CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES"

Transcription

1 L étude de marché Toute démarche de création d entreprise nécessite de vérifier qu il y a bien un marché potentiel donc suffisamment de travail pour l entreprise. Il est évident que vos chances de survie seront d autant plus importantes que le secteur où vous souhaitez vous installer sera peu concurrentiel, et donc la quantité de travail importante. Au delà des déclarations de bonnes intentions, indiquant qu il y a du travail, vous devez essayer de vérifier que cette activité sera suffisamment importante, bien répartie sur l année et à des prix permettant une rentabilité minimum. Qui peut vous proposer du travail? TYPES DE DONNEURS D ORDRE (CLIENTS) Exploitants forestiers, scieurs Entrepreneurs de travaux forestiers TYPES DE TRAVAUX POSSIBLES CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES Qualité de l exploitation (pas de dégâts sur les bois ni sur les lieux d exploitation) Qualité de l exploitation (pas de dégâts sur les bois ni sur les lieux d exploitation) COMMENT LES CONTACTER? Vente de bois Par l intermédiaire des agents de l ONF ou des syndicats d exploitants forestiers scieurs ou auprès de PRO-FORÊT PRO-FORÊT Syndicats des ETF Communes forestières Office National des Forêts (ONF) Coopératives forestières Propriétaires privés forestiers Particuliers Commercialisation des produits Conseils en gestion Vente de bois de chauffage Sciage à façon Respect des peuplements Disponibilité Prix Les communes favorisent en général les entreprises situées sur leur territoire Qualité des travaux (compétence technique, respect des cahiers des charges) Qualité des travaux (compétence technique, respect des cahiers des charges) Respect et valorisation du peuplement (absence de dégâts) Disponibilité Disponibilité (délais, qualité des services, livraison,...) L ONF Maire Responsable communal commission forêt Chefs des groupes techniques de l ONF Chambres d agriculture Techniciens du Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) Afin de développer des services auprès des particuliers, il est nécessaire de prévoir une véritable stratégie commerciale (publicité, qualité du contact client) Divers travaux non directement liés avec votre activité forestière (déneigement, travaux d entretien des cours d eau, entretien des sentiers ou milieux naturels protégés, abattage délicat dans les parcs et jardins,...) peuvent compléter votre activité en vous permettant de combler certaines périodes creuses ou incertaines de votre emploi du temps. Attention cependant de bien prendre en compte les spécificités de chacun de ces travaux (ils nécessitent souvent des aptitudes et du matériel particuliers).

2 Les principaux intervenants à contacter concernant ces activités sont : Les communes et les syndicats intercommunaux L ONF Les services de la Direction Départementale de l Equipement et de l Agriculture (DDEA) Comment s y prendre? Dans tous les cas où le contact direct est possible, il est toujours à privilégier. Cependant, il nécessite du temps et peut être difficile à mettre en oeuvre du fait de la faible disponibilité des différents opérateurs. Cependant certains lieux (comme les ventes de bois ou les manifestations professionnelles par exemple), sont propices car ils rassemblent un nombre important d opérateurs agissant sur un secteur donné. Pour les particuliers, sachant qu il est impossible d avant un contact direct, il faut se faire connaître par l intermédiaire d annonces dans les journaux, d affiches dans les lieux publics ou éventuellement d envois de courriers. Pour les autres donneurs d ordre, si le contact direct est impossible, il faut privilégier le téléphone. Cependant pour les donneurs d ordre «occasionnels» mais seulement pour eux (faible volume d activité, situation géographique non avantageuse,...), l envoi d un courrier peut suffire. Plan de prospection Afin de ne pas passer à côté de belles opportunités (notamment au début de votre activité) car vous êtes occupé à autre chose, il est préférable de noter où en est votre prospection, ainsi que qui faut-il que vous contactiez et à quel moment. QUI CONTACTER? QUAND? COMMENT? QUE METTRE EN VALEUR? Un plan de prospection doit être mis en œuvre tout le temps car il vous permet de ne pas dépendre de quelques donneurs d ordre mais de plusieurs ce qui limite les risques si un de vos clients fait faillite par exemple. Prospection en pratique Afin de rendre l entretien avec un prospect (client potentiel) fructueux, il est nécessaire de le préparer à l avance. L entretien doit vous permettre non seulement de récupérer des informations concernant le prospect mais aussi de vous valoriser pour cela, il faut transmettre des informations au prospect vous concernant. Informations à récupérer auprès du prospect : Volume de travaux traité ETF avec lesquels le prospect travaille et pourquoi? Choix des ETF (Basé sur quels critères?) Périodes ou secteurs géographiques où trouver un ETF sont difficiles Informations à transmettre au prospect : Vos qualifications et compétences Vos références (ce que vous avez fait et avec qui)

