Comment intégrer les établissements de long séjour? Forum HH avril 2006 Monica Attinger Infirmière PCI UHPCI/Vaud

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment intégrer les établissements de long séjour? Forum HH avril 2006 Monica Attinger Infirmière PCI UHPCI/Vaud"

Transcription

1 Comment intégrer les établissements de long séjour? Forum HH avril 2006 Monica Attinger Infirmière PCI UHPCI/Vaud BUT 1

2 MOYEN Amélioration de la pratique de l hygiène des mains Campagne Participants: 116 institutions de soins dont 101 hôpitaux de soins aigus 5 centres de réadaptation 5 établissements de long séjour (EMS) 5 établissements ambulatoires 2

3 Déroulement Soins aigus Tous les participants Soins aigus Tool box 3 Posters promotionnels 1 flyer 1 certificat de participation 1 diaporama campagne 1 diaporama résultats 2 affiches éducatives 1 dépliant éducatif 1 diaporama formation 1 feuille d info pour collaborateurs 1 feuille d info pour cadres 3

4 MAIS Matériel adapté aux soins aigus!!!!!!! Pourquoi adapter la campagne aux EMS? Promotion de la solution hydro alcoolique Réponse à des préocupations de terrain Participation à une campagne nationale Évaluation des pratiques Résultat des enquêtes de prévalence 4

5 Ateliers hygiène des mains pour les EMS Journée nationale d Hygiène Des Mains 26 janvier 2006 Actions locales et coup d envoi des ateliers 26 janvier 2006: actions locales 5

6 Ateliers: information adaptée à la réalité du terrain Théorie: les fonctions de la peau la transmission de germes Tri des activités de soins / activités sociales: poster Affiche éducative: quand et comment se désinfecter les mains CAMPAGNE NATIONALE D HYGIENE DES MAINS ACTIVITES SOCIALES EN EMS: ACTIVITES DE SOINS EN EMS: Participer et animer des activités socio-récréatives gymnastique, ateliers, promenades, chorale, jeux de société, Animer ou participer aux activités d'ergothérapie, Aider à la mobilisation du résident accompagner un résident à la promenade accompagner un résident à l animation accompagner un résident à sa chambre accompagner un résident à la salle à manger accompagner un résident aux WC Installer le résident dans un fauteuil, à table Distribuer les médicaments Nettoyer les lunettes du résident Coiffer le résident Réajuster un vêtement Avoir la visite de l'aumônerie Avoir la visite de bénévoles S'occuper des fleurs S'entretenir avec un résident Distribuer le repas en chambre ou en salle à manger Réaliser des soins de visage (maquillage, crème, ) Ranger S'occuper des animaux (le port de gants est vivement recommandé) Aide à la toilette à la douche Toilette intime*, mortuaire* Habillage du résident Préparation des médicaments Changement des protections * Manipulation vase*, urinal*, (couches culottes) sac collecteur d'urine * Mobilisation du résident: Prise de constantes: dans le lit, lever, couche, TA, Pls,T C soins de prévention d'escarres * Soins techniques Prélèvements liquides pansement(*) biologiques ou tissus prises de sang* urines * injections de médicaments im, scut, iv* selles * soins de trachéotomie* sang * pose et soins de cathéter*, plaie* expectorations * pose et soins de sonde vésicale* frottis divers pose de sonde rectale * lavement * électrocardiogramme Soins de colostomie * Soins techniques sur sonde d'alimentation * soins de sonde naso- gastrique*, jéjunale* Soins de bouche * soins de PEG* Entretien des prothèses Soins de peau /ongles auditives massage * dentaires* crème corporelle orthopédiques manucure Soins de physiothérapie pédicure mobilisation du résident dans le lit, en chambre physiothérapie respiratoire Réfection des lits traitement en salle de physiothérapie Administration de produits thérapeutiques Élimination des déchets * suppositoires*,crèmes* et onguents* gouttes oculaires, nasales Entretien du matériel de soins * aérosol, suppositoires* Entretien de l'environnement immédiat du résident * (table de nuit, lit ) * le port de gants est vivement recommandé janvier

7 Indications à la désinfection des mains LORS DES ACTES DE SOINS AU RESIDENT Indication Explication Exemples AVANT CONTACT AVEC RESIDENT APRES CONTACT AVEC RESIDENT Avant chaque premier contact avec un résident, c est à dire à chaque fois que vous touchez un résident. Après un ou plusieurs contacts directs avec un résident, en le quittant, c est à dire après le dernier d une série de contacts avec le résident. Examen médical, mobilisation dans son lit, aide à la toilette. Examen médical, mobilisation dans son lit, aide à la toilette. AVANT ACTES PROPRES/INVASIFS Immédiatement avant un acte propre/invasif ou aseptique, indépendamment du fait que vous ayez touché auparavant le même résident ou une surface. En cas de risque d exposition aux liquides biologiques, le port des gants est indiqué. Accès au système vasculaire, manipulation des sondes urinaires, injections contact anticipé avec du sang. pose de venflon, soin de plaies, administrer des gouttes pour les yeux, vider les urinals, changement de pansement, soin des canules de trachéotomie APRES EXPOSITION AUX LIQUIDES BIOLOGIQUES / GANTS APRES ENVIRONNEMENT RESIDENT INFECTE Immédiatement après un acte avec risque d exposition aux liquides biologiques / immédiatement après le retrait des gants, indépendamment du fait que vous touchiez ensuite une autre partie du résident ou une surface éloignée du résident. Retirer les gants immédiatement après l acte et se désinfecter les mains. En cas de souillures visibles, se laver les mains avec de l eau et du savon. Après avoir touché des surfaces ou objets dans l environnement immédiat du résident (forte contamination de l environnement par le résident) en le quittant. Accès au système vasculaire, manipulation des sondes urinaires, injections contact anticipé avec du sang. pose de venflon, soin de plaies, administrer des gouttes pour les yeux, vider les urinals, changement de pansement, soin des canules de trachéotomie. En quittant la chambre après avoir relevé les montants du lit, après avoir nettoyé la table de nuit, ceci même sans contact direct avec le résident. Technique pour une désinfection des mains efficace

8 Ateliers hygiène des mains pour les EMS Exercices pratiques: Affiche éducative: quand et comment se désinfecter les mains Handquizz Didactobox Résultats nationaux de la première phase d observance: poster Concours Quand, comment 8

9 Hand Quizz Didactobox 9

10 CAMPAGNE D HYGIENE DES MAINS Introduction «Les mains qui savent se lavent» Les études de prévalence des infections nosocomiales (snip) ont montré que 5 à 10% des patients hospitalisés sont concernés. Une partie de ces infections pourrait être évitée au moyen d une stratégie efficace d amélioration de la qualité des soins en général et par le recours plus systématique à l hygiène des mains en particulier. Les bactéries responsables sont transmises d un patient à l autre par l intermédiaire des mains des professionnels de la santé. Méthode Observations de l hygiène des mains directes des infirmiers(ères), médecins, aides soignant(e)s,technicien(ne)s, physiothérapeutes lors de soins au malade par des observateurs formés Selon un protocole standardisé ont été recensés les indications à l hygiène des mains(opportunités) Résultats des observations de la campagne nationale La Suisse 101 institutions 41,707 opportunités 5,307 sessions 1,610 heures Observance 54% 100% 75% 50% 25% 0% 65% Infirmières Médecins Aides Autres % 10% 5% Infirmiers/ères Médecins Aides Autres Les moyens pour favoriser l hygiène des mains adapté de Larson E, Infect Control Hosp Epidemiol Facteurs prédisposants : Croyances Connaissances Facteurs facilitants : Technique Équipements Facteurs de soutien : Audit et rétro information Soutien de l encadrement Participation du patient Lien avec la réduction des infections nosocomiales Amélioration de l observance de HM Prévention des infections nosocomiales 100% 75% 50% 25% 0% Indications: nombre d opportunités % % 79 9% 177 Avant patient Après patient Entre 2 patients Avant propre/invasif 255 Avant patient Après patient Entre 2 patients Avant propre/invasif Après liquides biol. Après objets 12% 14% 16% Après liquides biol. Après objets Conclusion L étude menée en 1998 ( étude AMAQ) ) dans plus de 40 EMS du canton de Vaud ( 2000 résidents) à montré que 40% des résidents développaient une infection dans les six mois de suivi. Une partie des infections aurait pu être évitée par une hygiène des mains adéquate. Les résultats de la première observance de l hygiène des mains en Suisse (swisshandhygiene( campaign -2005/2006)) montrent un taux 54 %. Tous les professionnels travaillant en institution de soins aigus sont concernés par l hygiène des mains. Il est important et urgent de clarifier les opportunités (où, quand et comment) de la désinfection des mains pour avoir un impact sur les infections. Concours 10

11 Participation aux ateliers EMS 1 EMS 2 EMS 3 EMS 4 participants collaborateurs Surveillance de la consommation de solution hydro alcoolique Début de la surveillance en 2005 dans tous les EMS du canton de Vaud: Surveillance semestrielle 11

12 Bilan préliminaire Phase de préparation des ateliers Déroulement des ateliers Satisfaction des participants Phase post ateliers Merci de votre attention 12

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009

Les Précautions. «Standard» Denis Thillard. Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD 24 novembre 2009 Les Précautions «Standard» Denis Thillard 24 novembre 2009 Les précautions standard Ce sont des règles r de base à appliquer: Par tous les professionnels Pour tous les résidentsr Tous les jours l hygiène

Plus en détail

Respect des précautions standard

Respect des précautions standard Respect des précautions standard 11 e journée régionale de prévention des infections associées aux soins Jeudi 11 avril 2013 Denis THILLARD Circulaire DGS/DH n 98-249 du 20 avril 1998 : «Des précautions

Plus en détail

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains

Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III. Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains Hygiène des mains en milieu de soins PARTIE III Moyens et méthodes pour préserver l hygiène des mains 1 INTRODUCTION Compliance à l hygiène des mains et sa qualité = largement tributaires : De la présence

Plus en détail

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 1 Etat des lieux Prévalence MRSA en 2007-2008 = 12% Formation en

Plus en détail

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D.

PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. PROJET DE VIE PROJET DE SOINS RESIDENTS PORTEURS D UNE B.M.R. EN E.H.P.A.D. DAURIAC MARIE-CHRISTINE INFIRMIERE EQUIPE MOBILE DE GERIATRIE CH AUCH 9 JUIN 2011 Projet de vie / projet de soins Les deux projets,

Plus en détail

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS SOMMAIRE Définition des niveaux de risque page 2 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à faible risque page 3 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à risque élevé page 4 Plan de nettoyage

Plus en détail

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE

RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE RISQUE INFECTIEUX EN MATERNITE 1 Introduction 822 000 naissances en 2012 14 124 à la Réunion (2011) Infections nosocomiales en maternité Mères bébés Fréquence variable selon le mode d accouchement et le

Plus en détail

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Aïcha ZRAIB - IDE Hygiéniste Agenda Introduction Contexte Méthodologie

Plus en détail

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1

L hygiène des mains. N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 L hygiène des mains N.ROUAH/I.POGGIOLI - Sept 2013 1 Un peu d histoire I. Introduction La première pratique remonte au milieu du XIXème siècle, lorsque le Dr Semmelweiss le demande aux étudiants en médecine

Plus en détail

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENTS DANS LE SERVICE DE MDI

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENTS DANS LE SERVICE DE MDI GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENTS DANS LE SERVICE DE MDI SAVOIR FAIRE SOINS DE BASE toilette au lit Partielle/Totale aide à la toilette lavabo /douche Partielle/Totale refection de

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté

AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté Photo Obligatoire AHAVA Accompagnement Personnalisé Adapté FICHE DE RENSEIGNEMENTS ET D'ADHESION - 2015 Exemplaire à retourner à l'association Nom... Prénom...... Adresse... Tel... Date de naissance...

Plus en détail

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C.

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. BURTIN Introduction Hygiène : Normes et réglementation (1) Hôpitaux Chapitre

Plus en détail

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile.

Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Le respect des précautions standards dans la prévention du risque infectieux au domicile. Frédérique SIESSE,infirmière libérale, Perpignan, Référente RVPCLR pôle Perpignan 1 La responsabilité de l infirmière

Plus en détail

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06

A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 A. BOUCHER H. DALMAS 01 / 06 I / L ACCUEIL Présentation n de la chambre Voisin Emplacement lit, placard, salle de bain + emplacement affaires Fonctionnement lit, lumière, sonnette, TV,tel, radio Présentation

Plus en détail

Grippe A(H1N1) Questions- réponses à l attention des établissements et services médicosociaux pour personnes âgées

Grippe A(H1N1) Questions- réponses à l attention des établissements et services médicosociaux pour personnes âgées Grippe A(H1N1) Questions- réponses à l attention des établissements et services médicosociaux pour personnes âgées Ce jeu de questions-réponses est susceptible d évoluer en fonction de la situation épidémiologique,

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

Bonne pratique de soins en maternité

Bonne pratique de soins en maternité Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Bonne pratique de soins en maternité de la salle d accouchement à la pouponnière Prévention du risque

Plus en détail

PRECAUTIONS STANDARDS

PRECAUTIONS STANDARDS JOURNEE DE FORMATION D AUTOMNE DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE HOSPITALIERE PRECAUTIONS STANDARDS Marc PHILIPPO, PH Hygiène Hélène ZANOVELLO, IDE Hygiène 28/10/2014 1 OBJECTIFS Prévention des AES: lors de

Plus en détail

InterCLIN psychiatrique. Programme national de LIN 2005 2008 OPPORTUNITES D HYGIENE D ET FRICTIONS HYDRO-ALCOOLIQUES DANS LES SERVICES DE PSYCHIATRIE

InterCLIN psychiatrique. Programme national de LIN 2005 2008 OPPORTUNITES D HYGIENE D ET FRICTIONS HYDRO-ALCOOLIQUES DANS LES SERVICES DE PSYCHIATRIE OPPORTUNITES D HYGIENE D DES MAINS ET FRICTIONS HYDROALCOOLIQUES DANS LES SERVICES DE PSYCHIATRIE InterCLIN psychiatrique Création en 004 But Réflexion et analyse des spécificités des institutions psychiatriques

Plus en détail

Faut-il prendre des mesures. d hygiène supplémentaires chez un. patient porteur de MRSA?

Faut-il prendre des mesures. d hygiène supplémentaires chez un. patient porteur de MRSA? Faut-il prendre des mesures d hygiène supplémentaires chez un patient porteur de MRSA? A. Schuermans Dienst Ziekenhuishygiëne UZLeuven, Gasthuisberg Porteur de SARM Colonisé: - nez, gorge, périnée - voies

Plus en détail

Précautions barrière vis à vis de la grippe

Précautions barrière vis à vis de la grippe Précautions barrière vis à vis de la grippe Madame Patricia Lathière en collaboration avec Madame Sophie Steunou 05/12/2006 http://www.grippeaviaire.gouv.fr/ Transmission interhumaine Par l'intermédiaire

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ Informations générales C.I.E.P.C (Clinique d investigation externe de pré-chirurgie) Nom de l infirmière : Tél. : 514-252-3400, poste : Bonjour, Vous serez admis(e) pour une intervention

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE La toilette. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE La toilette. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE La toilette Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 Soin d hygiène quotidienne, Facteur de bien-être physique et moral, La toilette se révèle un moment

Plus en détail

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Véronique Bussy-Malgrange Martine Blassiau Journée interrégionale de formation CClin-Est-Resclin,

Plus en détail

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les équipements de protection individuels Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les E.P.I (équipements de protection individuels) Le bon usage des gants

Plus en détail

Programme d orientation des nouveaux employés

Programme d orientation des nouveaux employés Programme d orientation des nouveaux employés Préposé aux bénéficiaires CHSLD Macamic Étapes d orientation Responsabilité de infirmière chef Tâche Avant l arrivée de l employé Préparer la grille d orientation

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

1/14. - Les rééducations sont effectuées sur prescription médicale et font partie des actes médico délégués de la situation

1/14. - Les rééducations sont effectuées sur prescription médicale et font partie des actes médico délégués de la situation (CP2010) Le CP2010 permet de saisir les LAMal fournies aux résidents (selon l art. 7 LAMal). Le CP2010 est un module du système BESA (version 4). Il est disponible sous forme d application informatique.

Plus en détail

Gants sous surveillance

Gants sous surveillance Gants sous surveillance Atelier «Rencontre avec l Expert» Monique Bourjault, Béatrice Croze, Christia Gheno XXIII e congrès national Société Française d Hygiène Hospitalière Lille 6 juin 2012 20/06/2012

Plus en détail

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées Mesures à mettre en œuvre dans les établissements d hébergement pour personnes âgées en cas de syndrome respiratoire aigu lors d une pandémie de grippe A(H1N1) Fiche pour les responsables des établissements

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé

Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé Réseau des Hygiénistes du Centre Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé Version 2013 1 ère Partie CONNAISSANCES

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION

INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION INTRODUCTION A LA PREVENTION DE L INFECTION OBJECTIFS SPECIFIQUES : EXPLIQUER L IMPORTANCE DE LA PREVENTION DE L INFECTION DANS LES SERVICES DE SOINS. DECRIRE LE CYCLE DE L INFECTION IDENTIFIER LES MOYENS

Plus en détail

Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi

Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi Site: http://guts.hevs.ch Nom: Prénom: Hygiène et confort 1 Toilette au lit 1 Toilette au lavabo 1 Bain du nouveau-né 1 Douche + Bain 1 Soins

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2013

RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2013 RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2013 Programme d actions 2013 - Poursuivre la démarche qualité : amélioration continue de la qualité et de la - sécurité des soins - Prévention, gestion des risques associés

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE. Référentiel d activités

DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE. Référentiel d activités DIPLÔME PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE Référentiel d activités L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice, dans le cadre de l article R.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AIDE SOIGNANT-E QUALIFIE-E

CAHIER DES CHARGES AIDE SOIGNANT-E QUALIFIE-E DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Soutient et supplée les résidents dans les activités de la vie quotidienne. Contribue à l accompagnement des résidents

Plus en détail

Médicaments. cytotoxiques. et soignants. Manipuler avec précaution!

Médicaments. cytotoxiques. et soignants. Manipuler avec précaution! Médicaments cytotoxiques et soignants Manipuler avec précaution! Les médicaments cytotoxiques : de quoi parle-t-on? Les médicaments cytotoxiques sont largement utilisés dans les services d oncologie dans

Plus en détail

Application des Précautions Standard dans les homes (EMS) neuchâtelois

Application des Précautions Standard dans les homes (EMS) neuchâtelois Application des Précautions Standard dans les homes (EMS) neuchâtelois Amélioration de l observance grâce à la formation Laure Lalive et Josiane Huberdeau, Infirmières en PCI du Service de la Santé Publique

Plus en détail

Fièvre EBOLA: Accueil d un patient dans un service d urgence, de maternité ou de maladies infectieuses

Fièvre EBOLA: Accueil d un patient dans un service d urgence, de maternité ou de maladies infectieuses Fièvre EBOLA: Accueil d un patient dans un service d urgence, de maternité ou de maladies infectieuses Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU Les CESU de l APHP 26/11/2014 D où vient le virus EBOLA? 2 Fièvre

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux

Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Cathéters veineux périphériques : Gestion du risque infectieux Monica Attinger- Claire-Lyse Dumas - Corinne Vandenbulcke Forum HH - 8 avril 2008 I - Généralités Dispositifs à disposition Pré requis : matériel

Plus en détail

Michèle BRID (Cadre de santé IBODE) Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Michèle BRID (Cadre de santé IBODE) Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Hygiène périp ri-opératoire Michèle BRID (Cadre de santé IBODE) Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Prévention Architecture des blocs opératoires Traitement de l air Procédures de comportement Désinfection

Plus en détail

5 mai. Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins

5 mai. Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Dossier de presse 5 mai Deuxième campagne nationale d hygiène des mains dans les soins Le 5 mai 2011 a lieu le lancement officiel de la deuxième Campagne Nationale

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002. 1. Hygiène du personnel

C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002. 1. Hygiène du personnel 1. Hygiène du personnel 11 C.CLIN Ouest. Hygiène des structures d hébergement pour personnes âgées. 2002 1. HYGIÈNE DU PERSONNEL 1.1 Précautions standard 1.2 Vestiaires du personnel 1.3 Tenue du personnel

Plus en détail

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L incontinence fréquente, de grave conséquence chez le sujet âgé. L incontinence

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

Prévention de l infection et sondage urinaire. Chantal Léger

Prévention de l infection et sondage urinaire. Chantal Léger Prévention de l infection et sondage urinaire Chantal Léger Enquête PRIAM : Résultats Conjonctivites infectieuses 5% Gastro-entérites 7% Zona 1% Autres 7% Infections urinaires 24% Infections d escarres

Plus en détail

Projet personnalisé du résident

Projet personnalisé du résident Projet personnalisé du résident Nom et Prénom du résident : --------------------------------------------------- Numéro de logement : ------------------------- Date d entrée du résident : ------/----- /-------

Plus en détail

Des produits uniques pour l hygiène et la toilette

Des produits uniques pour l hygiène et la toilette Des produits uniques pour l hygiène et la toilette DOSSIER DE PRESSE Cleanis 73, rue du Cherche-Midi l 75006 Paris l France E-mail : cleanis@cleanis.fr l Web : www.cleanis.com 04/08/13 CLEANIS : D'UNE

Plus en détail

Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez

Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez Articulation Urgences - Médecine de ville Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure G.Hernandez Le CH de Moulins-Yzeure Bassin de population: 120 000 hab Semi-rurale, revenus faibles Population agée

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS 1. OBJECTIF Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des micro-organismes. 2. DOMAINE D APPLICATION L ensemble des professionnels de,

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Audit d un service de stérilisation dans une petite structure : expérience vaudoise

Audit d un service de stérilisation dans une petite structure : expérience vaudoise Audit d un service de stérilisation dans une petite structure : expérience vaudoise Monica Attinger - Infirmière HPCI Service de la santé publique canton de Vaud 22 septembre 2011 - Berne Procédure en

Plus en détail

Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016. Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante

Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016. Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016 Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante 1 Contexte de travail Consommation importante Utilisation pas

Plus en détail

Quizz Hygiène des mains

Quizz Hygiène des mains Quizz Hygiène des mains Question 1 En dehors des professionnels de santé, l hygiène des mains concerne : 1. le grand public 2. les résidents 3. les visiteurs 4. les intervenants externes 5. les bénévoles

Plus en détail

Place des PHA en EHPAD

Place des PHA en EHPAD Place des PHA en EHPAD Prévention du risque infectieux en EHPAD 2 ème Journée inter-régionale de formation et d information Rennes 15 juin 2010 Prévention du risque infectieux en EHPAD Mesures concernant

Plus en détail

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%)

Les accidents percutanés. Résultats 2005, inter-région Nord. Les établissements participant Inter-région Nord 2005. Fonction des victimes d AES (%) Les établissements participant Inter-région ord 200 Résultats 200, inter-région ord 4 AES dans 9 établissements ord Pas de Calais 2 Régions Hte orm. Pic. 8 Ile de France 9 Statut de l'établissement Privé

Plus en détail

Précautions standard et précautions complémentaires

Précautions standard et précautions complémentaires Précautions standard et précautions complémentaires 30 janvier 2014 Journée inter-hospitalière Correspondants Para-médicaux en Hygiène Hospitalière Hélène Zanovello, IDE hygiéniste Corinne DENIS praticien

Plus en détail

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR

Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR Le port de gants à usage unique lors des activités de soins en CTR état des lieux Forum d'hygiène Hospitalière Septembre 213 Firmino Battistella Infirmier régional HPCI Est-vaudois Hygiène Prévention et

Plus en détail

Hygiène hospitalière. Alexandre QUILLET Interne de Santé Publique Staff du 15 mai 2013

Hygiène hospitalière. Alexandre QUILLET Interne de Santé Publique Staff du 15 mai 2013 Hygiène hospitalière QUIZZ Alexandre QUILLET Interne de Santé Publique Staff du 15 mai 2013 QUIZZ 1 Un patient revient 10 mois après une intervention pour une prothèse de genou dans le cadre d une infection

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

LES PRECAUTIONS «STANDARD»

LES PRECAUTIONS «STANDARD» LES PRECAUTIONS «STANDARD» ANTENNE NPC DU CCLIN PARIS NORD 28 MAI 2009- HYGIENE EN EHPAD Ghislaine LEMAIRE IDEH CH BAILLEUL HYGIENE EN EHPAD Respecter la vocation des établissements pour personnes âgées

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

La vie d un résident porteur d une BMR que faire?

La vie d un résident porteur d une BMR que faire? «L hygiène dans tous ses états» CHI de CLERMONT de l OISE Mardi 31 Mars 2015 La vie d un résident porteur d une BMR que faire? Auteur: Ivana NOVAKOVA Infirmière Hygiéniste ARLIN Ile-de-France CCLIN Paris

Plus en détail

La longue histoire de Madame Esbèle, patiente modèle

La longue histoire de Madame Esbèle, patiente modèle La longue histoire de Madame Esbèle, patiente modèle Mariane Burr - Hôpital du Jura / Monica Attinger - Unité HPCI / Vaud 6ème Journée de la Marive Yverdon les Bains 6 février 2009 2 Précautions Standard

Plus en détail

INITIATION À L'HYGIÈNE HOSPITALIÈRE

INITIATION À L'HYGIÈNE HOSPITALIÈRE FACULTÉ DE MÉDECINE DE NANCY 9, avenue de la Forêt de Haye BP. 184 54505 Vandœuvre-lès-Nancy Cedex web : www.medecine.uhp-nancy.fr e-mail : contact@medecine.uhp-nancy.fr Téléphone : +33 (0)3 83 68 30 00

Plus en détail

Unité spécialisée en hématologie et greffe de cellules hématopoïétiques. Bienvenue au 5 e CD

Unité spécialisée en hématologie et greffe de cellules hématopoïétiques. Bienvenue au 5 e CD Unité spécialisée en hématologie et greffe de cellules hématopoïétiques Bienvenue au 5 e CD Pour les usagers et les visiteurs Au 5 e CD, la majorité des usagers reçoivent des traitements de chimiothérapie,

Plus en détail

Politique de prévention des maladies

Politique de prévention des maladies Politique de prévention des maladies Garderie Tout-en-Jeux Les garderies constituent un milieu où la transmission des micro-organismes est particulièrement facile. Il est donc indispensable d appliquer

Plus en détail

Épidémie de grippe. Définitions... 1. Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2. Incubation :... 2. Comment se protéger!...

Épidémie de grippe. Définitions... 1. Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2. Incubation :... 2. Comment se protéger!... Épidémie de grippe Table des matières Définitions... 1 Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2 Incubation :... 2 Comment se protéger!... 2 Mouchage, éternuements, crachat, toux... 2 Éviter

Plus en détail

Résidence de Retraite Médicalisée Léopold BELLAN -- 17 av. Charles de Gaulle -- 92 270 Bois-Colombes

Résidence de Retraite Médicalisée Léopold BELLAN -- 17 av. Charles de Gaulle -- 92 270 Bois-Colombes Résidence de Retraite Médicalisée LEOPOLD BELLAN 17, Av Charles de Gaulle 92 270 Bois-Colombes RESERVE A L'ADMINISTRATION D.M.T. le : C.E. le : Visite Médicale : Résultat :...le : questionnaire «renseignements

Plus en détail

Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins

Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins 1ère journée ALIAS Lille - mardi 29 mars 2011 Les nouvelles recommandations pour prévenir les infections associées aux soins Bruno Grandbastien Faculté de Médecine Henri Warembourg, Université de Lille

Plus en détail

Des pilules contre tous les microbes? Programme pour les garderies

Des pilules contre tous les microbes? Programme pour les garderies Des pilules contre tous les microbes? Programme pour les garderies Partie V. Feuillets d information Février 2011 BONS MICROBES - MAUVAIS MICROBES Les bactéries sont partout et elles forment 60% de la

Plus en détail

Caroline GILBERT Infirmière. Le 19 Novembre 2008

Caroline GILBERT Infirmière. Le 19 Novembre 2008 Caroline GILBERT Infirmière Le 19 Novembre 2008 C Gilbert - le 19 Novembre 2008 C Gilbert - le 19 Novembre 2008 DEFINITION C Gilbert - le 19 Novembre 2008 Un malade grabataire est incapable de façon temporaire

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

UE 2.10 S1 Infectiologie - Hygiène Les gestes essentiels Pour quoi? Pour qui? Quand? Comment?

UE 2.10 S1 Infectiologie - Hygiène Les gestes essentiels Pour quoi? Pour qui? Quand? Comment? UE 2.10 S1 Infectiologie - Hygiène Les gestes essentiels Pour quoi? Pour qui? Quand? Comment? Où? Étudiants infirmiers 1ère Année Promotion 2012-2015 Unité d enseignement 2.10.S1 Infectiologie, hygiène

Plus en détail

Animation sur les microbes

Animation sur les microbes Animation sur les microbes Programme eau & assainissement à Manakara, Madagascar Objectifs de l animation : Cécile et Damien du Portal Que les participants sachent : 1. Que les microbes existent et sont

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

Infectiologie, hygiène L'hygiène des mains dans le cadre de la toilette

Infectiologie, hygiène L'hygiène des mains dans le cadre de la toilette Couvreur Maïa Institut de Formation en Soins Infirmiers Promotion 2013-2016 C.H ST JOSEPH ST LUC 42 bis, rue Professeur Grignard 69007 LYON Infectiologie, hygiène L'hygiène des mains dans le cadre de la

Plus en détail

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie

Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Chapitre 12 Pratiques de sécurité standard dans le laboratoire de microbiologie Le personnel de laboratoire travaillant en contact avec des agents infectieux peut contracter des infections par le biais

Plus en détail

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge Contrôle des entrées 1. Sécurité Contrôle de l identité des personnes Contrôle des locaux Garde de nuit Ronde de la garde de nuit Installations de lutte contre le feu Listes des téléphones pour les cas

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER CONCOURS EXTERNE AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DE 1 RE CLASSE DES ECOLES MATERNELLES SESSION 2011 Mercredi 19 octobre 2011 QUESTIONNAIRE A

Plus en détail

Prévention de l infection urinaire. Chantal Léger

Prévention de l infection urinaire. Chantal Léger Prévention de l infection urinaire Chantal Léger Enquête PRIAM : Résultats Infections urinaires 24% Infections respiratoires hautes et basses confondues : 41% Répartition proportionnelle des infections

Plus en détail

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX

LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX LE CABINET MÉDICAL DE GYNÉCOLOGIE COMMENT RÉDUIRE LA TRANSMISSION DES AGENTS INFECTIEUX Daniel BLOC PH hygiéniste CHU de Tours Tout soin délivré est à risque de complication infectieuse mais la fréquence

Plus en détail

DEMANDE D'ADMISSION RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS

DEMANDE D'ADMISSION RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS DEMANDE D'ADMISSION RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS Exemplaire à retourner dûment complété par courrier accompagné des pièces demandées et du questionnaire médical à : Résidence Léopold Bellan - 13 place

Plus en détail

Direction générale de la santé Département des situations d urgence sanitaires Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins

Direction générale de la santé Département des situations d urgence sanitaires Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé Département des situations d urgence sanitaires Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins Juin 2006 1 Dans le

Plus en détail

Guide Romand pour la prévention des infections liées aux soins

Guide Romand pour la prévention des infections liées aux soins Guide Romand pour la prévention des infections liées aux soins Première édition - janvier 2008 Préambule Ce document est destiné à tous les professionnels travaillant dans les structures sociosanitaires

Plus en détail

LE MYSTERE DE LA CHAMBRE DES ERREURS

LE MYSTERE DE LA CHAMBRE DES ERREURS LE MYSTERE DE LA CHAMBRE DES ERREURS Groupe Hospitalier du Havre Le 16 avril 2015 Faire progresser la culture sécurité en apprenant de ses erreurs et en favorisant le signalement des situations à risque

Plus en détail

MANUEL METHODOLOGIQUE

MANUEL METHODOLOGIQUE MANUEL METHODOLOGIQUE 2 0 0 8 2 0 0 9 "Vous êtes en de bonnes mains" CAMPAGNE NATIONALE D HYGIENE DES MAINS Cette campagne est une initiative commune du Service Public Fédéral Santé Publique, Sécurité

Plus en détail

FICHE DE LIAISON DOMICILE - HOPITAL POUR FACILITER L ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES

FICHE DE LIAISON DOMICILE - HOPITAL POUR FACILITER L ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES FICHE DE LIAISON DOMICILE - HOPITAL POUR FACILITER L ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES Date :... Fiche remplie par : Ce document de liaison accompagne la personne lors des différents séjours hospitaliers

Plus en détail