L ASSEMBLEE NATIONALE POPULAIRE A DELIBERE ET ADOPTE,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ASSEMBLEE NATIONALE POPULAIRE A DELIBERE ET ADOPTE,"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU CONGO Travail * Démocratie * Paix LOI N 27/82 DU 07/07/1982 SUR LA STATISTIQUE L ASSEMBLEE NATIONALE POPULAIRE A DELIBERE ET ADOPTE, LE PRESIDENT DU COMITE CENTRAL DU PARTI CONGOLAIS DU TRAVAIL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L ETAT, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES PROMULGUE LA LOI DONT LA TENEUR SUIT : CHAPITRE I : DE L IMMATRICULATION DES AGENTS ECONOMIQUES Article premier : Pour une meilleure connaissance de l activité économique et sociale, tout agent économique installé en République Populaire du Congo doit, dans le cadre de ses opérations, s immatriculer au Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques. Article 2 : Ce numéro est utilisé dans le cadre de leurs fonctions par tous les agents économiques, notamment les banques, les administrations publiques tels les services des impôts, des douanes, du trésor, du commerce et autres. Article 3 : Aucun agent économique ne peut effectuer les opérations économiques s il ne détient pas le numéro d immatriculation du Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques. Article 4 : Aucune facture émise sur le territoire national par un agent économique n est opposable à l Etat et ne sera honorée par celui-ci si elle n est porteuse d un numéro d immatriculation du Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques. Article 5 : L enregistrement au Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques se fait avant toute autre formalité dès que l agent économique concerné reçoit l autorisation d exercer l activité économique choisie conformément à la législation en vigueur. Article 6 Article 6 : Le délai d attribution du numéro d immatriculation est fixé à huit (8) jours.

2 2 CHAPITRE II : DU VISA STATISTIQUE Article 7 : Toute étude ou enquête statistique à caractère national, régional ou sectoriel ne peut être entreprise si elle n a été expressément accordée par la Commission Supérieure de la statistique, un visa constaté par procès-verbal après examen d une demande écrite présentée par le service ou l organisme intéressé au secrétariat de la Commission à laquelle sont joints les questionnaires, formulaires et autres documents que l on se propose d utiliser. Ce visa est attribué sous forme de numéro enregistré dans un cahier ouvert à cet effet au secrétariat de la Commission Supérieure de la Statistique. Article 8 : Le visa est accordé par le Président de la Commission Supérieure de la Statistique sur délégation par le vice-président ou le secrétaire de la Commission. Article 9 : La Commission Supérieure de la Statistique dispose d un délai de trois mois à partir de l enregistrement au secrétariat de la Commission pour accorder ou refuser son visa. Passé ce délai, le visa est réputé accordé. CHAPITRE III DE L OBLIGATION STATISTIQUE Article 10 : Les administrations publiques, les services semi-publics, les organismes privés d intérêt général, les entreprises privées, para-étatiques et mixtes doivent assurer au Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques la livraison régulière, dans les délais convenus d accord-parties ou à eux impartis, des données chiffrées obtenues soit par investigation directe, soit en sous-produits statistiques des opérations administratives rentrant dans leurs attributions. Article 11 : Les personnes physiques et morales sont tenues de répondre avec exactitude et dans les délais fixés, aux enquêtes statistiques et aux recensements effectués au moyen de questionnaires ou autres formulaires ayant reçu le visa de la Commission Supérieure de la Statistique. Article 12 : En contrepartie de l obligation de répondre aux enquêtes statistiques et aux recensements, les renseignements d ordre nominatif sont garantie par le secret statistique et ne serviront qu à l établissement des statistiques. Peuvent seules être publiées, les statistiques suffisamment générales dans lesquelles il n est pas possible d identifier une personne morale ou physique, sauf autorisation écrite donnée expressément par la personne intéressée. En aucun cas, les renseignements d ordre nominatif relatifs à une personne morale ou physique, inscrits sur les questionnaires à l occasion d enquêtes statistiques ou de recensements, ne peuvent faire l objet d une communication en dehors des services chargés de l enquête où ils sont utilisée et, particulièrement, ils ne peuvent être employés à des fins d impositions fiscales, de poursuites fiscales où à toute autre utilisation contraire aux préoccupations du Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques.

3 Article 13 : Outre le secret professionnel prévu à l article 9 de la loi 15/62 du 3 février 1962, les agents chargés des études et enquêtes statistiques sont astreint au secret statistique pour les renseignements individuels concernant les personnes et les biens dont ils auraient pris connaissance à l occasion de leurs fonctions. Article 14 : Le secret professionnel dans les domaines économique, financier, monétaire, social et culturel n est pas opposable au Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques. 3 CHAPITRE IV : DES PENALITES Article 15 : Le retard dans la fourniture des renseignements, dans les réponses aux enquêtes statistiques et aux recensements, le refus dûment constaté de répondre après deux rappels, les réponses sciemment faussées et le cas de fraude, sont constatés par procès-verbal par un fonctionnaire du Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques et transmis par la Direction de ce Centre au Ministère de tutelle. Article 16 : Les manquements visés aux articles 7 et 15, ainsi que le refus d un agent économique de s immatriculer donneront lieu aux pénalités suivantes : 1- Les auteurs d enquêtes non revêtues de visa de la Commission Supérieure de la Statistique, sont punis d une amende de à francs CFA. 2- Le retard dans la fourniture des renseignements, dans les réponses aux enquêtes statistiques et aux recensements, est puni d une amende de à francs CFA lorsqu il s agit d une société, de à francs CFA lorsqu il s agit d une personne physique soumise à un questionnaire relevant des études statistiques et de à francs CFA lorsqu il s agit du chef d une administration. 3- Le refus dûment constaté de répondre après deux rappels est puni d une amende de à francs CFA pour une société, de à francs CFA lorsqu il s agit d une personne physique soumise à un questionnaire relevant des études statistiques et de francs CFA lorsqu il s agit du chef d une administration. 4- La fourniture de réponse sciemment faussées est punie d une amende de à francs CFA pour une société et de à francs CFA pour une personne physique ou pour le chef d une administration. 5- Tout refus d un agent économique de s immatriculer au Centre National de la Statistique et des Etudes Economiques est puni d une amende de à francs CFA. 6- Le cas de fraude sera puni d une amende de à francs CFA.

4 Article 17 : Toute infraction aux articles 2,3 et 4 est punie d une amende de à francs CFA lorsqu il s agit d une société et de à francs CFA lorsqu il s agit d une personne physique ou du chef d une administration. Article 18 : En cas de récidive, les pénalités prévues aux articles 16 et 17 sont doublées. Le récidiviste encourt en outre une peine de deux à dix mois de prison. Article 19 : Les amendes ainsi fixées sont recouvrées par le Trésor Public. 4 CHAPITRE V: V DES DISPOSITIONS DIVERSES Article 20 : Des décrets du Président de la République fixeront les modalités d application de la présente loi. Article 21 : La présente loi sera publiée au Journal Officiel de la République Populaire du Congo et exécutée comme loi de l Etat. /- Fait à Brazzaville, le 7 juillet 1982 Colonel Denis SASSOU - NGUESSO

5 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU CONGO Unité * Travail * Progrès SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT Décret N _ du 31 juillet 2003 portant attributions et organisation de la direction générale du centre national de la statistique et des études économiques. LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, Vu la Constitution ; Vu, le décret n du 18 août 2002 tel que rectifié par les décrets n du 18 novembre 2002 et du 7 juillet 2003 portant nomination des membres du Gouvernement. DECRETE : TITRE I : DES ATTRIBUTIONS Article premier : La direction générale du centre national de la statistique et des études économiques est l organe technique qui assiste le ministre dans l exercice de ses attributions en matière de statistique et d études économiques. promouvoir la science statistique ; veiller à l application de la loi sur la statistique au niveau national ; produire, de concert avec les services spécialisés du ministère en charge de l économie et des finances, les comptes nationaux ; produire et suivre, de concert avec le ministère en charge de l économie, des finances et du budget, les indicateurs macro-économiques; produire les statistiques démographiques et sociales ; réaliser les travaux statistiques relatifs à l état et au mouvement de la population, à la production et à la distribution des biens et des services; conduire les enquêtes statistiques sur l emploi, le chômage, le secteur informel, l habitat et l environnement ; publier les indicateurs économiques, sociaux et culturels d intérêt national; centraliser, actualiser et exploiter les fichiers des personnes, des entreprises et des biens; coordonner l action statistique de l administration publique, des services semi-publics et des organismes privés d intérêt général et centraliser les documents statistiques détenus par les administrations et les services techniques; 16/09/2002

6 apporter le concours technique dans la coordination des travaux statistiques initiés par les administrations et les entreprises publiques, ainsi que par les organismes privés; réaliser les enquêtes de sondage d opinions; gérer les fichiers du système congolais d immatriculation des entreprises et du système congolais d immatriculation des établissements; assurer le secrétariat permanent de la commission supérieure de la statistique; contribuer à l application des recommandations de la commission supérieure de la statistique; coordonner et suivre l activité des directions départementales de la statistique et des études économiques ; créer et gérer la base des données économiques, démographiques et sociales ; produire et analyser les statistiques judiciaires et pénitentiaires ; promouvoir la recherche, la coopération et la formation dans le domaine de la statistique ; assurer le développement intégré des statistiques publiques en se basant sur un système des normes techniques harmonisées au plan national, sous-régional, régional et international ; adopter les concepts, les nomenclatures, les normes et les méthodes en vigueur au plan régional et international. TITRE II : DE L ORGANISATION Article 2. La direction générale du centre national de la statistique et des études économiques est dirigée et animée par un directeur général. Article 3. - La direction générale du centre national de la statistique et des études économiques, outre le secrétariat de direction, le service de la communication et de la diffusion et le service des méthodes et des mécanismes de suivi du développement humain, comprend : la direction des statistiques économiques; la direction des statistiques démographiques et sociales; la direction de la coordination et de l harmonisation statistiques ; la direction de l informatique et de la gestion des bases de données ; la direction administrative et financière; les directions départementales. CHAPITRE I. DU SECRETARIAT DE DIRECTION Article 4. - Le secrétariat de direction est dirigé et animé par un chef de secrétariat qui a rang de chef de service. Il est chargé de tous les travaux de secrétariat, notamment, de: la réception et l expédition du courrier; l analyse sommaire des correspondances et autres documents administratifs; la saisie et la reprographie des correspondances et autres documents administratifs; et, d une manière générale, de toute autre tâche qui peut lui être confiée. CHAPITRE II. DU SERVICE DE LA COMMUNICATION ET DE LA DIFFUSION Article 5. - Le service de la communication et de la diffusion est dirigé et animé par un chef de service. 2

7 Il est chargé, notamment, de: 3 promouvoir l image de marque de la direction générale ; concevoir les actions et les outils de communication ; préparer les communiqués de presse relatifs aux résultats des investigations statistiques à la publication des études socio-économiques et périodiques statistiques. favoriser l information du personnel et le dialogue entre les services ; assurer une bonne information du public en matière de statistiques et d études économiques ; tenir à jour la documentation relative à la statistique, à l économie et aux domaines connexes ; assurer le secrétariat de la commission des publications du centre national de la statistique et des études économiques ; assurer la diffusion des publications du centre national de la statistique et des études économiques ; gérer la bibliothèque du centre national de la statistique et des études économiques. CHAPITRE III. DU SERVICE DES METHODES ET DES MECANISMES DE SUIVI DU DEVELOPPEMENT HUMAIN Article 6. Le service des méthodes et des mécanismes de suivi du développement humain est dirigé et animé par un chef de service. Il est chargé, notamment, de : construire et suivre les indicateurs composites du développement ; traduire les initiatives internationales du développement en indicateurs aptes à l évaluation des résultats ; assurer la complémentarité des approches quantitative et qualitative dans la définition des indicateurs du développement. CHAPITRE IV. DE LA DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES Article 7. - La direction des statistiques économiques est dirigée et animée par un directeur. produire, de concert avec les services spécialisés du ministère en charge de l économie et des finances, les comptes nationaux ; produire, analyser et suivre, de concert avec les services spécialisés du ministère en charge de l économie et des finances, les indicateurs macro-économiques ; assurer, conjointement avec les services spécialisés du ministère en charge de l économie et des finances, la synthèse de l ensemble des informations économiques et financières ; élaborer les notes trimestrielles de conjoncture et les prévisions économiques ; collecter et analyser les informations du document statistique et fiscal ; exploiter à des fins statistiques et analyser les statistiques relatives au commerce extérieur, intérieur et aux prix ; élaborer, de concert avec les services intéressés, les bulletins trimestriels et annuels sur le commerce extérieur et intérieur ; immatriculer les entreprises et les établissements qui exercent leurs activités au Congo ;

8 exploiter à des fins statistiques les données sectorielles : agriculture, industrie, construction, tourisme, hôtellerie et transport ; calculer les indices de la production industrielle, des prix à la consommation, à l importation et à l exportation ; élaborer le bulletin annuel des transports et du parc automobile ; réaliser les recensements autres que démographiques. Article 8.- La direction des statistiques économiques comprend : le service de l analyse et des synthèses économiques ; le service de la conjoncture et de la prévision ; le service du commerce extérieur ; le service du commerce intérieur et des prix ; le service des statistiques de transport et de communication ; le service des statistiques sectorielles. 4 CHAPITRE V. DE LA DIRECTION DES STATISTIQUES DEMOGRAPHIQUES ET SOCIALES Article 9.- La direction des statistiques démographiques et sociales est dirigée et animée par un directeur. collecter, analyser et publier les statistiques sur l emploi, les salaires, les retraités et le chômage ; suivre l accroissement démographique au Congo ; coordonner la préparation technique et administrative des recensements, la réalisation du dénombrement de la population ainsi que l exploitation, l analyse et la publication des résultats; actualiser la cartographie censitaire et le fichier des villages et d autres localités; contribuer à l actualisation de la base de sondage nécessaire à toutes les enquêtes statistiques; collecter et analyser les données sur la mortalité, la natalité, la fécondité, les migrations internes et externes ; contribuer à l élaboration des tableaux de fécondité ; organiser et gérer les enquêtes permanentes sur l état-civil et les migrations ; produire, de concert avec les services intéressés, les indicateurs démographiques et sociaux et en assurer le suivi ; contribuer à l élaboration des cartes scolaires et sanitaires du Congo ; participer aux enquêtes sur l éducation, la santé, l emploi et le chômage, l habitat des ménages et l environnement.

9 Article La direction des statistiques démographiques et sociales comprend : 5 le service des études démographiques ; le service des statistiques de l état-civil et des migrations ; le service des statistiques de l éducation, de la santé et de la protection sociale ; le service des statistiques de la main d œuvre, de l emploi et des salaires ; le service des statistiques de l habitat et de l environnement ; le service de la cartographie censitaire. CHAPITRE VI. DE LA DIRECTION DE LA COORDINATION ET DE L HARMONISATION STATISTIQUES Article 11.- La direction de la coordination et de l harmonisation statistiques est dirigée et animée par un directeur. participer aux travaux d harmonisation des outils statistiques au niveau régional et sousrégional ; veiller à l harmonisation et à la comparabilité des statistiques dans le cadre de l intégration régionale ; élaborer un recueil harmonisé des concepts et des définitions statistiques ; organiser des séminaires de vulgarisation des outils harmonisés et du recueil des concepts et des définitions à l intention des producteurs et des utilisateurs des statistiques ; élaborer ou mettre à jour les textes régissant le cadre légal du système statistique national ; coordonner l action statistique de l administration publique, des services semi-publics et des organismes privés ; participer à l élaboration et à la mise en œuvre des programmes et des projets nationaux et supra nationaux de statistique ; élaborer et mettre en œuvre un plan national de développement statistique ; veiller à la qualité de l information statistique ; suivre l exécution des programmes de coopération statistique ; produire le bulletin mensuel de la statistique ; produire l annuaire statistique. Article 12.- La direction de la coordination et de l harmonisation statistiques comprend : le service des nomenclatures ; le service de la coordination statistique ; le service des programmes régionaux de développement statistique ; le service des relations bilatérales et des programmes de coopération. CHAPITRE VII. DE LA DIRECTION DE L INFORMATIQUE ET DE LA GESTION DES BASES DE DONNEES Article 13.- La direction de l informatique et de la gestion des bases de données est dirigée et animée par un directeur.

10 gérer le système informatique ; gérer les bases de données ; concevoir et développer les applications répondant aux besoins des utilisateurs ; assurer, pour le personnel du centre, la mise à niveau en informatique ; assurer la diffusion et l archivage électronique des données statistiques ; entretenir et maintenir les équipements informatiques du centre. 6 Article 14.- La direction de l informatique et de la gestion des bases de données comprend : le service de la formation, de la diffusion et de la prospection informatique ; le service des méthodes et des programmes ; le service de traitement et de gestion des bases de données ; le service de la maintenance. CHAPITRE VIII. DE LA DIRECTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE Article 15.- La direction administrative et financière est dirigée et animée par un directeur. gérer les ressources humaines ; assurer le recyclage et la formation du personnel ; suivre, de concert avec les services intéressés, la scolarité des élèves et des étudiants en formation dans les écoles statistiques et démographiques ; préparer et organiser les commissions administratives et paritaires d avancement du personnel et des cadres des services de la statistique ; gérer le budget ; gérer la documentation et les archives. Article 16.- La direction administrative et financière comprend : le service administratif et du personnel ; le service des finances et du matériel ; le service de la documentation, des archives et de la reprographie. CHAPITRE IX. DES DIRECTIONS DEPARTEMENTALES Article Les directions départementales de la statistique et des études économiques sont dirigées et animées par des directeurs départementaux. Elles sont chargées, notamment, de: appliquer, au niveau départemental, la politique du Gouvernement en matière de statistique et d études économiques ; déterminer les indices et les indicateurs indispensables à la définition des politiques économiques et sociales à l échelle départementale; contribuer à la promotion du développement régional et de la décentralisation économique ; déterminer, au niveau départemental, les indicateurs macro-économiques; assister les autorités locales en matière de développement économique.

11 Article Les directions départementales comprennent: 7 le service de la coordination statistique ; le service des statistiques économiques ; le service des statistiques démographiques et sociales ; le service administratif et financier. TITRE II : DISPOSITIONS DIVERSES ET FINALES Article Les attributions et l organisation des services et des bureaux, à créer, en tant que de besoin, sont fixées par arrêté du ministre. Article 20.- Chaque direction centrale dispose d un secrétariat dirigé et animé par un secrétaire qui a rang de chef de bureau. Article 21.- Le présent décret qui abroge toutes dispositions antérieures, sera enregistré, publié au Journal Officiel et communiqué partout où besoin sera. /-

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République,

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République, Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce Le Président de la République, Sur Vu Vu Vu Vu rapport du Ministre du Commerce la Constitution; le décret n 2010-01 du

Plus en détail

PROJET DE DÉCISION N 09- /CA-INSTAT DU...FIXANT LE CADRE ORGANIQUE DE L INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE

PROJET DE DÉCISION N 09- /CA-INSTAT DU...FIXANT LE CADRE ORGANIQUE DE L INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ----------------------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE République du Mali Un Peuple Un But Une Foi PROJET DE DÉCISION N 09- /CA-INSTAT DU...FIXANT LE CADRE

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER OBJET DEFINITIONS PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 95-017 portant Code du Tourisme L Assemblée nationale a adopté en sa séance du 25 juillet 1995 Le Président de la République Vu la décision n 19-HCC/D.3 du 18 août 1995,

Plus en détail

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT,

MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, ? MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES DECRET N 2015-268 fixant les attributions du Ministre de la Fonction Publique, du Travail et des Lois Sociales ainsi que l'organisation

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNICATION -----------------

MINISTERE DE LA COMMUNICATION ----------------- MINISTERE DE LA COMMUNICATION ----------------- DECRET N 91-181 du 27 mars 1991 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénommé Agence Ivoirienne de Presse

Plus en détail

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE

MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE MINISTERE DE L ENERGIE ET DU PETROLE Pétrole et l organisation de l administration Centrale de son département. ARTICLE PREMIER : Le Ministre de l Energie et du Pétrole a pour mission générale d élaborer,

Plus en détail

SOMMAIRE : Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation. Section04 : le rôle de la douane dans l exportation

SOMMAIRE : Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation. Section04 : le rôle de la douane dans l exportation SOMMAIRE : -INTRODUCTION Chapitre 01 : le rôle de la douane dans l exportation Section01 : l historique Section 02 :les missions de la douane Section03 :l organigramme Section04 : le rôle de la douane

Plus en détail

PORTANT CREATION ET ORGANISATION D UN MARCHE FINANCIER

PORTANT CREATION ET ORGANISATION D UN MARCHE FINANCIER REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL PATRIE ------------------------------ ----------------------- LOI N 99/015 DU 22 DEC 1999 PORTANT CREATION ET ORGANISATION D UN MARCHE FINANCIER L Assemblée Nationale

Plus en détail

Organigramme du ministère des Enseignements Secondaires

Organigramme du ministère des Enseignements Secondaires Organigramme du ministère des Enseignements Secondaires REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL - PATRIE ------- ------ DECRET N 2005/139 DU 25 AVR 2005 Portant organisation du Ministère des Enseignements

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION FRANCOPHONE DES AUTORITES DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES MODIFIES LE 22 NOVEMBRE 2013 A MARRAKECH

STATUTS DE L ASSOCIATION FRANCOPHONE DES AUTORITES DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES MODIFIES LE 22 NOVEMBRE 2013 A MARRAKECH STATUTS DE L ASSOCIATION FRANCOPHONE DES AUTORITES DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES MODIFIES LE 22 NOVEMBRE 2013 A MARRAKECH PREAMBULE Désireuses de donner effet aux déclarations adoptées lors des

Plus en détail

N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 février 2014. PROPOSITION DE LOI REJETÉE PAR LE SÉNAT, visant

Plus en détail

OFFRE ET DEMANDE DE STATISTIQUE AU BENIN

OFFRE ET DEMANDE DE STATISTIQUE AU BENIN REPUBLIQUE DU BENIN OFFRE ET DEMANDE DE STATISTIQUE AU BENIN (Document préparé dans le cadre de l atelier sous-régional de PARIS 21 sur l utilisation des statistiques dans les politiques de lutte contre

Plus en détail

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981)

LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) LOI 76-020 du 16 juillet 1976 portant normalisation de la comptabilité au Zaïre (telle que modifiée par l ordonnance 81-017 du 3 avril 1981) JO n 16 du 15 août 1976 TITRE I. DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, VU la Constitution ;

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES, VU la Constitution ; DECRET Nº 2014-563/PRES du 03 juillet 2014 promulguant la loi n 022-2014/AN du 27 mai 2014 portant prévention et répression de la torture et des pratiques assimilées. JO N 36 DU 04 SEPTEMBRE 2014 LE PRESIDENT

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice PREMIER MINISTERE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur Fraternité Justice Visa -DGLTE -DBC -CF Décret n 092-2007 / PM fixant les attributions du ministre chargé de la Jeunesse et des Sports et l

Plus en détail

MECANISMES D EMISSION DES EMPRUNTS PUBLICS

MECANISMES D EMISSION DES EMPRUNTS PUBLICS MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE DIRECTION DE LA DETTE PUBLIQUE

Plus en détail

REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE

REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE REGLEMENT ADMINISTRATIF SUR L ORGANISATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERVICES DE L ASSEMBLEE NATIONALE 1 PREAMBULE Attributions administratives du Bureau, du Président, du Premier Vice-président, des Questeurs

Plus en détail

4/8/2014 Cameroun : ORGANISATION DU MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNNELLE - Bienvenue Sur le Site officiel de M

4/8/2014 Cameroun : ORGANISATION DU MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNNELLE - Bienvenue Sur le Site officiel de M Accueil Curriculum vitae Enseignement Consultations Biographie Contact Actualités Recrutement des agents commerciaux pour la vente d adresses des entreprises de Yaoundé sur (...) Suite... Le Préfet de

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière Règles régissant l activité de promotion immobilière Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 [NB - Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 fixant les règles régissant l activité de promotion immobilière]

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-1382 du 30 octobre 2015 relatif à la médiation des litiges de la consommation NOR :

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION. Résumé des conclusions. Agence statistique d assurance générale (ASAG)

QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION. Résumé des conclusions. Agence statistique d assurance générale (ASAG) QUESTIONNAIRE D AUTO-ÉVALUATION DONNÉES À PRÉSENTER AU PLAN STATISTIQUE AUTOMOBILE DE L ASAG Résumé des conclusions Agence statistique d assurance générale (ASAG) Décembre 2008 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE...2

Plus en détail

UNION DES COMORES. Unité Solidarité Développement ------ LOI N 06- /AU

UNION DES COMORES. Unité Solidarité Développement ------ LOI N 06- /AU UNION DES COMORES Unité Solidarité Développement ------ ASSEMBLEE DE L UNION LOI N 06- /AU Portant Réglementation Générale des Sociétés à Capitaux Publics et des Etablissements Publics Conformément aux

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIREErreur! Signet. DECRET N 94-618 du 14 Novembre 1994

REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIREErreur! Signet. DECRET N 94-618 du 14 Novembre 1994 MINISTERE DELEGUE non défini. AUPRES DU PREMIER MINISTRE CHARGE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIREErreur! Signet Union-Discipline-Travail DECRET N 94-618 du 14 Novembre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

de la République Démocratique du Congo CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

de la République Démocratique du Congo CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE LOI N 13/001 DU 11 JANVIER 2013 PORTANT RATIFICATION DE L ORDONNANCE-LOI N 007/2012 DU 21 SEPTEMBRE 2012 PORTANT

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI LOI N 2006-04 DU 4 JANVIER 2006, PORTANT CREATION DU CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L AUDIOVISUEL (CNRA) Exposé des motifs Le présent projet de loi a pour

Plus en détail

CONVENTION DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE

CONVENTION DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE CONVENTION DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE 1 CONVENTION DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE PREAMBULE Les Etats membres de l Organisation de l Unité Africaine (OUA) ; RECONNAISSANT que les

Plus en détail

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes.

Article 2 : L Agence Emploi Jeunes est placée sous la tutelle du Ministre chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l Emploi des Jeunes. PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ----------- DECRET N DU PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE L AGENCE NATIONALE POUR L INSERTION ET L EMPLOI DES JEUNES,

Plus en détail

INDICE DE PRIX DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPPI)

INDICE DE PRIX DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPPI) Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne INDICE DE PRIX DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPPI) Méthodologie et lien avec l indice de la production industrielle (IPI) Atelier sur les

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de l organisation des relations sociales

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Décret n o 2012-706 du 7 mai 2012 relatif aux

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle (1) NOR : EFIX1322399L. TITRE I er

LOIS. LOI n o 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle (1) NOR : EFIX1322399L. TITRE I er LOIS LOI n o 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l économie réelle (1) NOR : EFIX1322399L L Assemblée nationale a adopté, L Assemblée nationale et le Sénat ont délibéré, Vu la décision du Conseil

Plus en détail

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec

Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Règlements du plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec Table des matières Page A) Plan conjoint des producteurs de chèvres du Québec 2 B) Règlement sur le fichier et sur les renseignements des

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-156 DU 12 NOVEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)?

Pourquoi une stratégie nationale? Rôle et importance de la statistique. Pourquoi une stratégie nationale (suite et fin)? Stratégie nationale de de la Stratégie de de la de la République de Guinée Equatoriale. 2003-2008 Séminaire de présentation de la Stratégie de de la de la Guinée Equatoriale. Malabo, 25 janvier 2005 Présentation

Plus en détail

CONCOURS. Les métiers du BTP de la conception à la réalisation REGLEMENT DU CONCOURS

CONCOURS. Les métiers du BTP de la conception à la réalisation REGLEMENT DU CONCOURS CONCOURS Les métiers du BTP de la conception à la réalisation REGLEMENT DU CONCOURS Article 1 Objet COBATY est une association nationale à but non lucratif, régie par la loi du 1 er juillet 1901 COBATY

Plus en détail

NOR : La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, la ministre du logement et de l égalité des territoires

NOR : La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, la ministre du logement et de l égalité des territoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires et du logement Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie ARRÊTÉ du XXX relatifs aux critères de qualifications requis

Plus en détail

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême,

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême, Décret n 91-662 du 9 octobre 1991, portant création d un établissement public à caractère administrative (EPA), dénommé «Centre Ivoirien Antipollution» (CIAPOL) et déterminant ses attributions, son organisation

Plus en détail

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral.

La notion d État. Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. FICHE 1. La notion d État Les différentes formes d État Il existe deux formes principales d État : l État unitaire et l État fédéral. A. L État unitaire On appelle État unitaire celui dans lequel une volonté

Plus en détail

Chapitre III. L assistance au Parlement et au. Gouvernement

Chapitre III. L assistance au Parlement et au. Gouvernement Chapitre III L assistance au Parlement et au Gouvernement La loi organique du 1 er août 2001 relative aux lois de finances (LOLF) et la loi organique du 2 août 2005 relative aux lois de financement de

Plus en détail

NOR: INTD9600265D. Version consolidée au 25 janvier 2009

NOR: INTD9600265D. Version consolidée au 25 janvier 2009 Le 13 mai 2009 DECRET Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéosurveillance pris pour l application des articles 10 et 10-1 de la loi n 95-73 du 21 janvier 1995 d orientation et de programmation

Plus en détail

Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée :

Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou Trésor Public est chargée : LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE ATTRIBUTIONS ARTICLE 8 : Placée sous l autorité d un Directeur Général, la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique ou

Plus en détail

JORF n 0228 du 2 octobre 2014. Texte n 1. LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1)

JORF n 0228 du 2 octobre 2014. Texte n 1. LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1) Le 2 octobre 2014 JORF n 0228 du 2 octobre 2014 Texte n 1 LOI LOI n 2014-1104 du 1er octobre 2014 relative aux taxis et aux voitures de transport avec chauffeur (1) NOR: INTX1414821L L Assemblée nationale

Plus en détail

(1) Le Secrétariat Général des services du Premier Ministre assiste le Premier Ministre dans l accomplissement de sa mission.

(1) Le Secrétariat Général des services du Premier Ministre assiste le Premier Ministre dans l accomplissement de sa mission. Décret n 92/088 du 4 mai 1992 portant organisation des Services du Premier Ministre Le Président de la République, Vu la constitution ; Vu le décret n 92/069 du 09 avril 1992 portant organi sation du Gouvernement

Plus en détail

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL BSTP Charte déontologique pour les relations de sous-traitance, de fourniture et de partenariat industriels ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL Charte déontologique pour les

Plus en détail

N DB/DSPE/10 FICHE DE FONCTION: DIVISION DES SECTEURS PRODUCTIFS ECONOMIQUES DIRECTION DU BUDGET DIVISION DES SECTEURS PRODUCTIFS ET ECONOMIQUES Principales Missions Profil requis Compétences Aptitudes

Plus en détail

NEWSLETTER I CASABLANCA

NEWSLETTER I CASABLANCA NEWSLETTER I CASABLANCA Mars 2014 SOMMAIRE ENTREE EN VIGUEUR DU DECRET Nº 2-12-349 DU 20 MARS 2013 RELATIF AUX MARCHES PUBLICS 2 ADOPTION PAR LE PARLEMENT DU PROJET DE LOI Nº86-12 RELATIVE AUX CONTRATS

Plus en détail

Charte de fonctionnement entre la LPO France et les Associations locales du Réseau LPO

Charte de fonctionnement entre la LPO France et les Associations locales du Réseau LPO Charte de fonctionnement entre la LPO France et les Associations locales du Réseau LPO Sommaire 1. ENGAGEMENTS... 3 1.1. LA LPO FRANCE S ENGAGE :... 3 1.1.1. Envers les membres... 3 1.1.2. En gestion...

Plus en détail

DIRECTIVE N 03/2012/CM/UEMOA PORTANT COMPTABILITE DES MATIERES AU SEIN DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

DIRECTIVE N 03/2012/CM/UEMOA PORTANT COMPTABILITE DES MATIERES AU SEIN DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 03/2012/CM/UEMOA PORTANT COMPTABILITE DES MATIERES AU SEIN DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE

Plus en détail

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE)

DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) DECRET DE CREATION DE AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT (ANDE) Décret n 97-393 du 9 juillet 1997 portant création et organisation d un établissement public à caractère administratif dénomme Agence Nationale

Plus en détail

Accord entre l Organisation des Nations Unies et l Union postale universelle

Accord entre l Organisation des Nations Unies et l Union postale universelle Accord entre l Organisation des Nations Unies et l Union postale universelle 0.783.53 Conclu le 4 juillet 1947 Préambule Vu les obligations qui incombent à l Organisation des Nations Unies selon l art.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 18 avril 2012 d application aux conseils départementaux de l accès au droit (CDAD) du décret n 2012-91 du 26 janvier 2012 relatif aux groupements d intérêt public NOR : JUST1224140C Le garde

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA Le Conseil d Administration (le «Conseil d Administration» ou le «Conseil») de la société Club Méditerranée SA (la «Société») a décidé

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres REGLEMENT N 04/2007/CM/UEMOA PORTANT CREATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU COMITE CONSULTATIF SUR L

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Manuel des procédures organisationnelles, administratives et financières Publication UNGANA 1382 CIDR Tous droits de reproduction réservés Programme

Plus en détail

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école UNITÉS DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE (UFA) C. n 2006-042 du 14-3-2006 NOR : MENE0600465C RLR : 527-3b MEN - DESCO

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

Document de travail 14. Original: anglais

Document de travail 14. Original: anglais Document de travail 14 Original: anglais Vers une politique de partage des données d enquête et de suivi recueillies et/ou conservées par le Programme pêche côtière de la CPS pour le compte des pays membres

Plus en détail

LIAISON BAC GA BTS AG PME-PMI

LIAISON BAC GA BTS AG PME-PMI Les cordées «Bac Pro/BTS» Fiche-conseils Matières professionnelles BAC GA LIAISON BAC GA BTS AG PME-PMI BTS AG PME-PMI Résultats Compétences Activités Tâches 1.1.1 Tenue des dossiers fournisseurs et sous

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23 Première partie 46 ème année n 23 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Décret n 05/176 du 24 novembre 2005 portant création du Programme National d Appui

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1213 du 10 août 2007 relatif aux schémas d aménagement et de gestion

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D ÉLECTRICITÉ ET DE SERVICES ASSOCIÉS

GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D ÉLECTRICITÉ ET DE SERVICES ASSOCIÉS GROUPEMENT DE COMMANDES POUR L ACHAT D ÉLECTRICITÉ ET DE SERVICES ASSOCIÉS CONVENTION CONSTITUTIVE Approuvé le 21 janvier 2015 par l assemblée délibérante du SEHV PREAMBULE Dans le cadre de l ouverture

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple-Un But-Une Foi ---------------- MINISTERE DU TOURISME ET DES TRANSPORTS AERIENS ---------------- DECRET n 94-663 du 27 juin 1994 Portant réglementation des agences de voyages

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI)

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) MADAGASCAR Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) (du 2 décembre 1992)* TABLE DES MATIÈRES** Articles Titre Ier : De la nature juridique

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS)

FEUILLE DE ROUTE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA STATISTIQUE (SNDS) République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité Justice MINISTERE DES AFFAIRES ECONOMIQUES ET DU DEVELOPPEMENT OFFICE NATIONAL DE LA STATISTIQUE FEUILLE DE ROUTE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Au nom du peuple, Nous, Habib Bourguiba, Président de la République Tunisienne, L Assemblée Nationale

Plus en détail

Journal Officiel - Numéro Spécial - 12 juillet 2008

Journal Officiel - Numéro Spécial - 12 juillet 2008 59 LOI N 08/008 DU 07 JUILLET 2008 PORTANT DISPOSITIONS GENERALES RELATIVES AU DESENGAGEMENT DE L ETAT DES ENTREPRISES DU PORTEFEUILLE EXPOSE DES MOTIFS Le programme de désengagement s inscrit dans le

Plus en détail

DIRECTIVES EUROPÉENNES

DIRECTIVES EUROPÉENNES DIRECTIVES EUROPÉENNES 201 5 textes coordonnés à jour au 11 JUILLET 2008 Recueil réalisé par le MINISTÈRE D ÉTAT - SERVICE CENTRAL DE LÉGISLATION www.legilux.lu 2 Directives Européennes Sommaire Traité

Plus en détail

RA 2014 Annexe Le décret de 1994

RA 2014 Annexe Le décret de 1994 DateDoc Bibli othèque nationale de France RA 2014 Annexe Le décret de 1994 29/05/2015 16:35:44 Bibliothèque nationale de France délégation à la Stratégie et à la Recherche version du 29 mai 2015 émetteur

Plus en détail

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992

DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 DECRET N 92-994 DU 2 DECEMBRE 1992 PORTANT CREATION ET ORGANISATION DE L OFFICE MALGACHE DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE (OMAPI) (J.O. N 2218 du 09 décembre 1992, p. 2639, Edition spéciale) Téléchargé sur

Plus en détail

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF)

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Statuts juridiques adoptés lors de l Assemblée générale constitutive et spéciale du Regroupement des écoles de pêche francophones», tenue à l Institut

Plus en détail

OFFICIEL de la République Démocratique du Congo

OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Première partie 50 ème année numéro spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo GOUVERNEMENT CABINET DU PREMIER MINISTRE Décret n 08/27 du 24 décembre 2008 portant création et statuts

Plus en détail

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Remarques générales sur les modifications effectuées par les services du SGG :

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés

Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés Loi N 2004/016 du 22 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la commission Nationale des Droits de l Homme et des Libertés L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/35 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Services en français du gouvernement du Yukon. Faits saillants

Services en français du gouvernement du Yukon. Faits saillants Services en français du gouvernement du Yukon Faits saillants Services en français au Yukon - Faits saillants Le 15 mai 2014 : La Direction des services en français et l Association franco-yukonnaise (AFY)

Plus en détail

- Vu la Décision DCC 01-027 du 16 mai 2001 de conformité à la Constitution ; LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE promulgue la loi dont la teneur suit :

- Vu la Décision DCC 01-027 du 16 mai 2001 de conformité à la Constitution ; LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE promulgue la loi dont la teneur suit : 1 REPUBLIQUE DU BENIN --------------- ASSEMBLEE NATIONALE --------------- LOI N 91-009 DU 04 MARS 1991 PORTANT LOI ORGANIQUE SUR LA COUR CONSTITUTIONNELLE MODIFIEE PAR LA LOI DU 31 MAI 2001. - Le Haut

Plus en détail

13 Joumada El Oula 1431 28 avril 2010 6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 28

13 Joumada El Oula 1431 28 avril 2010 6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 28 6 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 28 13 Joumada El Oula 1431 Décret exécutif n 10-124 du 13 Joumada El Oula 1431 correspondant au portant statut particulier des fonctionnaires appartenant

Plus en détail

Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur

Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur Adopté par le Conseil d Administration de l ARPP en date du 9 octobre 2008, modifié le 11 décembre 2009 et le 26 septembre 2011. SOMMAIRE A. OBJET

Plus en détail

L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 16 janvier 1997 ; LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PROMULGUE LA LOI DONT LA TENEUR SUIT:

L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 16 janvier 1997 ; LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PROMULGUE LA LOI DONT LA TENEUR SUIT: Loi N 97-028/du 20 mai 1997 régissant la profession d'ingénieur-conseil dans les domaines du bâtiment, des travaux publics et des travaux particuliers. L'Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail

LES TIERS AUTORISES 1

LES TIERS AUTORISES 1 LES TIERS AUTORISES 1 La loi permet à certaines administrations/autorités publiques de se faire communiquer, sous certaines conditions et dans le cadre de leurs missions particulière ou de l exercice d

Plus en détail

Enseignement en général

Enseignement en général Lois 19083 p.1 Arrêté du Gouvernement de la Communauté française portant création d'un Centre d'autoformation et de formation continuée de l'enseignement de la Communauté française A.Gt 07-04-1995 M.B.

Plus en détail

10 astuces pour éviter les impayés

10 astuces pour éviter les impayés 2016 10 astuces pour éviter les impayés Assistant-juridique.fr Sommaire I Vérifiez la solvabilité de vos clients... 5 A) Vérifiez l existence juridique de vos clients... 5 B) Questionnez directement vos

Plus en détail

Ville des ANDELYS MARCHE DE PETITES FOURNITURES ET DE MATERIAUX POUR LES SERVICES TECHNIQUES

Ville des ANDELYS MARCHE DE PETITES FOURNITURES ET DE MATERIAUX POUR LES SERVICES TECHNIQUES Ville des ANDELYS MARCHE DE PETITES FOURNITURES ET DE MATERIAUX POUR LES SERVICES TECHNIQUES NOVEMBRE 2014 OCTOBRE 2015 Renouvelable jusqu en OCTOBRE 2017 REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) - Appel d Offres

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L AFPS

REGLEMENT INTERIEUR DE L AFPS REGLEMENT INTERIEUR DE L AFPS Révision 4, approuvée par le Conseil lors de sa réunion du 16 avril 2008 Objet de la révision : voir in fine Ce REGLEMENT INTERIEUR complète et précise certains points des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Décret n o 2015-595 du 2 juin 2015 relatif aux indications géographiques protégeant les produits industriels

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE N 03 47 ème ANNEE Dimanche 12 Moharram 1429 Correspondant au JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE CONVENTIONS ET ACCORDS INTERNATIONAUX - LOIS ET DECRETS ARRETES, DECISIONS,

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail