Le ministère de l'intérieur Hôtel de Beauvau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le ministère de l'intérieur Hôtel de Beauvau"

Transcription

1 Le ministère de l'intérieur Hôtel de Beauvau Exposition «Femmes et hommes du ministère de l Intérieur dans la Grande Guerre» et 21 septembre

2 LE MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR ouvre ses portes, pour la dixième fois, pour les Journées du Patrimoine des 20 et 21 septembre C est l occasion pour tous les visiteurs de découvrir cette institution régalienne qui, depuis plusieurs siècles, œuvre pour garantir la sécurité des Français. La visite se déroule dans l hôtel particulier du XVIII e siècle de la place Beauvau. Vous y découvrirez différents salons, dont la salle des fêtes, mais aussi la galerie des portraits des différents ministres de 1790 à nos jours et mon bureau. Quatre pièces sont inscrites au titre des monuments historiques depuis L histoire de ce ministère est aussi celle des différents corps de métiers qui le composent : préfets, personnels de l administration, de la police, de la gendarmerie et de la sécurité civile est l année du centenaire de la Grande Guerre. Pour les Journées du Patrimoine, j ai tenu à rendre hommage aux femmes et aux hommes de tous corps et de tous grades qui se sont illustrés lors de cette période en leur consacrant une exposition, intitulée «Femmes et hommes du ministère de l Intérieur dans la Grande Guerre» évoquant le contexte politique et administratif à la veille de la guerre et la vie au front et à l arrière, afin de mettre en valeur les missions et l action des agents du ministère et des femmes appelées à suppléer les hommes partis au front. Enfin, vous pourrez visiter l une des geôles des résistants de la Seconde guerre mondiale, témoin de l occupation d une partie des locaux du ministère par la Gestapo, conservée depuis la Libération. Cette pièce conserve les inscriptions de résistants laissées comme marques de leur passage entre deux interrogatoires, émouvantes traces de leur force de caractère et de leurs espoirs. Riche de son histoire et des hommes qui l ont servi, le ministère de l Intérieur vous est aujourd hui ouvert. Je vous souhaite la bienvenue. Bernard CAZENEUVE Ministre de l Intérieur 3

3 Sommaire Plan de la visite...p.5 Animation musicale...p.6 Exposition de véhicules...p.7 L hôtel de Beauvau... p.8 Exposition : Femmes et hommes du ministère de l Intérieur dans la Grande Guerre...p.12 Questionnaire sur la Grande Guerre pour les enfants...p.14 Projection du documentaire : «Jean Moulin, préfet et héros de la Résistance»...p.15 La geôle des résistants...p.16 Le jardin et le hall Georges Sand...p.18 Réponses au questionnaire pour les enfants...p.18 Informations pratiques Espace de restauration Un kiosque approvisionné en boissons et en collations est ouvert dans le hall George Sand. Espace de vente Un espace situé dans le hall George Sand, dédié à la vente d ouvrages, vous proposera des livres sur la Résistance et sur les institutions de la République. 5 Toilettes Les toilettes se trouvent dans la cour face au hall George Sand. Livre d or Un livre d or est à votre disposition à la fi n du parcours, près de la sortie. N hésitez pas à y apporter vos remarques, témoignages ou suggestions

4 Circuit journées du patrimoine 2014 place Beauvau accès visiteurs au ministère de l Intérieur rue des Saussaies / P place des Saussaies 1bis sortie rue Cambacérès présentation de véhicules de la Grande Guerre et de véhicules contemporains 2 salons de l'hôtel Beauvau 3 4 salle des fêtes : Femmes et hommes du ministère de l'intérieur dans la Grande Guerre animation musicale 5 espace vente 6 Kiosque gournand 7 toilettes documentaire «centenaire de la Grande Guerre» exposition sur les geôles des résistants - documentaire «Jean Moulin» geôle des résistants 11 cour Fourneret escaliers 5

5 Animation musicale 4 La musique des gardiens de la paix de la préfecture de police Créée en 1929, la musique des gardiens de la paix est une formation professionnelle de 114 musiciens, issus pour la plupart des conservatoires nationaux. Elle prête son concours lors des grandes cérémonies protocolaires et se compose de deux ensembles, l orchestre d harmonie et l orchestre batterie-fanfare. L orchestre de la garde républicaine Créé en 1848, cet orchestre se compose de deux grands ensembles : l orchestre d harmonie, composé de 80 musiciens, et l orchestre à cordes, de 40 musiciens. Issus des conservatoires supérieurs nationaux, ils sont recrutés par concours. Leur répertoire couvre l ensemble du répertoire musical classique du XVII e siècle à nos jours. La musique de la gendarmerie mobile Orchestre militaire, la musique de la gendarmerie mobile est formée d un orchestre d harmonie et d un orchestre de batterie-fanfare. Elle est présente à l occasion de toutes les grandes cérémonies et manifestations militaires partout en France. Le chœur de l armée française Formation spéciale de la garde républicaine, le chœur de l armée française est le seul chœur professionnel exclusivement composé d hommes en France, 45 chanteurs recrutés parmi l élite des professionnels français. Le chœur participe à des manifestations offi cielles, des saisons musicales ou des festivals, en France et à l étranger. Son répertoire s étend de la chanson traditionnelle et populaire aux grandes œuvres classiques lyriques composées pour voix d hommes. L orchestre départemental des sapeurs-pompiers des Yvelines L orchestre départemental des sapeurs-pompiers des Yvelines fait partie du service d incendie et de secours. Composé de 55 musiciens, il accompagne les cérémonies offi cielles, commémoratives et festives. La musique de la police nationale Créée en 1956, la musique de la police nationale comprend un orchestre d harmonie et un orchestre de batterie-fanfare qui participent à la préservation, à la promotion et au renouvellement d un riche patrimoine musical. Elle contribue à porter l image de la police française au-delà des frontières. 6

6 Exposition de véhicules Cour d honneur 1 Centenaire de la Grande Guerre Véhicule de premier secours Delahaye 43 PS (année 1911) Pompe à bras Échelle Rosalie Taxi de la Marne Renault type AG-1 Gendarmerie nationale Renault Clio III RS Matra Jet 6 (année 1966) Moto BMW 1200 RT Moto BMW R 60/2 Police nationale Car de police HY surnommé «panier à salade» Renault Clio III RS Moto BMW avec fanion de la Section Motocycliste d Escorte (SME) des CRS Moto BMW R 60/2 Cour Fourneret 11 Gendarmerie nationale Renault Juvaquatre Police nationale Véhicule ancien de maintien de l ordre Peugeot J5 (CRS) Citroën Visa PIE avec insigne de la Police nationale Sécurité civile Renault Trafi c d intervention des démineurs Robot de déminage TÉODOR 7

7 L hôtel de Beauvau 2 3 Construit en 1770, cet hôtel particulier a conservé le nom de l un de ses habitants, le maréchal de Beauvau-Craon. Siège du ministère de l Intérieur depuis 1861, on l appelle communément la «Place Beauvau». Acheté par l État en 1859, sous Napoléon III, cet emplacement avait été choisi en raison de sa proximité avec l Élysée. Les grilles Beauvau La création des grilles, côté place Beauvau, a été commandée par le banquier César-Ernest André en Elles ont été réalisées par le serrurier Roy pour l entrée monumentale de l hôtel. Ce chef d œuvre de ferronnerie a fait perdre au portique initial son couronnement de pierre.. L escalier d honneur Débutant en haut et à gauche de la volée de marches que l on trouve après avoir franchi le perron de la cour d honneur, l escalier d honneur mène aux appartements du ministre. Le marbrier Coquet aîné et l entrepreneur Laurent lui donnent sa forme définitive en

8 L antichambre Les panneaux fi xés sur les boiseries de cette antichambre présentent les portraits des ministres de l Intérieur de 1790 à aujourd hui. 176 personnalités ont occupé cette fonction à ce jour, parfois à plusieurs reprises. Le salon du ministre On y observe une pendule à colonnes, marbre blanc et bronzes dorés, époque Louis XVI ; le cadran est signé Le Dunois. De ce salon, par la porte mitoyenne, les visiteurs peuvent apercevoir le bureau du ministre de l Intérieur. Le bureau du ministre Dans la vaste pièce de travail du ministre, on remarque, dès l entrée, son bureau. Il est de style Empire, en acajou. Il présente une ornementation de bronzes et d appliques dorées. Réalisé en 1812 par les élèves de l école impériale des arts et métiers, on le donne comme ayant été celui de Jean-Jacques Cambacérès, duc de Parme, 2 e consul et archichancelier de l Empire, qui n a cependant jamais été ministre de l Intérieur. 9

9 Le salon Érignac Anciennement «salon vert», ce salon a été rebaptisé «salon Érignac» en l honneur du préfet Claude Érignac assassiné en Corse le 6 février C est une salle de réunion très utilisée. On peut observer deux consoles en bois peint blanc, rechampies d or, dessus de marbre blanc, d époque Restauration (1824). La salle des fêtes Elle a été construite en 1900 par l architecte Edouard Paulin grâce à un crédit spécial ouvert à l occasion de l Exposition Universelle. Cette grande salle sert à des évènements tels que les réceptions, les conférences de presse, les séminaires ou l accueil des médias lors des scrutins électoraux, par exemple. Aux murs, vous remarquerez les copies d une imposante tenture d Abbeville - «Le sacre de Charles X» - créée en 1824 à l occasion même du sacre royal. Suite de la visite de l hôtel de Beauvau en page 18 10

10 Exposition 3 Femmes et hommes du ministère de l Intérieur dans la Grande Guerre Service historique de la défense, Vincennes 11

11 ECPAD / France / 1916 / Isidore Aubert Pour commémorer la Première Guerre mondiale, le ministère de l Intérieur rend hommage à l action de ses agents, qu ils soient policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers ou membres de l administration préfectorale. À un détail près : en 1914, ce ministère se composait uniquement de l administration centrale, du corps préfectoral et de la police d État (police judiciaire et Sûreté générale). Le rattachement de la gendarmerie nationale au ministère de l Intérieur date de janvier Gage de qualité, l exposition a été labellisée par la Mission du Centenaire dans le cadre d une commission spécifi que associant un conseil scientifi que. Cette exposition se décline en quatre volets. L introduction explique comment s est déclenchée la guerre. Elle présente notamment un calendrier des dates clés, un organigramme du ministère à cette époque et évoque Clemenceau, ministre de la Guerre, ainsi que les différents ministres de l Intérieur de la période qui s y sont succédé. L entrée en guerre est illustrée par un ordre de mobilisation générale et des faits historiques, tels que le rôle des taxis de la Marne. Des documents mettent en valeur des messages codés, la surveillance des étrangers, les bulletins de recherche des déserteurs, une citation à l ordre du régiment d un commissaire de police. Collection Eric Deroo 12

12 Collection Union maisons de Champagne L administration au front présente le rôle des gendarmes, des sapeurs-pompiers et du corps préfectoral. Certains d entre eux sous-préfets, préfets ont demandé à combattre alors que leurs fonctions ne les y obligeaient pas. En parallèle, le ministre de l Intérieur transmit une circulaire à l ensemble des préfets pour qu ils maintiennent les services administratifs en place, malgré l omniprésence des Allemands. La vie à l arrière dépeint la vie administrative au quotidien, sous plusieurs angles : rationnement et ravitaillement, situation des étrangers, gestion des réfugiés, réquisition de main d œuvre, en particulier féminine, bombardements (aménagement des caves pour le travail et la vie familiale, notamment à Reims), création de brigades mobiles pour faire face à la criminalité, rôle des gendarmes prévôtaux, rapports des préfets sur la gestion de la vie quotidienne, censure des journaux. Les panneaux sont illustrés par des photographies d époque et des documents d archives. Pour compléter ce voyage dans le temps, plusieurs uniformes portés en 1914 balisent le parcours : gardien de la paix, sapeurs-pompiers, préfet et gendarme en mission de prévôté. Enfi n, un documentaire d une trentaine de minutes éclaire cette période par les témoignages d universitaires ( 8 sur le plan). Archives municipales de Toulouse 13

13 Les enfants, vous êtes les bienvenus au ministère de l Intérieur! Au cours de votre visite de l exposition consacrée à la Grande Guerre, vous trouverez ce personnage accroché à certains panneaux. 2 Regardez le numéro qu il porte sur son t-shirt : c est le numéro d une question bien précise! Par exemple, quand vous verrez le numéro 1, vous saurez que vous trouverez sur le panneau la réponse à la question 1. Prêts? Partez! Question 1 : En 1914, quels pays sont alliés de la France? Royaume-Uni - Autriche-Hongrie - Russie (entoure les bonnes réponses) Question 2 : Quel était le surnom donné à Clemenceau? Celui-ci faisait référence à sa force de caractère. Le loup - Le lion - Le tigre (entoure la bonne réponse) Question 3 : A quelle date la France entre-t-elle en guerre? juin août novembre 1914 (entoure la bonne réponse) Question 4 : Combien de gendarmes sont morts pour la France entre 1914 et 1919? (entoure la bonne réponse) Question 5 : Quelle somme d argent était donnée pour aider un enfant réfugié pendant la guerre? francs - 10 francs - 0,5 franc (entoure la bonne réponse) Question 6 : Où sont transférées les écoles pour protéger les enfants des bombardements? dans les hôpitaux - dans les églises - dans les caves (entoure la bonne réponse) Question 7 : La guerre fait augmenter les prix des aliments, qui sont multipliés par : (entoure la bonne réponse) 2 Question 8 : Quel était le surnom donné aux conductrices de tramway à Paris, au cours de la Grande Guerre? la tramwoman - la wattwoman - la traminotte (entoure la bonne réponse) Quand vous aurez terminé, vous pourrez trouver les bonnes réponses en page 18. Mais attention, pas de triche! 14

14 Jean Moulin résistant et préfet d Eure et-loir. Projection du documentaire : «Jean Moulin, préfet et héros de la Résistance» 9 Né à Béziers le 20 juin 1899, Jean Moulin suit les pas de son père, professeur d histoire, très investi dans la politique, en choisissant de faire carrière dans l administration préfectorale, au détriment d une carrière artistique. Plus jeune sous-préfet, puis préfet de France, il occupe les fonctions de sous-préfet de 1925 à 1937, puis celles de préfet de 1937 à 1940, année de sa révocation par le régime de Vichy. Son tempérament et ses qualités se révèlent dès juin 1940, lors de l exode. Alors préfet d Eure-et-Loir, il reste à Chartres, sans lien avec le gouvernement en fuite, et avec peu de moyens, pour maintenir le calme, secourir et nourrir une population terrorisée par les bombardements et l avancée des troupes allemandes. En juin 1940, lorsque les Allemands entrent dans Chartres, ils tentent de lui faire signer de force un document accusant à tort une troupe de tirailleurs sénégalais d atrocités envers des civils. Il refuse et tente de se suicider plutôt que de se soumettre, mais il survivra. Après sa révocation par le régime de Vichy en novembre 1940, il entre dans la clandestinité sous le pseudonyme de «Max». A Londres, le général de Gaulle le charge d unifi er l ensemble des mouvements de Résistance afi n de former le Conseil National de la Résistance, dont la première réunion a lieu le 27 mai 1943 à Paris. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, Jean Moulin décide de réunir, le 21 juin 1943, les chefs de la Résistance sud à Caluire-et-Cuire, près de Lyon, au domicile du docteur Dugoujon. A la suite d une dénonciation, il y est arrêté, ainsi que sept membres de l étatmajor sud de l Armée Secrète. Jean Moulin est identifi é, interrogé et torturé par Klaus Barbie, chef de la Gestapo, au fort de Montluc à Lyon. Il est ensuite transféré à Paris où il subit de nouveaux interrogatoires. Durant toute la durée de son calvaire, il ne révèle rien. Il meurt, le 8 juillet 1943, en gare de Metz, dans le train qui le conduit en Allemagne. 15

15 Visite de la geôle des résistants 10 Le 14 juin 1940, l armée allemande pénètre dans Paris. Le 10 août, elle réquisitionne les immeubles du ministère de l Intérieur situés rue des Saussaies et rue Cambacérès pour y installer la «SIPO und SD», la police de sûreté allemande, composée de l ensemble police criminelle/police politique (Gestapo) et du service de sécurité du parti nazi (SD). Entre 1941 et août 1944, ces locaux sont utilisés par la Gestapo, qui a son siège au 72, avenue Foch, pour y interroger des personnes suspectées et arrêtées. Chaque jour, vers 8 heures, puis vers 13 heures, des gardes SS, ou parfois des soldats de la Wehrmacht, font le tour des prisons parisiennes pour y prendre les «convoqués» de la journée. Des «locaux de sûreté» sont alors improvisés dans de nombreux endroits du bloc de la rue des Saussaies et de la rue Cambacérès afi n de garder les prisonniers à portée de main, avant ou entre deux interrogatoires. L objectif est de limiter ainsi au maximum les risques d évasion ou de communication avec l extérieur. Ces locaux sont des réduits extrêmement exigus, obscurs et inconfortables, réservés à l origine au matériel des femmes de ménage. Dans l un d eux, on retrouve scellé au mur un gros anneau de fer qui servait à enchaîner les détenus jugés récalcitrants. A la Libération, ces locaux carcéraux improvisés retrouvent des usages normaux. Cependant quatre geôles sont demeurées intactes depuis le mois de mai 1942 qui vit le début de leur utilisation intense : trois sont situées aux 4 e et 5 e étages de l immeuble Brossolette, la quatrième au 2 e étage du 11 rue Cambacérès. C est cette dernière qui vous est présentée lors des Journées du Patrimoine. 16

16 Les inscriptions des résistants Dans ces cagibis sans fenêtre et sans air, les résistants ont vécu des heures terribles. Privés de nourriture, parfois torturés par l angoisse d un nouvel interrogatoire, d une déportation, du poteau d exécution. Dans une volonté désespérée de laisser une marque de leur passage, ces prisonniers ont utilisé, pour tracer ou graver leurs émouvants messages, des outils dérisoires : petit crayon (parfois simple fragment de mine), épingle enfoncée dans le revers du veston, pointe ramassée dans la cour de prison, fragments de bois ou pointe de l ongle... Dans ces messages en forme de testament, on retrouve des thèmes récurrents : amour, patriotisme, foi religieuse La haine y est curieusement absente. Inscriptions sur les murs des geôles des résistants. 17

17 Le jardin, situé à l arrière du corps central de l hôtel de Beauvau, est bordé par la salle des fêtes sur l aile gauche. Le jardin 4 Le jardin est bordé sur l aile gauche par la salle des fêtes, puis par le salon Erignac, le salon du ministre, les bureaux du ministre et de son directeur de cabinet au centre. Sur l aile droite, des bureaux ont été aménagés dans l ancienne orangerie. Le jardin, de superfi - cie moyenne, a été orné au XIX e siècle de 413 arbres commandés aux pépinières de Trianon. Le hall George Sand 5 Le hall conduisant à l immeuble Lamartine, hébergeant les services de restauration du ministère de l Intérieur rend hommage à George Sand, née Aurore Dupin le 1 er juillet 1804 à Paris. Femme de lettres et journaliste, son combat politique pour l émancipation de la femme l a conduite au ministère de l Intérieur, installé alors rue de Grenelle. Dans une lettre adressée le 24 mars 1848 à son fi ls Maurice Sand, elle lui écrivait : «Me voilà déjà occupée comme un homme d État. J ai fait deux circulaires gouvernementales aujourd hui, une pour le ministère de l Instruction publique, une pour le ministère de l Intérieur.» 2 Réponses : question 1 : Royaume-Uni et Russie, question 2 : le tigre, question 3 : août 1914, question 4 : 880 gendarmes, question 5 : 0,5 franc par jour et par enfant, question 6 : dans les caves, question 7 : par 10, question 8 : la wattwoman. 18

18 Conception et impression par les services du ministère de l'intérieur Dicom Crédit photos : Dicom - Préfecture de police. Tous droits réservés - Collection du musée de la gendarmerie.

Le ministère de l Intérieur Hôtel de Beauvau

Le ministère de l Intérieur Hôtel de Beauvau Le ministère de l Intérieur Hôtel de Beauvau 2015 19 et 20 septembre Photo de couverture : MI-SG-DICOM-J.DELELIS Photo du ministre : MI-SG-DICOM-J.GROISARD Bienvenue au ministère de l Intérieur qui ouvre

Plus en détail

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède La bibliothèque Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède une mezzanine et abrite une collection complète des journaux officiels de la République. Cette

Plus en détail

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives

Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Protocole et organisation des cérémonies commémoratives Organisation et déroulement actualisé en 2014 Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du gouvernement. Le maire est responsable du déroulement

Plus en détail

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 les hauts-de-seine dans la Grande Guerre : Mobiliser / Soutenir / Soigner EXPOSITION ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Contact presse Conseil général

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

1943 L AFFAIRE JEAN MOULIN

1943 L AFFAIRE JEAN MOULIN Le 21 juin 1943, Jean Moulin, allias Max, se rend à Caluire, près de Lyon, dans la maison du docteur Dugoujon où il retrouve Raymond Aubrac, le colonel Lacaze et André Lassagne, trois dirigeants de l Armée

Plus en détail

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015

Animations. Visites. Expositions. Conférences. Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Animations Visites Samedi 19 et dimanche 20 septembre 2015 Expositions Conférences Hôtel de ville En ville VISITES GUIDÉES Samedi 19 et dimanche 20 septembre à 15 h. Durée : 1 heure 30 Rendez-vous esplanade

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton

1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE. Archives Municipales de Menton 1914-1918 PREMIERE GUERRE MONDIALE CATALOGUE Archives Municipales de Menton 1 Le service des Archives Municipales de Menton vous propose une sélection de documents en relation avec la Première Guerre Mondiale.

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Le Château. Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur.

Le Château. Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur. HANDICAP MOTEUR Le Château de Versailles & Les Jardins Les Jardins : Les Jardins inférieurs du Château sont accessibles depuis le parterre Nord grâce à un élévateur. Le Château Circuits de Visites : Des

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse Dossier de presse 1 Présentation Né à Mont-de Marsan dans la Landes, le 3 octobre 1909, Robert de la Rivière (1909-1992) dit Rob Roy fut dès sa jeunesse un amoureux fou de l automobile et du dessin. Il

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.

SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV. SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LA PRISON DE MONTLUC MÉMORIAL NATIONAL DE LA PRISON DE

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations

Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations Lucien Bunel : enfant de Barentin, Juste parmi les Nations Une exposition proposée par le groupe scout 1 ère Lucien Bunel, dans le cadre du 70 e anniversaire de la mort de Lucien Bunel en déportation LE

Plus en détail

Programme Automne 2010

Programme Automne 2010 Programme Automne 2010 L EXPOSITION TEMPORAIRE A CARNAVALET Prestigieuse exposition de l automne Voyage en capitale, Louis Vuitton et Paris (13 octobre 2010 27 février 2011) En 1854, Louis Vuitton pose

Plus en détail

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors

Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Jour 3 : Annecy/Lyon/Vassieux-en-Vercors Nous quitterons Annecy vers 7h45 pour nous rendre à Lyon. La visite du Mémorial de Montluc est prévue à 10h30. Si nous ne sommes pas retardés lors du trajet, nous

Plus en détail

Le protocole à l usage des maires

Le protocole à l usage des maires MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Le protocole à l usage des maires LA CÉLÉBRATION DES FÊTES NATIONALES ET COMMÉMORATIVES «Les cérémonies publiques sont organisées sur ordre du Gouvernement ou à l initiative d

Plus en détail

Balade commentée : Les fusillés d Aulichamps

Balade commentée : Les fusillés d Aulichamps 15 8 2014 Balade commentée : Les fusillés d Aulichamps Rendez-vous Place de l Eglise devant l Eglise Saint-Pierre à 14 heures Durée de la balade : environ 2 heures Descriptif : Balade découverte du quartier

Plus en détail

POLICE MUNICIPALE RUE GEORGES CLEMENCEAU 06480 LA COLLE SUR LOUP TEL : 04.93.32.98.63 TEL / FAX : 04.93.32.10.64

POLICE MUNICIPALE RUE GEORGES CLEMENCEAU 06480 LA COLLE SUR LOUP TEL : 04.93.32.98.63 TEL / FAX : 04.93.32.10.64 POLICE MUNICIPALE RUE GEORGES CLEMENCEAU 06480 LA COLLE SUR LOUP TEL : 04.93.32.98.63 TEL / FAX : 04.93.32.10.64 SI VOUS NE VOULEZ PAS ÊTRE CAMBRIOLE VEILLEZ A NE PAS ÊTRE CAMBRIOLABLE! 1) DE BONNES PRECAUTIONS

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Le label Qualité français langue étrangère : pratiques et valorisations

Le label Qualité français langue étrangère : pratiques et valorisations Séminaire, du 17 mars 2014, au CIEP, Sèvres Le label Qualité français langue étrangère : pratiques et valorisations I - Votre arrivée au CIEP Le Centre international d études pédagogiques est situé au

Plus en détail

Explorer l Histoire de France

Explorer l Histoire de France Dossier de presse saison 2015 1 er mai au 2 novembre Explorer l Histoire de France Enquêtes et énigmes dans le plus grand labyrinthe de buis d Europe Sommaire Le Château et le jardin de buis de Merville,

Plus en détail

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Dossier enseignant Exposition du 25 avril au 30 juillet Musée des Armes de Tulle Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Récit du dimanche 12 mai 1940 : «Le soir venu, plus un anglais ne reste sur le terrain

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration

le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration le 2 avenue de l observatoire historique du bâtiment école nationale d administration HISTORIQUE DU BÂTIMENT Robert II, dit Le Pieux (972-1031), fils et successeur de Hugues Capet, bâtit le premier en

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

Maurice Schwob, Musée de la Chemiserie. et de l Elégance masculine

Maurice Schwob, Musée de la Chemiserie. et de l Elégance masculine Maurice Schwob, fondateur de 100.000 Chemises Exposition présentée du 1 er mars au 13 avril 2014 Musée de la Chemiserie et de l Elégance masculine ARGENTON-SUR-CREUSE (INDRE) Communiqué de presse A l'occasion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 19 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE «Les petits artistes de la mémoire» La grande guerre vue par les enfants Concours du centenaire

Plus en détail

Bernard Maître, 20 ans, Résistant. Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne

Bernard Maître, 20 ans, Résistant. Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne Bernard Maître, 20 ans, Résistant Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne Les élèves de CM1 de Mme Mailley ont réalisé ce livre racontant l histoire de

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

IMPRIMERIE, LIBRAIRIE, PRESSE

IMPRIMERIE, LIBRAIRIE, PRESSE ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CREUSE 2 T IMPRIMERIE, LIBRAIRIE, PRESSE Répertoire numérique Etabli par Philippe LOY, secrétaire de documentation Et publié sous la direction de Nicolas DOHRMANN, conservateur

Plus en détail

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général

Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 30 juin 2014 Commémorations du centenaire de la Guerre 1914-1918 Présentation des actions menées et soutenues par le Conseil général Le Territoire de Belfort, comme partout

Plus en détail

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours»

SORTIE APRES-MIDI DANSANT. Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi. «Tubes d un jour, tubes toujours» «Tubes d un jour, tubes toujours» Spectacle musical Mardi 13 octobre après-midi APRES-MIDI DANSANT Dimanche 20 septembre de 14h à 18h A l espace loisirs Charentonneau Participation 6 Laissez-vous emporter

Plus en détail

Présentation du. Bac Pro Sécurité Prévention

Présentation du. Bac Pro Sécurité Prévention Présentation du Bac Pro Sécurité Prévention Les métiers de la Sécurité Publique Gardien de la paix (Police nationale) Gendarme (Gendarmerie nationale) Policier Municipal (Mairie) Garde Champêtre Municipal

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure

Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Tâche «complexe» sur la résistance intérieure Consigne générale : Après avoir fuit votre Auvergne natale en juin 1940, Vous vous êtes enrôlés auprès du bureau central de renseignement et d action, le service

Plus en détail

Prix à partir de 132.80 par personne en hôtel 2** deux journées et une nuitée

Prix à partir de 132.80 par personne en hôtel 2** deux journées et une nuitée Circuit percée allemande et occupation Aussitôt après la bataille des Frontières, l incursion allemande se poursuit en France par les Ardennes et la Meuse. La visite que nous vous proposons sur deux jours

Plus en détail

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or

Dossier de presse. Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Dossier de presse Commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale Programme du Conseil Général de la Côte-d Or Le Conseil Général participe aux commémorations de la «Grande Guerre» Proche du

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité À quoi sert la vidéoprotection? Les caméras

Plus en détail

DÉCORATIONS OFFICIELLESFRANÇAISES ORDRE D HONNEUR D HONNEUR LES GRAND CROIX CROIX ET PLAQUE ENSEMBLE GRAND OFFICIER SE PORTE AVEC LA CROIX D OFFICIER

DÉCORATIONS OFFICIELLESFRANÇAISES ORDRE D HONNEUR D HONNEUR LES GRAND CROIX CROIX ET PLAQUE ENSEMBLE GRAND OFFICIER SE PORTE AVEC LA CROIX D OFFICIER DÉCORATIONS OFFICIELFRANÇAISES TOUS INSIGNES FABRIQUÉS PAR LA MONNAIE DE PARIS SONT CONFORMES AUX NORMES OFFICIEL ATTENTION AUX FAUX INSIGNES. ORDRE DE LA ORDRE DE DE LA ORDRE DE LA LA GRAND ET PLAQUE

Plus en détail

Accueil de congrès et de séminaires. SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil

Accueil de congrès et de séminaires. SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil Accueil de congrès et de séminaires SAINT-FLOUR Ville de caractère et d accueil SOMMAIRE VILLE CENTRALE ET TRÈS ACCESSIBLE Accès p. 3 VILLE DE CARACTÈRE p. 4 L OFFICE DE TOURISME DES PAYS DE SAINT-FLOUR

Plus en détail

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Journées Européennes DU Patrimoine Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Chaque année, depuis maintenant 30 ans, les Journées Européennes du Patrimoine permettent à chacun d entre nous d en découvrir les

Plus en détail

l Histoire Transmettre Musée de Lorris édition de la Résistance et de la Déportation www.museelorris.fr www.loiret.fr

l Histoire Transmettre Musée de Lorris édition de la Résistance et de la Déportation www.museelorris.fr www.loiret.fr Musée de Lorris Musée départemental de la Résistance et de la Déportation édition 2015 Transmettre l Histoire de la Résistance et de la Déportation www.museelorris.fr www.loiret.fr Pourquoi un Musée de

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Un exemple de migration contrainte pour raison politique

Un exemple de migration contrainte pour raison politique Archives départementales de l Yonne Service éducatif Programme d Histoire de Seconde : la place des Européens dans le peuplement de la Terre de l Antiquité au XIX e siècle Littérature et société : de la

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère Paris L immeuble du 14, rue Bergère offre un remarquable exemple d architecture bancaire. Construit pour le Comptoir national d escompte de Paris (CNEP), ancêtre direct de BNP Paribas, il en est resté

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE

XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE XIV / XVIII LA PHOTOGRAPHIE ET LA GRANDE GUERRE 13.06-27.07.14 / 20.08-07.09.14 DOSSIER DE PRESSE 2 FI 1069 0144, ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DU HAUT-RHIN - IMAGE RECADRÉE DANS LE CADRE DES COMMEMORATIONS

Plus en détail

PRÉFET DE L EURE. PREFECTURE DE L EURE Direction de la prévention et de la sécurité civile Boulevard Georges Chauvin CS 92201 27022 EVREUX Cedex

PRÉFET DE L EURE. PREFECTURE DE L EURE Direction de la prévention et de la sécurité civile Boulevard Georges Chauvin CS 92201 27022 EVREUX Cedex PRÉFET DE L EURE SOUS-PRÉFECTURE DES ANDELYS 10, rue de la sous-préfecture CS 20503 27705 LES ANDELYS Cedex PREFECTURE DE L EURE Direction de la prévention et de la sécurité civile Boulevard Georges Chauvin

Plus en détail

Activités privées de sécurité. Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement)

Activités privées de sécurité. Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement) Ns sommes là pr vs aider cerfa N 13852*02 Activités privées de sécurité Demande de carte professionnelle (Demande de première carte de renvellement) Loi n 83-629 du 12 juillet 1983 modifiée Décret n 2009-137

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS. 5 bis, rue de la Forêt. 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR

MAISON DES ASSOCIATIONS. 5 bis, rue de la Forêt. 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR MAISON DES ASSOCIATIONS 5 bis, rue de la Forêt 95350 Saint Brice sous Forêt REGLEMENT INTERIEUR 1 SOMMAIRE 1 OBJET DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS... 1 2 ACCES A LA MAISON DES ASSOCIATIONS... 1 3 - CONDITIONS

Plus en détail

Défendre Metz au Moyen Âge. l histoire d une architecture au service des hommes

Défendre Metz au Moyen Âge. l histoire d une architecture au service des hommes Défendre Metz au Moyen Âge l histoire d une architecture au service des hommes Livret pédagogique accompagnant l exposition proposée par Historia Metensis en partenariat avec les Archives municipales de

Plus en détail

Présentation. Sommaire du dossier. Parcours de l exposition 3. Intérêt pédagogique 4. Actions pédagogiques 5. Informations pratiques 6

Présentation. Sommaire du dossier. Parcours de l exposition 3. Intérêt pédagogique 4. Actions pédagogiques 5. Informations pratiques 6 1 Présentation Quelques mois après la libération de la France, Pierre Betz, directeur de la revue Le Point, demande à Robert Doisneau de réaliser un reportage photographique dans le but d illustrer son

Plus en détail

PROCES-VERBAL DESCRIPTIF

PROCES-VERBAL DESCRIPTIF SECOND ORIGINAL PROCES-VERBAL DESCRIPTIF L an deux mille douze et deux aout A la requête de Le CMAR, Société Coopérative de crédit à capital variable, soumise au Livre V du Code Rural, inscrite au RCS

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE FICHE N 3 AUTRES DEROGATIONS D OUVERTURE TARDIVE

FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE FICHE N 3 AUTRES DEROGATIONS D OUVERTURE TARDIVE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE DE DEBITS DE BOISSONS MODE D EMPLOI 1 SOMMAIRE FICHE N 1 - PRESENTATION GENERALE FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS / AIDES-SOIGNANTS DU CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-QUENTIN ID456 1/16 Version 26 Août 2015

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

PROGRAMME HOSTED BUYERS MEET PRO BRETAGNE

PROGRAMME HOSTED BUYERS MEET PRO BRETAGNE PROGRAMME HOSTED BUYERS MEET PRO BRETAGNE Présentation du salon et du contexte http://www.meetprobretagne.com/ / http://www.haute-bretagne-evenements.com/ La 2 ème édition de Meet Pro Bretagne aura lieu

Plus en détail

OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES

OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES Les chambres d hôtes sont des chambres meublées situées chez l habitant en vue d accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées,

Plus en détail

Musée Jacquemart-André

Musée Jacquemart-André Musée Jacquemart-André Paris U N MUSÉE UNIQUE À PARIS POUR DES RECEPTIONS DE PRESTIGE L e Salon de Musique L a Salle à Manger L e Jardin d Hiver L e Grand Salon L e Grand Salon L a Salle à Manger Grande

Plus en détail

Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier

Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier Manipuler des objets, analyser des documents d archives, mettre l élève en contact direct avec des traces de l histoire,

Plus en détail

Formation complète. à distance professionnelle. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.

Formation complète. à distance professionnelle. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie. 47 rue d Auvergne 41000 Blois Formation complète à distance professionnelle www.formation-genealogie.com 47 rue d'auvergne 41 000 Blois Le monde de la généalogie s ouvre à vous tel 09 52 39 57 67 : courriel

Plus en détail

BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

BUREAU DU C.A.S.D.I.S. R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DE LA FORMATION BUREAU DU C.A.S.D.I.S.

Plus en détail

Association des retraités et futurs retraités de l Imprimerie nationale

Association des retraités et futurs retraités de l Imprimerie nationale Direction des services d archives Association des retraités et futurs retraités de l Imprimerie nationale 1933-2013 Sous-série 463 J Archives départementales de la Seine-Saint-Denis 18, avenue Salvador

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général.

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général. Napoléon Lorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte a 19 ans. Il est déjà soldat dans l armée et participe aux batailles entre les français qui sont pour la révolution et ceux

Plus en détail

TÉLÉCHARGEMENT PLAN DU SITE CRÉDITS

TÉLÉCHARGEMENT PLAN DU SITE CRÉDITS GUERRE ET DESTRUCTIONS La prise de la ville Les destruc ons L explosion des 18 ponts L incendie de l hôtel de ville ÊTRE OCCUPANT ÊTRE OCCUPÉ RÉSISTANCE ET DÉPORTATION MÉMOIRE ET RECONSTITUTION A l approche

Plus en détail

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble

Une sobre prestance. Latham & Watkins LE MAGAZINE. Olivier Delattre, managing partner RENDEZ-VOUS À DOMICILE. Ancien siège de la Seita, l immeuble Latham & Watkins LE MAGAZINE Une sobre prestance Par Nathalie Bru Ancien siège de la Seita, l immeuble aux lourdes façades qu occupe Latham & Watkins a fière allure sur les bords de la Seine. Tout en lignes

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Objet : Politique micro-informatique des préfectures et sous-préfectures. Application ERP V1.03 en réseaux.

Objet : Politique micro-informatique des préfectures et sous-préfectures. Application ERP V1.03 en réseaux. CIRCULAIRE n NOR/INT/E/99/00089/C Paris, le 14 avril 1999 Le Ministre de l Intérieur à Mesdames et Messieurs les préfets de métropole et d Outre-Mer - Cabinet - Objet : Politique micro-informatique des

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Vivez au cœur de la musique Devenez mécène du Palais royal

Vivez au cœur de la musique Devenez mécène du Palais royal Vivez au cœur de la musique Devenez mécène du Palais royal Comme tous les ensembles professionnels de haut niveau, Le Palais royal a besoin de soutiens pour développer ses recherches musicales et accomplir

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

JOHANN SOUSSI LES FUSILLÉS DOSSIER DE PRESSE

JOHANN SOUSSI LES FUSILLÉS DOSSIER DE PRESSE JOHANN SOUSSI LES FUSILLÉS DOSSIER DE PRESSE Exposition Les Fusillés Série photographique sur la Grande Guerre - Tournage du film Les Fusillés réalisé par Philippe Triboit (Un Village Français) et produit

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Nouméa, le 30 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE. Nouméa, le 30 septembre 2015 CABINET DOSSIER DE PRESSE Nouméa, le 30 septembre 2015 Les Rencontres de la Sécurité 2015, ayant pour ancienne dénomination les Journées de la Sécurité Intérieure (2012, date de la dernière édition en

Plus en détail

Aixen foulées. Aix-en-Provence. Aix en filles 5km Aix en 10km labellisé FFA Aix en 20km labellisé FFA. aixenfoulees.fr. soutient

Aixen foulées. Aix-en-Provence. Aix en filles 5km Aix en 10km labellisé FFA Aix en 20km labellisé FFA. aixenfoulees.fr. soutient Aix-en-Provence Dimanche 17 avril 2016 8h30 Aixen foulées Aix en filles 5km Aix en 10km labellisé FFA Aix en 20km labellisé FFA soutient Mini Foulées : samedi 16 avril 2016 ORGANISATION aixenfoulees.fr

Plus en détail

Séminaires et journées d étude

Séminaires et journées d étude Séminaires et journées d étude Le Château de Crary est heureux de vous présenter ses salles de réception pour accueillir votre évènement. Le domaine du Château de Crary est un site remarquable pour vos

Plus en détail

Quizz WittyPlace / ExploraLyon Lyon 7 (19 février 2012)

Quizz WittyPlace / ExploraLyon Lyon 7 (19 février 2012) Quizz WittyPlace / ExploraLyon Lyon 7 (19 février 2012) 1. Sous quel nom est plus connue la Place Gabriel Péri? a) La Place Bellecour b) La Place du Pont c) La Place du Tunnel d) La Place Tique C est à

Plus en détail

Première partie : Le monde du livre à Toulouse

Première partie : Le monde du livre à Toulouse TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 Première partie : Le monde du livre à Toulouse CHAPITRE PREMIER. LA LÉGISLATION ROYALE ET SES ACTEURS... 21 I- La réglementation de l'impression... 23 1- Les permissions

Plus en détail

CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées

CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées CARTE DE STATIONNEMENT pour personnes handicapées Carte de stationnement pour personnes handicapées 2 1 Qu est-ce que c est? C est une carte qui vous donne certains avantages pour stationner : le véhicule

Plus en détail

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr

Service Éducatif. www.archives.rennes.fr Service Éducatif www.archives.rennes.fr ateliers de découverte historique 5Fi202 L atelier se compose d une visite du bâtiment et d une séance de recherche historique sur les documents d archives. :: Oobjectifs

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18

Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18 Compte-rendu de la réunion du comité départemental du Centenaire de 14-18 Etaient présents à la réunion : Paris 30 septembre 2015 Préfecture de Paris Jean-Sébastien Lamontagne, Sous-préfet, Directeur de

Plus en détail

LE DOMAINE DES TOURNELLES

LE DOMAINE DES TOURNELLES LE DOMAINE LE DOMAINE DES TOURNELLES SÉMINAIRES RÉCEPTIONS - BAR - CLUB VOS ÉVÉNEMENTS SUR MESURE LE DOMAINE LA VIE DE CHÂTEAU VOS ÉVÉNEMENTS SUR MESURE Un bâtisse du 16 ème siècle Les premières représentations

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme F.R., son ex-concubin et père de son fils, M. H.T. et le capitaine de police B.D.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme F.R., son ex-concubin et père de son fils, M. H.T. et le capitaine de police B.D. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2008-144 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

Dossier de Presse : Nuit de l orientation en Champagne Ardenne

Dossier de Presse : Nuit de l orientation en Champagne Ardenne Janvier 2011 Dossier de Presse : Nuit de l orientation en Champagne Ardenne Affaire suivie par Marc Sophys msophys@onisep.fr Le concept Nuit de l Orientation est à l initiative de la CCI de Paris. A Reims,

Plus en détail

OFFRE PÉDAGOGIQUE 2014-2015

OFFRE PÉDAGOGIQUE 2014-2015 OFFRE PÉDAGOGIQUE 2014-2015 www.archives71.fr Le service éducatif des Archives départementales de Saône-et-Loire a pour mission de favoriser la rencontre des élèves avec des documents originaux, sources

Plus en détail

Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement)

Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement) Demande de carte professionnelle (Demande de première carte de renvellement) Livre VI du code de la sécurité intérieure Décret n 2009-137 du 9 février 2009 modifié Ce formulaire vs permet d obtenir de

Plus en détail