Revue de presse hebdomadaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revue de presse hebdomadaire"

Transcription

1 Revue de presse hebdomadaire Période couverte : du 25 au 29 août 2014 Thèmes abordés : Articles sur les VMF au plan national. p 2-3 Fondation VMF p 4-6 dans les délégations p 6-10 Extension de Roland-Garros sur les serres d Auteuil.p Patrimoine..p Développement durable Énergies renouvelables.p Mécénat Partenariats.p

2 Articles sur les VMF au plan national 2

3 25 AOÛT 2014 Site internet de l AJP : Un prix qui attire un nombre croissant d entreprises. A QUI IRA LE PRIX 2014 VMF-ATELIERS D ART DE FRANCE? EN 2014, LE THÈME PORTERA SUR «VINGT ANS AU SERVICE DE LA TRANSMISSION» PRIX VMF ATELIERS D ART DE FRANCE MÉTIERS D ART ET PATRIMOINE BÂTI Conforté par le succès remporté en 2013 par la 1ère édition du Prix «Métiers d Art et Patrimoine Bâti», Ateliers d Art de France et Vieilles Maisons Françaises ont décidé de poursuivre leur collaboration et inscrire ce prix dans la durée. Inédit et inventif, ce prix a su trouver sa place parmi les nombreuses dotations et attire maintenant un nombre croissant d entreprises. Les objectifs du prix sont d assurer la pérennité, l accession ou le développement des Métiers d Art au service du patrimoine bâti en choisissant trois axes : la transmission, la formation et la valorisation. Dotation : le montant annuel du prix est de Un vaste plan média ainsi que plusieurs partenariat seront mis en oeuvre par les organisateurs. Cette année, le prix s appuiera sur le thème du salon : «20 ans au service de la transmission» en privilégiant la thématique de la transmission tout en l accompagnant du volet de la formation qui est un corollaire de la transmission d un savoir-faire ou d une entreprise. Le prix 2013 a récompensé un projet sur la valorisation d une filière et la sauvegarde d un savoir-faire menacé. Celui-ci a été remis à Ludovic Marsille, serrurier clefetier. 3

4 Articles sur la Fondation VMF 4

5 25 AOÛT

6 25 AOÛT

7 Articles sur les VMF dans les délégations 7

8 25 AOÛT

9 25 AOÛT

10 28 AOÛT

11 Extension de Roland-Garros sur les serres d Auteuil 11

12 26 AOÛT

13 Patrimoine Architecture 13

14 25 AOÛT

15 26 AOÛT 2014 Brégançon, un cadeau empoisonné? Le lieu de résidence d été officielle de la présidence de la République s est ouvert au public le 29 juin. Sa gestion s annonce complexe pour le Centre des monuments historiques Lieu de villégiature privilégié des présidents successifs de la Ve République, le fort de Brégançon dans le Var ouvre tout l été ses portes au public. Le Centre des monuments nationaux, chargé de la gestion de ce site difficile d accès, est préoccupé par son modèle économique. Pour couvrir ses coûts de fonctionnement, le fort doit en effet faire chaque jour le plein de visiteurs. BORMES-LES-MIMOSAS - «Les gens demandent si on peut le visiter, ils aimeraient bien que ce soit un musée, surtout les jours où on peut moins se baigner», témoignait un maître- nageur devant la caméra de l ORTF en 1970 (1), désignant le fort de Brégançon (Bormes- les- Mimosas, Var). Quarante- quatre ans plus tard, le lieu de villégiature des présidents de la Ve République répond à ses attentes, devenant pour l été un lieu d accueil du public. En octobre 2013, François Hollande annonçait qu il confiait la gestion du fort au Centre des monuments nationaux (CMN), décision s inscrivant dans la volonté de réduire de 2 % les dépenses de son train de vie en 2014 (2), et d ouvrir au plus grand nombre un lieu délaissé par les deux derniers chefs d État. Brégançon suit ainsi le chemin de Rambouillet (Yvelines), résidence présidentielle passée au CMN en Pour l établissement public et administratif, la prise en charge de ce 97e monument présente un caractère ambivalent. «Le lieu est magnifique», insiste Bernard Le Magoarou, administrateur du fort pour le CMN. Nul ne pourra lui donner tort tant l édifice dialogue avec harmonie avec son cadre. Un châtelet, deux tours médiévales et une architecture remodelée au cours des siècles notamment par l architecte Pierre- Jean Guth qui a transformé une partie du fort en élégante résidence provençale dans les années 1960 sont fichés sur un piton rocheux ceinturé d une côte azurée et d une végétation luxuriante. Un petit paradis qui n aura pas nécessité la mise en œuvre d un grand chantier pour son ouverture au public. «Mise en sécurité de la route et un coup de peinture», résume Bernard Le Magoarou, qui évoque un coût de euros pour ces travaux. Les espaces du fort accessibles à la visite (lire l encadré) ont été équipés de simples barrières de mise à distance. 15

16 Navette La gestion du fort ne représente cependant pas une mince affaire pour le CMN. «Le modèle économique reste incertain», explique Bernard Le Magoarou. Donner accès à Brégançon, dont la route étroite traverse une propiété appartenant au duché du Luxembourg, n est en effet pas simple. Pour s y rendre, le visiteur doit obligatoirement emprunter une navette, après réservation préalable auprès de l office du tourisme de Bormes- les- Mimosas. Un maximum de 160 personnes peuvent ainsi défiler chaque jour au fort, escortées par un guide- conférencier dans les intérieurs. Pour éponger les frais de fonctionnement annuels du fort évalués à euros, «il faudrait faire le plein de visiteurs chaque jour d ouverture», précise l administrateur, qui rappelle que le CMN fonctionne sur le principe de péréquation, redistribuant les recettes des monuments les plus rentables à ceux qui le sont moins. Il n en compte pas moins, pour attirer les curieux, sur l aura d un lieu longtemps inaccessible et qui a toujours attiré les flashs des paparazzis. «Mais le fort suscite moins d intérêt que du temps où [Jacques] Chirac se rendait régulièrement au fort et au village d à côté», explique Valérie Collet, directrice de l office du tourisme municipal de Bormes- les- Mimosas. «Et l impopularité de la figure présidentielle pourrait faire diminuer la fréquentation ou créer quelques troubles», souffle- t- on au CMN. Sans compter que le lieu ne cible pas la clientèle étrangère, qui constitue 20 % de la manne touristique du coin. Une semaine avant la réouverture, 1022 personnes avaient réservé pour une visite entre le 29 juin ou le 28 septembre. L engouement se produira- t- il au cours de l été et se poursuivra- t- il les années suivantes? «2014 est une année test qui nous permettra éventuellement de réfléchir à d autres modalités de visite», affirme Bernard Le Magoarou. D autant que la présidence se réserve le droit de revenir au fort pour quelques vacances ou rencontres officielles. Margot Boutges 16

17 26 AOÛT

18 18

19 19

20 26 AOÛT

21 21

22 26 AOÛT

23 23

24 26 AOÛT 2014 Des journées du patrimoine, dans quel but? Le mois de septembre est pour nous le mois de l'année où l'activité est intense. Son troisième week-end est celui des journées européennes du patrimoine. Cette année nous n'ouvrirons pas la halle Freyssinet, c'est finalement une bonne nouvelle, car elle est en cours de réhabilitation pour devenir le «temple» du numérique. Bientôt elle sera en activité et retrouvera au quotidien un usage qui la mettra à l'abri d'une éventuelle amputation. C'était pourtant ce que souhaitait, il n'y a pas encore si longtemps la ville de Paris, dont l'ancien maire était allé jusqu'à contester son inscription au titre des MH. Cela ne s'était jamais vu! Nous n'ouvrirons pas non plus la Poste centrale du Louvre. Son directeur général, grand technocrate devant la finance n'a pas daigné (n'a pas osé?) nous répondre directement, le faisant faire par un autre technocrate, tout aussi sûr de lui, le directeur de sa filiale immobilière! Et oui la Poste possède une filiale immobilière! Le prétexte, tenez-vous bien : raison de sécurité et, summum de l'absurde, raison industrielle... La Poste nous cacherait-elle des projets que les espions nous envient? Le tri manuel est-il devenu un enjeu industriel? A cette occasion, toutefois, nous tiendrons tout de même un stand sur la petite place rue de la Jussienne, à l'angle de la rue E. Marcel et face à ce bâtiment de J. Guadet. Nous sommes soutenus dans cette initiative par le maire du 2e arrondissement. Pendant ces deux jours nous animerons les lieux pour mieux faire découvrir ce site d'intérêt national qu'est La Poste du Louvre. Nous mettrons à la signature du public un grand cahier avec une seule doléance : Sauvons la poste du Louvre et le patrimoine national de la Poste! Ce sera pour vous l'occasion de venir signer nombreux, montrer votre détermination et nous encourager à continuer ce combat. N'hésitez d'ailleurs pas pour cela à ajourner une de vos visites prévues - que vous pourrez sûrement remettre à l'an prochain -, pour venir sur ce stand. Il faut impressionner les vandales! C'est un «vrai combat» dont l'une des batailles sera ce week-end-là. A ce propos également, nous publierons notre réponse publique aux deux protagonistes qui sont à l'origine ou qui laissent faire ce démantèlement : - le président de la Poste, maître d'ouvrage du projet et qui, qui plus est, interdit la visite de ce lieu appartenant à la Nation en tant que monument symbolique construit par la IIIe République avec l'argent public ; - la ministre de la «culture» qui bafoue le prestige de sa fonction en refusant de classer cet édifice au titre des monuments historiques. Elle-même par manque de courage, a fait répondre par son chef de cabinet qui, réellement incompétent, invoque pour refuser ce classement, des arguments fallacieux que même un enfant réfuterait. Serions-nous idiots à ce point? En tout cas nous sommes déterminés à en débattre sur la place publique, et notamment pendant ce week-end national. Quels sont le sens et la réelle utilité de ces journées du patrimoine? Elles doivent désormais devenir aussi le temps où l'on dénonce le vandalisme latent, quelquefois même orchestré par nos institutions, voire même le ministère de la Culture, son ministre et ses experts trop corporatistes. Là également il est question d'argent public, dont nous souhaitons connaître l'usage! 24

25 26 AOÛT

26 26

27 27

28 28

29 26 AOÛT 2014 Églises et chapelles : pour résider ou travailler! La façade florentine de l'ex église des allées Jaurès telle qu'elle sera après restauration/doc Taillandier architecte. Des dizaines d'édifices religieux sont menacés de ruine surtout dans les petites communes rurales. Certains retrouvent une seconde vie, transformés en lofts, en gîtes ou en bureaux. Plus de deux mille édifices religieux seraient menacés de disparaître en France. Beaucoup de chapelles ou d'églises, souvent abandonnées, appartiennent à des petites communes rurales qui n'ont pas les moyens de les entretenir et n'hésitent pas à les démolir pour faire place à un gymnase ou à un autre équipement plus «utile». Depuis la loi de 1905 de séparation de l'église et de l'état, en effet, les édifices religieux appartiennent le plus souvent aux communes. Celles-ci n'hésitent pas non plus à s'en défaire en les vendant à des particuliers ou à des professionnels qui les transforment en habitation ou en local professionnel. Même l'archevêché se sépare, parfois, d'un de ses rares biens ecclésiastiques, quand il n'en a plus l'utilité. C'est le cas à Toulouse avec l'ex église Notre-Dame des Grâces, allées Jean-Laurès, que le diocèse a vendu au promoteur Kaufman et Broad qui y réalise son siège régional, véritable showroom immobilier. Dans le Comminges, la petite commune de Cassagnabère-Tournas a vendu, , une chapelle en ruine un peu à l'écart du village à un Breton passionné de vieilles pierres. Celui-ci a sauvé le bâtiment de la destruction et en a restauré le gros-oeuvre, après y avoir dépensé , dit-il. Et oui, restaurer un tel monument coûte cher. Pris par d'autres projets, le 29

30 restaurateur passionné, catholique convaincu, remet en vente l'ensemble à finir de restaurer, pour Habiter ou travailler dans un ancien lieu de culte n'est pas si rare que cela. Ce serait même tendance. Des sites se sont spécialisés sur le net dans la vente et la prospection d'édifices religieux, à côté d'autres monuments historiques ou remarquables, châteaux, manoirs, belles demeures, hôtels particuliers ou corps de ferme «de charme». À Talence (33), dans la banlieue bordelaise, une ancienne église a été transformée en lofts par un promoteur. Dans l'aveyron, un prieuré accueille restaurant, gîtes et chambres d'hôte, à côté de sa chapelle. À Bergerac (Dordogne), une église transformée en loft est à vendre chez un agent immobilier. Les plus audacieux ou les plus fortunés pourront même acquérir la fameuse chapelle ND de la Garde sur la falaise d'etretat, en Normandie, elle aussi à vendre ou, carrément, un monastère du XIe siècle sur les hauteurs de Menton, avec vue sur mer mais sans ses bonnes sœurs, en vente pour la modique somme de Un showroom immobilier dans l'ex- église des Grâces Les travaux ne passent pas inaperçus, en bas des allées Jean-Jaurès, sur la petite place d'arménie occupée par engins et cabanes de chantier. L'ancienne église Notre-Dame des Grâces est le cadre de très spectaculaires travaux depuis plusieurs mois. Sa façade originale de type florentin «qui présente une alternance de pierre et de brique assez rare dans la région» va être mise en valeur, affirme Pierre-Louis Taillandier, l'architecte toulousain chargé de sa restauration par le promoteur Kaufman et Broad qui va en faire son siège régional grand Sud- Ouest. Un showroom immobilier, à l'image des vitrines professionnelles équivalentes de la société nationale existant à Paris, Marseille, Lyon, Rouen ou Nice. Le bâtiment date du XIXe siècle. L'église, qui se trouvait au premier étage, a été désacralisée en Au rez-dechaussée se sont succédé garages, dancing, banque et même, un temps, la rédaction de ville de «La Dépeche du Midi». L'immeuble dans sa totalité a été vendu par le diocèse au promoteur en «C'est toujours difficile de vendre une église, nous avons vendu celle-ci car il y avait une faible activité pastorale et il aurait fallu effectuer de grosses réparations et mises aux normes», nous expliquait Claude Gilabert, économe diocésain, dans un précédent article, «mais le diocèse n'a pas la volonté de se séparer d'autres biens dans les prochaines années». La fin des travaux est prévue pour la fin de l'année. «Nous allons réaliser ici m2 de bureaux», expliquait aussi Jacques Rubio, directeur de Kaufman et Broad Toulouse. Des bureaux qui seront loués à la Caisse d'epargne (déjà présente dans les locaux avant les travaux), 500 m2 au rez-de-chaussée, et à d'autres professionnels (1 000 m2). Les 120 salariés du promoteur, actuellement localisé au 59, allées Jean-Jaurès, occuperont m2 dans l'ancienne église transformée, au 27 de ma même voie. Au total, Kaufman et Broad doit dépenser 5 millions d' en travaux et ingénierie technique pour aménager l'ex église en bureaux, avec baies vitrées modernes sous les arcs florentins et ascenseur extérieur dans une colonne de verre. Un bâtiment modernisé et fonctionnalisé mais qui conserve sa structure. Comme un exemple de savoir-faire immobilier. 30

31 Chapelle restaurée, à vendre dans le Comminges La chapelle domine la campagne vallonnée, avec vue (lointaine) sur les Pyrénées. À un peu plus d'une heure de Toulouse, pas loin de Saint-Gaudens, l'édifice remonterait au XVIe ou au XVIIe siècle, on ne sait pas trop, comme souvent dans les bâtiments religieux qui portent sur leurs murs les strates de plusieurs époques de construction. Un site Internet où la chapelle est mise en vente évoque même des fresques du XIXe siècle. Une fois la restauration complètement terminée, le bâtiment pourrait faire «une belle maison de famille» un peu à l'écart du village, comme l'envisageait, au début, Patrick Kermaïdic, son propriétaire. Ce gérant de société, d'origine bretonne, catholique pratiquant, marié, père de quatre enfants, a eu un «véritable coup de cœur» pour la chapelle, alors en ruine, qu'il a pu acheter à la mairie pour D'autant plus facilement que le maire précédent y avait été enfant de cœur et désespérait de la voir disparaître. «L'édifice était en train de s'écrouler. J'y ai fait réaliser, dans les règles de l'art, autour de de travaux en conservant la partie ancienne. L'arrière a été reconstruit. Eau, électricité ont été amenées, le bâtiment est désormais sauvé mais il reste encore à aménager l'intérieur en fonction de ce qu'on voudra en faire, tout reste possible», explique le propriétaire qui a remis en vente sa jolie chapelle, au prix officiel de : «J'ai d'autres projets, maintenant que la chapelle est sauvée, je veux qu'elle profite à quelqu'un, voire à plusieurs. Un artiste parisien m'a contacté qui envisage galerie et expositions artistiques. Mais on peut aussi y aménager des chambres d'hôtes ou tout autre projet». D'autant que le bâtiment ne serait pas classé, ce qui autorise plus de liberté dans l'aménagement. Le propriétaire, que ses convictions religieuses et sa passion des vieilles pierres ont mené à conduire ce projet de restauration un peu insensé, se dit aujourd'hui «satisfait intellectuellement», même s'il ne retrouve pas en vendant tout l'argent mis dans ce sauvetage réussi. 31

32 Site internet de la Tribune de l art AOÛT 2014 Bon débarras! Aurons-nous, enfin, un ministre de la Culture digne de ce nom? Au moins Fleur Pellerin n at-elle à notre connaissance aucune casserole dans le domaine du patrimoine et des musées. Laissons lui le bénéfice du doute. Comme pour tous ses prédécesseurs, nous jugerons sur pièce même si, a priori, elle n a également aucune compétence particulière dans ces domaines C est ce que nous avons fait pour Aurélie Filippetti. Et le moins que l on puisse dire est que son bilan est définitivement d une médiocrité qui la relègue sans effort parmi les plus mauvais ministres que nous avons connus, un club déjà très fréquenté. On aura bien du mal à retrouver une action positive de sa part dans les domaines qui nous intéressent, mais il sera beaucoup plus facile de rappeler ses échecs et ses renoncements. Face à un budget en forte diminution, elle a délibérément sacrifié encore davantage la mission patrimoine en lui imposant la plus forte baisse. Elle n a jamais rien fait pour les Serres d Auteuil (il est vrai qu elle avait hérité du dossier), elle a posé une instance de classement sur la halle de Fontainebleau pour aussitôt renoncer et la laisser détruire, elle a abandonné à leur sort les églises de Gesté et d Abbeville Bref, elle est restée aux abonnés absents sur presque tous les dossiers chauds du moment qui auraient nécessité la présence d un vrai ministre de la Culture, à une seule exception près, il faut le reconnaître, l inscription des maisons de la rue des Carmes qui, pour l instant, a empêché le maire de la vandaliser 1. 32

33 Inefficace sur tous les plans, elle voulait cependant faire voter un nouveau texte sur le patrimoine, ne craignant pas de mettre à bas tout l édifice existant, au risque de laisser les parlementaires réduire à néant la loi actuelle dont on a fêté récemment les cent ans et qui reste un exemple pour beaucoup de pays. Une partie de ce projet de loi était positif, néanmoins, notamment le classement d ensemble mobiliers, ou de mobiliers in situ et la protection des domaines nationaux... Mais d autres mesures paraissaient largement discutables, comme la refonte complète des secteurs sauvegardés. Il est probable que ce projet de loi ne verra jamais le jour, retardant ainsi davantage l application de certaines mesures que les défenseurs du patrimoine attendent pourtant depuis longtemps. À vouloir trop en faire pour laisser sa trace, elle aura finalement tout fait échouer. Il faudra pourtant bien un jour étendre la procédure de classement mobilier si l on ne veut pas voir tous les ensembles subsistant dans les monuments historiques privés inéluctablement dispersés ; il faudra mieux protéger les domaines nationaux que de nombreux promoteurs aimeraient voir dépecés ; il faudra, enfin, trouver une solution à l incapacité de la plupart des villes de transformer les ZPPAUP (Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager) en Aire de Valorisation du Patrimoine, une réforme héritée de Frédéric Mitterrand (autre ministre incompétent) Elle n aura donc pas saisi la seconde chance dont elle disposait. Alors qu elle savait qu elle ne serait pas reconduite à son poste (évidemment pour aucune des bonnes raisons données cidessus), Aurélie Filippetti avait déclaré qu elle ne voulait pas rester ministre de la Culture, mettant ainsi en pratique cette célèbre phrase de Giraudoux : «Les événements nous dépassent, feignons de les organiser». L ironie veut donc qu elle soit remplacée par Fleur Pellerin, celle-là même qu elle avait sciemment écartée de la montée des marches à Cannes, car elle ne supportait pas la concurrence. Vaniteuse autant qu indifférente à ce qu elle aurait dû protéger, personne, décidément, ne la regrettera. Didier Rykner, mardi 26 août

34 28 AOÛT 2014 Fleur Pellerin, l'anti-filippetti Certains y ont vu la marque de l'humour féroce de François Hollande, et de son goût présumé pour le vaudeville : en remplaçant Aurélie Filippetti par sa rivale historique, Fleur Pellerin, au poste de ministre de la culture et de la communication, le chef de l'etat n'a pas manqué de faire sourire ceux qui connaissent l'état passablement tendu des relations entre les deux femmes. A tel point que la passation de pouvoirs, mardi 26 août au crépuscule, a donné l'impression aux cinéphiles de revoir l'une des séquences les plus haletantes du dernier Festival de Cannes dans des rôles inversés. Avant la projection officielle de Saint Laurent, de Bertrand Bonello, le 17 mai, Aurélie Filippetti avait exigé d'être la seule ministre à monter les marches. Ce qui avait contraint Fleur Pellerin à rallier le Palais des festivals par l'entrée de service. Le remake de la scène, sur le perron du ministère, fut à la hauteur des attentes des spectateurs : échange de sourires glacés, «bonne chance» lâché du bout des lèvres par une Aurélie Filippetti qui poussa l'impertinence jusqu'à ne pas convier les directeurs d'administration à la cérémonie du «jamais-vu!», selon les habitués. Lesquels font remonter l'inimitié entre M mes Filippetti et Pellerin à la campagne présidentielle de La première, préposée à la culture, avait recadré par voie de presse la seconde, chargée des sujets numériques : «Sur Hadopi, c'est moi!», avait fustigé la Lorraine, agacée que sa cadette de quelques mois elles sont toutes deux nées en 1973 marche sur ses platesbandes. 34

35 Le duel se répétera à l'envi durant les gouvernements Ayrault et Valls, au sein desquels, si M me Filippetti resta Rue de Valois, M me Pellerin fut ministre déléguée à l'économie numérique puis, entre avril et août 2014, secrétaire d'etat chargée du commerce extérieur. Oppositions frontales ou larvées jalonnent l'exercice de leurs activités, avec pour acmé l'inauguration de l'institut culturel Google, à Paris, à l'automne Soucieuse de maintenir de bonnes relations avec le géant américain, M me Pellerin avait remplacé au pied levé M me Filippetti, qui s'était désistée in extremis. Au point de lire, au mot près, le discours préparé par les équipes de sa consœur Lire l'article Filippetti boycotte l'institut culturel Google, Pellerin appelée à la rescousse DEUX FACETTES ANTAGONISTES DE LA JEUNE GARDE SOCIALISTE Politiquement, les deux femmes incarnent deux facettes antagonistes de la jeune garde socialiste. Par ses origines lorraines et ouvrières son père était mineur et édile communiste, Aurélie Filippetti s'inscrit dans la lignée du socialisme des origines, prolétaire et solidement implanté localement. Adoptée quelques mois après sa naissance en Corée du Sud, élevée en région parisienne, Fleur Pellerin s'est battue, notamment au sein du club XXI e siècle, pour que le PS se rapproche de la France dite de la «diversité». Plusieurs fois élue, passée par les Verts avant de rejoindre le PS sur le tard, M me Filippetti n'avait guère l'oreille de François Hollande. Tout le contraire de M me Pellerin. «Femme de dossiers», comme elle aime à se présenter, son profil très «techno» diplômée de l'essec, de Sciences-Po et de l'ena, aucun mandat électif à ce jour est prisé par l'elysée. Ses collègues à la Cour des comptes, où elle a contrôlé de nombreux établissements culturels, du Centre Pompidou au Centre national du cinéma (CNC), se souviennent des autocollants «Le changement, c'est maintenant!» qu'elle placardait sur la porte de son vestiaire. 35

36 Plume discrète de l'équipe de Lionel Jospin pendant la campagne de 2002, elle avait émergé durant celle de Ségolène Royal, cinq ans plus tard, où elle s'occupait des relations avec la presse spécialisée. Elle n'avait d'ailleurs pas hésité à faire entrer l'un des enfants prodiges de M me Royal, le jeune et très connecté Aziz Ridouan, au sein de son cabinet à l'économie numérique. Là où Aurélie Filippetti, normalienne altière et lyrique, jouait volontiers sur une corde malrucienne, émaillant discours et tribunes de citations d'aragon, Fleur Pellerin semble suivre les traces pop et arc-en-ciel d'un Jack Lang, attentif à l'air du temps. Rouge à lèvres vif sur carré brun, germanophone, mère d'une petite fille résidant à Montreuil, elle écoute Shaka Ponk, duétise sur les plateaux TV avec Nolwenn Leroy et confesse un net penchant pour les séries américaines, de «Homeland» à «Game of Thrones» se rêvant même en princesse Daenerys Targaryen, «une femme conquérante», confiait-elle il y a peu. DEUX DOSSIERS EXPLOSIFS, AUDIOVISUEL ET INTERMITTENTS Deux dossiers explosifs l'attendent sur son bureau. Elle est plutôt bien armée sur le premier : la réforme de l'audiovisuel français, remis en cause par les multinationales issues du numérique l'arrivée de Netflix en France, le 15 septembre, oblige à repenser les mécanismes de soutien à la création. Sa connaissance avisée du secteur, son habileté politicienne et son pragmatisme sont autant d'atouts. Lire l'article Face à l'arrivée de Netflix, Paris peine à mener la contre-offensive Pascal Rogard, président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, qui a pour mission de protéger les droits d'auteur, salue ainsi «un excellent choix, moderne et dynamique». Sur Twitter, Jean-Paul Salomé, président d'unifrance organisme œuvrant pour la diffusion du cinéma français à l'étranger, juge de son côté la ministre parfaite «pour recadrer les nouveaux entrants et renforcer l'international». Elle part avec davantage de handicaps sur l'autre point chaud de l'automne, la remise à plat du système d'aide aux intermittents du spectacle une mission de concertation doit remettre ses conclusions à Manuel Valls d'ici décembre. Lire l'article Les intermittents d'avignon toujours sur le pont 36

37 Lors d'une question à l'assemblée, en juin, Fleur Pellerin avait assuré que la nouvelle convention d'assurance chômage était «le fruit d'un dialogue social responsable», quand nombre d'intervenants avaient pointé le manque de représentativité des partenaires sociaux ayant signé le texte, le 22 mars. Les premières réactions, de côté-ci de la rue de Valois, sont à la mesure de la méfiance que suscite la nouvelle venue : «Ce qui compte à nos yeux est la politique qui sera menée et nous avons beaucoup d'inquiétudes face à un gouvernement dont la politique d'austérité est renforcée», souligne ainsi Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT-Spectacle, qui déplore la baisse continue du budget de la culture depuis l'élection de M. Hollande. Sur ce sujet-là comme sur les autres, Aurélie Filippetti avait subi, deux ans durant, le persiflage constant de son prédécesseur, Frédéric Mitterrand. Il n'est pas dit que Fleur Pellerin bénéficie longtemps du silence de celle qui, dès sa démission, se félicitait d'avoir retrouvé sa «liberté». 37

38 Développement durable Energies renouvelables 38

39 26 AOÛT

40 40

41 41

42 Mécénat Partenariats 42

43 25 AOÛT

44 26 AOÛT2014 Accueil > Archives > La Maison Léon Blum en quête de mécènes La Maison Léon Blum en quête de mécènes JOUY-EN-JOSAS (YVELINES) [ ] - La Maison Léon Blum, labellisée «maison des illustres» en 2012, n a pas encore l éclat qu elle mérite. La municipalité a lancé avec la Fondation du Patrimoine une souscription publique pour mobiliser les ressources nécessaires aux travaux. La Maison Léon Blum, labellisée en 2012 «Maisons des illustres» est en cours de rénovation. La première phase de travaux, terminée fin 2013, a concerné le remplacement des menuiseries à l identique, la mise en place d un dispositif anti- remontées capillaires, la réfection des enduits, l isolation de la couverture. Le coût s est élevé à euros, couverts par la Ville, l Etat, la Région et le département. Une deuxième phase, à venir, concerne la création d un espace d accueil, la réfection des réseaux électriques, l installation d une nouvelle muséographie et la restauration du bureau de Léon Blum. Le budget est estimé à euros. Le 11 juin dernier a eu lieu une manifestation pour le lancement de la souscription publique et l inauguration de la plaque «maison des illustres». Le montant des travaux éligibles à l aide de la Fondation du Patrimoine s élève à euros qui permettront de soutenir le financement de la Ville. La nouvelle muséographie sera étudiée en particulier pour accueillir les jeunes publics. Le parcours de visite sera chrono- thématique, articulé autour de cinq thèmes : 1) l homme de lettres 2) le congrès de Tours ) le Front Populaire 4) la défaite, la captivité, la déportation 5) l après- guerre 44

45 La maîtrise d œuvre est assurée par Pierre Bertolussi, architecte en chef des Monuments Historiques, et Laurent Laidet, programmiste- muséographe. Le comité scientifique et culturel est présidé par Pierre Nora et composé, entre autres, par Pascal Ory, deux personnalités qui ont contribué à transformer la maison en musée, inauguré en Léon Blum ( ) s était installé au Clos des Metz, à Jouy- en- Josas, avec son épouse Jeanne Blum, en 1945, au retour de leur captivité du camp de Buchenwald. Léon Blum y est mort en 1950, à 77 ans. Jeanne a continué à y vivre jusqu à sa mort, en 1982, léguant la maison à la ville avec mission d y entretenir le souvenir de Léon Blum et de développer des activités culturelles et musicales en rapport avec son œuvre. Classée monuments historiques en 1983, la maison, une fermette du XVIIIe siècle, est entourée d un agréable jardin et est aujourd hui le seul lieu de mémoire consacré à l homme politique. 45

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE DELEGATION DE LA VIENNE Lancement d une campagne de mécénat populaire pour la restauration du Musée de la Seconde Guerre Mondiale TERCE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Aurélie CRAVALLEE - Délégation

Plus en détail

Ce qui suit vous intéresse

Ce qui suit vous intéresse & présentent Vous êtes décideur au sein d une entreprise, Vous souhaitez valoriser son image en lui donnant du sens, Vous avez goût pour l intérêt général et pour le développement de l attractivité de

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari

Académie Ibn Sina. Au fil du temps. Date : 12/12/2013. Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Académie Ibn Sina Au fil du temps Date : 12/12/2013 Fait par : Hiba Chaoub Et Adam Amari Table des matières De 1905 à 1960... 1 Le changement... 1 Les causes de ce changement... 1 Les conséquences de ce

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

«l oasis» «la vallée verte». l Artisane Confiturière «la Clef des Champs», «Viginet». «PréCatelan», Mr Alphonse Cellier Camping Cellier

«l oasis» «la vallée verte». l Artisane Confiturière «la Clef des Champs», «Viginet». «PréCatelan», Mr Alphonse Cellier Camping Cellier Notre point de départ de la traversée de St Nectaire se situe devant le camping de la vallée verte, aujourd hui tenu par carole et pascal, mais ce camping à l origine a été créé par un ancien combattant

Plus en détail

Fous de Patrimoine Saison 3 2015 Dossier de candidature Propriété publique ou associative

Fous de Patrimoine Saison 3 2015 Dossier de candidature Propriété publique ou associative Fous de Patrimoine Saison 3 2015 Dossier de candidature Propriété publique ou associative Dossier à renvoyer jusqu au 1 er juin 2015 à la Fondation VMF 93, rue de l Université 75007 Paris Nom de l édifice

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Proposition mtb/28 juin 2013 M É M O I R E MPR. Marie-Thérèse Bournival Louise Saint-Pierre Catherine Gaumond

Proposition mtb/28 juin 2013 M É M O I R E MPR. Marie-Thérèse Bournival Louise Saint-Pierre Catherine Gaumond M É M O I R E MPR Marie-Thérèse Bournival Louise Saint-Pierre Catherine Gaumond 1 RÉSUMÉ Le patrimoine religieux est menacé par la décroissance des congrégations et par une diminution alarmante des ressources

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France

La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France DOSSIER DE PRESSE ET D INFORMATION 2015 La Sauvegarde de l Art Français, premier mécène des églises et chapelles de France Acteur de premier ordre, la Sauvegarde de l Art Français œuvre depuis plus de

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE AGTL1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE AGTL1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE AGTL1 J ai fait mon stage dans une résidence de tourisme à la Rosière, en tant que réceptionniste. Mon rôle était d accueillir les clients et de

Plus en détail

Notre-Dame Saint-Joseph de Niort

Notre-Dame Saint-Joseph de Niort DELEGATION DES DEUX-SEVRES Lancement d une campagne de mécénat populaire pour la restauration de l école Notre-Dame Saint-Joseph NIORT DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Aurélie CRAVALLEE - Délégation

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Projections monumentales Un succès populaire sans précédent

DOSSIER DE PRESSE. Projections monumentales Un succès populaire sans précédent Mardi 1 er octobre 2013 C est la première fois qu un spectacle innovant sur les thèmes de l impressionnisme et Jeanne d Arc est proposé aux habitants et touristes présents sur notre territoire, le résultat

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Décret n o 2011-2008 du 28 décembre 2011 modifiant le décret n o 2006-1388 du 16 novembre 2006 portant création

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite

Sommaire. La franchise Tchip en pratique p 20 Devenir franchisé Tchip, la simplicité à l état pur Être franchisé Tchip, c est assurer votre réussite Sommaire Tchip, un concept unique p 04 4 forfaits, un succès! Gaieté et visibilité Ambiance actuelle Des produits professionnels n 1 Une communication nationale et locale pour une identité forte Le Groupe

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Héritiers, devenez bâtisseurs. Sainte-Anne d Auray 2012-2016

DOSSIER DE PRESSE. Héritiers, devenez bâtisseurs. Sainte-Anne d Auray 2012-2016 DOSSIER DE PRESSE Héritiers, devenez bâtisseurs Sainte-Anne d Auray 2012-2016 Un grand projet de réhabilitation du site de Sainte-Anne d Auray (Bretagne-Sud) www.heritiers-devenez-batisseurs.fr Contact

Plus en détail

PROJET DE TEXTE. DECRET du

PROJET DE TEXTE. DECRET du RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires, du logement et de la ruralité PROJET DE TEXTE DECRET du relatif aux travaux d isolation en cas de travaux importants de ravalement de façade,

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

AVANT PROPOS. Olivier de Rohan Chabot Président

AVANT PROPOS. Olivier de Rohan Chabot Président AVANT PROPOS Depuis deux mois je suis attaché à lancer un projet que je mûris depuis très longtemps, et qui me tient d'autant plus à cœur que je crois qu'on peut en attendre beaucoup Les documents que

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances L E S AVOIR R ÉNOVER Pierre & Vacances PIERRE &VACANCES, Leader Européen de l immobilier de loisirs L E GROUPE PIERRE &VACANCES, en constante croissance depuis sa création en 1967, est devenu la référence

Plus en détail

AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE

AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE FONDATION VMF 93 rue de l Université 75007 PARIS www.fondationvmf.org PAYS : DÉPARTEMENT (si France) : RÉGION (si étranger) : AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE NOM DE L ORGANISME PRÉSENTÉ : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

Préservons aujourd'hui l'avenir

Préservons aujourd'hui l'avenir Délégation Alsace Fondation du patrimoine De: Délégation Alsace de la Fondation du Patrimoine Envoyé: jeudi 13 février 2014 10:44 À: Délégation Alsace Fondation du patrimoine

Plus en détail

RENCONTRES : SUIVEZ LE GUIDE (BORDEAUX)

RENCONTRES : SUIVEZ LE GUIDE (BORDEAUX) RENCONTRES : SUIVEZ LE GUIDE (BORDEAUX) Objectifs : Comprendre un document vidéo / Décrire un bâtiment Thème : tourisme / architecture Durée de l activité : 40 mn Niveau : A2 (partie 1) et B1 et B2 (partie

Plus en détail

LAURÉAT 2015 Catégorie Restauration

LAURÉAT 2015 Catégorie Restauration LAURÉAT 2015 Catégorie Restauration Fabrique de la paroisse Saint-Damase (Bas-Saint-Laurent) Restauration de l église et mobilisation de la population locale Le projet mérite un Prix d excellence pour

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1

montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1 montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1 montagedoc 19/10/05 16:33 Page 2 Au pied des Buttes-Chaumont, Sur les Hauts de Belleville, à la conquête de votre espace. Passage de l'atlas - Paris XIX ème montagedoc

Plus en détail

du SiTe CAp 26 juin 2015 Trois architectures emblématiques sur un site naturel remarquable à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes Maritimes)

du SiTe CAp 26 juin 2015 Trois architectures emblématiques sur un site naturel remarquable à Roquebrune-Cap-Martin (Alpes Maritimes) Sur la terrasse de l étoile de Mer : Le Corbusier, son épouse Yvonne, jean Badovici et Robert Rebutato enfant. inaugura- Tion du SiTe CAp ModeRne Trois architectures emblématiques sur un site naturel remarquable

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 ACTIONS EN MATIÈRE D'INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 LE CONTEXTE La Commission nationale Culture-Handicap La

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON DELEGATION DE M. Jean Charles BRON 338 D -20080325 Soutien au développement du commerce, de l artisanat et des services de la Ville de Bordeaux. Action de promotion et de prospection d enseignes présentée

Plus en détail

AIDE À PROJETS - OPERATION «FOUS DE PATRIMOINE» 2013

AIDE À PROJETS - OPERATION «FOUS DE PATRIMOINE» 2013 FONDATION VMF 93 rue de l Université 75007 PARIS www.fondationvmf.org DÉPARTEMENT : RÉGION : AIDE À PROJETS - OPERATION «FOUS DE PATRIMOINE» 2013 NOM DE L ÉDIFICE PRÉSENTÉ : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

Le Château de Serrant

Le Château de Serrant Le Château de Serrant Clubs Vieilles Voitures 2016 SOMMAIRE Le Château de Serrant en quelques mots Accueil de groupes et visites guidées Repas au château Location des salles Ils sont déjà venus Informations

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918

PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014. Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 Les Charentais dans la Grande Guerre 1914-1918 PROGRAMMATION CULTURELLE 2013-2014 Programme labellisé par la Mission «centenaire 14-18» Les Archives départementales MOT DU PRÉSIDENT «ça a commencé comme

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 21 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 Conclusion d'une convention de mécénat pour le musée Tomi Ungerer avec ES Energies Strasbourg. La société ES Energies Strasbourg développe de

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Institut national de l audiovisuel (INA) lance l opération Ina Mémoires partagées Automobile. Cet appel à contribution

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Quadrilatère St-Laurent

Quadrilatère St-Laurent Quadrilatère St-Laurent Mémoire présenté à l attention de l Office de consultation publique de Montréal Par Alain Vranderick Juin 2009 Introduction Étant résidant de la grande région métropolitaine de

Plus en détail

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª

5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª 63((&+ 0PH9LYLDQH5(',1* Membre de la Commission européenne responsable de l Education et de la Culture 5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª Forum européen des villes

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon Lundi 23 février 2015 Amiral, Madame le Sénateur, Mesdames, messieurs les maires, Conseillers généraux,

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Un partenaire qui avance avec le monde ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Mama, S/P Ouragahio, le 15 novembre 2008

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME

DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME DOSSIER DE PRESSE REGROUPEMENT DES SERVICES CENTRAUX DU MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTES AU PARC DU MILLENAIRE - PARIS 19 EME Signature du protocole entre l Etat et la société Icade Jeudi 22 décembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi?

Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? Un PPU, ça agit sur quoi? Qu est-ce qu un Programme particulier d urbanisme (PPU)? C est un plan détaillé produit lorsqu un secteur fait face ou prévoit faire face à des changements importants. Le PPU fixe des objectifs pour l

Plus en détail

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015)

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Ce rapport explique comment la politique immobilière de l EPG est concrètement mise en œuvre dans

Plus en détail

Le projet Stanton Williams

Le projet Stanton Williams Musée d Art de Nantes Extension et rénovation du musée des Beaux-Arts Le projet Stanton Williams... Dossier de presse Contact presse Mairie de Nantes Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr

Plus en détail

- le passeport des artisans - Dossier de présentation

- le passeport des artisans - Dossier de présentation - le passeport des artisans - Dossier de présentation édito Aux détours de ses ruelles, au fond de ses impasses, derrière ses grands boulevards, Paris abrite des ateliers d artisans d art. Autant de lieux

Plus en détail

Culture. 1. Présentation de la mission et de ses objectifs

Culture. 1. Présentation de la mission et de ses objectifs MISSION Culture Autorisations d engagement : 2,77 milliards d euros Crédits de paiement : 2,69 milliards d euros 11 542 emplois (équivalents temps plein travaillé) 1. Présentation de la mission et de ses

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

Le mécénat d entreprise

Le mécénat d entreprise Le mécénat d entreprise Ubiqus Paris, le 1 er octobre ] Sommaire Ouverture... 3 Georges CHABIN, Directeur de la communication... Qu est-ce que le mécénat?... 3 Maxine HEBERT, Responsable du Mécénat, société

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède

La bibliothèque. Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède La bibliothèque Située au premier étage de l aile ouest, la bibliothèque a été aménagée en 1858. Elle possède une mezzanine et abrite une collection complète des journaux officiels de la République. Cette

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.fondation-patrimoine.org/jaime-mon-patrimoine. Les dossiers pédagogiques des trois lauréats sont disponibles sur demande.

DOSSIER DE PRESSE. www.fondation-patrimoine.org/jaime-mon-patrimoine. Les dossiers pédagogiques des trois lauréats sont disponibles sur demande. Elève de l école de Fourg, lauréate du Grand Prix Fondation du patrimoine chef de service presse & internet Laurence Lévy téléphone 01 53 67 76 05 mail laurence.levy@fondationpatrimoine.org adresse Fondation

Plus en détail

Temoignages. Laurent et Steph

Temoignages. Laurent et Steph Laurent et Steph Nous tenons tout particulièrement a remercier la société excel-taux qui par son professionnalisme a su trouver la solution au refinancement du prêt de notre résidence principale Nous avons

Plus en détail

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION

DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION DIAGNOSTIC NUMERIQUE 2013 DOUE LA FONTAINE ET SA REGION 1 Sommaire Le contexte.. p.3 Pourquoi un diagnostic p.3 Rétroplanning.. p.3 Caractéristiques des répondants p.4 L adresse e-mail. P.5 La Google adresse.

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT

CHARTE ADHERENT. Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT Version 2013 Publiée par l UNFEA LES GARANTIES D UN ENGAGEMENT FORT PREAMBULE Le client d un fabricant d étiquettes adhésives labellisé UNFEA est assuré que : son fournisseur s engage sur des actions répondant

Plus en détail

FONDATION DE LA MARQUE LE DIPLOMATE

FONDATION DE LA MARQUE LE DIPLOMATE Le Diplomate France est une marque de vin valorisant une image emblématique de la France, le savoir-faire et l art de vivre. LE DIPLOMATE Le cercle de papier du diplomate se veut être un champ d expression

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Cadre d intervention. Les ateliers d artistes

Cadre d intervention. Les ateliers d artistes Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels Cadre d intervention Les ateliers d artistes 1 Service de la culture Division des quartiers culturels 801, rue Brennan, 5 e étage

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE))

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) Notes pour l allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l université du Québec, lors de la collation des grades de l ÉCole

Plus en détail

2014 DLH 1149 Rapport d activité du Conseil du Patrimoine de la Ville de Paris Année 2013. Communication au Conseil de Paris

2014 DLH 1149 Rapport d activité du Conseil du Patrimoine de la Ville de Paris Année 2013. Communication au Conseil de Paris Direction du Logement et de l Habitat Sous-Direction de la Politique du Logement Service d administration d immeubles Bureau de la gestion locative, des ventes et transferts aux bailleurs sociaux 2014

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Age 33 Ans Niveau d Etude Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Statut marital Mariée, un enfant (4ans et demi)

Plus en détail

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015 Dossier de partenariat Challenge de création d entreprise Concours Handibusiness IDF 2015 Présentation Présentation AADSP, structure de service à la personne initiatrice du concours Handibusiness Accompagner,

Plus en détail

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit Pour les jeunes Médium max L attrape-rêves Xavier-Laurent Petit Amorce Louise vit en dehors du monde, dans une vallée perdue. Là, tout le monde subsiste grâce au travail du bois, jusqu au jour on apprend

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Diocèse de Nantes A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Dossier de presse Service communication du diocèse communication@nantes.cef.fr Tel. : 02 40 74 37 97 Historique du projet

Plus en détail

Susciter de l intérêt pour tout ce qui est la décoration et l aménagement de la maison chez les participants.

Susciter de l intérêt pour tout ce qui est la décoration et l aménagement de la maison chez les participants. Jeu concours 1 Présentation du jeu Cree-ma-maison.com organise des jeux concours sur sa page Facebook Créemamaison. Les valeurs que nous souhaitons développer : Ces concours ont pour but de : Susciter

Plus en détail

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de

La Missive des Archives N 10. Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883. La poste à cette époque se situait, place de La poste : La Missive des Archives N 10 Inauguration du bureau télégraphique d Ozoir la Ferrière le 4 juin 1883 La poste à cette époque se situait, place de l église dans la maison de Monsieur CAROUZET,

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail