CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES"

Transcription

1 L étude de marché Toute démarche de création d entreprise nécessite de vérifier qu il y a bien un marché potentiel donc suffisamment de travail pour l entreprise. Il est évident que vos chances de survie seront d autant plus importantes que le secteur où vous souhaitez vous installer sera peu concurrentiel, et donc la quantité de travail importante. Au delà des déclarations de bonnes intentions, indiquant qu il y a du travail, vous devez essayer de vérifier que cette activité sera suffisamment importante, bien répartie sur l année et à des prix permettant une rentabilité minimum. Qui peut vous proposer du travail? TYPES DE DONNEURS D ORDRE (CLIENTS) Exploitants forestiers, scieurs Entrepreneurs de travaux forestiers TYPES DE TRAVAUX POSSIBLES CRITERES DE QUALITE PRIORITAIRES Qualité de l exploitation (pas de dégâts sur les bois ni sur les lieux d exploitation) Qualité de l exploitation (pas de dégâts sur les bois ni sur les lieux d exploitation) COMMENT LES CONTACTER? Vente de bois Par l intermédiaire des agents de l ONF ou des syndicats d exploitants forestiers scieurs ou auprès de PRO-FORÊT PRO-FORÊT Syndicats des ETF Communes forestières Office National des Forêts (ONF) Coopératives forestières Propriétaires privés forestiers Particuliers Commercialisation des produits Conseils en gestion Vente de bois de chauffage Sciage à façon Respect des peuplements Disponibilité Prix Les communes favorisent en général les entreprises situées sur leur territoire Qualité des travaux (compétence technique, respect des cahiers des charges) Qualité des travaux (compétence technique, respect des cahiers des charges) Respect et valorisation du peuplement (absence de dégâts) Disponibilité Disponibilité (délais, qualité des services, livraison,...) L ONF Maire Responsable communal commission forêt Chefs des groupes techniques de l ONF Chambres d agriculture Techniciens du Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) Afin de développer des services auprès des particuliers, il est nécessaire de prévoir une véritable stratégie commerciale (publicité, qualité du contact client) Divers travaux non directement liés avec votre activité forestière (déneigement, travaux d entretien des cours d eau, entretien des sentiers ou milieux naturels protégés, abattage délicat dans les parcs et jardins,...) peuvent compléter votre activité en vous permettant de combler certaines périodes creuses ou incertaines de votre emploi du temps. Attention cependant de bien prendre en compte les spécificités de chacun de ces travaux (ils nécessitent souvent des aptitudes et du matériel particuliers).

2 Les principaux intervenants à contacter concernant ces activités sont : Les communes et les syndicats intercommunaux L ONF Les services de la Direction Départementale de l Equipement et de l Agriculture (DDEA) Comment s y prendre? Dans tous les cas où le contact direct est possible, il est toujours à privilégier. Cependant, il nécessite du temps et peut être difficile à mettre en oeuvre du fait de la faible disponibilité des différents opérateurs. Cependant certains lieux (comme les ventes de bois ou les manifestations professionnelles par exemple), sont propices car ils rassemblent un nombre important d opérateurs agissant sur un secteur donné. Pour les particuliers, sachant qu il est impossible d avant un contact direct, il faut se faire connaître par l intermédiaire d annonces dans les journaux, d affiches dans les lieux publics ou éventuellement d envois de courriers. Pour les autres donneurs d ordre, si le contact direct est impossible, il faut privilégier le téléphone. Cependant pour les donneurs d ordre «occasionnels» mais seulement pour eux (faible volume d activité, situation géographique non avantageuse,...), l envoi d un courrier peut suffire. Plan de prospection Afin de ne pas passer à côté de belles opportunités (notamment au début de votre activité) car vous êtes occupé à autre chose, il est préférable de noter où en est votre prospection, ainsi que qui faut-il que vous contactiez et à quel moment. QUI CONTACTER? QUAND? COMMENT? QUE METTRE EN VALEUR? Un plan de prospection doit être mis en œuvre tout le temps car il vous permet de ne pas dépendre de quelques donneurs d ordre mais de plusieurs ce qui limite les risques si un de vos clients fait faillite par exemple. Prospection en pratique Afin de rendre l entretien avec un prospect (client potentiel) fructueux, il est nécessaire de le préparer à l avance. L entretien doit vous permettre non seulement de récupérer des informations concernant le prospect mais aussi de vous valoriser pour cela, il faut transmettre des informations au prospect vous concernant. Informations à récupérer auprès du prospect : Volume de travaux traité ETF avec lesquels le prospect travaille et pourquoi? Choix des ETF (Basé sur quels critères?) Périodes ou secteurs géographiques où trouver un ETF sont difficiles Informations à transmettre au prospect : Vos qualifications et compétences Vos références (ce que vous avez fait et avec qui)

3 Remplir une fiche prospect Ne négligez pas la fiche prospect, elle vous servira pour votre période d installation mais également lors de périodes creuses dans votre activité, pour chercher du travail. Entreprise : Tel : Personne rencontrée : Portable : Adresse : Fax : Courriel : Nature de l activité : TYPE VOLUME AIRE GEOGRAPHIQUE PERIODE CREUSE ETF les plus fréquemment employés : Critères de choix de ces ETF : Prix pratiqués : Observations générales :

4 Le calendrier d activité Avant d établir un calendrier d activité, il est nécessaire d évaluer le nombre de jour durant lesquels vous aller effectivement travailler de façon productive. Evidemment vous n allez pas travailler 365 jours par an. De plus certains taches même si elles sont réalisées pendant les jours ouvrables ne sont pas productifs (formation, formalités administratives ou encore entretien des machines par exemple). Le tableau qui suit est un exemple basé sur des données moyennes constatées : Nombre de jours Activité Travail non directement productif Jours non travaillés Week-end 100 Congés annuels 25 Prospection, visite de chantiers 10 Formalités administratives 5 Formation personnelle 2 Entretien du matériel 3 Intempéries (A adapter en fonction des régions et du type 15 d activité) Totaux Le nombre de jours effectivement travaillés est donc de 205 ( ). Ce tableau est une fois de plus théorique mais il permet au jeune qui s installe de ne pas oublier certains éléments. Vous pouvez évidemment l adapter à votre cas particulier dès que vous connaissez suffisamment bien le fonctionnement de votre entreprise.

5 Exemple de calendrier d activité (à adapter selon votre cas particulier : région, type d activité pratiqué,...)

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Damien Monot ALTER ALSACE ENERGIES 1. consommations actuelles et perspectives 1 Chaufferies bois en Alsace : consommation et perspectives

Plus en détail

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique le mercredi 22 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique le mercredi 22 avril à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois-énergie dans l industrie Etat de l art et bonnes pratiques en matière de technologies, montage de

Plus en détail

Vacances, j oublie rien!

Vacances, j oublie rien! Vacances, j oublie rien! Partie 1/2 Le mois de mai est le bon moment pour rappeler quelques règles juridiques relatives au droit aux vacances annuelles. A i-je droit à des vacances, de combien de jours

Plus en détail

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)»

«Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» FICHE DE POSTE «Encadrant Technique des chantiers d insertion (mixtes et féminins)» SIAE Adresse Secteur d activité Métiers du bâtiment : tout corps d état Confection: travail du tissu, décoration, confection

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001)

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001) Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET 1 DEFINITION DES TRAVAUX FORESTIERS Article L722-3 du code rural (Loi n 2001-602 du

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DES PYRENEES ORIENTALES NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DECEMBRE 2006 Préambule Le risque feux de

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

Les expérimentations en milieu forestier. Synthèse

Les expérimentations en milieu forestier. Synthèse Les expérimentations en milieu forestier Synthèse SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 RATIONALISER LA GESTION DURABLE 2 2 RÉSULTATS 3 3 ANALYSE 4 3.1 SOLS 4 1 3.2 PEUPLEMENT 4 3.3 PATRIMOINE 5 3.5 GESTION DURABLE DANS

Plus en détail

présentation ARLYSERE 10/04/13 ALBERTVILLE

présentation ARLYSERE 10/04/13 ALBERTVILLE Bourse foncière forestière Tarentaise Vanoise www.boursefonciere.fr/tarentaise-vanoise ARLYSERE 10/04/13 ALBERTVILLE Coopérative forestière Gestion et travaux forestiers Commercialisation de bois 1 Pour

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Décret n 2010 1603 du 17 décembre 2010 En vigueur depuis le 1er avril 2011 Qui est concerné? Donneurs d ordres (personnes physiques

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace

Les 5 points clés d une. Communication professionnelle efficace Les 5 points clés d une Communication professionnelle efficace Communiquez comme une multinationale avec le budget d une TPE! www.communication-professionnelle.com wwwwww La communication est un volet

Plus en détail

Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative

Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative Consultation pour la création d une E-vitrine / plateforme collaborative CAHIER DES CHARGES OBJET DE LA CONSULTATION : Création d une E-vitrine / plateforme collaborative pour les TPE du Pays Couserans

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

1. LE CONTEXTE. Nous sommes une des plus importantes coopératives forestières en France.

1. LE CONTEXTE. Nous sommes une des plus importantes coopératives forestières en France. NOTE D INFORMATION concernant le recrutement d un(e) : DIRECTEUR DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL H/F DANS LE DOMAINE DE LA SYLVICULTURE OFFERT A EVREUX (27) 1. LE CONTEXTE Nous sommes une des plus importantes

Plus en détail

SUITE AFFAIRE+ Guide du logiciel de gestion des compétences Version 2. Créé par : www.rif-innotech.ca

SUITE AFFAIRE+ Guide du logiciel de gestion des compétences Version 2. Créé par : www.rif-innotech.ca SUITE AFFAIRE+ Guide du logiciel de gestion des compétences Version 2 Créé par : www.rif-innotech.ca Le 20 Mars 2012 Table des matières Commencer à utiliser le logiciel... 3 Démarrer le logiciel... 3 Rappeler

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

Questionnaire : évaluation de la maturité d un projet de création d entreprise

Questionnaire : évaluation de la maturité d un projet de création d entreprise Questionnaire : évaluation de la maturité d un projet de création d entreprise Réalisé (A) Bien avancé (B) En cours (C) Non fait (D) Le projet. La règle à suivre : avoir défini notre projet de manière

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Exemple de procédure

Exemple de procédure Chambres de Commerce et d'industrie des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence La chaîne de contrôle pour les exploitants forestiers de Provence-Alpes-Côte d'azur : Exemple de procédure TM PEFC/10-1-1

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Vous déménagez. Comment faire suivre le gaz et l électricité? www.brugel.be. Formulaires de déménagement inclus. Document à conserver précieusement

Vous déménagez. Comment faire suivre le gaz et l électricité? www.brugel.be. Formulaires de déménagement inclus. Document à conserver précieusement Formulaires de déménagement inclus Vous déménagez Comment faire suivre le gaz et l électricité? Document à conserver précieusement www.brugel.be Vous déménagez? Pensez à prévenir votre fournisseur d énergie

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

Euro-Courtage. L'immobilier sur mesure. Route de Fontanivent 57 CH 1817 Brent / Montreux

Euro-Courtage. L'immobilier sur mesure. Route de Fontanivent 57 CH 1817 Brent / Montreux Euro-Courtage L'immobilier sur mesure Route de Fontanivent 57 CH 1817 Brent / Montreux 1 La société Euro-Courtage : «Proximité disponibilité - flexibilité» Euro-Courtage, société dynamique active sur l

Plus en détail

Comment faire suivre le gaz et l électricité?

Comment faire suivre le gaz et l électricité? COMMISSION DE RÉGULATION Vous déménagez Comment faire suivre le gaz et l? VOOR ENERGIE Formulaires de déménagement inclus www.brugel.be Vous déménagez? Pensez à prévenir votre fournisseur d énergie au

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES MINISTERE CHARGE DE L EDUCATION NATIONALE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DIPLÔME D'ETAT DE MONITEUR EDUCATEUR LIVRET DE PRÉSENTATION DES ACQUIS

Plus en détail

Trois rubriques sont directement accessibles sur le site : 1 - Les offres 2 - Les demandes 3 - L annuaire des professionnels

Trois rubriques sont directement accessibles sur le site : 1 - Les offres 2 - Les demandes 3 - L annuaire des professionnels Un service d annonces sur internet dédié aux bois artisanaux POUR METTRE EN RELATION PROPRIÉTAIRES DE BOIS OU DE FORÊTS, EXPLOITANTS, SCIEURS, ARTISANS... Trois rubriques sont directement accessibles sur

Plus en détail

Evolution des modes de vente de bois en Lorraine et implications sur les entreprises

Evolution des modes de vente de bois en Lorraine et implications sur les entreprises Evolution des modes de vente de bois en Lorraine et implications sur les entreprises Bilan sur les contrats d approvisionnement 4 septembre 2009 Sommaire Introduction 1 - Le système actuel : rôles et besoins

Plus en détail

1/ 8 BE001 21.08.2014 - Numéro BDA: 2014-518549 Formulaire standard 7 - FR Système de qualification relatif à des instruments et services financiers

1/ 8 BE001 21.08.2014 - Numéro BDA: 2014-518549 Formulaire standard 7 - FR Système de qualification relatif à des instruments et services financiers 1/ 8 BE001 21.08.2014 - Numéro BDA: 2014-518549 Formulaire standard 7 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron Logo Cg Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE Dossier pédagogique PRERARER LES RENCONTRES PRIM AIR NATURE Il s agit de rencontres inter-écoles de secteur organisées par l USEP en partenariat avec l

Plus en détail

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques

Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Présentation du Réseau de Revendeurs & Intégrateurs Informatiques Dossier de présentation Page 1 sur 6 La Franchise INFOLYS Vous souhaitez exploiter un magasin de vente de matériel informatique, nous vous

Plus en détail

Aide pour les inventeurs

Aide pour les inventeurs Aide pour les inventeurs 01 Protection de vos idées 02 Histoire du brevet 03 Avant la demande de brevet 04 Est-ce une inventivité? 05 Obtention d un brevet 01 Protection de vos idées Si vous avez une idée

Plus en détail

Les devis. Les principales fonctions:

Les devis. Les principales fonctions: Maçonnerie - Carrelage - Chauffage - Climatisation - Couverture - Plomberie - Zinguerie - Décoration - Electricité - Menuiserie - Charpente - Paysagiste - Peinture - Vitrerie - Plâtrerie - Terrassement

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

CHARTE BONNES PRATIQUES DE LA GESTION DE LA VEGETATION SOUS ET AUX ABORDS DES LIGNES ELECTRIQUES

CHARTE BONNES PRATIQUES DE LA GESTION DE LA VEGETATION SOUS ET AUX ABORDS DES LIGNES ELECTRIQUES CHARTE BONNES PRATIQUES DE LA GESTION DE LA VEGETATION SOUS ET AUX ABORDS DES LIGNES ELECTRIQUES Octobre 2006 Préambule La présente charte de bonnes pratiques s inscrit dans la dynamique engagée par la

Plus en détail

MODELE D AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

MODELE D AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Page 1 MODELE D AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE pris en application de l article 2 du décret n 2004-16 du 7 janvier 2004 modifié concernant certains marchés publics passés pour les besoins de la défense

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

«PALMARES REGIONAL CONSTRUCTION BOIS ALSACE» Règlement 2015

«PALMARES REGIONAL CONSTRUCTION BOIS ALSACE» Règlement 2015 «CONSTRUCTION BOIS ALSACE» Règlement 2015 PRESENTATION Le présent règlement a pour but de définir les conditions de participation, de sélection et d attribution du «Palmarès Régional Construction Bois».

Plus en détail

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Guide de l utilisateur V 4.0 avril 2015 Sommaire / Référencement de votre organisme par l Acsé p. 3 / Ecran de connexion p. 4 / Rubrique «mes

Plus en détail

Guide d utilisation. Vie des sociétés, Judiciaire

Guide d utilisation. Vie des sociétés, Judiciaire Guide d utilisation Vie des sociétés, Judiciaire V 2.1 Septembre 2009 I Présentation générale... 3 A Généralités... 3 B Menu de navigation... 3 II Page «Mon compte»... 5 III Pages de «Dépôt d annonces»...

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse

Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Résultats de l enquête de satisfaction de la revue de presse Réalisée quotidiennement par la CCI de Quimper Cornouaille, la revue de presse a pour objectif de présenter l essentiel de l actualité économique

Plus en détail

PRÉPARER ET PLANIFIER

PRÉPARER ET PLANIFIER KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Enseignants Nombre de pages : 5 PRÉPARER ET PLANIFIER UN VOYAGE DE CLASSE. Cette fiche s adresse à tous les organisateurs

Plus en détail

RIVES DE GARONNE - ENTRE-DEUX-MERS PROGRAMME LOCAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES ANNEE 2 (2009)

RIVES DE GARONNE - ENTRE-DEUX-MERS PROGRAMME LOCAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES ANNEE 2 (2009) RIVES DE GARONNE - ENTRE-DEUX-MERS PROGRAMME LOCAL DE FORMATION CAHIER DES CHARGES ANNEE 2 (2009) 1. Contexte Les 5 Offices de Tourisme bénéficiaires du Programme Local de Formation se sont accordés pour

Plus en détail

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE

RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE RESEAU RURAL REGIONAL DE FRANCHE-COMTE Valorisation des bois des massifs comtois en circuit court dans le secteur de la construction Action portée par les Communes forestières de Franche-Comté en 2012-2013

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

COMMENT ORGANISER UN EVENEMENT

COMMENT ORGANISER UN EVENEMENT COMMENT ORGANISER UN EVENEMENT Evènementiel Nicolas ASTRUC nicolas.astruc@basketly.com Organiser une manifestation nécessite une mise en place méthodique. Plusieurs points sont à respecter scrupuleusement

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

LabelFFTA. Notice d utilisation du Logiciel. LabelFFTA

LabelFFTA. Notice d utilisation du Logiciel. LabelFFTA Notice d utilisation du Logiciel LabelFFTA Rédacteurs : Destinataires : Jean-Pierre GRECIET- Sylvie MEUNIER Clubs et référents Label de Ligue Version du document 1.0 Date de version 30/10/2013 Dirig Club

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION

LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION Maisons BATIDUR CONSTRUC TEUR DE MAISONS INDIVIDUELLES LES ÉTAPES DE LA CONSTRUCTION Maisons BATIDUR 17 rue Amédée Gordini 87280 LIMOGES 05 55 427 427 www.batidur.fr Construction les étapes La recherche

Plus en détail

CONCEPTION ET IMPRESSION DE DIFFERENTS SUPPORTS DE COMMUNICATION

CONCEPTION ET IMPRESSION DE DIFFERENTS SUPPORTS DE COMMUNICATION Département du Tarn VILLE DE SAÏX CONCEPTION ET IMPRESSION DE DIFFERENTS SUPPORTS DE COMMUNICATION Règlement de la Consultation (R.C.) LE 9 NOVEMBRE 2010 SECTION I : ACHETEUR PUBLIC 1-1- Nom et adresse

Plus en détail

Guide de l adhérent 2015. Developper. Recueillir. Promouvoir. Animer Coordonner. Conseiller. Informer. Creer

Guide de l adhérent 2015. Developper. Recueillir. Promouvoir. Animer Coordonner. Conseiller. Informer. Creer Guide de l adhérent 2015 Developper Promouvoir Recueillir Accueillir Analyser Valoriser Communiquer Animer Coordonner Conseiller Informer Creer Bienvenue à l Office de Tourisme Val d Amboise Nos missions

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE

BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE N 14350-01 BILAN DE LA MISE EN ŒUVRE DU DOCUMENT DE GESTION DURABLE conforme à l arrêté du Ministre chargé des forêts AGRT1100970 A du 23 février 2011 pris en application du décret n 2010-523 du 19 mai

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) S.I.A.G.E.P. 90 Syndicat Intercommunal d'aide à la Gestion des Equipements Publics du Territoire de Belfort 29 boulevard Anatole France BP 322 90006 BEL- FORT Cedex Tel : 03.84.57.65.85 Fax : 03.84.57.65.66

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie

Magisoft CRM. L intelligence Software. Progiciels de gestion pour l industrie CRM ZA LA LAYE 12 Rue de Truchebenate 01100 ARBENT Tél : +33 (0)4.74.81.22.20 Fax : +33 (0)4.74.73.08.99 contact@cerai.fr Www.cerai.fr Magisoft L intelligence Software Progiciels de gestion pour l industrie

Plus en détail

Service de Téléprospection

Service de Téléprospection Service de Téléprospection Table des matières I. Qu est-ce que la Téléprospection?... 2 II. Définition Objectifs Fonctionnement du service de Téléprospection... 3 Journée de travail du téléprospecteur

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Classement Socialumni des Associations des Grandes Écoles PRÉSENTATION DÉROULEMENT PARTICIPATION

MODE D EMPLOI. Classement Socialumni des Associations des Grandes Écoles PRÉSENTATION DÉROULEMENT PARTICIPATION MODE D EMPLOI Classement Socialumni des Associations des Grandes Écoles PRÉSENTATION DÉROULEMENT PARTICIPATION 1 PRÉSENTATION Il est désormais impossible d'ignorer l'importance des réseaux de diplômés

Plus en détail

THD42 sur votre territoire Des outils de communication à votre disposition

THD42 sur votre territoire Des outils de communication à votre disposition THD42 sur votre territoire Des outils de communication à votre disposition Dans le cadre du projet THD42, porté par le SIEL en partenariat avec le Conseil général de la Loire et les 17 communautés de communes

Plus en détail

www.loveattitude.be Logiciel de gestion du Site Manuel d utilisation Printemps 2007

www.loveattitude.be Logiciel de gestion du Site Manuel d utilisation Printemps 2007 www.loveattitude.be Logiciel de gestion du Site Manuel d utilisation Printemps 2007 Avec le concours du Fonds social pour les Etablissements et Services de Santé 1 Au préalable Avant toute chose, bienvenue

Plus en détail

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Guide de l utilisateur V 3.0 - décembre 2013 Sommaire / Référencement de votre organisme par l Acsé p. 3 / Ecran de connexion p. 4 / Rubrique

Plus en détail

La société. Notre mission

La société. Notre mission Générateur de partenariats dans l Union Européenne La société KomFort est une société de services qui vous accompagne pas à pas dans vos projets de coopération avec d autres entrepreneurs de l Union Européenne.

Plus en détail

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles C D I Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles Association de gestion paritaire Du congé individuel de formation Du crédit et de la mutualité agricoles 1. Qu est-ce que le bilan

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression Les suites d une plainte pour agression Etape 1. L avis à victime Suite à la plainte que vous avez déposée, le Procureur de la République vous transmet un «avis à victime» à votre domicile. Il vous informe

Plus en détail

Evénementiel Bretagne

Evénementiel Bretagne Evénementiel Bretagne CAHIER DES CHARGES LIGUE DE BRETAGNE DE HANDBALL Sommaire : 1 - Préambule : pourquoi ce cahier des charges? 2 - Déclaration d une manifestation : mode d emploi 3 - Quatre niveau de

Plus en détail

GUIDE POUR FACILITER LA COMMUNICATION AVEC UNE PERSONNE SOURDE

GUIDE POUR FACILITER LA COMMUNICATION AVEC UNE PERSONNE SOURDE GUIDE POUR FACILITER LA COMMUNICATION AVEC UNE PERSONNE SOURDE P ÉCOLE ET MILIEU DE GARDE Comprendre la dynamique familiale L environnement familial d un enfant dont un des parents ou ses deux parents

Plus en détail

Nos engagements. Nous oeuvrons en partenariat avec nos donneurs d ordres afin d intervenir en parfaite transparence.

Nos engagements. Nous oeuvrons en partenariat avec nos donneurs d ordres afin d intervenir en parfaite transparence. Notre vocation Nous oeuvrons en partenariat avec nos donneurs d ordres afin d intervenir en parfaite transparence. Nous complétons ou nous nous substituons à votre S.A.V. en vous apportant la souplesse

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Guide de l utilisateur Septembre 2013 Sommaire / Référencement de votre organisme par l Acsé p. 3 / Ecran de connexion p. 4 / Rubrique «mes

Plus en détail

RÉDIGEZ VOTRE CURRICULUM VITÆ

RÉDIGEZ VOTRE CURRICULUM VITÆ RÉDIGEZ VOTRE CURRICULUM VITÆ Le CV doit normalement être rédigé en fonction d un type d emploi ou d un secteur d activité précis. L information contenue dans le CV est regroupée sous plusieurs rubriques,

Plus en détail

3èmes RENCONTRES ARTISANALES ET COMMERCIALES 2011 QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION AUX EXPOSANTS

3èmes RENCONTRES ARTISANALES ET COMMERCIALES 2011 QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION AUX EXPOSANTS IDENTIFICATION DE L EXPOSANT Nom de l'entreprise : Adresse : Après avoir complété le questionnaire Êtes-vous prêt à renouveler votre participation pour les prochaines rencontres?...... Merci de consacrer

Plus en détail

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION DOSSIER DE CANDIDATURE DE L APPEL A PROJET CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION Nom de la structure candidate : Pour les associations, si vous le connaissez, numéro d identifiant

Plus en détail

La Maison de la filière bois de

La Maison de la filière bois de La Maison de la filière bois de l Ain Présenta)on du 1 er décembre 2011 Le contexte et les acteurs du projet La politique forestière est au cœur des problématiques d aménagement du territoire et participe

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

PROLONGATION JUSQU AU 15 AOUT REGLEMENT DU CONCOURS-PHOTO

PROLONGATION JUSQU AU 15 AOUT REGLEMENT DU CONCOURS-PHOTO CONCOURS PHOTOS 2015 PAYSAGES D HIER A AUJOURD HUI PROLONGATION JUSQU AU 15 AOUT REGLEMENT DU CONCOURS-PHOTO Article 1 : OBJET DU CONCOURS Le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Ardennes (PNR)

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance AVRIL 2012 Visites de fin de chantier de vos demandes de 1. Une visite sur chantier : Pourquoi? Car la certification d un projet s articule autour de deux examens : - un premier au cours de la phase «conception»,

Plus en détail

Partie 1 : Évaluer le marché

Partie 1 : Évaluer le marché Partie 1 : Évaluer le marché 1.1 Établir un diagnostic de ces 2 segments. Conclure Remarques préliminaires : Forces : Faiblesses : utiliser la matrice SWOT la conclusion doit tendre vers un élargissement

Plus en détail

CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE. Rapport annuel 2012-2013

CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE. Rapport annuel 2012-2013 CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE Rapport annuel 2012-2013 Janvier 2014 Table des matières Introduction... 3 Plan d action 2013-2014... 5 Méthode de priorisation des sites... 5 Optimisation des méthodes

Plus en détail

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage.

L EMPLOi. Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. PRÊT PRET À A L EMPLOi Nos prestations et notre engagement pour vous. Vos offices régionaux de placement et caisses de chômage. Une campagne de l assurance-chômage en collaboration avec la Confédération

Plus en détail

L ORGANISATION COMMERCIALE

L ORGANISATION COMMERCIALE L ORGANISATION COMMERCIALE I. Les structures commerciales L équipe commerciale est définie, au sens large du terme, comme l ensemble des acteurs intervenant dans le processus de vente. Organiser l équipe

Plus en détail

URCPIE DE FRANCHE-COMTÉ. Formation. éco-interprète. un métier. une formation. Dossier d'inscription. Avec le soutien de :

URCPIE DE FRANCHE-COMTÉ. Formation. éco-interprète. un métier. une formation. Dossier d'inscription. Avec le soutien de : URCPIE DE FRANCHE-COMTÉ Formation éco-interprète un métier une formation Dossier d'inscription Avec le soutien de : OBJECTIFS La formation prépare des professionnels autonomes, chefs de projets à la fois

Plus en détail

Centre de Travail et de Formation Flevoland Pays-Bas

Centre de Travail et de Formation Flevoland Pays-Bas Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles, 8, 9 et 10 novembre 1999 Centre de Travail et de Formation Flevoland Pays-Bas 1. IDENTIFICATION / PROMOTEUR DE L OUTIL Type d outil

Plus en détail

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE

TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE TAXE DE SEJOUR GUIDE PRATIQUE SOMMAIRE PRESENTATION PAGE 3 MISE EN PLACE PAGE 4 TARIFS ET EXONERATIONS PAGE 5 MODE DE CALCUL PAGE 6 LES REGLES A SUIVRE PAGE 7 LES PENALITES PAGE 8 L ORGANISATION PAGE 9

Plus en détail

Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise

Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise Fiche technique Proposer des axes de coopération à une entreprise Objectif de la fiche Cette fiche vise à présenter les différents axes de coopération qui peuvent être proposés à une entreprise, ou un

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise?

Comment. construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi. Quel est cet outil? Quand utiliser l outil? Pourquoi cet outil? Qui l utilise? Comment construire ses indicateurs sociaux? Mode d emploi Quel est cet outil? Cet outil propose d établir des indicateurs concernant des problématiques sociales que vous rencontrez couramment et certaines

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail