TABLE DES MATIERES. Pages EXPOSE 2 PREAMBULE 3 PREMIERE PARTIE - DESIGNATION ET DIVISION DU GROUPE D'IMMEUBLES BATIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIERES. Pages EXPOSE 2 PREAMBULE 3 PREMIERE PARTIE - DESIGNATION ET DIVISION DU GROUPE D'IMMEUBLES BATIS"

Transcription

1 TABLE DES MATIERES P Pages EXPOSE 2 PREAMBULE 3 PREMIERE PARTIE - DESIGNATION ET DIVISION DU GROUPE D'IMMEUBLES BATIS CHAPITRE I - DESIGNATION GENERALE - Section 1 Désignation 5 - Section II- Origine de propriété - Servitudes et Charges 17 CHAPITRE Il - DISTINCTION ENTRE "PARTIES COMMUNES" ET " PARTIES PRIVATIVES" - Section I - Généralités 18 - Section II- Définition des "Parties Communes" 18 - Section Ill- Définition des "Parties Privatives" 21 - Section IV- Dispositions diverses 22 CHAPITRE III- DIVISION DU GROUPE D'IMMEUBLES EN LOTS 23

2 DEUXIEME PARTIE P - DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIETAIRES CHAPITRE I- CONDITIONS D'USAGE DES PARTIES DES PARTIES PRIVATIVES ET DES PARTIES COMMUNES - Section I- Généralités 24 - Section Il- Usage des parties privatives 25 - Section III- Usage des parties communes 33 - Section IV- Dispositions diverses 36 CHAPITRE Il- CHARGE DU GROUPE D'IMMEUBLES - Section I- Principes 38 - Section II- Charges générales 38 - Section III- Charges spéciales à chaque bâtiment 40 - Section IV- Charges de chauffage 42 - Section V- Charges des ascenseurs et escaliers 44 - Section VI- Dépenses diverses 44 - Section VII- Règlement Provisions Fonds de prévoyance - Garantie 46 CHAPITRE III- OPERATIONS DIVERSES - MUTATION DE PROPRIETE - INDIVISION - HYPOTHEQUES - LOCATIONS - MODIFICATION DES LOTS - Section I - Mutation de propriété 49 - Section II- Indivision - Remembrement de la propriété 51 - Section IIl- Hypothèques 52 - Section IV- Locations - Autorisations d'occuper 52 - Section V- Modifications des lots 53 - Section VI- Actions en justice 54

3 TROISIEME PARTIE P ADMINISTRATION DU GROUPE D'IMMEUBLES CHAPITRE I- SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES - Section I - Généralités 55 - Section Il - Assemblées des Copropriétaires 56 CHAPITRE Il- SYNDIC - Section I - Généralités 63 - Section II - Désignation 63 - Section III - Pouvoirs de gestion et d'administra t ion 64 - Section IV - Pouvoirs d'exécution et de représentation 67 CHAPITRE III- CONSEIL SYNDICAL - Section I - Définition - Composition - Fonctionnement 69 - Section II - Attributions 71 CHAPITRE IV- SYNDICATS SECONDAIRES 72 CHAPITRE V- SERVICE DU GROUPE D'IMMEUBLES 72

4 QUATRIEME PARTIE P - DISPOSITIONS DIVERSES CHAPITRE I- AMELIORATIONS - ADDITIONS -SURELEVATIONS 74 CHAPITRE II- RISQUES CIVILS ASSURANCES 75 CHAPITRE III- RECONSTRUCTION 78 CHAPITRE IV- LITIGES ET DISPOSITIONS DIVERSES 79 ANNEXE I - Etat descriptif de division 81 Tableau récapitulatif de l'état descriptif de division 111 ANNEXE ll - ETAT DE REPARTITION DES CHARGES 217 ANNEXE lli- SERVITUDES 249

5 Résidence "Le Parc du Belloy " Allée Le Nôtre LE MESNIL LE ROI REGLEMENT INTERIEUR Le présent règlement a pour but d'organiser la vie à l'intérieur de la Résidence du Parc du Belloy. C'est un extrait du règlement de copropriété qui est destiné : a) aux copropriétaires occupants b) aux locataires c) aux Sociétés et copropriétaires loueurs, en leur rappelant que le règlement de copropriété prescrit que les baux et engagements de location devront imposer aux locataires, sous peine de résiliation de leur location, l'obligation de respecter pour ce qui les concerne, les conditions prescrites par le règlement de copropriété. Il est tout spécialement destiné aux nouveaux arrivants. 1 - TRANQUILLITE DE L'IMMEUBLE Les occupants devront veiller à ce que la tranquillité des immeubles ne soit pas troublée par leur fait, celui de leur famille, de leurs invités, ou d'une personne à leur service. 2 - BRUITS Tout bruit ou tapage nocturne de quelque nature que ce soit, alors même qu'il aurait lieu à l'intérieur des appartements, troublant la tranquillité des occupants, est formellement interdit. Les appareils de radio, télévision, de chaîne HI-FI devront fonctionner modérément, tout spécialement après 22 heures. Il est rappelé que l'usage des appareils à moteurs bruyants (perceuse électrique ou autres) est formellement interdit les dimanches et jours fériés ainsi que tôt le matin (avant 9 h 00) et en soirée (après 20 heures). 3 - HARMONIE DE L'IMMEUBLE Les résidants devront respecter l'harmonie de l'immeuble. En conséquence, ils devront entretenir régulièrement les stores, les volets, les peintures de la loggia et notamment le bandeau en façade sous la rambarde. Les peintures verte et grise pour les rambardes et beige pour les murs et plafond ont des références validées par le Syndic et le Conseil Syndical. Ces références sont obligatoirement celles qui doivent être utilisées. Elles sont disponibles chez le gardien.

6 Il ne pourra être mis d'objets quelconques sur les fenêtres ou à l'extérieur des garde-corps de balcon. Les pots de fleurs devront être munis d'un fond étanche de façon qu'il ne puisse pas couler de l'eau sur les étages inférieurs. Dans les loggias, il est formellement interdit : d'établir des bacs cimentés ou des barbecues. de les utiliser comme débarras, de faire sécher du linge, d'effectuer des aménagements ou décorations qui, extérieurement, rompraient l'harmonie de l'ensemble des immeubles. 4-ASCENSEURS L'usage des ascenseurs est interdit aux enfants non-accompagnés par des adultes. De plus l'utilisation pendant les week-end et jours fériés doit s'effectuer avec attention, la surveillance n'étant pas assurée par le gardien. 5 - VIDE-ORDURES En règle générale tout ce qui risque d'obstruer ou de détériorer les conduits devra être descendu dans les locaux des poubelles. Lors de l'usage des vide-ordures, les occupants respecteront les règles suivantes : Eviter les nuisances sonores par l'utilisation des vide-ordures entre 21 heures et 8 heures du matin. Tout détritus jeté doit impérativement être emballé dans un sac fermé et d'un volume légèrement inférieur à celui de la pelle du vide-ordures. Interdiction de démonter la pelle du vide-ordures pour faire passer un objet dans la gaine. Interdiction absolue de jeter Des liquides de toutes sortes, Des objets en verre (récipients, bouteilles, bris de verres, etc.), Des objets de grandes dimensions (carton de pizza, paquet de revues,). Emballer avant de les jeter les objets relatifs à l'hygiène (couches, litières de chat, etc.). Ne pas faire passer ces déchets par les W-C. 6 - ENCOMBREMENT DES PARTIES COMMUNES Les résidants veilleront à ne pas encombrer les halls d'entrée, paliers, escaliers par des voitures d'enfants, bicyclettes, jouets d'enfants. Ces derniers ne devront pas être abandonnés dans le parc. Les locaux situés près des caves sont tout spécialement prévus à cet effet. 7 - ATELIERS - BUANDERIES Les ateliers-buanderies ne sont pas tous conçus pour être destinés à l'habitation : en conséquence, ils ne seront occupés qu'en rapport de leur équipement et de leur superficie, pour des raisons de sécurité. L'utilisation des bouteilles de gaz est, comme dans les appartements. rigoureusement interdite dans les ateliers-buanderie, les assurances ne couvrant pas les risques d'explosion par suite de l'absence de ventilation nécessaire.

7 8 - CIRCULATION ET PARKINGS Les conducteurs d'automobiles et motocyclettes devront circuler à vitesse très réduite. Le stationnement est interdit aux endroits matérialisés. Le stationnement des camionnettes et des caravanes est interdit. Les résidants veilleront tout spécialement à ce que leur voiture stationne sur leur parking, même si celui-ci est à quelques dizaines de mètres de leur immeuble. 9 - PARC Les enfants (comme les adultes d'ailleurs), devront respecter les espaces verts (plantations, pelouses, arbres et arbustes). Les pelouses ne devront pas être considérées comme des aires de jeux ANIMAUX Les animaux domestiques ne sont tolérés qu'à la condition de ne pas nuire à la bonne tenue des immeubles et du parc. Leurs propriétaires veilleront tout spécialement à ce que ces animaux ne fassent pas leurs besoins dans le parc. Ils devront obligatoirement être tenus en laisse JEUX DES ENFANTS Les jeux de ballon sont interdits à l'intérieur du parc. Il est demandé aux enfants de ne pas faire de patins ou planche à roulettes (skateboard), ni de manière générale, de pratiquer des jeux salissants (marelle) ou bruyants, dans la résidence. Les jeux dangereux sont bien entendu interdits (carabines, fléchettes, arcs, etc.;), en cas d'accident, la responsabilité des parents sera engagée. Les gardiens sont chargés de faire les remarques qu'entraînerait le non respect du présent règlement. Ils transmettront au syndic les cas de violation répétée de ces règles. Les présentes dispositions ne retranchent rien du texte du règlement de copropriété. Le Président du Conseil Syndical Le SYNDIC - SIGERC A. CHOUZENOUX L. GUT

8 REGLEMENT DE COPROPRIETE DE L'ENSEMBLE IMMOBILIER " LE PARC DU BELLOY " CD MESNIL LE ROI Le Soussigné, Monsieur Philippe ATTEY, Directeur Adjoint de Société, demeurant à Paris Sème - 14 bis, rue Daru, agissant au nom et pour le compte de ici SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE LE BELLOY en vertu des pouvoirs qui lui ont été conférés par Monsieur Francis BEUCHARD, aux termes d'un acte reçu par Maitre BOUVET, Notaire à Paris, le 27 octobre 1972, Monsieur Francis BEUCHARD ayant lui-même agi audit acte en qualité de Directeur Général Adjoint de!a Société d'etudes et de Promotions Immobilières " SEPIMO LA HENIN ", Société Anonyme au capital de F., immatriculée au Registre du Commerce de la Seine sous le numéro 63 B 3017, en vertu des pouvoirs qui lui ont été conférés aux termes d'une délibération du Conseil d'administration de SEPIMO LA HENIN en date à Paris du 11 mars Ladite Société SEPIMO LA HENIN, elle-même Gérante statutaire de ici Société Civile Immobilière "LE BELLOY" - Société Particulière au capital de F. dont le siège social est à Paris Sème - 14 bis, rue Daru, Lequel, préalablement à l établissement du règlement de copropriété, objet des présentes, a exposé ce qui suit I- NOMINATION DU GERANT Suivant acte fait par-devant Maître BOUVET, Notaire à PARIS, les18 et 21 février 1972, les associés ont décidé de nommer Gérante de la S.C.I. LE BELLOY la Société d'etudes et de Promotions Immobilières 11 SEPIMO LA HENIN", et de lui conférer l'intégralité des pouvoirs dévolus au Gérant par les articles 15 et suivants des statuts. II- SIEGE SOCIAL Aux termes de l'article 4 des statuts, le siège social de la S.C. I. LE BELLOY est fixé à PARIS 8ème - 14 bis, rue Daru.

9 PREAMBULE 1- Le présent règlement de copropriété est établi conformément aux dispositions de la loi n du 10 lui Il et 1965 fixant les statuts de la copropriété des immeubles bâtis, du décret n du 17 mars 1967 et des textes subséquents, aux fins de régir la copropriété du groupe d'immeubles bâtis ci-après désignés. Il a pour but, notamment 2 - De déterminer les éléments du groupe d'immeubles qui seront affectés à l'usage exclusif de chaque copropriétaire, dénommés "parties privatives" et ceux qui seront affectés à l'usage de plusieurs ou de l'ensemble des copropriétaires, dénommés "parties communes". De fixer, en conséquence, les droits et obligations des copropriétaires et d'en déterminer les conditions d'exercice et d'exécution. 3 - D'organiser l'administration du groupe d'immeubles. 4 - De prévoir les conditions d'amélioration du groupe d'immeubles, de son assurance, de sa reconstruction et les règles applicables en matière de litiges et de contestations.

10 EXPOSE I- CONSTITUTION DE LA SOCIETE Suivant acte fait par-devant Maitre BOUVET, Notaire à PARIS, les 18 et 21 février 1972, il a été constitué pour une durée de trente ans, une Société Civile Particulière dénommée "SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE LE BELLOY", régie par les articles 1832 et Suivants du Code Civil, l'article 28 de la Loi de Finances rectificative pour mil neuf cent soixante quatre (loi numéro ) du vingt trois décembre mil neuf cent soixante quatre et par les présents statuts. Cette Société a pour objet - l'acquisition d'une propriété cite "LE CLOS DU BELLOY" et le "PARC DU CLOS" ou "CLOS SAINT PIERRE'", située Commune de MESNIL LE ROI (Yvelines), section de Carrières sous Bois, canton de SAINT GERMAIN EN LAYE (Yvelines), Chemin de Grande Communication, numéro 157 n, dit "Route du Pecq à Carrières sous Bois", comprenant un terrain d'une superficie totale de VINGT SIX MILLE SEPT CENT TRENTE CINQ mètres carrés ( m2) d'après les titres. Et l'acquisition de tous biens et droits pouvant être l'accessoire ou l'annexe de cette propriété. : - la démolition s'il y a lieu des bâtiments actuellement existants. - la construction sur ledit terrain d'un ensemble immobilier à usage principal d'habitation. - la propriété, l'administration et l'exploitation par bail, location ou autres dudit ensemble immobilier. - la division de cet ensemble immobilier en appartements et locaux distincts, - la vente desdits appartements et locaux. - Et généralement, toutes opérations quelconques pouvant se rattacher directement ou indirectement à l'objet ci-dessus défini pourvu rue ces opérations ne mac i lent en rien le caractère civil de la Société. - Les dispositions du présent règlement seront obligatoires pour tous les propriétaires et occupants d'une partie quelconque du groupe d'immeubles, leurs ayants droit et leurs ayants cause, quels qu'ils soient. Le présent règlement et les modifications régulières susceptibles de lui être apportées constitueront la loi commune à laquelle tous devront se conformer. III- Le règlement de copropriété entrera en vigueur dès que les lots composant le groupe d'immeubles bâtis se trouveront appartenir à au moins deux personnes. De ce jour, les copropriétaires seront obligatoirement et de plein droit groupés dans un syndicat conformément à l'article 14 de la loi du 10 juillet 1965 et au présent règlement.

11 PREMIERE PARTIE DESIGNATION ET DIVISION DU GROUPE D'IMMEUBLES BATlS DESIGNATION GENERALE CHAPITRE 1 SECTION I - DESIGNATION Le présent règlement de copropriété s'applique à un groupe d'immeubles édifié sur un terrain sis à MESNIL LE ROI (Yvelines), lieudit "LE BELLOY" CD 157, cadastré à l'ancien cadastre, section C, numéro 779 p, 789, 781, 782 et 818 p, et au nouveau cadastre section A P lieudit "LE BELLOY", numéro 182, pour VINGT SIX MILLE CINQ CENT SOIXANTE ET UN mètres carrés, et numéro 183 pour CENT SOIXANTE QUATORZE mètres carrés ( m2 et 174 m2). La contenance de ce terrain est de VINGT SIX MILLE SEPT CENT TRENTE CINQ mètres carrés ( m2) d'après les titres et de VINGT SIX MILLE CENT VINGT mètres carrés ( m2) d'après un permis de construire accordé à la société venderesse. Ce terrain tient - par devant, au Chemin de Grande Communication 157 sur cent trente trois mètres trente deux, - par derrière, au Chemin Rural numéro 22 sur cent quatre vingt et un mètres trente quatre, - au Nord, à Monsieur HACHETTE ou représentant sur cent quarante sept mètres quarante sept, - et au Sud, à Monsieur CABAUD par une ligne brisée sur cent quatre vingt quatre mètres cinq. Ce groupe d'immeubles sera composé de 21 bâtiments édifiés chacun sur un sous-sol, élevé d'un rez de chaussée et de trois étages, et regroupant 176 appartements plus un logement de gardien, 56 ateliers-buanderies, 176 caves, et 270 parkings en surface dont 12 destinés aux visiteurs. 1- Par devant, sur le CD 157, une ceinture de 4 bâtiments, de Nord-est et Sud-ouest.

12 Bâtiment B 5 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 local transformateur 3 locaux techniques 2 locaux vide-ordures 8 caves 2 ateliers - buanderies 1 appartement de gardien de 4 pièces avec loge. - Au rez de chaussée et â chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 5 pièces 1 appartement de 6 pièces. Bâtiment A 15 - Au sous-sol 1 hall d'entrée, 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies. - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 14 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 8 caves 2 ateliers-buanderies 2 locaux techniques

13 - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 1 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier. 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. 2- Côté Sud-ouest, un groupe de 5 bâtiments: d'est en Ouest Bâtiment B 1 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques. 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 5 pièces 1 appartement de 6 pièces. Bâtiment A 2

14 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment C Cage 1 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 4 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 2 appartements de 3 pièces. 1 ascenseur Cage 2 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques. 8 caves 4 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall

15 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 appartements de 4 pièces. Bâtiment A 3 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 4 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies. - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces.

16 3- Côté Nord-Ouest, une ceinture de 5 bâtiments ; de Sud-ouest à Nord-est Bâtiment A 5 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 6 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces.

17 Bâtiment A 7 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 8 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 9 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 Locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies.

18 - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4,fèces 1 appartement de 3 pièces. 4- Côté Nord- Est, un groupe de 10 bâtiments de Nord-ouest à Sud-ouest Bâtiment A 10 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 11 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies. - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces.

19 Bâtiment B 2 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 4 ateliers buanderies. - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 5 pièces 1 appartement de 6 pièces. Bâtiment A 12 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies. - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment A 13 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 2 ateliers buanderies.

20 - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 4 pièces 1 appartement de 3 pièces. Bâtiment B 3 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques 8 caves 4 ateliers buanderies - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 ascenseur 1 appartement de 5 pièces 1 appartement de 6 pièces. Bâtiment B 4 - Au sous-sol 1 hall d'entrée 1 cage d'escalier 1 ascenseur 2 locaux vide-ordures 2 locaux techniques. 8 caves 4 ateliers buanderies. - Au rez de chaussée et à chacun des 3 étages 1 hall 1 cage d'escalier 1 ascenseur 1 appartement de 5 pièces 1 appartement de 6 pièces.

21 5- Chaufferie et cuve à mazout externes et adjacentes aux bâtiments A 10 et B places de parkings en surface dont 12 destinées aux visiteurs. 7- Espaces verts Les volumes et l'implantation des bâtiments ont été conçus pour respecter, dans la plus large mesure, l'existence des arbres et arbustes de la propriété. N.B. - Plans La description qui précède est figurée sur une série de plans. Toutefois, cette description et ces plans ne sauraient constituer une garantie quelconque quant aux modifications qui pourraient intervenir en ce qui concerne l'équipement des appartements. Cette série de plans est déposée au rang des minutes de Maitre BOUVET, Notaire à PARIS, et comprend : - 1 plan de situation - 1 plan de masse figurant l'implantation des bâtiments - 1 plan de sous-sol (niveau hall et caves) pour les bâtiments A A B C - 1 plan de rez de chaussée, pour chaque type d'immeuble (A-B-C) - 1 plan d'étage courant pour chaque type d'immeuble (A- B- C). En outre, il sera remis à chaque copropriétaire, lors de la signature de l'acte de vente, les plans intéressant ses lots (appartements et caves), un plan de situation et un plan de masse.

22 SECTION II - ORIGINE DE PROPRIETE - SERVITUDES ET CHARGES L'origine de propriété de l'ensemble immobilier, objet du présent règlement de copropriété sera établie dans l'acte de dépôt du présent acte au rang des minutes de Maitre BOUVET, Notaire à Paris. En ce qui concerne les servitudes et charges diverses du groupe d'immeubles bâtis, il est référé purement et simplement aux énonciations contenues à ce sujet dans :e contrat de vente en date du 16 mars 1972 passé devant Maitre BOUVET, Notaire à Paris ; ces servitudes et charges sont rapportées en Annexe 111 à la fin du présent règlement de copropriété. En outre, le groupe d'immeubles et les copropriétaires devront supporter a) les charges pouvant résulter du permis de construire délivré par arrêté préfectoral en dates des 28 septembre 1970 et 11 octobre 1972 et de ses modificatifs éventuels ; b) la charge pouvant résulter de l'aménagement ou de l'entretien d'un transformateur d'électricité.

23 CHAPITRE Il DISTINCTION ENTRE ''PARTIES COMMUNES" ET "PARTIES PRIVATIVES" SECTION 1 - GENERALITES Le groupe d'immeubles est divisé 1 - En parties communes ci-dessous définies qui appartiennent indivisément à l'ensemble des copropriétaires, chacun pour une quote-part de droits afférente à chaque lot, ainsi qu'il est indiqué dans l'état descriptif de division ci-après établi en fin des présentes, et oui sont affectées à l'usage ou à l'utilité de tous ou de plusieurs dans les conditions du présent règlement de copropriété. 2 - En parties privatives ci-dessous définies, qui appartiennent divisément à chacun des copropriétaires, selon la division des lots, telle qu'elle est indiquée dans l'état descrip t if de division ci-après établi en fin des présentes, et qui sont aff e ctées à son usage exclusif et particulier. SECTION II - DEFINITION DES PARTIES COMMUNES Constituent des parties communes celles du groupe d'immeubles bâtis affectées à l'usage ou à l'utilité de tous les copropriétaires ou de plusieurs d'entre eux; elles comprennent notamment, sans que cette énonciation soit limitative 1 - La totalité du sol bâti et non bâti du terrain, tel que désigné au chapitre I ci-dessus. 2'- Les clôtures, haies et murs séparatifs en tant qu'ils dépendent de la propriété. 3 - Les passages, voies de circulation et dégagements du groupe d'immeubles, pour voitures et piétons. 4 - Les jardins et espaces intérieurs avec leurs plantations et leurs équipements. 5 - Les fondations, les éléments porteurs concourant à la stabilité ou à la solidité des bâtiments : piliers, et poteaux de soutien, éléments horizontaux de charpente, etc... b - Les planchers à l'exclusion des revêtements des sols et des plafonds des parties privatives. 7 - Les éléments qui assurent le clos, le couvert et l'étanchéité à l'exclusion des revêtements intérieurs, des fenêtres et des portes des parties privatives; les murs porteurs ou non; toutes les terrasses accessibles ou non accessibles même si elles sont affectées à l'usage exclusif d'un seul copropriétaire, 8 - Les fenêtres et châssis éclairant les escaliers, couloirs et autres parties communes ; les portes d'entrée des bâtiments et des sous-sols ; les portes donnant accès aux dégagements et locaux communs.

24 9 - Les ornementations, décorations et éléments extérieurs des façades, y compris les balcons, loggias et assimilés, même si ceux-ci sont affectés à l'usage exclusif d'un seul copropriétaire Les conduites, canalisations, tuyauteries, prises d'air, conduits de fumée ou de ventilation, réseaux de toutes natures avec leurs coffres, gaines et accessoires (têtes et souches de cheminées, branchements, etc...), y compris les parties y afférentes qui traversent les locaux privatifs et encore qu'ils puissent ne desservir qu'un seul local privatif (à l'exclusion des seuls branchements et raccordements particuliers à un seul et même local privatif.) 11 - Les gouttières, chêneaux, tuyaux de descente, canalisations d'écoulement des eaux pluviales, ménagères et usées; les canalisations et tuyaux de tout à l'égout Les colonnes et canalisations d'eau, de gaz, d'électricité; les branchements communs d'eau, de gaz, d'électricité, d'égout, etc Les réseaux d'assainissement avec leurs accessoires (avaloirs, siphons, fosses de décantation, etc...) 14 - Les halls et couloirs d'entrée, les escaliers, cages d'escalier et leurs paliers (à l'exclusion des portes palières des locaux privatifs), les accès, couloirs et dégagements des caves et sous-sols et tous les dégagements communs Les entrées, rampes d'accès et de sorties de garages et, s'il y a lieu, leurs systèmes de fermetures, appareillages et accessoires; les aires de circulations des garages; 16 - Les installations de chauffage central et de fournitures d'eau chaude ainsi que leurs accessoires (chaufferie, cuves à combustibles, canalisations d'eau, circuits électriques, etc...), à l'exclusion des radiateurs et des canalisations se trouvant à l'intérieur de chaque local privatif et le desservant exclusivement ainsi qu'à l'exclusion des éléments se rattachant à l'installation d'eau chaude se trouvant à l'intérieur de chaque local privatif et affectés à son service exclusif Les ascenseurs et leurs accessoires (cages, machineries, câbles, etc...) Les antennes collectives de radio et de télévision et leurs câbles de distribution, mais non compris les prises dans les locaux privatifs Les vide-ordures avec leurs locaux de réception, leurs gaines, leurs accessoires (à l'exclusion des vidoirs) Les compteurs généraux d'eau, de gaz, d'électricité. 21- Le transformateur à moins qu'il ne soit la propriété d'electricité de France.

25 22 - Les postes d'eau communs et les canalisations correspondantes En général, les éléments, installations, appareils de toutes natures et leurs accessoires affectés à l'usage ou à l'utilité de l'ensemble ou de plusieurs des copropriétaires du groupe d'immeubles, y compris leurs emplacements (à l'exclusion de ceux situés à l'intérieur de chaque local privatif et destinés à son service exclusif, le tout à défaut d'autres conventions) Les locaux abritant les éléments d'équipement communs ci-dessus définis Les locaux destinés au service d'entretien et de gardiennage du groupe d'immeubles, y compris le logement du gardien Les locaux divers destinés au service commun du groupe d'immeubles, tels que locaux des poubelles, garages pour bicyclettes et voitures d'enfants, etc,.. En général, les accessoires des parties communes, leurs parties vitrées et mobiles, leurs éléments d'équipement : installations d'éclairage, glaces, décorations, tapis, paillassons (non compris éventuellement, les tapis-brosses sur les paliers d'entrées des appartements qui seront "parties privatives"), les appareils, les objets mobiliers, les outillages, ustensiles et fournitures en conséquence.

26 SECTION III - DEFINITION DES PARTIES PRIVATIVES Les parties privatives sont constituées par les locaux et espaces qui, aux termes de l'état descriptif de division établi ci-après en fin des présentes, sont compris dans la composition d'un lot et, comme tels, sont affectés à son usage exclusif et particulier. Elles comprennent notamment, sans que cette énonciation soit limitative - les carrelages, dalles ou parquets et, en général, tous revêtements de sol; - les plafonds (ou les faux-plafonds) et les planchers ( à l'exception de leurs gros œuvres et structures qui dépendent des " parties communes"; - les cloisons intérieures avec leurs portes ; - les portes palières, les fenêtres, les portes-fenêtres, les persiennes, volets ou stores, ainsi que leurs chambranles, leurs châssis, leurs accessoires, et d'une façon générale les ouvertures et vues des locaux privatifs ; - les barre d'appui des fenêtres, les garde-corps des balcons, terrasses, loggias et assimilés (à l'exclusion des parties en béton, pierres ou briques) ; - les enduits intérieurs des murs et des cloisons, quels qu'ils soient; les peintures et papiers peints ; - les canalisations sises à l'intérieur d'un local privatif et affectées à son usage exclusif; les appareillages, robinetteries et accessoires qui en dépendent; les branchements et raccordements particuliers à un seul et même local; - les installations sanitaires des salles d'eau, des cabinets de toilette et water-closets, etc...; - les installations de cuisines (éviers, vidoirs, séchoirs à linge, cuisinières, réfrigérateurs, etc...); - les installations de chauffage et d'eau chaude se trouvant à l'intérieur de chaque local privatif et destinées à son usage exclusif ; - tous les accessoires des parties privatives (serrurerie, robinetterie, etc...}, les placards et penderies; tout ce qui concourt à l'aménagement et à la décoration intérieure (glaces, cheminées, peintures, boiseries, etc...); - et en résumé, tout ce qui, étant à usage privatif, est inclus r l'intérieur des locaux constituant des lots ci-après désignés dans l'état descriptif de division et compte tenu des précisions qui y sont données.

S.C.I.C. "LE MOULIN DE CHENNEVIERES 3" REGLEMENT DE COPROPRIETE

S.C.I.C. LE MOULIN DE CHENNEVIERES 3 REGLEMENT DE COPROPRIETE 1 S.C.I.C. "LE MOULIN DE CHENNEVIERES 3" REGLEMENT DE COPROPRIETE 2 PREAMBULE I - Le présent règlement de copropriété est établi conformément aux dispositions de la loi N 65-557 du 10 juillet 1965 fixant

Plus en détail

SOCIETE D ECONOMIE MIXTE IMMOBILIERE. de la VILLE de VELIZY SEMIV ------ RESIDENCE LECLERC REGLEMENT DE JOUISSANCE ET DE COPROPRIETE

SOCIETE D ECONOMIE MIXTE IMMOBILIERE. de la VILLE de VELIZY SEMIV ------ RESIDENCE LECLERC REGLEMENT DE JOUISSANCE ET DE COPROPRIETE 1 SOCIETE D ECONOMIE MIXTE IMMOBILIERE de la VILLE de VELIZY SEMIV ------ RESIDENCE LECLERC REGLEMENT DE JOUISSANCE ET DE COPROPRIETE AVERTISSEMENT Ce document n est pas un original, mais une saisie informatique

Plus en détail

PPE sise à Chapelle REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION

PPE sise à Chapelle REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION REGLEMENT D'ADMINISTRATION ET D'UTILISATION Chapitre I : objet de la propriété par étages Article premier L'immeuble ci-après désigné est constitué en propriété par étages, régie par le présent règlement

Plus en détail

CHAPITRE QUATRIÈME DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIÉTAIRES

CHAPITRE QUATRIÈME DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIÉTAIRES REGLEMENT DE COPROPRIETE DE LA RESIDENCE OPALE 19/48 CHAPITRE QUATRIÈME DROITS ET OBLIGATIONS DES COPROPRIÉTAIRES ARTICLE 14 : USAGE DES "PARTIES COMMUNES" 1 e ) Chacun des copropriétaires, pour la jouissance

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

REGLEMENT DE COPROPRIETE

REGLEMENT DE COPROPRIETE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE CORNEBARRIEU COPROPRIETE " 21 Route de Toulouse " REGLEMENT DE COPROPRIETE E-mail : scp.bmd@wanadoo.fr Page 1 sur 30 SOMMAIRE 1 ére PARTIE : GENERALITES ET DIVISION

Plus en détail

Le statut de la copropriété est régi par les lois n 65-557 du 10 juillet 1965 et son décret d'application du 17 mars 1967.

Le statut de la copropriété est régi par les lois n 65-557 du 10 juillet 1965 et son décret d'application du 17 mars 1967. Généralités Généralités Le règlement de copropriété est un acte conventionnel qui fixe les règles d'administration des biens immobiliers des copropriétaires (droits et obligations des copropriétaires)

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. RESIDENCE AURORE 38, rue des Caves du Roi 92310 SEVRES

LIVRET D ACCUEIL. RESIDENCE AURORE 38, rue des Caves du Roi 92310 SEVRES LIVRET D ACCUEIL RESIDENCE AURORE 38, rue des Caves du Roi 92310 SEVRES TABLE DES MATIERES 1. ACCUEIL... 3 2. USAGES DES PARTIES PRIVATIVES... 3 2.1 Utilisation des canalisations des eaux usées et des

Plus en détail

DÉSIGNATION ET DESCRIPTION DE L'ENSEMBLE IMMOBILIER

DÉSIGNATION ET DESCRIPTION DE L'ENSEMBLE IMMOBILIER DÉSIGNATION ET DESCRIPTION DE L'ENSEMBLE IMMOBILIER Article 1 : DESIGNATION Le présent Etat descriptif de division et règlement de copropriété s applique à un ensemble immobilier dénommé «LES JARDINS DU

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX

LE PRÊT AGRI-TRAVAUX SECTEUR AGRICOLE LE PRÊT AGRI-TRAVAUX Le prêt agri-travaux, c est quoi? Le prêt agri-travaux est un prêt délivré par Action logement, qui finance les travaux d'installation ou d'amélioration dans votre

Plus en détail

Y voir plus clair dans la définition des surfaces...

Y voir plus clair dans la définition des surfaces... Y voir plus clair dans la définition des surfaces... La notion de «surface» se retrouve à différents stades des projets immobiliers (permis de construire, vente, coefficient d'occupation des sols,...),

Plus en détail

Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété.

Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété. Journal Officiel de la République de Djibouti Décret n 2015-180/PR/SEL portant réglementation et organisation de la copropriété. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DU GOUVERNEMENT VU La Constitution du

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant... désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom)... né le...à... demeurant...

Plus en détail

Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien

Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien PROPRIÉTAIRE ou LOCATAIRE vous avez des obligations VOUS AVEZ SIGNÉ UN BAIL. CE CONTRAT DE LOCATION, RENFORCÉ PAR LES DISPOSITIONS LÉGALES, PRÉCISE

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour

Règlement intérieur. I - Conditions générales. 1. Conditions d admission et de séjour MODÈLE TYPE DE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES TERRAINS DE CAMPING OU DE CARAVANAGE AINSI QUE DES PARCS RÉSIDENTIELS DE LOISIRS I - Conditions générales 1. Conditions d admission et de séjour Règlement intérieur

Plus en détail

Dans le présent règlement, les mots suivants signifient :

Dans le présent règlement, les mots suivants signifient : PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO : 119 Règlement sur la salubrité et l entretien des logements. À la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Mont-Laurier, tenue le

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLÉ

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLÉ CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT MEUBLÉ (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du

Plus en détail

CONVENTION DE LOCATION

CONVENTION DE LOCATION CONVENTION DE LOCATION ANNEXE PROJET ENTRE LES SOUSSIGNES : HABITAT SUD DEUX SEVRES» dont le siège est à NIORT, 8 Rue François Viète, représenté par son Directeur Général, Monsieur Philippe VARENNE, Et,

Plus en détail

PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX

PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX Maître N d'étude : Tél. : Fax : email : @ PROCÈS VERBAL DE CONSTAT D'ÉTAT DES LIEUX Référence du dossier : xxxxxxxxxxxxxx Page 1/8 PROCÈS VERBAL DE CONSTAT L'AN DEUX MILLE DOUZE ET LE VENDREDI NEUF NOVEMBRE

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Mise à disposition d'un local

Mise à disposition d'un local Mise à disposition d'un local La mise à disposition des locaux obéit à un certain nombre de règles visant à assurer l égalité de traitement entre les citoyens. L'article L.2144-3 du Code général des collectivités

Plus en détail

DOMAINE PUBLIC DU SITE DE LA VILLETTE REGLEMENT DE VISITE

DOMAINE PUBLIC DU SITE DE LA VILLETTE REGLEMENT DE VISITE DOMAINE PUBLIC DU SITE DE LA VILLETTE REGLEMENT DE VISITE Territoires des Etablissements Publics du Parc de la Villette, de la Cité des Sciences et de l'industrie et du Parc et de la Grande Halle de la

Plus en détail

Règlement de copropriété

Règlement de copropriété Règlement de copropriété De l immeuble sis à MONTDIDIER 41 rue Jean Jaurès Section AM n 119 Dossier : ET-037-2015 Le 9 Avril 2015 24 rue de Verdun 62630 ETAPLES Tel : 03.21.09.43.00 - Fax:03.21.84.51.52

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010)

Catalogue de répartition frais entretien - investissements (Etat au 01.01.2010) Département des finances, des institutions et de la sécurité Service cantonal des contributions Section des personnes physiques Departement für Finanzen, Institutionen und Sicherheit Kantonale Steuerverwaltung

Plus en détail

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ...

LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION ... ... Contrat de location Soumis au titre Ier de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 LOCAUX VIDES A USAGE D HABITATION

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

Syndicat des Copropriétaires Résidence Villa des Arts Pileu 39-1 bâtiment C D. REGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ (2 ÈME PARTIE) SOMMAIRE

Syndicat des Copropriétaires Résidence Villa des Arts Pileu 39-1 bâtiment C D. REGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ (2 ÈME PARTIE) SOMMAIRE Syndicat des Copropriétaires Résidence Villa des Arts Pileu 39-1 bâtiment C D. REGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ (2 ÈME PARTIE) CE DOCUMENT FAIT SUITE À L ÉTAT DESCRIPTIF DE DIVISION lequel n a pas subit de modification

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Qu est-ce qu un logement décent?

Qu est-ce qu un logement décent? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d évaluation Qu est-ce qu un logement décent? Que vous soyez propriétaire ou locataire Quelques éléments de réponse... Octobre

Plus en détail

RESIDENCE VASCO DE GAMA rues Vasco de Gama, Lecourbe, Desnouettes 75015 - PARIS

RESIDENCE VASCO DE GAMA rues Vasco de Gama, Lecourbe, Desnouettes 75015 - PARIS RESIDENCE VASCO DE GAMA rues Vasco de Gama, Lecourbe, Desnouettes 75015 - PARIS Edition Aout 2015 BIENVENUE! 1 La résidence que vous rejoignez est celle de plus de 360 copropriétaires et locataires. Beaucoup

Plus en détail

Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives

Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives Vente d'immeuble bâti et mobilier sous conditions suspensives M.... (prénoms, nom, profession) - né à... le... et Mme... - née à... le... De nationalité française. Demeurant à... où ils élisent domicile.

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent

DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Pôle Aménagement du Territoire Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Bas-Rhin DDELIND Dispositif Départemental d'eradication du Logement Indigne ou Non Décent Fiche

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

REGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) REGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) CHAPITRE 1 : Dispositions générales Article 1 Assainissement non collectif Par assainissement non collectif, on désigne tout

Plus en détail

LES HABITATIONS DU FLEUVE RUES MARIE-CHAPELIER ET FRANÇOISE-GARNIER QUÉBEC. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc.

LES HABITATIONS DU FLEUVE RUES MARIE-CHAPELIER ET FRANÇOISE-GARNIER QUÉBEC. RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. LES HABITATIONS DU FLEUVE RUES MARIE-CHAPELIER ET FRANÇOISE-GARNIER QUÉBEC RÈGLEMENT DE L IMMEUBLE Un Toit En Réserve de Québec inc. Table des matières RÈGLEMENT D IMMEUBLE 1 1. MAINTIEN D UN MILIEU DE

Plus en détail

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE : DESIGNATION ET EDD ETAT DESCRIPTIF DE DIVISION DEFINITION DES PARTIES COMMUNES ET PRIVATIVES

SOMMAIRE PREMIERE PARTIE : DESIGNATION ET EDD ETAT DESCRIPTIF DE DIVISION DEFINITION DES PARTIES COMMUNES ET PRIVATIVES SOMMAIRE Cet acte sera divisé en trois parties comprenant : PREMIERE PARTIE : DESIGNATION ET EDD ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3 ARTICLE 4 ARTICLE 5 DESIGNATION DESCRIPTION PLANS ETAT DESCRIPTIF DE DIVISION

Plus en détail

Décrète : Ce règlement est applicable aux zones définies à l'article premier. Fait à Rabat, le 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964). Ahmed Bahnini.

Décrète : Ce règlement est applicable aux zones définies à l'article premier. Fait à Rabat, le 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964). Ahmed Bahnini. Décret n 2-64-445 du 21 chaabane 1384 (26 décembre 1964) définissant les zones d'habitat économique et approuvant le règlement général de construction applicable à ces zones.( BO n 2739 du 28 Avril 1965)

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER

MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER MODÈLE D UN CONTRAT DE BAIL À LOYER (recommandé par l Union Luxembourgeoise des Consommateurs - ULC) CONTRAT-TYPE DE BAIL Entre les soussignés: Nom: Prénom(s): demeurant à: dénommé(e) ci-après le «bailleur»,

Plus en détail

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Septembre 2012 Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Immeubles collectifs (gérance et copropriété) Depuis une ordonnance n 2011-504 du 9 mai 2011, l article L 241-9 du Code

Plus en détail

Le rôle du Géomètre-expert dans la copropriété

Le rôle du Géomètre-expert dans la copropriété Document mis en ligne sur le site Internet de la société GEOM7 : http://www.geom7.fr/ Le rôle du Géomètre-expert dans la copropriété (Par M. Roland TARROUX de la Société de Géomètres Experts Foncier GEOM7)

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

Estimation de la valeur vénale

Estimation de la valeur vénale Estimation de la valeur vénale Immeuble locatif Grande Rue 10001 Lausanne "L'expert" Table des matières 1. Généralités 3 2. But 4 3. Terrain 4 3.1. Registre foncier 4 3.2. Description du terrain 4 3.3.

Plus en détail

Le présent règlement s'applique au camping «Les Chèvrefeuilles» sis 11, Allée des Chèvrefeuilles 17200 Royan.

Le présent règlement s'applique au camping «Les Chèvrefeuilles» sis 11, Allée des Chèvrefeuilles 17200 Royan. REGLEMENT INTERIEUR LES CHEVREFEUILLES**** 11 Allée des Chèvrefeuilles 17200 ROYAN Préambule Dans le présent règlement: - Le Camping Les Chèvrefeuilles est dénommé «Le Camping», - Les Habitations Légères

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015 CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE D EMPLACEMENT AU CAMPING DOMAINE DE MEPILLAT (soumis au décret 93-39) ANNEE 2015 Entre les soussignés : Ci après dénommé l EXPLOITANT, SARL ECV Le petit Mépillat 01560 Saint

Plus en détail

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003

Copropriété et assurances. Fédération française des sociétés d assurances DEP 302 - JUIN 2003 DEP 302 - JUIN 2003 Copropriété et assurances Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex 09 Fax DEP : 01 465

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6

CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 CONTRAT DE BAIL DE RESIDENCE SECONDAIRE - PAGE 1/6 Bail de résidence autre que principale (pied à terre, résidence secondaire, ) Bail de résidence secondaire entre (nom(s), prénom(s), adresse, raison sociale,

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES EAUX USEES

REGLEMENT SUR LES EAUX USEES 15 mars 1972 REGLEMENT SUR LES EAUX USEES LE CONSEIL GENERAL DE LA VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS vu la loi cantonale sur les constructions, du 12 février 1957, et son règlement d'application, du 12 novembre

Plus en détail

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier

COLLECTION LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ. Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier COLLECTION Ce que tout propriétaire ou copropriétaire doit connaître Union des Syndicats de l Immobilier LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ Notre métier, c est votre garantie La crise économique a conduit les

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements. Largeur totale cumulée. Effectif CODE DU TRAVAIL Art. R. 232-12.- Les dispositions de la présente section s'appliquent à tous les établissements mentionnés à l'article L. 231-1 à l'exception de ceux qui constituent des immeubles de grande

Plus en détail

Contexte professionnel n 3 : Éco Clean

Contexte professionnel n 3 : Éco Clean Contexte professionnel n 3 : Éco Clean Table des matières I - Conditions de travail 3 II - Éco Clean : entretien d'immeubles et communs 5 III - Appartement meublé - résidence Calypso 7 IV - Classement

Plus en détail

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN)

BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) BAIL A LOYER (DROIT COMMUN) LE PRESENT CONTRAT DE BAIL A LOYER EST ETABLI ENTRE : SARL GREEN HILL Représenté par Jean-Philippe COURTEL 34, bd de Grand Case 97150 SAINT MARTIN Cell :0690.22.21.20 jpcourtel@hotmail.com

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

TITRE Ier : STRUCTURES DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés) du 8 octobre 1990. Etendue par

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE

RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT D ABITIBI VILLE DE VAL-D'OR RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE Règlement concernant la salubrité et l entretien des habitations. PRÉAMBULE CONSIDÉRANT QUE la Loi sur l aménagement

Plus en détail

Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte

Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte Les nouvelles notions de surface de plancher et d emprise au sol et le recours obligatoire à l architecte La réglementation applicable aux autorisations d urbanisme vient d être significativement modifiée.

Plus en détail

Copropriété & accessibilité

Copropriété & accessibilité Note technique Copropriété & accessibilité Résumé de la législation relative aux travaux d accessibilité des BHC (Bâtiments d Habitation Collectifs) existants Les copropriétés relèvent de la réglementation

Plus en détail

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster

Dossier descriptif de la villa Villa de style classique à Bourglinster Villa de style classique à Bourglinster page 1 de 19 A. INFORMATIONS GENERALES 1. SITUATION L'immeuble construit en 2005 est érigé sur un terrain situé 11a, rue d'imbringen à L-6162 Bourglinster. La place

Plus en détail

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES L entretien et les menues réparations dans votre logement Informations données à titre indicatif. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès du personnel de proximité

Plus en détail

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B L a crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

Appartements T2 T3 T4

Appartements T2 T3 T4 Appartements T2 T3 T4 GROS ŒUVRE Terrassements généraux Fondations adaptées en fonction de l étude de sol et calcul Bureau d Étude Technique (BET). Refend séparatif entre logements : B.A. de 18 cm en RDC

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. BAIL, à la requête des personnes ci-après nommées.

CONTRAT DE LOCATION. BAIL, à la requête des personnes ci-après nommées. CONTRAT DE LOCATION BAIL, à la requête des personnes ci-après nommées. IDENTIFICATION DES PARTIES Le BAILLEUR La Société Civile Immobilière des ECOSSAIS, société civile au capital de 540.000,00 Frs automatiquement

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS

RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 03-096 RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS Attendu que l administration municipale désire assurer des conditions de logement acceptables pour tous les Montréalais

Plus en détail

COPROPRIÉTÉ RANGUEIL MICHEL MARTI TRAVAUX & AMÉNAGEMENTS DANS LES PARTIES PRIVATIVES LE CAHIER DES CHARGES DU COPROPRIÉTAIRE

COPROPRIÉTÉ RANGUEIL MICHEL MARTI TRAVAUX & AMÉNAGEMENTS DANS LES PARTIES PRIVATIVES LE CAHIER DES CHARGES DU COPROPRIÉTAIRE 1 COPROPRIÉTÉ RANGUEIL MICHEL MARTI TRAVAUX & AMÉNAGEMENTS DANS LES PARTIES PRIVATIVES LE CAHIER DES CHARGES DU COPROPRIÉTAIRE Version mise à jour le 3 juin 2015. CONTENU DU CAHIER DES CHARGES : 1. Intérieur

Plus en détail

PROCES-VERBAL DESCRIPTIF

PROCES-VERBAL DESCRIPTIF SECOND ORIGINAL PROCES-VERBAL DESCRIPTIF L an deux mille douze et deux aout A la requête de Le CMAR, Société Coopérative de crédit à capital variable, soumise au Livre V du Code Rural, inscrite au RCS

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Du Centre Commercial de Créteil l Echat

REGLEMENT INTERIEUR Du Centre Commercial de Créteil l Echat RECU EN PREFECTURE LE 22 FEVRIER 2007 REGLEMENT INTERIEUR Du Centre Commercial de Créteil l Echat PRELIMINAIRE La bonne marche et la réussite du Centre dépendent du respect par les commerçants et par les

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT Qui fait quoi Guide et démarches La réparation vous concerne? LES DEMARCHES A SUIVRE Faites appel à l entreprise de votre choix et/ou effectuez vous-même

Plus en détail

6 % de TVA pour la rénovation d habitations privées de plus de 5 ans

6 % de TVA pour la rénovation d habitations privées de plus de 5 ans 6 % de TVA pour la rénovation d habitations privées de plus de 5 ans Service Public Fédéral Finances - 2014 - Cette brochure a été réalisée par un groupe de travail constitué de collaborateurs du Service

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6

Résidence du Valboyer Règlement intérieur 04.2012 1/6 Association d entraide Anne de Melun RÉSIDENCE DU VALBOYER 2, rue du Valboyer Baugé 49150 BAUGE EN ANJOU 02 41 89 81 51 02 41 89 00 94 valboyer@annedemelun.fr Résidence du Valboyer Règlement intérieur

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

SCI DE FOURETON 1 rue Chantelauze. Etablissement : 1 / 2 DOMAINE CHÂTEAU DU BUISSON «Le Buisson» Dossier N : 500032751 42000 SAINT-ETIENNE

SCI DE FOURETON 1 rue Chantelauze. Etablissement : 1 / 2 DOMAINE CHÂTEAU DU BUISSON «Le Buisson» Dossier N : 500032751 42000 SAINT-ETIENNE SCI DE FOURETON 1 rue Chantelauze Etablissement : 1 / 2 DOMAINE CHÂTEAU DU BUISSON «Le Buisson» REVISION D'ESTIMATION EN VALEURS D ASSURANCE Date de relevé : 07/06/2010 Date de valeur : 01/01/2010 SCI

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! sommaire Entrée et cuisine... p.4- Pièce à vivre... p.-7 Salle de bain, wc... p.8-9 Immeuble collectif... p.10 Maison

Plus en détail

CODE D'ÉTHIQUE ET RÈGLEMENTS D'IMMEUBLE

CODE D'ÉTHIQUE ET RÈGLEMENTS D'IMMEUBLE RÉSIDENCES ÉTUDIANTES CODE D'ÉTHIQUE ET RÈGLEMENTS D'IMMEUBLE Ce document fait partie intégrante du bail de location des résidences Adopté par le comité exécutif du 20 juin 2003 et actualisé par le comité

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES IMMEUBLES

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES IMMEUBLES RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES IMMEUBLES Le présent règlement intérieur fait partie intégrante du contrat de location, conformément aux dispositions de l article 7 dudit contrat. En conséquence, toute infraction

Plus en détail

CONTRAT DE RESERVATION

CONTRAT DE RESERVATION Camping des Ecrins Avenue Pierre sainte 05120 L'ARGENTIERE LA BESSEE tél : 04.92.23.03.38 fax : 04.92.23.09.89 site :www.camping-les-ecrins.com e.mail :contact@camping-les-ecrins.com 1) Dénomination du

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

IMMEUBLE A VENDRE. Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR

IMMEUBLE A VENDRE. Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR IMMEUBLE A VENDRE Avenue du Val Saint Georges, 4 5000 NAMUR À Salzinnes, à proximité immédiate du centre de Namur, de la clinique et maternité Sainte-Elisabeth, des Hautes Ecoles, des autoroutes, des commerces

Plus en détail

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique

Titre premier : des résidences immobilières de promotion touristique Dahir n 1-08-60 du 17 joumada I 1429 portant promulgation de la loi n 01-07 édictant des mesures particulières relatives aux résidences immobilières de promotion touristique et modifiant et complétant

Plus en détail

L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs

L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs L accessibilité des bâtiments d habitation collectifs neufs GUIDE TECHNIQUE POUR L APPLICATION DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Juin 2004 Loi n 75-534 du 30 juin 1975 (JO du 1er juillet 1975) Loi n 91-663 du

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ

RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ «Le Parc du Pavillon Bleu» SOCIÉTE CIVILE IMMOBILIÈRE PREMIÈRE PARTIE : DÉSIGNATION ET DIVISION DE L ENSEMBLE IMMOBILIER CHAPITRE I DÉSIGNATION Art. 1 Description de l ensemble

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue d'ougrée N : 211 Boîte : 011 CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : CP : 4031 Localité : Angleur Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole: 17/07/2013

Plus en détail