L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions"

Transcription

1 L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes et balance commerciale Déficit, surplus et équilibre de la balance commerciale 2 1

2 Balance commerciale: XN = EX IM Comptecourant= XN + Revenus nets d investissement à l étranger + Transferts nets sans contrepartie SNC: Sortie nette de capital SNC = (acquisition d actifs étrangers par des Canadiens) -(acquisition d actifs canadiens par des étrangers 3 Compte Courant 4 2

3 Compte Courant 5 Compte Courant 6 3

4 Les déterminants des exportations et des importations Les goûts des consommateurs Les prix ici et ailleurs Les taux de change Les coûts de transport Les politiques commerciales Les revenus ici et ailleurs 7 Les sorties nettes de capitaux SNC ou l investissement net à l étrangerine, c est la même chose avec une différente terminologie SNC = (acquisition d actifs étrangers par des Canadiens) -(acquisition d actifs canadiens par des étrangers) INE = (investissements des canadiens à l étranger) Par définition, -(investissement des étrangers au Canada) XN=SNC INE 8 4

5 Le compte courant * Compte courant = exportations nettes + revenus nets de placements + transferts nets * Voir le «Bon à savoir», p Le compte courant 10 5

6 SNC = XN À chaque période, XN doit être égal à SNC Si une entreprise vend une motoneige à un Américain XN pour nous Paiement de ce bien = acquisition d un actif étranger ($ US) SNC pour nous Qu on se débarrasse ou non des $ US, en les échangeant contre des $ canadiens, n y change rien 11 Facteurs déterminant les flux de capitaux r* r Risques relatifs Politiques gouvernementales 12 6

7 L épargne et l investissement en économie ouverte Rappel d identité : S = Y - C - G En économie ouverte : I Y = C + I + G + XN Y - C - G = I + XN S = I + XN 13 L épargne et l investissement en économie ouverte Or, XN = SNC Donc, S = I + SNC 1 $ épargné peut servir à acheter des biens d investissement ici ou encoreà acheter des actifs à l étranger 14 7

8 Le taux de change nominal «e» Définition : le taux auquel on peut échanger une monnaie contre une autre e: Taux de change nominal: qtéde dollars étrangers pour un dollar canadien Exemple e=(#$us/1$can) 1 $ can= 0,90 $ US (e) (dans les journaux) 1 $ US = 1,11 $ Can (1/e) (sur le marché FOREX) 15 Le taux de change nominal «e» Appréciation du $can, lorsque e augmente: il faut plus de devises étrangères pour acheter le $can, le prix du $canaugmente On parle d évaluation du $canlorsque l appréciation est causée par une politique monétaire à cet effet, ou suite à des chocs particuliers. 16 8

9 Le taux de change nominal «e» Dépréciation du $can, lorsque e diminue: il faut moins de devises étrangères pour acheter le $can, le prix du $candiminue. On parle de dévaluation du $canlorsque la dépréciation est causée par une politique monétaire à cet effet, ou suite à des chocs particuliers. 17 Le marché des changes à court terme (nominal) Le marché des changes est un marché où l on vend le dollar canadien contre le dollar US (offre) et où l on achète le dollar canadien en payant en dollars US (demande) Nous aurons donc: Une demande de $CDN dont la contrepartie est une offre de $US Et une offre de $CDN dont la contrepartie est une demande de $US Les deux grandes catégories de transaction composant la balance des paiements sont à la source de ces achats et ventes 18 9

10 Déterminants de la demande de $ CDN 1. Les transactions courantes Les exportations canadiennes génèrent une demande de $CDN (l importateur qui doit faire un paiement en $CDN devra se procurer la monnaie canadienne sur le marché des changes) Les revenus d intérêt et dividendes en provenance des États-Unis génèrent une demande de $CDN (le résident canadien qui reçoit le paiement en $US souhaitera obtenir des $CDN sur le marché des changes) 2. Les placements Les achats de titres canadiens (actions, obligations, bons du Trésor ou autres) par les résidents américains génèrent une demande de $CDN (l investisseur américain doit acheter des $CDN pour acheter un titre libellé en devise canadienne) 19 La demande de $ Canadiens sur le marché des changes Taux de change ($US/$Cdn) e Facteurs déplaçant la courbe : D (P US, P, Y US, i US, i, e A ) La pente est négative : e prix des b&s CDN (pour les Américains) quantité demandée de $CDN + : déplacement vers la droite - : déplacement vers la gauche 20 Quantité demandée de $CDN 10

11 Déterminants de l offre de $ CDN 1. Les transactions courantes Les importations canadiennes génèrent une offre de $CDN (l exportateur qui reçoit un paiement en $CDN souhaitera les échanger contre des $US; l importateur canadien qui paie en $US doit vendre des $CDN) Les intérêts et dividendes versés aux résidents américains génèrent également une offre de $CDN (le résident US qui reçoit le paiement en $CDN souhaitera les échanger contre des $US) 2. Les placements Les achats de titres américains (actions, obligations, bons du Trésor ou autres) par des) résidents canadiens génèrent une offre de $CDN (l investisseur canadien doit acheter des $US pour acheter un titre libellé en devise américaine) 21 L offre de $ canadiens sur le marché des changes Taux de change ($US/$Cdn) e Facteurs déplaçant la courbe : O (P US, P, Y, i US, i, e A ) La pente est positive : e prix des b&s US (pour les Canadiens) quantité offerte de $CDN Quantité offerte de $CDN 22 11

12 Régime de change flexible Le taux de change d équilibre est celui pour lequel D = O de $CDN sur le marché des changes et Réserves officielles constantes e appréciation du $CDN e dépréciation du $CDN 23 Régime de change flexible Taux de change ($US/$Cdn) e O ($CDN contre $US) Taux de change d équilibre D ($CDN contre $US) Quantité échangée de $CDN 24 12

13 Effet d une diminution de i US ou d une hausse de i e O 1 O 0 La diminution de i US réduit l attrait des titres américains et augmente l attrait des titres canadiens O $CDN et D $CDN e Le dollar canadien s est apprécié vis-à-vis du dollar US e 1 e 0 D 1 D0 Note : L anticipation d une baisse de i US cause une appréciation immédiate Quantité de $CDN 25 Effet d une hausse de i US ou d une baisse de i e e 0 e 1 O 0 O 1 D 1 Quantité de $CDN D 0 La baisse de i réduit l attrait des titres canadiens tout en augmentant l attrait des titres américains. O $CDN et D $CDN e Le dollar canadien se déprécie face au $ US Note : L anticipation d une baisse de i cause une dépréciation immédiate 26 13

14 Effet d une augmentation du taux de change anticipé e A Taux de change ($US/$CDN) e e 1 O 1 O 0 e 0 D 0 Quantité de $CDN D 1 L aug. du taux de change anticipé aug. l attrait des titres canadiens car on attend un gain de capital sur les placements en $can. La demande pour le $can aug. tandis que l offre diminue; le taux de change augmente. Important: L anticipation d une appréciation du $can cause une appréciation immédiate. 27 Effet d une baisse des prix aux USA (P US ) e O 0 O 1 La baisse des prix américains réduit l attrait des b&s canadiens (EX) tout en augmentant l attrait des b&s américains (IM) O $CDN et D $CDN e e 0 D 0 Le dollar canadien se déprécie face au $ US e 1 D 1 Quantité de $CDN 28 14

15 Effet d une diminution du PIB américain (Y US ) e e 0 e1 O 0 D 1 D 0 La diminution du PIB américain réduit la demande pour les b&s canadiens (nos exportations diminuent) D $CDN e Une récession aux USA cause une dépréciation du $CDN Quantité de $CDN 29 De plus, il est à noter que le prix de certains biens d exportations aura un impact important sur la valeur du dollar canadien; le taux de change canadien s apprécie habituellement lorsque le prix des matières premières et/ou du pétrole augmente. e 30 15

16 La parité des taux d intérêt en régime de change flexible Supposons que le taux d intérêt diminue au Canada (politique monétaire) Le dollar se déprécie face au $US Les gens sont prêts à accepter un taux d intérêt + faible sur leurs placements canadiens, s ils anticipent maintenant une appréciation du $CDN Il y a donc toujours parité des taux de rendement (i + faible au Canada mais anticipation d appréciation) 31 Le régime de change fixe La valeur du $CDN est fixée à un taux officiel (e ) Ce taux peut différer du taux d équilibre (e 0 ) e réévaluation du $CDN e dévaluation du $CDN 32 16

17 Régime de change fixe Taux de change ($US/$CDN) e O $CDN e Ici, le taux officiel e > e 0. Le $CDN est surévalué e 0 D $CDN Q d Q o Quantité de $CDN 33 Mécanique du régime de change fixe La banque centrale peut utiliser ses réserves officielles pour empêcher le taux de change de bouger Le $CDN peut être surévalué parce que la Banque du Canada vend des $US et achète des $CDN pour une valeur égale à (Q o Q d ). Les réserves officielles diminuent Ne peut être utilisé à long terme pour soutenir une devise surévaluée: Les réserves officielles sont limitées Il faut donc éventuellement que e = e

18 Mécanique du régime de change fixe Autre possibilité : limiter ou taxer IM ou les sorties de capitaux O $CDN le taux de change d équilibre augmente jusqu au taux officiel Extension de cette politique empêcher le public de transiger des devises étrangères sans l accord du gouvernement Ex : France (1984) 35 Mécanique du régime de change fixe Taux de change ($CDN/$US) e e e 0 O 1 $CDN O 0 $CDN Limiter ou taxer IM ou les sorties de capitaux O $CDN e 0 augmente jusqu à e D 0 $CDN 36 Quantité de $CDN 18

19 Régime de change fixe : exemples Étalon-or ( ): Taux de change fixe face à l or Réserves officielles : or Bretton-Woods ( ): $US fixé à 35 $ / once d or Les autres devises étaient fixées par rapport au $ US (ex : $CDN/$US = 1,08) Réserves officielles : or et $US 37 Régimes de change e 38 19

20 Certains régimes s apparentent à un régime fixe Zone monétaire (ex : euro et UME). Devise commune : il y a donc taux de change fixe. «Peg» (ex : zone CFA-France) Certains pays fixent leur taux de change face à une monnaie forte Dollarisation (ex : Équateur, éventuellement le Canada?) Certains pays adoptent le dollar US 39 La parité des taux d intérêt en régime de taux de change fixe Supposons que le taux d intérêt diminue au Canada (politique monétaire) Le taux de change ne bouge pas (la banque centrale achète des $CDN) Les gens ne sont pas prêts à accepter un taux d intérêt + faible sur leurs placements canadiens car ils n anticipent pas d appréciation du $CDN Vente massive de titres libellés en $CDN prix des titres rendements et taux d intérêt 40 20

21 Le taux de change réel «E» Définition: le taux auquel on peut échanger des biens et services d un pays contre ceux d un autre pays. E #$US #$Can e P #$Can 1bienCan = = P * #$US 1bienUS # biens US = 1 bien Can 41 Avec Le taux de change réel «E» e P E = P * On doit avoir la relation approximative suivante: e P % E = % % e + % P % P * P* % e + π π * appréciation inflation inflation du $ Can canadienne américaine 42 21

22 Le taux de change réel Exemple d un calcul (Canada / US) : E = (0,90 $US / $CA) x (2,50 $ / Big Mac canadien) (2,00 $US / Big Mac américain) E = 1,125 Big Macs US par Big Mac canadien Et si E = 1 pour ce bien on a la Parité du Pouvoir d Achat (PPA) 43 Notes sur les taux de change réels Les taux de change réels sont importants, car ils déterminent les XN E (appréciation réelle du $Can) nos produits sont + coûteux EX et IM Pour calculer E, il faut des mesures d indices de prix globaux comparables d un pays à l autre 44 22

23 La parité des pouvoirs d achat Première théorie de la détermination des taux de change Les taux de change nominaux s ajustent pour qu une unité d une monnaie d un pays puisse acheter la même quantité de b&s partout Logique : l arbitrage 45 La PPA -un exemple numérique 1 kg de café coûte 12 $ au Canada et 1200 yens au Japon Alors, e doit être égal à 100 yens/dollar pour que le pouvoir d achat des monnaies soit le même dans les 2 pays 46 23

24 Les prix et la PPA La valeur de la monnaie canadienne (au Canada) = 1 / P (thème précédent) Comme 1 $ peut être échangé contre e $US, la valeur de 1 $ au USA = e / P* Pour qu il y ait PPA donc E=1, on a que 1 / P = e / P* Ou plus intuitivement que ep= P* C est-à-dire que prix du bien canadien en $US = Prix du bien US en $US Ou que P = P*/e C est-à-dire que prix du bien canen $Can = Prix du bien US en $Can 47 Bref la PPA implique que E = 1 = ep Les prix et la PPA Le taux de change doit s ajuster pour refléter les différences dans les niveaux de prix si on a la PPA e varie lorsque les taux d inflation diffèrent e = P * P Limites de la PPA P* 48 24

25 PPA et inflation Selon la méthode des approximations, si on a la PPA, alors Alors : e = P* P % e π * π 49 L indice Big Mac De la revue The Economist: Étude de cas, pages Voir aussi ce lien : http ://www.economist.com/markets/bigmac/ 50 25

26 Étude de cas Comment expliquer le solde commercial d un pays? Beaucoup de commentateurs américains se plaignent du déficit commercial de leur pays Au Canada, certains se plaignent du déficit commercial canadien face à la Chine Est-ce mauvais? Une politique commerciale (tarifs douaniers ou quotas d importation) est-elle la solution? 51 Un modèle d économie ouverte à long termeavec le taux de change réel E Les hypothèses : Petite économie Forte ouverture internationale Le PIB réel est donné et dépend des éléments vus au chapitre sur la production et la croissance Le niveau des prix est donné et dépend des éléments vus au chapitre sur les prix 52 26

27 Un modèle d économie ouverte à long terme avec le taux de change réel E Les hypothèses Mobilité parfaite des capitaux Le taux d intérêt est donné et est égal au taux mondial + prime de risque r = r * + θ 53 Un modèle d économie ouverte à long terme Le modèle permet de comprendre la détermination simultanéedu taux de change réel et de la balance commerciale Deux marchés vont nous intéresser : le marché des fonds prêtables le marché des changes 54 27

28 Offre et demande de fonds prêtables Rappel : S = I + SNC ou S = I + INE Un dollar d épargne peut servir à financer un dollar d investissement ouun dollar d achat d actifs étrangers En économie ouverte, l offre de fonds prêtables provient de l épargne locale (S) La demande de fonds prêtables vient de l investissement local (I) et à l étranger (SNC) 55 Le taux d intérêt Sous les hypothèses formulées précédemment, r = r* + θ Simplifions en supposant que θ= 0 Donc, r = r* Le taux d intérêt n égalise donc plus S et I, sauf coïncidence 56 28

29 Un taux d intérêt mondial relativement élevé Si le taux mondial r* est plus élevé que le taux qu on aurait eu en économie fermée : O > D S > I SNC > 0 57 r SNC positif Fig O fp SNC > 0 r = r* D fp I 100 S 150 Q fp :Fonds prêtables 29

30 Un taux d intérêt mondial relativement faible Si le taux mondial r* est plus faible que le taux qu on aurait eu en économie fermée : O < D S < I SNC < 0 59 r SNC négatif Fig O fp r = r* SNC<0 D fp S 90 I 130 Q fp : Fonds prêtables 30

31 SNC et XN SNC est déterminé par la différence entre l offre intérieure de fonds prêtables (S) et la demande intérieure de fonds prêtables (I), au taux d intérêt mondial Comme SNC = XN, Les exportations nettes (XN) sont déterminées par la différence entre l offre intérieure de fonds prêtables (S) et la demande intérieure de fonds prêtables (I), au taux d intérêt mondial 61 SNC = XN S = I + SNC S -I = XN Le marché des changes Les 2 côtés du marché des changes S - I = SNC = offre nette de $Can pour fin de SNC XN = demande nette de $Can pour fin d exportation nettexn 62 31

32 L équilibre du marché des changes Le taux de change réel équilibre ce marché L offre nette de $Can pour fin de SNC ne dépend pas du taux de change La demande nette de $Can pour fins de XN dépend du taux de change réel Si E (appréciation du $Can) nos produits sont + coûteux EX et IM 63 L équilibre du marché des changes Si l offre de $Can pour fin de SNC < la demande de $Can pour fin de XN E (appréciation du $Can) nos produits sont + coûteux EX et IM Offre = demande 64 32

33 E Marché des changes (SNC positif) Fig O $Can (pour SNC) E D $Can (pour XN) 0 50 $ can Marché des changes (SNC négatif) O $Can (SNC) E Fig E D $Can (XN) (-) (+) $can 33

34 L équilibre en économie ouverte 4 variables sont déterminées dans le modèle : r, SNC, XN et E Marché des fond prêtables Marché des changes 67 SNC positif Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r E O $can (SNC) O fp SNC r* E D $can (XN) D fp I=100 S=150 Q 0 XN=50 $can 34

35 SNC négatif Marché des fonds prêtables Marché des changes r D fp O fp O (SNC) E E r* SNC D (XN) S=90 I=130 Q fp (-) (+) $can Prenez garde! Lorsque I > S, SNC est négatif Dans ce cas, une augmentation de l écart entre I et S signifie que la SNC négative augmente La courbe SNC se déplace alors vers la gauche 70 35

36 Une augmentation du taux d intérêt mondial r* SNC offre de $Can dans le marché des changes E XN (pas la courbe, mais la quantité) 71 Augmentation de r* Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r D = I SNC O = S E O (SNC) O r 1 * r 0 * E 0 E 1 D (XN) Q Q 36

37 S et r* constant Un déficit budgétaire gouvernemental SNC offre de $Can dans le marché des changes E et XN 73 Déficit budgétaire Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r* r D = I SNC O O = S E O O (SNC) E 1 E 0 D (XN) Q Q 37

38 Les déficits jumeaux G S et r* constant Déficit budgétaire + Déficit commercial E et XN SNC offre de $ CAN dans le marché des changes 75 Une politique protectionniste Politique visant à accroître XN en diminuant IM en augmentant EX Exemples : quotas d importation, tarifs douaniers Quels sont les effets d une telle politique protectionniste? 76 38

39 Exemple Quotas d importations importations XN Comme XN est la source de demande de $Can D de $ Can E E importations et exportations XN Effet net sur XN = 0 77 Quota d importations Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r E O $can (SNC) D fp O fp SNC r* E 1 E 0 D $can (XN 1 ) D $can (XN 0 ) I=100 S=150 Q fp XN=50 $can 39

40 Les crises de confiance internationales Exemple : la crise du Peso mexicain (1994) Instabilité politique (ou économique) fuite des capitaux Prime de risque sur les placements au Mexique Les étrangers exigent un taux d intérêt plus élevé sur les actifs mexicains (r* + θ) Les Mexicains aussi épargne mexicaine 79 Crise de confiance Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r*+θ r O fp 1 O fp 0 E O $can (SNC 0 ) O $can (SNC 1 ) r* E 0 D = I E 1 D $can (XN) I 1 = 30 I 0 =100 S=140 Q fp XN 0 =40 XN $Can 1 =110 40

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.2 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Théorie quantitative de la monnaie. M V = P Y Comment on transige = Le montant de la transaction

Théorie quantitative de la monnaie. M V = P Y Comment on transige = Le montant de la transaction Théorie quantitative de la monnaie Intuitivement c est : M V = P Y Comment on transige = Le montant de la transaction V : vélocité (ou vitesse) de la monnaie : représente le nombre de fois qu un dollar

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI B.- Le marché des changes Remy K. Katshingu 1 Plan de cette section 1. Définitions Taux de change Le marché des changes (définition + caractéristiques) 2. Détermination

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES

CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES CHAPITRE 1 : LES REGIMES DE CHANGES I- un bref survol historique du système monétaire international Le Système Monétaire International (SMI) représente le cadre institutionnel des échanges internationaux.

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Terminale ES Enseignement spécifique Science économique Thème n 2 : Mondialisation, finance internationale et

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Volume 2, numéro 1 5 avril 2004. Dollar canadien. L évolution de la devise de 1992 à 2003. Sommaire

Volume 2, numéro 1 5 avril 2004. Dollar canadien. L évolution de la devise de 1992 à 2003. Sommaire ISSN 18-9158 Volume 2, numéro 1 5 avril 2004 Dollar canadien L évolution de la devise de 1992 à 2003 Sommaire 1. Le dollar canadien a connu une décennie de dépréciation presque ininterrompue de 1992 à

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard

TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard TD n 1 groupe 1 : Vendredi 30 novembre 2007 Bertrand Lapouge Stéphane Perot Joël Maynard Note de synthèse : Les avantages et les inconvénients d une politique de changes flexibles La politique de change

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Mise à jour économique 01 Décembre 2009

Mise à jour économique 01 Décembre 2009 Mise à jour économique 01 Décembre 2009 USD Index, Un scénario en 2 phases À la crise économique De la crise financière La somme de deux crises = 0» Depuis le début de la crise jusqu à aujourd hui, l USD

Plus en détail

Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes Le modèle Mundell-Fleming, Changes Flexibles

Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes Le modèle Mundell-Fleming, Changes Flexibles Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la Décision 2ème année de DEUG MASS Macroéconomie, Cours de C. Hurlin Année 2001/2002 Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Les crises des changes dans l étalon or

Les crises des changes dans l étalon or 7 Le système Bretton Woods Les crises des changes dans l étalon or Déficit du compte courant sortie d or - Banque centrale doit offrir l or aux étrangers en échange des billets -Réserves finies pas soutenable

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

DE l ETALON-OR à l EURO

DE l ETALON-OR à l EURO DE l ETALON-OR à l EURO 1- Un peu d histoire Pendant des siècles, les métaux précieux (argent et or) ont servi au règlement des échanges commerciaux intérieurs et internationaux. Progressivement, les billets

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI

CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI CHAPITRE 4 : DETERMINANTS DU CHANGE ET SMI Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Table des matières 1 Les déterminants du

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg

Bienvenue. Procure.ch. Jeudi 26 avril 2012. Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch. Haute école de gestion Fribourg Bienvenue Procure.ch Jeudi 26 avril 2012 Haute école de gestion Fribourg www.heg-fr.ch 1 ère question (thème) C est grave docteur? Les principaux indicateurs économiques En préambule.. Qu est-ce qu un

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE?

103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? 103 COMMENT S OPERE LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE MONDIALE? A La balance des paiements permet de mesurer les échanges internationaux a) Qu est-ce qu une balance des paiements? 1. La balance des paiements

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Exposé 1: Les aspects théoriques des relations monétaires internationales

Exposé 1: Les aspects théoriques des relations monétaires internationales Guide à l attention de l enseignant Jour 5: Les relations monétaires internationales H. Michelsen Université d'hohenheim Cette journée d étude a pour but de raviver les connaissances de base sur les relations

Plus en détail

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette

S-5 Politiques monétaire, du taux de change et de la dette Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-5 Politiques

Plus en détail

LA HAUSSE DU DOLLAR CANADIEN

LA HAUSSE DU DOLLAR CANADIEN PRB 03-26F LA HAUSSE DU DOLLAR CANADIEN Michael Holden Division de l économie Révisé le 22 novembre 2007 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE PARLEMENTAIRES

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL CHAPITRE 3 : REGIMES DE CHANGE ET SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente?

Point de marché. Taux européens : Plus raide sera la pente? Point de marché Taux européens : Plus raide sera la pente? Depuis l atteinte, le 25 avril dernier, d un rendement de 0,06% pour l obligation allemande de maturité 10 ans, les taux d intérêt à long terme

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 2: Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? Être capable de définir Notions à acquérir en terminale

Plus en détail

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix ING Turbos Infinis Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos Infinis Les

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Mandat privé Fidelity Équilibre Revenu Devises neutres de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des

Plus en détail

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre de devises étrangères contre monnaie nationale dépréciation

Plus en détail

Les systèmes de taux de change

Les systèmes de taux de change Les systèmes de taux de change Du taux de change fixe au taux de change flottant 2012 1 Introduction Dans une économie globalisée, avec des marchés financiers intégrés, comme celle dans laquelle nous vivons

Plus en détail

Système Monétaire International Et Système Financier International

Système Monétaire International Et Système Financier International Système Monétaire International Et Système Financier International I. Le S.M.I Objet du SMI : c est l établissement de règles relatives aux échanges de biens de services de capitaux entre pays qui utilisent

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Objectifs du cours Connaissances

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Université du Québec en Outaouais

Université du Québec en Outaouais Nom : Numéro d étudiant : Université du Québec en Outaouais Prénom ECN1473 : Analyse macroéconomique Examen intra Date : lundi 21 octobre 2002 Durée : 2h30 (9h00 11h30) Professeur : Dimitri Sanga DIRECTIVES

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Monnaie, Banque et Marchés Financiers

Monnaie, Banque et Marchés Financiers Collection FlNANCE dirigée par Yves Simon, Professeur à l'université Paris-Dauphine, et Delphine Lautier, Professeur à l'université Paris-Dauphine Monnaie, Banque et Marchés Financiers Didier MARTEAU C

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix ING Turbos Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos ING a lancé les Turbos

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire

Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Chapitre 9 : Les étapes de la construction de l Europe monétaire Que dit le Traité de Rome en matière monétaire? Pas de propos très détaillés. Ce qui est mentionné, c est l ambition de créer une aire régionale

Plus en détail

4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971)

4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971) 4.1.2. Le système de Bretton-Woods (1945-1971) La genèse du nouveau système Les leçons de l entre-deux-guerres L effondrement du SMI au cours des années 1930 a marqué les responsables de la reconstruction

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 12. Théorie des options I Daniel Andrei Semestre de printemps 211 Principes de Finance 12. Théorie des options I Printemps 211 1 / 43 Plan I Introduction II Comprendre les options

Plus en détail

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique

Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique Boudriga Abdelkader Gestion financière internationale Septembre 2002 Document 1: Le Système Financier International: Un Aperçu Historique I-LE SYSTEME D ETALON-OR Depuis les anciennes civilisations l or

Plus en détail

Banque nationale suisse

Banque nationale suisse IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle Combinaison des politiques budgétaires et monétaires 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et

Plus en détail

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière

Études. La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure : éléments de mesure et utilité pour la politique monétaire et la stabilité financière La position extérieure reflète la situation patrimoniale d une économie vis-à-vis de l extérieur.

Plus en détail

Manuel sur le FOREX www.xtb.fr

Manuel sur le FOREX www.xtb.fr Manuel sur le FOREX www.xtb.fr 1 Le marché des changes communément appelé Forex est un marché prisé par de nombreux investisseurs et qui s est fortement développé ces dernières années. Ce marché offre

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner 224 file:///fichiers/enseignement/site%20web/impression/rmi/fiches/rmi224... 2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner Introduction Paragraphe au format pdf L'exemple de l'italie comme les

Plus en détail

CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale?

CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? CH15 - Comment s'opère le financement de l'économie mondiale? à intégrer à la partie 3 du cours (mondialisation, finance internationale, intégration européenne) Ce poly a été distribué en cours les 13

Plus en détail

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL?

QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? QUEL RÔLE POUR LE FMI DANS LE NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE MONDIAL? Clément ANNE, clem.anne@hotmail.fr Doctorant, Ecole d Economie de Clermont-Ferrand, CERDI 18/03/2015, Assises Régionales de l économie EN

Plus en détail

METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN

METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN 45 METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN Le Taux de Change Effectif Nominal (EN) d une monnaie se mesure généralement par l évolution moyenne pondérée des cours de

Plus en détail

Nous sommes dans un monde dur, dans un monde de compétition où la. Le capitalisme ou l impératif de compétitivité

Nous sommes dans un monde dur, dans un monde de compétition où la. Le capitalisme ou l impératif de compétitivité Le capitalisme ou l impératif de compétitivité Jean Peyrelevade Économiste, auteur du Capitalisme total Parce qu il est illusoire de compter sur la capacité de la communauté des États à réguler le capitalisme,

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail