Les Réunions Info Tonic. Le B.A-BA juridique d un site internet Mardi 16 septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Réunions Info Tonic. Le B.A-BA juridique d un site internet Mardi 16 septembre 2014"

Transcription

1 Les Réunions Info Tonic Le B.A-BA juridique d un site internet Mardi 16 septembre 2014

2 Le B.A-BA juridique d un site internet Présentation de Maître Valérie LEPERLIER-ROY Avocate au Barreau de Tours CCI Touraine Mardi 16 septembre 2014

3 Licéité de l activité envisagée? Activités illégales sur internet Art du Code civil: «Il n'y a que les choses qui sont dans le commerce qui puissent être l'objet des conventions» Interdiction de vente d armes, de drogues, des éléments du corps humain, etc Activités réglementées - Agent immobilier (carte professionnelle, garantie financière, assurance) - Vente d alcool (licence) - Vente de voyages (Licence ou habilitation, aptitude professionnelle, garantie financière) - Vente de médicaments (pharmaciens, médicaments non soumis à prescription obligatoire)

4 Contrat de création de site internet Cahier des charges (expression des besoins) Spécifications Délai de réalisation impératif Recette du site Garantie contractuelle Propriété intellectuelle: cession des droits sur le site Maintenance Hébergement (Accès 24h/24 7j/7) Référencement payant (liens sponsorisés pour assurer une meilleure visibilité du site sur internet)

5 Création de site, mentions obligatoires Mentions obligatoires qui doivent figurer sur le site (site vitrine ou de e- commerce) - Raison sociale, numéro de téléphone, numéro d inscription au Registre du Commerce et des sociétés, capital social, adresse du siège social de l exploitant du site internet; - son numéro de TVA intracommunautaire; - son adresse de courrier électronique; - Le nom du directeur de la publication(responsable du contenu du site); - Le nom, la dénomination ou la raison sociale et l'adresse et le numéro de téléphone de l hébergeur du site. Ces informations apparaissent le plus souvent sur le site dans une «Notice légale»oudansdes«mentionslégales»,quidoiventêtreaccessiblesdepuis la page d accueil du site.

6 Création de site, sanction de l absence de mentions légales Dans un jugement du 11 juillet 2014, le Tribunal de Grande Instance de Paris a condamné deux éditeurs à euros pour ne pas avoir mis en place sur leur site internet de mentions légales permettant de les identifier. - non respect des obligations figurant aux articles 6, 14 et 19 de la loi pour la confiance de l économie numérique (LCEN) du 21 juin Les peines peuvent aller jusqu à 1 an d emprisonnement et euros d amende.

7 Création de site, CGU et CGV Conditions générales d utilisation (site vitrine ou de e-commerce) Droits et obligations de l utilisateur du site (du visiteur qui n est pas forcément un acheteur) Liens hypertextes: Mise en place de liens pointant vers la page d accueil des sites internet tiers concernés, sauf à obtenir l accord de l exploitant du site tiers pour mettre en place un lien hypertexte profond, qui ne pointe pas vers la page d accueil de son site mais vers une page secondaire. Crédit photos: Mention du nom du photographe Conditions générales de vente (site de e-commerce) - Entre professionnels (B to B) - Entre professionnel et consommateur (B to C): Le consommateur doit être informé dsdifférentes étapes de la vente(art du Code civil) Le site doit refléter les différentes étapes à suivre pour conclure le contrat par voie électronique. La loidu 17 mars 2014relative à la consommation dite loi «Hamon» impose de préciser que la passation d une commande oblige à son paiement, en ces termes : «commande avec obligation de paiement ou une formule analogue, dénuée de toute ambiguïté». Laloi«Hamon»amodifiéleCodedelaconsommation

8 Loi «Hamon» du 17 mars 2014 relative à la consommation Délai de rétractation de 14 jours pour les consommateurs (au lieu de 7 jours) - Point de départ du délai: 1 la conclusion du contrat, pour les contrats de prestation de services ; 2 la réception du bien par le consommateur ou un tiers, autre que le transporteur, désigné par lui, pour les contrats de vente de biens et les contrats de prestation de services incluant la livraison de biens. - Le consommateur doit renvoyer ou restituer les biens au professionnel ou à une personne désignée par ce dernier, sans retard excessif et, au plus tard, dans les quatorze jours suivant la communication de sa décision de se rétracter. - Le consommateur ne supporte que les coûts directs de renvoi des biens, sauf si le professionnel accepte de les prendre à sa charge ou s'il a omis d'informer le consommateur que ces coûts sontàsa charge. - Si pas d information du consommateur sur le délai de rétractation, le délai de rétractation est prolongé de 12 mois - La charge de la preuve de l'exercice du droit de rétractation pèse sur le consommateur.

9 Loi «Hamon» du 17 mars 2014 relative à la consommation Exceptions à l exercice du délai de rétractation (Art du Code de la consommation): Le délai de rétractation ne s applique aux contrats: - De fourniture de services pleinement exécutés avant la fin du délai de rétractation sous réserve de l accord préalable exprès du consommateur et renoncement exprès à son droit de rétractation ; - De fourniture de biens confectionnés selon les spécifications du consommateur ou nettement personnalisés ; - De fourniture de biens susceptibles de se détériorer ou de se périmer rapidement ; - De fourniture de biens qui ont été descellés par le consommateur après la livraison et qui ne peuvent être renvoyés pour des raisons d'hygiène ou de protection de la santé ; - De fourniture de boissons alcoolisées dont la livraison est différée au-delà de trente jours et dont la valeur convenue à la conclusion du contrat dépend de fluctuations sur le marché échappant au contrôle du professionnel ; - De fourniture d'enregistrements audio ou vidéo ou de logiciels informatiques lorsqu'ils ont été descellés par le consommateur après la livraison ; - De fourniture d'un journal, d'un périodique ou d'un magazine, sauf pour les contrats d'abonnement; - De prestations de services d'hébergement, autres que d'hébergement résidentiel, de services de transport de biens, de locations de voitures, de restauration ou d'activités de loisirs qui doivent être fournis à une date ou à une période déterminée ; - De fourniture d'un contenu numérique non fourni sur un support matériel dont l'exécution a commencé après accord préalable exprès du consommateur et renoncement exprès à son droit de rétractation.

10 Création de site et données personnelles Le traitement des données personnelles (Loi «Informatique et Libertés») - «Constitue une donnée à caractère personnel toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres. Pour déterminer si une personne est identifiable, il convient de considérer l ensemble des moyens en vue de permettre son identification dont dispose ou auxquels peut avoir accès le responsable du traitement ou toute autre personne». - «Constitue un traitement de données à caractère personnel toute opération ou tout ensemble d opérations portant sur de telles données, quel que soit le procédé utilisé, et notamment la collecte, l enregistrement, l organisation, la conservation, l adaptation ou la modification, l extraction, la consultation, l utilisation, la communication par transmission, diffusion ou toute autre forme de mise à disposition, le rapprochement ou l interconnexion, ainsi que le verrouillage, l effacement ou la destruction».

11 Création de site et données personnelles Collecte des données: En qualité de responsable du traitement, l exploitant du site doit informer l internaute: - 1 de son identité en qualité de responsable du traitement et de celle de son représentant; - 2 De la finalité poursuivie par le traitement auquel les données sont destinées; - 3 Du caractère obligatoire ou facultatif des réponses; - 4 Des conséquences éventuelles, à son égard, d un défaut de réponse ; - 5 Des destinataires ou catégories de destinataires des données; - 6 Des droits que la personne tient des dispositions de la loi «Informatique et libertés»: droit d accès, de rectification et de suppression des données la concernant ; - 7 Le cas échéant, des transferts de données à caractère personnel envisagés à destination d un État non membre de la Communauté européenne. La loi indique que lorsque de telles données sont recueillies par voie de questionnaires, ceux-ci doivent porter mention des prescriptions figurant aux 1, 2, 3 et 6.

12 Création de site et données personnelles La loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 dispose également qu un traitement ne peut porter que sur des données à caractère personnel qui sont exactes, complètes et, si nécessaire, mises à jour. L exploitant d un site doit par conséquent prendre les mesures appropriées pour que les données inexactes ou incomplètes au regard des finalités pour lesquelles elles sont collectées ou traitées soient effacées ou rectifiées. Il conviendra d imposer aux utilisateurs de rectifier toutes données erronées. Tout traitement de données personnelles doit faire l objet d une déclaration auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés(CNIL). La Cour de Cassation a considéré que la vente d un fichier client informatisé non déclaré à la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) doit être annuléecarl objetdelaventeestillicite(cass.com.25juin2013) Les internautes doivent également être informés de l existence de cookies sur un site internet, conformément à l article 32-II de la loi Informatique et libertés du 6 janvier1978etdes moyens de lessupprimer.

13 Création de site et prospection Prospection commerciale - «Constitue une prospection directe l'envoi de tout message destiné à promouvoir, directement ou indirectement, des biens, des services ou l'image d'une personne vendant des biens ou fournissant des services». - Principe: Interdiction sauf consentement préalable de la personne à recevoir de la prospection commerciale - Exceptions: Site B to B: information préalable de l acheteur + possibilité de s opposer à la réception de prospection commerciale par le biais d une case à cocher + prospection en rapport avec l activité de la personne démarchée. Clients existants: prospection possible pour des produits et services analogues à ceux achetés par le client, vendus par le même prestataire.

14 Création de site et propriété intellectuelle Principe: Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. Exceptions: l article du Code de la propriété intellectuelle définit les cas dans lesquels la reproduction d une œuvre est possible sans autorisation de l auteur, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source, notamment : - les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées; - lesrevues de presse ; - la diffusion, même intégrale, par la voie de presse ou de télédiffusion, à titre d'information d'actualité, des discours destinés au public prononcés dans les assemblées politiques, administratives, judiciaires ou académiques, ainsi que dans les réunions publiques d'ordre politique et les cérémonies officielles.

15 Création de site et propriété intellectuelle Obtenir les autorisations préalables nécessaires, en cas de publication sur le site de textes, photographies, dessins ou de tous œuvres protégés par le droit d auteur. En effet toute utilisation d une œuvre de l esprit, sans le consentement de son auteur, constitue un acte de contrefaçon sanctionné civilement ou pénalement. Enregistrement des marques/logos auprès de l INPI et dépôt des noms de domaine qui ne sont pas la reprise d un nom commercial, d une enseigne ou d une marque existante Parunjugementdu23mai2014, le TGI de Paris a ordonné le transfert du nom de domaine redbull.re au producteur de la boisson énergisante, considérant qu il y avait atteinte à la marque renommée Red Bull, marque communautaire verbale. Si vous faîtes appel à un prestataire pour créer votre site, il convient d obtenir de ce dernier pour voie contractuelle l intégralité des droits de propriété intellectuelle sur le site créé. S il utilise un logiciel propriétaire, obtenir une licence d utilisation la plus large possible. Les logiciels libres sont la propriété d une communauté.

16 Merci Avez-vous des questions? Valérie LEPERLIER-ROY Avocate au Barreau de Tours 7 bis rue de Lucé Tours

17 RESPONSABILITÉ SUR INTERNET ET CONTENTIEUX Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 16 Septembre 2014 CCI TOURAINE

18 Introduction La préservation des preuves sur internet L identification des personnes responsables sur internet Les contentieux de l internet Les procédures et les réparations attendues

19 1 La préservation des preuves sur internet

20 Constitution des preuves préalable à toute action (1) Constat d'huissier sur internet Importance des éléments techniques Adresse IP, mémoire cache, historique, cookies, proxy Permet d'obtenir une valeur probante Permet de déterminer la compétence des juridictions

21 Constitution des preuves préalable à toute action (2) Copies d écrans: peu de force probante Attestations Importance de leur forme et contenu Article 202 du Code de procédure civile: «L'attestation contient la relation des faits auxquels son auteur a assisté ou qu'il a personnellement constatés. Elle mentionne les nom, prénoms, date et lieu de naissance, demeure et profession de son auteur ainsi que, s'il y a lieu, son lien de parenté ou d'alliance avec les parties, de subordination à leur égard, de collaboration ou de communauté d'intérêts avec elles. Elle indique en outre qu'elle est établie en vue de sa production en justice et que son auteur a connaissance qu'une fausse attestation de sa part l'expose à des sanctions pénales. L'attestation est écrite, datée et signée de la main de son auteur. Celui-ci doit lui annexer, en original ou en photocopie, tout document officiel justifiant de son identité et comportant sa signature.»

22 2 L'identification des personnes responsables sur internet

23 La responsabilité des acteurs de l'internet Fondements: Article 6-I-2 de la LCEN 2004/ Les personnes physiques ou morales qui assurent, même à titre gratuit, pour mise à disposition du public par des services de communication au public en ligne, le stockage de signaux, d'écrits, d'images, de sons ou de messages de toute nature fournis par des destinataires de ces services ne peuvent pas voir leur responsabilité civile engagée du fait des activités ou des informations stockées à la demande d'un destinataire de ces services si elles n'avaient pas effectivement connaissance de leur caractère illicite ou de faits et circonstances faisant apparaître ce caractère ou si, dès le moment où elles en ont eu cette connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces données ou en rendre l'accès impossible. L'alinéa précédent ne s'applique pas lorsque le destinataire du service agit sous l'autorité ou le contrôle de la personne visée audit alinéa.» Exemples: CA Paris 11 décembre 2013 Google / Olivier Martinez: Google hébergeur du service publicitaire d Adwords

24 Identification de l auteur de contenus Anonymat et hétéronymat Anonymat: aucune chance d identifier directement l auteur pas de rattachements possibles Hétéronymat: identité numérique du fait de son pseudo ou de son avatar: recoupements possibles

25 Agir contre l'auteur ou contre l'hébergeur Auteur connu: Lettre de mise en demeure Auteur anonyme ou non coopératif: Notification de contenus illicites à l hébergeur (Art. 6 LCEN 2004) Dans quels cas agir? De la notion de contenus illicites... Du risque de la notification abusive Comment notifier les contenus illicites? Pour quel résultat? Retrait des contenus: suppression de messages, de forum, de blogs...

26 Si l'auteur est anonyme: l'identifier! Requête à fin d identification auprès de l hébergeur Requête à fin d identification auprès du FAI Exemple: Affaire «Omar» et identification de l auteur de la fausse page «Omar» sur Facebook Obstacles pratiques: cybercafé, anonymizers, caractère international d internet Obstacles juridiques: liberté d expression

27 3 Les contentieux de l Internet

28 Diffamation et injure Articles 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1881 sur la Liberté de la presse: euros d'amende Actions pénales ou civiles possibles - prescription: 3 mois Exemples: TGI de Bobigny 15/11/2012: fausse fiche viadeo créée par un ancien salarié sur son ancien responsable TGI Paris 8/09/2010: fonction «Google suggest» Nom de la personne associé aux termes «viol, condamné, sataniste, prison» Retrait sous astreinte de 500 euros/j, 1 euros D&I, 5000 euros art.700 Nom de société associé au terme «arnaque, escroquerie...» TGI Paris 31/10/2012: fonction «Google suggest» Nom personne physique et «secte»: pas d'injure

29

30 Concurrence déloyale et dénigrement (1) Situation de concurrence effective Usurpation de nom de domaine Exemple: TGI Marseille, 18 déc, 1998 Sté Lumiservice «Lumi- Pharma» - usurpation par un ancien salarié Exemple: TGI Nanterre, réf, 13 mars 2000 Parfums Guy Laroche: nom de domaine réservé par un tiers et aboutissant à un message d'erreur: atteinte à l'image de la société Transfert nom de domaine sous astreinte de françs par jours de retard (1 500 euros) françs de dommages et intérêts ( euros) françs de publication (9 000 euros) françs d'article 700 (4 500 euros)

31 Concurrence déloyale et dénigrement (2) Dénigrement TGI de Béthune, 14 décembre 2010, condamnation d un ancien salarié pour violation de la clause de confidentialité renforcée de son ancien contrat de travail Propos dénigrants postés par l ancien salarié sur son blog concernant son ancien employeur et la qualité de ses produits et services Publications décision dans revues au choix ( euros par revue) et sur le blog du salarié pendant 6 mois, sous astreinte. Page facebook ouverte aux «amis des amis»: L'employeur peut accéder légalement aux messages dénigrants et s'en servir dans le cadre d'un licenciement (Conseil de Prud'hommes Boulogne-Billancourt 19 nov, 2010) Cour de cassation 10 avril 2013: injure non publique: 4 personnes

32 Atteinte au respect de la vie privée et au droit à l image Article 9 du Code civil Publication non autorisée de photographies de tiers prises dans un lieu privé: Atteinte à l'intimité de la vie privée (art C.pénal): 1 an d'emprisonnement et euros d'amende Exemples: Ordonnance de référé du TGI de Paris du 24/11/10: Faux profil Facebook du comique Omar créé par un tiers :1 500 euros de dommages et intérêts Jugement du TGI de Paris 6 novembre 2013: Google condamné à retirer 9 photos dans Google Image pendant 5 ans.

33 Atteinte à l image d un bien Article 516 et suivants du Code civil article 1382 du Code civil Exploitation de l image d un bien interdite si elle cause un trouble à son propriétaire (Cour de cassation, civ, 1ère 2 mai 2001 ilôt en Bretagne) - Exemple de préjudice: afflux de touristes Exploitation de l image d un immeuble interdite sans l accord de l architecte en cas d originalité Exploitation de l image d un bien interdite en cas d atteinte à la vie privée: dévoiler l adresse d une personne.

34 Contrefaçon de droits d auteur Articles L112-2 et s du Code de la propriété intellectuelle: Interdit la reproduction, la représentation et l adaptation d une oeuvre (photo, peinture, oeuvre audiovisuelle, oeuvre multimédia complexe etc) sans l autorisation expresse de son auteur importance d une clause détaillée de cession de droits Exemples: reproduction d une photographie sur un blog alors que les droits avaient été cédés uniquement pour la réalisation d une affiche (Cour de cassation arrêt du 16 mai 2012) reproduction d un tableau de paysage sur le site web d une charcuterie (TGI de Paris, 21 juin 2013) Reproduction du contenu d un site internet: titularité des droits sur un site collaboratif: pas d oeuvre collective: (TGI Paris, 3ème ch, 22 mai 2014) Limite: 70 ans après la mort de l auteur: reproduction de textes anciens: (TGI Paris 27 mars 2014)

35 Atteinte au droit des marques Articles L et suivants du CPI L'atteinte au droit des marques est étroitement lié au dénigrement Limites: liberté d'expression parodies information Exemple: reproduction non autorisée de la marque de l entreprise Reproduction de la marque dans le nom de domaine Limite: jeboycottedanone.com (CA Paris, 30/01/2003)

36 Atteinte à la protection des données à caractère personnel Loi «Informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée en 2004 Les informations mises en ligne peuvent constituer des données à caractère personnel parfois sensibles (religion, santé, orientation sexuelle, opinion politique ou syndicale ) Exemple: Affaire Note2Be Cour d appel de Paris, arrêt du 25 juin 2008 Collecte déloyale et illicite des données à caractère personnel concernant les professeurs

37 Usurpation d identité 1/2 Usurpation d'un nom, d'un mot de passe, d'un pseudo, d'un avatar... Art. R CPCE: interdit l'usurpation d'un nom patronymique pour créer un nom de domaine Condamnée par l'article du Code pénal lorsque l'usurpation a ou aurait pu déterminer contre le tiers usurpé des poursuites pénales (5 ans d'emprisonnement et euros d'amende)

38 Usurpation d identité 2/2 Loi LOPPSI 2 du 14 mars 2011 Création d un délit d usurpation d identité Article du Code pénal Usurpation de l identité d une personne permettant de l identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération 1 an d emprisonnement et euros d amende Cas du phishing

39 Accès frauduleux à un système d information Accès ou maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données: art et s du Code pénal: 2 ans d'emprisonnement et euros d'amende Condamnation d'un jeune homme ayant accédé à des comptes Twitter de personnalités américaines 5 mois d'emprionnement avec sursis (T. Corr. Clermont- Ferrand 24 juin 2010)

40 Le référencement et l hébergement Adwords: à utiliser dans le respect du droit des tiers: Atteinte au droit des marques Parasitisme Backlinks: association d une marque à des liens retour: concurrence déloyale Cour d appel de Paris, arrêt du 28 mars 2014: euros de dommages et intérêts L hébergement: les cas de suspension ou de suppression de prestations d hébergement nécessité d une gestion contractuelle pertinente

41 4 Les procédures et les réparations attendues

42 Les procédures visant à supprimer du contenu illicite sur internet Action en référé Pour obtenir la suppression du contenu du site Pour obtenir la suppression de l'accès au site: CJUE 27 Mars 2014: possible si proportionné pour protéger les droits d auteurs Action au fond Pour obtenir la réparation du préjudice subi Pour obtenir la condamnation pénale de la personne mise en cause

43 Les responsabilités encourues Responsabilité civile Dommages et intérêts Astreinte Article 700 du CPC Responsabilité pénale Amende Peine d'emprisonnement Dommages et intérêts Frais de procédure

44 Quelles mesures et quelles réparations? Suppression du contenu illicite sous astreinte Facebook condamné sous astreinte le 13 avril 2010 (Référé TGI Paris) Identification de l'auteur du trouble Condamnation de l'auteur des propos malveillants à des dommages et intérêts Transfert du nom de domaine sous astreinte PublicaQon de la décision contre-publicité favorable Condamnation pénale du mis en cause Prise en charge des frais d'avocat par l'adversaire

45 Avez-vous des questions?

46 Prochaine réunion Info Tonic : 14 octobre : Très haut débit/haut débit : quelle connexion, pour quels usages? 18 novembre : Découvrir Twitter 16 décembre : Renforcer la sécurité informatique de mon entreprise

47 4 bis rue Jules Favre BP Tours Cedex 1 Tél

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION Ségolène Rouillé-Mirza Avocate au Barreau de Tours 15 février 2011 Introduction 1/2 Qu est ce que l e-réputation? Définition de réputation Dictionnaire Larousse: «Manière

Plus en détail

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Internet, mineurs et législation Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Introduction Les principales incriminations et l aggravation des peines liée à l usage des TIC La responsabilité

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Audit juridique de votre site : pour se lancer sans risques dans le e-commerce

Audit juridique de votre site : pour se lancer sans risques dans le e-commerce Audit juridique de votre site : pour se lancer sans risques dans le e-commerce Animé par : Bernard LAMON Lamon et Associés Membre du réseau international ITECHLAW Certifié qualité ISO 9001:2008 N FQA :

Plus en détail

Site internet et E-commerce Les étapes juridiques incontournables

Site internet et E-commerce Les étapes juridiques incontournables Site internet et E-commerce Les étapes juridiques incontournables Atelier du 7 juillet 2009 Animé par Annabel BONNARIC Avocat Cabinet FIDAL 2 Le Site Internet Véritable outil de communication de l entreprise

Plus en détail

COLLECTE ET TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL. Hélène Lebon Avocat Associé

COLLECTE ET TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL. Hélène Lebon Avocat Associé COLLECTE ET TRAITEMENT DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL Hélène Lebon Avocat Associé PROGRAMME Champ d application de la loi I&L Principales obligations imposées par la loi Informatique et libertés Pouvoirs

Plus en détail

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Les Réunions Info Tonic Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Etre en règle avec la CNIL : La loi CCI de Touraine 8 octobre 2013 Valérie BEL Consultante Valérie BEL Consultante Juriste à la CNIL

Plus en détail

Fraude interne et malveillance CLUSIF 2009 B. POIDEVIN, Avocat

Fraude interne et malveillance CLUSIF 2009 B. POIDEVIN, Avocat Fraude interne et malveillance CLUSIF 2009 B. POIDEVIN, Avocat I. PROCEDURE Plainte pénale : - plainte simple / avec constitution de partie civile (délai de trois ( presse mois sauf infractions de - consignation

Plus en détail

FICHIERS INFORMATISES ET CNIL

FICHIERS INFORMATISES ET CNIL FICHIERS INFORMATISES ET CNIL 17/11/2011 L intérêt actuel pour les entreprises de recueillir des informations précises sur leur clientèle potentielle n est plus à démontrer. Le «profiling» joue un rôle

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation 1 - Objet de l Emploi Store Idées Pôle emploi met à disposition des internautes une plateforme de services web dénommée «Emploi Store Idées» (ci-après désignée «la plateforme»)

Plus en détail

Les délits de presse appliqués à Internet (La responsabilité des hébergeurs et des éditeurs)

Les délits de presse appliqués à Internet (La responsabilité des hébergeurs et des éditeurs) Les délits de presse appliqués à Internet (La responsabilité des hébergeurs et des éditeurs) Article juridique publié le 21/11/2014, vu 923 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Loi n 86-1067 du 30 septembre

Plus en détail

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION L accès et l utilisation du site de CDGP accessible à l adresse http://www.cdgp.fr (ci-après «le Site») et des services qui y sont proposés (ci-après «les Services»)

Plus en détail

Ces tableaux sont complétés par des commentaires distinguant les procédures de notification existant en France, aux Etats-Unis et en Finlande.

Ces tableaux sont complétés par des commentaires distinguant les procédures de notification existant en France, aux Etats-Unis et en Finlande. Tableaux comparatifs commentés des régimes de responsabilité des prestataires techniques aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Espagne et en Finlande Par David Guilliet et Ronan Hardouin, DESS Droit

Plus en détail

Votre Blog marchand est peut-être «hors la loi» Découvrez les risques et les sanctions encourus

Votre Blog marchand est peut-être «hors la loi» Découvrez les risques et les sanctions encourus 1 Votre Blog marchand est peut-être «hors la loi» Découvrez les risques et les sanctions encourus De Chrystèle BOURELY (Docteur en droit privé) EXTRAIT du KINDLE disponible sur AMAZON - Tous droits privés

Plus en détail

VENTES A DISTANCE 31/07/2015

VENTES A DISTANCE 31/07/2015 VENTES A DISTANCE 31/07/2015 Aux termes de l article L121-16 du code de la consommation, constitue un "contrat à distance" tout contrat conclu entre un professionnel et un consommateur, dans le cadre d'un

Plus en détail

Créer son site internet. en toute légalité

Créer son site internet. en toute légalité Créer son site internet en toute légalité Julie TOMAS, Juriste TIC Aquitaine Europe Communication Plan de l intervention I. Les préalables à la création du site internet 1- le choix et l enregistrement

Plus en détail

Multimédia : quels droits? pour qui?

Multimédia : quels droits? pour qui? Osez l innovation avec la CCI Atelier Multimédia : quels droits? pour qui? Jeudi 15 octobre 2015 Osez l innovation avec la CCI Atelier Agnès ROBIN Maître de conférences à la Faculté de Droit de Montpellier

Plus en détail

La déclaration à la CNIL

La déclaration à la CNIL La déclaration à la CNIL Est-on obligé de déclarer son site à la CNIL? Une déclaration du site Internet à la CNIL est obligatoire lorsque le site diffuse ou collecte des données à caractère personnel.

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation de la plateforme ze-questionnaire.com

Conditions Générales d Utilisation de la plateforme ze-questionnaire.com Conditions Générales d Utilisation de la plateforme ze-questionnaire.com Droit applicable : Français. Date de dernière mise à jour : 24/07/2015. 1. Préambule, Objet, et Définitions 1.1 Présentation ze-questionnaire.com

Plus en détail

Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel :

Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel : Voici ce que tu vas recevoir en passant commande du Guide juridique du Blogueur professionnel : 1 Ebook de 171 pages 13 vidéos de plus de 3 heures 13 fichiers MP3 5 Bonus Merci de ta confiance! Chrystèle

Plus en détail

Mentions légales. FR143 910 679 49 Le Directeur de la publication est : Monsieur NEVEU Pierre-Luc

Mentions légales. FR143 910 679 49 Le Directeur de la publication est : Monsieur NEVEU Pierre-Luc Identification et publication Mentions légales Le présent site est publié par : SAISIE.FR Sarl (ci-après «SAISIE.FR»), société française au capital de 30 000 euros, ayant son siège social sis 40 Rue Saint

Plus en détail

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Fiche actualisée le 27/02/2015 Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Préambule Une association est naturellement amenée à regrouper des informations à caractère personnel sur

Plus en détail

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel

Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel Plan de la présentation: Objectif de l encadrement de l utilisation des données personnelles. Principes généraux de la

Plus en détail

WEB-SÉMINAIRE MOPA. AEC, Cédric Favre Novembre 2014 1

WEB-SÉMINAIRE MOPA. AEC, Cédric Favre Novembre 2014 1 WEB-SÉMINAIRE MOPA AEC, Cédric Favre Novembre 2014 1 UN SITE INTERNET??? LOI N 2004-575 DU 21 JUIN 2004 POUR LA CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE (LOI CEN) Art. 1 er, IV, al. 1 er : «la communication

Plus en détail

Loi pour la confiance dans l économie numérique Un nouveau cadre juridique pour l Internet

Loi pour la confiance dans l économie numérique Un nouveau cadre juridique pour l Internet LCEN BPC/DAJ_3 novembre 2004 Loi pour la confiance dans l économie numérique Un nouveau cadre juridique pour l Internet Sélection des articles de la loi qui concernent le développement de l administration

Plus en détail

DIRECTIVE SUR LES DROITS DES CONSOMMATEURS Bilan et présentation des nouvelles règles

DIRECTIVE SUR LES DROITS DES CONSOMMATEURS Bilan et présentation des nouvelles règles DIRECTIVE SUR LES DROITS DES CONSOMMATEURS Bilan et présentation des nouvelles règles La directive 2011/83/UE sur les droits des consommateurs du 25 octobre 2011 visant à accroitre la protection des consommateurs

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

Newsletter 9 Juin 2011 Du nouveau chez les acteurs du Web

Newsletter 9 Juin 2011 Du nouveau chez les acteurs du Web Newsletter 9 Juin 2011 Du nouveau chez les acteurs du Web 2.0 Deux évènements récents ont marqué l'actualité des acteurs du web 2.0 : (i) les trois arrêts rendus par la Cour de cassation le 17 février

Plus en détail

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3

Réussir. un projet de site web. 6 e édition. Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 N i c o l a s C h u Réussir un projet de site web 6 e édition Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2005, 2006, 2008 et 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12742-3 annexe C Modèle de Conditions Générales

Plus en détail

2/ Dispositions issues de la loi du 17 mars 2014 (*ces nouvelles dispositions ne s appliquent qu aux contrats conclus après le 13 juin 2014)

2/ Dispositions issues de la loi du 17 mars 2014 (*ces nouvelles dispositions ne s appliquent qu aux contrats conclus après le 13 juin 2014) CONTRATS A DISTANCE/ CONTRATS HORS ETABLISSEMENT/DEMARCHAGE TELEPHONIQUE Nouvelles dispositions issues de la loi n 2014-344 du 17 mars 2014 1/ Dispositions antérieures à la loi du 17 mars 2014 Rappel :

Plus en détail

Le droit d opposition à être sollicité

Le droit d opposition à être sollicité Le droit d opposition à être sollicité Comment en informer les personnes? Quand leur permettre de l exercer? Etienne Drouard Avocat à la Cour edrouard@morganlewis.com 01 53 30 43 00-06 07 83 33 81 Morgan,

Plus en détail

LWS (www.lws.fr - Ligne Web Services). S.A.R.L au capital de 500 000 euros

LWS (www.lws.fr - Ligne Web Services). S.A.R.L au capital de 500 000 euros Trainingload Pro Mentions légales Dernière version : 5 aout 2015 Trainingload Pro est un site dédié à l entrainement physique et sportif permettant à chaque utilisateur de publier des informations sur

Plus en détail

PROTEGEZ L E REPUTATION DE VOTRE ENSEIGNE : Quels moyens juridiques? Laurence VERNAY Avocate associée Cabinet SAJE la vernay@saje fr.

PROTEGEZ L E REPUTATION DE VOTRE ENSEIGNE : Quels moyens juridiques? Laurence VERNAY Avocate associée Cabinet SAJE la vernay@saje fr. PROTEGEZ L E REPUTATION DE VOTRE ENSEIGNE : Quels moyens juridiques? Laurence VERNAY Avocate associée Cabinet SAJE la vernay@saje fr.com GRANDS PRINCIPES JURIDIQUES LIBERTES DE DROIT COMMUN Convention

Plus en détail

Plateforme SEO My Ranking Metrics

Plateforme SEO My Ranking Metrics Plateforme SEO My Ranking Metrics https://myrankingmetrics.com Conditions générales d utilisation - CGU Conditions générales de vente - CGV -- Décembre 2014 -- Partie 1 Introduction Voici l ensemble des

Plus en détail

Traitements de données à caractère personnel

Traitements de données à caractère personnel I G 518 Avril 2008 I N S T R U C T I ON G E N E R A L E Traitements de données à caractère personnel Procédures préalables à la mise en service et droits d accès A D M I N I S T R AT I O N G É N É R A

Plus en détail

Table des matières. 1. Les magistrats sur les réseaux sociaux : questions de déontologie... 15

Table des matières. 1. Les magistrats sur les réseaux sociaux : questions de déontologie... 15 Table des matières 1. Les magistrats sur les réseaux sociaux : questions de déontologie... 15 Benoit Dejemeppe Conseiller à la Cour de cassation Maître de conférences à l Université Saint-Louis Bruxelles

Plus en détail

LES RÈGLES JURIDIQUES À CONNAITRE EN 2012 MARKETING. Mercredi 25 janvier 2012 14H45 15H30

LES RÈGLES JURIDIQUES À CONNAITRE EN 2012 MARKETING. Mercredi 25 janvier 2012 14H45 15H30 LES RÈGLES JURIDIQUES À CONNAITRE EN 2012 AVANT LE LANCEMENT DE VOS CAMPAGNES D E- MARKETING Mercredi 25 janvier 2012 14H45 15H30 87 boulevard de Courcelles 75008 PARIS Tel :01.56.43.68.80 Fax : 01.40.75.01.96

Plus en détail

SITE INTERNET 14/11/2008

SITE INTERNET 14/11/2008 SITE INTERNET 14/11/2008 Internet est un espace soumis aux règles de droit commun et, depuis le 21 juin 2004, aux dispositions de la loi pour la confiance dans l économie numérique (LCEN). Si des questions

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail

Photos et Droit à l image

Photos et Droit à l image Photos et Droit à l image 1) Le droit à l image (photos-vidéos) L atteinte au droit à l image n est pas caractérisée dès lors que la personne photographiée n est pas identifiable et que sa vie privée n

Plus en détail

La protection des données personnelles

La protection des données personnelles La protection des données personnelles Limites légales et moyens de protection Intervenants Delphine PRAMOTTON, Ingénieur, Ernst & Young Philippe WALLAERT, Avocat, Morvilliers Sentenac 22 novembre 2005

Plus en détail

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles Savoir protéger vos données personnelles dans le monde d aujourd hui est primordial. Sachez que la loi vous offre des droits spécifiques que

Plus en détail

Promotion touristique et marketing électronique

Promotion touristique et marketing électronique Décoder le jargon juridique Promotion touristique et marketing électronique L approche juridique Julie TOMAS, Juriste TIC Aquitaine Europe Communication Décoder le jargon juridique I. L achat de mots-clés

Plus en détail

L encadrement juridique d un site de commerce électronique

L encadrement juridique d un site de commerce électronique L encadrement juridique d un site de commerce électronique Avant s intéresser précisément au cadre juridique de la vente en ligne, nous devons nous interroger sur la capacité juridique des OT et CDT à

Plus en détail

Cyber-sécurité dans l entreprise

Cyber-sécurité dans l entreprise Cyber-sécurité dans l entreprise CADRE REGLEMENTAIRE: OBLIGATIONS ET LIMITES ACTECIL NOUVELLE-CALEDONIE Tel : +687 (00).85.82.92 www.actecil.fr - cchauveau@actecil.fr 3. Contrôle en AVAL des dispositifs

Plus en détail

Mentions légales du site «www.groupama-predict.fr»

Mentions légales du site «www.groupama-predict.fr» Mentions légales du site «www.groupama-predict.fr» L'accès au site «www.groupama-predict.fr», ci-après dénommé le «Site», implique l'acceptation des dispositions détaillées ci-après. Le Site accessible

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Universign Universign Version: 1.2 DIFFUSION PUBLIQUE Les présentes conditions de vente s appliquent entre d une part la société Cryptolog International au capital de 275

Plus en détail

CMA Paris, le 19 mars 2015 #Tendances numériques. Intervenant Cabinet d Avocats Cohen-Hadria 248 Bd Raspail 75014 Paris

CMA Paris, le 19 mars 2015 #Tendances numériques. Intervenant Cabinet d Avocats Cohen-Hadria 248 Bd Raspail 75014 Paris LE DROIT DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES ARTISANS Points d attention CMA Paris, le 19 mars 2015 #Tendances numériques Intervenant Cabinet d Avocats Cohen-Hadria 248 Bd Raspail 75014 Paris CONTEXTE Actualité

Plus en détail

COPPEL PEINTURE. Société SARL au capital de 1000 euros Siège social : 29 Avenue de Rangueil 31400 TOULOUSE

COPPEL PEINTURE. Société SARL au capital de 1000 euros Siège social : 29 Avenue de Rangueil 31400 TOULOUSE COPPEL PEINTURE Société SARL au capital de 1000 euros Siège social : 29 Avenue de Rangueil 31400 TOULOUSE Adresse de l Etablissement : 7-9 Allée Paul Sabatier 31000 TOULOUSE N de téléphone 05 62 73 73

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing

Guide juridique de l'e-commerce et de l'e-marketing Choisir un nom de domaine et une marque 1. Introduction 13 2. Définitions et notions juridiques 14 2.1 Le nom de domaine 14 2.1.1 Qu est-ce qu un nom de domaine? 14 2.1.2 Un nom de domaine, pour quoi faire?

Plus en détail

2.3 Conditions d utilisation

2.3 Conditions d utilisation Conditions Générales d Utilisation de Paris fournisseurs, portail fournisseurs de la collectivité parisienne. En date du 15/05/2013, les présentes conditions générales du portail Paris fournisseurs ont

Plus en détail

Mentions légales. Livraisons et retours

Mentions légales. Livraisons et retours Mentions légales Occasports est le nom de l auto-entreprise de : M. Marco MAZZINI Demeurant : 8 impasse du 14 juillet - 94800 - Villejuif N SIRET : 522 722 453 00027 Conformément à la loi, le site «www.occasports.fr»

Plus en détail

1. Mentions légales. Société Editrice -ELIOR. -Société en commandite par actions. -61-69, rue de Bercy 75012 Paris, -RCS PARIS 380543678,

1. Mentions légales. Société Editrice -ELIOR. -Société en commandite par actions. -61-69, rue de Bercy 75012 Paris, -RCS PARIS 380543678, 1. Mentions légales Société Editrice -ELIOR -Société en commandite par actions -, -RCS PARIS 380543678, -capital social : 51617770,8 EUROS. Directeur de la publication Direction de la Communication Téléphone

Plus en détail

Conditions générales de vente e-commerce. www.vulture.fr

Conditions générales de vente e-commerce. www.vulture.fr Conditions générales de vente e-commerce 1. Objet www.vulture.fr Le présent contrat a pour objet de définir les conditions générales de vente des produits et services proposés par le site www.vulture.fr

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE EXTRANET DE TOTAL ENERGIE GAZ Version du 1er octobre 2015

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE EXTRANET DE TOTAL ENERGIE GAZ Version du 1er octobre 2015 CONDITIONS D UTILISATION DU SITE EXTRANET DE TOTAL ENERGIE GAZ Version du 1er octobre 2015 TOTAL ENERGIE GAZ, société anonyme au capital social de 9 873 890 euros, dont le siège social est situé 2 place

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1 Dispositions générales Parisian Inspired est une marque déposée N National : 14 4 129 237 sous le numéro de Siret 753434596 00023 représentée par Mademoiselle Camille Fontaine

Plus en détail

Les règles juridiques applicables à la géolocalisation 20/10/2015

Les règles juridiques applicables à la géolocalisation 20/10/2015 Les règles juridiques applicables à la géolocalisation 20/10/2015 Conditions de licéité du traitement Loyauté et licéité de la collecte Les données doivent être : collectées pour des finalités déterminées,

Plus en détail

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS

CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES CLIENTS 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre utilisation du site http://www.assessfirst.com/ (ci-après

Plus en détail

Sécuritédes Applications Web Conférence CLUSIF 15 décembre 2011

Sécuritédes Applications Web Conférence CLUSIF 15 décembre 2011 Sécuritédes Applications Web Conférence CLUSIF 15 décembre 2011 Les enjeux réglementaires de la protection des informations en ligne Garance MATHIAS Avocat Dématérialisation des données et informations

Plus en détail

Cybercriminalité et responsabilité du chef d entreprise

Cybercriminalité et responsabilité du chef d entreprise Cybercriminalité et responsabilité du chef d entreprise MEDEF LYON RHONE 28 avril 2015 Xavier VAHRAMIAN, Avocat Associé Sommaire INTRODUCTION DELITS SUBIS PAR LES ENTREPRISES DELITS COMMIS PAR LES ENTREPRISES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE CLIC AND CASH

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE CLIC AND CASH CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE CLIC AND CASH Préambule Les présentes «Conditions Générales d Utilisation du Service Clic And Cash», ont pour objet de régir le contrat conclu entre la société

Plus en détail

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME?

LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? Conférence APECA : La dématérialisation, réelle opportunité pour les PME? LCEN, loi Chatel et LME : quelles conséquences pour les PME? 7 avril 2009 Denise Lebeau-Marianna Avocat, Baker & McKenzie SCP denise.lebeau_marianna@bakernet.com

Plus en détail

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES

SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES SITE WEB COMMUNAUTAIRE FANVOICE CHARTE RELATIVE A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL DES UTILISATEURS ET DES MARQUES 1. Définition et nature des données à caractère personnel Lors de votre

Plus en détail

Charte générale d'utilisation du site Bande Originale d Échirolles

Charte générale d'utilisation du site Bande Originale d Échirolles Direction des affaires culturelles Charte générale d'utilisation du site Bande Originale d Échirolles Bienvenue sur le site de la Bande Originale d'echirolles, conçu par la Ville d'echirolles. - Vous allez

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral»

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral» 1 CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD Libéral» ARTICLE 1 CLAUSE GÉNÉRALE «RD Libéral» est un progiciel de tenue de comptabilité en ligne destiné exclusivement aux professions libérales. L utilisation

Plus en détail

Informations légales. Numéro ISSN : 0999-2189. Numéro CPPAP : 0315 C 86576. Editeur :

Informations légales. Numéro ISSN : 0999-2189. Numéro CPPAP : 0315 C 86576. Editeur : Informations légales Numéro ISSN : 0999-2189 Numéro CPPAP : 0315 C 86576 Editeur : La Voix du Nord Société Anonyme à Conseil d administration au capital de 450 000 RCS Lille n 457 507 267 Siège social

Plus en détail

TGI de Montpellier. Ordonnance de référé du 28 octobre 2010. Marie C. / Google France et Inc. FAITS ET PROCEDURE

TGI de Montpellier. Ordonnance de référé du 28 octobre 2010. Marie C. / Google France et Inc. FAITS ET PROCEDURE TGI de Montpellier Ordonnance de référé du 28 octobre 2010 Marie C. / Google France et Inc. Source : http://legalis.net/ FAITS ET PROCEDURE Par acte d huissier en date du 27 septembre 2010, Madame Marie

Plus en détail

Club Lagoon. Conditions Générales d Utilisation

Club Lagoon. Conditions Générales d Utilisation Club Lagoon Conditions Générales d Utilisation Préambule Le site internet «www.club-lagoon.com» est la propriété de CNB (Construction Navale Bordeaux) société par actions simplifiée au capital de 3.487

Plus en détail

Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014

Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014 Conditions générales de services JURISWEB AVOCAT Version du 1 novembre 2014 Le présent site est la propriété de la société JURISWEB, Société privée à responsabilité limitée inscrite au registre du commerce

Plus en détail

Chapitre 6 Les aspects juridiques de l'e-pub

Chapitre 6 Les aspects juridiques de l'e-pub Chapitre 6 Les aspects juridiques de l'e-pub A. Publicité : généralités................................................... 149 B. Définition large de la publicité...........................................

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE SERVICE EN LIGNE. 1 Objet

CONDITIONS GENERALES DE SERVICE EN LIGNE. 1 Objet MENTIONS LEGALES Consonnances.fr a fait l'objet d'une déclaration auprès de la Commission Nationale de l'informatique et des Libertés, sous le numéro 1595804. Conformément aux articles 39 et suivants de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE D AGENT TRADEMARK CLEARINGHOUSE Version en date du 10/03/2014

CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE D AGENT TRADEMARK CLEARINGHOUSE Version en date du 10/03/2014 DEFINITIONS : CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE D AGENT TRADEMARK CLEARINGHOUSE Version en date du 10/03/2014 Abused DNL (Domain Name Labels) : Labels de Noms de Domaine dont l enregistrement a été considéré

Plus en détail

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers La Cnil et le Chu de Poitiers 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers 1 La Cnil et le CHU de Poitiers Sommaire La Loi «Informatique et Libertés» La CNIL Les Mots clés Les

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne

Conditions générales de vente en ligne Conditions générales de vente en ligne SAROFOT Impertinent.ph Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SAROFOT Impertinent. au capital de 11433,67 euro dont le siège social

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi dite Hamon relative à la Consommation Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi n 2014-344 du 17 mars 2014 parue au JO n 65 du 18 mars 2014 Mardi 10 juin 2014 1 Loi «Hamon» : les nouvelles

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation

Conditions Générales d Utilisation Conditions Générales d Utilisation de Configurateur-visuel 25 sept. 10 Conditions Générales d Utilisation Sommaire Préambule... 1 Article 1 : Définitions... 2 Article 2 : Objet... 2 Article 3 : Vente en

Plus en détail

Conditions générales d utilisations :

Conditions générales d utilisations : Conditions générales d utilisations : 1. Présentation du site : Conformément aux dispositions des articles 6 III et 19 de la Loi n 2004 575 du 21 juin 2004 pour la Confiance dans l'économie numérique,

Plus en détail

LE DROIT MORAL DE L ARCHITECTE SUR SON ŒUVRE

LE DROIT MORAL DE L ARCHITECTE SUR SON ŒUVRE LE DROIT MORAL DE L ARCHITECTE SUR SON ŒUVRE Comme tout artiste sur son œuvre, l architecte dispose d un droit d auteur sur l œuvre architecturale qu il conçoit, tout comme sur les plans, maquettes et

Plus en détail

Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet?

Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet? Comment sécuriser les mentions légales obligatoires, les conditions générales de vente (CGV) et la protection des données de votre site internet? JEUDI 15 SEPTEMBRE 2011 87 boulevard de Courcelles 75008

Plus en détail

A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés

A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés Chapitre 2 : Notions fondamentales et loi Informatique et libertés 55 A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés Chapitre 2 : Notions fondamentales et loi Informatique et libertés L applicabilité

Plus en détail

Mettre en place les actions juridiques adéquates pour protéger l image de son entreprise

Mettre en place les actions juridiques adéquates pour protéger l image de son entreprise Mettre en place les actions juridiques adéquates pour protéger l image de son entreprise Séminaire GFII jeudi 15 avril 2010 Groupement Français de l Industrie de l Information 87 boulevard de Courcelles

Plus en détail

CHAPITRE 3 10-1-1 CHAPITRE 3 : Règles d utilisation et de protection de la marque PEFC/Validé par AGE du 03.01.2012 37

CHAPITRE 3 10-1-1 CHAPITRE 3 : Règles d utilisation et de protection de la marque PEFC/Validé par AGE du 03.01.2012 37 CHAPITRE 3 10-1-1 37 CHAPITRE 3 RÈGLES D UTILISATION ET DE PROTECTION DE LA MARQUE PEFC A. UTILISATION DE LA MARQUE PEFC Les règles d utilisation de la marque PEFC figurent en annexe 16 du présent schéma

Plus en détail

Mentions Légales. 1. Ce site web est la propriété exclusive de la société VeriMore.

Mentions Légales. 1. Ce site web est la propriété exclusive de la société VeriMore. Mentions Légales Préambule et opposabilité Mentions d identification Mentions Informatique et Libertés Cookies (témoins de connexion) Utilisation du site et informations disponibles Propriété intellectuelle

Plus en détail

1. Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l égard des traitements de données à caractère personnel

1. Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l égard des traitements de données à caractère personnel Protection de vos données à caractère personnel 1. Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l égard des traitements de données à caractère personnel Le traitement de vos données

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD libéral.fr»

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD libéral.fr» 1- CGV logiciel RD Libéral.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE DU PROGICIEL «RD libéral.fr» ARTICLE 1 CLAUSE GÉNÉRALE «RD libéral.fr» est un progiciel de tenue de comptabilité en ligne destiné exclusivement

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

Conditions générales de services

Conditions générales de services Conditions générales de services Les présentes conditions générales de prestations exposent les droits et obligations de la société COOPTIME, 22, rue de la Pépinière 75008 Paris, immatriculée au RCS de

Plus en détail

On entend par «Prestation» l'ensemble des services proposés par Prepenligne, à savoir :

On entend par «Prestation» l'ensemble des services proposés par Prepenligne, à savoir : Conditions Générales de Vente mises à jour le 21 juillet 2015 Conditions Générales de Service du site prepa- celsa.com Préambule Le site Prepa- Celsa.com est édité par la société Prepenligne (Organisme

Plus en détail

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Préambule : Les présentes conditions générales de vente ont pour objet la conformité aux dispositions visées à l article L.441-6 du Code de commerce

Plus en détail

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE

CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE CHARTE DES BONS USAGES DES MOYENS NUMERIQUES DE L UNIVERSITE Annexe juridique Frédéric DEHAN Directeur général des services Affaire suivie par Philippe PORTELLI Tél. : +33 (0)3 68 85 00 12 philippe.portelli@unistra.fr

Plus en détail

1. PREAMBULE. 5. L utilisateur reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ces applications. 2.

1. PREAMBULE. 5. L utilisateur reconnaît disposer de la compétence et des moyens nécessaires pour accéder et utiliser ces applications. 2. 1. PREAMBULE 1. L Agence de services et de paiement (ASP) a conçu et/ou héberge des applications informatiques au nom et pour le compte de donneurs d ordre permettant à l utilisateur de réaliser des démarches

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM I. Définitions et champ d application On désigne par «DEVBOOKING» la Société DEVBOOKING SAS. DEVBOOKING SAS au capital de 10.000 euros, dont le

Plus en détail

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 87 boulevard de Courcelles 75008 PARIS Tel :01.56.43.68.80 Fax : 01.40.75.01.96 contact@haas-avocats.com www.haas-avocats.com www.jurilexblog.com 1 2012 Haas société d Avocats

Plus en détail