RECIPROCS : REseau des Chercheurs et ITA PROfessionnels de la Cristallographie Structurale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECIPROCS : REseau des Chercheurs et ITA PROfessionnels de la Cristallographie Structurale"

Transcription

1 RECIPROCS : REseau des Chercheurs et ITA PROfessionnels de la Cristallographie Structurale Projet de création d'un "laboratoire virtuel de cristallographie", réseau professionnel des cristallographes structuralistes du département Chimie

2 Sommaire: I. Pourquoi créer un réseau professionnel de cristallographes structuralistes au sein du département Chimie? P. II. Structuration professionnelle actuelle P. A. Relations avec l'afc P. B. Relations avec la MRCT P. C. Relations avec CRISTECH P. III. Objectif d'un réseau professionnel de cristallographes structuralistes au sein du département Chimie P. 3 IV. Qu'est-ce que RECIPROCS ou le "laboratoire virtuel de cristallographie"? P. 3 V. Qui est concerné? P. 5 VI. Répartition Géographique P. VII. Données socio-professionnelles P. A. Place des femmes P. B. Grandes catégories professionnelles P. 3 C. Ages moyens et pyramides d âges des chercheurs et ITA P. 4 D. Répartition des effectifs par section et par BAP P. 8 E. Répartition des effectifs par types d'unités P. 30

3 RECIPROCS : REseau des Chercheurs et ITA PROfessionnels de la Cristallographie Structurale Projet de création d'un "laboratoire virtuel de cristallographie", réseau professionnel des cristallographes structuralistes du département Chimie I. Pourquoi créer un réseau professionnel de cristallographes structuralistes au sein du département Chimie? Les cristallographes, du fait des gains en productivité sont de moins en moins nombreux, éparpillés sur tout le territoire français, souvent isolés au sein de leur laboratoire et confrontés aux mêmes difficultés (régulations européennes, évolutions très fortes des matériels et des logiciels, évolutions du savoir et perte des savoir-faire, incompréhension de la part d'un environnement direct très ignorant de la cristallographie, etc.). La visibilité des cristallographes est très mauvaise que cela soit de la part du CNRS ou de celle des universités. Or force est de constater que les cristallographes dépendent d leur immense majorité du département Chimie. Pour répondre à ces évolutions les cristallographes structuralistes devraient pouvoir travailler conjointement, en réseau dit professionnel ou vertical. Or la structuration professionnelle actuelle ne permet pas de répondre à ces problématiques. Le métier de cristallographe structuraliste dépendant presque intégralement du Département Chimie, nous proposons qu'à l'instar du département Sciences Du Vivant avec ses réseaux des Serristes et Rédovie ou du département Sciences Humaines et Sociales avec le réseau Isore, le département Chimie se dote d'un réseau propre pour ses cristallographes. Enfin, il semble que nous soyons "rattrapés par l'histoire", puisque le plan stratégique du CNRS "Horizon 00" prévoit la mise en réseau systématique d le cadre de la création des Instituts. II. Structuration professionnelle actuelle Notre groupe de travail est issu de l'association Française de Cristallographie (AFC) et a travaillé avec la Mission Ressources et Compétences Technologique (MRCT) du CNRS et son réseau thématique trverse sur la cristallogenèse: CRISTECH.

4 A. Relations avec l'afc: L'AFC est la société savante regroupant l'ensemble des cristallographes au sens large. Elle défend la cristallographie en tant que science, elle représente la communauté au sein des organisations européennes et internationales. Elle agit au niveau de la diffusion du savoir et de la formation. Elle fédère les différentes initiatives visant à promouvoir le savoir et la formation et assure des interactions trverses avec des techniques et sciences connexes (études de textures, diffusion diffuse, EXAFS, XANES, SAXS, WAXS, etc.). Notre groupe prône donc le rattachement de ses membres à l'afc. Mais l'afc et nous-même avons convenu que l'afc n'était pas le réseau professionnel vertical dont nous avons besoin. B. Relations avec la MRCT La MRCT a pour mission de favoriser les réseaux trverses au CNRS. Ses moyens sont limités. Notre communauté est petite (de l'ordre de 50 personnes) et homogène puisque presque intégralement issue du département Chimie. La MRCT ne pouvait donc pas nous proposer un réseau professionnel vertical, mais nous a proposé de nous intégrer d un réseau thématique trverse sur la cristallogenèse complémentaire de l'afc: CRISTECH. Nous avons accepté cette proposition. C. Relations avec CRISTECH Les cristallographes structuralistes sont les interlocuteurs naturels des spécialistes de la cristallogenèse, puisque mis à part les minéralogistes, l'objet de leurs travaux est issu de la cristallogenèse provoquée. Cette interaction naturelle est si forte que l'on pourrait parler de symbiose. A tel point qu'un certain nombre de laboratoires affiliés à CRISTECH au titre de la cristallogenèse le sont implicitement au titre de la cristallographie (par exemple et de façon non-exhaustive: l'iecb, le CRISMAT, l'uccs, etc.). Les cristallographes structuralistes, dont la spécialité de base est l étude des monocristaux par diffraction des rayons X, sont un public acquis par avance à la cause des spécialistes de la cristallogenèse. Ils sont demandeurs à la fois en termes de matériaux à étudier ou de problèmes à résoudre mais aussi en termes de conseils en croissance cristalline et de collaborations. Ils se trouvent en effet bien souvent confrontés d leurs laboratoires d accueil à des soucis de cristallisation. Leur intérêt scientifique par rapport aux compétences de croissance cristalline de leurs collègues spécialisés en cristallogenèse est bien réel. De leur côté, les spécialistes de la cristallogenèse pourront trouver de nouvelles voies de valorisation de leurs travaux en se rapprochant des cristallographes. CRISTECH pourra en effet disposer de toute la diversité ainsi révélée de la cristallographie sur monocristaux en France. Nous intégrons en effet : - des horizons très divers allant de la structure des petites molécules aux matrices inorganiques. - des unités opérationnelles très différentes allant du service de cristallographie, aux grands instruments en passant par des laboratoires de recherche en cristallographie. - des personnes disséminées sur tout le territoire national favorisant les contacts avec les laboratoires déjà affiliés à CRISTECH. - des compétences variées allant de la technique à la théorie.

5 Une réelle synergie devrait découler de façon toute naturelle de ce rapprochement entre les spécialistes de la cristallogenèse et ceux de la diffraction sur monocristaux. Le renforcement des échanges entre ces scientifiques et par la même des laboratoires dont ils dépendent devrait permettre de valoriser ces deux sciences. L'intégration de notre groupe est acquise et nous disposons d'un siège au comité de pilotage CRISTECH. Mais comme pour l'afc, CRISTECH et nous-même avons convenu que CRISTECH n'était pas le réseau professionnel vertical dont nous avons besoin. III. Objectif d'un réseau professionnel de cristallographes structuralistes au sein du département Chimie Faces aux défis et à la situation actuelle explicitée ci-dessus, un réseau professionnel pourrait avoir les objectifs suivants : - Structurer la cristallographie structurale au sein du département de chimie afin de : * mieux définir les besoins tant en terme de personnel que de moyens techniques * cartographier précisément les outils et compétences d le domaine de la cristallographie pour favoriser les collaborations entre chimistes et cristallographes - Sauvegarder, trmettre et développer les savoir-faire et les connaissances en s'appuyant sur les derniers laboratoires existants d le domaine - Mettre en commun les connaissances et les expériences des membres du réseau afin d'accroître les performances globales - Structurer le métier de cristallographe afin de gérer les tâches qui sous tendent notre métier à l'échelle nationale et non plus locale IV. Qu'est-ce que RECIPROCS ou le "laboratoire virtuel de cristallographie"? C est avant tout un réseau de personnes pouvant être confrontées aux mêmes difficultés mais ayant leur expérience propre (pratique ou théorique) et de possibles solutions. C'est aussi une série de groupes de travail permettant un développement le plus harmonieux possible de la recherche et de la technologie de la discipline au niveau national en interaction avec d'autres réseaux. Le fonctionnement devrait se faire essentiellement sous forme de forums de questions, mais la gestion du site internet nécessitera une personne ou un groupe spécialisé pour formaliser les réponses. Il y aura évidemment des réunions périodiques, le plus possible en synergie avec les évènements de la profession et nous essaierons de développer les visites interlaboratoires. Ces groupes de travail pourraient être les suivants (cf. Figure): 3

6 - Structuration professionnelle: définitions d'outils de gestion avec la DRH et la direction, puis définition d'une politique au niveau national connue par tous. - Réglementation: Radioprotection, normes IUCR... - Gestion: facturation, ISO... - Instrumentation: évolution goniomètres sources et détecteurs, standards de convergence... - Résolution structurale: évolution des logiciels, standards de convergence... - Prestations de pointes: macles, incommensurables, cartes de densités électroniques, expériences sur grands instruments... - Méthodes de poudres - Bases de données. - Formations fondamentales. Avec CRISTECH : - Cristallogenèse et cristallographie: adaptation réciproque, définitions de nouveaux outils. - Conditionnement et mise en forme des cristaux: méthodes et évolutions. - Macromolécules : résolutions structurales etc. Avec l'afc : - Méthodes connexes (textures, etc.) 4

7 V. Qui est concerné? Bien évidemment tous les cristallographes structuralistes. A l'heure actuelle, nous avons eu des réponses positives des personnes suivantes que nous avons rangées par ville et laboratoire. 5

8 ANGERS UMR 600 Chimie, Ingénierie Moléculaire d'angers (CIMA) Magali Allain (IE) Narcis Avarvari (CR) Patrick Batail (DR) Abdelkrim El Ghayoury (MC) Nicolas Mercier (Pr) Domaines d'activités : * Chimie moléculaire de l'état solide et ingénierie cristalline * Hétérochimies, radicaux organiques et organométalliques * Electrocristallisation: outil d'assemblage d'ions moléculaires * Métaux et supraconducteurs de basse dimensionnalité, magnétisme moléculaire * Chimie et physico-chimie de fluides complexes à coeur minéral * Chimie de formes moléculaires de chalcogénures hexanucléaires du Rhenium * Reconnaissance moléculaire * Méthodologies, synthèse en série hétérocyclique * Chimie des fullerènes * Electronique moléculaire * Trfert d électron / énergie * Photovoltaïque * Conception, synthèse et mise en forme de systèmes pi-conjugués fonctionnels pour : - Matériaux d électrode (polymères conducteurs électrogénerés, électrodes et surfaces modifiée, capteurs électrochimiques) - Semi-conducteurs organiques (tristors à effet de champ, conversion photovoltaïque, diodes électroluminescentes) - Dispositifs électrooptiques (chromophores ONL, Luminophores) - Electronique moléculaire et nano-systèmes dynamiques * Deux diffractomètres Monocristaux à Imaging Plate (Stoe IPDS) * Un diffractomètre Monocristaux Quatre Cercles Kappa-CCD (Bruker-Nonius) - Système de diffraction RX poudres avec détecteur linéaire et chambre en température ( K) (Bruker) BORDEAUX UMS3033 Soutien à la Recherche IECB Brice Kauffman (IR) Domaines d'activités : 6

9 * Chimie Organique des Molécules Complexes: Synthèse & Méthodologie * Chimie supramoléculaires, Foldamères... * Chimie et Biophysique Structurales Compétences technologiques : * SAXS/WAXS, diffraction monocristaux. * Cristallogenèse * Anode tournante Rigaku MM07 800W à microfoyer au Cu * Anode tournante Bruker Microstar.7kW à microfoyer au Cu UPR9048 Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux (I.C.M.C.B) Philippe Guionneau (MC) Stanislav Pechev (IE) Thématiques du laboratoire: * Energie: hydrogène, piles à combustible, thermoélectriques, * Matériaux pour batteries * Matériaux pour l'optique * Matériaux ferroélectriques, céramiques et composites * Matériaux fonctionnalisés: fluor, hybrides, nanoparticules * Sciences moléculaires Matériaux photo, piezo, thermosensibles * Fluides supercritiques * Cristallogenèse et déterminations structurales * Couches minces et interfaces * Hautes pressions * Diffractomètres de poudre (Philips PW80, PANalytical X Pert) munis de chargeurs automatiques d échantillons * Diffractomètre de poudre (PANalytical X Pert Pro) avec rayonnement monochromatique Cu Kα * Diffractomètre de poudre (Philips X Pert) muni d une chambre haute température (800 K) ou d un cryostat à hélium liquide (6 K) * Diffractomètre automatique 4-cercles pour monocristaux (Nonius KappaCCD) équipé d un cryostat (80 K 400 K) * Diffractomètres automatiques 4-cercles pour monocristaux () Nonius CAD-4 * Chambres photographiques pour poudres Debye-Scherrer, Guinier * Cellule de diffraction sur poudre pour échantillons hygroscopiques * Chambres photographiques pour monocristaux Weissenberg (), précession () * Diffractomètre pour l orientation de gros monocristaux Laue en retour * Microscope optique Olympus (x 30) * Bases de données: JCPDS-ICDD, ICSD, CSD 7

10 CAEN UMR6508 CRISMAT Nicolas Barrier (MC) Olivier Perez (CR) Thématiques du laboratoire: * Cristallographie: Détermination des structures sur monocristal de nouveaux oxydes par diffraction des rayons X. Structures incommensurables. * Synthèse et cristallochimie de nouveaux oxydes: Exploration de nouveaux systèmes complexes en vue de propriétés physiques particulières (oxydes supraconducteurs, magnétiques, structures à tunnels ou en feuillets et oxydes à valence inusuelle et mixte). Étude des relations entre structures et propriétés physiques. * Céramiques pour l'électronique et frittage: Synthèse, étude du frittage et de la texturation de céramiques supraconductrices, magnétorésistantes, diélectriques pour condensateurs, matériaux CTP pour résonateurs hyperfréquence. Étude des relations entre structure, microstructure et propriétés électriques et magnétiques. * Couches minces supraconductrices: Réalisation et étude de couches minces d'oxydes supraconducteurs à haute TC, magnétorésitifs, ferroélectriques (dépôt - microstructure - structure - stœchiométrie - substrat - propriétés électriques et magnétiques). * Physique des matériaux et dispositifs: Défauts d les isolants magnétiques et les oxydes supraconducteurs à haute TC. Caractérisations électriques et magnétiques des matériaux supraconducteurs. Propriétés de trport. Influence des défauts des matériaux sur les propriétés physiques. Physique des dispositifs supraconducteurs. Compétences technologiques : * Synthèse des oxydes * Caractérisations structurales: - diffraction des rayons X - microscopie électronique haute résolution en trmission, balayage et analyse EDS. * Caractérisations électriques et magnétiques depuis K jusqu'à plus de 400 K, * Analyses thermogravimétriques et différentielles, * Frittage des céramiques, * Microélectronique, * Micrométallurgie, * Couches minces par ablation LASER, pulvérisation cathodique, MBE, * Technique ultra-vide. * Un diffractomètre Nonius KAPPA CCD équipé d'un système basse température Oxford600 (00K à 373K) et d un système haute température Gas Blower GSB300 permettant de travailler jusqu à 00K. * Un diffractomètre 4-cercles multioptiques Philips MRD * Un diffractomètre 4-cercles HUBER Cradel fermé à détecteur courbe d'un détecteur INEL CPS 0. 8

11 * diffractomètres de poudre X'PERT Pro Philips (goniomètre theta-theta, détectecteur X celerator avec monochromateur arrière et passeur d échantillons muni d une chambre en température Anton Paar TTK 450 (-93 à 450 C)) et D8 Advance Vario Bruker (goniomètre theta-theta, détectecteur Lynx Eye avec monochromateur avant (Ge- type johson / existence d une platine capillaire). UPRES EA 395 Centre d'etudes et de Recherche sur le Médicament de Normandie. Jana Sopkova de Oliveira Santos (MC) Thématiques du laboratoire: * Chimie Thérapeutique * Chimie Environnement * Modélisation Moléculaire * Pharmacologie Physiologie * Vectorisation * Un diffractomètre Bruker Nonius Apex II avec CCD, équipé d'un système basse température Oxford. DIJON UMR 560 Institut de Chimie Moléculaire de l Université de Bourgogne (ICMUB) Hélène Cattey (MC) Marek Kubicki (Pr) Philippe Richard (MC) Yoann Rousselin (IR) Domaines d'activités du laboratoire : * Complexes organométalliques et Stéréochimie * Electrosynthèse organométallique *Métallocènes et hétérochimie *Structures et modélisations *Synthèse de ligands polyazamacrocycliques *Ultrapurification de gaz *Séquestrants de métaux *Dérivés modèles *Chimie biomimétique *Systèmes Hybrides Biologiques *Systèmes Hybrides: Milieux et Catalyseurs 9

12 *Synthèse, caractérisation et applications des matériaux électroactifs polymères ou hybrides *Polymères de synthèse Compétences technologiques : * Diffraction sur monocristaux. *Diffractomètre automatique quatre cercles ENRAF-Nonius CAD4 Géométrie Kappa, détecteur monodimensionnel: cristal scintillateur associé à un photomultiplicateur opérant par balayage. *Diffractomètre automatique quatre cercles ENRAF-Nonius KappaCCD Géométrie Kappa, détecteur bidimensionnel: phosphore et imagerie par caméra CCD. Accessoires de température par jet gazeux en haute et basse température (froid -80 à 40 C, chaud 40 C à 50 C). * Bases de données: CSD. UMR533 EMBL-Grenoble David Flot (chercheur EMBL) Thématique du laboratoire : GRENOBLE * Biologie structurale des interactions entre virus et cellule-hôte * Réplication des virus à ARN négatif * Biologie structurale des protéines de liaison à l'arn et des protéines virales * Technologies à Haut Débit sur les protéines * Structure et fonction des complexes macromoléculaires * Régulation de l'expression génique par des ARN non codants * Lignes ID3- et ID4-4, à l'esrf. * Ligne CRG BM4, à l'esrf. * Plateforme d expression automatisée de protéines * Plateforme de cristallisation automatisée des protéines UPR940 Institut Néel Isabelle Gautier-Luneau (Pr) Luc Ortega (IR) Thématiques de l'institut : * Nanosciences 0

13 * Matière condensée et basses températures * Matière condensée, matériaux et fonctions Compétences technologiques : Ingénierie cristallo-chimique et caractérisation structurale de nouveaux cristaux bifonctionnels: luminescents et convertisseurs de fréquences optiques. Le pôle possède un parc d une quinzaine de diffractomètres (commerciaux ou développés spécifiquement): diffractomètres sur poudres (résolution standard et haute résolution), diffractomètre sur monocristaux, analyses de texture, diffractomètres en incidence rasante et réflectivité, très haute résolution, Laue, Le pôle a une longue tradition concernant l étude de la structure des matériaux en conditions variables par rayons X et le développement de son instrumentation spécifique: haute température sous atmosphère contrôlée et basse température. UMR 550 Département de Chimie Moléculaire Corinne Bailly (Tc) Christian Philouze (IR) Thématiques du laboratoire: * Synthèse et Réactivité en Chimie Organique * Ingénierie & Interaction Biomoléculaire * Chimie Inorganique Redox * Biosystèmes Electrochimiques et Analytiques * Chimie Théorique Le laboratoire dispose de deux diffractomètres Bruker AXS: un CAD4 et un KAPPA CCD équipé d'un système basse température Oxford700. LILLE UMR88 UNITE DE CATALYSE ET CHIMIE DU SOLIDE (UCCS) Pascal Roussel (CR) Frédéric Capet (IR) Thématiques du laboratoire : * Synthèse organométallique et catalyse : - Synthèse CO - Catalyse énantiosélective et biomolécules - Polymérisation et oligomérisation

14 * Chimie du Solide: - Matériaux conducteurs par ions oxyde - Oxydes à valence mixte - Verres et Méthodologie en RMN des Solides - Oxoanions * Catalyse Hétérogène: - Synthèse et réactivité - Modélisation et spectroscopies - Génie catalytique Equipement: * un diffractomètre de poudre Bruker D8 (goniomètre θ-θ, détecteur à dispersion d énergie SolX) * un diffractomètre de poudre Bruker D8 (goniomètre θ-θ, détecteur linéaire Vantec, chambre Anton Paar HTK00 (RT-> 00 C) sous différentes atmosphères telles que N, O, Ar, He ) * un diffractomètre de poudre Panalytical X pert pro MPD (goniomètre θ-θ, détecteur X celerator, configurations plaquette et capillaire, chambre Anton paar TTK450 (00K- >450 C), four capillaire (->500 C), chambre à humidité contrôlée Anton Paar THC) * un diffractomètre Huber Guinier G670 (CuKa pure, configuration en trmission, image plate, passeur de 8 échantillons) * chambres Guinier-Dewolf et chambre Guinier-Lenne (sur film) * un diffractomètre monocristaux Smart-Apex II (CCD 4K) équipé d une chambre basse température Oxford Cryostream 700 (80K->400K) et d une chambre haute température Gas Blower GSB300 (RT->00K). *un diffractomètre monocristaux X8-Apex II (CCD4K) LIMOGES UMR6638 Science des procédés céramiques et de traitements de surface (SPCTS) Alexandre BOULLE (CR) Thématiques du laboratoire : * Procédés céramiques * Procédés de traitements de surface * Organisation structurale multi-échelle des matériaux Equipement: * Diffractomètres à rayons X sur échantillons polycristallins * Diffractomètre sur échantillons polycristallins à moyenne et haute température * Diffractomètre pour monocristaux, 4 cercles avec détecteur plan * Diffractomètre haute résolution sur poudres et couches minces épitaxiées * Equipement de diffusion centrale de rayons X

15 * Equipement de réflectométrie X en dispersion angulaire NANCY UMR7584 Laboratoire de science et Génie des matériaux et de métallurgie Pascal Boulet (IR) Thématiques du laboratoire : * Procédés d élaboration * Solidification * Thermique-Mécanique et Microstructure * Métallurgie et Surface Thématiques de la plateforme commune aux laboratoires LSGM(UMR7584), LSGS (UMR 7570) et LPM Nancy (UMR 7556) *Caractérisation des poudres, * Etudes des couches minces (textures et contraintes) * Etude des microstructures d les aciers * Goniomètre quatre cercles - Cercle d Euler * Diffractomètres INEL * Siemens D500 PSD UMR7036 Laboratoire de cristallographie et modélisation des matériaux minéraux et biologiques (LCM3B) Emmanuel Wenger (IE) Thématiques du laboratoire : * Relation entre densité électronique et propriétés physiques des matériaux * Cristallogenèse et structure des macromolécules biologiques * Modélisation quantique et cristallographique Thématiques de la plateforme : * Photocristallographie * Affinement de la densité de charge de petites molécules * Études des propriétés physiques de composés à trferts de charges * Diffraction sous champ électrique * Mesures de diffraction à basse et haute températures (5K - 000K) * Mesures de diffraction sur des couches minces * Oligomères d'urée et pseudo peptides à base d'urée 3

16 * Goniomètre quatre cercles KappaAPEX II * Goniomètre quatre cercles Xcalibur * Système X'pert PRO PANalytical theta- theta * Goniomètre quatre cercles MACH3 * Porte échantillon tournant dit "spinner" NANTES UMR650 Institut des matériaux Jean Rouxel (I.M.N) Pierre-Emmanuel Petit (IR) Thématiques du laboratoire : * Conversion et stockage de l'énergie solaire: Photovoltaïque et Photo-batteries * Physique des Matériaux et Nanostructures * Plasmas et Couches Minces * Stockage et trformation électrochimiques de l'énergie * Matériaux inorganiques pour l'optique et le stockage * Diffractomètre Nonius KappaCCD * Diffractomètre INEL CPS 0 * diffractomètres Brüker D8 Advance équipés des détecteurs Vantec et LynxEye et de la chambre Anton Paar HTK00N * Diffractomètre Siemens D5000 équipé du détecteur Moxtek Le MANS UMR CNRS 600 Laboratoire des Oxydes et Fluorures Karim Adil (MC) Vincent Maisonneuve (Pr) Thématiques du laboratoire : * Fluorures cristallisés * Verres fluorés * Oxydes d'éléments de trition * Un diffractomètre à rayons X automatiques θ/θ pour poudre (Siemens D500), pilotés par le système Diffrac/AT Siemens * Un diffractomètre à rayons X automatique haute résolution θ/θ pour poudre (Bruker D8) 4

17 * Un diffractomètre à rayons X automatique θ/θ pour poudre (Panalytical X'pert Pro), équipé d'une acquisition rapide X'Cellerator, chambre en température Anton Paar HTK de 0 C à 00 C (sous atmosphère contrôlée), d'un passeur d'échantillons (5 places), anti-cathode Cu. * Un diffractomètre à rayons X automatique 4 cercles pour monocristal (Stoe/Siemens AED) * Méthodes d'affinement et de détermination de structures * Bases de données PDF4+ et PDF4orga ICSD, Cambridge MARSEILLE FR739 Fédération des Sciences Chimiques de Marseille: SPECTROPOLE, Michel Giorgi (I.G.R.) Domaine d'activité : * Diffraction des RX sur monocristaux * Prestations de service en cristallographie structurale sur les composés synthétisés en chimie organique et organo-métallique, chimie inorganique, chimie supramoléculaire, catalyse, matériaux moléculaires. * Un diffractomètre Bruker-AXS KappaCCD * Un générateur FR590 * Un dispositif basse température Oxford Instruments (azote liquide) MONTPELLIER UMR5635 Institut Européen des Membranes et UMR553 Institut Charles Gerhardt Arie van der Lee (IR) Thématiques des laboratoires : * Chimie moléculaire, macromoléculaire et supramoléculaire, auto- organisation, nanostructuration, hybrides, nano matériaux * Applications à l énergie, l environnement, le développement durable, la santé. * Structures, propriétés et réactivité des molécules et des matériaux * Séparation et traitement de Gaz. * Systèmes membranaires à haut rendement et/ou sélectivité en milieu liquide * Membranes à conduction ionique * Miniaturisation de systèmes membranaires * Matériaux combinatoires dynamiques adaptatifs - Diffractomètres: 5

18 * Poudres Philips X'PERT-PRO (trmission) * Poudres Philips X'PERT-PRO (réflexion) * Poudres Seifert * Couches minces BRUKER D5000 * Enclume diamant (40 GPa) * Monocristal CAD4 Nonius * Monocristal CCD X Calibur Oxford Diffraction * Monocristal Gemini Oxford Diffraction PARIS et sa région UMR805 Laboratoire de cristallographie et RMN biologiques (Paris 5) Philippe Bénas (IR) Thierry Prangé (Pr) Thématiques du laboratoire : * RMN & Interactions ARN-protéines * Biologie structurale * Biomimétiques - interactions protéines/médicaments * Un diffractomètre consacré à la cristallographie de rayon X de macromolécules, constitué d'un générateur RX (FR59) à anode tournante (Cu), d'un système de miroirs Montel 00, d'un détecteur D de type image-plate (MAR345) et d'un système basse température Oxford 700. * Un diffractomètre à rayon X (Cible Mo) Enraf Nonius CAD4. UMR707 Laboratoire de Chimie Inorganique et Matériaux Moléculaires (CIM) (Paris 6) Lise-Marie Chamoreau (IE) Thématiques du laboratoire : * Polyoxométallates * Matériaux Magnétiques Moléculaires et Spectroscopie d'absorption X * Architectures, Reconnaissance, Chiralité * Un diffractomètre à rayon X (Cible Mo) Enraf Nonius CAD4. * Un diffractomètre Enraf Nonius kappaccd. UMR88 Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d'orsay (ICMMO) (Paris ) 6

19 Régis Guillot (IR) Thématiques de l'institut : * Synthèse Organique et Méthodologie * Chimie des Procédés et Substances Naturelles * Catalyse Moléculaire * Chimie Bioorganique et Bioinorganique * Glycochimie Moléculaire et Macromoléculaire * RMN en milieu orienté * Chimie Inorganique * Etudes des Matériaux Hors Equilibre * Physico-Chimie de l'etat Solide Equipement: * Un diffractomètre KAPPA - APEX II et d'un système basse température Oxford 700. UPR30 Institut de chimie des substances naturelles (I.C.S.N) (Gif/Yvette) Pascal Retailleau (IR) Thématiques de l'institut : * Chimie Organique des Molécules Complexes: Synthèse & Méthodologie * Produits Naturels et Chimie Médicinale * Chimie et Biologie Structurales * Chimie et Biologie de Cibles Thérapeutiques * Un diffractomètre à rayon X (tube Cu) Enraf Nonius CAD4. * Un diffractomètre (tube Mo) Enraf Nonius kappaccd. RENNES UMR66 SCIENCES CHIMIQUES DE RENNES Thierry Roisnel (IR) Thématiques de l'établissement : * Catalyse et organométalliques * Chimie du solide et matériaux. * Chimie et ingénierie des procédés * Chimie-Métallurgie 7

20 * Chimie théorique inorganique. * Ingénierie chimique et molécules pour le vivant. * Matière condensée et systèmes électroactifs * Matériaux inorganiques: Chimie douce et réactivité * Organométalliques et matériaux moléculaires. * Synthèse organique et systèmes organisés * Verres et céramiques * Diffractomètre 4-cercles à détecteur bidimensionnel (Kappa CCD Nonius) équipé d'un cryostat azote ( K) * Diffractomètre 4-cercles à détecteur bidimensionnel (APEXII AXS-Bruker) équipé d'un cryostat azote ( K) * microscope Leica à lumière polarisée STRASBOURG UMR777 Institut de Chimie de Strasbourg Richard Welter (Pr) Thématiques de l'institut : * RMN et Biophysique de Membranes * Chimie des Porphyrines * Chimie et Biochimie des Microorganismes * Chimie Organique des Substances Naturelles * Chimie Organique Synthétique * Dermatochimie * Synthèse de Molécules Bioactives * Synthèse et de Réactivité Organiques * Biophysicochimie Moléculaire * Chimie des Polyphénols * Chimie et Biochimie des Membranes * Electrochimie et Chimie Physique du Corps Solide * Chimie des Ligands à Architecture Contrôlée * Chimie Biomimétique des Métaux de Trition * Chimie de Coordination * Chimie des Métaux de Trition et de Catalyse * Chimie Inorganique Moléculaire * Chimie Organo-Minérale * Densité Electroniques et Composés OrganoMETalliques * Physico-Chimie des Hydrocarbures * Synthèses Métallo-Induites * Infochimie * Chimie Quantique * Modélisation et Simulations Moléculaires * Catalyse Homogène et Synthèse Moléculaire 8

21 * Spectroscopie Vibrationnelle et Electrochimie des Biomolécules Equipement: * Diffractomètre 4-cercles à détecteur bidimensionnel (Kappa CCD Nonius-Bruker AXS) TOULOUSE UPR80 Centre d'élaboration de matériaux et d'études structurales (CEMES) Joël Jaud (IR) Thématiques du laboratoire : * NanoSciences * Matériaux Cristallins sous Contrainte * NanoMatériaux * diffractomètre pour monocristaux CAD4 Enraf-Nonius avec dispositif basse température - 50 C Netjet * diffractomètre pour monocristaux KAPPACCD Enraf-Nonius - dispositif FR590 - dispositif basse température -70 C Oxford - Instruments - dispositif haute température +500 C Enraf-Nonius * diffractomètres pour poudres SEIFERT XRD Seifert X-Ray diffractometer Software Rayflex - dispositif haute température * diffractomètre pour amorphes et liquides * diffractomètre haute résolution pour couches minces et textures SEIFERT PAD6 * spectromètre EXAFS de laboratoire * diffractomètre pour détermination de contraintes - micromachine d'essai mécanique - platine chauffante +300 C * diffractomètre avec détecteur en dispersion d'énergie UPR84 Laboratoire de chimie de coordination Jean-Claude Daran (DR) Carine Duhayon (IE) Laure Vendier (IR) Thématiques du laboratoire : * Matériaux Moléculaires Commutables * Oxydation Biomimétique * Ligands Chiraux, Complexes et Catalyse * Nanostructures et Chimie Organométallique 9

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP

PLASMA / SOLAIRE / NANO. Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP PLASMA / SOLAIRE / NANO Françoise MASSINES PROMES - CNRS LIA STEP Notre laboratoire : PROMES Procédés Matériaux Energie Solaire Unité propre du CNRS, laboratoire de l INSIS (Institut des Sciences de l

Plus en détail

Programme consultant expert (PCE)

Programme consultant expert (PCE) Programme consultant expert (PCE) Bénéficiez par le biais du PCE de l expertise d un consultant sénior et/ou d un jeune chercheur expérimenté Ce programme s adresse aux entreprises de la filière chimie

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

L PRESENTATION GENERALE SCPIO

L PRESENTATION GENERALE SCPIO L PRESENTATION GENERALE SCPIO Nom : DEPARTEMENT PLATEFORME TECHNOLOGIQUE Sigle: CEA / DRT / LETI / DPTS SILICUIM Etablissement : CEA Grenoble Adresse : 7 rue des Martyrs Site Web : 804 GRENOBLE Cedex 9

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

GRR EEM Réseau Matériaux

GRR EEM Réseau Matériaux GRR EEM Réseau LOMC GPM AMME LECAP SMS PBS ESITPA 100n m CRISMAT CIMAP... CRT A&S UMS = Le Havre + Caen IRMA = Rouen + Caen METSA = Rouen + Caen LABEX = Rouen + Caen 1 Réseau 2013 : 7 Laboratoires et CRT

Plus en détail

Master CSMP. Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire

Master CSMP. Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire Master CSMP Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire Cohabilitation : Université Montpellier 2 - ENS Chimie de Montpellier - CEA.INSTN Partenaires complémentaires

Plus en détail

La Plateforme GALA. Un projet régional structurant. avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique CPER 2007-2013

La Plateforme GALA. Un projet régional structurant. avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique CPER 2007-2013 La Plateforme GALA Un projet régional structurant CPER 2007-2013 avec le pôle Cancer-Bio-Santé pour la recherche et l'innovation en galénique Labellisé en avril 2009 Plateforme GALA : quel rôle? Principe

Plus en détail

Section des Unités de recherche

Section des Unités de recherche Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Fédération de Recherche Chimie Balard sous tutelle des établissements et organismes : Nouvelle Université de Montpellier

Plus en détail

LAboRAToiRE expertises Chimiques & physico- Chimiques Le Laboratoire Expertises Chimiques & Physicochimiques (LECP) caractérise les matériaux, principalement inorganiques, afin de déterminer leur composition

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche: Institut des Matériaux de Paris Centre FR 2482 de l'université Pierre et Marie Curie février 2008 Section des Unités de recherche

Plus en détail

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure

Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure J. Phys. IV France 1 () 53-58 EDP Sciences, Les Ulis DOI: 1.151/jp:17 Étude électrochimique des systèmes binaires et ternaire engageant les éléments bismuth, antimoine et tellure D. Del Frari, S. Diliberto,

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

MASTER (LMD) INGENIERIE COSMETIQUES, AROMES ET PARFUMS

MASTER (LMD) INGENIERIE COSMETIQUES, AROMES ET PARFUMS MASTER (LMD) INGENIERIE COSMETIQUES, AROMES ET PARFUMS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : CHIMIE Spécialité : INGENIERIE

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Pôle Chimie Balard, FR 3105 sous tutelle des établissements et organismes : Université de Montpellier 2 Université de Montpellier

Plus en détail

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Chimie Industrielle (anciennement : Industries chimiques et pharmaceutiques)

Plus en détail

Etude des matériaux polymères et des systèmes autoassemblés à l Institut Charles Sadron. Laure Biniek Strasbourg

Etude des matériaux polymères et des systèmes autoassemblés à l Institut Charles Sadron. Laure Biniek Strasbourg Etude des matériaux polymères et des systèmes autoassemblés à l Institut Charles Sadron. Laure Biniek Strasbourg Institut Charles Sadron Unité propre du CNRS 1947 : Charles Sadron et le CNRS crée le Centre

Plus en détail

Saadi KHOCHBIN. Directeur de recherche CNRS. médaille d Argent. Institut des sciences biologiques. Institut Albert Bonniot (IAB)

Saadi KHOCHBIN. Directeur de recherche CNRS. médaille d Argent. Institut des sciences biologiques. Institut Albert Bonniot (IAB) Saadi KHOCHBIN Directeur de recherche CNRS Institut Albert Bonniot (IAB) Inserm / UJF Institut des sciences biologiques médaille d Argent Les projets développés par Saadi Khochbin s inscrivent essentiellement

Plus en détail

Sophie Guézo Alexandra Junay

Sophie Guézo Alexandra Junay Sophie Guézo Alexandra Junay sophie.guezo@univ-rennes1.fr alexandra.junay@univ-rennes1.fr Unité Mixte de Recherche (UMR) Université Rennes I et CNRS Physique moléculaire Matière molle Matériaux Nanosciences

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Larecherche en chimie en France

Larecherche en chimie en France Larecherche en chimie en France Le chimiste français Antoine Lavoisier (1743-1794) a donné à la chimie les fondements de sa définition en tant que science de la transformation de la matière. Une longue

Plus en détail

Politique régionale pour le développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Allocations de recherche doctorale (ARED) Fiche projet 2015

Politique régionale pour le développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Allocations de recherche doctorale (ARED) Fiche projet 2015 - Date de la demande : 17/03/2015 1- Identification du projet (en langue française) - Acronyme du projet (8 caractères maximum) : ElVeBaLi - Intitulé du projet (en langue française) : Electrolytes à base

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C

Figure 1 : Diagramme énergétique de la photo émission. E B = hν - E C ANALYSE XPS (ESCA) I - Principe La spectroscopie XPS (X-Ray Photoelectron Spectroscopy) ou ESCA (Electron Spectroscopy for Chemical Analysis) est basée sur la photo émission. Lors de l'irradiation par

Plus en détail

FILIÈRE «PHYSIQUE» La formation en un coup d œil. Objectifs. Le programme de cours. Les débouchés. La recherche

FILIÈRE «PHYSIQUE» La formation en un coup d œil. Objectifs. Le programme de cours. Les débouchés. La recherche FILIÈRE «PHYSIQUE» Président: Prof. Marc Haelterman marc.haelterman@ulb.ac.be Vice-président : Prof. Pierre-Etienne Labeau pelabeau@ulb.ac.be La formation en un coup d œil Objectifs Former les étudiants

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel Modélisation moléculaire: Introduction Hiver 2006

La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel Modélisation moléculaire: Introduction Hiver 2006 La reconnaissance moléculaire: la base du design rationnel En 1890 Emil Fisher a proposé le modèle "serrure et clé" pour expliquer la façon de fonctionner des systèmes biologiques. Un substrat rentre et

Plus en détail

*V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES

*V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES *V3 NANOSCIENCES et NANOTECHNOLOGIES La physique et la chimie ont depuis longtemps étudié et manipulé des objets de taille nanométrique. La nouveauté consiste à contrôler et à organiser directement la

Plus en détail

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR Labex Labex SOLSTICE SOLSTICE Présentation Présentation générale générale Gilles Gilles Flamant 23.01.2013 1 ère Réunion Suivi ANR Sommaire Introduction Partenaires Objectifs de R&D Domaines d intervention

Plus en détail

Faculté des Sciences d ORSAY

Faculté des Sciences d ORSAY Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences d ORSAY Personnes ressources des disciplines représentées : Département de Biologie Vice-Président : Hervé DANIEL Secrétaire : Malika DERRAS Université Paris-Sud

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Masters Oniris Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes-Atlantique Nantes Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Science and Engineering Secteur «Recherche»

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE TRAITEMENT ET CONTRÔLE DES MATERIAUX

LICENCE PROFESSIONNELLE TRAITEMENT ET CONTRÔLE DES MATERIAUX UNIVERSITE PAUL SABATIER Année Universitaire 2015 2016 Licence Professionnelle Traitement et Contrôle des Matériaux Bat. CIRIMAT 118, Route de Narbonne 31062 Toulouse cedex 04 Tél : 05 61 55 77 51 05 61

Plus en détail

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux

Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux Revue des Energies Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (2007) 47 52 Recuit sous hydrogène des couches du silicium poreux F. Otmani *, Z. Fekih, N. Ghellai, K. Rahmoun et N.E. Chabane-Sari Unité de Recherche

Plus en détail

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC)

Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Faculté Polytechnique Élaboration et caractérisation de cellules photovoltaïques de troisième génération à colorant (DSSC) Prof. André DECROLY Dr Abdoul Fatah KANTA andre.decroly@umons.ac.be Service de

Plus en détail

Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique

Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique Périmètre Le périmètre du PEPI concerne les méthodes et outils utilisés pour le traitement informatisé des données scientifiques.

Plus en détail

GAZETTE DCI N 11. Le Billet du Président. Division de Chimie Industrielle. Bonjour à tous,

GAZETTE DCI N 11. Le Billet du Président. Division de Chimie Industrielle. Bonjour à tous, Division de Chimie Industrielle GAZETTE DCI N 11 Le Billet du Président Bonjour à tous, La soirée du 5 mars à IFPEN (Rueil), a été consacrée à des thèmes en lien avec l énergie (batteries, hydrogène).

Plus en détail

Sciences Humaines et Sociales. Informatique et applications. VIGNERON Vincent vvigne@iup.univ-evry.fr STIC Traitement du signal et des images

Sciences Humaines et Sociales. Informatique et applications. VIGNERON Vincent vvigne@iup.univ-evry.fr STIC Traitement du signal et des images Sujets de thèse Ecole Doctorale "Sciences et Ingénierie" 2012-2013 Sujet de thèse Unité de recherche Nom de l'encadrant Discipline principale Discipline secondaire Navigation topologique basée sur des

Plus en détail

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service

ASA-Advanced Solutions Accelerator. Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service ASA-Advanced Solutions Accelerator Partenaire informatique des Laboratoires de Recherche 100lims Solution pour la gestion des données des laboratoires et des plateformes de service Parce que vous cherchez

Plus en détail

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141

Enova 2014. Le technorama de la REE. Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE. Le 11 septembre 20141 Enova 2014 Le technorama de la REE Jean-Pierre HAUET Rédacteur en Chef REE Le 11 septembre 20141 La REE La REE (Revue de l Electricité et de l Electronique) : principale publication de la SEE 5 numéros

Plus en détail

NANOBIOTECHNOLOGIES. Informations Générales et Inscriptions

NANOBIOTECHNOLOGIES. Informations Générales et Inscriptions NANOBIOTECHNOLOGIES La miniaturisation des méthodes physiques d analyse a fourni la possibilité d observer et de manipuler des molécules individuelles et des nanoobjets, tant en Chimie qu en Biologie.

Plus en détail

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech

BICNanoCat. Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs. Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech BICNanoCat Bombardement Ionique pour la Création de Nano Catalyseurs Denis Busardo Directeur Scientifique, Quertech ANR BICNanoCat DAS Concerné : Énergie Environnement Appel à projets : réduction des émissions

Plus en détail

ARCHITECTURE DE LA SPECIALITE (Semestre 1) MATERIAUX ORGANIQUES

ARCHITECTURE DE LA SPECIALITE (Semestre 1) MATERIAUX ORGANIQUES ARCHITECTURE DE LA SPECIALITE (Semestre 1) MATERIAUX ORGANIQUES Parcours Recherche Parcours Professionnel UE 1. Elaboration des matériaux organiques macromoléculaires (30h) 6 ECTS 3 ECTS Applications industrielles

Plus en détail

Introduction générale aux nanomatériaux

Introduction générale aux nanomatériaux Introduction générale aux nanomatériaux J.Lecomte, M.Gasparini 16/10/2014 le centre collectif de l industrie technologique belge Notre centre Federation for the technology industry Collective centre of

Plus en détail

Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air

Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air Quelques bonnes raisons pour ne pas faire les mesures électriques par AFM à l'air Brice Gautier, Antoine Brugère, Wael Hourani, Octavian Ligor, Antonin Grandfond, Alexis Borowiak, David Albertini, Armel

Plus en détail

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015

FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 FORMATIONS HYGIENE ET SECURITE PRINTEMPS 2015 CES STAGES D INITIATION À L HYGIÈNE ET À LA SÉCURITÉ vous sont proposés par les Services Hygiène et Sécurité de l Université Pierre et Marie Curie et du CNRS

Plus en détail

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT)

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT) INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D INNOVATION TECHNOLOGIQUE (3IT) Conception, intégration et valorisation : des nanotechnologies aux systèmes et à leurs applications NOTRE VISION L INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE

Plus en détail

Sigle UE Sigle module Intitulé module Coef. Coef UE ECTS UE

Sigle UE Sigle module Intitulé module Coef. Coef UE ECTS UE Sigle UE Sigle module Intitulé module Coef. Coef UE ECTS UE U1-S7-MAT MAT 1-S7 Matériaux 1: métaux et alliages 5 7 7 MAT 2-S7 Matériaux 2: polymères et matériaux appliqués 5 U2-S7-MAT MC-1-S7 Matière Condensée

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION Dr. Mohamed SENNOUR Responsable de la plate-forme JOURNÉE PLATES-FORMES EVRY, GÉNOCENTRE 25 juin 2013 Contexte et historique 2000 : constitution du

Plus en détail

DATE DU CONCOURS: SAMEDI 18 OCTOBRE

DATE DU CONCOURS: SAMEDI 18 OCTOBRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université des Sciences et de la Technologie d Oran BOUDIAF Vice-Rectorat chargé de

Plus en détail

Semestre 2 Spécialité «Analyse in silico des complexes macromolécules biologiques-médicaments»

Semestre 2 Spécialité «Analyse in silico des complexes macromolécules biologiques-médicaments» Master In silico Drug Design Semestre 2 Spécialité «Analyse in silico des complexes macromolécules biologiques-médicaments» 30NU01IS INITIATION A LA PROGRAMMATION (6 ECTS) Responsables : D. MESTIVIER,

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE

MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE MASTER PROFESSIONNEL PHYSIQUE DE L ENERGIE ET DE LA TRANSITION ENERGETIQUE Le renouvellement des effectifs dans les grands groupes et les entreprises du secteur de la production d électricité, la modernisation

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail

Calcul Haute Performance & Données

Calcul Haute Performance & Données Calcul Haute Performance & Données Plan de l exposé CALMIP : news Evolution Matérielle Evolution des systèmes de calcul (CALMIP) Evolution Applicative Modélisation et Calcul haute performance Calcul haute

Plus en détail

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie

Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie Aiguilleurs de courant intégrés monolithiquement sur silicium et leurs associations pour des applications de conversion d'énergie ABDELILAH EL KHADIRY ABDELHAKIM BOURENNANE MARIE BREIL DUPUY FRÉDÉRIC RICHARDEAU

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces

Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces Communiqué de presse Dübendorf,St. Gall, Thun, le 22 août 2013 Deux-en-un : le NanoChemiscope 3D Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces Le NanoChemiscope 3D est une merveille issue des plus

Plus en détail

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW.

Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Réalisation et automatisation d un banc de mesure de résistance pour capteurs de gaz, sous le logiciel LabVIEW. Minh-Tri Ta (1) (2), Ouafae Bennis (1) (3), Zitouni Messai (2), Toufik Mouet (2), Valérie

Plus en détail

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis

EPFL SB-ISIC. laborantin en chimie. laboratoire-école appren tis EPFL SB-ISIC laborantin en chimie laboratoire-école appren tis info Description de la profession La chimie est une science très ancienne qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne. Les secteurs

Plus en détail

MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE

MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE MASTER (LMD) MANAGEMENT DE PROJET ET INNOVATION EN BIOTECHNOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité

Plus en détail

ENSCR INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014

ENSCR INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014 INAUGURATION DU POLE D INGENIERIE CHIMIQUE VENDREDI 27 JUIN 2014 DOSSIER DE Le Pôle d Ingénierie Chimique La construction du Pôle d Ingénierie Chimique (PIC) de l Ecole Nationale Supérieure de Chimie de

Plus en détail

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG)

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG) Annexe n 1 : Offre de formation de l Université Paris-Sud 11 Diplômes de Masters demandés en habilitation ou cohabilitation pour le contrat quadriennal 2010-2013. Deux domaines (DEG = Droit Economie Gestion,

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

7. Mobilité : Mises à disposition, détachements, disponibilités

7. Mobilité : Mises à disposition, détachements, disponibilités PERSONNELS PERMANENTS BILAN SOCIAL 00. : Mises à disposition, détachements, disponibilités. Mises à disposition (MAD) et détachements.. Mises à disposition* Les personnels placés en position de mise à

Plus en détail

Céramique-métal, une liaison haute performance

Céramique-métal, une liaison haute performance Céramique-métal, une liaison haute performance SCT : Maîtriser la conception pour servir vos innovations. SCT : Société des Céramiques Techniques installée à Bazet, près de Tarbes (FRANCE), est un des

Plus en détail

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences Département de Physique Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie Un choix progressif et personnalisé

Plus en détail

Stages - le calendrier

Stages - le calendrier Stages - le calendrier BIOCHIMIE ET BIOTECHNOLOGIES Ingénieurs pluridisciplinaires formés en chimie, biochimie analytique et fonctionnelle, biologie cellulaire et moléculaire, microbiologie, physiologie

Plus en détail

Nanotechnologies et Chimie. Armand LATTES Professeur Emérite à l Université Paul Sabatier

Nanotechnologies et Chimie. Armand LATTES Professeur Emérite à l Université Paul Sabatier Nanotechnologies et Chimie Armand LATTES Professeur Emérite à l Université Paul Sabatier 1 NANOTECHNOLOGIES NANOMONDE NANOTECHNOLOGIES: conception, manipulation, production contrôlée de substances, de

Plus en détail

VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE EXCELLENCE VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE DANS LA FABRICATION. EXCELLENCE DANS LES APPLICATIONs

VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE EXCELLENCE VIDE DÉBIT MESURE EXCELLENCE DANS LA FABRICATION. EXCELLENCE DANS LES APPLICATIONs QUE POUVONS-NOUS FAIRE POUR VOUS? VIDE VIDE DÉBIT DÉBIT MESURE MESURE EXCELLENCE EXCELLENCE DANS LA FABRICATION EXCELLENCE EXCELLENCE DANS LES APPLICATIONs APPAREILS DE MESURE DU VIDE TOUT CE DONT VOUS

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

De la carte perforée à L atome...

De la carte perforée à L atome... bertrand kierren - LPM PSV LPS Orsay - 2006 http://www.lpm.u-nancy.fr/activite_surface/ De la carte perforée à L atome... CONQUETE À l échelle du nano Le nano monde 1 nm 1 μm 1 mm 1 m Les nano technologies

Plus en détail

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours

Date du dépôt Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date du dépôt : 3/25/2015 9:58:24 AM Financement : Lot 2: Sujet avec demande de financement institutionnel en cours Date limite de candidature : Conditions restrictives de candidature : Un co-financement

Plus en détail

Chimie, Contrôle et Protection de l Environnement

Chimie, Contrôle et Protection de l Environnement DEMANDE DE VALIDATION DES ETUDES EN VUE DE L ACCES EN MASTER 1 ère ANNEE DOMAINE SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE Chimie, Contrôle et Protection de l Environnement A retourner avant le 31 mai 2012 délai de

Plus en détail

LICENCE PHYSIQUE, CHIMIE EN L3 :

LICENCE PHYSIQUE, CHIMIE EN L3 : SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS LICENCE EN L : - Parcours : «Chimie» (Dunkerque) - Parcours : «Physique, Sciences-Physiques, Electronique et Instrumentation» (Calais) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE -ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE Michel ZANCA, CHU Montpellier Signification de la résonance et relation de Larmor ω eff = 2 π ν eff = γ B eff La RMN détecte très précisément la fréquence ν

Plus en détail

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie

Vallée Européenne des Matériaux et de l Energie ACTION 5 : Poursuivre la dynamique d équipements et de laboratoires d excellence pour composants dotés de fonctionnalités nouvelles. La Lorraine dispose de forces de recherche exceptionnelles dans le domaine

Plus en détail

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF

PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille UNIF No ÉCOLES HABILITÉES À DÉLIVRER UN TITRE D'INGÉNIEUR DIPLÔMÉ PROGRAMME D ÉTUDES (SPÉCIALITÉ) 1 Ingénieur diplômé de l'école centrale de Marseille 2 Ingénieur diplômé de l'école polytechnique universitaire

Plus en détail

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907020 Page 1/7 Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation Pour la mesure de l humidité relative de l air

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S.

Énergies renouvelables et pile à combustible dans l'enseignement pratique du génie électrique R. Saïsset, G. Fontes, C. Turpin et S. J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série, 9 (5) DOI : http://dx.doi.org/1.151/bib-j3ea:579 EDP Sciences, 5 Énergies renouvelables

Plus en détail

Les personnels enseignants. de l enseignement supérieur. sous tutelle du MESR 2011-2012. note d 13.07. Enseignement supérieur & Recherche.

Les personnels enseignants. de l enseignement supérieur. sous tutelle du MESR 2011-2012. note d 13.07. Enseignement supérieur & Recherche. note d chercheurs (62 % du total), on trouve les professeurs des universités (35,5 %), les maîtres de conférences (64,4 %) et les assistants titulaires (0,1 %) (tableau 6, p. 6). 94,4 % des enseignants

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Matériaux

SOMMAIRE Thématique : Matériaux SOMMAIRE Thématique : Matériaux Rubrique : Connaissances - Conception... 2 Rubrique : Essais... 7 Rubrique : Matériaux...11 1 SOMMAIRE Rubrique : Connaissances - Conception Connaître les matières plastiques...

Plus en détail

Rapport de l AERES sur la structure fédérative :

Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Fédération Lumière Matière LUMAT sous tutelle des établissements et organismes : Université Paris-Sud Institut d Optique

Plus en détail

SCIENCES DU MEDICAMENT

SCIENCES DU MEDICAMENT SCIENCES DU MEDICAMENT Présentation : Le Master Mention Sciences du Médicament de Montpellier s appuie sur une forte expérience de formation dans le domaine du médicament et des produits de santé de l

Plus en détail

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies.

Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. LUDIVINE TASSERY 1ere S 5 Parrainage par Monsieur Philippe PAREIGE de notre classe, presentation des nanotechnologies. Lors de la seconde visite, Monsieur PAREIGE, nous a parlé des nanotechnologies et

Plus en détail

CET AVIS EST VALABLE DU 29 JUILLET 2015 AU 18 AOUT 2015

CET AVIS EST VALABLE DU 29 JUILLET 2015 AU 18 AOUT 2015 REPUBLIQUE IENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CENTRE DE DEVELOPPEMENT DES TECHNOLOGIES AVANCEES CET AVIS EST VALABLE DU 29 JUILLET 2015

Plus en détail

De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol

De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol De GenoSol à GenoBiome, mise en place d une structure analytique pour évaluer l état biologique du sol Lionel RANJARD, Samuel Dequiedt, Pierre-Alain Maron, Anne-Laure Blieux. UMR Agroécologie-plateforme

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail