Revue de presse hebdomadaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revue de presse hebdomadaire"

Transcription

1 Revue de presse hebdomadaire Période couverte : du 25 au 29 août 2014 Thèmes abordés : Articles sur les VMF au plan national. p 2-3 Fondation VMF p 4-6 dans les délégations p 6-10 Extension de Roland-Garros sur les serres d Auteuil.p Patrimoine..p Développement durable Énergies renouvelables.p Mécénat Partenariats.p

2 Articles sur les VMF au plan national 2

3 25 AOÛT 2014 Site internet de l AJP : Un prix qui attire un nombre croissant d entreprises. A QUI IRA LE PRIX 2014 VMF-ATELIERS D ART DE FRANCE? EN 2014, LE THÈME PORTERA SUR «VINGT ANS AU SERVICE DE LA TRANSMISSION» PRIX VMF ATELIERS D ART DE FRANCE MÉTIERS D ART ET PATRIMOINE BÂTI Conforté par le succès remporté en 2013 par la 1ère édition du Prix «Métiers d Art et Patrimoine Bâti», Ateliers d Art de France et Vieilles Maisons Françaises ont décidé de poursuivre leur collaboration et inscrire ce prix dans la durée. Inédit et inventif, ce prix a su trouver sa place parmi les nombreuses dotations et attire maintenant un nombre croissant d entreprises. Les objectifs du prix sont d assurer la pérennité, l accession ou le développement des Métiers d Art au service du patrimoine bâti en choisissant trois axes : la transmission, la formation et la valorisation. Dotation : le montant annuel du prix est de Un vaste plan média ainsi que plusieurs partenariat seront mis en oeuvre par les organisateurs. Cette année, le prix s appuiera sur le thème du salon : «20 ans au service de la transmission» en privilégiant la thématique de la transmission tout en l accompagnant du volet de la formation qui est un corollaire de la transmission d un savoir-faire ou d une entreprise. Le prix 2013 a récompensé un projet sur la valorisation d une filière et la sauvegarde d un savoir-faire menacé. Celui-ci a été remis à Ludovic Marsille, serrurier clefetier. 3

4 Articles sur la Fondation VMF 4

5 25 AOÛT

6 25 AOÛT

7 Articles sur les VMF dans les délégations 7

8 25 AOÛT

9 25 AOÛT

10 28 AOÛT

11 Extension de Roland-Garros sur les serres d Auteuil 11

12 26 AOÛT

13 Patrimoine Architecture 13

14 25 AOÛT

15 26 AOÛT 2014 Brégançon, un cadeau empoisonné? Le lieu de résidence d été officielle de la présidence de la République s est ouvert au public le 29 juin. Sa gestion s annonce complexe pour le Centre des monuments historiques Lieu de villégiature privilégié des présidents successifs de la Ve République, le fort de Brégançon dans le Var ouvre tout l été ses portes au public. Le Centre des monuments nationaux, chargé de la gestion de ce site difficile d accès, est préoccupé par son modèle économique. Pour couvrir ses coûts de fonctionnement, le fort doit en effet faire chaque jour le plein de visiteurs. BORMES-LES-MIMOSAS - «Les gens demandent si on peut le visiter, ils aimeraient bien que ce soit un musée, surtout les jours où on peut moins se baigner», témoignait un maître- nageur devant la caméra de l ORTF en 1970 (1), désignant le fort de Brégançon (Bormes- les- Mimosas, Var). Quarante- quatre ans plus tard, le lieu de villégiature des présidents de la Ve République répond à ses attentes, devenant pour l été un lieu d accueil du public. En octobre 2013, François Hollande annonçait qu il confiait la gestion du fort au Centre des monuments nationaux (CMN), décision s inscrivant dans la volonté de réduire de 2 % les dépenses de son train de vie en 2014 (2), et d ouvrir au plus grand nombre un lieu délaissé par les deux derniers chefs d État. Brégançon suit ainsi le chemin de Rambouillet (Yvelines), résidence présidentielle passée au CMN en Pour l établissement public et administratif, la prise en charge de ce 97e monument présente un caractère ambivalent. «Le lieu est magnifique», insiste Bernard Le Magoarou, administrateur du fort pour le CMN. Nul ne pourra lui donner tort tant l édifice dialogue avec harmonie avec son cadre. Un châtelet, deux tours médiévales et une architecture remodelée au cours des siècles notamment par l architecte Pierre- Jean Guth qui a transformé une partie du fort en élégante résidence provençale dans les années 1960 sont fichés sur un piton rocheux ceinturé d une côte azurée et d une végétation luxuriante. Un petit paradis qui n aura pas nécessité la mise en œuvre d un grand chantier pour son ouverture au public. «Mise en sécurité de la route et un coup de peinture», résume Bernard Le Magoarou, qui évoque un coût de euros pour ces travaux. Les espaces du fort accessibles à la visite (lire l encadré) ont été équipés de simples barrières de mise à distance. 15

16 Navette La gestion du fort ne représente cependant pas une mince affaire pour le CMN. «Le modèle économique reste incertain», explique Bernard Le Magoarou. Donner accès à Brégançon, dont la route étroite traverse une propiété appartenant au duché du Luxembourg, n est en effet pas simple. Pour s y rendre, le visiteur doit obligatoirement emprunter une navette, après réservation préalable auprès de l office du tourisme de Bormes- les- Mimosas. Un maximum de 160 personnes peuvent ainsi défiler chaque jour au fort, escortées par un guide- conférencier dans les intérieurs. Pour éponger les frais de fonctionnement annuels du fort évalués à euros, «il faudrait faire le plein de visiteurs chaque jour d ouverture», précise l administrateur, qui rappelle que le CMN fonctionne sur le principe de péréquation, redistribuant les recettes des monuments les plus rentables à ceux qui le sont moins. Il n en compte pas moins, pour attirer les curieux, sur l aura d un lieu longtemps inaccessible et qui a toujours attiré les flashs des paparazzis. «Mais le fort suscite moins d intérêt que du temps où [Jacques] Chirac se rendait régulièrement au fort et au village d à côté», explique Valérie Collet, directrice de l office du tourisme municipal de Bormes- les- Mimosas. «Et l impopularité de la figure présidentielle pourrait faire diminuer la fréquentation ou créer quelques troubles», souffle- t- on au CMN. Sans compter que le lieu ne cible pas la clientèle étrangère, qui constitue 20 % de la manne touristique du coin. Une semaine avant la réouverture, 1022 personnes avaient réservé pour une visite entre le 29 juin ou le 28 septembre. L engouement se produira- t- il au cours de l été et se poursuivra- t- il les années suivantes? «2014 est une année test qui nous permettra éventuellement de réfléchir à d autres modalités de visite», affirme Bernard Le Magoarou. D autant que la présidence se réserve le droit de revenir au fort pour quelques vacances ou rencontres officielles. Margot Boutges 16

17 26 AOÛT

18 18

19 19

20 26 AOÛT

21 21

22 26 AOÛT

23 23

24 26 AOÛT 2014 Des journées du patrimoine, dans quel but? Le mois de septembre est pour nous le mois de l'année où l'activité est intense. Son troisième week-end est celui des journées européennes du patrimoine. Cette année nous n'ouvrirons pas la halle Freyssinet, c'est finalement une bonne nouvelle, car elle est en cours de réhabilitation pour devenir le «temple» du numérique. Bientôt elle sera en activité et retrouvera au quotidien un usage qui la mettra à l'abri d'une éventuelle amputation. C'était pourtant ce que souhaitait, il n'y a pas encore si longtemps la ville de Paris, dont l'ancien maire était allé jusqu'à contester son inscription au titre des MH. Cela ne s'était jamais vu! Nous n'ouvrirons pas non plus la Poste centrale du Louvre. Son directeur général, grand technocrate devant la finance n'a pas daigné (n'a pas osé?) nous répondre directement, le faisant faire par un autre technocrate, tout aussi sûr de lui, le directeur de sa filiale immobilière! Et oui la Poste possède une filiale immobilière! Le prétexte, tenez-vous bien : raison de sécurité et, summum de l'absurde, raison industrielle... La Poste nous cacherait-elle des projets que les espions nous envient? Le tri manuel est-il devenu un enjeu industriel? A cette occasion, toutefois, nous tiendrons tout de même un stand sur la petite place rue de la Jussienne, à l'angle de la rue E. Marcel et face à ce bâtiment de J. Guadet. Nous sommes soutenus dans cette initiative par le maire du 2e arrondissement. Pendant ces deux jours nous animerons les lieux pour mieux faire découvrir ce site d'intérêt national qu'est La Poste du Louvre. Nous mettrons à la signature du public un grand cahier avec une seule doléance : Sauvons la poste du Louvre et le patrimoine national de la Poste! Ce sera pour vous l'occasion de venir signer nombreux, montrer votre détermination et nous encourager à continuer ce combat. N'hésitez d'ailleurs pas pour cela à ajourner une de vos visites prévues - que vous pourrez sûrement remettre à l'an prochain -, pour venir sur ce stand. Il faut impressionner les vandales! C'est un «vrai combat» dont l'une des batailles sera ce week-end-là. A ce propos également, nous publierons notre réponse publique aux deux protagonistes qui sont à l'origine ou qui laissent faire ce démantèlement : - le président de la Poste, maître d'ouvrage du projet et qui, qui plus est, interdit la visite de ce lieu appartenant à la Nation en tant que monument symbolique construit par la IIIe République avec l'argent public ; - la ministre de la «culture» qui bafoue le prestige de sa fonction en refusant de classer cet édifice au titre des monuments historiques. Elle-même par manque de courage, a fait répondre par son chef de cabinet qui, réellement incompétent, invoque pour refuser ce classement, des arguments fallacieux que même un enfant réfuterait. Serions-nous idiots à ce point? En tout cas nous sommes déterminés à en débattre sur la place publique, et notamment pendant ce week-end national. Quels sont le sens et la réelle utilité de ces journées du patrimoine? Elles doivent désormais devenir aussi le temps où l'on dénonce le vandalisme latent, quelquefois même orchestré par nos institutions, voire même le ministère de la Culture, son ministre et ses experts trop corporatistes. Là également il est question d'argent public, dont nous souhaitons connaître l'usage! 24

25 26 AOÛT

26 26

27 27

28 28

29 26 AOÛT 2014 Églises et chapelles : pour résider ou travailler! La façade florentine de l'ex église des allées Jaurès telle qu'elle sera après restauration/doc Taillandier architecte. Des dizaines d'édifices religieux sont menacés de ruine surtout dans les petites communes rurales. Certains retrouvent une seconde vie, transformés en lofts, en gîtes ou en bureaux. Plus de deux mille édifices religieux seraient menacés de disparaître en France. Beaucoup de chapelles ou d'églises, souvent abandonnées, appartiennent à des petites communes rurales qui n'ont pas les moyens de les entretenir et n'hésitent pas à les démolir pour faire place à un gymnase ou à un autre équipement plus «utile». Depuis la loi de 1905 de séparation de l'église et de l'état, en effet, les édifices religieux appartiennent le plus souvent aux communes. Celles-ci n'hésitent pas non plus à s'en défaire en les vendant à des particuliers ou à des professionnels qui les transforment en habitation ou en local professionnel. Même l'archevêché se sépare, parfois, d'un de ses rares biens ecclésiastiques, quand il n'en a plus l'utilité. C'est le cas à Toulouse avec l'ex église Notre-Dame des Grâces, allées Jean-Laurès, que le diocèse a vendu au promoteur Kaufman et Broad qui y réalise son siège régional, véritable showroom immobilier. Dans le Comminges, la petite commune de Cassagnabère-Tournas a vendu, , une chapelle en ruine un peu à l'écart du village à un Breton passionné de vieilles pierres. Celui-ci a sauvé le bâtiment de la destruction et en a restauré le gros-oeuvre, après y avoir dépensé , dit-il. Et oui, restaurer un tel monument coûte cher. Pris par d'autres projets, le 29

30 restaurateur passionné, catholique convaincu, remet en vente l'ensemble à finir de restaurer, pour Habiter ou travailler dans un ancien lieu de culte n'est pas si rare que cela. Ce serait même tendance. Des sites se sont spécialisés sur le net dans la vente et la prospection d'édifices religieux, à côté d'autres monuments historiques ou remarquables, châteaux, manoirs, belles demeures, hôtels particuliers ou corps de ferme «de charme». À Talence (33), dans la banlieue bordelaise, une ancienne église a été transformée en lofts par un promoteur. Dans l'aveyron, un prieuré accueille restaurant, gîtes et chambres d'hôte, à côté de sa chapelle. À Bergerac (Dordogne), une église transformée en loft est à vendre chez un agent immobilier. Les plus audacieux ou les plus fortunés pourront même acquérir la fameuse chapelle ND de la Garde sur la falaise d'etretat, en Normandie, elle aussi à vendre ou, carrément, un monastère du XIe siècle sur les hauteurs de Menton, avec vue sur mer mais sans ses bonnes sœurs, en vente pour la modique somme de Un showroom immobilier dans l'ex- église des Grâces Les travaux ne passent pas inaperçus, en bas des allées Jean-Jaurès, sur la petite place d'arménie occupée par engins et cabanes de chantier. L'ancienne église Notre-Dame des Grâces est le cadre de très spectaculaires travaux depuis plusieurs mois. Sa façade originale de type florentin «qui présente une alternance de pierre et de brique assez rare dans la région» va être mise en valeur, affirme Pierre-Louis Taillandier, l'architecte toulousain chargé de sa restauration par le promoteur Kaufman et Broad qui va en faire son siège régional grand Sud- Ouest. Un showroom immobilier, à l'image des vitrines professionnelles équivalentes de la société nationale existant à Paris, Marseille, Lyon, Rouen ou Nice. Le bâtiment date du XIXe siècle. L'église, qui se trouvait au premier étage, a été désacralisée en Au rez-dechaussée se sont succédé garages, dancing, banque et même, un temps, la rédaction de ville de «La Dépeche du Midi». L'immeuble dans sa totalité a été vendu par le diocèse au promoteur en «C'est toujours difficile de vendre une église, nous avons vendu celle-ci car il y avait une faible activité pastorale et il aurait fallu effectuer de grosses réparations et mises aux normes», nous expliquait Claude Gilabert, économe diocésain, dans un précédent article, «mais le diocèse n'a pas la volonté de se séparer d'autres biens dans les prochaines années». La fin des travaux est prévue pour la fin de l'année. «Nous allons réaliser ici m2 de bureaux», expliquait aussi Jacques Rubio, directeur de Kaufman et Broad Toulouse. Des bureaux qui seront loués à la Caisse d'epargne (déjà présente dans les locaux avant les travaux), 500 m2 au rez-de-chaussée, et à d'autres professionnels (1 000 m2). Les 120 salariés du promoteur, actuellement localisé au 59, allées Jean-Jaurès, occuperont m2 dans l'ancienne église transformée, au 27 de ma même voie. Au total, Kaufman et Broad doit dépenser 5 millions d' en travaux et ingénierie technique pour aménager l'ex église en bureaux, avec baies vitrées modernes sous les arcs florentins et ascenseur extérieur dans une colonne de verre. Un bâtiment modernisé et fonctionnalisé mais qui conserve sa structure. Comme un exemple de savoir-faire immobilier. 30

31 Chapelle restaurée, à vendre dans le Comminges La chapelle domine la campagne vallonnée, avec vue (lointaine) sur les Pyrénées. À un peu plus d'une heure de Toulouse, pas loin de Saint-Gaudens, l'édifice remonterait au XVIe ou au XVIIe siècle, on ne sait pas trop, comme souvent dans les bâtiments religieux qui portent sur leurs murs les strates de plusieurs époques de construction. Un site Internet où la chapelle est mise en vente évoque même des fresques du XIXe siècle. Une fois la restauration complètement terminée, le bâtiment pourrait faire «une belle maison de famille» un peu à l'écart du village, comme l'envisageait, au début, Patrick Kermaïdic, son propriétaire. Ce gérant de société, d'origine bretonne, catholique pratiquant, marié, père de quatre enfants, a eu un «véritable coup de cœur» pour la chapelle, alors en ruine, qu'il a pu acheter à la mairie pour D'autant plus facilement que le maire précédent y avait été enfant de cœur et désespérait de la voir disparaître. «L'édifice était en train de s'écrouler. J'y ai fait réaliser, dans les règles de l'art, autour de de travaux en conservant la partie ancienne. L'arrière a été reconstruit. Eau, électricité ont été amenées, le bâtiment est désormais sauvé mais il reste encore à aménager l'intérieur en fonction de ce qu'on voudra en faire, tout reste possible», explique le propriétaire qui a remis en vente sa jolie chapelle, au prix officiel de : «J'ai d'autres projets, maintenant que la chapelle est sauvée, je veux qu'elle profite à quelqu'un, voire à plusieurs. Un artiste parisien m'a contacté qui envisage galerie et expositions artistiques. Mais on peut aussi y aménager des chambres d'hôtes ou tout autre projet». D'autant que le bâtiment ne serait pas classé, ce qui autorise plus de liberté dans l'aménagement. Le propriétaire, que ses convictions religieuses et sa passion des vieilles pierres ont mené à conduire ce projet de restauration un peu insensé, se dit aujourd'hui «satisfait intellectuellement», même s'il ne retrouve pas en vendant tout l'argent mis dans ce sauvetage réussi. 31

32 Site internet de la Tribune de l art AOÛT 2014 Bon débarras! Aurons-nous, enfin, un ministre de la Culture digne de ce nom? Au moins Fleur Pellerin n at-elle à notre connaissance aucune casserole dans le domaine du patrimoine et des musées. Laissons lui le bénéfice du doute. Comme pour tous ses prédécesseurs, nous jugerons sur pièce même si, a priori, elle n a également aucune compétence particulière dans ces domaines C est ce que nous avons fait pour Aurélie Filippetti. Et le moins que l on puisse dire est que son bilan est définitivement d une médiocrité qui la relègue sans effort parmi les plus mauvais ministres que nous avons connus, un club déjà très fréquenté. On aura bien du mal à retrouver une action positive de sa part dans les domaines qui nous intéressent, mais il sera beaucoup plus facile de rappeler ses échecs et ses renoncements. Face à un budget en forte diminution, elle a délibérément sacrifié encore davantage la mission patrimoine en lui imposant la plus forte baisse. Elle n a jamais rien fait pour les Serres d Auteuil (il est vrai qu elle avait hérité du dossier), elle a posé une instance de classement sur la halle de Fontainebleau pour aussitôt renoncer et la laisser détruire, elle a abandonné à leur sort les églises de Gesté et d Abbeville Bref, elle est restée aux abonnés absents sur presque tous les dossiers chauds du moment qui auraient nécessité la présence d un vrai ministre de la Culture, à une seule exception près, il faut le reconnaître, l inscription des maisons de la rue des Carmes qui, pour l instant, a empêché le maire de la vandaliser 1. 32

33 Inefficace sur tous les plans, elle voulait cependant faire voter un nouveau texte sur le patrimoine, ne craignant pas de mettre à bas tout l édifice existant, au risque de laisser les parlementaires réduire à néant la loi actuelle dont on a fêté récemment les cent ans et qui reste un exemple pour beaucoup de pays. Une partie de ce projet de loi était positif, néanmoins, notamment le classement d ensemble mobiliers, ou de mobiliers in situ et la protection des domaines nationaux... Mais d autres mesures paraissaient largement discutables, comme la refonte complète des secteurs sauvegardés. Il est probable que ce projet de loi ne verra jamais le jour, retardant ainsi davantage l application de certaines mesures que les défenseurs du patrimoine attendent pourtant depuis longtemps. À vouloir trop en faire pour laisser sa trace, elle aura finalement tout fait échouer. Il faudra pourtant bien un jour étendre la procédure de classement mobilier si l on ne veut pas voir tous les ensembles subsistant dans les monuments historiques privés inéluctablement dispersés ; il faudra mieux protéger les domaines nationaux que de nombreux promoteurs aimeraient voir dépecés ; il faudra, enfin, trouver une solution à l incapacité de la plupart des villes de transformer les ZPPAUP (Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager) en Aire de Valorisation du Patrimoine, une réforme héritée de Frédéric Mitterrand (autre ministre incompétent) Elle n aura donc pas saisi la seconde chance dont elle disposait. Alors qu elle savait qu elle ne serait pas reconduite à son poste (évidemment pour aucune des bonnes raisons données cidessus), Aurélie Filippetti avait déclaré qu elle ne voulait pas rester ministre de la Culture, mettant ainsi en pratique cette célèbre phrase de Giraudoux : «Les événements nous dépassent, feignons de les organiser». L ironie veut donc qu elle soit remplacée par Fleur Pellerin, celle-là même qu elle avait sciemment écartée de la montée des marches à Cannes, car elle ne supportait pas la concurrence. Vaniteuse autant qu indifférente à ce qu elle aurait dû protéger, personne, décidément, ne la regrettera. Didier Rykner, mardi 26 août

34 28 AOÛT 2014 Fleur Pellerin, l'anti-filippetti Certains y ont vu la marque de l'humour féroce de François Hollande, et de son goût présumé pour le vaudeville : en remplaçant Aurélie Filippetti par sa rivale historique, Fleur Pellerin, au poste de ministre de la culture et de la communication, le chef de l'etat n'a pas manqué de faire sourire ceux qui connaissent l'état passablement tendu des relations entre les deux femmes. A tel point que la passation de pouvoirs, mardi 26 août au crépuscule, a donné l'impression aux cinéphiles de revoir l'une des séquences les plus haletantes du dernier Festival de Cannes dans des rôles inversés. Avant la projection officielle de Saint Laurent, de Bertrand Bonello, le 17 mai, Aurélie Filippetti avait exigé d'être la seule ministre à monter les marches. Ce qui avait contraint Fleur Pellerin à rallier le Palais des festivals par l'entrée de service. Le remake de la scène, sur le perron du ministère, fut à la hauteur des attentes des spectateurs : échange de sourires glacés, «bonne chance» lâché du bout des lèvres par une Aurélie Filippetti qui poussa l'impertinence jusqu'à ne pas convier les directeurs d'administration à la cérémonie du «jamais-vu!», selon les habitués. Lesquels font remonter l'inimitié entre M mes Filippetti et Pellerin à la campagne présidentielle de La première, préposée à la culture, avait recadré par voie de presse la seconde, chargée des sujets numériques : «Sur Hadopi, c'est moi!», avait fustigé la Lorraine, agacée que sa cadette de quelques mois elles sont toutes deux nées en 1973 marche sur ses platesbandes. 34

35 Le duel se répétera à l'envi durant les gouvernements Ayrault et Valls, au sein desquels, si M me Filippetti resta Rue de Valois, M me Pellerin fut ministre déléguée à l'économie numérique puis, entre avril et août 2014, secrétaire d'etat chargée du commerce extérieur. Oppositions frontales ou larvées jalonnent l'exercice de leurs activités, avec pour acmé l'inauguration de l'institut culturel Google, à Paris, à l'automne Soucieuse de maintenir de bonnes relations avec le géant américain, M me Pellerin avait remplacé au pied levé M me Filippetti, qui s'était désistée in extremis. Au point de lire, au mot près, le discours préparé par les équipes de sa consœur Lire l'article Filippetti boycotte l'institut culturel Google, Pellerin appelée à la rescousse DEUX FACETTES ANTAGONISTES DE LA JEUNE GARDE SOCIALISTE Politiquement, les deux femmes incarnent deux facettes antagonistes de la jeune garde socialiste. Par ses origines lorraines et ouvrières son père était mineur et édile communiste, Aurélie Filippetti s'inscrit dans la lignée du socialisme des origines, prolétaire et solidement implanté localement. Adoptée quelques mois après sa naissance en Corée du Sud, élevée en région parisienne, Fleur Pellerin s'est battue, notamment au sein du club XXI e siècle, pour que le PS se rapproche de la France dite de la «diversité». Plusieurs fois élue, passée par les Verts avant de rejoindre le PS sur le tard, M me Filippetti n'avait guère l'oreille de François Hollande. Tout le contraire de M me Pellerin. «Femme de dossiers», comme elle aime à se présenter, son profil très «techno» diplômée de l'essec, de Sciences-Po et de l'ena, aucun mandat électif à ce jour est prisé par l'elysée. Ses collègues à la Cour des comptes, où elle a contrôlé de nombreux établissements culturels, du Centre Pompidou au Centre national du cinéma (CNC), se souviennent des autocollants «Le changement, c'est maintenant!» qu'elle placardait sur la porte de son vestiaire. 35

36 Plume discrète de l'équipe de Lionel Jospin pendant la campagne de 2002, elle avait émergé durant celle de Ségolène Royal, cinq ans plus tard, où elle s'occupait des relations avec la presse spécialisée. Elle n'avait d'ailleurs pas hésité à faire entrer l'un des enfants prodiges de M me Royal, le jeune et très connecté Aziz Ridouan, au sein de son cabinet à l'économie numérique. Là où Aurélie Filippetti, normalienne altière et lyrique, jouait volontiers sur une corde malrucienne, émaillant discours et tribunes de citations d'aragon, Fleur Pellerin semble suivre les traces pop et arc-en-ciel d'un Jack Lang, attentif à l'air du temps. Rouge à lèvres vif sur carré brun, germanophone, mère d'une petite fille résidant à Montreuil, elle écoute Shaka Ponk, duétise sur les plateaux TV avec Nolwenn Leroy et confesse un net penchant pour les séries américaines, de «Homeland» à «Game of Thrones» se rêvant même en princesse Daenerys Targaryen, «une femme conquérante», confiait-elle il y a peu. DEUX DOSSIERS EXPLOSIFS, AUDIOVISUEL ET INTERMITTENTS Deux dossiers explosifs l'attendent sur son bureau. Elle est plutôt bien armée sur le premier : la réforme de l'audiovisuel français, remis en cause par les multinationales issues du numérique l'arrivée de Netflix en France, le 15 septembre, oblige à repenser les mécanismes de soutien à la création. Sa connaissance avisée du secteur, son habileté politicienne et son pragmatisme sont autant d'atouts. Lire l'article Face à l'arrivée de Netflix, Paris peine à mener la contre-offensive Pascal Rogard, président de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, qui a pour mission de protéger les droits d'auteur, salue ainsi «un excellent choix, moderne et dynamique». Sur Twitter, Jean-Paul Salomé, président d'unifrance organisme œuvrant pour la diffusion du cinéma français à l'étranger, juge de son côté la ministre parfaite «pour recadrer les nouveaux entrants et renforcer l'international». Elle part avec davantage de handicaps sur l'autre point chaud de l'automne, la remise à plat du système d'aide aux intermittents du spectacle une mission de concertation doit remettre ses conclusions à Manuel Valls d'ici décembre. Lire l'article Les intermittents d'avignon toujours sur le pont 36

37 Lors d'une question à l'assemblée, en juin, Fleur Pellerin avait assuré que la nouvelle convention d'assurance chômage était «le fruit d'un dialogue social responsable», quand nombre d'intervenants avaient pointé le manque de représentativité des partenaires sociaux ayant signé le texte, le 22 mars. Les premières réactions, de côté-ci de la rue de Valois, sont à la mesure de la méfiance que suscite la nouvelle venue : «Ce qui compte à nos yeux est la politique qui sera menée et nous avons beaucoup d'inquiétudes face à un gouvernement dont la politique d'austérité est renforcée», souligne ainsi Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT-Spectacle, qui déplore la baisse continue du budget de la culture depuis l'élection de M. Hollande. Sur ce sujet-là comme sur les autres, Aurélie Filippetti avait subi, deux ans durant, le persiflage constant de son prédécesseur, Frédéric Mitterrand. Il n'est pas dit que Fleur Pellerin bénéficie longtemps du silence de celle qui, dès sa démission, se félicitait d'avoir retrouvé sa «liberté». 37

38 Développement durable Energies renouvelables 38

39 26 AOÛT

40 40

41 41

42 Mécénat Partenariats 42

43 25 AOÛT

44 26 AOÛT2014 Accueil > Archives > La Maison Léon Blum en quête de mécènes La Maison Léon Blum en quête de mécènes JOUY-EN-JOSAS (YVELINES) [ ] - La Maison Léon Blum, labellisée «maison des illustres» en 2012, n a pas encore l éclat qu elle mérite. La municipalité a lancé avec la Fondation du Patrimoine une souscription publique pour mobiliser les ressources nécessaires aux travaux. La Maison Léon Blum, labellisée en 2012 «Maisons des illustres» est en cours de rénovation. La première phase de travaux, terminée fin 2013, a concerné le remplacement des menuiseries à l identique, la mise en place d un dispositif anti- remontées capillaires, la réfection des enduits, l isolation de la couverture. Le coût s est élevé à euros, couverts par la Ville, l Etat, la Région et le département. Une deuxième phase, à venir, concerne la création d un espace d accueil, la réfection des réseaux électriques, l installation d une nouvelle muséographie et la restauration du bureau de Léon Blum. Le budget est estimé à euros. Le 11 juin dernier a eu lieu une manifestation pour le lancement de la souscription publique et l inauguration de la plaque «maison des illustres». Le montant des travaux éligibles à l aide de la Fondation du Patrimoine s élève à euros qui permettront de soutenir le financement de la Ville. La nouvelle muséographie sera étudiée en particulier pour accueillir les jeunes publics. Le parcours de visite sera chrono- thématique, articulé autour de cinq thèmes : 1) l homme de lettres 2) le congrès de Tours ) le Front Populaire 4) la défaite, la captivité, la déportation 5) l après- guerre 44

45 La maîtrise d œuvre est assurée par Pierre Bertolussi, architecte en chef des Monuments Historiques, et Laurent Laidet, programmiste- muséographe. Le comité scientifique et culturel est présidé par Pierre Nora et composé, entre autres, par Pascal Ory, deux personnalités qui ont contribué à transformer la maison en musée, inauguré en Léon Blum ( ) s était installé au Clos des Metz, à Jouy- en- Josas, avec son épouse Jeanne Blum, en 1945, au retour de leur captivité du camp de Buchenwald. Léon Blum y est mort en 1950, à 77 ans. Jeanne a continué à y vivre jusqu à sa mort, en 1982, léguant la maison à la ville avec mission d y entretenir le souvenir de Léon Blum et de développer des activités culturelles et musicales en rapport avec son œuvre. Classée monuments historiques en 1983, la maison, une fermette du XVIIIe siècle, est entourée d un agréable jardin et est aujourd hui le seul lieu de mémoire consacré à l homme politique. 45

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Contact presse : agence mc3 T. 05 34 319 219 mc3@mc3com.com SOMMAIRE Changer le

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

Fondation du patrimoine

Fondation du patrimoine Fondation du patrimoine La Fondation du Patrimoine a pour but essentiel de sauvegarder et de valoriser le patrimoine rural non protégé. Maisons, églises, ponts, lavoirs, moulins, patrimoine industriel,

Plus en détail

Un lieu de culte à conserver Une mémoire à perpétuer Un patrimoine à protéger

Un lieu de culte à conserver Une mémoire à perpétuer Un patrimoine à protéger Un lieu de culte à conserver Une mémoire à perpétuer Un patrimoine à protéger Dossier d appel aux dons et au mécénat présenté par le Centre Hospitalier de Bayeux et l Association pour la Sauvegarde de

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

I - QU EST-CE QU UN CASINO?

I - QU EST-CE QU UN CASINO? LES CASINOS I - QU EST-CE QU UN CASINO? Un casino est «un établissement comportant trois activités distinctes» : Le spectacle, La restauration Le jeu Sous une même direction L IMPLANTATION I DES CASINOS

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel Commentaires de l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document Un regard neuf sur le patrimoine culturel Dans le cadre de la consultation publique pour une révision de la

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Projections monumentales Un succès populaire sans précédent

DOSSIER DE PRESSE. Projections monumentales Un succès populaire sans précédent Mardi 1 er octobre 2013 C est la première fois qu un spectacle innovant sur les thèmes de l impressionnisme et Jeanne d Arc est proposé aux habitants et touristes présents sur notre territoire, le résultat

Plus en détail

L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car. Par Kornelia et Michel, juin 2011

L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car. Par Kornelia et Michel, juin 2011 L Ardèche en fauteuil roulant Visite en side-car Par Kornelia et Michel, juin 2011 Anduze, train des Cévennes Train à vapeur ou vieille diesel, payant, billet valable la journée indépendamment des changements

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Philippe Etchebest A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Grand Chef Relais & Châteaux Maître Cuisinier de France Meilleur Ouvrier de France 2000 Son histoire : Après un parcours

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture».

Inviter au plus vite tous les acteurs de la création, de l'édition, de la diffusion et de la lecture à des «États généraux du livre et de la lecture». Eléments pour une politique en faveur du livre et de la lecture Par Aurélie Filippetti, députée de Moselle, responsable du pôle Culture, audiovisuel, médias dans l équipe de campagne de François Hollande.

Plus en détail

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE

CHANGEMENT D'IDENTITE D'UN THEATRE Marianne Bevand marian.bevand@gmail.com tél : 06 18 37 16 66 Master 2 Professionnel de conduite de projets culturels et connaissance des publics Note de synthèse pour le cours de Mr Emmanuel Wallon 18/01/2006

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme

Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Nature en ville, Une nouvelle vieille idée? ou La dimension paysagère/écologique des plans d'urbanisme Baština - proketač razvoja Laurence Feveile 28 juin 2013 architecture, urbanisme, paysage, 3 disciplines,

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

Société KLÉBER ROSSILLON Gestion de sites et de monuments historiques

Société KLÉBER ROSSILLON Gestion de sites et de monuments historiques Société KLÉBER ROSSILLON Gestion de sites et de monuments historiques Siège social : Château de Castelnaud 24 250 CASTELNAUD LA CHAPELLE Tel 05 53 31 30 00 Fax 05 53 28 94 94 Bureau : 146 rue Victor Hugo

Plus en détail

AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE

AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE FONDATION VMF 93 rue de l Université 75007 PARIS www.fondationvmf.org PAYS : DÉPARTEMENT (si France) : RÉGION (si étranger) : AIDE A LA TRANSMISSION DES SAVOIR- FAIRE NOM DE L ORGANISME PRÉSENTÉ : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise :

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise : 1 Mesdames et Messieurs les Conseillers départementaux, Dans la tempête, il faut garder le cap, corriger le chemin. Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir l instant celui

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Étudier l histoire des arts

Étudier l histoire des arts Étudier l histoire des arts Une option de détermination en seconde Puis soit une option de spécialité en filière littéraire Soit une option facultative dans toutes les autres filières. Au lycée Fulbert

Plus en détail

Statuts de l Association paroissiale catholique romaine de. (nom de la paroisse + lieu)

Statuts de l Association paroissiale catholique romaine de. (nom de la paroisse + lieu) Statuts de l Association paroissiale catholique romaine de (nom de la paroisse + lieu) Toute désignation de personne ou de fonction dans les présents statuts vise indifféremment un homme ou une femme.

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr

Le Confidentiel. 0 805 405 485 Appel gratuit depuis un poste fixe. LNC.fr Accès en voiture : Par l autoroute A620 / E72 / E9 : Sortie 31B (Les Minimes) A 10 minutes du Capitole EN TRANSPORTS EN COMMUN : Métro : station Barrière de Paris, ligne B Bus : arrêt Amat Massot, bus

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 9 - Le louage

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 9 - Le louage Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 9 - Le louage Réponses aux questions 9.1 Le louage de meubles est le contrat par lequel une personne, le locateur,

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES

FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES LES AUTORISATIONS DE TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS QUESTIONS / RÉPONSES FICHE PRATIQUE 05 TRAVAUX EN ESPACES PROTÉGÉS COMMENT PRÉPARER LES DEMANDES? QUELLES SONT LES RÈGLES A RESPECTER? MINISTÈRE DE LA CULTURE

Plus en détail

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros 2 950 000 euros Maison La Celle Saint-Cloud (78) Année 2009 Surface 405 m 2 Chambre 5 Salle de bains 3 Garage oui Jardin 2 782 m 2 LA MAISON Terrasse 1967 Piscine oui non Cette maison d architecte a été

Plus en détail

Immeuble, Le Square Duvernay

Immeuble, Le Square Duvernay Immeuble, Le Square Duvernay rue Duvernay rue Comte-de-Loche Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002041 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie

Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Organisation institutionnelle de la prise en charge du manque et de la perte d autonomie Position et propositions d amendements de l UNIOPSS Octobre 2004 Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'état aux

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Bonsoir, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs,

Bonsoir, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs, Bonsoir, Monsieur le Président, Monsieur le Directeur, Mesdames, Messieurs, Ce soir, vous me permettez de vous parler de l'association «le Pigeonnier d'ardenne», ce dont je vous remercie. Celle-ci est

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire?

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Les entreprises d'économie sociale placent encore souvent leurs réserves dans des banques classiques. Aujourd hui, la crise financière

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

INTERVIEW D ALAIN AREZKI

INTERVIEW D ALAIN AREZKI INTERVIEW D ALAIN AREZKI - Chargé de mission (liaison avec le mouvement associatif) au cabinet de JJ ANGLADE, maire de Vitrolles lorsque François Frenay est directeur de cabinet de??? à - Administrateur

Plus en détail

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises

Le Grand-Théâtre L # Auditorium de Bordeaux. Une offre adaptée au monde de l entreprise. L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Le Grand-Théâtre L Opéra National de Bordeaux et les entreprises Une offre adaptée au monde de l entreprise L # Auditorium de Bordeaux LES FORMULES AUTOUR de la programmation Vous souhaitez offrir à vos

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT A P R O P O S Art Contemporain & Antiquité à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 V i l l e f r a n c h e - s u r - Me r a toujours été une commune tournée vers la culture.

Plus en détail

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique

NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Septembre 2015 NEWSLETTER Le CMV au rythme de 3 siècles de musique Les 3 et 4 septembre dernier, le Crédit Mutuel de la Vallée a convié une partie de sa clientèle, officiels et autorités, notamment le

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Mes grands-parents à La Havane en 1957

Mes grands-parents à La Havane en 1957 11 juin 2015 Mes grands-parents à La Havane en 1957 Mon histoire à Cuba commence avant ma naissance. Mon grand-père d origine québécoise et ingénieur à l époque pour la Ville de Montréal, a fait un séjour

Plus en détail

Ordre du jour provisoire

Ordre du jour provisoire 15ème Assemblée Générale et Symposium Scientifique de l ICOMOS Ordre du jour provisoire 14.10 Réunion stratégique des Comités Scientifiques Internationaux de l ICOMOS Salle «The Grand Ballroom A» du Sofitel

Plus en détail

Donnons du sens à votre RENTREE!

Donnons du sens à votre RENTREE! Newsletter N 15 Septembre 2014 Biarritz Bordeaux Saint Sébastien Bilbao Bardenas Donnons du sens à votre RENTREE! L Eté a laissé son empreinte dans votre mémoire Revivez les lieux, les parfums, les saveurs

Plus en détail

Eglise paroissiale Saint-Martin

Eglise paroissiale Saint-Martin Eglise paroissiale Saint-Martin place de la Mairie Armbouts-Cappel Dossier IA59002570 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général Frémaux Céline Rédacteur

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

La Villa Arnaga lauréat du Prix de 10 000 euros de la Fondation du Patrimoine. Communiqué de synthèse

La Villa Arnaga lauréat du Prix de 10 000 euros de la Fondation du Patrimoine. Communiqué de synthèse La Villa Arnaga lauréat du Prix de 10 000 euros de la Fondation du Patrimoine Communiqué de synthèse La à Cambo-les-Bains a reçu lundi 25 juin 2012 à Lyon, le prestigieux prix de la Fondation du Patrimoine

Plus en détail

LE MOST DU 17 e HEADQUARTERS

LE MOST DU 17 e HEADQUARTERS HEADQUARTERS LE MOST DU 17 e INVESCO REAL ESTATE FAIT APPEL À L AGENCE AXEL SCHOENERT ARCHITECTES POUR LA RESTRUCTURATION COMPLÈTE, LA MISE EN CONFORMITÉ ET L'ACCESSIBILITÉ DE SON IMMEUBLE SITUÉ AU 2,

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Ling Tsui dans son bureau de Paris avec le ministre Sun Jiadong

Ling Tsui dans son bureau de Paris avec le ministre Sun Jiadong 1 of 6 Vers la célébrité CHAPITRE 12: Demain est un mystère Un jour de 1991 où je me trouvais en réunion dans mon bureau de Paris avec le professeur Sun Jiadong, ministre chinois de l'industrie aérospatiale,

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 3-4 - 5-6 septembre 2015 A P R O P O S 5 ème Salon d Art Contemporain à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 Après le succès des précédentes éditions du salon d art contemporain,

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas. Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce

Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas. Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce 1 Ce livret vous est offert gratuitement. Vous pouvez l'imprimer

Plus en détail

Musées et paysages culturels

Musées et paysages culturels La Charte de Sienne Musées et paysages culturels Proposée par l ICOM Italie le 7 juillet 2014 à la Conférence internationale de Sienne 1. Le paysage italien Le paysage italien est le pays que nous habitons,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RENOVATION DU PATRIMOINE BATI ANCIEN A retourner à : Monsieur le Maire de Dannemarie 1 Place de l Hôtel-de-Ville 68210 DANNEMARIE 03 89 25 00 13 mairie@dannemarie.fr

Plus en détail

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Entrée en scène: Acteur et trac Transpiration, rougeurs, gorge nouée Peur: trou de mémoire, bafouiller Le trac nécessaire? A gérer! CORPS Respect Révision

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

Le but était de changer l'image de «musée un peu vieillot» et aussi de diversifier les publics, habitués ou non au numériques.

Le but était de changer l'image de «musée un peu vieillot» et aussi de diversifier les publics, habitués ou non au numériques. Compte-rendu de l'intervention d'alya Nazaraly, responsable du développement culturel du Musée Picasso «ibeacon et géolocalisation in-door : Premiers retours d usage au Musée Picasso» Le contexte du Musée

Plus en détail

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée

Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Château des Ducs de Bretagne, France : l accessibilité permet la réappropriation par les habitants de Nantes du château-musée Thierry Mezerette FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

BIENS SANS MAITRE. Qu'est ce qu'un bien sans maître?

BIENS SANS MAITRE. Qu'est ce qu'un bien sans maître? BIENS SANS MAITRE Qu'est ce qu'un bien sans maître? Il ne peut s'agir que de biens immobiliers. Ces immeubles par leur nature sont susceptibles de propriété privée mais ils ne font l'objet d'aucune appropriation

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

laurent_geneix > reportages textes & images > conception-rédaction > synthèses documentaires

laurent_geneix > reportages textes & images > conception-rédaction > synthèses documentaires laurent_geneix > reportages textes & images > conception-rédaction > synthèses documentaires > articles généralistes et chroniques (spécialisations : patrimoine, culture, musique, énergie, environnement,

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA Notes pour une allocution prononcée par M. Patrick Déry Surintendant de l encadrement

Plus en détail

Comment faire plus d'argent cet été!

Comment faire plus d'argent cet été! Comment faire plus d'argent cet été! Je vais prendre ça vraiment cool cet été. Le 23 juin, je me retire à la campagne. Je vais prendre de longues vacances. Des vacances au cours desquelles je ferai du

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE POUR ACCEDER A LA FONCTION CONDITION D ELIGIBILITE Être de nationalité française Avoir au moins 18 ans le jour de l élection Jouir de ses droits civiques (concernant

Plus en détail

MEDIA TRAINING ET COMMUNICATION DE CRISE

MEDIA TRAINING ET COMMUNICATION DE CRISE MEDIA TRAINING ET COMMUNICATION DE CRISE Parler devant des micros ou face à une caméra, se retrouver sous les projecteurs d un plateau de télévision représentent des situations peu ordinaires. Surtout,

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

COMMUNE DE NOAILHAC COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 MAI 2015. 20h30. Autres personnes présentes : Emmanuelle BOYER, secrétaire,

COMMUNE DE NOAILHAC COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 MAI 2015. 20h30. Autres personnes présentes : Emmanuelle BOYER, secrétaire, COMMUNE DE NOAILHAC COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 28 MAI 2015 20h30 Présents : Christian Lassalle, Jacques Bouygue, Patrick Serrager, Chantal Piednoël- Parouteau, Bernadette Laffaire,

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail