier du semestre : la rémunération des intervenants extérieurs DIPOS Division

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

LA COMPTABILITE MATIERE

LA COMPTABILITE MATIERE INFORMATIONS CONSEIL ET ASSISTANCE AUX E.P.L.E. DE LA GUADELOUPE LA COMPTABILITE MATIERE S O M M A I R E 1 - Rappel des dispositions réglementaires page 2 2 - Modalités de mise en œuvre de la comptabilité

Plus en détail

d une unité de formation par apprentissage

d une unité de formation par apprentissage d une unité de formation par apprentissage Centre de Formation des Apprentis de l académie d Orléans-Tours 2 rue du carbone - CS 80017 45 072 ORLEANS CEDEX 2 02 38 83 48 26 MAIL : cfaacademique@ac-orleans-tours.fr

Plus en détail

Préface 3. Avant-propos 5. Cadre général du droit comptable en Belgique 15

Préface 3. Avant-propos 5. Cadre général du droit comptable en Belgique 15 Table des matières Préface 3 Avant-propos 5 Cadre général du droit comptable en Belgique 15 1. Le professionnel comptable et fiscal, le réviseur d entreprises : intervenants privilégiés de la société à

Plus en détail

La gestion financière et la comptabilité des ADL établies sous forme de régie communale ordinaire

La gestion financière et la comptabilité des ADL établies sous forme de régie communale ordinaire Réseau ADL - Formation technique Clés pour comprendre et réaliser la comptabilité de votre ADL La gestion financière et la comptabilité des ADL établies sous forme de régie communale ordinaire Katlyn Van

Plus en détail

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel

Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel Synthèse 25 Fiche de vocabulaire 25 Les budgets et le compte de résultat prévisionnel 1 La démarche budgétaire La démarche budgétaire repose sur trois phases : l analyse, l action puis le contrôle. 11

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE POSTE COMPTABLE DE : TRESORERIE DE RIBERAC SERVICE PUBLIC LOCAL M. 49 (1) Budget primitif. BUDGET : SPANC CCPR Budget Annexe (2)

REPUBLIQUE FRANÇAISE POSTE COMPTABLE DE : TRESORERIE DE RIBERAC SERVICE PUBLIC LOCAL M. 49 (1) Budget primitif. BUDGET : SPANC CCPR Budget Annexe (2) REPUBLIQUE FRANÇAISE Numéro SIRET 20004040000026 COLLECTIVITE DE RATTACHEMENT Services de distribution d'eau potable et assainissement RIBERAC - COM.COM. DU PAYS RIB POSTE COMPTABLE DE : TRESORERIE DE

Plus en détail

STATUTS POUR LA REGIE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DE LA CINOR

STATUTS POUR LA REGIE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DE LA CINOR STATUTS POUR LA REGIE DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DE LA CINOR Article 1 STATUT DE LA REGIE La régie nommée «Régie du Service Public de l Assainissement Non Collectif de la CINOR»

Plus en détail

RCBC - PCG MODIFIE CHANGEMENTS EN ROUGE SUPPRESSIONS EN VERT (après la classe 8)

RCBC - PCG MODIFIE CHANGEMENTS EN ROUGE SUPPRESSIONS EN VERT (après la classe 8) Classe 1 : Comptes de capitaux 10 - Capital et réserves RCBC - PCG MODIFIE 102 - Apports (créditeur ou nul) 1021 - Dotation Etat renommé 1022 - Dotation Région renommé 1023 - Dotation Département renommé

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Réponses aux questions et commentaires des éditeurs sur le projet de référentiel fonctionnel (V0.53 Juillet)

Réponses aux questions et commentaires des éditeurs sur le projet de référentiel fonctionnel (V0.53 Juillet) Thème Question synthétisée Réponse Oui l'engagement comptable disparaît avec la GBCP. Engagement comptable La notion d'engagement comptable est-elle supprimée? L'engagement (comme acte juridique (art.

Plus en détail

II. A compter de 2008 : simplifier les prévisions budgétaires et faciliter la constatation des opérations

II. A compter de 2008 : simplifier les prévisions budgétaires et faciliter la constatation des opérations LA SIMPLIFICATION DU TRAITEMENT BUDGETAIRE DES OPERATIONS DE CESSIONS D IMMOBILISATIONS (A TITRE ONEREUX) Préalable : Les opérations de cession à titre gratuit s analysent comme des subventions d équipement

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

INSTRUCTION. N 09-001-B du 29 janvier 2009 NOR : BUD R 09 00001 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 09-001-B du 29 janvier 2009 NOR : BUD R 09 00001 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 09-001-B du 29 janvier 2009 NOR : BUD R 09 00001 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique PROCÉDURE DE PROVISIONS POUR MUTUALISATION ANALYSE Date d application : 29/01/2009

Plus en détail

BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION

BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION BUDGET 2013 RAPPORT DE PRESENTATION Le budget 2013 s inscrit dans un contexte de fortes contraintes budgétaires destiné à réduire la dette de l Etat. Ce budget responsable s inscrit résolument dans le

Plus en détail

Les emprunts assortis d une ligne de trésorerie (crédits revolving)

Les emprunts assortis d une ligne de trésorerie (crédits revolving) Comité national de fiabilité des comptes locaux Les emprunts assortis d une ligne de trésorerie (crédits revolving) Écritures budgétaires et comptables Caractéristiques des crédits revolving Ils sont connus

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

COMPTE-RENDU du CONSEIL D ADMINISTRATION du 2 décembre 2014

COMPTE-RENDU du CONSEIL D ADMINISTRATION du 2 décembre 2014 COMPTE-RENDU du CONSEIL D ADMINISTRATION du 2 décembre 2014 Membres présents : - de droit : MM. Fronsacq, Guettoucha, Mmes Charbit, Chaix - représentants des collectivités territoriales : M. Aubert, Mme

Plus en détail

v Les ressources affectées :

v Les ressources affectées : v Les ressources affectées : Parmi les principes fondamentaux du droit budgétaire figure le principe d universalité du budget qui comporte comme importante conséquence l interdiction d affecter certaines

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

4. La méthode comptable

4. La méthode comptable 4. La méthode comptable ACC3001 Comptabilité d entreprise Jennifer Malet Définitions Flux : grandeur économique correspondant à la circulation de produits, de services, de revenus, de monnaie, entre agents

Plus en détail

Comment prendre en compte l opération

Comment prendre en compte l opération 19 Immobilisations sinistrées Nomenclatures M14 / M52 et M71 Quels textes de référence? Instruction M14 : Tome 1 Chapitre 2 fonctionnement des comptes Tome 2 - Titre 3 chapitre 3 Instruction M 52 : Tome

Plus en détail

Gestion de trésorerie

Gestion de trésorerie Gestion de trésorerie Prévisions financières modes de financement et de placement à court terme Nathalie gardes Maitre de conférence en gestion Objectifs Connaître les principales composantes de la gestion

Plus en détail

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 09. Comptabilité Générale COURS 470 Série 09 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS

GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS GUIDE POUR LA REDACTION D UN REGLEMENT BUDGETAIRE ET FINANCIER POUR LES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET LEURS GROUPEMENTS Les régions et les départements ont l obligation de se doter d un règlement budgétaire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Aménagement, nature MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Direction générale de l aménagement, du logement

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

31.12.2013 31.12.2012. Net Net

31.12.2013 31.12.2012. Net Net 31.12.2013 31.12.2012 ACTIF Brut Amortissements et dépréciations Net Net PASSIF 31.12.2013 31.12.2012 ACTIF IMMOBILISE FONDS PROPRES & ASSIMILES Logiciels informatiques 5 276 5 276 Fonds associatif 69

Plus en détail

Document d accompagnement du référentiel de formation

Document d accompagnement du référentiel de formation Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : BTSA DARC Module : M 53 Gestion économique et financière de l entreprise agricole Objectif général

Plus en détail

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur,

SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET. publique. Le Ministre de l Intérieur, MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE SECRÉTARIAT D ETAT CHARGE DU BUDGET MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Direction du Trésor Direction de la Comptabilité publique Direction générale des collectivités

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

Procès verbal du Conseil d Administration du lundi 3 décembre 2012 Séance n 2

Procès verbal du Conseil d Administration du lundi 3 décembre 2012 Séance n 2 Collège Jean-CHARCOT - 13 rue du Commandant Charcot - 69005 LYON 04.72.38.81.81 - Télécopie 04.72.38.81.80 0691670R@ac-lyon.fr Site Internet : http://collegecharcot.laclasse.com Procès verbal du Conseil

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE C.A.P.I.

REPUBLIQUE FRANCAISE C.A.P.I. REPUBLIQUE FRANCAISE C.A.P.I. POSTE COMPTABLE DE Service public d'assainissement et de distribution d'eau potable BUDGET SPANC M49 BUDGET PRIMITIF sans reprise des résultats BUDGET PRIMITIF avec reprise

Plus en détail

18 Cession d un bien Nomenclatures M14 / M52 et M71

18 Cession d un bien Nomenclatures M14 / M52 et M71 18 Cession d un bien Nomenclatures M14 / M52 et M71 Quels textes de référence? Instruction M14 : Tome 1 Chapitre 2 fonctionnement des comptes Tome 2 - Titre 3 chapitre 3 Paragraphe 1.3 Tome 1 annexe 26

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

[ ] u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt. Dossier de financement modélisé

[ ] u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt. Dossier de financement modélisé SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus

Plus en détail

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION Pour plus d informations, visitez www.marathonprobono.fr/campus-hec-2012 Préambule Ce contenu pédagogique est destiné aux responsables

Plus en détail

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF

ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF ELABORATION ET EXECUTION DU PROJET DE PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS ADMINISTRATIF INTRODUCTION Un Etablissent Public Administratif est une personne morale de Droit Public, dotée de l autonomie

Plus en détail

Loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales Art 82

Loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales Art 82 LES ACTES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS LOCAUX D ENSEIGNEMENT Simplification du régime d entrée en vigueur, de transmission et de des actes des EPLE Division de l Organisation Scolaire et Scolarité DOSS 2

Plus en détail

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser?

Connaître les règles comptables fondamentales Quelles opérations comptabiliser? Quand, pour quel montant et comment les comptabiliser? LES FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITE GENERALE Comprendre et acquérir les bases de la comptabilité DURée : 3j + 1J en option sur logiciel* Toute personne en charge de la gestion en * En option : mise en

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE SIRET/ 249 740 085 00041. Service Public intercommunal de l Assainissement Non Collectif [ SPANC ]

REPUBLIQUE FRANCAISE SIRET/ 249 740 085 00041. Service Public intercommunal de l Assainissement Non Collectif [ SPANC ] REPUBLIQUE FRANCAISE SIRET/ 249 740 085 00041 Service Public intercommunal de l Assainissement Non Collectif [ SPANC ] géré en budget annexe par La Communauté d'agglomération du Sud REGROUPANT : L E T

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT BILAN

COMPTE DE RESULTAT BILAN COMPTE DE RESULTAT COMPTE DE RESULTAT Par définition, il permet de déterminer le résultat financier d une date à une autre. Il résulte de la différence entre les recettes et les dépenses réalisées pendant

Plus en détail

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité

Piloter son entreprise : Le suivi de l activité 10/505N/05/A. 1. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Comprendre et maîtriser l évolution du BFR 10/505N/05/A. 2. Piloter son entreprise : Le suivi de l activité Le suivi de l activité : constats

Plus en détail

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M14 TOME 2 - ANNEXES

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M14 TOME 2 - ANNEXES 1 INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M14 TOME 2 - ANNEXES Version en vigueur au 1 er janvier 2014. 2 LISTE DES ANNEXES ANNEXE N 1 : Liste des chapitres budgétaires des budgets votés par nature... 3 ANNEXE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE POSTE COMPTABLE : SERVICE PUBLIC LOCAL M49 BUDGET PRIMITIF. BUDGET Assainissement VILLEBRET

REPUBLIQUE FRANCAISE POSTE COMPTABLE : SERVICE PUBLIC LOCAL M49 BUDGET PRIMITIF. BUDGET Assainissement VILLEBRET REPUBLIQUE FRANCAISE 21030314500044 Assainissement VILLEBRET POSTE COMPTABLE : SERVICE PUBLIC LOCAL M49 BUDGET PRIMITIF BUDGET Assainissement VILLEBRET ANNEE 2015 SOMMAIRE Pages I. Informations générales

Plus en détail

INSTRUCTION CODIFICATRICE

INSTRUCTION CODIFICATRICE INSTRUCTION CODIFICATRICE N 02-072-M95 du 2 septembre 2002 NOR : BUD R 02 00072 J Référence publiée au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RÉGLEMENTATION BUDGÉTAIRE, FINANCIÈRE ET COMPTABLE DES

Plus en détail

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme

UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme UE 9 Introduction à la Comptabilité Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction

Plus en détail

Les agences comptables des lycées et collèges publics

Les agences comptables des lycées et collèges publics Les agences comptables des lycées et collèges publics Dans le rapport public annuel de 2008, les juridictions financières avaient souligné les défaillances de la gestion comptable des 2600 lycées et des

Plus en détail

La clarification des rôles et des responsabilités. Axes Management 2014-1 -

La clarification des rôles et des responsabilités. Axes Management 2014-1 - La clarification des rôles et des responsabilités Axes Management 2014-1 - 1 La réorganisation de la fonction financière de l Etat 2 I. La triple comptabilité de l Etat 3 II. La tutelle des opérateurs

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE M49

REPUBLIQUE FRANCAISE M49 REPUBLIQUE FRANCAISE 8411Z COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DRACÉNOISE POSTE COMPTABLE DE DRAGUIGNAN SERVICE PUBLIC LOCAL EPCI dont la population est de 3500 habitants et plus M49 COMPTE ADMINISTRATIF BUDGET

Plus en détail

Note d information et d aide à la saisie du budget 2016

Note d information et d aide à la saisie du budget 2016 Note d information et d aide à la saisie du budget 2016 A. Marchés publics - Etat prévisionnel des achats (EPA) L EPA est un outil facultatif proposé dans GFC. Il s agit d un outil de prévision annuelle

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES EPLE 2008. Classe 1 : Comptes de capitaux

PLAN COMPTABLE DES EPLE 2008. Classe 1 : Comptes de capitaux MEN DAF A3 page 1/14 PLAN COMPTABLE DES EPLE 2008 Classe 1 : Comptes de capitaux 10 - Capital et réserves 102 - Apports 1021 - Dotation 1022 - Complément de dotation (collectivité de rattachement) 1023

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2006 GUIDE DE LECTURE DES NOUVEAUX DOCUMENTS BUDGÉTAIRES PAR MISSION DU BUDGET DE L ÉTAT LES NOUVEAUX BLEUS BUDGÉTAIRES ET LES PROJETS ANNUELS DE PERFORMANCES Les documents

Plus en détail