Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative"

Transcription

1 Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME BACTERIEN a. L appareil nucléaire b. Le chromosome bactérien c. La réplication bactérienne d. La transcription et la traduction II- III- IV- L EXPRESSION GENIQUE a. L expression des gènes : b. L organisaton en opéron c. La régulation se fait de 2 façons PLASTICITE DU GENOME a. Apparition de nouveaux gènes b. Mutations c. Ilots de pathogénicités d. Variation/modulation génique par des éléments extra chromosomique GENOMIQUE COMPARATIVE a. Historique b. Génomique comparative I- GENOME BACTERIEN a. L appareil nucléaire : est le support de l information génétique. IL existe des différences entre les procaryotes et les eucaryotes. Pour les bactéries cela est important et permet leur distinction. Il comprend : Le chromosome bactérien : existant sous forme relâchée, enroulée cette information de base est différente entre les bactéries Les éléments géniques mobiles (extra chromosomiques) : plasmides, transposons, intégrons. Ces éléments s intègrent dans le chromosome,

2 «vont et viennent» la bactérie peut donc recevoir et perdre des informations génétiques. Le bactériophage : est un parasite de la bactérie, il utilise la machinerie cellulaire de la bactérie, s intègre dans l ADN bactérien. La bactérie peut donc recevoir et perdre par ce biais des éléments génétiques. b. Le chromosome bactérien, ses caractéristiques : Il ne possède pas de membrane nucléaire Il est unique Il est constitué d acide ribonucléique Il est bi caténaire et peut être super enroulé, relâché ou linéaire 85 à 90 % sont des régions codantes 10% sont des régions non codantes correspondant aux régions promotrice, opératrice, initiatrice Exemple : pour E. Coli le chromosome mesure : 2 microns de long, 0.5 de large, si on le déroule il mesure 1.35 mm de long, correspond à 2 à 3% du poids sec de la bactérie, 0.1 % du génome humain. Sa taille est variable entre les bactéries : exemples : M. genitalum= 0.58 MB-517 gènes ; E. Coli = 4.5 MB gènes ; B. Japonicum = 9.11 MB 8300 gènes. Il existe des bactéries dont la taille du chromosome va jusqu à MB. Il est haploïde : c'est-à-dire qu il existe une copie de chaque gène par cellule. Il y a une exception pour les gènes ribosomaux qui peuvent être plusieurs par cellule rarement unique. Cela s explique par le fait que le bactérie doit s adapter rapidement à son environnement, la présence de plusieurs gènes ribosomaux lui permet en cas «d attaque» de synthétiser plus rapidement un certains nombres de protéines. Possède une organisation particulière : les gènes sont organisés en opéron = les gènes sont associés et il y a activation et expression simultanée de tous les gènes nécessaire à 1 évènement précis (métabolisme ) c. La réplication bactérienne : Est semi conservatrice : c'est-à-dire que chaque brin mère est une matrice pour la néo synthèse d un brin fille. Chaque brin de la double hélice possède une origine de réplication, 2 fourches de réplication et 2 sites de terminaison. Implique de nombreuses enzymes : topoisomérase qui élimine le super enroulement, l hélicase qui maintient l hélice ouverte et la protéine SSB qui maintient les brins monocaténaires d. La transcription et la traduction : Pour les eucaryotes la transcription a lieu dans le noyau suivi de la traduction dans le cytoplasme

3 Pour les procaryotes la transcription et la traduction sont consécutives dans le cytoplasme. Ce qui permet une traduction en protéine simultanée à la transcription. Cela permet encore une fois à la bactérie de réagir rapidement en cas de stress. Différences procaryotes / eucaryotes : o ARN m polycystroniques monocystroniques Extrémité 5 : trill 5 : capméthylé Extrémité 3 : dernière base 3 : poly A Très instable t1/2 < 5 min Instable t1/2 = 4h o Elongation Elongation o Traduction simultanée à la trancription Traduction : 20nt/s 45 nt /s II- L EXPRESSION GENIQUE a. L expression des gènes : L ADN porte des gènes dont l expression est constitutive (= nécessaire à la survie de la bactérie) et fonction de la force du promoteur, de l efficacité des ribosomes à traduire l ARN messager, de la stabilité de l ARN messager Dont l expression est régulée + ou -, il existe des gènes inductibles et des gènes répressibles. b. L organisation en opéron : Avec des régions codantes, des régions non codantes Site d initiation, site de terminaison de la transcription En amont : région opératrice et promotrice Transcription et traduction concomitante c. La Régulation se fait de 2 façons : Cis : régulation in situ ; le régulateur est en amont ou en aval de l opéron (en tout cas proche de l opéron) et à une action sur les séquences qui sont à proximités. Trans : la régulation se fait par l intermédiaires de protéines qui viennent d ailleurs (apporté par un plasmide ou un vecteur) ou éloigné des séquences à réguler. Pourquoi l expression des gènes est sous régulation? Pourquoi la régulation des gènes est importante? Iil existe un pourcentage important de gènes qui codent pour des protéines qui interviennent dans la régulation. Cela permet à la bactérie de répondre aux conditions de l environnement en synthétisant rapidement un certains nombres de protéines nécessaires dans certaines conditions. o Exemple : en cas de nécessité de croissance rapide induction de gènes codant pour des protéines de la membrane Cela varie selon la disponibilité en nutriments, o exemple : opéron lactose : régulation en cis : entraîne une expression génique = régulation + o opéron tryptophane = régulation

4 III- PLASTICITE DU GENOME Définition : o Gène : unité de transmission héréditaire o Génotype : ensemble de déterminants géniques portés par une cellule Le génome n est pas statique a. Apparition de nouveaux gènes Par duplication o Du génome entier (eucaryotes) o D un gène ou d un groupe de gène (fréquent) o D un chromosome ou d une partie de chromosome (rare) Par réarrangements de gènes o Domaine «shuffing» («par mélange») o Duplication Par transfert horizontal : o Phénomène transformation/conjugaison : permet d acquérir des plasmides o Transduction : permet l intégration de bactériophages Par phénomène de recombinaison la bactérie est capable de moduler son information génétique Apparition de mutations b. Mutations : Définition : changement dans la séquence des bases de l ADN, affecte la structure des gènes La bactérie possède une forte capacité d adaptation : o Un taux de mutation élevé : 1000 fois supérieur à l homme o La possibilité d un transfert d information génétique (transformation, conjugaison..) qui peut être à l origine de mutation Il y a modification ou non du phénotype Classification des mutations selon o La nature du changement subi par l ADN o Le changement phénotypique o Si elles sont spontanées ou provoquées Classification moléculaire o Microlésion= changement d une seule base o Macro lésion Si on cultive les bactéries dans le même environnement la majorité de la population est identique. Cette population de bactéries se distribue selon une courbe Gaussienne avec à chaque extrémité un nombre minime de bactéries présentant des mutations différentes de la population majoritaire.

5 Ceci explique que pour une population donnée quand on donne un antibiotique la majorité de la population est tuée mais une minorité de bactéries avec des mutations résistent. Caractéristiques de ces mutations ; elles peuvent êtres : o Spontanées : par exemple l utilisation d un antibiotique peut sélectionner les rares formes variants préexistantes dans une population bactérienne. o Induites : par exemple : l utilisation de rayonnement UV ou de substances chimiques peut induire des mutations. o Discontinu ou brusque : c est la loi du tout ou rien o Stable sans pression de sélection, le caractère acquis est transmis à la descendance donc héréditaire o Phénomène rare : 10^ -5 10^-10 paire de bases Les microlésions : transversion, transition ; déphasage Les macrolésions : délétion, inversion, séquences homologues, translocation, déphasage c. Ilots de pathogénicités Spécifique aux germes pathogènes Présence de 10 à 200 Kbases Insertion de ces îlots dans le génome de bactéries Présence le plus souvent de régions de virulence GC % souvent différent du génome : le pourcentage de GC permet de voir l homogénéité du génome si le pourcentage de base GC est différente du reste du génome cela signifie qu il y a une séquence non homogène qui a été acquise. Insertion de façon adjacente aux gènes codant les ARNt Fréquente association des éléments géniques mobiles (intégrase, transposase, IS, plasmide, phage ) Instabilité génique du fait des éléments génétiques mobiles présents Structures en mosaïque correspondant à différentes acquisitions ; les constituants des gènes n ont pas tous de relation directe, les gènes n ont pas tous une fonction identique d. Variation/modulation génique par des éléments extra chromosomique Haemophilus influenzae : (bactérie gram - : paroi externe asymétrique présentant une double couche asymétrique avec un feuillet externe constitué de lipopolysaccharide et d un feuillet interne de phospholipides) la bactérie peut elle même moduler la structure de sa surface en décalant le cadre de lecture pour changer les LPS afin de s adapter à son environnement Les salmonelles : sont capables de produire 2 types de flagelles H1 ou H2. En fonction de différents stimuli la bactérie modifie le cadre de lecture, modifie l expression des gènes entraînant une modification phénotypique. L ensemble des gènes forme le génotype et en fonction de différents stimuli le génotype varie et le phénotype est modifié

6 Les bactéries ont des systèmes de réparations propres dans la majorité des cas, ce système est stable mais il peut y avoir des erreurs responsable de mutations. IV- GENOMIQUE COMPARATIVE La génomique = l analyse des génomes pris comme un tout ; terme crée en 1986 Génome= sac de gène a. Historique 1953 : découverte de la struture de l ADN 1956 : séquences aa de l insuline est établit 1977 : séquençage de l ADN mis au point 1978 : 1 er génome séquencé : bactériophage 1987 : 1 er séquenceur automatisé 1995 : séquençage du 1 er génome bactérien : Haemophylus influenzae 2001 : décryptage génome humain b. génomique comparative Permet la comparaison de génomes séquencés Permet d accéder à de nouvelles informations o contenu en gènes du génome o structures des gènes : nombre de gènes, concaténation, ordre, position des éléments transposés, duplication, variation des codes génétiques Permet cartographie comparée Comparaison entre banques de séquences génomiques Analyses phylogéniques appliquées aux génomes entiers Permet de réaliser une compartimentalisation de structure o régions codantes, non codantes o régions fonctionnelles du génome o fonctions connues non connues Permet de déceler les différences ou similitudes d organisation de structures entre les différents de génomes Permet d approcher la fonction des gènes Il existe de nombreuses banques de données accessibles sur Internet qui répertorie le nombre de génomes séquencés Entre 2144 et 2146 génomes séquencés La comparaison de génome de bactéries différentes : H. influenzae et M. Genitalum a permis de déterminer le nombre de gènes nécessaire au minimum entre 200 à 300 gènes

7 En 2007 : possibilité de changer la capacité d une espèce à une autre En 2008 : néo synthèse du génome complet par assemblage de différents segments de la bactérie. Recombinaison de son chromosome de façon artificiel mais si ce chromosome est transféré dans une bactérie vide, la bactérie est non viable.

De la biologie molécualire à la génomique

De la biologie molécualire à la génomique De la biologie molécualire à la génomique Pierre Neuvial École Nationale de la Statistique et de l Administration Économique Méthodes statistiques pour la biologie Plan du cours 1 Introduction à la biologie

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine Cours de Biologie Moléculaire L2S3 Structure de l ADN Organisation des génomes 2ème cours (1h30) Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine L ADN est chargé négativement

Plus en détail

ANATOMIE FONCTIONNELLE DES BACTERIES. Pr.. N. MARTY Laboratoire Bactériologie CHU Rangueil

ANATOMIE FONCTIONNELLE DES BACTERIES. Pr.. N. MARTY Laboratoire Bactériologie CHU Rangueil ANATOMIE FONCTIONNELLE DES BACTERIES Pr.. N. MARTY Laboratoire Bactériologie riologie-hygiène CHU Rangueil Bactérie = cellule vivante procaryote synthèses ses cellulaires croissance et multiplication intra

Plus en détail

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques

Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Emergence de souches virulentes et/ou résistantes aux antibiotiques Met en évidence l adaptabilité des bactéries et leur capacité à évoluer très rapidement. Plusieurs routes d évolution des génomes bactériens

Plus en détail

Biologie Moléculaire et Organismes Modèles

Biologie Moléculaire et Organismes Modèles Biologie Moléculaire et Organismes Modèles Sami Khuri Department of Computer Science San José State University khuri@cs.sjsu.edu Usine de Protéines Les protéines sont responsables de la plupart des fonctions

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes)

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes) Les virus(acaryotes) Le virus I-Généralités : Le virus (cellule acaryote) est une entité biologique incapable de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte, dont il utilise les constituants

Plus en détail

Structure de la bactérie

Structure de la bactérie Structure de la bactérie 1 Le cytoplasme Hydrogel colloïdal ADN chromosomique (1) et plasmidique 1 Le cytoplasme ARN ribosomal 10 000 à 20 000 ribosomes/bactérie 63 % ARNr 37% protéines Synthèse des

Plus en détail

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques.

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Introduction : L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Au sein du vivant, les espèces se différencient les unes des autres par l existence de gènes différents. Au sein d une espèce,

Plus en détail

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes.

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Epigénétique Introduction «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Deux périodes successives récentes dans l étude des génomes

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

Les virus et les bactéries

Les virus et les bactéries Les virus et les bactéries Les bactéries sont des procaryotes. Une cellule procaryote est plus petite et plus simple qu une cellule eucaryote. Les virus sont encore plus petits et plus rudimentaires. Les

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

Chapitre VI : Génétique Bactérienne

Chapitre VI : Génétique Bactérienne Chapitre VI : Génétique Bactérienne La biologie moléculaire est née dans les laboratoires de microbiologistes étudiant des virus et des bactéries telles que E.coli. Ce sont des expériences avec des virus

Plus en détail

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE III.1 LE NOYAU INTERPHASIQUE III.1. 1 STRUCTURE L organite le plus proéminent de la cellule est le noyau. Il est le centre vital de la cellule.

Plus en détail

Chapitre 1. Histoire de la biologie moléculaire

Chapitre 1. Histoire de la biologie moléculaire Chapitre 1. Histoire de la biologie moléculaire 1. L idée que les caractères observables (le phénotype) d un individu puissent se transmettre de génération en génération par des «unités» héritées (le génotype)

Plus en détail

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES La transcription Information : dans le noyau (sous forme d'adn) Synthèse des protéines : dans le cytoplasme (au niveau des ribosomes du reticulum endoplasmique) L'ADN ne sort

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. Indiquer ce qu est un gène. 2. Décrire la structure de la molécule d ADN. 3. Indiquer ce que sont les allèles d un gène. 4. Indiquer ce qu est le génotype. 5. Indiquer ce qu est le phénotype. 6. Citer

Plus en détail

GLOSSAIRE. Aperto libro

GLOSSAIRE. Aperto libro GLOSSAIRE Aperto libro 1089 1090 GLOSSAIRE Acide désoxyribonucléique ou ADN (angl. DNA) : dimère constitué de deux brins hélicoïdaux composés de nucléotides dont les bases azotées sont la thymine, l adénine,

Plus en détail

UE1 Atomes, Biomolécules, Génome PACES 2011-2012

UE1 Atomes, Biomolécules, Génome PACES 2011-2012 UE1 Atomes, Biomolécules, Génome Traduction et régulation (1) PACES 2011-2012 Sandrine Dabernat Code génétique et traduction 1- Les ARN de transfert 2- Les ARN ribosomaux et ribosomes 3- Le code génétique

Plus en détail

GM- Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome. Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome

GM- Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome. Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome Mercredi 9 octobre ABECASSIS Anna L2 GM Pr Beroud 16 pages Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome Plan A. Des gènes aux protéines I. Structure de l'adn II. Structure des gènes

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Variation génétique de la couleur des grains de maïs. Chaque grain représente un individu de constitution génétique distincte. La sélection

Plus en détail

Structure de l Opéron Tryptophane

Structure de l Opéron Tryptophane Régulation de la transcription (procaryote) Structure de l Opéron Tryptophane Opéron anabolique 5 gènes de structure nécessaires à la synthèse du tryptophane Trp Trp Trp Trp Trp 1 Régulation de la transcription

Plus en détail

Organisation générale du noyau

Organisation générale du noyau Organisation générale du noyau L enveloppe nucléaire Le nucléoplasme A. Ait Chaoui Références www.sciencebio.com/facbio/biocell juin 2009 Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Jean-Claud Callen.

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE

FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE 2 MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA TRANSCRIPTION La transcription est une biosynthèse d ARN qui repose, comme celle de l ADN, sur la complémentarité des bases. Ce processus présente

Plus en détail

Biologie moléculaire et Génie génétique

Biologie moléculaire et Génie génétique Module 1 : Biologie moléculaire et Génie génétique Section 1 : STRUCTURES ET FONCTIONS DES ACIDES NUCLEIQUES Plutôt que de rechercher l'exhaustivité, on s'attachera à la clarification et la structuration

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Séquençage de génomeg Projet Génome G Humain Débuté en 1990 Objectifs: Séquencer l ensemble l des 3 milliards de paires de bases de notre ADN (2004) Identifier

Plus en détail

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056022 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Le noyau interphasique

Le noyau interphasique Chapitre 1 Le noyau interphasique COURS 1.1 Généralités Certaines cellules ne possèdent pas de noyau : ce sont les procaryotes. Les autres, les eucaryotes, possèdent un noyau. Le reste de la cellule (à

Plus en détail

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Acides Nucléiques ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Structure d un nucléotide Tous composés d une base azotée, d un sucre

Plus en détail

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur

Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus. Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Chapitre 5 La génétique des bactéries et de leurs virus Des colonies bactériennes lac + et lac - sur un milieu contenant un colorant indicateur Travailler avec des micro-organismes Les procaryotes comprennent

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

La régulation de la prolifération cellulaire (2)

La régulation de la prolifération cellulaire (2) C 25, Pr BERGERAT Pauline BOIREAU Cours du 21.10.2011 15h à 16h Elodie CASTILLE Master Cancérologie La régulation de la prolifération cellulaire (2) F. Rôle de c-myc dans le contrôle de la prolifération

Plus en détail

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn.

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn. 24/09/2014 REBOUL Nicolas L2 CR : Hamza BERGUIGUA Génétique Médicale Dr Martin KRAHN 8 pages Introduction à la Génétique Médicale : Les champs de la Génétique Médicale, La place de la Génétique Médicale

Plus en détail

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique)

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6- Structure et organisation des génomes 6-1 Génomes eucaryotes Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6-1-1 Génomes nucléaires 6-1-1-1 Nombre d exemplaires

Plus en détail

Fiche pédagogique : De l ADN aux protéines. Les secrets de l expression de l information génétique.

Fiche pédagogique : De l ADN aux protéines. Les secrets de l expression de l information génétique. Fiche pédagogique : De l ADN aux protéines. Les secrets de l expression de l information génétique. Pourquoi êtes-vous blonds? bruns? chauves? Pourquoi avez-vous les yeux bleus? Pourquoi ressemblez-vous

Plus en détail

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire 7 semaine 9

Travaux dirigés de Biologie Moléculaire 7 semaine 9 Travaux dirigés de Biologie Moléculaire 7 semaine 9 Electron micrograph of transcription Exercice n 21 : transcription in vitro RNA polymerase/transcription and DNA polymerase/replication RNA pol DNA pol

Plus en détail

Transfert de gènes chez les procaryotes

Transfert de gènes chez les procaryotes 9 janvier 2010 RT : Marie Beaufrère Pr. Claire Poyard RL : Pierre-Henri Jacquin Transfert de gènes chez les procaryotes I/ Transduction II/ Transformation III/ Conjugaison IV/ Plasmides V/ Systèmes de

Plus en détail

Génétique des populations bactériennes

Génétique des populations bactériennes Génétique des populations bactériennes Master GBE, bloc Epidémiologie, Faculté de Biologie et Médecine Université de Lausanne Dr. Dominique Blanc, MER, P.D. Service de médecine préventive hospitalière

Plus en détail

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES

RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES RÉGULATION DE L EXPRESSION DES GÈNES Comme nous l avons vu, le programme de transcription n est pas fixe. La cellule sait adapter ce programme aux conditions extérieures, au mieux de son économie. Chez

Plus en détail

Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique

Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique Chapitre 3 : La cellule bactérienne, génétique et synthèse protéique Attention, ce cours suppose la connaissance de notions de base en génétique, notamment les notions de transcription, traduction ainsi

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PARTIE A BIOLOGIE MOLECULAIRE 3. LESIONS ET REPARATIONS DE L ADN 41 AVANT-PROPOS 1. LES ACIDES NUCLEIQUES 3

TABLE DES MATIERES PARTIE A BIOLOGIE MOLECULAIRE 3. LESIONS ET REPARATIONS DE L ADN 41 AVANT-PROPOS 1. LES ACIDES NUCLEIQUES 3 TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS XI PARTIE A BIOLOGIE MOLECULAIRE 1. LES ACIDES NUCLEIQUES 3 1.1 STRUCTURE DE LA CHAINE POLYNUCLEOTIDIQUE 4 Les bases 4 Les pentoses 5 Nucléosides et nucléotides 5 La chaîne

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions Quelques définitions Sandrine Lagarrigue et Pascale Le Roy 1 Journée Technique SYSAAF La mise en œuvre des outils de la génomique : enjeux pour le SYSAAF et ses adhérents. 03 juin 2015. Rennes Le génome

Plus en détail

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Épreuve obligatoire série S Partie 1 (5 points) Thème 1-: Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique. Sujet : On cherche à montrer,

Plus en détail

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5)

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) Q1. Concernant les premières lois sur l hérédité : Elles ont été établies grâce à des expériences menées sur la drosophile (Drosophila melanogaster). Elles

Plus en détail

La réplication de l ADN:

La réplication de l ADN: Lors de chaque division cellulaire la totalité de l'adn doit être dupliquée. La duplication d'une molécule d'adn parent en deux molécules d'adn fille est appelée réplication. 1. ADN à répliquer 2. Séparation

Plus en détail

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI 2 Digestion par les enzymes SalI et EcoRV Digestion par les enzymes XhoI et SmaI Klenow: sous-unité de l ADN Polymérase I d E. coli possédant une activité ADN polymérase 5-3 et une activité exonucléasique

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Le gène, de l'adn aux protéines

Le gène, de l'adn aux protéines 13/10/2011 - Par Claude Sauter Le gène, de l'adn aux protéines La vie d'un gène, de sa duplication à la fabrication d'une protéine pour laquelle il code, est une succession d'étapes cruciales. Ce dossier

Plus en détail

CHAPITRE V : ETUDE DES ORGANITES CELLULAIRES

CHAPITRE V : ETUDE DES ORGANITES CELLULAIRES CHAPITRE V : ETUDE DES ORGANITES CELLULAIRES III- LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE INTRODUCTION : Le noyau est l'organite qui caractérise les cellules eucaryotes. Observé çà et là par les

Plus en détail

Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain

Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain I. Préambule Le projet de séquençage du génome humain est certainement, après la conquête de la lune, l une des aventures humaines récentes les plus passionnantes

Plus en détail

III - Régulation du métabolisme A) X B) Transcription

III - Régulation du métabolisme A) X B) Transcription BPV : Physiologie Bactérienne UE: 5 Semaine : n 9 (du 02/11/2015 au 06/11/2015 Date : 03/11/2015 Heure : de 9h-10h Professeur : Pr. Romond Binôme : n 54 Correcteur : 53 Aucune remarque particulière du

Plus en détail

Collège Notre Dame de Jamhour. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique

Collège Notre Dame de Jamhour. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Collège Notre Dame de Jamhour Classe : 1 ère S THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique TD- 5 : La protéosynthèse, un processus

Plus en détail

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes Comparaison procaryotes/ 2TSbc Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes La majeure partie des connaissances de biologie moléculaire a d'abord débuté par l'étude des phénomènes chez

Plus en détail

LES MARQUEURS MOLECULAIRES

LES MARQUEURS MOLECULAIRES LES MARQUEURS MOLECULAIRES Il y a différents types de marqueurs : o Les caractères phénotypiques : limités, observations sur l arbre entier et sur différentes années o Les marqueurs biochimiques o Les

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 9 : Applications médicales Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 9. APPLICATIONS

Plus en détail

Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011

Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011 Cours de Biologie moléculaire de Licence professionnelle 2011 Sommaire 1. Introduction 2.1. La structure de l ADN 2.2. La structure de l ARN 2.3. Du gène à la protéine 2.3.1. La réplication 2.3.2. La transcription

Plus en détail

Différences entre Homme et singes?

Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Apparition de l œil? Apparition du vol? Apparition des hémoglobines? Molécule d hémoglobine HEME Chaîne polypeptidique de type 2 Chaîne

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

1.6 La division cellulaire

1.6 La division cellulaire 1.6 La division cellulaire Notions clé La mitose est la division du noyau en deux noyaux génétiquement identiques. Les chromosomes se condensent par super-enroulement durant la mitose. La cytocinèse se

Plus en détail

La différenciation cellulaire

La différenciation cellulaire La différenciation cellulaire Définitions Différenciation cellulaire : Processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d un type cellulaire sur le plan morphologique

Plus en détail

Pipetez, chargez et observez!

Pipetez, chargez et observez! Ce document propose une activité préparatoire et une activité de prolongement à l activité Pipetez, chargez et observez! proposée aux élèves du 3 e, 4 e et 5 e secondaire en complément de la visite de

Plus en détail

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens

Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens Génétique bactérienne : les échanges génétiques évolution, plasticité des génomes bactériens L3 Agents infectieux Pr. Marie-Hélène NICOLAS-CHANOINE Bactérie = cellule procaryote Paramètre Protiste supérieurs

Plus en détail

Microbiologie Biologie des micro-organismes

Microbiologie Biologie des micro-organismes Microbiologie Biologie des micro-organismes 7bactéries procaryotes "avant le noyau" 2 groupes taxonomiques de procaryotes eubactries archobactries 7levures, moisissures, champignons (mycètes) 7algues 7protozoaires

Plus en détail

Transcription BIOL201. Daniel Gautheret daniel.gautheret@u-psud.fr

Transcription BIOL201. Daniel Gautheret daniel.gautheret@u-psud.fr Transcription BIOL201 Daniel Gautheret daniel.gautheret@u-psud.fr Chapitre 1: Transcription et RNA polymérase Chapitre 2: Initiation, élongation et terminaison Chapitre 3: Régulation: l exemple procaryote

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES»

OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES» 76 IX. RÉGULATION DE L EXPRESSION GÉNÉTIQUE «OPERON LACTOSE CHEZ LES PROCARYOTES» Avec l étude de l opéron lactose, François Jacob, Jacques Monod et André Lwoff ont été les premiers scientifiques à décrire

Plus en détail

Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000. Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal

Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000. Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal Introduction à la Bio-Informatique IFT3295/IFT6291/BIN6000 Nadia El-Mabrouk DIRO, Université de Montréal Qu est-ce que la Bioinformatique? Qu est-ce que la Bio-informatique? Champs multi-disciplinaire

Plus en détail

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique

Microbiologie BIOL La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Microbiologie BIOL 3253 La génétique microbienne: les mécanismes de la variation génétique Reproduction sexuée et asexuée Contrairement aux organismes eucaryotes, les procaryotes n effectuent pas de reproduction

Plus en détail

Réplication de l ADN

Réplication de l ADN Réplication de l ADN Réplication de l ADN: expériences historiques I] Expérience de Meselson et Stahl Replication de l ADN est semie-conservative Expérience de Meselson et Stahl :1958 -Cultive E.Coli sur

Plus en détail

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS Dr Sylvie Taviaux Laboratoire de cytogénétique Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier S-taviaux@chu-montpellier.fr Septembre 2014 PRINCIPES

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail

1. PRINCIPES DE BASE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE

1. PRINCIPES DE BASE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE Liste d articles pour exercices EPSC à télécharger! BiolMol 2-1 1. PRINCIPES DE BASE DE LA BIOLOGIE MOLECULAIRE 1.1. Les acides nucléiques 1.1.1. Structure et expression des acides nucléiques 1.1.2. Réplication

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 5 : La transcription Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 5. La transcription

Plus en détail

La Bioinformatique fonctionnelle Retrouver les Gènes

La Bioinformatique fonctionnelle Retrouver les Gènes Biologie moléculaire-2016 1 La Bioinformatique fonctionnelle Retrouver les Gènes Le séquençage est devenu chose tellement courante, que dans les dernières années nous avons obtenu les séquences complètes

Plus en détail

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes

LA TRANSCRIPTION. Introduction. I. Modalité générale de la transcription. II. Transcription chez les Procaryotes LA TRANSCRIPTION Introduction I. Modalité générale de la transcription II. Transcription chez les Procaryotes 1. L'ARN polymérase 2. Etapes de la transcription a. Initiation b. Elongation c. Terminaison

Plus en détail

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3

SOMMAIRE. Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 SOMMAIRE Tronc commun scientifique Unité1 : Science de l environnement (Ecologie)....... 2 Unité2 : La reproduction chez les plantes.. 3 Tronc Commun des Lettres et Sciences humaines Unité1 : L eau : Source

Plus en détail

Partiel de Microbiologie L2

Partiel de Microbiologie L2 Partiel de Microbiologie L2 mai 2013 Exercice 1. Comparer la composition chimique, la structure, et la fonction des pili et des flagelles chez les bactéries (2 pts) Structure Composition chimique Structure

Plus en détail

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes

Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Microbiologie Chapitre 5 : La sexualité des bactéries, transferts horizontaux de gènes Partie 2 : La transduction I. Les vecteurs de la transduction : les bactériophages La transduction est un phénomène

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est très

Plus en détail

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Plan Introduction I - Qu est ce Que le génie génétique? II - Quels sont les outils du génie génétique? II.1- Les Enzymes II.1.1- Enzymes de restriction II.1.2-

Plus en détail

Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément 2: Biologie Moléculaire l -Pr. Abdelkarim FILALI-MALTOUF

Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément 2: Biologie Moléculaire l -Pr. Abdelkarim FILALI-MALTOUF Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire Faculté des Sciences - Rabat Filière SVI - S6 Module de Génétique et Biologie Moléculaire M21 Elément 2: Biologie Moléculaire l -Pr. Abdelkarim FILALI-MALTOUF

Plus en détail

Bioinformatique dans l IUP

Bioinformatique dans l IUP Bioinformatique dans l IUP Intervenants Equipe Bioinfo (Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille) Cours : Jean-Stéphane Varré (jean-stephane.varre@lifl.fr) TD sur machine : Jean-Stéphane Varré,

Plus en détail

1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236

1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236 Verdict Chapitre 8 1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236 1. Quelle est la différence entre une biotechnologie et une technologie? Une biotechnologie est une technique appliquée à des êtres vivants

Plus en détail

Atelier N 7 «Génomique et évolution» Bernard DUJON Professeur à l Institut Pasteur et à Paris VI Philippe LOPEZ Maître de conférences à Paris VI

Atelier N 7 «Génomique et évolution» Bernard DUJON Professeur à l Institut Pasteur et à Paris VI Philippe LOPEZ Maître de conférences à Paris VI Atelier N 7 «Génomique et évolution» Bernard DUJON Professeur à l Institut Pasteur et à Paris VI Philippe LOPEZ Maître de conférences à Paris VI Les deux diaporamas seront en ligne sur le site de l INRP,

Plus en détail

BCPST-Véto 1 Mercredi 2 mai 2007 - Devoir n 8 Durée 3h30 Épreuve de type B (partielle) : Étude de documents - (durée conseillée 2h15) sur 50

BCPST-Véto 1 Mercredi 2 mai 2007 - Devoir n 8 Durée 3h30 Épreuve de type B (partielle) : Étude de documents - (durée conseillée 2h15) sur 50 BCPST-Véto 1 Mercredi 2 mai 2007 - Devoir n 8 Durée 3h30 Épreuve de type B (partielle) : Étude de documents - (durée conseillée 2h15) sur 50 Génomes eucaryotes : organisation et conservation Exploitez

Plus en détail

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire.

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. Séance 5. Chapitre 4 : LA BIOLOGIE MOLECULAIRE ET SES APPLICATIONS I/ Les outils de la génétique moléculaire. Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. 1. Découverte

Plus en détail

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!"-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones

Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Les Antibiotiques Mode d action Mécanismes de Résistance Les principales familles!"-lactamines Glycopeptides Aminosides Macrolides Quinolones Mars 2009 M. Archambaud Laboratoire Bactériologie-Hygiène CHU

Plus en détail

Titre de la séance : Universalité de l ADN, support de l information génétique.

Titre de la séance : Universalité de l ADN, support de l information génétique. Partie du programme : la Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Niveau : seconde EXTRAIT DU PROGRAMME La transgénèse montre que l information génétique est contenue

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

La dégradation des ARN eucaryotes : de la régulation de l expression des gènes au contrôle de qualité

La dégradation des ARN eucaryotes : de la régulation de l expression des gènes au contrôle de qualité La dégradation des ARN eucaryotes : de la régulation de l expression des gènes au contrôle de qualité Conférence de Mr. B.Séraphin DOBOSZ Alicia MEIER Marie M2 BBMC bgm Année 2012-2013 INTRODUCTION ARNm

Plus en détail

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Introduction : Tous les individus d une même espèce sont caractérisés par un ensemble de gènes qui sont transmis de génération

Plus en détail

Introduction : La bioinformatique

Introduction : La bioinformatique BI Cours 1 et 2 Introduction à la Bio-informatique et la Génomique Biais de composition des séquences Introduction : La bioinformatique Qu'est-ce que c'est? C'est répondre à des problématiques biologiques

Plus en détail

EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr. Cursus: 1994: Bac D. 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA

EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr. Cursus: 1994: Bac D. 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA EZRATY Benjamin Laboratoire Chimie Bactérienne, CNRS ezraty@ibsm.cnrs-mrs.fr Cursus: 1994: Bac D 1999: maîtrise microbiologie 2000: DEA Mars 2004: thèse Avril 2004 Septembre 2005: Post-Doc Octobre 2005:

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail