Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012"

Transcription

1 Les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. sont : «La prospection et le recouvrement des créances» Petit déjeuner du 26 juin 2012

2 Tour de table d une dizaine d indépendants et gérants de P.M.E. de tous secteurs : «Quelles sont les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. à l heure actuelle.» Nous avons réuni autour de la table des indépendants et gérants de P.M.E. venant de tous horizons : domaine du marketing, associatif, expert comptable, coaching, créateur de plateforme internet, gestion immobilière, services administratifs aux entreprises et nettoyage industriel. La discussion, menée par un consultant spécialisé en la matière, s est déroulée sur base d un questionnaire dont nous avons débattu les réponses afin de découvrir d une part quelles étaient les principales difficultés rencontrées et partagées par les P.M.E. à l heure actuelle et d autre part, si elles se faisaient aider voire conseiller pour aplanir ces difficultés.

3 Quelles sont les principales difficultés rencontrées par les P.M.E. à l heure actuelle : 1. La prospection : C est la première difficulté évoquée. Commentaires : - j ai fait de la pub : annuaires locaux, magazines spécialisés mais cela ne sert à rien, je n ai pas de retour, - je sais que je devrais le faire mais je n ai pas le temps et puis c est difficile, - c est plutôt le bouche à oreille qui fonctionne, les contacts, le networking, - quand on gagne un client, on en perd un autre, - je ne sais pas comment m y prendre, quelles sociétés contacter, - ce serait bien d avoir un représentant indépendant payé au rendement, - aller chercher un nouveau client coûte de l argent, - j ai perdu un client qui représente 80% de mon chiffre d affaires, il faut absolument que j en trouve des nouveaux.

4 Il en ressort que : - Il est important de faire une distinction entre «prospection» et «publicité». «J ai fait de la pub : annuaires locaux, magazines spécialisés mais cela ne sert à rien, je n ai pas de retour» Mettre une publicité dans un magazine ou un annuaire, ce n est pas prospecter. Lorsque nous prospectons, nous allons vers un client potentiel et vendons notre service ou produit. Lorsque nous insérons une publicité, nous attendons que le client vienne vers nous de lui-même. Pour qu une publicité ait un impact, il faut une stratégie de communication : - l insérer dans des endroits judicieux en fonction de la cible à atteindre, - l insérer à plusieurs reprises afin qu elle finisse par attirer un client éventuel. Pour la prospection, il est bon : - d avoir une plaquette de présentation, - de cibler la clientèle : envoi d un courrier, avoir un scénario d appel pour rendezvous, aller vendre son produit ou service.

5 - Nous ne prenons pas le temps de prospecter, c est difficile. «Je sais que je devrais le faire mais je n ai pas le temps et puis c est difficile» Pour rendre les choses plus faciles, quelques conseils : - avoir une base de données de prospects, - avoir une stratégie de contact, - planifier la prospection car dans le cas contraire, la «production» prendra toujours le pas sur cette tâche en général pas trop appréciée par les indépendants (sauf ceux qui sont des vendeurs dans l âme!). - Nous pensons que le bouche à oreille et le networking fonctionnent mieux. «C est plutôt le bouche à oreille qui fonctionne, les contacts, le networking» Il est clair que le référencement est une des meilleures opportunités d acquérir de nouveaux clients et il faut bien le dire - la plus facile : - elle ne prend pas de temps ni d énergie, - il est plus facile de rentrer en contact avec un client via une connaissance. Inconvénient : cela prend beaucoup de temps et n est donc efficace qu à long terme. - Le turnover des clients est une réalité : «Quand on gagne un client, on en perd un autre» C est pourquoi il est conseillé de prospecter en permanence afin de renouveler et agrandir constamment sa clientèle, ce qui représente une des clés importante de la réussite d une entreprise.

6 - Mettre en place une stratégie de prospection n est pas chose aisée : «Je ne sais pas comment m y prendre, quelles sociétés contacter» Il est donc important de mettre au point une stratégie de prospection : - réfléchir à la cible, - trouver des listes d entreprises qui correspondent à la cible, - instaurer la méthode adéquate pour aborder la cible, - prévoir un scénario de prospection téléphonique et de présentation devant le client. - Il serait plus facile de sous-traiter la prospection : «Ce serait bien d avoir un représentant indépendant payé au rendement» Ceci est une solution envisageable, le souci étant de ne pas payer «pour rien» : ce pourquoi ce désir de payer uniquement au rendement. Or, trouver un vendeur indépendant uniquement payé au rendement n est pas chose aisée à trouver : il a des frais d appel, de déplacements, etc Cette possibilité dépend donc beaucoup du produit ou service que vous offrez. - Nous avons la perception que prospecter coûte cher : «Aller chercher un nouveau client coûte de l argent» Il est vrai que la prospection prend du temps et de l énergie et qu il est important de la budgétiser et d en évaluer la rentabilité.

7 Cependant, il est facile de faire un calcul de rentabilité : Nombre de prospects à visiter pour avoir un client Exemple : 10 prospects pour 1 client gagné Combien vous rapporte en moyenne un client par an - Exemple : 5000 /an Combien vous ont coûté les 10 prospections - Exemple : 1500 /10 Bénéfice : 3500! A ne pas oublier : la possibilité que ce client vous en apporte d autres par bouche à oreille et qu il peut vous servir de référence pour vous ouvrir des portes auprès de nouveaux clients, ce qui augmente encore le «retour sur prospection». - Nous attendons en général qu il y ait un gros problème avant de partir à la chasse aux clients. «J ai perdu un client qui représente 80% de mon chiffre d affaires, il faut absolument que j en trouve de nouveaux» Avoir des résultats tangibles en prospection nécessite un temps de démarrage : - mettre la stratégie au point, - trouver les listes d entreprises correspondantes, - téléphoner pour prendre des rendez-vous, - décrocher des contrats. Il est donc impératif de prospecter continuellement même et surtout quand tout va bien! - afin d assurer la pérennité de son entreprise.

8 2. Le recouvrement : La deuxième difficulté évoquée par les indépendants est le recouvrement des créances. Commentaires : - Les délais de paiement sont de plus en plus longs : on passe de 30 jours à 60 jours, à 90 jours, et les banques ne suivent pas - Problème de trésorerie, de fond de roulement car les factures sont non payées ou payées très en retard, - Je n arrive plus à payer mes fournisseurs : problème de confiance, ils ne veulent plus travailler avec moi, - Je n ose pas trop faire des rappels car je crains d entrer en conflit avec mon client.

9 Il en ressort que : - Il est important de mettre en place des procédures strictes de recouvrement des créances car les retards posent de graves problèmes de trésorerie surtout dans les petites structures : «Les délais de paiement sont de plus en plus longs : on passe de 30 jours à 60 jours, à 90 jours, et les banques ne suivent pas» «Problème de trésorerie, de fond de roulement car les factures sont non payées ou payées très en retard» Nous sommes malheureusement tous confrontés à cette réalité : «Nous constatons que les retards et défauts de paiement sont en nette augmentation : 57% des entreprises sont confrontées à des problèmes de liquidités en raison de paiements tardifs : moyenne de paiement en Belgique 54 jours». Source «European Payment Index 2012». D où la nécessité de mettre au point une procédure de contrôle et suivi des paiements : - Etablir un listing des factures établies, - Noter les dates des paiements effectués, - Analyser les «bons» et les «mauvais» payeurs, - Mettre au point une procédure de rappel téléphonique systématique et sympathique - des rappels de paiements : les clients savent très bien qui va réclamer ses paiements ou non. Ceux qui ne font pas de rappels seront payés systématiquement plus tard que les autres ou pas du tout - En cas de non succès par téléphone, prévoir une série de lettres de rappel : d une lettre conviviale à une lettre stricte.

10 - Les problèmes de retards de paiement entraînant des problèmes de fonds de roulement ont d autres conséquences fâcheuses. «Je n arrive plus à payer mes fournisseurs : problème de confiance, ils ne veulent plus travailler avec moi» C est typiquement un problème provoqué par les retards ou non paiement de ses clients : nous n arrivons plus à payer nos fournisseurs. Les fournisseurs préfèrent travailler avec des «bons payeurs» plutôt que des «mauvais payeurs». Et le fait qu ils ne veuillent plus travailler pour vous peut entraîner de lourds problèmes de gestion et production. N hésitez pas à les tenir informer de la situation afin de garder un climat de confiance. En finale, nous sommes tous dans le même bateau. - Bien que la procédure soit stricte, cela n empêche pas qu elle soit amicale et ce, afin de garder une relation privilégiée avec son client. «Je n ose pas trop faire des rappels car je crains d entrer en conflit avec mon client» Il est évident qu il faille garder des relations harmonieuses avec ses clients. Il est toutà-fait possible de mettre au point une procédure tout en gardant une bonne entente avec son client. Il ressort également comme un avantage le fait que ce soit une tierce personne, ayant une bonne sensibilité commerciale, qui procède aux démarches de recouvrement. Le fait d avoir une personne entre le gérant et le client, permet au client de percevoir autrement le rappel et d ainsi sauvegarder une bonne relation commerciale.

11 Qui se fait aider et par qui? Pour la plupart : - j ai un comptable, - j ai un informaticien, - j ai de l aide de mon épouse, Les P.M.E. n ont pas le reflexe de se faire conseiller, aider ou assister : 99% des P.M.E. essaient de tout faire tout seul. A part un comptable, elles ne font pratiquement appel à personne d autre. Pour 3 entreprises sur 10 en difficulté, c est vraiment la crise. Les 7 autres vont mal car elles n ont pas établi de stratégie, sont mal entourées, ont pris de mauvaises décisions, ne sont pas conseillées. Olivier Kahn Consultant - Accompagnement de société en difficulté

12 En conclusion. Nous pouvons constater : - Que le développement de la prospection et le suivi des recouvrements sont des points stratégiques du développement et de la viabilité des P.M.E. car ils touchent au fondamental de sa survie : la rentrée d argent. - Que les P.M.E. vivent toutes les mêmes difficultés et qu il est important pour elles de recevoir un service adapté à leurs besoins précis : tant au niveau du service qu au niveau du budget, - Que les P.M.E. gagneraient à s organiser et à utiliser des ressources «comme les grands» : - conseil en communication, - conseil en organisation, - en stratégie commerciale, afin d assurer leur avenir. A votre service! Martine Pyck Participer à un de ces déjeuners gratuit - est l occasion de se retrouver entre indépendants : débat et discussion sur un thème mais aussi l occasion de networker et faire de nouveaux contacts professionnels. Si participer aux prochains déjeuners vous intéresse, n hésitez pas à vous inscrire sur notre site : Nous vous tiendrons au courant des prochaines dates.

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Compte-rendu de la réunion organisée par le Bureau Export et le CNV 8 novembre 2006 Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Intervenants : Mathieu de Seauve, Directeur Crédit

Plus en détail

Créer un site internet?

Créer un site internet? WebexpR Communication digitale des PME 249 rue Irène Joliot Curie 60610 La Croix Saint Ouen contact@webexpr.fr Créer un site internet? Qui? Quoi? Pour qui? Pourquoi? Quand? Comment? Combien? Rédaction

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Bienvenu dans le monde AMVCB.asbl. Le guide d utilisation de L AMVCB.Asbl avec tous ses services.

Bienvenu dans le monde AMVCB.asbl. Le guide d utilisation de L AMVCB.Asbl avec tous ses services. Bienvenu dans le monde AMVCB.asbl Le guide d utilisation de L AMVCB.Asbl avec tous ses services. Les 10 Clefs de votre réussite 1. Une Aide aux recrutements. 2. Formations des équipes à un coût réduit.

Plus en détail

FOREVER BUSINESS ACADEMY

FOREVER BUSINESS ACADEMY FOREVER BUSINESS ACADEMY 14, rue Pergolèse - 75116 Paris Tél : 01 45 00 05 50 - Fax : 01 45 00 05 65 e-mail : flpf@forever-france.fr RCS Paris B351 397 724 - APE 522P Ref. : 13411 P lan d Action Introduction

Plus en détail

3. Le pilotage par le cash

3. Le pilotage par le cash Cependant, l allocation du capital engagé ne peut pas toujours être opérée à des niveaux très fins. Il est néanmoins intéressant de tenter de le répartir sur de plus grands périmètres (diverses activités

Plus en détail

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise

BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale. Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise BGE ADIL Agence pour le Développement de l Initiative Locale Accompagner vos projets de création et de consolidation d entreprise La création d entreprise : Un axe majeur de développement professionnel

Plus en détail

Introduction. ( ) Réaliser des bénéfices n est pas un jeu de hasard, mais simplement une question de méthodes ( ) (John Maynard Keynes)

Introduction. ( ) Réaliser des bénéfices n est pas un jeu de hasard, mais simplement une question de méthodes ( ) (John Maynard Keynes) Introduction ( ) Réaliser des bénéfices n est pas un jeu de hasard, mais simplement une question de méthodes ( ) (John Maynard Keynes) Il existe actuellement différentes méthodes de calcul du coût d un

Plus en détail

Plan d action commercial

Plan d action commercial 3 Plan d action commercial Le plan d action commercial regroupe l ensemble des actions commerciales et marketing à entreprendre sur une période donnée pour atteindre les objectifs commerciaux de l entreprise.

Plus en détail

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins!

Crédits. Trésorerie, Financement, Création et Rachat d entreprise... Des solutions de crédit pointues et adaptées à vos besoins! Pour en savoir plus sur les solutions CRÉDITS du Crédit Mutuel, appelez votre conseiller au : Connaissez-vous Bail-Immo-Nord? Filiale spécialisée dans le Crédit Bail Immobilier, Bail Immo Nord vous apporte

Plus en détail

Business Plan. Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI

Business Plan. Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI Business Plan Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI Sommaire : Introduction... 2 1. Présentation générale : le business plan... 3 1.1. Définition...

Plus en détail

MODULE 1 LE MARKETING UNITÉ 1 UNITÉ 2

MODULE 1 LE MARKETING UNITÉ 1 UNITÉ 2 MODULE 1 LE MARKETING UNITÉ 1 LA VÉRITÉ SUR LE MARKETING: QU EST-CE QUE LE MARKETING? QU EST-CE QUE N EST PAS LE MARKETING? DIX CONSEILS POUR UNE GESTION DE MARQUE EFFICACE UNITÉ 2 LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE

Plus en détail

EXERCICE 1 : Le plan de financement (cours du 05/06/2004)

EXERCICE 1 : Le plan de financement (cours du 05/06/2004) EXERCICE 1 : Le plan de financement (cours du 05/06/2004) L examen du vendredi 18 juin requiert une connaissance du principe de fonctionnement d un plan de financement. Pour rappel, l exercice de résolution

Plus en détail

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter

ASSISTANCE. jdscenter. Centre d Affaires. jdscenter Centre d Affaires ASSISTANCE accueil@.com jdslink Relation client Gestion commerciale Communication visuelle Création Visuelle Site Internet E-mailing Référencement Assistance administrative Vous avez

Plus en détail

Gestion prospection Suivi commercial

Gestion prospection Suivi commercial 4. GESTION PROSPECTION SUIVI COMMERCIAL q PRINCIPE Le but des différentes fonctions qui suivent est de suivre efficacement vos prospects et clients. 4.1 Les évènements 4.2 Les clés de classement 4.3 Les

Plus en détail

Questions et réponses

Questions et réponses «Médias sociaux indispensables. info ou intox?» Petit déjeuner du 13 novembre 2012 Questions et réponses Tour de table d une dizaine d indépendants et gérants de P.M.E. de tous secteurs : «Etes-vous représentés

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE. Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international

PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE. Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international Nous sommes fiers de vous présenter la nouvelle gamme de solutions

Plus en détail

Présentation Exposant. 3ème édition

Présentation Exposant. 3ème édition Présentation Exposant 3ème édition Pourquoi? Carrefour de l Europe, la ville de Lyon est le parfait endroit pour regrouper l offre globale du Tourisme d affaires en Europe. MICE PLACE Europe propose de

Plus en détail

Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils

Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils Gestion des liquiditøs ElØments pratiques et conseils PrØsentation au Petit døjeuner du SELT Yverdon le 19.11.2010 Trésor...erie Liquid..ité 1 er cas La bonne vieille méthode de mon père Patron d une entreprise

Plus en détail

Les revenus de l activité professionnelle

Les revenus de l activité professionnelle Comment ne pas se tromper quand on commence, et surtout faut-il ne pas se tromper? À chacun de trouver la réponse à cette question, ô combien personnelle. Le but de cet ouvrage est de débroussailler un

Plus en détail

FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE

FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE FICHES PRATIQUES LA CINQUIEME PARTIE : LE DEMARRAGE ET LE CONTROLE DE L ACTIVITE 107 ««LLee ddéémaarrrraaggee eett llee l ddéévveel llooppppeemeenntt ddee ll l eennttrreepprri iissee»» Maintenant que vous

Plus en détail

Checklist pour éventuelle utilisation incorrecte du crédit de caisse.

Checklist pour éventuelle utilisation incorrecte du crédit de caisse. Circulaire P11905 FEB187551 Published CORP 2013-004 Checklist pour éventuelle utilisation incorrecte du crédit de caisse. La checklist ci-dessous permet à l'entrepreneur de vérifier s'il utilise correctement

Plus en détail

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise Page 2 1. Qui je suis? Tout d abord, si vous ne me connaissez pas encore, permettez-moi de me présenter. Après tout qu estce qui me donne l autorité pour vous parler? Quelles preuves avez-vous que je peux

Plus en détail

Les défis du marketing des services financiers

Les défis du marketing des services financiers Le marketing des services financiers Guide d auto-apprentissage PREMIÈRE LEÇON Les défis du marketing des services financiers Objectif: Présenter les bases du marketing, en particulier les concepts d information

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Le markéting en ligne Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Plan de la présentation Introduction Naissance des réseaux sociaux L influence des relations en ligne L importance d

Plus en détail

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION

LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Appelez nous au 04 78 89 54 43 contact@ceresdeveloppement.fr LES MEILLEURES TECHNIQUES DE PROSPECTION Livre blanc Vous êtes gérant, indépendant ou commercial ; vous savez qu une partie de votre travail

Plus en détail

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là?

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là? Dans le cadre de notre projet professionnel personnalisé, nous avons interviewer ce mercredi 17 novembre pendant 45 minutes, Médéric Michaud, 24 ans, co-dirigeant de l agence événementielle SEVENT basée

Plus en détail

Conseils en Credit Management

Conseils en Credit Management Conseils en Credit Management détection précoce des risques de défaut de paiement Les faillites interviennent souvent lorsqu un partenaire d affaires important ferme ses portes. Ce sont en particulier

Plus en détail

LA CLEF DES PROCESSUS : LE CLIENT, L USAGER, LE BÉNÉFICIAIRE

LA CLEF DES PROCESSUS : LE CLIENT, L USAGER, LE BÉNÉFICIAIRE CHAPITRE 2 PRIVILÉGIER DÉSORMAIS L APPROCHE PROCESSUS PAR LA VOIX DU CLIENT 71 LA CLEF DES PROCESSUS : LE CLIENT, L USAGER, LE BÉNÉFICIAIRE La finalité d une activité est toujours définie par celui pour

Plus en détail

I. Site rentable ou non?

I. Site rentable ou non? Les aspects fiinanciiers d un siite IInternet I. Site rentable ou non? A. Raisonnement en terme de budget B. Raisonnement en terme de rentabilité II. Les différents coûts A. Coûts visibles B. Cachés III.

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

SCHANOO. Télémarketing & Gestion de Comptes. Présentation Christelle Favaud

SCHANOO. Télémarketing & Gestion de Comptes. Présentation Christelle Favaud SCHANOO Télémarketing & Gestion de Comptes Présentation Christelle Favaud Qui est Schanoo? Société de Télémarketing dirigée par Christelle Favaud 15 ans d expérience dans le télémarketing, la vente et

Plus en détail

Douze règles pour fidéliser la clientèle.

Douze règles pour fidéliser la clientèle. Douze règles pour fidéliser la clientèle. Il n'y a pas de plus puissante arme marketing que le bouche à oreille (BAO). Pour que vos clients deviennent vos apôtres évangélistes, il faut commencer par les

Plus en détail

Forum de la Création Reprise d entreprise du Cher

Forum de la Création Reprise d entreprise du Cher La naissance de l idée Activité Bilan personnel Contraintes Etude de marché Le marché et la concurrence La politique commerciale Construire son projet Les moyens commerciaux Les moyens de production Les

Plus en détail

formation Des formations pour enrichir vos compétences Avril - Juin 2011

formation Des formations pour enrichir vos compétences Avril - Juin 2011 Des formations pour enrichir vos compétences formation Avril - Juin 2011 1 rue de la Paix BP 0506 53005 LAVAL CEDEX 02 43 59 24 00-02 43 59 24 01 cga.mayenne@cgamayenne.org - e www.cgamayenne.org MANAGEMENT

Plus en détail

VENDRE SON ENTREPRISE. Quelle stratégie?

VENDRE SON ENTREPRISE. Quelle stratégie? VENDRE SON ENTREPRISE Quelle stratégie? PLAN DE L INTERVENTION 1 ère partie : Pierre Haenel CCI 49 bien connaitre son entreprise pour faire les bons choix les différents réseaux d intermédiaires Les facteurs

Plus en détail

Mémoire Présenté au Ministère des Finances et au Ministère de la Famille et des Aînés du Québec

Mémoire Présenté au Ministère des Finances et au Ministère de la Famille et des Aînés du Québec MÉMOIRE SUR LE PROJET DE LOI 8 ÉLARGISSANT LA VENTE D ASSURANCES FUNÉRAIRES AU QUÉBEC Mémoire Présenté au Ministère des Finances et au Ministère de la Famille et des Aînés du Québec Septembre 2007 15 avril

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Comment planifier son transfert 30 ans 25 ans 15 ans - 10 ans 5 ans à l avance? Pierre Desrosiers, agronome Coordonnateur Réseau Agriconseils Montérégie-Ouest Objectif de la présentation Vous fournir une

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition

Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT. Éric Delamarre. Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8. 2 e édition Profession PHOTOGRAPHE INDÉPENDANT Éric Delamarre Groupe Eyrolles, 2009, 2011, ISBN : 978-2-212-67338-8 2 e édition Introduction Débuter dans une profession, dont la complexité de la législation est inversement

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche Présentation de la démarche 2007/2013 1. Le projet Présentation du porteur de projet et du projet Nature du projet Description du projet Vos autres projets Calendrier Vous et votre projet Synthèse 3. La

Plus en détail

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises

Partenariat / Mécénat. Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Partenariat / Mécénat Les incontournables pour réussir vos partenariats entreprises Parties prenantes : kezako? Pouvoirs Publics Conformité, fiscalité réglementation Actionnaires Rentabilité, maîtrise

Plus en détail

Le recouvrement de créances

Le recouvrement de créances Le recouvrement de créances 008 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement vulgarisés

Plus en détail

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

GRC chap 1 CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT CHAP 1 : LA GESTION DE LA RELATION CLIENT I. Définition Ensemble des dispositifs ou opérations de marketing et de supports ayant pour but d optimiser la qualité de la relation clients de fidéliser et de

Plus en détail

Programme. «Union des Villes et Communes de Wallonie» «Accompagner le porteur de projet» Mise en œuvre de partenariats. Namur 14 juin 2010

Programme. «Union des Villes et Communes de Wallonie» «Accompagner le porteur de projet» Mise en œuvre de partenariats. Namur 14 juin 2010 Programme «Union des Villes et Communes de Wallonie» «Accompagner le porteur de projet» Mise en œuvre de partenariats Namur 14 juin 2010 Partie 1 : Comment mettre en œuvre un partenariat et le faire vivre?

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

1. Les objectifs... 2. 2. La politique de crédit... 2. 2.1. L enquête de crédit... 2. 2.2. La gestion des soumissions... 3

1. Les objectifs... 2. 2. La politique de crédit... 2. 2.1. L enquête de crédit... 2. 2.2. La gestion des soumissions... 3 Politique de crédit et de recouvrement Table des matières 1. Les objectifs... 2 2. La politique de crédit... 2 2.1. L enquête de crédit... 2 2.2. La gestion des soumissions... 3 2.3. La ligne de crédit...

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Etablir son plan de financement 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

LES RISQUES JURIDIQUES DES PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISES AU QUÉBEC

LES RISQUES JURIDIQUES DES PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISES AU QUÉBEC LES RISQUES JURIDIQUES DES PROPRIÉTAIRES D ENTREPRISES AU QUÉBEC Les petites et moyennes entreprises (PME) sont essentielles à la santé économique du Québec. Elles emploient environ 75% de la population

Plus en détail

SEPA : ÊTES-VOUS PRÊT POUR LE1 ER FÉVRIER 2014?

SEPA : ÊTES-VOUS PRÊT POUR LE1 ER FÉVRIER 2014? SEPA : ÊTES-VOUS PRÊT POUR LE1 ER FÉVRIER 2014? Mode d emploi www.btp-banque.fr Virements, prélèvements : les règles changent, êtes-vous prêts pour le 1 er février 2014? Qu est-ce que le SEPA? Le SEPA

Plus en détail

S OMMAIRE. Introduction. Créer son entreprise de télésecrétariat 11. Préparer son démarrage 15

S OMMAIRE. Introduction. Créer son entreprise de télésecrétariat 11. Préparer son démarrage 15 S OMMAIRE 5 Introduction Créer son entreprise de télésecrétariat 11 Préparer son démarrage 15 1. Les qualités et compétences 15 Les qualités d une télésecrétaire 15 Le sens de la communication 15 La maîtrise

Plus en détail

La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est

La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est indispensable pour assurer le succès. A EVITER Saluer de

Plus en détail

Fiche VENDRE. Devenir commercial Qualité principale : la gestion du temps / On est patron de ses clients.

Fiche VENDRE. Devenir commercial Qualité principale : la gestion du temps / On est patron de ses clients. Fiche VENDRE Devenir commercial Qualité principale : la gestion du temps / On est patron de ses clients. La négociation n est qu une partie de la vente qui demande une contrepartie. Le processus classique

Plus en détail

Artesio Les 5 outils informatiques indispensables pour les Créateurs d Entreprise

Artesio Les 5 outils informatiques indispensables pour les Créateurs d Entreprise Les 5 outils informatiques indispensables pour les Créateurs d Entreprise Document confidentiel. Merci de ne pas diffuser sans l accord écrit d. I. Introduction 3 II. Outil n 1 : une adresse email 3 1.

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : LA FONCTION FINANCIERE

TROISIEME PARTIE : LA FONCTION FINANCIERE TROISIEME PARTIE : LA FONCTION FINANCIERE I- Place et rôles de la fonction financière dans l Entreprise 1- Intérêt de la fonction financière pour les besoins d exploitation et d investissement. La vie

Plus en détail

Formations théoriques

Formations théoriques Formations théoriques Edito du chef... 2 Procédure de gestion débiteurs... 3 Procédure de recrutement... 4 Mise en place d un service... 5 Stratégie commerciale... 6 Prospection commerciale... 7 Négociation

Plus en détail

GUIDE DES RELATIONS FOURNISSEURS

GUIDE DES RELATIONS FOURNISSEURS OptiCIP GUIDE DES RELATIONS FOURNISSEURS 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Les relations OptiCIP / fournisseurs 4 Fournisseurs existants Fournisseurs alternatifs Si vous gagnez un appel d offres

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT Compétences Professionnelles 1 I. Compétences du secrétariat SOMMAIRE GENERAL 1. Communication 1.1. Accueil internes externes 1.2. Communication écrite interne externe

Plus en détail

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT

LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT LIVRE BLANC DANS LA PEAU D UN AGENT DE CENTRE DE CONTACT 2 A PROPOS Il existe de nombreux critères afin de devenir une entreprise prospère et compétitive

Plus en détail

MAG. Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be

MAG. Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be MAG locaux, PME, Indépendants et entrepreneurs Qui est Valls y Machinant David? Découvrez l initiateur du projet En-Haut.be Présentation du projet En-haut.be Le blog qui aide les commerçants locaux...

Plus en détail

Comptabilité de gestion

Comptabilité de gestion LES INDISPENSABLES VUIBERT Comptabilité de gestion Emmanuelle Plot-Vicard Olivier Vidal L essentiel 20 fiches de cours 150 QCM commentés + de 30 exercices corrigés Sommaire Mode d'emploi.........................................................

Plus en détail

1 er guide PDF. Comment démarrer?

1 er guide PDF. Comment démarrer? 1 er guide PDF Comment démarrer? Bonjour, vous avez décidé de faire carrière dans les Relations Humaines. Et vous avez choisi Kapler Magazine. Bravo, c est le meilleur choix. Voyons maintenant comment

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition»

Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition» Sommaire détaillé de «Mieux Gérer votre auto-école (2 ème édition» Comment je suis tombé dans le petit monde des auto-écoles?... 8 Introduction... 9 Devenir son propre patron... 10 Les questions à se poser

Plus en détail

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT 2008/2009 CATALOGUE DE FORMATION MANAGEMENT 1 MANAGEMENT Les formations : Initiation au management...3 Le management commercial...4 Devenir un bon chef de projet, outils et méthodes...5 Animation et cohésion

Plus en détail

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business. Présentation Eleven Business La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.com www.eleven-business.com Sommaire Sommaire... 2 1. Eleven Business...

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Succomb. Alma. M e. des conférences. le catalogue

Succomb. Alma. M e. des conférences. le catalogue Colloque gestion et établissement Succomb bez à la tentation de gérer! 2 et 3 novembre 2009 La convention entre associés un outil à privilégier avant de signer! Denis LAROUCHE, agronome GCA Lac-Saint-Jean-Est

Plus en détail

Formation. Je crée une entreprise. à Angers. Pour réussir votre création d entreprise! 02 41 66 52 52 contact@bge-anjou-mayenne.

Formation. Je crée une entreprise. à Angers. Pour réussir votre création d entreprise! 02 41 66 52 52 contact@bge-anjou-mayenne. Formation Je crée une entreprise à Angers Pour réussir votre création d entreprise! 02 41 66 52 52 contact@bge-anjou-mayenne.com www.aidecreationentreprise.fr Envie d indépendance,? De créer votre entreprise

Plus en détail

Présentation Exposant

Présentation Exposant 2è me Présentation Exposant éd itio n Pourquoi? Après les succès de MICE PLACE à Lille, Lyon, Paris et Marseille en 2012, MICE PLACE revient pour une seconde édition au Palais du Pharo en 2013. Marseille,

Plus en détail

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé expert-comptable, commissaire aux comptes manager de bureau d expertise comptable

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé expert-comptable, commissaire aux comptes manager de bureau d expertise comptable 4 fois 35 minutes de formation vidéo 40 questions et réponses commentées pour valider vos connaissances Acquérir les techniques pour vous faire connaître et conquérir de nouveaux clients Savoir accueillir

Plus en détail

RISK INDEX 2014 SUISSE

RISK INDEX 2014 SUISSE RISK INDEX SUISSE L indice de risque a été conçu par Intrum Justitia. Depuis 1998, Intrum Justitia recense les données de dizaines de milliers d entreprises européennes. Le premier rapport portant sur

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

OSEANALYZER TM. GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL Version française. www.oseanalyzer.com

OSEANALYZER TM. GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL Version française. www.oseanalyzer.com OSEANALYZER TM www.oseanalyzer.com GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL Version française MC L outil qui vous permet de performer et de vous démarquer de votre compétition! Introduction à OSEANALYZER TM Qu

Plus en détail

Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier?

Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier? Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier? GÉRARD DELVAUX Président de l IEC Dans cette contribution, notre Président propose une

Plus en détail

Le business plan est un document, en principe sur support papier, qui fournit des renseignements sur:

Le business plan est un document, en principe sur support papier, qui fournit des renseignements sur: BUSINESS PLAN 1. PRÉAMBULE Il existe une multitude de raisons d établir un business plan et maintes façons de le réaliser. Les sujets de réflexion varient également d une entreprise à l autre en fonction

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Les Explications détaillées sur le Back Office Produits (BO)

Les Explications détaillées sur le Back Office Produits (BO) Les Explications détaillées sur le Back Office Produits (BO) (Cliquez directement sur les titres pour accéder à la page souhaitée) 1. Les informations obligatoires... 5 a. Des créations bien rangées dans

Plus en détail

www.abcp-formation.fr LES 6 MOTIVATIONS CLIENT DU S.O.N.C.A.S SECURITE Vocabulaire adapté :

www.abcp-formation.fr LES 6 MOTIVATIONS CLIENT DU S.O.N.C.A.S SECURITE Vocabulaire adapté : SECURITE Solidité de l'entreprise (le fournisseur souhaité) Fiabilité de ses Produits Fiabilité du Vendeur, de ses conseils Références - Garantie Démonstrations, échantillons SAV, Etc... Réfléchit à 2

Plus en détail

Les Ateliers Info Tonic

Les Ateliers Info Tonic Les Ateliers Info Tonic La dématérialisation des processus documentaires Mardi 9 octobre 2012 8h30-10h30 Grand Salon La Gestion Electronique de l Information et des Documents d Entreprise Environnement

Plus en détail

Le Cabinet Communicant. Un site Internet à votre image La plate-forme de communication et de services en ligne de votre cabinet pour vos clients

Le Cabinet Communicant. Un site Internet à votre image La plate-forme de communication et de services en ligne de votre cabinet pour vos clients Le Cabinet Communicant Un site Internet à votre image La plate-forme de communication et de services en ligne de votre cabinet pour vos clients Vivez autrement Un site vitrine à l image de votre cabinet

Plus en détail

Rémunération de la force de vente

Rémunération de la force de vente Rémunération de la force de vente * Guylaine Béliveau, CRHA, est conseillère principale chez PCI-Perrault Conseil inc. Résumé L auteure met en évidence l importance de la force de ventes dans le succès

Plus en détail

Les réseaux sociaux. Comment conquérir de nouveaux marchés et multiplier ses contacts?

Les réseaux sociaux. Comment conquérir de nouveaux marchés et multiplier ses contacts? http://www.klub-business.com Les réseaux sociaux Comment conquérir de nouveaux marchés et multiplier ses contacts? - Présentation d un réseau social - Quelques exemples de réseaux sociaux existants - Comment

Plus en détail

CABINET SEDDIK L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction. Définition de l affacturage. Mécanisme d affacturage. Le coût de l affacturage

CABINET SEDDIK L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction. Définition de l affacturage. Mécanisme d affacturage. Le coût de l affacturage L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction Définition de l affacturage Mécanisme d affacturage Le coût de l affacturage Distinction entre l affacturage et l assurance-crédit Avantages et inconvénients de l

Plus en détail

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats»

FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» FINANCE PME «Mieux maîtriser la gestion pour améliorer ses résultats» PHASE I : FORMATION COLLECTIVE PHASE II : ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL PHASE I : PROGRAMME DE FORMATION JOURNEE 1 DEMYSTIFICATION DES

Plus en détail

«25 bonnes raisons d être actif sur les réseaux sociaux» - Sven Van Santvliet blogueur sur Hypoconnect - www.hypoconnect.be

«25 bonnes raisons d être actif sur les réseaux sociaux» - Sven Van Santvliet blogueur sur Hypoconnect - www.hypoconnect.be 25 bonnes raisons d être actif sur les réseaux sociaux On a beaucoup parlé des avantages et des inconvénients que présentent les réseaux sociaux. Alors pourquoi y consacrer un nouveau livre blanc? Parce

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

CÉDER SON ENTREPRISE trame d un dossier de cession

CÉDER SON ENTREPRISE trame d un dossier de cession CÉDER SON ENTREPRISE trame d un dossier de cession Go Between - Copyright - version 30/07/14 page 1/9 CE DOSSIER A PLUSIEURS OBJECTIFS... Il doit vous permettre de : - Reconstituer de manière logique l'évolution

Plus en détail

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan Dossier : Gestion d entreprise 43 Direction financière à la demande La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite La gestion des comptes clients, est-ce seulement le boulot de la compta?

Plus en détail

promouvoir votre site

promouvoir votre site promouvoir votre site SOMmaire Mentionnez l adresse de votre site internet dans vos supports de communication... 05 Aidez Google à trouver votre site internet Diffusez vos premières annonces en ligne......

Plus en détail

8 bonnes raisons d utiliser un CRM pour une PME

8 bonnes raisons d utiliser un CRM pour une PME 8 bonnes raisons d utiliser un CRM pour une PME Résumé Analytique : En tant que PME, l utilisation d une solution CRM présente de multiples avantages. En premier lieu, elle vous permettra d accroître votre

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment?

Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? DOSSIER : la culture Cash Améliorez la culture Cash de votre entreprise. Pourquoi, comment? Avant de chercher financements ou capitaux auprès de banques ou d investisseurs, pourquoi ne pas chercher et

Plus en détail