Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et"

Transcription

1 Quadrat Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Tél : etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Portrait social de la branche novembre 2015 Observatoire des métiers et des qualifications de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

2 2

3 Sommaire I. Les effectifs de la branche professionnelle... 8 La branche des experts comptables rassemble salariés... 8 Les métiers de la comptabilité dans les autres secteurs... 9 La population des personnels non salariés La trajectoire de l emploi de la branche des experts comptables Les évolutions de l emploi salarié La concentration de la branche II. La composition de l emploi La structure de l emploi salarié La répartition F/H La structure par âge Les salariés à temps partiel L ancienneté des salariés de la branche Apprentissage et contrats de professionnalisation Les flux d emplois Estimation des flux entrants Départs en retraite Besoins de main d œuvre et difficultés de recrutement La répartition géographique des effectifs La composition de l emploi selon les métiers III. La formation initiale Niveau de qualification selon les métiers Niveau de qualification selon la date d entrée Niveau de qualification selon la taille de l entreprise Les diplômés IV. Les fiches métiers Experts comptables, comptables agréés, libéraux Cadres de l organisation ou du contrôle des services administratifs et financiers Cadres des services financiers ou comptables des petites et moyennes entreprises Maîtrise, techniciens et employés des services financiers ou comptables Secrétaires, assistants

4 4

5 Synthèse Les cabinets d expertise comptable forment une des principales branches professionnelles du secteur tertiaire Avec salariés en 2012 (cette estimation est le résultat de l agrégation des DADS par la Dares), la branche professionnelle des Experts comptables et des Commissaires aux comptes (identifiée par la Convention Collective IDCC 0787) constitue une des plus grandes branches des activités tertiaires en termes d effectifs salariés. Les activités comptables exercées à titre principal sont également prises en charge par environ personnels non salariés en activité (experts comptables exerçant en libéral, chefs d entreprises ) qui n appartiennent pas au périmètre de la branche lorsqu ils n emploient pas de salarié. Enfin, plus de salariés exercent une des cinq principales professions du secteur 1 dans des entreprises d autres secteurs (industriels, autres activités tertiaires ). Au total, la proportion des personnels des principaux métiers de la comptabilité employés par des structures de la branche des cabinets comptables a progressé au cours de la dernière décennie. Cette progression traduit la hausse de la contribution du secteur à la réalisation des prestations de comptabilité dans l ensemble de l économie et traduit un potentiel encore important de prise en charge par les cabinets spécialisés de la fonction comptable externalisée par les entreprises clientes. La trajectoire des effectifs reste orientée à la hausse avec un peu plus de créations nettes d emploi chaque année L emploi dans la branche des activités comptables s inscrit sur une tendance haussière régulière (+0,6% en moyenne annuelle sur la période ). Cette évolution constitue une performance légèrement inférieure à la progression des effectifs constatée sur la décennie précédente (+1,3% en moyenne entre 2000 et 2010). Cette inflexion de la croissance amène la branche à réaliser une performance proche de la moyenne de l ensemble des activités tertiaires. En 2014, la hausse des effectifs salariés a atteint +0,8% soit un résultat équivalent à la performance de l ensemble des activités tertiaires. Cette progression représente un peu plus de créations nettes d emplois en 2014, ce qui correspond globalement au rythme de progression réalisé par les entreprises du secteur sur les quatre dernières années. Cette évolution est conforme à la projection formulée il y a trois ans 2 et qui tablait sur 900 créations nettes d emplois annuelles. Le développement des réseaux intensifie la dynamique de concentration des cabinets Le secteur des cabinets comptables est historiquement constitué de structures très hétérogènes, un ensemble associant des grands cabinets internationaux, des réseaux de cabinets de taille plus ou 1 Les cinq professions concernées sont les experts comptables, comptables agréés, libéraux ; les cadres de l'organisation ou contrôle des services administratifs et financiers ; les cadres des services financiers ou comptables des PME ; les agents de maîtrise et techniciens des services financiers ou comptables, les employés des services comptables ou financiers. Les codes PCS correspondants sont indiqués dans le tableau de la page 8. 2 Cf. page 42 du «Portrait social de branche et éléments pour la prospective sectorielle», rapport BPI pour l OMECA, avril

6 moins grande, des indépendants Les conditions d exercice de la profession et les exigences de compétitivité ont amené les entreprises à intensifier la dynamique de concentration. Ce mouvement se réalise principalement par la densification des réseaux de cabinets indépendants. La taille moyenne des établissements reste modeste à un peu moins de 7,8 salariés par unité en La concentration économique de l activité ne se traduit pas par une polarisation géographique des emplois mesurée au niveau des établissements. La croissance des effectifs s infléchit, la féminisation des emplois se stabilise La féminisation des personnels de la branche (67,6% des effectifs salariés en 2012 selon les DADS) se stabilise après une décennie de progression. Son évolution semble corrélée à l accroissement de la taille moyenne des entreprises. La proportion de femmes dans les effectifs demeure étroitement associée au métier exercé. Ainsi, les libéraux sont majoritairement des hommes (27% de femmes), tandis que la répartition est globalement équilibrée chez les cadres salariés (4 de femmes). La tendance au vieillissement demeure contenue par la croissance de l emploi L âge moyen des salariés de la branche (39,4 ans) se situe proche de la moyenne de la population active salariée. La population féminine de moins de 30 ans apparait toutefois sensiblement surreprésentée dans la population salariée. Au cours des cinq dernières années, l évolution démographique de la population salariée de la branche s est traduite par une progression significative des effectifs seniors. Le nombre de salariés de 50 ans et plus est ainsi passé de en 2008, soit 18% de l ensemble des salariés, à en 2012, soit 2 des effectifs de la branche. Cette évolution résulte de l arrivée dans cette tranche d âge des cohortes de quadragénaires et de l allongement de la période d activité en fin de carrière. On estime en effet que l âge moyen de départ en retraite a progressé de 9 mois en 5 ans, en passant de 60 ans et 4 mois en 2008 à 61 ans et 1 mois en La hausse des effectifs de plus de 50 ans est en partie compensée par la progression des effectifs de moins de 35 ans ( entre 2008 et 2012). Une politique de recrutement dynamique, liée aux enjeux économiques de l activité Le nombre d entrées dans la branche est estimé à en 2013, parmi lesquels recrutements en CDI. Cela correspond à un taux d entrée de 8,2%, parmi lesquelles 56% sont réalisées sur un CDI. Les embauches concernent massivement des personnes disposant déjà d une expérience professionnelle. En effet, l âge moyen d entrée dans la branche est assez tardif (31,5 ans), y compris pour les CDD. L engagement des cabinets dans la signature de contrats destinés aux jeunes demeure conséquent : on recensait en effet apprentis en 2012 selon l exploitation des Dads par la Dares, et contrats de professionnalisation selon Agefos Pme en Avec une estimation des départs en retraite réévaluée à cas annuels (soit un peu plus de 1,1% des effectifs de la branche), il apparaît que ce motif de renouvellement des personnels ne saurait constituer un élément décisif dans l engagement des entreprises pour recruter. Au contraire, les stratégies d embauche des cabinets devraient rester guidées par les évolutions des besoins de compétences et les autres déterminants économiques (prestations prises en charge par les cabinets, évolution des processus de production, internationalisation ). L examen des intentions d embauche déclarées par les cabinets depuis une dizaine d années dans l enquête Besoins en main d œuvre (BMO) de Pôle Emploi souligne ainsi l augmentation régulière de la part des cadres dans les projets de recrutement. 6

7 L évolution de la composition des emplois traduit l enrichissement du contenu de l activité des cabinets L évolution de la structure des emplois de la branche souligne en premier lieu l élévation régulière du niveau de qualification des salariés de la branche. La part des cadres est passée de 17% de l effectif de la branche en 2006 à 25% en Parallèlement, la part des employés et des ouvriers s est réduite de 5 à 45% des effectifs sur la même période tandis que le poids des professions intermédiaires progressait de 4 points. L évolution de la composition de l emploi de la branche traduit également la diversification des profils employés. En effet, la part des emplois associés aux autres fonctions que la comptabilité et la gestion semble s accroître en lien avec l élargissement des missions réalisées par les cabinets. et impacte le niveau de formation initiale des personnels entrants dans la branche La part des titulaires d un diplôme supérieur ou égal à Bac+2/3 atteint 37% des effectifs du secteur en 2013, celle des Bac+4/5 s élève à 42% avec les non salariés, faisant du secteur une des activités les plus qualifiée du tertiaire. De plus, le niveau de qualification des salariés embauchés dans le secteur a progressé rapidement ces dernières années comme le montre l examen des profils de formation initiale des salariés en fonction de leur date d entrée dans la vie professionnelle. Enfin, les mutations des modes de fonctionnement du secteur (technicité croissante des prestations, multidisciplinarité ) contribuent à relever le niveau moyen de formation initiale des personnels de la branche. 7

8 I. Les effectifs de la branche professionnelle L activité principale exercée par les entreprises de la branche professionnelle des Experts comptables et des Commissaires aux comptes (convention collective IDCC 0787) correspond majoritairement au code Naf 69.20Z des activités comptables. Cette correspondance permet le rapprochement des données produites selon l entrée sectorielle et celles publiées dans une entrée de branche, moyennant quelques ajustements statistiques. Le secteur des activités comptables comprend un grand nombre de personnels non salariés (experts comptables exerçant en libéral, chefs d entreprises ). Pour l essentiel, ces professionnels ne font pas partie du périmètre de la branche professionnelle dont les dispositions concernent les personnels salariés. Pourtant, une proportion significative de professionnels est susceptible d exercer le métier dans plusieurs cadres et une section de cette partie sera consacrée à l examen des données portant sur les profils non salariés. La branche des experts comptables rassemble salariés La branche professionnelle des Experts comptables et des Commissaires aux comptes rassemblait salariés en 2012 selon la Dares, ce qui en fait une des grandes branches en termes d effectifs dans les activités de services aux entreprises, après les bureaux d études techniques ( salariés) et la banque ( ) mais nettement devant les organismes de formation (75 500), le notariat (50 300), les cabinets d avocats (34 200) ou encore les agences générales d assurances ( salariés). En effet, l agrégation des DADS par la Dares fournit une estimation des effectifs salariés de la branche à salariés en 2012 pour le périmètre des établissements dont la convention collective principale correspond à l IDCC Effectif salarié de la branche des Experts comptables et des Commissaires aux comptes Ensemble de la branche IDCC 0787 Comparaison avec l'ensemble des professions juridiques et comptables Ensemble des conventions collectives Nombre d'entreprises (IDCC principal) Nombre d'établissements Nombre de salariés Nombre moyen de salariés par établissement 7,9 7,9 6,4 8,2 Source : DADS, 2012 L ACOSS fournit une estimation alternative des effectifs sur la base de l activité principale exercée par les entreprises, selon une approche sectorielle correspondant au code NAF 69.20Z des activités comptables. L ACOSS collecte les déclarations annuelles des entreprises (DADS) pour produire des statistiques d emploi sectoriel et régionales. Les données sont recueillies à partir des bases Séquoia 8

9 et des URSSAF, alimentées par les établissements employeurs du régime général. Cette source permet d obtenir une estimation des effectifs du secteur 69.20Z à pour l année Effectif salarié du secteur des activités comptables Code NAF 6920Z : Activités comptables Nombre d'établissements Nombre de salariés Nombre moyen de salariés par établissement 7,90 7,84 7,83 7,78 7,76 Source : ACOSS, 2015 Les métiers de la comptabilité dans les autres secteurs Malgré l importance de la branche professionnelle, les métiers de la comptabilité sont toutefois encore majoritairement exercés dans les entreprises des secteurs non spécialisés. En effet, plus de salariés exercent une des cinq principales professions du secteur dans d autres activités ( dans des entreprises industrielles, dans la construction et dans d autres activités tertiaires que la comptabilité), soit une proportion de 2 des 5 professions du tableau ci dessous qui rassemblent salariés en PCS 312c 372b 373c 461d 543a Effectifs dans les principaux métiers de la comptabilité selon l activité de l employeur Experts comptables, comptables agréés, libéraux Cadres de l'organisation ou contrôle des services administratifs. et financiers Cadres des services financiers ou comptables des PME Agents de maîtrise et techniciens des services financiers ou comptables Employés des services comptables ou financiers des services comptables (Naf 69.20Z) Autres secteurs Total Autres métiers Ensemble Source : Insee, Enquête Emploi

10 La proportion des personnels des principaux métiers de la comptabilité employés par des structures de la branche des cabinets comptables a en moyenne progressé au cours de la dernière décennie. Cette part a en effet gagné plus de deux points sur la période Cette progression traduit la hausse de la contribution du secteur à la réalisation des prestations de comptabilité dans l ensemble de l économie. En outre, le fait que la valeur du ratio demeure assez faible traduit un potentiel encore important de prise en charge par les cabinets spécialisés de la fonction comptable externalisée par les entreprises clientes. Poids du secteur dans les effectifs des 5 principaux métiers de la comptabilité 25% 20, 2 15% 18,2% 1 5% Source : Quadrat études sur données Enquête Emploi, Insee, 2003 à

11 La population des personnels non salariés La population non salariée inclut les professions d experts comptables, de commissaires aux comptes, de comptables agréés et de réviseurs contrôleurs ainsi que les indépendants (chefs d entreprise de plus de dix salariés). Cette population reste difficile à estimer (indépendants à activité intermittente, professionnels en fin de carrière ). Néanmoins, les données du recensement permettent de produire une estimation des effectifs concernés à partir des catégories socioprofessionnelles et du secteur d activité à individus en Effectifs non salariés du secteur des activités comptables Effectifs2011 Indépendants (PCS 2) Experts comptables, comptables agréés, libéraux (PCS 3) Ensemble de la population non salariée Source : Recensement général de la population de 2011, INSEE Le Conseil de l ordre fournit une estimation alternative du nombre d experts comptables inscrits à en 2013 parmi lesquels 84% exerçaient leur activité comme libéraux (source : Rapport annuel du Conseil de l Ordre des Experts comptables) soit un chiffre comparable à l estimation produite à partir du recensement (16 750). Selon les données du Conseil de l Ordre, le nombre d Experts comptables a connu une progression significative ces dernières années. Entre 1999 et 2013, il est passé de à (+21%), soit une croissance annuelle d environ 1,5% par an. 3 Dernières données disponibles à ce niveau de détail. 11

12 La trajectoire de l emploi de la branche des experts comptables Les évolutions de l emploi salarié L emploi dans le secteur des activités comptables s inscrit sur une tendance haussière assez modeste mais régulière de +0,6% en moyenne annuelle sur les 5 dernières années ( ). En 2014, la hausse des effectifs salariés a atteint 0,8%. Cette évolution traduit une nette inflexion de la croissance de l emploi dans un secteur dont la progression des effectifs salariés mesurés sur cette période par l Unédic a atteint +1,8% en moyenne annuelle sur la décennie Pourtant la dynamique d externalisation des fonctions comptables semble se poursuivre à un rythme assez lent. Ainsi, la proportion des professionnels de la comptabilité (identifiés par leur catégorie socioprofessionnelle) exerçant dans une entreprise comptable (Naf 69.20Z) continue à progresser. Selon nos calculs menés à partir des dix dernières vagues de l enquête emploi, ce ratio aurait gagné un point en une décennie pour atteindre 1 en Le graphique ci contre montre la convergence des différentes sources utilisées pour la mise à jour du portrait de branche. L inflexion de la croissance apparait sur la courbe des effectifs salariés Unistatis (en bleu) prolongée par les séries de l Acoss (en orange). Les fluctuations constatées sur la courbe bleu ciel des effectifs estimés à partir de l enquête emploi s expliquent largement par la nature de la source (il s agit d un échantillon obtenu par enquête et non d un recensement réalisé à partir de sources administratives). Pour rappel, les résultats tirés de l enquête emploi sont recalés sur les effectifs totaux issus des autres sources. 12

13 7,33 7,30 7,27 7,19 7,17 Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Évolution des effectifs salariés sur la période % 4% 4,1% 3% 2% 1% 1,2% 0, 0,7% 0,7% 2,7% 2,6% 2,4% 2,8% 2,4% 2, 1,2% 1,1% 0,5% 0,6% 0,8% 1% 0,3% 0, 0,5% 2% 1,3% Source : Acoss ( ) et Unistatis ( ) recalée. La concentration de la branche La concentration de la branche se poursuit principalement par l intensification des regroupements de cabinets. L objet de ces groupements (Réseau Cerfrance, Cabinets Partenaires, Quantea, Baker Tilly France ) est principalement la mise en commun de moyens (capacité à prendre en charge des problématiques spécifiques, techniques, commerciales et financières, plateforme de recrutements, échanges de pratiques, ouverture à l international ). Ces rapprochements n affectent pas les indicateurs traditionnels de concentration (taille moyenne des entreprises ) car l adhésion d une entreprise à un groupement ne modifie pas juridiquement son périmètre. La taille moyenne des établissements présente une légère orientation à la baisse depuis 2008 pour atteindre 7,8 en Nombre moyen de salariés par établissement 8,01 7,97 7,85 7,88 7,93 7,98 8,09 7,83 7,97 7,90 7,84 7,83 7,78 7,76 7,46 7,37 7, Source : Acoss ( ) et Unistatis ( ) recalée 13

14 II. La composition de l emploi La structure de l emploi salarié La répartition F/H Le taux de féminisation atteint 67,6% en 2012 selon l exploitation des DADS par la Dares. Bien qu élevé, cette proportion reste inférieure à la part des femmes constatée dans l ensemble des professions juridiques et comptables (74%). Répartition des effectifs selon le genre Ensemble de la branche IDCC 0787 Comparaison avec l'ensemble des professions juridiques et comptables Ensemble des conventions collectives Nombre de femmes soit en % 66,2% 67,7% 67,6% 74, 43,7% Source : DADS, 2010 à 2012 La répartition F/H des effectifs présente des différences importantes selon les métiers : les libéraux sont majoritairement des hommes (27% de femmes), tandis que la répartition est globalement équilibrée chez les cadres salariés (4 de femmes), plus asymétrique chez les techniciens (68%) et les employés (73%). Chez les ouvriers, les agents d entretien sont essentiellement des femmes tandis que les autres métiers techniques sont en quasi totalité occupés par des hommes. Source : Insee, Enquête Emploi

15 La féminisation des emplois de la branche se stabilise après une longue période de progression. Ce ratio était en effet de l ordre de 65% au début des années Si l évolution du ratio semble toujours associée à la taille moyenne des établissements, cette corrélation ne semble pas faire causalité. En effet, les deux indicateurs semblent plutôt liés à la conjoncture de l emploi du secteur. L évolution du taux de féminisation et la taille moyenne des établissements 68% 67% Taille moyenne % femmes 8,5 8,0 66% 7,5 7,0 65% 6,5 64% 6,0 Sources : Dads, Acoss, Unédic 15

16 La structure par âge L âge moyen des salariés de la branche (39,4 ans) se situe dans la moyenne de la population active (40,2 ans pour l ensemble des actifs salariés). La population féminine de 22 à 32 ans apparait toutefois nettement surreprésentée comme l indique la forme de la pyramide des âges. Au delà de cette tranche d âge, le profil des cohortes féminines épouse globalement celui de la population active. Côté masculin, la plupart des générations apparaissent sous représentées à l exception des plus jeunes et surtout des plus de 60 ans. Pyramide des âges des personnels de la branche vs la population active Source : RGP, 2011 La comparaison du profil de la pyramide des âges des salariés de la branche en 2008 avec celle de 2012 de la page suivante montre que l accroissement des effectifs ne concerne pas seulement l allongement de la période d activité des seniors très nette à l extrémité de la pyramide mais également les cohortes de trentenaires et des plus jeunes. De façon plus ponctuelle, on remarque une légère surreprésentation de quelques cohortes de quadragénaires qu il est possible de suivre dans le temps. 16

17 La part des salariés de 50 ans et plus est ainsi passée de 18, en 2008 à 20, en 2012, celle des 55 ans et plus de 9,1% à 10,8% sur la même période. La déformation de la pyramide des âges sur la droite permet d estimer l évolution de l âge moyen de départ à la retraite d environ 9 mois en cinq ans (de 60 ans et 4 mois en 2008 à 61 ans et 1 mois en 2012). Pyramide des âges des salariés de la branche en 2008 et Source : DADS, 2008 et

18 Les différences de profils selon les métiers et types de contrat sont assez fortes : 49,3 ans de moyenne d âge pour les experts comptables libéraux, 40,1 ans pour les personnels en CDI, 30,4 ans pour les personnels en CDD et 23,1 ans pour les apprentis. La répartition des effectifs selon la tranche d âge et la nature du contrat souligne ces différences. Effectif par tranche d âge selon le métier Effectif estimé en 2013 (*) Âge moyen % de salariés de moins de 26 ans % de salariés de 45 ans et plus % de salariés de 55 ans et plus Experts comptables, comptables agréés, libéraux ,2 66% 33% Cadres de l'organisation et contrôle des services administratifs et financiers ,5 13% 24% Cadres des services financiers ou comptables des grandes entreprises ,2 8% 37% 12% Cadres des services financiers et comptables des PME ,7 2% 48% 16% Autres cadres ,4 4% 42% 15% Agents de maîtrise et techniciens des services financiers ou comptables ,2 22% 27% 7% Autres maîtrise et techniciens ,0 12% 33% 1 Employés des services comptables ou financiers ,9 17% 28% 7% Secrétaires, assistants ,3 7% 5 14% Autres employés ,8 18% 38% 15% Ouvriers ,8 15% 51% 2 Total ,4 13% 35% 12% (*) Source : Enquête Emploi 2013 Effectifs selon le contrat et la tranche d âge Source : Insee, Enquête Emploi

19 Les salariés à temps partiel Selon les DADS, on constate une progression significative de la proportion des effectifs à temps partiel au cours des dernières années. Les métiers les plus concernés par le temps partiel sont les employés des services comptables (22% de temps partiel, soit la moitié des personnels concernés) et les autres agents de maîtrise et techniciens (administratifs, RH, juridiques ). Salariés à temps partiel Ensemble de la branche IDCC 0787 Comparaison avec l'ensemble des professions juridiques et comptables Ensemble des conventions collectives Salariés à temps partiel soit en % 19,5% 20,6% 22,7% 22,5% 21,8% Source : DADS 2012 Proportion de salariés à temps partiel selon le métier Experts comptables, comptables agréés, libéraux 13% Cadres de l'organisation ou du contrôle des 2% Cadres des services financiers ou comptables des Cadres des services financiers ou comptables des 6% Autres cadres 11% Maîtrise et techniciens des services financiers ou 15% Autres maîtrise et techniciens 11% Employés des services comptables ou financiers Secrétaires, assistants 22% 23% 5% 1 15% 2 25% Source : Insee, Enquête Emploi

20 L ancienneté des salariés de la branche L examen de l ancienneté des salariés permet d examiner les modalités d entrée dans la branche, notamment au regard des contrats signés et de l âge auquel s effectue le démarrage de l activité. Ce dénombrement indique notamment qu environ salariés présentent une ancienneté de 20 ans ou plus. Enfin, on notera que l âge moyen d entrée dans la branche est assez tardif (31,5 ans), y compris pour les CDD. Effectif en poste selon le contrat et la tranche d ancienneté Moins d'un an Non salariés CDI CDD Apprentis 1 an à moins de 2 ans ans à 5 ans à 9 ans à 14 ans à 19 ans ans et plus Source : Insee, Enquête Emploi 2013 Source : Insee, Enquête Emploi

21 Non salariés CDI CDD Apprentis Ensemble Age moyen des personnels de moins d'un an d'ancienneté 50,0 33,3 29,8 21,5 Âge moyen 31, Apprentissage et contrats de professionnalisation Source : Insee, Enquête Emploi 2013 Pour rappel, Agefos Pme enregistrait contrats de professionnalisation dans la branche en Selon l exploitation des Dads par la Dares, on dénombrait apprentis en Les principaux métiers concernés par l apprentissage sont les employés non qualifiés et qualifiés des services comptables, les secrétaires, et les techniciens des services financiers et comptables. Parmi ces apprentis, 6 sur 10 sont entrés dans l année. Au total, on estime à le nombre de contrats d apprentissage signés au cours des trois dernières années. Les flux d emplois Une première approche de l amplitude des flux d emplois peut être réalisée à partir des statistiques sur l ancienneté. Estimation des flux entrants Sur cette base, on estime le nombre de flux entrants à en 2013, parmi lesquels on compte personnes en CDI (56% du total des entrées). Ramené à l effectif total de la branche, cela correspond à un taux d entrée de 8,2%. Estimation du nombre d entrées dans la branche Non salariés CDI CDD Apprentis Ensemble Entrées en soit en % du total des entrées 4% 56% 25% 14% 10 dont moins de 26 ans soit en % des entrées de jeunes 2% 32% 36% 3 10 Source : Insee, Enquête Emploi

22 Les entrées en CDI concernent largement des personnes disposant déjà d une expérience professionnelle (mobilités diverses). En effet, l âge moyen d entrée dans la branche Cette estimation peut être déclinée selon les métiers. Le tableau ci dessous montre ainsi une forte rotation du personnel sur les métiers de cadres de l organisation ou du contrôle dont une explication est la forte proportion de jeunes professionnels ainsi que les techniciens et agents de maîtrise des services financiers et comptables, où la proportion de jeunes est également très élevée. Estimation du nombre d entrées selon les métiers Entrants Taux d'entrée Effectif Experts comptables, comptables agréés, libéraux 333 3% Cadres de l'organisation ou du contrôle des services admi. et fin % Cadres des services fin. ou comptables des grandes entreprises Cadres des services financiers ou comptables des PME 196 1% Autres cadres % Maîtrise et techniciens des services financiers ou comptables % Autres maîtrise et techniciens % Employés des services comptables ou financiers Secrétaires, assistants Autres employés 78 5% Ouvriers Total % Source : Insee, Enquête Emploi 2013 Départs en retraite Une première évaluation des flux de départs à la retraite peut être réalisée à partir de l Enquête Emploi de l INSEE en comparant les effectifs des cohortes annuelles des salariés le plus âgés. Le nombre de départs en retraite est estimé par différences constatées dans les effectifs des cohortes de seniors à par an en moyenne au cours des 4 dernières années. Il s agit d une estimation qui souligne que les départs en retraite deviennent largement minoritaires dans les sorties de salariés de la branche. Besoins de main d œuvre et difficultés de recrutement Après un creux constaté entre 2002 et 2005, le nombre d intentions d embauche s est accru sans toutefois retrouver son niveau du début de la décennie. Cette tendance est proche de celle constatée sur l évolution des effectifs de la branche. 22

23 Intentions d embauche déclarées au sein de la branche Source : Pôle Emploi, Sur cette même période, les entreprises se sont efforcées de recruter davantage de cadres et moins d employés. Ce phénomène coïncide avec la diminution du poids des employés dans les effectifs de la branche. Les intentions d embauche déclarées concernant les techniciens sont quant à elles restées stables. Enfin, l enquête BMO fournit également des indications sur les difficultés de recrutement ressenties par les employeurs. En 2012, la moitié des projets d embauches formulés par les employeurs du secteur des cabinets comptables étaient considérés comme difficiles par les recruteurs potentiels. Cette proportion est restée stable sur la dernière décennie. Intentions d embauche déclarées par les entreprises de la branche par métiers Source : Enquête BMO, Pôle Emploi 23

24 La répartition géographique des effectifs La localisation des emplois de la branche souligne un maillage relativement équilibré du territoire. Avec plus de salariés, l Ile de France rassemble 28,5% des emplois de la branche, un poids légèrement supérieur à la contribution de la région à l emploi total, tous secteurs confondus. La part des effectifs de la branche dans l emploi total atteint 0,53% en moyenne. Le ratio le plus élevé est de 0,65% en Ile de France qui apparait comme la région la plus spécialisée dans l activité. L indicateur de spécialisation est également sensiblement supérieur à la moyenne nationale en région PACA (0,61%). À l opposé, la Haute Normandie (0,35% de l emploi total), Poitou Charentes (0,3) figurent parmi les régions légèrement sous spécialisées dans l activité. Répartition régionale des effectifs de la branche (2012) Source : région au lieu de travail, Dads,

25 L examen des évolutions de l emploi de la branche selon les régions sur les cinq dernières années permet d évaluer l amplitude des créations nettes d emploi selon les régions. L évolution récente des trajectoires régionales de l emploi de la branche ne traduit pas de concentration géographique de l activité mesurée au niveau des établissements. Variation régionale des effectifs de la branche entre 2008 et 2012 Source : région au lieu de travail, Dads,

26 La composition de l emploi selon les métiers L évolution de la structure des emplois de la branche (hors libéraux) montre la réduction de la part des employés et des ouvriers (en violet) qui passe de 5 à 45% entre 2006 et 2012 au profit des professions intermédiaires (en turquoise) dont la proportion progresse de 4 points sur la même période. La part des cadres (les quatre catégories représentées en bleu) progresse également. La part des emplois associés aux autres fonctions que la comptabilité et la gestion semble s accroître en lien avec l élargissement des missions réalisées par les cabinets. Évolution de la structure des emplois de la branche % 5% 16% 3% 6% 13% 3% 5% 22% 6% 2% 1 6% 6% 5% 5% 15% 6% 7% 6% 2% Ouvriers Autres employés Secrétaires, assistantes % 63% 61% 56% 6 73% 67% 6 5% 8% 7% 5% 6% 3% 24% 2 15% 13% 1 17% 18% 11% 1% 1% 4% 3% 3% 4% 3% 11% 11% 3% 11% 7% 1 11% 12% 7% 1% 1% 2% 7% 1 8% 8% 8% Employés des services comptables ou financiers Autres maîtrise et techniciens Maîtrise et techniciens des services financiers ou comptables Autres cadres Cadres des services financiers ou comptables des petites et moyennes entreprises Cadres des services financiers ou comptables des grandes entreprises Cadres de l'organisation ou du contrôle des services administratifs et financiers Source : Insee, Enquête Emploi

27 III. La formation initiale Niveau de qualification selon les métiers L élévation du niveau de qualification des salariés de la branche peut également être observée à partir l évolution de la répartition des niveaux de formation initiale des personnels. Le graphe cidessous souligne la part élevée des personnels de niveau Bac+2/3 dans la branche (37% des effectifs) et des Bac +4/5 et plus (42%). Niveau de diplôme des personnels du secteur (2013) Activités comptables et ensemble des activités tertiaires Bac+4/5 et plus 17% 42% Bac+2/3 23% 37% Bac général, pro, techno CAP BEP 7% 13% 2 22% Ensemble des activités tertiaires Sans diplôme, CEP 1% 18% Source : Insee, Enquête Emploi 2013 Le graphe suivant représente la répartition des salariés en poste en 2013 selon le niveau de formation initiale et les métiers exercés. Niveau de diplôme des personnels du secteur selon les métiers (2013) Sans diplôme Certificat d'études prim. BEPC CAP BEP Baccalauréat général Bac technologique ou pro. Experts comptables, comptables agréés, libéraux Cadres de l'organisation ou contrôle des services admi. Cadres des services financiers ou comptables des PME Autres cadres Maîtrise et techniciens des services financiers ou Autres maîtrise et techniciens Employés des services comptables ou financiers Secrétaires, assistants Autres employés Source : Insee, Enquête Emploi

28 Niveau de qualification selon la date d entrée Le niveau de qualification des salariés embauchés dans le secteur a progressé rapidement ces dernières années. Le graphique ci dessous illustre ce phénomène en présentant la répartition des salariés du secteur par niveau de diplôme en fonction de leur date d entrée dans la vie professionnelle 4. Ainsi, la part des nouveaux salariés détenant un bac+5 est passée de moins de 1 en 2000 à plus de 4 en 2010 alors que celle des Bac+2 s est fortement réduite. 10 Niveau de diplôme selon la date d'entrée dans la vie professionnelle Sans diplôme BEPC Cap Bep Bac Bac + 2 Bac + 3/ +4 Bac + 5 et plus 1 Source : Insee, Enquêtes Emploi compilées La chute de la proportion des Bac+5 et plus généralement des catégories de diplômes les plus élevées en fin de période d analyse (2012 et 2013) est à considérer avec réserve dans la mesure où la composition des salariés pour ces années n est pas encore stabilisée, la part de contrats courts étant importante chez les jeunes. Niveau de qualification selon la taille de l entreprise Le niveau de diplôme croît avec la taille de l entreprise : 45% des effectifs des entreprises de moins de 50 salariés ont un niveau de diplôme supérieur ou égal à un Bac+3. Cette part progresse avec la taille de l entreprise et atteint les trois quarts des effectifs dans celles de plus de 250 salariés. 4 La variable FORDAT de l enquête emploi permet de repérer la date de la fin de la formation initiale. 28

29 Niveau de diplôme selon la taille de l entreprise Les diplômés Enquête Emploi, Insee, 2012 Les données fournies par le CEREQ permettent de recenser l ensemble des formations de l enseignement secondaire et des licences professionnelles spécialisées dans les activités comptables et le nombre de diplômés par promotion. Ces données ne permettent toutefois pas de recenser les effectifs dans les filières des diplômes spécialisés comme le DSCG, le DCG Le tableau ci dessous renseigne le nombre de diplômés en 2011 et 2012 selon les niveaux Bac Pro BEP 357 BTS Licence Pro DCG DSCG Ensemble Source : Base Reflet CEREQ, Ordre des Experts Comptables Le nombre de diplômés du DCG et du DSCG s est accru de manière quasi continue au cours des dernières années. En effet, les effectifs du DCG et du DSCG ont respectivement augmenté de 30 et 46% en cinq ans. 29

30 4 000 Nombre de diplômés au DCG et au DSCG DCG DSC Source : Ordre des Experts Comptables 30

31 Formations prises en compte dans le calcul, classées par niveau Licence Pro Bac Pro BEP BTS DCG DSCG Activités juridiques caissier d'étude notariale et comptable taxateur Réhabilitation des bâtiments Entreprises agricoles et agro alimentaires Management des organisations assistant de gestion et contrôle financier Commerce collaborateur comptable spécialisé en technologies de l'information et de la communication Intervention sociale économie sociale et solidaire Management des organisations échanges et gestion management des organisations (gestion des petites organisations) Management des organisations pmo option gestion des systèmes d'information de la paie Management des organisations collaborateur en cabinet d'expertise comptable Management des organisations finance comptabilité contrôle Assurance, banque, finance assistant comptable Assurance, banque, finance gestion comptable Management des organisations normes comptables et finance internationale (écofi) Management des organisations assistant comptable et financier de pme et pmi Management des organisations comptabilité finances Management des organisations comptabilité finance Management des organisations collaborateur de cabinet comptable Management des organisations comptabilité et gestion Management des organisations contrôle de gestion Management des organisations contrôle de gestion opérationnelle Management des organisations collaborateur de cabinet d'expertise comptable Management des organisations développement de la TPE Management des organisations gestion de la paie et du social Management des organisations métiers de la comptabilité : gestion de la paie et du social Management des organisations métiers de la comptabilité : responsable de portefeuille client en cabinet Management des organisations métiers de la comptabilité et gestion, spécialité contrôle de gestion Management des organisations métiers de la comptabilité et de la gestion option gestion de la paie et du social Management des organisations métiers de la comptabilité : révision comptable Assurance, banque, finance commercialisation de produits et services financiers (particuliers et professionnels) Comptabilité s de la comptabilité Assistant de gestion de pme pmi à référentiel commun européen Comptabilité et gestion des organisations Assistant de gestion de pme et de pmi Source : Base Reflet CEREQ, Ordre des Experts Comptables 31

32 IV. Les fiches métiers Experts comptables, comptables agréés, libéraux 32

33 Conditions de travail CDI 82% CDD 3% Apprentis 3% Autres (stages, emplois jeunes, contrats de qualification ) 12% Temps partiel 13% 17% Source RGP, 2011 Activités et qualification Fonction d'encadrement Source : Enquête Emploi, Insee, % Niveau de diplôme Bac +5 et plus Bac +2/3 Bac CAP BEP Brevet des collèges Aucun ou CEP 5% 4% 1 2% 2% 2% 1% 17% 2 4 Ensemble du secteur 8 Experts comptables, comptables agréés, libéraux Source RGP, Insee 2011 Accès à la formation Part des employés ayant suivi une formation au cours des 3 derniers mois 4 22% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Trajectoires professionnelles Principaux modes de recrutement (ensemble des salariés du métier) Par une demande personnelle ou une candiature spontanée 12% 41% Par Pôle Emploi ou un autre organisme public Par son école ou un organisme de formation 7% 8% 12% 12% Ensemble du secteur Par un concours de recrutement 11% Autres 43% 53% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Part des effectifs recrutée au cours de l'année (taux d'entrée, en %) 3% 8% Anciennetés Femmes 16% 17% 14% 17% 8% plus de 20 ans 16 ans à 20 ans 10 ans à 15 ans 6% 16% 3 32% Hommes Ensemble du secteur 22% 23% 14% 6 ans à 10 ans 7% 12% 47% 31% 1 an à 5 ans 21% 35% 5% moins d'un an 3% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Ancienneté moyenne 13,2 ans 10,6 ans 33

34 Cadres de l organisation ou du contrôle des services administratifs et financiers 34

35 Conditions de travail CDI 97% 82% CDD 1% 3% Apprentis 1% 3% Autres (stages, emplois jeunes, contrats de qualification ) 1% 12% Temps partiel 2% 17% Source RGP, 2011 Activités et qualification Fonction d'encadrement Source : Enquête Emploi, Insee, % 18% Niveau de diplôme Bac +5 et plus Bac +2/3 Bac CAP BEP Brevet des collèges Aucun ou CEP 7% 3% 1 1% 2% 2% 1% 17% 2 4 Ensemble du secteur 88% Cadres de l'organisation ou du contrôle des services administratifs et financiers Source RGP, Insee 2011 Accès à la formation Part des employés ayant suivi une formation au cours des 3 derniers mois 26% 22% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Trajectoires professionnelles Principaux modes de recrutement (ensemble des salariés du métier) Par une demande personnelle ou une candiature spontanée 41% 5 Par relations familiales, personnelles ou professionnelles Par son école ou un organisme de formation 7% 6% 24% 34% Ensemble du secteur Par un cabinet de recrutement 3% 4% Autres 6% 25% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Part des effectifs recrutée au cours de l'année (taux d'entrée, en %) 14% 8% Anciennetés Femmes 16% 8% 14% 7% plus de 20 ans 16 ans à 20 ans 10 ans à 15 ans 5% 6% 3 28% Hommes Ensemble du secteur 23% 6 ans à 10 ans 12% 17% 64% 31% 1 an à 5 ans 35% 31% 1 moins d'un an 11% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Ancienneté moyenne 9,5 ans 10,6 ans 35

36 Cadres des services financiers ou comptables des petites et moyennes entreprises

37 Conditions de travail CDI 98% 82% CDD 1% 3% Apprentis 3% Autres (stages, emplois jeunes, contrats de qualification ) 12% Temps partiel 6% 17% Source RGP, 2011 Activités et qualification Fonction d'encadrement Source : Enquête Emploi, Insee, % 18% Niveau de diplôme Bac +5 et plus Bac +2/3 Bac CAP BEP Brevet des collèges Aucun ou CEP 2% 1% 2% 1% 1 8% 17% 15% 4 42% 2 31% Ensemble du secteur Source RGP, Insee 2011 Accès à la formation Part des employés ayant suivi une formation au cours des 3 derniers mois 17% 22% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Trajectoires professionnelles Principaux modes de recrutement (ensemble des salariés du métier) Par relations familiales, personnelles ou professionnelles 24% 48% Par une demande personnelle ou une candiature spontanée Par petites annonces 1 12% 31% 41% Ensemble du secteur Par un contact de la part de l'entreprise 2% 5% Autres 4% 22% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Part des effectifs recrutée au cours de l'année (taux d'entrée, en %) 2% 8% Anciennetés Femmes 23% 16% 18% 8% 1 14% plus de 20 ans 16 ans à 20 ans 10 ans à 15 ans 6% 15% 15% 3 52% Hommes Ensemble du secteur 28% 23% 6 ans à 10 ans 12% 31% 21% 1 an à 5 ans 14% 35% 1% moins d'un an 3% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Ancienneté moyenne 14,8 ans 10,6 ans 37

38 Maîtrise, techniciens et employés des services financiers ou comptables 38

39 Conditions de travail CDI 9 82% CDD 4% 3% Apprentis 5% 3% Autres (stages, emplois jeunes, contrats de qualification ) 2% 12% Temps partiel 1 17% Source RGP, 2011 Activités et qualification Fonction d'encadrement Source : Enquête Emploi, Insee, % 18% Niveau de diplôme Bac +5 et plus Bac +2/3 Bac CAP BEP Brevet des collèges Aucun ou CEP 2% 1% 2% 2% 1 11% 17% 21% 25% Ensemble du secteur Maîtrise, techniciens et em ployés des services financiers ou comptables Source RGP, Insee 2011 Accès à la formation Part des employés ayant suivi une formation au cours des 3 derniers mois 21% 22% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Trajectoires professionnelles Principaux modes de recrutement (ensemble des salariés du métier) Par une demande personnelle ou une candiature spontanée Par relations familiales, personnelles ou professionnelles Par petites annonces Par Pôle Emploi ou un autre organisme public Autres 1 1 8% 41% 43% 24% 21% Ensemble du secteur 16% 17% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Part des effectifs recrutée au cours de l'année (taux d'entrée, en %) 8% Anciennetés Femmes 21% 16% 15% 14% 8% 8% plus de 20 ans 16 ans à 20 ans 10 ans à 15 ans 6% 6% 1 3 Hommes Ensemble du secteur 23% 17% 6 ans à 10 ans 12% 11% 31% 31% 1 an à 5 ans 35% 46% moins d'un an Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Ancienneté moyenne 10 ans 10,6 ans 39

40 Secrétaires, assistants 40

41 Conditions de travail CDI 95% 82% CDD 4% 3% Apprentis 1% 3% Autres (stages, emplois jeunes, contrats de qualification ) 1% 12% Temps partiel 23% 17% Source RGP, 2011 Activités et qualification Fonction d'encadrement Source : Enquête Emploi, Insee, % 18% Niveau de diplôme Bac +5 et plus Bac +2/3 Bac CAP BEP Brevet des collèges Aucun ou CEP 5% 2% 5% 2% 4% 1 17% 24% 2 27% 4 Ensemble 35% du secteur Secrétaires, assistantes Source RGP, Insee 2011 Accès à la formation Part des employés ayant suivi une formation au cours des 3 derniers mois 11% 22% Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Trajectoires professionnelles Principaux modes de recrutement (ensemble des salariés du métier) Par relations familiales, personnelles ou professionnelles Par une demande personnelle ou une candiature spontanée Par petites annonces Par Pôle Emploi ou un autre organisme public Autres 1 8% 6% 7% 16% 21% 1 24% 47% 41% Ensemble du secteur Secrétaires, assistantes Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Part des effectifs recrutée au cours de l'année (taux d'entrée, en %) 8% Anciennetés 36% Femmes 16% 13% 14% 14% 8% plus de 20 ans 16 ans à 20 ans 10 ans à 15 ans 6% 3 Hommes Ensemble du secteur 23% 5% 6 ans à 10 ans 12% 31% 32% 1 an à 5 ans 35% moins d'un an Source : Enquête Emploi, Insee, 2012 Ancienneté moyenne 16,4 ans 10,6 ans 41

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

Séminaire "BTS Technico-commercial"

Séminaire BTS Technico-commercial Séminaire "BTS Technico-commercial" Résultats de l'enquête ABEFIA - 2006 Analyse des besoins en formation initiale et en apprentissage CGI, Confédération Française du Commerce Interentreprises Grenoble,

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Un volume d emploi en croissance Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Un volume d emploi en croissance Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit Un volume d emploi en croissance fectifs ariés NAF 6920Z Eff Évolution du nombre de ariés du secteur (NAF 6920Z) au total de 1993 à 2008 135 000 130 000 125 000 120 000 115 000 110 000 105 000 100 000

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique Commission paritaire nationale pour l emploi Service Observatoires

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Portrait statistique des entreprises et des salariés BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA

Diagnostic portant sur la situation de l'emploi. des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances. adhérentes de la FFSA et du GEMA Diagnostic portant sur la situation de l'emploi des jeunes et des séniors dans les sociétés d'assurances adhérentes de la FFSA et du GEMA au 31/12/2013 1 Sommaire 1 Données générales sur les effectifs

Plus en détail

ACCORD DU 14 JANVIER 2011 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DU 14 JANVIER 2011 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3020 Convention collective nationale IDCC : 787. PERSONNEL DES CABINETS D EXPERTS-COMPTABLES ET DE COMMISSAIRES AUX COMPTES

Plus en détail

GFE 12 Techniques graphiques Impression

GFE 12 Techniques graphiques Impression PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 2007-2011 GFE 12 Techniques graphiques Impression AVRIL 2006 Contribution au diagnostic du PRDF par GFE Fonds social européen Dernières

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Le secteur et les métiers du numérique en Aquitaine Le 08 mars 2016 Sommaire Séquence 1 : Que savoir sur les métiers du numérique en Aquitaine? Quels sont ces métiers, leurs

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions de recrutement en 2015 BMO île-de-france 2015 pôle emploi IDF STATISTIQUES, études ET évaluation statistiques, études ET ÉVALUATION En 2015, des intentions

Plus en détail

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le technicien de laboratoire médical participe à la réalisation technique d'un examen de biologie médicale

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) est un travailleur social qualifié dont

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486)

Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l événement (IDCC 1486) Synthèse d enquête terrain pour la Branche Jeudi 18 septembre 2014 Etude sociodémographique de la Branche du numérique, de l ingénierie, du conseil, des Rappel méthodologique Méthodologie employée pour

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées Synthèse Contrat d Objectifs Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Anne Serandon L ACTIVITE ECONOMIQUE DE LA FILIERE L activité économique

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes

Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Depuis vingt-cinq ans, une population de plus en plus diplômée mais avec des disparités selon le milieu social encore importantes Magali Beffy, Delphine Perelmuter* Pour l année scolaire 2007-2008, les

Plus en détail

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin]

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin] FACETTES métiers > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? Les métiers du transport, de l entreposage et dans une moindre mesure ceux du tourisme sont principalement

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015 L emploi et les métiers en 2022 9 décembre 2015 Prospective des métiers et qualifications : pourquoi? Troisième vague Utilité Pour les acteurs de la formation initiale et professionnelle Pour les acteurs

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 11% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 11% en un an FEVRIER 2013 COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 10 983 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 14% de la demande d emploi Dont 7 940, soit,

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Les écarts de salaire entre les hommes et les femmes en 2009 : le salaire horaire des femmes est inférieur de 14 % à celui des hommes

Les écarts de salaire entre les hommes et les femmes en 2009 : le salaire horaire des femmes est inférieur de 14 % à celui des hommes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 mai 2014 à 9 h30 «La retraite des femmes» Document N 03 Document de travail, n engage pas le Conseil Les écarts de salaire entre les hommes et

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Sanitaire et Social. Tableau de bord Formation. en Provence Alpes Côte d'azur. En ligne. Décembre 2011. L essentiel

Sanitaire et Social. Tableau de bord Formation. en Provence Alpes Côte d'azur. En ligne. Décembre 2011. L essentiel BULLETIN DU SANITAIRE ET SOCIAL EN PROVENCE ALPES CÔTE D AZUR n 4 Décembre 211 Tableau de bord Formation En ligne Sanitaire et Social en Provence Alpes Côte d'azur Pour cette troisième édition, le tableau

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL > LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL En bref En termes d effectif, avec 5 190 professionnels en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011, le métier d assistant de service social représente le

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 9 768 171 926 1 297 398 Part dans l emploi 0,8 0,7 Répartition par

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009 DARES (Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques) DEPP (Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance) D Dossier de presse «FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances Les métiers de la banque et des assurances Combien? Les emplois en région Environ5500 actifs occupent une activité liée avec ces métiers, Ces métiers sont majoritairement exercés par des femmes (60%),

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008 LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 007/008 Méthodologie Les informations présentées dans ce document sont issues de l enquête d insertion pilotée par le ministère et réalisée

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. L industrie agro-alimentaire (IAA) Situation au 31 décembre 2010. Direction régionale Bretagne

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. L industrie agro-alimentaire (IAA) Situation au 31 décembre 2010. Direction régionale Bretagne Janvier 2011 SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS Repères & analyses L industrie agro-alimentaire (IAA) Situation au 31 décembre 20 Direction régionale Bretagne Le secteur agroalimentaire est le

Plus en détail

Parcours Management des PME-PMI

Parcours Management des PME-PMI Promotion /4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management des PME-PMI Objectif de ce parcours : Former des managers appelés à prendre

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

hôtellerie avec ou sans restauration (3 124 salariés), cantines et traiteurs (1 489 salariés), cafés (768 salariés),

hôtellerie avec ou sans restauration (3 124 salariés), cantines et traiteurs (1 489 salariés), cafés (768 salariés), LES METIERS DE L L HOTELLERIE- RESTAURATION EN CHAMPAGNE-A RDENNE Le Conseil Régional et l Etat ont confié à l Observatoire Permanent de l Evolution des Qualifications (OPEQ) la réalisation d une étude

Plus en détail

Master. Situation générale des diplômés 2011/2012 au 1er décembre 2014. Femmes Hommes Total

Master. Situation générale des diplômés 2011/2012 au 1er décembre 2014. Femmes Hommes Total Promotion / Enquête à 3 mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Ce master poursuit un double objectif : c'est un master universitaire fondé sur l'alternance par la voie de l'apprentissage, avec

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 30 120 491 320 1 297 398 Part dans l emploi 2,3 1,9 Répartition par

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE LE 13 MAI 2014 20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 20 ème année consécutive, l enquête logistique 2013-2014 de l AFT-IFTIM

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009. Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie

RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009. Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie RAPPORT DE BRANCHE EXERCICE 2009 Convention Collective Nationale n 3240 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie 1 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 AVANT PROPOS METHODOLOGIQUE 5 1. Périmètre de l étude 6 2.

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Le Groupe Formation Emploi 14 «Tertiaire de bureau - Tertiaire spécialisé - Informatique»

Le Groupe Formation Emploi 14 «Tertiaire de bureau - Tertiaire spécialisé - Informatique» Le Groupe Formation Emploi 14 «Tertiaire de bureau - Tertiaire spécialisé - Informatique» Séminaire du CCREFP des 25 et 26 novembre 2010 1 Savoirs en commun : Gérer et traiter l information interne aux

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

> LES AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE

> LES AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE > LES AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE En bref 6 739 auxiliaires de puériculture sont en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011. Leur progression entre 2006 et 2011 est de + 18 %, soit l évolution

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

ENQUETE EMPLOI ET GESTION DES COMPENTENCES menée par DEBA

ENQUETE EMPLOI ET GESTION DES COMPENTENCES menée par DEBA ENQUETE EMPLOI ET GESTION DES COMPENTENCES menée par DEBA Partie 1 Cette mission est cofinancée par l Union Européenne RAPPEL DES OBJECTIFS DE L'OPERATION -Favoriser le rapprochement entre acteurs de l

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines et TIC

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines et TIC IUP Management et Gestion des Entreprises Licence professionnelle Gestion des ressources humaines et TIC 29/2 Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Cette formation

Plus en détail

FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE. Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION MASTER 2 PROMO 2010. Résultats d enquêtes

FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE. Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION MASTER 2 PROMO 2010. Résultats d enquêtes FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE MASTER PROMO 00 Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Le SOFIP-Observatoire a réalisé une enquête sur l insertion professionnelle s diplômés Master au er décembre 0, soit 30

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

Parcours Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE)

Parcours Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE) Promotion 23/24 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Droit de l'entreprise Parcours Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE) Références de l'enquête : 9 diplômés issus de

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

La Direction de l évaluation,

La Direction de l évaluation, Projections à l horizon 2015 Prospective emploi-formation à l horizon 2015 : derniers résultats, nouvelle approche Claude SAUVAGEOT Mission aux relations européennes et internationales Direction de l évaluation,

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Les jeunes et la retraite

Les jeunes et la retraite Les jeunes et la retraite Maison de la Chimie, 6 décembre 2011 Les jeunes sur le marché du travail Hugues de Balathier Secrétaire général du Conseil d orientation pour l emploi www.coe.gouv.fr 1 Plan de

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses JANVIER 2014 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LA VAE EN 2012 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS Plus de 250 000 personnes

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France Reprises

Plus en détail

inésithérapeutes En région Centre

inésithérapeutes En région Centre Les masseur asseurs-kinésithérapeute inésithérapeutes En région Centre La profession en quelques mots «La profession de masseur-kinésithérapeute consiste à pratiquer habituellement le massage et la gymnastique

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

Master Comptabilité, contrôle et audit

Master Comptabilité, contrôle et audit Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE 7/8 Master Comptabilité, contrôle et audit Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion 8 de ce (6 femmes

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions sociales en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail