André Mba Obame, l histoire du polonium à la gabonaise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "André Mba Obame, l histoire du polonium à la gabonaise"

Transcription

1 TÉMOIGNAGES André Mba Obame, l histoire du polonium à la gabonaise Par Marie-Roger Biloa LE MONDE Le à 15h45 Jusqu'au bout, il s est battu, s accrochant à la moindre lueur d'espoir. Quand son corps a commencé à échapper à son contrôle, sa volonté de survivre n'a guère fléchi, le transportant d'un lieu de soins à un autre, d une métropole à une autre. Après Libreville, Paris, Johannesburg, Tunis et Niamey ont été les principales étapes d'un long chemin de croix qui a pris fin au Cameroun, en pleine saison des pluies. André Mba Obame, telle la chèvre de monsieur Seguin, a rendu l'âme au petit matin du dimanche 12 avril, dans une résidence au pied du mont Fébé, à Yaoundé, au terme d'une agonie de six ans. Aucune surprise n'était plus à déceler chez les interlocuteurs apprenant la nouvelle ; juste de la tristesse face à une fin devenue inéluctable une tristesse dont n'étaient pas exemptes des remarques acides ou prémonitoires envers «ceux qui avaient eu sa peau».

2 De quoi est mort Mba Obame? Rares sont en effet les Africains, dans les chancelleries comme dans la rue, à croire à une maladie spontanée qui aurait emporté «AMO» à 57 ans. Son mal était si obscur qu'aucun toubib n'a pu l'identifier, et si imperturbable qu'aucun traitement n'est parvenu à l'endiguer. De quoi est donc mort André Mba Obame? Le drame tout shakespearien s'est noué sur la dépouille du président Omar Bongo Ondimba, son patron et mentor pendant plusieurs décennies. Ministre de l'intérieur et pilier du régime, André Mba Obame, dit AMO, s'était porté candidat à sa succession en 1999, contrariant fortement les propres ambitions de son vieil «ami» et collègue au gouvernement, Ali Bongo Ondimba, lequel avait hurlé à la trahison, estimant que le poste lui revenait de droit dynastique. S'il a remporté, selon toute vraisemblance, le suffrage populaire, AMO n'est pas devenu président, mais plutôt impotent et ruiné. Avant de périr pour de bon. Lire aussi : Les limousines du président et la colère des Gabonais Pour beaucoup d'africains, on en conviendra, il n'y a pas de mort naturelle et l'intéressé avait lui-même enfoncé le clou en évoquant les «nombreuses attaques mystiques» dont il estimait avoir été la cible. Mais, comment ne pas repenser, en apprenant son décès au terme de six années de calvaire, à la sombre prédiction sous forme d'avertissement que me fit un homme très proche de l'actuel président Ali Bongo Ondimba? Attablé dans un restaurant très prisé du bord de mer à Libreville, quelques jours après les obsèques de Bongo père, le personnage en question, très déçu par l'ancien ami qu'avait été Mba Obame, vitupérait cet «idiot» qui avait définitivement scellé son sort en se présentant contre son «frère» Ali. «C'est dommage pour lui, dit-il en substance, car il va maintenant tout perdre : son poste de ministre, ses biens et sa vie. André Mba Obame est un homme fini.» Tout perdre jusqu'à sa vie? L'assurance de cet homme de toutes les besognes avait de quoi intriguer. Il est aujourd'hui ambassadeur du Gabon dans une capitale très prestigieuse. Une assurance inébranlable Ce que je veux raconter aussi, c'est une autre assurance, celle d'amo lui-même. Assurance au sens de confiance joyeuse et imperturbable dans le cours du destin, une attitude qui estampille l'image que je garderai de lui. André Mba Obame n'avait aucun doute sur l'issue victorieuse de sa candidature, malgré les nuages qui s'amoncelaient. Rarement campagne fut autant semée d'embûches. Un entrepreneur français basé à Libreville, chargé de confectionner les habituels accessoires : Tee-

3 shirts, casquettes et autres macarons à l'effigie du candidat, reçut la visite d'hommes de main qui le menacèrent d'expulsion dans les 48 heures s'il livrait cette commande. Pris de panique, il remboursa l'avance perçue et jeta les gants. «Eh bien, on fera sans!», lança un Mba Obame souriant et haussant les épaules. Idem pour sa très populaire chaîne de télévision, TV+, dont le pouvoir allait ordonner la fermeture pendant toute la campagne. Lorsque le candidat voulut disposer de ses fonds placés dans les banques de la place, ordre avait été donné pour plafonner ses retraits hebdomadaires à un montant dérisoire. «Ce n'est pas grave!», rétorqua-t-il fermement face à ceux qui poussaient à une action judiciaire. Lire aussi : Comment dépenser 86 millions en billets d avion? La recette de Pascaline Bongo Lui restait sa liberté de se déplacer. Un convoi de véhicules l'avait déjà précédé pour une tournée finale à l'intérieur du pays. Mba Obame ne parviendra jamais à le rejoindre comme prévu avec l'avion affrété. Son équipage européen venait d'être sauvagement agressé par des sbires déterminés à immobiliser l'engin. Un coup dur de plus, à moins d'une semaine du scrutin! La réponse d'amo? «Tout cela sera terminé dimanche!». En clair, il allait gagner les élections et accéder au pouvoir. Tout simplement. Un homme parfois incompris Cette confiance inébranlable dans un système qu'il connaissait pourtant mieux que personne m'a sidérée et cette forme d'angélisme, affiché par un ancien inamovible ministre de l'intérieur au temps des élections «arrangées», qui sera d'ailleurs surpris d'être limogé du gouvernement avant les élections, reste pour moi une énigme. Néanmoins, face à Ali Bongo Ondimba et candidat presque unique d'une vaste coalition de partis, AMO avait déjà mené une campagne triomphale, et pas seulement chez les Fang, ethnie majoritaire dont il était issu et qui l'avait plébiscité ; les Gabonais rejetaient clairement l'idée d'une succession dynastique par le fils après plus de quarante ans de pouvoir du père. Contre toute évidence, les résultats proclamés par un système contrôlé par Ali Bongo qui, lui, était resté ministre de la défense, placèrent AMO second, avant de le rétrograder en troisième position pour l'humilier et marquer le rapport de forces. Ce hold-up électoral fut accueilli par de violentes manifestations à travers le pays, réprimées dans le sang. Six ans plus tard, le Gabon ne s'en est toujours pas remis et la «greffe» avec «Ali9», son slogan de campagne, est loin d'avoir pris comme en témoigne la récente recrudescence des doutes sur ses origines et sa filiation naturelle avec Omar Bongo Ondimba à qui il a mis, pourtant, un point d'honneur à ne pas ressembler.

4 Lire aussi : Air Bongo vole à nouveau En 2009, sorti affaibli du scrutin, le président Ali Bongo n'en menait pas large face à une opposition ressoudée à bloc autour d'andré Mba Obame. Alors que la meilleure stratégie aurait consisté pour ce dernier à viser une écrasante majorité au parlement et exiger le poste de premier ministre pour une cohabitation que sa mouvance aurait dominée, AMO, n'y tenant plus, s'autoproclama président de la République... Cette faute politique, unanimement décriée ou incomprise, offrait enfin sur un plateau l'occasion tant attendue par Ali Bongo pour dissoudre le puissant parti qui lui tenait tête, l'union nationale (UN)! Comme par hasard, c'est seulement peu avant l'annonce de la disparition définitive de son éternel rival que l'un a de nouveau été autorisée en février dernier. A l'époque de ce bras-de-fer perdu, la mystérieuse maladie avait déjà enclenché le dépérissement progressif d'un homme jadis jovial et vigoureux. Absent du pays, AMO a laissé le champ libre à son rival qui est loin d'avoir gagné la bataille des cœurs. Aujourd'hui, le Gabon est plongé dans une tension sociale chronique sur fond de chômage inchangé chez les jeunes, de profondes inégalités et de promesses non tenues. La rhétorique de l'émergence n'amuse plus que ceux qui prisent les coquilles vides. On se prend à imaginer ce que serait le pays aujourd'hui si Mba Obame, l'ancien cacique repenti, celui qui avait su conquérir les foules avec un mea culpa spectaculaire en plein meeting, avait pu exercer le pouvoir. La colère des partisans A Libreville, des partisans en colère ont marqué la nouvelle de son décès en incendiant l'ambassade du Bénin, pays d'origine du directeur du cabinet présidentiel, Maixent Accrombessi, que les foules tiennent pour responsable des déboires sinon de la mort de Mba Obame. Si aucune preuve tangible ne vient corroborer cette dernière accusation, dans l'état-major des partis d'opposition, à l'université ou dans les salons de la capitale, les convictions sont ancrées et indélogeables, tandis qu'on égrène les noms des opposants morts, ces dernières années, de maladies jugées bizarres, tels Pierre Mamboundou (2011) ou Pierre-Claver Nzeng (2010)... On ne m'a jamais autant cité les Borgia et l'épidémie d'empoisonnements. Saura-t-on jamais? En hommage au défunt, des dictons empruntés à la sagesse des ancêtres ont fleuri dans la presse gabonaise. «C'est lorsqu'un arbre tombe qu'on mesure sa grandeur», dit l'un d'entre eux, pour saluer la stature d'amo qui laisse un vide périlleux dans son camp politique. «C'est parce qu'il vit dans l'eau qu'on ne voit pas les larmes du poisson», souligne un autre pour expliquer la discrétion des réactions locales à sa mort. Convaincu que «nos ennemis finiront un jour par se casser la figure, à force de nous persécuter», un opposant cite son grand-père qui aimait à dire : «La pipe qui consume le tabac se laisse aussi consumer par le tabac.» La question est

5 désormais de savoir si Ali Bongo Ondimba survivra politiquement longtemps à son meilleur ennemi sans se démarquer clairement de pratiques politiques désuètes. Marie-Roger Biloa est éditorialiste, présidente du groupe Africa International et présidente du think tank Club Millenium.

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128)

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) BELGIQUE CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) DECLARATION DE S.E. M. JAN GRAULS AMBASSADEUR REPRESENTANT PERMANENT DE LA BELGIQUE AUPRES DES NATIONS

Plus en détail

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattache pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 juillet 1992. Enregistre a la Présidence du Senat le 28 septembre 1992. PROPOSITION DE LOI

Plus en détail

Ling Tsui dans son bureau de Paris avec le ministre Sun Jiadong

Ling Tsui dans son bureau de Paris avec le ministre Sun Jiadong 1 of 6 Vers la célébrité CHAPITRE 12: Demain est un mystère Un jour de 1991 où je me trouvais en réunion dans mon bureau de Paris avec le professeur Sun Jiadong, ministre chinois de l'industrie aérospatiale,

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Le Gabon : éléments de contexte

Le Gabon : éléments de contexte DOSSIER DE PRESSE Le Gabon : éléments de contexte Situé de part et d autre de l équateur en Afrique centrale, le Gabon s étend sur une superficie de 267 667 km 2 et a pour capitale Libreville. Sa population

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie»

COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie» COLLEGE 10 CLASSE DE 3ème B TITRE DE LA NOUVELLE : «Un stylo, une vie» J'ai cinquante-quatre ans, je me prénomme Will et je suis un passionné d'écriture. Je suis un écrivain. Aujourd'hui, si j'essayais

Plus en détail

LA NOUVELLE ALLIANCE. Auteur: Mike Oppenheimer. Version originale anglaise: www.letusreason.org

LA NOUVELLE ALLIANCE. Auteur: Mike Oppenheimer. Version originale anglaise: www.letusreason.org La Nouvelle Alliance L'AMOUR DE LA VÉRITÉ www.amourdelaverite.com LA NOUVELLE ALLIANCE Auteur: Mike Oppenheimer Version originale anglaise: www.letusreason.org Il y a deux alliances majeures dans la Bible.

Plus en détail

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

GRÈCE / INTER : SEUX ÉMISSIONS DOSSIERS CHRONIQUES GRATUITS FORUMS. Grosse boulette : ce matin, dans sa

GRÈCE / INTER : SEUX ÉMISSIONS DOSSIERS CHRONIQUES GRATUITS FORUMS. Grosse boulette : ce matin, dans sa Se connecter ÉMISSIONS DOSSIERS CHRONIQUES GRATUITS FORUMS VITE-DIT Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d être signalés. Si nécessaire, ils feront

Plus en détail

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen

AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen AFP Economie - Mardi 15 Janvier 2008-19:47 - Heure Paris (674 mots) ass-soc-gen Mutuelle de retraite: 5.000 fonctionnaires dénoncent un "scandale de l'épargne" "C'est l'un des plus gros scandales de l'épargne

Plus en détail

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public

l arrêt qui suit : E n t r e : comparant par Maître Yves KASEL, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, et : le Ministère public N 43 / 2014 pénal. du 11 décembre 2014. Not. 16453/13/CD Numéro 3383 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

RAPPORT FINAL Résultats

RAPPORT FINAL Résultats COALITION DES ONG MEDIAS-MONITORING-TUNISIE-2011 ATFD-AFTURD-LTDH-CNLT-SNJ RAPPORT FINAL Résultats CONFERENCE DE PRESSE 29 février 2012 Maison de la culture. Ibn Rachiq PERIODES D OBSERVATION 4 périodes

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI!"#-t-! $!#%&'!( PARTIE I? Expliquez ses idées en vos propres mots et commentez-les (environ

Plus en détail

INTERVIEW D ALAIN AREZKI

INTERVIEW D ALAIN AREZKI INTERVIEW D ALAIN AREZKI - Chargé de mission (liaison avec le mouvement associatif) au cabinet de JJ ANGLADE, maire de Vitrolles lorsque François Frenay est directeur de cabinet de??? à - Administrateur

Plus en détail

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches.

«la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation au travers des affiches. Oui, mais c'est l œuvre de quelqu'un d'autre 1 «On parle souvent des cinéastes qui, à Hollywood, déforment l œuvre originale. Mon intention est de ne jamais faire cela»¹ «la mouche» : 1958 / 1987, l'adaptation

Plus en détail

TACTIQUES DE PLACEMENT

TACTIQUES DE PLACEMENT TACTIQUES DE PLACEMENT Ce document a été réalisé à partir du site hallofgallery.com, hélàs aujourd'hui disparu. En ayant gardé une trace sur mon PC, j'ai pensé que cela vous intéresserez d'en avoir un

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

5. Lors du processus électoral, le secrétaire, le comité. 6. Lorsque, entre le 100 e jour précédant la date de

5. Lors du processus électoral, le secrétaire, le comité. 6. Lorsque, entre le 100 e jour précédant la date de 1038 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 12 mars 2008, 140 e année, n o 11 Partie 2 Avis de dépôt Code des professions (L.R.Q., c. C-26) Ingénieurs Élections au Bureau de l Ordre Prenez avis que le Bureau de

Plus en détail

Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants

Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants Présentation du livre Jouer, c'est vivre! Repères sur le jeu en Action Catholique des Enfants 17 X 23 cm, 100 pages, 2014, 12 Pourquoi un livre sur le jeu? Parce que jouer est un droit fondamental de l'enfant,

Plus en détail

de l'organisation Nations Unies

de l'organisation Nations Unies TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 830 Affaire No 929 : ANIH des Contre : Le Secrétaire général de l'organisation Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit : M. Samar

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Michel Brunet

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Michel Brunet Compte rendu Ouvrage recensé : TRUDEL, Marcel, L Église canadienne sous le Régime militaire, 1759-1764 : les problèmes. Les Études de l'institut d'histoire de l Amérique française, 1956. XXXIII 362 p.

Plus en détail

Article L52-4 Article L52-5 Article L52-6

Article L52-4 Article L52-5 Article L52-6 Article L52-4 Tout candidat à une élection désigne un mandataire au plus tard à la date à laquelle sa candidature est enregistrée. Ce mandataire peut être une association de financement électoral, ou une

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique LE CALENDRIER DES OPERATIONS ELECTORALES Les délais mentionnés dans cet exemple le sont à titre purement indicatif, dans le respect des minima et maxima imposés par le code du travail.

Plus en détail

2009 FXPrice LLC Tous droits réservés http://www.fxprice.com/

2009 FXPrice LLC Tous droits réservés http://www.fxprice.com/ Document préparé par Walter COLLICA pour FXPrice LLC Les GUIDE DE TRADING FXPrice: 17 Facteurs Clé du Succès 1. Mettez en place des Stop Loss 2. Laissez courir vos profits 3. Ne vous laissez pas influencer

Plus en détail

LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR

LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ 65/2012 LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR Dès 2011, la France avait

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE

RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE RAPPORT D'ENQUÊTE SUR ÉVÉNEMENT AÉRONAUTIQUE COLLISION AVEC UN VÉHICULE AIR FRANCE BOEING 747-200 F-BPVV AÉROPORT INTERNATIONAL DE MONTRÉAL / MIRABEL (QUÉBEC) 15 OCTOBRE 1995 RAPPORT NUMÉRO A95Q0206 Le

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président

SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION. Audience publique du 6 octobre 2010. Rejet. MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président SOC. PRUD'HOMMES COUR DE CASSATION Audience publique du 6 octobre 2010 MmeMAZARS,conseiller doyen faisant fonction de président Pourvoi n V 09-68.962 Rejet Arrêt n 1881 F-D LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 21

Indications pédagogiques D2 / 21 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 21 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 2 : Organiser et structurer un message Objectif opérationnel

Plus en détail

Tryo : Toi et moi. Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. personnes. L être humain et l actualité.

Tryo : Toi et moi. Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. personnes. L être humain et l actualité. Tryo : Toi et moi Paroles et musique : Guizmo Columbia / Sony BMG Thèmes L être humain et l actualité. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire quelque chose. S informer sur l opinion de quelqu un.

Plus en détail

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 LE BRAQUEUR DU Crédit Lyonnais C est un matin comme tous les jours pierrent après un petit déjeuner vite pris part pour le journal où il travaille et comme

Plus en détail

La rupture conventionnelle et l assurance «perte d emploi» : «un couple» en faillite!

La rupture conventionnelle et l assurance «perte d emploi» : «un couple» en faillite! La rupture conventionnelle et l assurance «perte d emploi» : «un couple» en faillite! RAPPEL Lorsqu un salarié emprunte, l'organisme prêteur lui propose en général une assurance "perte d'emploi". Certaines

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Lettre ouverte au Président François HOLLANDE et au Peuple français

Lettre ouverte au Président François HOLLANDE et au Peuple français Lettre ouverte au Président François HOLLANDE et au Peuple français Comment en pillant le Gabon avec la complicité des Bongo, la France viole les Conventions de l O.C.D.E de lutte contre la corruption

Plus en détail

Les banques suisses 1996

Les banques suisses 1996 Les banques suisses 1996 Communiqué de presse de juillet 1997 A fin 1996, 403 banques (1995: 413) ont remis leurs comptes annuels à la Banque nationale. Au total, 19 établissements ont été exclus de la

Plus en détail

«Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX

«Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX «Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX Disons que ma carrière au hockey a été de courte durée! Au départ, mon itinéraire a été sensiblement le même que celui de mon frère

Plus en détail

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS

La révolution de l'activité féminine. Hervé Le Bras EHESS La révolution de l'activité féminine Hervé Le Bras EHESS En cinquante années, d'un point de vue démographique, le travail a changé de nature. On pouvait craindre que l'allongement de la vie et celui des

Plus en détail

29 mai 2005, un paysage dynamité

29 mai 2005, un paysage dynamité 29 2005, un paysage dynamité Par Dominique Reynié, Professeur des Universités à l Institut d études politiques de Paris L exercice démocratique du 29 2005 confirme amplement que le référendum demeure un

Plus en détail

MANIOC. org. Bibliothèque Schoelcher Conseil général de la Martinique

MANIOC. org. Bibliothèque Schoelcher Conseil général de la Martinique MANIOC. org Bibliothèque Schoelcher Conseil général de la Martinique MANIOC. org Bibliothèque Schoelcher Conseil général de la Martinique MАNIOС. org Bibliothèque Schoelcher Conseil général de la Martinique

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Monsieur le Directeur,

Monsieur le Directeur, Monsieur le Directeur, Par envoi en date du 13 mai 2004, la Chambre a porté à votre connaissance son rapport d'observations définitives concernant la gestion de la régie municipale des sports et loisirs

Plus en détail

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil

DETACHEMENT FIN REINTEGRATION AVANT TERME. 1- Détachement interrompu par l'administration d'origine ou par l'organisme d'accueil DETACHEMENT FIN Le détachement est toujours prononcé pour une durée déterminée (art. 64 loi n 84-53 du 26 janv. 1984) ; il prend alors normalement fin au terme initialement prévu, si aucun renouvellement

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA CANDIDATURE DE DOMINIQUE STRAUSS- KAHN A L ELECTION PRESIDENTIELLE - Sondage de l'institut CSA - N 1100267A Février 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département

Plus en détail

Magic Manouches. Enfants voyageurs et auteurs de BD s échangent des histoires. Éditions Flblb / Les Alliers

Magic Manouches. Enfants voyageurs et auteurs de BD s échangent des histoires. Éditions Flblb / Les Alliers Magic Manouches Enfants voyageurs et auteurs de BD s échangent des histoires Éditions Flblb / Les Alliers 2015, Centre Social Les Alliers & Éditions FLBLB ISBN : 978-2-35761-084-2 Dépôt légal : premier

Plus en détail

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES YS/LD N 1203709 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Mme M. Simon Magistrat désigné Audience du 21 mai 2013 Lecture du 18 juin 2013 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique

Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Faut-il reculer l âge de la retraite? Entretien avec Jean-Paul Betbéze : chef économiste et directeur des études économiques du Crédit agricole, est membre du Conseil d'analyse économique Entretien avec

Plus en détail

Fait du jour: Hillary Clinton, candidate à la présidence

Fait du jour: Hillary Clinton, candidate à la présidence Fait du jour: Hillary Clinton, candidate à la présidence Exercices 1 Première écoute. De quoi parle-t-on dans ce journal? Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. Qui entend-on dans

Plus en détail

Les lois en discussion sur la nationalité, l entrée et le séjour des étrangers

Les lois en discussion sur la nationalité, l entrée et le séjour des étrangers Les lois en discussion sur la nationalité, l entrée et le séjour des étrangers Argumentaire de la CIMADE, LA LDH ET LE MRAP Le parlement va être saisi de deux projets de loi. Le premier concerne le statut

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha

Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux Appel urgent concernant la situation des réfugiés du camp de Choucha Depuis le mois de novembre 2012, les réfugiés du camp dont le statut a été rejeté

Plus en détail

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche.

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. HOPE Photographe : Mannie Garcia Graphiste : Shepard Fairey Sujet : Barrack Obama En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. Shepard Fairey est un jeune

Plus en détail

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat 53 54 Annexe 7 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par le candidat tête de liste ou son mandataire 55 56 Annexe

Plus en détail

TRAITE DE LISBONNE. Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne a rendu, le 30 juin 2009, une décision fort

TRAITE DE LISBONNE. Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne a rendu, le 30 juin 2009, une décision fort L ALLEMAGNE ET L EUROPE. REMARQUES SUR LA DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE FEDERALE RELATIVE AU TRAITE DE LISBONNE Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* INTRODUCTION La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS DE DECES?

QUE FAIRE EN CAS DE DECES? QUE FAIRE EN CAS DE DECES? ORGANISATION DES OBSEQUES Déclaration de décès Un décès doit être déclaré dans les 24 heures à la mairie du lieu de décès. Cette démarche peut-être effectuée par les proches

Plus en détail

Les astuces de Julien

Les astuces de Julien Plus qu un lieu, une histoire_ n 41 Tous les soirs de la semaine, nous vous offrons en cadeau votre dîner. Formule «Spécial Anniversaire» à 28, 00 Les astuces de Julien Journée «Burger» 1 burger acheté,

Plus en détail

Questions et réponses concernant les assurances

Questions et réponses concernant les assurances ASSURANCES Questions et réponses concernant les assurances Partie I Assurance maladie médicaments voyage et annulation de voyage Assurance voyage 1. Mon assurance voyage couvre-t-elle les bagages? Non.

Plus en détail

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches.

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches. L Agence de la biomédecine DON D ORGANES le guide L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par

Plus en détail

Synthèse du 12 mars 2015 Marketing social et promotion de la santé

Synthèse du 12 mars 2015 Marketing social et promotion de la santé Petits déjeuners de promotion de la santé Synthèse du 12 mars 2015 Marketing social et promotion de la santé Intervenant : M. Valéry Bezençon, Professeur de marketing et directeur de l'institut de l'entreprise,

Plus en détail

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer.

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer. LUNDI Quelles sont les différentes formes de testament? Tout d abord, Le testament olographe Il doit être entièrement écrit de la main du testateur, daté et signé. Il ne peut être ni dactylographié, ni

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

3 articles gratuits restants sur 8 Connexion S abonner Édition numérique Tous les articles. Membre du groupe Acadie Média Mardi 16 décembre 2014

3 articles gratuits restants sur 8 Connexion S abonner Édition numérique Tous les articles. Membre du groupe Acadie Média Mardi 16 décembre 2014 1 sur 6 2014-12-16 09:35 3 articles gratuits restants sur 8 Connexion S abonner Édition numérique Tous les articles Membre du groupe Acadie Média Mardi 16 décembre 2014 Téléchargez Le LogicielGratuit:TestDe

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

Contrat d affrètement yacht

Contrat d affrètement yacht Contrat d affrètement yacht 1. Les parties Le présent accord est fait entre Manzy Yachting senc représenté par : Nom de l administrateur: Paul Claveau et Josée Denis Adresse : 101 de Chavigny, Deschambault

Plus en détail

HiDA Fiche 1. Je crois que ça va pas être possible ZEBDA. Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république

HiDA Fiche 1. Je crois que ça va pas être possible ZEBDA. Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république HiDA Fiche 1 Education Civique Partie 1 La République et la citoyenneté Leçon EC1 - Les valeurs, principes et symboles de la république Je crois que ça va pas être possible ZEBDA Je crois que ça va pas

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

FENAPEG - LIBREVILLE, GABON RAPPORT D ACTIVITES TRIENNALES

FENAPEG - LIBREVILLE, GABON RAPPORT D ACTIVITES TRIENNALES FENAPEG - LIBREVILLE, GABON RAPPORT D ACTIVITES TRIENNALES Années scolaires: 2006-2007 ; 2007-2008 et 2008-2009 SOMMAIRE I Introduction II- Activités de l année Scolaire 2006-2007 II-1- Election du Bureau

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. La protection des droits de la personne Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : La protection des droits de la personne Code de la santé publique Dispositions introduites

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA

I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA I. ENTRETIEN AVEC PAUL MBA-ABESSOLE,. PRÉSIDENT DU COMITÉ DIRECTEUR DU MORENA Q. : Quelle est la repre-ientatìvìte- du MORENA? R. : On m a dit qu actuellement le MORENA aurait 80 % de sympathisants...

Plus en détail

L enfant du toit du monde

L enfant du toit du monde Je découvre l album. 1) Observe bien la couverture de l album et réponds aux questions. Le!itre du"i#e$st L auteur% appelle L illustrateur$st L éditeur$st 2) Réponds par #ai ou faux. Le héros de l histoire

Plus en détail

Les étapes des élections des délégués du personnel

Les étapes des élections des délégués du personnel C est à l employeur qu il appartient, lorsque le seuil d effectif est dépassé puis une fois tous les 4 ans, d organiser les élections des délégués du personnel. Il doit alors préparer les élections en

Plus en détail