CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION?"

Transcription

1 CHANGEMENTS DE TVA AU 1 er JANVIER 2014 QUEL IMPACT SUR VOTRE FACTURATION?

2 Les taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Désormais il existera trois taux différents : 5.5% (maintien) 10% (anciennement 7%) 20 % (anciennement 19.6%)

3 Fait Générateur Le changement de taux intervient selon la date du fait générateur : - pour les livraisons de biens : le taux applicable est celui en vigueur à la date de la livraison, peu importe la date de facture - pour les prestations de services : les acomptes sont soumis au taux en vigueur lors de l encaissement, et le taux du solde est celui en vigueur à la date de réalisation de la prestation de service, il pourra y avoir ainsi deux taux de TVA différents sur la facture.

4 1. TVA A 5.5% Extension du taux à 5.5% Aux entrées dans les salles de cinéma Aux importations d œuvres d art et d objets de collection ou d antiquité Aux travaux d amélioration de la qualité énergétique des logements

5 1.1 TVA A 5.5% DANS LE BATIMENT L article 9 de la loi de finances pour 2014 institue la TVA au taux de 5,5% pour les travaux d amélioration de la performance énergétique des locaux à usage d habitation achevés depuis plus de deux ans à compter du 1 er janvier 2014 (article bis nouveau du CGI).

6 1.1.1 Clients concernés Le client peut être une personne physique ou morale Le client peut être : Propriétaire Syndicat de copropriété Locataire Occupant de locaux Un représentant des occupants

7 1.1.2 Travaux principalement éligibles à 5.5% les travaux doivent porter sur la pose, l installation et l entretien des matériaux et équipements mentionnés au 1 de l article 200 quater du CGI avec les critères de performance précisés par arrêté. Ces matériaux et équipements sont ceux visés pour le bénéfice du crédit d impôt développement durable. Ils doivent répondre aux caractéristiques techniques et aux critères de performances minimales fixé par le décret.

8 1.1.2 Travaux principalement éligibles à 5.5% Les matériaux et équipements concernés sont: Chaudières à condensation Chaudières à micro-cogénération gaz d une puissance de production électrique inférieure ou égale à 3 kilovolt-ampères par logement Matériaux d isolation thermique des parois vitrées ou des parois opaques Volets isolants Portes d entrée donnant sur l extérieur Matériaux de calorifugeage de tout ou partie d une installation de production ou de distribution de chaleur ou d eau chaude sanitaire Appareils de régulation de chauffage Équipements de production d énergie utilisant une source d énergie renouvelable (sauf équipement de production d électricité utilisant l énergie radiative du soleil et pompes à chaleur autres que air/air) Équipements de raccordement à un réseau de chaleur alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou par une installation de cogénération Échangeur de chaleur souterrain des pompes à chaleur géothermiques

9 1.1.2 Travaux principalement éligibles à 5.5% La fourniture des matériaux et des équipements eux mêmes devraient être concernés par ce taux s ils sont: Fournis par le prestataire qui réalise les travaux Facturés par le prestataire qui réalise les travaux

10 1.1.3 travaux induits éligibles à 5.5% Les travaux induits sont les travaux «indissociablement liés aux travaux d économies d énergie». De ce fait, ils ne visent ni les autres travaux de rénovation, ni les travaux d ordre esthétique du type habillage d un insert, pose de papiers peints... De façon générale: ils sont indispensables pour atteindre les performances intrinsèques des matériaux et équipements ; ils sont indispensables pour conserver les fonctionnalités initiales du bâtiment ; ilspermettentdemaintenirdansletempslesperformances énergétiques des équipements ou matériaux mis en œuvre.

11 1.1.4 travaux exclus du taux 5.5% Travaux qui concourent à la construction d un immeuble neuf Travaux à l issue desquels la surface du plancher est augmentée de plus de 10%

12 1.1.5 Attestation La TVA à 5,5% étant réservé à certains travaux dans les logements de plus de deux ans, elle est soumise à la remise par le client avant la facturation d une attestation. Les attestations TVA seront aménagées en conséquence, et la nature des travaux de rénovation énergétique réalisés devront y figurer.

13 1.1.6 date d application Il est applicable à toutes les sommes encaissées à compter du 1 er janvier 2014, qu il s agisse d un acompte ou du solde d une prestation de service. On ne tient pas compte de la date de réservation, d acceptation du devis ou de la réalisation de la prestation.

