notions traditionnelles en gestion de projet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "notions traditionnelles en gestion de projet"

Transcription

1 1 Les notions traditionnelles en gestion de projet Objectif général Se familiariser avec la gestion de projet. Objectif spécifique du chapitre Être en mesure de tenir un discours sur la gestion de projet. Être en mesure d'intégrer le mode gestion de projet dans le processus de la gestion. Compétences visées Après l'étude de ce chapitre, vous serez en mesure de comprendre et capable de : Définir la gestion de projet et la terminologie qui l'entoure. Énoncer le contenu de la matrice du cadre logique. Formuler les phases du cycle d'évolution des projets. Repérer un Réseau de tâches. Établir une liste de logiciels de réseaux d'activités en gestion de projet. Identifier les composants de l'élaboration du projet. Faire la distinction entre un CPM et un Diagramme de Gantt. Utiliser le Réseau à flèches et le Diagramme réseau chronologique. Calculer la durée du projet et les marges. Présenter l'environnement de Microsoft Office Project.

2 2 Gérer en mode gestion de projet Logiciels en gestion de projet 1.1 LA GESTION PAR PROJET La gestion par projet est un système d'action composé d'une chaîne de processus qui vise à organiser les exigences et règles d'affaires, qui consiste à énoncer des objectifs clairs, ambitieux et réalisables qui permettront de mesurer les progrès accomplis et à décrire la coordination d'activités pour mener à terme et avec succès le projet. Le terme «projet» le dit bien : on cherche à se projeter à l'avant. La gestion de projet sert à gérer des situations uniques. Il y a lieu que les objectifs intellectuels (intangibles) et les objectifs physiques (tangibles) du livrable ou de l'ouvrage tiennent compte des véritables besoins identifiés (De qui?) aussi précis et complets que possible, de la clarification de la demande et des attentes du client (Qui?) et également connaître les objectifs et les attentes des autres intervenants majeurs ayant des enjeux au projet. Dans un projet le gestionnaire de projet essaie de gérer le futur et de respecter le motif du projet. Démarche auprès du client, du demandeur ou de l'utilisateur : Écouter, préciser, analyser et comprendre le motif clairement formulé. Proposer des pistes pour le choix d'une solution optimale. Manifester votre engagement à répondre aux attentes et exigences spécifiques. Documenter la démarche et les moyens d'atteindre la finalité ciblée. On distingue : Les projets-ouvrage dont le résultat précis est unique. Toutefois, plusieurs projets peuvent être similaires à certains niveaux (exemple : un viaduc). Les projets-produit dont l'objectif est la mise au point d'un objet, d'un produit ou d'une gamme de produits ou d'un service (exemple : nouvel hélicoptère). On s'intéresse : (hiérarchie multicritère, Analytic Hierarchy Process, Saaty T.L.) Aux risques de faire : difficultés auxquelles il faut s'attendre. Aux risques de ne pas faire : enjeux si le projet n'est pas lancé et mené à terme. Un projet est initié, autorisé, complété et livré en conclusion d'un besoin explicite requis (demande du marché, problème, avancée technologique, opportunité, orientation stratégique, déséquilibre, accident, loi, etc.) ou d'un besoin implicite perçu non satisfait. Il est constitué d'une série d'actions aboutissant à un résultat attendu pour lequel le promoteur du projet tirera des bénéfices et des avantages. Pour l'entreprise qui a manifesté des besoins, des désirs ou des attentes, les projets sont la seule façon d'améliorer sa compétitivité et de rester compétitif. Pas facile de saisir les attentes du client et d'y répondre. Dans «Le Petit Prince» d'antoine de Saint-Exupéry publié en 1943, l'aviateur est réveillé par une petite voix qui lui demande «S'il vous plaît... dessine-moi un mouton!» (l'attente, le projet va bénéficier à qui?). L'aviateur, d'abord surpris, commença par lui dessiner plusieurs moutons, mais aucun ne convenait au Petit Prince, jusqu'à ce que, excédé, il lui dessina une boîte avec des trous dans laquelle il explique qu'il y avait un petit mouton (selon la perception l'aviateur). Le Petit Prince de répondre «C'est exactement comme je le voulais!» (le résultat attendu). L'Analyse fonctionnelle (AF), en termes de fonctions principales, secondaires et obligations à être satisfaites par le produit ou le service analysé, est une approche au cœur de la méthode de l'analyse de la valeur (AV, chapitre 3). L'AF est une méthode systématique d'expression des besoins qu'un produit, un service, un système ou un processus doit rencontrer pour satisfaire un utilisateur. Par exemple, pour connaître uniquement la fonction d'un produit et non le produit lui-même selon la technique synectique «W.J.J. Gordon (1946)», pour la fonction de traverser un fleuve (l'action ou le service à rendre) la solution peut être un traversier, un tunnel ou un pont. Dans chacune des analyses sont définis des critères et des niveaux d'appréciation. La démarche fonctionnelle consiste à rechercher, ordonner, caractériser, hiérarchiser et valoriser les fonctions du produit attendues par l'utilisateur de manière à donner les moyens d'exprimer le juste besoin et d'optimiser la conception du livrable ou du service à partir des chaînes fonctionnelles sur lesquelles s'articulent les éléments du produit et y éliminer les coûts non nécessaires. Le gestionnaire de projet se concentre d'abord sur la compréhension, l'évaluation et la satisfaction des besoins et non sur les solutions. La solution répond essentiellement au besoin fondamental identifié. Du besoin naît la vision du projet. Les fonctionnalités du projet commandent les objectifs, alors que les aspects techniques précisent ce qu'il accomplira. Après avoir démontré la nécessité du projet aux parties prenantes 1 et en avoir fait la promotion, 1 Les détenteurs d'enjeux ayant un intérêt significatif dans le projet et susceptible d'agir sur sa réalisation et son exploitation comprennent : 1) le parrain ou le promoteur, qui est le maître d'ouvrage (MOA) et l'initiateur du projet. Il détermine les objectifs, le budget et les délais de réalisation. 2) le mandataire, qui est le maître d'œuvre (MOE), reçoit du maître d'ouvrage pour assurer la conception et la réalisation de l'ouvrage. Le réalisateur de l'ouvrage du projet dans les conditions de délais, de qualité et de coût fixées par ce dernier conformément à un contrat, 3) les bénéficiaires, qui sont les utilisateurs, 4) le pilote, qui coordonne les intervenants-clés, 5) les sous-traitants, 6) les organisations dont les intérêts peuvent agir sur le projet, et 7) toutes personnes, internes et externes, activement impliquées selon leur influence dans le projet et sur son aboutissement, sans oublier les actionnaires.

3 1 Les notions traditionnelles en gestion de projet 3 le gestionnaire de projet se consacre à la planification du projet. Les intervenants deviennent importants en raison de la nature de leur intérêt particulier, leur habileté, leur volonté ou leur niveau d'influence et leurs moyens d'agir sur les résultats. La planification constitue un enjeu important pour les organisations. Trop souvent, le gestionnaire ne comprend pas le sens de la gestion de projet et il planifie pour la forme ou alors, il contrôle le projet sans l'avoir préalablement planifié. La planification sert à maîtriser les délais, les coûts, la qualité, l'environnement et à éliminer la surutilisation ou la sous-utilisation des ressources. La mise en œuvre d'un projet est souvent complexe et seule une bonne planification peut en assurer le succès. Sans une planification rigoureuse et détaillée, les projets sont voués à l'échec. Certains des projets qui nous ont été légués au fil des siècles demeurent des chefs-d'œuvre. Cependant, nous n'avons que très peu de renseignements sur les moyens utilisés pour gérer les activités de ces projets. Parmi ces derniers, nous reconnaissons les pyramides égyptiennes (Khéops, 2700 ans avant J.-C.), la Grande Muraille de Chine entre la Chine et la Mongolie (IV e siècle avant J.-C. atteignait une longueur de km en 1644), la ziggourat (d'ur vs la Tour de Babel), les jardins suspendus de Babylone (civilisation mésopotamienne), les aqueducs romains et Versailles 2. Durant la dernière décennie, on a développé des techniques novatrices de gestion de projet qui allient à la fois les techniques classiques de gestion de projet et les toutes dernières techniques de développement assistées de logiciels. Ces outils informatiques visent à optimiser le contenu, le délai de réalisation, les coûts, les affectations de ressources, la communication, les approvisionnements, les risques, la qualité et l'intégration. Office Project 3 est un logiciel conçu pour s'intégrer comme système d'information en gestion de projet (SIGP). L'information étant l'élément indispensable à la gestion, la valeur ajoutée d'un SIGP selon Gordon B. Davis, on pourrait dire que le SIGP est un outil qui est en mesure d'assurer la communication des renseignements en temps voulu et sous une forme compréhensible pour celui qui en a besoin, de produire une image de l'énoncé de la situation et de montrer la façon dont réagit le projet en vue d'améliorer l'analyse et la prise de décision de l'équipe de projet. Office Project intègre des fonctionnalités permettant au gestionnaire de projet un gain de productivité, une efficacité par l'utilisation d'un logiciel approprié, de développer l'ordre de séquencement logique des activités, d'assigner des ressources, d'annoncer des coûts, un meilleur suivi, d'effectuer des opérations mathématiques, de produire les rapports nécessaires à l'équipe de projet et d'éviter que chacun gère sa petite affaire sans tenir compte des autres (la gestion par silo, Peter Druker gourou du management). Office Project ne couvre cependant pas l'ensemble des processus de gestion de projet; des logiciels permettront de couvrir les autres fonctionnalités nécessaires. Directives Il n'est pas pertinent de planifier un projet si l'on ne vise pas à organiser les exigences d'affaires, à établir le coût des livrables et du projet, à élaborer le calendrier précis des livrables et du projet, à planifier l'organisation du travail, à obtenir les autorisations et si l'on ne prévoit pas en faire le suivi. Comme il est tout aussi improbable de contrôler de façon éclairée un projet qui n'a pas été préalablement planifié! La planification, le suivi et le contrôle n'ont de sens en gestion de projet que si et seulement si on a l'intention d'en réaliser le cycle des éléments cités. Rappelez-vous de la pertinence de la citation dans la fable «Le lièvre et la tortue» de Jean de la Fontaine : «Rien ne sert de courir, il faut partir à point.». Le déploiement de la planification en gestion de projets et de programmes Sans planification, la réussite du projet sera difficilement réalisable, voire même impossible. La compréhension des attentes et les exigences n'auront peut-être pas été entièrement comprises. La planification exigera de mettre un prix sur le contenu du projet, les livrables subsidiaires, les activités, le calendrier, les risques, la qualité et les besoins. Une fois les orientations du projet définies, si l'étude de faisabilité et les autres études pertinentes menant à l'approbation du projet sont concluantes, le mandataire devra trouver le meilleur moyen de le réaliser. Pour cela, il rassemble toutes les informations sur le projet. Pour l'éclairer sur la nature du développement en gestion de projet, il peut consulter le tableau ci-dessous qui décrit le concept du cycle d'évolution d'un projet lié aux 2 3 À titre d'exemple dans Le Figaro du 14 juin 2006 «L'action du consortium franco-allemand EADS s'effondre, Noël Forgeard (v-p exécutif) s'excuse», sa filiale Airbus a annoncé un nouveau retard de livraison de l'a380 (uniquement 9 livraisons alors que 27 étaient prévues en 2007). Dans le même temps à Wall Street le titre de Boeing avec son 787 est en hausse. Le gestionnaire de projet devra évaluer le degré de convergence entre les attentes. Tirez de «Microsoft Project pour Windows (Introduction)» Collège Lasalle Industrie par Pierre Desrosiers, Marque de commerce enregistrée de Microsoft inc. Le nom Office Project est utilisé dans ce livre pour désigner Microsoft Office Project.

4 4 Gérer en mode gestion de projet Logiciels en gestion de projet résultats. Tout au long de la démarche structurée d'intervention, le gestionnaire de projet professionnel se doit de poser des questions de clarification. Ainsi, des rencontres avec les intéressés permettent de préciser les paramètres de la soumission. Le gestionnaire de projet ne changera pas le coût global, ni le sens de ce que l'on doit livrer, ni le contexte, seulement des aspects dans la manière de faire. Une fois le projet ou le groupe de projets «programme» accepté, les processus suivants interagissent entre eux, exemple programme spatial. Les processus sont présentés comme des éléments distincts, mais ils peuvent se chevaucher. Processus de planification : L'élaboration du plan de projet implique la définition du contenu, la structure de découpage du projet, l'identification des activités, l'estimation de la durée ou de la charge de travail des activités, le séquencement logique des activités selon le flux de travail, l'affectation des ressources, l'élaboration de l'échéancier et l'estimation des coûts. La planification est le point d'amorce de la concrétisation du projet. Processus de réalisation : La mise en route du projet. Processus de suivi : La collecte des données réelles. Processus de contrôle : La surveillance et la maîtrise du contenu. Les décisions concernant les actions préventives pour diminuer les conséquences des risques et les actions correctives à apporter de sorte à réaligner le projet selon les balises énoncées par le client et reprises dans le mandat de projet. Le tout à la satisfaction du client. Rétroaction à une personne : On privilégie une rétroaction constructive plutôt que destructive. La rétroaction est caractérisée par des faits plutôt que par des jugements. Elle nécessite d'être spécifique plutôt que générale, de régler les problèmes un à la fois. L'utilisation du «JE» est requise pour s'impliquer. L'approche systémique consiste à étudier, analyser et comprendre un phénomène en le considérant comme un système. Notez que les liens entre les processus sont interactifs, ce qui signifie que les résultats de l'un sont les ressources à l'entrée pour l'action de l'autre. Selon la théorie générale des systèmes, 1948 Karl Ludwig von Bertalanffy, tous les systèmes reposent sur les mêmes règles de fonctionnement : si j'observe un effet c'est qu'il y a une cause, la cause et l'effet ont une dimension temporelle, un échange d'information (rétroaction) et parce qu'il y une chaîne de systèmes c'est qu'il y a interaction entre les systèmes. Le regard de Bertalanffy (et du mouvement qui l'a suivi) est organiciste (et non pas atomiste) et particulièrement attentif à l'organisation, le contrôle, la structure des interactions. Comme telle, elle est une science holistique (de la totalité) : non plus dans un sens métaphysique, mais dans la recherche d'instruments d'analyse mathématique et logique caractérisée par un esprit d'interdisciplinarité (d'où d'adjectif «général»). (Dunod ISBN : , 1993) Terminologie en gestion de projet Il existe une hiérarchie des processus dans l'organisation d'un projet. Au sommet se trouvent les macro-processus qui se subdivisent à leur tour en sous-processus comportant un ensemble de lots de travail. Finalement, chaque activité peut elle-même être décomposée en tâches 4. Cette hiérarchie se réfère à une terminologie propre à la gestion de projet. Passons en revue les principaux termes usuels que l'on rencontre. Planifier Avant de planifier, il est nécessaire de bien comprendre les principes de base de la discipline et de maîtriser les domaines d'expertise du projet. Comme le relate le Project Management Insitute dans le PMBOK, «l'application des connaissances, des compétences, des outils et des techniques généralement reconnus comme étant de bonne pratique ne suffisent pas à assurer un management de projet efficace». Planifier ne signifie pas prédire. C'est avant tout un processus décisionnel qui consiste à déterminer à l'avance les moyens à mettre en œuvre pour produire une solution de qualité dans le délai et les coûts prévus pour atteindre les résultats énoncés du projet. 4 Parallèle fait à partir de la classification des processus de l'organisation par le American Productivity & Quality Center.

5 Objectif 1 Les notions traditionnelles en gestion de projet 5 Le but est ce que l'on se propose d'atteindre. Un objectif est un énoncé spécifique du résultat désiré, en accord avec le client, caractérisé par des composantes quantitatives et qualitatives vérifiables et doit inclure toutes les contraintes du projet comme critères à l'évaluation du succès du projet. Apprécié en valeur absolue ou relative, l'élément quantitatif est un extrant mesurable de l'envergure du projet précisée en termes de coût à respecter, de qualité à atteindre, de l'échéancier pour y arriver, de techniques à maîtriser et de ressources requises pour le réaliser. L'élément qualitatif est lié à la compétence du gestionnaire de projet qui doit composer avec les forces et les faiblesses internes de l'entreprise, ainsi qu'avec les opportunités et les menaces provenant de l'extérieur de l'entreprise, en s'appuyant sur des hypothèses et des conditions critiques bien énoncées. Celles-ci constituent une prémisse pour la solution choisie. Elles sont capitales du fait qu'elles fournissent les raisons ayant conduit à une solution. Le gestionnaire de projet devra faire l'arbitrage entre l'objectif de contenu, l'objectif coût, l'objectif échéancier ou de fenêtre d'opportunité, sans négliger l'objectif de qualité du projet à livrer. Il faut faire la distinction entre les objectifs et les actions. Un projet (exemple : construire une usine de moulage de pneus) peut avoir plusieurs objectifs ciblés sur la valeur ajoutée pour l'organisation (exemple : produire pneus par jours, assurez un approvisionnement pour GM Canada à un niveau de pneus par mois, mais n'a qu'un seul but, sa finalité (exemple : produire des pneus). Pour éviter des problèmes ultérieurs, le mandataire devra s'assurer que tous les intervenants appuient les objectifs du projet. Si vous ne définissez pas la cible, vous ne pourrez pas l'atteindre. Participer activement aux choix des objectifs est en effet une des clés essentielles de l'adhésion, de la compréhension et de l'engagement de toutes les parties prenantes à un projet. L'approche «gestion par objectifs MBO-360» (Management by objective) permet de mobiliser les énergies en ce sens. Les objectifs fixés n'ont pas tous le même niveau d'importance (cadre logique, performance à la fois quantitative et qualitative, besoin, efficience, efficacité). Le gestionnaire de projet doit établir, expliquer l'ordre de priorités de chacune et faire accepter. L'objectif doit présenter un défi tout en étant réaliste, pragmatique et respecter les attentes. LE RÉSULTAT ATTENDU À LA SATISFACTION DES PARTIES PRENANTES La valeur de l'objectif est directement liée aux moyens mis à la disposition du gestionnaire de projet 5 responsable du résultat final de l'action. La gestion de projet «Agile» élargit le concept classique d'un objectif avec une cible fixe dont le résultat est tel que planifié, pour favoriser une approche selon une zone de satisfaction dont le résultat est tel que désiré en impliquant au maximum le demandeur (client), ce qui permet une grande réactivité à ses demandes. Les méthodes agiles sont caractérisées par des approches adaptatives plutôt que prédictives. Elles favorisent la transformation et la souplesse dans la planification. Elles mettent l'emphase sur les personnes plutôt que sur les processus, en encourageant les spécificités de chacun et en confiant une part de responsabilité à chaque acteur du projet. Le gestionnaire de projet qui œuvre dans des secteurs plus traditionnels et qui souhaite se perfectionner pourra tirer avantage de ce qui se fait dans les secteurs en émergence, où la recherche est beaucoup plus active. La méthode Agile prône 4 valeurs fondamentales : l'équipe, l'application, la collaboration et l'acceptation du changement. Consultez les articles de John P. Kotter & Dan S. Cohen, Andrews Van de Ven, D. A. Schon, Pettigrew & Whipp et Peter Keen sur le changement. Ce dernier regroupe en trois catégories les tactiques utilisées pour contrecarrer la mise en œuvre du changement : détournement des ressources, réorientation des objectifs et dissiper l'énergie. Dans la réalisation d'un logiciel il existe différents types de cycles de développement tels que le cycle en cascade (McConnell 1996), le RAD (Satzinger, Jackson & Burd 2002), le cycle en V, le cycle en spirale (Barry Boehm 1988), le XP (Kent Beck 1990), le XPM (Doug DeCarlo 2004) et le cycle itératif. Aussi est-il possible de s'orienter vers des méthodes de développement dites agiles adaptées à votre contexte de gestion de projet. 5 Tout au long de ce livre, le gestionnaire de projet, comme agent de changement, a le même sens que chef de projet, mais en opposition au champion de projet. Le gestionnaire de projet se caractérise : - préfère travailler en groupe non individuellement, - dédié à leurs responsabilités techniques et de gestion non à la technologie, - dédié à la corporation non à la profession, - cherche à atteindre l'objectif non à dépasser les objectifs, - prêt à prendre des risques non essayer toutes les possibilités, perçoit ce qui est possible non la perfection, - pense à court terme non à long terme, - gère le personnel non des choses, - dédié à la recherche de la valeur matérielle non la recherche des valeurs intellectuelles. La gouvernance est le processus utilisé par une société ou une organisation afin qu'elle puisse se gérer.

6 6 Gérer en mode gestion de projet Logiciels en gestion de projet Gestion agile versus Gestion classique La conduite de projet de développement de logiciel pour obtenir une solution informatique qui correspond réellement au besoin dans l'échéancier prévu et dans l'enveloppe budgétisée a amené l'industrie à initier les méthodes agiles dans le but d'augmenter le niveau de satisfaction des clients tout en rendant le travail de développement plus efficace. Dans une démarche d'innovation de projets «extrèmes» (XPM) les méthodes agiles reposent sur 4 principes : La communication et l'interaction La compétence et l'implication L'acceptation du changement et la modification des priorités La livraison de fonctionnalités, de préférence à la production pléthorique (abondance excessive) de documents Selon l'afnor 6, un objectif est un engagement négocié avec le client qui a pour but de remettre un produit, un service ou un résultat unique, à une date et pour un montant déterminé. L'objectif est dit SMART, soit Spécifique : vers un objectif ciblé, Mesurable : le produit ou le service répond aux spécifications demandées, Atteignable : la possibilité de réaliser le travail avec la technologie et les connaissances disponibles et accessibles à ce jour, Raisonnable : la capacité de répondre à la demande et en Temps : l'échéancier du projet (de l'anglais Specific, Measurable, Accurate, Realistic, Timebound). L'exercice fait par le gestionnaire de projet pour cerner l'objectif du projet permet de : Définir l'objectif principal du projet, la raison d'être et la finalité pour laquelle celui-ci est réalisé. Présenter les composants des sous-objectifs qui permettront d'atteindre l'objectif principal. Classer en hiérarchie des objectifs. Mettre en évidence les rapports entre les objectifs. La pratique montre que la gestion de projet est sur le point d'aborder une nouvelle phase de croissance. Le changement repose sur un examen de l'organisation et de son environnement interne et externe. D'une part, les clients sont de plus en plus persuadés qu'une bonne exploitation des connaissances ne peut se faire que dans le cadre d'un projet, et qu'il est essentiel de posséder les outils nécessaires pour gérer cet aspect. D'autre part, les clients sont prêts à retirer une valeur commerciale 7 supérieure de la gestion de projet en passant d'une vision individuelle de la gestion à une vision collaborative. Cette mutation a généré de nouveaux besoins pour le client : posséder des moyens plus efficaces pour impliquer les membres d'une équipe et les autres parties prenantes dans la gestion d'un projet. Ce qui se traduit par une solution de gestion de projet suffisamment souple pour être accessible à la fois aux utilisateurs novices et aux experts. Les objectifs visés lors de la conception de projet sont les suivants : Améliorer la productivité collective en faisant participer tous les membres de l'équipe et tous les acteurs à la gestion du projet. Adapter les données du projet aux besoins des utilisateurs. Étendre la gestion de projet à toute l'organisation. Obtenir un résultat conforme à des normes de qualité et de performances prédéfinies, pour le moindre coût et dans le meilleur délai possible. Projet Voici une définition du concept de projet utilisée pour notre besoin 8 : «Un projet est un processus dans lequel une chaîne de méthodologies et d'activités intégrées interreliées et organisées, avec un événement de démarrage et un événement d'achèvement, se déroulent dans une période de temps bien définie. Ce processus franchira toutes les étapes élaborées en vue d'atteindre un objectif conforme aux besoins, désirs et attentes convertis en exigences spécifiques, visant un résultat défini, connu et mesurable se traduisant par un ou des livrables uniques.» AFNOR : Association française de normalisation ; consultez les sites : et La valeur croît lorsque la satisfaction du besoin de l'utilisateur augmente ou le coût dimiue : Valeur = Satisfaction du client / Coûts. Pour le consommateur Valeur = Qualité / Prix, pour le concepteur Valeur = Fonctions / Coûts, pour l'entreprise Valeur = Qualité / Coûts. Formulé à partir de Cleland et King 1983, puis de Boutinet Définition retenue par l'organisation Mondiale de Normalisation selon la norme ISO (version 2003) et reprise par l'afnor sous la norme X Consultez le site

7 1 Les notions traditionnelles en gestion de projet 7 Les projets sont présents partout et dans tout ce que vous faites. Ce qui caractérise un projet : l'effort est temporaire avec un échéancier précis, il a un début et une fin ; son livrable, le produit, le service ou le résultat donné est unique et généralement durable, il est réalisé progressivement étape par étape par des ressources dans le cadre d'un budget déterminé à l'avance tout en respectant des normes de qualité spécifiques. Un projet c'est une transformation (conversion, amélioration) ou un changement important (céder, remplacer, modifier) qui doivent s'exercer au niveau opérationnel, technique, culturel ou organisationnel pour livrer une solution. La seule raison d'être d'un projet est de satisfaire un besoin, «Le besoin de Qui?». Une identification erronée du besoin conduit nécessairement à réaliser le mauvais projet. L'arrimage du portefeuille des projets à la stratégie d'entreprise, sa mission et sa vision ne dirige l'innovation et la veille de projets qu'à déployer des projets à succès. Pour améliorer une opération de production, «j'évalue ce que j'ai déjà fait pour mieux refaire le même produit» alors que dans un projet le gestionnaire doit se projeter vers l'avant pour faire correctement du premier coup puisque généralement le livrable du projet n'a jamais été fait avant. Le succès du projet est mesuré à travers la satisfaction des parties prenantes et sa contribution à l'orientation stratégique de l'entreprise (plus value). Le projet cesse d'exister quand l'objectif déclaré du projet est atteint. Rien n'est pire que de bien faire le mauvais projet. Exemples de projets en informatique : projet de réingénierie où l'on refait une nouvelle application, projet de développement d'une application, projet de déploiement d'une application acquise, projet d'intégration d'interfaces entre les applications existantes. La gestion de projet est une démarche visant à structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d'un projet suffisamment complexe pour devoir être planifié dans le temps et suivre des enjeux opérationnels et financiers importants. Le plan de projet permet de présenter et d'expliquer au client, à l'entreprise et aux fournisseurs ce que l'on veut voir arriver, comment et quand le projet sera réalisé. Phase, étape, lot de travail et livrable Le découpage du projet en phases ou en étapes logiques est intéressant puisqu'il permet de rassembler des activités selon un enchaînement regroupé d'une initiative stratégique, initiative impliquant une transformation ou un changement important. Les étapes permettent également d'identifier les prises de décisions stratégiques et de composer avec les livrables subsidiaires qui composent les lots de travail du projet. Un livrable est tout résultat ou document, mesurable, tangible ou vérifiable, qui résulte de l'achèvement d'une partie de projet ou du projet. Activité et tâche Un projet est constitué d'un ensemble d'activités et de tâches qui permettent de livrer le projet dans l'échéancier à respecter. Une activité comporte un ensemble complexe de tâches devant être exécutées dans le cadre d'un processus particulier de dépendances sur une période de temps définie pour produire les divers livrables subsidiaires du projet. Une tâche est une étape unique de travail habituellement exécutée par une ressource ou un groupe donné de ressources. Dans un projet d'envergure, il est nécessaire de préparer un plan global dans lequel il est préférable d'utiliser le terme activité, où l'activité a un sens plus général, et de développer l'activité en des tâches réalisables par des personnes ou des machines spécifiques dans le plan détaillé de projet. Une tâche doit être assez courte (inférieure ou égale à 15 jours). Dans les projets d'envergure avec un grand échéancier, il est préférable de faire cette distinction; par contre, dans les projets d'envergure modeste qui ne nécessitent pas un plan global mais uniquement un plan détaillé, l'utilisation des termes activité et tâche est souvent confondue. Par analogie, vous participez à une activité sportive comme un match de football et, en tant qu'ailier vous avez la tâche de bloquer les joueurs de l'équipe offensive. Dans un plan détaillé, Office Project se réfère toujours à la tâche à exécuter. Jalon Le jalon est un point de référence qui marque un événement majeur dans le projet, mais aussi comme point de contrôle pour la gestion, et qui sert à mesurer le rendement du projet, la progression d'un livrable et la qualité de ce dernier. Il correspond à une durée nulle ou d'une importance spécifique dans le projet. Dans le cadre de la planification, les jalons limitent le début et la fin de chaque phase et servent de point de synchronisation. La remise d'un dossier, le dépôt d'une pièce justificative et la réception d'un accord sont des jalons. Les points de contrôle font partie de ce type d'événement qualifié de jalon de l'échéancier. Le nombre de jalons, d'activités et de tâches nécessaires pour la réalisation du livrable devra être mis en relation avec ce que l'on connaît du livrable, avec le niveau de risque et le niveau de détail requis par le gestionnaire de projet.

8 8 Gérer en mode gestion de projet Logiciels en gestion de projet Chemin critique Le chemin critique correspond à la séquence d'activités et de tâches qui détermine la durée totale du projet. Ce chemin est continu depuis le début jusqu'à la fin du projet. Tout retard affectant une activité du chemin critique est intégralement répercuté sur l'échéance du projet et donc sur sa date de fin. L'activité critique est une activité du chemin critique dont les marges sont nulles. Toute modification de la durée d'une de ces activités critiques a le même impact sur la durée totale du projet. La durée minimale du projet est la durée la plus longue du réseau d'activités entre l'événement de démarrage et l'événement d'achèvement du projet. Un achèvement n'a pas de durée. Ressource La réalisation d'une tâche entraîne nécessairement la consommation de ressources. Ces dernières sont principalement des ressources humaines, matérielles et financières. L'effort consenti par les ressources pour réaliser une activité est présenté comme une charge de travail une quantité de temps au champ Travail d'office Project. Délais, durée, charge et échéancier Les délais correspondent aux dates de début et de fin, connues à ce jour, de l'activité ou du projet. Le délai d'une activité repose sur la durée d'intervention des ressources assignées à la réalisation de l'activité. La durée correspond à l'espace de temps ouvré nécessaire pour réaliser l'activité ou du projet. La charge de travail est la quantité de travail (heure-personne) affectée à chaque ressource pour réaliser une activité. L'échéancier est l'ensemble des délais pour respecter la date de terminaison de l'activité ou du projet. Chaîne structurée d'intervention des projets Dans la gestion des projets, on se sert de la démarche chronologique d'intervention comme modèle pour définir les activités de gestion à réaliser. La méthodologie du cycle d'évolution du projet IPECC «Initiation, Planification, Exécution, Contrôle et Clôture» est ici présentée en quatre champs stratégiques de connaissance : le champ de connaissance de l'identification et de l'élaboration du projet, le champ de connaissance de la réalisation du projet, le champ de connaissance de la surveillance et de la fermeture du projet et le champ connaissance de l'exploitation et de l'entretien du projet. Dans son édition 2004 du Guide PMBOK, le Project Management Institute (PMI) a retardé l'intégration de la connaissance de l'exploitation et de l'entretien du projet, mais reconnaît son importance tout au long du processus de l'évolution du projet. Le PMI présente 44 processus de management de projet, groupés en 5 groupes de processus : DPESC «Démarrage, Planification, Exécution, Surveillance et maîtrise, puis Clôture», et en 9 domaines de connaissance en management de projet dont les disciplines sont : Management du contenu du projet Management des coûts du projet Management des délais du projet Management des ressources humaines du projet Management de la qualité du projet Management des approvisionnements du projet Management des communications du projet Management des risques du projet Management de l'intégration du projet. (intègre les 8 niveaux de connaissance) Le terme «management» intègre la notion de gestion avec l'organisation méthodologique afin d'assurer la coordination des acteurs et des activités à laquelle s'ajoute une dimension supplémentaire concernant la définition des aspects stratégiques, les politiques de la direction et la définition des finalités. Le terme «gérer» englobe les actions de planifier, organiser, diriger, contrôler (PODC 9 ), ce qui implique aussi la gestion des changements. Il implique également d'assurer un suivi continu, de mesurer, de coordonner, de déléguer, de communiquer, de négocier et de décider. Gérer fait appel à des habiletés, des connaissances, des compétences, du savoir-faire, des démarches et des outils dans l'utilisation de processus pour produire le résultat demandé et mener à terme le projet. Ce qui fait dire que la gestion de projet est un exercice d'équipe qui consiste à mettre en œuvre un ensemble d'habiletés, de méthodes et de techniques de travail de façon à maximiser l'efficience et l'efficacité des ressources. «Diriger» nécessite du leadership, de l'aptitude à former une équipe, à motiver l'équipe et à développer la vision pour permettre aux personnes de se réaliser dans le projet. Le «manager» inspire l'autorité et le respect et est capable de motiver et d'animer ses collaborateurs. 9 Jules Henri Fayol, , les bases du management moderne pour maintenir en état un système. Il est l'auteur des 14 principes administratifs. H-P MADERS (1998) organise une démarche de conduite de projet autour de 5 phases : orienter, organiser, évaluer, planifier et piloter. La méthodologie PRINCE2 fournit un cadre logique et une séquence d'utilisation dans le temps de différentes techniques. (12manage.com)

9 1 Les notions traditionnelles en gestion de projet 9 La gouvernance de projet, est l'ensemble des orientations stratégiques, des politiques, des méthodologies et des pratiques aux services du système de gestion de projet. Modèle du cycle d'évolution chronologique de Wisocki et collaborateurs ou de Bennett et Beauchemin Le cycle d'évolution chronologique comporte une série d'activités que l'on doit exercer à différentes étapes. Il s'agit donc d'un cadre pour le gestionnaire de projet et d'un outil qui permet d'organiser, de planifier, de mesurer et de contrôler un projet dans tous ses processus. Un modèle de cycle d'évolution chronologique comporte aussi une série de règles de l'art pour chaque processus. Passons en revue les champs de connaissance de chacune des étapes du cycle d'évolution chronologique du projet ou communément appelé cycle de vie du projet. Le champ de connaissance de l'identification et de l'élaboration À l'identification, l'idée du projet est pour la première fois détaillée de façon sommaire. Le déploiement de l'élaboration permet d'établir la portée du projet et de définir les projets potentiels pour l'entreprise. Même s'il est généralement exécuté hors du périmètre du projet, il s'agit d'un processus important dans l'élaboration de la charte du projet puisqu'il mène à l'autorisation du projet ou d'une phase du projet avant de passer à sa planification. Le mandataire du projet doit être en mesure de définir les éléments compris dans le projet et ceux qui en sont exclus. Le premier processus supporte la validation du projet s'effectue par la réalisation du Mémoire d'identification de projet (MIP ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ ou D'OPPPORTUNITÉ) 10. Le MIP a pour objectif de clarifier le besoin, à déceler les contraintes et sert à l'identification des projets pouvant représenter un intérêt pour l'entreprise et à l'évaluation stratégique du projet puisqu'il permet de répondre aux questions «Quoi veut-on atteindre?» le «Pourquoi?» du projet et de faire un tamisage des propositions de projet sur la base de critères stratégiques. L'origine du besoin fondamental origine de l'écart entre la situation actuelle, la situation future si la tendance se maintient et la situation désirée. Le modèle devrait tenir compte de la situation future si l'on ne fait rien. Dans le MIP le besoin est validé, la demande est clarifiée, les risques importants évalués, les objectifs précisés, les sites de localisation potentielle et impact environnemental sont évalués, des analyses préliminaires du marché, technologique et du potentiel financier sont évaluées. La solution est bien identifiée dans ses grandes caractéristiques en termes de produit/service à livrer, de contraintes à respecter, de stratégies d'optimisation de la valeur entre les partenaires et à réaliser selon le devis traditionnel ou le cahier des charges fonctionnel. Une bonne définition du mandat de projet vise à éliminer les zones grises et à vérifier la perception de chacun des intervenants participant au projet. Si le résultat de la première analyse est positif, le projet est alors formulé dans sa version détaillée dans le Mémoire d'avant-projet (MAP, ÉTUDE DE FAISABILITÉ, est traité au point 1.3). Le MAP est aussi appelé «Mémoire d'approbation de projet» pour signifier qu'il s'agit d'une présentation qui sert de base pour obtenir l'approbation du projet par le client. L'étude de faisabilité procède à une analyse détaillée des différentes composantes déjà abordées dans le MIP. Le MAP considère généralement la pertinence et l'opportunité, la faisabilité, la viabilité, l'organisation, l'efficience, l'efficacité puis les impacts et servira à la sélection éventuelle du projet dans un contexte où des projets peuvent être en compétition les uns avec les autres. Il permet de fixer quelques indicateurs de performance du projet. Dans la recherche de la solution optimale, le contenu du projet est défini de façon plus précise, la planification détaillée du projet est établie en termes de durée des activités, d'échéances, de qualité, de risques, de ressources, de coûts, et les politiques et procédures de gestion sont définies. Le but est d'établir un plan de projet qui deviendra la base de contrôle du projet et de l'analyse de risque du projet proposé. L'expression des exigences permet l'élaboration du Cahier des charges (décrit dans la norme NF X50-151). Le Cahier des Charges Fonctionnel (CdCF) est un outil méthodologique rigoureux, nécessaire pour détecter, formuler le besoin et justifier, en aval, les exigences techniques contenues dans un marché, un contrat d'étude ou un appel d'offres. Permet : de formuler un besoin, de justifier les exigences techniques sans préciser les solutions. Le mandat du projet facilite le respect des objectifs d'affaires ainsi que des contraintes techniques et financières, tout en permettant l'optimisation des ressources à mettre en œuvre. La recherche des exigences consiste à examiner et à ordonner ce qui est inclus et ce qui est exclus, à caractériser, à hiérarchiser et à valoriser les extrants souhaités. Le livrable résultant de cette activité doit exprimer un besoin, et non une solution, de manière exhaustive et non équivoque. Un des éléments clés de l'ingénierie concourante consiste à impliquer les personnes chargées de la mise en œuvre du projet dans le processus de développement, donc dans sa planification. La planification n'est pas une étape, c'est un processus qui est important en début de projet puisqu'il détermine la base de référence du projet, mais elle reste un processus itératif et actif tout au long du projet. 10 MIP, un modèle de mémoire d'identification de projet, est présenté à l'annexe 8. Un modèle simplifié, qui prend la forme du formulaire d'identification de projet (FIP) ou d'analyse coûts-avantages, est plus approprié pour les petits projets. L'intégration de l'analyse FFOM est présentée au chapitre 8.

10 10 Gérer en mode gestion de projet Logiciels en gestion de projet Méthode du cadre logique comme vue synthétique du projet Un outil nommé matrice du cadre logique (MCL) ou matrice de planification de projet (Goal Oriented Project Planning) est utilisé pour définir les enjeux et les grandes lignes directrices d'un projet dans le but d'avoir une réflexion suffisamment profonde et la plus globalisante possible de la raison d'être du projet. Le cadre logique permet d'explorer et de valider les hypothèses de l'environnement du projet, leurs répercussions sur les objectifs et la finalité du projet à partir d'un processus d'identification des risques importants ou des variables critiques pouvant y être associés. Cette démarche systématique évolue vers une formulation précise et une compréhension uniforme du projet de manière à s'assurer que tous les intervenants percevront et comprendront de ce à quoi le projet devrait ressembler une fois réalisé. Le gestionnaire de projet ne doit rien prendre pour acquis. Il désirera faire en sorte à pousser plus avant la réflexion collective en veillant à la formulation adéquate des enjeux du projet, en arriver à un consensus sur les grandes lignes directrices du projet et s'assurer que ce dernier est bien conforme en rapport à la stratégie de l'entreprise. Le cadre logique a été développé à partir des concepts élaborés par Rosenberg & Posner (1979) pour l'organisme gouvernemental US AID et l'entreprise Practical Concepts Inc. cherchant à gérer l'incertitude de l'environnement et à préciser le projet. Depuis, cette méthode s'est répandue dans le monde entier. L'ACDI (1997, revoit le modèle de base), l'ue, l'unesco et l'onu ne sont que quelques-uns des organismes qui œuvrent pour que leurs partenaires utilisent cette méthode lors de l'évaluation, de la planification et du suivi des projets. Cette méthode permet de présenter la stratégie de projet en une matrice (un tableau de quatre lignes et quatre colonnes) de façon à améliorer la planification et l'évaluation du projet. Le cadre logique présente les éléments essentiels pour comprendre et gérer une intervention de manière simple, systématique et compréhensible. Il prend en compte le risque inhérent au projet et constitue une technique intéressante pour définir les lignes directrices du projet et faciliter sa planification et son suivi. L'annexe 1 vous propose une mise en situation sur l'application de la matrice du cadre logique. La matrice du cadre logique permet de départager les responsabilités, de connaître la logique d'intervention du projet et de s'assurer que les livrables du projet n'excèdent pas le mandat. Elle est basée sur la charte de projet ou le document «Énoncé du mandat et plan global de projet» illustré à titre de référence à l'annexe 2. Le mandat détaille le «Quoi», le «Pourquoi» et le «Comment» du projet sans être un document prolixe : La mise en contexte et l'approbation du projet. Les objectifs d'affaires qui expliquent la raison d'être du projet pour le client. La priorité relative aux conditions d'affaires et aux hypothèses identifiées dans le cadre logique. La clarification de l'envergure et les limites des livrables subsidiaires du projet. Les contraintes du budget, de l'échéancier, de la technologie et d'autres éléments du projet. La compréhension des éléments d'affaires, les attentes du client et les critères de succès du projet. Le cadre logique est un parfait complément au mandat puisqu'il hiérarchise les objectifs. Dans le départage des obligations, il permet de délimiter la responsabilité du gestionnaire de projet. La matrice du cadre logique comprend quatre lignes et quatre colonnes (matrice 4X4). Les lignes décrivent les niveaux des objectifs du projet, y compris les moyens requis pour les réaliser, exprimés selon une LOGIQUE VERTICALE. Les colonnes indiquent comment la réalisation des objectifs peut être vérifiée, selon une LOGIQUE HORIZONTALE. La logique verticale, de bas en haut, présente la description des divers niveaux d'objectifs du projet (la hiérarchie des objectifs, le résultat et les actions dans la colonne de gauche) et les conditions critiques préalables à satisfaire (dans la colonne de droite). Elle clarifie les fondements du projet et précise les incertitudes liées à sa réalisation. La colonne de gauche contient les quatre niveaux descriptifs du projet qui correspond au mandat du projet. Les activités à mettre en œuvre pour réaliser le projet et les intrants affectés au projet. Les intrants que le client devra fournir pour être en mesure de réaliser le projet sont cités à la rubrique «1. Introduction» du mandat de projet. Les activités à réaliser sont citées à la rubrique «6.2 Estimation du projet». Les résultats attendus en terme d'extrants et les livrables du projet. Ceux-ci sont cités à la rubrique «2.3 Résultats requis» du mandat de projet. Au premier abord, c'est le point ayant le plus d'intérêt pour le gestionnaire de projet. Les objectifs spécifiques à court terme : c'est l'objectif du projet, le but premier poursuivi par le projet.

11 1 Les notions traditionnelles en gestion de projet 11 Les objectifs sont cités dans l'énoncé «1.3 Problème identifié et objectif à court terme» du mandat de projet. L'objectif global ou la finalité à laquelle le projet contribue en relation avec l'orientation stratégique de l'entreprise. Il s'agit ici d'identifier les objectifs d'affaires à long terme poursuivis par l'entreprise en réalisant le projet. Ceux-ci sont cités à la rubrique «2. Objectifs d'affaires» du mandat de projet. La colonne de droite contient les hypothèses, risques et conditions critiques extérieurs au projet. Il s'agit des conditions préalables essentielles à satisfaire impérativement afin que le projet atteigne les différents paliers d'objectifs. Elle clarifie les devoirs du client de manière à minimiser les conditions critiques et à fournir le support pour être en mesure de réaliser le mandat. Les conditions critiques sont citées aux rubriques «4. Contraintes de réalisation» et «7. Hypothèses et conditions» du mandat de projet. Les contraintes sont des situations sur lesquelles le mandataire n'a aucun contrôle et avec lesquelles il devra composer. Il s'agit d'événements le plus souvent externes pouvant affecter le bon déroulement du projet ou nuire à l'atteinte des objectifs du projet. Les hypothèses et conditions critiques doivent être formulées sous forme de conditions à réaliser pour assurer le succès du projet. Si on lit la colonne de droite de bas en haut, on a à la 4 e ligne les conditions critiques liées à la disponibilité des intrants du client (processus d'affaires, finances, ressources humaines et matérielles), puis celles liées aux résultats attendus et aux extrants (3 e ligne), puis celles liées aux objectifs du projet (2 e ligne) et enfin celles liées à la finalité du projet pour le client (1 ère ligne). La logique horizontale, pour chacun des niveaux descriptifs, vise à identifier avec exactitude les critères démontrant l'atteinte de chacun des quatre composants d'un projet à l'aide d'indicateurs spécifiques, mesurables, disponibles, pertinent et objectivement vérifiables (deuxième colonne) et de moyens pour y accéder sous une forme disponible (troisième colonne). La deuxième colonne précise les indicateurs préétablis de performances en regard de chaque objectif relatif à la réalisation du projet et à son exploitation. Ils doivent être objectivement mesurables et vérifiables, contenant les informations qui constituent la base de l'évaluation en termes de temps, de coûts et de qualité de l'atteinte des objectifs ciblés. Il y a un nombre équivalent d'indicateurs qu'il y a de résultats et d'objectifs. La troisième colonne donne les sources et les moyens du système de suivi et de vérification des indicateurs. Le lien logique entre les quatre niveaux peut être visualisé selon le sens des flèches. Les trois premiers niveaux à la base de la logique verticale sont sous la responsabilité du gestionnaire du projet et sont directement reliés aux objectifs du projet alors que le niveau Objectif global / Finalité est sous la responsabilité de la haute direction et est directement relié aux objectifs d'affaires et à la planification stratégique de l'entreprise.

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC

Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Enquête 2014 de rémunération globale sur les emplois en TIC Les emplois repères de cette enquête sont disponibles selon les trois blocs suivants

Plus en détail

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise

Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Source : "Comptable 2000 : Les textes de base du droit comptable", Les Éditions Raouf Yaïch. Contrôle interne et organisation comptable de l'entreprise Le nouveau système comptable consacre d'importants

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Fédérer, responsabiliser votre personnel autour d un projet commun. Un outil intelligent de management. Séminaire démarche qualité en hôtellerie, 23/01/07

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Agadir-Maroc 15 décembre 2007 Thierry LONGEAU www.alcantis.fr Thierry LONGEAU Dirigeant du cabinet Alcantis Experts en systèmes d informations et de gestion

Plus en détail

DIANE-SPIRALE. Rôle du PMP

DIANE-SPIRALE. Rôle du PMP DIANE-SPIRALE V1 Rôle du PMP Copyright Michel ANDRE Page 1 sur 8 02/12/2005 1. PRESENTATION : 3 2. OBJECTIFS : 3 3. MAQ A DISPOSITION : 4 4. CONTENU : 4 5. UTILISATION : 6 6. PILOTAGE : 6 7. GUIDES & AIDES

Plus en détail

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique

Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Processus informatiques de l'administration fédérale Organisation fonctionnelle de l'informatique Unité de stratégie informatique de la Confédération USIC Friedheimweg 14, 3003 Berne Téléphone 031 32 245

Plus en détail

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec

LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT. Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec LA SURVEILLANCE ET LE SUIVI DE L'ENVIRONNEMENT Pierre Guimont Conseiller en environnement Unité Environnement Division Équipement, Hydro-Québec Introduction L'un des principes directeurs de la politique

Plus en détail

Processus Gestion de Projet

Processus Gestion de Projet Processus Gestion de Projet 1 / 11 Contenu 1 Introduction... 3 2 Le cycle de vie du projet... 4 2.1 Présentation... 4 2.2 Cycle de vie d un projet... 5 2.3 Les livrables... 5 3 Les étapes du management

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

MS PROJECT 2000. Prise en main. Date: Mars 2003. Anère MSI. 12, rue Chabanais 75 002 PARIS E mail : jcrussier@anere.com Site : www.anere.

MS PROJECT 2000. Prise en main. Date: Mars 2003. Anère MSI. 12, rue Chabanais 75 002 PARIS E mail : jcrussier@anere.com Site : www.anere. DOCUMENTATION MS PROJECT 2000 Prise en main Date: Mars 2003 Anère MSI 12, rue Chabanais 75 002 PARIS E mail : jcrussier@anere.com Site : www.anere.com Le présent document est la propriété exclusive d'anère

Plus en détail

2. Assises de gestion de CGI

2. Assises de gestion de CGI 2. Assises de gestion de CGI Assises de gestion de CGI INTRODUCTION Nous avons rassemblé, dans le diagramme présenté ci-dessus, l'ensemble des composantes majeures qui orientent et définissent la gestion

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité

O RMATION. Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité PLANS F de O RMATION Ingénierie Système Management de Projet Évaluation de la Maturité O R G A N I S A T I O N ACTEURS CONCERNÉS Les concepteurs de systèmes doivent détecter, analyser les besoins des utilisateurs,

Plus en détail

Gestion de projet. Définition. Caractérisation

Gestion de projet. Définition. Caractérisation Gestion de projet Définition «un projet est un processus unique qui consiste en un ensemble d'activités coordonnées et maîtrisées, comportant des dates de début et de fin, entrepris dans le but d'atteindre

Plus en détail

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow

Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Business Project Management : Cycle de vie des documents et workflow Iut de Tours Département Information-Communication Option Gestion de l Information et du Document dans les Organisations Page 1 sur

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE GESTION DE PROJET

ÉLÉMENTS DE GESTION DE PROJET ÉLÉMENTS DE GESTION DE PROJET Gilles Boulet PMP gb@gillesboulet.ca Mai 2006 Révision Février 2009 Le management de projet est composé de 5 grands processus faisant chacun appel à 9 domaines de connaissances

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : janvier 1995 Réédité

Plus en détail

GUIDE POUR L ÉLABORATION D UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE POUR L ÉLABORATION D UN CAHIER DES CHARGES GUIDE POUR L ÉLABORATION D UN CAHIER DES CHARGES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Méthodes Agiles et gestion de projets

Méthodes Agiles et gestion de projets Méthodes Agiles et gestion de projets Eric LELEU Consultant Solutions Collaboratives Contact ericleleu@nordnet.fr Site Personnel http://home.nordnet.fr/~ericleleu Blog http://ericleleu.spaces.live.fr La

Plus en détail

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005 LEXIQUE DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr NF EN ISO 9000 octobre 2005 DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) - GENERAL ISO

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Publication. Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013

Publication. Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013 Aperçu rapide Ce que vous apporte Microsoft Project 2013 Avec la nouvelle version 2013, Microsoft achève l'intégration complète de MS Project à SharePoint Server et met une nouvelle infrastructure à disposition.

Plus en détail

Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur.

Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur. Structure défendue par H. Fayol, qui met en avant l'unité de commandement : chaque individu n'a qu'un seul supérieur. Découpage des activités (et donc des responsabilités) par fonctions, par unités de

Plus en détail

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229

SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 SOUTIEN INFORMATIQUE DEP 5229 Le Diplôme d études professionnelles D.E.P. en soutien informatique a une durée totale de 1800 heures à temps plein. Le programme permet de développer les compétences nécessaires

Plus en détail

Cours Gestion de projet

Cours Gestion de projet Cours Gestion de projet Méthodes de conduite de projet Version Date Auteur V1.8 Septembre 2007 Pascal HEYER 1 Méthodes de conduite de projet Ce document est publié sous la licence libre Creative Commons-BY-NC-SA

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE (À

NORME PROFESSIONNELLE (À NORME PROFESSIONNELLE (À utiliser pour décrire des emplois de la chaîne d'approvisionnement, réaliser des évaluations du rendement, élaborer des plans de carrière, etc.) Description du poste (selon la

Plus en détail

2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel

2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel 2. Activités et Modèles de développement en Génie Logiciel Bernard ESPINASSE Professeur à l'université d'aix-marseille Plan Les Activités du GL Analyse des besoins Spécification globale Conceptions architecturale

Plus en détail

MODÈLE DE PLAN DE PROJET

MODÈLE DE PLAN DE PROJET Treasury Board of Canada Secretariat Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Cadre de gestion amélioré de la technologie de l'information MODÈLE DE PLAN DE PROJET Révision, version 1.0 Novembre 1999

Plus en détail

Préparation à la certification PMP ou CAPM du PMI

Préparation à la certification PMP ou CAPM du PMI Objectif : Découvrir la philosophie du PMI (Project Management Institute): Disposer d'une vision pragmatique des connaissances nécessaires à l'obtention de la certification Revenir sur les points incontournables

Plus en détail

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application Pour que le projet de carte d'achat puisse être mis en œuvre de manière efficace, il importe de déterminer précisément le périmètre d'application. En effet,

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r.

Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. Université du Québec à Trois-Rivières Politique de gestion des documents actifs, semi-actifs et inactifs de l'u.q.t.r. (Résolution 398-CA-3497, 25 novembre 1996) 1. Énoncé Par cette politique, l'université

Plus en détail

Management de Projets PMP - Certifiant

Management de Projets PMP - Certifiant MANAGEMENT DE PROJETS Management de Projets PMP - Certifiant Durée : 5 jour(s) / 35 Heures Métier A l'issue de cette formation PMI / PMP, le participant aura acquis l'ensemble des techniques nécessaires

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports.

Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Le contenu de cette publication a été préparé par le ministère des Transports. Cette publication a été produite par la Direction du soutien aux opérations Ministère des Transports 700, boul. René-Lévesque

Plus en détail

- Le Diagramme de Gantt. - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier des charges fonctionnel

- Le Diagramme de Gantt. - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier des charges fonctionnel Planifier le projet > Identifier les étapes > Organiser le projet > Identifier les étapes - Le Diagramme de Gantt > Organiser le projet - Le Diagramme de Pert - La Méthode QQCQCCP - La Méthode MOSI - Cahier

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la sécurité des technologies de l information (TI) Rapport final Il y a un astérisque quand des renseignements sensibles ont été enlevés aux termes de la Loi sur l'accès à l'information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels. BUREAU DU CONSEIL

Plus en détail

Conduite et Gestion de Projet - Cahier des charges

Conduite et Gestion de Projet - Cahier des charges Conduite et Gestion de Projet - Cahier des charges 1 Introduction Sophie Toulouse LIPN - Université Paris 13 +33.1.49.40.40.73 99 av. Jean-Baptiste Clément toulouse@lipn.univ-paris13.fr 93430 Villetaneuse

Plus en détail

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE

Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Conclusions de la 9ème réunion du Groupe Consultatif du SYGADE Le Groupe consultatif du SYGADE soumet à l'attention du Secrétaire général de la CNUCED les conclusions suivantes formulées lors de sa 9ième

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

Management de Projets PMP Certifiant (Réf.DP20101)

Management de Projets PMP Certifiant (Réf.DP20101) Durée : 5 jours Solution : Management de Projets PMP Certifiant (Réf.DP20101) Apprendre à maîtriser tous les aspects de la démarche de management de projet, à valoriser son expérience terrain en conduite,

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications

LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications LE MANDAT DE MELBOURNE Un appel à l'action pour accroître la valorisation de la gestion des relations publiques et des communications FORUM MONDIAL SUR LES RELATIONS PUBLIQUES NOVEMBRE 2012 Le mandat des

Plus en détail

La carte d'achat dans les organisations françaises

La carte d'achat dans les organisations françaises CHAPITRE 2 La carte d'achat dans les organisations françaises Pour bien appréhender l'usage efficace de la carte d'achat, il est important de toujours la considérer comme un moyen d'exécution de la commande.

Plus en détail

Gestion de Projet Informatique

Gestion de Projet Informatique Gestion de Projet Informatique Partie 3 : Cycles de vie de projet Licence d'informatique 3 ième Année Tianxiao Liu Université de Cergy-Pontoise 1 GPI T. LIU The earliest moment is when you think it is

Plus en détail

Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières

Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières Texte de référence : article 262-1 du règlement général de l AMF Le titre VI du livre II du règlement général

Plus en détail

La pratique de l ITSM. Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle

La pratique de l ITSM. Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle La pratique de l ITSM Définir un plan d'améliorations ITSM à partir de la situation actuelle Création : avril 2012 Mise à jour : avril 2012 A propos A propos du document Ce document pratique est le résultat

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP

Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP Service de réplication des données HP pour la gamme de disques Continuous Access P9000 XP Services HP Care Pack Données techniques Le service de réplication des données HP pour Continuous Access offre

Plus en détail

1 / 6. TD 1 Qualité - le plan qualité logiciel

1 / 6. TD 1 Qualité - le plan qualité logiciel / 6 TD Qualité - le plan qualité logiciel - Définitions Qualité La qualité d'un produit est l'ensemble de ses caractéristiques qui lui confèrent l'aptitude à satisfaire les besoins exprimés ou implicites

Plus en détail

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT

FORMAT FORMA ION SUR LA ION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT FORMATION SUR LA GESTION DE PROJET & MS PROJECT Présentation rapide Jamal Achiq Consultant - Formateur sur le management de projet, MS Project, et EPM Certifications: Management de projet : «PRINCE2, Praticien»

Plus en détail

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale

Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Lignes directrices pour l'élaboration d'une Proposition de projet initiale Instructions aux Candidats Les présentes Lignes directrices sont fournies à titre indicatif pour l'élaboration et la soumission

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5

scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5 SOMMAIRE scfi, créateur de Solutions Innovantes... 2 Contrat de Partenariat... 3 Concept... 3 Services... 4 Domaines... 4 Atouts... 5 Expertise & Consulting... 6 Définir et Architecturer votre Système

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Introduction Ce document est une introduction aux huit principes de management sur lesquels sont fondées les normes relatives au système de management de la série

Plus en détail

Informatiques. Module : Outils RAD

Informatiques. Module : Outils RAD Management de Projets Informatiques Module : Outils RAD Niveau : S4 du L2/ISIL Génie Logiciel Le terme génie logiciel (en anglais software engineering) désigne l'ensemble des méthodes, des techniques et

Plus en détail

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Démarche Consulting..2. Réalisations..9. Réseau de Compétences.

Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Démarche Consulting..2. Réalisations..9. Réseau de Compétences. Sigma Consulting est un cabinet conseil spécialisé en management des organisations. Sa mission est d'aider les entreprises à développer la qualité de service dont ont besoin leurs clients internes ou externes.

Plus en détail

A-t-on le temps de faire les choses?

A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? Un parcours de 25 ans dans le domaine des Systèmes d'information de 6 grandes entreprises Consultante depuis 19 ans Mission / contrats

Plus en détail

LA PLANIFICATION D UN SIMPLE

LA PLANIFICATION D UN SIMPLE LA PLANIFICATION D UN SIMPLE Bonjour! Bienvenue à l atelier : «La planification d un budget simple» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés à la planification d un

Plus en détail

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION

MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION MODULE V: POLITIQUE DE REMUNÉRATION INTRODUCTION Plusieurs entreprises tentent de compenser les coupures au niveau de la rémunération par l'introduction d'avantages moins coûteux, comme une plus grande

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines?

Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? DOSSIER SOLUTION Package CA Clarity PPM On Demand Essentials for 50 Users Comment mettre en oeuvre une gestion de portefeuille de projets efficace et rentable en 4 semaines? agility made possible CA Technologies

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS Février 2011 Édition produite par : Le Service de l accès à l information et des ressources documentaires du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans le cadre de la gestion d un projet informatique

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE

LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE LA GESTION DE PROJET INFORMATIQUE Lorraine Structurer, assurer et optimiser le bon déroulement d un projet implique la maîtrise des besoins, des objectifs, des ressources, des coûts et des délais. Dans

Plus en détail

SEMINAIRES INTERNATIONAUX

SEMINAIRES INTERNATIONAUX n, Conseil Formation Recrutement-Intérim SEMINAIRES INTERNATIONAUX Programmes de Formation de Certification Conçus et Dispensés Entièrement en Français Par Illinois State University et GSBO Niamey - Lomé

Plus en détail

Qu'est ce que le KM? M. Prax a d'abord défini le KM par la négative. Le KM n'est pas :

Qu'est ce que le KM? M. Prax a d'abord défini le KM par la négative. Le KM n'est pas : Compte-rendu : «Les enjeux des TIC : le Knowledge Management» Conférence du 3 ème millénaire, Salon Initiatives du jeudi 18 octobre 2001 Orateur : Jean-Yves Prax, Directeur de POLIA CONSULTING Face à un

Plus en détail

Analyser l environnement

Analyser l environnement Analyser l environnement > Analyser pour anticiper > Analyser pour résoudre > Analyser pour anticiper - La grille M.O.F.F. - Le diagramme Causes/Effet - Le benchmarking - Les cercles de qualité 3. MÉTHODES

Plus en détail

La correction des erreurs d'enregistrement et de traitement comptables

La correction des erreurs d'enregistrement et de traitement comptables La correction des erreurs d'enregistrement et de traitement comptables Après l'étude des différents types d'erreurs en comptabilité (Section 1) nous étudierons la cause des erreurs (Section 2) et les techniques

Plus en détail

Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012)

Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012) Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012) Article 1 Disposition générale L objet de la Politique de gestion des espaces à la Faculté des

Plus en détail

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DE LA REFORME DE L'ETAT ET DE LA SIMPLIFICATION

Plus en détail

Méthodes de développement

Méthodes de développement 1 / 19 Méthodes de développement Préparation de projet logiciel 1 - Introduction... 2 2 - Contextes de réalisation Client Fournisseur ou Fournisseur Investisseur... 2 2.1 Principaux contextes de réalisation...

Plus en détail

GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE

GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE GUIDE SUR L ASSISTANCE A LA MAÎTRISE D'OUVRAGE EN INFORMATIQUE Validé par la Commission technique des marchés le 9 décembre 2004 1.1 OBJET DU GUIDE...3 1.2 LE PERIMETRE DU GUIDE...3 1.2.1 Terminologie

Plus en détail

plate-forme mondiale de promotion

plate-forme mondiale de promotion plate-forme mondiale de promotion À propos de The Institute of Internal Auditors (Institut des auditeurs internes) L'institut des auditeurs internes (IIA) est la voix mondiale de la profession de l'audit

Plus en détail

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES REPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Défense Nationale N 730/ SCSSI Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1997 GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS

Plus en détail

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales

ERP5. Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Gestion des Services Techniques des Collectivités Locales Cte 1 2 P 3 s tio T 4 m ilg h trc c n p.o 5 re u fe ro a le tio c M S tw u aa c e O 2 Relation Citoyen Interventions Patrimoine Core Ressources

Plus en détail

1- Enregistrer le nouveau planning

1- Enregistrer le nouveau planning La planification est un outil indispensable de management de projet, un moyen essentiel de prise de décisions pour le chef de projet : pour définir les travaux à réaliser, fixer des objectifs, coordonner

Plus en détail

I - Clarification...5. A - Analyse de la demande...6. Outil 1 : Lettre de mission...6. Outil 2 : Cahier des charges...8

I - Clarification...5. A - Analyse de la demande...6. Outil 1 : Lettre de mission...6. Outil 2 : Cahier des charges...8 Gestion de projet 2 Gestion de projet Sommaire I - Clarification...5 A - Analyse de la demande...6 Outil 1 : Lettre de mission...6 Outil 2 : Cahier des charges...8 B - Traduction de la demande...11 Outil

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Extrait 54 Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000

Plus en détail

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles

Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Modélisation et optimisation participative des processus métier assistées par un jeu de rôles Les organisations doivent aujourd hui s'adapter de plus en plus vite aux évolutions stratégiques, organisationnelles

Plus en détail

Réussir un grand projet de transformation : 20 bonnes pratiques pour changer l entreprise

Réussir un grand projet de transformation : 20 bonnes pratiques pour changer l entreprise David Autissier et Thierry Meslin Réussir un grand projet de transformation : 20 bonnes pratiques pour changer l entreprise Le projet OEEI du parc nucléaire d EDF Préface de Dominique Minière et de Philippe

Plus en détail

Gestion de projet PMP : Préparation à la certification

Gestion de projet PMP : Préparation à la certification Entreprise PLEXUS Formation N d enregistrement : 42 67 04 380 67 Code NAF 8559A Contact (nom prénom) PEREZ Thierry tél 03 88 43 35 87 Mail Inter-entreprise ou Intra-Entreprise thierry.perez@plexusformation.com

Plus en détail

ARTEMIS VIEWS EARNED VALUE MANAGEMENT. avec CostView

ARTEMIS VIEWS EARNED VALUE MANAGEMENT. avec CostView ARTEMIS VIEWS EARNED VALUE MANAGEMENT avec CostView EARNED VALUE MANAGEMENT Earned Value Management est une application puissante pour la planification des coûts de projet et de programme, le contrôle

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion

ToutelaQualite. FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion creer un forum supprimer les publicites ToutelaQualite FAQ Rechercher S enregistrer Profil Membres Groupes Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion ISO 9001 V2008 ToutelaQualite Index du

Plus en détail

AGILE et le PMO. Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013. Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz

AGILE et le PMO. Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013. Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz AGILE et le PMO Conférence présentée à Agile Montréal 12 septembre 2013 Stéphane Lecuyer & Frédérick H. Stoltz 1 Qui sommes-nous? Frédérick H. Stoltz, PMP, ITIL Parallèlement à son engagement en tant que

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Comprendre ITIL 2011

Comprendre ITIL 2011 Editions ENI Comprendre ITIL 2011 Normes et meilleures pratiques pour évoluer vers ISO 20000 Collection DataPro Table des matières Table des matières 1 Les exemples à télécharger sont disponibles à l'adresse

Plus en détail

Chapitre 3 : Découper pour estimer pour planifier

Chapitre 3 : Découper pour estimer pour planifier I - Pourquoi découper? Un découpage précis du chemin à parcourir, et des différentes parties du produit à construire, permet une bonne identification et optimisation : Des ressources. Des délais. Des charges

Plus en détail