JOURNÉE À THÈME MBA CONDITIONS D IMPLANTATION ET DE COMMERCIALISATION EN CHINE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JOURNÉE À THÈME MBA CONDITIONS D IMPLANTATION ET DE COMMERCIALISATION EN CHINE"

Transcription

1 JOURNÉE À THÈME MBA CONDITIONS D IMPLANTATION ET DE COMMERCIALISATION EN CHINE Jean-Christophe ZWICK 7 mars 1994 Université de Lausanne - MBA HEC

2 IMPLANTATION - CHINE Situation économique et politique Éléments de choix Types d implantations Conclusion

3 IMPLANTATION - CHINE SITUATION ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE

4 SYSTÈME POLITIQUE République socialiste à parti unique. Législatif formé par l assemblée du Peuple : beaucoup de membres peu de pouvoir essentiellement destinée à avaliser les décisions de l Exécutif Economie socialiste de marché

5 SITUATION ÉCONOMIQUE Transition entre économie planifiée et libéralisme : décollectivisation des terres (1978) ouverture au savoir-faire et aux capitaux étrangers transformation progressive des industries non rentables.

6 SITUATION ÉCONOMIQUE Effets de la libéralisation : développement des régions côtières Heilongjiang Inner Mongolia Jilin Xinjiang Gansu Ningxia Beijing Liaoning Hebei Tianjin Qinghai Shanxi Shandong Tibet Shaanxi Henan Jiangsu Revenu provincial (par hab > 700 US$ US$ US$ US$ Sichuan Hubei Anhui Jiangxi Hunan Guizhou Fujian Yunnan Guangdong Guangxi Hongkong Shanghai Zhejiang Taiwan Hainan

7 SITUATION ÉCONOMIQUE Effets de la libéralisation : développement des régions côtières exode rural et paupérisation des campagnes changement fréquents des lois (balance entre austérité et surchauffe, convertibilité du Rmb) forte croissance

8 SITUATION ÉCONOMIQUE Conséquences de la croissance : inflation et surchauffe problèmes de contrôle de l économie répartition entre pouvoir central et provincial

9 SITUATION ÉCONOMIQUE Risques engendrés par l ouverture économique et la croissance : inflation et surchauffe tensions sociales tentation indépendantiste des provinces baisse du niveau d éducation développement anarchique de certaines régions

10 IMPLANTATION - CHINE ÉLÉMENTS DE CHOIX

11 ÉLÉMENTS DE CHOIX Quelles sont les raisons de faire le pas vers la Chine? Dans quelles conditions faudrait-il ne pas envisager ce marché?

12 ÉLÉMENTS DE CHOIX Marché : 1200 mio de consommateurs potentiels développement fulgurant de la consommation augmentation du pouvoir d achat dans certaines régions Les analystes voient la Chine comme la puissance économique des années 2005

13 ÉLÉMENTS DE CHOIX Situation économique : inflation de plus de 20% dans les villes croissance du PIB de 12.8% en 1992 possible entrée en vigueur de mesures d austérité (principalement restriction du crédit) plus de contrôle des changes depuis le relative autonomie de décision laissée aux provinces

14 ÉLÉMENTS DE CHOIX Attitude des autorités : encouragement de l investissement étranger afin d accélérer le développement du pays création des Zones Économiques Spéciales volonté politique de faire de la Chine un pays développé mais changements fréquents des réglementations, pas toujours appliquées système fiscal complexe difficulté de lutter contre la surchauffe

15 ÉLÉMENTS DE CHOIX Main d oeuvre : abondante bon marché mais peu qualifiée cadres qualifiés rares et chers nécessite une formation aux concepts occidentaux (qualité, comptabilité)

16 ÉLÉMENTS DE CHOIX Coûts de production : ne pas tabler uniquement sur le coût de la main d oeuvre tenir compte des coûts de qualité, de stockage, etc. Avec une infrastructure à l occidentale et pour une qualité comparable, les coûts de production sont analogues

17 ÉLÉMENTS DE CHOIX Infrastructures : routes et chemins de fer pas disponibles pour le transport de fret cabotage assez répandu et efficace malheureusement encore celles d un pays en voie de développement donc problèmes logistiques fourniture d énergie problématique télécommunications parfois difficiles Leur développement est une priorité du gouvernement

18 ÉLÉMENTS DE CHOIX Secteurs d activité : agriculture, transformation de produits agricoles exploitation de ressources naturelles (pétrole au Xinjiang, charbon et acier au centre du pays) fabrication de biens de consommation de masse et durables industrie lourde finance et commerce international en développement infrastructures immobilier

19 ÉLÉMENTS DE CHOIX Aspects culturels : individualisme du Chinois importance des relations personnelles différences de comportement entre Sud (premier pôle du développement) et Nord (plus dogmatique, proche de Beijing) importance de la vision à long terme Il est bon d oublier certains automatismes occidentaux

20 ÉLÉMENTS DE CHOIX Négociations : peuvent être longues et déconcertantes importance de la confiance entre partenaires toute exigence doit être motivée expliquer, éviter les malentendus contrat écrit peut être remis en question en tout temps Ne pas commencer avec ses avocats!

21 IMPLANTATION - CHINE TYPES D IMPLANTATIONS

22 TYPES D IMPLANTATIONS REPRESENTATIVE OFFICE : activité liée à la maison-mère gains générés uniquement par honoraires, ristournes ou commissions Essentiellement pour : collecter des informations sur le marché organiser services aux acheteurs et vendeurs potentiels coordination avec d autres sociétés du groupe

23 TYPES D IMPLANTATIONS COOPERATIVE JOINT VENTURE : société mixte réglée par contrat d association chaque partenaire apporte une partie nécessaire au fonctionnement, et est responsable des risques de sa partie répartition des bénéfices réglée par contrat

24 TYPES D IMPLANTATIONS EQUITY JOINT VENTURE : société à responsabilité limitée, capital apporté par les deux partenaires capital en espèces ou en nature (terrain, know-how) répartition des bénéfices et des risques proportionnellement au capital les limitations de la part du partenaire étranger tendent à disparaître management assuré conjointement par les deux partenaires

25 TYPES D IMPLANTATIONS JOINT VENTURES : Avantages : partenaire local connaissant les usages et les bonnes personnes (guanxi) Inconvénients : contrôle du management et du savoir-faire souvent obligation d exporter une grande partie de la production

26 TYPES D IMPLANTATIONS WHOLLY FOREIGN OWNED ENTERPRISES : société sans partenaire local procédure d approbation par les autorités analogue à celle des Joint Ventures restrictions du domaine d activité

27 TYPES D IMPLANTATIONS WHOLLY FOREIGN OWNED ENTERPRISES : Avantages : contrôle absolu du management et du know-how pas besoin de choisir partenaire chinois Inconvénients : souvent difficultés dues à l absence d un partenaire chinois (connaissance de la mentalité) Ce type de société n est pas recommandé pour une première implantation en Chine

28 TYPES D IMPLANTATIONS CONTRAT DE LICENCE : Avantages : facile pour entreprendre fabrication en Chine financièrement avantageux et peu de risques d investissement Inconvénients : peu de contrôle sur technologie et savoir-faire nécessité d assurer qualité constante durée maximale de 10 ans risque de former un concurrent et de ne plus pouvoir revenir sur le marché après la fin du contrat

29 TYPES D IMPLANTATIONS PROCÉDURE D APPROBATION : Chinese Party Foreign Party Letter of intention of EJV or CJV Project Proposal compiled by Chinese Party Submit to Administrative Commitee of the Zone Carbon Copies to Relevant Departments (within 7 days *) Disapproval or Revision if required Comments by Examination and Approval Authority Regional Administrative Bureau for Industry and Commerce Registration of name of the Enterprise Compile and submit Feasibility Study Contract Articles of Association Certified Public Accountant Office concerning Foreign Economic Relations Law Firm concerning Foreign Economic Relations Apply for Certificate of Approval Submit to Administrative Commitee of the Zone Carbon Copies to Relevant Departments (within 15 days *) Disapproval or Revision if required Comments by Examination and Approval Authority Administrative Commitee of the Zone Issuance of Approval Certificate Regional Administrative Bureau for Industry and Commerce Issues Business License Register at Tax Bureau and open Bank Account

30 IMPLANTATION - CHINE CONCLUSION

31 CONCLUSION

32 CONCLUSION Pourquoi éviter la Chine? pas possible d allouer suffisamment de ressources (finances et personnel) possible de se passer d un marché international entrepreneur n aime pas le risque et l incertitude

33 CONCLUSION Pourquoi faire le pas vers la Chine? exploiter les potentialités de ce gigantesque marché occuper le terrain pour ne pas risquer de se voir bloqué par ses concurrents C est une décision stratégique à long terme

34 CONCLUSION Les facteurs de succès : qualité de l analyse préalable (business plan) choix du partenaire local appui de la Direction se donner les moyens de réussir La règle des trois P : Politesse Patience Persévérance

35 CONCLUSION Perspectives d avenir : incertitudes politiques liées à la disparition de Deng Xiaoping la croissance pourra-t-elle continuer à cette vitesse? un retour à une économie planifiée est-elle possible? Il faut suivre l optimisme des Chinois de l étranger, qui considèrent que le changement est irréversible

36 CONCLUSION L honnête homme est droit, mais pas rigide Confucius

DOUZIÈME ENQUÊTE STATISTIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L INTERNET EN CHINE. Document d orientation

DOUZIÈME ENQUÊTE STATISTIQUE SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L INTERNET EN CHINE. Document d orientation Distr. GÉNÉRALE CES/SEM.52/7 2 octobre 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE (CEE-ONU) CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS CEE-ONU/CNUCED/UNESCO/UIT/OCDE/Eurostat:

Plus en détail

Mémoire de stage Master 2 Statistiques et Traitement des Données. Responsable : Laurent Serlet P A I E M E N T M O B I L E

Mémoire de stage Master 2 Statistiques et Traitement des Données. Responsable : Laurent Serlet P A I E M E N T M O B I L E Mémoire de stage Master 2 Statistiques et Traitement des Données Présenté par WU Haiyan Responsable : Laurent Serlet L A N A L Y S E D E S D O N N E E S D U P A I E M E N T M O B I L E Stage effectué du

Plus en détail

INTEGRITÉ INNOVATION RESPONSABILITÉ FORMATION CONTINUE INGRAM MICRO CODE D ÉTHIQUE RESPONSABILITĖ SOCIALE D ENTREPRISE D ĖQUIPE & RESPECT TRAVAIL

INTEGRITÉ INNOVATION RESPONSABILITÉ FORMATION CONTINUE INGRAM MICRO CODE D ÉTHIQUE RESPONSABILITĖ SOCIALE D ENTREPRISE D ĖQUIPE & RESPECT TRAVAIL TRAVAIL D ĖQUIPE & RESPECT INNOVATION FORMATION CONTINUE RESPONSABILITÉ INTEGRITÉ INGRAM MICRO RESPONSABILITĖ SOCIALE D ENTREPRISE Oct. 2012 French Version MESSAGE DU PDG Alain Monié Pour réussir dans

Plus en détail

Université de Lausanne. Travail réalisé sous la supervision du Professeur F. Léonard. Jean-Christophe ZWICK

Université de Lausanne. Travail réalisé sous la supervision du Professeur F. Léonard. Jean-Christophe ZWICK Université de Lausanne Travail réalisé sous la supervision du Professeur F. Léonard Jean-Christophe ZWICK Octobre 1993 TABLE DES MATIERES Remerciements 1 Avertissement 1 1. INTRODUCTION 2 2. CONTEXTE POLITIQUE

Plus en détail

Investissement direct (WOFE) 1

Investissement direct (WOFE) 1 Investissement direct (WOFE) 1 2 Pourquoi créer une WFOE en Chine? Les sociétés commerciales à capitaux étrangers ont la capacité de s'engager dans les activités suivantes: L'achat en Chine pour l'export

Plus en détail

Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter

Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter Aspects juridiques de la conduite des affaires en Chine Plusieurs pièges à éviter Chambre de commerce du Montréal métropolitain 10 avril 2015 Vivian Desmonts Avocat (Guangzhou, Chine) Quelques rappels

Plus en détail

ACQUISITIONS EN CHINE : ACHAT D ACTIFS OU PRISE DE PARTICIPATION?

ACQUISITIONS EN CHINE : ACHAT D ACTIFS OU PRISE DE PARTICIPATION? Le marché chinois des fusions-acquisitions offre chaque année davantage d opportunités aux investisseurs étrangers: en 2010, le montant de transactions impliquant des entreprises étrangères s élevait à

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

Bureau de représentation 1

Bureau de représentation 1 Bureau de représentation 1 Vous souhaitez créer une structure juridique en Chine sans apport de capital? Vous recherchez à coordonner en Chine les activités de votre société mère? Vous voulez faire la

Plus en détail

Etablissement de formation agréé par l'etat chinois. Activités représentatives organisées par l'assoges

Etablissement de formation agréé par l'etat chinois. Activités représentatives organisées par l'assoges Un Réseau d affaires performant Lieu de rencontres des partenaires français et chinois Acteur actif favorisant la coopération décentralisée à des fins économiques Représentations en Europe des institutions

Plus en détail

Les compagnies pétrolières chinoises dans la stratégie de puissance de Pékin

Les compagnies pétrolières chinoises dans la stratégie de puissance de Pékin Les compagnies pétrolières chinoises dans la stratégie de puissance de Pékin Intelligence Economique Responsable : Christian Harbulot Année 2008-2009 Mastère Marketing & Management Cécile LIN Michaël MORER

Plus en détail

Hong Kong: Sociétés offshore à Hong Kong :

Hong Kong: Sociétés offshore à Hong Kong : Hong Kong: Le territoire de Hong Kong est situé sur les côtes Sud Est de la Chine et regroupe un grand nombre d îles. Ce territoire compte, à ce jour, près de sept millions d habitants. Hong Kong est revenu

Plus en détail

Le deuxième bond en avant de la Chine : Que 1000 incubateurs fleurissent! L exemple de Suzhou Michel BERNASCON I Jérôme ZHU

Le deuxième bond en avant de la Chine : Que 1000 incubateurs fleurissent! L exemple de Suzhou Michel BERNASCON I Jérôme ZHU Le deuxième bond en avant de la Chine : Que 1000 incubateurs fleurissent! L exemple de Suzhou Michel BERNASCON I Jérôme ZHU Cycle Innovation&Connaissance 17 juin 2010 Mise en garde Cette présentation est

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

Chine - Rapport Veille Médiatique

Chine - Rapport Veille Médiatique Chine - Rapport Veille Médiatique 中 国 法 国 工 商 会 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE FRANÇAISE EN CHINE Semaine 44 (3 7 Novembre 2014) Mot clé : Sécurité sanitaire alimentaire Safety News 21 Octobre 2014

Plus en détail

Régime de l utilisation de terres en Chine

Régime de l utilisation de terres en Chine Régime de l utilisation de terres en Chine La première Constitution chinoise en 1954 a stipulé qu en Chine le sol en milieu urbain appartient à l État, en milieu rural il appartient aux collectivités locales.

Plus en détail

L Hon. Martin Cauchon, C.P. LL.M. Groupe relations avec la Chine Heenan Blaikie Québec 1 juin 2012

L Hon. Martin Cauchon, C.P. LL.M. Groupe relations avec la Chine Heenan Blaikie Québec 1 juin 2012 Hong Kong Une passerelle vers le marché chinois Présentation, petit-déjeuner conférence HKCBA, Québec International, EDC, Export Québec, HKTDC et HKETO L Hon. Martin Cauchon, C.P. LL.M. Groupe relations

Plus en détail

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enjeux Est / Ouest Défis à relever et position française Michel PANET Consultant international mpanet@wanadoo.fr Professeur vacataire en Masters :

Plus en détail

COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES?

COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES? COMMENT COMMERCIALISER DES OFFRES DE SERVICES? COMMENT GÉRER LES RESSOURCES HUMAINES? YOUR TRUSTED E-COMMERCE PARTNER IN CHINA 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 BYSOFT GROUP Bysoft China 2003

Plus en détail

ONTARIO Karman Wong Bureau du premier ministre 416 325-3522 karman.wong@ontario.ca. ÎLE-DU-PRINCE- ÉDOUARD Erin Mitchell. Bureau du premier ministre

ONTARIO Karman Wong Bureau du premier ministre 416 325-3522 karman.wong@ontario.ca. ÎLE-DU-PRINCE- ÉDOUARD Erin Mitchell. Bureau du premier ministre Les premiers ministres des provinces rencontrent des leaders chinois à Beijing et annoncent des projets clés à l occasion de la toute première Mission du Conseil de la fédération en Chine BEIJING, le 3

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE!

VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE! VOTRE PROJET AVEC LE PLUS GRAND MARCHÉ DE PRODUITS FRAIS DU MONDE! VOUS AVEZ UN PROJET, RUNGIS CONSULTANT VOUS ACCOMPAGNE RUNGIS CONSULTANT : SOMMAIRE UNE EXPÉRIENCE INTERNATIONALE RECONNUE UNE EXPERTISE

Plus en détail

La porte d entrée vers la Chine Comment l utilisation du renminbi peut transformer votre activité en Chine

La porte d entrée vers la Chine Comment l utilisation du renminbi peut transformer votre activité en Chine La porte d entrée vers la Chine Comment l utilisation du renminbi peut transformer votre activité en Chine La montée du renminbi Pendant les trois dernières décennies, le PIB chinois a connu une croissance

Plus en détail

TAIWAN. Affaires. ou ne pas faire! Tout sur les affaires à Taiwan. Les guides CCE

TAIWAN. Affaires. ou ne pas faire! Tout sur les affaires à Taiwan. Les guides CCE TAIWAN Les guides CCE Affaires ou ne pas faire! Tout sur les affaires à Taiwan Section Taiwan des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCEF Taiwan) Cet ouvrage a été publié en 2014 par la section

Plus en détail

à l e s s e n t i e l

à l e s s e n t i e l Latitude internationale a c c o m p a g n e r v o t r e e n t r e p r i s e s u r l e s m a r c h é s e x t é r i e u r s à l e s s e n t i e l à l e s s e n t i e l n 41 - Sept - oct 2014 HONG KONG indicateur

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES. Philippe CHAMPEMOND Directeur Adjoint Erai Chine S IMPLANTER EN CHINE STRATEGIES & SOLUTIONS

LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES. Philippe CHAMPEMOND Directeur Adjoint Erai Chine S IMPLANTER EN CHINE STRATEGIES & SOLUTIONS LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES Philippe CHAMPEMOND Directeur Adjoint Erai Chine S IMPLANTER EN CHINE STRATEGIES & SOLUTIONS PEKIN TOKYO SHANGHAI NEW DELHI AHMEDABAD BANGALORE SHENZHEN

Plus en détail

LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE :

LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE : LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE : LA VENTE EN LIGNE Raphaël Chantelot, Avocat associé, Responsable China Desk à Paris Ran HU Avocat PRC, Juriste China Desk à Paris AFCDE 26 Juin 2012 136 avenue

Plus en détail

COVALENCE ANALYST PAPERS. Sida en Chine et réponse des entreprises privées

COVALENCE ANALYST PAPERS. Sida en Chine et réponse des entreprises privées COVALENCE ANALYST PAPERS Sida en Chine et réponse des entreprises privées Olivier Milici, University of Geneva (Switzerland), analyste stagiaire, Covalence SA, Geneve, 06.01.2007 1. Introduction La Chine

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

LES DROITS DE L HOMME EN CHINE

LES DROITS DE L HOMME EN CHINE LES DROITS DE L HOMME EN CHINE Bulletin mensuel du groupe de travail Chine - Ligue française des droits de l homme SOMMAIRE Libertés d information et d expression. page 2 Liberté religieuse. page 2 L appareil

Plus en détail

Les délocalisations au cœur de l expansion du commerce extérieur chinois

Les délocalisations au cœur de l expansion du commerce extérieur chinois COMMERCE EXTÉRIEUR Les délocalisations au cœur de l expansion du commerce extérieur chinois Françoise Lemoine* *Françoise Lemoine appartient au Centre d Études Prospectives et d Informations Internationales

Plus en détail

Comment s établir aux États-unis?

Comment s établir aux États-unis? Comment s établir aux États-unis? Zara Law Offices 111 John Street Suite 510 New York, NY 10038 Tel: 1-212-619 45 00 Fax: 1-212-619 45 20 www.zaralawny.com 1 Introduction La récente baisse du dollar constitue

Plus en détail

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir!

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! Me Nicolas Sapp Avocat et agent de marques de commerce Associé responsable du bureau de Québec ROBIC sencrl Québec, le 1 er juin

Plus en détail

Informations pour les bénéficiaires de projets

Informations pour les bénéficiaires de projets L AGENCE AMÉRICAINE POUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Informations pour les bénéficiaires de projets L Agence Américaine pour le Commerce et le Développement (U.S. Trade and Development Agency) 1000

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014?

Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014? Rédacteur : Sylvain DESEAU, conseiller agro-équipements Chambre d Agriculture du Loiret Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014? Après une montée en puissance

Plus en détail

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir!

La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! La propriété intellectuelle à Hong Kong: ce qu un canadien doit savoir! Me Nicolas Sapp Avocat et agent de marques de commerce Associé responsable du bureau de Québec ROBIC sencrl Québec, le 1 er juin

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique AVIS Recommandations de la vaccination contre l encéphalite japonaise 24 avril 29 L encéphalite japonaise est une maladie inflammatoire grave, dont le tropisme principal est le système nerveux central.

Plus en détail

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere Transfert d un bien agricole selon le mode de détention Entreprise à propriétaire unique Société en nom collectif (ou société de personnes) Société par actions (ou compagnie) Fiducie Transférer son entreprise

Plus en détail

Argentine Brésil. Objectif Chine. Petit guide à l usage des professionnels du spectacle vivant. Maroc Mexique Québec Turquie Vietnam

Argentine Brésil. Objectif Chine. Petit guide à l usage des professionnels du spectacle vivant. Maroc Mexique Québec Turquie Vietnam Argentine Brésil Objectif Chine Petit guide à l usage des professionnels du spectacle vivant Maroc Mexique Québec Turquie Vietnam Sommaire Objectif Chine Présentation générale.............................................................................

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Solutions de développement export

Solutions de développement export Solutions de développement export UN DIRECTEUR EXPORT, UN PARTENAIRE EN CHINE Contexte: Face à un contexte conjoncturel morose dans le marché vini-viticole français, une pression constante des négociants

Plus en détail

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant :

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant : Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur Identification du requérant Nom, prénom ou raison sociale du requérant : (ci-après appelé le «requérant») Nom du commerce ou de

Plus en détail

REUSSIR SES INVESTISSEMENTS ET SON DEVELOPPEMENT EN CHINE

REUSSIR SES INVESTISSEMENTS ET SON DEVELOPPEMENT EN CHINE REUSSIR SES INVESTISSEMENTS ET SON DEVELOPPEMENT EN CHINE JUIN 2012 SOMMAIRE REUSSIR SES INVESTISSEMENTS ET SON DEVELOPPEMENT EN CHINE L ouverture du premier bureau de LPA, Lefèvre Pelletier & associés

Plus en détail

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005

Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Instruments d appui de l Union Européenne au secteur privé en Afrique Caraïbe et Pacifique et opportunités de partenariat 16 Février 2005 Conférences sur l Investissement Services Publics (eau et énergie)

Plus en détail

Promotion des investissements au Maroc

Promotion des investissements au Maroc Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 Document de travail n 08 Promotion des investissements au Maroc Mai 1996 L objet de la

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

La diffusion du Registre du Commerce et des Sociétés en France

La diffusion du Registre du Commerce et des Sociétés en France La diffusion du Registre du Commerce et des Sociétés en France Electronic dissemination of the French Register of Commerce and Trade Jacques DOUCEDE Président du GIE Infogreffe - Greffier du Tribunal de

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015

RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015 RÉUNION D INFORMATION 06.10.2015 ORDRE DU JOUR L ESSENTIEL RÉSULTATS ANNUELS 2014-2015 ACTUALITÉ PERSPECTIVES 2015-2016 ET AMBITIONS À MOYEN TERME AGENDA ANNEXES 1 L ESSENTIEL Chiffre d affaires annuel

Plus en détail

Chapitre 1 : Le marché de l internet chinois

Chapitre 1 : Le marché de l internet chinois Chapitre 1 : Le marché de l internet chinois I. Les chiffres clés du marché chinois... 13 Quelques repères sur le marché de l Internet chinois... 13 Une connexion de plus en plus rapide, le développement

Plus en détail

N 417. Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 417. Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 417 By Votre Revue de Presse Du 16/ 06 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Mardi 16 Juin 2015 1 Site tunisien de l investissement Des handicaps qui persistent

Plus en détail

Sichuan 1795-18061806 1850-18721872. GUIZHOU Hunan. Yunnan. Guangxi. 17.1. L innovation des traités inégaux

Sichuan 1795-18061806 1850-18721872. GUIZHOU Hunan. Yunnan. Guangxi. 17.1. L innovation des traités inégaux Représentation des Miao 1795-18061806 1850-18721872 Sichuan GUIZHOU Hunan Yunnan Guangxi 21 du Guizhou au XIX e siècle 22 Soulèvements ethniques (Miao) dans le sud-ouestde la Chine au XIX e siècle 23 La

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

Perspectives de l industrie suisse Pierres et Terres

Perspectives de l industrie suisse Pierres et Terres Perspectives de l industrie suisse Pierres et Terres Session d hiver 2008 de l ASGB Association suisse de l industrie des Graviers et du Béton Jongny, le 20 février 2008 Christoph Koellreuter, Fondateur

Plus en détail

Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre

Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre 23 Mars 2011 Cloud Treasury 2.0? Quelques définitions Cloud Computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des traitements informatiques

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

(WBLZ) 4.1 69 4.1.1 4.1.2 4.2 72 4.2.1 : 4.3. 74 4.3.1 4.3.2 4.3.3 4.3.4 4.4 L

(WBLZ) 4.1 69 4.1.1 4.1.2 4.2 72 4.2.1 : 4.3. 74 4.3.1 4.3.2 4.3.3 4.3.4 4.4 L SOMMAIRE Introduction... 9 Partie I Les enjeux de la Chine de l Est... 11 1.1 Les 3 grands pôles logistiques en Chine continentale... 11 1.1.1 La Baie de Bo Hai...12 1.1.2 Le Delta de la rivière des Perles...12

Plus en détail

Environnement juridique des affaires en Chine et évolutions récentes. Matthieu Bonnici Avocat

Environnement juridique des affaires en Chine et évolutions récentes. Matthieu Bonnici Avocat Environnement juridique des affaires en Chine et évolutions récentes Matthieu Bonnici Avocat 3 décembre 2008 Les investissements en Chine en quelques questions Est-il trop tard pour investir en Chine?

Plus en détail

une situation stratégique

une situation stratégique Aux Portes de Paris une situation stratégique Paris - Asia Business Center se composera à la fois : d un espace High Tech d une superficie d environ 33.000 m² consacré, entre autres, aux énergies renouvelables,

Plus en détail

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM Forum Financier, Namur 25 Novembre 2009 Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM 700 Subprimes USA : issuance of private-label RMBS

Plus en détail

Ambassade de France en Chine Service économique régional

Ambassade de France en Chine Service économique régional Ambassade de France en Chine Service économique régional Les PME françaises en Chine Pauline Derez & François Blanc Service économique régional - Shanghai Juillet 2011 1 Les PME françaises en Chine Pauline

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Redressement et stabilisation du cadre. Reformes structurelles de l économie Reformes des finances publiques Bonne gouvernance

Redressement et stabilisation du cadre. Reformes structurelles de l économie Reformes des finances publiques Bonne gouvernance Avant - Économie congolaise caractérisée par un tissu industriel délabré - Infrastructures socio-économiques de base détruites - Inflation galopante - Monnaie chancelante Après - Ambitieux programme de

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

L Organisation mondiale du commerce...

L Organisation mondiale du commerce... L Organisation mondiale du commerce......en quelques mots, l Organisation mondiale du commerce (OMC) est la seule organisation internationale qui s occupe des règles régissant le commerce entre les pays.

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

République arabe d'égypte

République arabe d'égypte Mutations dans les pays arabes : perspectives, opportunités et risques d affaires pour les entreprises québécoises et canadiennes République arabe d'égypte Jean-Michel BASQUE Jean-Christophe DUMONT Clémence

Plus en détail

Le succès de vos relations commerciales avec la Chine. Dix principes clés pour réussir

Le succès de vos relations commerciales avec la Chine. Dix principes clés pour réussir Le succès de vos relations commerciales avec la Chine Dix principes clés pour réussir Dix conseils à retenir pour développer vos relations commerciales avec la Chine Ouvrir un magasin est facile, le garder

Plus en détail

STRUCTURER SES INVESTISSEMENTS EN CHINE : OPTIMISATION DES FLUX FINANCIERS ENTRE LA CHINE, HONG KONG ET LA FRANCE

STRUCTURER SES INVESTISSEMENTS EN CHINE : OPTIMISATION DES FLUX FINANCIERS ENTRE LA CHINE, HONG KONG ET LA FRANCE Edito En ces temps de crise financière, la Chine est reconnue comme un des pays souffrant le moins de cette situation délétère. Elle est perçue par bon nombre d entreprises comme un relais de croissance

Plus en détail

Where Business Goes to Grow

Where Business Goes to Grow Where Business Goes to Grow Hong Kong Charles Ng Directeur Général adjoint Laurent Sansoucy Représentant en France Juin 2014 InvestHK Hong Kong 2 Agence officielle dépendant du Gouvernement de la Région

Plus en détail

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30 Sommaire Préface......................................................................... 7 Comprendre la Malaisie 13 Repères essentiels....................................................... 15 Chiffres

Plus en détail

Cinq marchés de quotas actifs en Asie

Cinq marchés de quotas actifs en Asie Panorama des nouveaux marchés carbone à l'international Bien que le cours du carbone sur le Système d échange de quotas d émission (SEQE) soit au plus bas depuis 28 et que les négociations internationales

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER GACO S TP : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER Cas n : SELECTION DES MARCHES CIBLES : AQUALUX / Pour appréhender ces marchés, les critères généraux et spécifiques

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Le défi des investissements français en Chine. Livre Blanc

Le défi des investissements français en Chine. Livre Blanc Le défi des investissements français en Chine Livre Blanc Cet ouvrage a été réalisé en collaboration entre les Missions Economiques de Chine, les Conseillers du Commerce Extérieur et la Chambre de Commerce

Plus en détail

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales 3.1 INFORMATIONS GÉNÉRALES 3.1.1 Etat de développement des clusters Le développement des clusters est élevé et généralisé dans l économie (sur une échelle de 1 à 7, le score le plus élevé étant le meilleur).

Plus en détail

Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome

Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome Présenté par Sonia Pouliot, CGA Octobre 2008 St-Nicolas 418-836-1014 Comptabilité & Fiscalité Pour Travailleur Autonome Objectifs de la rencontre Se rappeler les dispositions générales Éclaircir certains

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

Innovation & Internationalisation (I²)

Innovation & Internationalisation (I²) Partenariats d intérêt mutuel bien compris, tout azimut Les inter-pme panafricaines et internationales réalisées massivement Innovation & Internationalisation (I²) L Afrique se tire elle-même du marécage

Plus en détail

Acquisition et transmission d entreprise

Acquisition et transmission d entreprise Petits déjeuners des start-ups Acquisition et transmission d entreprise Facteurs à considérer dans la vente de son entreprise Genève, le 31 janvier 2003 Agenda Les services de PwC Le processus de vente

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

E-Gouvernement et la solution de ZTE ZTE CORPORATION

E-Gouvernement et la solution de ZTE ZTE CORPORATION E-Gouvernement et la solution de ZTE ZTE COPOATION Agenda C est quoi E-Gouvernement Pourquoi E-Gouvernement Comment E-Gouvernement Solutions E-Gouvernement de ZTE Pourquoi ZTE? C est quoi E-Governement?

Plus en détail

Mai 2007 - N 21. Actualité du droit chinois. La Chine adopte une loi sur la propriété

Mai 2007 - N 21. Actualité du droit chinois. La Chine adopte une loi sur la propriété La lettre Mai 2007 - N 21 Alger Tél. +213 (0)21 23 94 94 gln.algiers@gide.com Belgrade Tél. +381 11 30 24 900 gln.belgrade@gide.com Bruxelles Tél. +32 2 231 11 40 gln.brussels@gide.com Bucarest Tél. +40

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

SOMMAIRE VOTRE PROJET...1

SOMMAIRE VOTRE PROJET...1 SOMMAIRE VOTRE PROJET...1 Vous... 3 Mais pourquoi?... 5 De pourquoi à comment... 5 Du désirable au réalisable...7 Du savoir au savoir-être en passant par le savoir-faire...9 C est une bonne question!...9

Plus en détail

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service Solutions de gestion des actifs et services Au service de vos objectifs d entreprise Optimisez vos processus informatiques, maximisez le taux de rendement de vos actifs et améliorez les niveaux de service

Plus en détail

Les Iles Vierges Britanniques (BVI):

Les Iles Vierges Britanniques (BVI): Les Iles Vierges Britanniques (BVI): Les International Business Companies (IBC) sont des sociétés offshore instituées dans les îles Vierges Britanniques (BVI), en vertu de l'international Business Companies

Plus en détail

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi?

DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE. Do you Renminbi? ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL DÉVELOPPEZ VOTRE ACTIVITÉ EN CHINE Do you Renminbi? PROSPECTEZ ET LANCEZ-VOUS SUR LE MARCHÉ CHINOIS ADOPTEZ LE RENMINBI, LA DEVISE CHINOISE SÉCURISEZ ET FINANCEZ VOS

Plus en détail

Comprendre vos exigences, Répondre à vos attentes, Intégrer les contraintes locales

Comprendre vos exigences, Répondre à vos attentes, Intégrer les contraintes locales En association avec W. J. Co Ltd & WTW Taipei Commercial Law Firm Comprendre vos exigences, Répondre à vos attentes, Intégrer les contraintes locales COMPRENDRE VOS EXIGENCES, RÉPONDRE À VOS ATTENTES,

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail