E.N.S.G.T.I. LIVRET DES COURS TROISIÈME ANNÉE (3A M2) UNIVERSITE DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E.N.S.G.T.I. LIVRET DES COURS TROISIÈME ANNÉE (3A M2) UNIVERSITE DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR"

Transcription

1 UNIVERSITE DE PAU ET DES PAYS DE L ADOUR E.N.S.G.T.I. Ecole Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles LIVRET DES COURS TROISIÈME ANNÉE (3A M2)

2 Troisième année (M2) Tronc commun 3ème année - Tronc commun Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EC3CE Plans d'expériences Tinsson Nov.-Avril EC3CE2 Gestion de projet Ricarde Nov.-Avril 20 1 Culture de l'ingénieur III EC3CE 98 6 EC3CE3 Communication Monago Nov.-Avril 15 1 EC3CE4 Insertion professionnelle Thibaud Nov.-Avril 8 1 EC3CE5 Management des ressources humaines Suarez Nov.-Avril 35 2 Projet EC3PR EC3PR1 Projet de Conception Olivier Nov.-Avril Stage de Spécialité EC3SS EC3SS1 Mai - Septembre 5 mois 5mois Total TC (S1 : Nov.-Avril)

3 Culture de l Ingénieur III EC3CE Connaître et maîtriser les moyens modernes de communication Etre capable de s'intégrer dans une organisation, de l animer et de la faire évoluer : gestion de projets, gestion des ressources humaines Unité d'enseignement (UE) Culture de l'ingénieur III Horaire(h) ECTS / Coef. Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EC3CE Plans d'expériences Tinsson Nov.-Avril EC3CE2 Gestion de projet Ricarde Nov.-Avril 20 1 EC3CE 98 6 EC3CE3 Communication Monago Nov.-Avril 15 1 EC3CE4 Insertion professionnelle Thibaud Nov.-Avril 8 1 EC3CE5 Management des ressources humaines Suarez Nov.-Avril 35 2

4 PLANS D EXPERIENCE EC3CE1 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 14h / 6h / - W. Tinsson GC1MI2 : Probabilités et Statistiques (première année). Examen terminal de 2h. Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Il est très souvent nécessaire de modéliser le comportement d une phénomène complexe (réglage optimal d une machine outil, d un moteur atmosphérique etc.). Cette modélisation va être possible suite à la réalisation d expériences. La méthode des plans d expérience a pour objectif d obtenir un maximum d information sur le phénomène étudié en un minimum d expériences. A l issue de ce cours les être capables de : 1) maîtriser les bases théoriques des plans d expériences, 2) construire un plan d expérience dans une situation donnée, 3) analyser les résultats issus d un plan d expérience, 4) utiliser un logiciel spécialisé. 1), 2) Plans d expérience pour modèles d ordre un, 3) Plans d expérience pour modèles à effets d interactions, 4) Plans d expérience pour surfaces de réponse, 5) Plans d expérience pour mélanges. J. Goupy (2005), Pratiquer les plans d expérience. Dunod, Série L usine Nouvelle (Conception) W. Tinsson (2010), Plans d expérience : constructions et analyses statistiques. Springer, Mathématiques et Applications.

5 GESTION DE PROJET EC3CE2 Crédits (ECTS) 1 (Cours. / TD. / TP.) Novembre - Avril 10h / 10h / - M. Ricarde, J. Mercadier, J.P. Serin - 2 heures Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Gestion de projet : la théorie et la mise en œuvre pour les projets industriels. Permettre aux étudiants d organiser et de suivre un projet en terme de : - planning, - coût, - qualité. Evaluer les risques et construire un plan de management. Etablir l avancement du travail et les bilans financiers. Comprendre les organisations industrielles : client, maître d œuvre, prestataire, fournisseur, sous-traitant Les étapes principales d un projet industriel : de la conception à l exploitation opérationnelle. Le plan de management projet: - Objet - Contrat - Budget - Client / fournisseur / soustraitants - L organisation des tâches - Plan de maîtrise des risques. - Communication - Planning - Pilotage. Initiation à MS Project. De l'ingénierie d'affaires au management de projet, Henri Georges Minyem, éditions Eyrolles. Manager un projet pour la première fois : De l'idée à la réalisation, Alain Asquin, Thierry Picq, éditions Eyrolles. L essentiel de la gestion de projet, Roger Aïm, Les Carrés. Le chef de projet paresseux mais gagnant!, M Destors, J. Le Bissonnais, Microsoft Press. MS Project 2007

6 COMMUNICATION EC3CE3 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Novembre - Avril CM : 11H TD : 4H Mr MONAGO Yves Savoir communiquer dans le but de convaincre son auditoire Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Maîtriser sa communication est un vecteur de réussite tant professionnelle que personnelle. Ce module a p our but de transmettre les outils et méthodes permettant d améliorer sa communication - Connaître les principes de la communication verbale et non verbale - Maîtriser la méthodologie relative à la préparation d une intervention orale - Connaître les outils permettant de convaincre un auditoire - Connaître les différents types d animation d un groupe de personne - Savoir faire face à des échanges tendus CM : Convaincre son auditoire, faire face aux situations tendues dans les échanges TD : Convaincre dans le cadre professionnel CM : Principe de la communication verbale et non verbale, Méthodologie préparation intervention orale

7 INSERTION PROFESSIONNELLE EC3CE4 Crédits (ECTS) 1 (Cours. / TD. / TP.) Novembre - Avril - / 7h / - M. Thibaud Contenu

8 MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EC3CE5 Crédits (ECTS) 2 (Cours. / TD. / TP.) Novembre - Avril 35h / - / - S. Suarez aucun Examen écrit Ce cours propose une initiation à la gestion des ressources humaines (GRH). Il se donne pour objectif de former les étudiants aux principaux concepts et techniques nécessaires à la prise de décision dans ce domaine. - Maîtriser les outils nécessaires à l élaboration d une Gestion Prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC). - Etre capable de décrire le processus de sélection - Connaître les différentes méthodes de formation professionnelle. - Etre capable d avoir un regard critique sur le système de rétribution d une organisation et pouvoir être force de proposition pour son amélioration. Contenu générale à la GRH Thème 1 : La gestion prévisionnelle des emplois et compétences Thème 2 : Le recrutement Thème 3 : La rémunération Thème 4 : La formation professionnelle Conclusion - Encyclopédie des Ressources Humaines, sous la direction de José Allouche, Vuibert, Gestion des ressources humaines, de Eric Campoy, Etienne Maclouf, Karim Mazouli, Valérie Neveu, Pearson, Gestion des ressources humaines, de Jean-Marie Peretti, Vuibert, Organisation et gestion de l entreprise, de Richard Soparnot, Dunod, 2006

9 Projet EC3PR Démontrer sa capacité à maîtriser simultanément toutes les compétences acquises précédemment : compétences scientifiques, travail en équipe, gestion de projet, anglais technique et communication Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP Projet EC3PR EC3PR1 Projet de Conception Nov.-Avril

10 PROJET DE CONCEPTION EC3PR1 Crédits (ECTS) 6 (Cours. / TD. / TP.) Novembre - Avril - / - / 100h Un enseignant par groupe Enseignant coordinateur : J. Olivier 1 Soutenance Orale intermédiaire (20min + 30 min de question) 1 soutenance orale finale (30 min + 30 min de question) 3 Rapports écrits Ce projet, effectué en groupe de 3 à 5 étudiants, consiste à concevoir et dimensionner une installation industrielle. Démontrer sa capacité à maîtriser simultanément toutes les compétences acquises précédemment : compétences scientifiques, travail en équipe, gestion de projet, anglais technique et communication Contenu - Bilan de matière - Bilan d Energie - Dimensionnement de 3 à 4 Opération Unitaires - Etude de sécurité - Etude de contrôle commande - économique détaillée - Etude de l impact environnemental - Etude d optimisation énérgétique des installations

11 Stage de Spécialité EC3SS Appliquer les compétences scientifiques spécifiques au parcours de troisième année dans un environnement professionnel Approfondir ses compétences en cohérence avec son projet professionnel Stage de Spécialité EC3SS EC3SS1 Mai - Septembre (4 mois minimum - 5 mois maximum) 5 mois 5mois 30 30

12 STAGE DE SPECIALITE EC3SS1 Crédits (ECTS) 30 (Cours. / TD. / TP.) - Mai - Septembre 5 mois Rapport écrit Soutenance orale Contenu Appliquer les compétences scientifiques spécifiques au parcours de troisième année dans un environnement professionnel Approfondir ses compétences en cohérence avec son projet professionnel

13 Troisième année (M2) Spécialité Energétique Parcours Énergétique du Bâtiment (EB) 3ème année - Spécialité Energétique Parcours Energétique du Bâtiment Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3BB Technologie de la construction Carré H. Nov.-Avril Bâtim ent EE3BB EE3BB2 Simulation thermique dynamique Gibout S. / Franquet E. Nov.-Avril 42 2 EE3BB3 Confort Hort C. / Haillot D. / Larrieu B. Nov.-Avril 38 2 EE3BE1 Contrôle et Régulation Gaultier J. Nov.-Avril 24 2 EE3BE2 Fluidique Chartrain N. Nov.-Avril 40 2 Equipement technique EE3BE 98 6 EE3BE3 Installations spécifiques Vallin R. / Kaczmarek G. / Haillot D. Nov.-Avril 34 2 EE3BR1 Reglementation Themique Pit F. (Febis Eco Habitat) Nov.-Avril 24 2 EE3BR 84 Règlementation 6 EE3BR2 Normes et Labels Haillot D. / Dumergue L. / Mary P. / Jarrier F. Nov.-Avril 48 3 EE3BR3 Management de la construction Marion C. Nov.-Avril 12 1 Total Opt GE (S1 : Nov.-Avril) Total (S1 : Nov.-Avril)

14 Bâtiment EE3BB Unité d'enseignement (UE) Bâtim ent Horaire(h) ECTS / Coef. Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3BB Technologie de la construction Carré H. Nov.-Avril EE3BB EE3BB2 Simulation thermique dynamique Gibout S. / Franquet E. Nov.-Avril 42 2 EE3BB3 Confort Hort C. / Haillot D. / Larrieu B. Nov.-Avril 38 2

15 Technologie de la construction EE3BB1 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 20h / 14h / 0 H. CARRE Examen Final (2h) Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce module est de fournir aux élèves ingénieurs énergéticiens les connaissances et le vocabulaire de base du domaine de la construction. A l issus de ce module, les : Pouvoir identifier les différents corps de métier intervenant dans la construction Connaître les différents matériaux et leurs domaines d utilisation Lire et comprendre un plan Identifier sur plan ou sur chantier les différents points singuliers pouvant avoir un impact sur les performances thermiques. matériaux de construction et technique constructive associée (6h) technologie de la construction (14h) lecture de plan (6h) points singuliers : ponts thermiques et infiltrations (4h) visites de chantier (4h)

16 Simulation Thermique Dynamique EE3BB2 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 14 / 28 / 0 S. Gibout Notions de thermique du bâtiment Projet Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Tout bâtiment est un système subissant les influences externes (i.e. le climat : température, hygrométrie, vent, rayonnement solaire, etc.) et internes (occupants et équipements) qui sont très variables dans le temps. La simulation thermique dynamique (ou STD) est l outil indispensable à l analyse de toutes ces influences et donc la conception de bâtiments performants et parfaitement adaptés à leurs usages. A l issus de ce module, les : Connaître et estimer les apports externes solaires appréhender les lois physiques intervenant dans la STD connaître et comprendre les influences subies par un bâtiment savoir utiliser un logiciel de STD analyser les résultats de STD et identifier les pistes d amélioration Une première intervention est axée l évaluation de la ressource solaire. La seconde partie concerne les principes fondamentaux de la STD ainsi que leur mise en application à l aide du logiciel Pléiade/Comfie). Des séances de TD permettrons d aborder différents thèmes tels que : l isolation (intérieure, extérieur, répartie) les apports solaires le rôle de l inertie et influence sur les conforts d été et d hiver l influence de la ventilation et des infiltrations l impact des performances des parois vitrées etc.

17 Confort EE3BB3 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 24/14/0 C. Hort, B. Larrieu, D. Haillot Variable selon les intervenants Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Le rôle premier d un bâtiment est de créer un «espace intérieur» dans le but d assurer un niveau de confort aux usagers. Dans le domaine du bâtiment, on pensera bien entendu au confort hygrothermique, mais il faut également tenir compte des notions de qualité de l air intérieur et d éclairage. A l issus de ce module, les : définir contraintes de conforts propres à un usage évaluer les performances d un local par rapport à ces contraintes définir les moyens à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif Qualité de l air Confort thermique Eclairage

18 Équipement technique EE3BE Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3BE Contrôle et Régulation Gaultier J. Nov.-Avril EE3BE2 Fluidique Chartrain N. Nov.-Avril 40 2 Equipement technique EE3BE 98 6 EE3BE3 Installations spécifiques Vallin R. / Kaczmarek G. / Haillot D. Nov.-Avril 34 2

19 Confort EE3BE1 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 24/0/0 Jacques GAULTIER 1 heure d examen Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Notre société doit répondre à de nouvelles contraintes comme l amélioration de l efficacité énergétique, la dépendance des personnes âgées et l intégration dans nos usages de l internet et des Smartphones. A cet effet, nous devons apporter de «l intelligence» dans nos réseaux et bâtiments. C est la domotique ou l immotique qui assure cette mission d intégration de l intelligence dans les infrastructures. Mais comme tout nouveau marché, une pléiade d acteurs et de technologies coexistent. Laquelle choisir? Laquelle est en train de s imposer? Quels services rend-elle? Quand l utiliser? Comment la mettre en place? A la suite de ce cours, les élèves doivent être en mesure de savoir a quel moment il peut être judicieux d utiliser la domotique, quel système domotique privilégier, et de disposer d un premier niveau de connaissance de mise en œuvre. 1. Définitions, usages, taille et évolution du marché de la domotique. 2. Connaissance des principales technologies utilisées. 3. Premier pas de programmation avec la mise en œuvre sur une maquette de fonctionnalités basiques (éclairage, chauffage, VMC, etc ) 4. Approfondissement avec un projet de régulation et de contrôle d une Centrale de Traitement d air.

20 Fluidique EE3BE2 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 20/20/0 N. CHARTRAIN Projets Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Conception et dimensionnement des installations de ventilation, chauffage, climatisation et plomberie A l issus de ce module, les : Savoir dimensionner une installation complète Evaluer et sélectionner les différentes options technologiques Rédiger de notes de calculs Ventilation o VMC simple/double flux o Centrale de traitement de l air o Extraction et diffusion o Protection incendie Chauffage et climatisation o Rappels RT2012 o Bilans thermique et climatique o Types d émetteur o Réseau de distribution (Pertes de charges, calorifugeage, etc) o La production de chaleur et de froid o Schémas d installation type Plomberie Eau chaude sanitaire o Définition des besoins o Types de production

21 o Schémas d installation type

22 INSTALLATIONS SPÉCIFIQUES EE3BE3 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 30/4/0 D. Haillot, S. Gibout Variable selon intervenant Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Ce module permet d aborder différentes technologies sous la forme d interventions. Les être capable de mobiliser les connaissances acquisses lors de chaque intervention sur un cas d usage concret. Exemples d interventions : Parois actives Solaire photovoltaïque Energie éolienne ECS solaire Les salles propres et la qualité de l air intérieur Salles serveur et Data Centers

23 Règlementation EE3BR Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3BR Reglementation Themique Pit F. (Febis Eco Habitat) Nov.-Avril EE3BR 84 Règlementation 6 EE3BR2 Normes et Labels Haillot D. / Dumergue L. / Mary P. / Jarrier F. Nov.-Avril 48 3 EE3BR3 Management de la construction Marion C. Nov.-Avril 12 1

24 RÉGLEMENTATION THERMIQUE EE3BR1 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 8/16/0 F. PIT Projet + examen terminal (2h) Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce module est d identifier les principaux enjeux de la thermique du bâtiment, de connaître les méthodes de calculs réglementaires des consommations énergétiques des bâtiments, d identifier les principaux enjeux réglementaires des différentes réglementations thermiques (RT) Savoir appliquer les méthodes de calcul réglementaire.

25 NORMES ET LABELS EE3BR2 Crédits (ECTS) 3 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 38/10/0 F. Jarrier, P. Mary, L. Dumergue, D. Haillot Variable selon intervenant Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Comme son nom le suggère, ce module aborde les normes et labels liés à la qualité énergétique et environnementale des bâtiments. Connaître les différentes normes et labels du domaine du bâtiment Savoir effectuer un audit énergétique et mettre en place une démarche de Diagnostique de Performance Energétique (DPE) Effectuer une analyse de cycle de vie (ACV) ou un bilan carbone Labels HPE et HQE dans le bâtiment Audit énergétique et diagnostic de performance énergétique Bilan carbone Analyse de cycle de vie

26 MANAGEMENT DE LA CONSTRUCTION EE3BR3 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov. - Avril 9/3/0 C. Marion, F. Salles Variable selon intervenant Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Ce module aborde la démarche globale de gestion d un projet de construction sous les angles complémentaires du maitre d œuvre et du maitre d ouvrage. Après ce cours, les : - Connaître les différentes phases et différents intervenant d un projet de construction - être capables d identifier les différents intervenants des appels d offres, - être capables de différencier les documents constituants un appel d offres, - être capables de rédiger une réponse complète à un appel d offres.

27 Troisième année (M2) Spécialité Energétique Parcours Énergétique Industrielle (EI) 3ème année - Spécialité Energétique Parcours Energétique Industrielle Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3IC Réseaux Franquet E. / Gluszak P. / Lalanne L. Nov.-Avril Conversion et distribution de l'énergie EE3IC EE3IC2 Technologies de conversion Franquet E. / Gibout S. / Bédécarrats J-P. / Haillot D. / Duthil P. / Pin Nov.-Avril 60 4 EE3IC3 Modélisation et physique avancée Kousksou T. / Savary N. Nov.-Avril 26 2 EE3IR1 Energie nucléaire Labro X. Nov.-Avril 20 1 EE3IR2 Energies fossiles et renouvelables Gibout S. / Piron E. Nov.-Avril 12 1 Ressources énergétiques et usages EE3IR 62 4 EE3IR3 Développement soutenable Guellil M. / Pourredon E. Nov.-Avril 12 1 EE3IR4 Marché et économie de l'énergie Marion B. / Kousksou T. / Lalanne L. Nov.-Avril 18 1 EE3IU1 Bilan carbone et Analyse de cycle de vie Haillot D. / Dumergue L. Nov.-Avril 18 2 EE3IU2 Audit énergétique Barbé L. / Haget F. Nov.-Avril 30 2 Utilisation rationnelle de l'énergie EE3IU 98 7 EE3IU3 Efficacité énergétique Guellil M. / Marion B. Nov.-Avril 32 2 EE3IU4 Valorisation énergétique Bédécarrats J.P. / Bourig A. / Guellil M. / Jay S. Nov.-Avril 18 1 Total Opt GE (S1 : Nov.-Avril) Total (S1 : Nov.-Avril)

28 Conversion et distribution de l énergie EE3IC Unité d'enseignement (UE) Conversion et distribution de l'énergie Horaire(h) ECTS / Coef. Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3IC Réseaux Franquet E. / Gluszak P. / Lalanne L. Nov.-Avril EE3IC EE3IC2 Technologies de conversion Franquet E. / Gibout S. / Bédécarrats J-P. / Haillot D. / Duthil P. / Pin Nov.-Avril 60 4 EE3IC3 Modélisation et physique avancée Kousksou T. / Savary N. Nov.-Avril 26 2

29 RESEAUX EE3IC1 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov Avril 20h / / Dr E. FRANQUET, P. GLUSZAK, L. LALANNE Examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce cours est de présenter aux étudiants les divers types de réseaux de transport de l énergie, et les techniques associées ainsi que les méthodes de gestion en production. Après ce cours, les : Etre capables de décrire les divers réseaux énergétiques. Maitriser les notions associées à leur utilisation quotidienne. 1. Les réseaux électriques 2. Les réseaux gaz 3. Les réseaux de chaleur

30 TECHNOLOGIES DE CONVERSION EE3IC2 Crédits (ECTS) 4 (Cours / TD / TP) Nov Avril 48h /12h / Dr. J.P. BEDECARRATS, Dr. E. FRANQUET, Dr. S. GIBOUT, Dr. D. HAILLOT, Dr. P. DUTHIL, Dr. S. PINCEMIN, P. BOUTITIE, G. MASSIP Examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques Ce cours a pour objectif d aborder l ensemble des technologies dont le but est de convertir de l énergie, avec pour finalité la production de chaleur ou d électricité. Après ce cours, les : Etre capables de connaître et différencier l ensemble des technologies utilisées pour la production de chaleur et d électricité. Maîtriser les techniques associées et la gestion des systèmes afférents. 1. Biomasse 2. Eolien 3. Géothermie 4. Hydrogène 5. Solaire a. Photovoltaïque b. Thermique c. Héliothermodynamique

31 Modélisation et physique avancée EE3IC3 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov Avril 12h /14h / Dr. T. Kousksou, N. Savary Un examen final et un projet Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce cours est d apporter des éléments théoriques supplémentaires nécessaires à l analyse de systèmes énergétiques complexes. Après ce cours, les : Etre capables de concevoir un système complet. Etre capables d optimiser un système énergétique. 1. Turbines à gaz a. Différentes familles b. Principes de fonctionnement c. Conception et développement d. Essais moteur et certification 2. Optimisation des systèmes complexes a. Diagnostic b. Thermodynamique en temps fini

32 Ressources énergétiques et usages EE3IR Unité d'enseignement (UE) Ressources énergétiques et usages Horaire(h) ECTS / Coef. Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3IR Energie nucléaire Labro X. Nov.-Avril EE3IR2 Energies fossiles et renouvelables Gibout S. / Piron E. Nov.-Avril 12 1 EE3IR 62 4 EE3IR3 Développement soutenable Guellil M. / Pourredon E. Nov.-Avril 12 1 EE3IR4 Marché et économie de l'énergie Marion B. / Kousksou T. / Lalanne L. Nov.-Avril 18 1

33 ENERGIE NUCLEAIRE EE3IR1 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov Avril 20/ / X. Labro Examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L'objet de ce cours est de présenter aux étudiants le fonctionnement d'un réacteur à eau sous pression, et les paramètres intrinsèques associés, ainsi que les grands principes de la sûreté nucléaire en exploitation. Après ce cours, les : Etre capables de décrire le fonctionnement d un réacteur. Etre capables d identifier et de maîtriser les paramètres de production. Etre initiés aux principes de la sûreté nucléaire. Pouvoir analyser un incident nucléaire. 1. : la production d énergie nucléaire 2. Principes de fonctionnement d un REP 3. Physique nucléaire 4. Interactions Primaire/Secondaire 5. Sûreté 6. Radioprotection 7. Situations accidentelles et accidents graves 8. Three Mile Island 9. Tchernobyl 10. Fukushima

34 Energies fossiles et renouvelables EE3IR2 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov Avril 12/ / Dr. S. Gibout, E. Piron Examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce co urs est de présenter les éléments de contexte concernant les énergies fossiles et renouvelables. Après ce cours, les : Connaître le panorama global des énergies fossiles et renouvelables, notamment en termes de répartition et d utilisation. Maîtriser les notions économiques, sociales et sociétales associées. 1. Les énergies fossiles a. Définition b. Origine et répartition mondiale c. Utilisations dans la chaine industrielle d. Enjeux 2. Les énergies renouvelables

35 Développement soutenable EE3IR3 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov Avril 12 h / / M. Guellil, E. Pourredon Examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce cours est de présenter le panorama global de consommation énergétique mondial et national, et ses perspectives d évolution. Au regard de ce constat, la démarche de développement soutenable est développée, en particulier les axes de levier permettant de l atteindre dans le secteur de l énergie. Après ce cours, les : Connaître l état actuel et futur des besoins énergétiques, et les impacts divers associés (planète, développement économique..). Connaître la démarche de développement soutenable, et ses articulations politiques et techniques, tant au point de vue mondial que national ou local. Etre capables d initier une telle démarche, notamment en activant les différents acteurs industriels, administratifs et politiques. Savoir analyser, respecter et anticiper les normes et réglementations. 1. L énergie et le climat a. Eléments de contexte b. Financement et réglementation 2. Agenda 21

36 Marché et économie de l énergie EE3IR4 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov Avril 14h / 4h / Dr. T. KOUSKSOU, B. Marion, L. Lalanne Projet et examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce co urs est d aborder les notions d optimisation des systèmes énergétiques d un point de vue économique, tout en présentant le marché de l énergie et les acteurs associés. Après ce cours, les : Connaître l état du marché actuel et futur. Savoir optimiser un système énergétique de manière à augmenter son rendement économique. 1. Thermo-économie a. Analyse exergétique b. Méthodes d optimisation 2. Marché et acteurs économiques a. Electriciens b. Gaziers Thermal Design & Optimization, Adrian Bejan, John Wiley & Sons, Inc (1996).

37 Utilisation rationnelle de l énergie EE3IU Horaire(h) ECTS / Coef. Unité d'enseignement (UE) Unité Pédagogique (UP) Enseignants (CM) UE UP Tot UE Tot UP ECTS UE Coef. UP EE3IU Bilan carbone et Analyse de cycle de vie Haillot D. / Dumergue L. Nov.-Avril EE3IU2 Audit énergétique Barbé L. / Haget F. Nov.-Avril 30 2 Utilisation rationnelle de l'énergie EE3IU 98 7 EE3IU3 Efficacité énergétique Guellil M. / Marion B. Nov.-Avril 32 2 EE3IU4 Valorisation énergétique Bédécarrats J.P. / Bourig A. / Guellil M. / Jay S. Nov.-Avril 18 1

38 Bilan carbone et analyse de cycle de vie EE3IU1 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov Avril 8h / 10h / Dr. D. HAILLOT, L. DUMERGUES Examen final et projet Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce co urs est de présenter les méthodes d analyse de cycle de vie, et en particulier celle du bilan carbone telle que définie par l ADEME. Après ce cours, les : Maîtriser les techniques d analyse de cycle de vie et de bilan carbone. Savoir quantifier la dépendance, notamment en énergies fossiles, d une activité ou d un produit. 1. Présentation générale 2. Sources et facteurs d émission 3. Méthodologie et réalisation

39 Audit Energétique EE3IU2 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov Avril 30h / / L. BARBE, F. HAGET Examen final Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce co urs est d aborder les différentes méthodes de réalisation d un audit énergétique, puis de proposer des sources d économie en analysant le fonctionnement de certains appareils. Après ce cours, les : Etre capables de réaliser un bilan énergétique électrique. Etre capables de réaliser un bilan énergétique thermique. Maîtriser les différentes sources d optimisation énergétique Notions de base a. Ratios b. Tarifications c. Méthodologie 3. Matériels de mesure 4. Gisements d économie d énergie a. Chauffage et ECS b. Eclairage, ventilation et traitement de l air c. Froid et climatisation 5. Utilisation et intégration d énergies renouvelables Mémotech Génie Energétique Guides techniques ADEME

40 Efficacité énergétique EE3IU3 Crédits (ECTS) 2 (Cours / TD / TP) Nov Avril 22h / 10h / B. Marion, M. Guellil 2 examens Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L objectif de ce co urs est d aborder l efficacité énergétique, dont le but est de produire autant ou plus en consommant moins. Ceci permet d allier des impératifs de développement industriel et économique à des critères de respect de l environnement et de diminution des consommations. Après ce cours, les : Connaître et maîtriser les flux d énergie. Savoir conduire des études intégrant les notions d efficacité. 1. Les enjeux de l efficacité énergétique 2. L efficacité énergétique dans la production d énergie a. Les combustibles b. La production d électricité c. La production de chaleur 3. Gestion et management de projets industriels

41 Valorisation énergétique EE3IU4 Crédits (ECTS) 1 (Cours / TD / TP) Nov Avril 14h / 4h / Dr. J.-P. BEDECARRATS, A. BOURIG, M. GUELLIL, F. JAY Transferts de chaleur (GC1TM2, GE1MT1, GC1TM4, GC2TM5, GE2TT3, GE2AE6) 2 examens Cours : cours magistraux TD : Travaux Dirigés TP : Travaux Pratiques L'idée de stocker de l énergie pour l utiliser à la demande reste un des défis importants à relever pour un système énergétique plus sûr et plus performant. L objectif de ce cours est d'apporter aux étudiants une connaissance des bases et des applications sur le stockage de l énergie. Après ce cours, les : Maîtriser les mécanismes de stockage de l énergie. Connaître les installations de stockage de l électricité. Connaître les installations de stockage du froid et de la chaleur. Connaître les installations de stockage du CO Les besoins énergétiques 3. Technologies de stockage a. Stockage mécanique b. Stockage chimique c. Stockage magnétique d. Stockage thermique 4. L hydrogène pour stocker de l énergie a. Caractéristiques de l hydrogène b. Technologies de stockage c. Production d hydrogène 5. Comparaison des technologies 6. Capture et stockage du CO 2

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Diplôme d Université Licence d Université Sciences Physiques pour l Ingénieur (SPI) Liste des modules

Diplôme d Université Licence d Université Sciences Physiques pour l Ingénieur (SPI) Liste des modules Licence d Université Sciences Physiques pour l Ingénieur (SPI) Liste des modules Électronique numérique et informatique industrielle Informatique / réseaux Mécanique des fluides/ Transferts thermiques

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Les nouvelles technologies énergétiques devant faire l objet de démonstrateurs de recherche de façon prioritaire ont été identifiées,

Plus en détail

MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES

MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES UNIVERSITÉ LIBANAISE UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH MASTER RECHERCHE EN ENERGIES RENOUVELABLES En collaboration avec des Établissements Français et Canadiens Renseignements et Retrait des dossiers: http://ulfg.ul.edu.lb/master2/master6.aspx

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

Spécialité ouverte en 2011-2012

Spécialité ouverte en 2011-2012 LICENCE PROFESSIONNELLE PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT Spécialité 1 : Gestion et traitement des eaux, boues et déchets Spécialité ouverte en 2011-2012 Objectifs de la formation Contexte régional : la préservation

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Pratique du chauffage

Pratique du chauffage Pratique du chauffage EN 26 FICHES-OUTILS Jack Bossard Jean Hrabovsky Philippe Ménard Dunod, 2014 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-057799-6 PRÉFACE Au nom de l AICVF, Association

Plus en détail

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Chimie Industrielle (anciennement : Industries chimiques et pharmaceutiques)

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Formation en alternance

Formation en alternance Formation en alternance EN CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION EN CONTRAT D APPRENTISSAGE En raison des couts et de l impact environnemental de l énergie, les secteurs utilisateurs d énergie (industrie, agriculture,

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

Master. Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité. Page

Master. Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité. Page Master Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité Page Unités d enseignement Master 1 Semestre 1 Page 2 7AA1 Anglais Remise à niveau et perfectionnement

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

5. Matériaux en contact avec l eau

5. Matériaux en contact avec l eau Monitoring de la qualité Microbiologique de l eau potable dans les réseaux de distributions Intérêt de l utilisation d un kit de mesure rapide de la flore totale UTLISATIONS 1. Surveillance de Réseau mixte

Plus en détail

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE Journée d information sur les appels à propositions 2010 Théme 5 ENERGIE Lundi 29 Juin 2009 CNRS, Montpellier Christelle Bedes (Remplaçante d Armelle De Bohan) Introduction Futur appel sur l énergie pour

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH

STATION D EPURATION EAUCLIN A LIT IMMERGE : TYPE 40 EH - Traitement eaux et effluents - Maillol Grand - 81990 CAMBON D ALBI Tél. 05.63.78.92.96 - Fax. 05.63.53.06.25 E-mail. eauclin@hotmail.fr - Spécialisée dans les stations d épuration biologique à culture

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE

MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Le renouvellement des effectifs dans les grands groupes et les entreprises du secteur de la production d électricité, la modernisation

Plus en détail

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement

Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Qualité, Sécurité, Environnement Ingénieur méthodeordonnancement Qualité

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique

ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique ACTION 2 : Optimisation des processus d extraction et valorisation énergétique Action 2.6. : Analyse environnementale de la filière microalgues-biodiesel Séminaire Final, Vitoria, 27 Mars 2014 Objectifs

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB)

Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Spécialisation 3A AgroSup Dijon IAA Microbiologie Industrielle et Biotechnologie (MIB) Responsable : Jean-François Cavin (Pr. Microbiologie Biotechnologie) Tel 03 80 77 40 72, Fax 03 80 77 23 84 jf.cavin@agrosupdijon.fr

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS

GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE/STAPS GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS Spécialité Risques Industriels et Maintenance www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION L objectif du master régional GSI

Plus en détail

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR Labex Labex SOLSTICE SOLSTICE Présentation Présentation générale générale Gilles Gilles Flamant 23.01.2013 1 ère Réunion Suivi ANR Sommaire Introduction Partenaires Objectifs de R&D Domaines d intervention

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

2 e année d études. Durée. 130 h. 140 h. 206 h. Gestion et stratégie d entreprise. 61 h

2 e année d études. Durée. 130 h. 140 h. 206 h. Gestion et stratégie d entreprise. 61 h LES ENSEIGNEMENTS DE TRONC COMMUN * *programme 2011/2012 1 re année d études : - apporte les éléments scientifiques, - aborde des enseignements méthodologiques et technologiques dans plusieurs secteurs,

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

VAlorisation et Stockage du CO 2. Un projet global de management du dioxyde de carbone sur la zone de Fos Berre Gardanne - Beaucaire

VAlorisation et Stockage du CO 2. Un projet global de management du dioxyde de carbone sur la zone de Fos Berre Gardanne - Beaucaire VAlorisation et Stockage du CO 2 Un projet global de management du dioxyde de carbone sur la zone de Fos Berre Gardanne - Beaucaire Gilles Munier Directeur Général gmu@geogreen.fr Projet cofinancé par:

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL

CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL CATALOGUE DE FORMATION 2015 CEF INTERNATIONAL SOMMAIRE I. TRANSITION ENVIRONNEMENTALE II. TRANSITION DIGITALE III. ORGANISATION DURABLE DES ENTREPRISES IV. TECHNIQUES ET FILIERES METIERS 2 I- Transition

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage

2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage 2010/2011 4 - GC La régulation Les principes de base Les organes de réglage La régulation Régulation = maintien d un paramètre à une valeur de consigne Chaîne de régulation Observation Détection d un écart

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIES

SCIENCES TECHNOLOGIES R essources MICHEL WAUTELET SCIENCES TECHNOLOGIES et SOCIÉTÉ Questions et réponses pour illustrer les cours de sciences De Boeck Introduction générale 5 Sciences, technologies, société 1. Quels sont les

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules

Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Re-Certification 2012 Programme complet > 8 modules Amiante : Formation répondant aux critères de compétence obligatoires dans le cadre de la certification (NF EN ISO 17024) D P E : Formation répondant

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Le Management de l Energie Rencontre ATEE du 17/06/2014

Le Management de l Energie Rencontre ATEE du 17/06/2014 Le Management de l Energie Rencontre ATEE du 17/06/2014 SOMMAIRE > La démarche de l entreprise DARVA > Performance du Système de Management de l Environnement et de l énergie La démarche de l entreprise

Plus en détail

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Avenue Henri Wautier N : 9A Boîte : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : CP : 1480 Localité : Saintes(Tubize) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 27/05/2005 Numéro de référence du permis : PU 2005/067 Construction : 2006 Version

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «Hygiène sécurité - environnement» Présentation de la formation

Programme Pédagogique National du DUT «Hygiène sécurité - environnement» Présentation de la formation Programme Pédagogique National du DUT «Hygiène sécurité - environnement» Présentation de la formation 1 SOMMAIRE Page -1-Objectif de la formation -2-Caractéristiques générales de la formation -3-Conditions

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Une approche globale et intégrée

Une approche globale et intégrée COHERENCE ENERGIES Une intervention indépendante au cœur c de la transition énergétique des territoires COHERENCE ENERGIES 42 rue Agache 59840 PERENCHIES Tel. : 03 20 00 38 72 Email : contact@coherence-energies.fr

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

iup Génie de l Environnement Institut Universitaire Professionnalisé

iup Génie de l Environnement Institut Universitaire Professionnalisé UFR Sciences Physiques de la terre iup Génie de Institut Universitaire Professionnalisé l Environnement Diplômes : DEUG, Licence, Maîtrise, DRT Titres : d Ingénieur-Maitre, Ingénieur-Docteur Directeur

Plus en détail

éco-construction bâtiments d élevage

éco-construction bâtiments d élevage éco-construction bâtiments d élevage Jacques Capdeville, service Bâtiment-Environnement, Institut de l Elevage Michel Colache, Maison Régionale de l Elevage SIMA février 2011 un contexte Des préoccupations

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention science de l ingénieur spécialité énergétique et environnement - E 2 master sciences de l ingénieur Master sciences de l ingénieur Spécialité énergétique et environnement

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique

Atelier ACTENA. La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Présentation du 31 mars 2015 Atelier ACTENA Samuel CARRE Marc EGLIN La qualification des bureaux d études et la réalisation d un audit énergétique Sujets de la présentation Présentation QCS et CORETEC

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI.

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI. ECO-PROFIL http://fr.leonardo-energy.org/ Chauffage gaz contre chauffage électrique selon différents types de production électrique Septembre 2007 Par Sergio Ferreira 1 Email : saf@eurocopper.org Cet éco-profil

Plus en détail

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 LE TRONC COMMUN

CentraleSupélec Option Energie Année universitaire 2015-2016 LE TRONC COMMUN OPTION ENERGIE http://www.option-energie.ecp.fr LE TRONC COMMUN Le cursus de l Option Energie se compose d un tronc commun de formation générale à la problématique énergétique dont l ambition est de sensibiliser

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14)

Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14) Conférence Enjeux énergétiques et Développement durable (3.12.14) La conférence Enjeux énergétiques et Développement durable est organisée et réalisée par Junium Diffusion. Elle s articule en 3 parties

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014 Master 1 semestre 1 1 2 3 4 5 6 Intitulé précis de l Communication, bases de données et projet professionnel personnel Domaine Sciences, Techniques et Santé 1 Session 1 / Contrôle continu Note plancher

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Bois du Foyau N : 6 Boîte : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : CP : 1440 Localité : Braine-le-Château Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 24/06/1992 Numéro de référence du permis : 92/39 Construction : 1993 Version

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail