L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions"

Transcription

1 L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes et balance commerciale Déficit, surplus et équilibre de la balance commerciale 2 1

2 Balance commerciale: XN = EX IM Comptecourant= XN + Revenus nets d investissement à l étranger + Transferts nets sans contrepartie SNC: Sortie nette de capital SNC = (acquisition d actifs étrangers par des Canadiens) -(acquisition d actifs canadiens par des étrangers 3 Compte Courant 4 2

3 Compte Courant 5 Compte Courant 6 3

4 Les déterminants des exportations et des importations Les goûts des consommateurs Les prix ici et ailleurs Les taux de change Les coûts de transport Les politiques commerciales Les revenus ici et ailleurs 7 Les sorties nettes de capitaux SNC ou l investissement net à l étrangerine, c est la même chose avec une différente terminologie SNC = (acquisition d actifs étrangers par des Canadiens) -(acquisition d actifs canadiens par des étrangers) INE = (investissements des canadiens à l étranger) Par définition, -(investissement des étrangers au Canada) XN=SNC INE 8 4

5 Le compte courant * Compte courant = exportations nettes + revenus nets de placements + transferts nets * Voir le «Bon à savoir», p Le compte courant 10 5

6 SNC = XN À chaque période, XN doit être égal à SNC Si une entreprise vend une motoneige à un Américain XN pour nous Paiement de ce bien = acquisition d un actif étranger ($ US) SNC pour nous Qu on se débarrasse ou non des $ US, en les échangeant contre des $ canadiens, n y change rien 11 Facteurs déterminant les flux de capitaux r* r Risques relatifs Politiques gouvernementales 12 6

7 L épargne et l investissement en économie ouverte Rappel d identité : S = Y - C - G En économie ouverte : I Y = C + I + G + XN Y - C - G = I + XN S = I + XN 13 L épargne et l investissement en économie ouverte Or, XN = SNC Donc, S = I + SNC 1 $ épargné peut servir à acheter des biens d investissement ici ou encoreà acheter des actifs à l étranger 14 7

8 Le taux de change nominal «e» Définition : le taux auquel on peut échanger une monnaie contre une autre e: Taux de change nominal: qtéde dollars étrangers pour un dollar canadien Exemple e=(#$us/1$can) 1 $ can= 0,90 $ US (e) (dans les journaux) 1 $ US = 1,11 $ Can (1/e) (sur le marché FOREX) 15 Le taux de change nominal «e» Appréciation du $can, lorsque e augmente: il faut plus de devises étrangères pour acheter le $can, le prix du $canaugmente On parle d évaluation du $canlorsque l appréciation est causée par une politique monétaire à cet effet, ou suite à des chocs particuliers. 16 8

9 Le taux de change nominal «e» Dépréciation du $can, lorsque e diminue: il faut moins de devises étrangères pour acheter le $can, le prix du $candiminue. On parle de dévaluation du $canlorsque la dépréciation est causée par une politique monétaire à cet effet, ou suite à des chocs particuliers. 17 Le marché des changes à court terme (nominal) Le marché des changes est un marché où l on vend le dollar canadien contre le dollar US (offre) et où l on achète le dollar canadien en payant en dollars US (demande) Nous aurons donc: Une demande de $CDN dont la contrepartie est une offre de $US Et une offre de $CDN dont la contrepartie est une demande de $US Les deux grandes catégories de transaction composant la balance des paiements sont à la source de ces achats et ventes 18 9

10 Déterminants de la demande de $ CDN 1. Les transactions courantes Les exportations canadiennes génèrent une demande de $CDN (l importateur qui doit faire un paiement en $CDN devra se procurer la monnaie canadienne sur le marché des changes) Les revenus d intérêt et dividendes en provenance des États-Unis génèrent une demande de $CDN (le résident canadien qui reçoit le paiement en $US souhaitera obtenir des $CDN sur le marché des changes) 2. Les placements Les achats de titres canadiens (actions, obligations, bons du Trésor ou autres) par les résidents américains génèrent une demande de $CDN (l investisseur américain doit acheter des $CDN pour acheter un titre libellé en devise canadienne) 19 La demande de $ Canadiens sur le marché des changes Taux de change ($US/$Cdn) e Facteurs déplaçant la courbe : D (P US, P, Y US, i US, i, e A ) La pente est négative : e prix des b&s CDN (pour les Américains) quantité demandée de $CDN + : déplacement vers la droite - : déplacement vers la gauche 20 Quantité demandée de $CDN 10

11 Déterminants de l offre de $ CDN 1. Les transactions courantes Les importations canadiennes génèrent une offre de $CDN (l exportateur qui reçoit un paiement en $CDN souhaitera les échanger contre des $US; l importateur canadien qui paie en $US doit vendre des $CDN) Les intérêts et dividendes versés aux résidents américains génèrent également une offre de $CDN (le résident US qui reçoit le paiement en $CDN souhaitera les échanger contre des $US) 2. Les placements Les achats de titres américains (actions, obligations, bons du Trésor ou autres) par des) résidents canadiens génèrent une offre de $CDN (l investisseur canadien doit acheter des $US pour acheter un titre libellé en devise américaine) 21 L offre de $ canadiens sur le marché des changes Taux de change ($US/$Cdn) e Facteurs déplaçant la courbe : O (P US, P, Y, i US, i, e A ) La pente est positive : e prix des b&s US (pour les Canadiens) quantité offerte de $CDN Quantité offerte de $CDN 22 11

12 Régime de change flexible Le taux de change d équilibre est celui pour lequel D = O de $CDN sur le marché des changes et Réserves officielles constantes e appréciation du $CDN e dépréciation du $CDN 23 Régime de change flexible Taux de change ($US/$Cdn) e O ($CDN contre $US) Taux de change d équilibre D ($CDN contre $US) Quantité échangée de $CDN 24 12

13 Effet d une diminution de i US ou d une hausse de i e O 1 O 0 La diminution de i US réduit l attrait des titres américains et augmente l attrait des titres canadiens O $CDN et D $CDN e Le dollar canadien s est apprécié vis-à-vis du dollar US e 1 e 0 D 1 D0 Note : L anticipation d une baisse de i US cause une appréciation immédiate Quantité de $CDN 25 Effet d une hausse de i US ou d une baisse de i e e 0 e 1 O 0 O 1 D 1 Quantité de $CDN D 0 La baisse de i réduit l attrait des titres canadiens tout en augmentant l attrait des titres américains. O $CDN et D $CDN e Le dollar canadien se déprécie face au $ US Note : L anticipation d une baisse de i cause une dépréciation immédiate 26 13

14 Effet d une augmentation du taux de change anticipé e A Taux de change ($US/$CDN) e e 1 O 1 O 0 e 0 D 0 Quantité de $CDN D 1 L aug. du taux de change anticipé aug. l attrait des titres canadiens car on attend un gain de capital sur les placements en $can. La demande pour le $can aug. tandis que l offre diminue; le taux de change augmente. Important: L anticipation d une appréciation du $can cause une appréciation immédiate. 27 Effet d une baisse des prix aux USA (P US ) e O 0 O 1 La baisse des prix américains réduit l attrait des b&s canadiens (EX) tout en augmentant l attrait des b&s américains (IM) O $CDN et D $CDN e e 0 D 0 Le dollar canadien se déprécie face au $ US e 1 D 1 Quantité de $CDN 28 14

15 Effet d une diminution du PIB américain (Y US ) e e 0 e1 O 0 D 1 D 0 La diminution du PIB américain réduit la demande pour les b&s canadiens (nos exportations diminuent) D $CDN e Une récession aux USA cause une dépréciation du $CDN Quantité de $CDN 29 De plus, il est à noter que le prix de certains biens d exportations aura un impact important sur la valeur du dollar canadien; le taux de change canadien s apprécie habituellement lorsque le prix des matières premières et/ou du pétrole augmente. e 30 15

16 La parité des taux d intérêt en régime de change flexible Supposons que le taux d intérêt diminue au Canada (politique monétaire) Le dollar se déprécie face au $US Les gens sont prêts à accepter un taux d intérêt + faible sur leurs placements canadiens, s ils anticipent maintenant une appréciation du $CDN Il y a donc toujours parité des taux de rendement (i + faible au Canada mais anticipation d appréciation) 31 Le régime de change fixe La valeur du $CDN est fixée à un taux officiel (e ) Ce taux peut différer du taux d équilibre (e 0 ) e réévaluation du $CDN e dévaluation du $CDN 32 16

17 Régime de change fixe Taux de change ($US/$CDN) e O $CDN e Ici, le taux officiel e > e 0. Le $CDN est surévalué e 0 D $CDN Q d Q o Quantité de $CDN 33 Mécanique du régime de change fixe La banque centrale peut utiliser ses réserves officielles pour empêcher le taux de change de bouger Le $CDN peut être surévalué parce que la Banque du Canada vend des $US et achète des $CDN pour une valeur égale à (Q o Q d ). Les réserves officielles diminuent Ne peut être utilisé à long terme pour soutenir une devise surévaluée: Les réserves officielles sont limitées Il faut donc éventuellement que e = e

18 Mécanique du régime de change fixe Autre possibilité : limiter ou taxer IM ou les sorties de capitaux O $CDN le taux de change d équilibre augmente jusqu au taux officiel Extension de cette politique empêcher le public de transiger des devises étrangères sans l accord du gouvernement Ex : France (1984) 35 Mécanique du régime de change fixe Taux de change ($CDN/$US) e e e 0 O 1 $CDN O 0 $CDN Limiter ou taxer IM ou les sorties de capitaux O $CDN e 0 augmente jusqu à e D 0 $CDN 36 Quantité de $CDN 18

19 Régime de change fixe : exemples Étalon-or ( ): Taux de change fixe face à l or Réserves officielles : or Bretton-Woods ( ): $US fixé à 35 $ / once d or Les autres devises étaient fixées par rapport au $ US (ex : $CDN/$US = 1,08) Réserves officielles : or et $US 37 Régimes de change e 38 19

20 Certains régimes s apparentent à un régime fixe Zone monétaire (ex : euro et UME). Devise commune : il y a donc taux de change fixe. «Peg» (ex : zone CFA-France) Certains pays fixent leur taux de change face à une monnaie forte Dollarisation (ex : Équateur, éventuellement le Canada?) Certains pays adoptent le dollar US 39 La parité des taux d intérêt en régime de taux de change fixe Supposons que le taux d intérêt diminue au Canada (politique monétaire) Le taux de change ne bouge pas (la banque centrale achète des $CDN) Les gens ne sont pas prêts à accepter un taux d intérêt + faible sur leurs placements canadiens car ils n anticipent pas d appréciation du $CDN Vente massive de titres libellés en $CDN prix des titres rendements et taux d intérêt 40 20

21 Le taux de change réel «E» Définition: le taux auquel on peut échanger des biens et services d un pays contre ceux d un autre pays. E #$US #$Can e P #$Can 1bienCan = = P * #$US 1bienUS # biens US = 1 bien Can 41 Avec Le taux de change réel «E» e P E = P * On doit avoir la relation approximative suivante: e P % E = % % e + % P % P * P* % e + π π * appréciation inflation inflation du $ Can canadienne américaine 42 21

22 Le taux de change réel Exemple d un calcul (Canada / US) : E = (0,90 $US / $CA) x (2,50 $ / Big Mac canadien) (2,00 $US / Big Mac américain) E = 1,125 Big Macs US par Big Mac canadien Et si E = 1 pour ce bien on a la Parité du Pouvoir d Achat (PPA) 43 Notes sur les taux de change réels Les taux de change réels sont importants, car ils déterminent les XN E (appréciation réelle du $Can) nos produits sont + coûteux EX et IM Pour calculer E, il faut des mesures d indices de prix globaux comparables d un pays à l autre 44 22

23 La parité des pouvoirs d achat Première théorie de la détermination des taux de change Les taux de change nominaux s ajustent pour qu une unité d une monnaie d un pays puisse acheter la même quantité de b&s partout Logique : l arbitrage 45 La PPA -un exemple numérique 1 kg de café coûte 12 $ au Canada et 1200 yens au Japon Alors, e doit être égal à 100 yens/dollar pour que le pouvoir d achat des monnaies soit le même dans les 2 pays 46 23

24 Les prix et la PPA La valeur de la monnaie canadienne (au Canada) = 1 / P (thème précédent) Comme 1 $ peut être échangé contre e $US, la valeur de 1 $ au USA = e / P* Pour qu il y ait PPA donc E=1, on a que 1 / P = e / P* Ou plus intuitivement que ep= P* C est-à-dire que prix du bien canadien en $US = Prix du bien US en $US Ou que P = P*/e C est-à-dire que prix du bien canen $Can = Prix du bien US en $Can 47 Bref la PPA implique que E = 1 = ep Les prix et la PPA Le taux de change doit s ajuster pour refléter les différences dans les niveaux de prix si on a la PPA e varie lorsque les taux d inflation diffèrent e = P * P Limites de la PPA P* 48 24

25 PPA et inflation Selon la méthode des approximations, si on a la PPA, alors Alors : e = P* P % e π * π 49 L indice Big Mac De la revue The Economist: Étude de cas, pages Voir aussi ce lien : http ://www.economist.com/markets/bigmac/ 50 25

26 Étude de cas Comment expliquer le solde commercial d un pays? Beaucoup de commentateurs américains se plaignent du déficit commercial de leur pays Au Canada, certains se plaignent du déficit commercial canadien face à la Chine Est-ce mauvais? Une politique commerciale (tarifs douaniers ou quotas d importation) est-elle la solution? 51 Un modèle d économie ouverte à long termeavec le taux de change réel E Les hypothèses : Petite économie Forte ouverture internationale Le PIB réel est donné et dépend des éléments vus au chapitre sur la production et la croissance Le niveau des prix est donné et dépend des éléments vus au chapitre sur les prix 52 26

27 Un modèle d économie ouverte à long terme avec le taux de change réel E Les hypothèses Mobilité parfaite des capitaux Le taux d intérêt est donné et est égal au taux mondial + prime de risque r = r * + θ 53 Un modèle d économie ouverte à long terme Le modèle permet de comprendre la détermination simultanéedu taux de change réel et de la balance commerciale Deux marchés vont nous intéresser : le marché des fonds prêtables le marché des changes 54 27

28 Offre et demande de fonds prêtables Rappel : S = I + SNC ou S = I + INE Un dollar d épargne peut servir à financer un dollar d investissement ouun dollar d achat d actifs étrangers En économie ouverte, l offre de fonds prêtables provient de l épargne locale (S) La demande de fonds prêtables vient de l investissement local (I) et à l étranger (SNC) 55 Le taux d intérêt Sous les hypothèses formulées précédemment, r = r* + θ Simplifions en supposant que θ= 0 Donc, r = r* Le taux d intérêt n égalise donc plus S et I, sauf coïncidence 56 28

29 Un taux d intérêt mondial relativement élevé Si le taux mondial r* est plus élevé que le taux qu on aurait eu en économie fermée : O > D S > I SNC > 0 57 r SNC positif Fig O fp SNC > 0 r = r* D fp I 100 S 150 Q fp :Fonds prêtables 29

30 Un taux d intérêt mondial relativement faible Si le taux mondial r* est plus faible que le taux qu on aurait eu en économie fermée : O < D S < I SNC < 0 59 r SNC négatif Fig O fp r = r* SNC<0 D fp S 90 I 130 Q fp : Fonds prêtables 30

31 SNC et XN SNC est déterminé par la différence entre l offre intérieure de fonds prêtables (S) et la demande intérieure de fonds prêtables (I), au taux d intérêt mondial Comme SNC = XN, Les exportations nettes (XN) sont déterminées par la différence entre l offre intérieure de fonds prêtables (S) et la demande intérieure de fonds prêtables (I), au taux d intérêt mondial 61 SNC = XN S = I + SNC S -I = XN Le marché des changes Les 2 côtés du marché des changes S - I = SNC = offre nette de $Can pour fin de SNC XN = demande nette de $Can pour fin d exportation nettexn 62 31

32 L équilibre du marché des changes Le taux de change réel équilibre ce marché L offre nette de $Can pour fin de SNC ne dépend pas du taux de change La demande nette de $Can pour fins de XN dépend du taux de change réel Si E (appréciation du $Can) nos produits sont + coûteux EX et IM 63 L équilibre du marché des changes Si l offre de $Can pour fin de SNC < la demande de $Can pour fin de XN E (appréciation du $Can) nos produits sont + coûteux EX et IM Offre = demande 64 32

33 E Marché des changes (SNC positif) Fig O $Can (pour SNC) E D $Can (pour XN) 0 50 $ can Marché des changes (SNC négatif) O $Can (SNC) E Fig E D $Can (XN) (-) (+) $can 33

34 L équilibre en économie ouverte 4 variables sont déterminées dans le modèle : r, SNC, XN et E Marché des fond prêtables Marché des changes 67 SNC positif Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r E O $can (SNC) O fp SNC r* E D $can (XN) D fp I=100 S=150 Q 0 XN=50 $can 34

35 SNC négatif Marché des fonds prêtables Marché des changes r D fp O fp O (SNC) E E r* SNC D (XN) S=90 I=130 Q fp (-) (+) $can Prenez garde! Lorsque I > S, SNC est négatif Dans ce cas, une augmentation de l écart entre I et S signifie que la SNC négative augmente La courbe SNC se déplace alors vers la gauche 70 35

36 Une augmentation du taux d intérêt mondial r* SNC offre de $Can dans le marché des changes E XN (pas la courbe, mais la quantité) 71 Augmentation de r* Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r D = I SNC O = S E O (SNC) O r 1 * r 0 * E 0 E 1 D (XN) Q Q 36

37 S et r* constant Un déficit budgétaire gouvernemental SNC offre de $Can dans le marché des changes E et XN 73 Déficit budgétaire Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r* r D = I SNC O O = S E O O (SNC) E 1 E 0 D (XN) Q Q 37

38 Les déficits jumeaux G S et r* constant Déficit budgétaire + Déficit commercial E et XN SNC offre de $ CAN dans le marché des changes 75 Une politique protectionniste Politique visant à accroître XN en diminuant IM en augmentant EX Exemples : quotas d importation, tarifs douaniers Quels sont les effets d une telle politique protectionniste? 76 38

39 Exemple Quotas d importations importations XN Comme XN est la source de demande de $Can D de $ Can E E importations et exportations XN Effet net sur XN = 0 77 Quota d importations Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r E O $can (SNC) D fp O fp SNC r* E 1 E 0 D $can (XN 1 ) D $can (XN 0 ) I=100 S=150 Q fp XN=50 $can 39

40 Les crises de confiance internationales Exemple : la crise du Peso mexicain (1994) Instabilité politique (ou économique) fuite des capitaux Prime de risque sur les placements au Mexique Les étrangers exigent un taux d intérêt plus élevé sur les actifs mexicains (r* + θ) Les Mexicains aussi épargne mexicaine 79 Crise de confiance Fig Marché des fonds prêtables Marché des changes r*+θ r O fp 1 O fp 0 E O $can (SNC 0 ) O $can (SNC 1 ) r* E 0 D = I E 1 D $can (XN) I 1 = 30 I 0 =100 S=140 Q fp XN 0 =40 XN $Can 1 =110 40

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers.

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers. Exercices sur le marché des changes Q1- Le marché des changes à court terme - Noircir la case appropriée (Vrai ou Faux) 1 Une politique protectionniste peut initialement avoir pour but de diminuer le taux

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

1. Les exportations nettes représentent la valeur des importations moins celle des exportations.

1. Les exportations nettes représentent la valeur des importations moins celle des exportations. Thème 7 L économie ouverte Questions Vrai ou faux 1. Les exportations nettes représentent la valeur des importations moins celle des exportations. 2. L investissement net à l étranger canadien diminue

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu

Chapitre V. Balance des paiements & Taux de change. Aspects financiers du CI. R. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI Balance des paiements & Taux de change R. Katshingu 1 Objectifs d apprentissage A.- La Balance des paiements (BP) 1. Définition et importance de la BP 2. Composition

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.2 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI B.- Le marché des changes Remy K. Katshingu 1 Plan de cette section 1. Définitions Taux de change Le marché des changes (définition + caractéristiques) 2. Détermination

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées

Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 3 Bretton Woods et le système monétaire 3.1 L étalon-or Billets de banque échangeables pour l or -Prixdéterminé par le gouvernement - Billets pourraient être émis par des banques privées 1 Le prix d or

Plus en détail

EXAMEN FINAL MODALITÉS

EXAMEN FINAL MODALITÉS 1-804-84 - Analyse macroéconomique Hiver 2003 B.A.A. jour et soir EXAMEN FINAL COORDONNATEUR : Germain Belzile Chargés de cours : Jean Soucy, Josée Rousseau, Nathalie Elgrably, France Renaud, Chiheb Charchour

Plus en détail

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE

Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE Chapitre Troisième : MACROECONOMIE OUVERTE I] PERSPECTIVE HISTORIQUE QUANT A L EVOLUTION DU CAPITALISME 1. L ère du Gold-index : en quoi l or permet-il un rééquilibrage automatique de la BP? 2. Les accords

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 Séance 11 1 Macroéconomie : fin

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Solde Courant et Choix Intertemporel

Solde Courant et Choix Intertemporel Solde Courant et Choix Intertemporel Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année http://isabellemejean.com/eco434 InternationalEconomics.html Plan

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite)

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance (suite) 2 ème partie : La baisse de l euro Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Macroéconomie dans une économie globalisée Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Chapitre 1 L ouverture des économies Introduction Tenir compte de la dimension «ouverte» de nos économies

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences.

Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Le «peg» du yuan et les conséquences. Cours passé : Le marché du pétrole des tensions dans le futur? Aujourd hui : Le «peg» du yuan et les conséquences. - Important rappel théorique ; - Le contexte ; - L effet sur le niveau des taux d intérêt

Plus en détail

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Question 1 : Soit une économie ouverte avec Etat. La propension marginale à épargner est égale à 1/3, le taux de taxation

Plus en détail

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché

2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché 2.1.2. La fixation du taux de change sur le marché La loi de l'offre et de la demande Comme tout marché concurrentiel, le marché des changes est régi par la loi de l'offre et de la demande. Les offres

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Théorie quantitative de la monnaie. M V = P Y Comment on transige = Le montant de la transaction

Théorie quantitative de la monnaie. M V = P Y Comment on transige = Le montant de la transaction Théorie quantitative de la monnaie Intuitivement c est : M V = P Y Comment on transige = Le montant de la transaction V : vélocité (ou vitesse) de la monnaie : représente le nombre de fois qu un dollar

Plus en détail

PIB réel par capita (en $ internationaux de 2000) Année Grèce Libye 1990 13 000 9 600 2010 28 800 14 900

PIB réel par capita (en $ internationaux de 2000) Année Grèce Libye 1990 13 000 9 600 2010 28 800 14 900 Question 1 La croissance à long terme (12 points) PIB réel (en $ internationaux de 2000) Année Grèce Libye 1990 132 800 000 000 41 400 000 000 2010 322 500 000 000 96 100 000 000 PIB réel par capita (en

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

Les crises des changes dans l étalon or

Les crises des changes dans l étalon or 7 Le système Bretton Woods Les crises des changes dans l étalon or Déficit du compte courant sortie d or - Banque centrale doit offrir l or aux étrangers en échange des billets -Réserves finies pas soutenable

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ Une appréciation/dépréciation du taux de

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc :

Introduction : I. Notions générales sur le régime de change : II. Le régime de change au Maroc : Introduction : Il faut savoir que le choix du régime de change revêt une grande importance. Il doit s engager sur des règles de politique économique et être cohérent avec les politiques monétaire et budgétaire.

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

(1) Q = C + I + G + B Production réalisée = demande globale (2) C = c (Q T) Consommation privée (avec 0 < c < 1)

(1) Q = C + I + G + B Production réalisée = demande globale (2) C = c (Q T) Consommation privée (avec 0 < c < 1) FICHE DE TD N 1 PARTIE A QUESTION Entre janvier 2002 et juillet 2002, le taux de change euro/dollar est passé de 0,86 dollar par euro à 1 dollar par euro. Expliquez soigneusement l impact de cette évolution

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

Épargne, investissement et système financier

Épargne, investissement et système financier Thème 3 Épargne, investissement et système financier Questions Vrai ou Faux 1. Dans une économie fermée, l épargne est ce qui subsiste une fois déduites (des revenus) les dépenses de consommation et les

Plus en détail

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques

MacSim. Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques Octobre 2012 MacSim Un logiciel pour l évaluation des politiques macro-économiques JEAN-LOUIS BRILLET, GILBERT CETTE ET IAN GAMBINI 1 LE LOGICIEL MACSIM Sommaire général Octobre 2012 Sommaire général I.

Plus en détail

Monnaie, taux d intérêt et taux de change

Monnaie, taux d intérêt et taux de change Monnaie, taux d intérêt et taux de change Le taux de change dépend de deux facteurs: - l intérêt des dépôts en devises - le taux de change futur anticipé Pour comprendre comment sont déterminés les taux

Plus en détail

CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE

CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE 2 1 L origine des opérations de change : Le change est l'acte par lequel on échange deux monnaies différentes. Ces monnaies peuvent être celle d un pays ou d un ensemble de

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte?

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Eléments de correction Khôlle n 10 A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Une remarque en intro : j ai volontairement rédigé une seconde partie qui s

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

La monnaie et les prix

La monnaie et les prix La monnaie et les prix Le long terme et les variables nominales ECO 2400 Université du Québec à Montréal Germain Belzile et Département des sciences économiques 2 Qu est-ce que la monnaie? La monnaie a

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

Rappel mathématique Germain Belzile

Rappel mathématique Germain Belzile Rappel mathématique Germain Belzile Note : à chaque fois qu il est question de taux dans ce texte, il sera exprimé en décimales et non pas en pourcentage. Par exemple, 2 % sera exprimé comme 0,02. 1) Les

Plus en détail

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A:

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A: 4 Le commerce international Canada-É-U, 1945-1973 4.1 L avantage comparé Théorie standard du commerce international: Supposons que PX:PrixdeX A au pays A P B X :PrixdeX au pays B P A Y :PrixdeY au pays

Plus en détail

MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION

MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION MODÈLE D APPLICATION INTERPRÉTATION DES INDICATEURS GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES Section 1 Section 2 Section 3 Section 4 Section 5 Section 6 Section 7 Section 8 Section 9 Section 10 Section 11

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

B) La problématique à court et moyen terme

B) La problématique à court et moyen terme Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE er juillet N 78 L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie L exemple présent du Royaume-Uni montre à nouveau le rôle

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Nicolas Maystre et Federica Sbergami, 2013-2014 28 mai 2014

Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Nicolas Maystre et Federica Sbergami, 2013-2014 28 mai 2014 Nom: Prénom: N étudiant : Examen d Introduction à la Macroéconomie Cours des Prof. Nicolas Maystre et Federica Sbergami, 2013-2014 28 mai 2014 Nombre de pages au total: 12 pages + 1 grille réponse Durée

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner 224 file:///fichiers/enseignement/site%20web/impression/rmi/fiches/rmi224... 2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner Introduction Paragraphe au format pdf L'exemple de l'italie comme les

Plus en détail

Volume 2, numéro 1 5 avril 2004. Dollar canadien. L évolution de la devise de 1992 à 2003. Sommaire

Volume 2, numéro 1 5 avril 2004. Dollar canadien. L évolution de la devise de 1992 à 2003. Sommaire ISSN 18-9158 Volume 2, numéro 1 5 avril 2004 Dollar canadien L évolution de la devise de 1992 à 2003 Sommaire 1. Le dollar canadien a connu une décennie de dépréciation presque ininterrompue de 1992 à

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

AUTOMNE 2008 ECO 2400 ANALYSE MACROECONOMIQUE Groupes 01, 02, 03, 20, 21, 22, 30, 31, 40, 41, 50, 51, 60

AUTOMNE 2008 ECO 2400 ANALYSE MACROECONOMIQUE Groupes 01, 02, 03, 20, 21, 22, 30, 31, 40, 41, 50, 51, 60 AUTOMNE 2008 ECO 2400 ANALYSE MACROECONOMIQUE Groupes 01, 02, 03, 20, 21, 22, 30, 31, 40, 41, 50, 51, 60 Site du cours : http://www.moodle.uqam.ca/ Avant de commencer la séance, éteignez votre cellulaire!!!

Plus en détail

Macroéconomie. Monnaie et taux de change

Macroéconomie. Monnaie et taux de change Macroéconomie Monnaie et taux de change Marché des changes Le taux de change de en $ correspond au nombre de $ que l on peut acheter avec un exemple: 1 = 1,25 $ (1 $ = 0,8 ) Une appréciation du taux de

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant ECO434, Ecole polytechnique, e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant Exercice : Choix intertemporel et Taux de Change Réel (TCR) On considère une petite économie ouverte dans laquelle deux

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail