COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE-RENDU. Projet d écoquartier de la Gare"

Transcription

1 Réunion publique du 24 mai 2013 Projet d écoquartier de la Gare Questions et réponses échangées lors de la réunion publique du 24 mai Quel est le projet? Aujourd'hui, nous sommes, après les phases préalables, à la procédure. Le dossier de création de la zone d'aménagement concerté (ZAC) sera adopté en juillet prochain et sera suivi d'un concours d'urbanisme pour la conception du quartier. Les architectes-urbanistes remettront leurs propositions au printemps Après débat, le projet sera retenu à l automne 2014 et le dossier de réalisation adopté ensuite, fin 2014 ou début Mairie de Trévoux Place de la Terrasse Trévoux Tél. : Fax : Y aura-t-il un référendum? L équipe municipale en place en 2014 choisira la manière d associer les habitants au choix du projet. Il est très souhaitable d'associer tous les habitants de Trévoux. Est-il prévu la construction de tours? Non, il n y aura pas de tours. Il n y a pas eu de constructions de tours depuis que l équipe municipale est en place, il n y a donc pas de raison que cela change. Pourquoi ne peut-on pas conserver des terres agricoles pour une production locale? La commune ne peut pas obliger un propriétaire à cultiver ses terres. Le ou les propriétaires des anciens terrains maraîchers souhaitent les vendre au prix du m² constructible. Les terres agricoles sont à préserver autour de Trévoux, là où les lotissements consommaient l'espace depuis plusieurs décennies. Comment le projet prend-il en compte l archéologie? Le secteur de l écoquartier n est pas situé en «zone de saisine» archéologique. L Etat compétent en la matière donnera un avis si celuici est nécessaire. 1

2 Que se passe-t-il si un propriétaire ne souhaite pas vendre son terrain situé dans la ZAC? Cela dépend si le terrain en question est stratégique ou non pour le projet et du calendrier de réalisation de ce sous-secteur. C est le projet qui le décidera à l automne Si oui, il y a la possibilité d expropriation. Que se passe-t-il si seule une partie d un terrain est située dans le périmètre de ZAC? Le propriétaire a la possibilité de faire jouer le droit de délaissement et de mettre la commune en demeure d acquérir l intégralité de son bien et pas seulement la partie située dans la ZAC. Les biens de la commune seront vendus à l aménageur pour 2M. Combien ont couté l acquisition par la commune de ces biens? Environ 1M. Les biens communaux seront revendus à l aménageur au prix du marché. Les cheminements pour les modes doux seront-ils en béton ou en terre? Les modes doux, pour piétons et vélos, seront privilégiés. La pratique du vélo, par tous temps, rend préférable des sols plutôt durs, avec différents choix de matériaux possibles. Les cheminements en terre se creusent et se déforment plus facilement dans le temps. Mais un cheminement en terre permet de ne pas imperméabiliser les sols. Les parkings seront-ils gratuits dans l écoquartier? Oui. La majeure partie des parkings sera en sous-sol des constructions. Trévoux doit-elle accueillir tout le logement social, notamment celui des communes voisines qui n en construisent pas? Non, ce n'est pas le cas. Le Programme Local de l Habitat prévoit pour chaque commune de la CCSV, y compris les plus petites, des objectifs supérieurs, voire nettement supérieurs pour certaines communes, à 25% qui sont l obligation légale nationale. 2

3 Les logements écologiques coûtent chers. N y a-t- il pas un risque qu ils ne se vendent pas et qu ils soient alors transformés en logement social? L aménageur devra respecter le contrat signé avec la commune, il ne pourra donc pas modifier la destination des logements sans accord de la commune. Les prix des matériaux écologiques sont en baisse et les techniques de constructions sont en pleine évolution. Les futurs logements ne seront donc pas forcément plus chers. Ne trouvez-vous pas que 800 places de parking, c est trop peu? Un des objectifs du projet est de diminuer la place de la voiture. Les comportements individuels devront évoluer avec l arrivée du tram-train et la mise en place de lignes de transports en commun par la CCSV, les modes doux. Que se passe-t-il pour les maisons situées à côté du tramtrain? Ces maisons sont hors du périmètre de l écoquartier. Néanmoins, le matériel qui est choisi est du matériel électrique, silencieux, à l image de ce qui a été mis en place sur la ligne de l Ouest lyonnais. Par ailleurs, le projet tram-train prévoira des protections phoniques si besoin. Plus de logements, c est plus de voiture en centre-ville. Non, l objectif est de modifier l habitude du «tout voiture». La poursuite de la coulée verte dans l écoquartier permettra de rejoindre facilement et rapidement le centre-ville à pied ou en vélo. Il y aura aussi des transports collectifs, dès septembre Le nombre de places de crèche n est-il pas trop faible? Aujourd hui, il y a 68 places existantes sur Trévoux. Il est prévu 60 places dans l écoquartier. Ces nouvelles places ne seront pas forcément suffisantes pour répondre à la demande. Le financement de ces places dépendra de la programmation faite par la CCSV qui a la compétence et surtout de la CAF qui finance notamment le coût de fonctionnement des crèches. Il faut souhaiter qu une ou deux micro-crèches puissent se mettre en place sur Trévoux rapidement. Si on peut faire plus, on fera plus. 3

4 Pourquoi cette frénésie de logement social et pourquoi accélérer le projet? Il n y a pas une frénésie de logement social mais le respect de la loi, décliné dans le Programme Local de l Habitat (PLH) comme déjà évoqué. Les autres communes de la CCSV avancent également sur cette question. Et il s'agit surtout de répondre aux besoins réels des habitants. Le projet de l écoquartier est mené sereinement et à un rythme permettant la concertation. Les premières constructions arriveront après le dossier de réalisation de ZAC (fin 2014-début 2015) et la réalisation des premières infrastructures (voies, réseaux..), donc pas avant 2016 voire Le phasage de l opération se déroulera sur une vingtaine d années à l image de la ZAC centre ouest qui, 18 ans après avoir démarré, n est pas encore terminée. Y aura-t-il des commerces de proximité? Les commerces animent le quartier. C est un débat plus large que l écoquartier. Nous avons une stratégie globale pour le commerce. Il s agit avant tout de ne pas «déshabiller» le centre-ville, qui est la priorité. Il est néanmoins possible d imaginer un point chaud et un marchand de journaux vers la gare, mais une concertation préalable avec l'union commerciale et la Chambre de commerce sera nécessaire. Il n y a pas que les commerces qui animent un quartier, il y a également tous les équipements publics, la vie associative, les bureaux... Pourquoi vouloir densifier? Le projet ne prévoit pas une densification, mais l'enjeu pour notre pays est de limiter la consommation d espace. Il s agit de conserver des zones naturelles et agricoles, donc de construire en centre-ville. Les habitants demandent des services, des équipements et des transports en commun. Tout cela coûte cher et n est donc pas présent dans les villages. Il faut donc regrouper tous ces éléments dans les villes. Il y a une vraie demande de logement à Trévoux pour les jeunes, les personnes âgées et les familles. Cette demande n est aujourd hui pas satisfaite à cause du manque de logements disponibles. 4

5 Pourquoi la commune ne gagne-t-elle que 55 habitants en 10 ans alors qu elle a construit 340 logements? Pour maintenir le même nombre d habitants, il faut construire entre 30 et 40 logements neufs par an. Ceci s explique par l évolution de la société, notamment les divorces, et par le vieillissement de la population. Par exemple : - Une famille de 4 personnes vit dans 1 logement. Les 2 enfants grandissent et quittent le domicile. S ils s installent sur Trévoux, cela fait 3 logements pour ces mêmes 4 personnes au lieu d 1. - Un couple habite 1 logement. Il divorce. Si les 2 conjoints restent sur Trévoux notamment dans le cas d une garde partagée, ils s installent dans un logement chacun, soit 2 logements pour ce même couple au lieu d 1. - Une famille de 5 personnes vit dans 1 logement. Les 3 enfants grandissent et partent de Trévoux. La population diminue sans que le logement de la famille ne soit vacant. Cette diminution doit être compensée par l arrivée de nouveaux habitants dans un ou plusieurs logements neufs. 5

Gignac. Z.A.C. La Croix. Dossier de presse - juillet 2014. Contact presse :

Gignac. Z.A.C. La Croix. Dossier de presse - juillet 2014. Contact presse : Z.A.C. La Croix Gignac Dossier de presse - juillet 2014 Contact presse : Nadège CASTANDET - 06 34 12 69 88 / 04 67 57 04 50 nadege.castandet@cc-vallee-herault.fr Marion MOUTET - 04 67 57 04 50 marion.moutet@cc-vallee-herault.fr

Plus en détail

Phase de concertation sur la modification du dossier initial de création de la ZAC des PIERRINS

Phase de concertation sur la modification du dossier initial de création de la ZAC des PIERRINS ZAC des PIERRINS Phase de concertation sur la modification du dossier initial de création de la ZAC des PIERRINS Réunion publique Auditorium Mercredi 22 juin 2011 Qu est-ce qu une ZAC? Code de l urbanisme

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015

Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Compte-rendu du conseil municipal du 14 décembre 2015 Ce compte rendu sommaire vous permet de connaître l'ensemble des décisions prises par le Conseil Municipal d Assieu. Approbation du procès-verbal de

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

VISITE Nantes Métropole

VISITE Nantes Métropole Programme de sensibilisation à l'éco-construction 2012-2013 Depuis 2007, le Pays de Saint-Malo organise des voyages d'étude et des journées thématiques à destination des élus et techniciens des collectivités

Plus en détail

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME AVIS Réf. : CWEDD/13/AV.1124 Date : Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME 1. DONNEES DE BASE Demande : Projet de plan communal d aménagement (PCA) Projet : - Localisation : Waremme, entre l

Plus en détail

Appel à candidature. Commerce d alimentation à Veyrac APPEL A PROJETS

Appel à candidature. Commerce d alimentation à Veyrac APPEL A PROJETS Commune de Veyrac (87) APPEL A PROJETS La Mairie de Veyrac (87520) recherche des candidats à l installation pour un commerce alimentaire dans le centre-bourg Présentation de la Commune Contexte et synthèse

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

DE LA ROTONDE - LOT N

DE LA ROTONDE - LOT N Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 5 (logement en accession à la propriété, crèche privée et commerces) Eco-quartier des

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 17 Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 Ilot Wollek : vente de terrain au profit de Vauban conseil pour la réalisation d'un programme immobilier mixte logements-bureaux-commerces de

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève République et Canton de Genève Département du territoire Office cantonal de la mobilité Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève rapport de synthèse

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 20/2015 Objet du préavis Demande de crédit d'études pour l'établissement du Plan de Quartier "Rue du Favez". Municipalité de Payerne /

Plus en détail

Point Info EDITO. N 4 - Juin 2007

Point Info EDITO. N 4 - Juin 2007 Opération de Rénovation Urbaine - La Galathée - Trois Communes i EDITO Votre participation très active à la concertation mise en place autour de l exposition dédiée à la Zone d Aménagement Concertée Galathée-Trois

Plus en détail

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement

VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement VIII - Les dynamiques d évolution et les enjeux de développement A ce stade de son développement, les dynamiques et les enjeux sur la commune sont multiples. Ils concernent à la fois des enjeux de développement

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain PLU Grenelle : Fiches pratiques 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Novembre 2014 1 Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Modération

Plus en détail

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE Jusqu à la fin des années 90, le parc locatif privé Sisteronnais était essentiellement situé dans les quartiers anciens de la ville, dans des immeubles vétustes.

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

Mairie d Orléans 2015 Cahier des charges de rétrocession

Mairie d Orléans 2015 Cahier des charges de rétrocession Mairie d Orléans 2015 Cahier des charges de rétrocession Bail commercial 3 rue des Carmes-Orléans Juillet 2015 Article 1 : Délimitation d un périmètre de sauvegarde du commerce et de l artisanat Par délibération

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

Loi de modernisation de l économie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008

Loi de modernisation de l économie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 Septembre 2008 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

REVISION DU P.L.U. REUNION PUBLIQUE D INFORMATION Mardi 25 novembre 2014 à 18h30

REVISION DU P.L.U. REUNION PUBLIQUE D INFORMATION Mardi 25 novembre 2014 à 18h30 REVISION DU P.L.U. REUNION PUBLIQUE D INFORMATION Mardi 25 novembre 2014 à 18h30 Présents : Sur estrade : M. DURET Jean-Paul, Maire de Panazol M. DESMOULIN Christian, Maire-adjoint en charge de l Urbanisme

Plus en détail

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 ---

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- Sur la base de propositions du bureau d études Novembre 2015 Dossier 150244 Contenu

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Délibération du Conseil Municipal du lundi 7 décembre 2009

Délibération du Conseil Municipal du lundi 7 décembre 2009 Délibération du Conseil Municipal du lundi 7 décembre 2009 20 Projets de transactions immobilières de la CUS sur le territoire de la Ville de Strasbourg (avis du Conseil municipal - Art. L 5211-57 du CGCT).

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

Commune de S A I N T - L Y S

Commune de S A I N T - L Y S 2 Commune de S A I N T - L Y S P.L.U. arrêté le 9 février 2012 P.L.U. approuvé le 24 juin 2013 PLAN LOCAL D'URBANISME PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Karl PETERSEN - Urbaniste - 21 chemin

Plus en détail

Note d'enjeux sur la consommation d'espace. Commune de Saint-Priest-Bramefant. Mai 2012. Contribution à l'élaboration du Plan Local d'urbanisme 1/16

Note d'enjeux sur la consommation d'espace. Commune de Saint-Priest-Bramefant. Mai 2012. Contribution à l'élaboration du Plan Local d'urbanisme 1/16 Note d'enjeux sur la consommation d'espace Commune de Saint-Priest-Bramefant Contribution à l'élaboration du Plan Local d'urbanisme Mai 2012 1/16 2/16 Table des matières Introduction... 4 1 - Une commune

Plus en détail

AVIS. Demande de révision partielle n 11 du Plan communal d aménagement n 2 dit «Coparty» à NIVELLES. Objet : Réf. : CWEDD/07/AV.

AVIS. Demande de révision partielle n 11 du Plan communal d aménagement n 2 dit «Coparty» à NIVELLES. Objet : Réf. : CWEDD/07/AV. AVIS Réf. : CWEDD/07/AV.1284 Liège, le 19 juillet 2007 Objet : Demande de révision partielle n 11 du Plan communal d aménagement n 2 dit «Coparty» à NIVELLES Avis du CWEDD portant sur la demande de révision

Plus en détail

CDCEA 91 Loi ALUR et CDCEA

CDCEA 91 Loi ALUR et CDCEA CDCEA 91 Loi ALUR et CDCEA Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE DDT 91 / SEA / C. Grolleau / 22 Mai 2014 Direction départementale des territoires Ministère de l'écologie, du Développement durable et de

Plus en détail

Le plan communal d aménagement

Le plan communal d aménagement Le plan communal d aménagement Définition, objectifs et modalités d élaboration Urbanisme et développement territorial 2012-2013 Plan communal d aménagement - 1 Structure de l exposé DEFINITION ET CONTENU

Plus en détail

4. Justification du choix de la ZACC

4. Justification du choix de la ZACC 4. 4. JUSTIFICATION DU CHOIX DE LA ZACC... 95 4.1. ANALYSE DES ZONES A AMENAGEMENT COMMUNAL CONCERTE (ZACC)... 95 4.1.1. Les ZACC sur l ensemble de l entité de Namur... 95 4.1.2. Les ZACC reprises en zones

Plus en détail

Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique

Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique Contenu du document 1. Statut du document... 2 2. Rappel des objectifs

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 La réforme des rythmes scolaires Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 Le cadre légal La loi d orientation et de programmation pour l Ecole prévoit la refonte des rythmes scolaires Le décret

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

Révision du POS en PLU de Sahurs Réunion publique de présentation du diagnostic Le mardi 29 octobre 2013 à 18h30

Révision du POS en PLU de Sahurs Réunion publique de présentation du diagnostic Le mardi 29 octobre 2013 à 18h30 de Sahurs Réunion publique de présentation du diagnostic Le mardi 29 octobre 2013 à 18h30 Moyens de communication déployés : Affichage sur le panneau d informations communales et dans les lieux publics

Plus en détail

Questions réponses projets infrastructures Centre-Village

Questions réponses projets infrastructures Centre-Village Questions réponses projets infrastructures Centre-Village Mise en contexte : Le projet d infrastructures du Centre-Village comprend un réseau d eaux usées et d eau potable qui incluent toutes les conduites,

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

Fiche de demande d intervention. Grille de lecture

Fiche de demande d intervention. Grille de lecture Fiche de demande d intervention Grille de lecture Avant propos : rappel du PPI L action de l EPFL est menée dans le cadre du Programme Pluriannuel d Intervention défini par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Les logements neufs privés vus par leurs occupants

Les logements neufs privés vus par leurs occupants sur l agglomération nantaise Mode de vie Habitat Les logements neufs privés vus par leurs occupants Résultats d enquête Juin 2013 AURAN Sommaire Pour qui construit-on dans l agglomération nantaise? page

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

Zones de développement à commercialiser

Zones de développement à commercialiser Zones de développement à commercialiser Secteur 1 : une nouvelle dynamique en entrée de Ville. Les Quartiers Est de la Ville de Montauban connaissent depuis 2004 une réelle transformation aboutissant à

Plus en détail

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR

AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR AMENAGEMENT DU QUARTIER DU CHAMP DE MONSIEUR 2 Contexte Compte tenu : o De la superficie de la réserve foncière communale à laquelle se rajoutent des zones à urbaniser à plus ou moins long terme inscrites

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Les Mesnuls. Élaboration du plan local d urbanisme. Le projet d aménagement et de développement durable. 23 novembre 2012

Les Mesnuls. Élaboration du plan local d urbanisme. Le projet d aménagement et de développement durable. 23 novembre 2012 Les Mesnuls Élaboration du plan local d urbanisme Le projet d aménagement et de développement durable 23 novembre 2012 Procédure Délibération du Conseil Municipal prescrivant ELABORATION OU l'élaboration

Plus en détail

HL Architectes Urbanistes

HL Architectes Urbanistes ÉTUDE DE PROJET URBAIN EN CENTRE-VILLE COMMUNE D AURAY (56) Présentation en Commission urbanisme HL Architectes Urbanistes Atelier SISMO Céramide Bérénice 06 Juin 2013 VILLE D AURAY HL Architectes Urbanistes

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme de CHAMERY

Plan Local d'urbanisme de CHAMERY 2.7 L AVIS DE LA POPULATION Plan Local d'urbanisme de CHAMERY Quels objectifs d'aménagement, de développement et de préservation pour les 15 prochaines années et pour les générations futures? Quel avenir

Plus en détail

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de Conseils de Village Commune de Bouchemaine Janvier 2012 SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE Avis commun des Conseils de village de Pruniers Val de Maine, Le Bourg, La Pointe, Campagne

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION

BILAN DE LA CONCERTATION BILAN DE LA CONCERTATION SEPTEMBRE 2012 Syndicat d Agglomération Nouvelle Val Maubuée CONTEXTE ET MODALITES DE LA CONCERTATION LA CONCERTATION : SA REGLEMENTATION Le Schéma de Cohérence Territoriale et

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 1. Création d un poste d agent polyvalent des services espaces verts

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

de qualité de Serrières!

de qualité de Serrières! Plan directeur sectoriel de Serrières Pour un développement de qualité de Serrières! Soirée participative i i 19 mars 2013 Plan directeur sectoriel de Serrières - Atelier participatif du 19 mars 2013 Mot

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE

Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE Une coopérative d habitants en Sud GIRONDE Un terrain, onze personnes de 2 à 60 ans, Trois habitations, une maison commune. Notre projet d éco-habitat partagé en Sud Gironde intègre des dimensions écologiques,

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions

Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions Initiation à la Microéconomie Licence 1, Semestre 1 TD 2 Correction des questions 1. Utilisez les courbes d offre et de demande pour illustrer comment chacun des évènements suivants devrait affecter le

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction Tél. : 05 46 30 34 générale 00 Fax : 05 46 30 34 09 des www.agglo-larochelle.fr services techniques contact@agglo-larochelle.fr Service Études Urbaines Plan local d'urbanisme Pièce N 3 Saint

Plus en détail

PROJET D OPERATION COMPORTANT CONSTRUCTION D UN BATIMENT R+1. 10 bis, RUE DU DOCTEUR LACAZE - lot A - (91230) CAHIER DE CONSULTATION

PROJET D OPERATION COMPORTANT CONSTRUCTION D UN BATIMENT R+1. 10 bis, RUE DU DOCTEUR LACAZE - lot A - (91230) CAHIER DE CONSULTATION PROJET D OPERATION COMPORTANT CONSTRUCTION D UN BATIMENT R+1 10 bis, RUE DU DOCTEUR LACAZE - lot A - (91230) CAHIER DE CONSULTATION I ETAT INITIAL DU SITE ET DE SON ENVIRONNEMENT...2 1. Situation et statut

Plus en détail

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet

ANNEXE QC-177. Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet ANNEXE QC-177 Processus d acquisition des 4 propriétés visées par le Projet EXTENSION DE LA MINE AURIFÈRE CANADIAN MALARTIC ET DÉVIATION DE LA ROUTE 117 À L ENTRÉE EST DE LA VILLE DE MALARTIC PROCESSUS

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 20 janvier 2015

Compte rendu de la réunion du 20 janvier 2015 Compte rendu de la réunion du 20 janvier 2015 Thème du jour : Consommer local Pourquoi? Comment? Participants : 10 personnes présentes En préalable à la réunion quelques questions sont posées sur le domaine

Plus en détail

ZAC ou lotissement? Conseils pour le choix d une procédure

ZAC ou lotissement? Conseils pour le choix d une procédure ZAC ou lotissement? Conseils pour le choix d une procédure SIPAC/AA - DDE 49 - septembre 2007 GÉNÉRALITÉS Avant de choisir une procédure, la collectivité doit : Réfléchir à son choix d urbanisation Où?.réflexion

Plus en détail

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social.

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Café des Ainés 2015 Page 1 1 Introduction Les membres de la commission «bien

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 6 novembre 2014 COMPTE-RENDU PRESSE Aménagement du terrain du Bel Air - Présentation du dossier de consultation des entreprises Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 9 AVRIL 2015 POINT LOGEMENT 25/39 bis rue Marcel Lamant Construction de 15 logements PSLA en VEFA par la SCI IVRY Lamant Coutant Garantie communale (emprunt Crédit Coopératif

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

DROME AMENAGEMENT HABITAT. Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et parcellaire

DROME AMENAGEMENT HABITAT. Enquête publique conjointe préalable à la déclaration d utilité publique et parcellaire PREFECTURE DE LA DROME VALENCE TRIBUNAL ADMINISTRATIF GRENOBLE DROME AMENAGEMENT HABITAT Réalisation d un programme d ensemble de logements locatifs sociaux et en accession à la propriété sur le territoire

Plus en détail

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain

Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Charte de la Ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain Adoptée le 06 novembre 2014 Charte de la ville de Bouaye pour l extension et le renouvellement urbain 1 Sommaire Préambule... 3

Plus en détail

LES JARDINS DE CÉSARÉE ÉCULLY / 69

LES JARDINS DE CÉSARÉE ÉCULLY / 69 LES JARDINS DE CÉSARÉE ÉCULLY / 69 ÉCULLY, L ART DE VIVRE ENTRE VILLE ET NATURE PAROLES D ARCHITECTE «Pour "Les Jardins de Césarée", nous avons apporté un soin particulier à l implantation des bâtiments

Plus en détail

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015

Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Communauté d agglomération de Caen la mer Programme Local de l Habitat 2010-2015 Règlement précisant le champ d application, les modalités de calcul et les conditions de versements des aides financières

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 DONNEZ VOTRE AVIS! En s engageant dans la mise en place d un Agenda 21 («ce qu il faut faire pour le 21 ème siècle»), la Mairie du Cannet souhaite intégrer

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail

L opération Breteuil - Ségur. Avenue de Ségur. 12 juin 2015. Villa de Saxe. Villa de Ségur. Avenue Duquesne. Avenue de Breteuil

L opération Breteuil - Ségur. Avenue de Ségur. 12 juin 2015. Villa de Saxe. Villa de Ségur. Avenue Duquesne. Avenue de Breteuil L opération Breteuil - Ségur 12 juin 2015 Avenue de Ségur Villa de Saxe Villa de Ségur Avenue de Breteuil Avenue Duquesne UNE ÉQUIPE AU SERVICE D UN PROJET Covéa Immobilier : Société de Groupe d Assurance

Plus en détail

PREEMPTION COMMERCIALE

PREEMPTION COMMERCIALE PREEMPTION COMMERCIALE CONSTAT : Le droit de préemption urbain permet à une collectivité territoriale de se substituer à l acquéreur lors de la vente de biens. Seuls, les biens immobiliers sont visés.

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l aménagement

Réforme de la fiscalité de l aménagement Réforme de la fiscalité de l aménagement Mai 2011 1 Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement www.logement.gouv.fr www.developpement-durable.gouv.fr Réforme de la

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE

OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE OPERATION D AMENAGEMENT DU CENTRE DE TULLE INTRODUCTION Dans le cadre d une convention publique d aménagement d une durée de 8 ans prorogée de deux ans, la SEMABL a été missionnée pour réaliser les projets

Plus en détail

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain PONTARLIER Stratégie Globale d Aménagement Urbain Édito de Christian POURNY, Adjoint au Maire en charge de l Urbanisme La définition et la mise en œuvre d une Stratégie Globale d Aménagement Urbain visent

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet

Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet ZAC du Causse Appel à projets en vue de cession foncière SOMMAIRE Préambule...3 TITRE 1 - OBJET DE L APPEL A PROJETS...4 TITRE 2 - PHASE 1 : PRESENTATION DES

Plus en détail

Préavis municipal no 45/2009 au Conseil communal de Cugy VD

Préavis municipal no 45/2009 au Conseil communal de Cugy VD Préavis municipal no 45/2009 au Conseil communal de Cugy VD Demande d'octroi d'un crédit d un montant de Fr. 183'000.-- (cent huitante trois mille) pour l étude de l aménagement d un parking et l achat

Plus en détail

Modification simplifiée du 13 mars 2014

Modification simplifiée du 13 mars 2014 PREFECTURE DU LOT COMMUNE DE Pradines Modification simplifiée du 13 mars 2014 Orientations d aménagement et de programmation 1 ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE PRADINES 1/44 ORIENTATIONS

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

Commune d Uccle Service de l Urbanisme. Commission de Concertation séance du 24 juin 2009 objet n 02

Commune d Uccle Service de l Urbanisme. Commission de Concertation séance du 24 juin 2009 objet n 02 Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation séance du 24 juin 2009 objet n 02 Dossier 16-38.972-09 - Enquête n 3704/09 Demandeur : S.A. SFAR-POLDERS - c/o Mr. Serge VILAIN Situation

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 7 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 mars 2011 PRU Neuhof : consultation de promoteurs - vente d'un terrain rue des Linottes. Le projet de rénovation urbaine prévoit une action globale sur l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Première pierre du programme Le Castellane au cœur de la ZAC Castellane à Sathonay-Camp

DOSSIER DE PRESSE. Première pierre du programme Le Castellane au cœur de la ZAC Castellane à Sathonay-Camp DOSSIER DE PRESSE Première pierre du programme Le Castellane au cœur de la ZAC Castellane à Sathonay-Camp 13 mai 2016 1 BPD Marignan pose la première pierre du programme Le Castellane à Sathonay-Camp Le

Plus en détail

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne On a commencé à parler d Agenda 21 lors du sommet de la Terre de Rio en 1992. 173 Etats ont adopté un programme d «Action 21» ou «Agenda 21» pour les pays francophones.

Plus en détail

Projet urbain. Cœur de ville. Information. Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez. Menu. Plateau piéton.

Projet urbain. Cœur de ville. Information. Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez. Menu. Plateau piéton. Projet urbain Cœur de ville i Information Votre Cœur de ville sur un plateau! Respirez, flânez, savourez Menu Plateau piéton Renseignements 0800 560 006 Respirez, flânez, savourez 2010 : le visage de votre

Plus en détail

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois

Pas de Calais. Le SESDRA dans la Région R. Nord Pas de Calais. Nord SESDRA. Limites du Pays d Artois. Limites du Pays du Ternois PRÉSENTATION DU SESDRA http://www.scot-region-arras.org Le SESDRA c est où? Le SESDRA dans la Région R Nord Pas de Calais SESDRA Nord Limites du Pays d Artois Limites du Pays du Ternois Pays du Ternois

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE Résidence Les terrasses de solène AGDE - MéDitErrAnéE LE DÉPARTEMENT DE L HÉRAULT ATTIRE PLUs DE 1 000 NOUVEAUX HABITANTs PAR MOIs (source INsEE) Avec 130 km de littoral, des paysages à couper le souffle,

Plus en détail