A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire."

Transcription

1 A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire. Sarah Sawma, Thierry Levy-Tadjine To cite this version: Sarah Sawma, Thierry Levy-Tadjine. A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire.. Ce texte qui valorise le mémoire de Master de Sara SAWMA (Co-Auteur) dans le cadre des MBA de l U <hal > HAL Id: hal https://hal.archives-ouvertes.fr/hal Submitted on 25 Jul 2013 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 LAAS 17, Novembre 2010 A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire. Sarah SAWMA, Titulaire d un DEA en Sciences de Gestion, Université St Esprit de Kaslik (USEK, Liban), Thierry LEVY- TADJINE, HDR Professeur à l Université St Joseph et à l ISAE CNAM- Beyrouth Membre du Laboratoire ICI - Université de Bretagne Occidentale, Résumé : Initiant un programme de recherches visant à étudier l intention entrepreneuriale des femmes sur l ensemble du Moyen-Orient tout en tenant compte du facteur religieux, ce travail préliminaire s intéresse au contexte libanais et s appuie sur une enquête par questionnaire conduite auprès de 140 étudiants au Liban. Les résultats recueillis reflètent la persistance de préjugés socioculturels susceptibles de freiner l entrepreneuriat féminin ainsi que l importance de discriminations perçues. Pour autant, les conclusions de cette étude sont plus nuancées que ne le laisse présager le sens commun et traduisent sans doute une évolution progressive des mentalités. Mots-clés : Entrepreneuriat féminin; Intention entrepreneuriale ; Discriminations perçues ; Liban ; Environnement socio-culturel.

3 A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire. Résumé : Initiant un programme de recherches visant à étudier l intention entrepreneuriale des femmes sur l ensemble du Moyen-Orient tout en tenant compte du facteur religieux, ce travail préliminaire s intéresse au contexte libanais et s appuie sur une enquête par questionnaire conduite auprès de 140 étudiants au Liban. Les résultats recueillis reflètent la persistance de préjugés socioculturels susceptibles de freiner l entrepreneuriat féminin ainsi que l importance de discriminations perçues. Pour autant, les conclusions de cette étude sont plus nuancées que ne le laisse présager le sens commun et traduisent sans doute une évolution progressive des mentalités. Mots-clés : Entrepreneuriat féminin; Intention entrepreneuriale ; Discriminations perçues ; Liban ; Environnement socio-culturel. 2

4 A propos de la désirabilité et de la faisabilité entrepreneuriales perçues pour les jeunes femmes libanaises: une enquête exploratoire. Alors même que l intuition et quelques observations suggèrent que la place de la femme dans les sociétés orientales y différent des économies occidentales, rares sont les études consacrées à l intention ou aux pratiques entrepreneuriales des femmes dans les pays arabes. Le travail de EROGUL et Mc CROHAN (2008) sur les entrepreneuses des Emirats Arabes Unis semble faire exception. De ce fait, initiant un programme de recherches visant à étudier ce phénomène sur l ensemble du Moyen-Orient tout en tenant compte du facteur religieux, ce travail préliminaire s intéresse à un pays arabe particulier, le Liban, considéré souvent comme porte entre l Orient et l Occident. Pour HOFSTEDE 1 qui n isole pas le Liban des autres pays de la péninsule arabique, ces pays sont notamment caractérisées par un indice de «masculinité» élevé rendant compte de societes patriarcale dans lesquelles les hommes détiennent le pouvoir. Dans cette perspective, quelle est la désirabilité entrepreneuriale des femmes libanaises? Comment les hommes libanais envisagent-ils que des femmes deviennent entrepreneuses et ce faisant, autonomes? Derrière ces questionnements, l enjeu est la promotion et l accompagnement de l entrepreneuriat féminin au pays des cèdres. Pour éclairer ces problématiques, une enquête qualitative exploratoire a d abord été conduite sous la forme d entretiens auprès de deux accompagnatrices de femmes entrepreneurs au Liban. Il s agissait d une des intervenantes du seul incubateur libanais, le Berytech, et de la présidente de la Lebanese League for Women in Business (LLWB). Ces entretiens confirmaient l intuition initiale. Ainsi, T. Mazraani, conseillère du Bérytech, estime que de son point de vue, les femmes libanaises sont moins désireuses d entreprendre que les hommes car «elles estiment que ce rôle n est pas fait pour elles». Afin d approfondir la réalité de ces intuitions et des préjugés qui les sous-tendent, nous avons bâti un questionnaire qui a été administré dans un second temps auprès de 140 étudiants de trois universités au Liban (l Université St-Esprit de Kaslik, l Université St-Joseph et l Académie Libanaise des Beaux Arts). Apres un bref rappel des modèles de l intention entrepreneuriale sous-jacents à cette recherche, nous en présenterons les principaux résultats quand à la faisabilité et à la désirabilité entrepreneuriales perçues par les jeunes femmes libanaises, en en tirant des conclusions plus nuancées que ne le laisse présager le sens commun. 1 D après Hofstede, la masculinité dans le monde arabe atteint un niveau de 52 ce qui est supérieur à la moyenne de 50. Cf HOFSTEDE (1994) et son site internet: Cultural dimensions. URL: 3

5 1. Un indice global d intention entrepreneuriale comparable à celui des hommes libanais Comme le montrent KRUEGER (2000) ou EMIN (2003, 2004), la théorie du comportement planifié de AJZEN (1991) et le modèle de SHAPERO et SOKOL (1982) peuvent être combinés pour proposer un cadre explicatif intégrateur de l intention entrepreneuriale. La théorie du comportement planifié postule que l intention est déterminée par la perception par l individu, de la disponibilité des ressources et des opportunités ou, au contraire, des obstacles anticipés (Perceived behavioral control), ainsi que par son degré personnel d aspiration pour l acte entrepreneurial (Attitude toward the behavior) et par les normes sociales perçues (Subjective norms) qui renvoient à la désirabilité du projet entrepreneurial pour le réseau social de l individu (l environnement de proximité avec la famille, les amis, l employeur, etc.). Dans la théorie de l événement entrepreneurial de SHAPERO et SOKOL (1982), le premier élément qui, pour la femme, peut renvoyer à la perception éventuelle de discriminations 2, fait écho au concept de faisabilité perçue de l acte entrepreneurial tandis que les deux autres se réfèrent aux perceptions de désirabilité. Les auteurs rajoutent l idée selon laquelle certains entrepreneurs ont une disposition psychologique plus favorable au passage à l acte que d autres. Elle correspond à la propension à l action qui est relative aux «déplacements» que connaissent les individus. Il peut s agir de déplacements négatifs comme un licenciement, un divorce, la mort des parents ou un échec dans les études qui vont pousser l individu à sauter le pas et, parfois, à entreprendre par dépit. L obtention d un héritage, un gain à la loterie sont, au contraire, des exemples de «déplacements positifs» qui poussent l entrepreneur en herbe à oser, tandis que des tournants dans la vie comme une libération après une période d emprisonnement, la fin des études ou l acquittement de ses obligations de service militaire (selon les pays) sont considérés comme des «déplacements neutres» qui incitent l individu à «rebondir». Ces deux perspectives laissent une grande place à l influence du milieu socioculturel sur l intention entrepreneuriale ce qui fonde l intérêt de notre recherche. Il est avéré, notamment, que le milieu influence l aversion au risque entrepreneurial et, par suite, la faisabilité perçue de l intention. BOISSIN, EMIN et HERBERT (2007) montrent ainsi l intention entrepreneuriale plus marquée des étudiants américains par rapport à leurs homologues français par le fait qu ils associent l entrepreneuriat à une aventure moins risquée que le salariat, à la différence des hexagonaux qui inversent les perceptions. Dans la même veine, une étude exploratoire sur l intention entrepreneuriale de 110 étudiants libanais tend à expliquer leur plus grande propension à l engagement en affaires par leur goût du risque prononcé (LEVY-TADJINE, 2008). 87% des étudiants interrogés déclaraient avoir le goût du risque. Le fait que dans ce travail, avec un échantillon construit aléatoirement en le distribuant dans les salles de classe des institutions universitaires précitées, nous retrouvions des scores comparables, prouve la validité externe de notre 2 LEVY-TADJINE (2004) montre d ailleurs, à propos des immigrés, que la perception de discriminations est plus importante encore sur la conduite et sur la désirabilité du projet que la réalité de celles-ci. 4

6 enquête (la composition de l échantillon est résumée dans le tableau 1). En effet, 70% des répondants de notre enquête, hommes et femmes confondus, préféreraient créer leur entreprise que devenir salarié (ou femme au foyer) s ils en avaient le choix. La désirabilité entrepreneuriale demeure très comparable suivant le sexe puisque 51 des76 jeunes femmes interrogées (67%) et 46 des 64 hommes (72%) se sentent plus enclins à la création d entreprise qu au salariat reflétant dans leur réponse, les difficultés du marche de l emploi libanais et les incertitudes qu il représente pour eux. Age Femmes Hommes Total Formation Licence Master Total Tableau 1 : Echantillon de l enquête (USEK, USJ, ALBA, Automne 2008) Pourtant, malgré des indices globaux d intention entrepreneuriale proches, les hommes et les femmes ne perçoivent pas la faisabilité de l acte entrepreneurial ni sa représentation sociale de la même manière comme l illustrent les résultats complémentaires de nos travaux. Afin d instrumentaliser les modèles d intention dont la philosophie a été rappelée plus haut et qu illustre la Figure 1, nous avons, en effet, cherché à identifier les représentations qu attribuaient les hommes et les femmes à l entrepreneuriat et ce qu ils en attendaient en termes de statut et d avantage (afin d appréhender les fondements de la désirabilité entrepreneuriale), les freins possibles qu ils percevaient globalement ou singulièrement pour les femmes (notamment, la possibilité de discriminations dans l accès au crédit) et enfin, les normes sociales relatives à l engagement en affaires des femmes au Liban. Pour cette dernière variable, nous interrogions les répondants sur la façon dont ils percevraient que les familles libanaises accueilleraient et soutiendraient l entrepreneuriat de l une des leurs et sur la vraisemblance perçue de la transmission d une entreprise familiale à une fille. Dans un but exploratoire, les trois variables clefs des modèles d intention, se trouvaient ainsi, opérationnalisées au moyen de questions simples. Si l on peut reprocher le réductionnisme qui en résulte par rapport aux modèles de base, il n en demeure pas moins que ce dispositif permet une différenciation statistiquement significative des perceptions des hommes et des femmes. 5

7 Figure 1: L intention envers le comportement entrepreneurial suivant le modèle unificateur de Krueger et Carsrud (1993 :323) 2. De profondes différences dans la représentation et dans la faisabilité perçue de l événement entrepreneurial Hommes et femmes libanais semblent, en effet, ne pas attribuer la même signification au statut d entrepreneur comme l illustrent les résultats rapportés dans le tableau 2. Genre Etre entrepreneur c est : Prendre des risques Etre autonome Réaliser ses rêves Femmes Hommes Total Tableau 2 : Lien entre le genre et la signification donnée au statut d entrepreneur 6

8 La sensibilité des réponses au genre est confirmée par le test de Khi 2 (P-Value = 0.02) même si en appliquant le test de CRAMER (Cramer V = 0.295), on constate que la dépendance est modérée. En envisageant l entrepreneuriat, les femmes seraient d abord en quête d autonomie tandis que les hommes associent l aventure entrepreneuriale à la prise de risque. On retrouve les mêmes démarcations lorsqu on interpelle les jeunes sur les avantages imputables à l engagement en affaires (Tableau 3). Genre Quel est l avantage essentiel de créer son entreprise? Devenir son propre patron Gagner de l estime et un bon statut social Choisir un domaine qui vous intéresse Femmes Hommes Total Tableau 3 : La perception des avantages de l entrepreneuriat selon le genre Ainsi, si globalement comme nous le mentionnions plus haut, l intention entrepreneuriale des jeunes femmes et des jeunes gens est comparable, les scores renvoient en fait à des représentations très différentes du phénomène. L influence socioculturelle joue également lorsqu on essaie d interroger les uns et les autres sur la «normalité» et la faisabilité de l entrepreneuriat féminin au Liban. Les réponses reflètent un certain doute (plus marquée chez les hommes) sur la possibilité qu une femme puisse devenir entrepreneuse au Liban (Figure 2). Ce doute provient autant de facteurs culturels que de la faisabilité économique du projet comme le suggèrent les résultats relatifs aux discriminations perçues. 7

9 Count La femme peut entreprendre 10 Evidemment Selon les cas 0 Femme Homme Non Genre Figure 2 : La possibilité qu une femme soit entrepreneuse au Liban. La perception de discrimination sexuelle dans le monde du travail est affirmée par les femmes interrogées (Tableau 4) même si, comme le confirme le test du Khi-Deux (P- Value 0 ; indice Cramer V de ce qui prouve effectivement l existence d une relation significative entre le genre de la personne et sa perception de l existence de discrimination sur le marché de travail), les hommes n en n ont pas la même conscience. D après vous, au Liban, les femmes souffrent-elles de discrimination professionnelle? Genre Oui Non Femmes 68 8 Hommes Total Tableau 4 : La discrimination contre les femmes sur le marché du travail Les résultats concernant la perception de discriminations dans l accès au crédit bancaire sont du même ordre (Tableau 5). 8

10 Les hommes obtiennent-ils des crédits plus facilement que les femmes? Genre Oui Non Femmes Hommes Total Tableau 5 L obtention de crédits par les femmes Ces données suggèrent que malgré sa désirabilité, l entrepreneuriat revêt pour les jeunes libanaises, une faisabilité faible. Pour elle, celle-ci proviendrait surtout des obstacles d ordre socioculturels ou discriminatoires, ces éléments devançant largement l évocation de la situation politique et sécuritaire du pays lorsqu on leur demande ce qui risque de les dissuader de s engager en affaires (Tableau 6). Pourtant, le soutien unanimement souligné des familles aux projets entrepreneuriaux (Tableau 7) et surtout repreneuriaux (Tableau 8) pourrait rendre les femmes optimistes. Quel est l obstacle essentiel face à l entrepreneuriat féminin au Liban? Situation Politique Instable Situation Socioculturelle & Mentalité Libanaise Situation Financière Femmes Tableau 6 : L obstacle essentiel face à l entrepreneuriat des femmes En effet, seuls 23% des jeunes étudiants (33/140) pensent que leur famille dissuaderait une fille de s engager en entrepreneuriat et 31% (44/140) qu un père ne transmettrait pas son affaire à sa fille. Comment réagissent les parents face à la désirabilité de leur fille d entreprendre? Genre Ils l encouragent Ils lui laissent la liberté et le choix Ils la découragent Femme Homme Total Tableau 7. La réaction familiale face à la désirabilité d entreprendre des filles 9

11 D après vous, un père libanais accepterait-t-il de transmettre son entreprise à sa fille? Genre Oui Non Femme Homme Total Tableau 8. Reprise d une entreprise familiale par la fille Conclusions L enquête exploratoire rapportée dans ces lignes s achève donc sur une note optimiste pour la promotion de l équité entrepreneuriale entre hommes et femmes au Liban. Pourtant, nos résultats attestent qu à désirabilité égale, la faisabilité entrepreneuriale perçue est moindre pour les femmes que pour les hommes, en raison notamment de la perception de discriminations et de la difficulté pour les femmes, d accéder à des ressources financières. L échantillon traité demeure toutefois limité et un élargissement de l enquête sur de plus grands effectifs serait utile pour mieux asseoir les résultats et permettre le test d un modèle d équations structurelles reliant entre elles, les variables de faisabilité et les variables de désirabilité comme le font par exemple ALIOUAT et BEN-CHEIKH (2009). Références ALIOUAT B., BEN CHEIKH A. (2009), Les déterminants environnementaux de l intention de créer une start-up en TIC: cas des ingénieurs tunisiens, Colloque de l Académie de l Entrepreneuriat, Sophia-Antipolis, octobre, CD-Rom. BOISSIN J.-P., EMIN S., HERBERT J.-I. (2007), Les étudiants et la création d entreprise ; une étude comparée France/Etats-Unis, Communication au colloque de l Association Internationale de Management Stratégique, juin, Montréal. EMIN S. (2003), L intention de créer un entreprise des chercheurs publics : le cas français, Thèse de Doctorat en Sciences de Gestion, Université Pierre-Mendes-France Grenoble II. Prix FNEGE de la meilleure thèse transversale en Sciences de Gestion. EMIN, S. (2004), Les facteurs déterminant la création d entreprise par les chercheurs publics : application des modèles d intention. Revue de l entrepreneuriat, Vol.3, no1. EROGUL M.S., Mc CROHAN D. (2008), Preliminary investigation of Emirati women entrepreneurs in the UAE, African Journal of Business Management, 2, (10),

12 HOFSTEDE G. (1994), Vivre dans un monde multiculturel ; comprendre nos programmations mentales, Editions d Organisation, Paris. KRUEGER, N. F. (2000), The cognitive infrastructure of opportunity emergence. Entrepreneurship Theory and Practice, Spring, KRUEGER N. F., CARSRUD A.L. (1993), Entrepreneurial intentions, Applying the theory of planned behavior, Entrepreneurship and Regional Development, 5, LEVY-TADJINE, T. (2004), L entrepreneuriat immigré et son accompagnement en France, Thèse de doctorat en Sciences de Gestion, Université du Sud Toulon-Var, octobre [consultable sur URL : et LEVY-TADJINE T. (2008), Le Liban est-il un mauvais élève du point de vue de la relation Université-Entrepreneuriat, in C. Schmitt (ed), Université et Entrepreneuriat : un panorama international, Tome 2, Presses Universitaires de Nancy. SHAPERO A., SOKOL L. (1982), The social dimensions of entrepreneurship, in KENT C. A., SEXTON D. L., VESPER K. H. (eds), The encyclopedia of Entrepreneurship, Prentice Hall, Englewood Cliffs, NJ,

Géraldine Guérillot. To cite this version: HAL Id: tel-00873627 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00873627

Géraldine Guérillot. To cite this version: HAL Id: tel-00873627 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00873627 La réception des discours de développement durable et d actions de responsabilité sociale des entreprises dans les pays du Sud : le cas d un don d ordinateurs au Sénégal dans le cadre d un projet tripartite

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale

Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale Manuel Appert To cite this version: Manuel Appert. Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une

Plus en détail

La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge

La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge Marielle Calvez To cite this version: Marielle Calvez. La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge. Other [q-bio.ot]. 2013.

Plus en détail

Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste

Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste Pierre-Alexis Tchernoïvanoff To cite this version: Pierre-Alexis Tchernoïvanoff. Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas

Plus en détail

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes épithéliales Badreddine Chanaoui To cite this version: Badreddine Chanaoui. Résultats à long terme de la photo-kératectomie

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante

Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante Céline Bécourt To cite this version: Céline Bécourt. Étude rétrospective

Plus en détail

Camille Istin. Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens. Seine-Inférieure (1815-1830)

Camille Istin. Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens. Seine-Inférieure (1815-1830) Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens de Rouen et de Seine-Inférieure (1815-1830) Camille Istin To cite this version: Camille Istin. Contribution à l

Plus en détail

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Benjamin Boller To cite this version: Benjamin Boller. Evaluation et prise en charge des processus de

Plus en détail

Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures

Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures Aude Le Borgne To cite this version: Aude Le Borgne. Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse

Plus en détail

La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie

La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie Stéphane Vial To cite this version: Stéphane Vial. La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie. Philosophy.

Plus en détail

Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources

Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources Ahmed Boucherit To cite this version: Ahmed Boucherit. Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques

Plus en détail

La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive

La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive Guy Verschave To cite this version: Guy Verschave. La socialisation par les sports

Plus en détail

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052 Le point de vue des femmes sur la mise en place d un dépistage national organisé du cancer du col de l utérus. Étude qualitative auprès de femmes de Haute-Normandie Delphine Graniou To cite this version:

Plus en détail

Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris

Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris Valérie Schwob To cite this version: Valérie Schwob. Savoir nager, une richesse culturelle

Plus en détail

Sorthong Banjongsawat. To cite this version: HAL Id: tel-00771422 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00771422

Sorthong Banjongsawat. To cite this version: HAL Id: tel-00771422 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00771422 La Thaïlande, pays aux deux visages : Approches sémiologiques d une identité culturelle ambiguë à travers le miroir de la presse et autres discours publics Sorthong Banjongsawat To cite this version: Sorthong

Plus en détail

Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo

Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo Isabel Colón de Carvajal To cite this version: Isabel Colón de Carvajal. Choix méthodologiques pour une analyse de conversation

Plus en détail

Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance?

Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance? Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance? Madeleine Akrich, Maire Leane, Celia Roberts To cite this version: Madeleine Akrich, Maire Leane,

Plus en détail

Benjamin Dubourg. To cite this version: HAL Id: dumas-00872263 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263

Benjamin Dubourg. To cite this version: HAL Id: dumas-00872263 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263 Scanner double énergie et réduction de la dose d iode lors de l exploration des axes aorto-ilio-femoraux avant remplacement valvulaire aortique par voie percutanée Benjamin Dubourg To cite this version:

Plus en détail

Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre

Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre Ihsane Tou To cite this version: Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication

Plus en détail

Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle

Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle C. Defelix, I. Mazzilli, Alain Gosselin To cite this version: C. Defelix, I. Mazzilli, Alain Gosselin. Articuler

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS

Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS Julien Drai To cite this version: Julien Drai. Traitement de l

Plus en détail

Introduction à la synthèse de superviseur

Introduction à la synthèse de superviseur Introduction à la synthèse de superviseur Mathilde Machin, Jérémie Guiochet, David Powell, Hélène Waeselynck To cite this version: Mathilde Machin, Jérémie Guiochet, David Powell, Hélène Waeselynck. synthèse

Plus en détail

Elaborer un curriculum de formation et en assurer la

Elaborer un curriculum de formation et en assurer la Elaborer un curriculum de formation et en assurer la qualité Marc Demeuse To cite this version: Marc Demeuse. Elaborer un curriculum de formation et en assurer la qualité. Florence Parent & Jean Jouquan.

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

L IMPACT du COMPORTEMENT ENTREPRENEURIAL sur L INTENTION de CREER une ENTREPREISE

L IMPACT du COMPORTEMENT ENTREPRENEURIAL sur L INTENTION de CREER une ENTREPREISE L IMPACT du COMPORTEMENT ENTREPRENEURIAL sur L INTENTION de CREER une ENTREPREISE Mohamed Jaouadi Faculté des sciences économiques et de gestion de Sfax Route de l aéroport km 4, Sfax, Tunisie. mojaouadi@yahoo.fr

Plus en détail

Claire Houlé. To cite this version: HAL Id: dumas-00845751 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00845751

Claire Houlé. To cite this version: HAL Id: dumas-00845751 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00845751 Suivi de la grossesse : critères de choix du professionnel par les patientes et place faite au médecin généraliste : enquête auprès de patientes de la région dieppoise Claire Houlé To cite this version:

Plus en détail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail François Daniellou, Philippe Davezies, Karine Chassaing, Bernard Dugué,, Johann Petit To cite this version: François Daniellou, Philippe

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban

L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban Assaad Yammine, Iman Khalil, Pierre Clement To cite this version: Assaad Yammine, Iman Khalil, Pierre Clement. L Education

Plus en détail

Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé

Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé Ramatou Traoré To cite this version: Ramatou Traoré. Eau,

Plus en détail

Les applications industrielles de la bio-informatique

Les applications industrielles de la bio-informatique Les applications industrielles de la bio-informatique Jean-Philippe Vert To cite this version: Jean-Philippe Vert. Les applications industrielles de la bio-informatique. Annales des Mines - Réalités industrielles,

Plus en détail

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Guillaume Carrouet To cite this version: Guillaume Carrouet. Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux

Plus en détail

Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux

Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux Marta Severo To cite this version: Marta Severo. Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux

Plus en détail

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages?

Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Ingénierie d entreprise et de système d information dirigée par les modèles : quels usages? Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain Millet To cite this version: Hervé Panetto, Xavier Boucher, Pierre-Alain

Plus en détail

Opérations sécurité (informatique) sur les sites

Opérations sécurité (informatique) sur les sites Opérations sécurité (informatique) sur les sites (CNRS) Jean-Luc Archimbaud, Nicole Dausque To cite this version: Jean-Luc Archimbaud, Nicole Dausque. (CNRS). 1998. Opérations sécurité (informatique)

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste

La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste Khalid Rashdan To cite this version: Khalid Rashdan. La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste. Colloque GREG-PLSII

Plus en détail

La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales?

La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales? La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales? Robin Hege, Quitterie Roquebert, Marianne Tenand, Agnès Gramain To cite this version: Robin Hege, Quitterie

Plus en détail

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Pierre Muller To cite this version: Pierre Muller. Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre

Plus en détail

Une charte éthique pour le Big Data

Une charte éthique pour le Big Data Une charte éthique pour le Big Data Primavera De Filippi To cite this version: Primavera De Filippi. Une charte éthique pour le Big Data. Documentaliste - Sciences de l Information, ADBS, 2013, pp.8-9.

Plus en détail

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien!

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Alain Couillault, Karen Fort To cite this version: Alain Couillault, Karen Fort. Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut

Plus en détail

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Erwan Bigot To cite this version: Erwan Bigot. Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection. Mécanique

Plus en détail

Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter?

Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter? Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter? Pierre-Charles Pradier To cite this version: Pierre-Charles Pradier. Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement

Plus en détail

PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche

PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. PLUME : Promouvoir les Logiciels

Plus en détail

Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours

Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut To cite this version: Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut. Efficacité pédagogique des classes à plusieurs

Plus en détail

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan)

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Bénédicte Tratnjek To cite this version: Bénédicte Tratnjek. Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan). Les Cafés géographiques, rubrique à comité de lecture

Plus en détail

Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels utilisateurs privilégiés?

Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels utilisateurs privilégiés? Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels utilisateurs privilégiés? Gregory Heem To cite this version: Gregory Heem. Les normes comptables IAS/IFRS : quel modèle comptable?, quels

Plus en détail

Marceline Laparra. To cite this version: HAL Id: hal-00526988 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00526988

Marceline Laparra. To cite this version: HAL Id: hal-00526988 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00526988 Changement de contexte de l école et évolution des rapports entre les acquisitions et les apprentissages graphiques : des modifications technologiques qui transforment le travail de l élève Marceline Laparra

Plus en détail

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Abdelkader Baaziz To cite this version: Abdelkader Baaziz. Apport du Knowledge Management dans l amélioration

Plus en détail

Détection de fissures sur des images de chaussées

Détection de fissures sur des images de chaussées Détection de fissures sur des images de chaussées Tien Sy Nguyen, Manuel Avila, Stéphane Begot, Florent Duculty To cite this version: Tien Sy Nguyen, Manuel Avila, Stéphane Begot, Florent Duculty. Détection

Plus en détail

MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE

MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE B.-L. DUMONT To cite this version: B.-L. DUMONT. MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE. Annales de zootechnie,

Plus en détail

Vendre le territoire, un exercice difficile

Vendre le territoire, un exercice difficile Vendre le territoire, un exercice difficile Sandrine Stervinou To cite this version: Sandrine Stervinou. Vendre le territoire, un exercice difficile. Référence, INSEE Pays de la Loire, 2002, pp.20-23.

Plus en détail

Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire?

Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire? Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire? Cécilia Stolwijk To cite this version: Cécilia Stolwijk. Observatoire des Pratiques Pédagogiques

Plus en détail

Les squats, entre contestation et résistance

Les squats, entre contestation et résistance Les squats, entre contestation et résistance Thomas Aguilera To cite this version: Thomas Aguilera. Les squats, entre contestation et résistance. Métropolitiques, Métropolitiques, 2011, pp.1-4.

Plus en détail

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du Les sciences de l éducation et les sciences de la communication en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du dispositif empirique à l objet de recherche,

Plus en détail

Stéphane MAURIN Ingénieur d Etudes CERAG UMR CNRS 5820, Université Pierre Mendès France 150 rue de la Chimie - BP 47-38040 Grenoble cedex 9.

Stéphane MAURIN Ingénieur d Etudes CERAG UMR CNRS 5820, Université Pierre Mendès France 150 rue de la Chimie - BP 47-38040 Grenoble cedex 9. L intention entrepreneuriale des étudiants Grandes Ecoles / Universités : un faux débat? Jacques ARLOTTO Directeur du Programme entrepreneurial INT 9 rue Charles Fourier 91011 EVRY Jacques.arlotto@int-edu.eu

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

L expert en comptabilité et le politique

L expert en comptabilité et le politique L expert en comptabilité et le politique Bernard Colasse To cite this version: Bernard Colasse. L expert en comptabilité et le politique. Colloque au Sénat : Équilibre des comptes et ambition politique,

Plus en détail

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Planification des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Oussama Ben Ammar, Faicel Hnaien, Hélène Marian, Alexandre Dolgui To

Plus en détail

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215 Méthodologie d analyse des dysfonctionnements des systèmes pour une meilleure maitrise des risques industriels dans les PME : application au secteur du traitement de surface Laurence Gardes To cite this

Plus en détail

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux?

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux? Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux? Daniel Joly, Claude Gresset-Bourgeois, Bruno Vermot-Desroches To cite this version: Daniel Joly, Claude Gresset-Bourgeois, Bruno Vermot-Desroches.

Plus en détail

Jean-Jacques Quintin, Christian Depover, Christian Degache. HAL Id: hal-00005727 https://telearn.archives-ouvertes.fr/hal-00005727

Jean-Jacques Quintin, Christian Depover, Christian Degache. HAL Id: hal-00005727 https://telearn.archives-ouvertes.fr/hal-00005727 Le rôle du scénario pédagogique dans l analyse d une formation à distance Analyse d un scénario pédagogique à partir d éléments de caractérisation définis. Le cas de la formation Galanet Jean-Jacques Quintin,

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS

Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS Jean Brau, Harry Boyer, Jean Jacques Roux To cite this version: Jean Brau, Harry Boyer, Jean Jacques Roux. Modélisation

Plus en détail

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize To cite this version: Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize. Atmosphères explosibles : ISM-ATEX,

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour Maintenance Préventive Industrielle

à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour Maintenance Préventive Industrielle Mise à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour une Maintenance Préventive Industrielle Bernard Roblès, Manuel Avila, Florent Duculty, Pascal Vrignat, Stéphane

Plus en détail

Technology and Alzheimer disease

Technology and Alzheimer disease Technology and Alzheimer disease Vincent Rialle To cite this version: Vincent Rialle. Technology and Alzheimer disease. Soins Gérontologie, Elsevier Masson, 2008, 74, pp.26-28. HAL Id:

Plus en détail

Situation de l activité entrepreneuriale au Québec : les résultats du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2013. Éditorial

Situation de l activité entrepreneuriale au Québec : les résultats du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2013. Éditorial VOLUME 14 NUMÉRO 2Mai 2014 Éditorial Situation de l activité entrepreneuriale au Québec : les résultats du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) de 2013 Le Global Entrepreneurship Monitor, communément

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines.

du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines. Diagnostic du Système de Management Intégré Qualité, Sécurité, Environnement des PME/PMI Marocaines Badr DAKKAK, Youness CHATER, Mephtaha GUENNOUN, Abdennebi TALBI To cite this version: Badr DAKKAK, Youness

Plus en détail

Abaque graphique des lentilles

Abaque graphique des lentilles Abaque graphique des lentilles C.-M. Gariel To cite this version: C.-M. Gariel. Abaque graphique des lentilles. J. Phys. Theor. Appl., 1877, 6 (1), pp.282-285. .

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel

Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel Antonio Pires da Cruz To cite this version: Antonio Pires da Cruz. Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion

Plus en détail

Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II

Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II Lydia Curtet To cite this version: Lydia Curtet. Dispositif de formation destiné aux futurs enseignants du secondaire I et II.

Plus en détail

Intégration de l outil informatique d investigation en chimie dans une ENS au Maroc

Intégration de l outil informatique d investigation en chimie dans une ENS au Maroc Intégration de l outil informatique d investigation en chimie dans une ENS au Maroc Mohamed Khaldi, Mohamed Erradi, Said Ezzahri, Mohammed Talbi, Said Benmokhtar, Ahmed Bennamara To cite this version:

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking

Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking Mustapha Bilal, Camille Persson, Fano Ramparany, Gauthier Picard, Olivier Boissier To cite

Plus en détail

Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées

Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées David Vanderhaeghe, Pascal Barla, Joëlle Thollot, François X. Sillion To cite this version: David Vanderhaeghe, Pascal Barla, Joëlle Thollot, François X. Sillion.

Plus en détail

Initiation à la Programmation par l exemple : concepts, environnement, et étude d utilité

Initiation à la Programmation par l exemple : concepts, environnement, et étude d utilité Initiation à la Programmation par l exemple : concepts, environnement, et étude d utilité Nicolas Guibert, Laurent Guittet, Patrick Girard To cite this version: Nicolas Guibert, Laurent Guittet, Patrick

Plus en détail

Autoformation : relations et dispositifs

Autoformation : relations et dispositifs Autoformation : relations et dispositifs Françoise Demaizière To cite this version: Françoise Demaizière. Autoformation : relations et dispositifs. Le Français dans Le Monde, 1999, pp.39-41.

Plus en détail

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter Enquête trimestrielle menée auprès des candidats à l acquisition d un logement dans les 12 prochains mois Communiqué de presse - Octobre 2012-8ème vague - 3ème trimestre 2012 / ANALYSE GLOBALE OCTOBRE

Plus en détail

Communication de santé publique et prévention du sida. Une expérimentation sur l influence de mini-actes engageants via Internet.

Communication de santé publique et prévention du sida. Une expérimentation sur l influence de mini-actes engageants via Internet. Communication de santé publique et prévention du sida. Une expérimentation sur l influence de mini-actes engageants via Internet. Audrey Marchioli, Didier Courbet To cite this version: Audrey Marchioli,

Plus en détail

Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire informatisé?

Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire informatisé? Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire informatisé? Gilles Sérasset To cite this version: Gilles Sérasset. Le projet NADIA-DEC : vers un dictionnaire explicatif et combinatoire

Plus en détail

"Les Femmes européennes et le crédit"

Les Femmes européennes et le crédit "Les Femmes européennes et le crédit" 7 mars 2005 Introduction A l occasion de la journée de la femme, la Fédération Bancaire Française s est interrogée avec l Ifop, sur la relation que les Femmes européennes

Plus en détail

Le RSA est-il plus incitatif à la reprise d emploi que le RMI?

Le RSA est-il plus incitatif à la reprise d emploi que le RMI? Le RSA est-il plus incitatif à la reprise d emploi que le RMI? Véronique Simonnet To cite this version: Véronique Simonnet. Le RSA est-il plus incitatif à la reprise d emploi que le RMI?. Connaissance

Plus en détail

Jean Ravestein, Caroline Ladage. To cite this version: HAL Id: hal-00005774 https://telearn.archives-ouvertes.fr/hal-00005774

Jean Ravestein, Caroline Ladage. To cite this version: HAL Id: hal-00005774 https://telearn.archives-ouvertes.fr/hal-00005774 Pour une didactique du référencement Apprentissage et enseignement sur des espaces de communication informels sur Internet : l exemple du référencement Jean Ravestein, Caroline Ladage To cite this version:

Plus en détail

Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple.

Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple. Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple. Luc Moreau, Mohamed El Hadi ZAÏM To cite this version: Luc Moreau, Mohamed El Hadi ZAÏM. Optimisation de la structure

Plus en détail

Juliette Carré, Bernard Davasse, Jean-Paul Métailié. HAL Id: halshs-00775861 https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00775861

Juliette Carré, Bernard Davasse, Jean-Paul Métailié. HAL Id: halshs-00775861 https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00775861 Vers un observatoire partagé des paysages du Parc national des Pyrénées. Méthodes et matériaux pour analyser et illustrer l évolution des paysages sur le territoire du Parc Juliette Carré, Bernard Davasse,

Plus en détail

Étude : les PME à l heure du Cloud

Étude : les PME à l heure du Cloud Étude : les PME à l heure du Cloud Synthèse des principaux enseignements 27 avril 2012 1 FICHE TECHNIQUE DE L ETUDE Echantillon : 301 entreprises de 20 à 499 salariés. Représentativité assurée par des

Plus en détail

Etudes de Marché à l Internationale

Etudes de Marché à l Internationale Etudes de Marché à l Internationale Hofstede / Mesurer la culture via 5 indices : - Individualisme vs. Collectivisme - Masculinité vs. Féminité - Incertainty avoidance - Power distance - Court terme vs.

Plus en détail

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO I APPROCHE A - Contexte B - État des lieux de la recherche dans les pays de la zone II OBJECTIFS A Objectif général B Objectifs spécifiques

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique.

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. Sensibilisation à la sécurité informatique Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. lieux en France, 1997, pp.17. École

Plus en détail