PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE DE LA MRC D ANTOINE-LABELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE DE LA MRC D ANTOINE-LABELLE"

Transcription

1 PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DU TERRITOIRE DE LA MRC D ANTOINE-LABELLE PRÉSENTATION SEPTEMBRE 2011

2 TABLE DES MATIÈRES Sociodémographique...1 Tableau 1 : Portrait sociodémographique de la MRC d Antoine-Labelle...1 Tableau 2 Comparaison sociodémographique entre les MRC composant les Laurentides... 2 Tableau 3 : Dépendance économique au gouvernement...2 Tableau 4 : Indice de dépendance projeté en Tableau 5 : Inventaire des résidences pour personnes aînées dans la MRC d Antoine-Labelle... 4 Moteurs économiques - local...5 Industrie touristique...5 Tableau 6 : Hébergement de quatre unités et plus, MRC d Antoine-Labelle... 5 Tableau 7 : Nombre d actes d information des bureaux d accueil touristique... 5 Tableau 8 : Valeur foncière des chalets et maisons de villégiature dans la MRC d Antoine-Labelle Industrie forestière...7 Tableau 9 : Indicateurs du marché du bois résineux et feuillus...7 Tableau 10 : Activité de récolte dans l unité d aménagement forestier Industrie agricole Tableau 11 : Production laitière dans la MRC d Antoine-Labelle...9 Tableau 12 : Production acéricole Tableau 13 : Évolution du prix moyen de vente des veaux d embouche aux encans du Québec Difficultés des entreprises...11 Tableau 14 : Nombre de faillites sur le territoire de la MRC d Antoine-Labelle EMPLOIS...12 Tableau 15 : Cycle des bénéficiaires d Assurance Emploi dans la MRC d Antoine-Labelle... 12

3 SOCIODÉMOGRAPHIQUE Tableau 1 : Portrait sociodémographique de la MRC d Antoine-Labelle Superficie en terre ferme (2010) ,4 km² Densité de population (2010) 2,4 hab/km² Population totale (2010) hab. 100% 0-14 ans hab. 13,2% ans hab. 10,4% ans hab. 19,5% ans hab. 37,6% 65 ans et plus hab. 19,3% Solde migratoire interrégional ( ) 71 hab. Perspectives démographiques (variation 2031/2006) 9,0% Travailleurs de ans (2009) (-0.7% vs 2008) Taux de travailleurs de ans (2009) 60,7% Revenu d'emploi moyen des travailleurs de ans (2009) $ Taux de faible revenu des familles (2008) 11,8% Revenu personnel disponible par habitant (2009) (+4,7% vs 2008)$ Valeur totale des permis de bâtir (2010) M$ Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales (2011) $ Source : Institut de la statistique du Québec profil des régions 2010 Très faible densité de population, c est-à-dire, occupation du territoire dispendieuse ; Proportion de ans très élevée ; Valeur foncière moyenne des maisons unifamiliales correspond à 4 fois le revenu d emploi moyen. 1

4 Tableau 2 Comparaison sociodémographique entre les MRC composant les Laurentides Source : Institut de la statistique du Québec profil des régions 2010 Revenu personnel disponible par habitant le plus faible des Laurentides ; Taux d emploi le plus faible des Laurentides ; Taux d accroissement moyen de la population le plus faible des Laurentides. Tableau 3 : Dépendance économique au gouvernement Variation 2008/2004 $ par 100 $ de revenu d'emploi % Total des transferts gouvernementaux 36,79 38,8 40,94 42,3 42,1 14,4 Assurance-emploi 7,11 7,47 8,47 9,1 8,2 15,3 TPS 1,05 1,06 1, ,8 Prestation fiscale pour enfants 2,52 2,51 2,75 2,9 2,8 11,1 Sécurité de la vieillesse 9,93 10,09 10,47 10,9 11,2 12,8 Pension du Canada ou RRQ 8,67 8,96 9,31 9,7 10,1 16,5 Indemnités des accidents de travail 2,45 2,39 2,38 2,4 2,7 10,2 Assistance sociale 3,71 3,45 3,41 3,5 3,4-8,4 Crédits d'impôts provinciaux remboursables/allocations familiales 1,36 2,87 2,88 2,8 2,7 98,5 2

5 Les habitants de la MRC sont très dépendants des revenus provenant des gouvernements (le plus haut taux des Laurentides) ; L indice de dépendance économique de l ensemble du Québec est la moitié de celui de la MRC ; Une légère décroissance entre 2007 et 2008 représente une augmentation des revenus d emploi. Tableau 4 : Indice de dépendance projeté en 2031 INDICE DE DÉPENDANCE 2006 MRC Antoine- Labelle Argenteuil Deux- Montagnes La Rivière-du- Nord Les Laurentides Les Paysd'en-Haut Mirabel Thérèse-De Blainville Laurentides (15) et Total Âge moyen 43,0 42,1 37,7 39,5 42,8 45,3 33,8 36,0 38,9 Âge médian 45,9 44,0 38,7 40,5 45,1 48,2 34,1 37,3 40,3 Indice de dépendance 59,35 61,14 57,44 57,62 59,02 56,02 58,29 60,36 58, et Total Âge moyen 50,7 47,3 42,7 45,2 48,2 50,6 39,1 41,6 44,4 Âge médian 55,3 49,8 42,9 46,3 51,2 54,6 38,9 41,5 45,3 Indice de dépendance 104,13 94,40 80,82 86,46 91,63 91,77 75,95 84,09 85,83 Calcul de l'indice de dépendance: Population 0-19 ans et 65 ans et plus divisé par les ans Soure: Institut de la statistique du Québec - Traitement: CLD de la MRC d'antoine-labelle 2031 La MRC d Antoine-Labelle est la seule où le nombre de personnes âgées entre 0-19 ans diminuera entre 2006 et 2031 ; La MRC d Antoine-Labelle est la seule où le nombre de personnes âgées entre ans diminuera entre 2006 et 2031 ; L indice de dépendance dans la MRC d Antoine-Labelle est le plus élevé des Laurentides. 3

6 Tableau 5 : Inventaire des résidences pour personnes aînées dans la MRC d Antoine-Labelle Inventaire des résidences pour personnes aînées dans la MRC d Antoine-Labelle (janvier 2011) Municipalité NOM unités Nominingue Rendez-vous des Ainés 9 Lac-des-Écorces Domaine des Fleurs Mont-Laurier La Petite Coccinelle 9 Mont-Laurier Les Habitations Antoine-Labelle 116 Mont-Laurier Maison d'accueil Francine 12 Mont-Laurier Manoir du Picardie 65 Mont-Laurier Pavillon Alain Campeau 38 Mont-Laurier Résidence Carillon 15 Mont-Laurier Résidence des Violettes 9 Mont-Laurier Résidence Dumas-Morin 9 Mont-Laurier Résidence Gaudreau 25 Mont-Laurier Résidence Laurier 9 Mont-Laurier Résidence Manoir de la Lièvre 12 Mont-Laurier Villa des Arcs en Ciel 12 Mont-Laurier Villa des Colibris 34 Mont-Laurier CHSLD Ste-Anne CHSLD 126 Mont-Laurier Manoir de la Lièvre 5 Ferme-Neuve Pavillon Sénath 15 Ferme-Neuve Résidence Le Gîte 50 Rivière-Rouge Résidences Côme-Cartier 41 Rivière-Rouge Villa du Lac 12 Rivière-Rouge Hôpital de l'annonciation CHSLD 96 Rivière-Rouge Résidence Au Cœur d'or 4 Notre-Dame-du-Laus Résidence Bertrand 5 Total 743 Il y a actuellement 743 unités pour aînés de 65 ans et plus dans la MRC ; En 2031, c est unités qui seront nécessaires pour combler les besoins de la population ; L offre de service est concentrée dans 5 des 17 municipalités. 4

7 MOTEURS ÉCONOMIQUES - LOCAL INDUSTRIE TOURISTIQUE Cette industrie comprend autant les revenus engendrés par les touristes proprement dits (les gens qui sortent de leur ville d origine pour une nuit ou plus) les excursionnistes (ceux qui se déplacent à plus de 40 kilomètres de leur résidence) et les villégiateurs (propriétaires de résidence secondaire). Il est difficile d évaluer quelle est la part du revenu généré par cette industrie, mais voici trois tableaux présentant des facteurs directs des fluctuations de ces revenus. Tableau 6 : Hébergement de quatre unités et plus, MRC d Antoine-Labelle Nombre d unités disponibles Taux d'occupation moyen 36,36% 36,36% 36,26% 37,20% Revenu annuel total $ $ $ $ Le taux d occupation a augmenté légèrement en 2010 après le recul de 2009 ; Les revenus totaux diminuent constamment ; Le coût de location moyen par unité est moindre en 2010 qu en 2009 ; Le nombre d unités disponibles a baissé dû à la conversion d un motel en résidence pour aînés. Tableau 7 : Nombre d actes d information des bureaux d accueil touristique Rivière-Rouge Mont-Laurier Total Le nombre d actes totaux de 2010 est au même niveau que 2008 ; L achalandage des sites Internet d information touristique connaît une croissance exponentielle ( visites en 2009, en 2010 et entre janvier et juillet 2011) ; Près de 25% des actes d information en 2010 ont été faits auprès de résidents de la MRC d Antoine-Labelle. 5

8 Tableau 8 : Valeur foncière des chalets et maisons de villégiature dans la MRC d Antoine-Labelle Nombre de résidences de villégiature Valeur foncière moyenne Valeur foncière totale $ $ $ $ $ Le nombre de résidences de villégiature est stable ; La valeur foncière moyenne a augmenté de 60% depuis 2007 ; Les résidences de villégiature représentent 33% de la valeur foncière résidentielle totale. En bref L industrie touristique dans la MRC d Antoine-Labelle est en changement. On note un plafonnement, tant dans la construction de résidence de villégiature, que dans les revenus générés par l hébergement. D un autre côté, bien que le nombre d actes d information aux bureaux d accueil touristique diminue, le type de demande se spécialise : vélo, randonnée pédestre, quad, motoneige, culture, gastronomie, etc. Les clients du CLD éprouvent des difficultés pour la majorité des activités touristiques autres que celles offrant de l hébergement en chalet. La rentabilité des entreprises touristiques ayant uniquement un camping, sans chalet, est moyenne. Cependant, beaucoup de promoteurs viennent nous voir pour démarrer des campings ou ajouter des sites à leurs emplacements actuels Pistes de développement Doter la région d un outil de développement de produits et de mise en marché permettant la forfaitisation ; Identifier et promouvoir de façon intégrée la complémentarité des pôles d activités touristiques ; Améliorer la convergence des outils de promotion du territoire et des publicités régionales. 6

9 INDUSTRIE FORESTIÈRE L application en 2013 du nouveau régime forestier du ministère des Ressources naturelles et de la Faune rend difficiles les prévisions dans ce secteur d activité. Les entreprises de récoltes et de travaux sylvicoles sont actuellement en forêt, mais tout dépend du nouveau transformateur local (Forex) en ce qui a trait à la reprise réelle des activités de l industrie dans la MRC. Tableau 9 : Indicateurs du marché du bois résineux et feuillus Le prix composé (303,59) ne permet pas une reprise des opérations ; Le taux de base de la Réserve fédérale américaine (0,25$) est au minimum et ne permettra plus d augmenter la masse monétaire pour contrer l inflation à venir ; Le nombre de mises en chantier connaît une légère croissance de mai à juin sans toutefois avoir un impact sur la demande globale (le nombre de mise en chantier en juin 2010 était de ) 7

10 Tableau 10 : Activité de récolte dans l unité d aménagement forestier Saison Récolté et transformé dans la région (m³) % relatif 69% 68% 48% 57% 70% 57% 19% Récolté mais transformé à l'extérieur de la région (m³) % relatif 31% 32% 52% 43% 30% 43% 81% Volume total coupé dans la / saison Le nombre de mètres cubes (m³) récolté (directement lié avec le nombre d emplois en forêt) connaît une forte diminution depuis 2 ans; Les entreprises de première transformation locales consomment de moins en moins de matière première (Les Bois K.M.S., Produit Forestier Laurentien, H. Radermaker (Forex), Maison Saga, C. Meilleur et Fils, C.C.P.L. Mont-Laurier, Bois Nobles Ka'N'Enda (Forex), Max Meilleur (Forex), Bois Feuillus de la Lièvre (Forex), Bois NorQué, etc.); Les activités de sylviculture sont essentiellement supportées par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (Crédit d impôt sur les chemins forestiers); Grande incertitude découlant de la mise en œuvre du bureau de mise en marché du bois (BMMB). En bref Les principaux signaux et indicateurs d une relance de l industrie forestière ne sont guère encourageants. En effet, le développement des mises en chantier aux États-Unis est prévu dans un horizon de plus de 2 ans. Les signes d une nouvelle récession (3 trimestres de décroissance consécutifs) inquiètent les plus grands économistes. La décote de la santé économique des États-Unis et plusieurs pays de l Union européenne hausse l incertitude des investisseurs. La nécessité de procéder à d importantes réductions des dépenses gouvernementales ne fera qu accélérer le ralentissement économique. Les clients du CLD procèdent à des investissements importants dans les usines de deuxième transformation du bois, pour amélioration des procédés ou développement de nouveaux produits. Pistes de développement Identifier les entreprises possédant des liquidités et étudier des axes de développement en fonction de leur marché respectif ; Rechercher des opportunités d affaires en participant à des colloques et salons présentant les innovations ; Assurer un leadership régional en matière de maintien des acquis. 8

11 INDUSTRIE AGRICOLE L agriculture est un secteur beaucoup plus stable que l industrie forestière et touristique. En 2006, les 258 producteurs agricoles ont généré des revenus bruts de 33,8 millions de dollars dans la MRC d Antoine-Labelle. La production se répartit comme suit : Production laitière 48 % Production bovine 13 % Production d'autres animaux 19 % Culture abritée (serres) 14 % Autres 6 % Tableau 11 : Production laitière dans la MRC d Antoine-Labelle Production laitière Nombre de producteurs Quota Nombre de litres produits Revenu total de lait $ $ $ La quantité de kilos de gras de production demeure très stable ; Le nombre d entreprises ne fluctue pratiquement pas depuis plusieurs années ; La possibilité d acquérir des quotas supplémentaires demeure limitée et à coût élevé. Tableau 12 : Production acéricole Production acéricole 2011 Nombre de producteurs 50 Nombre d'entailles Nombre de livres produites Livre par entaille 2,40 Prix la livre 2,78 Revenus bruts $ Première année de suivi de cet indicateur et difficulté de connaître l historique ; 30% des producteurs des Laurentides sont dans la MRC d Antoine-Labelle ; Le ratio de livre par entaille est plus élevé dans les Laurentides que l ensemble du Québec. 9

12 Tableau 13 : Évolution du prix moyen de vente des veaux d embouche aux encans du Québec Veaux d'embouche - Mâle de 501 lb à 600 lb ($/100 lb vif): 84 $ 77 $ 107 $ 82 $ 107 $ Le prix fluctue beaucoup en fonction des mois et des années ; Les prix en Ontario sont généralement plus élevés qu au Québec ; Les prix minimum et maximum pour une même période sont très volatiles. En bref Les perspectives de développement économique liées à la production agricole sont positives, mais sans toutefois être porteuses d une diversification intensive. Là où les intervenants de la MRC devront poursuivre leurs efforts, c est au niveau de la transformation locale des fruits de l agriculture. Chez les clients du CLD, on remarque des défis liés au développement de marché dans l agroalimentaire en 2010, mais ce n est pas une situation nouvelle. Pistes de développement Faire connaître les avantages de la production biologique comme avenue de diversification et argument de vente ; Sensibiliser la population à réduire les kilomètres parcourus par les aliments consommés localement ; Soutenir la relève agricole afin de limiter l intégration des cultures et productions. 10

13 DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES Tableau 14 : Nombre de faillites sur le territoire de la MRC d Antoine-Labelle Année Faillites Consommateurs Faillites Affaires Propositions consommateurs Propositions commerciales Total * Source: Bureau du surintendant des faillites Canada - traitement: CLD MRC Antoine-Labelle * Résultat partiel - janvier à mai 2011 Le nombre de faillites d affaires en 2011, connaîtra une hausse de 52 % si la tendance se maintient ; Les faillites d affaires sont souvent la conséquence d une augmentation des faillites de consommateurs ; Toute proportion gardée, il y a près de 26 % plus de faillites dans la MRC d Antoine-Labelle que dans l ensemble du Québec. En bref Malheureusement, certaines des entreprises que nous avons financées sont parmi les statistiques. La majorité des faillites et propositions aux créanciers est faite par les entreprises de première transformation du bois et activités connexes (transporteurs et opérateurs de machinerie) (Ex. : Max Meilleur, Bois Nobles, Syafor). Les entreprises qui survivent ou réussissent sont celles qui travaillent sur la construction et la réfection de chemins forestiers. La fermeture de Max Meilleur et Fils, Bois feuillus de la lièvre, Uniboard Lac des îles et Bois noble Ka N Enda a eu un impact énorme sur les entreprises de Ferme-Neuve, Saint-Anne-du- Lac, Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles et Mont-Laurier. Actuellement il y a beaucoup d entreprises en vente et la relève n est pas au rendez-vous. De plus, la majorité des vendeurs exigent un prix de vente trop élevé, ce qui conduit parfois à des fermetures. 11

14 EMPLOIS Les intervenants de la MRC d Antoine-Labelle, jadis mono industrielle, mettent en place des mesures favorisant la diversification économique. Afin de mesurer les résultats de ces nombreux efforts, la proportion d emplois par secteur d activités et par industries est mesurée : Emplois par secteur d'activités Commerces et services 40,7 % Publique et parapublique 24,8 % Forestier 18,5 % Construction / excavation 3,9 % Agroalimentaire 3,8 % Transport 2,5 % Les données spécifiques du territoire de la MRC d Antoine-Labelle, relatives au portrait du marché du travail, sont très rares, mais un indicateur maison du CLD nous permet de suivre la tendance de très près. Tableau 15 : Cycle des bénéficiaires d Assurance Emploi dans la MRC d Antoine-Labelle Les cycles de prestation d assurance-emploi dans la MRC d Antoine-Labelle sont semblables ; En septembre 2010, le nombre de bénéficiaires était à son plus bas niveau depuis le début du suivi de l indice ; Le nombre de prestataires d aide financière de dernier recours en 2010 est comparable à

15 En bref La situation de l emploi n est pas des plus reluisantes, mais démontre des lueurs d espoir par un renversement de la tendance. Les secteurs d activité économique prédominant au niveau de l emploi sont bien adaptés pour répondre aux besoins des industries. Bien que certains habitants de la MRC doivent aller travailler à l extérieur, ils demeurent résidents permanents et croissent à un retour du balancier de l emploi. 13

Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides. Présentation des résultats

Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides. Présentation des résultats Évaluation des bénéfices économiques et financiers d une récolte de 400 000 mètres cubes de bois dans les Laurentides Présentation des résultats Sant-Jérôme, septembre 2014 Marcel LeBreton Bac et maîtrise

Plus en détail

Procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 12 octobre 2010, au lieu et à l heure habituels des sessions.

Procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 12 octobre 2010, au lieu et à l heure habituels des sessions. MUNICIPALITÉ DE LAC-SAINT-PAUL M.R.C. D ANTOINE-LABELLE PROVINCE DE QUÉBEC Le, 12 octobre 2010 Procès-verbal de la séance ordinaire tenue le 12 octobre 2010, au lieu et à l heure habituels des sessions.

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Nouveau portrait de l agriculture québécoise?

Nouveau portrait de l agriculture québécoise? Nouveau portrait de l agriculture québécoise? Colloque Établissement et retrait de l agriculture Comment s établir autrement Jean Philippe Perrier Traget Laval Université laval Drummondville 8 mai 2013

Plus en détail

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat

Impacts économiques. un aéroport en plein essor. faits saillants. des employés. Approche Quantifier le pouvoir d achat Cartographie des employés, un aéroport en plein essor faits saillants Organismes et entreprises Près de 30 entreprises et organismes établis sur le site de l aéroport 3 700 emplois directs au sein de ces

Plus en détail

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

PROJET PADS 30421 STRATÉGIE INDUSTRIELLE RAPPORT FINAL SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS

PROJET PADS 30421 STRATÉGIE INDUSTRIELLE RAPPORT FINAL SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS PROJET PADS 30421 STRATÉGIE INDUSTRIELLE RAPPORT FINAL SOUMIS AU MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INNOVATION ET DES EXPORTATIONS FÉVRIER 2015 TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 1 1. VOLET I : MISE EN

Plus en détail

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University

Impact économique du secteur des coopératives. George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Impact économique du secteur des coopératives George Karaphillis CED Institute, Cape Breton University Tendances Les coopératives au Canada 350 300 250 200 150 100 50 0 Les coopératives en Nouvelle- Écosse

Plus en détail

Portrait de situation d Antoine-Labelle

Portrait de situation d Antoine-Labelle Portrait de situation d Antoine-Labelle Avril 2011 Table des matières Introduction...3 Condition 1 Le développement et la diversification économique...5 La nécessaire diversification...5 L industrie forestière...11

Plus en détail

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE :

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE : MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) 1ER - DE LA CRISE À LA GUERRE DE LA CRISE À LA GUERRE (1929-1945) L ÉCONOMIE EN CRISE DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE

Plus en détail

LES PROGRAMMES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC EN ACÉRICULTURE

LES PROGRAMMES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC EN ACÉRICULTURE LES PROGRAMMES DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC EN ACÉRICULTURE 1. Contexte La Financière agricole contribue au développement économique du Québec et de ses régions. Elle offre une gamme d'outils financiers

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie

Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie -- Profil statistique drummondvillois ----- démographie et économie 0 Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité

FONDS ÉMERGENCE. Financement. Conditions et admissibilité FONDS ÉMERGENCE FÉ Le Fonds émergence vise à soutenir la préparation de projets d entreprise ou les activités nécessaires à la concrétisation de projets afin de diversifier et développer l économie locale.

Plus en détail

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL

PÉRIODE DE PRESCRIPTION PROLONGÉE DE TROIS ANNÉES AU FÉDÉRAL RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES Pour 2014, les plafonds des déductions relatives aux frais d automobile et les taux servant au calcul de l avantage imposable pour les frais de fonctionnement

Plus en détail

Les dépenses admissibles du travailleur autonome

Les dépenses admissibles du travailleur autonome Les dépenses admissibles du travailleur autonome Janvier 2015 Avis au lecteur Ce document explique des situations fiscales courantes dans un langage accessible et ne remplace pas les dispositions prévues

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca

Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF. www.ccrvc.ca Impact économique de l industrie canadienne du camping et analyse des tendances SOMMAIRE EXÉCUTIF Le camping est une belle occasion de passer du temps en famille, de créer de beaux souvenirs qui dureront

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES MESURES FISCALES POUR LES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES MESURES FISCALES POUR LES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE MESURES FISCALES POUR LES ENTREPRISES AGRICOLES ET FORESTIÈRES LE 10 OCTOBRE 2014 ISBN 978-2-89556-140-8

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS

POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS POLITIQUE PARTENAIRES FINANCIERS 2 mars 2015 Fonds d investissement en agriculture de la MRC de Bécancour (FIAB) Territoire de la MRC de Bécancour PRÉAMBULE ET MISE EN CONTEXTE Quiconque habite la ruralité

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Avec près des deux tiers des

Avec près des deux tiers des Les Dossiers de l Observatoire Régional du Tourisme n 42 - mars 2012 Le poids économique de l hôtellerie de plein air en Pays de la Loire Plus de 600 campings Un chiffre d affaires annuel de 230 millions

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Alain Pouliot Vice-président Assurances et protection du revenu Sommaire Évolution des coûts ASRA Orientations

Plus en détail

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE

PLAN D'ACTION NOUS JOINDRE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT DU TÉMISCAMINGUE PLAN 2015 D'ACTION Le présent document propose des priorités d aux membres du conseil d administration de la SDT (SADCT CLDT) pour 2015 uniquement. Ces s ont été

Plus en détail

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION

MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION MÉNAGES PRIVÉS AYANT CONSACRÉ 30 % OU PLUS DE LEUR REVENU AUX COÛTS D HABITATION Logement Définitions Cet indicateur est calculé en divisant le nombre de ménages privés qui consacrent 30 % ou plus de leur

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal

Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Projet Banque de Terres (PDZA, Projet 1) Rencontre du 23 septembre 2014 par Julie Bourgon, Agente au développement rural et municipal Objectif de la rencontre Définir ensemble la mise en place de l outil

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009

travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009 Lemarché du travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009 600, boul. Casavant Est, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7T2 450 773-7463 Plan de la présentation

Plus en détail

Mesdames, Messieurs: Gilbert Pilote, maire Pauline Lauzon, conseillère Diane Sirard, conseillère Mario Lachaine, conseiller Yvon Forget, conseiller

Mesdames, Messieurs: Gilbert Pilote, maire Pauline Lauzon, conseillère Diane Sirard, conseillère Mario Lachaine, conseiller Yvon Forget, conseiller Procès-verbal de la séance ordinaire de la Municipalité de Ferme-Neuve légalement tenue le 10 janvier 2011, à compter de 19H30 à la salle du conseil municipal au 70, 12 e Rue. ÉTAIENT PRÉSENTS Mesdames,

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Les retombées économiques de l industrie laitière au Canada. Rapport final. Les Producteurs laitiers du Canada

Les retombées économiques de l industrie laitière au Canada. Rapport final. Les Producteurs laitiers du Canada Rapport final Les Producteurs laitiers du Canada Mars 2011 Faits saillants Le secteur laitier constitue une des plus importantes filières agricoles au Canada. Les 12 965 fermes laitières du pays ont enregistré

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise Faits saillants Particulier Fractionnement de revenu de retraite entre conjoints Indexation contribution Faits parentale saillants au service ayant de un garde impact Crédit direct d impôt sur LogiRénov

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser MICHEL MORIN, AGR. AGROÉCONOMISTE (CDPQ) COLLABORATEURS: STÉPHANE D AMATO, AGR., AXIS AGRICULTURE JEAN-DENIS LABRECQUE, CTA 2003 RÉJEAN LEBLANC,

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Experts en économie de l'environnement et des ressources naturelles

Experts en économie de l'environnement et des ressources naturelles Titre du rapport RAPPORT FINAL (PRÉLIMINAIRE) Les retombées économiques de l industrie acéricole au Québec et au Canada Rapport final Fédération des producteurs acéricoles du Québec (FPAQ) Novembre 2010

Plus en détail

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture.

Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. Depuis 50 ans, nous vous assurons la meilleure couverture. TABLE DES MATIÈRES NOTRE PHILOSOPHIE NOTRE MISSION NOTRE MÉTIER NOTRE EXPERTISE 02 03 04 05 CONSTRUCTION TRANSPORT ENTREPRISES DE SERVICES COMMERCE

Plus en détail

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale

COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL. Édition 2008. Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale COUP D ŒD ŒIL SUR LA MRC L ASSOMPTIONL Par Josée Payette Technicienne en recherche psychosociale avec la collaboration de Marie-Ève Simoneau Agente de planification, de programmation et de recherche Direction

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier INDUSTRIE FORESTIÈRE Près de 300 000 Canadiens et Canadiennes gagnent leur vie grâce à notre

Plus en détail

À LOUER LA CITÉ DES AFFAIRES DE MIRABEL BOULEVARD DE VERSAILLES MIRABEL, QUÉBEC

À LOUER LA CITÉ DES AFFAIRES DE MIRABEL BOULEVARD DE VERSAILLES MIRABEL, QUÉBEC NOUVEAU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À LOUER LA CITÉ DES AFFAIRES DE MIRABEL BOULEVARD DE VERSAILLES MIRABEL, QUÉBEC 6 ESPACES RESTAURANTS, ESPACES COMMERCIAUX, HÔTEL DE 130 CHAMBRES ET CLINIQUE MÉDICALE À

Plus en détail

Portrait du marché du travail du secteur de la production agricole Région du Bas-Saint-Laurent

Portrait du marché du travail du secteur de la production agricole Région du Bas-Saint-Laurent Portrait du marché du travail du secteur de la production agricole Région du Bas-Saint-Laurent Le 15 août 2013 ISBN : 978-2-922731-61-3 (imprimé) ISBN : 978-2-911731-62-0 (PDF) Dépôt légal, 3 e trimestre

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

CA CEBATRAMA. 10 décembre 2014 PRESENTATION

CA CEBATRAMA. 10 décembre 2014 PRESENTATION CA CEBATRAMA 10 décembre 2014 CONJONCTURE TP 2014 2 TRAVAUX REALISES : L ACTIVITE POURSUIT SA BAISSE AU 3T 2014/13 12,0 11,5 11,0 milliards d'euros constants - prix 2013 2011 2012 2013 2014 +4,3% -1,7%

Plus en détail

ANNEXE 1. Grille des services offerts par classification des associations

ANNEXE 1. Grille des services offerts par classification des associations ANNEXE 1 Grille des services offerts par classification des associations Sports Associations blainvilloises Définition opérationnelle par projet Locaux (activités administratives) Terrains et plateaux

Plus en détail

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue

Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de l Abitibi-Témiscamingue Enjeux associés aux modifications du régime de l assurance-emploi en 2012-2013 pour la région de MÉMOIRE présenté à la Commission nationale d examen sur l assuranceemploi Le 12 juillet 2013 Ce document

Plus en détail

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux

Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Le système de retraite québécois : constats et grands enjeux Colloque sur la retraite au Québec Cercle finance du Québec Roland Villeneuve Vice-président aux politiques et aux programmes Le 31 octobre

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L OUTAOUAIS 2012-2015 GUIDE DU PROMOTEUR Mis à jour le 29 mai 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. CADRE D APPLICATION... 1 3. BUT ET OBJECTIFS DE L

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

L importance de l épargne et des investissements hors ferme pour favoriser le transfert des entreprises agricoles

L importance de l épargne et des investissements hors ferme pour favoriser le transfert des entreprises agricoles Colloque gestion et établissement Succombez à la tentation de gérer! 2 et 3 novembre 2009 L importance de l épargne et des investissements hors ferme pour favoriser le transfert des entreprises agricoles

Plus en détail

Détail des cultures de l'exploitation en 2007

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007 servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx Urbanisme Collège Lionel-Groulx La mobilité en milieu périurbain En banlieue, les densités sont faibles, ce qui entraîne une augmentation des distances de déplacement. La VOITURE est alors le mode de transport

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Selon les prévisions actuelles,

Selon les prévisions actuelles, Qui épargne pour la retraite? Karen Maser Selon les prévisions actuelles, près de 23 % de la population aura 65 ans ou plus en 2031, ce qui représente une nette progression par rapport au pourcentage de

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030?

À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? À quoi le Québec ressemblera-t-il en 2030? Nicholas-James Clavet (CIRPÉE) Jean-Yves Duclos (CIRPÉE, CIRANO) Bernard Fortin (CIRPÉE, CIRANO) Steeve Marchand (CIRPÉE) 1 / 23 De grandes questions En quoi

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs?

Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? Qu est-ce que la croissance économique? Quels sont ses moteurs? En ces temps de crise économique et de crise des dettes souveraines (ou publiques), tous les hommes politiques de gauche comme de droite

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc.

Budget 2014-2015. Mémoire. Blaine Higgs, ministre des Finances. soumis à. Front commun pour la justice sociale. du Nouveau-Brunswick inc. Budget 2014-2015 Mémoire soumis à Blaine Higgs, ministre des Finances Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick inc. Janvier 2014 1 1. Introduction Le Front commun pour la justice sociale

Plus en détail

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015

RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 LE RÉSEAU DES SERVICES DE COMPTABILITÉ ET DE FISCALITÉ DE L'UPA RÉSUMÉ DES MESURES FISCALES DU BUDGET DU QUÉBEC DU 26 MARS 2015 AVIS Prenez note que les mesures fiscales du budget du Québec ne sont pas

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

SECRÉTARIAT DU CONSEIL DE GESTION

SECRÉTARIAT DU CONSEIL DE GESTION BUDGET DES DÉPENSES 2001-2002 1 SOMMAIRE Le Secrétariat du Conseil de gestion (SCG) fournit des services de qualité, administre de manière efficace les ressources du gouvernement (ressources humaines et

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail