MATERIAL DE APOIO PROFESSOR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MATERIAL DE APOIO PROFESSOR"

Transcription

1 MATERIAL DE APOIO PROFESSOR 1. Une marchandise de premier choix 2. Vocabulaire du Texte marchandise de premier choix 3. Questions du Texte Une marchandise de premier choix 4. Reperer la Structure d un Article 5. Exemple d article 6. Les SEL, à l encontre de l argent roi 7. Vocabulaire du Texte Les SEL, à l encontre de l argent roi 8. La pomme de terre, avenir du sac plastique en Vocabulaire du Texte La pomme de terre, avenir du sac plastique en Questions du Texte La pomme de terre, avenir du sac plastique en Production de Texte Longs 2 Partie 12. Entraînez-vous exercises 1. Une marchandise de premier choix 2 mai h06 Une marchandise de premier choix. Les candidats seraient sélectionnés en fonction des nécessités de l'économie. Trop d'immigration familiale et pas assez d'immigration professionnelle. En d'autres termes : trop d'immigration «subie» et pas assez d'immigration «choisie». Nicolas Sarkozy le proclame dans l'exposé des motifs de son projet de loi : «L'immigration à des fins professionnelles, qui représente à peine 7 % des flux, doit être encouragée car cette situation n'est favorable ni à l'économie française ni au développement des pays d'origine.» L'immigration familiale, en revanche, qu'elle passe par le regroupement familial stricto sensu ou les mariages mixtes, doit être drastiquement limitée. Question réponse autour d'un texte polémique. 1. Que veut dire une immigration «choisie»? Cela signifie, pour le gouvernement, attirer des étudiants et des actifs de haut niveau, ou exerçant «une activité professionnelle salariée dans un métier et une zone géographique caractérisée par des difficultés de recrutement et figurant sur une liste établie par un arrêté de l'autorité administrative». Un rapport sera remis au Parlement en juillet 2006 qui comportera, pour la première fois, des objectifs quantitatifs prévisionnels. 2. Qui est concerné? Dès la rentrée 2006, les étudiants étrangers éligibles seront choisis selon un nouveau système multicritères (projet d'études, compétences linguistiques, parcours académique et personnel, intérêts de la France et du pays d'origine), s'ajoutant aux critères actuels (ressources, absence de menace à l'ordre public, inscription dans un établissement d'enseignement). Pour les professionnels, le projet de loi créé un titre de séjour baptisé «compétences et talents» de trois ans. Cette carte sera réservée aux étrangers «susceptibles de participer de façon significative et durable au développement économique ou au rayonnement, notamment intellectuel, culturel ou sportif, de la France ou de leur pays d'origine». La sélection prendra en compte la «personnalité» et les «aptitudes» de l'étranger, le «contenu» de son projet, la «nature de l'activité qu'il se propose d'exercer, et [son] intérêt pour la France et le pays d'origine». 3. Est-ce un moyen de répondre aux pénuries de main-d'oeuvre? En 2002, le Plan rendait un rapport alarmant sur les besoins de main-d'oeuvre sur la période La France devrait recruter de à personnes par an pour remplacer les salariés qui partiront à la retraite. Ce n'est pas d'informaticiens dont la France risque de manquer. Bien plutôt d'assistantes maternelles, d'ouvriers du bâtiment, de vendeurs, d'enseignants, de routiers ou d'employés de maison. Voire même de fonctionnaires de la catégorie la moins gradée. Le Plan proposait - 1

2 deux solutions : former les chômeurs, les plus éloignés de l'emploi, mais aussi ceux qui se sont arrêtés de travailler avant l'âge de la retraite. A demi-mot, le rapport proposait aussi l'ouverture à l'immigration, étrangers par an. 4. Quelles conséquences pour le Sud? Les partisans de l'immigration choisie font valoir que ce sont des dizaines de milliards de dollars qu'envoient chaque année les migrants dans leur pays. Plus de 160 milliards, estime la Banque mondiale, et même sans doute près de 250 milliards en y ajoutant les transferts informels. Bien plus que les 78 milliards de dollars d'aide publique au développement versés en 2005 par les pays riches aux pays en développement. Au niveau mondial, près de 500 millions de personnes dépendraient de ces transferts de fonds. L'ennui, c'est que personne ne peut dire dans quelle mesure ces opérations favorisent l'expansion des pays de départ. Du côté des pays du Sud, on assiste à un exode des éléments les mieux formés. Les étudiants effectuant leurs études à l'étranger ne reviennent que trop rarement dans leur pays. Même chose pour les travailleurs qualifiés. Le fait qu'un Indien décroche un diplôme d'informaticien qu'il exploitera aux Etats- Unis, pour ensuite valoriser cette expérience chez lui, est bon pour l'inde. Mais il en va autrement de la plupart des pays en développement. Un exemple? Le départ pour l'europe d'infirmières du Surinam, formées au compte-gouttes, est catastrophique, tant sur le plan humain que sur le plan budgétaire. 2. Vocabulaire du Texte marchandise de premier choix Des flux = écoulement En revanche = par contre compte gouttes = très petite quantité Drastiquement = radicalement 3. Questions du Texte Une marchandise de premier choix Lisez le sous-titre et l introduction du texte. 1.Élucidez le sous titre..de quelle candidature s agit-t-il?.précisez ce que signifie «en fonction des nécessités de l économie»..reformulez-le brièvement. 2.Quels sont les deux volets du projet de loi? Les conditions d entrée et de séjour des immigrés vont être durcies. Oui non Pourquoi? Lisez les points 1 et 2. Faites le portrait de «immigré choisi». Complétez. Situation 1 2 Critères de sélection 1 2 Lisez les points 3 et

3 . À quel(s) pays, à quelle(s) économie(s) devrait profiter l immigration choisie?. Comment?. L auteur de l article vous semble-t-il partager cette vision? Relevez les éléments du texte qui justifient votre réponse. Reprenez le tritre. 1.Qu évoque le terme «marchandise»? 2.À votre avis, l auteur de l article : Approuve l esprit du projet de loi Dénonce l esprit du projet de loi Veut montrer son indignation Veut se moquer des immigrés Veut mettre en garde 3.Comment comprenez-vous l expression «premier choix»? Retrouvez dans l ensemble de l article les éléments qui reprennent cette idée. 4.Après avoir lu cet article, pensez-vous avoir assez d éléments pour participer à une discussion sur ce sujet de l immigration choisie? Auriez-vous besoin d autres donnés? 3. Questions du Texte Une marchandise de premier choix Lisez le sous-titre et l introduction du texte. 1.Élucidez le sous titre..de quelle candidature s agit-t-il?.précisez ce que signifie «en fonction des nécessités de l économie»..reformulez-le brièvement. 2.Quels sont les deux volets du projet de loi? Les conditions d entrée et de séjour des immigrés vont être durcies. Oui non Pourquoi? Lisez les points 1 et 2. Faites le portrait de «immigré choisi». Complétez. Situation 1 2 Critères de sélection 1 2 Lisez les points 3 et 4.. À quel(s) pays, à quelle(s) économie(s) devrait profiter l immigration choisie?. Comment?. L auteur de l article vous semble-t-il partager cette vision? Relevez les éléments du texte qui justifient votre réponse. Reprenez le tritre. 1.Qu évoque le terme «marchandise»? 2.À votre avis, l auteur de l article : Approuve l esprit du projet de loi Dénonce l esprit du projet de loi - 3

4 Veut montrer son indignation Veut se moquer des immigrés Veut mettre en garde 3.Comment comprenez-vous l expression «premier choix»? Retrouvez dans l ensemble de l article les éléments qui reprennent cette idée. 4.Après avoir lu cet article, pensez-vous avoir assez d éléments pour participer à une discussion sur ce sujet de l immigration choisie? Auriez-vous besoin d autres donnés? 4. Reperer la Structure d un Article La plupart des articles suivent un schéma assez,semblable : 1.un titre général et, éventuellement, des intertitres pour présenter chaque partie. 2.souvent, un chapeau= une à deux phrases qui précèdent immédiatement le texte et en résument la problématique. 3.le texte lui-même, c est-à-dire : une introduction qui comprend souvent [mais pas toujours] trois parties : -une phrase pour «accrocher»le lecteur, exciter sa curiosité et lui donner envie de continuer sa lecture ; -une phrase pour présenter le thème, la question ; -une ou deux phrase enfin servant de transition avec le «corps» du texte pour annocer le plan qui sera suivi. le développement qui se doit d être structuré afin de faciliter la lecture : chaque nouveau point abordé est annocé par un terme de transition, un connecteur temporel (d abord, ensuite, enfin...) ou logique (mais, cependant, inversement...) qui permet de suivre le raisonnement. une conclusion : parfois, on remarque que la conclusion renvoie à l un des éléments de l introduction ; mais plus souvent, il est conseillé d «ouvrir» cette conclusion, adopter un point de vue questionneur, voire polémique, d amorcer un débat possible, d esquisser une problématique. 5. Exemple d article Les SEL, à l encontre d argent roi 1.De quoi va-t-on nous parler? Prenez connaissance de cet article de manière globale et répondez aux questions suivantes concernant son organisation générale : Que nous indiquent : -Le titre? -Le chapeau? -Les intertitres? Que nous indiquent -La mise en page de l article lui-même? -Les articulations logiques? Lire le texte 2.Lisez maintenant l article et répondez aux questions suivantes : a) L introduction : commentez la manière dont le journaliste «attaque»son sujet. - 4

5 b) Le développement : les intertitres résument-ils bien le contenu de chaque partie? c) La conclusion : quelle en est la forme? Il y a un «écho» entre l introduction et la conclusion. Lequel? 3) Retrouvez dans le texte les mots et expression qui reprennent et développement les thèmes esquissés dans le chapeau, dans le titre et les intertitres : a)favoriser l entraide b)créer du lien social c)refuser la dommination de l argent d)le gouverment tolère les SEL e)un système discriminatoire 4) Enfin, résumez cet article en quatre phrases maximum. Vous suivrez le plan général du texte. 6. Les SEL, à l encontre de l argent roi S.E.L. : trois lettres pour Systèmes d Echange Locaux. Leur originalité? Regrouper des adhérents pour favoriser l entraide, créer du lien social, échanger des biens ou des services sans avoir d argent à dépenser. "Depuis que je fais partie d un SEL (système d échange local), j achète très rarement des légumes et des fruits au supermarché. Monique, une "séliste", en cultive et les propose pour quelques "pastilles" seulement", raconte Evelyne du SEL du Mantois dans les Yvelines. "Pastilles", "noix de coco", "piafs", "panam" et autres "grenouilles" sont autant d exemples de monnaies locales utilisées dans les différents SEL de France. Il en existe près de 400, organisés en associations indépendantes et répartis sur tous les départements (principalement dans les communes de plus de habitants). À la différence du troc, les échanges qui s y pratiquent ne sont pas bi-latéraux : ils se font à plusieurs. Grâce à ses pastilles, Monique pourra bientôt faire réparer son mur en pierre sèche. Mais le membre du SEL qui proposera de réaliser de menus travaux chez elle ne lui aura pas nécessairement "acheter" des fruits et légumes. Evelyne, par exemple, peut s offrir ses fameuses tomates grâce à Edmond qui lui a donné des pastilles en échange d un service de co-voiturage, lequel peut bénéficier de la voiture d Evelyne grâce à des cours de mosaïque qu il a donnés à Hervé, ce dernier ayant reçu des "pastilles" d un tiers... Et ainsi de suite. Le rejet du "tout fric" Les savoir-faire et biens échangés dans le cadre des SEL contribuent à améliorer la qualité de vie. Certains ont ainsi pu acquérir un ordinateur, du mobilier, des vêtements, exercer une activité artistique ou encore offrir des cours de maths à leur enfant. Le fait de pouvoir se défaire - à une petite échelle - des règles de consommation classique motive souvent l adhésion à un SEL. "Ce qui fonde l organisation des échanges au seil des SEL, ce n est pas le travail au sens où l entend le code du travail, mais une critique du statut et de la voaction de l argent comme mode dominant de régulation de l économie capitaliste", écrit Smaïn Laacher, sociologue au Centre d études des mouvements sociaux (EHESS- CNRS). Les membres des SEL pourfendent dans leur majorité le "tout fric". "La vraie richesse de notre communauté repose sur nos capacités et notre dynamique, et pas seulement sur le montant de nos comptes en banques", indique le SEL de Saint-Quentin-en-Yvelines sur son site Internet. Ici, comme dans les autres SEL, pas d angoisse à propos d un compte débiteur. Les agios et intérêts n ont pas droit de cité! Chaque séliste a néanmoins l obligation morale de maintenir un compte ni trop débiteur, ni trop créditeur. Celui ou celle qui reçoit sans donner, tout comme celui ou celle qui recherche le profit, devient persona non grata! L État tolère les SEL Des monnaies locales, de menus travaux réalisés et non déclarés, des biens échangés non imposables : a priori, il y aurait de quoi alarmer conjointement les ministères du Travail, de l Economie et des Finances! En fait, après avoir analysé et compris ce phénomène pour le peu original, l État a décidé de tolérer les SEL. Il considère que ces pratiques s apparentent à des relations de bon voisinage. Ni travail illégal, ni ventes fraduleuses donc. La preuve : en plus de dix ans, seul un procès a été intenté contre des sélistes. Et, il s est soldé par une relaxe. Cela s explique en raison du peu "d heures de travail" que génère un système d échange local. Tous les SEL le stipulent dans leur règlement : les services doivent - 5

6 être ponctuels, en aucun cas réguliers. Autrement dit, quelqu un peut vous donner de temps en temps un coup de main pour votre jardin, mais il ne pourra pas venir toutes les semaines comme le fait un jardinier. Un système discriminatoire? Bien que l adhésion à un SEL soit accessible à tous, ce système d entraide ne semble pas pour autant adapté pour les plus démunis. "Les adhérents des SEL sont issus majoritairement des classes moyennees, socialement les plus fragiles et professionnellement les plus vulnérables. Il y a très peu de pauvres, car ce type d engagement nécessite la possession de quelques propriétés sociales (estime de soi, compétences à faire valoir, critique sociale à faire entendre, rapport maîtrisé de l information, etc.), dont sont dépourvues les personnes qui ont socialement et psychologiquement "décroché"", explique Smaïn Laacher. D ailleurs, les échanges dans les SEL se font souvent gré à gré, créant une échelle de valeur entre les compétences. Ainsi, dans certains SEL une heure de ménage peut valoir moins qu une heure d informatique. Quant aux SEL égalitaristes (une heure de repassage = une heure d informatique), ils sont d après Smaïn Laacher, minoritaires. "Je trouve normal qu on puisse fixer librement la valeur des échanges et des biens. Le but n est pas de s enrichir. Il y a un "esprit SEL"", tempère Marie-José, adhérente du SEL de Saint-Quentin-en-Yvelines. Plus que les services et les biens échangés, c est le lien entre les sélistes qui constitue la véritable richesse. Savoir pouvoir compter sur une communauté de personnes, proche géographiquement et idéologiquement, sécurise un bon nombre d adhérents et permet parfois de réaliser des projets. Comme cet ancien libraire au chômage, membre du SEL de Panam, qui a appris la comptabilité et la gestion, avant de monter sa propre librairie. "Le SEL lui a non seulement permis d accèder à une formation qu il n aurait pas pu s offrir, mais il s est surtout senti soutenu", commente Catherine Delpech, coordinatrice des SEL d Ile-de-France. par Gonzague RAMBAUD, Valeurs mutualistes n 247 de janvier/février Vocabulaire du Texte Les SEL, à l encontre de l argent roi.séliste = qui fait du groupe du sel.pastilles etc = monnaie, échange co-voiturage = utilisation d'une même voiture..rejet du fric de l'argent pourfendre = couper, fendre du bois = pourfendre des préjugés..persona grata = être en faveur de quelqu'un = personne accueillie avec faveur = non grata sans faveur..le procès c'est soldé par une relaxe = sans effet= relaxe liberté..les services doivent être ponctuels et non réguliers. c'est à dire que la personne pourra venir seulement de temps en temps donner une aide..estime de soi = se valoriser. compétences à faire valoirs = monter son savoir faire. critique sociale à faire entendre = savoir donner son opinion constructive. rapport maîtrisé à l'information = savoir dominer son langage..gré à gré = à l'amiable, en se mettant d'accord..sécurise + tranquilise les personnes qui font partie de ce groupe, elles se sentent soutenues. 8. La pomme de terre, avenir du sac plastique en octobre 2006 La pomme de terre, avenir du sac plastique en 2015 Remplacer totalement le pétrole par de la pomme de terre pour fabriquer des objets en plastique! Telle est l'ambition du laboratoire de chimie verte Biotec, installé à Emmerich, en Allemagne. Ce projet devrait permettre de s'affranchir de la dépendance pétrolière tout en créant un produit plus respectueux de l'environnement. - 6

7 "Il s'agit d'inventer la chimie du carbone végétal comme a été créée, en 70 ans, celle du carbone fossile", résume Isabelle Tharaud, vice-présidente de Biotec. L'entreprise de 25 personnes est détenue à parts égales par l'anglais Stanelco et le français SPhere, leader européen dans la production d'emballages ménagers. Jusqu'à présent, Biotec a réussi à produire des sacs en plastique contenant 40 % de matière végétale. Déjà commercialisés, ceux-ci se dégradent en moins de 90 jours, la norme de biodégradabilité. L'entreprise a également réalisé des objets plus massifs, comme des pots de yaourt, flacons, boîtes à oeufs... avec 70 % de matériau végétal. Pour les sacs, "nous pensons parvenir à 100 % en 2015", estime Mme Tharaud. Pourquoi un si long délai? Le défi est de fabriquer un produit aussi solide que celui issu du pétrole, un objectif particulièrement difficile pour les sacs en plastique du fait de leur extrême finesse. En partant de la fécule de pomme de terre, il faut obtenir des molécules assez longues pour rivaliser avec les chaînes de carbone qui composent le plastique actuel et assurent sa résistance. "Nous devons apprendre à polymériser suffisamment la chaîne de l'amidon", précise Mme Tharaud. Tout un processus industriel reste à mettre au point. Malgré ces difficultés, le plastique végétal dispose de plusieurs atouts. A épaisseur égale, sa densité est supérieure. De plus, il est naturellement antistatique et présente des aspérités plus importantes, ce qui facilite son utilisation comme support d'impression. Cette propriété rend le plastique végétal "doux au toucher et moins glissant". Enfin, sa température de fusion est de de 130 oc, - contre 180 C pour le plastique fossile -, ce qui rend l'incinération moins coûteuse en énergie. Le principal frein à la vente reste le coût du sac vert. Selon Biotec, il reste de 50 % à 100 % plus cher, contre 500 % il y a quelques années. "Nous pensons que l'adoption deviendra massive lorsque le surcoût ne sera que de 20 %", estime Mme Tharaud, pour qui ce seuil pourrait être atteint vers 2008 ou 2009 en tablant sur un baril de pétrole entre 80 et 100 dollars. Selon Biotec, à lui seul le remplacement de la totalité des produits pétroliers dans les sacs nécessiterait l'utilisation de 4 % des surfaces agricoles françaises. source: Le Monde Publié par gwen Libellés : environnement, innovations, technologie 9. Vocabulaire du Texte La pomme de terre, avenir du sac plastique en 2015.S'affranchir = rendre libre, se libérer de la dépendance pétrolière..environnement = atmosphère, ambiance, climat, nature..carbone = élément essentiel des charbons..carbone fossile = débris, reste ou empreinte de plante ou animal, retrouvés dans les couches rocheuses..emballage ménager = sac papier, etc..objet plus massif = plus grand, plus solide..délai = temps..polymériser = union de plusieurs molécules pour en faire une grosse molécule. amidon extrait de la pomme de terre, igname, manioc. insoluble dans l'eau hautement polymérisée..processus = suite continue d'actions conctituantn la manière de faire, de fabriquer quelque chose..atouts = chance de réussir. ( l'atout principal du plastique à épaisseur égale, sa densité est supérieure. il est antistatique etc..glissant = glissant comme une savonette, comme la glace..frein = ralentir, frein moteur, freiner une action etc..surcoût= somme au dessus du prix normal, de quelque chose..seuil= entrée d'une maison avoisinant la porte, dans le texte = limite,moment, au -delà desquels se manifeste quelque chose..tablant = compter sur quelque chose, sur quelqu'un. - 7

8 .Baril = petite barrique, petit tonneau de vin, dans le texte de pétrole. 10. Questions du Texte La pomme de terre, avenir du sac plastique en 2015 a)lisez rapidement le texte. Pour vous aider à mieux le comprendre : analysez la construction de l article, repérez l argumentation b)nommez les différents parties de l article (introduction...) c)quelle est la fonction de chacune de ces parties (donner des informations, capter l attention du lecteur...)? 1. Quelle est l ambition du laboratoire de chimie verte Biotec? 2. Quels seraient les avantages de ce projet? 3. Imaginez les avantages et les difficultés qui seront mentionnés dans la suite de l article. 4. Quels sont les arguments favorables utilisés? 5. Quels sont les arguments défavorables utilisés? 6. Quelle est la conclusion de l article? 11. Production de Texte Longs 2 Partie La cause et la conséquence - Parce que (+ indicatif), exprime la cause. On répond à un «Pourquoi?» à une demande d explication (explicite ou implicite). Il n a pas pu assister à la réunion parce qu il était en mission à l étranger. - Car (+ indicatif), marque une idée nette de démonstration, d argumantion. Il a déclaré qu il ne voterait pas car il désapprouvait le système électoral actuel. Attention, on ne peut pas répondre à une demande d explication par CAR :. Pourquoi tu es en retard?. * Car j ai raté mon train (impossible! Forme correcte : parce que j ai raté mon train) -En effet, tout comme CAR explicite ce qui est dit dans la phrase précédente ; il est souvent précéde d un point ou d un point-virgule. Il a déclaré qu il ne voterait pas. En effet, il désapprouve le système électoral actuel. -Puisque (+indicatif), qui suppose que les deux interlocuteurs connaissent déjà la situation ou qu elle est évidente, que tout le monde la connaît. Tiens puisque tu as fait des études de maths, toi, tu veux bien aider ma sœur à faire ses devoirs? Je vais faire ce travail moi-même puisque tu refuses de m aider. -Comme (+indicatif), toujours au début de la phrase, indique une cause, explique une circonstance, donne de informations sur les raisons d un acte. CommeI il avait perdu ses clefs, il a dû faire venir un serrurier, -Par conséquent, En conséquent, C est pourquoi, D où, De là, De ce fait, Donc... introduisent une idée de conséquence, la conclusion logique d un raisonnement. La météo prévoit des orages pour le week-end prochain. C est pourquoi nous préférons reporter la fête de quelques jours (ou : Nous préférons donc reporter la fête de quelques jours). -Ainsi, Aussi (+inversion du sujet en français écrit) indiquent également la conclusion du raisonnement, de l argumentation. Des irréguliarités ont été constatée lors du concours. Aussi le ministère a-t-il décidé de demander aux candidats de repasser certaines épreuves. - 8

9 12. Entraînez-vous exercises 1.Exprimez l opposition. Soulignez les expressions utilisées pour marquer l opposition. Exemple : Les mairies des communes rurales veulent faire venir les citadins dans leur commune alors que leurs concitoyen ne sont pas très enthousiastes. a. Les citadins désireux de partir vivre à la campagne feraient mieux d y réfléchir longument au lieu de foncer tête baissée vers un échec b.la contribution à la vie des services de proximité est mis en avant comme un des grands avantages de la venue des citadins en milieu rural tandis que l apport économique est à peine évoqué. c.les néo-ruraux déjà installés avaient un projet clairement défini avant de partir contrairement à certains citadins qui n ont pas encore franchi le pas. d.aucune action n a été engagée par certains maires de communes rurales pour favoriser l installation de nouveaux habitants «urbains». Par contre, ils sont conscients qu accueillir des néo-ruraux est indispensable pour l avenir de leur commune. e.contrairement à ce que nous pensons, les ruraux sont de plus en plus favorables à la venue des citadins dans leur village. f.les citadins non encore partis sont très préoccupés par les possibilités de transports mis en place dans la commune. En revanche, les néo-ruraux installés sont plus sensibles aux infrastructures éducatives. g.pour les mairies,c est la volonté des nouveaux venus qui leur paraît la condition essentielle pour favoriser leur intégration à la population locale à l inverse des néo-ruraux qui considèrent que c est la bonne volonté des habitants de la commune qui favorise leur intégraion. h.intégration réussie au sein du village n empêche pas les néo-ruraux de retourner dans leur ancienne ville. Au contraire, ils s y rendent même pour faire des achats ou voir des amis. 2.Soulignez les expressions utilisées pour marquer la concession. Chère maman, Malgré la distance, je voudrais rester en contact avec toi. Je sais que tu n approuve pas notre installation en Ardèche, pourtant c était vital pour nous. Bien que Patricia ait toujour aimé son travail, elle n avait plus le courage de s y rendre à cause des trop longs trajets. Pour ma part, même si mon agence immobilière marchait bien, je n avais plus aucun plaisir à y travailler. Nous avions donc tous envie de changements! Quand nous avons vu l annoce de la vente de cette exploitation en Ardèche, nous avons rapidement pris notre décision. J avais beau me dire que c était de la folie, nous sommes devenus les heureux propriétaires de cette exploitation en un rien temps. L exploitation nécessite beaucoup de réparations mais cela vaut quand même le coup. En dépit de notre investissement rapide dans les travaux de la ferme, Patricia et moi avons encore énormément à apprendre. Ne te fatigue pas à nous décourager, car quoi que tu dises, nous irons jusqu au bout de cette aventure. Quand rien même tu me paierais pour que je revienne, nous resterions dans notre ferme avec notre élevage d escargot et nos chambres d hôtes. Chère maman, tu seras toujours la bienvenue chez nous. Ton fils qui t aimes, Marc. - 9

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

de compétences Un atout pour apprendre et faciliter le recensement et la valorisation de mes expériences Mon portefeuille

de compétences Un atout pour apprendre et faciliter le recensement et la valorisation de mes expériences Mon portefeuille Mon portefeuille de compétences Un atout pour apprendre et faciliter le recensement et la valorisation de mes expériences Un atout pour réfléchir à la suite de mon parcours professionnel Service de Formation

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Sommaire. Présentation de l étude. Recommandation de venir en France Les étudiants étrangers en France

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Quelles sont leurs motivations?

Quelles sont leurs motivations? ETUDIANTS Infirmiers EN FORMATION PROFESSIONNELLE... Il y a 20 ans, reprendre des études après avoir progresser dans la vie sociale, professionnelle et familiale était considéré comme une démarche plutôt

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Alcool Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Pour réduire sa consommation Alcool Vous envisagez de réduire votre consommation de boissons alcoolisées, mais vous vous posez des questions : vous

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF)

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Niveau : B1 du Cadre européen

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

La Thèse de Maths dont vous êtes le héros

La Thèse de Maths dont vous êtes le héros La Thèse de Maths dont vous êtes le héros Toi aussi tu peux devenir Docteur en Mathématiques et impressionner tes amis, mais attention : tu devras lutter pendant trois ans et éviter les pièges si tu veux

Plus en détail

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève Nom : Groupe : 1 Qu est-ce que Cliquez pour moi? Cliquez pour moi! est un concours sous forme d'élections virtuelles où tu es amené, en tant que candidat, à faire

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré.

Maintenant, c est à votre tour de vous présenter. Chaque classe va nous informer du nom de son école et de son degré. 1. Pour débuter notre beau projet scientifique en ligne, nous allons nous présenter. Nous sommes Maryse et Guylaine, les deux assistantes du prof Albert. Nous essayons d expliquer certains phénomènes scientifiques.

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG

TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de bourse du CRSNG Narration : Lorsque vous présentez une demande de bourse au CRSNG, votre demande doit vous permettre de vous démarquer parmi

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Communication de progrès 2013

Communication de progrès 2013 Communication de progrès 2013 La GMF (Garantie Mutuelle des Fonctionnaires) est un acteur important de l assurance des particuliers en France. Avec ses filiales, elle emploie 6787 salariés et a plus de

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Unité 10. Vers la vie active

Unité 10. Vers la vie active Nom Unité 10 Vers la vie active PARTIE 1 WRITING ACTIVITIES A 1 Les études Les lycéens pensent à leurs professions futures Dites à vos amis ce qu ils devront étudier pour faire le métier dont ils rêvent

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière?

L autopartage en trace directe : quelle alternative à la voiture particulière? L autopartage en trace directe : quelle alternative à la particulière? Résultats de la première enquête sur l impact d un service d autopartage en trace directe (le cas d Autolib ) Cette étude réalisée

Plus en détail

Bourse EXPLORA Sup. Rapport de fin de séjour

Bourse EXPLORA Sup. Rapport de fin de séjour Laura Poulain Etudiante à ESCPE Lyon Année scolaire 2010/2011 Bourse EXPLORA Sup Rapport de fin de séjour Stage d élève ingénieur chez INERGY Automotive Systems Bruxelles-Belgique 1- Vie pratique Logement

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Comment les entreprises anticipent-elles le vieillissement de l emploi?

Comment les entreprises anticipent-elles le vieillissement de l emploi? Emploi 3 Comment les entreprises anticipent-elles le vieillissement de l emploi? François Brunet* Inévitablement les générations nombreuses du baby-boom nées entre 1946 et 1973 s approchent de l âge légal

Plus en détail

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente La Maison du Développement Durable présente LE CARNET DE L ELEVE La Maison du Développement Durable est une réalisation d Objectif D. 15, rue André Del Sarte - 75018 Paris Ils t accompagnent pendant toute

Plus en détail

4.1. Exercice pour mieux se connaître

4.1. Exercice pour mieux se connaître Fiche de travail 4.1 4.1. Exercice pour mieux se connaître Objectif: Trouver ou retrouver qui vous êtes. Identifier ce que vous aimez chez vous. 1 ère étape Compléter les phrases suivantes: 1. Ce que j'aime

Plus en détail

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Résumé des résultats et conclusions de la recherche Marie-Ève Maillé, Ph. D. Centre de

Plus en détail

ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A2

ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A2 ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A2 25 points Consignes pour les examinateurs Déroulement de l épreuve : en accueillant le candidat, et après avoir vérifié son identité, vous indiquez très clairement

Plus en détail

PRET DE LISEUSES EN BIBLIOTHEQUE Les principaux enseignements de l expérimentation

PRET DE LISEUSES EN BIBLIOTHEQUE Les principaux enseignements de l expérimentation PRET DE LISEUSES EN BIBLIOTHEQUE Les principaux enseignements de l expérimentation CARACTERISTIQUES DU PROJET DE PRET DE LISEUSES Les partenaires : la BDY, bibliothèques des Yvelines, le MOTif, observatoire

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

Les plastiques en débat 2014

Les plastiques en débat 2014 Les plastiques en débat 2014 Pratique Léger Astucieux Solide Transformable Indispensable Qualifié Utile Esthétique 3eD_college_LES_CAMPELIERES Collège Les Campelières 121 Chemin Campelières 06250 Mougins

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

La Formule pour la réussite des satellites de club

La Formule pour la réussite des satellites de club La Formule pour la réussite des satellites de club COMMENT LANCER UN SATELLITE Vous voulez rendre votre club encore plus pratique, gratifiant et attrayant pour les membres potentiels et les membres actuels?

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» AUTEUR : Chrispin Mwakideu LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste des personnages

Plus en détail

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer.

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer. 1 Introduction Le Paintball de compétition est un Paintball pratiqué par un grand nombre de joueurs qui ont commencé à jouer seul ou en groupe, dans les bois ou sur un Speedball, et qui un jour ont voulu

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Règlement intérieur de l association

Règlement intérieur de l association Règlement intérieur de l association Naissance et fonctionnement de l association, informations diverses. Reims Parkour School est une association ayant vu le jour le 4 novembre 2011, sous l impulsion

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 NOTATION SUR 40 Durée : 3 heures Epreuve : FRANÇAIS Code : CONSEILS AUX CANDIDATS L épreuve se déroule en deux parties séparées par une pause. Rappel : PREMIERE

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.

F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans. F.A.Q. Toutes les questions et réponses ci-dessous complètent les informations disponibles sur le site internet http://lije.univ-lemans.fr/ et ne peuvent en aucun cas suffire. Ce sont uniquement des compléments

Plus en détail

Publicité et environnement

Publicité et environnement Publicité et environnement Publicité et environnement font-ils bon ménage? C est la question à laquelle répondent les deux invités de l émission C est pas du vent! : Jacques-Olivier Barthes, membre fondateur

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Action vente !! " %& "'()*""'( +,#$ - .(/"( ( 1232425 0,0. Page 1

Action vente !!  %& '()*'( +,#$ - .(/( ( 1232425 0,0. Page 1 !! " #$ %& "'()*""'( %& "'()*""'( +,#$ -.(/"( *" 0,0 0 ( 1232425 25 0((*("(67( 8 0 0(*(* 0(*(6(7( 9 Page 1 I UN CONTEXTE COMMERCIAL TRES AGRESSIF I.1 Contexte général Mon entreprise Orwell située à Vitrolles

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail