Hôteliers : Osez prospecter en zone primaire. Savoir faire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hôteliers : Osez prospecter en zone primaire. Savoir faire"

Transcription

1 Savoir faire Avec l hégémonie d Internet, on en a presque oublié les bonnes vieilles méthodes de commercialisation hôtelière, presque traditionnelles, qui font encore bien leurs preuves aujourd hui. Si 93 % des clients d hôtels passent par Internet pour rechercher les hôtels où séjourner (clientèle d affaires et de loisirs confondues), les hôteliers peuvent compter encore sur d autres 1 / 9

2 modes de commercialisation qui ont des retombées directes et indirectes en termes de ventes de chambres. Parmi eux, on pensera de suite à la prospection auprès des entreprises et agences réceptives en zone primaire. La zone primaire est le secteur géographique situé autour de l hôtel : la ville et ses alentours où se trouvent les entreprises, ou encore les zones d activités. Plus il existe de concentration d entreprises, plus la zone primaire est restreinte physiquement. Dans tous les cas, la clientèle d affaires souhaite être le plus proche de son lieu de travail dans une destination ou de son lieu de rendez-vous professionnel. On va souvent loin pour trouver des clients alors que bien souvent il existe des besoins, souvent ignorés, à deux pas de son hôtel. Beaucoup d entreprises reçoivent régulièrement ou occasionnellement des visiteurs. Il peut s agir de commerciaux, fournisseurs, collaborateurs, dirigeants, clients, stagiaires, chercheurs, franchisés, concessionnaires, etc. Ces derniers ont parfois besoin d être hébergés à proximité de l entreprise pour une ou plusieurs nuits, voire pour de plus longs séjours (cadre muté en attendant de trouver son appartement sur place). Dans ce cas, l entreprise peut prendre en charge les frais d hébergement ou encore être simple prescriptrice en indiquant des bonnes adresses d hôtels où réserver. En cas de besoins nombreux, il est fréquent de proposer à l entreprise (ou qu elle en fasse elle-même la demande) un contrat dit «corporate» ou contrat d hébergement. En contrepartie d un nombre plus ou moins important de chambres louées chaque année par l entreprise, l hôtelier lui propose un tarif spécial (prix réduit de manière plus ou moins importante selon le volume de chambres occupées), généralement en chambre + petit déjeuner (B & B). Quelles entreprises approcher? Ce sont généralement les entreprises inscrites dans le tertiaire qui ont le plus de besoins, celles qui emploient le plus de cadres et de commerciaux : banques, assurances, laboratoires, automobile, etc. La simple banque au coin de votre rue peut avoir souvent besoin d héberger des personnes qui lui rendent visite (directeur régional, auditeurs, etc.). En revanche, un entrepôt qui n aurait que des manutentionnaires, même avec un nombre important de salariés inscrits sur les listes de la CCI, ne sera le plus souvent pas une cible intéressante. 2 / 9

3 Mais, il existe également d autres types d entreprises qui génèrent indirectement des nuitées hôtelières. Un grand centre commercial voisin ne commandera pas d'hébergement directement, mais de par son activité, il reçoit de très nombreux fournisseurs et commerciaux. Ce centre commercial peut alors servir de prescripteur pour votre hôtel. C'est-à-dire qu'il va recommander votre établissement à ces personnes ayant un besoin de logement sur place. Il en va de même pour un CHU (souvent premier employeur des villes moyennes), par exemple. On ne se doute pas des besoins existants tant qu on n a pas réellement contacté les PME-PMI. Il est bien sûr utile de rechercher les plus grandes entreprises, mais qui travailleront très certainement déjà avec un ou plusieurs de vos concurrents. Ce n est pas une raison pour baisser les bras et il se peut très bien qu elles aient envie de changer de prestataire hôtelier ou d en trouver un de plus. Il faut alors mettre en avant vos avantages concurrentiels. Si la plupart des entreprises locales n expriment pas nécessairement une grosse demande en hébergement, l accumulation de petites demandes une à trois chambres par mois ou plusieurs dans l année n est pas à négliger non plus. Chaque vente vaut la peine et les petits ruisseaux font les grandes rivières pour conduire à un taux d'occupation significatif. Les besoins peuvent bien entendu également correspondre à des locations de salles (journées ou demi-journées d études) ou encore des repas. Quels hôtels? Toutes les gammes d hôtels peuvent être concernées par les demandes des entreprises en zone primaire, car les besoins peuvent concerner des publics très différents, allant de l employé à héberger jusqu au VIP. La prospection en zone primaire sera cependant plus aisée par un hôtel plutôt moyen/haut de gamme, et par tout établissement valorisant et ayant une bonne réputation, dont la démarche commerciale sera mieux reçue par les prospects. Pour autant, est-il utile de le dire? si votre hôtel n est pas en bon état, modernisé et attractif quelle que soit sa catégorie, il vaut mieux ne pas chercher à réaliser une prospection commerciale en zone de proximité. L'effet boomerang serait immédiat! 3 / 9

4 Comment s y prendre? Il s agit d approcher les entreprises par courrier, par téléphone et/ou par visites de prospection. Les gens sont saturés d ings, aussi revenir pour les prospects aux envois postaux valorisants est la bonne méthode. Les envois par s peuvent faire l affaire avec les clients que l on connaît déjà. Il faut savoir que dans la majorité des cas, pour les petites entreprises, ce sont les secrétaires et assistantes de direction qui assurent les recherches, prescriptions et réservations de chambres. Ce sont donc elles, en premier, qu il faut cibler. Dans les plus grandes structures, il peut y avoir une agence de voyages (implant), un service de voyages, un service des achats ou d autres services concernés par votre offre. En premier, il faut repérer les bonnes entreprises et les bonnes personnes à contacter. Les fichiers qualifiés existent et peuvent être loués à des prix plus ou moins élevés. Vous pouvez également utiliser celui de votre CCI et le qualifier en faisant téléphoner un(e) collaborateur(trice) pour connaître le nom de la personne (ou des personnes) en charge des locations hôtelières sur votre destination. A noter que les appels par du personnel féminin sont 3 à 4 fois plus performants que par du personnel masculin : les femmes donnent globalement plus confiance et passent mieux les filtrages téléphoniques. Il existe ensuite plusieurs approches possibles : - Téléphoner aux contacts ciblés (préalablement qualifiés) pour connaître leurs besoins et pour ceux qui sont intéressés, les inviter à visiter votre établissement, autour d un déjeuner (pour les prospects les plus prometteurs), d un petit déjeuner ou d un simple verre after-work. - Organiser une journée portes ouvertes (avec cocktail ou buffet) en adressant des invitations à vos prospects, à partir de votre fichier qui aura encore une fois été qualifié préalablement. - Prendre rendez-vous, après un appel téléphonique, et rencontrer vos contacts dans leur entreprise. C'est l occasion de présenter un petit film sur votre hôtel avec votre ordinateur portable et de déposer des documents. Vous en profiterez bien sûr pour discuter des besoins de l entreprise, voire de proposer un contrat d hébergement si nécessaire. 4 / 9

5 - Organiser une opération de séduction originale. Vous pouvez par exemple faire porter par un collaborateur, habillé en groom (l uniforme type, propre à l hôtellerie) et présentant bien (eh oui!), une tasse et sous-tasse marquées du nom de l hôtel, avec une carte de compliments. Le «groom» demande à pouvoir remettre en main propre la tasse aux personnes ciblées (assistante de direction et autres) et sert ensuite un café ou un thé, avant de repartir. Il n est pas là pour vendre ni argumenter. C'est juste une attention portée aux prospects et assez personnalisée. Bien entendu, la tasse est laissée en cadeau. Reconduction de la même démarche la semaine suivante, avec un panier de viennoiseries fraîches ; on laisse sur place l assiette frappée du logo de l hôtel. Il ne vous restera plus qu à inviter les contacts (qui auront été sensibles à votre geste) pour une visite de votre hôtel par courrier, et conclure la vente ou la prescription. Le succès de cette opération sera garanti et ne représentera qu un coût modique et peu de temps à y consacrer. - Organiser des rencontres thématiques. Tous ces prospects et clients, il faut constamment et délicatement les tenir en haleine, en leur adressant régulièrement des informations subtiles sur votre hôtel (mails, newsletters, ) : nouveau chef, nouvelle piscine, rénovations, Mais vous pouvez également programmer des événements, tels que des rencontres littéraires, des cocktails pour fêter quelque chose (le printemps, la nouvelle année ), des conférences (en fonction de leurs intérêts), etc. L ensemble peut être relayé par la presse régionale locale pour renforcer l image de l opération. Certains hôtels ont créé des clubs de secrétaires, mais qui demandent beaucoup d animations et sont donc difficiles à faire durer efficacement dans le temps. C est l habitude relationnelle qui fera penser à votre hôtel par vos clients et prospects, avec à la clef des réservations ou prescriptions de chambres, voire de séminaires, le cas échéant. Evidemment, toute fidélisation n'est possible qu'avec une prestation qui donne satisfaction. - Il n est pas interdit de récompenser régulièrement les contacts dans les entreprises pour les remercier de travailler avec vous ou encore les prescripteurs, pour les remercier de recommander votre hôtel. Mais, on évitera les récompenses sous forme d argent (commissions), qui risquent d être mal perçues par les entreprises. Pourquoi les hôteliers ne prospectent-ils pas plus souvent? Plusieurs raisons justifient cette carence en prospection en zone primaire : méconnaissance des besoins des entreprises, on attend que les entreprises se manifestent elles-mêmes, timidité commerciale, manque de compétences commerciales ou aucune personne de l hôtel n est affectée à ce travail, manque de temps ou encore la peur de s entendre dire des critiques. Pourtant, cette prospection en zone primaire peut rapporter gros, coûte peu et peut aider l activité de l hôtel à se lisser sur l année. Et puis, il n y a pas de raison que seuls vos concurrents profitent de cette clientèle locale! 5 / 9

6 Selon les dernières études de Coach Omnium, 4 hôteliers indépendants sur 5 ne développent aucune commercialisation pour leur hôtel, ou très peu (ou insuffisamment), avec une attitude passive et attentiste. On imagine très bien que ce ne sont pas ceux-là qui ont les hôtels les mieux remplis et qui obtiennent la meilleure rentabilité. Et pourquoi ne pas engager un commercial? La commercialisation d un hôtel est devenue de plus en plus compliquée, nous l avons vu. Internet n est pas statique et demande lui-même un suivi de plus en plus serré, au jour le jour, pour assurer le référencement du site de l hôtel, mettre en place des promotions, changer les prix, valoriser l hôtel, etc. Mailings et ings, relations publiques, prospection, créations d événements sont autant de tâches que tout hôtel peut ou doit développer pour assurer son remplissage. D autant que les hôtels travaillent et travailleront de plus en plus avec des niches de marchés. Chez les hôteliers indépendants, dans 92 % des cas (Etude économique sur la petite hôtellerie 6 / 9

7 par Coach Omnium), c est l hôtelier lui-même ou son assistant, qui remplissent la mission de commercialiser l hôtel. Dans les autres cas, c'est un employé de l établissement (réceptionniste le plus souvent) qui effectue les tâches commerciales. Dans de très rares cas, il existe un commercial salarié affecté à ce rôle. C est d ailleurs généralement sans surprise dans les hôtels les plus grands que l on emploie un attaché commercial. Cette situation est surprenante car un hôtel est comme n importe quelle entreprise et a besoin de trouver des clients. Que le directeur de l hôtel réalise ce travail de commercialisation, pourquoi pas. Mais, on sait qu il a bien d autres tâches à réaliser et qu au final, en étant très motivé sur le sujet, il n occupera que 15 à 30 % de son temps à prospecter et à vendre concrètement, dans le meilleur des cas. Et souvent, il ne réalisera pas le travail le plus ingrat qui consiste à qualifier des fichiers, à approcher par téléphone ou à démarcher. Enfin, il faut également prendre en compte que la mise en vente d un hôtel demande de plus en plus de professionnalisme. Or, un directeur ou propriétaire d hôtel est avant tout un généraliste et ne maîtrise le plus souvent pas toutes les ficelles de la commercialisation. Alors pourquoi ne pas embaucher un commercial? Si cette solution peut ne pas apparaître évidente dans tous les hôtels, notamment les plus petits, elle mérite toutefois d être analysée. Un attaché commercial coûte en moyenne près de à euros par mois, comprenant son salaire, les charges sociales et ses moyens commerciaux (téléphone, affranchissements, fournitures, déplacements régionaux, ). Pour un hôtel de 35 chambres (donc pas si grand), qui aurait un taux d occupation annuel moyen de 55 % (pas si fort), le commercial représenterait un coût total situé entre 6 et 6,8 par chambre louée. Pour un prix moyen de 90 euros HT (3 étoiles en ville de province), cela compterait pour environ 6,6 % du chiffre d affaires de l hébergement sec, c'est-à-dire sans les petits déjeuners, et l éventuelle restauration et locations de salles de séminaires générables. Comparé aux pléthoriques commissions versées à de nombreux intermédiaires, dont les OTAs, l hôtel peut sembler gagnant. Ce coût sera encore mieux amorti avec davantage de chambres disponibles (hôtel plus grand), car la charge du commerciale représente un budget fixe. 7 / 9

8 Le commercial fera de plus un grand nombre de tâches qu un exploitant ne pourra ou ne voudra pas faire : organiser les ciblages de clientèles, constituer des fichiers de clients et de prospects, les contacter, prospecter méthodiquement par téléphone, organiser des mailings, négocier les contrats d hébergements, etc. De plus, le commercial peut être mobilisé sur des actions ciblées et urgentes, en fonction du remplissage du planning de l hôtel et de l évolution de la demande par différentes cibles. Son embauche demande par conséquent une bonne réflexion et la question ne doit pas être négligée. Le travail du commercial, qui dynamisera le site de l hôtel, entre autres choses, permettra de réduire la part des ventes via les OTAs et donc de faire des économies de commissions. Ainsi, beaucoup d'hôtels ont de 20 % à 40 % de leurs ventes de chambres via des OTAs. Cela peut correspondre à plus de de commissions versées sur une année par notre hôtel de 35 chambres pris en exemple, qui peuvent être considérablement réduites par la présence performante d'un commercial. Mutualiser les moyens commerciaux? Une autre solution idéale consisterait à ce que des hôtels indépendants se regroupent pour employer un commercial de manière collective. Ils se répartissent ainsi par mutualisation les frais de commercialisation et le coût d un attaché commercial. Cette option peut être sérieusement convaincante lorsque des hôtels différents se regroupent dans une même destination, mais ciblant les mêmes marchés. Hélas, si cette initiative a déjà pu exister ici et là, elle a tendance le plus souvent à tomber rapidement en échec. Les hôteliers finissent par faire germer un climat de méfiance, les uns accusant les autres de davantage utiliser le commercial au détriment du groupement. Autres prescripteurs géniaux. Il existe de nombreux autres prescripteurs locaux - professionnels - que l on a tendance à oublier et qui peuvent générer indirectement des nuitées dans votre hôtel pour les voyageurs de passage, notamment. Ils peuvent aussi colporter un bon ou un mauvais bouche-à-oreille. Il faut donc penser à eux et les récompenser quand on les identifie par des commissions ou des cadeaux. Il s agit des taxis, des restaurateurs qui reçoivent des touristes ou commerciaux, des commerçants, des gérants de stations d'essence, Pour eux aussi, on peut réaliser une journée portes ouvertes. Quant aux taxis dans les petites et grandes villes, il est bien vu de les inviter à prendre à volonté un rafraîchissement ou 8 / 9

9 une boisson chaude. Copyright 2014 Coach Omnium 9 / 9

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE

QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE QUIMBAYA TOURS, UNE AGENCE RECEPTIVE A DIMENSION INTERNATIONALE EN QUETE D UNE CLIENTELE NOUVELLE Catarina Pascoal Equipe M Himali Patabendi 2013-2014 Sandrine Tan TABLE DES MATIERES I - Quimbaya Tours

Plus en détail

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1

BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008. Page 1 BILAN DE LA SAISON TOURISTIQUE ANNEE 2008 SEPTEMBRE 2008 Page 1 I/ PRESENTATION DE L ENQUETE Rappel : En 2006, la CCI de Narbonne, Lézignan-Corbières et Port-la-Nouvelle a mis en place un observatoire

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance.

La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance. La résidence secondaire en France Fonctionnement économique, mise en marché, services d intendance. Préface Alors que la France comptait 250 000 résidences secondaires après guerre, elle en comptabilise

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

Optimisez votre participation à un salon

Optimisez votre participation à un salon Optimisez votre participation à un salon LE MEDIA SALON Vecteur commercial Support commercial Support de communication Veille marché Veille concurrentielle Ouverture sur l international (coût réduit par

Plus en détail

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing.

DOSSIER 1 : Mesurer l'efficacité d'une campagne d'e-mailing. 1.1 Justifier le recours à un prestataire extérieur pour réaliser la campagne d emailing. SESSION 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR NÉGOCIATION ET RELATION CLIENT Corrigé E5 : MANAGEMENT ET GESTION D ACTIVITÉS COMMERCIALES VOCALISIS INFORMATIQUE Version 7 mai 2 DOSSIER : Mesurer l'efficacité

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. VENTE Prospection - Négociation - Suivi de clientèle

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. VENTE Prospection - Négociation - Suivi de clientèle BACCALAUREAT PROFESSIONNEL VENTE Prospection - Négociation - Suivi de clientèle ÉPREUVE E1 : SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE SOUS ÉPREUVE E11 : PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ COMMERCIALE LE CORRIGÉ COMPORTE

Plus en détail

pour conforter la fréquentation de ces deux saisons?

pour conforter la fréquentation de ces deux saisons? Alpes du Sud, quelles synergies pour les clientèles été et hiver? Domaine Domaine de Charance de Charance Gap Gap 28 avril (05) 2010 Pascal Ferrero Enov Research Comment capitaliser sur les clientèles

Plus en détail

Les Segments de clientèles hôtelières par Coach Omnium

Les Segments de clientèles hôtelières par Coach Omnium Les clientèles hôtelières par Coach Omnium d 1 Les Segments de clientèles hôtelières par Coach Omnium Source Coach Omnium Caractéristiques : Qui? Intérêt pour l hôtel? Comment les capter? LES INDIVIDUELS

Plus en détail

Formations 2016, spécifiquement dédiées aux professionnels de l hébergement, de la restauration et du tourisme. et du tourisme.

Formations 2016, spécifiquement dédiées aux professionnels de l hébergement, de la restauration et du tourisme. et du tourisme. Formations 2016, spécifiquement dédiées aux professionnels de l hébergement, de la restauration et du tourisme. et du tourisme. Votre contact : Carole T o r l a s c o, P. 06 16 45 26 09 à Toulouse 1 Toutes

Plus en détail

COMMISSION CONSULTATIVE TOURISTIQUE Réunion du 14/11/2014

COMMISSION CONSULTATIVE TOURISTIQUE Réunion du 14/11/2014 COMMISSION CONSULTATIVE TOURISTIQUE Réunion du 14/11/2014 Une démarche commune La commission consultative touristique a souhaité que les techniciens en charge de la stratégie marketing et communication

Plus en détail

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13

La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale. Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM, outil indispensable de votre performance commerciale Conférence CCI de Saint Etienne 04/06/13 La CRM Gestion de la Relation Client, outil indispensable de votre performance commerciale Points clés

Plus en détail

LE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2012

LE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2012 LE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2012 Le PLFI, c est quoi? Depuis 2011, les Offices de Tourisme du Pays d Oloron Haut Béarn met à votre disposition un Programme de Formation InterFilières

Plus en détail

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ;

Elle permet de connaître le nombre de messages qui ont été ouverts ; Chap 16 : L élaboration des plans de prospection et de fidélisation I. Le plan de prospection A. Les outils de prospection 1. Le fichier client Le fichier clients est la base de toute prospection réussie.

Plus en détail

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise?

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? 4 Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? à quoi sert une newsletter? Objectifs et atouts Fabriquer sa newsletter Gérer vos envois

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

Comment participer à un salon professionnel

Comment participer à un salon professionnel Comment participer à un salon professionnel Que ce soit pour se faire connaitre, pour communiquer sur ses produits, ses services ou ses nouveautés, ou encore pour conquérir un nouveau marché, participer

Plus en détail

FILIÈRES TOURISME RESTAURATION ET SERVICES DOMESTIQUES

FILIÈRES TOURISME RESTAURATION ET SERVICES DOMESTIQUES FILIÈRES TOURISME RESTAURATION ET SERVICES DOMESTIQUES Diplômes des filières Tourisme, Restauration et Services domestiques Les diplômes des filières Tourisme, Restauration et Services domestiques (diplômes

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 6 I. CHAMP D ACTIVITÉ I.1. DÉFINITION Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) Le titulaire du baccalauréat

Plus en détail

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point!

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Mes bonnes résolutions pour réussir en Vente Directe - L engagement o Engagement avec soi : Je vais réussir La Vente directe est comme une

Plus en détail

Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA)

Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA) COMMUNIQUE DE PRESSE Michel SAMMARCELLI Président du Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon (SIBA) Philippe PERUSAT et les Membres de la Commission Tourisme, ont le plaisir de convier les professionnels

Plus en détail

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Chefs d L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Programme Ambition Développement, développé par les BGE des Pays de la Loire Envie de développer votre? BGE, spécialiste de la création & développement

Plus en détail

Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes»

Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes» Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes» CRM LS Vip Vous êtes une agence de voyages, vous êtes un réseau et vous souhaitez booster vos ventes. Cette offre

Plus en détail

MODULE 1 CATALOGUE DES FORMATIONS. hôtellerie-restauration. À la conquête des compétences 2013!

MODULE 1 CATALOGUE DES FORMATIONS. hôtellerie-restauration. À la conquête des compétences 2013! MODULE 1 00 CATALOGUE DES 2013 FORMATIONS hôtellerie-restauration À la conquête des compétences 2013! 1 Valoriser votre expérience et/ou celle de vos collaborateurs en obtenant un diplôme d état (Bac +

Plus en détail

L activité des casinos en Alsace

L activité des casinos en Alsace L activité des casinos en Novembre 2015 1 Les casinos en France Un casino est «un établissement comportant trois activités distinctes, le spectacle, la restauration et le jeu sous une même direction sans

Plus en détail

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE SA ISO N 2 01 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME & NUMÉRIQUE D E L I N F O R M AT I O N... À L AC C O M PAG N E M E N T 4-20 15 D O S F O R M U L A I R E AU ATELIERS CONFÉRENCES POURQUOI DES ATELIERS-CONFÉRENCES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse COMMUNIQUE DE PRESSE 18 juin 2013 «La qualité de l accueil : un facteur clef de compétitivité pour la première destination touristique mondiale» Le Comité Régional du

Plus en détail

Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes.

Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes. Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes. CRM TO Collaboratif Vous êtes producteurs, vous êtes croisiéristes

Plus en détail

Créateur de Voyage à Destination Inconnue DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015

Créateur de Voyage à Destination Inconnue DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 Créateur de Voyage à Destination Inconnue DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 DES VOYAGES MYSTÈRES À DESTINATION INCONNUE «Un des grands malheurs de la vie moderne, c'est le manque d'imprévu, l'absence d'aventures.

Plus en détail

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC

BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC BTS NRC Session 2009 MGAC Corrigé ALTICLIC Partie 1 : Évaluer le marché (21 points) 1. Établir un diagnostic de ces deux segments de marché. Conclure. (11 points) Diagnostic : 8 points. Marché du bâtiment

Plus en détail

HELMUT & RAOUL EST LE PREMIER CAFÉ-BUREAU AU NORD DE PARIS. Un lieu de travail alternatif innovant, réunissant le meilleur des solutions proposées

HELMUT & RAOUL EST LE PREMIER CAFÉ-BUREAU AU NORD DE PARIS. Un lieu de travail alternatif innovant, réunissant le meilleur des solutions proposées DOSSIER DE PRESSE 02 03 HELMUT & RAOUL EST LE PREMIER CAFÉ-BUREAU AU NORD DE PARIS. Un lieu de travail alternatif innovant, réunissant le meilleur des solutions proposées aux travailleurs nomades. Un lieu

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE

N 2 1 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME NUMÉRIQUE SA ISO N 2 01 ATELIERS - CONFÉRENCES TOURISME & NUMÉRIQUE D E L I N F O R M AT I O N... À L AC C O M PAG N E M E N T 5-20 16 D O S F O R M U L A I R E AU POURQUOI DES ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE NUMÉRIQUE?

Plus en détail

Mettre en pratique sa politique tarifaire par reservit, solutions de réservations hôtelières. Ateliers du CRT 09/04/2015

Mettre en pratique sa politique tarifaire par reservit, solutions de réservations hôtelières. Ateliers du CRT 09/04/2015 Mettre en pratique sa politique tarifaire par reservit, solutions de réservations hôtelières Ateliers du CRT 09/04/2015 Quelques informations sur la société Interface Technologies (IT), société créée en

Plus en détail

Chapitre 2 Préparer et suivre les formations

Chapitre 2 Préparer et suivre les formations Chapitre 2 Préparer et suivre les formations Ce chapitre vous permet d approfondir vos connaissances sur un service (ou direction) spécifique de l entreprise : le service Formation. Il mobilise les compétences

Plus en détail

La Section d Enseignement Professionnel du LYCEE MARLIOZ

La Section d Enseignement Professionnel du LYCEE MARLIOZ La Section d Enseignement Professionnel du LYCEE MARLIOZ Après la 3ème, ou après une réorientation de seconde LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES APRES LA TROISIEME A LA SEP DU LYCEE MARLIOZ A Marlioz, je

Plus en détail

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Préparer une mission de prospection Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Le voyage professionnel est considéré aujourd'hui comme l'un des outils les plus efficaces de la prospection export.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne. juillet 10

Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne. juillet 10 Etude sur la demande de Tourisme d Affaires en Seine et Marne juillet 10 1 Modalités de l étude Enquête réalisée du 10 Mai au 10 Juin 2010 auprès de : 144 entreprises 68 agences événementielles Mode d

Plus en détail

Communiquer sur le web Vendre en ligne. Mode d emploi du diaporama en ligne :

Communiquer sur le web Vendre en ligne. Mode d emploi du diaporama en ligne : intro Internet e-tourisme Exemples Projet de site hébergement référencement Vendre E-tourisme Communiquer sur le web Vendre en ligne Mode d emploi du diaporama en ligne : Pour faire avancer les animations

Plus en détail

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE JE VENDS MON PRODUIT JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE Les professionnels du voyage : qui sont-ils? Où les rencontrer? Comment les fidéliser?

Plus en détail

INTER-ENTREPRISES 2014

INTER-ENTREPRISES 2014 Votre prochaine formation MANAGEMENT COMMUNICATION ORALE EFFICACITÉ RELATIONNELLE COMMERCIAL RELATION CLIENT TÉLÉMARKETING... AGENDA FORMATION INTER-ENTREPRISES paris - Lyon MANAGEMENT A travailler, même

Plus en détail

WWW.VIRTUEL-CONCEPT.COM

WWW.VIRTUEL-CONCEPT.COM WWW.VIRTUEL-CONCEPT.COM Juin 2005 : La décision fut prise de travailler sur un nouveau concept : la visite virtuelle. Août 2005 : Commencement des recherches. Mars 2006 : Première approche et présentation

Plus en détail

Points forts LE TOURISME EN POLYNÉSIE SELON LE MODE D HÉBERGEMENT ÉTUDES. De la Polynésie française

Points forts LE TOURISME EN POLYNÉSIE SELON LE MODE D HÉBERGEMENT ÉTUDES. De la Polynésie française Points forts De la Polynésie française LE TOURISME EN POLYNÉSIE SELON LE MODE D HÉBERGEMENT INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts De la Polynésie française Le tourisme en Polynésie

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Les organisateurs de séjours : qui sontils

SOMMAIRE. 1/ Les organisateurs de séjours : qui sontils SOMMAIRE Pour attirer de nouvelles clientèles, vous pouvez communiquer directement vers le grand public ou travailler avec des professionnels du voyage. Ainsi, vous multipliez les canaux de commercialisation

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

Recherche de sponsoring

Recherche de sponsoring FICHE PRATI QUE Recherche de sponsoring Le sponsoring est un contrat d affaire qui unit réciproquement une entreprise et une association dans une relation de «donnantdonnant». Conclu sur un principe de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION

DOSSIER DE PRESENTATION N DOSSIER. 19 rue de Metz BP 50006 54150 BRIEY DOSSIER DE PRESENTATION (Nom de la personne ou de la structure et intitulé du projet) SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET... 2 2. PRESENTATION

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME 2014

LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME 2014 1 ER SEMESTRE LES RENDEZ-VOUS E-TOURISME 2014 Conquérir, vendre et fidéliser grâce à Internet Conférences et ateliers 100% pratiques pour les acteurs touristiques de Cornouaille UNE INITIATIVE... Quimper

Plus en détail

Valorisation touristique de la francovélosuisse

Valorisation touristique de la francovélosuisse Valorisation touristique de la francovélosuisse La Francovélosuisse Une démarche transfrontalière et partenariale L objectif : mener une politique de coopération transfrontalière en faisant de la Francovélosuisse

Plus en détail

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION - Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAUTAIRE «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» 26 juin 2014 1 - Est Cantal - OTI «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» - Importance de l AXE 75 - Des

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 3 : gestion de la relation client. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 31 mars 2015

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 3 : gestion de la relation client. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 31 mars 2015 NUMÉRIQUE VALLÉE Les ateliers numériques de l Office de Tourisme Atelier n 3 : gestion de la relation client Mardi 31 mars 2015 Présentation Emilie REVEL Agent d Accueil Numérique Elise CORRE-POYET Apprentie

Plus en détail

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau RECRUTEMENT IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé Courtier de proximité en réseau en crédit immobilier, assurance de prêt, rachat de crédit, crédit pro et réméré immobilier Vous avez envie d entreprendre?

Plus en détail

Communication. Marketing. Relation Clients

Communication. Marketing. Relation Clients Communication. Marketing. Relation Clients Chaque jour, vous menez votre barque avec, parfois, la sensation de ramer. Désormais, vous n êtes plus seul! idelle vous aide à trouver le bon cap. L idée qui

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Nécessité d une campagne publicitaire nationale afin de développer nos taux d occupation : pourquoi cet appel à la mobilisation de chacun? Les Gîtes de France

Plus en détail

De l observatoire à l action

De l observatoire à l action De l observatoire à l action 13 MARS 2014 BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer 40 chambres,180m2 de salles de conférence, Spa, 2 piscines, restauration

Plus en détail

CHECK LIST "EXPOSITION SALON"

CHECK LIST EXPOSITION SALON CHECK LIST "EXPOSITION SALON" Document à adapter, à personnaliser PLANIFIER SA PARTICIPATION À UN SALON. Intitulé des rubriques : - Quoi : inscrire les tâches - Qui : inscrire le nom des personnes concernées

Plus en détail

LE MARCHE TOURISTIQUE HONGKONGAIS A l EXPORT. Aix en Provence Mars 2013

LE MARCHE TOURISTIQUE HONGKONGAIS A l EXPORT. Aix en Provence Mars 2013 LE MARCHE TOURISTIQUE HONGKONGAIS A l EXPORT Aix en Provence Mars 2013 PREAMBULE Le marché touristique hongkongais est le plus ancien du monde chinois, avec une ouverture à l international dans les années

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009

Stratégies marketing. Augmenter sa créativité en période de changement. Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 Stratégies marketing Augmenter sa créativité en période de changement Journée d information sur les cultures ornementales en serre Novembre 2009 La présentation Marketing en temps de crise Quelques principes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

FORM ACTION LANGUES. www.ccicaux-formation.com. Centre d Etude des Langues 02 32 79 50 90 cel@ccicaux-formation.com

FORM ACTION LANGUES. www.ccicaux-formation.com. Centre d Etude des Langues 02 32 79 50 90 cel@ccicaux-formation.com C E L www.ccicaux-formation.com FORM ACTION LANGUES 2013 Centre d Etude des Langues 02 32 79 50 90 cel@ccicaux-formation.com QUI SOMMES-NOUS? Le Centre d étude des Langues de CCI&CAUX est membre d un réseau

Plus en détail

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES

L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF. dans les AFFAIRES L ENGAGEMENT ETHIQUE de GSF dans les AFFAIRES AVANT-PROPOS Ce document présente les règles éthiques de GSF. Celles-ci sont destinées à servir de ligne de conduite claire et sécurisante à tous les salariés

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile

Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Créer son institut de Beauté Esthétique à domicile Vous souhaitez créer votre institut ou devenir indépendante en réalisant des soins à domicile? Vous ne savez pas quelles démarches entreprendre et quelles

Plus en détail

Le fichier de prospection commerciale. Jeudi 4 Décembre 2014-9h

Le fichier de prospection commerciale. Jeudi 4 Décembre 2014-9h Le fichier de prospection commerciale Jeudi 4 Décembre 2014-9h Constat N 1 : les PME ont du mal à prospecter Etude «Portail des PME» 2009 Constat N 2 : les PME organisent mal leurs démarches commerciales

Plus en détail

Le partenaire traiteur dédié à l entreprise. Pour toutes ces occasions, grandes et petites, La Compagnie du Goût vous propose des solutions traiteur.

Le partenaire traiteur dédié à l entreprise. Pour toutes ces occasions, grandes et petites, La Compagnie du Goût vous propose des solutions traiteur. Le partenaire traiteur dédié à l entreprise. Un petit-déjeuner convivial pour bien démarrer une réunion de travail, une pause gourmande pour décompresser entre deux séances de formation, un déjeuner sur

Plus en détail

MARCHE A BONS DE COMMANDE * * * * * «Prestations d agence de voyages» Marché passé sous forme de procédure adaptée * * * * *

MARCHE A BONS DE COMMANDE * * * * * «Prestations d agence de voyages» Marché passé sous forme de procédure adaptée * * * * * MARCHE A BONS DE COMMANDE * * * * * «Prestations d agence de voyages» Marché passé sous forme de procédure adaptée * * * * * DOSSIER DE CONSULTATION Valant acte d engagement, CCTP & CCAP * * * * * Personne

Plus en détail

Les bénéfices du télémarketing pour booster votre business. Jeudi 23 avril 2009

Les bénéfices du télémarketing pour booster votre business. Jeudi 23 avril 2009 Les bénéfices du télémarketing pour booster votre business Jeudi 23 avril 2009 Les intervenants Editus Data Hélène Backes Conseillère Commerciale LDL Connect Elena Fartas Administrateur Délégué SIT Group

Plus en détail

Visuel du 21 au 25 avril

Visuel du 21 au 25 avril Visuel du 21 au 25 avril Antiquités et Design Art Contemporain Livres de Collection Situé au milieu des vacances de Pâques de la zone C (Académies Paris et Bordeaux) Situé durant la semaine Sainte Situé

Plus en détail

ETUDE COMMERCE & TOURISME

ETUDE COMMERCE & TOURISME ETUDE COMMERCE & TOURISME Présentation aux Rendez-Vous du Commerce, MINEFI, 13 mars 2012 Union du Grand Commerce de Centre-Ville, Fédération des Enseignes de l Habillement, DGCIS et Atout France Contexte

Plus en détail

ctivateur d ffaires Franchisés & Investisseurs

ctivateur d ffaires Franchisés & Investisseurs ctivateur d ttractivité d un réseau en mouvement Une nouvelle direction n En 2015, AKENA hôtels se réinvente. L arrivée d une nouvelle direction impulse un nouveau projet d entreprise, avec la mise en

Plus en détail

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit)

Retour des réponses avant le 11 Janvier 2015 (minuit) 2015 Dans le cadre du renouvellement pour l'année 2015, La Miel lance des appels d'offres pour l'animation des ateliers de formation sur les thématiques suivantes: DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE...

Plus en détail

LA E-REPUTATION LES SITES D AVIS CLIENTS. Mardi 25 mars 2014

LA E-REPUTATION LES SITES D AVIS CLIENTS. Mardi 25 mars 2014 LA E-REPUTATION LES SITES D AVIS CLIENTS Mardi 25 mars 2014 OFFICE DE TOURISME Maison du Patrimoine 2 rue de la Chapelle 66820 VERNET-LES-BAINS Tel : 04 68 05 55 35 www.vernet-les-bains.fr Contact e-tourisme

Plus en détail

Les principales spécificités des «résidences de tourisme»

Les principales spécificités des «résidences de tourisme» Les principales spécificités des «résidences de tourisme» «La résidence de tourisme est un établissement commercial d hébergement classé, faisant l objet d une exploitation permanente ou saisonnière. Elle

Plus en détail

Marché procédure adaptée : commercialisation de produits touristiques 2015/2016

Marché procédure adaptée : commercialisation de produits touristiques 2015/2016 OFFICE DE TOURISME CHERBOURG COTENTIN Marché procédure adaptée : commercialisation de produits touristiques 2015/2016 Cahier des charges techniques Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Date limite

Plus en détail

MLD Pour résumer en une page...

MLD Pour résumer en une page... MLD Pour résumer en une page... MLD est une entreprise spécialisée depuis 2002 dans la gestion des campagnes de liens sponsorisés, en France, à l'international et dans la plupart des langues. Le résultat

Plus en détail

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE Sommaire L ESSENTIEL CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES VOYAGES COMPORTEMENT DE LA CLIENTÈLE CHINOISE EN BOURGOGNE STYLE

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Atelier Banc- test «site web» Mon site internet est-il construit pour vendre?

Atelier Banc- test «site web» Mon site internet est-il construit pour vendre? Atelier Banc- test «site web» Mon site internet est-il construit pour vendre? Atelier Banc- tests «site web» Quelle est votre situation? 1. Je ne sais pas ce que me rapporte mon site web et s il est vraiment

Plus en détail

Le Tourisme d affaires. Le 6 Novembre 2015 Montpellier - Réalis

Le Tourisme d affaires. Le 6 Novembre 2015 Montpellier - Réalis Le Tourisme d affaires Le 6 Novembre 2015 Montpellier - Réalis Définition : Le tourisme d'affaires désigne les déplacements à but professionnel. Il combine les composantes classiques du tourisme (transport,

Plus en détail

Le E- commerce ce n est QUE du commerce...

Le E- commerce ce n est QUE du commerce... id@idagir.fr Le E- commerce ce n est QUE du commerce... Votre site ne représente que 20 % à 30% de votre investissement. Préservez donc 70 à 80 % de votre budget pour votre communication. Réflexions sur

Plus en détail

Présentation de la station DSP centre aquatique des Grandes Combes. Courchevel Ski Resort - www.courchevel.com

Présentation de la station DSP centre aquatique des Grandes Combes. Courchevel Ski Resort - www.courchevel.com Présentation de la station DSP centre aquatique des Grandes Combes Courchevel Ski Resort - www.courchevel.com Courchevel Courchevel : 4 villages De1300 to 1850 metres, 4 villages reliés par des navettes

Plus en détail

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 2 : avis clients et e-réputation. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 03 mars 2015

NUMÉRIQUE VALLÉE. Atelier n 2 : avis clients et e-réputation. Les ateliers numériques de l Office de Tourisme. Mardi 03 mars 2015 NUMÉRIQUE VALLÉE Les ateliers numériques de l Office de Tourisme Atelier n 2 : avis clients et e-réputation Mardi 03 mars 2015 Présentation Anaïs VERGER Agent d Accueil Numérique Elise CORRE-POYET Apprentie

Plus en détail

L industrie du voyage Glossaire des termes

L industrie du voyage Glossaire des termes L industrie du voyage Glossaire des termes Accompagnateur, guide touristique, directeur touristique : Personne travaillant habituellement pour un voyagiste qui accompagne un groupe tout au long de son

Plus en détail

Chap 4 : Les éléments de la paie. I. Intervention de l assistant dans la procédure de paie

Chap 4 : Les éléments de la paie. I. Intervention de l assistant dans la procédure de paie Chap 4 : Les éléments de la paie I. Intervention de l assistant dans la procédure de paie La procédure de paie décrit toutes les étapes qui conduisent au paiement effectif du salaire à l employé et à l

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième

LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième LE CONTRÔLE DES CHARGES DE PERSONNEL Ce diaporama est consacré à l étude des moyens de contrôle de gestion dont on dispose pour la deuxième composante du «prime cost» (coût principal), les charges de personnel.

Plus en détail

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 MODE D UTILISATION : - Cet outil est utilisé pour les entretiens «Du projet au business plan» et l atelier «Marketing mix» - Dans le cadre des

Plus en détail

Catalogue et Tarif. des produits commercialisés par l'association

Catalogue et Tarif. des produits commercialisés par l'association Catalogue et Tarif des produits commercialisés par l'association 1- Catalogue des Produits Principes A- Durée des stages a. Stages à la semaine Un stage sur une semaine commence un samedi à 13 H, ce qui

Plus en détail