17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats Conférence de presse 6 mars 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008"

Transcription

1 17/10/06 à la main dans le Masque Groupe Banque Populaire Résultats 2007 Conférence de presse 6 mars 2008

2 Avertissement L évolution des périmètres résultant de la création de Natixis conduit à une présentation pro forma de l exercice 2006.Cette méthode donne une comparaison équitable de l évolution de l activité de l année 2007 par rapport à l exercice Le périmètre des Banques est constitué : des 20 Banques et leurs filiales du Crédit Maritime Mutuel des sociétés de cautions mutuelles Les comptes agrégés des Banques sont organisés à partir de la consolidation, en normes IFRS, des comptes du périmètre des Banques, en incluant les opérations réalisées avec la Banque Fédérale des Banques (BFBP), organe central du Groupe Banque Populaire. Les comptes ont été arrêtés par le Conseil d Administration de la Banque Fédérale des Banques du 5 mars

3 Sommaire 1 Banques 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes 3

4 Points clés 2007 Banques Une efficacité opérationnelle en nouvelle amélioration Une plate-forme de distribution renforcée Un niveau élevé de performances commerciales avec : Une dynamique de conquête auprès de la clientèle des particuliers Un nouveau marché dédié à la gestion privée et activités immobilières Une contribution toujours forte au développement des professionnels et entreprises Une structure financière robuste Groupe Banque Populaire 4

5 1 Banques 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes

6 Banques Efficacité opérationnelle Augmentation du PNB (1) de 5% Coefficient 63,3% d exploitation -0,6 pt 62,7% Maîtrise des charges dans un contexte d investissements toujours soutenus M Progression des dépenses inférieure à celle des revenus R.B.E R.B.E Hausse du RBE de 6% Coefficient d exploitation à 62,7% (-0,6 point) Un coefficient d exploitation parmi les meilleurs de la place PNB 2006 Charges PNB 2007 Charges Crédit Agricole 56,6% Banques 62,7% Société Générale 64,7% 6 BNP Paribas LCL 65,8% 73,9% (1) PNB y compris PEL/CEL Hors PEL/CEL : +4% Crédit Agricole : Caisses régionales

7 Banques Composition du produit net bancaire Forte dynamique de conquête et d équipement de la clientèle M Commissions % Poids relatif 36% Hausse des commissions de 4,0% Hausse de la marge d intérêts de 1,5% dans un environnement de hausse des taux combinée à une concurrence très vive Marge d intérêts % 59% Autres Produit net bancaire Progression des commissions tirée par : Les moyens de paiements (+13%) avec une croissance du parc de cartes par une montée en gamme et une augmentation des flux traîtés M Moyens de paiement Crédits Epargne financière Poids relatif % % % 13% % 30% 588 L épargne financière avec de bonnes performances dans tous les compartiments de l assurance (+12%) Comptes, services, divers Autres % 40% Commissions clientèle

8 Banques Coût du risque Evolution du risque s inscrivant dans un contexte de conquête avec des encours pondérés en hausse de plus de 11% par rapport à 2006 Coût du risque en ligne avec la croissance des risques de crédit pondérés Stabilité du coût du risque par rapport aux risques de crédit pondéré à 31 points de base vs Coût du risque / risques de crédit pondérés pb pb pb Coût du risque M Gestion prudente du risque avec une hausse du taux de couverture de 2 points porté à 68% : coût du risque normatif après retraitement d une reprise exceptionnelle de 55 M 0 8

9 Banques Plate-forme de distribution Un ancrage régional resserré par : Une proximité intensifiée par : +63 agences (en net) agences au 31 décembre centres d affaires dédiés aux entreprises nouveaux conseillers clientèle portant l effectif au service de la clientéle à : pour les particuliers pour les professionnels pour les entreprises 66% des collaborateurs affectés au réseau Une plate-forme multi enseigne : 20 Banques composées de : 18 Banques régionales CASDEN Banque Populaire pour le personnel de l éducation nationale, la recherche et la culture Crédit Coopératif au service de l expansion l économie sociale Crédit Maritime comme acteur majeur de l industrie du littoral MA Banque pour le développement de l assurbanque notamment avec MAAF et MMA Socama : sociétés de cautions mutuelles pour favoriser la réalisation de projets +32% de connexions internet - +14% d abonnés 160 millions de connexions 2 millions d abonnés +27% de consultations de l information par SMS+ 25 centres de contacts 860 téléconseillers 8,7 millions de contacts traités DAB GAB (+195) 9 ACEF: associations pour le crédit et l épargne des fonctionnaires

10 Banques Particuliers (1/2) Une conquête soutenue Rythme élevé de conquête de nouveaux clients dont 40% de clientèle «jeunes» clients particuliers Développement continu de l assurance Assurance vie 10 Collecte brute : M dont 20% en unités de compte Encours : 32,4 Md (+8%) Assurance dommage Hausse du chiffre d affaires : +10% à 184 M Croissance régulière des contrats : nouveaux contrats contrats IARD (+6%) Prévoyance Lancement de l assurance emprunteur dans 4 Banques Généralisation de la commercialisation dans tout le réseau du contrat dépendance Autonomis Progression du chiffre d affaires de 15% pour atteindre 150 M 4,9 millions de contrats (+14%)

11 Banques Particuliers (2/2) Croissance permanente de l épargne bilantielle : Encours de 58,0 Md avec de bonnes performances de collecte notamment sur : Compte à terme +66% Livrets développement durable +27% Livrets jeune +11% Progression régulière de part de marché des dépôts 1,2 1,15 1,1 1,05 Hausse soutenue des crédits : + 14 % à 66,6 Md Crédit à l habitat : 16,9 Md de production Encours : 58,9 Md +16% Crédit à la consommation : 3,5 Md de production Encours : 7,1 Md Lancement du crédit permanent Créodis Développement de la monétique avec : 2 nouveaux produits : La carte cadeau prépayée 1 0,95 0,9 nov-02. nov.-03 nov.-04 nov.-05 nov.-06 nov.-07 Evolution de la part de marché des ressources source : Banque de France La carte sans contact La forte croissance de e-carte bleue : +63% de détenteurs avec +173% de transactions Un niveau d équipement élevé : 9 contrats par client contre 8 en Une relation clientèle reconnue par le premier prix de la relation client durable

12 Banques Gestion privée et activités immobilières Gestion privée Un nouveau marché coordinateur et stimulateur du potentiel en gestion privée dans les Banques avec : Une segmentation homogène de ce marché Des recommandations d organisations pour répondre au mieux aux attentes de cette clientèle La mise en place récente d un site internet dédié : visites mensuelles Des initiatives relayées par 470 «conseillers en gestion privée» et 40 experts partrimoniaux au service des chefs d entreprises Une large gamme avec des produits d assurance performants : En assurance vie : des résultats supérieurs au marché Collecte brute : 1,2 Md (+4% vs marché -3%) Encours : 4,4 Md (+28% vs marché +8%) En prévoyance avec le produit Tissea qui a reçu le label de l excellence 2007 Activités immobilières Développement des synergies commerciales avec Foncia Rationalisation de l approche de ce marché par : L organisation d une animation nationale 12 Des outils de standardisation des critères de performance sur ce marché

13 Banques Professionnels et entreprises 13 Une place de leader 1 artisan sur 3 et 1 commerçant sur 4 clients des Banques 50% de taux de pénétration chez les franchiseurs 1 er banquier principal des franchisés 1 er banquier principal des PME N 1 en financement de la création d entreprises avec une part de marché de 27% Croissance de l encours de crédits (+10%) avec un rythme de production élevé de crédits à l investissement : Professionnels : 3 Md de production (+5%) renforcée par 30 Socama composées de 800 chefs d entreprises Entreprises : 14 Md de production (+11%) Développement de la «double relation» taux d équipement de 67% Progression des volumes de gestion du poste client confiée à Natixis Factor Chiffre d affaires affacturé : 11 Md (+12%) Hausse du nombre de sociétés confiant leur épargne salariale à Natixis Interépargne entreprises (+11%) et salariés (+10%) Dynamique d expansion des entreprises à l international avec Natixis Pramex International Contrats signés de conseil de développement à l international : +31% Confirmation de solides positions en monétique grâce à Natixis Paiements cartes dédiées aux professionnels contrats commerçants 27 millions de transactions 618 millions de flux traités

14 Banques Crédit et épargne gérée Md Crédit à la consommation Crédit à l habitat Crédit de trésorerie Crédit d équipement 96,7 6,7 43,9 9,8 33,5 52% 108,7 7,0 50,8 10,9 36,8 53% 122,7 7,1 58,9 11,2 41,6 54% Epargne financière Epargne bilantielle Particuliers Professionnels et Entreprises Autres Assurance-vie OPCVM 141,4 52,5 26,0 26,3 156,7 54,8 29,4 167,8 58,0 31,6 29,9 32,4 29,9 31,4 31,1 Autres 31/12/ /12/ /12/2007 Encours de crédits (hors pensions) Autres 31/12/ /12/ /12/2007 Encours d épargne gérée 14 Particuliers Professionnels et entreprises Encours 31/12/ /12/2006 Epargne bilantielle 100,4 Md 91,8 Md +9% Epargne financière 67,4 Md 64,9 Md +4%

15 Banques Compte de résultat des Banques agrégées M * Produit net bancaire % +4% Charges d'exploitation (3 658) (3 531) Résultat brut d'exploitation % +4% Coût du risque (388) (280) Résultat d'exploitation % -2% Quote part des sociétés mises en équivalence 8 8 Gains ou pertes nets sur autres actifs 63 5 Variation de valeur des écarts d'acquisition - - Impôt (515) (573) Résultat net % +9% Intérêts minoritaires (9) (7) Résultat net part du groupe % +9% * hors PEL/CEL 15

16 1 Banques 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes

17 Groupe Résultat du Groupe Banque Populaire Une évolution de périmètre avec : L acquisition de Foncia Une opération exceptionnelle : la reprise de la filiale de rehaussement de crédit de Natixis, conjointement avec les Caisses d Epargne, CIFG Un développement de la banque de financement et d investissement dans un environnement de fortes tensions des marchés financiers Des Banques affichant un haut niveau de résultats Résultat net part du groupe : M 17

18 Groupe Structure financière Md Des fonds propres permettant au Groupe d être manoeuvrant Fonds propres totaux 20,41 19,77 Résultat et divers Acquisition de Foncia Fonds propres composés à 83% de fonds propres tier one Fonds propres tier one constitués à hauteur de 95% de «core tier one» Tier one 16,93 16,22 Croissance du nombre de sociétaires : sociétaires supplémentaires (+6%) Tier 2, Tier3 3,48 3,55 Ratio tier one de 9,1% parmi les plus élevés d Europe Groupe Banque Populaire 10,2% 9,8% 9,3% 9,1% 9,1% 8,2% 8,1% 8,0% 7,8% 7,8% 7,7% 7,5% 7,4% 7,4% 7,3% 7,3% 6,9% 6,8% 6,8% 6,6% 6,0% 31/12/ /12/2007 Fonds propres Ratings long terme Standard and Poor s AA- Moody s Aa2 Perspectives stables Rabobank Caixa HSBC Dresdner Bank DZ Bank Lloyds TSB LBBW KBC Barclays Santander Crédit ING HBOS BNP RBS Commerz BBVA Fortis Agricole Paribas Bank Société Unicredito Générale 18 Publications 2007 jusqu au 28/2/2008

19 Groupe Conclusion-perspectives Le Groupe a démontré une nouvelle fois sa capacité de manœuvre avec l entrée en négociations exclusives avec le Groupe HSBC pour l acquisition de sept banques régionales de HSBC France Une stratégie en ligne avec les principes fondamentaux du Groupe dans la banque de détail : L ancrage régional La proximité L extension du maillage territorial avec des positions de leader sur les marchés des professionnels et entreprises et une stratégie de conquête sur le marché des particuliers 19

20 1 Groupe Banque Populaire 2 Banques 3 Annexes

21 Annexes Sommaire Banques Effectif P 22 Les Banques P 23 Particuliers P 24 à 26 Professionnels et entreprises P 27 à 28 Banque à distance P 29 Risques pondérés P 30 Evolution des taux P 31 21

22 Annexes Banques Effectif Banques 18 Banques régionales CASDEN Banque Populaire 463 Crédit Coopératif Crédit Maritime et autres 994 Total au 31/12/ CDI et CDD en équivalent temps plein

23 Annexes Banques Les Banques 20 Banques 18 Banques régionales CASDEN Banque Populaire Crédit Coopératif B.P. du Nord Bred B.P. B.P. Rives de B.P. de l Ouest Paris Bred B.P. B.P. Lorraine Champagne B.P. d Alsace B.P. Atlantique B.P. Val de France B.P. Bourgogne Franche -Comté B.P. Centre Atlantique B.P. Massif Central B.P. Loire et Lyonnais B.P. des Alpes Martinique, Guadeloupe, Réunion (Bred B.P.) B.P. Sud-Ouest B.P. B.P Occitane B.P. du Sud B.P. Provençale B.P. et Corse Côte-d'Azur (Provençale et Corse) 23

24 Annexes Banques Les particuliers (1/3) Assurance Md +65% 32,4 M +77% ,6 TCAM +10,6% TCAM +12,1% 31/12/ /12/ /12/ /12/2007 Assurance vie (encours) Collecte brute assurance vie 5,5 5,0 4,5 4,0 3,5 3,0 2,5 En millions 2,3 2,9 3,5 3,9 4,4 4, ,0 31/12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ Nombre de contrats prévoyance Nombre de contrats IARD

25 Annexes Banques Les particuliers (2/3) Production de crédit Md Consommation 16,3 3,4 19,1 3,6 20,5 3,5 Habitat 12,9 15,5 17, Production de crédit à l habitat et à la consommation Ressources Md Dépôts à vue 52,5 54,8 11,7 12,4 58,0 13,2 Ressources Epargne* 40,8 42,4 45,0 Total +6% Dépôts à vue +8% Epargne +5% 31/12/ /12/ /12/2007 Encours ressources bilantielles Taux de Croisssance Annuel Moyen (TCAM) 25 * EARS+compte à terme+ bons de caisse

26 Annexes Banques Particuliers (3/3) Cartes porteurs milliers Cartes porteurs haute de gamme Base /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/

27 Annexes Banques Professionnels et entreprises (1/2) Prêts à la création d entreprises Banques 27% CIC 13% 17% Crédit Agricole Société Générale 8% 6% 8% 9% 4% Crédit du Nord 7% LCL BNPParibas Caisses d Epargne Crédit Mutuel Part de marché nationale Cartes marché des professionnels milliers 215,6 257,1 290,6 321,5 Nombre de transactions 145,3 174, ,0 millions ,8 millions ,8 millions 31/12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ Nombre de cartes professionnels

28 Annexes Banques Professionnels et entreprises (2/2) Contrats commerçants en milliers 182,2 178,8 181,1 183,1 183,2 187, /12/02. 31/12/03 31/12/04 31/12/05 31/12/06 31/12/07 Contrats commerçants Transactions Entreprises 35% 35% % 23% 22% % 13% 13% 11% 11% 10% Crédit Agricole Groupe CIC Banques Société Générale BNP Paribas Crédit Mutuel HSBC Groupe Crédit du Nord Taux de pénétration (TNS Sofres 2007) La Banque Postale LCL Caisse d Epargne Centres d affaires (nombre)

29 Annexes Banques La Banque à distance Relation client-banque par Internet Nombre d abonnés connexions cumulées (en millions) E-commerce avec Cyberplus Commerçants inscrits : (+48%) Transactions : 3,9 millions (+82%) 4T06 1T07 2T07 3T07 4T07 0 Offre Internet Client Ordres cumulés en milliers Pages consultées ,3 millions Comptes 29 janv. fev. mars avr. mai. juin juil aout sep oct nov dec

30 Annexes Banques Risques pondérés Md 100,0 113,0 126,2 31/12/ /12/ /12/2007 Banques 30

31 Annexes Banques Evolutions des taux 5,5 % 5 CMS 10 ans 4,5 4 Euribor 6 mois 3,5 3 1 er janvier 2007 au 31 décembre

32 Sites web : Contacts : Annie de Paillette, Pierre Jouffrey, Terence de Cruz Tel : 33 (0)

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Paris, le 31 juillet 2014

Paris, le 31 juillet 2014 Paris, le 31 juillet 2014 Groupe BPCE : 1 er semestre 2014 solide avec un résultat net part du groupe de 1,7 milliard d euros 1 en hausse de 10,4 % par rapport au 1 er semestre 2013 Bonne performance commerciale

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 02/09/2015 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Sommaire Le Top 15.... 3 Les évolutions récentes... 7 Evolution du PNB... 12 Les résultats

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 12/07/2013 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013. Avril 2014

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013. Avril 2014 Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013 Avril 2014 Avertissement Ce document peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie du Crédit Mutuel

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE

TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE TARIFICATION BANCAIRE 15 janvier 2015 L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Pour ce palmarès 2015, 140 banques de métropole et d outre-mer ont été passées à la loupe. Les tarifs analysés? Ceux en

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

2 octobre 2006. Résultats semestriels 2006

2 octobre 2006. Résultats semestriels 2006 2 octobre 2006 Résultats semestriels 2006 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Un Groupe en mouvement Résultats semestriels 2006 du Groupe Caisse d Epargne La banque commerciale La banque d investissement Les Caisses

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 25 janvier 2013 Pour ce palmarès 2013, la CLCV et Mieux Vivre Votre Argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

Performance des résultats et solidité renforcée

Performance des résultats et solidité renforcée 4 mars 2015 Le groupe Crédit Mutuel en 2014 1 Performance des résultats et solidité renforcée Un résultat net de 3 027 M (soit + 11,4 %) permettant de renforcer la structure financière du Crédit Mutuel

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux vivre votre argent 27 janvier 2012 Pour ce palmarès 2012, la CLCV et Mieux vivre votre argent ont passé en revue les tarifs applicables au 1er février

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

La virtualisation des serveurs, élément facilitateur de la relocalisation d'un DataCenter : retour d'expérience i-bp CRIP Toulouse

La virtualisation des serveurs, élément facilitateur de la relocalisation d'un DataCenter : retour d'expérience i-bp CRIP Toulouse La virtualisation des serveurs, élément facilitateur de la relocalisation d'un DataCenter : retour d'expérience i-bp CRIP Toulouse Avril 2013 Présentation i-bp Le projet OPAL Le projet ALBIREO Projet de

Plus en détail

rapport de l observatoire des TArifs bancaires

rapport de l observatoire des TArifs bancaires 2013 rapport de l observatoire des TArifs bancaires 2013 rapport de l observatoire des tarifs bancaires Préambule La loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010 a confié au Comité consultatif

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

RÉSULTATS AU 30 JUIN 2014

RÉSULTATS AU 30 JUIN 2014 RÉSULTATS AU 30 JUIN 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 juillet 2014 CHARGES EXCEPTIONNELLES RELATIVES A L ACCORD GLOBAL AVEC LES AUTORITÉS DES ÉTATS-UNIS 5 950 M AU 2T14 DONT : - PÉNALITÉS* : 5 750

Plus en détail

Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires

Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires Services Financiers Spécialisés Au cœur du développement de la banque commerciale et des réseaux bancaires banque de financement & d investissement / épargne / services financiers spécialisés Natixis une

Plus en détail

RÉSULTATS AU 31 MARS 2015

RÉSULTATS AU 31 MARS 2015 RÉSULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 avril 2015 FORTE PROGRESSION DES REVENUS DES PÔLES OPÉRATIONNELS - TRÈS BONNE PERFORMANCE DE CIB ET DES MÉTIERS SPÉCIALISÉS - PROGRESSION DE

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Directeur général Autumn Conference Cheuvreux 24 Septembre 2008 1 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français

Communiqué de presse. Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Communiqué de presse Paris le 1 er juin 2015 Fonds Stratégique de Participations : un nouvel investissement de long terme dans le capital d un fleuron industriel français Le Fonds Stratégique de Participations

Plus en détail

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés

L empreinte carbone des banques françaises. Résultats commentés L empreinte carbone des banques françaises Résultats commentés Le cabinet de conseil Utopies et l association Les Amis de la Terre publient le 22 novembre 2010 l empreinte carbone des groupes bancaires

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2011 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL Sommaire 1 PRÉSENTATION DU GROUPE BPCE 3 1.1 Présentation du Groupe BPCE 4 1.2 Historique 5 1.3 Organisation du Groupe BPCE 6 1.4 Chiffres clés 2011

Plus en détail

Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie

Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie Présentation des résultats 2008 de la Banque de Tunisie Mai 2009 Rencontre avec les Intermédiaires en Bourse Plan de la rencontre Composition du groupe Banque de Tunisie Faits marquants de l année 2008

Plus en détail

Résultats annuels 2013

Résultats annuels 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Boulogne-Billancourt, le 6 février 2014 Résultats annuels 2013 Boursorama leader de la banque en ligne en France Impact des dépréciations exceptionnelles PNB 2013 : 207,8 millions

Plus en détail

rapport de l observatoire des tarifs bancaires

rapport de l observatoire des tarifs bancaires 2013 rapport de l observatoire des tarifs bancaires PRÉAMBULE La loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010 a confié au Comité consultatif du secteur financier une mission de suivi de

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Techniques bancaires 2015/2016. 6 e édition. > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits

Techniques bancaires 2015/2016. 6 e édition. > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits Philippe Monnier Sandrine Mahier-Lefrançois Techniques bancaires 2015/2016 > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits 6 e édition Compléments en ligne Comment

Plus en détail

Les internautes face aux services financiers

Les internautes face aux services financiers Les internautes face aux services financiers Banque, Finance, Assurance & Crédit en ligne 4 4ème baromètre des comportements multicanaux des internautes pour la gestion, la recherche d information et la

Plus en détail

LE GROUPE BANQUE POPULAIRE

LE GROUPE BANQUE POPULAIRE LE GROUPE BANQUE POPULAIRE Document de référence / 2006 sommaire 1 2 Présentation du Groupe Banque POPULAIRE 3 Message du Président 6 Profil, chiffres clés 2006 et notations 7 Gouvernement d entreprise

Plus en détail

Communiqué de Presse Information financière trimestrielle

Communiqué de Presse Information financière trimestrielle Communiqué de Presse Information financière trimestrielle 7 novembre 2007 Troisième 2007 : Bonne résistance des résultats Croissance des revenus : +1,2%* vs T3-06 Coefficient d exploitation: 62,8% Coût

Plus en détail

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014 10 février 2015 Présentation des résultats annuels 2014 Activité 2014 Bertrand CHEVALLIER Directeur Général Adjoint Présentation des résultats annuels 2014 du Crédit Agricole d Ile-de-France - 10 février

Plus en détail

Sommaire. Participations financières 61 Les services immobiliers 63 Poste client et capital-investissement

Sommaire. Participations financières 61 Les services immobiliers 63 Poste client et capital-investissement Sommaire L essentiel 6 Le groupe en bref 7 Message du président du conseil de surveillance 8 Message du président du directoire 10 Chiffres clés 2009 12 Stratégie du Groupe BPCE 18 Les Banques Populaires

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

www.cmcicpaiement.fr plateforme de paiements sécurisés sur internet Groupe Crédit Mutuel-CIC La carte d identité 2009

www.cmcicpaiement.fr plateforme de paiements sécurisés sur internet Groupe Crédit Mutuel-CIC La carte d identité 2009 CM-CIC PAIEMENT www.cmcicpaiement.fr plateforme de paiements sécurisés sur internet Le Groupe CM-CIC Groupe Crédit Mutuel-CIC La carte d identité 2009 PNB : 13,6 milliards Résultat net part du groupe :

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

Deuxième actualisation du document de référence 2013 déposée auprès de l Autorité des marchés financiers le 13 août 2014

Deuxième actualisation du document de référence 2013 déposée auprès de l Autorité des marchés financiers le 13 août 2014 Deuxième actualisation du document de référence 2013 déposée auprès de l Autorité des marchés financiers le 13 août 2014 Document de référence 2013 déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le

Plus en détail

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005 BNP Paribas Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation 29 mars 2005 1 Plan de la présentation Une opportunité unique Cofinoga: un acteur majeur du crédit à la consommation

Plus en détail

Les caractéristiques du secteur bancaire français

Les caractéristiques du secteur bancaire français Les caractéristiques du secteur bancaire français Fiche 1 Objectifs Découvrir le poids du secteur bancaire en France et ses intervenants Prérequis Aucun Mots-clefs Produit intérieur brut (PIB), organismes

Plus en détail

GUIDE DES SOLUTIONS DE PAIEMENT SECURISE

GUIDE DES SOLUTIONS DE PAIEMENT SECURISE GUIDE DES SOLUTIONS DE PAIEMENT SECURISE ALLIANCE RESEAUX 26, rue Saint Exupéry - BP 144 73303 Saint Jean de Maurienne Cedex Tél : 04 79 64 07 72 Email : support@alliance-reseaux.com 1 I - SYSTEMES PROPOSES

Plus en détail

RAPPORT DE L OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES

RAPPORT DE L OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES 2014 RAPPORT DE L OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES «Aucune représentation ou reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l article L122-5 2 e et 3 e a) du Code de la propriété intellectuelle

Plus en détail

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015 Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015 18 juin 2015 1 Alan Parker Président 2 Agenda i. Synthèse ii. iii. iv. Comptes annuels Les 4D Initiatives de croissance 3 Synthèse 4 Nouvelle Confiance

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2015. 6 mai 2015

Résultats du 1 er trimestre 2015. 6 mai 2015 Résultats du 1 er trimestre 2015 6 mai 2015 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire * Entreprise de Taille Intermédiaire Une ETI* coopérative en Banque, Assurances et Immobilier 1 er PARTENAIRE DE L ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE LES CHIFFRES CLÉS 2014 UNE ETI COOPÉRATIVE actrice EN BANQUE,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEDOM

OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEDOM OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEDOM RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 INSTITUT D ÉMISSION DES DÉPARTEMENTS D OUTRE-MER Établissement public national 164, rue de Rivoli - 75001 PARIS Tél. 01 53 44 41 41 Rapport

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-172 du 29 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Crédit Foncier et Communal d Alsace et de Lorraine Banque par la société Crédit Mutuel

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

point sur l assurance française

point sur l assurance française le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / jeudi 29 janvier le point sur l assurance française ce qu il faut pour 2 Loi ALUR Publication Omnibus 2 L année

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012 N 15 Juin 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Les banques en ligne et les services bancaires

Plus en détail

Résultats du 2 e trimestre 2014. 31 juillet 2014

Résultats du 2 e trimestre 2014. 31 juillet 2014 Résultats du 2 e trimestre 2014 Avertissement Cette présentation peut comporter des objectifs et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de Natixis. Par nature, ces objectifs reposent

Plus en détail

Les acteurs français du crédit à la consommation : maturité ou nouvel élan? Étude - Janvier 2005. Banque et Finances

Les acteurs français du crédit à la consommation : maturité ou nouvel élan? Étude - Janvier 2005. Banque et Finances Les acteurs français du crédit à la consommation : maturité ou nouvel élan? Étude - Janvier 2005 Banque et Finances 1 SOMMAIRE PANORAMA DU MARCHÉ FRANÇAIS CLÉS D'ÉVOLUTION LE MARCHÉ AMÉRICAIN COMME REPÈRE

Plus en détail

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques

LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT. son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques LA CRH EST LA CENTRALE FRANCAISE DE REFINANCEMENT DU LOGEMENT son unique activité est le refinancement des prêts acquéreurs au Logement des banques 1 PRÉSENTATION DE LA CRH La CRH est un établissement

Plus en détail

Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients. Marseille 9 octobre 2013

Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients. Marseille 9 octobre 2013 Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients Sommaire 1. Présentation de Sélection 1818 2. Les expertises 3. L offre globale 4. L offre bancaire 5. L offre assurance 6. L offre Luxembourgeoise

Plus en détail

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget.

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Votre partenaire Budget Ce guide vous est offert Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Pourquoi? Parce que sans cette étape, il n est pas possible de bien gérer son compte bancaire

Plus en détail

VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT. Pour tous vos projets personnels et professionnels

VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT. Pour tous vos projets personnels et professionnels VOUS ACCOMPAGNER DURABLEMENT Pour tous vos projets personnels et professionnels 2 LA BANQUE PALATINE LES PRINCIPAUX INDICATEURS (données consolidées au 31/12/2013) (1) 307,7 M PRODUIT NET BANCAIRE 124,4

Plus en détail

Guide des solutions de paiement sécurisé

Guide des solutions de paiement sécurisé Guide des solutions de paiement sécurisé Solutions de paiement sécurisé compatibles Open System Alliance Réseaux - v10/02/2014 Alliance Réseaux 26, rue Saint Exupéry - BP 144 73303 Saint Jean de Maurienne

Plus en détail

BNP Paribas. 2006 Un développement accéléré. Juin 2007

BNP Paribas. 2006 Un développement accéléré. Juin 2007 N 56 Juin 2007 le Cercle Compte-rendu de l Assemblée générale du Groupe BNP Paribas au Palais des Congrès de Paris, le mardi 15 mai 2007 BNP Paribas Michel Pébereau ouvre la réunion (laquelle, pour la

Plus en détail

Venice, la Monétique Centralisée en mode ASP Logistique et maintenance. Rapport d Activité N 1 - Décembre 2011

Venice, la Monétique Centralisée en mode ASP Logistique et maintenance. Rapport d Activité N 1 - Décembre 2011 Venice, la Monétique Centralisée en mode ASP Logistique et maintenance Rapport d Activité N 1 - Décembre 2011 Ce document a pour objectif de vous permettre d apprécier l évolution de la société UPTO dans

Plus en détail

TARIFICATION BANCAIRE :

TARIFICATION BANCAIRE : TARIFICATION BANCAIRE : L ENQUETE ANNUELLE CLCV - Mieux Vivre Votre Argent 30 janvier 2009 Des packages plus chers que les services à la carte dans plus de 50 % des banques, des prix globalement à la baisse

Plus en détail

Ouest-Finance. Jean-Luc BELLET. Expertise & Stratégie Bancaire. Jl.bellet@orange.fr 0677471817

Ouest-Finance. Jean-Luc BELLET. Expertise & Stratégie Bancaire. Jl.bellet@orange.fr 0677471817 Ouest-Finance Expertise & Stratégie Bancaire Jean-Luc BELLET Jl.bellet@orange.fr 0677471817 Plan de l intervention Présentation de notre métier Comprendre la banque, ses objectifs.organisation, rôle et

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

Entreprises. Extrait des Conditions Générales de Banque. Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES

Entreprises. Extrait des Conditions Générales de Banque. Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES Entreprises Extrait des Conditions Générales de Banque Tarifs nets en vigueur au 1 er mai 2014 BANQUE ET ASSURANCES Le FONCTIONNEMENT DU COMPTE FRAIS DE TENUE DE COMPTE - Commission de tenue de compte

Plus en détail

Résultats annuels 2012 et du 4T12. 17 février 2013

Résultats annuels 2012 et du 4T12. 17 février 2013 Résultats annuels 2012 et du 4T12 Avertissement Cette présentation peut comporter des objectifs et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de Natixis. Par nature, ces objectifs reposent

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

Groupe Banque Populaire

Groupe Banque Populaire Groupe Banque Populaire ACTUALISATION DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE * N D.05-0283-A02 DU 17 OCTOBRE 2005 (* déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le 25 mars 2005 sous le numéro D.05-0283) GROUPE

Plus en détail

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN

Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN Professions libérales Artisans Commerç ants Petites entreprises Auto-entrepreneurs GÉRER VOTRE QUOTIDIEN VOUS AVEZ DES BESOINS PROS NOUS AVONS DES SOLUTIONS PROS Parce que vous préférez consacrer toute

Plus en détail

SEANCE X. «La banque en ligne : des produits et services innovants au service des clients» Benoit GRISONI [Directeur de Boursorama Banque France]

SEANCE X. «La banque en ligne : des produits et services innovants au service des clients» Benoit GRISONI [Directeur de Boursorama Banque France] SEANCE X «La banque en ligne : des produits et services innovants au service des clients» Benoit GRISONI [Directeur de Boursorama Banque France] Lundi 6 Juin 2011 1 Le Groupe Boursorama est présent dans

Plus en détail

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé complet

Plus en détail

La Banque de Savoie, une année florissante

La Banque de Savoie, une année florissante Communiqué de presse le 15 mai 2014, à Chambéry, La Banque de Savoie, une année florissante A l occasion de son Assemblée Générale qui s est tenue au Siège Social, le 22 avril 2014, la Banque de Savoie

Plus en détail

Décision n 12-DCC-163 du 29 novembre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Natixis Financement par le groupe BPCE

Décision n 12-DCC-163 du 29 novembre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Natixis Financement par le groupe BPCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-163 du 29 novembre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Natixis Financement par le groupe BPCE L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEOM

OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEOM OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEOM RAPPORT D ACTIVITÉ 2011 1 INSTITUT D ÉMISSION D OUTRE-MER Siège social 164, rue de Rivoli - 75001 Paris Tél. +33 1 53 44 41 41 Fax +33 1 44 87 99 62 Rapport d activité

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data»

Résultats annuels 2014 & perspectives. «Du mobile au Big Data» Résultats annuels 2014 & perspectives «Du mobile au Big Data» Sommaire 1. Profil du Groupe Du mobile au Big Data 2. Résultats annuels 2014 Excellente année : croissance et rentabilité 3. Stratégie & perspectives

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEOM

OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEOM ÉDITION 2013 OBSERVATOIRE DES TARIFS BANCAIRES IEOM RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 INSTITUT D ÉMISSION D OUTRE-MER Siège social 164, rue de Rivoli - 75001 Paris Tél. +33 1 53 44 41 41 Fax +33 1 44 87 99 62 Rapport

Plus en détail

Assemblée Générale des Actionnaires 29 avril 2010. Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale

Assemblée Générale des Actionnaires 29 avril 2010. Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale Assemblée Générale des Actionnaires Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée Générale 1 Sommaire Assemblée Générale Ordinaire Résumé du rapport du Conseil d Administration à l Assemblée

Plus en détail