E-commerce: vendre des produits culturels sur Internet.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E-commerce: vendre des produits culturels sur Internet."

Transcription

1 E-commerce: Vendre des produits culturels sur Internet. BERNARD Vincent DELATTRE Dimitri GIL Jorge WEMBANDJU Edouard E-commerce: vendre des produits culturels sur Internet. Bernard Vincent Delattre Dimitri Gil Jorge Wembandju Edouard Maîtrise économie-gestion 1

2 INTRODUCTION Les consommateurs Américains ont dépensé 17,9 milliards de Dollars sur Internet au troisième trimestre 2002 En Europe, ils auront déboursé 15,8 milliards d Euros entre Septembre et Décembre 2002 Modification des paramètres du marketing mix: *Les cibles sont de plus en plus segmentées *Le prix doit intégrer une dimension internationale Sur fond de grisaille économique, le commerce électronique où e-commerce affiche des chiffres insolents. Si on s intéresse aux Etats- Unis, les consommateurs américains ont dépensé 17.9 milliards de dollars sur Internet au 3ème trimestre 2002 (soit 35% de plus qu en 2001). Les européens ne sont pas en reste. D après le Gartner Group, ils auront déboursé, entre septembre et décembre 2002, 15.8 milliards d euros sur le Web. Le commerce de produits culturels (disques, livres, DVD ) représente une part conséquente de ces achats électroniques (voir graphique de la diapositive suivante). Ce type d achat est donc en pleine croissance car il est récent. Pourtant, l avenir est loin d être garanti car la croissance reste fragile (du fait de cette nouveauté). Les gros groupes mondiaux de ventes par Internet (dont Amazon.com fait parti) ainsi que les politiques essayent de faire tomber les obstacles à l avènement d un commerce électronique mondial. L intégration d Internet entraîne une modification des paramètres du marketing mix: les cibles sont de plus en plus segmentées, le prix doit intégrer la dimension internationale Sur ce terrain de la vente de produits culturels sur Internet, différentes méthodes de commercialisation peuvent être envisager. Nous pourrons voir dans une première partie les deux stratégies utilisées par Amazon.com d une part et la Fnac d autre part (e-commerce pure et stratégie mixte), puis, dans une seconde partie nous étudierons les outils utilisés par ces sites pour attirer les clients. 2

3 Graphiques :Importance des produits culturels sur Internet Ces deux graphiques nous montre l importance de la vente de produits culturels sur Internet. Le graphique de droite nous montre que les produits culturels représentent 11% du e-commerce ce qui le place à la troisième position des secteurs les plus vendeurs sur Internet derrière le tourisme (47%) et l informatique (24%). Le graphique de gauche quant à lui nous montre l importance de la distribution de musique sur Internet en Europe. Cette musique peut soit être acheter grâce à des sites de vente par correspondance (type Amazon et Fnac) soit être télécharger directement sur un site (ce qui va largement augmenter dans les années à venir afin de diminuer les coûts d envoie des colis). 3

4 PLAN I- E-commerce pur versus stratégie mixte. A- Analyse comparative. B- Amazon.fr vs FNAC. II- Une volonté d attirer le client. A- Les systèmes d aide à la recommandation. B- La gestion de la qualité de service. 4

5 I- E-commerce pur versus stratégie mixte A- Analyse comparative 1- Analyse comparative des 2 systèmes FONCTIONS Acheter E-COMMERCE PUR Approvisionnement mondial, négociation interactive. STRATEGIE MIXTE Naissance d un global sourcing par Internet Transporter Stocker Commander -Livraison en temps réel pour les produits numérisables. -Recherche de solutions de transport pour les autres produits. Stockage électronique pour les produits numérisables. Développement de la production et du transport sur commande pour les autres Commande on line. Intervention de nouveaux acteurs spécialisés dans la livraison rapide à l échelle mondiale. Développement du juste a temps, recherche d un minimum de stock. Meilleur synergie dans la gestion des flux physiques. Multiplication des modalités de commande et de livraison. I- E-commerce pur versus stratégie mixte. Deux stratégies de vente de produits culturels sont présentes sur Internet. Soit il n existe qu un site de vente sur la Toile (pure player ou e- commerce pur), soit il s agit d une chaîne de magasin qui utilise Internet comme un outil complémentaire à son type de vente traditionnel (click and mortar ou stratégie mixte). A- Analyse comparative Comparons tout d abord les deux systèmes que sont le e- commerce pur et la stratégie mixte. 1- Analyse comparative des 2 systèmes. Dans cette partie nous avons voulu montrer quelles étaient les possibilités d actions de chaque modèle pour différentes phases, de l approvisionnement à la livraison du produit. On comparera action par action la réponse de chacune des deux stratégies. En ce qui concerne l achat, dans le sens de l approvisionnement, du point de vu du distributeur, on note qu un pur player peut s approvisionner dans le monde entier, le plus simple étant de s approvisionner dans les pays où il ouvre des filiales, mais il peut tout aussi bien négocier dans le monde entier et ce directement en ligne dans un soucis de rapidité, d interactivité des négociations, mais aussi de 5

6 Informer FONCTIONS E-COMMERCE PUR Information personnalisée STRATEGIE MIXTE Marketing personnalisé Choisir Offre théoriquement illimitée. Le choix se fait essentiellement par la vue du produit. Possibilité de compléter l offre on line par l offre en magasin Payer Présenter le produit Développer les contacts sociaux Transformer le visiteur en acheteur A sécuriser Limites du virtuel. Merchandising spécifique Contacts virtuels mondiaux Challenge de la distribution sur Internet Multiplication des moyens de paiement Combinaison du virtuel et du réel (théâtralisation du lieu de vente + e- marchandising) Nouvelles synthèses entre contacts virtuels et réels (vidéo conférence, rendez vous en magasin). Renvoi sur des réseaux de points de vente Quand le consommateur doit faire son choix, il faut l aider à s informer. On le verra avec le cas Amazon.fr pour permettre au client de faire le bon choix, il faut mieux le connaître. Pour cela il faut que ce dernier remplisse un petit questionnaire qui le définira surtout au niveau de ses goûts. Cela permettra au site d offrir une information personnalisée. Par la suite d une inscription le client reçoit des offres susceptibles de lui convenir ou encore des conseils sur un produit à savoir si le produit en question pourrait lui convenir. Une chaîne de magasin qui développe un site Internet pourra travailler plus profondément en proposant un marketing personnalisé. Il s agit de mettre en relation les informations obtenues sur le site et le contenu des entretiens du client lors de ses visites dans un des points de vente physique. Parmis les références proposées il est probable qu un client ne pourra pas tout acheter. Il est donc question de choisir. Un pure player peut théoriquement avoir une offre illimitée. En effet de par ses différents sites (ou bien juste par un seul qu il fait connaître et comprendre dans le monde entier) il a accès à toutes les références du monde, il suffit qu il les fasse parvenir. Mais même si tous les produits sont disponibles il reste que le choix d un produit ne peut se faire que par la vue. Ceci limite l impact de la profondeur du catalogue car les clients potentiels peuvent avoir besoin de toucher le produit pour se faire un idée de la qualité de celui-ci. Quant aux entreprises «click and mortar», leur catalogue se compose des références de chaque magasin et des références des autres par le biais d Internet, ceci constitue une offre agrandis mais certainement limitée aux produits disponibles sur les marchés où sont implantés les bâtiments. Pour les marque seulement disponible sur le Net le problème 6

7 2- Limites de ces 2 systèmes LIMITES E-COMMERCE PUR -Investissement publicitaire. -Acquisition de notoriété. -Coût logistique. -Contact physique. STRATEGIE MIXTE -Charges de fonctionnement -Rentabilité 2- Limites de ces deux systèmes. Si nous nous intéressons à l e-commerce pur quatre types de limites sont a noter: - La première porte sur l investissement publicitaire. En effet le prix d entrée sur le marché est de plus en plus important du fait du nombre de concurrents. Il est donc nécessaire pour le site de vente de se faire connaître grâce à un investissement publicitaire important. Le problème étant que ce dernier se fait souvent au détriment de la rentabilité de l entreprise. - la deuxième limite est un problème d acquisition de notoriété. Celle-ci découle directement de l investissement publicitaire et, elle est donc très coûteuse. De plus cette notoriété est difficile à obtenir du fait de l existence de toute une part de la population qui est réticente à tout achat sur Internet, ceci pour différentes raisons notamment car ce type de consommation n est pas encore entré dans les mœurs. - Une autre limite est le coût logistique. Dans le e-commerce pur, il existe des problèmes de gestion des stocks. Les pure players sont obligés d avoir un grand nombre de produit différent dans leur catalogue pour répondre à des consommateurs exigeants. Ceci les contraint à avoir des stocks importants ce qui élève les coûts de stockage. Les sites de e-commerce pur doivent aussi tenir compte du prix de l envoi (coût du colis plus frais postaux). C est pour cette raison que ces sites proposent des solutions afin de réduire les coûts d envoie (regroupement de plusieurs commandes, possibilité de télécharger directement de la musique sur le site moyennant une somme d argent plus faible). - La dernière limite du e-commerce pur porte sur le manque de contact physique. Les acteurs traditionnels possédant une surface significative (magasins) sont mieux placés: selon une étude du Boston Consulting Group (BCG), ils détenaient début 1999, 70% du e-commerce. Cette avantage pour la stratégie mixte provient en partie d une absence de déambulation, de contacts avec le produit et le vendeur chez les pure players. En ce qui concerne la stratégie mixte deux types de limites sont à noter: - La première concerne les charges de fonctionnement. Ce type de stratégie nécessite des investissements ainsi que des coûts relatifs à l activité important. Les entreprises ont une obligation d établir à la fois des magasins physiques et un site de vente par Internet ce qui entraîne différents coûts (coût de personnels, coûts des bâtiments, impositions, taxes ) - Des problèmes de contrôle de la rentabilité peuvent aussi être pris en compte. Contrairement aux sites de e-commerce pur, où la rentabilité est regardée au niveau global, dans la stratégie mixte, cette rentabilité est regardée au niveau de chaque magasin et de chaque site de vente. Ceci entraîne des coûts de gestion important. Ceci peut être vu à la fois comme un avantage et un inconvénient car cela permet d augmenter la rentabilité de chaque site de vente mais le coût de gestion reste élevé. 7

8 B- Amazon.fr vs FNAC 1- Amazon.fr Nombres de références Communication ciblée Système de filiation et de partenariat Les plus d amazon.fr : Le deux c est mieux 1 Click Après avoir vu de manière théorique les modèles que sont le e-commerce pur et la stratégie mixte, nous allons désormais nous intéresser au cas de deux firmes représentatives, AMAZON.FR pour le e-commerce pur et La FNAC pour la stratégie mixte. B- Amazon.fr vs Fnac. AMAZON.FR. Intéressons nous tout d abord au cas de la filiale de AMAZON.COM, le site 1- Amazon.fr Le site Amazon.fr est une extension du site mondial Amazon.com. Il reprend les forces qui ont fait de lui le leader sur le marché de la vente en ligne de produits culturels. Parmis les atouts de ce site nous pouvons noter l importance du nombre de références. En effet Amazon.fr a choisi comme fer de lance la profondeur du catalogue. Si nous nous intéressons aux compacts discs, nous pouvons trouver sur ce site la totalité des références de CD français et étranger distribuées en France et références de CD en imports (alors qu on en compte seulement chez la FNAC). Amazon.fr utilise une communication ciblée. La totalité de la publicité faite par la marque est diffusée sur Internet par l intermédiaire de moteur de recherche (Yahoo ). Ceci s explique par le fait que Amazon.fr sait que les acheteurs potentiels sont des personnes possédant un ordinateur et se servant d Internet, des personnes ouvertes aux nouvelles technologies. D autres types de publicités sont utilisées, ce sont les bannières. Pour comprendre ceci prenons l exemple du chanteur P. Obispo. Lorsque l on va sur un des nombreux sites qui lui sont consacrés apparaît rapidement une publicité d Amazon indiquant les CD où figurent l artiste et, la commande peut être immédiatement passée. Amazon.fr se sert des moteurs de recherche (Yahoo ) et des pages personnelles afin de se faire de la publicité et de faciliter les ventes de ces produits. Amazon appel ceci le «programme partenaire». Ce programme permet de vendre des biens culturels directement en ligne sur le site du partenaire. Ce dernier touche jusqu à 15% des commissions sur les commandes qu il génère. 8

9 9

10 2- FNAC Carte FNAC (fidélisation du client) Magasin = Showroom site Internet = moyen de paiement Point relais (groupe PPR) Laboratoires de tests Un exemple à suivre :BARNES & NOBLES Après s être intéressé au cas Amazon.fr, regardons comment la FNAC utilise une stratégie mixte. 2- FNAC La FNAC (Fédération National d Achat des Cadres) est une filiale du groupe Printemps-Pinault-Redoute et est spécialisée depuis 1957 dans la vente de produits culturels. Afin de développer ses ventes et d offrir ses produits aux plus grand nombre de clients possible, la FNAC a développé depuis quelques années un site Internet permettant d offrir des renseignements et d acheter des produits directement sur la toile: Fnac.fr. La FNAC utilise conjointement ce site avec sa chaîne de magasin. Elle a mis en en place un ensemble de mécanismes et d atouts lui permettant d optimiser sa stratégie de «click and mortar». L un des atouts de la FNAC est la création d une carte de fidélité (appelé carte FNAC). Celle-ci permet aux clients d avoir des remises (jusqu à 10%), des offres aux adhérents et rend surtout possible le règlement des achats sur le site Internet directement avec cette carte. Ce règlement simplifié des achats permet d éviter des paiements avec la carte bleue ce qui sécurise le paiement dans l esprit du consommateur, et le met ainsi dans un meilleur état d esprit pour acheter. Le but principal de cette carte reste avant tout de fidéliser le client. 10

11 11

12 C- Vision du marché : la fin des librairies et disquaires classiques. Amazon communautaire Nombre De références AMAZON FNAC Librairies Spécialisées Librairies Classiques Hypermarchés Clients Face au e-commerce et à la grande distribution, la place des librairies classiques (et spécialisées) a beaucoup évoluée durant les dernières années. C- Vision du marché : la fin des librairies et disquaires classiques. Nous pouvons penser que d ici quelques années, les librairies et disquaires classiques vont disparaître car elles ne pourront pas faire face aux groupes comme la FNAC ou AMAZON. En effet, la FNAC possède dans son catalogue plus de références et surtout, elle attire plus de client qu une librairie classique ce qui lui permet d avoir le plus souvent des prix plus compétitifs (les prix verts). Un autre atout essentiel de la FNAC face à ces magasins traditionnels réside dans le fait qu elle vend d autres produits : matériel Hi-fi, ordinateurs En ce qui concerne les vendeurs sur Internet (AMAZON), ils possèdent quant à eux beaucoup plus de références et on l avantage de connaître une croissance fore de nos jours. Les librairies classiques vont donc avoir du mal à faire face à cette concurrence. Nous pouvons penser que pour survivre, elles vont devoir se mettre à l heure du e-commerce et développer une stratégie mixte. Il peut être intéressant de prendre l exemple des librairies spécialisées qui de nos jours ont presque toutes développé une stratégie de vente par correspondance ou sur Internet (des disquaires comme Vicious Circle ou Total Heaven sont deux exemples de disquaires spécialisés dans la vente de disques «rock» qui utilisent la VPC et le Net pour faire face à ces grands groupes). A l inverse de ces magasins classiques qui comme nous l avons vu doivent développer une stratégie mixte en développant leur gamme de produits, nous pouvons imaginer la création de plusieurs sites AMAZON, spécialisés chacun dans un secteur particulier (AMAZON musique classique, AMAZON littérature étrangère ). 12

13 Transition: Le problème des coûts de fouillis (Clutter costs) II- Une volonté d attirer le client. A- Les systèmes d aide à la recommandation. Aide à la recherche : -Par style -Par mots clefs Aide à la décision : -Notation -Avis et commentaires -Extraits musicaux TRANSITION: L analyse de la circulation des internautes a montré que la complexité de l offre et le peu d expérience des internautes les conduisent à supporter des coûts de fouillis (clutter costs) et des coûts d attention liés à la quantité d information et l effort de tri. Il est important que l annonceur facilite la circulation du client dans le site et le sécurise. II- Une volonté d attirer le client. Pour que le e-commerce se développe et gagne en part de marché, il va falloir que les sites fassent des efforts afin de faciliter la recherche de produits. Deux points importants ont été mis en place afin d attirer le client: les systèmes d aide à la recommandation et la gestion de la qualité. A- les systèmes d aide à la recommandation. Différentes aides ont été développées afin d aider le client à rechercher le produit voulu et a prendre sa décision d achat. 1-Aide à la recherche. Cette recherche du produit souhaité peut se faire soit par style, 13

14 Incitation à l achat : -Offres promotionnelles -Offres personnalisées -Commande préalable 3- Incitation à l achat. Ce dernier système d aide à la recommandation permet aux sites de vente de produits culturels sur Internet de vendre plus en incitant le client à acheter des produits bénéficiant d une offre spéciale. Nous pouvons trouver sur les sites des offres promotionnelles (prix promo pour amazon.fr, prix vert pour fnac.fr ), ainsi que des prix cassé sur des albums anciens, des prix de sortie, pré sortie Afin d inciter le client à acheter ses produits, les sites proposent des offres personnalisées. Une fois la première commande passée (et donc répertorié dans la liste client) de nouveaux produits nous sont proposés d après les commandes précédentes et ce dès l arrivée sur le site. Enfin, la possibilité de passer des commandes préalable est proposée. Ceci permet de commander et de réserver un produit avant sa sortie. Ceci est un atout important car il correspond bien aux valeurs des internautes. 14

15 B- Gestion de la qualité Mailing Suivi Livraison Outre le système d aide à la recommandation, la gestion de la qualité reste un facteur prépondérant pour attirer le client. B- Gestion de la qualité. Afin de satisfaire le client, les firmes utilisent des concepts permettant d assurer une bonne qualité pour le client, et ce à différents moments de la vente. Nous pouvons noter que le «mailing» est un instrument intéressant. En effet l envoi de newsletter permet d informer le client sur les sorties, les offres promotionnelles. Il permet aussi de donner des informations personnalisées (en fonction de caractéristiques du client + informations sur la situation de compte). Pour certains sites ces mailings sont important, si nous prenons le cas d AMAZON,il est possible de passer commande en un minimum de click grâce au système «1-click». Le système de la sécurisation est aussi un atout important pour les sites. Il en existe plusieurs types. En ce qui concerne la sécurisation du paiement, l utilisation d une technologie performante permet d assurer la fiabilité du commerce en ligne. Les sites de vente cherchent à sécuriser le client quant au suivi de sa commande. Une fois la commande effectuée, ils envoient aux clients des mails pour les informer du bon traitement de leur commande («la commande est bien reçue», «la commande est traitée», «la commande est envoyée»). Enfin le problème de la livraison reste au centre de la gestion 15

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet HYMBERT Medhi JANNEAU Julien Master 2 SCPN Conférence : Les clés de succès sur Internet Introduction : Depuis sa démocratisation durant les années 2000, la toile Internet a complètement «explosée» devant

Plus en détail

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques e-commerce+ Magazine d information d Octave n 17 - Mars 2016 BUSINESS OMNICANAL : êtes-vous prêt? WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques E-COMMERCE ET POINTS DE VENTE Adoptez le point de vue du client

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires?

CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires? CROSS CANAL Comment mettre en place une stratégie cross-canal pour développer votre Chiffre d affaires? Intervenante : Candice RAMPON Experte e-commerce - CIBLEWEB 1 PROGRAMME 1 Evolutions du Web et du

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41 Notre objectif : Diminuer vos prix d achats Accédez au commerce international et devenez plus compétitifs Comment? L'analyse du marché du meuble en 2007 montre que les grandes enseignes se partagent le

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Le marketing du tourisme

Le marketing du tourisme Christine Petr Le marketing du tourisme 2 e édition Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072242-6 Sommaire Avant-propos 7 Chapitre

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique de distribution La Stratégie de Distribution Séance 3 I Les circuits de distribution 1.1 Les fonctions de la distribution 1.2 La longueur des circuits 1.3 La rémunération

Plus en détail

Représentation & Logistique Produit

Représentation & Logistique Produit 2015 Représentation & Logistique Produit Jean-Pierre Brunet Le Panier Francais Directeur de la clientèle contact@lepanierfrancais.com "Vous louperez 100% des tirs que vous n essayerez pas" Gretsky, Joueur

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE?

COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? COMMENT FAIRE DU COMMERCE ELECTRONIQUE? Lorraine Sur le marché de la création de sites marchands, les offres de prestataires fourmillent. Reste à savoir ce que ces prestations recouvrent et ce qui les

Plus en détail

I. La fixation des prix :

I. La fixation des prix : THEME 8. LA POLITIQUE DU PRIX Le prix est élément important d action sur le marché, il doit être en cohérence avec les autres variables marketing. Il a une incidence forte pour l entreprise : il procure

Plus en détail

Dans l ensemble, c est : Pour la restauration :

Dans l ensemble, c est : Pour la restauration : [ETUDE & INFOGRAPHIE] LES COFFRETS CADEAUX : NOUVEAU LEVIER DE COMMERCIALISATION EN DIRECT ET SANS COMMISSION POUR L HOTELLERIE, LA RESTAURATION ET LES PRODUITS GOURMETS 545 hôtels et restaurants en France

Plus en détail

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH

7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH. )LFKHSpGDJRJLTXH 5HVVRXUFHVSRXUOHVHQVHLJQDQWVHWOHVIRUPDWHXUVHQIUDQoDLVGHVDIIDLUHV $FWLYLWpSRXUODFODVVH')$ &UpGLW-RHOOH%RQHQIDQW -HDQ/DFURL[ 7KqPHVHWVLWXDWLRQV$FKDW9HQWH )LFKHSpGDJRJLTXH $FWLYLWp /HFRPPHUFHHQOLJQH &RPSUpKHQVLRQpFULWH

Plus en détail

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER SÉMINAIRES D EFFICIENCE 7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES DIRIGEANTS SOMMAIRE UTILITÉ DU SÉMINAIRE? FORMATEURS ET INTERVENANTS PROGRAMME EMPLOI DU TEMPS CONTACT & NOTES

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution I. Les finalités de la distribution 1. La maîtrise des flux La mise à disposition des produits au consommateur final est réalisée par un enchaînement d opérations qui se matérialisent par des flux. Schématiquement,

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 14 septembre 2007 C2007-87 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 3 août 2007,

Plus en détail

(+33) 1.45.33.67.63 / (+33) 9.81.70.60.17 64, rue du Commerce 75015 Paris, France contact@startincom.com www.startincom.com

(+33) 1.45.33.67.63 / (+33) 9.81.70.60.17 64, rue du Commerce 75015 Paris, France contact@startincom.com www.startincom.com (+33) 1.45.33.67.63 / (+33) 9.81.70.60.17 64, rue du Commerce 75015 Paris, France contact@startincom.com Votre Site Internet Ce dossier a été conçu et pensé d après une étude orientée sur les exigences

Plus en détail

Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio

Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio Vendre en ligne, par où commencer? Michaël BOURGEONNIER, Gérant de l'agence Paprika Studio Vendre en ligne, par où commencer? Intervenant : Michaël Bourgeonnier Agence de communication : PaPrika Studio,

Plus en détail

Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia

Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia Economie du numérique Master 2 Communication et Multimédia Guillaume Sire Institut Français de Presse Chapitre 4 Industries culturelles à l ère du numérique Introduction } Désolidarisation contenu contenant

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN!

AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN! AUGMENTEZ VOS VENTES EN LIGNE ET EN MAGASIN! La stratégie digitale des boutiques textiles en Suisse Romande Dans ce dossier, vous apprendrez: à reconnaître vos opportunités commerciales et marketing sur

Plus en détail

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation 1 MARKETING JOUR 3 AGENDA 2 JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente JOUR 2 : la présentation des produits JOUR 3 : prospection et fidélisation JOUR 3 : prospection et fidélisation

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente

Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente Contact presse : Florence Gillier Communication Frédérique Guillo fredg@fgcom.fr 01 41 18 85 55 Information Presse 26 mai 2014 Benchmark multi-secteurs VERTONE Expérience client en point de vente Zoom

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

Agence webmarketing & digitale

Agence webmarketing & digitale g 04 67 49 12 20 i cibleweb.com cement Agence webmarketing & digitale Depuis la création de cibleweb.com notre objectif reste inchangé Accompagner les PME dans l optimisation de leur présence en ligne

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

Réputation et Mix Marketing pour une stratégie de communication efficace

Réputation et Mix Marketing pour une stratégie de communication efficace Réputation et Mix Marketing pour une stratégie de communication efficace Comment développer sa réputation grâce au marketing Dans beaucoup d écoles de commerce, dans beaucoup de revues spécialisées dans

Plus en détail

Mythes et réalité du commerce électronique. EPT 208 - Économie numérique. François Moreau. Introduction

Mythes et réalité du commerce électronique. EPT 208 - Économie numérique. François Moreau. Introduction Mythes et réalité du commerce électronique EPT 208 - Économie numérique François Moreau Introduction 1 Définition Commerce électronique né avec Internet? Pionnier : Amazon.com? Création en juillet 1995,

Plus en détail

MOBILE MONEY MOBILE BANKING FORMATION

MOBILE MONEY MOBILE BANKING FORMATION MOBILE MONEY MOBILE BANKING FORMATION Durée : 4 jours 6 au 9 octobre 2015 PARIS CLARITY, société de conseil en télécommunication, travaille principalement sur site en interne chez ses clients, opérateurs

Plus en détail

Optimisation d un site d e-commerce

Optimisation d un site d e-commerce Optimisation d un site d e-commerce Nous allons maintenant voir quelles sont les spécificités à prendre en compte pour le référencement d un site d e-commerce. Avant de démarrer la construction du site,

Plus en détail

UE3 E-logistique et e-distribution

UE3 E-logistique et e-distribution UE3 E-logistique et e-distribution Nicolas Schwar Oxatis Quelles sont les raisons principales d abandon de panier? des frais de livraisons trop importants le manque de moyens de paiement proposés le

Plus en détail

SOMMAIRE. Distribu(on 2

SOMMAIRE. Distribu(on 2 SOMMAIRE 1. ETUDE DE MARCHE 2. MARKETING 3. PDCC (Schéma marketing) 4. LES 4 P (Outils marketing) 5. MARKETING MIX 6. RP (Relations publiques) 7. PUBLICITE & PROMOTION Distribu(on 2 Distribution Par distribution,

Plus en détail

Chapitre 5 : La politique de distribution

Chapitre 5 : La politique de distribution Chapitre 5 : La politique de distribution (Extraits du support des cours de MM. Berset et Di Meo) 1. Notion de distribution Ensemble des opérations qui permettent d acheminer un produit du lieu de production

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

12 FONCTIONNALITÉS EXCLUSIVES pour vendre aux professionnels! Votre site E-commerce complet et performant. et aux professionnels!

12 FONCTIONNALITÉS EXCLUSIVES pour vendre aux professionnels! Votre site E-commerce complet et performant. et aux professionnels! UNIQUE! N 1 des Solutions E-Commerce en Europe Votre site E-commerce complet et performant Pour vendre aux particuliers et aux! Nous réalisons 45 000 euros de chiffre d affaires en ligne chaque mois en

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment

Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009. Telecom, Media, Entertainment Observatoire de l e-pub 2008 16 janvier 2009 Telecom, Media, Entertainment Syndicat des Régies Internet Le SRI en 2009, c est 13 membres qui adhèrent à une charte qualité et défendent l Internet d une

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

Le numérique : enjeux des questions de concurrence. Anne Perrot C ulture-médias & Numérique Nouvelles questions de concurrence Paris, 8 janvier 2011

Le numérique : enjeux des questions de concurrence. Anne Perrot C ulture-médias & Numérique Nouvelles questions de concurrence Paris, 8 janvier 2011 Le numérique : enjeux des questions de concurrence Anne Perrot C ulture-médias & Numérique Nouvelles questions de concurrence Paris, 8 janvier 2011 Introduction Le monde numérique occupe une part croissante

Plus en détail

Projet de site portail

Projet de site portail Projet de site portail Référencement des écoles et des formations graphiques Auteur : Julien Amblard Référencement des écoles et des formations graphiques Projet de site portail Auteur : Julien Amblard

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 3 bis du 23 mars 2007 C2007-02 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 5 février

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

Créez votre boutique en ligne et vendez bien ("Internet pratique n 133, juillet-août 2012") Etape 1 : Les questions à se poser

Créez votre boutique en ligne et vendez bien (Internet pratique n 133, juillet-août 2012) Etape 1 : Les questions à se poser Créez votre boutique en ligne et vendez bien ("Internet pratique n 133, juillet-août 2012") Etape 1 : Les questions à se poser CONSEIL 1 : Réfléchissez Dans la plupart des cas, c est votre entourage et

Plus en détail

22 QUELLES SONT LES STRATEGIES DES ENTREPRISES?

22 QUELLES SONT LES STRATEGIES DES ENTREPRISES? 22 QUELLES SONT LES STRATEGIES DES ENTREPRISES? Introduction : les deux types de croissance de l'entreprise 1. La concentration se définit comme l augmentation de la taille de l entreprise. La croissance

Plus en détail

«Observatoire des pratiques Web-to-Store des enseignes françaises de la distribution»

«Observatoire des pratiques Web-to-Store des enseignes françaises de la distribution» Generix Group présente la première édition de l «Observatoire des pratiques Web-to-Store des enseignes françaises de la distribution» Paris, le 29 Avril 2016 Alors que la maturité des consommateurs pour

Plus en détail

Worldwide Hospitality Awards 2008. Meilleure stratégie e-commerce

Worldwide Hospitality Awards 2008. Meilleure stratégie e-commerce Worldwide Hospitality Awards 2008 Meilleure stratégie e-commerce Sommaire 1. Informations sur Novotel.com 2. La stratégie e-commerce de Novotel 3. Performances 2 Informations sur Novotel.com Informations

Plus en détail

Performance des campagnes de liens sponsorisés sur la vente en ligne

Performance des campagnes de liens sponsorisés sur la vente en ligne Performance des campagnes de liens sponsorisés sur la vente en ligne Etude réalisée du 1 er au 29 février 2008 sur un périmètre de 156 sites web audités par XiTi. XiTi Monitor vous livre ici une étude

Plus en détail

Avant-propos. bannière publicitaire fait son apparition sur la toile, sur le site américain HotWired.com :

Avant-propos. bannière publicitaire fait son apparition sur la toile, sur le site américain HotWired.com : e sais qu une moitié de mon budget publicitaire ne sert à rien, «J mais malheureusement j ignore laquelle.» Cette déclaration déconcertante et décourageante d un dirigeant de Revon il y a quelques années

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse. «La presse à l ère numérique : comment ajouter de la valeur à l information?»

Présentation de la Note d analyse. «La presse à l ère numérique : comment ajouter de la valeur à l information?» Paris, le 30 novembre 2011 Présentation de la Note d analyse «La presse à l ère numérique : comment ajouter de la valeur à l information?» Mercredi 30 novembre 2011 par Vincent Chriqui, Directeur général

Plus en détail

Executive Summary. Pour Direction Générale

Executive Summary. Pour Direction Générale Executive Summary Pour Direction Générale Proposer à chaque entreprise la première solution d industrialisation du savoir-faire permettant de transformer les équipes au contact des clients en de véritables

Plus en détail

Octobre 2015. Un Logiciel d expédition pour dynamiser votre entreprise

Octobre 2015. Un Logiciel d expédition pour dynamiser votre entreprise Octobre 2015 Un Logiciel d expédition pour dynamiser votre entreprise SOMMAIRE Introduction... 3 1. 8 raisons pour lesquelles vous devez rationaliser vos processus d expédition... 4 2. Impact de la visibilité

Plus en détail

Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel*

Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel* Notilec du comité commercial Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel* FR, le 23 août 2012 * Cf. présentation au conseil d administration du 7 juillet 2012 : Montée en puissance du

Plus en détail

Feu Vert et l entretien automobile : «le coup de patte» de l expert

Feu Vert et l entretien automobile : «le coup de patte» de l expert I N F O R M A T I O N P R E S S E L e 9 a v r i l 2 0 0 9 Feu Vert et l entretien automobile : «le coup de patte» de l expert Contrairement à certaines idées reçues, les automobilistes doivent savoir que

Plus en détail

Vendre à l international

Vendre à l international Vendre à l international Page Augmentez votre chiffre d affaires : vendez à l international Votre commerce en ligne n est peut-être pas concerné par la vente à l international. Mais grâce à notre présence

Plus en détail

Le Prix unique du livre à l heure du numérique

Le Prix unique du livre à l heure du numérique Le Prix unique du livre à l heure du numérique Mathieu Perona et Jérôme Pouyet École d économie de Paris CEPREMAP Vendredi 21 mai 2010 Sommaire Introduction : pourquoi parler du prix unique? La chaîne

Plus en détail

d information u Le système Travaux dirigés C2i Où j en suis dans la préparation

d information u Le système Travaux dirigés C2i Où j en suis dans la préparation 01Le système d information La connaissance des systèmes d information est devenue indispensable pour comprencre le fonctionnement des entreprises. Ce cha- d information u Le système pitre présente une

Plus en détail

Rapport d activité sur le commerce mobile en France au 3ème trimestre 2015. Les parcours d achat cross-device sont dominés par le mobile

Rapport d activité sur le commerce mobile en France au 3ème trimestre 2015. Les parcours d achat cross-device sont dominés par le mobile Rapport d activité sur le commerce mobile en France au 3ème trimestre 2015 Les parcours d achat cross-device sont dominés par le mobile Rapport d activité sur le commerce mobile en France Les enseignements

Plus en détail

de facebook comment utiliser les plugins sociaux www.kontestapp.com

de facebook comment utiliser les plugins sociaux www.kontestapp.com comment utiliser les plugins sociaux de facebook www.kontestapp.com MAJ : Août 2012 Proposé par Kontest, créez votre concours sur Facebook, web et mobile - www.kontestapp.com Introduction Aujourd hui,

Plus en détail

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur»

«Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» «Les ateliers commerciaux de l entrepreneur» Philippe Vachet et Leadwork sont heureux de vous présenter leur nouveau concept de formations collectives «à la carte», adapté aux petites entreprises, aux

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

COMMERCIAL PUBLICITÉ

COMMERCIAL PUBLICITÉ Activités commerciales publicitaires COMMERCIAL PUBLICITÉ Le ou la commercial(e) Publicité a pour fonction essentielle de prospecter et rencontrer les annonceurs, les agences média et les agences de publicité,

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse

Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application mobile to store à destination des acheteurs de presse Le 2 Juin 2014, Presstalis lance Zeens, la première application "mobile to store" à destination des acheteurs de presse Imaginée par Presstalis, disponible le 2 Juin sur App Store et Google play, Zeens

Plus en détail

10/11/2015 Insee Services Tourisme Transports Trente cinq ans de services d'information et de communication L'essor des logiciels

10/11/2015 Insee Services Tourisme Transports Trente cinq ans de services d'information et de communication L'essor des logiciels Trente cinq ans de services d information et de communication L'essor des logiciels Aurélien Lavergne et Thierry Méot, division Services, Insee Insee Première N 1575 novembre 2015 Résumé En, la valeur

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL En alternant

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

PREMIER SITE E-COMMERCE BtoB EUROPÉEN

PREMIER SITE E-COMMERCE BtoB EUROPÉEN PREMIER SITE E-COMMERCE BtoB EUROPÉEN * * Nos produits, Votre activité Présent dans 23 pays européens, PIXMANIA-PRO s est rapidement imposé comme le premier site d e-commerce BtoB européen. PIXMANIA-PRO

Plus en détail

Près de 90% d internautes prépareront les fêtes de fin d année en ligne et 30 millions d internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur internet

Près de 90% d internautes prépareront les fêtes de fin d année en ligne et 30 millions d internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur internet Levallois, le 18 novembre 2015 Près de 90% d internautes prépareront les fêtes de fin d année en ligne et 30 millions d internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur internet Noël 2015 sur internet

Plus en détail

Artisans, Commerçants, Entreprises Comment gérer votre présence sur Internet?

Artisans, Commerçants, Entreprises Comment gérer votre présence sur Internet? Artisans, Commerçants, Entreprises Comment gérer votre présence sur Internet? Les clients et le numérique Pourquoi l outil Internet? L équipement des clients : 83 % des français disposent d un accès internet

Plus en détail

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS 1. INTRODUCTION 1.1 Le transport aérien de passagers est étroitement associé au tourisme, lequel

Plus en détail

L Evolution du Social Learning

L Evolution du Social Learning Dossier de recherche L Evolution du Social Learning Les challenges de la collaboration et de la technologie Par: David Wentworth, Analyste principal Brandon Hall Group 2013 2013 Brandon Hall Group. Licensed

Plus en détail

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN GD 01 BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN Durée : 7 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les techniques d accueil Etre capable de mettre en place de nouveaux comportements visant à

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Pourquoi avoir créer Web-Commercant.fr?

Pourquoi avoir créer Web-Commercant.fr? Pourquoi avoir créer Web-Commercant.fr? Le commerce de proximité est un acteur essentiel et incontournable de nos villes, de nos quartiers, des lieux que nous fréquentons. Il doit se battre au quotidien

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE

LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE LA COMMUNICATION PUBLICITAIRE I. Introduction On estime à plus de 385 milliards d euros le budget publicitaire mondial, dont 11 milliards pour la France, Procter and Gamble, le plus grand annonceur au

Plus en détail

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet?

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet? VENDRE GRÂCE A INTERNET - POURQUOI ET COMMENT? ALES 20 septembre 2012 La vente par Internet Pourquoi vendre par Internet? - c est un nouveau canal de commercialisation. - pour mettre son catalogue produits

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT Le marché de l ameublement 1) L environnement Le marché de l ameublement est un marché qui est très lié au contexte sociétal, économique et démographique en France.

Plus en détail

2- Avant la commande

2- Avant la commande FICHE PRATIQUE : LES ACHATS EN LIGNE 1- Des règles particulières Article L121-16 et suivants du Code de la Les achats sur internet se généralisent en France. Pourtant un client sur deux aurait rencontré

Plus en détail

Mettre en place une boutique en ligne

Mettre en place une boutique en ligne Mettre en place une boutique en ligne Michel Chevassu 14 années en temps que Webmaster/chef de projet web Depuis octobre 2012 responsable de la vente en ligne pour PK ONE René Cotton @_Re_ CoFondater et

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

OMNICANAL : QUELLES SONT LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS?

OMNICANAL : QUELLES SONT LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS? OMNICANAL : QUELLES SONT LES ATTENTES DES CONSOMMATEURS? Remise et commentaire des résultats de l'etude IFOP - Consommateurs et Omnicanal Dans un environnement économique et social dégradé, le pouvoir

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE DANS LE MARCHE INTERIEUR ET LA MISE EN OEUVRE DE LA DIRECTIVE COMMERCE ELECTRONIQUE (2000/31/CE)

COMMERCE ELECTRONIQUE DANS LE MARCHE INTERIEUR ET LA MISE EN OEUVRE DE LA DIRECTIVE COMMERCE ELECTRONIQUE (2000/31/CE) 1 CONSULTATION PUBLIQUE SUR L'AVENIR DU COMMERCE ELECTRONIQUE DANS LE MARCHE INTERIEUR ET LA MISE EN OEUVRE DE LA DIRECTIVE COMMERCE ELECTRONIQUE (2000/31/CE) REPONSE DE L ACFCI Les Chambres de Commerce

Plus en détail

La France. Country factsheet - Septembre 2013

La France. Country factsheet - Septembre 2013 Country factsheet - Septembre 2013 La France Country factsheet I La France La France est l un des marchés les plus importants en matière d e-commerce et offre un potentiel énorme de développement. Le pays

Plus en détail

Perspectives sur le marché de nouvelles radios privées RÉSUMÉ. Prof. Dr. Klaus Goldhammer, Anja Martick, André Wiegand

Perspectives sur le marché de nouvelles radios privées RÉSUMÉ. Prof. Dr. Klaus Goldhammer, Anja Martick, André Wiegand Perspectives sur le marché de nouvelles radios privées RÉSUMÉ Prof. Dr. Klaus Goldhammer, Anja Martick, André Wiegand Office fédéral de la communication (OFCOM) Berlin, 18 juin 2004 Résumé L étude Perspectives

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux» des internautes

Les comportements d achats multicanaux» des internautes Les comportements d achats multicanaux» des internautes Mardi 11 septembre 2007 19 millions de cyberacheteurs en France 19 millions de cyberacheteurs 23,3 Évolution du nombre d internautes* (en millions)

Plus en détail

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST...

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... 18 ans d expérience Une équipe passionnée et motivée Plus de 500 clients satisfaits et motivés LES 10 ETAPES CLES D UN PROJET E-COMMERCE LES 10 ÉTAPES CLES 1 L

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

Une autre innovation: Le tampon Stamp Mouse de COLOP

Une autre innovation: Le tampon Stamp Mouse de COLOP 6 Mars 2008 Une autre innovation: Le tampon Stamp Mouse de COLOP Nous nous réjouissons de pouvoir vous présenter une autre nouvelle innovation de la maison COLOP le COLOP STAMP MOUSE un tampon de poche,

Plus en détail