14 2. TVA sur les logements sociaux La loi de finances pour 2014 aménage le dispositif de la TVA afférent aux opérations de livraisons, construction et travaux afin de faire bénéficier du taux réduit. : Aux logements sociaux Aux logements d accession à la propriété pour les ménages modestes Article 278 du Code Général des Impôts

15 2.1 travaux exclus Le taux de 5.5% n est pas applicable sur les travaux qui ne concourent pas: à la réalisation d économie d énergie à l amélioration de l accessibilité aux personnes handicapées À la mise aux normes des logements et immeubles À la protection des propriétaires et des locataires.

16 2.2 travaux induits éligibles à 5.5 Les travaux induits éligibles à 5.5% pour ce secteur doivent viser à: 1 La mise en conformité des locaux avec les normes mentionnées à l article 25 de la loi du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l investissement locatif, l accession à la propriété de logements sociaux le développement de l offre foncière 2 La protection de la population contre les risque sanitaires liés à une exposition à l amiante ou au plomb 3 La protection des locataires en matière de prévention et de lutte contre les incendies, de sécurité des ascenseurs, de sécurité des installations de gaz et d électricité, de prévention des risques naturels, miniers et technologiques ou d installation de dispositifs de retenue des personnes.

17 3. Maintien Taux de tva à 7% Le taux de 7% de la TVA est maintenu pour les travaux de rénovation dans les logements de plus de deux ans sous réserve de pouvoir justifier des conditions cumulatives suivantes : 1 un devis DATE et ACCEPTE au plus tard le 31 décembre 2013 ; 2 un ACOMPTE D AU MOINS 30% (TTC) encaissé avant le 1 er janvier 2014 ; 3 UN SOLDE FACTURE AVANT LE 1 er MARS 2014 ; 4 Et ce solde ENCAISSE AVANT LE 15 MARS 2014 ;

18 4. Passage de 19.6% à 20% Travauxnebénéficiantpasdutauxréduitni du taux intermédiaire : 20% sauf montants encaissés avant le 1er janvier 2014 restant à 19,6% ; Exceptions pour les ventes d'immeubles à construire et pour les contrats de construction de maisons individuelles régis par le chapitre Ier du titre III du livre II du Code de la construction et de l'habitation. Si le contrat préliminaire ou le contrat de construction a été enregistré chez un notaire ou auprès d'un service des impôts avant le 29 décembre 2012 = 19,6% (LFR pour 2012).

19 5. récapitulatif Travaux achevés en 2013 : taux de TVA de 7% ou de 19,6%, quelles que soient les dates de factures et d encaissement ; Travaux de rénovation énergétique (portant sur matériaux et équipements visés par le CIDD et les travaux induits) dans des logementsdeplusdedeuxans:tvade5,5%dèslorsquela TVA est exigible à compter du 1 er janvier: Autres marchés de travaux de rénovation des logements de plus de deux ans conclus en 2013 avec un devis signé et un acompte TTC d au moins 30% encaissé au plus tard le 31 décembre 2013, un solde facturé avant le 1 er mars 2014 et encaissé avant le 15 mars 2014 : TVA à 7% ;

20 5. récapitulatif Autres opérations de rénovation dans les logements de plus deux ans achevés à compter du 1er janvier 2014 : 10% sauf montants encaissés avant le 1 er janvier 2014 restant à 7%. devis signé en 2013 avec acompte de 15% encaissé au 1er décembre 2013 : acompte = 7%, solde encaissé en 2014 = 10% ; devis signé en 2013 avec acompte de 30% qui n a pas été encaissé pour le 31 décembre 2013 : toutes sommes encaissées en 2014 = 10% ; devis signé en 2013, acompte encaissé de 30% avant le 1 er janvier 2014 et travaux achevés en mai 2014 : acompte = 7%, solde en 2014 = 10%.

21 6. Autoliquidation de la tva en cas de sous-traitance au 1 er janvier 2014 Pour les contrats de sous-traitance des marchés du bâtiment conclus à compter du 1 er janvier 2014, l autoliquidation de la TVA devient la règle (article 25 de la loi de finances pour 2014 qui créé un article 283, 2 nonies du CGI). Sont concernés les contrats de sous-traitance conclus à compterdu1 er janvier 2014 (date du contrat de soustraitance, quelle que soit la date du marché principal). Sont visés les travaux de construction, y compris ceux de réparation, de nettoyage, d entretien, de transformation et de démolition effectués en relation avec un bien immobilier.

22 6.1. autoliquidation: qui est le redevable? Le donneur d ordre est considéré comme entrepreneur principal à l égard de ses sous traitants L entrepreneur est seul redevable de la TVA

23 6.2 Conséquences pour le sous traitant Le sous-traitant ne facture plus la TVA à son donneur d ordre (entreprise principale) mais celui-ci procède à une autoliquidation de la taxe lors du dépôt de sa déclaration de TVA. Le sous traitant déclare son chiffre d affaire sur la CA3 - rubrique «autres opérations non imposables»

24 6.3 Conséquences pour le preneur Le preneur qui verse la TVA, mentionne son chiffre d affaire dans la rubrique «autres opérations imposables» La déduction de cette tva est faite dans les conditions de droit commun

25 6.4 Schéma du mécanisme de l autoliquidation

26 6.5 Sanctions possibles Défaut de procédure d autoliquidation = amende de 5% + pénalités de retard

27 PLACE AUX QUESTIONS!

Le point sur... Secteur du bâtiment : nouveautés TVA 2014

Le point sur... Secteur du bâtiment : nouveautés TVA 2014 Le point sur... Secteur du bâtiment : nouveautés TVA 2014 A Par Nathalie DEVIDAL Fiscaliste du Groupe Eurex compter du 1er janvier 2014, le secteur du bâtiment est impacté sur trois points en matière de

Plus en détail

TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures prévues

TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures prévues Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de l Isère 3 cours Jean Jaurès 38130 ECHIROLLES - Tél. 04 76 09 39 36 - Fax 04 76 22 23 65 TVA-CIDD en 2014 : le point sur les mesures

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE

TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE CAPEB Côte d'or 02/2014 TAUX DE 5,5 % AUX TRAVAUX D AMELIORATION DE LA QUALITE ENERGETIQUE L article 9 de la loi de finances pour 2014 institue la TVA au taux de 5,5% pour les travaux d amélioration de

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

TVA - CIDD* (*Crédit d Impôt Développement Durable) en 2014

TVA - CIDD* (*Crédit d Impôt Développement Durable) en 2014 TVA - CIDD* (*Crédit d Impôt Développement Durable) en 2014 Février 2014 TVA 2014 Mode d emploi 2 Au 1er Janvier 2014 3 nouveaux Taux : Taux normal : 20 % Taux intermédiaire : 10 % Taux réduit : 5.5 %

Plus en détail

NOTE D INFORMATION ECONOMIQUE DES TAUX DE TVA 2014

NOTE D INFORMATION ECONOMIQUE DES TAUX DE TVA 2014 NOTE D INFORMATION ECONOMIQUE DES TAUX DE TVA 2014 10 Janvier 2014 Augmentation des taux de TVA et extension du taux réduit de 5,5 % aux travaux d amélioration de. La loi de finances pour 2014 n 2013-1278

Plus en détail

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée

1 Taux de la Taxe sur la Valeur Ajoutée Vous trouverez ci-après les principales dispositions nouvelles pour 2014 concernant la TVA et le CIDD. La loi de finances pour 2014 a été publiée au Journal Officiel du 30/12/2013. Elle officialise les

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

AIDES FINANCIERES C H A N G E Z V O S M E N U I S E R I E S ET FAITES DES ECONOMIES! Changements 2016. Une visite préalable du logement avant devis

AIDES FINANCIERES C H A N G E Z V O S M E N U I S E R I E S ET FAITES DES ECONOMIES! Changements 2016. Une visite préalable du logement avant devis AIDES FINANCIERES C H A N G E Z V O S M E N U I S E R I E S ET FAITES DES ECONOMIES! Changements 2016 Une visite préalable du logement avant devis Depuis le 1er janvier 2016, une visite préalable de l

Plus en détail

PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014

PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014 PRINCIPALES AIDES FINANCIERES 2014 1) TVA à 5,5 % La réduction des consommations d énergie au niveau national constitue toujours une priorité pour les pouvoirs publics. À ce titre, depuis le 1er janvier

Plus en détail

RÉFORME DE L URBANISME : constructions et fiscalité

RÉFORME DE L URBANISME : constructions et fiscalité RÉFORME DE L URBANISME : constructions et fiscalité Coefficient d occupation des sols (loi ALUR n 2014-366 du 24 mars 2014) Le coefficient d occupation des sols (COS) est supprimé dans les communes disposant

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE ÉCO - RENOVATION 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... Nouvelles

Plus en détail

INFOSTech. crédit- d impôt. Crédit d impôt 2014 : Taux et exigences thermiques. Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants

INFOSTech. crédit- d impôt. Crédit d impôt 2014 : Taux et exigences thermiques. Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants INFOSTech Crédit d impôt 2014 : Les gammes concernées Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants Qu est ce que le crédit d impôt : Rappel Le crédit

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014

LOI DE FINANCES POUR 2014 Note d information du mois de Janvier 2014 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité LOI DE FINANCES POUR 2014 FISCALITE DES PARTICULIERS Revalorisation des tranches du barème d

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2012 Date :

LOI DE FINANCES 2012 Date : Titre : Référence : LOI DE FINANCES 2012 Date : IG12 001 01.2012 Face aux difficultés conjoncturelles, un plan de retour à l équilibre des finances publiques a été mis en œuvre à travers la loi de finances

Plus en détail

Autoliquidation dans le bâtiment

Autoliquidation dans le bâtiment 04 février 2014 Autoliquidation dans le bâtiment Christian GUICHARD Pierre-Antoine FARHAT 1 LF 2014 Nouvel article 283, 2 nonies du CGI Situation visée : contrat de sous-traitance dans le secteur du bâtiment

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

Sage Multi Devis : Pourquoi une version 12.10?

Sage Multi Devis : Pourquoi une version 12.10? Sage Multi Devis : Pourquoi une version 12.10? I. Restez en conformité avec la loi La dernière modification de la loi de Finances 2012 impose aux entreprises du BTP de nouveaux taux de TVA, applicables

Plus en détail

Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon

Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon La Lois de Finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013, amputée des dispositions invalidées par le Conseil Constitutionnel. Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS

Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS Bâtiment actualité LE JOURNAL DES ARTISANS ET DES ENTREPRENEURS DOSSIER 22 OCTOBRE 2013 N 17 FÉDÉRATION FRANÇAISE DU BÂTIMENT Projet de loi de finances pour 2014 Le projet de loi de finances pour 2014

Plus en détail

TVA 2014 Taux intermédiaire & réduit

TVA 2014 Taux intermédiaire & réduit TVA 2014 Taux intermédiaire & réduit TVA à prendre en compte à partir du 1 er janvier 2014 selon la loi n 2013-1278 1-Domaine d application Les taux intermédiaire et réduit s appliquent sur les travaux

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

1. Celui qui engage les travaux dans son lieu d habitation principale, soit le propriétaire, le locataire ou l occupant à titre gratuit.

1. Celui qui engage les travaux dans son lieu d habitation principale, soit le propriétaire, le locataire ou l occupant à titre gratuit. Crédit d impôt, ce qui change en 2010 L Etat s est engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à valoriser de plus en plus les énergies renouvelables pour moins polluer et mieux consommer

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2012 LOI DE FINANCES POUR 2012 Face aux difficultés conjoncturelles, un plan de retour à l équilibre des finances publiques a été mis en œuvre à travers la loi de finances pour 2012 et une 4 ème loi de finances

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU (Soumis au titre 1 er de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre

Plus en détail

AMENDEMENT N 444 présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL

AMENDEMENT N 444 présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL Au sujet de la création d un écoprêt collectif à taux zéro nous reproduisons ci après : L amendement n 444 à la loi de finances rectificative pour 2011, adopté par l Assemblée nationale le 2 décembre 2011

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Décret n o 2013-1296 du 27 décembre 2013 portant extension et adaptation à Mayotte du code de la construction

Plus en détail

Loi de finances pour 2016

Loi de finances pour 2016 Janvier 2016 Loi de finances pour 2016 (CITE, TVA à taux réduit, Eco-PTZ et RGE) INTRODUCTION La loi de finances pour 2016 proroge les aides financières à la rénovation énergétique introduites en septembre

Plus en détail

LES ECHOS TECHNIQUES N 32

LES ECHOS TECHNIQUES N 32 SOMMAIRE BONNE ANNEE 2014!!! Carte de vœux 2014 BONNE ANNEE 2014!!! Toute l équipe du SNFPSA se joint à Bruno Blin, président du SNFPSA, pour vous présenter tous ses vœux pour une année 2014 prospère!

Plus en détail

LOI de finances pour 2006 (no 2005-1719 du 30 déćembre 2005)

LOI de finances pour 2006 (no 2005-1719 du 30 déćembre 2005) LOI de finances pour 2006 (no 2005-1719 du 30 déćembre 2005) Article83 I. L'article 200 quater du code général des impôts est ainsi modifié: A. -Le 1 est complété par un d ainsi rédigé : «d) Au coût des

Plus en détail

Architecte : FREDERIC MARTIN AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE 2016. The world looks better

Architecte : FREDERIC MARTIN AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE 2016. The world looks better Architecte : FREDERIC MARTIN AIDES FINANCIÈRES POUR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE 2016 The world looks better 04 LE CRÉDIT D IMPÔT 06 L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO 08 LA TVA À 5,5% 10 LES AUTRES AIDES FINANCIÈRES

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX Formulaire de demande de subvention 2016 FEH+ Données relatives au demandeur (à remplir par le demandeur/bénéficiaire) NOM, Prénom... Adresse...... Code postal,

Plus en détail

LE DISPOSITIF DUFLOT

LE DISPOSITIF DUFLOT LE DISPOSITIF DUFLOT La loi de finances pour 2013 créé un nouveau dispositif d investissement locatif dit «Duflot». Applicable à des opérations réalisées entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2016,

Plus en détail

Crédit Impôt Transition Energétique 2016

Crédit Impôt Transition Energétique 2016 Crédit Impôt Transition Energétique 2016 Les particuliers peuvent bénéficier d un crédit d impôt transition énergétique de 30% pour réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation principale.

Plus en détail

Chapitre 11 : Démarrer son activité

Chapitre 11 : Démarrer son activité Chapitre 11 : Démarrer son activité Lorsque l on démarre une entreprise, les premiers mois sont très chargés : il faut lancer son activité, attaquer la partie commerciale (lorsqu elle n a pas débuté en

Plus en détail

LA VENTE D IMMEUBLE À RÉNOVER (V.I.R.)

LA VENTE D IMMEUBLE À RÉNOVER (V.I.R.) LA VENTE D IMMEUBLE À RÉNOVER (V.I.R.) Textes Loi ENL du 13 juillet 2006 Décret d application du 19 décembre 2008 Décret n 2010-1128 du 27 septembre 2010 Articles L. 111-6-2-1 à 4 et L. 262-1 et suivants

Plus en détail

Quelles sont les conditions pour en bénéficier?

Quelles sont les conditions pour en bénéficier? Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2015. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même taux à tous les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires .. 11 août 2006 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 29 sur 130 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE BUDGET ET RÉFORME DE L

Plus en détail

TVA AUTOLIQUIDATION POUR LES PRESTATIONS DE CONSTRUCTION RÉALISÉES EN SOUS- TRAITANCE. Tiphaine FRITZ 01 44 13 32 40

TVA AUTOLIQUIDATION POUR LES PRESTATIONS DE CONSTRUCTION RÉALISÉES EN SOUS- TRAITANCE. Tiphaine FRITZ 01 44 13 32 40 TVA AUTOLIQUIDATION POUR LES PRESTATIONS DE CONSTRUCTION RÉALISÉES EN SOUS- TRAITANCE Tiphaine FRITZ 01 44 13 32 40 1 LE TEXTE Article 283, 2 nonies du Code général des impôts «Pour les travaux de construction,

Plus en détail

CONTRAT DE RÉSERVATION

CONTRAT DE RÉSERVATION CONTRAT DE RÉSERVATION CONDITIONS PARTICULIÈRES DU CONTRAT N.. ARTICLE 1 DÉSIGNATION DES PARTIES Réservant : La société. Représentée par en sa qualité de.., dûment habilité à l effet des présentes. Il

Plus en détail

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Fiche d application : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 1 1/11 Préambule Cette fiche d application

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives particulières. Installation d une cabine sanitaire encastrée dans un local existant sur la commune d ESTAIRES

Cahier des Clauses Administratives particulières. Installation d une cabine sanitaire encastrée dans un local existant sur la commune d ESTAIRES Cahier des Clauses Administratives particulières Installation d une cabine sanitaire encastrée dans un local existant sur la commune d ESTAIRES ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE DISPOSITIONS GENERALES 1-1 Objet

Plus en détail

INSTRUCTION. N 04-030-M0-M31 du 22 avril 2004 NOR : BUD R 04 00030 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 04-030-M0-M31 du 22 avril 2004 NOR : BUD R 04 00030 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 04-030-M0-M31 du 22 avril 2004 NOR : BUD R 04 00030 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique NOUVELLES RÈGLES DE TVA À 5,5% PORTANT SUR DES LOCAUX D'HABITATION ACHEVÉS

Plus en détail

TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO

TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER TRAVAUX D ECONOMIE D ENERGIE : L ECO-PRET A TAUX ZERO Financement des travaux d amélioration de la performance énergétique dans les logements anciens L article 99 de

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique des logements. Quelles aides financières?

Améliorer la performance énergétique des logements. Quelles aides financières? Améliorer la performance énergétique des logements Quelles aides financières? Quelles aides pour améliorer la performance énergétique d un logement existant Subventions en faveur du BOIS ENERGIE Quels

Plus en détail

Les aides pour les sociétés civiles immobilières

Les aides pour les sociétés civiles immobilières Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Les aides pour les sociétés civiles immobilières Des conditions d attribution spécifiques Des aides financières existent pour soutenir les particuliers qui

Plus en détail

ANNULATION Si celle-ci intervient moins de 7 jours avant la sortie des matériels, elle entraine la perte de l acompte déjà versé.

ANNULATION Si celle-ci intervient moins de 7 jours avant la sortie des matériels, elle entraine la perte de l acompte déjà versé. Contrat de location matériels de décoration «Le consommateur ne bénéficie pas d un droit de rétractation pour tout achat effectué dans cette foire ou ce salon, ou sur ce stand.» "TVA non applicable, art.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic

Plus en détail

Marchés privés - Délais de paiement

Marchés privés - Délais de paiement Marchés privés - Délais de paiement Lutte contre les délais cachés et factures périodiques Info n 2014 273/6-2 du 06/05/2014 Pour toute question : Service Affaires Juridiques et Contentieuses Laurent POUZOLS

Plus en détail

SYNTHESE. Fiscal. Nouveaux taux de TVA. SYNTHESE D EXPERTS Janvier 2014 www.infodoc-experts.com 1

SYNTHESE. Fiscal. Nouveaux taux de TVA. SYNTHESE D EXPERTS Janvier 2014 www.infodoc-experts.com 1 Nouveaux taux de TVA 1 SOMMAIRE 1 Principe et dérogation d ordre général... 3 2 Les livraisons de bien... 4 2.1 Acquisitions intracommunautaires... 4 2.2 Importations... 5 2.3 Tableau de synthèse... 5

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO DOM

ECO PRET A TAUX ZERO DOM 0% CERBTP 1 Dans le cadre de l adaptation de l éco-prêt à taux zéro à l outre-mer telle que définie dans l arrêté du 25 mai 2011, le groupe de travail de la commission technique de la CERBTP de la Réunion

Plus en détail

PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION

PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION VILLE DE VANNES PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION Entre les soussignés : La commune de VANNES, représentée par son Maire, Monsieur David ROBO, agissant

Plus en détail

04 décembre 2015 ECO PTZ A LA COPROPRIETE CREDIT FONCIER

04 décembre 2015 ECO PTZ A LA COPROPRIETE CREDIT FONCIER 04 décembre 2015 ECO PTZ A LA COPROPRIETE CREDIT FONCIER PRÊT COPROPRIÉTÉS creditfoncier.fr L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS Favoriser la performance énergétique de l habitat Les copropriétés doivent

Plus en détail

Modification de la loi TVA 2015. Conférence Chambre des Métiers. 20 novembre 2014

Modification de la loi TVA 2015. Conférence Chambre des Métiers. 20 novembre 2014 Modification de la loi TVA 2015 Conférence Chambre des Métiers 20 novembre 2014 1 Remarques préliminaires 1. La présentation ci-après tient compte du projet de loi n 6720 du 15.10.2014 concernant le budget

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique

TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique Paris, le 4 mars 2014 TVA à 5,5 % sur les travaux d'amélioration de la qualité énergétique L administration fiscale a publié au BOFIP en date du 25 février 2014 ses commentaires sur la TVA à 5,5 % sur

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPE1409071A Intitulé du texte : Arrêté du [ ] pris pour l application du 1 de l article 278-0 bis A du code général des impôts relatif au taux de la

Plus en détail

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 Autoliquidation de la TVA dans le secteur du bâtiment 1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 1.2 Opérations exclues... 3 2 Modalités d application du

Plus en détail

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

Le Préfet de la Charente-Maritime Chevalier de la légion d honneur Chevalier de l ordre national du mérite

Le Préfet de la Charente-Maritime Chevalier de la légion d honneur Chevalier de l ordre national du mérite Arrêté n 07-1679 du 22 mai 2007 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA CHARENTE-MARITIME relatif à la lutte contre le bruit Santé-Environnement Le Préfet de la Charente-Maritime

Plus en détail

Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC

Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC Le crédit d'impôt dédié au développement durable (économies d'énergie, énergies renouvelables). DGEC-SC Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour une meilleure

Plus en détail

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015)

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) Deux textes réglementaires datés du 24 décembre 2015 viennent de modifier

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. Cahier des Clauses Particulières

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. Cahier des Clauses Particulières MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Cahier des Clauses Particulières N 10-063-01à03-MR (C.C.P.) Objet de la consultation LOCATION DE STRUCTURES MOBILES. 01 Tentes, loges et chapiteaux 02 Platelages, estrades

Plus en détail

LE CONSTAT DE RISQUE D EXPOSITION AU PLOMB (CREP) POUR LES LOCATIONS A USAGE D HABITATION

LE CONSTAT DE RISQUE D EXPOSITION AU PLOMB (CREP) POUR LES LOCATIONS A USAGE D HABITATION UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER LE CONSTAT DE RISQUE D EXPOSITION AU PLOMB (CREP) POUR LES LOCATIONS A USAGE D HABITATION PLOMB dans les revêtements - Lutte contre le saturnisme - Bail d habitation

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation. En effet, il peut s'avérer judicieux d'envisager la réhabilitation d'un logement ancien plutôt que d'acheter

Plus en détail

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES)

LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) Fiche Pratique LE CREDIT D'IMPOT RELATIF AU DEVELOPPEMENT DURABLE, ECONOMIES D'ENERGIE, ENERGIES RENOUVELABLES) * Avertissement : le document ci-après a été rédigé pour apporter une aide aux lecteurs pour

Plus en détail

FACTURES MENTIONS OBLIGATOIRES PRECAUTIONS A PRENDRE-

FACTURES MENTIONS OBLIGATOIRES PRECAUTIONS A PRENDRE- MISE EN PLACE ADMINISTRATIVE Le Puy en Velay, le 18 novembre 2015 Afin de vous aider à prendre connaissance des obligations qui vous incombent en qualité de chef d entreprise, nous avons repris ci-dessous

Plus en détail

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Section 1 : Les règles générales communes à toutes les entreprises I) Les déclarations Le type de déclaration à déposer, ainsi que la périodicité dépendent

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

AUTOLIQUIDATION TVA DANS LE BATIMENT : CAS DE LA SOUS TRAITANCE. Voir : BOI-TVA-DECLA-10-10-20 ( 531 à 538, reproduits ci-après)

AUTOLIQUIDATION TVA DANS LE BATIMENT : CAS DE LA SOUS TRAITANCE. Voir : BOI-TVA-DECLA-10-10-20 ( 531 à 538, reproduits ci-après) AUTOLIQUIDATION TVA DANS LE BATIMENT : CAS DE LA SOUS TRAITANCE Voir : BOI-TVA-DECLA-10-10-20 ( 531 à 538, reproduits ci-après) Exemple de l Administration, 538 A jour le 1 er février 2014 Pour DELESALLE,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURE FOURNITURES DE FLEURS EN POTS POUR LES PERIODES : MAI 2014 (DISTRIBUTION DE FLEURS À LA POPULATION) NOVEMBRE 2014 (FÊTE DE LA TOUSSAINT) CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES 1 Objet

Plus en détail

CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD)

CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) Janvier 2014 CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) EQUIPEMENTS ELIGIBLES AU 1 er JANVIER 2014 1/ Les chaudières à condensation 2/ Les chaudières à micro-cogénération gaz 3/ Les matériaux d isolation

Plus en détail

Aides pour le développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique de l habitat privé

Aides pour le développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique de l habitat privé Aides pour le développement des énergies renouvelables et de la performance énergétique de l habitat privé Le territoire : La communauté d agglomération regroupe 5 communes : Calais, Coulogne, Coquelles,

Plus en détail

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences

Le grenelle de l environnement. Présentation et conséquences Le grenelle de l environnement Présentation et conséquences Introduction - Le Grenelle de l Environnement regroupe des mesures précises et des dispositions générales qui doivent entrainer sur le court

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... LES INDICES... p. 5 Juillet 2015 Votre réussite, notre satisfaction Bureau de Belleville : Bureau de Vonnas Bureau de Trevoux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du clos 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOU Tel. : 04 74 66

Plus en détail

Primes communales «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi

Primes communales «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi Administration communale de Flémalle MAISON DE L ENERGIE ET DU LOGEMENT Primes communales «Eco-Logis» Règlement et Conditions d octroi TITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES Article 1 On entend par : Demandeur

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

«FORMULAIRE TYPE FACTURES»

«FORMULAIRE TYPE FACTURES» TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX OU D UN ECO-PRET COMPLEMENTAIRE A UN ECO-PRET ATTRIBUE AU SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES,

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

«FORMULAIRE TYPE DEVIS 2016»

«FORMULAIRE TYPE DEVIS 2016» TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX OU D UN ECO-PRET COMPLEMENTAIRE A UN ECO-PRET ATTRIBUE AU SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 20 décembre 2007 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 4 sur 224 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté

Plus en détail

2. Modification de la condition d ancienneté du logement.

2. Modification de la condition d ancienneté du logement. COMMUNICATION Taux de TVA pour les travaux immobiliers effectués à des logements privés Modification à partir du 01.01.2016 Mesure transitoire La condition d ancienneté d un logement pour l application

Plus en détail

Intervention de la FIDI L actualité du diagnostic immobilier

Intervention de la FIDI L actualité du diagnostic immobilier L actualité du diagnostic immobilier La FIDI (Fédération Interprofessionnelle du Diagnostic Immobilier) est la fédération patronale la plus représentative du diagnostic et la seule organisation professionnelle

Plus en détail

Fiche conseil gratuite

Fiche conseil gratuite COMPTABILITÉ, FISCALITÉ ET PAIE POUR LES PME Fiche conseil gratuite L autoliquidation de la TVA Obligations et formalités Référence Internet Disponible sur Internet + dans l ouvrage (cf. page 6) Saisissez

Plus en détail

COMMUNE DE MEYRARGUES (13650)

COMMUNE DE MEYRARGUES (13650) COMMUNE DE MEYRARGUES (13650) MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (Art. 26 II 2 et 28 du C.M.P.) Objet : INSTALLATION, ENTRETIEN ET MAINTENANCE D UN PANNEAU D INFORMATION ELECTRONIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

FISCALITE / INTERET D EMPRUNT

FISCALITE / INTERET D EMPRUNT Agence Départementale pour l Information sur le Logement des Bouchesdu-Rhône 7, cours Jean Ballard 13001 Marseille 04 96 11 12 00 FLASH INFO LOGEMENT ADIL 13 FIL / 11-09 - 07 FISCALITE / INTERET D EMPRUNT

Plus en détail

Maison de la Sainte Famille

Maison de la Sainte Famille Maison de la Sainte Famille Quartier des Ouyêlis 10-6767 Rouvroy Tél. : 063 43 01 10 - Fax : 063 57 10 89 Courriel : sainte-famille-rouvroy@acis-group.org Site web : www.acis-group.org Association Chrétienne

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique Municipalité de Moutier Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Le Conseil Municipal, vu le droit supérieur, vu le règlement communal sur les taxes et redevances

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 17 juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 146 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro?

C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? C est quoi l'éco-prêt à taux zéro? de 10 précédemment. La loi de finances pour 2009 (article 99) a instauré un prêt à taux zéro (éco-ptz) pour les travaux d'amélioration de la performance énergétique des

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale Sommaire Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale _ 3 Aide en faveur de la réhabilitation énergétique des logements sociaux 5 Aide pour l adaptabilité des logements

Plus en détail

1. Règle d exigibilité Modification essentielle (3)

1. Règle d exigibilité Modification essentielle (3) - LES MODIFICATIONS 2013 DE LA TVA- Conférence du 27 février 2013 Organisée par Charles Félix PLAN DE LA CONFERENCE 1. Modification des règles d exigibilité de la TVA - 1.1. Modification essentielle -

Plus en détail

Objet de la consultation

Objet de la consultation CAHIER des CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES C.C.A.P. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du Code des Marchés Publics Objet de la consultation VERIFICATION ET MAINTENANCE

Plus en détail

Crédit d impôt. Dédié au développement durable. Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants

Crédit d impôt. Dédié au développement durable. Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants Crédit d impôt Dédié au développement durable Les gammes concernées Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les volets isolants Qu est ce que le crédit d impôt

Plus en détail

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS (OU CRL) Novembre 2013 LA CONTRIBUTION SUR LES REVENUS LOCATIFS 2 Champ d application Hors champ d application Exonérations Taux Assiette Modalités d imposition

Plus en détail