Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs"

Transcription

1 Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages dans les bâtiments cllectifs quelles snt ses exigences cmment passer à l acte quelles snt les étapes d un prjet SOMMAIRE : Cntexte et enjeux Atuts de la filière slaire thermique Le slaire thermique en Pitu- Charentes Aspects techniques généraux Maintenance et suivi Aspects écnmiques Réussir un prjet slaire thermique

2 Cntexte et enjeux La cnsmmatin d énergie est cntinuellement en augmentatin, ce qui nus rend de plus en plus dépendants des ressurces fssiles et nucléaires épuisables et frtement plluantes. De ce fait, nus aggravns tus les jurs le prblème de l effet de serre et cntribuns frtement au réchauffement climatique. En France, pur nus lger (habitat et tertiaire), nus cnsmmns 42 % de l énergie primaire. 53% de l énergie (Pétrle, Gaz et Charbn) est frtement émettrice de CO 2 cntribuant au changement climatique. 93% de ntre énergie (Pétrle, Gaz, Charbn et Nucléaire) prvient de ressurces naturelles épuisables dans un avenir prche. Cela implique que dans les années à venir, le prix de l énergie va frtement augmenter. Surce : L énergie slaire thermique cncerne la prductin de chaleur à partir de capteurs slaires. Elle se distingue du phtvltaïque qui permet de prduire de l électricité. Les principales applicatins slaires thermiques snt la prductin d eau chaude, le chauffage des bâtiments et le chauffage des piscines. Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 2 sur 10

3 On ciblera en pririté les bâtiments qui cnsmment de l eau chaude sanitaire tute l année : - les lgements publics u privés (lgements sciaux, cprpriétés) ; - les maisns de retraite ; - les établissements de santé (hôpitaux, cliniques, centres d accueil spécialisés) ; - les piscines - les bâtiments industriels ; - les laiteries et frmageries ; - les établissements pénitenciers... On étudiera au cas par cas : - les hôtels, les campings ; - les centres cmmerciaux ; - les établissements sprtifs ; - les cantines ; - les crèches... Atuts de la filière slaire thermique L utilisatin du slaire thermique présente les atuts suivants : Atuts envirnnementaux : Lutte cntre le dérèglement climatique Lutte cntre l épuisement des ressurces fssiles Energie valrisant les ressurces lcales Atuts écnmiques : Autres atuts Dévelppement de l empli en France Slutin cntre l inflatin du cût de l énergie Indépendance énergétique lcale, réginale et natinale. Gain en terme d image Avec le Grenelle Envirnnement, diminuer la cnsmmatin des bâtiments de 40% passe ntamment par la généralisatin de l eau chaude slaire cllective dans le neuf et la rénvatin énergétique. Le slaire thermique en Pitu-Charentes Une dynamique frte de la régin La Régin Pitu-Charentes impulse le dévelppement du slaire thermique depuis plus de 10ans. On bserve depuis 7 ans une évlutin crissante des installatins slaires cllectives. Le grupe de travail slaire thermique Pitu-Charentes l ADEME et la Régin Pitu-Charentes nt mis en place quatre grupes de travail (technique, suivi/explitatin, cmmunicatin, frmatin) afin de valriser et expliter le ptentiel slaire thermique. La réunin de tus les acteurs de la filière (bureaux d'étude technique, fabricants, installateurs, partenaires institutinnels et assciatifs, explitants et rganismes prfessinnels) a pur but de pérenniser le dévelppement du slaire thermique. Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 3 sur 10

4 Aspects techniques généraux Principe de fnctinnement du slaire thermique Fnctinnement d un système slaire thermique Un système slaire thermique est principalement cmpsé : d une bucle slaire primaire cmprenant le capteur slaire et l échangeur pur cnvertir et transférer les calries slaires d un balln de stckage slaire pur accumuler et cnserver ses calries d'un appint pur cmpléter la prductin d énergie d une régulatin pur pilter l installatin Le taux de cuverture. Le taux de cuverture des besins d eau chaude sanitaire crrespnd à la cuverture du besin en eau chaude sanitaire par la prductin slaire utile. Un chauffe eau slaire cllectif cntribue à cuvrir une partie des besins d eau chaude sanitaire. Le taux de cuverture annuel varie entre 40 et 60 %, dans la majrité des cas. Il est généralement dimensinné pur cuvrir l ensemble des besins en péride estivale. L intérêt d un système slaire est avant tut d écnmiser de l énergie d appint. Bien évaluer les besins en eau chaude Ils snt à la base du dimensinnement de l installatin slaire. Pur des bâtiments existants, n prcèdera à des relevés de cnsmmatins sur une péride définie. Pur des bâtiments neufs, n appliquera des dnnées types seln l usage du bâtiment et la fréquentatin. Attentin à ne pas surévaluer ces besins, cela ccasinnerait des surchauffes et cnduirait à un vieillissement prématuré de l installatin. Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 4 sur 10

5 Capteurs slaires thermiques Fnctinnement d un capteur slaire Les capteurs slaires thermiques nt pur fnctin de cnvertir le raynnement slaire en chaleur. Cette captatin d énergie est véhiculée par un fluide calprteur vers un vlume de stckage. La qualité de la cnversin d énergie dans un capteur slaire thermique est caractérisée par sn rendement. Il varie en fnctin de la technlgie du capteur mais aussi du raynnement slaire et des cnditins de températures de fnctinnement. Principales technlgies Plan vitré Sus vide Mquette Aspect Usages Chauffage, eau chaude sanitaire, Climatisatin Chauffage, eau chaude sanitaire, Climatisatin Chauffage piscine Type d implantatin Surimpsitin intégratin Titure terrasse u au sl Aspect Aspects envirnnementaux : Le temps de retur énergétique d une installatin slaire thermique cllective est d envirn 2 ans (analyse de cycle de vie prenant en cnsidératin la cmpsitin de l installatin, l'énergie cnsmmée pur sa fabricatin, sn transprt, sn recyclage et l'énergie prduite pendant sa durée de vie).energie Tableau illustrant la quantité de CO2 évitée annuellement par m² de capteur slaire évité / m² Les capteurs snt recyclables à 99 %. Energie substituée Charbn Fiul Dmestique Gaz naturel Electricité CO2 évitée /m²capteur 240 kg 190 kg 150 kg 50 kg Certificatin française (Avis Technique du CSTB) u Certificatin eurpéenne (Slar Keymark) : Ces 2 certificatins attestent de la cnfrmité aux nrmes EN et EN 12976, relatives respectivement aux capteurs slaires et aux systèmes slaires thermiques des prduits visés. Garanties : La durée de vie d'un capteur est d'au mins 20 ans. La plupart des capteurs snt garantis 10 ans par les fabricants. Nus vus cnseillns de vus rienter vers les fabricants ayant le plus de retur d expérience et de recul. Cncernant la mise en œuvre, il est suhaitable d avir recurs à une entreprise qualifiée, Recnnu Garant de l envirnnement (RGE). Des listings snt dispnibles au CRER. Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 5 sur 10

6 Différents systèmes Une slutin pur chaque situatin Stckage cllectif de l eau chaude slaire et de l appint Stckage cllectif de l eau chaude slaire et appint individuel Stckage individuel de l eau chaude slaire et appint individuel Schéma de principe Avantages et limites + : Slutin plus adaptée aux installatins centralisées existantes + : Slutin la mins chère à l investissement - : Nécessité d un buclage sanitaire dans la majrité des cas + : S adapte facilement sur des installatins individuelles de prductin d eau chaude + : Buclage sanitaire nn systématique - :Grande vigilance vis-à-vis du dévelppement de la léginellse + : Permet l installatin de systèmes slaires en l absence de place pur un balln cllectif + : Pas de buclage sanitaire - : Nécessite plus d espace dans les lgements - : Slutin plus cuteuse à l investissement Deux principes de transfert des calries slaires Circulatin frcée sus pressin Circulatin frcée autvidangeable Schéma de principe Intérêts Précautins - Principe le plus répandu - Cnvient à tus types de capteurs - Nmbreux rganes hydrauliques (supape de sécurité, clapet anti thermsiphn, vannes d islement, vase d expansin, purgeurs d air - Supprime tus risques de vaprisatin du fluide - Cnvient aux bâtiments à usage intermittent - Mise en œuvre rigureuse - Ne cnvient pas aux installatins avec : - capteurs sus u au même niveau que le lcal technique, - capteurs nn vidangeables Nus vus cnseillns de faire appel à ns services pur réaliser une étude d pprtunité. Nus évaluerns vs besins en eau chaude sanitaire et les pssibilités techniques et écnmiques de vtre prjet. Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 6 sur 10

7 La maintenance et le suivi de bn fnctinnement Il faut s assurer du fnctinnement de sn installatin dans le temps. Pur cela il est frtement cnseillé de : réceptinner l installatin en présence de tus les acteurs du prjet mener une maintenance et une explitatin intelligente instrumenter systématiquement Un défaut sur la partie slaire peut passer inaperçu si l appint «fait sn travail» : les utilisateurs dispsent tujurs d eau chaude. Mais : Le besin d eau chaude sanitaire est cuvert en intégralité par l appint ; Les perfrmances prévisinnelles ne snt pas atteintes ; Le bilan écnmique est dégradé ; L installatin slaire (jints, raccrds, ) se dégrade du fait d imprtantes mntées en température ; La réceptin La réceptin est une phase cruciale à la prise en main de sn installatin. Afin qu elle sit bénéfique et cnstructive à tut un chacun, un prtcle de réceptin a été élabré par le grupe de travail maintenance/suivi de bn fnctinnement, mis en place par l ADEME et la régin Pitu-Charentes. Il est dispnible en téléchargement sur le site de l ADEME Pitu-Charentes, rubrique slaire thermique (vir lien en bas de page). L entretien et la maintenance Les premières années de la vie d une installatin déterminent beaucup celles qui suivrnt. Avant d atteindre un régime d explitatin de crisière, une durée de tris années peut être nécessaire. Le premier cntrat d entretien dit être engagé dès la réceptin. Il est cnseillé de privilégier un seul et même prestataire pur l entretien de l installatin slaire et de la chaufferie. De plus une maintenance légère préventive peut être réalisée par les services techniques du maître d uvrage. Des frmatins à la prise en main d une installatin slaire snt dispensées en régin et peuvent être suivies par les agents techniques. Installatin S<50m² 50<S<100m² S>100 m² 1 tus les 1 / an Nb de visites 1 / an 2ans minimum Cût en 75 et à TTC/visite Exemples de fréquences et cûts d entretien Le suivi de bn fnctinnement Le suivi de bn fnctinnement passe par une instrumentatin systématique des installatins. L instrumentatin est la seule et unique manière d évaluer les perfrmances de l installatin. Il nécessite dnc un investissement dans des équipements de métrlgie, afin d évaluer la prductin slaire utile. A cet effet, un tableau de brd de suivi des installatins slaires thermiques cllectives est à vtre dispsitin en téléchargement sur le site de l ADEME Pitu-Charentes, rubrique slaire thermique (vir lien en bas de page). Nus nus inscrivns dans le dévelppement pérenne de la filière slaire thermique. Acteurs du slaire thermique depuis plus de 10 ans, nus travaillns à la frmatin et à la vulgarisatin des bnnes pratiques slaires. Nus vus accmpagnns jusqu'à la cncrétisatin de vtre prjet. Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 7 sur 10

8 Aspects écnmiques Maintenant que vus cnnaissez le fnctinnement du slaire thermique, les bligatins de maintenance et de suivi de bn fnctinnement, vici les infrmatins financières, les aides ptentielles qui vnt vus permettre de valider vtre prjet. Quel investissement? Les cûts recensés d une installatin slaire thermique snt fnctin du type et de la taille du prjet. Ils snt généralement cmpris entre 600 HT/m² et 1200 HT/m²sur la partie slaire. Quelles aides? Après évaluatin du cût de l pératin et cmparaisn des devis des entreprises, il faudra vérifier que le mntant est inférieur au seuil d éligibilité du dispsitif des aides financières : HT/m² de capteurs Les aides réginales 2015 Fnd Réginal d Excellence Envirnnementale Pitu-Charentes (FREE) pur les pératins slaires thermiques inférieures à 25 m² L aide du FREE sera plafnnée à 600 /m² de capteurs Les aides ADEME Fnds Chaleur 2015 pur les pératins slaires thermiques supérieures à 25 m² L aide ADEME sera plafnnée à 1 /kwh slaire utile prduit Exemple d un blc sanitaire de camping Tutes les précisins cncernant les cnditins des dssiers de demande de subventins snt dispnibles au CRER. N hésitez pas à nus cntacter pur tutes infrmatins relatives aux énergies renuvelables et à la maîtrise de l énergie Quelques chiffres : - Surface capteurs : 15 m² - Vlume balln slaire : 1000 litres - Investissement : 950 HT/m² - Aides ptentiels : Ecnmie sur 20 ans : Ecnmies d explitatin : 580 /an Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 8 sur 10

9 . Réussir un prjet slaire thermique ETAPE 1 - CONCEPTION et DEMARCHES PREALABLES Réaliser une étude d pprtunité à l aide ntamment des indicatins suivantes : - relevés de cnsmmatins d eau chaude (si nn dispnibles, faire une campagne de mesures) - fréquentatin mensuelle, prfil jurnalier, taux d ccupatin du site Réaliser une étude suivant la méthdlgie du cahier des charges de l ADEME Prévir le dispsitif de cmptage énergétique pur assurer le suivi de la prductin slaire utile Respecter le cahier des charges de l instrumentatin slaire Appliquer le suivi à distance de la prductin énergétique des installatins slaires > 50m² Evaluer le cût de l pératin et cmparer les devis des entreprises Vérifier que le mntant est inférieur au seuil d éligibilité du dispsitif des aides financières : pératins slaires thermiques supérieures à 25 m² Prendre cnnaissance et répndre à l Appel à prjets Réginal ADEME - Fnds Chaleur pur l attributin d une subventin (dssier à envyer cmplet avant de passer la cmmande) pur tute pératin d une surface de capteurs supérieure à 25 m² pératins slaires thermiques inférieures à 25 m² Demander une aide financière auprès du FREE 2015 (Fnds Réginal d Excellence Envirnnementale Régin Pitu - Charente) ETAPE 2 REALISATION et RECEPTION Réceptinner et s assurer de la bnne mise en service de l installatin Suivre le prtcle de réceptin des installatins slaires thermiques cllectives ETAPE 3 MAINTENANCE - ENTRETIEN Prévir une prestatin de maintenance u d entretien curant des installatins afin de garantir le bn fnctinnement des équipements sur la durée Se référer au prtcle de maintenance des installatins slaires thermiques cllectives Se référer à la fiche de synthèse Relevés de fnctinnement (à cnsigner dans le cahier de chaufferie à chaque visite) ETAPE 4 - SUIVI - EXPLOITATION Suivre les perfrmances de l installatin afin d anticiper les dysfnctinnements éventuels Remplir le tableau de brd de suivi des installatins slaires thermiques cllectives Nus puvns vus accmpagner sur tutes les étapes de vtre prjet slaire. De l étude d pprtunité, sus simple adhésin à l assciatin, jusqu au suivi et l explitatin, à travers une visite technique de vtre installatin, sus frme d une prestatin persnnalisée. Vtre cntact : Pierrick Benist Tel : Mail : Web Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 9 sur 10

10 Annexe Guide de prjet slaire thermique cllectif Page 10 sur 10

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Maîtriser les charges d'eau en copropriété

Maîtriser les charges d'eau en copropriété Maîtriser les charges d'eau en cprpriété Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété Intrductin Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE»

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» Détail des qualificatins OPQIBI bénéficiant de la recnnaissance «RGE» (01/01/15) 1. Qualificatins liées à la perfrmance énergétique des bâtiments 1.1. Qualificatins existantes mises à jur 1.1.1. Qualificatin

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen

Non-papier Mise en place d un corridor de prix dans le cadre du marché carbone européen Nn-papier Mise en place d un crridr de prix dans le cadre du marché carbne eurpéen Le marché carbne eurpéen (EU ETS) a jusqu ici rempli avec succès sn rôle de plafnner près de la mitié des émissins de

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE

GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE GUIDE PRATIQUE DU PRODUCTEUR D ELECTRICITE Qui smmes nus? Nus smmes une sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE.

UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE. Chaudières fiul MUTINE ÉVOLUTION N OUVELLE MUTINE MUTINE ÉVOLUTION UNE CHAUDIÈRE ACIER À ÉQUIPER FIOUL AVEC LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE. un design élégant et mderne, un cnfrt eau chaude

Plus en détail

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015 Schéma sectriel Créatin Bureau de la CCI Midi-Pyrénées Transmissin Reprises d Entreprises du 25-09-2012 2010 / 2015 Schéma Créatin Transmissin Reprises d Entreprises 2010 / 2015 La missin des CCI d appui

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-3 : FORMATIONS PROFESSIONNELLES A LA CREATION REPRISE D ENTREPRISES ACCORD CADRE DU CONSEIL REGIONAL 1 Pririté d investissement

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

GT énergie et patrimoine communal n 8 Compte rendu de la réunion du 16 juin 2014

GT énergie et patrimoine communal n 8 Compte rendu de la réunion du 16 juin 2014 GT énergie et patrimine cmmunal n 8 Cmpte rendu de la réunin du 16 juin 2014 1. RAPPEL ORGANISATION ET ORDRE DU JOUR 1.1 ORGANISATION Date de la réunin 17 juin 2014 Hraire 09h30-12h00 Lieu de la réunin

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE

REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE REGLEMENT D INTERVENTION REGIONAL RELATIF AU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES AQUITAINES ANNEXE 1 SOMMAIRE REGLEMENT D INTERVENTION Entreprises ciblées et prirités réginales Présentatin des

Plus en détail

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS Fiche de pste Chargé(e) de missin «Prjet glbal» Assciatin les Sheds Présentatin de l assciatin LES SHEDS L assciatin Les Sheds a été fndée en 2007 et cmpte aujurd hui près de 400 membres. Sn prjet : la

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Cessin de matériel infrmatique réfrmé à titre gracieux aux enfants cnfiés au Département Depuis 2006, la cmmissin permanente a appruvé une décisin cédant à titre gracieux aux cmmunes de mins de 1500 habitants

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

Projet de méthanisation à la ferme

Projet de méthanisation à la ferme Prjet de méthanisatin à la ferme Exercice d étude de cas Pôle de Lanaud (Haute-Vienne) Cntact Slagr : Jérémie PRIAROLLO jeremie.priarll@slagr.ass.fr 05 67 69 69 69 Slag r 75, vie du TOEC - 31076 Tuluse

Plus en détail

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Présentatin des utils de maitrise de l énergie à dispsitin des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Immbilier Durable Energie Carbne Frmatin Sinte Statut Sinte est un cabinet de cnseil et d ingénierie spécialisé

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Commission RES/MOP Réunion plénière du CIBE 9 juin 2015

Commission RES/MOP Réunion plénière du CIBE 9 juin 2015 Cmmissin RES/MOP Réunin plénière du CIBE 9 juin 2015 Présentatin de la cmmissin Affaissement du prix des cmbustibles fssiles : cnséquences sur les prjets et pistes d actins crrectrices CIBE Cmmissin RES/MOP

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. MARCHE ADAPTÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE ÉTABLI EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS RELATIF A : INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne

Profil de la Cour des Comptes Tunisienne Cnférence réginale pur les Institutins Supérieures de Cntrôle de la régin du visinage eurpéen du sud Prfil de la Cur des Cmptes Tunisienne Présentatin de la Cur des Cmptes La Cur des Cmptes est une juridictin

Plus en détail

RESPECTS DES EXIGENCES

RESPECTS DES EXIGENCES RESPECTS DES EXIGENCES DE LA RT 2012 Les perfrmances de L envelppe SOMMAIRE Cntexte réglementaire Perfrmances de l envelppe Les enjeux réglementaires de demain 2 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE Evlutin de la réglementatin

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE SPÉCIALISÉ EN SERRES par Grupe Hrticle Ledux Inc. DESCRIPTION DU BESOIN Ntre ffre permet de cuvrir les besins nn jurnaliers mais habituellement requis en serres pur

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES»

DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES» DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES» Règlement : INITIATIVES JEUNES Le département du Calvads suhaite dévelpper une plitique visant à susciter, sutenir, dévelpper et faire cnnaître la

Plus en détail

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème éditin 2015-2016 RÈGLEMENT 1 RÈGLEMENT de la 5 e éditin (2015 2016) du Prix SUEZ initiatives - Institut de France Article 1. ORGANISATEURS Le Fnds SUEZ

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon CONTRAT DE SEJOUR Cntrat de séjur entre les sussignés : Mnsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudnné Cllmp de Bann D une part, et Madame Ou Mnsieur Et/pur Madame, Mademiselle, Mnsieur, En

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients AEROPORTS DE LYON Furniture, mise en œuvre et maintenance d une slutin de fidélisatin clients Entité Adjudicatrice : AEROPORTS DE LYON SA à Directire et Cnseil de Surveillance, Capital de 148 000 eurs

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau sanitaire peut être

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Prgramme d actins pur amélirer la préventin des vilences faites aux femmes, des vilences intrafamiliales, et l aide aux victimes TÉLÉPHONE PORTABLE D ALERTE POUR FEMMES VICTIMES

Plus en détail

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle

Solutions de pilotage énergétique pour les bâtiments d activité professionnelle Slutins de piltage énergétique pur les bâtiments d activité prfessinnelle Efficiency Builder CONFIDENTIEL - Prpriété de Bnext Energy BNEXT ENERGY: HISTORIQUE ET CHIFFRES CLÉS Entrée à l incubateur Midi

Plus en détail

MISES AUX NORMES BIEN-ETRE EN PONDEUSES MODALITES D AIDE AUX ELEVEURS DE PONDEUSES EN CAGES

MISES AUX NORMES BIEN-ETRE EN PONDEUSES MODALITES D AIDE AUX ELEVEURS DE PONDEUSES EN CAGES Unin des Grupements de Prducteurs de Viande de Bretagne Inf INVESTISSEMENTS N 13 - Mars 2011 MISES AUX NORMES BIEN-ETRE EN PONDEUSES MODALITES D AIDE AUX ELEVEURS DE PONDEUSES EN CAGES NON AMENAGEES EN

Plus en détail

Dmtique et Nrme X10: Un myen de cmmander les appareils de la maisn sans câblage supplémentaire Intrductin Tut le mnde rêve de puvir autmatiser plusieurs fnctins de sa maisn (allumer la lumière, uvrir la

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau Frmatin prfessinnelle supérieure d électricien de réseau Examens prfessinnels pur spécialistes de réseau avec brevet fédéral Preuve de la pratique pur l admissin à l examen principal Attestatin de l emplyeur

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Appel à projet 2016 du PLIE de l agglomération chalonnaise Cahier des charges

Appel à projet 2016 du PLIE de l agglomération chalonnaise Cahier des charges Appel à prjet 2016 du PLIE de l agglmératin chalnnaise Cahier des charges 1. Le PLIE du Grand Chaln Le Plan Lcal pur l Insertin et l Empli (PLIE) de l agglmératin chalnnaise a pur bjectif de favriser l

Plus en détail

REALISATION ET CONCEPTION DU STAND PILOTE PAR ADVANCITY AU SALON POLLUTEC LYON 29 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2016 CONSULTATION

REALISATION ET CONCEPTION DU STAND PILOTE PAR ADVANCITY AU SALON POLLUTEC LYON 29 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2016 CONSULTATION REALISATION ET CONCEPTION DU STAND PILOTE PAR ADVANCITY AU SALON POLLUTEC LYON 29 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2016 CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES CONSULTATION Paris, le 22 avril 2016 Table des matières Table

Plus en détail

PROGRAMME DE STAGE A LA PREPARATION DES TESTS D'APTITUDE SOUDEUR SUIVANT LA SPECIFICATION ATG B 540-9

PROGRAMME DE STAGE A LA PREPARATION DES TESTS D'APTITUDE SOUDEUR SUIVANT LA SPECIFICATION ATG B 540-9 FORMATION BTP PROGRAMME DE STAGE A LA PREPARATION DES TESTS D'APTITUDE SOUDEUR SUIVANT LA SPECIFICATION ATG B 540-9 PROCEDE B.C.F (TUBE CUIVRE) ET SOUDAGE OXYACETHYLENIQUE (TUBE ACIER) Durée: Une jurnée

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

APPEL A PROJETS BATIMENTS BASSE CONSOMMATION (PREBAT-EFFINERGIE) ANNEE 2010

APPEL A PROJETS BATIMENTS BASSE CONSOMMATION (PREBAT-EFFINERGIE) ANNEE 2010 APPEL A PROJETS BATIMENTS BASSE CONSOMMATION (PREBAT-EFFINERGIE) ANNEE 2010 L appel à prjets «Bâtiments Basse Cnsmmatin» 2010 est financé dans le cadre du cntrat de prjets Etat-Régin 2007-2013, en partenariat

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012 Chantier Financements Innvants de l efficacité énergétique Présents : Mme Gantier Shift Capital M Suchn Delitte M Garrel Acfi M Estienne Lb-p M Darrel Gdf Suez ( call cnférence) Melle Buhalassa Green Prperty

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE

NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE NOTE DE CADRAGE SUR LE CONTENU CO 2 DU KWh PAR USAGE EN FRANCE 14 janvier 2005 1. Le cntexte Le calcul du cntenu en carbne de l électricité représente en France un enjeu imprtant pur l évaluatin des actins

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Le déploiement du télétravail alterné au commercial passage

Le déploiement du télétravail alterné au commercial passage Le dépliement du télétravail alterné au cmmercial passage Principes, cnditins et mdalités CE Cmmercial France décembre 2014 Les bjectifs du Télétravail alterné Purqui l entreprise dévelppe-t-elle le télétravail

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Atelier : la maitrise des charges de chauffage Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété 14 000 cprpriétés adhérentes Une

Plus en détail

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01

Fiche Liaison I.E.N./Ecoles N 2005/2006-01 Premier Degré Circnscriptin d Olrn-Sainte-Marie http://www.ac-brdeaux.fr/primaire/64/lrn/ Olrn, le 3O aût 2005 Fiche Liaisn I.E.N./Ecles N 2005/2006-01 Au terme de ces vacances d été qui, je l espère nt

Plus en détail

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune Cnventin entre la CREA et la Cmmune de.. pur la valrisatin des Certificats d Ecnmies d Energie durant le prlngement de la 2 ème péride du dispsitif La Cmmunauté d agglmératin Ruen Elbeuf Austreberthe La

Plus en détail

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel

Comparaison des impacts environnementaux des gobelets dans l évènementiel F Cmparaisn des impacts envirnnementaux des gbelets dans l évènementiel Cmparaisn par Analyse de Cycle de Vie (ACV) Gbelet jetable et réutilisable en Plyprpylène (PP), gbelet en Acide Plylactique (PLA)

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016

Sous-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mobilisation des produits forestiers. Appel à projets 2016 Sus-mesure 8.6 du PDR Champagne-Ardenne 2014-2020 : Aide à l'équipement des entreprises de mbilisatin des prduits frestiers Appel à prjets 2016 1. Cntexte... 2 2. Mdalités de mise en œuvre... 2 Cadre de

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture PRIME ÉNERGIE C4 POMPE À CHALEUR (PAC) Décisin du 24 ctbre 2013 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie

Plus en détail

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de.

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de. CONVENTION de HAUT-NIVEAU du jueur intégrant le Pôle Espir Baseball de. Rédigée dans le respect des dispsitins du cde du sprt, ntamment ses articles L 231-3, L 231-6, D.221-17, R.221-26 et A. 231-3 à 231-8

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

Le Marché des Énergies Renouvelables dans le Secteur Résidentiel en France

Le Marché des Énergies Renouvelables dans le Secteur Résidentiel en France Le Marché des Énergies Renuvelables dans le Secteur Résidentiel en France Juillet 2009 Analyser de manière détaillée l évlutin du marché des énergies renuvelables en France depuis 2004 avec des nuvelles

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Comite de suivi de la reforme de la politique du handicap Groupe d appui technique n 5 «emploi-ressources» Document de synthèse des travaux du groupe

Comite de suivi de la reforme de la politique du handicap Groupe d appui technique n 5 «emploi-ressources» Document de synthèse des travaux du groupe Cmite de suivi de la refrme de la plitique du handicap Grupe d appui technique n 5 «empli-ressurces» Dcument de synthèse des travaux du grupe 1 er Thème abrdé : L allcatin aux adultes handicapés (AAH)

Plus en détail

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015

PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015 PLAN DE MANAGEMENT DURABLE 2010-2015 NOTRE VISION, NOS VALEURS Le turisme est encre bien trp suvent respnsable, directement u indirectement, vlntairement u nn, d activités et des pratiques nuisibles pur

Plus en détail