Etude de faisabilité méthanisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude de faisabilité méthanisation"

Transcription

1 2014 Etude de faisabilité méthanisation Synthèse de l étude Lot1 et Lot 2 Morgane Bodard Benjamin Généré Méthode Carré 04/11/2014

2 SOMMAIRE RESUME... 4 A. LE CONTEXTE DE L ETUDE... 5 B. L ETUDE DU GISEMENT... 6 B.1. Les définitions des gisements... 6 B.2. Les différents types de gisements étudiés... 6 B.3. Les résultats... 7 C. L ETUDE SUR LA VALORISATION DU BIOGAZ... 9 C.1. La valorisation du biogaz... 9 C.2. Les opportunités de valorisation sur le territoire... 9 C.3. Les conclusions... 9 D. L ETUDE DES DEUX LOTS E. LA PREMIERE ZONE E.1. Le gisement E.2. Le procédé sélectionné E.3. La valorisation du biogaz possible E.4. Le dimensionnement économique E.4.1. L investissement E.4.2. Les charges, recettes et retour sur investissement E.4.3. L acceptabilité sociale et environnementale F. LA DEUXIEME ZONE F.1. Le gisement F.2. Le procédé sélectionné F.2.1. La valorisation du biogaz possible F.3. Dimensionnement économique F.3.1. L investissement F.4. Les charges, recettes et retour sur investissement F.4.1. L acceptabilité sociale et environnementale G. LES CONCLUSIONS DE L ETUDE G.1. L étude de gisement G.2. L étude des débouchés énergétiques G.3. La sélection et étude de deux zones G.4. L accompagnement G.5. Concrétiser les résultats de l étude /19

3 TABLE DES ILLUSTRATIONS Figure n 1 : Cartographie du gisement agricole mobilisable... 7 Figure n 2 : Cartographie du gisement total mobilisable... 7 Figure n 3 : Zones agricoles identifiées... 8 Figure n 4 : Zones gisement total identifiées... 8 Figure n 5 : Zones sélectionnées TABLE DES TABLEAUX Tableau n 1 : Récapitulatif des résultats Gisement mobilisable... 7 Tableau n 2 : Gisement de la première zone Tableau n 3 : Valorisation de la chaleur Première zone Tableau n 4 : Estimation économique - Première zone Tableau n 5 : Charges Première zone Tableau n 6 : Recettes annuelles Première zone Tableau n 7 : Indices économiques Première zone Tableau n 8 : Gisement de la deuxième zone Tableau n 9 : Valorisation de la chaleur possible Deuxième zone Tableau n 10 : Estimation de l investissement Deuxième zone Tableau n 11 : Charges Deuxième zone Tableau n 12 : Recettes Deuxième zone Tableau n 13 : Indices économiques Deuxième zone /19

4 Résumé Ce document présente la synthèse de l étude de faisabilité de projet(s) de méthanisation sur le territoire de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys. Ce travail a été initié à la suite du diagnostic du territoire de la Communauté de Soulaines réalisé en L étude se décompose en deux parties distinctes. La première partie est une étude de gisement sur le territoire de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys et les communes limitrophes. Les matières organiques disponibles y ont été recensées Le gisement identifié est majoritairement agricole et permet d imaginer plusieurs projets de méthanisation de petite taille (entre et tonnes par an) et majoritairement agricoles. Plusieurs zones ont été identifiées comme favorables à l implantation d unité. Sur chacune de ces zones, les projets envisageables ont été dimensionnés. La deuxième partie a consisté à étudier les différentes valorisations du biogaz possibles. Sur le territoire, les possibilités d injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel sont très limitées, elles n existent que sur la commune de la Rothière. Aucune activité sur le territoire ne consomme suffisamment de chaleur pour envisager une valorisation du biogaz grâce à une chaudière. En conséquence, la cogénération apparaît comme étant la meilleure solution de valorisation pour des projets implantés sur la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys. La chaleur produite devra être valorisée au travers d une activité annexe. Un ensemble d activités annexes a été étudié, notamment la création de serres maraîchères ou horticoles. Les résultats des deux parties aboutissent à la sélection de deux zones privilégiées pour l implantation d unités de méthanisation. Un dimensionnement économique des projets sur chaque zone a été réalisé, considérant une valorisation du biogaz par cogénération. Ils ont mis en avant la nécessité de valoriser la chaleur par la création d une activité afin d assurer la pérennité des projets. L analyse de la sensibilité environnementale et sociale des zones montre que certains points devront être traités avec vigilance. Toutefois aucune des contraintes identifiées n est rédhibitoire pour l implantation de projets sur les zones sélectionnées. Afin de concrétiser les résultats de cette étude, il sera nécessaire d animer les territoires et d aider la rencontre des différents acteurs, majoritairement issus du milieu agricole, pour fédérer un groupe qui porterait le ou les projets de méthanisation. Une fois les grandes lignes des projets fixées, il sera alors nécessaire de réaliser une étude de faisabilité appliquée au projet qu ils auront choisi et ne pas hésiter à contacter l ADEME et le Conseil régional qui dispose d un programme d aides techniques et financières. Dans leurs démarches, les porteurs de projet pourront s appuyer sur les documents réalisés au titre de cette étude, pour la communauté de communes de Soulaines-Dhuys, parmi lesquels un logiciel simple qui permet de réaliser une première estimation économique des projets de méthanisation. 4/19

5 A. Le contexte de l étude La Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys est composée de 21 communes et comptait habitants en Le territoire présente un caractère rural mais observe, grâce aux actions menées par les acteurs du territoire, une augmentation régulière de sa population (+9.5 % par rapport à 1990). Les axes de travail de la Communauté de Communes mettent notamment l accent sur le développement économique et social du territoire, ainsi que sur la protection et la mise en valeur de son environnement. En ce sens, et pour approfondir les mesures déjà prises (création de zones économiques et d ateliers relais par exemple), la Communauté de Communes a réalisé en 2013 un diagnostic de son territoire. Ce dernier constitue un document stratégique visant à guider la Communauté de Communes dans la mise en place de sa politique de développement, en cohérence avec les particularités et les atouts du territoire. Sur le plan économique, il a été clairement souligné par ce diagnostic que l agriculture est une activité prépondérante dans l économie de la Communauté de Communes. Elle emploie, à elle seule, 1/3 des actifs. Si le secteur semble stable, il a cependant été souligné une nécessité de pérenniser l activité et d attirer de jeunes agriculteurs. A ce constat s ajoute celui soulignant le besoin pour le territoire d attirer de nouvelles activités, agricoles ou autres, pour accroître son attractivité. La méthanisation a été identifiée comme étant un levier possible pour répondre à ces problématiques. Un ou plusieurs projets de méthanisation implantés sur le territoire pourraient en effet permettre une diversification des activités agricoles, aidant ainsi à assoir leur pérennité. De son côté, la valorisation du biogaz entraine l émergence de projets annexes. Il a été décidé d étudier les possibilités d implantation d unités de méthanisation sur le territoire de la Communauté de Communes de Soulaines au travers d une étude de faisabilité. Dans ce contexte, la Communauté de Communes de Soulaines Dhuys a mandaté le bureau d études, Méthode Carré, pour réaliser l étude de faisabilité sur l implantation d unité(s) de méthanisation sur le territoire. Cette étude se partage en deux lots : Le lot 1, l étude de gisement et le dimensionnement du procédé ; Le lot 2, l étude des débouchés énergétiques pour le biogaz L étude traite également des aspects environnementaux et sociaux, indispensables pour le bon déroulement de la mise en place d un projet de méthanisation. Ce document présente la synthèse du travail réalisé dans le cadre de cette étude. 5/19

6 B. L étude du gisement Les objectifs de l étude de gisement sont de quantifier, caractériser et cartographier le gisement organique disponible sur le territoire de la Communauté de Communes et des communes limitrophes. A partir des résultats, sélectionner des zones favorables au développement d unités de méthanisation. B.1. Les définitions des gisements Le gisement a été classé en trois catégories : brut, accessible ou mobilisable. Le gisement brut représente l ensemble des déchets organiques produits. Le gisement accessible inclue les déchets organiques qui sont triés à part. Enfin, le gisement mobilisable désigne les ressources qui sont effectivement disponibles pour la méthanisation (non déjà valorisées dans d autres filières incompatibles avec la méthanisation). De plus, l étude considère un gisement mobilisable à 5 ans qui prend en compte une évolution des comportements permettant de rassembler des quantités de matières plus importantes. B.2. Les différents types de gisements étudiés Le gisement méthanisable étudié a été divisé en deux principales catégories : le gisement agricole et le gisement non agricole. Le gisement agricole est composé des sous catégories suivantes : Effluents d élevage (fumiers, lisiers) Les cultures intermédiaires et les résidus de cultures (menues pailles) Les déchets issus des activités viti-vinicoles (marcs de raisins) Le gisement non agricole est quant à lui composé des matières suivantes : Herbes de fauchage Déchets de la grande distribution Déchets de l assainissement Déchets agro-industriels Ordures ménagères (dont les déchets des restaurations collectives et les déchets des petits commerçants de la CCS) L étude considère deux cas différents, un cas comprenant uniquement le gisement agricole, et un cas prenant en compte les gisements agricoles et non-agricoles (appelé gisement total). L étude de gisement se base sur des outils variés, adaptés à chaque type de substrats organiques. Ainsi, des bases de données existantes ont été exploitées (Base Agreste, annuaires professionnels) et des contacts téléphoniques directs ont été pris avec certains type de producteurs, notamment les industriels. Enfin, deux questionnaires ont été diffusés 6/19

7 pour affiner la détermination du gisement agricole et viticole. Le bon taux de participation, 29% de réponses des exploitants agricoles sur l ensemble des deux campagnes a d ailleurs illustré l intérêt des acteurs agricoles du territoire pour le sujet. B.3. Les résultats Les résultats de l étude de gisement sont ceux des tonnages de gisements organiques mobilisables sur l ensemble du territoire de la Communauté de Communes et des communes limitrophes. Type de gisement Gisement mobilisable recensé (t/an) Production de CH4 (Nm 3 /an) Energie primaire correspondante (kwh) Gisement agricole (CCS et communes limitrophes) Herbes de Fauchage Non mobilisable - - Grande distribution Déchets issus d activités industrielles ou agro-industrielles Restauration collective Non mobilisable - - Petits Commerçants Non mobilisable - - Ordures ménagères Non mobilisable - - Boues de STEP TOTAL Tableau n 1 : Récapitulatif des résultats Gisement mobilisable Les résultats ont été modélisés par cartographie. Elles représentent le gisement qu il est possible de mobiliser, avec un maillage de 1 km². Figure n 1 : Cartographie du gisement agricole mobilisable Figure n 2 : Cartographie du gisement total mobilisable Dans un premier temps, une présélection de plusieurs zones avec des profils relativement différents a été réalisée. Ces zones ont par la suite été comparées aux résultats du lot n 2 afin d affiner la sélection 7/19

8 Zone 5 Zone 4 Zone 3 Zone 3 Zone 2 Zone 4 Zone 2 Zone 1 Zone 1 Figure n 3 : Zones agricoles identifiées Figure n 4 : Zones gisement total identifiées Les zones présentant le plus fort intérêt sont les zones 2 et 4. La zone 2 pour sa position centrale par rapport aux gisements agricoles, et la zone 4 pour la possibilité d apporter du gisement industriel produit à proximité. La zone 5 est trop excentrée par rapport au gisement agricole qui est localisé principalement sur le territoire des communes limitrophes. Les zones à potentiel sont essentiellement liées au gisement agricole. L estimation du gisement mobilisable à 5 ans met en évidence que la pénétration de certaines technologies et pratiques agricoles (ramassage de menues pailles, récupération des dérobées) permettrait à court terme d augmenter sensiblement (de l ordre de 10%) les quantités de matières. De plus, les menues pailles et les cultures dérobées possèdent un pouvoir méthanogène important augmentant nettement la production d énergie des unités de méthanisation. Il est aussi envisageable de méthaniser les déchets vinicoles, qui sont depuis Août accessibles aux unités de méthanisation depuis la levée de l obligation de les distiller. La filière de récupération devra cependant être mise en place. 8/19

9 C. L étude sur la valorisation du biogaz L objectif de cette partie est d identifier, quantifier et caractériser les solutions de valorisation du biogaz. C.1. La valorisation du biogaz Le biogaz est valorisé de différentes façons. Il est soit brûlé directement pour produire de la chaleur, soit brûlé dans un moteur pour produire de la chaleur et de l électricité, soit épuré jusqu à la qualité du gaz naturel pour ensuite être injecté dans un réseau de gaz ou transformé en gaz naturel véhicule. C.2. Les opportunités de valorisation sur le territoire Pour détecter les opportunités de valoriser le biogaz en le brulant, les besoins en chaleur des particuliers et des entreprises présents sur le territoire de la Communauté de Communes ont été étudiés. Les besoins en chaleur des zones résidentielles suivent les conclusions du diagnostic du territoire, à savoir que la densité faible des habitations sur le territoire ne permet pas d envisager l implantation d un réseau de chaleur qui serait exploitable par une unité de méthanisation. Les industriels présents sur le territoire ont été contactés par téléphone, afin de déterminer qualitativement et quantitativement leur besoin en chaleur. Les besoins thermiques des acteurs économiques sont très spécifiques. Leur demande énergétique est généralement très ponctuelle et très spécifique ce qui rend l exploitation de la chaleur issue de la combustion du biogaz inutile. La valorisation de la chaleur passera donc par la création d une activité consommatrice de chaleur. Les possibilités d injection dans le réseau de distribution sont limitées sur le territoire. Seule la commune de La Rothière dispose actuellement d un accès au réseau de distribution de gaz naturel. Les faibles consommations de gaz sur ce réseau empêchent une injection continue et importante de biogaz, rendant tout projet de méthanisation insoutenable économiquement. Les autres possibilités de valorisation telles que la création de carburant gaz naturel véhicule, ou d hydrogène restent du domaine de la recherche et développement et ne permettront pas de réaliser un projet rentable. C.3. Les conclusions Cette première phase de l étude de valorisation aboutie aux conclusions suivantes : les projets de méthanisation implantés sur le territoire de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys devront se tourner en priorité vers une valorisation du biogaz par cogénération. Le projet devra par ailleurs être adossé à une création d activité 9/19

10 consommatrice de chaleur de manière à optimiser l utilisation du biogaz et assurer la rentabilité des projets. Plusieurs types d activités sont envisageables pour être menées de concert avec l activité de méthanisation, développant ainsi le dynamisme et l attractivité de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys. Les activités de maraîchages, les activités horticoles et plus généralement l implantation de serres, sont les valorisations de chaleur les plus intéressantes pour le territoire. D. L étude des deux lots Les résultats des deux premiers volets ont été comparés. Cette comparaison a permis de conforter les premiers résultats de l étude de gisement. Deux zones privilégiées ont été sélectionnées, elles sont les plus favorables à l implantation d un projet de méthanisation à la fois pour le gisement à exploiter mais aussi pour la valorisation du biogaz. Les zones ont été, dans un premier temps, déterminées à partir uniquement du gisement agricole puis, dans un second temps, à partir de la totalité du gisement. La première zone est identique dans les deux cas. La deuxième zone est légèrement différente (décalée de 1 km vers l Ouest) lorsque la totalité du gisement est considérée. Deuxième zone Première zone Figure n 5 : Zones sélectionnées La première zone sélectionnée se situe dans une des régions les plus favorables en termes de gisements mobilisables. Elle occupe d autre part une position centrale au sein de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys, ce qui peut se révéler avantageux pour la logistique et les coûts de transport vis-à-vis de l approvisionnement de l unité. La caractéristique agricole de la zone permet l implantation de serres pour valoriser la chaleur issue de la combustion du biogaz dans le moteur de cogénération. 10/19

11 La deuxième zone sélectionnée se situe à la frontière des communes de Chaumesnil et de Morvilliers. Les raisons de sa sélection diffèrent de celles de la première. Contrairement à la première zone, elle ne se situe pas dans les zones les plus favorables pour le gisement. Ce dernier reste néanmoins suffisant pour envisager l implantation d une petite unité. Cette zone est cependant à proximité avec la zone d activité de Chaumesnil, ce qui facilite l implantation d une activité annexe à la méthanisation valorisant la chaleur issue du biogaz. Le développement d une unité dans cette zone est en cohérence avec la volonté de développement de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys. 11/19

12 E. La première zone Cette section présente le travail d étude réalisé sur la première zone sélectionnée. La première zone a été identifiée lors de l étude du gisement comme la zone 2. E.1. Le gisement La recette du gisement sur la première zone est reprise dans le tableau ci-dessous Le gisement mobilisable d ici 5 ans est présenté à titre d information, l estimation économique reste basée sur le gisement mobilisable. Gisement mobilisable actuellement Gisement mobilisable d ici 5 ans Gisement agricole t/an Gisement total t/an Gisement agricole t/an Gisement total t/an Menues Pailles CIVEs Lisier (liquide) Fumier Résidus de Silos STEP (liquide) Déchets de Grande distribution Petits Commerces Déchets verts TOTAL Tableau n 2 : Gisement de la première zone Le gisement est principalement agricole sur cette zone et constitué de matières solides. E.2. Le procédé sélectionné Dans le cas du gisement agricole le procédé est un procédé de type silos-garages Les intrants considérés étant majoritairement solides, ce procédé apparaît comme étant le plus cohérent, d autant plus que le lisier peut être incorporé au niveau du procédé dans la cuve de recirculation du percolât présente sur ce type d installation. Dans le cas de la totalité du gisement le procédé est un procédé piston Le procédé sélectionné pour le gisement total est un procédé en piston, qui permet de traiter des intrants mixtes. Il s agit d un procédé régulièrement utilisé quand des ordures ménagères et des déchets de collectivités sont mis en jeu. 12/19

13 E.3. La valorisation du biogaz possible D un point de vue technique, le gisement présenté pourrait permettre une production de biogaz permettant l installation d un moteur de cogénération de 152 kwé dans le cadre d un gisement agricole et de 183 kwé dans le cadre du gisement total. Cette puissance situe le projet dans la catégorie petit projet collectif. La chaleur produite par le module de cogénération permet les valorisations suivantes : Gisement agricole Gisement total Type de valorisation Grandeur Unité Grandeur Unité Serres Maraichères m² m² Serres Horticoles m² m² Séchage de bois Tonnes de bois Tonnes de bois Tableau n 3 : Valorisation de la chaleur Première zone E.4. Le dimensionnement économique E.4.1. L investissement L estimation budgétaire de l investissement sur la zone dépend du tonnage et de la qualité des intrants traités et de la production de biogaz. Coût Eléments Gisement agricole Gisement total Stockages/prétraitement/procédé Traitement du digestat Pas de traitement requis Prétraitement biogaz /Cogénération Coûts annexes TOTAL Tableau n 4 : Estimation économique - Première zone E.4.2. Les charges, recettes et retour sur investissement Les tableaux suivants reprennent les charges et les recettes estimées par an, dans le cadre d un scénario 100 % agricole et dans le cadre d un gisement comprenant également des ressources non issues de l agriculture. Le prix de vente de l électricité dépendant notamment du taux de valorisation de la chaleur, les projets de méthanisation ne sont rentables que si la chaleur est suffisamment valorisée. Dans la synthèse, il n est présenté que le cas le plus rentable, lorsque la chaleur est vendue à une activité annexe (prix indexé sur le tarif moyen de vente de chaleur issue d un réseau biomasse). La chaleur vendue est considérée comme valorisée. 13/19

14 Poste Gisement agricole Gisement total Main d'œuvre (surveillance, maintenance, gestion des déchets) Maintenance Frais de transport des matières premières vers l'unité Maintenance Cogénération Assurance Divers TOTAL Tableau n 5 : Charges Première zone Poste Gisement agricole Gisement total Vente électricité Vente chaleur TOTAL Tableau n 6 : Recettes annuelles Première zone Gisement agricole Gisement total Retour sur investissement 11 % 23 % Temps de retour sur investissement 14 ans 13 ans Tableau n 7 : Indices économiques Première zone Les projets de méthanisation sont difficilement stable économiquement sans les subventions à l investissement. Les résultats présentés ne tiennent pas compte d éventuelles subventions distribuées. Contraintes identifiées E.4.3. L acceptabilité sociale et environnementale La zone se situe dans le périmètre de la zone RAMSAR. L implantation d une unité sur cette zone implique une gestion stricte des rejets d eau liés au projet. Une partie du territoire sélectionné se situe en zone protégée ZNIEFF. L implantation du projet doit se faire hors de la zone protégée. Un parcours cycliste traverse la zone (circuit «Des coteaux du Champagne aux sources de la Dhuys»). L implantation d un projet ne doit pas perturber l attractivité de ce parcours. Points positifs Aucun monument historique ne se situe sur le territoire d implantation privilégié. Hors les vigilances impliquées par le label RAMSAR, les contraintes identifiées ne touchent pas l ensemble de la zone identifiée. La zone identifiée est peu dense en habitation, permettant de respecter une distance importante entre une unité et des lieux de vie. 14/19

15 F. La deuxième zone F.1. Le gisement La recette du gisement sur la première zone est présentée ci-dessous. Le gisement mobilisable d ici 5 ans est présenté à titre d information, l estimation économique reste basée sur le gisement mobilisable. Gisement mobilisable actuellement Gisement mobilisable d ici 5 ans Gisement agricole t/an Gisement total t/an Gisement agricole t/an Gisement total t/an Menues Pailles CIVEs Lisier (liquide) Fumier Résidus de Silos STEP (liquide) Déchets de Grande distribution Petits Commerces - 0,3 Déchets Verts - 27 TOTAL Tableau n 8 : Gisement de la deuxième zone Le gisement de cette zone, comme celui de la première zone est majoritairement agricole. F.2. Le procédé sélectionné Dans le cas du gisement agricole, procédé compact de type mini-piston est choisi. Le procédé est porté sur un procédé compact, de type mini piston. Les intrants considérés étant majoritairement solides, ce procédé apparaît comme étant le plus cohérent, dans la mesure où il est plus économique que les procédés en silos-garages. Dans le cas du gisement total est un procédé infiniment mélangé Le procédé sélectionné pour le gisement total est un procédé en infiniment mélangé qui permet de traiter des intrants majoritairement liquides. Il s agit de la technologie la plus répandue dans les projets de méthanisation à la ferme. F.2.1. La valorisation du biogaz possible D un point de vue technique, le gisement présenté pourrait permettre une production de biogaz permettant l installation d un moteur de cogénération de 77 kwé dans le cadre d un gisement agricole et de 117 kwé dans le cadre du gisement total. Le projet ce classe dans le type petit projet agricole. La chaleur produite par le module de cogénération permet les valorisations suivantes : 15/19

16 Gisement agricole Gisement total Type de valorisation Grandeur Unité Grandeur Unité Serres Maraichères m² m² Serres Horticoles m² m² Séchage de bois 671 Tonnes de bois Tonnes de bois Tableau n 9 : Valorisation de la chaleur possible Deuxième zone F.3. Dimensionnement économique L estimation budgétaire de l investissement sur la zone dépend du tonnage et de la nature des intrants traités et de la production de biogaz. F.3.1. L investissement Coût Eléments Gisement agricole Gisement total Stockages/prétraitement/procédé Traitement du digestat 0 (Simple égouttage) Prétraitement biogaz /Cogénération Coûts annexes TOTAL Tableau n 10 : Estimation de l investissement Deuxième zone F.4. Les charges, recettes et retour sur investissement Les tableaux suivants reprennent les charges et les recettes estimées par an, dans le cadre d un scénario 100 % agricole et dans le cadre d un gisement comprenant également des ressources non issues de l agriculture. Comme pour la première zone et pour les mêmes raisons, il n est présenté que le cas le plus rentable, lorsque la chaleur est vendue à une activité annexe (prix indexé sur le tarif moyen de vente de chaleur issue d un réseau biomasse). La chaleur vendue est considérée comme valorisée. Poste Gisement agricole Gisement total Main d'œuvre (surveillance, maintenance, gestion des déchets) Maintenance Frais de transport des matières premières vers l'unité Maintenance Cogénération Assurance Divers TOTAL Tableau n 11 : Charges Deuxième zone 16/19

17 Gestion de la chaleur Poste Gisement agricole Gisement total 65 % de chaleur vendue Vente électricité Vente chaleur TOTAL Tableau n 12 : Recettes Deuxième zone Gisement agricole Gisement total Retour sur investissement -17 % 149 % Temps de retour sur investissement >15 ans 8 ans Tableau n 13 : Indices économiques Deuxième zone La différence importante entre le gisement agricole et le gisement total s explique par la forte augmentation de la production de biogaz (et de la puissance de l unité de l unité de méthanisation) pour une augmentation faible du tonnage. La variation de production de biogaz est, dans le cas des petites unités un facteur clef à prendre en compte. Il est illustré par cet exemple. Contraintes identifiées F.4.1. L acceptabilité sociale et environnementale La zone se situe dans le périmètre de la zone RAMSAR. L implantation d une unité sur cette zone impliquera une gestion stricte des rejets d eau liés au projet. Cependant, les projets de méthanisation étant déjà soumis à la réglementation ICPE, ces problématiques seront obligatoirement traitées. Un parcours cycliste traverse la zone (circuit «Napoléon et les églises à bois). L implantation d un projet ne doit pas perturber l attractivité de ce parcours. Points positifs Aucun monument historique et aucun site touristique de loisirs important ne se situent sur le territoire d implantation privilégié. Aucune zone protégée dans la zone identifiée par l étude hormis la zone RAMSAR. La zone identifiée est peu dense en habitation, permettant de respecter une distance importante entre une unité et des lieux de vie. La présence des zones d activités peuvent faciliter l implantation d activités annexes, et même d un site de méthanisation. 17/19

18 G. Les conclusions de l étude. G.1. L étude de gisement L étude de gisement a confirmé le potentiel de la Communauté de Communes de Soulaines. Ainsi, il a été recensé sur le territoire et les communes alentours tonnes de gisements agricoles mobilisables et tonnes de gisements nonagricoles. Ces quantités de matières représentent respectivement une production de méthane de Nm 3 /an et de Nm 3 /an (soit kwh et KWh brut). G.2. L étude des débouchés énergétiques Les besoins thermiques du territoire ne sont pas suffisants pour assurer une valorisation du biogaz optimisée. L injection dans le réseau de gaz est difficile à envisager sur le territoire puisque seule la commune de la Rothière possède un accès au réseau de gaz naturel. La cogénération apparaît donc comme étant la meilleure valorisation possible pour le biogaz. L utilisation de chaleur, essentielle pour assurer une bonne valorisation du biogaz et optimiser la rentabilité des projets, devra se faire par la création d activités annexes. La création de serres maraîchères ou horticoles ou bien la création de plateformes de production des combustibles bois-énergie semble tout à fait cohérente avec la volonté de développement de la Communauté de Communes de Soulaines-Dhuys. Les activités maraîchères et horticoles sont fortement liées aux compétences agricoles déjà présentes sur le territoire. Le développement d une filière bois-énergie est quant à elle tout à fait cohérente avec une valorisation raisonnée des bois du territoire. Concernant ce dernier point, on peut également noter que la région Champagne-Ardenne est une des régions ciblées prioritairement par le projet Européen Sucellog, promouvant la création de plateformes de production de granulés bois. G.3. La sélection et étude de deux zones La comparaison des deux premiers volets de l étude a abouti à la sélection de deux zones privilégiées. Aux profils différents, elles présentent chacune des avantages et des inconvénients. La première zone est implantée dans une zone plus favorable par rapport au gisement (tonnage et logistique). La deuxième Deuxième zone Première zone zone est localisée dans une zone ou l implantation de l unité et d une activité consommatrice de chaleur serait facilitée. Pour les deux zones, l analyse économique a souligné la nécessité de valoriser la chaleur, voire de vendre la chaleur. Le prix de la chaleur devra être fixé de façon à être compétitif par rapport 18/19

19 aux sources d énergies classiques. Mais aussi que l apport de subventions permet de stabiliser l économie du projet. Pour chacune des zones sélectionnées, il faudra être vigilant quant à l implantation exacte des unités (hors de la zone ZNIEFF pour la première zone et à une distance raisonnable des parcours cyclistes pour les deux zones). Bien que ces aspects soient déjà traités par la réglementation ICPE, le traitement des effluents et les impacts environnementaux des projets devront être traités avec rigueur, de manière à assurer la préservation de la zone RAMSAR. De plus, le travail sur l acceptabilité des projets passe par une information régulière de la population. G.4. L accompagnement L accompagnement est nécessaire d un point de vue technique, avec un bureau d études qui répondra à la majeure partie des questions qui peuvent survenir mais aussi d un point de vue financier. L ADEME, la DRAAF, le Conseil Régional ont mis en place un dispositif d accompagnement des projets de méthanisation. Ces programmes couvrent aussi bien les études que les travaux de construction et proposent des subventions qui peuvent couvrir jusqu à 50% des études et jusqu à 60% de l investissement. En 2015, les crédits de l'ademe et de la Région étaient gérés sous forme d'appels à projets. G.5. Concrétiser les résultats de l étude Afin de concrétiser les opportunités détectées durant l étude, plusieurs démarches peuvent être envisagées pour donner vie aux opportunités offertes par le territoire. La diffusion des résultats de l étude et des documents associés. Dans un premier temps pour identifier des porteurs de projet sur le territoire et les guider au mieux. Les synthèses contenant les descriptions des différents procédés et technologies de digestion et de valorisation du biogaz leur seront accessibles. Des échanges avec et entre les acteurs du territoire seront ensuite essentiels. La typologie du gisement oriente plutôt les projets vers des regroupements d agriculteurs (pour assurer un gisement assez important). La concertation est la clé d un projet réussi. La définition de l activité de la valorisation de la chaleur et sa mise en œuvre est surement le point le plus important pour la rentabilité du projet. Les porteurs de projets peuvent prendre à leur charge l activité de valorisation de la chaleur, il sera alors pertinent de réaliser une étude de marché sur les serres maraîchères et horticoles, ainsi que sur l activité de production de combustibles boisénergie. Dans le cas contraire, ils devront démarcher, chercher à s associer et contractualiser avec les futurs consommateurs de chaleur. Une fois le projet défini dans ces grandes lignes, il sera nécessaire de réaliser un avantprojet détaillé, qui validera le projet. L avant-projet détaillé, ou étude de faisabilité, est adapté spécifiquement au projet alors que les chiffrages présentés dans ce document sont généraux et budgétaires. 19/19

Etude de faisabilité méthanisation Lot n 1

Etude de faisabilité méthanisation Lot n 1 2014 Etude de faisabilité méthanisation Lot n 1 Rapport d études phases 2 et 3 Généré Benjamin Méthode Carré 04/11/2014 SOMMAIRE A. PREAMBULE... 4 B. OBJECTIFS DE LA PHASE 2 DU LOT N 1... 4 C. L UNITE

Plus en détail

Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008

Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008 Stratégie et plan d actions Méthanisation en Rhône-Alpes Version du 6 Novembre 2008 Rédaction : Rhônalpénergie-Environnement, validation par le Comité Consultatif Biogas Regions La méthanisation, quels

Plus en détail

1. Objet de l étude. 2. Motivations de l étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE CAHIER DES CHARGES

1. Objet de l étude. 2. Motivations de l étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION SUR L EXPLOITATION AGRICOLE DE L EPLEFPA DE LA GUADELOUPE CAHIER DES CHARGES 1. Objet de l étude L objet de la présente consultation est de missionner

Plus en détail

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets.

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > Faisabilité > Planification > Construction > Optimisation > Exploitation Bio

Plus en détail

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire

Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire Une journée pour vos projets de territoire Méthanisation : le projet de St Georges / Loire 04 avril 2013 Sommaire : Les grands principes de la méthanisation Les faits déclencheurs Les étapes suivies Le

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

La méthanisation agricole, une opportunité à saisir!

La méthanisation agricole, une opportunité à saisir! La méthanisation agricole, une opportunité à saisir! Instabilité des prix du marché, nouveaux projet PAC 20142020, baisse des revenus Face à tous ces constats, les exploitations agricoles cherchent à se

Plus en détail

La stratégie régionale d intervention. pour le développement. de la méthanisation en Ile-de-France

La stratégie régionale d intervention. pour le développement. de la méthanisation en Ile-de-France TEEDIF 22 mai 2014 La stratégie régionale d intervention pour le développement de la méthanisation en Ile-de-France Répondre aux objectifs régionaux : Energie Séance CR du 23 novembre 2012 Approbation

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus

Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Le magazine en ligne de l actualité technique et scientifique équine Produire de l énergie verte par la méthanisation : le processus Par : Pauline Doligez, IFCE «La méthanisation constitue une réponse

Plus en détail

Transition énergétique et méthanisation

Transition énergétique et méthanisation Transition énergétique et méthanisation Le biogaz au cœur de nos fermes 26 avril 2013 Claire INGREMEAU, Chargée de mission au Club Biogaz ATEE c.ingremeau@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr

Plus en détail

ANNEXE 3 L EXPERIENCE DU GAEC DES COLIBRIS A MEAUDRE 1000 M D ALTITUDE

ANNEXE 3 L EXPERIENCE DU GAEC DES COLIBRIS A MEAUDRE 1000 M D ALTITUDE ANNEXE 3 L EXPERIENCE DU GAEC DES COLIBRIS A MEAUDRE 1000 M D ALTITUDE 1 L expérience du Gaec des Colibris :à Méaudre 1000m d'altitude 220 vaches à viande, 49 porcs charcutiers en AB 154 ha de prairies

Plus en détail

MÉTHANISATION AGRICOLE Intérêts et grandes étapes d un projet

MÉTHANISATION AGRICOLE Intérêts et grandes étapes d un projet Crédits photos : Région Alsace, Stadler/Région Alsace MÉTHANISATION AGRICOLE Intérêts et grandes étapes d un projet Contact : Région Alsace Virginie WOLFF virginie.wolff@region-alsace.eu ADEME Alsace Jonathan

Plus en détail

La méthanisation à la ferme en région Centre

La méthanisation à la ferme en région Centre La méthanisation à la ferme en région Centre Jeudi 28 Novembre - Ademe Laurent Lejars présentation Inventaire du gisement fermentescible Suivi des unités de méthanisation en région centre Évolution des

Plus en détail

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Bretagnenonaugazdeschiste Posté par bretagnenonaugazdeschiste le 6 novembre 2012 mercredi 10 octobre 2012 Entretien chef de projet

Plus en détail

l avant-projet d arrêté relatif aux certificats et labels de garantie d origine pour les gaz issus de renouvelables

l avant-projet d arrêté relatif aux certificats et labels de garantie d origine pour les gaz issus de renouvelables COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-10g07-CWaPE-284 concernant l avant-projet d arrêté relatif aux certificats et labels de garantie d origine pour les gaz issus de renouvelables rendu en application

Plus en détail

La méthanisation. Une opportunité pour les agriculteurs du territoire de Tarn&Dadou

La méthanisation. Une opportunité pour les agriculteurs du territoire de Tarn&Dadou La méthanisation Une opportunité pour les agriculteurs du territoire de Tarn&Dadou Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax : 05 63 48 83 09 Email : accueil@tarn.chambagri.fr

Plus en détail

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Le traitement des déchets organiques par méthanisation : une opportunité énergétique? Olivier THEOBALD Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Direction

Plus en détail

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES 3 février 2009 SOMMAIRE AXE 1 Mieux évaluer le bilan énergétique des exploitations agricoles 4 AXE 2 Diffuser massivement les diagnostics énergie

Plus en détail

L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan

L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan PRÉFET DE L ORNE L ORNE La méthanisation à la ferme Editorial L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan Énergie Méthanisation Autonomie Azote (EMAA) qui développe

Plus en détail

L accompagnement de la Méthanisation en Aquitaine. Commission Agriculture 17 novembre 2014

L accompagnement de la Méthanisation en Aquitaine. Commission Agriculture 17 novembre 2014 L accompagnement de la Méthanisation en Aquitaine Commission Agriculture 17 novembre 2014 Contexte régional La politique régionale de développement de la méthanisation Le Conseil régional s est fixé, lors

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Guide pour la rédaction d un cahier des charges (juin 2009) Ce document concerne les diagnostics des émissions de gaz à effet de serre d une collectivité

Plus en détail

La méthanisation en Aquitaine

La méthanisation en Aquitaine Un dispositif à l initiative de animé par La méthanisation en Aquitaine 1 Les intrants La méthanisation : Grands principes Approche énergétique Méthaqtion : Objectifs Guichet unique pour les demandes de

Plus en détail

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de développement? Contexte Depuis le début des années 1990, l Etat, l ADEME et la Région travaillent sur le développement des

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION GUIDE A LA REDACTION D'UN CAHIER DES CHARGES Pour tout bénéficiaire d un concours financier de l ADEME dans le cadre du dispositif d aide à la décision CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE

Plus en détail

Suivi des unités de méthanisation à la ferme. en région Centre. Convention EDP 24 12 019122

Suivi des unités de méthanisation à la ferme. en région Centre. Convention EDP 24 12 019122 Suivi des unités de méthanisation à la ferme en région Centre Convention EDP 24 12 019122 Quentin BELLIARD Stagiaire Christophe BERSONNET Chambre d Agriculture d Indre et Loire Et le réseau des conseillers

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon

ENVIRONNEMENT. Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon ENVIRONNEMENT Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon La filière bois-énergie en Languedoc-Roussillon La forêt couvre plus du tiers de la surface du territoire régional en Languedoc-Roussillon, part qui

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Unité de méthanisation à la ferme. Le Pôle de Lanaud A l heure de Copenhague!

Unité de méthanisation à la ferme. Le Pôle de Lanaud A l heure de Copenhague! Unité de méthanisation à la ferme Le Pôle de Lanaud A l heure de Copenhague! Contact presse : Romain Ferrier Port. : 06.88.20.60.45 service.com@limousine.org Un site tel que le Pôle de Lanaud se devait

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

La méthanisation SOLAGRO

La méthanisation SOLAGRO La méthanisation Octobre 2011 SOLAGRO Christian COUTURIER Tél : 05 67 69 69 69 Association loi 1901 200 adhérents, 24 salariés Biomasse : biogaz, bois énergie, biocarburants, paille Maîtrise de l énergie,

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, Président, Olivier CHALLAN BELVAL et Michel THIOLLIERE, Commissaires.

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, Président, Olivier CHALLAN BELVAL et Michel THIOLLIERE, Commissaires. Délibération Délibération de la ommission de régulation de l énergie du 27 septembre 2012 portant avis sur le projet de décret modifiant le décret n 2011-1597 du 21 novembre 2011 relatif aux conditions

Plus en détail

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Les investissements éligibles au co-financement de la Banque: Doivent avoir lieu sur le territoire de la région Centre Peuvent avoir la forme de tout

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE

DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE DEVELOPPEMENT, FINANCEMENT, CONSTRUCTION ET EXPLOITATION D UNE UNITE DE METHANISATION TERRITORIALE Présentation de l avant-projet sommaire de méthanisation Communauté d Agglomération de Limoges Métropole

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010

Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 Candidature pour une étude de faisabilité gratuite: Energie Renouvelable 2010 NOTICE EXPLICATIVE Facilitateur énergies renouvelables - grands systèmes Contact : Tél. 0800/85 775 (Menu 1 / sous menu 1 /

Plus en détail

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R4 Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Pour rappel, les collèges sont de la compétence des conseils généraux,

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement,

Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement, Déplacement de Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement, Vendredi 11 juillet 2014 Visite de l unité de méthanisation du GAEC Froger

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

Appel à Projets «conception et réalisation de petites unités de méthanisation à la ferme» (Fonds Régional d'excellence Environnementale PC)

Appel à Projets «conception et réalisation de petites unités de méthanisation à la ferme» (Fonds Régional d'excellence Environnementale PC) APPEL À PROJETS «CONCEPTION ET RÉALISATION DE PETITES UNITÉS DE MÉTHANISATION À LA FERME» (Inférieure à 1 500 tonnes de matière brute par an soit 400 tonnes de matière sèche) RÉGION POITOU-CHARENTES Date

Plus en détail

Compte-rendu Voyage d étude méthanisation TERREBIOGAZ Sarl TERRECOSOL

Compte-rendu Voyage d étude méthanisation TERREBIOGAZ Sarl TERRECOSOL Compte-rendu Voyage d étude méthanisation TERREBIOGAZ Sarl TERRECOSOL www.terrecosol.fr 1 Rue Jean-Baptiste Bardinal 19240 Varetz Tel : 05.55.85.09.94 1. INTRODUCTION L objectif de ce voyage est de visiter

Plus en détail

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS L audit énergétique en industrie Bureau d études GIRUS Quelques chiffres GIRUS est une société SAS au capital de 1.500.000 détenu à 100% par ses cadres et dirigeants. GIRUS est indépendante de tout groupe

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET AIDES FINANCIERES AUX PROJETS DE METHANISATION SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS

ACCOMPAGNEMENT ET AIDES FINANCIERES AUX PROJETS DE METHANISATION SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS ACCOMPAGNEMENT ET AIDES FINANCIERES AUX PROJETS DE METHANISATION SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS Partie I Ce document vient en complément du tableau listant par régions des structures d accompagnement et d

Plus en détail

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY Diagnostic énergétique du Pays Midi-Quercy Note de synthèse Mai 2006 SOMMAIRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU PAYS MIDI QUERCY... 3 1- L OPERATION... 3 1.1- LE CONTEXTE DE L OPERATION...3

Plus en détail

Une solution collective pour le traitement des effluents phytosanitaires

Une solution collective pour le traitement des effluents phytosanitaires Une solution collective pour le traitement des effluents phytosanitaires Exemple de la plateforme de la coopérative COOPTAIN à Tain l Hermitage Projet réalisé avec le soutien financier de Contact : COOPTAIN

Plus en détail

Morbihan Energies 26 janvier 2015

Morbihan Energies 26 janvier 2015 Morbihan Energies 26 janvier 2015 Méthanisation à la ferme Projet de territoire Carine PESSIOT Chambre d Agriculture du Morbihan Les 3 composantes de la construction institutionnelle d une Chambre d Agriculture

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

TRANSPORTS SPECIALISES DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE ADAPTATION DU CAHIER DES CHARGES. DECISION n 790 3. prise dans sa séance du 13 Février 2004

TRANSPORTS SPECIALISES DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE ADAPTATION DU CAHIER DES CHARGES. DECISION n 790 3. prise dans sa séance du 13 Février 2004 SYNDICAT DES TRANSPORTS D'ILE DE FRANCE CONSEIL D'ADMINISTRATION TRANSPORTS SPECIALISES DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE ADAPTATION DU CAHIER DES CHARGES DECISION n 790 3 prise dans sa séance du 13 Février

Plus en détail

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) LUBRIZOL FRANCE Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Bilan effectué en application du décret n 2011-289 du 11 juillet 2011 relatif au bilan de gaz à effet de serre et au plan

Plus en détail

séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie»

séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie» séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie» vendredi 19 octobre 2012 - Montereau-Fault-Yonne Jean-Pascal HOPQUIN Chambre d Agriculture de Picardie

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Etude technique : Personne à contacter : : AILE cahier

Plus en détail

Les fiches Synteau. a EAUX USÉES n 6

Les fiches Synteau. a EAUX USÉES n 6 Les fiches Synteau a EAUX USÉES n 6 LA MÉTHANISATION DES BOUES D INSTALLATIONS DE TRAITEMENT DES EAUX RÉSIDUAIRES URBAINES OU INDUSTRIELLES JUIN 2014 La méthanisation connaît un développement important

Plus en détail

1er septembre 2014 à 13 h 00

1er septembre 2014 à 13 h 00 Appel à projets pour la définition d une stratégie d adaptation aux changements climatiques : Du diagnostic de vulnérabilité à l élaboration du plan d action et de son système de suiviévaluation La Direction

Plus en détail

Le développement de la méthanisation en Mayenne

Le développement de la méthanisation en Mayenne Le développement de la méthanisation en Mayenne DOSSIER DE PRESSE 21 janvier 2014 Contact presse : Esther DAVID : 02 43 01 50 70 pref-communication@mayenne.gouv.fr I - L État encadre le développement de

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1 SYNTHESE DE MISSION DECEMBRE 2012 Conseil général du Val de Marne Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie TKM Copyright 2012 1 Les éco-industries sont des entreprises qui produisent des biens

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (ar. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d'investissement (art. 5 Règ. FEDER) Guichet unique / Rédacteur Progresser vers la transition énergétique et l'autonomie

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

BILAN NATIONAL DES PROJETS BIOGAZ AU 1 er JUILLET 2013

BILAN NATIONAL DES PROJETS BIOGAZ AU 1 er JUILLET 2013 BILAN NATIONAL DES PROJETS BIOGAZ AU 1 er JUILLET 2013 ÉTAT DES LIEUX DES PROJETS BIOGAZ PAR COGÉNÉRATION BÉNÉFICIANT D UN RÉCÉPISSÉ D IDENTIFICATION ADEME Juillet 2013 Contact : Julien THUAL Service Prévention

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage SOMMAIRE EDELWAY : SUEZ ENVIRONNEMENT s engage aux côtés des collectivités

Plus en détail

BOIS-ENERGIE : LES RESEAUX DE CHALEUR CONTRIBUENT AU DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES

BOIS-ENERGIE : LES RESEAUX DE CHALEUR CONTRIBUENT AU DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES BOIS-ENERGIE : LES RESEAUX DE CHALEUR CONTRIBUENT AU DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES DOSSIER DE PRESSE Le 16 octobre 2012 Sainte-Tulle (04) Contact presse : Isabelle Desmartin / 04 42 65 78 14 isabelle.desmartin@communesforestieres.org

Plus en détail

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations PDAR Auvergne 2014-2020 Fiche type de description qualitative d une action élémentaire Action élémentaire N 1 Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations Coordinateur d action Contributions

Plus en détail

SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES

SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES Bilan 2013 et perspectives 2014 Le Préfet des Ardennes Le pôle énergies renouvelables des Ardennes, qui réunit depuis 2009 de nombreux partenaires,

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITÉ ET DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

ETUDE DE FAISABILITÉ ET DÉMARCHES ADMINISTRATIVES ETUDE DE FAISABILITÉ ET DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Réunion méthanisation CA d Alsace Marie PIERREVELCIN Avril 2014 be-terater.blogspot.com L étude de faisabilité : c est quoi? 2 Outil d aide à la décision

Plus en détail

200 Adhérents. Cinq salariés : -1 Chargé de Développement -1 Cocher Professionnel -1 Chargée d Etude -1 Chargé de Communication -1 Maraîcher

200 Adhérents. Cinq salariés : -1 Chargé de Développement -1 Cocher Professionnel -1 Chargée d Etude -1 Chargé de Communication -1 Maraîcher 200 Adhérents 1 Cinq salariés : -1 Chargé de Développement -1 Cocher Professionnel -1 Chargée d Etude -1 Chargé de Communication -1 Maraîcher Quatre chevaux et deux ânes de travail Association loi 1901

Plus en détail

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE,

Plus en détail

Une filière méthanisation sur la Communauté de Communes du Pays de Romans

Une filière méthanisation sur la Communauté de Communes du Pays de Romans Une filière méthanisation sur la Communauté de Communes du Pays de Romans COPIL Restitution finale 1er février 2011 Jérémie PRIAROLLO - Tél : 05 67 69 69 69 - Mail : jeremie.priarollo@solagro.asso.fr 3

Plus en détail

Création de la start-up Naskéo Environnement sur les technologies de méthanisation de l INRA. Executive Summary

Création de la start-up Naskéo Environnement sur les technologies de méthanisation de l INRA. Executive Summary ASIRPA Analyse Socio-économique des Impacts de la Recherche Publique Agricole Création de la start-up Naskéo Environnement sur les technologies de méthanisation de l INRA Executive Summary Janvier 2013

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux Module 4 : Performance énergétique 4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux réservée : 460 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES de l Agenda 21 du Pays Soutenir l'éco-construction

Plus en détail

COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE

COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE COLLOQUE AGRI-ÉNERGIE LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE LIGNES DIRECTRICES D IMPLANTATION, NORMES ET CONTRAINTES POUR EN ASSURER LE SUCCÈS ET LA RENTABILITÉ Par : Jacquelin Goyette, ing.f. Shawinigan, 25 octobre

Plus en détail

L audit énergétique dans l entreprise

L audit énergétique dans l entreprise L audit énergétique dans l entreprise Entreprises petites ou moyennes, la question de la maîtrise de l énergie revêt pour vous une importance décisive. Le groupe de travail «Maîtrise de l énergie dans

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique CONTEXTE Les modes de production durables sont aujourd hui indispensables pour maintenir la compétitivité des entreprises en diminuant leur dépendance

Plus en détail

Alliance Emploi-Environnement

Alliance Emploi-Environnement Alliance Emploi-Environnement Appel à projet visant à favoriser le développement de filières de matériaux durables de construction en Wallonie Date limite de retour des dossiers de candidature : 20 février

Plus en détail

Rhône-Alpes, un territoire d opportunités Valérie BORRONI Rhônalpénergie-Environnement valerie.borroni@raee.org

Rhône-Alpes, un territoire d opportunités Valérie BORRONI Rhônalpénergie-Environnement valerie.borroni@raee.org Rhône-Alpes, un territoire d opportunités Valérie BORRONI Rhônalpénergie-Environnement valerie.borroni@raee.org Cible de Rhônalpénergie-Environnement : collectivités et territoires Les actions en méthanisation

Plus en détail

Etat des lieux de la très petite méthanisation agricole 80 kwe en France et en Europe. JRI - 3 au 5 février 2015 - Rennes

Etat des lieux de la très petite méthanisation agricole 80 kwe en France et en Europe. JRI - 3 au 5 février 2015 - Rennes Etat des lieux de la très petite méthanisation agricole 80 kwe en France et en Europe JRI - 3 au 5 février 2015 - Rennes 1- LA METHANISATION AGRICOLE Etat des lieux exemples de la France, l Italie et l

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques Florence MORIN ADEME Franche-Comté 20 novembre 2015 Fonctionnement d une unité de méthanisation Quelles solutions de valorisation des

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Biogaz et méthanisation en France : lever les freins au développement de la filière

Biogaz et méthanisation en France : lever les freins au développement de la filière Biogaz et méthanisation en France : lever les freins au développement de la filière Caroline Marchais, Déléguée générale du Club Biogaz club.biogaz@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr Le biogaz

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Projet de. Construction d une serre bioclimatique. en paille compressée et charpente en bois. sur le site de Vicoigne (Raismes)

Projet de. Construction d une serre bioclimatique. en paille compressée et charpente en bois. sur le site de Vicoigne (Raismes) EPLEFPA de Raismes Lycée Professionnel Agricole et Horticole Avenue du Château 59590 RAISMES Tél : 03.27.36.75.45 Fax : 03.27.36.79.31 Mél : epl.raismes@educagri.fr _ Projet de Construction d une serre

Plus en détail

Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de Prestations de Services?

Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de Prestations de Services? Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de prestations de services? 1 Note technique Comment conduire le diagnostic préalable à la mise en place d un Centre de Prestations

Plus en détail