BULLETIN. Un bon départ avec STAN et Mosos. Table des matières. 2 Mosos est lancé à l hôpital Saint-Luc à Bruges

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BULLETIN. Un bon départ avec STAN et Mosos. Table des matières. 2 Mosos est lancé à l hôpital Saint-Luc à Bruges"

Transcription

1 BULLETIN NOVEMBRE 2014 Un bon départ avec STAN et Mosos Beaucoup d hôpitaux sont déjà convaincus que STAN et Mosos sont indispensables pour garantir un bon départ dans la vie. Presque 93% des maternités belges travaillent avec STAN. STAN est donc devenu une valeur sûre dans l obstétrique en Belgique. Aussi au Grand-Duché de Luxembourg, les quatre maternités disposent de STAN. Déjà 35 maternités belges travaillent avec Mosos. Egalement dans la partie francophone de notre pays, le progiciel obstétrique all-in-one Mosos a de plus en plus d adeptes. Le magnifique nouvel hôpital du C.H.U. de Charleroi, Marie Curie à Lodelinsart, a récemment fait l achat d une centrale de monitoring Mosos <CTG>. Le C.H.U. de Charleroi est aussi un pionnier avec l achat de pas moins de 18 monitorings STAN S31 CTG de base. Juste avant la publication de ce bulletin les Cliniques Universitaires de Saint-Luc à Bruxelles ont porté leur choix sur Mosos. suite page 2 Mosos et 18 monitorings STAN S31 CTG de base dans le nouvel hôpital Marie Curie du C.H.U. de Charleroi. Sur la photo de gauche à droite: le Docteur Marc Maréchal, Chef de Service Gynécologie-Obstétrique, Mme Linda Hirsoux, sage-femme en chef du quartier d accouchement et Mme Anne Sophie Gérin, sage-femme en chef de la maternité. Table des matières 1 Un bon départ avec STAN et Mosos 2 Mosos <ebirth> est lancé à l hôpital Saint-Luc à Bruges 2 Le coût d une analyse ST vis-à-vis CTG 3 Mini-messages STAN 4 Modules Mosos: glossaire 5 Possibilités d intégration avec Mosos 6 Etude STAN américaine: la deuxième plus grande jamais réalisée 7 L acidose métabolique presque disparue grâce à l emploi plus fréquent de STAN 8 Mini-messages Mosos 8 STAN entretien préventif: une option rentable 1

2 - suite de la page 1 Certains entre vous ont déjà entendu parler de Mosos par des collègues d autres maternités. Afin de vous donner une idée des possibilités de Mosos vous trouvez dans ce bulletin d information un glossaire Mosos et un aperçu des possibilités d intégration interfaces les plus utilisées pour faire la connexion avec le système central Dossier Patient Informatisé (DPI). En outre, il y a aussi un résumé sur le module le plus récent de Mosos: Mosos <ebirth>. Avec de nombreuses études publiées, STAN est en ce moment probablement la méthode la plus recherchée dans l obstétrique. Prochainement, une nouvelle étude y sera ajoutée: la grande étude américaine. Dans ce bulletin d information nous vous donnons déjà un avant-gout de cette étude. Est-il possible d éviter l acidose métabolique avec STAN? Une étude surprenante de Hakan Norén à ce sujet a été publiée dans le American Journal for Obstetrics and Gynecology. Afin de garantir les avantages mentionnés dans la publication de Norén, BMA vous offre depuis un certain temps déjà, la possibilité d un entretien préventif de vos appareils STAN. Depuis son introduction, nous avons constaté qu un entretien préventif annuel prolonge considérablement la durée de vie des monitorings STAN et que l on peut retarder ainsi le remplacement des appareils. Nicolas Maes Je vous souhaite bonne lecture et à bientôt. Nicolas Maes, Bellegem, novembre 2014 Mosos <ebirth> est lancé à l hôpital Saint-Luc à Bruges L hôpital Saint-Luc à Bruges a mis le module Mosos <ebirth> en service. Ce module Mosos <ebirth> offre une solution complète, en combinaison avec le module ebirth de HealthConnect, pour la notification d une naissance par l établissement hospitalier aux services de l état civil, ainsi que pour l envoi automatique des données statistiques concernant la naissance vers les Centres d Epidémiologie des Communautés. Ce module a été testé en profondeur et est opérationnel à l hôpital Saint-Luc Bruges, qui utilise depuis de nombreuses années déjà tous les modules Mosos existants. Entretemps plusieurs hôpitaux en Belgique utilisent Mosos <ebirth>. Le coût d une analyse ST vis-à-vis CTG Aux Pays-Bas on a fait une étude sur le STAN et le rapport coût/efficacité de cette méthode. Dans cette étude l analyse du rapport coût/efficacité a été effectuée sur base d une étude néerlandaise randomisée dans laquelle STAN et CTG ont été comparés (Westerhuis et al.2010). 2 La nouvelle analyse du rapport coût/efficacité de S.Vijgen est en premier lieu basée sur des résultats de procédures cliniques, où l acidose métabolique est prise comme unité de mesure d efficacité. Les coûts supplémentaires par patient étaient de 29 euro dans la partie STAN de l étude. Ce surcoût était causé par les appareils STAN un peu plus chers et par la formation nécessaire à son utilisation. Néanmoins on peut remarquer ici qu une formation est aussi souhaitable pour l interprétation du RCF. Sur base des résultats de cette étude les investigateurs ont conclu que les coûts supplémentaires pour une surveillance avec STAN sont minimes en comparaison avec une surveillance par CTG seul et très limités en comparaison avec le total des coûts d un accouchement. (Sylvia M.C. Vijgen et al., Cost-effectiveness of cardiotocography plus ST-analysis of the fetal electrocardiogram compared to cardiotocography only, Acta ObsGyn 2011)

3 Mini-Messages STAN BMA HEALTHCARE IT SOLUTIONS NOVEMBRE 2014 STAN largement répandu en Belgique Presque 93% des maternités belges travaillent avec STAN. Au total, 336 appareils STAN ont été vendus en Belgique et au Luxembourg jusqu à présent. Dans la région de Bruxelles- Capitale, tous les hôpitaux utilisent STAN. Les plus grandes maternités y utilisent même 3 ou 4 STAN. En Wallonie aussi la plupart des maternités ont choisi de travailler avec STAN. Seulement six d entre elles, principalement de toutes petites maternités, fonctionnent encore sans STAN. En Flandre, les maternités disposent en moyenne de 3,2 appareils STAN. Seulement deux travaillent sans STAN. Les utilisateurs de STAN actuels sont contents et continuent à y investir. En général nous pouvons constater les évolutions suivantes: A la Clinique Saint-Joseph à Arlon trois STAN sont en utilisation au service obstétrique. Sur la photo: Dr. Alain Claudot, Chef de Service Gynécologie-Obstétrique. Être orienté vers l avenir avec le STAN S31 CTG de base On opte de plus en plus pour le STAN S31 CTG de base en tant qu alternatif orienté vers le futur pour le moniteur CTG classique. Le champion est le nouvel hôpital Marie Curie du C.H.U. de Charleroi avec l achat de pas moins de 18 moniteurs STAN CTG de base et Mosos <CTG>. Déjà en 2003 ils ont acheté leur premier STAN. D autres hôpitaux qui ont investi récemment ou dans le passé dans des STAN CTG sont: CHR Namur, Centre Hospitalier Peltzer-La Tourelle à Verviers, les Cliniques Universitaires de Saint-Luc à Bruxelles, Chirec Sainte-Anne Saint-Remi à Anderlecht, Clinique Notre-Dame de Grâce de Gosselies et Centre Hospitalier de l Ardenne à Libramont. Dans le nord du pays 21 maternités ont choisi cette option. Avec les moniteurs STAN S31 CTG de base on est préparé pour le futur: le prix est modéré pour un appareil de haute qualité et quand on le veut, il est toujours possible d ajouter l analyse ST ultérieurement moyennant l achat d une licence ST. STAN dans toutes les maternités du Luxembourg Avec l achat des appareils STAN par le Centre Hospitalier Emile Mayrisch à Esch-sur-Alzette, toutes les maternités dans le Luxembourg utilisent STAN maintenant. Standardisation de STAN Certains hôpitaux ont choisi de standardiser STAN en une seule fois, d autres ont opté pour une approche graduelle. Les plus grands utilisateurs STAN dans la partie francophone sont: les Cliniques Universitaires de Saint-Luc à Bruxelles, le Centre Hospitalier Universitaire Brugmann à Bruxelles, Chirec-Edith Cavell à Uccle et Sainte Anne-Saint Remi à Anderlecht, CHU Tivoli à La Louvière, Clinique Notre-Dame de Grâce de Gosselies, Centre Hospitalier de l Ardenne à Libramont et Clinique Saint- Joseph à Arlon. Dans la partie néerlandophone aussi nous constatons cette tendance. A peu près 45% des maternités disposent de trois STAN ou plus et 75% de deux ou plus. Docteur Sylvie Hollemaert (deuxième à partir de la gauche) et des sages-femmes du CHU Tivoli à La Louvière avec un des trois STAN 3

4 Modules Mosos: glossaire Mosos est un système modulaire de gestion de données pour l obstétrique. Les atouts les plus importants de ce système sont la sécurité du patient, le traitement efficace de données, la disponibilité des données et l utilisation améliorée des dispositifs. Mosos comprend un nombre de modules qui peuvent être utilisés de manière flexible en fonction des nécessités et des solutions ICT déjà disponibles dans l hôpital. Afin de vous informer complètement concernant notre offre étendue vous trouvez ci-après un aperçu des différents modules Mosos. Mosos <ebirth> est actuellement un des modules les plus populaires. Avec ce module, on envoie la déclaration de naissance au service de l etat civil et les données médicales pour les autorités directement de Mosos. Vous trouvez plus d informations sur Mosos <ebirth> plus loin dans ce Bulletin d Information. 4 Mosos <CTG> dans le nouvel hôpital Marie Curie du C.H.U. de Charleroi. Sur la photo de gauche à droite: le Docteur Marc Maréchal, Chef de Service Gynécologie-Obstétrique, Mme Linda Hirsoux, sage-femme en chef du quartier d accouchement et Mme Anne Sophie Gérin, sage-femme en chef de la maternité. MOSOS <CTG> vous permet de voir les enregistrements CTG et STAN aussi bien sur un écran central que décentralisé et de préparer au chevet de la patiente le rapport d accouchement à l aide d un ordinateur. Avec un écran central vous pouvez visualiser simultanément les signes RCF et/ou STAN, les paramètres maternels, le partogramme et les signes d alarme des différentes salles d accouchement. Dans le cas d une configuration décentralisée, les salles de travail et d accouchement sont équipées d une console Mosos locale, c.-à-d. un ordinateur portable ou un PC. Ainsi les sages-femmes et les gynécologues peuvent voir les enregistrements CTG et/ou STAN des autres salles d accouchement, par exemple au moment d un accouchement. En plus, on peut introduire immédiatement le rapport d accouchement dans cette console, au même endroit, donc là où «naissent» ces données. Avec Citrix il est aussi possible de suivre les monitorings des salles d accouchement hors de l hôpital. On peut même envoyer des messages et des évaluations. Ceci permet une communication sûre et en temps réel entre la sagefemme et le gynécologue. Le module Mosos <PatientView> offre dans le système Mosos <CTG> un aperçu des données de toutes les parturientes, de sorte qu on voit l évolution de tous les accouchements d un simple coup d œil. Mosos <P> s utilise en combinaison avec Mosos <CTG> pour finaliser le rapport d accouchement et une lettre personnalisée de sortie. Parce que le rapport d accouchement est déjà préparé dans Mosos <CTG>, on évite de faire deux fois le même travail. Par le module de création de rapports on peut même faire des statistiques pour des audits des procédures obstétricales. Simplification administrative et efficacité partout! Mosos <O> est le dossier de grossesse électronique. Ce module offre la possibilité de voir un aperçu des grossesses précédentes de la patiente, les lettres de sortie, les examens et diagnostics prénataux, les résultats anormaux, les résultats de laboratoire, lettres et documents ainsi que des enregistrements et des examens faits dans d autres modules Mosos comme des échographies et CTG ou STAN. En plus, toutes les données pertinentes et actuelles de la grossesse peuvent être introduites dans le système. Mosos <Dossier clinique> est le dossier postpartum dans le système Mosos lié à Mosos <O>. Ce module donne un aperçu de toutes les patientes qui ont accouché récemment, avec un résumé des dossiers infirmiers de la mère et de l enfant pour la transmission. Avec l aperçu des lits, vous avez une vue sur l occupation des lits d un seul coup d œil. Quelle patiente se trouve dans quel lit, quelle est la raison de l hospitalisation et à quel stade de la grossesse se trouve-t-elle? Est-ce que l enfant se trouve dans la chambre de la mère après l accouchement?

5 Double-cliquer sur le symbole du lit donne accès direct aux données de la patiente. Mosos <U> est un système d information pour l enregistrement et le traitement de données et des images d un examen échographique. Des enregistrements différents sont possibles, comme une échographie du début de la grossesse ou un examen morphologique complet. Avec ce système il est aussi possible d enregistrer les résultats d un examen concernant les grossesses multiples. Les images sont gardées dans l archivage DICOM. Avec la fonction Mosos <U> Statistique il est possible de générer différents aperçus statistiques. Le module Gestion s utilise pour adapter Mosos <U> aux besoins de l utilisateur, comme par exemple l emploi de courbes de croissance spécifiques. Mosos offre un support optimal dans le processus du travail quotidien. Tous les modules Mosos sont reliés entre eux. Quand vous introduisez quelque chose dans un module, cette information est automatiquement disponible dans tous les autres modules. BMA HEALTHCARE IT SOLUTIONS NOVEMBRE 2014 Docteur Isabelle Van Wuytswinkel, Chef de Service Gynécologie-Obstétrique de la Clinique Notre-Dame de Grâce à Gosselies ou on utilise Mosos <CTG>. Possibilités d intégration avec Mosos Grâce à sa flexibilité Mosos offre un éventail de possibilités d utilisation. Le système Mosos peut être utilisé de manière autonome ou intégré complètement ou partiellement dans le système central Dossier Patient Informatisé (DPI) déjà en usage. BMA a déjà beaucoup d expérience dans la réalisation d une connexion avec un système central DPI. Les connexions suivantes ont été développées afin de faciliter le travail avec Mosos en combinaison avec un système central DPI: Synchronisation des patients avec le signalétique patient: Cette connexion s utilise toujours en combinaison avec Mosos. Avec cette connexion les données personnelles d un patient sont transmises automatiquement et de manière simple dans Mosos. Il s agit du nom, le domicile et éventuellement les données du médecin traitant. Cette information peut être envoyée par le signalétique patient ou peut être consultée en introduisant le numéro du patient ou le numéro de contact. Ainsi les données correctes du patient sont immédiatement disponibles. Interface «Rapports patient»: C est l interface la plus demandée après l interface pour la synchronisation des patients avec le signalétique patient. Avec cette interface il est possible d importer des lettres et des documents de Mosos dans le dossier patient informatisé. L avantage le plus important ici est que d autres spécialisations ont accès direct aux rapports dans Mosos. Il s agit dans la plupart des cas du rapport d accouchement avec la lettre de sortie pour le médecin traitant ou d un pdf avec l enregistrement du CTG ou du STAN avec le partogramme et les notes. Les documents imprimés sont mis dans un fichier dans un format à configurer (.rtf,.pdf ou.txt) et un message HL7 est envoyé qui réfère à ce document. Avec certains documents il est possible d intégrer le contenu du message comme texte dans le message HL7. Connexion de synchronisation: Avec la synchronisation desktop développé par BMA, il est possible de réaliser un accès direct à Mosos à partir du dossier patient informatisé. Après sélection du patient dans le système central DPI, on peut ouvrir immédiatement le dossier de ce même patient dans Mosos en appuyant sur une touche. Suivant la situation ceci est possible sans que l utilisateur ne soit obligé de s identifier à nouveau. Se connecter par LDAP central: Pour la validation du nom d identification et le mot de passe, il y a un tableau d utilisateurs géré centralement (Répertoire actif). Si le nom d identification est connu dans le système central, que le mot de passe est correct et que le compte n est pas bloqué, Mosos contrôle les droits attribués à cet utilisateur. Ensuite, le programme suit la voie normale. Avec les connexions les plus fréquentes, travailler simultanément dans Mosos et un système central DPI est plus facile et efficace que jamais. Nous avons réalisé des interfaces réussies avec les systèmes central DPI suivants: C2M de Cegeka, SIM du C.H.U. de Charleroi, Meddos d Infohos, Orbis de Agfa, Omnipro, Siemens, EZIS de ChipSoft et KWS de l hôpital Universitaire de Louvain. 5

6 Etude STAN américaine: la deuxième plus grande jamais réalisée STAN est probablement la méthode la plus étudiée dans l obstétrique. Une étude importante, une des plus grandes relative à la surveillance fœtale, sera ajoutée prochainement à la liste déjà longue. Il s agit de l étude STAN américaine A Randomized Clinical Trial of Fetal ECG ST Segment and T wave Analysis as an Adjunct to Electronic Fetal Heart Rate Monitoring for Prevention of Perinatal Hypoxic-Ischemic Morbidity and Mortality. Le but de cette étude est de rechercher l influence de l analyse ST sur la santé des nouveau-nés. L étude est organisée par le National Institute of Child Health & Human Development (NICHD) et le Maternal Fetal Medicine Unit (MFMU) Network. La publication des résultats est prévue pour Voici un aperçu des hôpitaux participants à cette étude américaine femmes enceintes recrutées dans 23 hôpitaux américains ont participé à cette étude. Plus de gynécologues, sages-femmes etc. ont été certifiés à cet effet. Les femmes enceintes ont été randomisées en deux groupes. La surveillance fœtale du premier groupe était réalisée au moyen d un appareil CTG classique. La surveillance fœtale du deuxième groupe d étude était réalisée à l aide du monitoring STAN S31. Vu que le ph au scalp n est pas pratiqué aux Etats-Unis, cette méthode n a pas été appliquée lors de l étude. Le monitoring STAN avait, avant cela, reçu l approbation de la Food & Drug Administration (FDA Approval). Le résultat principal est un indice composé comprenant les éléments suivants: Décès fœtal intrapartal ph artériel 7.05 et déficit de base 12 mmol/l Décès néonatal Intubation pour ventilation à la naissance Un score d Apgar 3 après 5 minutes La présence d encéphalopathie néonatale (âge 1 mois) Convulsions néonatales Les résultats secondaires sont constitués des éléments suivants: Intervention chirurgicale Soins maternels postpartum Soins néonatals 6

7 L acidose métabolique presque disparue grâce à l emploi plus fréquent de STAN Est-il possible d éviter l acidose métabolique avec STAN? Selon une étude suédoise cette possibilité est à portée de main. Ces résultats remarquables ont été publiés dans le American Journal for Obstetrics and Gynecology. Pendant une période de sept ans à partir de janvier 2001 jusqu à décembre 2007 un hôpital suédois a analysé ses résultats périnataux. Dans cet hôpital, on disposait de huit appareils STAN. Sur accouchements, grossesses à terme ont été analysées en détail. Le but de cette étude était de vérifier si l emploi de STAN améliore la qualité des soins. Il s agissait d une étude rétrospective observationelle dont les résultats les plus importants à examiner étaient: l acidose métabolique mesurée dans le sang du cordon ombilical le status néonatal Le résultat le plus important de l étude est qu avec l emploi plus fréquent de STAN au fil des années, l acidose métabolique mesurée dans le sang du cordon ombilical diminuait de 0,72% à 0,06%. Ceci signifie une amélioration de pas moins de 91,7%! Evolution acidose métabolique avec STAN Est-il possible d éviter l acidose métabolique avec STAN? Selon une étude suédoise cette possibilité est à portée de main. L étude suédoise démontrait aussi une baisse significative du nombre de cas où on réagissait trop tard. On réagissait aussi mieux en cas de RCF préterminaux et pathologiques. La conclusion de l étude était donc comme suit: Nos données démontrent un changement de paradigme dans le résultat des accouchements. Ceci grâce à l emploi fréquent de CTG avec analyse ST et l application d une analyse structurée du RCF. Vous pouvez demander une copie de l étude complète en envoyant un mail à Source: Norén H, Carlsson A., Reduced prevalence of metabolic acidosis at birth: an analysis of established STAN usage in the total population of deliveries in a Swedish district hospital, in: Am J Obstet Gynecol 2010;202:546E1-7. 7

8 Mini-Messages Mosos Mosos à Charleroi Dans la région de Charleroi nous retrouvons quelques pionniers de Mosos. Trois maternités dans cette région ont choisi de travailler avec Mosos: la Clinique Notre-Dame de Grâce de Gosselies, l Hôpital André Vésale à Montigny-le- Tilleul et l Hôpital Marie Curie à Lodelinsart; les deux derniers font partie du C.H.U. de Charleroi. L hôpital André Vésale a déjà opté pour Mosos en Mr. Denayer, sage-femme en chef, soutenu par le Docteur Oberweis, ont entretemps intégré Mosos avec succès. A l hôpital jumelé, l hôpital Marie Curie à Lodelinsart, Mosos <CTG> a récemment été installé. Monsieur Patrick Denayer, Sage-femme en chef de la maternité de l Hôpital André Vésale à Montigny-le-Tilleul, pionnier de Mosos Mosos à Bruxelles La Clinique Universitaire Brugmann est avec plus de accouchements par an un des plus grands centres d obstétrique dans la région de Bruxelles. Le Professeur Jacques Jani, médecin chef de service a fait la connaissance de Mosos dans la Clinique Universitaire Gasthuisberg à Louvain. Grâce au large éventail de possibilités qu offre Mosos pour son service, il a décidé de remplacer la centrale de monitoring par Mosos et de l élargir en même temps. Au service d obstétrique de la Clinique Universitaire Brugmann on utilise les modules Mosos suivants: Mosos <CTG>, <P>, <O> et <ebirth>. A la Clinique de Sainte- Anne Saint-Remi aussi on travaille déjà depuis un certain temps avec Mosos. Juste avant la publication de ce bulletin les Cliniques Universitaires de Saint-Luc à Bruxelles ont choisi d utiliser les modules Mosos <CTG>, <P>, <O> et <U>. STAN entretien préventif: une option rentable Les premiers monitorings STAN S31 sont utilisés depuis Bien sûr la période de garantie de deux ans sur la plupart de ces appareils est terminée depuis lors. L expérience nous enseigne que l entretien préventif annuel prolonge considérablement la durée de vie des monitorings et qu ainsi les remplacements peuvent être suspendus. A cet égard, un nombre d hôpitaux ont choisi de conclure un accord avec BMA pour un entretien préventif annuel par notre personnel de service qualifié. En plus, un tel contrat d entretien vous garantit une bonne planification financière pour une période bien définie. Le contrôle annuel fonctionnel et de sécurité comprend des tests de sécurité, l étalonnage, l enregistrement et le rapport de ces tests, ainsi que la mise à jour du logiciel et support téléphonique du helpdesk. Ces interventions, les frais de déplacement et d attente et les formations dans l hôpital font naturellement partie de l offre. En bref, un contrat d entretien vous offre la meilleure garantie d un emploi sûr et à long terme de votre monitoring STAN S31 avec un contrôle parfait des frais. Pour plus d informations, contactez-nous par 8 8 Colophon Le bulletin d information BMA est publié en version imprimée. Il s adresse à nos clients, et parle d eux, notamment de leurs expériences avec BMA. Le bulletin d information vise également à vous tenir informé(e) des dernières évolutions au sein de notre entreprise, et de nos produits et services les plus récents. Le bulletin d information BMA est une publication de: BMA BeLux BVBA Kloosterdreef 7 B-8510 Bellegem BMA BeLux BVBA Toute reproduction de textes du bulletin d information BMA est subordonnée à l autorisation de BMA et doit se faire avec mention de la source. Pour recevoir le bulletin d information BMA, veuillez vous inscrire en envoyant un courriel à Vous pouvez aussi nous faire parvenir vos questions et remarques à la même adresse.

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les SÉMINAIRE AUDIPOG professionnels? pour optimiser la coordination Le dossier obstétrical

Plus en détail

ETuDEs. Le coût hospitalier des accouchements en Belgique

ETuDEs. Le coût hospitalier des accouchements en Belgique ETuDEs Le coût hospitalier des accouchements en Belgique Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 commu@mloz.be RÉDACTION Chantal Neirynck COORDINATION Pascale

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Guide de la future maman & de son bébé

Guide de la future maman & de son bébé Guide de la future maman & de son bébé Avec la collaboration de: P r Jacques Jani D r Leonardo Gucciardo Katia Paemelaere D r Eliane Damis D r Anne-Britt Johansson Comité de rédaction: Bérengère Guccione

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Ultraview SL2400 Nouvelle option LAN sans fil

Ultraview SL2400 Nouvelle option LAN sans fil Ultraview SL2400 Nouvelle option LAN sans fil Spacelabs Healthcare - L innovation au service des soins Chez Spacelabs Healthcare, notre objectif est de maintenir une cohésion durable entre les cliniciens

Plus en détail

COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX.

COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX. COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX. Vade-mecum des moyens de communication électroniques de l AWEX pour les entreprises. W A L L O N I A E X P O R T & I N V E S T M E N T Agence wallonne à l Exportation

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

La salle d opération numérique intelligente

La salle d opération numérique intelligente TM La salle d opération numérique intelligente Compatible. Fiable. Compatible. Le futur au bout des doigts NUCLeUS intègre de manière intelligente les salles d opération numériques La salle d opération

Plus en détail

Spacelabs Healthcare - L innovation au service des soins

Spacelabs Healthcare - L innovation au service des soins Ultraview SL2700 Spacelabs Healthcare - L innovation au service des soins Chez Spacelabs Healthcare, notre objectif est de maintenir une cohésion durable entre les cliniciens et leurs patients, entre les

Plus en détail

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales

Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales *Des réponses pour les infrastructures. Compact Monitoring Technology de Siemens : votre solution de suivi de vos conditions environnementales Surveillez vos paramètres environnementaux et réduisez vos

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Plus de données en main sans consacrer plus de temps à leur recueil

Plus de données en main sans consacrer plus de temps à leur recueil Plus de données en main sans consacrer plus de temps à leur recueil Utilisez le logiciel de poste de travail CardioPerfect de Welch Allyn pour gérer vos données de test cardio-pulmonaire Toutes les solutions

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006

Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006 Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006 Organisation : Cellule Médiation interculturelle (DG1, SPF Santé publique),

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

ebir th Guide d utilisateur pour l application web ebirth pour les agents de l Etat civil Version 2.0

ebir th Guide d utilisateur pour l application web ebirth pour les agents de l Etat civil Version 2.0 ebir th ebirth pour les agents de l Etat civil Guide d utilisateur pour l application web Version 2.0 Table des matières INTRODUCTION... 6 1 PRÉ-REQUIS À L UTILISATION DE L APPLICATION EBIRTH... 8 2 IDENTIFICATION

Plus en détail

Système de gestion des données RAPIDComm 3.0 : la solution avancée de connectivité et de communication en biologie délocalisée

Système de gestion des données RAPIDComm 3.0 : la solution avancée de connectivité et de communication en biologie délocalisée Système de gestion des données RAPIDComm 3.0 : la solution avancée de connectivité et de communication en biologie délocalisée White paper Allen B, Hoffman G, Arkhipov V Des réponses pour la vie. 2 1 Résumé

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

Analyse des incidents

Analyse des incidents Analyse des incidents Formation B-Quanum 26/06/2012 N. Jacques Coordinatrice Qualité CMSE Introduction Contexte Contrat SPF Coordinateur qualité Médecine nucléaire Hôpital = Entreprise à Haut Risque Efficacité

Plus en détail

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE

DROITS A L ASSURANCE MATERNITE I. Ouverture des droits DROITS A L ASSURANCE MATERNITE Les conditions d ouverture des droits tant aux prestations en nature qu aux prestations en espèce de l assurance maternité s apprécient soit au début

Plus en détail

Un logo connu mais des activités mal connues!

Un logo connu mais des activités mal connues! Un logo connu mais des activités mal connues! Association des utilisateurs de dossiers informatisés en obstétrique, pédiatrie et gynécologie Date de création? 1980 Création de l Audipog par le Pr. Claude

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE VOCALE INTEGREE

LA RECONNAISSANCE VOCALE INTEGREE Fiche produit LA RECONNAISSANCE VOCALE INTEGREE 360 SpeechMagic SDK Capturer l information médicale grâce à la reconnaissance vocale DÉFI : Comment optimiser la création des comptes rendus et la capture

Plus en détail

Application cobas IT 1000 Gestion des données de Point-of-Care

Application cobas IT 1000 Gestion des données de Point-of-Care Application cobas IT 1000 Gestion des données de Point-of-Care Solutions informatiques pour diagnostic de Point-of-Care Aperçu de la gamme de Roche Logiciel cobas IT 1000 cobas IT 1000 est une solution

Plus en détail

INTÉRÊT ET INDICATIONS DES MODES DE SURVEILLANCE DU RYTHME CARDIAQUE FŒTAL AU COURS DE L ACCOUCHEMENT NORMAL

INTÉRÊT ET INDICATIONS DES MODES DE SURVEILLANCE DU RYTHME CARDIAQUE FŒTAL AU COURS DE L ACCOUCHEMENT NORMAL INTÉRÊT ET INDICATIONS DES MODES DE SURVEILLANCE DU RYTHME CARDIAQUE FŒTAL AU COURS DE L ACCOUCHEMENT NORMAL MARS 2002 Service évaluation des technologies Dans la même collection : Radiologie conventionnelle

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

LE POINT PRATIQUE SUR L ARRETE DU 23 JUIN 2009 AVEC LE CEPPIM ET LA SFAPE

LE POINT PRATIQUE SUR L ARRETE DU 23 JUIN 2009 AVEC LE CEPPIM ET LA SFAPE LE POINT PRATIQUE SUR L ARRETE DU 23 JUIN 2009 AVEC LE CEPPIM ET LA SFAPE Le gouvernement français a décidé de mieux organiser la gestion du dépistage des anomalies fœtales et en particulier de la trisomie

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète

Déclaration finale de la concertation sur l'opportunité et les modalités d'un dépistage du diabète Cabinet de Mme la Ministre Nicole Maréchal Ministre de l'aide à la Jeunesse et de la Santé Centre de Recherche Opérationnelle en Santé Publique Section d'epidémiologie Institut de Santé Publique Déclaration

Plus en détail

Chapitre VI Le rôle des sages-femmes dans le système de soins

Chapitre VI Le rôle des sages-femmes dans le système de soins 173 Chapitre VI Le rôle des sages-femmes dans le système de soins LE ROLE DES SAGES-FEMMES DANS LE SYSTEME DE SOINS 175 PRESENTATION Le rapport public annuel de la Cour de 2006, dans son chapitre relatif

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

Logiciel de gestion des équipements de test MET/TEAM. NOUVEAU logiciel convivial de gestion des ressources d étalonnage par navigateur

Logiciel de gestion des équipements de test MET/TEAM. NOUVEAU logiciel convivial de gestion des ressources d étalonnage par navigateur Logiciel de gestion des équipements de test MET/TEAM NOUVEAU logiciel convivial de gestion des ressources d étalonnage par navigateur Solution modulaire de gestion des ressources d étalonnage sur navigateur

Plus en détail

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et

Evaluation de la Dissémination du Niger. d amélioration des soins obstétricaux et URC/HCI : PROTOCOLE DE RECHERCHE ET D EVALUATION Evaluation de la Dissémination du Niger au Mali des meilleures pratiques de la mise en œuvre du collaboratif d amélioration des soins obstétricaux et néonataux

Plus en détail

Evaluation de la politique de gratuité de l accouchement et de la césarienne au Maroc (Approche économique et financière)

Evaluation de la politique de gratuité de l accouchement et de la césarienne au Maroc (Approche économique et financière) Royaume du Maroc Ministère de la Santé Evaluation de la politique de gratuité de l accouchement et de la césarienne au Maroc (Approche économique et financière) C. Boukhalfa, S. Abouchadi, N. Cunden, S.

Plus en détail

Moniteurs de chevet série BSM-6000

Moniteurs de chevet série BSM-6000 Moniteurs de chevet série BSM-6000 U n e d i f f é r e n c e é v i d e n t e Un seul standard Life Scope TR Chaque patient mérite une attention médicale optimale. Tous les moniteurs de la gamme Life Scope

Plus en détail

FICHE PRODUIT 360 SPEECHMAGIC SDK

FICHE PRODUIT 360 SPEECHMAGIC SDK Development FICHE PRODUIT 360 SPEECHMAGIC SDK PRINCIPAUX AVANTAGES Réduction du temps de traitement des comptes rendus Réduction des frais de transcription Amélioration des soins au patient grâce à un

Plus en détail

Présentation générale. Data & Information System

Présentation générale. Data & Information System Présentation générale Data & Information System SOMMAIRE Rédacteurs : Réf.: F. Barthelemy AXIO_EXAGIS_V1 POSITIONNEMENT INTERFACE UTILISATEUR FONCTIONNALITES TRAÇABILITE MODELE ECONOMIQUE AUTRES EXAGIS

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité

Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité pays : Belgique secteur : secteur public profil L entrepreneuriat international joue un rôle majeur dans le développement

Plus en détail

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA

Conditions Complémentaires (CC) Edition janvier 2009. Organisme d assurance: Sanitas Assurances privées SA HirslandenCare Assurance complémentaire selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) pour une chambre à un lit en division privée dans des cliniques du groupe de cliniques privées Hirslanden

Plus en détail

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis Le DOSSIER MEDICAL PARTAGE au c œur des SYSTEMES d INFORMATION et des RESEAUX de SANTE: MYTHE ou REALITE 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 INTRODUCTION

Plus en détail

DOPASYS une solution modulaire

DOPASYS une solution modulaire DOPASYS une solution modulaire DOPA-SOINS Dossier de soins informatisé Gestion des prescriptions informatisées Gestion des observations médicales Contrôle de l ordonnance Dispensation et délivrance Questionnaire

Plus en détail

Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion.

Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion. Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion. Un partage d expérience. Didier Goies Directeur Informatique CNDG 1. POURQUOI? Agenda Décision de normaliser les échanges

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

AURICAL Plus audiologie en réseau et adaptation

AURICAL Plus audiologie en réseau et adaptation AURICAL Plus audiologie en réseau et adaptation Plus de fonctions. Plus d ergonomie. Plus de flexibilité. HMO (mutuelle) Avec plus de 10 000 systèmes installés dans le monde, MADSEN Aurical est devenu

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

La pharmacie hospitalière

La pharmacie hospitalière La pharmacie hospitalière Pour traiter ce sujet, nous avons laissé la plume à M. Léon Wilmotte, qui, dès les premières années, a été le pionnier de la pharmacie hospitalière sous la direction du Pr M.

Plus en détail

Assurance complémentaire santé OMS

Assurance complémentaire santé OMS Notice d information Edition 2014 Assurance complémentaire santé OMS BÉNÉFICIAIRES Le Groupement de Prévoyance et d Assurance des Fonctionnaires Internationaux (GPAFI) est une association à but non lucratif

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8

1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8 ACTUALISATION ROADMAP esante 2013-2018 SESSION N 1 04/05/15 Projet A8 : Instauration d un instrument d évaluation uniforme (BelRAI) 1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8 En 2013, l

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 Nouvelle étude CIM sur les habitudes de vision sur des nouveaux écrans Les Belges n ont jamais autant regardé de contenu TV. Le CIM, responsable pour les études d

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

La chirurgie robotisée en projection 3D: Une première européenne présentée au grand public, à Genève, le 4 octobre 2007

La chirurgie robotisée en projection 3D: Une première européenne présentée au grand public, à Genève, le 4 octobre 2007 Genève, le 26 septembre 2007 Communiqué de presse La chirurgie robotisée en projection 3D: Une première européenne présentée au grand public, à Genève, le 4 octobre 2007 La Clinique Générale-Beaulieu (CGB)

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

le personnel sur les avantages d un tel système était également crucial à la réussite du projet.

le personnel sur les avantages d un tel système était également crucial à la réussite du projet. Success Story Grâce à la solution OpenScape Contact Center d Unify, le CHU de Liège a réduit le temps d attente de 80% des appels de prise de rendezvous des patients à moins de 30 secondes. Le Centre Hospitalier

Plus en détail

Formulaire de demande de bourse

Formulaire de demande de bourse CONSEIL INTERUNIVERSITAIRE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE COMMISSION DE COOPERATION UNIVERSITAIRE AU DEVELOPPEMENT PROGRAMME DE COURS ET STAGES INTERNATIONAUX 2003-2004 Veuillez coller ici une

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2015 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2015 L ASSURANCE MATERNITÉ Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

AdjumedCollect. manuel pour l utilisateur. Version: 03.03.15. AdjumedCollect est l instrument servant à la saisie des données.

AdjumedCollect. manuel pour l utilisateur. Version: 03.03.15. AdjumedCollect est l instrument servant à la saisie des données. AdjumedCollect manuel pour l utilisateur Version: 03.03.15 AdjumedCollect est l instrument servant à la saisie des données. Adjumed Services AG, Birmensdorferstrasse 470, CH-8055 Zurich - Tél. +41 44 445

Plus en détail

Win IP Voice : notre solution de téléphonie fixe innovante

Win IP Voice : notre solution de téléphonie fixe innovante Newsletter 2009/4 Editorial Cap sur 2010 L année 2009 se termine à peine que, déjà, Win et l ensemble de ses collaborateurs sont tournés vers le futur. Notre objectif pour 2010? Innover, encore et toujours,

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES DE SANTÉ MATERNELLE NÉONATALE ET INFANTILE AU GABON

EVALUATION DES SERVICES DE SANTÉ MATERNELLE NÉONATALE ET INFANTILE AU GABON EVALUATION DES SERVICES DE SANTÉ MATERNELLE NÉONATALE ET INFANTILE AU GABON SEPTEMBRE 2014 1 SOMMAIRE Introduction...3 Les chiffres de la santé maternelle et infantile au Gabon...5 Organisation du système

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Informations mémoires FSM

Informations mémoires FSM Faculté des Sciences de la Motricité Informations mémoires FSM Prof Detrembleur Prof Mahaudens 1 Dépôt projet de mémoire le 17/2/2015 au secrétariat avant 12h30 ( http://www.uclouvain.be/419258.html )

Plus en détail

N IMPRIMER PAS CE DOCUMENT, VOUS POURREZ LE CONSULTER DURANT L INSTALLATION

N IMPRIMER PAS CE DOCUMENT, VOUS POURREZ LE CONSULTER DURANT L INSTALLATION N IMPRIMER PAS CE DOCUMENT, VOUS POURREZ LE CONSULTER DURANT L INSTALLATION EN FIN D INSTALLATION, LISEZ BIEN LA DERNIERE PAGE DE CE DOCUMENT ET CONSERVEZ-EN UNE COPIE. La procédure qui suit est valable

Plus en détail

FORMATION MAÏEUTIQUE / SAGE-FEMME 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

FORMATION MAÏEUTIQUE / SAGE-FEMME 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE COUV. DE FORMATION MAÏEUTIQUE / SAGE-FEMME 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / MAIEUTIQUE / SAGE-FEMME L ADMISSION DANS LES ÉCOLES DE MAÏEUTIQUE / SAGE-FEMME L admission dans les départements

Plus en détail

ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS

ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS SOMMAIRE Présentation de l Ecole p 3 à 9 Localisation p 4 Organigramme p 5 Les ressources matérielles p 7 Les horaires de la formation p 8 La capacité de formation p 9 L

Plus en détail

Microsoft Axapta Essent consacre plus de temps à ses clients grâce à l automatisation de sa facturation

Microsoft Axapta Essent consacre plus de temps à ses clients grâce à l automatisation de sa facturation Microsoft Axapta Essent consacre plus de temps à ses clients grâce à l automatisation de sa facturation Essent souhaitait automatiser entièrement la facturation de ses clients industriels. Etablir des

Plus en détail

B Baccalauréat. P en pratique. Ssage- Ffemme

B Baccalauréat. P en pratique. Ssage- Ffemme Josée Lafrance rofessionnelle autonome et responsable, habilitée à dispenser des soins périnataux aux nouveau-nés et aux femmes dont la grossesse, l accouchement et le postnatal ne présentent pas de complication

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves Cet atelier portera sur 1. la recherche dans la documentation de sources pertinentes; 2. l évaluation

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» CSSS/11/ DÉLIBÉRATION N 11/66 DU 20 SEPTEMBRE 2011 RELATIVE AU TRAITEMENT DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL RELATIVES À LA SANTÉ PAR

Plus en détail

REUNION DU BUREAU du 19 juin 2015 Procès-verbal

REUNION DU BUREAU du 19 juin 2015 Procès-verbal RESEAU MATERNITE EN YVELINES & PERINATALITE ACTIVE ASSOCIATION DÉCLARÉE RÉGIE PAR LA LOI DU 1 ER JUILLET 1901 REUNION DU BUREAU du 19 juin 2015 Procès-verbal L AN DEUX MILLE QUINZE, LE 19 JUIN A 13 H Les

Plus en détail

Voici le Navigateur Santé MD

Voici le Navigateur Santé MD Voici le Navigateur Santé MD ASSURANCE MALADIES GRAVES Parce que votre rétablissement sera votre priorité. Votre assurance maladies graves de Manuvie vise à vous procurer une stabilité financière si vous

Plus en détail

Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres de traitement (04.03.

Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres de traitement (04.03. Service de la santé publique Bâtiment administratif de la Pontaise Av. des Casernes 2 1014 Lausanne Guide d utilisation de la plateforme internet sécurisée des traitements de substitution pour les centres

Plus en détail

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE 2 Getinge Clean Management System GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM (CMS) UN PROCESSUS OPTIMISÉ, UNE SOLUTION UNIQUE Getinge peut vous

Plus en détail

Tests de dépistage chez le nouveau-né. Informations générales pour les parents. Test de Guthrie Test de dépistage néonatal de la surdité

Tests de dépistage chez le nouveau-né. Informations générales pour les parents. Test de Guthrie Test de dépistage néonatal de la surdité Tests de dépistage chez le nouveau-né Informations générales pour les parents Test de Guthrie Test de dépistage néonatal de la surdité La brochure vous fournit des informations sur le test de Guthrie (hielprik

Plus en détail

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA?

Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? Faut-il faire une corticothérapie prophylactique avant une césarienne élective pratiquée à 38 SA? (césarienne élective = césarienne pratiquée "à froid", en dehors du travail) C Dageville réanimation néonatale,

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Qu est-ce que l assurance voyage? L assurance voyage est conçue pour couvrir les pertes subies de même que les dépenses

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring Suivi à distance des stimulateurs cardiaques par télécardiologie Première étude prospective randomisée Investigateur principal: COMPAS Pr. Philippe MABO CHU Rennes, Université Rennes I, Unité Inserm 642,

Plus en détail

Séjour en suites de couches

Séjour en suites de couches Séjour en suites de couches Une histoire de plus en plus courte Alain MARTIN-LAVAL Vérane DURANT Cécile LAURENT Pôle Parents Enfants Hôpital Saint Joseph Marseille gen paca 21 mai 2011 1 Définitions Haute

Plus en détail

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm

CR 30-Xm. Unité de numérisation CR 30-Xm U n i t é d e n u m é r i s at i o n CR 30-Xm 'Solution complète' de mammographie numérique et pour toutes les applications de radiographie générale L unité CR 30-Xm est une unité de radiographie numérisée

Plus en détail

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie.

... et l appliquer à l optimum. Reconnaître la qualité... Solution Partner. Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. Reconnaître la qualité...... et l appliquer à l optimum. Solution Partner Answers for industry.* *Des réponses pour l industrie. 2 Le succès par la qualité Un label fiable de qualité optimale Sous le nom

Plus en détail

Online Workflow. Approbation factures

Online Workflow. Approbation factures Online Workflow Approbation factures WINGS Software Flexible, efficace & minutieux WINGS Online Workflow Table des matières Paramètres 3 Signataires 4 Connexion 5 Liste des approbations 7 1. Aperçu de

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

Voies d engagements en matière de RHS BENIN

Voies d engagements en matière de RHS BENIN Voies d engagements en matière de RHS BENIN 1) Quelles sont les actions voies en matière de ressources humaines pour la santé (RHS) sur lesquels votre pays/institution peut s engager? Les femmes au Bénin

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Votre bureau, où que vous soyez

Votre bureau, où que vous soyez Solutions de mobilité professionnelles pour PME Votre bureau, où que vous soyez Solutions de mobilité professionnelles RESTEZ EN CONTACT AVEC VOS COLLÈGUES ET VOS CLIENTS, OÙ QUE VOUS SOYEZ Le monde de

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail