RÉPUBLIQUE TCHÈQUE PORTE D ENTRÉE DE LA ZONE PECO DOSSIER SPÉCIAL. Chambre de commerce franco-tchèque Services d appui aux entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉPUBLIQUE TCHÈQUE PORTE D ENTRÉE DE LA ZONE PECO DOSSIER SPÉCIAL. Chambre de commerce franco-tchèque Services d appui aux entreprises"

Transcription

1 RÉPUBLIQUE TCHÈQUE PORTE D ENTRÉE DE LA ZONE PECO DOSSIER SPÉCIAL Chambre de commerce franco-tchèque Services d appui aux entreprises IBC, Pobřežní 3, Prague 8 République tchèque Tél Fax

2 1. INTRODUCTION Parmi les pays émergents d Europe centrale, la Tchéquie offre aujourd hui l'économie la plus industrialisée et la plus développée. C'est l'un des pays les plus stables et prospères au sein des ex-pays communistes. La République tchèque a été le premier pays de la zone PECO à être admis au sein de l'ocde (1995). Elle est devenue membre de l'ue en Le pays jouit d une économie solide et porteuse basée sur l innovation et les compétences, d un système politique stable, d un secteur bancaire sain et immunisé contre la crise actuelle, et d un marché du travail moderne et flexible. En 2008, la République tchèque a, en termes de PIB par habitant, dépassé la Grèce. Selon les estimations, elle atteint désormais 80% de la moyenne du PIB de l UE-27. Les performances de l économie tchèque ont donc plus que doublé par rapport à celles du milieu des années Géographie & Population - position stratégique : Porte d entrée de la zone PECO - frontalier avec l Allemagne, l Autriche, la Pologne et la Slovaquie - superficie : km² - population : 10,5 millions - capitale : Praha (Prague) - distance Paris-Prague : 1094 km 2. ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE L évolution économique des pays tchèques fut, jusqu au coup d État communiste en février 1948, comparable à celle d autres pays européens. Des richesses naturelles considérables (notamment du charbon et du fer), une grande densité de population et le réseau le plus dense de chemins de fer en Europe centrale firent de la Bohème du 19 e siècle une région exceptionnellement développée, puisque 60 à 70 % de toute la production industrielle de l empire autrichien était concentrée dans les pays tchèques. Après la Première guerre mondiale et la création de l État indépendant en 1918, la Tchécoslovaquie se classait parmi les dix pays les plus industrialisés au monde. Entre les années 1934 et 1935, la Tchécoslovaquie était le premier exportateur de matériel d armement au monde. Toutefois la Seconde guerre mondiale eut un impact dévastateur qui s est accentué ensuite par le coup d État communiste en la nationalisation complète de l économie a été lancée. L accent fut mis sur l industrie mécanique lourde et l industrie d extraction. Le commerce extérieur fut complètement réorienté vers l Union soviétique et ses satellites. La chute du régime communiste en novembre 1989, entraîna d importants changements politiques et économiques. Un processus de transformation totale de l'industrie fut lancé. L'industrie mécanique lourde, qui avait soudain perdu ses débouchés, dût se réorienter vers une industrie légère, voire disparaître complètement.

3 I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I V IX I DONNÉES MACROÉCONOMIQUES Malgré une tertiarisation continue, l économie tchèque demeure très industrialisée. La production industrielle et le secteur du BTP représentent 38 % du PIB et 40 % des emplois du pays. Ce chiffre classe la République tchèque au premier rang européen vis-à-vis de l importance du secteur industriel. Le tertiaire génère 60 % du PIB et emploie 56 % de la population active tchèque. Le reste est représenté par la production agricole. Monnaie : couronne tchèque (CZK) Taux de change : 1 EUR = 27,479 CZK (2014) Population active : 5,08 millions (2013) Salaire moyen brut : CZK (904 EUR) (3 e trimestre 2013) Salaire minimum : CZK (310 EUR) Taux de chômage : 6,7 % (4 e trimestre 2013) Croissance du PIB : - 1,1 % (2013) - 1,2 % (2012) + 1,7 % (2011) + 2,2 % (estimation 2014) PIB / hab. en PPA : 79 % de la moyenne EU27 Taux de l inflation : 1,4 % (moyenne 2013) Export en % du PIB : 80 % Dette publique : 43,4 % du PIB en 2012 La République tchèque & la zone EURO : La couronne tchèque était, au cours de la dernière décennie, parmi les monnaies avec la plus forte appréciation au monde. La forte appréciation continue de la CZK était la raison principale pour rester en dehors de la zone EURO. Aucune date d adhésion n est fixée. PIB / habitant en PPA En RT : 79 % de la moyenne de l UE-27 À Prague : 172 % de la moyenne de l UE-27 Croissance du commerce extérieur Le bilan du commerce extérieur de la RT a affiché un solde positif de 13,5 milliards EUR en 2013, soit un résultat supérieur de 9, à celui enregistré en Notation Moody s : A1 stable Notation Standard & Poor s : AA- stable Notation Fitch Ratings : A+ stable Taux de change CZK/EUR, Taux de change CZK/USD,

4 4. COMMERCE EXTÉRIEUR La République tchèque est l'un des pays les plus ouverts dans l'union Européenne. Le ratio exportation / PIB s élève à 80 %. Selon les statistiques, autour de 35 % de la production totale tchèque est destinée à l exportation. Structure des exportations tchèques : 2 4% 6% 17% 6% Structure des importations tchèques : 24% 4% 4% 1 10% 8% 9% 8% 6% Véhicules routiers Machines et appareils électriques Machines et appareils informatiques Machines et appareils industriels Appareils et équipement de télécommunication Articles manufacturés en métal Fer et acier Machines génératrices, moteurs et leur équipement Caoutchouc manufacturé Machines et appareils spécialisés Articles minéraux non métalliques manufacturés Meubles et leurs parties Fils, tissus, articles textiles façonnés Papiers, cartons et ouvrages en pate de cellulose Minerais métallifères et déchets de métaux Instruments et appareils professionnels et scientifiques Produits médicinaux et pharmaceutiques Houilles, cokes et briquettes Matières plastiques sous forme primaire Energie électrique Autres Machines et appareils électriques Machines et appareils informatiques Véhicules routiers Appareils et équipement de télécommunication Pétrole, produits dérivés du pétrole Fer et acier Machines et appareils industriels Articles manufacturés en métal Gaz naturel et gaz manufacturé Produits médicinaux et pharmaceutiques Machines génératrices, moteurs et leur équipement Métaux non ferreux Matières plastiques sous forme primaire Machines et appareils spécialisés Fils, tissus, articles textiles façonnés Papiers, cartons et ouvrages en pate de cellulose Instruments et appareils professionnels et scientifiques Matières plastiques sous formes autres que primaires Vêtements et accessoires du vêtement Caoutchouc manufacturé Autres Principaux clients : Allemagne 32,1 % Slovaquie 8,9 % Pologne 5,8 % France 4,8 % G. Bretagne 4,6 % Autriche 4,5 % Russie 3,7 % Italie 3,5 % Hongrie 2,9 % Pays Bas 2,7 % Principaux fournisseurs : Allemagne 26,2 % Chine 11,5 % Pologne 7,4 % Slovaquie 5,7 % Russie 5,6 % Italie 3,7 % Pays Bas 3,2 % France 3,2 % Autriche 3,1 % Hongrie 2,5 % Principaux investisseurs : Pays Bas 27,4 % Allemagne 14,9 % Autriche 13,2 % Luxembourg 6,1 % France 5,2 % Suisse 4,8 % Chypre 3,6 % Etats-Unis 3,4 % Espagne 3,1 % Belgique 3,1 % Balance commerciale, , millions d EUR

5 5. LA RÉPUBLIQUE TCHÈQUE ET LA FRANCE La France est le 4 e pays client et le 8 e pays fournisseur de la République tchèque. En outre, les entreprises françaises sont actives sur le marché tchèque en tant qu investisseurs : la France est le 5 e plus important investisseur en Tchéquie. Les investisseurs français sont présents dans pratiquement tous les domaines d activité. La plus forte présence française est dans l agroalimentaire, l automobile et le bâtiment. Les investisseurs sont attirés par de nombreux avantages compétitifs tels que : - une bonne qualité de la formation supérieure, - un réseau dense de sous-traitants performants dans tous les secteurs, - des dépenses publiques et privées pour la R&D élevées, - un bon niveau de l infrastructure de transport. La balance commerciale est excédentaire en faveur de la République tchèque. Depuis 2004, année de l adhésion de la République tchèque à l UE, le volume des échanges commerciaux avec la France a augmenté de 22 %. On recense autour de 500 sociétés en République tchèque ayant un capital français avec plus de employés au total. 73 % des filiales font partie du secteur industriel, 17,4 % du secteur commercial et 9,4 % des services. La Chambre de commerce franco-tchèque introduit chaque année sur le marché tchèque une trentaine de nouvelles entreprises françaises, notamment des PME. Exportations tchèques vers la France : 4% 7% Exportations françaises vers la RT : 3 4% 19% 8% 4% 9% 17% 8% 1 28% 8% 8% Véhicules routiers Machines et appareils informatiques Machines et appareils électriques Machines et appareils industriels Appareils et équipement de télécommunication Articles manufacturés en métal Machines génératrices, moteurs et leur équipement Autre matériel de transport Caoutchouc manufacturé Meubles et leurs parties Fer et acier Machines et appareils spécialisés Autres Véhicules routiers Produits médicinaux et pharmaceutiques Fer et acier Machines et appareils électriques Machines et appareils industriels Articles manufacturés en métal Huiles essentielles et produits de parfumerie Machines génératrices, moteurs et leur équipement Caoutchouc manufacturé Matières plastiques sous forme primaire Matières et produits chimiques Fils, tissus, articles textiles façonnés Autres Principaux investisseurs français : Société Générale PSA Veolia Saint-Gobain Danone Sodexo Suez Schneider Electric Lafarge Vinci Bouygues Alstom Colas Bongrain Pechiney Altran Pernod Ricard Valeo Faurecia

6 6. SECTEURS CLÉS DE L ÉCONOMIE TCHÈQUE L industrie automobile Le secteur automobile, ayant plus de employés et englobant plus de la moitié des cinquante meilleurs fabricants de composants au monde, représente un moteur puissant de l économie tchèque. En effet, ce secteur représente 20 % de la production industrielle totale du pays et près de 20 % des exportations de la République tchèque. Les constructeurs automobiles présents en République tchèque - Skoda Auto, TPCA, Hyundai, Iveco, SOR, Avia, Tatra - ont produit automobiles en La plupart des plus importants sous-traitants automobiles sont présents en République tchèque : Bosch, Siemens, Valeo, Faurecia, Continental, Hella, Saint-Gobain, Magna, TRW, Aisan, Schott... Škoda Auto Selon les statistiques, Škoda Auto avec son réseau de sous-traitants et les services annexes, génère à lui seul environ 10 % du PIB tchèque. L industrie électronique et électrotechnique Le secteur électrotechnique tchèque est basé sur sa longue tradition et sur les compétences étendues de ses employés. En effet, dès le début du 20 e siècle la production de produits électroniques prend une part active dans l industrie tchèque (tchécoslovaque). TYCO Electronics, Celestica, Honeywell, ABB, Mitsubishi Electronic, Daikin, LG Philips, Pickering, ST Microelectronics, Hitachi, Foxconn, BenQ, Bang & Olufsen, etc. Actuellement, cette branche représente autour de 15 % de la production industrielle tchèque. 25 % de tous les investissements étrangers venant en République tchèque se dirigent vers le secteur électronique et électrotechnique. Ces dernières années, la République tchèque a accueilli de nombreux investisseurs dont les plus importants sont : Panasonic, Siemens, Bosch, La plupart de ces investisseurs sont intéressés non seulement pour créer des sites de production, mais notamment pour profiter des compétences locales sur le champ de la R&D.

7 Production de métaux Malgré les graves difficultés au début des années 1990, le secteur de la métallurgie et de la sidérurgie reste l une des branches les plus importantes de l industrie tchèque. ce secteur représente toujours 12 % de la production industrielle tchèque et presque 15 % de tous les emplois dans l industrie. Grâce à une restructuration réussie, à sa longue tradition, à son savoir-faire et aux nombreux investissements étrangers (ArcelorMittal, Evraz), Production de machines et machines-outils Le secteur de l industrie mécanique tchèque a une longue tradition historique qui remonte à la moitié du 19 e siècle. Ces vingt dernières années, le secteur a connu un grand nombre de changements, notamment en matière de structure de production et de niveau technologique. parmi les branches les plus importantes de l industrie de transformation. Le secteur, ayant une base de producteurs de plus de 1050 entreprises, fournit le matériel pour des usines entières, fabrique des machines (des turbines, aux appareils de transportation et de climatisation, en passant par les machines de secteur agroalimentaire, les machines agricoles et de construction, jusqu aux machines-outils) ainsi que les biens d industrie mécanique domestique/locale. Le secteur représente 9 % de l ensemble de la production industrielle tchèque. Le secteur de l industrie mécanique est représenté en République tchèque par la production d une grande gamme de machines, ce qui le classe Principaux investisseurs : SMC, Rieter, Tajmac, Cetos, Erwin, Junker, MAS, etc. L'agroalimentaire Cette industrie traditionnelle conserve avec 8 % un poids économique important dans l ensemble de l industrie tchèque et emploie autour de 9 % des salariés du secteur industriel. Les capitaux étrangers ont une part importante dans certains secteurs de production. Les groupes français sont très actifs dans cette branche d activité : Danone, Bongrain, Opavia-Lu, Bonduelle, Lactalis, Pernod Ricard et d autres. Les branches qui occupent une position prédominante sont les boissons avec 22 %, les viandes et produits à base de viande avec 19 % et les produits laitiers avec 15 % du marché. Le secteur agroalimentaire en RT commence à connaître une hausse du prix des produits finaux (produits laitiers, viandes, boulangerie), cette tendance est due à l augmentation du prix des matières premières suite à une forte pression sur le marché international.

8 Secteur des services Le secteur tertiaire emploie 56 % de la population active tchèque et génère 60 % du PIB. La République tchèque est devenue la 4 e destination la plus attractive pour les investisseurs dans les services parmi les 20 plus importants marchés en développement. Les plus importantes branches de ce secteur sont les services liés aux TIC, tourisme, finances, banques & assurances et logistique. Le secteur des services (notamment stratégiques) devient de plus en plus attrayant pour les investissements étrangers qui visaient auparavant surtout l industrie de transformation tchèque. Dans les années 1990, 98 % des investissements étrangers étaient destinés à la production. Ces dernières années, deux tiers des investissements entrants sont destinés au secteur des services. Présence française : Société Générale, BNP Paribas, AXA Assistance, Mazars, Accor Group, Sodexo, GEFCO, AGS, FM Logistic et autres. Services stratégiques La République tchèque est devenue l un des territoires européens les plus performants pour la délocalisation et l externalisation des services TIC. Cette réalité est confirmée par un afflux important de projets à haute valeur ajoutée de la part des principaux acteurs mondiaux en TIC, alimenté par une tradition d excellence dans le domaine technique. Le pays a la plus haute densité de centres de prestations stratégiques en Europe centrale et orientale. Selon les données de la société Infosys BPO, le secteur tchèque des services stratégiques emploie déjà environ personnes et sa valeur s élève à 2 milliards de dollars. Les leaders mondiaux tels que Microsoft, Skype, Accenture, Infosys Technlogies, Deutsche Börse, Sun Microsystems, DHL, ExxonMobil, Siemens, Honeywell, Johnson & Johnson, InBev, Ariba, IBM, Symbol Technologies, Lufthansa, DSGi, TietoEnator, HSBC ont opté pour la République tchèque pour y créer leurs centres R&D, de software et des TIC, centres de services partagés, centres d outsourcing de processus internes ou centres de consumer care. De plus, les entreprises tchèques ont réussi à s imposer sur le marché mondial : par exemple AVG Technologies, Avast! ou Kerio avec leurs solutions de sécurité informatique.

9 Commerce et distribution en République tchèque Les principales zones économiques du pays sont concentrées autour de la capitale Prague et dans les villes métropolitaines comme Ústí nad Labem et Plzen à l'ouest et Brno et Ostrava à l'est. La structure de la distribution en République tchèque ressemble de plus en plus à celle des pays occidentaux, c'est à dire : dominance des grands groupes qui désavantage le commerce traditionnel. La République tchèque est un pays qui enregistrait, au cours de ces dernières années, une expansion massive des chaînes de la grande distribution pour bâtir le réseau le plus dense d hypermarchés et de supermarchés en Europe. En outre, la République tchèque affiche la surface de vente la plus élevée en Europe orientale. En 2013, il y avait m 2 de surface de vente en hypermarchés dont le nombre s élève à 300 selon la recherche d Incoma GFK. En outre, on n attend plus la construction de nouveaux grands centres commerciaux. Leur expansion a atteint son sommet et maintenant on vise plutôt à la modernisation des centres déjà existants et on prévoit la construction de centres à surface plus compacte. Dans le même temps, le nombre de magasins indépendants ne cesse de diminuer. En dehors des hypermarchés on recense 680 supermarchés et 640 magasins discount. Selon les recherches, les consommateurs tchèques préfèrent les hypermarchés (43 % des clients) et les discounts (25 %) aux supermarchés (15 %). Actuellement, la grande distribution généraliste en République tchèque est en phase de concentration. La période a été marquées par le départ de quatre grands groupes internationaux. Tout d abord, à la fin de l année 2005, les sociétés Julius Meinl et Edeka ont quitté le marché tchèque. Les magasins Julius Meinl ont été vendus à la société Ahold qui les a rebaptisés Albert et les supermarchés Edeka ont été repris par la société Tesco. L an 2006 a été marqué par le départ de la seule chaîne française sur le marché local - Carrefour conformément à sa stratégie de concentration sur le marché asiatique. Les 11 hypermarchés de Carrefour ont été vendus à Tesco. Le dernier départ a été annoncé en automne 2006, par la société Delhaize qui a vendu ensuite ses 96 supermarchés Delvita au groupe Rewe (supermarchés Billa). Le leader de la grande distribution généraliste est la société Schwarz CR, qui gère les hypermarchés Kaufland et les discounts Lidl. Elle a ainsi confirmé sa première position parmi les plus importants groupes du commerce tchèque avec un chiffre d affaires de 68,8 milliards de CZK HT. Grâce aux acquisitions de Delvita et Plus, la societé REWE ČR a réussi à augmenter son chiffre d affaires jusqu à 50,4 milliards de CZK. Tesco Stores et Ahold Czech Republic ont occupé respectivement la troisième et la quatrième position et ont généré respectivement 44,00 et 40,5 milliards de CZK. Le rang suivant est occupé par la société Makro Cash & Carry qui appartient au groupe Métro avec un chiffre d affaires de 30,4 milliards de CZK. Parmi les autres chaînes figurent Globus ČR avec un chiffre d affaires de 24,2 milliards de CZK, suivi par GECO Tabak (CA 17,3 milliards de CZK), SPAR ČR (13,2 milliards de CZK). Ensuite la chaîne polonaise Zabka qui est N 1 sur le marché polonais des petits commerces (60 120m²) est entrée sur le marché tchèque en avril 2008 (la chaîne Zabka gère actuellement commerces en Pologne). En 2010, Zabka a acheté une quarantaine de magasins de Koruna. En décembre 2010, Tesco a annoncé le rachat des chaînes Zabka et Koruna, il s agit de 129 magasins au total. Actuellement les magasins Zabka sont gérés en tant que franchises, tandis que les magasins Koruna ont été transformés en Tesco Express. Les magasins de petite surface sont devenus le concept le plus dynamique depuis ces dernières années.

10 Grandes surfaces de bricolage Le marché de la distribution dans le secteur des GSB est couvert par 4 enseignes étrangères. La majorité appartient aux sociétés allemandes OBI, HORNBACH, BAUHAUS, BLOBUS et une société autrichienne BAUMAX. Par contre, aucune des chaînes françaises n est présente sur le marché tchèque. MOUNTFIELD, qui est une société tchèque, se range aussi parmi les chaînes pour les bricoleurs, mais ses magasins sont moins grands. Néanmoins leur nombre est assez élevé. En République tchèque, MOUNTFIELD en détient 54. Toutes ces chaînes figurent parmi les 50 plus grands détaillants en République tchèque, conjointement avec la chaîne Siko Koupelny, a.s, spécialiste des salles de bain. En 2013, sur les 5 plus grandes chaînes, c est OBI qui dispose du nombre le plus élevé d unités, à savoir 29. Ensuite, 24 unités appartiennent à Baumax. Le réseau de Hornbach compte 8 unités et 7 unités appartiennent à UniHobby. La chaîne Bauhaus avec 8 unités détient le réseau de distribution le moins dense. En effet, les Tchèques avec les Français et les Allemands, appartiennent aux nations qui comptent le plus de bricoleurs en Europe. Plus de 50 % des bricoleurs et jardiniers achètent régulièrement dans les GSB. Le marché tchèque des GSB n est pas encore saturé. En réalité, la part totale des grandes surfaces de bricolage ne dépasse pas 50 % du marché, dont le leader de ce secteur, OBI, détient lui-même 18 %. À côté des GSB, le secteur de la distribution des matériaux de construction est représenté par un grand nombre de sociétés indépendantes. Le leader est la société DEKTRADE, suivie par RAAB KARCHER. Les autres sociétés sont par exemple RABAT, STAVOSPOL, PRODOMA ou BIG MAT. Les sociétés étrangères importantes sont représentées par SAINT-GOBAIN (marques Raab Karcher, Platforma, A-Keramika Group, SFIC), WOODCOTE GROUP et SIG Group. Les parts de marché détenues par les sociétés indépendantes de construction sont présentées par le graphique suivant. Graphique : Magasins de bricolage Pourcentage d assortiment acheté par des répondants(%) Outils et matériel 76 Graines de plantes 73 Peintures, adhésifs et décoration 69 Soin des animaux familiers 63 Jardin 63 Matériaux de construction, 46 Éclairage et luminaires 44 Salles de bains et la plomberie 37 Bois, planchers, portes et fenêtres 31 Carrelage 22 Graphique : Parts de marché des sociétés indépendantes. DEKTRADE 7% 3 Raab Karcher PRO-DOMA 7% 7% 7% Stavospol Izomat Tradix Rabat Stavmat IN Karpem 14% Ferram Source: Incoma GfK

11 Consommation en République tchèque Le pouvoir d achat en Tchéquie est équivalent à 60 % du pouvoir d achat moyen en Europe. Graphique: Répartition des dépenses des ménages tchèques en 2013 (en %) La capitale, Prague, jouit traditionnellement du pouvoir d achat le plus élevé. Elle surpasse même la moyenne tchèque de 70 %. Les régions où se situe le meilleur pouvoir d achat sont à l ouest de la République tchèque. En ce qui concerne la structure de consommation en 2013, les Tchèques dépensent le plus pour le logement, l énergie et l électricité (22,4), suivi par les aliments et boissons (20,10%). Les frais de transport représentent 11,26% de toutes les dépenses de ménages, alors que les frais de récréation et la culture sont en moyenne à 9,87 %. L équipement pour les ménages et les réparations représentent 5,02 % des dépenses annuelles par ménage. Logement, eau et énergies 22,43 Aliments et boissons 20,10 Transport 11,26 Récréation, culture 9,87 Restauration, hôtellerie 5,97 Équipement, ménages 5,02 Vetément, chaussure 4,40 Poste, télécommunication 4,19 Boissons alcoolisées, tabac 2,87 Santé 2,25 Enseignement 0,62 Autres services et produits 11, Source : Institut tchèque de statistiques Le salaire moyen brut au troisième trimestre 2013 en République tchèque est de CZK (904 EUR). Par rapport à la même période en 2012 le salaire moyen brut a augmenté de 1,3 %, en chiffres réelles seulement de 0,1 %.

12 7. PRESTATIONS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE FRANCO-TCHÈQUE Créée en mars 1996, la Chambre de commerce franco-tchèque soutient le développement des échanges économiques franco-tchèques par une gamme de services d'appui aux entreprises (prospection, recherche de fournisseurs, accompagnement commercial, aide au recrutement ). Outre son rôle actif d'animation de la communauté franco-tchèque d'affaires à travers l'organisation de manifestations (Bal francotchèque, tournois de pétanque, déjeuners-débats, business mixers...), la Chambre assure la promotion des relations franco-tchèques et la diffusion d'informations par la publication de son journal trimestriel "Contact". Prospection de marché tchèque - Recherche d importateurs / distributeurs - Recherche de fournisseurs / sous-traitants - Assistance commerciale - Études de marché sur mesure Implantation sur le marché tchèque - Recherche de partenaire pour prise de participation - Commerciaux à temps partagé - Domiciliation - Assistance au recrutement - Hébergement des commerciaux / VIE - Portage salarial - Création de SARL locale - Gestion de filiale Communication et promotion - Foires et salons - Création de site internet et de supports commerciaux - Budget et réalisation de campagnes promotionnelles - Traductions et services d interprétariat Salon des constructions mécaniques MSV La CCFT organise depuis 11 ans le Pavillon France labellisé FRANCE au sein du plus important salon industriel de l Europe centrale et orientale. Salon multisectoriel d envergure internationale «Foire de Hanovre de l Europe centrale» a réuni en 2013 : exposants de 28 pays visiteurs m² de surface totale. PAVILLON FRANCE AU MSV 2013 : - 16 exposants français m² de surface. PROCHAINE ÉDITION DU SALON MSV du 29/9 au 3/ Incubateur PME - Ouverture officielle en juin postes de travail équipés - Bureaux indépendants ou en open space - Locaux modernes et fonctionnels - Adresse prestigieuse de l IBC au centre de Prague - Bail à court terme Coûts limités / aucun engagement à long terme Solution adaptée aux PME françaises sans statut légal local Commercial / VIE immédiatement opérationnel = démarrage immédiat des activités sur le marché local Encadrement et coaching par l équipe commerciale franco-tchèque en savoir plus

13 8. SOURCES D INFORMATION Czechinvest, ČSÚ, Institut tchèque de statistiques, Eurostat, epp.eurostat.ec.europa.eu INSEE, The Global Competitiveness Report, World Economic Forum, Ministère tchèque de finances, Ministère tchèque de l industrie, Komerční banka, ČNB, Banque centrale tchèque, Sdružení automobilového průmyslu, Association de l industrie automobile, Incoma GFK,

DOSSIER SPÉCIAL RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

DOSSIER SPÉCIAL RÉPUBLIQUE TCHÈQUE DOSSIER SPÉCIAL RÉPUBLIQUE TCHÈQUE EDITORIAL La deuxième moitié de 2008 et le début de 2009 représentent pour la République tchèque et la France un moment d exception. En effet, après les six mois de la

Plus en détail

LA ROUMANIE en bref. Mars - Avril 2014

LA ROUMANIE en bref. Mars - Avril 2014 LA ROUMANIE en bref Mars - Avril 2014 Une économie dynamique 7ème pays de l UE en termes de population 2ème dans l Europe Centrale et orientale PRINCIPAUX INDICATEURS Population : 19 millions habitants

Plus en détail

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk

Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne. Capitale : Varsovie. Président : Bronislaw Komorowski. Président du conseil : Donald Tusk Pologne I/PRINCIPAUX INDICATEURS : Pays : Pologne Capitale : Varsovie Président : Bronislaw Komorowski Président du conseil : Donald Tusk Superficie : 312 685 km² Population : 38 441 588 habitants Croissance

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

Concurrents, partenaires et clients

Concurrents, partenaires et clients Concurrents, partenaires et clients FRANÇOISE LEMOINE * LL intégration des pays d Europe centrale et orientale à l économie de l Union est déjà largement réalisée, à la fois par les échanges et par les

Plus en détail

Le solde commercial de la France, qui était

Le solde commercial de la France, qui était 3.1 Échanges extérieurs Le solde commercial de la France, qui était positif au début des années 2, redevient négatif à partir de 25. Le solde des produits manufacturés devient alors déficitaire et va ensuite

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015

Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015 Profil des acheteurs Rendez-vous BtoB à l occasion de MDD Expo 2015 Crédit photo : Shutterstock En partenariat avec : Paris Porte de Versailles, 31 mars & 1 er avril 2015 Pologne ALMA MARKET Tout produit

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT

COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT COMPLÉMENT AU RAPPORT PILIER 3 PUBLIÉ DANS LE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE LE 4 MARS 2014 : RISQUES DE CRÉDIT INFORMATIONS AU 31 DÉCEMBRE 2013 RISQUE DE CRÉDIT : INFORMATIONS QUANTITATIVES COMPLÉMENTAIRES Les

Plus en détail

LE SECTEUR DU MEUBLE EN POLOGNE

LE SECTEUR DU MEUBLE EN POLOGNE LE SECTEUR DU MEUBLE EN POLOGNE La production de meubles Le meuble en Pologne fait partie des secteurs de l'industrie polonaise les plus dynamiques du pays. La décennie passée, la production du secteur

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA

U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers. Corrigé SOCONA Session 2012 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé SOCONA Première partie Élaboration d un diagnostic

Plus en détail

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans

Le nombre de faillites au premier semestre 2009 atteint, avec 2455 faillites, un nouveau record depuis plus de 10 ans Faillites et créations d entreprise Chiffres de janvier à juin comparés à l année précédente 1 er semestre Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11

Plus en détail

TABLEAUX STATISTIQUES

TABLEAUX STATISTIQUES Continentalisation Cahier de recherche 9-9 Décembre 199 ----------------------------- COMMERCE, CROISSANCE ET EMPLOI : LE CAS DU MEXIQUE TABLEAUX STATISTIQUES Afef Benessaieh et Christian Deblock Groupe

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone FAITS ESSENTIELS La présente édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie indique que l intensité du savoir des économies de la zone OCDE a poursuivi sa progression ces

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

En 2011, l investissement corporel brut

En 2011, l investissement corporel brut 4.1 Investissement En 211, l investissement corporel brut hors apport des entreprises des secteurs principalement marchands non financiers et non agricoles s élève à 196 milliards d euros. Il s est redressé

Plus en détail

Fiche-Pays : République de l Italie

Fiche-Pays : République de l Italie Royaume du Maroc Ministère délégué auprès du Ministère de l'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique, Chargé du Commerce Extérieur المملكة المغربية الوزارة المنتدبة لدى وزارة

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE

FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE FAITES AFFAIRE AVEC L ALLEMAGNE, PREMIÈRE ÉCONOMIE DE L UNION EUROPÉENNE - Occasions d affaires et secteurs d intérêt - Chambre canadienne allemande de l industrie et du commerce à Montréal Montréal 24

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

L e-commerce en Allemagne

L e-commerce en Allemagne L e-commerce en Allemagne Atouts et opportunités pour les entreprises françaises Boulogne Billancourt / 15.03.2012 L e-commerce en Allemagne - Sommaire Sommaire L Allemagne en chiffres Les habitudes de

Plus en détail

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB Lancement de la CCI France-Bénin Programme -mots d accueil -présentation de la CCIFB -présentation du Bénin -opportunités d affaires au bénin -relations économiques France-Bénin -Cocktail Accompagner,

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Transport routier international dans la région euro-méditerranéenne Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Bonn, 28 mars 2006 Deutscher Speditions-

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Convention. Entre. ci-après désignée «Bureau de Business France en Pologne» d une part,

Convention. Entre. ci-après désignée «Bureau de Business France en Pologne» d une part, Convention Entre Business France établissement public industriel et commercial, immatriculé au Registre du commerce et des sociétés de Paris sous le numéro 451 930 051, dont le siège social est sis 77

Plus en détail

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2015 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Comptes et agrégats de la nation.... 2 Valeur ajoutée réelle

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Commerce Services Recherche et développement Bureaux

Commerce Services Recherche et développement Bureaux Commerce Services Recherche et développement Bureaux L e secteur tertiaire recouvre un vaste champ d activités qui va du commerce, aux services, en passant par la recherche et développement. Au 31 décembre

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

rapport CCE 2015-1250

rapport CCE 2015-1250 rapport CCE 2015-1250 La conjoncture économique dans la distribution Avril 2015 CCE 2015-1250 Rapport sur la conjoncture économique dans la distribution Avril 2015 Personnes de contact Gautier Gérome

Plus en détail

L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent

L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent Nos partenaires L aventure de l international : Entreprises et Pôles/Clusters témoignent Intervenant : Jean-Baptiste Anginot Directeur Général - société ECOFIT Animatrice : Sylvie Hevia Conseillère en

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Lecture commentée du rapport 2004 de la Banque Nationale

Lecture commentée du rapport 2004 de la Banque Nationale Fondation Travail-Université Chaussée de Haecht, 579 1030 - BRUXELLES PG/BL/B.1.4./04052005/05.035. Lecture commentée du rapport 2004 de la Banque Nationale François MARTOU 1. L environnement international

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs Ben S. C. Fung (+852) 2878 718 ben.fung@bis.org Robert N. McCauley (+852) 2878 71 robert.mccauley@bis.org Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs La demande de comptes bancaires

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre 2014 octobre 2014 Industries agroalimentaires Tableau de bord Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Sommaire Production en

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

information note d Un déficit d effort de recherche des entreprises françaises? Comparaison France - Allemagne 12.09

information note d Un déficit d effort de recherche des entreprises françaises? Comparaison France - Allemagne 12.09 note d information Enseignement supérieur & Recherche 12.9 JUILLET L réalise davantage de recherche et développement que ne le fait la. Cet écart relève d une différence d échelle entre les deux pays.

Plus en détail

Lancement label Millétoile

Lancement label Millétoile Dossier de presse Lancement label Millétoile Octobre 2013 Sommaire 1 Mercedes-Benz et les véhicules d occasion 2 Les attentes fondamentales des clients 3 Un nouveau label pour offrir confiance, confort

Plus en détail

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015 Schneider Electric Lyon 30 mars 2015 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la Direction

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PRODUCTIVITÉ RESPONSABLE ENVIRONNEMENT AUTOMOBILES SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PAR MARK CARDWELL PHOTOS ATLAS COPCO/ISTOCKPHOTO/GEELY Àl heure où les économies mondiales se relèvent de la

Plus en détail

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.

Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps. Arrondissementt de Waremme Pour toute information complémentaire sur les données et les métadonnées, merci de consulter le site www.iweps.be Des informations communales sont également disponibles sur le

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport annuel 2011 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché suisse.

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

La variation du taux de change et la compétitivité du secteur manufacturier canadien

La variation du taux de change et la compétitivité du secteur manufacturier canadien La variation du taux de change et la compétitivité du secteur manufacturier canadien Publication n o 2013-19-F Le 22 avril 2013 Mathieu Frigon Division de l économie, des ressources et des affaires internationales

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation :

INVESTIR EN FRANCE s 2015 mar Réalisation : INVESTIR EN FRANCE LA FRANCE RÉUNIT TOUTES LES CONDITIONS DE SUCCÈS POUR VOTRE INVESTISSEMENT Une grande économie au cœur de l Europe, une porte d accès vers la Méditerranée et l Afrique : 5 e économie

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement Tunisie Marie-Alexandra Veilleux Chef du Bureau de la BERD en Tunisie Sommaire 1. à la BERD 2. Les opérations de la BERD 3. 25 avril 2014 Banque

Plus en détail

VI. TENDANCES DE L INVESTISSEMENT DIRECT ÉTRANGER DANS LES PAYS DE L OCDE

VI. TENDANCES DE L INVESTISSEMENT DIRECT ÉTRANGER DANS LES PAYS DE L OCDE VI. TENDANCES DE L INVESTISSEMENT DIRECT ÉTRANGER DANS LES PAYS DE L OCDE Introduction L investissement direct étranger a des effets bénéfiques sur l économie L investissement direct étranger (encadré

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Vous manquez de place? Vous cherchez un prestataire logistique? Un lieu de conditionnement?

Vous manquez de place? Vous cherchez un prestataire logistique? Un lieu de conditionnement? Vous manquez de place? Vous cherchez un prestataire logistique? Un lieu de conditionnement? Nous vous offrons un entrepôt de stockage modulable selon vos attentes défiant toute concurrence avec la main

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur

Plus en détail

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème )

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) Programme : 18 h 30 : Accueil des diplômés 18 h 45 : Début des entretiens A l issue de vos entretiens, vous êtes conviés au cocktail

Plus en détail

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE

POINT DE CONJONCTURE. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace DIRECCTE ALSACE DIRECCTE ALSACE Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du travail et de l Emploi d Alsace POINT DE CONJONCTURE Septembre Sommaire : I. La conjoncture régionale L activité

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES XIIème Conférence sur la Transition Economique Les services financiers et bancaires au cœur de la transition économique Bruxelles, les 21 et 22 février 2008 Système

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Guide export Le marché russe en toute simplicité avec la CCIFR!

Guide export Le marché russe en toute simplicité avec la CCIFR! Guide export Le marché russe en toute simplicité avec la CCIFR! LE MARCHÉ RUSSE EN TOUTE SIMPLICITÉ AVEC LA CCIFR! Vous êtes une société française en quête d opportunités de croissance à l international?

Plus en détail