3 Remplir une fiche prospect Ne négligez pas la fiche prospect, elle vous servira pour votre période d installation mais également lors de périodes creuses dans votre activité, pour chercher du travail. Entreprise : Tel : Personne rencontrée : Portable : Adresse : Fax : Courriel : Nature de l activité : TYPE VOLUME AIRE GEOGRAPHIQUE PERIODE CREUSE ETF les plus fréquemment employés : Critères de choix de ces ETF : Prix pratiqués : Observations générales :

4 Le calendrier d activité Avant d établir un calendrier d activité, il est nécessaire d évaluer le nombre de jour durant lesquels vous aller effectivement travailler de façon productive. Evidemment vous n allez pas travailler 365 jours par an. De plus certains taches même si elles sont réalisées pendant les jours ouvrables ne sont pas productifs (formation, formalités administratives ou encore entretien des machines par exemple). Le tableau qui suit est un exemple basé sur des données moyennes constatées : Nombre de jours Activité Travail non directement productif Jours non travaillés Week-end 100 Congés annuels 25 Prospection, visite de chantiers 10 Formalités administratives 5 Formation personnelle 2 Entretien du matériel 3 Intempéries (A adapter en fonction des régions et du type 15 d activité) Totaux Le nombre de jours effectivement travaillés est donc de 205 ( ). Ce tableau est une fois de plus théorique mais il permet au jeune qui s installe de ne pas oublier certains éléments. Vous pouvez évidemment l adapter à votre cas particulier dès que vous connaissez suffisamment bien le fonctionnement de votre entreprise.

5 Exemple de calendrier d activité (à adapter selon votre cas particulier : région, type d activité pratiqué,...)

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs généraux

Plus en détail

Pour l inscription d une société aux documents précédents s ajoutent les statuts et le journal d annonces légales.

Pour l inscription d une société aux documents précédents s ajoutent les statuts et le journal d annonces légales. L affiliation à la MSA Les contacts nécessaires avant toute création d entreprise Il est nécessaire de prendre contact avec la MSA, au moins trois mois avant toute installation pour y récupérer, la demande

Plus en détail

Formations forêt-bois : catalogue 2014

Formations forêt-bois : catalogue 2014 Communes forestières de Lorraine Formations forêt-bois : catalogue 2014 version janvier 2014 Ce document est réalisé dans le cadre du programme de formation du réseau des associations de communes forestières,

Plus en détail

Note juridique et fiscale de l activité bois des agriculteurs

Note juridique et fiscale de l activité bois des agriculteurs Version du 25 octobre 2012 Note juridique et fiscale de l activité bois des agriculteurs Etre propriétaire forestier et agriculteur est sans conteste un avantage pour la valorisation des produits forestiers

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

CHARTE BONNES PRATIQUES DE LA GESTION DE LA VEGETATION SOUS ET AUX ABORDS DES LIGNES ELECTRIQUES

CHARTE BONNES PRATIQUES DE LA GESTION DE LA VEGETATION SOUS ET AUX ABORDS DES LIGNES ELECTRIQUES CHARTE BONNES PRATIQUES DE LA GESTION DE LA VEGETATION SOUS ET AUX ABORDS DES LIGNES ELECTRIQUES Octobre 2006 Préambule La présente charte de bonnes pratiques s inscrit dans la dynamique engagée par la

Plus en détail

Les expérimentations en milieu forestier. Synthèse

Les expérimentations en milieu forestier. Synthèse Les expérimentations en milieu forestier Synthèse SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 RATIONALISER LA GESTION DURABLE 2 2 RÉSULTATS 3 3 ANALYSE 4 3.1 SOLS 4 1 3.2 PEUPLEMENT 4 3.3 PATRIMOINE 5 3.5 GESTION DURABLE DANS

Plus en détail

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique le mercredi 22 avril à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois-énergie dans l industrie Etat de l art et bonnes pratiques en matière de technologies, montage de

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001)

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001) Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET 1 DEFINITION DES TRAVAUX FORESTIERS Article L722-3 du code rural (Loi n 2001-602 du

Plus en détail

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Valorisation des bois des massifs comtois en circuit court dans le secteur de la construction Action portée par les Communes forestières de Franche-Comté en 2012-2013

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

SYNTHESE des résultats des interviews des EXPLOITANTS FORESTIERS

SYNTHESE des résultats des interviews des EXPLOITANTS FORESTIERS 000 SYNTHESE des résultats des interviews des EXPLOITANTS FORESTIERS Menées dans le cadre de l étude Ressource Mobilisation en Dordogne Janvier 2013 Les acteurs de l exploitation forestière en Dordogne

Plus en détail

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE N 14350-01 BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE conforme à l arrêté du Ministre chargé des forêts AGRT1100970 A du 23 février 2011 pris en application du décret n 2010-523 du 19 mai

Plus en détail

Les Vendredis du Bois-Energie

Les Vendredis du Bois-Energie Agence Locale de l Energie des Ardennes ALE 08 Les Vendredis du Bois-Energie Colloque 16 mars 2007 Présentation ALE 08 La forêt sur la zone urowood L exemple de deux chaufferies 1 Présentation Agence Locale

Plus en détail

Mobilisation du bois et structuration de filières bois énergie à l échelle des territoires.

Mobilisation du bois et structuration de filières bois énergie à l échelle des territoires. Union Régionale des Associations des Communes Forestières de Franche-Comté Mobilisation du bois et structuration de filières bois énergie à l échelle des territoires. Montages juridiques pour l approvisionnement

Plus en détail

Planification des interventions de récolte

Planification des interventions de récolte Planification des interventions de récolte L a planification des interventions de récolte est une étape importante. Une bonne connaissance des caractéristiques du secteur de récolte, le choix du moyen

Plus en détail

présentation ARLYSERE 10/04/13 ALBERTVILLE

présentation ARLYSERE 10/04/13 ALBERTVILLE Bourse foncière forestière Tarentaise Vanoise www.boursefonciere.fr/tarentaise-vanoise ARLYSERE 10/04/13 ALBERTVILLE Coopérative forestière Gestion et travaux forestiers Commercialisation de bois 1 Pour

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DES PYRENEES ORIENTALES NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DECEMBRE 2006 Préambule Le risque feux de

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

Structure CLE Scarpe aval

Structure CLE Scarpe aval Structure CLE Scarpe aval Rappel des règles de composition des commissions locales de l'eau Situation actuelle Proposition de pistes d'évolution Mise en œuvre de la révision de la structure Page 1 Structure

Plus en détail

La gestion des approvisionnements par Internet

La gestion des approvisionnements par Internet La gestion des approvisionnements par Internet Coup d œil sur l entreprise Les activités Service d approvisionnement pour l industrie des bois de qualité Les produits Bois feuillus de qualité tranchage,

Plus en détail

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC

LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC LA DEMARCHE DE GESTION DE PROJET POUR L EPREUVE DU CPPC La gestion de projet ne présente pas de difficultés particulières mais une méthodologie qui va demander énormément de précisions tout au long de

Plus en détail

PREVENTION ET PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE FORÊT TOUS CONCERNES

PREVENTION ET PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE FORÊT TOUS CONCERNES PREVENTION ET PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE FORÊT TOUS CONCERNES 1/6 Comme tous les départements du Sud Est, la Corse du Sud et la Haute-Corse sont particulièrement sujettes aux incendies de forêt

Plus en détail

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE

APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE APERÇU DES ACCORDS CONTRACTUELS DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIE I. Introduction 1. En substance, le transfert de technologie est le processus par lequel une technologie, des compétences, un savoir-faire ou

Plus en détail

«Grouper les chantiers de plantation, une stratégie payante (?)»

«Grouper les chantiers de plantation, une stratégie payante (?)» «Grouper les chantiers de plantation, une stratégie payante (?)» Vincent Colson Reboisement résineux: «yes, we plant!» Conférence organisée par la Société Royale Forestière de Belgique Marloie La Vieille

Plus en détail

La gestion des forêts communales

La gestion des forêts communales La gestion des forêts communales Principaux éléments La forêt en France 25% du territoire métropolitain qui se répartit selon trois grands types : La forêt de plaine : 60% La forêt de montagne : 30% La

Plus en détail

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière et le SIG Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière Le terme «gestion forestière» regroupe toutes les interventions de conseils, de besoins administratifs, de travaux forestiers,

Plus en détail

Étude sur le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement

Étude sur le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement Étude sur le chauffage domestique au bois : marchés et approvisionnement Réunion de rendu final: les principaux résultats et recommandations 2 juillet 2013 Objectifs de l étude Caractériser les modes d

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA

LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA GIPEBLOR GROUPE INTERPROFESSIONNEL DE PROMOTION DE L ÉCONOMIE DU BOIS EN LORRAINE LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA FILIERE BOIS FORET EN LORRAINE *** Janvier 2010 Programmes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) S.I.A.G.E.P. 90 Syndicat Intercommunal d'aide à la Gestion des Equipements Publics du Territoire de Belfort 29 boulevard Anatole France BP 322 90006 BEL- FORT Cedex Tel : 03.84.57.65.85 Fax : 03.84.57.65.66

Plus en détail

PEFC PACA Pavillon du Roy René cd 7, Valabre 13120 Gardanne Tel : 04 42 65 43 93 - Fax : 04 42 51 03 88 - mail : pefc@ofme.org

PEFC PACA Pavillon du Roy René cd 7, Valabre 13120 Gardanne Tel : 04 42 65 43 93 - Fax : 04 42 51 03 88 - mail : pefc@ofme.org Chapitre 5 : Politique de qualité de la gestion forestière durable. Version 2 Validé en Assemblée Générale de PEFC Provence-Alpes-Côte-d'Azur le 29 septembre 2008 Et modifiée en CA le 17 novembre PEFC

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «responsable technico-commercial en vins et

Plus en détail

b) Hiérarchie des besoins. Document 2 Réalisation de soi accomplissement personnel ego social (appartenance) sécurité/sureté physiologie

b) Hiérarchie des besoins. Document 2 Réalisation de soi accomplissement personnel ego social (appartenance) sécurité/sureté physiologie b) Hiérarchie des besoins. Maslow (document 2) a une approche sociologique des besoins qui aboutit à une hiérarchisation, représentée sous forme de pyramide. Besoins physiologiques : besoin de survivre.

Plus en détail

Votre Partenaire depuis 1987. CLE Location. Intégré de gestion. Un seul logiciel pour tout gérer! Contacter. Louer. Planifier.

Votre Partenaire depuis 1987. CLE Location. Intégré de gestion. Un seul logiciel pour tout gérer! Contacter. Louer. Planifier. C L E Votre Partenaire depuis 1987 CLE Location Intégré de gestion Un seul logiciel pour tout gérer! Contacter Louer Planifier Vendre & Acheter Une solution adaptée à vos besoins Une Solution Adaptée La

Plus en détail

CHARTE DE BONNE CONDUITES POUR LE PRELEVEMENT DE LA RESSOURCE

CHARTE DE BONNE CONDUITES POUR LE PRELEVEMENT DE LA RESSOURCE CHARTE DE BONNE CONDUITES POUR LE PRELEVEMENT DE LA RESSOURCE CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE "Toute personne occupée, moyennant rémunération, dans les exploitations ou entreprises de travaux forestiers

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Formation tout au long de la vie

Formation tout au long de la vie Formation tout au long de la vie Téléphonez à notre Conseiller Formation 04.90.77.80.01 Centre Forestier de la région Provence-Alpes-Côte d 'Azur 84240 La Bastide des Jourdans - Dossier FPC - 2015/2016

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL - mercredi 18 mars 2015 - *****

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL - mercredi 18 mars 2015 - ***** COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL - mercredi 18 mars 2015 - ***** Le Conseil Municipal, convoqué par Mme Brigitte OCTON, Maire de SAINT MAGNE, s'est réuni sous sa présidence, en session ordinaire le mercredi

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A. CLAUSES ADMINISTRATIVES 2

TABLE DES MATIERES A. CLAUSES ADMINISTRATIVES 2 Deuxième Partie TABLE DES MATIERES A. CLAUSES ADMINISTRATIVES 2 Pouvoir adjudicateur : 2 Objet du marché : 2 Mode de passation du marché : 2 Date et heure d ouverture des soumissions : 2 Mode de détermination

Plus en détail

Guide pour la mise en place du. Registre Santé et Sécurité au Travail

Guide pour la mise en place du. Registre Santé et Sécurité au Travail Guide pour la mise en place du Registre Santé et Sécurité au Travail I. Introduction 2 II. Référent 2 III. Obligations réglementaires 2 IV. Objectifs du registre santé et sécurité au travail 3 V. Quatre

Plus en détail

L EFFICACITÉ DU COMMERCIAL

L EFFICACITÉ DU COMMERCIAL René Moulinier L EFFICACITÉ DU COMMERCIAL LES 14 CLÉS DE LA RÉUSSITE Quatrième édition 2008, 2003, 2008 ISBN : 978-2-212-54139-7 Sommaire Présentation........................................... 1 Le vendeur

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Nom du tuteur Nom du stagiaire Formation préparée POUR LES EMPLOYEURS, À PARTAGER AVEC LEURS COLLABORATEURS! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial Le tuteur est

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Intitulé de l action : Exploitation des résineux des parcelles 35 et 36 en forêt communale de Champeau-en-Morvan (21)

CAHIER DES CHARGES. Intitulé de l action : Exploitation des résineux des parcelles 35 et 36 en forêt communale de Champeau-en-Morvan (21) CAHIER DES CHARGES LIFE04NAT/FR/000082 Intitulé de l action : Exploitation des résineux des parcelles 35 et 36 en forêt communale de Champeau-en-Morvan (21) Réf. Action : C3-2008-1-14 Maître d ouvrage

Plus en détail

LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS COMMENT ORIENTER, DYNAMISER L'ACHAT PUBLIC LOCAL

LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS COMMENT ORIENTER, DYNAMISER L'ACHAT PUBLIC LOCAL LE CODE DES MARCHÉS PUBLICS COMMENT ORIENTER, DYNAMISER L'ACHAT PUBLIC LOCAL Septembre 2013 SOMMAIRE Rappel des principes généraux 4 Marché public inférieur à 15 000 HT..... 5 Marché public supérieur

Plus en détail

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION D AUTOCAR

REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION D AUTOCAR REGIE MUNICIPALE DES TRANSPORTS avenue de l Allier 63800 COURNON D AUVERGNE : 04.73.77.65.00 - transports@cournon-auvergne.fr ooooooo REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION D AUTOCAR 1 CHAPITRE I OBJET : MISE

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

SIAMVB Syndicat Intercommunal d Assainissement et de Mise en Valeur de la Brenne

SIAMVB Syndicat Intercommunal d Assainissement et de Mise en Valeur de la Brenne SIAMVB Syndicat Intercommunal d Assainissement et de Mise en Valeur de la Brenne Travaux de restauration de la Claise et de ses affluents. Arrachage manuel de la Jussie - 2015 Règlement de consultation

Plus en détail

CONSULTATION D ENTREPRISES POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DE RENATURATION DE COURS D'EAU ET DE CREATION DE MARES

CONSULTATION D ENTREPRISES POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DE RENATURATION DE COURS D'EAU ET DE CREATION DE MARES CONSULTATION D ENTREPRISES POUR LA REALISATION DE TRAVAUX DE RENATURATION DE COURS D'EAU ET DE CREATION DE MARES Section I - Nom ou raison sociale et adresse Nom ou raison sociale de l'acheteur : Office

Plus en détail

Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel. Université d Evry Val d Essonne

Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel. Université d Evry Val d Essonne DEUST TS EVE c Philippe NASZALYI Eric BAHOUA 1 DEUST Travail Social Economie sociale et solidaire Option 1 : Gestion des secteurs mutualiste, associatif et culturel Option 2 : Gestion du sport (15 apprentis

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER

AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER Juin 2015 1/2 Aménagements Paysagers AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER Enseignements professionnels et enseignements généraux liés à la spécialité Sciences et techniques professionnelles Gestion de l

Plus en détail

Salon Bois Avenir 6 Novembre 2014

Salon Bois Avenir 6 Novembre 2014 Salon Bois Avenir 6 Novembre 2014 Le bois, l énergie des territoires Nombre d exploitations agricoles disposent de haies bocagères ou de forêts. Entretenir et gérer cette ressource peut permettre d en

Plus en détail

Exemple de procédure

Exemple de procédure Chambres de Commerce et d'industrie des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence La chaîne de contrôle pour les exploitants forestiers de Provence-Alpes-Côte d'azur : Exemple de procédure TM PEFC/10-1-1

Plus en détail

L Entretien professionnel

L Entretien professionnel L Entretien professionnel Sommaire 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle 2. Comment

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats

MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats MOVAPRO : développement de la méthode et premiers résultats 6 novembre 2015-3ème Séminaire sur la Valorisation des Bois INRA Cestas-Pierroton Jérémy ABGRALL Chargé de mission MOVAPRO CNPF-IDF 1 Éléments

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES (GPEC) DANS LA METALLURGIE UIMM 26-07

ACCORD NATIONAL RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES (GPEC) DANS LA METALLURGIE UIMM 26-07 21 septembre 2010 Période d essai, indemnité de licenciement, indemnité départ à la retraite,, dialogue social, DIF et chômage partiel, harcèlement moral ACCORD NATIONAL RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE

Plus en détail

Elaboration et réalisation d outils d information à la multifonction des forêts

Elaboration et réalisation d outils d information à la multifonction des forêts Elaboration et réalisation d outils d information à la multifonction des forêts Cahier des Charges de la consultation Marché à procédure adaptée Article 28 des Marchés Publics Mars 2015 Contact technique

Plus en détail

MODULE 4 - Exploitation

MODULE 4 - Exploitation - Introduction 54 Résultats visés... 54 Compétences en recherche 55 Notes à l intention du formateur 56 Production 57 Stocks... 57 Planification 59 Frais d administration. 59 Ressources humaines.. 60 Distribution

Plus en détail

notice Modalités d intervention financière Dossier de demande d aide départementale

notice Modalités d intervention financière Dossier de demande d aide départementale dossier de demande d aide départementale Dossier de demande d aide départementale ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT artistique notice bénéficiaires Communes, établissements publics de coopération intercommunale

Plus en détail

Trois rubriques sont directement accessibles sur le site : 1 - Les offres 2 - Les demandes 3 - L annuaire des professionnels

Trois rubriques sont directement accessibles sur le site : 1 - Les offres 2 - Les demandes 3 - L annuaire des professionnels Un service d annonces sur internet dédié aux bois artisanaux POUR METTRE EN RELATION PROPRIÉTAIRES DE BOIS OU DE FORÊTS, EXPLOITANTS, SCIEURS, ARTISANS... Trois rubriques sont directement accessibles sur

Plus en détail

Le 4 juillet 2012, à Nantua Voirie forestière et engins motorisés : Quels droits, devoirs et champs d action pour les élus?

Le 4 juillet 2012, à Nantua Voirie forestière et engins motorisés : Quels droits, devoirs et champs d action pour les élus? Voirie forestière et engins motorisés : Quels droits, devoirs et champs d action pour les élus? Le 4 juillet 2012, Espace Malraux, Nantua Plan 1) Types de voies et règles générales 2) L utilisation de

Plus en détail

Règlement Type de Gestion + Concerté

Règlement Type de Gestion + Concerté Règlement Type de Gestion Concerté Ce que dit le code forestier Article L222-6 Le règlement type de gestion a pour objet de définir des modalités d'exploitation de la forêt, adaptées aux grands types de

Plus en détail

COMMUNE de SAINT GILLES

COMMUNE de SAINT GILLES COMMUNE de SAINT GILLES CAHIER DES CHARGES : FOURNITURE ET INSTALLATION D UN EQUIPEMENT TÉLÉPHONIQUE POUR LA NOUVELLE MAIRIE SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Cadre de la consultation... 3 3 Constitution

Plus en détail

Le prix de la tranquillité : pour une mobilisation du bois des forêts françaises

Le prix de la tranquillité : pour une mobilisation du bois des forêts françaises Le prix de la tranquillité : pour une mobilisation du bois des forêts françaises Yves Poss, UMR Métafort, AgroParisTech-ENGREF Catherine Macombe, UMR Métafort, CEMAGREF Introduction Des enjeux majeurs

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES

PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES Syndicat Mixte Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES Annexe 6: Fiche n 6 à 9 = Fiches actions de mobilisation

Plus en détail

Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION

Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION TM PEFC/10-1-1 Certification de groupe au titre de PEFC Système français de certification de la gestion forestière durable GUIDE D INTERPRETATION Document validé en Assemblée Générale de PEFC-France le

Plus en détail

Mesure 321 Services de base pour l économie et la population rurale

Mesure 321 Services de base pour l économie et la population rurale Mesure 321 Services de base pour l économie et la population rurale Bases réglementaires communautaires Articles 52.b.i et 56 du Règlement CE 1698/2005 Régime XR 61/2007 relatif aux aides à l investissement

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Appel d'offres à procédure adaptées en application de l article 26 du Code des marchés publics SALLE RACHEL BIAU PROGRAMME DES TRAVAUX DE REFECTION DE TOITURE EN ARDOISES, POSE

Plus en détail

Convention de mise à disposition du Véhicule Associatif Intercommunal des Rives de l Arn

Convention de mise à disposition du Véhicule Associatif Intercommunal des Rives de l Arn SIVOM DES RIVES DE L ARN Mairie de Pont de l Arn 81660 PONT DE L ARN Cadre réservé au service Chèque caution Réf assurance assos Convention signée Convention de mise à disposition du Véhicule Associatif

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

CONSEILS : CRÉER SON ENTREPRISE. Votre entreprise en Suisse

CONSEILS : CRÉER SON ENTREPRISE. Votre entreprise en Suisse CONSEILS : CRÉER SON ENTREPRISE Votre entreprise en Suisse TABLES DES MATIÈRES TABLES DES MATIÈRES... 2 GÉNÉRALITÉS... 3 INTRODUCTION... 3 SB SWISSBUSINESS LLC... 3 L entreprise... 3 Votre partenaire...

Plus en détail

Compte rendu EFA-CGC du CTT de l ONF en Franche-Comté le 24/02/2015

Compte rendu EFA-CGC du CTT de l ONF en Franche-Comté le 24/02/2015 Compte rendu EFA-CGC du CTT de l ONF en Franche-Comté le 24/02/2015 Syndicat de l Environnement, la Forêt et l Agriculture Nous est remise en début de séance la décision modifiée de la composition du CTT

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

Bourse aux arbres dans l Aménagement foncier Département de la NIEVRE

Bourse aux arbres dans l Aménagement foncier Département de la NIEVRE Bourse aux arbres dans l Aménagement foncier Département de la NIEVRE 1/15 F.CLUZEL Rencontres Nationales«La haie et l arbre champêtre»-melle(79) Octobre 2007 Plan 1- Pourquoi une bourse aux arbres? 2-

Plus en détail

Gestion patrimoniale des massifs forestiers

Gestion patrimoniale des massifs forestiers MF 1 Objectif(s) concerné(s) III.2.3 Milieux forestiers Gestion patrimoniale des massifs forestiers Favoriser une gestion sylvicole intégrant les enjeux de biodiversité et assurant la pérennité des habitats

Plus en détail

L ORGANISATION DES TOURNEES DE VISITES :

L ORGANISATION DES TOURNEES DE VISITES : L ORGANISATION DES TOURNEES DE VISITES : On part du principe qu un plan d action bien préparé fait gagner du temps, des clients et permet d économiser son énergie et des kms. Le temps consacré à la préparation

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA

FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Jérôme GUERIF Formation permanente nationale Vocal : +33 (0)4 32 72 2951 E-mail : Jerome.Guerif@avignon.inra.fr CAHIER DES CHARGES FORMATION ET ACCOMPAGNEMENT DES FUTURS RESPONSABLES DE L INRA Contact

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

Institut belge des services postaux et des télécommunications

Institut belge des services postaux et des télécommunications Institut belge des services postaux et des télécommunications COMMUNICATION DU CONSEIL DE L IBPT DU 16 JANVIER 2008 CONCERNANT la prolongation du délai de réponse à la consultation organisée par le Conseil

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes

Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Plan d actions pour la constitution d'un réseau de forêts en évolution naturelle en Rhône-Alpes Le Grenelle de l environnement et son développement à travers les assises de la forêt ont montré l importance

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION Maisons BATIDUR CONSTRUC TEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION Maisons BATIDUR 17 rue Amédée Gordini 87280 LIMOGES 05 55 427 427 www.batidur.fr Construction les étapes La recherche

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

La question des marchés publics dans les petites bibliothèques municipales

La question des marchés publics dans les petites bibliothèques municipales La question des marchés publics dans les petites bibliothèques municipales Rencontre interprofessionnelle bibliothécaires du 47/ librairies atlantiques Les principes fondamentaux Liberté d accès à la commande

Plus en détail

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes.

De par ses actions structurantes, le CLDVG a contribué à renforcer le partenariat entre les divers organismes. Présent dans la Vallée-de-la-Gatineau depuis 1998, le Centre local de développement s est impliqué fortement dans son milieu pour combler les besoins collectifs. De par ses actions structurantes, le CLDVG

Plus en détail

L ENTREPRISE INDUSTRIELLE DANS LE DEVELOPPEMENT REGIONAL CL HEIWANDEZ

L ENTREPRISE INDUSTRIELLE DANS LE DEVELOPPEMENT REGIONAL CL HEIWANDEZ L ENTREPRISE INDUSTRIELLE DANS LE DEVELOPPEMENT REGIONAL CL HEIWANDEZ Les réflexions qui suivent sont basées sur un certain nombre d expériences pratiques, vécues au sein d entreprises industrielles. Elles

Plus en détail

AGENT DE VOIRIE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS

AGENT DE VOIRIE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS Direction des Ressources humaines AGENT DE VOIRIE DANS UN CENTRE D EXPLOITATION DÉPARTEMENTAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Routes Service : Centre Technique Départemental

Plus en détail

SIPHEM : vers la transition? état des lieux énergétique grand programme de réhabilitation thermique de l habitat

SIPHEM : vers la transition? état des lieux énergétique grand programme de réhabilitation thermique de l habitat SIPHEM : vers la transition? état des lieux énergétique grand programme de réhabilitation thermique de l habitat Michel FEYRIT, Président du SIPHEM et Groupe Aquitain de Recherche en Economie Prospective

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Baccalauréat professionnel Aménagements paysagers Module : MP3 Organisation d un chantier d aménagement

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail